AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9560-prudence-janet-andersonhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9565-prudence-est-mere-de-surete-vraimenthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9571-prue-demandes-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9566-prue-faites-bosser-locus#209737http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9569-prue-simple-rapide-efficace

Arrivé(e) le : 22/04/2018
Parchemins rédigés : 560
Points : 18
Crédit : Sheya / Alexis Bledel
Année : 5e année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Hannibal

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Sam 20 Oct - 20:05


Trick or treat?

Prue & Bonnie & cie
Ravie de retrouver son amie, le sourire de Prue s’agrandit encore plus lorsque Bonnie reconnu son costume. Finalement le Chaporouge n’était pas une si mauvaise idée, même si elle était loin d’être aussi effrayante que Rioghbhardan, le Poufsouffle à qui elle avait parlé l’an passé en haut d’une des tours du château. Ce dernier avait décidé de porter un déguisement qui lui donnait l’impression d’avoir toutes les tripes à l’air… Charmant, pensa Prue avant de se tourner à nouveau vers Bonnie en souriant.
    
« Bien, je ferai attention à moi alors ! » pouffa-t-elle tout en entraînant son amie sur le chemin de Pré-au-Lard.
 
Sur le chemin qui les conduisit au village voisin la brune tenta de reconnaître certains de leurs camarades parmi les autres élèves mais sans succès. Même les enseignants s’étaient prêtés au jeu des déguisements – du moins pour la plupart – et cela amusa la brune de voir ses professeurs ainsi accoutrés.
Alors que les deux filles pénétraient dans la taverne toute décorée pour l’occasion, Prudence parcouru rapidement la foule du regard. Pour le moment elle ne repérait aucun visage connu… Mais bon, le groupe venait tout juste d’arriver et la grande majorité des élèves était déguisée, donc difficile de reconnaître qui que ce soit pour le moment. Sans compter l’ambiance sombre et tamisée qui avait été instaurée aux Trois-Balais ; on y voyait certes correctement mais pas assez pour discerner distinctement chacun des visages ici présents. En entendant la proposition de Bonnie, la Gryffondor acquiesça et la suivi en direction du bar où Ula servait les boissons. Cette dernière était occupée à discuter avec le professeur Armstrong et Prudence leur sourit, un peu gênée d’interrompre leur conversation qui semblait personnelle.
 
« Bonsoir professeur ! dit-elle rapidement en lui offrant un sourire poli, bonsoir Ula, chouette costume ! Je vais prendre ce cocktail s’il-vous-plaît ! »
 
Le verre qu’elle récupéra contenait un liquide orangé qui semblait pétiller et d’où s’échappait une légère brume argentée. Prudence porta la choppe à ses lèvres et cru reconnaître le goût du jus de citrouille parmi bien d’autres choses. Si toutes les boissons proposées étaient aussi bonnes, il fallait absolument qu’elle goûte à tout avant la fin de la soirée !
 
« C’est trop bon ce truc, dit-elle à l’oreille de Bonnie alors qu’elles s’éloignaient du bar, tu veux goûter ? Ça me fait un peu penser aux patacitrouilles, tu devrais aimer je pense. »
 
Tout en continuant de discuter ensemble, les deux filles déambulaient au sein du bar en jetant des coups d’œil autour d’elles pour profiter de la décoration. Lorsqu’elle venait y boire une bièraubeurre lors des sorties à Pré-au-Lard, Prue n’avait jamais remarqué que l’endroit était aussi grand… Et pourtant, ce soir là le bar devait facilement contenir un peu plus d’une centaine de personnes ! Peut-être que le lieu était ensorcelé afin de toujours s’adapter à la taille de sa clientèle ? Tiens, il faudrait qu’elle pose la question à Ula un de ces quatre si elle en avait l’occasion… Encore une des nombreuses questions inutiles et envahissantes qu’elle n’arrivait pas à s’ôter de la tête une fois qu’elles s’y étaient installées.  
 
« Pour le moment je ne vois personne, lança Prudence à Bonnie tout en continuant de marcher parmi la foule en prenant bien soin d’éviter les pieds de ses camarades, et toi tu as repéré quelqu’un ? »
 
Creusant dans sa mémoire, Prudence essaya de se souvenir si Ariel, Lena ou Robin lui avaient dit qu’elles comptaient venir. Elles avaient sûrement eu plus d’une fois l’occasion de discuter de cette fameuse soirée depuis qu’elle avait été annoncée en se croisant à la fin d’une leçon ou dans les couloirs ! Seulement entre les cours, les devoirs, les révisions pour les BUSEs, il était fort possible que la Gryffondor ait oublié ce genre de détail… Il allait donc falloir que les deux filles continuent leur exploration.
 
« Oh, regarde le petit déguisé en araignée ! Il est trop mignon, à défaut d’être effrayant ! »
 
En effet non loin des deux adolescentes un jeune garçon qui devait être en première ou deuxième année avait décidé de se déguiser en arachnide et le résultat était plutôt correct. Ses huit pattes se balançaient au rythme de ses pas tandis qu’il déambulait parmi la foule et Prudence se demanda combien de temps il lui avait fallu pour confectionner ce costume.

HARLEY-



- Prue -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10029-hannibal-atlas-srensen-objection-votre-honneurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10036-hannibal-good-laws-have-their-origins-in-bad-moralshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10037-hannibal-lettres-recommandeeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10038-hannibal-soyez-brefs

Arrivé(e) le : 19/08/2018
Parchemins rédigés : 100
Points : 4
Crédit : Eriam ft. Nick Robinson
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Prrrudence

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Sam 20 Oct - 20:54


Soirée d'Halloween

Hannibal & cie
L’heure tourne tandis que je reste allongé sur mon lit à baldaquins bleus, le regard perdu au plafond du dortoir des sixièmes années de Serdaigle. Grâce aux matières que j’ai pu abandonner à la rentrée mon emploi du temps s’est considérablement allégé, libérant mon après-midi du vendredi. J’en profite en général pour aller courir autour du lac lorsque le temps me le permet avant de rentrer me doucher et travailler un peu, soit sur mon projet personnel soit sur mes cours de l’année. Hors de question de me relâcher sous prétexte que les ASPICs ne sont que l’an prochain ; je veux intégrer le Ministère et pour cela je dois représenter l’excellence. Je me doute bien que mon dossier est déjà plus que satisfaisant toutefois je ne suis pas le genre d’homme à me contenter du minimum, contrairement à certains.
Alors que les voix de mes camarades me parviennent de la salle commune, je jette un coup d’œil à l’horloge murale de la pièce pour constater qu’il ne me reste qu’une heure avant la soirée organisée pour Halloween à Pré-au-Lard. Un petit sourire étire mes lèvres à cette pensée ; mon frère, ma jeune sœur et moi-même avons décidés conjointement d’un costume des plus ironiques en ce trente-et-un octobre et j’ai hâte de l’enfiler. Malgré tout je reste un peu déçu ; Rachel n’a pas répondu à mon hibou et il m’est donc impossible de savoir si elle viendra ce soir ou non. Depuis le temps, je devrais avoir compris que ce genre d’évènements n’est clairement pas son genre mais je dois admettre avoir un peu espéré qu’elle me répondrait par la positive. Qu’à cela ne tienne, j’irai à la soirée avec mon ami de longue date, Albus. Malgré le fait que nous ne soyons pas dans la même maison, nos origines, nos pensées et bien d’autres choses encore nous ont aussitôt rapprochés lors de notre entrée commune à Poudlard. Depuis ce temps là, nous nous côtoyons de façon régulière et j’apprécie grandement sa façon d’être. Enfin un sorcier digne d’intérêt au sein de cette école de bras cassés… Un de ceux qui partageaient nos idéaux et notre façon de penser sans pour autant se montrer aussi extrémistes que d’autres... Si Albus continuait sur cette voie là, je suis persuadé qu’il ira loin et qu’il sera susceptible de jouer un rôle dans le grand chamboulement que connaîtra un jour notre société.
Toutefois l’heure n’est pas au grand projet mégalomane et je me décide à m’extirper de mon lit. Mon regard coule sur une note reçue plus tôt aujourd’hui et j’esquisse un sourire en lisant une fois encore la note de Phoenix. Depuis que j’ai fait plus ample connaissance avec l’amie de mon frère, je dois bien admettre la trouver plus intéressante que prévu et sa présence ce soir est l’une des – nombreuses – choses m’ayant motivé à participer. Nous n’avons pas réellement eu l’occasion de discuter à nouveau depuis la soirée de fin d’été organisée par Grand-Père en août dernier et je serai ravi si l’opportunité se présentait ce soir.
Je fouille activement dans ma malle afin d’en sortir mon costume pour ce soir et je m’empresse de le revêtir ; une paire de baskets sneakers, un simple jean, une casquette grise portée à l’envers et un t-shirt basic blanc qui fait plutôt bien ressortir ma carrure. Je pouffe en constatant le résultat dans le miroir ; l’ironie de la chose est bien trop complexe et perfide pour que les autres comprennent notre déguisement et j’ai plutôt hâte de voir ce qu’auront décidé de revêtir Finnbjörn et Judith. D’ailleurs, ma sœur cadette doit être actuellement en train de se préparer dans son dortoir et je me demande si je ne dois pas l’attendre afin de nous rendre ensemble dans le hall… Depuis qu’elle est entrée à Poudlard il y a de ça deux ans, j’essaye de rattraper mon rôle d’aîné auprès d’elle. Cependant Judith se montre plus dure et fermée que prévue, rendant la tâche plus compliquée que je ne l’aurais imaginé. Si je la croise dans la salle commune, je lui proposerai de l’accompagner, comme ça elle n’aura pas l’impression que je la piste en permanence. Oui, cela me semble être une bonne idée. Au moment de ranger ma baguette d’ajonc, je constate que ma tenue singulière n’a pas d’emplacement adéquat. Voilà le problème lorsque l’on décide de revêtir des vêtements non créés par des sorciers… Je décide donc de la coincer entre mon jean et ma hanche, position plutôt désagréable et loin d’être sécuritaire si ma baguette décidait de s’échauffer… Fort heureusement ce genre de désagrément ne dure qu’une soirée, je suis loin d’être prêt à réitérer l’expérience et le confort de mes tenues de sorciers habituelles me manque déjà.
Alors que l’horloge indique sept heures moins le quart je décide de descendre du dortoir, rencontrant au passage de nombreux Serdaigles déguisés pour l’occasion. Pas de traces de Robin à l’horizon et je soupire de soulagement ; je n’ai pas du tout envie de passer la soirée à jouer les amoureux transis, oh ça non. J’ai suffisamment donné le change ces derniers temps et je mérite un peu de tranquillité de ce côté là. Même les plus grands acteurs ont besoin d’entracte de temps à autre.
Judith ne se trouve pas dans la salle commune et je décide d’attendre quelques minutes avant de finalement prendre la direction du hall d’entrée. Ma sœur cadette est peut-être déjà partie de son côté et je la retrouverai là-bas, après tout. Il ne me faut guère longtemps pour descendre les marches et je me retrouve rapidement devant les immenses portes de Poudlard, au sein du groupe d’élèves participants à la soirée. J’adresse quelques sourires et signes polis de la main aux gens que je connais avant de finalement identifier mon ami au sein de la foule.
 
« Albus, dis-je en le saluant d’une accolade amicale, je suis content de te voirrr. Trrrès bonne idée, ce costume. »
 
La tenue de mon ami est bien plus élaborée que la mienne, ce n’est pas difficile à admettre. Le rendu est correct et il a plutôt fière allure avec sa cape sombre et son col relevé.
 
« Tu attends encorrre quelqu’un ? demandé-je à Albus tout en parcourant une dernière fois le hall du regard, je n’ai pas rrréussi à distinguer Finn au sein de la foule, on le rrretrrrouverrra sûrrrement aux Trrrois-Balais ? »
 
Après notre échange de paroles, le groupe d’élèves ainsi que les enseignants désignés comme chaperons pour la soirée se met en route en direction de Pré-au-Lard. Le trajet passe plutôt rapidement et nous nous retrouvons finalement au sein de la taverne, décorée pour l’occasion. J’imagine que la plupart des autres élèves vont trouver le résultat parfait mais je ne suis guère impressioné. Après tout j’ai l’habitude des soirées et réceptions mondaines en tout genre et ce depuis mon plus jeune âge, alors ce n’est pas une taverne vulgairement customisée pour Halloween qui va me faire tomber des nues.
 
« Dirrrection le barrr, lancé à Albus tandis que nous marchions dans la foule d’élèves costumés, qu’est-ce que tu prrrends, mon ami ? »
 
 


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 27/11/2013
Parchemins rédigés : 1570
Points : 3
Crédit : Blondie & tumblr ♥
Année : 4ème année (14 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♣ Brooklyn ♣ Hadley ♣ Blake

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Sam 20 Oct - 22:32


❝ Soirée d'Halloween❞Phoenix

Halloween était enfin arrivée et il se passait enfin quelque chose à Poudlard. Je commençais à m'ennuyer ferme dans le coin. Evidemment, il y avait cette histoire de badge, qui avait un peu égayé mes journées, mais les choses avançaient lentement et on ne savait pas encore grand chose, alors même si la nouveauté était plaisante, il n'y avait rien de vraiment transcendant. Et puis je dois avouer qu'aller à la pêche aux sangsues n'avait pas été une partie de plaisir et je m'en serai bien passé. Mais bon, on m'a demandé de remplir une tâche et je suppose que la mienne était plus facile que certaines autres. J'ai appris les déboires de certains et même si au fond je trouve ça assez amusant, je ne l'ai pas montré. Le tout c'est que tout le monde y soit arrivé au bout du compte, perdre des points et se faire mettre en retenue n'est pas si grave au bout du compte. Fixant mon reflet dans le miroir, j'admire le travail de cette fille de 6ème année. Elle est définitivement pas mauvaise en couture, c'est le cas de le dire. Je n'avais pas les moyens de faire faire mon costume par une vraie couturière digne de ce nom. Ma mère avait été claire sur le sujet, elle ne me donnerait pas une mornille de plus, j'allais devoir me débrouiller toute seule. Soit disant que je pourrais porter le costume que j'avais pris l'an dernier. Non mais n'importe quoi ! De quoi aurai-je eu l'air avec un costume déjà porté ? Elle ne pense vraiment à rien cette femme, c'est affligeant. Et dire qu'avant, elle avait le sens des priorités et du bon goût, il faut croire que depuis la chute sociale, elle avait tou laissé au pays. "Qu'en penses-tu Sleibhin ?" Lui demandais-je en tournant mon regard vers elle, via le miroir. Je laissais glisser mes doigts sur le justaucorps qui était recouvert de fausses feuilles. Le reste de mon corps était recouvert d'un tissu qui imité à la perfection la couleur de la peau. L'idée était d'incarner une nymphe des bois. J'avais laissé mes cheveux bouclés et détachés pour l'occasion et une couronne de feuilles et de fleurs encerclée élégamment ma tête. Le costume était plutôt bien réussi. Après, à la lumière du jour, on pouvait voir facilement de nombreux défauts mais vu que la fête était le soir, j'espérais que les lumières seraient tamisées pour toutes les gommer.

Ma camarade avait choisi un costume de squelette. Un peu trop cliché à mon goût mais ma fois, c'était son problème. J'imagine qu'on lui pardonnera vu qu'elle a une personnalité assez ... originale, j'imagine qu'elle va nous faire passer une soirée dont on ne risque pas de l'oublier avec ses réflexions bien à elle. J'ai beau avoir l'habitude, elle arrive toujours à me surprendre et j'ose croire que ce soir ne fera pas exception. Une fois que j'ai vérifier que mon maquillage, ma coiffure et mon costume étaient tous parfaits, on se dirige de concert dans notre salle commune. Pas de trace de Finn à l'horizon, c'est assez étrange. "Tu sais où on rejoint Finn ? C'est étrange qu'il ne soit pas déjà là !" Je hausse les épaules et regarde l'heure. Il exagère !"Bon ! Tant pis pour lui, il n'avait qu'à être ponctuel. Allez vient, rejoignons les autres avant qu'ils ne décident à partir sans nous !" J'entraînais donc Sleibhin dans les escaliers pour rejoindre le rez de chaussée. Je n'apprécie pas forcément tout ce monde mais j'imagine que je n'ai pas trop le choix. Le chemin jusqu'aux Trois Balais se fait assez rapidement mais j'avoue être plutôt contente d'être arrivé parce que je commençais à avoir un peu froid. Les araignées à l'entrée me dégoûtèrent profondément "Je suis persuadée que le prof de SCM a dû être content de voir ces bestioles à l'entrée, il a dû se sentir comme chez lui !" Glissais-je à ma camarade en entrant. Je dois avouer que les animaux ne m'intéressent pas vraiment, mais on ne peut nier que le prof, au contraire, à toute mon attention. Il est plutôt charmant dans son genre et je ne dirai pas non à des cours particuliers avec lui. Je chasse très rapidement ça de mon esprit et attire mon amie vers une zone un peu moins fréquentée. Et c'est à ce moment là que je repère un peu plus loin un duo qui ne m'est pas inconnu. Et l'un des deux attire assez rapidement mon attention. C'est le sourire aux lèvres que j'attrape la main de Sleibhin pour l'entraîner vers Hannibal et Albus. "Bonsoir vous deux ! On peut se joindre à vous ?!" Dis-je en glissant un sourire charmeur à Hannibal !

©️ 2981 12289 0




Reine de glace
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 01/06/2018
Parchemins rédigés : 70
Points : 6
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Sam 20 Oct - 23:03


Les élèves, les professeurs & la serveuse


Soirée d'Halloween






Il regarda une fois de plus son costume dans le miroir. Il n'était finalement pas si mal. Déguisé en loup-garou, Rufus espérait au moins se fondre dans le décor. Étonnamment, ce costume plus tout jeune était rudement bien fait et il traduisait de l'amour du professeur pour Halloween. Cette fête avait toujours été une tradition dans sa famille et on ne prenait pas un costume pour un vulgaire déguisement. Non, c'était bien plus que ça. L'allemand avait laissé poussé sa barbe plus que de raison et avait omis de la tailler afin de lui donner un air aussi bestial que possible. Son costume entier était en fait deux pièces : un haut de fourrure sous une veste en velours déchirée et un bas en fourrure lui aussi dans un jean en lambeau. Le tout était agrémenté de fausses pattes de loup-garou et d'une fausse bosse dans le dos afin de lui donner une difformité proche des créatures que l'on voit dans les livres des sorciers. Le seul défaut de ce costume ? La canne du professeur. Mais celle étant une nécessité, il n'avait pas tellement le choix que de l'avoir.

Après les récents événements au ministère de la magie, Rufus était néanmoins perturbé et se méfiait de tout et surtout de certains élèves. Sa baguette n'était alors plus dans sa canne, là où elle se trouvait habituellement, mais elle se trouvait coincée dans la ceinture de son pantalon : invisible, mais à portée de main si quelqu'un lui volait son troisième pied. Il avait appris à se battre et avait vu, entendu et subit des choses que peu n'osait simplement imaginer. L'allemand su alors qu'il était capable de faire face si quoi que ce soit devait se produire. C'est en se regardant dans le miroir à nouveau qu'il vit que sa mâchoire était fortement contractée. Il soupira et se détendit. Que pouvait-il arriver ce soir ?

C'est sur cette pensée réconfortante qu'il avait accompagné les élèves aux Trois Balais pour leur soirée d'Halloween. Quand on lui avait annoncé qu'une soirée allait avoir lieu, Rufus s'était porté volontaire, non pas pour surveiller les élèves ( ça c'était la raison officielle) mais pour lui-même s'amuser un peu (ça c'était la raison officieuse). Après tout, il n'y avait pas d'âge pour s'amuser comme un petit fou.

En entrant dans le pub, il fut subjugué par la décoration simple mais efficace. Le brouillard à leurs pieds faisait tout. Un frisson lui remonta le long de l'échine sous le coup de l'excitation. Cela lui rappelait indéniablement des souvenirs d'enfance. Il avait d'ailleurs réussi à établir ce même amour d'Halloween et de la Samain, cette célébration païenne qui lui tenait à coeur. Il balaya du regard la salle et ses yeux butèrent sur Phoenix, la Gryffondor hautaine et décidément très énervante aussi. L'allemand soupira, lassé de cette tension avec certains élèves. Pourtant, Rufus voulait lui rendre la vie dure. Il voulait lui faire comprendre qu'elle n'était qu'une élève parmi les autres et qu'elle devait se comporter comme tout le monde : respectueusement.

Sa décision fut prise : il garderait un oeil sur les faits et gestes de Phoenix et de Finnbjorn.

Voyant son collègue Nathanael garder l'entrée, il s'en approcha, un verre de jus de citrouille à la main.

- "Chouette costume cher collègue !" - fit-il enjoué.

La soirée allait être bien plus intéressante que ce qu'il avait imaginé...




(c) crackle bones



you know what ?
A people without the knowledge of their past history, origin and culture is like a tree without roots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9087-avril-june-stagiaire-psychologuehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9094-avril-june-besoin-d-une-psyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9097-les-rp-de-vrilhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9099-boite-aux-lettres-d-avril-junehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9100-lettres-express-d-avril-june

Arrivé(e) le : 21/01/2018
Parchemins rédigés : 233
Points : 16
Crédit : Haley scott28 - Beylin
Année : Stagiaire en Psychologie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Dim 21 Oct - 16:58

La cracmole adorait Halloween. Il s'agissait sans doute de la fête qu'elle préférait, même. Elle se souvenait du temps qu'elle passait avec son frère et son père pour décorer la maison pendant que sa mère s'amusait à jouer des musiques glauques sur son piano. Elle se souvenait de tous les costumes qu'elle avait pu enfiler, de la princesse avec du sang sur sa robe au zombie qu'elle avait incarné l'année dernière, tout en passant par Pocahontas avec une flèche dans le front. Elle adorait sonner à chaque maison pour récupérer ses bonbons et passer la soirée suivante à se goinfrer dans la chambre d'Arthur. Elle avait également adoré s'occuper d'Hanselet Gretel, les maquillant à leur tour pour les mener dans les rues au milieu du monde anglais pour fêter ce 31 octobre. En bref, chaque année, elle n'attendait que cette fête. Et chaque année, elle se prenait toujours à l'avance pour décorer sa maison et pour préparer son costume.

Sauf cette année-ci.

Cette année-ci, la jeune fille avait eu l'esprit bien trop occupé pour se préoccuper de son costume. Autant dire qu'elle n'avait rien à se mettre pour la soirée. Elle accompagnait les jeunes aux Trois-Balais et elle n'avait pas de déguisements... Autant dire que sa soirée était foutue. Elle avait toujours eu l'habitude de sortir la grosse artillerie pour Halloween et voilà qu'elle allait se retrouver seule sans déguisements. Ce n'était tout simplement pas possible. Elle s'était donc réfugier dans sa chambre, sortant toutes ses robes de sa garde-robe pour avoir une idée de quoi porter. Elle finit par dénicher une petite robe noire avec un haut en dentelle. Bon, au moins sortait-elle la bonne couleur. Elle enfila vite fait un petit bandeau noir pour maintenir ses cheveux et s'attaqua au maquillage. Un petit oeil au beurre noir et deux cicatrices, l'une proche des lèvres et l'autre sur le front plus tard, elle finit par souffler et par baisser les bras. Tant pis pour la soirée, elle devrait se contenter de ça. Récupérant tout de même une veste en plus pour éviter d'affronter le froid, elle finit par rejoindre le groupe. Tout le monde semblait excité et tout le monde, contrairement à elle, avait sorti un déguisement. Elle sourit en visualisant celui de Rio qui était parfaitement réussi. Clairement, il avait dû prendre du temps pour sortir ainsi.

Les Trois-Balais furent vite remplis et Avril fut heureuse de laisser sa veste au porte-manteau chargé de récupérer les affaires de tout le monde. Les élèves se regroupaient entre eux, la barmaid commençait à servir de nombreux verres et les adultes lançaient des yeux par-ci, par-là de temps en temps pour surveiller la foule. La jeune femme attrapa un verre de jus de citrouille et s'avança près de la cheminée pour s'y accouder. Elle posa ses yeux aux alentours, trouvant le regard de Gretel. Un sourire large s'installa sur les lèvres de l'étudiante en reconnaissant l'héroïne favori de la jeune verte et argent. Cette référence lui fit plaisir, comme si elle s'estimait privilégiée de la reconnaître. Elle avait tellement usée de ce DVD, le lançant en boucle pour que le côté peste de la jeune fille se calme un moment et laisse un peu de répit à la jeune adolescente. Elle fit un petit signe de la main à la jeune fille avant de continuer son petit tour du regard. Nathanaël était à l'entrée, en compagnie de Rufus. Elle les laissa tranquille, ils semblaient en pleine discussion et, ce soir-là, Avril n'avait pas vraiment envie s'incruster dans la discussion des autres.


Codage par Libella sur Graphiorum



Vivre peu mais vivre bien
Crois en toi, aie espoir, la vie est courte, ne perds rien, aime tes amis, amuse-toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 16/10/2018
Parchemins rédigés : 82
Points : 19
Crédit : Moi même
Année : Sixième année (17 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Nope

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Dim 21 Oct - 18:26

Soirée Halloween
selon Albus Lewis

Du temps de libre, un peu trop. En cet après-midi d'automne, je ne sais quoi faire. Le plaisir d'étudier s'estompe en pensant au temps. Je me promène dans la salle commune qui est pas loin d'être vide. Doucement je me tourne vers le passage et traverse sans difficulté. Me baladant dans les dédales du sous-sol, je n'attends que cette soirée. Je n'ai rien de prévu à part dévisager des sang de bourbes. Je trouverais bien une personne avec qui parler, avec qui traîner. Ce n'est pas comme en journée où je me laisse aller dans ma solitude. Je dois marquer le coup dans mon déguisement et dans ma présence. N'oublions pas que je suis élégant, respectable mais mystérieux avant tout. Personne ne sait et c'est très bien comme cela. La douce lumière m'éblouit et le vent frais me fait frissonner. Sans m'en rendre compte, j'étais déjà dans le hall d'entrée. Adossé à la grand porte, je regarde le parc. lumineux encore à cette heure. Le rendez-vous n'était que dans quelques heures. J'ai le temps de me promener. J'en profite et traverse le parc, m'éloignant des limites autorisées, je fais une éclipse chez les sombrals pour leur souhaiter une bonne semaine. Après tout c'est une journée tout aussi spéciale pour eux. On doit quand même bien les relier à Halloween avec leur proximité avec la mort. Le temps passe, le soleil fait sa route et le ciel devient orangé comme les citrouilles qui décorent le château. Je m'empresse de rentrer pour pas me faire repérer.

Tranquillement, je retourne dans mon dortoir, m'allongeant un instant sur mon lit, scrutant les autres se préparant. Je me demande qui vais-je embêter et avec qui je vais pouvoir un peu discuter. Me relevant avec élégance, scrutant l'heure, je me change tout en lançant des regards des plus froids aux autres. Quand le contact visuel se fait, je ne peux m'empêcher de sourire légèrement pour être un minimum sociable. Après quelques minutes, je suis fin prêt et ma tenue me paraît appropriée, élégante et dans le thème.

Remontant vers la Grande Salle, j’aperçois des silhouettes toutes déguisées, certaines mieux que d'autres. Aucune n'est réellement effrayante mais il y a son lot de surprenantes et d'innovantes. J'entre dans la lumière, dans le haut hall d'entrée. Je reste ici quelques instants, scrutant les élèves agglutinés en attendant le top départ vers les trois balais. Soudainement, un contact me sort de ma bulle. un choc sur mon épaule et un visage reconnaissable mais pas autant que la voix qui siffle à mes oreilles. Des r accentués comme il se fait par chez nous. Hannibal se pointe devant moi en complimentant ma tenue.

"Merci Han, c'est sympa de ta part, tu n'es pas trop mal ..."
Je me fige en voyant sa dégaine. Qu'est-ce donc? Ca se mange? Une tenue si grotesque... Heureusement, le ridicule ne tue pas...

"Dis-moi... Es-tu déguisé en moldu ou un type de moldu bien précis?"

Je ne vois que cette explication... Je regarde autour de nous d'un regard perçant que me fournissent mes yeux bruns si profonds: étrange il n'est pas avec son ami Finn je ne le vois nul part.

Le serdaigle me demande si j'attends quelqu'un... J'esquisse un sourire, hochant la tête. A quel moment je fréquenterais quelqu'un d'autre que moi? Surtout donner un rendez-vous. J'ai bien prévu des choses pour les dix prochaines années mais sûrement pas d'être complètement sociable. Mais je m'améliore, je le sais, je vais plus vers les autres même si ma froideur peut en effrayer plus d'un.

Une mitraillette de r résonne dans ma tête et je comprends qu'il n'a lui non plus vu aucune trace de son ami. Il veut qu'on le retrouve là-bas. Très bien, j'accepte sa sous-demande de rester ensemble durant le trajet d'un sourire des plus chaleureux que je puisse faire. Étrangement, c'est l'un des élèves que je préfère le plus mais il n'est même pas vert... Son sang est pur, c'est déjà ça.

Arrivés dans la taverne spécialement décorée, nous jetons un vif coup d'oeil aux décorations avant qu'il m'entraîne au bar. Déjà les gênes ressortent. Que vais-je boire? Hm... Restons dans le classique:

"Une bieraubeurre et toi, mon ami?"

Je lui renvoie son expression chaleureuse. "Ami". Merci. Peu sont ceux qui s'aventurent dans ce domaine des plus risqués. Sans trop réfléchir, je lui tape le dos amicalement. Prenant chacun notre boisson je le regarde avec malice:
"Trinquons! A notre réussite" Dis-je fortement. Et au sang pur... pensais-je tout bas...

(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 196
Points : 5
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Dim 21 Oct - 23:15

Le chemin venait de s'écrouler derrière eux. Une poutre venait de lâcher suite à l'actionnement d'un piège, piège qui aurait pu s'avérer mortel si John n'avait pas bondi en avant en agrippant Aurora pour la plaquer contre le mur quelques mètres plus loin. Un bruit assourdissant venait de retentir et le choc avait soulevé un nuage de sable qui se dissipa au bout de quelques secondes. Ils tenaient encore leurs baguettes, lumière au bout, mais la pièce était néanmoins incroyablement sombre. Ils distinguaient à peine les hiéroglyphes sur les murs et force est de reconnaître que les Lumos n'avaient pas été suffisants pour repérer cette fichue dalle piégée. Alors que les deux sorciers étaient l'un contre l'autre, John tourna sa tête vers le lieu de l'accident. D'autres chercheurs et Aurors se trouvaient derrière eux et étaient désormais coupés du duo. Mandrake se contenta de dire quelques mots avant de reculer de quelques pas.

- Au revoir, Benni.

Le bruit d'une gifle résonna dans la grande pièce sombre.

- "La Momie", sérieux?! John, espèce de-...!

Aurora venait de lui coller une baffe monumentale, visiblement sous le choc de l'accident presque mortel qui venait de survenir.

- Aie!! Mais...! Personne n'est mort, je rigole!

John se frotta la joue, un air un peu dépité.

- Je parle pas de ça...! Non mais vraiment, ce film est nul en plus... C'était pas drôle! Allez on avance!

John s'offusqua, bondissant presque sur place.

- Quoi?! Eh, Aurora attends!

John dut trottiner jusqu'à elle pour ne pas la perdre dans ce dédale. Arrivé à sa hauteur, il souriait, et elle aussi. Ils se prirent par la main et pointèrent leurs baguettes devant eux, illuminant la pièce du mieux qu'ils pouvaient. Arrivée devant une immense porte de pierre la jeune femme s'approcha un peu plus afin d'étudier les hiéroglyphes. John la suivit, mais il ne comprenait pas cette langue morte contrairement à la chercheuse en sa compagnie. Elle s'exclama quelques minutes après un air enjoué sur le visage.

- On y est John! Ce doit être la chambre en question...! Des Inferis Egyptiens...! J'espère que tu as de bons sorts en réserve, ceux-là ne sont pas comme nos vulgaires pantins! Ce sont les "morts-vivants" originaux dont on parle, là !

John sourit à son tour.

- Quand tu veux Aurora, mais je compte bien me rattraper pour cette gifle...!

- Et que dirais-tu de...

Elle lui chuchota dans l'oreille, ce qui le fit légèrement pouffer. Il s'approcha à son tour pour chuchoter ce qui la fit rire plus fort encore. Lentement, la porte s'ouvrait devant eux, grinçant et soulevant comme le piège un nuage de sable brouillant la vue.

_____________________________


- Un traitement au whisky?

John sembla ne pas apprécier la remarque, détournant le regard un instant avec un air assez énervé. Même encore maintenant elle remarquait ce genre de choses. Il est vrai que d'ordinaire John ne buvait pas autant et à chaque occasion qui se présente. L'ex-Auror avait néanmoins jeté son médicament alors cela faisait office de remplacement. En tout cas, c'est ce dont il essayait de se persuader. Il se contenta de soupirer à sa remarque, n'ajoutant aucun mot à cela, sachant très bien vers quoi la discussion allait partir s'il osait répondre. Mandrake se mentait peut-être à lui même, mais il ne voyait pas l'utilité de lui raconter des salades à elle. Elle le connaissait par cœur et pour cause: c'était bien l'une des rares personnes encore en vie dans son entourage qui l'avait côtoyé assez longtemps pour ça.

- Les enfants vont bien, Dieu merci. Hélios est à Poudlard, en première année, et Cassiopea dans un pensionnat à Londres. J'ai... C'est moi qui ai leur garde, désormais.

Cela le rassura dans un sens... Les enfants auraient très bien pu être placés, elle aurait pu continuer sa vie et essayer d'aller de l'avant en prenant uniquement des nouvelles de temps en temps ou en faisant acte de présence lors des événements familiaux. Prendre cette décision de les garder avec elle c'était difficile et courageux. John ne pouvait qu'approuver. Cela le fit légèrement sourire et pour la première fois depuis qu'ils s'étaient retrouvés il se sentait un peu moins oppressé. Il posa à nouveau son regard sur la jeune femme.

- Ils ont de la chance, j'ai toujours dit que tu ferais une mère extraordinaire. J'essayerai de prendre des nouvelles d'Hélios à l'occasion, si cela ne te gêne pas bien sûr.

La discussion resta sur les enfants et sa sœur, bien que John remarqua que l'histoire de la fiole la titillait encore. Elle ne pouvait masquer son inquiétude en présence de John, il pouvait presque lire son visage comme dans un livre ouvert quand elle se tracassait pour quelque chose. Visiblement, la perte de sa sœur et de son beau-frère l'avait grandement affecté et John ne sut pas forcément trouver les bons mots pour la réconforter. Il se contenta alors d'écouter. Les rôles lui semblaient désormais inversés. C'était elle qui l'avait réconforté après la perte de Mark, qui avait pris soin de lui et l'avait aidé à remonter la pente. Elle s'était simplement contentée de l'écouter et de lui prodiguer quelques conseils. Une chose en entraînant une autre ils s'étaient effectivement rapprochés, mais sa seule présence et quelques mots avait réussi à refermer une blessure profonde. Arriverait-il à faire de même malgré sa situation actuelle...? Ce n'est pas comme s'il voyait la vie en rose en ce moment.

- On ne peut pas revenir en arrière... Parfois, je me demande pourquoi elle, pourquoi Selena. Elle était maman, elle avait un mari, elle était médecin... Alors que moi...

John lui prit la main, instinctivement. Il ne savait pas trop ce qu'il allait dire, mais merde, après tout autant se lancer. Elle avait des difficultés elle aussi et Mandrake ne pouvait rester inactif ou à se morfondre sur sa situation. Trop longtemps il avait mis les gens qui comptaient pour lui de côté, c'était le moment de se lancer et de déballer ce qu'il pouvait ressentir.

- Je me suis longtemps demandé pourquoi moi. Pourquoi je m'en suis sorti vivant et pas Mark, ou d'autres qui méritaient tellement mieux. Des pères de famille, des gens importants pour la communauté. Ça reste un mystère total après toutes ces années... Il marqua une légère pause, il semblait un peu hésitant à parler franchement comme ça.- Ne t'en veut pas d'être en vie, Aurora. Tu... Tu es là pour eux, tu peux leur apprendre à être de bonnes personnes et c'est ce qui compte, non? Tu ne devrais pas te sentir moins importante.

Se demandant si son geste était déplacé ou pas, il hésita un moment et relâcha sa main l'air un peu gêné. Par ce geste il ne l'avait pas remarqué, mais il avait légèrement relevé sa manche droite ce qui avait laissé apparaître ses cicatrices. Des marques de brûlure assez importantes. Cela n'en avait dévoilé que peu, sachant que ces marques allaient de sa cuisse en passant par son torse jusqu'à son bras.




" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10279-a-journey-into-history-professeur-aurora-joneshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10302-professeur-aurora-des-liens-des-histoireshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10341-professeur-aurora-la-grande-et-la-petite-histoirehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10305-professeur-aurora-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10306-professeur-aurora-courrier-express

Arrivé(e) le : 24/09/2018
Parchemins rédigés : 112
Points : 18
Année : Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice des Poufsouffle

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Gretel Valeska

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Lun 22 Oct - 23:33


Halloween


Au regard de John, Aurora comprit aussitôt qu’elle avait dépassé une limite. Immédiatement, elle se mit une gifle mentale, se reprochant d’avoir été trop inquisitrice. Ils n’étaient plus ensemble, après tout. Il pouvait bien boire tant qu’il voulait.
Mais quand même… Séparés ou pas, cela ne réduisait en rien son affection pour lui. Elle avait conscience de l’avoir contrarié avec sa remarque, mais elle n’aimait pas le voir comme ça, pas lui, pas John. Elle l’avait déjà vu au fond du trou une fois. Et Aurora ne voulait pour rien au monde qu’il se retrouve à nouveau dans de tels tourments. Après les derniers évènements, ils avaient changé, tous les deux, c’était évident.
Voyant qu’il ne répondait pas, elle préféra le laisser tranquille sur ce sujet.

- Ils ont de la chance, j'ai toujours dit que tu ferais une mère extraordinaire. J'essayerai de prendre des nouvelles d'Hélios à l'occasion, si cela ne te gêne pas bien sûr.

Sa réaction la surprit. Elle leva les yeux vers lui, sondant s’il était sincère. Puis un sourire lui vint. Certaines personnes auraient pu lui reprocher de se retrouver avec deux enfants, alors qu’elle n’en avait jamais élevé, et était seule. Evidemment, John n’était pas comme ça. Elle se sentit stupide d’avoir douté de sa réaction. Il l’avait toujours soutenue dans ses décisions, après tout. Il lui arrivait d’avoir été la voix de la raison et de la retenir, certes, quand Aurora se montrait tête brûlée, mais pas pour les choses importantes comme ça. J’ai toujours dit que tu ferais une mère extraordinaire…. Cette phrase lui resta en tête. Où en seraient-ils aujourd’hui, si les événements ne les avaient pas séparés ? Deux ans ensemble, c’était très court, et très long… Ils étaient si obsédés par leurs carrières tous les deux, mais qui sait ? John avait été son premier vrai compagnon depuis longtemps. Ils avaient vécu ensemble, même si leurs voyages ne leur avait jamais permis d’avoir un véritable chez eux . Il avait réussi à la convaincre que leur histoire avait une chance d’être « plus », là où Aurora craignait de tout gâcher s’ils ne restaient pas de simples amis.
Elle chassa la nuée de souvenirs de son esprit, et se rappela sa dernière phrase.

- Ce serait très gentil de ta part, lui dit-elle.

Même s’il ne les avait vus qu’à quelques reprises, cela lui faisait chaud au cœur de savoir qu’il se souciait des enfants. Elle avait un souvenir, dans le manoir des Jones, d’eux deux, ensemble dans le canapé, à surveiller les enfants qui jouaient sur le tapis du salon, tandis qu’un vieil air de jazz flottait dans l’air. Ils surveillaient les petits monstres pendant que leurs parents étaient en cuisine avec le reste de la famille (Aurora était fermement bannie de tout accès à cette pièce depuis quelques années). Elle se souvenait avoir été surprise de la patience infinie dont il avait fait preuve pour répondre à leurs questions sans fin.
Mais ce souvenir la ramena également à la triste réalité. La perte de Selena avait été un profond choc pour elle, et aujourd’hui encore, elle n’était sûre d’aucune des décisions qu’elle avait prises depuis. Aurora avait perdu la moitié de sa famille en quelques jours, et une bonne partie de sa confiance en elle avec. John ne manqua pas de le remarquer.

Sa main sur la sienne lui sembla étrangement familière et étrangère à la fois. Elle ne sursauta même pas, réalisant une seconde plus tard que ce geste n’était plus si anodin entre eux. Ses yeux restèrent sur leurs mains qui se touchaient jusqu’à ce qu’il parle.

- Je me suis longtemps demandé pourquoi moi. Pourquoi je m'en suis sorti vivant et pas Mark, ou d'autres qui méritaient tellement mieux. Des pères de famille, des gens importants pour la communauté. Ça reste un mystère total après toutes ces années... Ne t'en veut pas d'être en vie, Aurora. Tu... Tu es là pour eux, tu peux leur apprendre à être de bonnes personnes et c'est ce qui compte, non? Tu ne devrais pas te sentir moins importante.

Elle hésita un moment, puis hocha la tête. Elle n’était toujours pas sûre d’avoir mérité de survivre à sa sœur. Elle aurait aimé que ce soit Selena qui soit encore de ce monde, pour ses enfants. Mais il avait raison, les choses étaient faites, et malheureusement, sa sœur ne reviendrait pas.
Aurora repensa à la première partie de sa phrase, une seconde avant qu’il ne lui lâche la main. Ses yeux s’étaient involontairement posés sur ses blessures, et son cœur se serra en réalisant ce qu’il avait dû traverser, une seconde fois. Elle voulu lui poser la question, lui demander comment il allait, à quel point ses blessures étaient graves, si elle pouvait faire quelque chose, mais.... La question avait déjà été posée, et elle doutait qu'il réponde davantage ce soir. Si elle pouvait l'aider à guérir de ses blessures, ce n'est sûrement pas ce soir qu'ils trouveraient comment. Mais ses mots lui restaient en tête, faisant écho à son propre dilemme.
Des gens importants ? Aurora secoua la tête, et tourna les yeux vers lui.

-John, tu es… Tu es important aussi. Tout ce que tu fais, ici, en tant que professeur... Certes, c'est sûrement différent du métier d'Auror, et je sais parfaitement à quel point tu étais attaché à ta carrière, à ce que tu faisais pour le ministère. Mais ici, tu as la chance de donner à des jeunes les armes pour se défendre à leur tour, je trouve que c'est un métier plus beau encore. On vit à une époque compliquée, toi comme moi en avons fait l'expérience, ça nous a coûté tellement de choses... Mais toi non plus, je ne veux pas que tu te penses moins important. Je suis désolée que tu ne sois plus... en service, mais je ne pense pas que tu sois moins important que n'importe quel autre Auror ou sorcier. Tu as fait plus que ta part en tant qu'Auror, mais maintenant, je trouve que tu en fais davantage encore, en enseignant ici. Tout ce qu'on a appris, on l'a appris ici, à Poudlard. Et revenir ici, donner de notre temps pour les futures générations... J'étais surprise, en te découvrant au poste de Professeur de Défense contre les Forces du Mal, mais en y réfléchissant bien, je ne te verrais pas à une meilleure place. Grâce à toi, des enfants comme Hélios ou Cassiopea auront peut-être plus de chances que nous ou les gens qu'on a perdus. Ces gens "importants", c'est exactement ce que tu es. Tu es important, John.

Aurora inspira, hésita une seconde, puis elle reprit, à mi-voix, juste assez pour qu'il l'entende.

- Tu l’es, pour moi. Je suis désolée, il fallait… Que je te le dise. Je n’étais pas là quand tu as traversé tout ça, je sais. Mais je suis heureuse que tu aies survécu, malgré le prix. Je... Je suis désolée si ça te gêne d'entendre ça de ma part. Ne t’en fais pas, j’ai bien conscience que les choses ne sont plus comme avant, entre nous.

C’était vrai, trop de choses s’étaient passées, dans leurs vies respectives. Et deux ans et demi, c’était long. Aurora ne savait pas ce qu’il était devenu, depuis. Peut-être avait-il rencontré quelqu’un, refait sa vie. Cette pensée lui parut si pénible... Elle se souvenait encore beaucoup trop clairement de leur séparation, et ne s’était pas attendue à le revoir si vite. Elle aurait sûrement cherché à avoir de ses nouvelles, tôt ou tard, mais là... Aurora avait l’impression de n’être plus que la moitié de la femme fière et forte qu’il avait connue.
Elle inspira, reprenant contenance. Assez, elle ne voulait pas renvoyer cette image-là.

- Ça fait plaisir de retrouver des visages familiers ici. Je n’étais pas sûre de moi, mais avec Hélios ici et les derniers événements, je préfère rester proche de lui. Honnêtement…

Elle lui renvoya un petit sourire.

- Ça me rassure un peu, de te savoir ici.

Aurora avait vu John des dizaines de fois à l’action. C’était un excellent duelliste, et un expert dans son domaine. Il lui avait déjà sauvé la vie bien des fois lors de leurs précédentes aventures. Blessé ou pas, Aurora se sentirait bien plus rassurée en le sachant à Poudlard également. Bien sûr, Aurora savait se défendre, mais sa spécialité n’était pas le duel. Elle était douée pour contrer des malédictions, repousser des maléfices, mais elle n’avait encore jamais affronté de mage noir.
Cette conversation s’était révélée un peu plus intense que prévue, même pour des retrouvailles tardives. Elle inspira un bon coup, essayant de se remettre un peu la tête dans l’ambiance plus joyeuse.

- Bon, j’ai bien besoin d’un verre, déclara-t-elle avec un sourire fragile en prenant la direction du bar.

Ce n’était ni une façon de l’éconduire, ni une invitation. Son ton neutre invitait clairement John à la suivre s’il le désirait, et lui fournissait une excuse pour s’éclipser dans le cas contraire.

Codage par Libella sur Graphiorum



Loving, Remembering, Never Forgetting

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8035-j-ai-toujours-reve-d-apprendre-a-voler-savannah-r-caldwellhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8048-in-our-family-portrait-we-look-pretty-happy-savannah-r-caldwellhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-savannah-r-caldwell-sinead-p-o-riordan#164473http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8066-send-me-your-love-savannah-r-caldwell#182506http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8067-send-me-your-love-savannah-r-caldwell#182508

Arrivé(e) le : 14/11/2015
Parchemins rédigés : 1605
Points : 13
Crédit : Bazzart
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Mar 23 Oct - 15:28


Tout le monde

Soirée d’Halloween
Dans la foule des élèves qui se pressent devant les grilles du château avant de prendre la direction des Trois Balais, je ne vois ni ma sœur ni mon frère mais à la limite ce n’est pas plus mal, ça va me forcer, pour une fois, à me fondre dans la masse et à aller vers d’autres personnes. J’ai déjà fait l’effort de me rendre à la soirée organisée par Cruz, je peux bien aussi me bouger les fesses pour passer une super fête d’Halloween ! Bon, évidemment, cela suppose que je fasse quelques petits efforts d’adaptation mais je n’ai jamais été une fille qui ne savait pas bien se comporter en société et je ne compte pas le devenir à présent. J’ai quand même une petite appréhension à l’idée de mourir en haut d’une grande roue comme l’année précédente mais outre cette angoissante possibilité, je suis sûre que je vais beaucoup m’amuser. Et puis, compte tenu des retombées négatives de l’année précédente, je suis quasiment certaine que notre directeur complètement dingue ne nous infligera pas une nouvelle fois cette expérience désastreuse. Et puis, on ne va pas se mentir, cette horrible soirée m’avait quand même permis de me rapprocher d’Isidore et ça ce n’était pas une si mauvaise chose compte tenu des moments difficiles que nous avions eu à affronter jusqu’ici. Au moins il n’est pas parti en laissant notre relation en lambeaux, nous avons réglé nos problèmes au préalable et je peux repartir sur de bonnes bases. Enfin, ça c’est mon souhait initial, la réalité est bien moins reluisante que ça malheureusement. La lettre anonyme reçue dès mon arrivée à l’école a bien annoncé la couleur et comme je n’ai pas réutilisé mon pouvoir depuis que je l’ai reçue, j’ignore encore à quel point cette missive était sérieuse… Du coup, j’ai quand même un peu de stress et je me demande si je ne suis pas observée parfois. Pour en avoir le cœur net, il va falloir que je tente l’expérience et la soirée d’Halloween est certainement le meilleur endroit pour se faire. Peut-être que je tenterais le coup… Peut-être pas. Il faut vor. Je pense que je vais essayer mais il va falloir que je me trouve une cible et un moment où je pourrais agir sans trop attirer l’attention sur moi. En gros, je vais tendre le bâton pour me faire battre, ça va être marrant.

Trouver mon costume pour la soirée d’Halloween n’a pas été trop compliqué, je savais dès le départ ce que je voulais, à savoir me transformer en une grosse citrouille. Ce n’est certainement pas le costume le plus sexy que je pourrais trouver mais fort heureusement pour moi personne ne m’a demandée d’être sexy. J’aurais aussi pu demander à Avalon de trouver un truc avec moi et qu’on se transforme en jumelles diaboliques mais à dire vrai, je commence à en avoir un peu assez de me reposer sur ma sœur pour tout et n’importe quoi et je préfère agir un peu par moi-même. J’ai donc dégoté un super pyjama-combinaison noir et orange avec des feuilles vertes au-dessus de la capuche… Super sexy. J’ai passé des heures devant mon miroir à me peinturlurer en orange pour être assortie à la tenue. De gros chaussons noirs sont venus parfaire l’ensemble et je suis désormais certaine de faire sensation. A défaut d’être jolie, j’ai au moins la chance d’avoir une tenue confortable. Pour autant, alors que je me mêle à la foule d’élèves déguisés, je ne me sens pas parfaitement à l’aise mais ce n’est pas étonnant, je ne me sens plus vraiment à ma place dans ce genre d’événements en ce moment. Heureusement, je ne reste pas seule et statique bien longtemps puisque nous nous mettons en marche pour prendre la direction des Trois-Balais. Je suis mes petits camarades sans adresser la parole à qui que ce soit et en arrivant à la fête, je me mets dans un coin, regardant les élèves se regrouper quasiment instantanément et commencer à échanger entre eux. Il faut que je trouve quelqu’un à qui parler, je ne peux pas rester ici debout comme un pantin. Je repère Dan dans la foule, en grande conversation avec la préfète de Serdaigle et le préfet des Poufsouffle. Je ne sais pas s’ils seront ravis de me voir mais ça vaut le coup d’essayer.

Je traverse la pièce sans plus attendre pour me planter devant eux avec un grand sourire, agissant presque comme si j’avais été invitée là alors qu’en réalité je ne suis pas sûre qu’ils se rappellent mon prénom… Enfin si, quand même, j’imagine qu’ils savent qui je suis. Surtout Dan avec qui j’ai eu l’occasion d’échanger à plusieurs reprises même si ce n’était pas spécialement positive à chaque fois. « Salut vous tous, ils sont trop cool vos costumes, je suis jalouse ! » Dis-je pour entamer la conversation en essayant de ne pas avoir l’air d’une grosse potiche. « C’est du fait maison ou vous les avez achetés comme ça ? » La question est probablement très sotte mais c’est histoire d’ouvrir la bouche pour dire quelque chose et ne pas avoir l’air complètement empotée. Je me tourne vers Tracy avec un grand sourire. « Félicitations, vous avez bien commencé l’année à Serdaigle, j’imagine que tu es fière de ta maison. » Parler des points pendant une soirée, probablement la pire idée au monde… Tant pis, j’aurais au moins essayé.

Code by Fremione.



On a la classe ou on ne l’a pas…:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 03/02/2018
Parchemins rédigés : 262
Points : 6
Année : 7ème année (17 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: la citrouille.

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Mar 23 Oct - 21:20




♫ this is halloween ♪



C’est lui, sans aucun doute. Qui d’autre aurait pu se déguiser en Spider-Man ? J’aurais eu l’air bien idiote s’il n’avait pas s’agit de lui. Et à la fois, j’aurais peut-être trouvé là, quelqu’un de bien qui me complète en terme de costume, et ce dans un hasard le plus parfait. Mais non, mon instinct fut une fois de plus sans faille et la voix d’Hansel se fit entendre à travers le masque. La surprise fait son effet, et ça à le pouvoir d'étendre d'avantage mes lèvres rouges jusqu'aux oreilles. Une petite chatte fière de son œuvre, une petite fille trop grossièrement apprêtée et pourtant aussi innocente qu’une légère brise. Je suis définitivement la plus parfaite ? Est-ce que ça signifierait qu’il me pensait parfaite avant que cela ne vienne se confirmer ? Moi qui lui avais clairement dit que personne n’est parfait, ça me fait presque plaisir pour le coup. Ca me fait plaisir parce que sa réaction est au-delà de mes espérances. C’est à se demander s’il ne serait pas secrètement amoureux de Black Cat ?! Pas que je devienne un de ses fantasme vivant non plus ! Qu’importe, il reconnaît le costume et ça lui plaît. J’en demandais pas autant.

Je me demandais d’ailleurs où se trouvait Gretel si lui était là. La belle et lui se reparlent, au plus grand plaisir de mes nerfs. Ils ont plusieurs fois faillis lâchés à cause de leurs conneries, je vous assure. En parlant du loup, la voix de la plus jeune des Valeska se fait soudainement entendre. Gretel me complimente avec une sincérité qui me touche. Canon, je dirais pas, mais c’est gentil de sa part. Qui sait, peut-être que le frère en pense autant. Regarder à mon tour la demoiselle de la tête aux pieds, pendant qu’elle chantonne un air que je ne connais pas mais qui lui semble instinctif. La blonde est déguisée en Alice au Pays des merveilles, et ça lui va à ravir ! Hansel lui fait remarquer le bonheur de sa présence, ceci-dit avec un ton légèrement intimidé j’ai l’impression. Par la suite, j’en profite pour la complimenter à mon tour. Je la complimente à ma manière. « T’as presque l’air sage comme ça, Princesse. Mais bizarrement, je vois personne d’autre que toi dans le costume ! » C’est même pas bizarre, c’est paradoxale, et c’est dit d’un ton taquin, genre "t’es un vrai démon et pourtant le costume d’ange te colle à la peau."

Bref, je suis pas au bout des compliments. La main d’Hansel se pose sur mon épaule, et le ton calme qu’il avait employé, lorsque seule Gretel était concernée, disparaît soudainement. Il demande à Gretel de nous marier, ce qui me fait clairement rire. Il a complètement craqué. Hansel a craqué pour Black Cat ouais ! D’ailleurs c’est une bonne question ça. Je rigole bêtement à sa plaisanterie, mais je me décide à le prendre au mot pour provoquer la taquinerie dont j'aime tant le rendre victime. Pourquoi lui plus que les autres ? Aucune idée. Je passe mon bras derrière son dos moulé du costume de l’homme araignée afin de le tenir au dessus de sa hanche opposée. « Ça dépend, c’est le pénible Hansel Valeska que je vais épouser, ou Peter Parker ? Parce que la réponse serait pas la même..! » Rire de ma propre plaisanterie cette fois, lui sourire avec taquin parce qu'il se doute de quelle réponse serait donnée à qui. Lui sortir ma langue de gamine pour ajouter en taquinerie alors que je ramène ma main vers moi d'une glisse, et en profite pour le tapoter amicalement en plein milieu du dos. Je retourne finalement mon attention vers Gretel, optant à nouveau pour de la rigolade, mais dit avec beaucoup plus de sérieux. « Tu nous mariera une autre fois Gretel, ton frère et moi on a le temps pour ça. Ce qui n’attend pas par contre, c’est le buffet ! » Big joke of the day, comme si on allait se marier un jour. Ceci-dit c'était plutôt bien sortie et utilisée pour parler du buffet ! Oui, parce que je suis sérieuse au sujet du buffet. Je suis toujours sérieuse au sujet de tout ce qui touche à la bouffe. Faire partie de ses morfales passionnées de nourriture et qui ne prennent pas un pète de graisse, c’est la plus grande qualité du monde. Je lâche Hansel et tourne le visage vers tout ce qui a été mit à notre disposition. Entre Hansel en tenue de Spiderman moulante et un buffet ? Bon, d'accord, je choisirais quand même Hansel. Ou non.



copyright acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9976-i-ve-seen-hell-i-can-do-worse-gretel-b-valeskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10003-gretel-b-valeska-dead-girl-walkinghttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10004-valeska-gretel-never-be-satisfiedhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10005-valeska-gretel-watch-it-burnhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10006-gretel-valeska-hibou-express

Arrivé(e) le : 19/07/2018
Parchemins rédigés : 340
Points : 25
Année : 5e

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Professeur A. Jones

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Mar 23 Oct - 22:50


Purple Cat & Doll Dress


Mon frère en Spiderman face à une Théa canonissime en Black Cat.... Pas besoin de chercher très loin pour savoir qui a eu cette idée. Mon frère est beaucoup trop content, je le devine malgré le masque rouge et bleu. A mon avis, Brooklyn peut ronchonner, y en a une autre qui a eu droit à une pelle de Comics à lire cet été. Faudra que j'en parle avec elle!
Que j'en parle avec eux deux, d'ailleurs. Je n'arrive même pas à me refaire à l'idée que mon frère et moi nous reparlons. Enfin, qu'on essaye de se reparler comme avant. Je sens dans sa voix qu'Hansel est encore mal à l'aise, et par écho, je me sens gênée. Et un peu déçue aussi. Je ne suis sans doute trop emballée en pensant que tout serait de nouveau comme avant. Je reste à moitié planquée derrière Anthéa, en espérant que l'ambiance se détende un peu entre Hansel et moi.

- T’as presque l’air sage comme ça, Princesse. Mais bizarrement, je vois personne d’autre que toi dans le costume !

Le compliment fait plaisir, et je lui sors aussitôt mon sourire. Le sourire de chat qui vient de bouffer le canari, parce que c'est exactement ça. N'importe qui qui me verrait habillée comme ça pourrait s'y tromper, mais mes petits airs angéliques ne trompent personne.
D'ailleurs, je croise le regard d'Avril au même moment. Mon ancienne baby-sitter doit se régaler, c'est bien des souvenirs cette tenue! Alice aux Pays des Merveilles... J'ai failli amener Champa version violet avec moi pour jouer le chat de Cheshire, mais non seulement je pense qu'il n'aurait pas aimé le monde, mais en plus, mon chat est trop rachitique et grognon pour ce rôle. Non, il faudra vraiment que j'aille voir Avril, d'ailleurs, j'ai un truc à lui demander.

A côté de moi, j'écoute Hansel et Théa s'échanger des compliments qui sentent quand même fort le flirt. Jamais ils vont s'y mettre sérieusement ces deux-là? Je me retiens à grand-peine de pas lever les yeux au ciel, mais quand même. Hansel a la subtilité d'un éléphant dans un ascenseur quoi. Que je les marie? Anthéa lui répond, et j'ai l'impression d'être une gamine coincée entre sa mère et son futur beau-père. Ou l'inverse. Bref.

Je suis contente de retrouver mon frère, mais il y a encore cette espèce de malaise, de fragilité entre nous qui rend les choses difficiles. Heureusement que Théa est là, encore une fois, sinon ce serait carrément gênant, je crois. Elle d'ailleurs l'art d'éviter soigneusement sa question, et je me note d'essayer d'en savoir plus pour comprendre où ils en sont, tous les deux. Notre amie renouvelle une plaisanterie, et reporte son attention sur moi.

- Tu nous mariera une autre fois Gretel, ton frère et moi on a le temps pour ça. Ce qui n’attend pas par contre, c’est le buffet !

Le quoi?
Je suis clairement pas encore prête pour ça. L'étalage de confiseries gélatineuse fait rêver les mômes de première et deuxième année, peut-être, mais moi, ça me fait plutôt fuir. En courant. Si je refuse encore de manger devant Hansel et Anthéa, je sens que ça va mal finir. Plus que de me faire engueuler comme une môme, j'ai peur que rappeler mon état à mon frère fasse carrément tourner les trucs au vinaigre. Genre, lui déclencher une crise, le truc qui me fait flipper par-dessus tout désormais.
Je cherche une excuse à baragouiner, vite.

- Je, euh... Je te laisse aller voir, Théa, moi je vais voir Avril ! je lance en ayant déjà à moitié tourné les talons.

Bon, niveau gros mensonge vaseux, je suis pas à mon top niveau là. Je ne sais pas s'ils vont avaler ça, mais c'est trop tard, j'ai déjà tourné les talons, et Hansel n'a pas de vraie toile pour me rattraper.
Je me dirige vers Avril, en traversant la petite horde de déguisement plus bizarres les uns que les autres. C'est dans ces cas-là que Brooklyn me manque. Je lui aurait suggérer de se coller deux fausses dents un peu de faux sang histoire qu'il se prenne au jeu, et on aurait passé la soirée ensemble à ronchonner après tout le sucre présent dans la pièce et du monde.

Tandis que j'approche de mon ancienne baby-sitter, je me concentre pour éviter de me prendre un verre de jus de citrouille par maladresse ou une main pleine de chocolat. Bon sang, ça fait quelques minutes que la soirée a commencé et ces petits gorets sont déjà en train de se goinfrer à loisir.
Soudain, je trébuche, sur je ne sais quoi, un rat en plastique ou un pied, et je pars en avant. Je fais un ou deux pas, avec une certitude: j'ai 90% chances de me viander si je ne me rattrape pas à quelque chose.
Par réflexe, je lance mes mains en avant et immédiatement, me raccroche à la première chose à ma portée. Un manteau. Le col d'un épais manteau, élégant, entre mes mains. Lorsque je relève les yeux, je tombe nez à nez face à son propriétaire, son visage à quelques centimètres à peine du mien.

- Albus... Je souffle

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10029-hannibal-atlas-srensen-objection-votre-honneurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10036-hannibal-good-laws-have-their-origins-in-bad-moralshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10037-hannibal-lettres-recommandeeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10038-hannibal-soyez-brefs

Arrivé(e) le : 19/08/2018
Parchemins rédigés : 100
Points : 4
Crédit : Eriam ft. Nick Robinson
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Prrrudence

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Mer 24 Oct - 8:22


Soirée d'Halloween

Hannibal & cie
Mes lèvres s’étirent en un mince sourire lorsque mon camarade se fige en découvrant mon costume. Il faut bien avouer que je détonne carrément dans le hall de l’école, au milieu de tous ces déguisements tous plus stylisés les uns que les autres, toutefois je ne m’en formalise pas. J’ai l’habitude de sortir du lot et de me démarquer du peuple, et ce soir ne fera pas exception !
    
« En moldu de base, c’est suffisant je trrrouve, susurré-je à mon ami avec un sourire bien à nous, disons qu’ils ont l’habitude de se déguiser en sorrrcier pourrr célébrrrer Halloween, j’ai trrrouvé ça sympathique de leurrr rrrrendre la parrreille. »
 
J’offre un coup d’œil appuyé à Albus tandis que mon sourire en coin ne quitte pas mon visage. Je sais que mon ami comprend l’ironie de la situation et qu’il saura également en saisir l’humour. Après tout, je n’ai pas pour manie de m’entourer d’ignares insensibles à ce genre de subtilités, bien au contraire.
Il n’y a toujours aucun signe de mon frère ou de ma sœur à l’horizon, aussi nous mettons nous en route en direction de Pré-au-Lard en discutant de choses et d’autres sur le trajet. Nous prenons le temps de jauger les décors installés dans la taverne pour l’occasion avant de nous diriger vers le bar d’un pas décidé. Je me hisse sur la pointe des pieds afin de distinguer les différents choix s’offrant à nous ce soir en matière de boissons. Bien entendu la classique biéraubeurre est toujours d’actualité néanmoins j’aperçois des mélanges qui me paraissent plus intéressants et mon dévolu se jette sur l’un à la couleur rouge brique. Il est toutefois dommage qu’ils ne servent pas d’hydromel ce soir…
 
« Je vais goûter un de ces cocktails, dis-je à Albus en désignant les choppes disposées sur le bar et d’où s’échappent des volutes de fumées colorées, histoirrre de voirrr ce que ça vaut. »
 
Nous nous empressons de récupérer chacun notre boisson respective et nous éloignons un peu afin de pouvoir discuter plus calmement. La taverne est plutôt bien remplie et je constate qu’une majorité des élèves du château semble être des nôtres ce soir. Albus me tire de mes pensées en levant son verre afin de trinquer et je souris en entendant son commentaire ; nous connaissant, je ne peux pas nous en souhaiter moins.
 
« Je n’aurrrrais pas mieux dit ! » lui dis-je alors en entrechoquant nos choppes d’un geste vif.
 
Alors que je m’apprête à demander à Albus ce qu’il pense du lieu ainsi accoutré, une voix que je connais plutôt bien me parvient aux oreilles. Je tourne la tête pour faire face à Sleibhin et Phoenix, les amies Gryffondor de mon frère. Si la première a décidé de revêtir un costume mimant un squelette pour l’occasion, Phoenix a préféré se transformer en quelque chose de bien plus sensuel. Mon regard s’égard un instant sur ses courbes ainsi mises en valeur avant qu’il ne retrouve le contact de ses yeux, un brin plus haut. La note qu’elle m’a envoyée plus tôt dans la journée prend donc tout son sens et je lui souris ; une chose est sûre, elle est plus que parfaite en nymphe des forêts ! Le fait que cette soirée soit déguisée commence tout juste à me plaire.
 
« Mesdemoiselles, je suis rrravi de vous voirrr. » dis-je en levant simultanément ma casquette devant chacune des deux filles d’un geste volontairement exagéré afin de les saluer.
 
Inutile de faire les présentations pour Albus ; depuis le temps que nous nous connaissons et qu’il fréquente Finn je me doute bien qu’il connaît un peu Sleibhin et Phoenix. Un petit mouvement de foule m’oblige à me rapprocher des Gryffondors et j’en profite pour glisser discrètement à l’oreille de Phoenix :
 
« En effet cette fête n’aurrrait pas été grrrand chose sans une aussi jolie nymphe, susurré-je, trrrès bon choix de costume. »
 
Je m’empresse de retrouver ma place initiale aux côtés d’Albus tout en laissant traîner mon regard sur Phoenix. J’ai pour habitude de cacher habilement mon ressenti face aux choses qui m’impressionnent ou me plaisent dans la vie – une des premières leçons de Grand-Père sur comment se comporter en société – cependant je pense que l’accoutrement de la Gryffondor ce soir ne peut laisser personne réellement indifférent.
 
« Vous êtes toutes les deux charrrmantes, lancé-je alors aux deux filles, mon frrrèrrre n’est pas avec vous ? J’espèrrre qu’il n’a pas changé d’avis et qu’il serrra des nôtres ce soirrr. »
 
Je jette à nouveau un coup d’œil aux autres élèves rassemblés dans le bar pour tenter d’y distinguer Judith ou Finnbjörn mais sans réel succès. Les lumières tamisées ne me permettent pas de voir bien loin, et je préfère donc me reconcentrer sur la conversation que nous menons ici. Après tout, mon frère et ma sœur sauront bien nous retrouver au moment venu, ça je n’en doute pas.
 
« Vous voulez boirrre quelque chose ? demandé-je aux Gryffondors en constatant qu’elles sont toutes deux dépourvues de boisson, cette chose est plutôt corrrrecte si jamais vous hésitiez ! »
 
Je leur désigne ma choppe d’où s’échappent encore les volutes de fumées magiques ainsi que la bièraubeurre d’Albus. À défaut d’avoir organisé une soirée digne de ce nom, l’école s’est au moins assurée que nous ayons plusieurs choix de boissons, c’est déjà ça.
 
 


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 16/10/2018
Parchemins rédigés : 82
Points : 19
Crédit : Moi même
Année : Sixième année (17 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Nope

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Mer 24 Oct - 15:17



D'un geste vif et ample, nos verres se heurtent. Je le regarde en souriant sincèrement. La rareté de ce moment... Profites dont mon petit Hannibal! C'est bien parce que j'ai fortement apprécié ta blague sur ton déguisement et les moldus! J'en ai quand même doucement rit...

Soudainement, j'entends Hannibal parler mais à aucun moment ses mots me sont adressés. Il est un peu tard pour me dire qu'il est ravi de me voir et surtout je ne suis pas une demoiselle. Je suis non binaire monsieur. Mais rien ne me dit que vous êtes un monsieur... Deux jolies filles nous rejoignent. Phoenix et Sleibhin se présentent à nous. Sleib' est en squelette tandis que Phoenix est en.. en quoi? Fée ou quelque chose du genre, en tout cas, la sensualité et l’engouement que peut engendrer cette tenue marche du feu de dieu sur Han'... Mon pauvre mais regarde toi... Je suis pourtant insensible à son charme, certes elle est jolie et de sang pur mais je ne suis pas là à baver sur elle...

Mouvement de foule et il en profite pour lui susurrer quelque chose d'inaudible à ma position. Hannibal quel charmeur. Subrepticement je lui donne un léger coup de coude accompagné d'un grand sourire. A mon tour de lui murmurer quelque chose...

"Dis donc, cache un peu ton jeu Han', tu t'es perdu dans ses courbes... Relève la tête je t'en prie"


Je résiste à l'envie de rigoler fortement en voyant sa tête. Il enchaîne rapidement en parlant de son frère avant de proposer des boissons aux jeunes filles en notre compagnie. Je remets mon chapeau comme il se doit avant de me retourner, me dirigeant vers le bar en dernier. Ma bieraubeurre est presque vide... Je ne peux m'empêcher de lancer un regard au loin à Hannibal, proche de sa Gryffondor adorée. Ne sont-ils pas mignons? Oh t'en fais pas mon bleuet, je vais bien t'embêter avec ça dans les prochains jours! Un sourire narquois se dessine sur mon visage démoniaque. Il ne me reste plus que quelques pas à faire pour reprendre une chope et les rejoindre mais.. Qu'est-ce que ? Une forme sortie de nul part fonce sur moi. Par réflexe je porte ma main à ma poche intérieur de mon manteau, à l'endroit précis où je range ma baguette. Toujours avec moi. Je me rends compte qu'elle perd de l'altitude, elle tombe! La silhouette m'attrape de justesse par le col me tirant légèrement vers le bas. J'arrive à me maintenir debout mais légèrement penché. La chose redresse lentement sa tête, toujours ses mains sur mon col, ses yeux se perdent sur mon corps avant d'arriver à mon visage.

Je suis frappé d'effroi, je me fige instantanément en voyant la réelle coupable. Une sang de bourbe et pas n'importe qui: Gretel! Elle soupire mon nom, la boule au ventre prend rapidement sa place. Mon regard se perd dans ses yeux. Je déglutie avant de laisser paraître un visage reflétant parfaitement mes sentiments: entre la colère et la peur, mêlées sûrement à quelque chose d'autre mais je ne veux pas me l'avouer. Jamais. Impossible. C'était une erreur. Une simple erreur. Mon cœur s'accélère. Sans même me contrôler, ma main se posent délicatement dans le creux de son dos, la tirant doucement pour la redresser. Lui redonnant le peu de dignité qui lui reste. Si j'avais pu me contrôler! Pourquoi j'ai fait ça!! Aaaargh je m'en veux, un geste de bonté qui donne lieu à un moment de gêne et d’ambiguïté: elle était totalement collée à moi.. Un bref instant s'écoule avant que je regagne l'usage de mes jambes pour faire un petit pas en arrière. Juste de quoi m'en éloigner d'au moins trente centimètres. Mon visage redevient fermé, et mes yeux plus perçants que jamais. Je me racle la gorge:

"Gretel... Fais attention t'aurais pu te faire... Attends... Tu m'as renversé mon reste de bièraubeurre!"


Je venais à peine de m'en apercevoir! Ce délicieux liquide au sol... Pourtant je ne crie pas, peur de faire une scène et de m'attirer l'attention. Mais ça ne m'empêche pas d'avoir une voix pleine de reproche et de haine indescriptible.

"Regarde où tu vas bon sang! J'en ai en plus reçu quelques gouttes sur mon costume! T'es vraiment empotée... Décarpille avant que je m'énerve d'avantage! "


Mon regard est glacial... Bon c'est vrai que les gouttes c'est rien du tout en réalité, deux formules magiques et c'est fini mais je veux en rajouter sur le coté mélodramatique. Je lui en veux quand même... Comment peut-on être aussi maladroit... Elle me répugne par moment et là c'est le paroxysme... Je remarque son déguisement... Et comme pour équilibrer la balance, je lui dis d'une voix basse pour que personne d'autres n'entendent:

"Et sincèrement c'est quoi cette tenue? Encore un truc de moldu j'en suis sûr, vous les sang de bourbes vous ne donnez que honte à la race des sorciers..."


(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5083-keagan-pour-s-habituer-a-la-magie-il-faut-du-temps-et-encore-plus-pour-la-comprendrehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5093-keagan-vivre-seul-n-est-pas-une-vie-alors-apprenons-a-la-partagerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5094-keagan-le-partage-vous-connaissezhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5095-keagan-les-paroles-s-envolent-les-ecrits-restenthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5096-keagan-les-paroles-s-envolent-les-ecrits-restent

Arrivé(e) le : 12/06/2015
Parchemins rédigés : 1760
Points : 0
Crédit : Bazzar
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Megan A. Euston & Oliver T. Adams

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Mer 24 Oct - 22:22


Soirée d’Haloween.
Halloween n’avait jamais, de base, fait partie de mes fêtes préférées. Et Poudlard n’avait rien arrangé. Pourtant, ça aurait pu être tout l’inverse, mais nan, rien à faire, que de mauvaises surprises pour cette fête sordide ! L’année dernière avait d’ailleurs été horrible… Les souvenirs que j’en avais étaient tout sauf joyeux et rien que d’y penser je me demandais encore pourquoi je tentais une nouvelle fois ce genre de soirée. Je connaissais la réponse, bien évidemment, et de toute façon je ne le ferais pour personne d’autre que pour elle…

Mes deux coloc’, Dan et Milo, avaient dit qu’ils iraient aussi. Bon, ce serait toujours des têtes connues parmi la foule… Fallait dire que je ne m’étais pas trop renseigné de qui venait ou pas. Déjà, premièrement, parce que je m’en foutais royalement, et aussi parce que je savais que je n’aurais d’yeux que pour Daniela et que je serai à l’affût de la moindre étrangeté. J’avais d’ailleurs promis à cette dernière de la rejoindre dans le hall, lieu de rendez-vous de tous les élèves. Ce que je fis, non sans un petit retard. Nan mais attendez, le costume de pompier était peut-être simple à mettre mais, contrairement à ce qu’on pouvait penser, c’était un peu encombrant ! Enfin bref, pour Danni j’étais prêt à tout de toute façon. Et c’était d’ailleurs en voyant cette jolie Dorothy que mes lèvres s’étirèrent de bonheur. Toujours à tomber par terre… La chance était avec moi au moins pour une chose ! Je descendis alors les dernières marches quatre à quatre avant de la retrouver au beau milieu de nos camarades. Son regard était aussi craquant que drôle, et ce qu’elle me dit me gênant autant que cela me fit rire. « Ca c’est l’effet costume de pompier, du pur cliché ! » Lui lançai-je avant d’accueillir son baiser avec plaisir et de passer mon bras autour de ses épaules, lui glissant à l’oreille : « Ce costume de Dorothy, par contre… pfff il donne envie qu’on te protège… » Et le petit haussement de sourcils que je lui adressai voulait tout dire. Embrassant son front, j’ajoutai : « Tu es très jolie ! » Et ce comme toujours, il n’y avait pas plus belle fille qu’elle, je pouvais vous l’assurer ! Ce qu’elle ajouta de son côté me fit sourire, et je ne répondis que par un nouvel haussement de sourcils, ne niant pas ce qu’elle pouvait affirmer, même s’il y avait bien évidemment beaucoup d’amusement là-dedans. Je la relâchai alors de son emprise et entrelaçai à mon tour mes doigts avec les siens, partant docilement avec tous les autres jusqu’aux Trois Balais.

Ok, le décor du pub était vraiment réussi. Là, ça ressemblait à une vraie soirée d’Halloween, tranquille quoi, et pas à un truc d’horreur ! Je détaillai alors la pièce quand Daniela m’interpela, concernant le costume de la serveuse. « C’est presque dégueu même ! » Dis-je d’un ton un peu moqueur juste avant de me tourner vers Danni et de lui demander, juste parce que j’avais envie qu’elle se sente bien ce soir et que je ferais ce qu’elle voulait : « Tu veux qu’on aille rejoindre du monde ? Tu veux grignoter un truc ? Boire ? » Je l’interrogeai du regard avant d’ajouter avec un petit sourire malicieux : « Tout ce que tu veux et j’exécute ! ». Et ce fut pendant ce moment de réflexion que j’en profitai pour regarder les personnes nous entourant. Ouais, en fait, y avait du monde… Tout ce que j’aimais…

made by roller coaster




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10266-garry-a-a-cordellhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10270-garry-carnet-d-aventurehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10272-garry-a-a-cordell-courriers#219598http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10273-garry-a-a-cordell-courriers-express#219599

Arrivé(e) le : 21/09/2018
Parchemins rédigés : 76
Points : 13
Crédit : Freddie Highmore jeune
Année : 1ère année (11 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Jeu 25 Oct - 15:13

JOURNAL INTIME D'AVENTURE de Garry
31/10/2024

Mission « Échapper au Vampire » réussie ! Non, vraiment, je me voyais mal rester près de mon professeur de DCFM plus longtemps. Je le vois bien assez avec mes cauchemars... Même si pour ça j'ai dû laisser Madame Aurora... Bon, après, c'est une adulte, je suppose qu'elle préfère être avec des adultes, comme beaucoup d'adultes quoi. Mais je me sentais seul, pour le coup. J'avais demandé à personne de venir avec moi, vu que j'étais un peu fâché contre tout le monde ces derniers temps, et que j'étais sûr que la solitude serait le meilleur remède. Mais je suis pas habitué, en fait. Même à la maison, j'avais au moins Ketordu avec moi. J'étais jamais vraiment seul. Alors je me suis dis que j'allais discuter avec Dame Cafard !

Elle était vraiment trop gentille ! Elle a dit que j'étais son invité, alors j'avais pas besoin de payer, et que du coup elle m'offrait à boire ce que je voulais ! Elle m'a servit un truc bizarre mais qui sentait vachement bon, je saurais même pas te dire quel goût ça avait, c'était sucré et un peu piquant... Couleur rouge mais qui faisait des bulles vertes, c'était tout pile poil le genre de truc que j'aime ! Bizarre, mais super bon ! Je l'ai remercié assez rapidement parce que j'étais vachement émerveillé par les bulles que faisaient ma boisson. Et c'était super bon !! J'ai voulu lui demander un truc mais elle était déjà occupée à servir quelqu'un d'autre, une fille avec des cheveux marrons et des oreilles de chat, du coup j'ai pas insisté Elle aurait sûrement un peu plus de temps après le début de la soirée... Et moi, j'avais envie de manger des trucs spécial Halloween ! Des Pizz'zombie (je les appelles comme ça parce que ça ressemble à des mini pizzas avec des têtes de zombies en garniture qui grommellent, c'est super rigolo!), des cafard en réglisse qui courent partout, des bâtonnets de fromage en forme de doigts, des pop-corn qui crient, des brochettes qui dégoulinent et... Bah tous les autres trucs quoi, je vais pas te faire un listing de tout ce qu'il y avait à manger !

Du coup, je me suis remis sur la pointe des pieds pour essayer de la prévenir que je revenais :

-Madame Cafard ! Je reviens tout de suite, ne bougez pas !

Ouais, j'ai dis un truc un peu bête, mais j'y ai pas pensé sur le coup. Bien sûr qu'elle allait pas bouger : elle servait tout le monde ! Enfin bref, je me suis dis que ça lui ferait sûrement plaisir si je lui ramenais un peu de quoi grignoter ! Alors j'ai quitté le bars pour me rendre au buffet, en essayant de garder mes bras près de moi pour bousculer personne. Parce que, on dirait pas, mais ça prend de la place huit bras ! Du coup, je me suis faufilé entre tout le monde, comme une véritable petite araignée ! En plus, je suis petit, alors je suis assez discret quand je le veux... Enfin bref, j'ai fait le plein de provisions, dans ma bouche, et dans une assiette pour en ramener à la dame des boissons. C'était carrément trop bon ! Le truc, c'est qu'en voulant récupérer des suçacide qui étaient un peu loin, j'ai renversé tout un bol de Gommes de limaces. Tu sais, c'est ces bonbons tout gluant, bon goût, mais dégueux et tout glissant, j'en jetais au plafond pour voir combien de temps ils restaient collés avant ! Bah j'espérais sincèrement que personne ne m'avais vu, j'avais posé mon assiette et je m'étais mis à quatre pattes pour chercher le bol et essayer de ramasser le plus de ces limaces possible, je voulais pas que quelqu'un glisse dessus... Mais avec tout la brume, je voyais rien ! Alors je devais y aller à tâtons, et je suis sûr que j'ai pas tout ramassé... En plus, y en a qui m'ont marché dessus ! D'accord, j'étais par terre et je gênais sûrement, faut dire qu'on était nombreux dans une petite pièce, mais quand même ! Je me suis relevé quand quelqu'un de vachement grand et vachement lourd m'a marché sur la main, j'étais persuadé qu'elle était cassée ma main ! Mais non, je vais mieux maintenant, sinon je pourrais pas écrire.

En tout cas, j'ai pas vu qui c'était, et j'en avais marre de ramper pour récupérer des bonbons que personne mangerait de toute façon. Du coup, je suis retourné au buffet en me massant la main, et j'ai dû demander pardon à une grande fille avec des cheveux blancs et des vêtements qui couinaient tout noirs. Elle était un peu intimidante, mais il fallait absolument que je pose le bol et que je récupère mon assiette. Une fois chose faite (oui Journal... J'ai reposé le bol avec des Gommes Limaces qui étaient tombé par terre, mais je me rendais pas compte que c'était vraiment pas cool de ma part à ce moment là...), je suis retourné au bar fissa ! J'avais encore super mal à ma main droite qui était toute rouge... J'ai déposé mon assiette sur le bar et j'ai essayé d'attirer l'attention de la madame :

-Hé Madame ! Je vous ai ramené des trucs à manger ! C'est pour vous remercier de m'avoir invité et de m'offrir à boire. Euh, je peux avoir un autre verre aussi s'il vous plaît ? J'avais laissé le miens ici mais il a disparut...

C'est là que j'ai entendu son crapaud qui a parlé. Il a pas juste fait « croâ », il a dit des mots ! Alors je me suis déplacé pour me mettre juste devant lui, autant que possible en tout cas, j'avais tellement de questions à poser, j'en avais jamais vu, moi je croyais que les crapaud ils faisaient juste « croâ » !

-Waaaaw un crapaud qui parle ! Vous l'avez trouvé comme ça ? Ou vous l'avez acheté ? Il sait parler tout seul ou il a apprit ?? J'avais jamais vu une créature parler, sauf les Chartiers, mais ils parlent pas vraiment, ils disent juste des mots interdits. Salut crapaud ! Moi c'est Garry ! Tu t'appelle comment ?

J'étais tout excité à l'idée de rencontrer mon premier crapaud qui parle ! Et en plus, il appartenait à une madame trop cool avec un costume trop cool dans un endroit trop cool ! Je voyais pas beaucoup de mes camarades qui assumaient aussi bien qu'elle le costume ! J'avoue, je me suis demandé si ça la gênait pas dans ses tâches. Après tout, avec ses pattes elle risquait de faire tomber des trucs non ? Comme moi tout à l'heure quand j'ai fait tomber un bol de confiseries en voulant récupérer une suçacide dans un récipient juste derrière. Je suis vraiment pas doué, maladroit même comme dirait Maman.

J'étais tellement impressionné par cet animal loquace que j'en avais oublié le monde autour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9830-sleibhin-behold-a-pale-horsehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9841-sleibhin-white-mustanghttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9845-sleibhin-honeymoonhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9843-sleibhin-ultraviolencehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9842-sleibhin-dark-paradise

Arrivé(e) le : 28/06/2018
Parchemins rédigés : 158
Points : 12
Crédit : Avatar ☆ bazzart (ft. Imogen Poots) Signature ☆ sial
Année : 4ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Charli B. Ethergsen & Maxine S. MacPherson

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Ven 26 Oct - 2:47


HALLOWEEN ft. PRESQUE TOUT POUDLARD
Hop, les derniers détails et je suis presque prête ! Un sourire satisfait aux lèvres, je me redresse pour faire face au miroir et mieux observer mon costume dans son intégralité. Chaque os du corps humain est méticuleusement peint à la peinture blanche aux extraits naturels sur ce tee-shirt et ce pantalon noir, et j’ai même pris le temps de faire la même chose sur mes chaussures ; squelettique jusqu’au bout des orteils ! Sur mon visage, j’ai peint un genre de crâne et sur mes mains, de belles phalanges ornent mes doigts. Et le mieux dans tout ça, c’est que j’ai pensé – et surtout, miraculeusement réussi – à enchanter la peinture pour qu’elle soit phosphorescente dans l’obscurité ! J’attache mes cheveux en un chignon flou et rapide, et maintenant, la touche finale : de vrais os de poulet en guise de boucles d’oreilles. Au début, j’avais mis un nombre impair de côtes sur mon torse mais heureusement, je m’en suis rendue compte à temps pour ne pas laisser passer une erreur de ce calibre… Qu’auraient donc pensé les gens de moi, un squelette avec une côte en moins ?! Ça aurait été sans nul doute une catastrophe. Ouf. Dans un haussement d’épaule discret, je range ma baguette dans la poche extensible de mon pantalon. Je doute qu’elle me serve, ou que j’arrive à m’en servir… Mais mon père a fait ensorceler toutes mes poches avant que je ne fasse ma valise, ce n’est pas pour rien.
Alors qu’autour de moi, le dortoir des Gryffondor s’affaire, je suis interrompue dans ma contemplation par la voix de Phoenix. Elle aussi debout devant le miroir, son costume est bien plus élégant – et mieux réalisé – que le mien, ça lui va tellement bien ! Ceci dit, elle rendrait les moindres haillons classes, alors ce n’est peut-être pas le moment pour avoir une crise existentielle ou un complexe d’infériorité ; j’ai beaucoup de chance d’avoir une colocataire si belle. Il faut bien avouer que sa couronne de feuille se marie à la perfection avec ses beaux cheveux bouclés.

« T’es tellement jolie là-dedans ! On s’y croirait, c’est très réussi. » Je lui réponds avec un grand sourire et un hochement de tête convaincu, même si je sais pertinemment que peu importe le costume qu’elle porte, j’aurais eu l’impression qu’il a été fait pour elle.

Dans la salle commune, aucune trace de Finnbjörn, alors je laisse Phoenix m’embarquer dans le couloir pour rejoindre une foule d’élèves tous mieux déguisés les uns que les autres. Je sais que chez les sang-de-bourbes, c’est une coutume assez répandue également, alors ça ne m’étonne pas trop. Les costumes sont divers et variés, notamment grâce au thème libre je suppose. Je laisse mon regard traîner à travers les visages de mes camarades et il y a plusieurs accoutrements que je ne reconnais pas. Halloween est une fête importante pour les sorciers – qu’on soit habillé pour faire peur ou non – et aussi pour moi, parce que c’est l’automne, et l’automne, ça veut dire que c’est bientôt l’hiver. Et j’adore l’hiver, évidemment. Alors pour moi, même si mes parents et moi on ne l’a jamais vraiment fêté, c’est une soirée particulière.

« Peut-être qu’il est tellement bien déguisé qu’on ne l’a pas reconnu... »
Je glisse ça vaguement, en réponse à l’interrogation de mon amie.

Visiblement, on ne va pas l’attendre. Je suis Phoenix sans grande conviction, non sans un regard un peu anxieux par dessus mon épaule. J’espère quand même qu’on va retrouver Finnbjörn…
Quelques instants plus tard et nous voilà devant les Trois Balais, là où la soirée va se dérouler. Je note avec un froncement de sourcil les araignées disposées un peu partout, et même si la décoration est très réussie – flippante à souhait, ce brouillard au sol reflète parfaitement celui qui m’a accompagnée pendant mes deux escapades interdites dans la forêt – je ne peux m’empêcher de me demander si ce sont des vraies. Et là, c’est le drame. La remarque de Phoenix sur le professeur aggrave mon doute.

« Tu penses que c’est des vraies ?! » dis-je avec un ton paniqué, la voix un peu cassée par ce soudain ennemi sorti de nulle part. « Imagine si quelqu'un, disons au hasard : moi, marchait dessus par erreur et les réveillait, ou les déparalysait, ou les dépétrifixiait... Ugh. »

Discrètement, je me rapproche d’elle avec un regard méfiant sur les monstruosités qui n’attendent probablement que j’ai le dos tourné pour nous sauter dessus.
A l’intérieur, l’ambiance est sombre et totalement adaptée au thème de la soirée. Malgré le fait que je ne sois pas vraiment à l’aise au milieu de tant de monde, Phoenix ne perd pas le nord et trouve rapidement Hannibal et son ami Serpentard – à défaut de mettre la main sur Finnbjörn.

« Salut ! Vous êtes, euh… super dans vos costumes. » Je jette un coup d’oeil perplexe à celui d’Hannibal, et l’angoisse me prend aux tripes parce que je ne reconnais pas du tout en quoi il est déguisé. « On ne l’a pas encore trouvé, ça commence à m’inquiéter ! »

Je plisse un peu les yeux avant de lui adresser un sourire désolé et peut-être un peu gêné aussi. J’aurais aimé trouver la référence pour l’épater, mais visiblement il reste un cran au dessus de moi dans tous les domaines. Le rouge légèrement monté aux joues, je remercie Merlin pour l’ambiance sombre et la peinture phosphorescente qui cachent mon embarras assez facilement. Il semble chercher son frère dans la foule, et je ne sais pas vraiment quoi faire. Que s’est-il passé ? Phoenix et moi l’aurions au moins vu dans la salle commune s’il avait décidé de ne pas venir… J’espère sincèrement qu’il ne lui est rien arrivé. Pendant que je me ronge les sangs pour probablement rien, Hannibal glisse un mot à l’oreille de Phoenix, ce qui n’échappe pas à la vigilance d’Albus. Sa réaction que je ne comprends pas vraiment me laisse un peu perplexe et je lui adresse un petit regard interrogateur.
Sans savoir s’il essaye de nous changer les idées ou si c’est une vraie recommandation, il nous conseille une boisson disponible au bar. Je hoche doucement la tête et lance un coup d’oeil méfiant avant d’en prendre un verre disposé sur le comptoir.

Soudainement, une nouvelle venue en robe de poupée vient s’écraser contre Albus, jusqu’à même faire tomber le contenu de son verre sur le sol. Les yeux écarquillés, j’ai un léger mouvement de recul et m’accroche à deux mains à ma propre boisson, trop inquiète pour la laisser s’échapper alors que je n'ai pas encore pu y goûter. Elle relève la tête, et je crois la reconnaître. Une fille de la classe de Prudence et Bonnie ? Quelque chose comme ça. Une sang-de-bourbe, ça c’est sûr. Bizarrement, elle semble connaître le Serpentard – jusqu’ici, rien de bizarre, ils sont dans la même maison – mais je ne voyais pas spécialement Albus comme quelqu’un de très sociable, même envers ses camarades vert et argent. La scène est très étrange… D’accord, je n’aurais pas aimé non plus qu’on me renverse mon verre, mais il a l’air tellement en colère ! Et puis brusquement, je comprends. Une sang-de-bourbe, et il était aussi proche d’elle ! Evidemment, il n’est pas en colère pour le verre ; il est en colère parce qu’elle s’est collée à lui, elle et ses miasmes moldus. Encore une qui veut attirer l’attention des sang-purs pour mieux les détruire… Nous devons être très prudents à partir de maintenant. Elle a peut-être prévu quelque chose d'autre que simplement ruiner notre bon temps.

« Je crois que c’est une sang-de-bourbe... » Je chuchote avec une voix empreinte d'une certaine retenue à Hannibal et Phoenix, tous deux témoins de la terrible scène qui vient de se dérouler devant nos yeux.

Noctae sur Bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9976-i-ve-seen-hell-i-can-do-worse-gretel-b-valeskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10003-gretel-b-valeska-dead-girl-walkinghttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10004-valeska-gretel-never-be-satisfiedhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10005-valeska-gretel-watch-it-burnhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10006-gretel-valeska-hibou-express

Arrivé(e) le : 19/07/2018
Parchemins rédigés : 340
Points : 25
Année : 5e

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Professeur A. Jones

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Ven 26 Oct - 23:14


Purple Cat & Doll Dress


Je n’aurais pas dû venir à cette foutue soirée.
A la base, c'était le plan. Profiter du calme de la salle commune, tranquille avec mon chat et mes bouquins, et laisser les autres tout le loisir de se rendre malade avec des bonbons couleur gerbe et des déguisements folkloriques. Bouder les événements organisés par l'école, ça relevait parfois du plus basique instinct de conservation.

Sauf que c'était précisément ce que je n'avais pas. Dans les listes des situations les plus foireuses et dangereuses, je signais systématiquement en tête de liste.
Déjà, parce qu’Anthéa m’avait à moitié convaincue d’y aller, qu’un changement d’air le temps d’une soirée me ferait du bien. Et en soit, ça sonnait pas si mal dans sa lettre. Mais sans la réconciliation avec Hansel, je n'y serais sûrement pas allée. Je n'étais pas assez courageuse pour passer une soirée à faire semblant d'aller bien, alors que mon frère aurait continué de faire comme si je n'existais pas, est que mon meilleur ami était absent.
Mais entretemps, et en l'espace d'une heure ou deux, Hansel avait complètement changé la balance. Avec sa lettre, et les "retrouvailles" sur le balcon, je mettais senti pousser des ailes, alors qu'à peine quelques heures auparavant, j'étais plutôt à la dérive. Je savais que ça ne serait pas facile, et ça ne l'avait pas été. Ni pour lui, ni pour moi.

Au moins, le plus dur était passé, du moins j'y croyais fermement.
Alors, avec que de la bonne volonté en réserve, et l'espoir de passer une bonne soirée, pour la première fois depuis longtemps, j'avais plus ou moins céder à mon frère et Anthéa pour ramener mes fesses jusqu'aux 3 Balais avec le reste de la populace.
Et il n'avait pas fallu, quoi, vingt minutes pour qu'il y ait un raté? De la poisse sur pattes.

Parce qu'évidemment, de toutes les personnes présentes, il fallait que ce soit sur lui que ça tombe. Que je tombe.
Albus Lewis.

Je rate une inspiration, alors que nos regards se croisent. Un peu trop longtemps, d'ailleurs. Ni l'un ni l'autre n'arrive à détourner le regard pendant quelques secondes, puis c'est lui qui rompt le contact le premier.
Avec une douceur que je ne lui soupçonnais pas, il m'aide à me redresser, et je me retrouve de facto collée contre lui. Est-ce qu'il l'a fait exprès? C'est ce que je pense pendant une seconde, puis... L'expression de son visage change.
Au début, je crois qu'il va s'inquiéter pour moi, mais en deux phrases je me rends compte qu'il s'inquiète pour... sa tenue? Sérieusement? Et pire que ça, il semble furieux pour trois gouttes de bièreaubeurre! Choquée par son revirement d'attitude, je l'écoute se plaindre avec un ton, une voix que je reconnais pas. Ça n'a rien à voir avec nos échanges mesquins d'avant. Il est juste... haineux. C'est à ça que j'ai droit, maintenant?
Est-ce que j'ai halluciné, l'autre soir? Un rêve un peu trop réel? Ou c'est lui qui essaye de s'en persuader? Parce que non, je n'ai pas oublié. Pas une seconde. Et son revirement me choque encore plus. A le voir si fuyant après ça, j'avais cru comprendre qu'il était confus mais là...

C'est pire que ça, oh bien pire.

- Et sincèrement c'est quoi cette tenue? Encore un truc de moldu j'en suis sûr, vous les sang de bourbes vous ne donnez que honte à la race des sorciers...

Je le regarde, estomaquée.
Cette fois, il l'a fait. Le mot de trop, celui qu'il n'aurait jamais dû prononcer. Pas à moi, pas maintenant, pas après ce qu'on à vécu ensemble. J'ai le cœur qui saigne une fois de trop, et la boule dans ma gorge est à ça de me faire craquer. Non, pas maintenant, pas ici, pas devant eux. J'ai déjà bien assez pleuré ce soir.
Je le fixe, une poignée de secondes, avec le sang battant à mes tempes, en réalisant à peine ce que je viens d'entendre.
Et je le gifle.

Je tremble de fureur, ç'en est trop. J'ai eu ma dose d'émotions pour ce soir. Hors de question que je me laisse piétiner, pas cette fois, pas par Albus.
Dans une colère noire après lui, je m'apprête à lui asséner un nouveau coup, mes poings fermés, mais on retient mon poignet fermement à la dernière seconde. Je me débat une seconde, mais je suis stoppée net dans mon geste, et un bras me ceinture fermement pour me retenir en arrière.

- Gretel, arrête !

Peut-être est-ce parce que je reconnais les bras, la carrure qui me retient, je parviens à me contenir avec mes dernières forces. Je fixe Albus, encore quelques secondes, en retenant à grand-peine ma rage mêlée de larmes qui monte. Je me mords la lèvre, fort, jusqu'à avoir le goût du sang sur la langue. Je ne craquerais pas, pas devant lui, pas devant sa petite bande de Sang-Purs.
Tandis qu'on m'éloigne de lui, je parviens à siffler quelques mots entre mes dents, imprégnés de toutes mes émotions.
Fureur, déception, dégoût.

- Ne t'approche plus jamais de moi, je lance à Albus.

...Et tristesse.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7150-tracy-amelia-bennett-pour-etre-confirmee-dans-mon-identite-je-depends-entierement-des-autreshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7158-tracy-l-essentiel-en-enfer-c-est-de-survivrehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7162-tracy-bien-que-la-verite-et-le-mensonge-soient-jumeaux-la-verite-la-plus-agee-des-deuxhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7163-tracy-n-oubliez-pas-de-signer

Arrivé(e) le : 27/11/2016
Parchemins rédigés : 2150
Points : 22
Crédit : Schizophrenic. (c)
Année : Sixième (seize ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Finn & Jade.

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Ven 26 Oct - 23:46

This is Halloween
Les courageux & Tracy

L'ambiance avait quelque chose de particulier... peut-être était-ce simplement la décoration, ou l'impression d'être noyée dans un flot continuel d'élèves qui lui semblaient presque tous inconnus dans l'obscurité du pub, mais Tracy ne savait exactement dire si elle se sentait bien à son aise. Naturellement, les souvenirs de l'année dernière, entre autres ceux de la grande roue cauchemardesque, avaient du mal à la quitter... mais au moins, la présence de Dan avait ce côté rassurant, qui l'empêchait de trouver un prétexte quelconque pour retourner au château et traîner dans l'entrée. Les tensions qui avaient existé entre eux ces derniers mois semblaient s'être bien estompées, à moins qu'il ne dissimule savamment sa rancoeur... Néanmoins, si c'était le cas, elle lui était reconnaissante de faire aussi bien semblant. Elle avait besoin de lui à ses côtés, et cette soirée costumée dans la taverne la plus fréquentée de Pré-au-Lard ne faisait pas exception... Le remerciant en entrouvrant les lèvres pour le verre, les sourcils de la jeune fille se froncèrent légèrement lorsqu'elle écouta avec quelle familiarité il s'adressait à la jeune femme à laquelle il s'adressait, la complimentant sur son costume. Eberluée, elle dévisagea cette dernière sans pudeur, avant de retourner se glisser jusqu'à l'oreille de Dan : « Vous connaissez ? Avec la serveuse… ? ». Peut-être se comportait-elle de la sorte avec tous les élèves qui croisaient son chemin, mais elle s'étonnait surtout de ne jamais avoir entendu parler de cette nouvelle connaissance, alors qu'il lui avait fait la leçon plus tôt par rapport au bibliothécaire... Replaçant une mèche sauvage parmi ses boucles brunes, Tracy finit par se convaincre que quelle qu'en soit la raison, elle devait être bonne : Dan savait ce qu'il faisait, et certainement plus qu'elle.

« Non. Rien de grave ni de bizarre. J’ai juste pas envie que ça ar… ». Elle ne sut réellement si c'était le vacarme environnant qui l'avait empêchée d'entendre la fin de la phrase, ou bien l'arrivée soudaine de Milo au sein de leur petit groupe. Son regard allant de l'un à l'autre, elle demeura ainsi indécise, se forçant à sourire par politesse, ne sachant quelle réaction adopter... Bien loin d'elle l'envie de se mêler de ce qui ne la regardait pas, ou de cette relation qui semblait déjà bien trop compliquée pour impliquer plus que deux personnes, mais la Serdaigle craignait que la moindre de ses paroles ne lui fasse mettre les pieds dans le plat tant qu'elle ne connaissait pas encore bien exactement la situation entre l'un et l'autre. Aux dernières nouvelles, Dan n'avait pas mentionné de dispute, même si une certaine froideur se dégageait de ses lettres lorsqu'il abordait le sujet de son petit ami... « Pourtant on s’est posés à un endroit stratégique, difficile de nous louper ! » Toujours un peu gênée, Tracy s'efforça de paraître détendue et amusée par la plaisanterie, peut-être un peu trop pour que cela semble réellement naturel. Perdus dans l'arrière-plan de la salle, ses yeux cherchaient à tout prix à se raccrocher à une bouée de sauvetage... Mais n'en n'ayant pas à portée, elle choisit finalement d'improviser : « C’est Dan, il est difficilement reconnaissable avec les entrailles à l’… ». A l'air. Elle se mordit la langue presque aussitôt. Il avait fallu qu'elle le dise à voix haute pour que soudainement, elle se rappelle...

Que la dernière fois qu'elle avait vu les boyaux apparents chez son meilleur ami, ce n'était pas un artifice. C'était aussi au beau milieu d'une soirée. Ce n'était pas une plaisanterie. Se raclant la gorge et se précipitant sur sa boisson pour avaler quelques gorgées d'une traite, elle fit ensuite aussitôt mine de paraître distraite par la musique, comme en espérant que cela suffirait à noyer sa maladresse... "Comme d'habitude, des élèves qui se disputent parce qu'ils se rendent compte qu'ils ont le même costume et qu'ils auraient voulu être unique. C'est d'ailleurs pour ça que je suis arrivé en retard, j'ai dû les aider à apporter des modifications à leurs costumes pour qu'ils arrêtent leur cinéma !" Milo semblait y mettre du coeur à l'ouvrage, s'efforçant tout autant qu'elle de paraître bien à son aise, donnant l'impression que rien ne clochait... Et cette comédie commençait à devenir presque suffisamment réelle pour qu'elle finisse par y croire elle aussi. Au moins, d'après lui, ils n'auraient pas à passer la soirée à courir en jouant les préfets policiers... « Tu en as eu, de la patience ! » lui adressa-t-elle avec un sourire chaleureux, avant de désigner d'un geste du menton les adolescentes de Serdaigle qu'elle avait saluées un peu plus tôt : « Chez nous, on a eu de la chance, les plus jeunes étaient aussi adorables en costume que pour rejoindre le cortège. » Haussant le cou en cherchant Robin et Lena, elle renonça finalement en ne les apercevant pas... et ce fut en revenant à Dan et Milo qu'elle se demanda si elle ne ferait pas mieux de s'éclipser pour les laisser seuls... peut-être attendaient-ils qu'elle prenne cette initiative. « Je… je devrais aller vérifier que tout se passe bien, vous pensez… ? » les interrogea-t-elle, en cherchant à lire dans les yeux de son meilleur ami un semblant d'indice sur ses intentions. Elle resterait si elle pouvait l'aider d'une quelconque manière, mais en attendant, cette conversation bizarre commençait à sérieusement la mettre à mal, et cela lui épargnerait de commettre un autre impair...

Puis une voix étrangère, qu'elle connaissait pourtant bien, lui parvint, les complimentant sur leurs costumes. Savannah ! Tracy ne la connaissait que relativement peu, mais cette dernière arrivait au milieu de cette soirée comme une sauveuse... Elle en oublia même presque volontiers qu'un an auparavant, elle mourraient ensemble à la suite de l'épisode désastreux de la grande roue. "C'est un plaisir de te voir Savannah, ton costume est marrant." la complimenta-t-elle, amusée par la tenue de citrouille qui aurait certainement fait grimacer Cissy et son sens du bon goût. "C'est du fait main pour moi !" répondit-elle en haussant les épaules, comme pour s'excuser que son savoir-faire ne lui permette pas d'être suffisamment effrayante, dans sa robe blanche au tissu phosphorescent. « Félicitations, vous avez bien commencé l’année à Serdaigle, j’imagine que tu es fière de ta maison. » Les joues un peu écarlates, elle baissa presque instantanément les yeux, se demandant si recevoir ces félicitations était légitime. Certes, elle faisait de son mieux, mais elle avait quelques difficultés à se sentir concernée par ces histoires de compétition... Mais fière, oui, elle l'était. Enfin, elle imaginait. Zach avait aussi une grande part de responsabilité là-dedans, sans doute plus qu'elle, qui se contentait simplement de répondre aux bonnes questions en cours. "Oh, c'est adorable, mais le mérite ne me revient pas !" avoua-t-elle, avant de demander : "On te verra sur le terrain de Quidditch, contre notre équipe ?". Si personnellement elle ne jouerait pas, elle comptait en revanche bien y assister et voir de ses propres yeux les progrès d'Allen, de Casey et des autres...

Emi Burton


I’m afraid, somebody else might take my place
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10403-kenzie-greene-a-votre-servicehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10424-kenzie-greene-enjoy-a-drinkhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10425-kenzie-greene-should-we-get-to-know-eachotherhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10428-kenzie-greene-boite-aux-lettreshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10427-kenzie-greene-hiboux-express

Arrivé(e) le : 22/10/2018
Parchemins rédigés : 42
Points : 26
PETIT +

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Sam 27 Oct - 1:34

Halloween, une fête qui n'a pas son pareil. J'adorais cet événement étant enfant, et à vrai dire, j'avais organisé une fête pour chaque année universitaire. Le déguisement, il n'y a rien de plus excitant. On se demande qui se cache derrière ces choix, et pour l'espace d'une soirée on peut décider d'être ce que l'on souhaite. C'est un moment parfait pour tout oublier, pour faire table rase sur le passé.

Cette année, il en était d'autant plus question. Après des mois entiers à me morfondre, me confondre entre réalité et mort, je reprenais un cours de vie à peu près normal et retrouvais un job. Un job dans le monde des sorciers. Une forme de nostalgie m'avait tout de même envahie lorsque je voyageais dans le train qui m'emmenait à Pré-au-Lard. Je quittais tout, l'aventure n'était pas un problème, le retour à la réalité un peu plus. Je secouais finalement ma tête, je n'avais pas le temps de me laisser glisser dans mes songes. J'étais déjà en retard alors que je n'étais même pas arrivée au village. Premier jour de travail ? Râté. J'espérai que Rufus ne serait pas trop déçu, cette idée provoqua un sentiment de honte qui fit rougir mes pommettes.

Je descendais du train, dans une course folle. Il fallait tout de même que je passe dans mon nouveau « chez moi » encore vide d'existence et d'intimité, pour poser mes nombreuses valises. Une fois arrivée, je me regardais dans le miroir de la salle de bain. L'alcool n'était pas autorisé ce soir, mais pour faire taire mes migraines je pris une gorgée de whisky, mon poison. La fiole ressemblait fortement à celles utilisées en cours de potions, j'avais donc moins de chance de me faire attraper dans le cas où le mal de crâne devenait trop fort au cours de la soirée. Seule l'odeur aurait pu me trahir.

Pour cette soirée, il me fallait un déguisement. J'adorais ça, mais dans la précipitation je n'avais pu en créer un nouveau. Alors en sortant à toute hâte les affaires de mes valises, les éparpillant dans un bazar monstre, je retrouvais cette longue cape rouge à la capuche fulgurante. Le petit chaperon rouge, ce serait parfait. Je voulais être discrète ce soir, c'était mon premier jour, j'avais coupé les liens avec le monde magique, et je réapparaissais aussi vite que j'avais disparu. J'étais mal à l'aise. J'avais donc décidé d'ajouter à cette cape et mon style vestimentaire toujours aussi excentrique, un maquillage de loup, cachant parfaitement mon visage et mettant en valeur ma bouche avec une couleur que je qualifierai de rouge sang. Seule un ami aurait pu me reconnaître, et c'était très bien ainsi. Ce déguisement me collait parfaitement à la peau. Une petite fille fragile et apeurée, totalement contrebalancée par le loup maléfique de cette histoire que j'avais ancré sur mon visage.

Je sortais en courant dans la rue, afin de me diriger vers les Trois Balais. En voyant un homme fort apprêté fumant à la devanture du magasin, je m'empressais de remettre ma capuche afin de dissimuler entièrement mon identité. J'arrivais en courant devant lui. Il ne semblait pas prendre plaisir à cette fête.
« Prenez donc ça, vous avez l'air d'en avoir plus besoin que moi. » lui dis-je tout en collant ma fiole sur sa poitrine. « Et je suis navrée mais moi j'ai besoin de ça, je suis en retard au boulot. » Je prenais alors la cigarette qu'il tenait entre les mains avant d'en tirer une bouffée et de la lui rendre.

Bien que mon geste puisse être perçu comme fortement impoli et sans gêne, je ne pris pas le temps d'en dire plus, étant bien trop en retard. J'entrais d'un pas décisif à l'intérieur du pub, ne cherchant pas à regarder les décorations dans ma folle course. La foule me fit prendre une bouffée d'air bien méritée pour me faufiler parmi ces nombreux élèves. J'arrivais alors au bar, esquissant un sourire désolé à Ula. On ne se connaissait pas, et pourtant j'étais déjà persuadée qu'elle allait me virer. Le seul moyen pour moi de garder mon poste ce soir était de mettre à profit des années de service en lui montrant que je connaissais parfaitement le métier. Je m'attelais alors à mon devoir directement, allant servir plusieurs élèves. Après un travail acharné pour tenter de rendre la tâche d'Ula plus facile, je restais en retrait dans le coin du comptoir afin d'analyser la situation.

Les élèves étaient tous déguisés, certains avec des références au monde des moldus, ce qui me fit sourire un instant. Les décors étaient somptueux et me replongeaient dans mes souvenirs d'enfance, la vie avec mes parents. Puis mon regard se posa sur un jeune élève qui discutait avec un crapaud. Il avait l'air émerveillé et je ne pus m'empêcher d'éclater de rire. Mon sérieux revenu, il ne me semblait pas étranger. Garry ? Garry Cordell ? Je prenais cinq minutes pour être sûre de moi, et après tout, même si je me trompais je pouvais encore me confondre en excuses et m'en aller sans qu'il ne sache qui je suis. Je m'approchais alors derrière lui avant de m'énoncer, d'un calme olympien et dans un air de loup mesquin.


« Alors Gamin ? On parle au crapaud d'la dame et on la dérange pendant qu'elle travaille ? »

J'espérais ne pas me tromper, car l'idée de revoir cette jeune bouille, ce garçon si innocent, ne pouvait être qu'une bouffée d'air pur après tout ce que j'avais vécu. En plus, reprendre contact avec la magie à travers cet enfant était certainement pour moi la meilleure solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 22/03/2018
Parchemins rédigés : 114
Points : 3
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur R. Wolffhart

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Sam 27 Oct - 1:55


Les élèves, les professeurs & Ula


Soirée d'Halloween





Ula était affairée à remplir à nouveau les bols de bonbons, à servir les boissons dans les verres et les choppes, et à faire mousser les bièraubeurres lorsque la petite araignée sauteuse revint vers elle, visiblement excité par la soirée. Pourtant l'irlandaise nota quelque chose qui lui fit perdre son sourire attendri. Il était tout seul. N'avait-il donc pas des camarades avec qui passer la soirée ? Visiblement, non. Ses lèvres se pincèrent. Néanmoins, en le voyant s'éloigner quelques instants en promettant de revenir, l'irlandaise consulta l'horloge du pub : la nouvelle serveuse était à la bourre pour son premier soir. Ula ne la louperait pas pour lui rappeler qu'arriver à l'heure était primordial pour travailler dans de bonnes conditions. Elle soupira et leva les yeux au ciel, elle n'avait pas le coeur à engueuler quelqu'un comme elle le faisait d'habitude. Demain peut-être.

La petite araignée revint et lui proposa de quoi manger afin de la remercier pour les boissons. Instantanément, Ula retrouva son sourire. Décidément, ce gamin était adorable. Bien entendu, Benny ouvrit sa grande gueule de crapaud pour râler et se fit entendre un peu plus que prévu, si bien que le garçon fut simplement subjugué. Il n'avait jamais entendu un crapaud parler et Benny en tenait une couche ce soir. D'ailleurs, Garry - c'est ainsi qu'il se présenta au crapaud snob - semblait regorger de questions en tout genre. Alors que le petit individu vert en cape de magicien s'apprêtait à vociférer quelques méchancetés, Ula reprit le flambeau.

- "Il s'appelle Benny. C'est mon crapaud depuis que je suis entrée à Poudlard. Disons que pour ce soir je lui ai lancé un petit sort pour qu'il puisse parler un peu, mais si tu veux mon avis, c'est une mauvaise idée parce qu'il est un peu... méchant. " - dit-elle, un regard malicieux.

- "Je ne suis pas méchant, je suis réaliste espèce de sale tortionnaire de sang-mêlé ! " - cracha-t-il sur le cafard bipède qui, pour seule réponse, leva les yeux au ciel.

- "Ne l'écoute pas. Dès demain ou peut-être même dès ce soir il retrouvera l'usage de ses croassements. D'ailleurs, enchantée Garry, moi c'est... " - fit-elle avant d'être interrompue par l'arrivée soudaine d'un chaperon rouge qui apostropha la petite araignée.

Alors voilà Kenzie. Enfin ! Et visiblement, elle connaissait le gamin. L'irlandaise se redressa et d'un regard sévère elle haussa le ton après s'être raclé la gorge.

- "Je n'exagérerai pas en disant que vous êtes en retard Kenzie Greene. " - elle soupira et s'approcha tout en tendant la main vers elle. - "Je suis Ula O'Domhnaill, et ce soir il y a du boulot.".

Elle prit cinq minutes pour lui montrer brièvement comment fonctionnaient les tireuses à boissons, où se trouvaient les bouteilles, les sachets de confiseries et les stocks. Ce soir, l'irlandaise prendrait en charge les boissons et les préparations, Kenzie se chargerait de servir et de remettre des bonbons dans les contenants afin de ne pas trop la surcharger d'informations pour sa première soirée, d'autant plus que celle-ci était fort chargée.

- "Et pas d'alcool bien sûr. Même pour les professeurs. " - ajouta-t-elle en souriant. - "Bon courage !"

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10266-garry-a-a-cordellhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10270-garry-carnet-d-aventurehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10272-garry-a-a-cordell-courriers#219598http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10273-garry-a-a-cordell-courriers-express#219599

Arrivé(e) le : 21/09/2018
Parchemins rédigés : 76
Points : 13
Crédit : Freddie Highmore jeune
Année : 1ère année (11 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Sam 27 Oct - 3:27

JOURNAL INTIME D'AVENTURE de Garry
31/10/2024

C'est pas le crapaud qui m'a répondu, mais Madame Cafard. J'avoue, j'étais un peu déçu, ça aurait été carrément cool de me faire un ami crapaud ! Mais bon, quand elle m'a expliqué qu'il était un peu méchant, j'ai compris pourquoi elle a préféré qu'il ne me réponde pas lui même. Surtout que j'ai entendu sa réponse qui était effectivement pas super super gentille ! Elle m'a aussi dit qu'elle lui avait jeté un sort. Tu te rends comptes Journal ?? Il existe des sorts pour faire parler les animaux ! Il faudra absolument que je l'apprenne pour faire parler Ketordu ! C'est qui déjà le professeur de Sortilèges ? Ah oui ! Monsieur Winslow, faudra que je lui demande de me l'enseigner, ça a l'air tellement cool !

La madame connaissait mon prénom, mais je sais pas du tout comment elle a fait ! Peut-être qu'elle était voyante ? Ou qu'elle avait un registre de tous les élèves de Poudlard ? Ou peut-être qu'elle a une super-vision qui lui permet de connaître nos âges et nos nom ? Sur le moment, ça m'avait pas choqué, mais c'est vrai que j'ai aucune idée de comment elle a pu connaître mon... Je suis bête. Je l'ai dit au crapaud ! Benny, d'ailleurs, c'est le nom du crapaud. Il était trop mignon avec son chapeau et sa cape étoilée ! Comme Merlin ! Du coup, c'est normal qu'elle ait pu connaître mon nom ! Et quand allait se présenter, enfin, je crois, parce qu'elle a pas pu terminer sa phrase, bah, j'ai eu la peur de ma vie ! Enfin, pas exactement, Monsieur Mandrake me fait beaucoup plus peur en général, mais là, y a quelqu'un qui m'a parlé tout proche dans mon dos sans que je ne vois venir personne ! En même temps, mon costume me donnait pas une super visibilité...

Je me suis retourné tout en reculant, et je me suis un peu cogné au bar en fait, mais c'était pas ultra grave, je crois que j'ai un peu embêté Benny qui a râlé comme quoi j'ai faillis le faire tomber. « Gamin ». C'était une voix de fille, que je connaissais pas trop. « Gamin ». Je me demandais pourquoi ça me disait quelque chose. « Gamin ». Je me suis sentis fautif, j'avais pas vu les choses sous cet angle, c'était vrai, j’embêtais Madame Cafard avec mes questions. Mais quand je me suis retourné, j'ai vu un visage de fille. Elle était jolie la fille, mais je la connaissais pas. Elle avait des cheveux noirs, très noirs, comme on en voit pas beaucoup. Elle avait un maquillage un peu effrayant aussi, comme si c'était un loup avec une capuche rouge. Je la connaissais pas, mais je la connaissais aussi. C'était bizarre dans ma tête ! Je me demandais pourquoi j'avais l'impression de la connaître, je connaissais personne du monde magique, personne de grand non plus.

C'est Madame Cafard qui m'a donné la réponse à mes questions alors que je regardais la Dame en Rouge avec de grands curieux. Elle l'a appelé « Kenzie ». Et là, j'ai carrément fait le lien entre son regard tout cerclé de noir, son prénom, et « Gamin ». C'était Kenny, ma nounou d'avant ! Elle m'avait promit qu'on se reverrait, mais j'avoue avec un peu de honte que je l'avais oubliée, moi. J'étais tout petit, à 5 ans, on est tout petit, et j'échappe pas à cette règle. Quand elle est partie, j'ai beaucoup pleuré, vraiment beaucoup pleuré, mais pas longtemps. Je suis vite passé à autre chose, parce que quand on est petit, comme moi avant, on oublie vite les trucs tristes. Alors, je m'attendais pas à la revoir, en plus, je crois que j'ai jamais eu de ses nouvelles. De toute façon, quand on a 5 ans, on reçoit pas de courrier. On a ses copains, on a son Papa, sa Maman, et ses jouets, et le monde va super bien. Alors à 5 ans, elle m'a beaucoup manqué les premiers jours, les premières semaines, mais j'ai rapidement pensé à autre chose. Est-ce que elle, elle pensait à moi ? Je lui ai pas demandé, mais c'est vrai que je me le demande ! En même temps, si je lui demande, elle me posera aussi la question, et je veux pas lui dire que moi, je l'avais oublié, ma Kenny...

Quand j'ai compris, j'ai écarquillé encore plus les yeux, parce que j'y croyais toujours pas. Kenny... Qu'est ce qu'elle faisait là ? Elle était là pour moi ? Elle était revenu à l'école ? C'est Maman qui m'avait fait une surprise ? Je lui manquais trop ? J'avais pleins de scénarios qui commençaient à se tisser comme une toile dans ma tête ! Kenny ! Ma Kenny ! Elle était là, devant moi, elle souriait, et moi, j'avais juste l'air idiot adossé au bar à la fixer comme si je voyais un fantôme ! Ma réaction a été assez rapide pour que je parle en même temps que Madame Cafard, du coup, j'ai pas entendu ce qu'elle a dit, mais ça avait sûrement pas beaucoup d'importance vu la retrouvaille !

J'ai pas perdu de temps, quand j'ai compris qui était la Dame en Rouge, je lui ai sauté au cou pour nicher ma petite tête d'araignée dedans en lui criant son prénom ! Enfin, le prénom que je lui donnais quand elle vivait à la maison ! Kenzie, c'était pas facile à dire, alors j'ai fais une contraction entre Kenzie et Nanny, habile hein ? Du coup, ça a donné Kenny ! Elle, elle m'appelait toujours « Gamin », au début, j'aimais pas ça, mais ça a finit par devenir un jeu entre nous. Je faisais semblant de la bouder et tout ! C'était rigolo. Je garde que des bons souvenirs de quand elle était à la maison. Kenny, elle a toujours été comme la grande sœur que j'ai toujours voulu avoir. Je me souviens que je lui disais tous mes secrets, et que je passais mon temps à toucher ses cheveux parce qu'ils étaient trop doux ! Je lui disais qu'elle était jolie à chaque fois que je la regardais. Elle était toujours là quand j'avais peur, elle me grondait aussi quand je faisais des trucs pas bien, mais c'était rare. Des fois, quand il pleuvait, on sortait dehors quand Maman était pas à la maison. Kenny, elle adorait la pluie, et moi j'adorais sauter dans les flaques d'eau ! Aaaah le bon temps...

Je la serrais aussi fort que je pouvais dans mes huit bras, pour qu'elle comprenne à quel point j'étais content de la revoir. Vraiment hein ! Pourtant, j'ai pas pu rester trop longtemps dans ses bras parce que apparemment elle devait travailler. Ça me donnait une raison de plus de rester au bar ! Je la regardais alors qu'elle apprenait le métier. Je savais pas qu'elle avait fait des études de serveuse moi. En fait, je savais pas grand chose sur Kenny, j'ai oublié pleins de trucs, mais je lui ai surtout pas souvent demandé des truc sur elle. Et il fallait que je me rattrape. Alors dès qu'elle avait eu un moment de libre, j'ai lâché mon assiette de mini-pizza et j'ai recapturé son attention !

-Kenny ! Kenny ! Comment ça se fait que tu sois là ? Je savais pas que je te reverrais ici Kenny. Tu as finis tes études de serveuse quand ? Moi je suis à Poudlard, en première année ! Je suis dans la maison de Poufsouffle, tu sais, les jaunes ! Tu y crois ? Moi je croyais que j'allais être comme Papa, chez Gryffondor ! Mais non ! Toi tu étais dans quelle maison Kenny ? Tu étais à Poudlard non ? Je sais plus. Pourquoi tu es ici d'ailleurs ? Je savais pas que tu vivais à Près Au Lard !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 27/11/2013
Parchemins rédigés : 1570
Points : 3
Crédit : Blondie & tumblr ♥
Année : 4ème année (14 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♣ Brooklyn ♣ Hadley ♣ Blake

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Dim 28 Oct - 22:24


❝ Soirée d'Halloween❞Phoenix

Ce que j'adore avec Sleibhin c'est que quoi que je porte, ça m'ira toujours bien. Je sais qu'avec elle, il n'y aura jamais un mot méchant. Je ne sais pas si c'est parce qu'elle n'est pas capable de l'être ou pas avec moi mais en tout cas, si j'ai besoin de me remonter le moral ou d'entendre des compliments, il me suffit de me tourner vers elle et j'en obtiens à chaque fois. Je lui glisse un sourire dans sa direction, avant de reporter mon attention sur le miroir, faisant glisser mes doigts sur le feuillage de mon justaucorps. "Merci, tu es adorable ! C'est pas parfait, mais ça reste du bon boulot ! Je pense qu'avec l'éclairage, ça devrait cacher toutes les imperfections visiblement à l'oeil nu !" Je m'admire sous toutes les coutures, fière du résultat et persuadée que je ferai des ravages ce soir. En vrai, il n'y a qu'un nom qui me vient à l'esprit pour le moment. Non pas que j'ai réellement craqué pour lui mais ... on ne va pas nier qu'il ne me laisse pas indifférente et j'ai très envie d'apprendre à mieux le connaître. J'ignore si ça va mener à quelque chose et si dans quelques mois, j'aurai toujours envie d'attirer son attention mais en tout cas pour le moment, ma cible principale, c'est lui ... Et le prof de soin aux créatures magiques, mais lui c'est encore une autre histoire. Lui c'est purement physique, s'il ne parlait pas, ça serait encore mieux. Ses créatures, je m'en tamponne complètement, mais dieu qu'il est sexy. C'est pas comme l'autre tache de prof d'étude des moldus. Lui clairement, je ne sais pas ce qu'il fout ici et s'il pouvait disparaître de mon existence ça serait pour le mieux. J'espère qu'il ne sera pas là ce soir, j'ai pas envie de voir sa tronche. Enfin, je vais me débrouiller pour retrouver le beau Hannibal alors qu'il soit là ou non ne changera pas ma vie, qu'on se le dise.

J'entraîne Sleibhin dans notre salle commune pour rejoindre Finn. Sauf qu'il n'y a aucune trace de lui dans le coin. La théorie de mon amie c'est qu'il est tellement bien déguisé qu'on ne l'a pas reconnu. Elle arrive à imaginer de ces choses, ça doit être amusant d'être dans sa tête de temps à autre. "Si c'était le cas, tu ne crois pas qu'il viendrait nous voir ?" Je ne prétends pas que ça ne pourrait pas être possible, mais pourquoi se tenir à l'écart de nous ? C'est quoi le but au juste ? Je n'attends pas de voir si mon meilleur ami se pointe ou pas et j'entraîne Sleibhin dans les escaliers pour rejoindre le Hall. Hors de question de rater la fête juste parce que Finn a décidé de se pomponner trop longtemps. On s'embarque avec le groupe et on passe devant les portes des trois balais où des araignées grouillent dans un coin. C'est répugnant. Instinctivement, j'agrippe le bras de mon amie et me colle un peu à elle. "Non mais ils ne sont pas débiles au point d'en mettre des vraies ... si ?!" Dis-je un peu hésitante, pressant le pas pour m'éloigner de ça le plus vite possible. J'ai pas envie de vérifier s'ils sont tous inconscients ou pas. On finit par repérer Hannibal et un de ses amis et on les rejoint rapidement. Je suis assez pressée de voir sa réaction, on ne va pas se mentir et elle a intérêt d'être à la hauteur de mes espérances. Encore aucun garçon qui pouvait me plaire n'est resté insensible à mon charme, ça me ferais bizarre que ça m'arrive ce soir. Surtout qu'il a eu l'air d'avoir passé une agréable soirée en ma compagnie la dernière fois, j'espère bien que ce n'était pas en me prenant pour sa petite soeur. Mais je suis ravie de voir que son regard s'égare quelque peu et son sourire me fais sourire à mon tour. Bingo ! La réaction de son ami Albus me fait sourire, au moins si je ne l'avais pas grillé, grâce à lui je n'aurai pas pu passer à côté de son intérêt pour ... mon costume. Ca me fais doucement rire, amusée par la situation. Bon, son costume laisse à désirer mais en soit, je m'en moque un peu, il reste toujours aussi agréable à regarder. Un mouvement de foule l'oblige à se rapprocher de moi et c'est avec grand plaisir que j'approuve l'initiative involontaire de mes camarades pour le coup. "Je suis ravie que tu apprécies ... le costume ! Mais l'idée du tien m'échappe un peu par contre ..." Sans vraiment comprendre quelle était l'idée derrière tout ça. Il doit y en avoir une, j'ose l'espérer en tout cas, mais là tout de suite, je ne vois pas.

La discussion glisse sur l'absence de mon meilleur ami. Sleibhin est inquiète de ne pas l'avoir encore vu et même si en vrai, c'est assez étonnant, la distraction que m'offre la présence de son grand frère me fait un peu perdre la notion du temps. "Selon Sleibhin, si on ne la pas encore trouvé c'est qu'il doit être sacrément bien costumé. Tu sais en quoi il vient ?" Lui demandais-je curieuse. Peut-être qu'il est malade et qu'il a préféré rester au lit, mais ça aurait été bien qu'il nous prévienne avant, histoire qu'on ne l'attende pas en vain et qu'on ne s'inquiète pas pour lui. J'imagine que s'il est dans le coin, il finira par nous retrouver facilement, un groupe de 4 personnes et plus facile à voir qu'une seule personne. Enfin de 4, on passe à 5 avec l'arrivée d'une fille qui tient la jambe à Albus. Je ne fais pas attention à eux et me tourne vers Hannibal quand il parle de boire quelque chose "Je n'aime pas la bieraubeurre alors j'imagine que je vais me tourner vers ce que tu bois !" Dis-je simplement avant de me tourner vers le bar pour récupérer une chope du même "nectar" que celui d'Hannibal. Sleibhin regarde la fille qui parle à Albus et nous glisse que c'est une sang de bourbe. Je fais une grimace "Charmante fréquentation" Evidemment, j'en fréquentais aussi, mais quand j'étais avec mes amis, j'évitais de les inviter dans la discussion. J'imagine que pour éviter de se faire taxer de pro sang-pur, il fallait en passer par là, même si en vrai, ce n'était pas leur sang qui me dégoûtait, mais leur niveau social !

©️ 2981 12289 0




Reine de glace
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10285-alexis-v-sherwin-your-level-of-success-is-determined-by-your-level-of-discipline-and-perseverance#219734http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10292-alexis-4eme-gryffondorhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10318-alexis-v-sherwin-mailboxhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10319-alexis-v-sherwin-express-mail

Arrivé(e) le : 15/10/2014
Parchemins rédigés : 1964
Points : 5
Crédit : *bazzart(Adelaide Kane)
Année : 4ème année (14 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Jill, Prof Soussa & Allen

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Lun 29 Oct - 9:54


Halloween

J’avais trainé à la bibliothèque tellement longtemps pour essayer de trouver à quoi pouvait servir le venin d’Acromentule que j’avais presque raté l’heure que je m’étais fixée pour être prête pour Halloween. En arrivant dans le dortoir, abandonnant mon sac sur mon lit, je remarquais que Sleibhin et Phoenix n’étaient plus là… pas de surprises ! Il ne me restait plus qu’à enfiler la robe que maman m’avait envoyée pour l’occasion. Je ne cachais pas que l’angoisse m’avait gagnée au moment de comprendre que ma mère s’était occupée de me dégoter un costume… Je n’en avais pas l’extrême garantie, mais elle ne me portait pas toujours dans son cœur, raison suffisante pour me faire parvenir un costume ridicule…. Sauf qu’il m’avait plu assez facilement. Une robe blanche, fluide et semblable à une robe de mariée tâchée de rouge. Du sang. Du faux… enfin… il était plus prudent de croire que le rouge qui tâchait la robe était autre chose que du sang.

Je rejoignis le groupe en dernier, traînant dans vers la fin de la marche en ajustant en même temps l’accessoire qui allait avec : une couronne d’œillets rouges. Symbole du malheur … Est-ce que ma mère m’avait fait passer un message ou c’était juste pour être complètement dans le thème ? Impossible de le savoir. J’arrivais aux Trois Balais en fin de cortège. Mieux valait faire un petit tour vers les toilettes pour m’assurer que j’étais bien prête… et que la couronne n’était pas mise de travers…. Une fois affaire faite, je me glissais de nouveau entre les élèves amassés dans le pub pour essayer de me décider sur ce que j’allais bien pouvoir faire de ma soirée. Le regret s’annonça à ce moment là… Personne ne m’avait proposé de l’accompagner, les groupes étaient sans doute déjà faits et je me sentais légèrement idiote à l’idée de rejoindre des gens… Tant pis, maintenant, j’étais là. Victor avait refusé de venir et il me manquait sérieusement à l’instant présent. L’ambiance et la décoration du Pub était pourtant sympa, tout pour me plaire.

Je remarquai bien vite Hannibal, Phoenix, Sleibhin et le dénommé Albus Lewis un peu plus loin. Ni une, ni deux, je traversais la pièce pour me glisser près d’eux, arrivant au moment où Phoenix parlait de « il ». Ce « il » ne pouvait être autre que Finn qui manquait à l’appel… Me plaçant juste à côté de Sleibhin, je pris la parole pour la première fois pour dire : « Il vient en Winnie l’Ourson. La grande star chez les gamins moldus… » Je roule les yeux avant de leur envoyer un mince sourire et de jeter un œil à leurs costumes. Je ne pus m’empêcher de lâcher un : « Ok…waouh ! » En découvrant le costume de Phoenix que j’avais aperçu. Le résultat sur elle était assez spectaculaire. « Je dois parler à quelqu’un de confiance… Est-ce que l’une de vous veut bien cesser d’être en mode « roucoulade » et m’accorder quelques minutes pour venir m’écouter ? » Les roucoulades, je les avais inventées même si, Phoenix, ayant parfaitement raison d’utiliser ses charmes, faisait clairement de l’œil au plus vieux Sørensen. Sleibhin était peut-être en train de causer à Lewis ? Je n’en savais trop rien, mais je lui adressai un regard appuyé, espérant qu’elle daigne m’écouter… Je ne savais rien sur Lewis, espérons qu’il ne se porte pas volontaire…. De toute façon, il était bien occupé à jouer un drama avec une née-moldue que j’identifiais comme la sœur de mon correspondant secret. Valeska. Peut-être était-il dans la pièce… Je m’empêchais de jeter un œil aux alentours, n’ayant pas prévu qu’un simple regard mal placé soit l’objet d’une révélation, le concernant.

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9554-lena-chasemane-o-la-curiosite-n-a-jamais-ete-un-vilain-defauthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9603-bleus-verts-jaunes-et-rouges-o-lena-chasemanehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9604-on-se-recroisera-peut-etre-o-lena-chasemanehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9605-o-pour-le-courrier-de-lena-c-est-par-ici-o#210266http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9606-o-le-courrier-rapide-lena-o#210267

Arrivé(e) le : 23/04/2018
Parchemins rédigés : 215
Points : 7
Crédit : Moi ! (Georgie Henley)
Année : 4ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: non

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Lun 29 Oct - 17:17

Soirée d'Halloween




Si ça ne tenait qu’à elle, Lena serait restée dans son dortoir pour la soirée d’Halloween. Se regardant une dernière fois devant le miroir de son dortoir, elle fixa son cache-œil. La fête était déguisée, ce qui était logique pour un soir d’Halloween. La Serdaigle avait demandé à son amie Robin de l’aider pour confectionner son costume. Elle était douée de ses petites mains et avait toujours de bonnes idées pour ce qui était du textile. En réalité, Lena n’avait pas besoin d’aide pour enfiler une chemise blanche, un pantalon noir, des bottes qui ne faisaient pas trop moderne et pour choisir des accessoires de pirate. Elle dissimula enfin sa baguette magique dans sa botte, espérant de ne pas avoir à s'en servir ce soir-là. La raison pour laquelle elle tremblait de peur en descendant dans sa salle commune était la mystérieuse et effrayante lettre qu’elle avait reçue quelques jours plus tôt. Quelqu’un lui avait ordonné de se présenter en compagnie de Robin à cette fête et de lui communiquer tout ce qu’elle y verrait. Étrange requête. Lena n’avait pas eu la moindre idée de ce que cela pouvait bien vouloir dire. Elle se méfiait au plus haut point de l’issue de cette soirée, et elle avait envie de tout faire sauf de se rendre aux Trois Balais ce soir-là. Mais la mention de ses deux frères dans la lettre tenait Lena en laisse, et elle se devait d’obéir si elle voulait garantir leur sécurité.
Accompagnée de sa camarade de confiance, la Serdaigle descendait les escaliers et rejoignit le Hall. Elle ne la sentait pas cette soirée. Pourquoi son expéditeur voulait tant deux nées-moldues à la soirée ? Le souvenir de l’attentat deux ans auparavant retentit dans son esprit et elle ne pouvait pas s’empêcher de sortir ces images atroces de sa tête. Les élèves étant au complet, tous descendirent vers Pré-au-Lard, escortés par leurs professeurs.
Prise de panique, Lena serra le bras de Robin. Le chemin vers les Trois-Bais semblait signer son arrêt de mort. Elle scruta la foule du regard, espérant trouver un ami, quelqu’un sur qui compter si les choses tournaient mal. Elle vit Prudence et Bonnie, Tracy, Hansel, sa professeure d’Histoire de la Magie. Sa anxiété n’avait pas grandement descendue, mais cela la rassurait de voir des visages familiers. Elle ne se sentait pas en sécurité et l’ambiance installée pour l’occasion n’arrangeait pas les choses. La brume éclairée par des jeux de lumière, les araignées montant la garde aux portes du pub, la nuit lugubre, tout effrayait Lena. Les autres devaient probablement la prendre pour une véritable froussarde, mais elle n’y prêtait pas attention. La dernière fois qu’elle s’était rendue à une fête d’Halloween, elle s’était retrouvée pendant des mois enfermée dans des cachots, humiliée, torturée.
Lena ne parlait presque pas. Elle n’était pas de très bonne compagnie ce soir là, trop occupée à surveiller le moindre mouvement suspect, à garder un œil sur Robin et ses proches. Tout ce qu’elle attendait c’était la fin de la soirée pour rentrer dans son dortoir, en sécurité. Au moins, les autres semblaient passer un bon moment.
- Je suis désolée Robin, je ne suis pas de très bonne compagnie ce soir. J'étais super emballée par cette soirée, peut-être que je suis une trouillarde après tout. Je veux dire... tu as vu ces gigantesques araignées, et le déguisement de celui là ? lança Lena en pointant le garçon avec des intestins sur son t-shirt.
Elle aurait tellement aimé lui avouer le réel objet de ses tourments, mais son expéditeur lui avait bien précisé de rester muette. Si ses frères étaient concernés, elle ne pouvait se permettre aucun écart. À contre cœur elle avait emmené Robin à cette soirée qui ressemblait en tout point à un piège. En réalité, les décorations des Trois-Balais était assez banale, pas de quoi se mettre dans un était pareil. Mais c'était le seul moyen pour Lena de justifier sa frayeur.
- Tu veux boire un truc ? proposa-t-elle.
Les boissons et cocktails proposés par l’école pour les soirées événementielles étaient toujours délicieux. Si Lena ne pensait pas passer une très bonne soirée, elle pouvait au moins se délecter d’une boisson sucrée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9831-valeska-hansel-o-presentation-100http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9850-valeska-hansel-o-panic-at-the-discohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9851-valeska-hansel-o-famous-last-wordhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9848-valeska-hansel-o-shooting-star#214089http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9849-valeska-hansel-o-mail-express#214090

Arrivé(e) le : 28/06/2018
Parchemins rédigés : 237
Points : 18
Année : 7è année (18 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?: Mattheus V. Wenlock

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Lun 29 Oct - 23:23



here come the hotstepper

hansel ϟ inscris .

Le fait est que j’aimais profondément ce sentiment qui revenait à la charge. Cet instinct qui me poussait à vivre le plus simplement du monde en me prenant pour un gosse. Il n’est pas question d’être déguisé le plus simplement du monde. Il suffit de sortir le grand jeu même si personne ne me remarque ! Enfin j’ai eu le droit à quelques regards interloqués, parfois amusés. Mais une fois ici, plus grand chose mais je m’en foutais ! Car au final… L’important c’était de profiter à fond de la soirée ! Et j’allais avoir de la bonne compagnie, je le sentais ! Le début se présenta de telle sorte à ce que nous puissions discuter, et enfin Anthea se manifesta en présentant son déguisement le plus fabuleux !

J’avoue avoir été complètement bluffé. Je n’aurai pas penser une seule seconde qu’elle aurait pioché dans la pop-culture pour cette soirée ! Et en plus, faire en sorte de se calquer avec mon déguisement ! Voilà qui annonçait une soirée colorée il faut avouer. Je ne pouvais que me languir de la suite, et puis Gretel s’invita. J’étais content de la savoir ici plutôt que dans son dortoir avec Champa. Ici, c’était sûrement mieux que recroquevillée… Au moins je pouvais me dire qu’elle avait médité sur notre discussion dans la Tour d’Astronomie. C’était rassurant. Et le fait qu’elle soit venue déguisée me confortait dans l’idée qu’elle venait pour se mêler à la foule et au moins discuter avec autrui.

Alors même si ma phrase concernant le mariage put marquer un certain blanc, il fut poursuivi par le rebondissement d’Anthea commençant par le buffet. C’est vrai qu’il commençait sérieusement à faire faim d’un coup… Mais ce qui ponctua le reste de la scène fut la fuite de Gretel. J’haussai dés lors un sourcil, n’ayant pas le temps de lui souhaiter une bonne soirée. Poussant un soupire, je regardais alors Anthea : « Bon bah, on aura eu un passage éclair, mais un passage quand même de sa part. C’est déjà une avancée non ? » Prononçais-je avec une légère pointe d’ironie soutenue par un ricanement. Tournant la tête vers l’objet de ma phrase, je la voyais s’adresser à un type. Je ne voyais pas exactement de qui il s’agissait vu sous cet angle… J’espérais au moins qu’elle faisait une bonne connaissance.

Alors d’une petite tape sur l’épaule, j’invitais Anthea à me rejoindre vers le buffet après tout… c’est elle qui a affublé la Terre Promise d’un surnom que l’on dit buffet ! Me grattant alors l’arrière du crâne, je remontais de ma main valide le masque pour laisser mes lèvres apparentes. C’est… plus pratique pour bouffer c’est sûr. Je regarde alors Anthea pour reprendre la parole : « Tu vas bien toi sinon ? C’est vraiment cool que tu participes à cette petite soirée. On fait pas nos rats de biblio’ pour une fois aha. » Le rire ne dure qu’un temps. Mon regard chasse la foule instinctivement vers Gretel qui semble peu à l’aise avec son interlocuteur. Mais à ce moment précis c’est sa main que je vois se lever pour se fracasser contre la joue de la personne. Pestant je me dirige vers elle pour l’empêcher de faire une connerie. Elle a une ardoise assez lourde comme ça, faut pas qu’elle déconne, pas encore putain !

« Gretel, arrête ! »


J’attrape son poing au dernier moment, avant qu’elle ne fasse cette stupide action. Je l’écarte légèrement de la personne avec qui elle discutait. Je tourne mon visage vers son interlocuteur pour voir de qui il s’agit. Lewis, sérieusement, j’ai déjà du mal à encadrer cette tête de nœud il a fallu que Gretel s’en prenne à lui. En tant que préfet il est normal que je m’intéresse au cas de chaque élève de la maison… hein. Elle ne voulait plus qu’il l’approche mais qu’est-ce qu’il s’est passé putain ? « Gretel, va à l’entrée prendre l’air. Maintenant. » Je la pousse légèrement, autant loin de lui que de moi pour enfin me tourner vers Albus. Je ne sers pas les poings, je garde un contrôle de mon être. Le sang-froid perdure et je m’adresse alors à lui sur un ton qui se confond avec du mépris au point d’en rendre mon identité un peu plus compliquée à cerner alors que j’ai ce masque sur la moitié du visage… Je tente d’abaisser les tensions même si j’ai envie de l’éclater sur le champ, il ne faut pas attirer les regards non plus.

« Elle a raison, ne t’approche plus d’elle. C’est mieux pour éviter d’aggraver la situation. Alors profite de ta soirée, et fous lui la paix. »



on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   

Revenir en haut Aller en bas
 
[SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Pré-au-Lard :: 
Les Commerces
 :: Les Trois Balais
-
Sauter vers: