AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8875-chelsea-m-drake-be-happy-for-this-moment-this-moment-is-your-life#196730

Arrivé(e) le : 27/11/2017
Parchemins rédigés : 3
Points : 0
Crédit : noralchemist./...
Année : 7ème année

PETIT +

MessageSujet: Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.   Lun 27 Nov 2017 - 4:36


                       
Chelsea est une Sang-mêlé, née le 10 juillet à Londres en Angleterre. D'ailleurs il y vit toujours. Aujourd'hui, Chelsea a donc 17 ans et est en 7ème année. Et juste pour ta culture personnelle, sache qu'elle a un chat noir qui s'appelle Neige.

Il est bon de savoir que Chelsea est attachante, aimante, drôle, loyale et altruiste mais également jalouse, têtue, bruyante, indiscrète et surnoise. Elle a des goût étranges, par exemple elle aime Stanley, son meilleur ami,
plus que tout au monde
, les livres à l'eau de rose, la photographie, les bonbons à la fraise ou encore bouder alors qu'elle déteste les histoires d'horreur, les bonbons à la menthe, les pigeons, le jus de citrouille et avoir quelque chose de pris entre les dents.

Sa baguette est composée de bois de cerisier avec un coeur de crin delicorne et mesure 28 centimètres. Grâce à elle, Chelsea a le malheur de suivre les cours de soins aux créatures magiques, sortilèges, vol, histoire de la magie, étude des runes, potions et de défense contre les forces du mal.



Chelsea M. Drake
feat. Alycia Debnam-Carey

ET EN VRAI ?
J'ai 26 ans. Je suis arrivé(e) sur NYL parce que Stanley m'a pratiquement tordu un bras pour que je l'accompagne... je plaisante, hein ! et je devrais être là en moyenne 5 jours par semaine. Avant de finir j'aimerais juste rajouter que j'ai bien hâte de me relancer au RP parmi vous !.


Tout le monde a une histoire


“Il reste toujours quelque chose de l'enfance, toujours...”

Le soleil tape très fort sur ma petite tête et je cours très vite pour trouver un peu d’ombre où me cacher. Papa me regarde, les bras croisés, et il secoue la tête. Il fait semblant qu'il est énervé, mais moi je sais qu'il a envie de rire. Papa, il a veut toujours se mettre à rire quand je fais des bêtises, parce qu'il me trouve adorable. C'est pas moi qui le dit, c'est lui ! Il est bien content de ne pas être celui qui court derrière moi pour essayer de m’attraper, parce que moi, je cours très très vite. Essayer de m'attraper, ça c’est le rôle de maman et je trouve qu’elle est super drôle à regarder, avec son tube de crème solaire levé en l’air comme une arme, l'autre bras tendu devant elle pour tenter de me stopper en attrapant mon bras. « Chelsea ! Reviens ici tout de suite ! Tu vas attraper un coup de soleil ! » Je m’arrête sous un arbre avant de plonger mon regard dans celui de ma mère. Elle me regarde et pousse un soupir de soulagement en ralentissant le pas, contente que je décide enfin de coopérer, mais je ne vais pas m’avouer vaincu aussi rapidement. Je suis sous le plus gros arbre de la maison et je ne sens pas le soleil sur ma peau. Je ne le vois même pas quand je regarde le ciel ! Ça veut dire que le soleil ne peut pas me donner un vilain coup, pas vrai ? C’est tellement logique que je ne comprends pas comment ma maman, qui est une adulte, ne peut pas le comprendre. « Mais je suis cachée maman ! Le soleil, il ne peut pas me voir ! Et il n’a même pas de yeux, le soleil de toute façon ! S’il en a, ils sont tellement petit qu’il ne pourrait pas trouver ma cachette ! Sauf s’il porte des lunettes avec une vue super puissante... » Je fais des grands mouvements avec les bras, mais elle ne semble pas impressionnée par mes explications. Ça m'énerve. Je lui fais une grosse grimace, parce qu’elle a sa tête des mauvais jours et que je sais qu’elle ne va être gentille avec moi quand elle m'aura enfin attrapée. Je me retourne pour courir encore plus vite, parce que je remarque bien qu’elle est à deux doigts de se remettre à me chasser dans tout notre jardin, mais je m’écrase lourdement contre le corps très très grand de mon grand grand frère. Aïe… Maintenant j’ai mal au nez. Je lève la tête vers lui et lui fais un gros sourire remplie de naïveté. Il ne peut que craquer devant ma mine adorable, non ? Je ne comprend pas ce que j'ai fait de mal... « Tu veux un câlin et de l’amour ? » lui dis-je en ouvrant bien grand mes bras pour qu’il me serre contre lui, mais il me prend plutôt par le bras et me hisse sur son épaule comme une vulgaire poche de patates pour me tenir prisonnière afin d'aider maman. LE TRAÎTRE ! Bon, très bien, je ne vais pas te donner de l'amour, tu ne le mérites pas de toute façon. Je me mets alors à crier, parce que je vois ma mère qui approche avec le tube de crème. Son regard crie victoire. Je ne veux pas ! C’est beaucoup trop froid pour ma peau ! Je n’aime pas le froid… c’est caca le froid. Mais mon petit corps de 4 ans ne peut rien faire contre le monstre de 15 ans qui me retient fermement. Derrière lui, ma grande sœur de 11 ans lève les yeux au ciel avant de replonger dans son livre où deux personnes s’embrassent, allongés sur un lit. Pourquoi elle a le droit d’être au soleil et pas moi ? En plus, son livre, il a l’air complètement débile ! Maman profite que mon attention soit tournée vers ma sœur et me badigeonne de crème, m'arrachant une nouvelle grimace de dégoût. Maintenant je vais être toute collante et dégoûtante ! Je fais semblant de vouloir la mordre et le regard qu’elle me lance me fait froid dans le dos. Je me disais bien qu’elle était peut-être l'un de ses monstres sur les affiches dans la chambre de mon grand-frère… parce qu’elle leur ressemble vraiment quand elle est en colère ! Maman, elle a toujours été un peu bizarre, je le sais, mais les autres membres de la famille, ils ne disent pas pourquoi elle est spéciale devant moi. Parce que je suis trop petite et que je peux faire des cauchemars. Moi je dis que c’est n’importe quoi ! Je ne suis pas trop petite et je peux comprendre plein de choses.

C’est l’heure de prendre mon bain. Je suis pleine de terre et j’ai les cheveux qui partent dans tous les coins, parce que je me suis amusée à rouler en bas de la pente sur la petite colline de grand-maman. C’est la maman de ma maman et elle fait toujours des tartes bizarres qui sentent halloween dans toute la maison. Le bain a terminé de couler, mais je n’ai pas le droit de rentrer dans l’eau tout de suite, parce que je suis trop petite pour y aller toute seule... C’est ce que maman a dit, mais moi je ne la crois pas. Je suis une fille, quand même et je peux tout faire toute seule… surtout prendre mon bain. Je n’aime pas enlever mes vêtements devant maman… Je n’aime pas enlever mes vêtements point. Il fait toujours froid et on grelotte. Papa, lui, il me laisse prendre mon bain toute seule, mais je pense que c’est parce qu’il n’aime pas me regarder jouer dans l’eau avec mes jouets. C’est trop long et il ne peut pas lire son journal. Papa, il aime lire le journal. Je regarde dans l’armoire à jouets pour choisir celui que je vais prendre avec moi dans le bain. J’ai droit d’en choisir deux, mais j’en cache toujours un derrière le rideau de douche. Quand il est mouillé, maman n’a plus le droit de me dire non ! L’eau est tellement chaude que je ne peux même pas voir mon visage dans le miroir. Maman fait toujours ça, mettre l’eau trop chaude, et je dois toujours attendre que ça devienne plus froid. Aujourd’hui, je veux jouer avec le petit voilier blanc que papa a fait tout seul avec des morceaux de bois et le canard en plastique que grand-maman m’a donné pour mon anniversaire. Il est très gros, plus gros que tous les autres canards dans les magasins ! Je les lance dans l’eau avant de les regarder flotter. Mon regarde reste figé sur le canard qui se balance et je me sens triste. Grand-maman est très malade, mais on ne veut pas me le dire. Je sais que c'est grave, juste à la tête des adultes. Je suis assez grande pour comprendre, mais personne ne me croit. Je mets un doigt dans l’eau, elle n’est pas trop chaude et pas trop froide non plus. Je tends l'oreille, mais maman n'arrive pas et je commence à grelotter. Je vais lui montrer que je suis une grande fille maintenant ! Je saute dans mon bain et l'eau chaude me fait du bien et réchauffe mon petit corps. Elle me réchauffe vraiment beaucoup et me monte un peu à la tête. Ça me fait fermer les yeux. La seconde suivante, je ne peux plus respirer. Je panique, j'ai peur et je veux ma maman. Mais aussitôt, je recommence à respirer et j'ouvre les yeux. L'eau de mon bain flotte au-dessus de ma tête et se jette dans le couloir... sur mon papa qui passait pour venir voir si j’étais prête à prendre mon bain et si l’eau était maintenant plus froide. Oups… j’ai fait quelque chose de mal encore ? Parce que je vois dans les yeux de papa que ce n’est pas comme ça qu’il voulait tester la température du bain… « Margaret ! » Oh non, quand papa crie le nom de maman comme ça, ce n’est jamais bon signe !


“En famille, tout se sait mais rien ne se dit.”

Sincèrement, je ne connais rien de plus cool dans la vie que d’être une sorcière ! Du moins, je ne le suis pas encore réellement, mais je vais le devenir très bientôt. Depuis l’incident du bain, je n’ai pas eu d’autre choix que de montrer à papa et maman les autres choses spéciales que je pouvais faire et que je n’avais jamais osé leur dire. Au début, papa avait peur en me voyant faire disparaître les livres de ma sœur pour la faire rager, quand elle refusait de jouer aux poupées avec moi et doubler le volume des souliers de mon petit frère juste parce qu’il m’avait volé ma dernière barre de chocolat, mais il a fini par se faire à l’idée que je n’étais pas comme les autres enfants de notre famille. Quand papa avait peur de moi, ça me rendait tellement triste… parce que mon papa, c’est l’homme que j’aime le plus au monde. Maman, elle, était tout excitée de voir qu’elle ne serait plus la seule personne magique de la famille. J’étais trop jeune pour comprendre que maman était une sorcière, mais j’avais toujours compris qu’elle n’était pas comme les autres… qu’elle était bizarre. Lorsque j’ai enfin été en mesure de montrer mes talents, bien que je ne puisse pas vraiment les contrôler, on a fini par me l’expliquer quand je me suis mise à poser beaucoup trop de questions auxquelles la majorité de ma famille n’avait pas la réponse. Maman m’a alors expliqué qu’elle était tombée amoureuse d’un moldu, une personne qui n’avait aucun pouvoir magique et un mot vraiment très drôle à prononcer. Il n’a pas fallu longtemps pour que mon cerveau d’enfant de 8 ans comprenne l’étendu immense de ce mot et qu’il devienne mon bouclier contre les insultes de mon petit frère et de ma grande sœur, ce qui énervait un peu maman. Elle passait alors toujours de longues minutes à m'expliquer que ce n'était pas un mot péjoratif et qu'il ne devait pas servir à insulter les membres de notre famille. Le fait que mon grand-frère et mon père, eux, échappent à mes insultes ne semblaient pas du tout peser favorablement dans la balance. Pour me faire pardonner, j’ai donc cessé d’utiliser le mot « moldu »… devant mes parents. Lorsque j’étais toute seule, c’était toujours plus fort que moi. J’étais spéciale après tout et eux, n'était que de vulgaires moldus.

« Tu comptes vraiment passé la journée devant la porte ? » Je cesse de gratouiller les oreilles de Plock, mon chien, pour regarder derrière mon épaule. Oui, maintenant j’ai un chien ! Papa avait commencé par m’acheter un poisson rouge, parce qu’il ne voulait pas de chien, mais je l’avais "accidentellement" mis dans la toilette. C’est pour cette raison que j’ai un chien… parce que c’est plus compliqué à mettre dans une toilette selon papa. J’ai quand même relevé le défi, une fois. Bref, maman me regarde en essuyant la vaisselle qui dégouline sur le plancher. Je lève les yeux au ciel avant de regarder fixement la porte, de nouveau. En dirait qu’elle ne comprend pas pourquoi j’agis de cette façon. J’ai 11 ans et je sais que je risque de recevoir ma lettre d’un jour à l’autre. Et si je ne la reçois pas, ce sera la faute de maman, pour m’avoir distraite et elle devra tout de même me porter à l’école pour me permettre de devenir une sorcière moi aussi, même sans permission préalable de Poudlard ! J’entends du bruit derrière la porte, alors je me lève à toute vitesse pour l’ouvrir et voir la première preuve de mon ascendance magique… mais je suis aussitôt déçue de ne voir que mon grand frère derrière la porte. « Raaaaaaaaaaaaaah ! C’est juste toi ! C’est nul ! » Et je me prépare à lui fermer la porte au nez avec un air boudeur, mais son pied vient aussitôt se mettre dans le chemin et elle revient à grande vitesse dans ma direction. J’ai juste le temps de pousser un petit cri et de me jeter en arrière, Plock jappant en croyant que c’est un nouveau jeu, courant dans mes jambes et me laissant tomber les fesses premières sur le parquet en bois. Ce n’est pas croyable, il est aussi stupide que l’était mon poisson rouge ! « Depuis quand est-ce que l’on ferme la porte au nez de la justice ? » dit-il avec un air faussement supérieure, le petit sourire au coin de ses lèvres grandissant de seconde en seconde. Je le regarde, exaspérée. Mon grand frère fait maintenant parti de la police moldue et il pense qu’il a tous les droits... du moins c’est l’impression qu’il me donne dès qu’il ouvre la bouche. « Ça s’appelle une entrée par effraction ! Je ne t’ai pas donné le droit de mettre ta grosse personne à l’intérieur de ma maison. » Mais il rigole sans m’écouter et se jette sur moi pour me prend dans ses bras. Moi, je me sens vachement bien, parce qu’il me manquait depuis trop longtemps et qu’il est mon frère préféré. L’autre, c’est une espèce de gros nul… sans parler de ma sœur qui est une vraie… « James ! Nathaniel est revenu à la maison pour le repas du soir ! » Je regarde papa qui arrive presque tout courant et qui le prend par les épaules terriblement fier de son fils. Je referme la porte derrière eux avec un sourire immense, parce que moi aussi je suis fière d’avoir un frère qui peut botter les fesses du premier garçon qui me brisera le cœur. Je regarde de nouveau la porte, un peu déçue. Je crois que, pour aujourd’hui, je vais devoir mettre un terme à mon attente. Je les suis dans la cuisine où mon frère de 24 ans est maintenant le centre de l’attention. Il nous raconte comment il a sauvé la vie d’une vieille femme, d’un pompier, d’un garagiste, de la femme de sa vie qui était aussi belle que le printemps, ,bla bla bla, mais moi, je ne l’écoute pas vraiment. Pourtant, je sens que je devrais peut-être le faire, parce qu’il me regarde intensément, comme s’il attendait une réponse de ma part. Voyant que je ne percute pas, il insiste :« Chelsea… Chelsea ! Hey, petite fleur ? » Je comprends enfin que c’est à moi qu’il s’adresse. J’ai l’air con. Mon frère agite quelque chose devant mon visage et aussitôt celui-ci s’illumine. Ma mère sourit et je vois bien qu’elle retient quelques larmes. « C’était sur le paillasson de l’entrée. Et il y a ton nom dessus. Je dirais que c’est important. » Je n’ai jamais été aussi contente de voir mon frère de toute ma vie.


“Vous pouvez amener un enfant à l’école, mais vous ne pouvez pas le forcer à réfléchir.”

« On fait quoi si je suis pas à la hauteur ? Tu vas revenir me chercher, pas vrai ? Tu ne vas tout de même pas me laisser là-bas toute seule ? » Je suis stressée et je déteste le stress. Je suis en train friper les manches de ma chemise que ma mère à soigneusement pris le temps de repasser avant que nous quittions pour le King Cross. Nathaniel n’est pas avec moi, il est retourné avec sa fiancé et ma grande sœur commence aussi sa vie d’adulte, alors je me sens un peu abandonnée. Bon… Même si Hannah n’est pas là, je m’en fiche un peu… mais Nathaniel, c’est lui qui me manque le plus. Papa dépose sa grosse main sur mon épaule et je pousse un soupir. Oui, je me sens vraiment très seule… « Tu as peur, ma petite coccinelle ? » « Oh, papa ! Je ne suis plus un bébé. » Je veux avoir l’air sûre de moi, mais je sens ma voix qui tremblote. J’entends rire mon petit frère derrière moi et je lui lance aussitôt un regard rempli de haine. Je lui chuchote un « moldu » avant de recentrer mon attention sur maman. Je peux voir fulminer Tommy qui déteste que je l’appelle comme ça. Ce n’est pas ma faute s’il ne ressemble pas plus à maman ! Moi, au moins, je suis spéciale… même si ça veut dire que je vais me retrouver toute seule dans une grande école et entourer d’un milieu que je ne connais pas vraiment. Maman me regarde et elle me comprend, parce qu’elle connait mon angoisse. Elle a vécu la même chose lorsqu’elle avait mon âge et qu’elle avait monté dans ce train. « Tout ira très bien, ma chérie, tu as ça dans le sang, pas vrai ? » Elle me fait un clin d’œil, mais moi je secoue la tête, parce qu’elle ne comprend pas. Je regarde toutes les familles autour de nous qui se disent au revoir. Du coin de l’œil, je remarque que mon frère à trouver une fille à son goût. À 8 ans, il a déjà les hormones dans le plafond cet idiot. « Mais j’ai peur maman. Moi je ne suis pas comme eux. » Maman regarde papa et il comprend qu’elle veut me parler seule à seule d’un simple regard. Ils ont une si belle complicité et j’espère que moi aussi je pourrais connaître ce sentiment un jour. Une main sur l’épaule de Tommy et il part avec lui un peu plus loin. « Tu ne dois pas t’inquiéter mon cœur. Tu seras parfaite. Regarde-moi, j’étais comme toi lors de ma première année. Mais j’ai tout de même… » Elle ne comprend vraiment rien à rien. Je préfère la couper tout de suite. « Tu avais grand-maman et grand-papa pour tout te montrer. Ils étaient magiques eux aussi. Moi, je n’ai que toi et tu ne m’as presque rien dit sur le monde de la magie. Tu m’as enseigné beaucoup trop tard… » Maman se mord la joue. Oups ? Je suis peut-être aller un peu trio loin. « Tu sais absolument tout ce qu’il y a à savoir. Ne t’inquiète pas. J’ai tout fait pour. » Je crois que j’ai juste peur de la décevoir, mais je suis trop orgueilleuse pour le lui dire, alors j’hoche la tête. Avant, je voulais passer tout mon temps avec papa, mais maintenant je sais que j’ai passé à côté de quelque chose d’important. Je partage quelque chose d’unique avec maman et je ne veux pas le perdre. Alors il est important que je devienne une bonne sorcière. Je lui prends la main avec tendresse avant de la serrer fort contre moi. « Tu seras très fière de moi… je te le promets. » Le sifflement du train me fait sursauter et maman me presse vers le Poudlard Express où plusieurs personnes montent enfin. Je fais un grand signe de la main à ma famille avant de me retourner et de me retrouver nez à nez avec un jeune garçon. « Oups… je suis désolée ! C’est ta première année, toi aussi ? » Il me regarde en hochant la tête : « Oui. » Bon… pas très bavard. « Je m’appelle Chelsea ! Tu connais déjà des gens ici ? » J’ai l’impression qu’il trouve que je pose beaucoup trop de questions : « Moi, c’est Stanley. Non, je ne connais personne. » Un immense sourire illumine alors mon visage : « Génial ! Alors je vais être ta meilleure amie dès aujourd’hui ! » Je me précipite devant lui et ignore volontairement le regard étrange qu’il m’a lancé. En lui prenant la main, je m’élance vers l’un des compartiments. Poudlard, ça va être absolument merveilleux !

« Mademoiselle Drake ! Dans mon bureau immédiatement ! » Oups, j’ai encore fait une bêtise ? Je me gratte la tête et lisse un peu mes cheveux avant d’entrer dans le bureau du professeur de sortilèges, en continuant de me demander ce que j’ai bien pu faire de mal. Lorsque j’en ressors enfin, je regarde ma baguette magique qui crépite dans mes mains. Je n’ai vraiment pas de bol, c’est la deuxième fois qu’elle me fait le coup d’exploser. Visiblement, le vendeur de baguette magique à un problème pour me trouver la baguette parfaite... ou bien les baguettes ont un malin plaisir à me jouer des tours. La toute première fois, durant le cours de sortilèges, elle m’a explosé au visage alors que je tentais simplement de transporter un objet d’une table à une autre… et maintenant elle le fait durant la nuit, dans ma salle commune, pendant mon sommeil, sans raison apparent. Je suis probablement l’étudiante la plus nulle de la classe, aujourd’hui (comme tous les autres jours aussi, mais c’est parce que je n’y mets pas toute ma personne, je le sais). Je m’étire doucement en sortant du bureau et chiffonne la feuille de papier qu’on vient de me donner et qui contient la retenue que je vais devoir prendre après les heures de cours. Stanley m’attend, bien gentiment, adosser contre un mur. Le petit sourire sur ses lèvres veut absolument tout dire. « Mais qu’est-ce que tu as encore fait ? » Je lui lance un regard boudeur et je jette ma convocation dans la première poubelle qui croise mon chemin. Comme si j’allais vraiment m’y rendre alors que ce n’est pas de ma faute. « Rien… ma baguette a explosée cette nuit. » Il éclate de rire et je l’ignore complètement. Il adore se moquer de moi, mais je sais que ce n’est pas vraiment méchant. Je prends un moment pour glisser l’autorisation qui me permettra de me rendre au magasin pour acheter ma baguette dans mon cartable avant de ressentir une douleur à l’arrière de ma tête. Je rêve ou l’on vient de me frapper ? Je regarde derrière moi avant que recevoir le morceau de papier en plein dans la bouche. Il ne manquait plus que ça, le professeur l’a ensorcelé pour être bien certain que je m’y rende. Je grogne et le met lui aussi dans mon cartable, ce qui ne fait qu’accentuer l’éclat de rire de mon meilleur ami. Visiblement, je vais pouvoir continuer d’enchaîner les heures de colle pour mes conneries.

Famille et compagnie


“Margareth et James : Les parents”
James jette un regard rempli d’amour sur sa femme alors qu’elle tient entre ses bras la petite dernière de la famille. Il est encore sous le choc de la révélation. Durant toutes les échographies, chaque fois que le médecin parlait de leur petit bébé, il l’annonçait comme un petit garçon… mais son petit trésor lui avait fait une magnifique surprise en se révélant être une fille. « Comment te sens-tu, Margaret ? » Sa femme lève les yeux sur lui, elle est légèrement confuse. Il met le tout sur le compte de la fatigue. « Que va-t-on faire, James ? » Il la regarde, ne sachant que répondre. « Son nom ? Comment va-t-on l’appeler ? Nous n’avons pas décidé d’un nom pour une petite fille… elle devait… elle devait… » Il s’approche d’elle et prend sa main avec amour. « Calme toi, mon ange. Nous n’avons qu’à conserver le nom que nous avions déjà choisi. » Il croit ainsi détendre l’atmosphère, libérer sa femme d’un fardeau, mais il comprend tout de suite à son regard qu’elle n’est pas prête à accepter cette éventualité. « Tu te fous de moi ? Il est hors de question que ma fille s’appelle Matthew ! » Il ouvre la bouche pour argumenter quand la petite se met aussitôt à pleurer. Margareth est aussitôt dans une colère noire : « Tu vois ! Même ta fille déteste ce nom ! » Il pousse un soupir ne sachant pas quoi dire de plus. « C’était une blague mon ange… tu le sais bien. » « Avec toi, on peut s’attendre à tout ! » La petite ne veut pas arrêter de pleurer. « Fais quelque chose, James… je t’en prie ! Je ne peux plus l’entendre pleurer ! » Alors qu’il la prend dans ses bras et la balance doucement, une infirmière s’époumone dans le couloir : « Madame Chelsea ! Retourner immédiatement dans votre chambre ! » La petite arrête aussitôt de pleurer et les parents se regardent, interdit. « Je crois que nous avons trouvé le nom de ce petit trésor, mon ange. »


“Nathaniel : Le grand frère”
« CHELSEA MATTHEW DRAKE ! » Bon… quand mon frère crie mon nom complet, je sais aussitôt que quelque chose ne tourne pas rond. La mine basse, je me dirige vers sa chambre dont la porte est entrouverte. J’hésite à la pousser, parce que je peux l’entendre tourner en rond et il semble de mauvaise humeur. Après une grande inspiration, je pousse la porte et me prépare à assumer les conséquences de mes actes. « Bonjour mon grand-frère d’amour ! Est-ce que tu savais que tu es beaucoup plus beau aujourd’hui que tu ne l’étais hier ? » Je comprends à son regard que je ne vais pas pouvoir l’amadouer aussi facilement. Bon… on dit bien que qui ne tente rien n’a rien ! Il s’approche rapidement de moi et plante devant mon visage le boitier de l’un de ses jeux vidéo préférés. « Est-ce que tu sais ce que c’est ? » Je tente de jouer l’idiote. Puisqu’il est plus vieux que moi, il connait le moindre de mes petits airs quand je mens. « Euh… c’est ton jeu de voitures… » Il hoche la tête. « Et tu peux me dire exactement ce que tu as fait ? » J’affiche aussitôt un immense sourire : « Bien sûr ! J’ai battu ton record parce que toi, tu es nul ! » Un regard malicieux traverse son visage alors qu’il hoche de nouveau la tête. Il lance le boitier sur son bureau et fait un pas de plus dans ma direction, ses deux mains s’avançant vers moi. Oups… je comprends très bien ce qu’il tente de faire : « Exactement… et tu vas me le payer ! » Je pousse un cri aigu alors qu’il se jette sur moi et m’attrape. Je me mets aussitôt à rire, parce qu’il y va de la pire torture : il me chatouille. « Je vais batter ton record, tu vas voir ! » Je continue de rire alors que je lui fais un gros bisous sur la joue : « C’est ça ! Tu peux toujours rêver ! »


“Hannah : La grande soeur”
Il n’y a que maman et moi pour le repas du soir. Je suis absorbée par mon livre de potions, parce que j’aime bien cette matière. Elle me permet de créer des potions qui peuvent faire tellement de choses différentes ! Je rêve même la nuit que je peux les tester sur ma sœur et mon petit frère, mais je ne l’avoue pas à maman. Elle regarde mon livre avec un peu de nostalgie. Alors qu’elle me demande si je veux un coup de main pour mon devoir, la porte d’entrée se referme avec fracas, ce qui nous fait sursauter toutes les deux. Et merde ! J’allais accepter son aide volontiers, puisqu’il s’agit de mes premières vacances d’été à la maison et que je veux être prête pour ma deuxième année. Nous fixons la porte de la salle à manger et Hannah entre finalement dans la pièce. Elle ne marche pas droit et elle a les yeux tout rouges. Je hausse un sourcil, parce que je sais pertinemment que ce rouge n’est pas le résultat de larmes, mais plutôt de substances illicites. Elle a 19 ans, elle peut bien faire ce qu’elle veut… mais je vois bien dans le regard de maman qu’elle n’est pas contente du tout. Je me mords la lèvre, ne sachant pas si je jubile de savoir qu’elle va passer un mauvais quart d’heure ou si je suis énervée parce que je sais que ma sœur va passer ses nerfs sur moi dès que maman aura le dos tourné. Je ferme les yeux pendant que le ton monte rapidement. Maman n’est pas contente, elle sait que ma sœur a des mauvaises fréquentations. Je n’ouvre les yeux que lorsque ma sœur crache des paroles qu’elle va surement regretter : « De toute façon, tu n’as de yeux que pour ta petite pétasse de sorcière. » Attendez… elle parle de moi là, non ? J’entend aussitôt un grand claquement qui me fait instinctivement mal à la joue, alors que l’on ne m’a pas touché. Je lève les yeux sur papa qui à le regard noir et la main toujours lever. Je frissonne devant sa colère, mais je n’ai aucune compassion envers ma sœur qui tient sa joue en pleurant. « JE VOUS DÉTESTE ! » Elle se met aussitôt à courir vers sa chambre et mes parents se tournent vers moi pour juger de ma réaction. Je leur souris. « Ce n’est pas grave… vraiment… » Mais au fond de moi, j’ai le cœur qui saigne. J’ai beau détester ma sœur, je ne comprends pas la haine qu’elle a envers moi. Je suis loin, même très loin, d’être l’enfant modèle de la famille.




“Le petit frère”

...  



La première fois ici

c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum c'est un exemple de rp où tu raconteras ta répartition en 300mots minimum

QUESTION DU CHOIXPEAU
Une personne pas douée tombe dans le lac noir, malheureusement, il/elle est le seul témoin de la scène, que fait-il/elle ? – écrire ici




Dernière édition par Chelsea M. Drake le Mar 28 Nov 2017 - 3:53, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6244-archibald-milo-de-baskerville-je-t-aime-bien-mais-en-cas-de-danger-je-te-sacrifie-directhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6295-archibald-milo-de-baskerville-le-titre-qui-tuehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6331-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6332-express-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrier

Arrivé(e) le : 05/01/2012
Parchemins rédigés : 5554
Points : 12
Crédit : Thomas Brodie-Sangster crédit : komorebi. ♥
Année : 6ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Brooklyn ♥ Anoushka ♥ Naïa ♥ Blake

MessageSujet: Re: Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.   Lun 27 Nov 2017 - 7:21

Bienvenue parmi nous ma belle Coeur
Sans avoir lu ta fiche, je peux déjà te dire que ton âge ne va pas ^^' Il faut obligatoirement avoir 11 ans quand on entre en 1ère année à Poudlard. Donc, quand elle est arrivée à Poudlard, elle avait quasiment 12 ans, puisqu'elle est née un 10 septembre et aujourd'hui elle a donc 18 ans.
Bon courage pour la suite de ta fiche Anoushka



Archibald Milo de Baskerville
“Pour qu'un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s'y rejoignent dès le premier instant.” Kundera Milan ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8875-chelsea-m-drake-be-happy-for-this-moment-this-moment-is-your-life#196730

Arrivé(e) le : 27/11/2017
Parchemins rédigés : 3
Points : 0
Crédit : noralchemist./...
Année : 7ème année

PETIT +

MessageSujet: Re: Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.   Lun 27 Nov 2017 - 7:33

Oups... Moi et les calculs ça fait deux sifflote

Merci beaucoup ! Je l'ai modifié Coeur Slurp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 15/11/2017
Parchemins rédigés : 59
Points : 11
Crédit : Selena Gomez
Année : Première année

PETIT +

MessageSujet: Re: Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.   Lun 27 Nov 2017 - 12:21

Bienvenue parmi nous ! Megan
Bon courage pour ta fiche !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8797-wyatt-fillin-terminee#195694http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8817-wyatt-little-boy-needs-friendshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8818-livre-d-histoires-de-wyatt-fillin-0-5http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8820-les-lettres-de-wyatthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8821-les-petits-mots-wyatt

Arrivé(e) le : 17/11/2017
Parchemins rédigés : 35
Points : 1
Crédit : levimillerdaily
Année : Première année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.   Lun 27 Nov 2017 - 17:54

Bienvenue ! Smile bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8040-lowell-pretty-much-james-dean-bartletthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8077-lowell-i-just-want-to-be-near-you#182622http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8140-lowell-fiche-de-rps#183495http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8135-lowell-pret-a-recevoir-tous-vos-messages#183400

Arrivé(e) le : 16/07/2017
Parchemins rédigés : 141
Points : 0
Crédit : (River Phoenix) - ava: applestorm /signa: wiise
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Frances V. Ainsworth

MessageSujet: Re: Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.   Lun 27 Nov 2017 - 17:59

Bienvenue Chelsea ! Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8748-sis-puella-magica-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8787-un-entouragehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8786-ruby-s-chronicleshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8780-ruby-l-marshhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8781-des-ptits-bouts-de-papier

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 53
Points : 0
Crédit : Winona Ryder
Année : 3ème année (14 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.   Lun 27 Nov 2017 - 18:16

Bienvenue Chelsea!
Bon courage pour la rédaction de ta fiche Savannah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7892-matrim-with-the-beast-inside-theres-nowhere-we-can-hide-u-c#177483http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7913-matrim-stop-i-m-already-dead#177786http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7926-matrim-disponible#177863http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7927-matrim-u-chttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7928-matrim-u-c#177865

Arrivé(e) le : 27/05/2017
Parchemins rédigés : 286
Points : 4
Crédit : meblang (ava) - robbie wadge
Année : sixième année (seize ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: perrin s. o'riordàn & sage s. sinclair

MessageSujet: Re: Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.   Lun 27 Nov 2017 - 19:44

Bienvenue parmi nous copine du Québec Anoushka
Je te souhaite bonne chance pour ta fiche et j'espère que tu te plairas parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8875-chelsea-m-drake-be-happy-for-this-moment-this-moment-is-your-life#196730

Arrivé(e) le : 27/11/2017
Parchemins rédigés : 3
Points : 0
Crédit : noralchemist./...
Année : 7ème année

PETIT +

MessageSujet: Re: Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.   Mar 28 Nov 2017 - 2:47

Merci tout le monde !!! Anoushka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7577-spencer-l-mortensen-la-lumiere-pense-voyager-plus-vite-que-quoi-que-ce-soit-d-autre-mais-c-est-faux-peut-importe-a-qu-elle-vitesse-voyage-la-lumiere-l-obsurite-arrive-toujours-la-premiere-et-elle-l-attendhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7587-spencer-l-mortensen-les-bons-amis-t-aident-a-retrouver-des-choses-importantes-lorsque-tu-les-a-perdues-ton-sourire-ton-espoir-et-ton-couragehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8411-historique-rp-de-spencerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7622-boite-aux-lettres-de-spencer-mortensenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7623-hiboux-express-spencer-mortensen

Arrivé(e) le : 23/02/2017
Parchemins rédigés : 454
Points : 7
Crédit : Calisah (Jeremy Irvine) / Code signa : Wild heart
Année : Cinquième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.   Mer 29 Nov 2017 - 19:47

Bienvenue sur le fow' ! Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 05/06/2014
Parchemins rédigés : 1553
Points : 9
Crédit : lilousilver (bazzart)
Année : 5e année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.   Jeu 30 Nov 2017 - 11:43

Bienvenue Wink!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 62
Points : 7
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +

MessageSujet: Re: Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.   Jeu 30 Nov 2017 - 12:20

Bienvenue ici Roxy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chelsea M. Drake - Be happy for this moment. This moment is your life.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Le Commencement :: 
Présentation des sorciers
-
Sauter vers: