AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7514-oliver-theo-adams-i-see-you-yes-you-en-cours-de-redactionhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7553-oliver-evolving-without-relationships-is-impossiblehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7554-oliver-share-have-fun-change-ideas-what-betterhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7556-oliver-les-romans-ca-peut-distraire-mais-ca-ne-vous-fait-pas-vivrehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7555-oliver-ecrire-lire-ecrire-lire-ne-perdez-pas-trop-votre-temps

Arrivé(e) le : 23/01/2014
Parchemins rédigés : 2156
Points : 4
Crédit : Bazzart
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Megan A. Euston & Keagan Fassbach

MessageSujet: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Ven 10 Fév - 16:28



Oliver est un né-moldu, née le 31 mai 2007 à Brighton en ANGLETERRE. D'ailleurs il y vit toujours. Aujourd'hui, Oliver a donc 15 ans ans et est en 5ème année. Et juste pour ta culture personnelle, sache qu'il a un rat qui s'appelle La Chose.

Il est bon de savoir qu’Oliver est sociable, drôle, protecteur, rusé et tolérant mais également imprudent, bordélique, casse-cou, désinvolte et en difficulté scolairement. Il a des goût étranges, par exemple il aime faire des blagues aux autres, notamment avec sa sœur jumelle, l’automobile moldue/la vitesse, le sport et les sensations fortes , faire rire/sourire et motiver les autres ou encore bricoler tout et n’importe quoi, même si ça ne ressemble à rien à la fin alors qu'il déteste les gens qui se sentent au-dessus des autres, les pleurnichards, bosser ses cours, qu’on lui dise ce qu’il doit faire et devoir porter toute la journée un uniforme.

Sa baguette est composée de chêne avec un morceau de ventricule de coeur de dragon et mesure 27 centimètres. Grâce à elle, Oliver a le malheur de suivre les cours de Vol, Soins aux créatures magiques, en plus des matières obligatoires.




Oliver Theo Adams
feat. Dave Franco

ET EN VRAI ?
J'ai 26 ans, mais peut-être que tu le sais déjà parce que je suis Yasha Trust, Aniek Frowein et Keagan Fassbach o/. Je suis arrivée sur NYL à l’âge de pierre il me semble, le staff m’avait fait découvrir le feu, et je devrais être là en moyenne 5 jours par semaine. Avant de finir j'aimerais juste rajouter que à cause de vous je suis accro à ce forum mais que je vous remercie de me laisser créer ce jumeau avec ma Cherry <3 !.


Tout le monde a une histoire

31 mai 2007. Brighton, sud de l’Angleterre, sur la plus belle côte du monde, en toute objectivité. Non pas un, mais deux petits êtres extraordinaires ont montré le bout de leur nez. Ok, je vous vois venir, pourquoi toujours parler au pluriel alors que je suis une seule et unique personne ? Eh bien c’est tout simple, parce que pour moi le « je » ne peut pas être utilisé en continu. Je ne peux pas passer un jour sans utiliser le « nous », regroupant Jill, ma sœur jumelle, et moi-même. Depuis ce fameux 31 mai, je ne crois pas avoir été séparé une seule journée d’elle, alors imaginez bien que dans toutes mes histoires, il y a un peu d’elle. Nous avons donc débarqué tous les deux dans une grande famille qui ne vivait que pour une seule chose : l’hôtel que mes parents tenaient. Alors oui, les vacances étaient souvent sur Brighton, nous ne voyions pas beaucoup d’autres horizons mais ce n’était pas pour me gêner. L’hôtel à lui tout seul était le meilleur des terrains de jeu et je ne m’en étais jamais lassé. La naissance de mon petit frère a sûrement été une aide dans nos aventures. Peut-être parce qu’il était innocent et que tout était pratiquement faisable avec lui. Quoiqu’il en soit, l’ennui n’a jamais fait partie de notre quotidien, sauf quand on était puni et que chacun devait rester loin de l’autre… je vous assure que c’était les moments où j’étais le plus grincheux.

Des anecdotes, nous en avons des tonnes, et je suis certain que ma sœur vous en a déjà raconté des merveilleuses. Pour ma part, je vais en partager d’autres avec vous, juste pour vous prouver que nous sommes des adorables jumeaux. Mon côté casse-cou s’est bien vite manifesté, et sachez que Jill n’est pas à laisser en reste. L’imprudence est quelque chose de bien marquer chez nous et je sais que, personnellement, je ne m’arrêterai jamais de me retrouver dans des situations aussi dangereuses que ridicules. La preuve, ce fameux été de nos 7 ans. Je me souviens avoir voulu aller aider mon père à bricoler dans l’une des chambres de l’hôtel. Les marteaux, les tourne-visses, et tous ces outils m’ont toujours attiré. Mais à 7 ans, mon père n’était pas vraiment décidé à me laisser contribuer. Vexé de ne pas pouvoir mettre la main à la patte, j’avais déserté le commerce et avais été bougonné dans le parc. Le bricolage était quelque chose que je commençais à aimer, mais il semblait que je sois encore trop jeune. Ma sœur, en parfaite attentionnée qu’elle était, était venue me rejoindre et avait, comme toujours, trouvé les mots pour me faire sourire de nouveau. Ce qui se faisait assez vite, je devais l’avouer. Je lui avais fait part de ma frustration et, quelques secondes plus tard, elle avait sorti le marteau de mon père de son petit sac des « Supers Nanas » (elle était fan !). En réalité, elle était toute aussi surprise que moi de le trouver ici. Je me souviens lui avoir demandé si elle l’avait piqué, mais elle comme moi savions très bien qu’elle n’était pas une voleuse. Et je la croyais quand elle me disait que non. Comment s’était-il retrouvé là ? Aucune idée, mais en y repensant aujourd’hui, je me dis qu’elle avait voulu me réconforter et que c’était la seule raison. Nous étions extraordinaires, déjà… Mais ça ne s’arrêtait pas là ! Comme je vous le disais, certaines anecdotes se finissaient mal, et forcément que ce fut le cas pour celle-ci. Qui disait marteau disait taper sur quelque chose. Réparer serait plus exact, mais du haut de mes 7 ans, je devais avouer ne pas être franchement doué (Je ne dis pas l’être aujourd’hui non plus ! On peut aimer, ce n’est pas pour ça que le talent est présent…). Alors, oui, vouloir arranger le pot d’échappement de la voiture de mon père était une très mauvaise idée. Très très mauvaise. Et le masquer encore plus. Surtout quand on finit par s’écraser l’ongle entre le marteau et la carrosserie. Je crois que j’ai réussi à cacher mon ongle noir à mes parents pendant pratiquement deux semaines, Jill m’y aidant… heureuse qu’elle était là, je vous l’assure !

Vous voulez une autre anecdote ? Parfait, que dites-vous de celle où nous avons été faire du pédalo, le weekend de notre anniversaire, pour nos 10 ans ? En bon fan de sport et de vitesse, j’avais demandé d’aller faire du karting alors que Jill demandait une balade en cheval sur la côte. Il fallait choisir et aucun des deux ne voulaient démordre. Après délibération, ça n’avait été ni l’un ni l’autre, pour une seule et bonne raison : Scott avait 5 ans et nos parents le voyaient mal autant sur un karting que sur un cheval. Je n’irai pas jusqu’à dire que nous étions en colère, c’est en sentiment que nous connaissons peu, mais je pense que c’était une raison de plus pour nous dépasser dans une petite mésaventure. Nos parents avaient tout de même bien géré et avaient emmené toute la petite famille dans une base de loisir où nous nous étions répartis sur plusieurs pédalos. De quoi nous amuser ! Arrosage, rire, vagues… en bon délurés que nous étions, nous n’avions pas pu éviter la maladresse suivante : renversement du pédalo. Et croyez-moi, il fallait le faire pour renverser un pédalo. Mais quand vous avez Jill avec vous, toutes les maladresses sont possibles ! Nous avions des gilets de sauvetage et j’avais assuré à ma jumelle, pour rire, que le sien allait gonfler gonfler et gonfler encore jusqu’à qu’il la sorte de l’eau. Toujours à raconter des histoires ! Sauf que… eh bien, la plaisanterie était devenue réalité et Jill avait fini par avoir un gilet archi gonflé, la menant à la surface du lac. C’était à ne rien y comprendre mais ça avait été très pratique pour aller s’amuser au beau milieu de l’étendu d’eau, se lançant les meilleurs défis du monde soit celui qui fait le plus basculer de pédalo gagne. Oh, c’était pour s’amuser, rien de mal là-dedans.

Il y a aussi le genre d’anecdote qui fait verser quelques larmes. A Jill, bien sûr. Sa sensibilité la perdra, je vous l’assure ! Ce jour-là, l’hiver de notre dernière année à l’école moldue, il avait beaucoup neigé et nous avions du aller à l’école tous seuls, avec Scott. Pour pouvoir aller plus vite, nous avions décidé avec Jill de passer sur un étang gelé. Ce serait drôle en plus ! Oui, enfin presque… Nous avions commencé à le traverser, chacun tenant l’une des mains de notre petit frère. Cependant, tout ne se déroula pas comme prévu. Pratiquement arrivés de l’autre côté, la glace avait commencé à se fissurer et nous avions dit à Scott de courir sur la rive. Ce qu’il fit, et comme deux crétins, nous voici sur la pseudo-glace, avec Jill, à remarquer que la glace s’était fissurée sous les pas de notre frère. Impossible pour nous de passer au-dessus. Le rire était beaucoup moins présent et on remarqua bien vite que ce drame arrivait jusqu’à nous. J’attrapai en vitesse la main de ma sœur, dans un pur réflexe, avant que nous tombions tous deux sur la surface glacée, mains sur une fissure qui disparut automatiquement. Savoir ce qui s’était passé nous était impossible mais nous avons utilisé cette « force de jumeaux » (c’était ce que nous imaginions à cet instant) pour regagner la terre ferme. Nous avions évité le drame et nous nous étions bien abstenus de repasser par ici le soir et de raconter notre mésaventure à nos parents. Même si j’avais eu peur que ma sœur craque, n’aimant pas mentir et étant bien plus sensible que moi. Elle avait culpabilisé mais tout le monde allait bien, c’était ce que je lui avais répété toute la journée. Le soir-même, nous avions fait un bonhomme de neige dans le parc et avions apporté des gâteaux et des chocolats chauds à chaque client de l’hôtel qui appréciait les enfants des patrons. Le respect et la tolérance nous avait été inculqués dès tous petits, et malgré nos caractères un peu rebelles, nous avions toujours été adorables avec les gens. Et avec nos camarades de classe et amis, même si parfois ils faisaient les frais de nos nouvelles blagues. Nous étions, et sommes, des jumeaux qui ne supportent pas l’ennui et qui avons besoin de rire, et de faire rire les autres. Pour ma part, c’était un réel plaisir que de faire sourire quelqu’un et de lui apporter un peu de bonheur.

J’ai toujours eu cette âme de leader qui m’a permis de me faire bien accepter par mes camarades et de les motiver. Etant mauvais scolairement, je dois avouer que ma sœur m’a toujours été d’une grande aide. Je n’aime tellement pas l’école… Je suis avant tout un passionné de sport, de vitesse, de sensation forte et de bricolage. Cependant, j’ai une activité calme. Une activité secrète dont j’ai plutôt honte et que je garde pour moi. J’écris des sortes d’histoires. Mais comme je ne suis pas très doué pour l’écriture, ça ne me convient jamais et j’abandonne, me disant que c’est ridicule.

Enfin bref, pour en finir avec mon histoire, je peux juste vous dire que le jour où j’ai réalisé que j’allais dans une école extraordinaire, j’ai été le plus heureux des enfants. Je me souviendrai toujours de ce jour et, évidemment, je l’ai partagé avec Jill. Je ne comprenais pas tout à la lettre que nous avions reçu ce jour-là, mais après une petite explication de la part d'un membre du Ministère de la Magie (pas dit que j'ai tout compris ce jour-là quand même...) et une prise de conscience assez rapide, j’avais hâte d’une chose : être à la rentrée ! Et ça ne m’était juste jamais arrivé !!! Je voyais plus ça comme un jeu du haut de mes 11ans, n'ayant sûrement pas réalisé ce que tout ceci impliquait, mais Poudlard et son enseignement m'a vite aidé à me faire à cette nouvelle vie. Comme je le disais toujours à Jill, nous étions extraordinaires… je le lui disais assez souvent et j’en avais la confirmation aujourd’hui. Le reste de la journée avait été placé sous le signe de l’excitation et nous avons sûrement été les pires tornades de l’été pour nos parents. L’enthousiasme, ça peut être horrible pour les autres ! Notre famille était heureuse pour nous et je savais qu’ils éprouvaient une sorte de soulagement. Ils espéraient que cette nouvelle école ait raison de nous et de nos farces quotidiennes. S’ils savaient que cette magie qui nous était mise entre les mains n’allait faire qu’accentuer notre côté déjanté.
Ils étaient prêts pour nous, nous étions prêts… Poudlard était une nouvelle aventure et, depuis que nous y sommes, cette aventure ne s’arrête pas. Avec des hauts, et des bas, mais ensemble. Mon histoire est son histoire. Je suis une personne unique, je suis un et je le revendique, mais sans elle, je ne suis plus qu’une moitié et le quotidien est beaucoup moins drôle.


Famille et compagnie

On sait tous que le mot « famille » signifie un regroupement de personnes du même sang. En bref. Et bien pour moi c’est surtout le regroupement de 8 membres au cœur débordant d’amour et de joie. Ca peut paraître cliché, mais ma famille est sûrement la meilleure. Sans aucun doute en fait. Je ne dirais pas que mes parents pourraient obtenir la palme des « meilleurs parents de l’année », ils nous ont plutôt laissés nous débrouiller seuls, mais en réalité ça nous a plus servi que desservi. Je ne peux que les en remercier, ils ont tout de même toujours été là pour nous.
Alors oui, évidemment que je vais commencer par vous parler d’eux. (Vous verrez que la réplique « le meilleur pour la fin » pourra s’appliquer ici-même). Mes parents se nomment Melissa et Daniel et sont des acharnés du travail. Ils tiennent un hôtel depuis la nuit des temps et nous ont fait grandir dans ce petit domaine. Rien de bien luxueux, mais croyez-moi je n’ai jamais été malheureux ici. C’était le paradis ! De l’immensité, plein d’endroits pour se cacher, pour faire des blagues… notre terrain de jeu préféré avec ma sœur jumelle. Au grand désespoir de nos parents. Ils auraient aimé que nous les aidions un peu plus dans les tâches quotidiennes, ce que nous faisions, mais autant dire que cela ne se terminait pas forcément bien. Pour autant, mes parents sont sûrement les personnes les plus courageuses et dévouées que je n’ai jamais vu. Baisser les bras n’a jamais fait partie de leur vocabulaire et c’est sûrement à cause d’eux que nous ne tenons pas en place, même s’ils ne veulent pas l’avouer. Ils sont un soutien important et croient en chacun de leurs enfants. Quand j’ai voulu m’inscrire à plusieurs clubs de sport, même en sachant que je n’aurais pas le temps, ils m’ont inscrit quand même. Mon père a accepté de me faire gouter au karting, à l’accrobranche, au BMX, au roller, au rugby, au tennis et j’en passe. A tout ce qu’on peut qualifier de « sport moldu », si je m’adapte à ce nouveau monde. Ma mère m’a donné l’amour maternel que je pouvais rêver, et elle m’a percé les tympans à de multiples reprises comme toute bonne mère devait le faire. Nous élever à Brighton était ce qu’ils avaient toujours voulu, tout comme avoir cette grande famille. Pour eux, leur vie était parfaite. Que demander de plus ? Peut-être un peu plus de sagesse et de rigueur de leurs jumeaux. Je crois qu’on a été un peu leur plus grande peur. Ils n’ont jamais vraiment réussi à nous faire tenir en place ou à nous maîtriser. Nous n’étions pas des gamins horribles, mais nous étions loin d’être des anges… à deux, les dégâts sont plus énormes. Alors oui, nous faire accepter dans un « internat » réputé dans son domaine, c’était une aubaine. Peu importe sa spécialité, l’école avait 7 ans pour recadrer leurs petits… si seulement ils savaient ! Mais je les aimais comme ça et je les aimerai toujours. J’avais toujours hâte de leur raconter notre vie à Poudlard, parce qu’ils adoraient ça et qu’ils étaient là pour nous, même si nous étions différents… la tolérance à l’état pur, et je ne les remercierai jamais assez pour l’indépendance qu’ils nous ont donné très tôt dans notre vie.

Trois sœurs, deux frères. Il a vite fallu savoir se faire sa place parmi ces fortes têtes. Commençons par la plus âgée : Hannah, 22 ans. Elle travaille tellement que je me suis toujours demandé si elle savait vraiment s’amuser. Que ce soit dans ses études ou maintenant à l’hôtel, elle est déterminée à ne jamais rien laisser. Ce qui n’est pas un défaut, mais elle m’épuise juste à la regarder. Enfin, j’en ai souvent tiré profit, je l’avoue. Avec pas mal d’années d’écart, elle a plus joué un rôle de deuxième maman pour moi que de réelle grande sœur. C’était même plutôt facile avec elle, elle fondait dès l’instant que je me mettais dans ses jupons. Le cœur sur la main, pas de doute ! Je ne vous raconte pas le nombre de fois où j’ai eu le droit à mes propres muffins, scones ou cupcakes dans mon sac pour l’école. C’était les « spécial Oliver », et soyez sûrs que c’était juste une tuerie ! En bonne deuxième maman qu’elle était, elle n’hésitait pas non plus à me tirer les oreilles ou me dire d’arrêter de me mettre en danger… j’ai dû lui dire « t’es pas ma mère ! » un bon deux cent cinquante-trois mille fois je pense. Juste pour pouvoir gagner un peu de temps pour patauger dans la boue. C’était tellement bien !
Laissez place à celui qui suit : Jeremy, 21 ans. Le genre un peu introverti qui passe son temps dans les livres et qui aime ça. Un peu chiant, hein ?! Carrément ! Mais croyez-le ou non, il a fait des efforts pour moi ! Il a accepté de m’emmener à certains matchs, à aller faire des parties de foot dans le parc, à me surveiller pendant des balades en canoë. Donc, ouais, on est peut-être super différents, mais il ne m’a jamais pris de haut, malgré mes grandes lacunes scolairement, et ça c’est déjà beaucoup. Il m’a souvent dit de lire pour m’améliorer mais ça m’a toujours plus fait rire qu’autre chose. Le cinéma c’était bien mieux que la lecture, et là encore il était le premier à nous y emmener.

Emmy, 18 ans, est sûrement la plus maniable de la famille. Non pas qu’elle ne soit pas intelligente, loin de là, mais j’arrivais à l’amadouer en moins de deux secondes, chrono en main. Juste parce qu’elle est gentille à souhait et qu’inventer des histoires avec son frère Oliver le grand en tant que héro était ce que je préférais le plus. C’est une créatrice, une rêveuse et une inventrice merveilleuse. Elle a toujours eu des tas d’idées lumineuses, et j’adorais qu’elle m’en parle. J’étais gâté avec elle, et j’aimais bien charrier Jill sur ce point parce que, même si Emmy ne faisait pas de différence, j’aimais juste embêter ma jumelle en lui faisant croire que j’avais eu un truc extraordinairement extraordinaire de notre sœur. Et que j’étais son préféré. Même si en réalité la compétition n’était pas présente, je m’en fichais, mais c’était une façon comme une autre de l’agacer. Pour rire bien sûr. N’oublions pas quand même qu’Emmy, tout comme Hannah, sont de grandes moqueuses, et j’en ai fait les frais… je suis certain que ce sont elles qui ont appris ce trait vicieux à Jill, j’en mettrais ma main à couper !

En parlant de Jill… je vais bientôt en venir à elle, mais avant je vais vous parler du petit dernier : Scott. J’ai toujours aimé lui dire qu’il avait un prénom de chien, et que du coup il était mon petit chien et qu’il devait tout faire pour moi. Ben quoi, c’est mon petit frère, j’ai le droit ! Il a 10 ans et il a toujours été notre cobaye pour de nouvelles farces. Faut dire qu’il est bonne pâte ! Et un peu naïf par moment, mais je le bouscule un peu pour qu’il se bouge. Pour le peu que je le vois. Par contre, J’AI le droit de l’embêter, tout comme Jill, mais si un abruti ose s’en prendre à lui, je deviens le pire frère protecteur de la Terre. Je ne suis pas violent, mais cogner un idiot une fois de temps en temps, ça n’a jamais fait de mal à personne. Surtout pour protéger les plus faibles que soi. Scott n’a jamais eu à se défendre lui-même. Le petit dernier d’une fratrie de 6 enfants, il faut avouer que c’est synonyme de « super couvé » ! Et c’est bien ça le problème. J’ai peur qu’un jour il se retrouve dans une situation pourrie où il n’arrivera pas à se défendre seul. Et là, ce sera le drame, et je ne serai pas là… à chaque vacance, je me promets de le booster ! Et avec Jill on s’est dit qu’on ne le lâcherait pas, il sera toujours notre meilleur cobaye.

Venons-en à la meilleure. Jill. La meilleure sœur jumelle de tous les temps. Celle qui est la seule à partager ce petit don magique de la famille avec moi (entre autres). Depuis tous petits, elle a toujours été une source d’inspiration… pour les conneries en tout genre. Vous n’imaginez même pas comme c’est le pied d’avoir une jumelle qui est prête à faire autant de crasses aux autres que vous. L’optimisme et le courage ont toujours fait d’elle une alliée du tonnerre pour se battre contre l’ennui. Je ne dis pas qu’on ne s’est jamais tirés dans les pattes, mais on arrivait toujours à défendre l’autre aux yeux des autres, réglant nos problèmes entre nous après. Etre proches, très proches, c’est plus que naturel chez nous et je ne vois pas ma vie sans elle. C’est peut-être hyper niais, mais c’est le cas. Y a pas de potes qui peuvent rivaliser avec sa folie et notre complicité. Y a d’ailleurs pas de potes qui peuvent réaliser avec sa maladresse… Ah, ce que je peux me moquer d’elle, mais c’est plus que drôle de la voir dans des situations totalement ridicules. Elle ne me loupe pas non plus, mais je pense que j’accepte certaines réflexions extrêmes et bien lancées parce que c’est elle. Et qu’elle me connait plus que n’importe qui de toute façon. Je ne pourrais même pas vous raconter le dixième de nos aventures. L’ennui nous fait peur et nous le combattons ensemble. J’avoue avoir les idées les plus idiotes, mais Jill suit et ça finit souvent par des fous-rires et des anecdotes à foison ! J’évite de faire intervenir le facteur « crapaud » dedans, je ne suis pas un tortionnaire et Jill risquerait de faire un arrêt cardiaque. La faire souffrir est loin d’être un de mes hobbies préférés, bien au contraire ! La protéger est une de mes missions principales, j’en suis certain. Veiller sur elle, faire attention qu’elle ne fasse pas approcher par des crétins et faire en sorte qu’elle ne perde pas son enthousiasme. Je pourrais tellement en dire sur elle que je comblerais des pages et des pages… mais vu que l’écriture n’est pas mon fort, je ne le ferai pas. Tout ce que je sais, c’est qu’elle est ma moitié et que même si je ne lui dis pas souvent, je n’aurais pas pu rêver meilleure jumelle qu’elle.


La première fois ici

A 11 ans, on était loin d’imaginer qu’une lettre pouvait changer notre vie. Et pourtant, il semblait que cette enveloppe avec ce cachet à l’ancienne soit un signe pour de nouvelles aventures. Un tout nouveau terrain de jeu. Tout ça, loin de ma famille, ce qui ne me gênait pas, même si tout se passait bien. Pour dire la vérité, tant que Jill, ma jumelle, était de la partie, je me fichais un peu du reste. Tout était tellement plus simple et amusant quand on était tous les deux, le reste n’avait que peu d’importance.
Nous avions toujours été habitués à tout vivre ensemble, et valider, d’une autre façon, le fait que nous soyons « différents » me paraissait assez logique. Après la surprise, l’enthousiasme et l’impatience, je n’avais pu que glisser à l’oreille de ma sœur : « Tu vois, je t’avais dit qu’on était extraordinaires ! ». Même si extraordinaire voulait absolument tout et rien dire. En réalité, je ne savais pas concrètement dans quoi on s’embarquait, cette histoire de sorcier me donnait l’impression d’aller jouer dans un film, mais je sentais qu’on allait aimer. C’était sûr !

Ce jour-là, il fallait nous rendre à la voie 9¾ de la gare de King’s Cross, à Londres. Soyez certains que je ne savais pas tellement comment on nommait les quais ou voies dans une gare, n’oublions pas que j’étais un gamin de 11 ans, mais ce chiffre me paraissait tout de même bizarre. J’avais encore du mal à me faire à la langue de notre nouvelle école. C’était comme si je déménageais dans un autre pays avec pour seul repère ma sœur. Ce qui était déjà très bien, très très bien même, mais il y avait de quoi stresser… Vous y croyez ? Vous pensez vraiment que nous étions stressés ? C’était tout l’inverse ! Nous trépignons d’impatience et étions animés d’une excitation incomparable ! J’avais hâte, vous ne pouvez même pas imaginer.
Notre famille devait appréhender bien plus que nous car ils nous avaient TOUS accompagné. C’était rassurant… pour eux, mais c’était aussi l’heure des dernières recommandations pour nous. Pas de bêtises. Travaillez bien. Soyez sages. Blablablas… Vous vous en doutez, ça rentrait par une oreille, ça ressortait par l’autre. Les regards que nous nous lancions avec Jill prouvaient très bien que nous avions d’autres projets. Nos parents nous faisaient croire qu’ils ne voyaient rien mais j’étais certain que c’était faux. Mais ils le savaient, que c’était comme parler à un mur. Après avoir regroupé nos valises – Vous n’allez pas y croire, j’en avais une entière de livres ! Apparemment il fallait en lire pour la rentrée, selon Jill… Ce qu’elle avait fait, mais il fallait savoir que l’école et les bouquins, c’était loin d’être mon truc. – et avoir dit au revoir à nos parents, nous avions pris place dans le train qui allait nous emmener directement à L’Ecole Magique de Sorcellerie Poudlard. Ahaha, Sorcellerie, c’était trop la classe ! Nous étions des sorciers et nous avions des baguettes. Nous avions une sorte de magie en nous, à ce que j’avais compris, et nous allions rencontrer des gens comme nous. Ca allait être génial !

La salle était immense. On aurait dit un peu la cantine de l’école mais en cent fois plus grand. Et plus beau. Nous étions arrivés dans un château si énorme que je me disais qu’il y aurait vraiment de quoi s’amuser. J’en avais les yeux qui brillaient, je vous assure, et tout m’attirait l’œil. Nous avions une chance folle d’être ici, je le réalisais. Je voyais très bien que Jill ne tenait plus en place. C’était une curieuse née et là je sentais bien qu’elle voulait aller explorer cette petite merveille. Il faudrait que je la retienne… ou pas !
Regroupés avec des enfants de notre âge devant une sorte d’estrade, ma sœur me serrait la main. C’était un geste naturel et anodin pour nous, de quoi se rassurer ou ressentir un peu ce que l’autre ressentait. A ce que l’on nous disait, nous allions nous faire répartir. Oui oui oui… je ne comprenais pas ce que ça voulait dire mais j’étais tout de même super excité ! Il y avait juste une chose dont je prenais conscience et qui me gênait : nous allions sûrement être séparés avec Jill. Ce qui ne nous était jamais arrivé et ce qui ne me plaisait pas. Quatre « maisons ». Je vous épargne le descriptif, je m’y suis perdu, mais c’était quatre fois plus de risque pour que nous ne soyons pas ensemble. On improviserait, comme toujours, et on gèrerait ! Je ne me faisais pas de soucis pour ça. De toute façon j’avais besoin d’elle, pour beaucoup de chose, et c’était ma sœur jumelle, donc autant dire que rien ne pouvait réellement nous séparer.
Mes yeux furent immédiatement attirés par un chapeau. Un chapeau qui parlait et qui bougeait. Wah, ce monde allait me plaire ! « T’es prêt, sorcier ? » Me glissa ma sœur à l’oreille juste avant que son nom soit prononcé. Je n’eus pas le temps de répondre mais le regard que nous échangeons en dit long. Jill était en train de se faire attribuer une maison, et dans quelques minutes se serait moi.
Applaudissements, enthousiasme, cris de joie : ma sœur venait de rejoindre sa deuxième famille pour 7 ans. A moi de voir ce qu’il m’attendait… « Oliver Theo Adams. » Faites que je sois dans celle de Jill, ou pas trop loin… même si je ne réalisais pas un seul instant que « pas trop loin », pour ce genre de maison, ça ne voulait absolument rien dire. Peu importait, Poudlard était notre nouveau chez nous, et personnellement, je m’y sentais déjà bien, même lorsque ce chapeau tout poussiéreux et aux odeurs un peu rances était posé sur ma tête.


QUESTION DU CHOIXPEAU
Une personne pas douée tombe dans le lac noir, malheureusement, il/elle est le seul témoin de la scène, que fait-il/elle ? Y a même pas à réfléchir, Oliver lui vient tout de suite en aide. On ne laisse pas une personne, aussi maladroite soit-elle, dans une telle situation. Il a tellement eu l'habitude avec Jill que c'est presque logique d'agir ainsi. Bon, après, il se moquera sûrement de cette fameuse personne, gentiment, mais du genre « T'es vraiment pas douée toi ! ». Mais il l'aidera, c'est certain.






Dernière édition par Matthew E. Riddell le Ven 17 Fév - 10:45, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Ven 10 Fév - 17:05

Rebienvenue ici ! Anoushka

Vu le caractère du personnage, je veux un lien avec lui (non, tu n'as pas le choix, on est camarades de cachots )
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Ven 10 Fév - 17:06

J'ai trop hâte d'en savoir plus sur ce petit nouveau. *-* J'exige un lien qui tue ! Anoushka

Rebienvenue parmi nous. J'espère que tu t'amuseras avec ce petit nouveau ! *-*
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7125-perrin-everything-you-want-s-a-dream-away-and-we-are-legends-every-day#160683http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7194-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162342http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7199-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162345http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7200-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162347http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7201-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162348

Arrivé(e) le : 19/11/2016
Parchemins rédigés : 1193
Points : 8
Crédit : Meblang (Linus Wordemann)
Année : cinquième année - seize ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Sage & Ashton

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Ven 10 Fév - 17:38

Rebienvenue avec ce nouveau personnage :bella:
Bonne chance pour ce nouveau personnage, j'espère que tu t'amuseras avec !
Tu me gardes un lien, t'es obligé Anoushka Avec ce caractère, c'est obligé !




❝ je crois au chaos des étoiles ❞ donne moi les trois couleurs primaire j'te collorais toutes les nuances de la terre veux-tu qu'ensemble ont fassent pencher la ballance sinon l'equilible du monde n'a pas de chance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7150-tracy-amelia-bennett-pour-etre-confirmee-dans-mon-identite-je-depends-entierement-des-autreshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7158-tracy-l-essentiel-en-enfer-c-est-de-survivrehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7162-tracy-bien-que-la-verite-et-le-mensonge-soient-jumeaux-la-verite-la-plus-agee-des-deuxhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7163-tracy-n-oubliez-pas-de-signer

Arrivé(e) le : 27/11/2016
Parchemins rédigés : 1849
Points : 30
Crédit : Schizophrenic. (c)
Année : Cinquième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Izzie & Jade.

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Ven 10 Fév - 18:29

MOI AUSSI je veux un lien avec Izzie. Anoushka
Rebienvenue ma belle, hâte d'en savoir davantage sur ce personnage !


I’m afraid, somebody else might take my place
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6244-archibald-milo-de-baskerville-je-t-aime-bien-mais-en-cas-de-danger-je-te-sacrifie-directhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6295-archibald-milo-de-baskerville-le-titre-qui-tuehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6331-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6332-express-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrier

Arrivé(e) le : 05/01/2012
Parchemins rédigés : 6021
Points : 11
Crédit : Thomas Brodie-Sangster crédit : Sarah ♥
Année : 6ème année (17 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Brooklyn ♥ Anoushka ♥ Naïa ♥ Blake

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Ven 10 Fév - 18:52

Moi je vais pouvoir continuer à baver, ça me botte bien Bave
Re-bienvenue avec ce nouveau perso, j'ai aussi hâte d'en savoir plus et bien évidemment un lien n'est pas négociable mais ça tu le savais déjà What a Face Coeur



Archibald Milo de Baskerville
“Pour qu'un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s'y rejoignent dès le premier instant.” Kundera Milan ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Ven 10 Fév - 19:35

La chose XD ! Rebienvenue. Éclate toi bien avec Oliver !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Ven 10 Fév - 20:28

AHHHH le voilà celui dont tu m'avais parlé :lily:
REBIENVENUE, bon courage pour ta fiche Coeur

Oublie pas qu'il nous faudra un super lien de la mort qui tue avec Alaska
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7627-life-goes-on-victoire-gardner-oaken-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7636-victoire-gardner-oaken-fiche-de-liens

Arrivé(e) le : 15/10/2014
Parchemins rédigés : 1860
Points : 14
Crédit : *bazzart (Bridget Satterlee)
Année : 5ème (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Jill, Prof Soussa & Allen

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Ven 10 Fév - 20:34

( :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: :knox: tristesse ! )

Ange Ange

J'aiiiime, j'adore mon petit Oliver !!! Anoushka Anoushka
Tu me gardes un lien hein ? Ahah Ange je suis très drôle ^^
Interro : né en mai 2007, en quelle année est-il entré à Poudlard ? XD attention, calcul difficile Razz
ReBienvenue ma p'tite paille préférée avec ce perso ! :lily: :lily: :lily: Coeur Coeur Coeur Coeur Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Sam 11 Fév - 5:14

REBIENVENUE Anoushka
Ohhhh, c'est que je sens que je vais adorer ce personnage et puis... DAVE quoi Bave
Je te réserve un lien obligé avec Chuck et peut-être avec Shaelyn aussi :noel:

Bon courage pour la fiche, j'espère que tu vas t'amuser avec ton nouveau personnage ! Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Sam 11 Fév - 15:35

Re-bienvenue Wink!
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4105-danni-cooper-termine]Présentationhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4112-danni-cooper-lienshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4113-les-aventures-de-dannihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4114-courrier-pour-danni-cooperhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4115-les-hiboux-express-pour-danni-cooper

Arrivé(e) le : 14/11/2014
Parchemins rédigés : 2967
Points : 2
Crédit : Google
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Joanne et Wendy

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Dim 12 Fév - 13:17

J'adore le gif et le nom du rat XD ça commence bien !

Hâte d'en lire plus :lily: Anoushka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8194-avalon-l-caldwell-we-got-those-rebel-hearts#184775http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8204-avalon-l-caldwell-just-like-fire

Arrivé(e) le : 10/11/2016
Parchemins rédigés : 206
Points : 3
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Edward Carter

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Dim 12 Fév - 18:17

Hahahaha j'adore ton avatar ! Je sens que vous allez nous envoyer du lourd avec vos jumeaux ! Matt va manquer au forum quand même ...

Puisque c'est comme ça, j'exige un lien avec vos jumeaux ! Vous êtes les voisins les plus proches d'Ed (qui habite à Worthing XD )

En tout cas, bon courage pour la rédac de ta fichette ! Je sens que ça va être sympa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7525-this-is-the-happy-adams-family-jill-j-adams-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7537-jill-liens-family-and-friends-are-supposed-to-be-our-safe-havenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7540-jill-adamshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7541-jill-adams

Arrivé(e) le : 14/02/2015
Parchemins rédigés : 1112
Points : 10
Crédit : *blue romance (a) (Victoria Justice)
Année : 5ème année (17 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Victoire, Allen & Professeur I. Soussa

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Ven 17 Fév - 11:22

Ahh! Octavia Octavia Octavia Octavia Octavia I'm cryiiing !!!!! Mais comment COMMENT peux-tu faire ça ?! Matt... Matt O.O Ahah, j'le fais exprès, j'arrête Ange

Mais j'aiiime et j'adore Oliver !!! Ange Ange Ange J'avoue que j'avais quand même hâte de le voir vraiment ce petit !! Câlin
Le paragraphe 5 partie 2 est quand même le meilleur, en toute objectivité bien sûr Rolling Eyes xD

Câlin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Ven 17 Fév - 18:18

Rebienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 21/04/2011
Parchemins rédigés : 1665
Points : 0
Crédit : (c) Phoebe.
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   Sam 18 Fév - 14:03




Bienvenue parmi nous


Rebienvenue parmi nous, ma belle ! J'espère que tu prendras toujours autant de plaisir à RP ici et que ce nouveau personnage te comblera autant qu'il est possible de le faire ! Il n'y a pas grand chose à rajouter, je crois. Amuse-toi bien et bon courage pour la rédaction de tes fiches de liens et tout le blabla le truc chiant quoi. :fursy:


Il va falloir apprendre à vivre par toi-même et loin de ta charmante soeur puisque vos chemins s'éloignent un peu ici. Pas de Poufsouffle pour toi, non, mais bienvenue à
GRYFFONDOR
!
Gryffondor Gryffondor Gryffondor



Quelques conseils pour bien commencer


Maintenant que tu es réparti(e), il ne faut pas te reposer sur tes lauriers. Ta vie NYLienne commence à peine et pour la faire démarrer sur de bonnes bases, il te reste encore pas mal de petites choses à faire. Ne t'inquiètes pas, je vais tout te montrer...

Commence par créer ta fiche de liens, ta fiche de RPs, ainsi que boîte aux lettres qui te permettra aussi de gagner des points RPs en écrivant des lettres de plus de 300 mots et ta boite à hiboux express pour les messages plus courts. Peut-être que tu n'en trouveras pas tout de suite l'utilité, mais ça ne saurait tarder... Alors mieux vaut l'avoir fait tout de suite. Et puis, si jamais tu cherches quelqu'un d'important pour le développement de ton personnage, n'hésite pas à créer un poste vacant.

Aussi, je te conseille d'aller lire comment marche le système de points, si ce n'est pas déjà fait. Ce serait bête de ne pas savoir comment rapporter des points à ta maison. D'ailleurs, tu peux jeter un coup d'oeil aux sabliers pour voir où en est la course à la Coupe. Et comme les votes, c'est le bien, Top-Siter rapporte des points !

N'empêche que le meilleur moyen d'obtenir des points reste d'aller en cours. Et oui, nous sommes dans une école et nos chers professeurs vont se faire une joie de t'apprendre tout ce qu'ils savent. Quand tu te seras bien installé(e) dans ton dortoir, attrape tes bouquins et rends toi vite en classe ! Nos professeurs t'attendent, et pour savoir à qui tu as à faire, tu trouveras la liste ici. La liste des sortilèges par année est disponible .

Il n'y a pas que les points des sabliers qui sont importants ici. Il y a aussi les points défis ! Tu peux aller lire ce sujet pour savoir exactement ce que c'est que les points défis. N'oublie pas de créer ton sujet d'ailleurs, qu'on puisse tous t'en proposer ! Bien sûr, tu peux également savoir combien tu as de points en allant voir la fiche ! Le nombre de point s'initialise automatiquement à 0/0 mais dès que vous avez un point, vous pouvez voir l'évolution de ceux-ci à 1/2000...

Heureusement, il n'y a pas que les cours dans la vie ! Tu vas pouvoir t'entraîner à être une fouine en écoutant les rumeurs qui se baladent dans les couloirs, attraper ton balai pour devenir le plus grand joueur de Quidditch de l'histoire de Poudlard... Enfin, pour être sûr(e) de ne rien louper des activités qui te seront proposées, garde un oeil sur le panneau d'affichage, et sur la Gazette du Sorcier pour être informé(e) de tout ce qui peut bien se passer dans le monde magique.

Le HRP (hors-RP) te donnera également de quoi t'occuper grâce à une partie Flood bien remplie. Tu pourras également faire plaisir aux autres membres en leur offrant des cadeaux. N'oublie pas, à l'occasion, de passer sur la ChatBox, avec un peu de chance, tu tomberas en plein jeu... S'il y a quelque chose que tu ne comprends pas, nous répondrons à toutes tes questions.

Sur ce, je te souhaite beaucoup de plaisir dans cette nouvelle vie qui commence, et plein de merveilleux RPs !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oliver Theo Adams... I see you... yes ! YOU [En cours de rédaction]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Le Commencement :: 
Présentation des sorciers
 :: Répartitions terminées
-
Sauter vers: