AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9830-sleibhin-behold-a-pale-horsehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9841-sleibhin-white-mustanghttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9845-sleibhin-honeymoonhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9843-sleibhin-ultraviolencehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9842-sleibhin-dark-paradise

Arrivé(e) le : 28/06/2018
Parchemins rédigés : 173
Points : 1
Crédit : Avatar ☆ bazzart (ft. Imogen Poots) Signature ☆ sial
Année : 4ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Charli B. Ethergsen & Maxine S. MacPherson

MessageSujet: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Mer 4 Juil - 19:33

Escapade dans les Pyrénées
Sleibhin en vacances à Beauxbâtons
Un peu nauséeuse après l’utilisation du portoloin, j’essaye de reprendre mes esprits et de remettre mon estomac dans le bon sens après choc du voyage alors que tout le monde s’extasie déjà de la vue en tentant coûte que coûte d’échapper à la vigilance des professeurs et encadrants. Quand on m’a annoncé une sortie en forme de randonnée pour approcher la faune et voir de plus près la flore, au début, j’ai d’abord pensé à au moins une cinquantaine de façon de mourir pendant cette promenade. Tomber d’une falaise, glisser sur un rocher mousseux, être dévorée par un dragon, rencontrer une plante carnivore, me faire assassiner pendant mon pique-nique, être attaquée par une marmotte… Enfin bref. J’ai fini par me décider, alors me voilà.
L’été, il fait chaud et ce n’est jamais vraiment mon truc. Surtout pour une randonnée. Transpirer ne me fait pas peur et je suis plutôt sportive en général, mais escalader des montagnes, ça je n’ai jamais fait. Pendant que le groupe commence un peu à s’éloigner alors que le soleil tape assez fort sur ma tête pour pouvoir m'assommer, je relève les yeux pour observer le paysage. Je suis déjà venue en France quelques fois en vacances avec mes parents, mais c’était plutôt dans la capitale ou dans les grandes villes. En pleine nature comme ça, jamais. On dirait presque que jamais personne n’a posé un pied ici, si on oublie le chemin naturel formé par le passage où mes camarades s'engouffrent. Non loin, je devine un petit ruisseau et les arbres encadrent l’endroit où nous avons atterri de manière assez anarchique – mais la nature ne suit que ses propres règles. Suivant du regard le cours d’eau sauvage, je tombe sur un lac à l’horizon, au milieu de ce qui semble être une vallée. Et tout en haut des montagnes, les neiges éternelles résistent encore ; qu’est-ce que je ne donnerais pas pour être là-bas. Mais bon, je suis ici et je dois faire attention à ne pas me tuer avant la fin de la randonnée – ou des vacances, pendant qu’on y est.
Rejoignant le groupe en petites foulées, je crois que je n’ai pas encore manqué grand-chose. Le professeur commence à donner des instructions que je n’écoute déjà plus, trop préoccupée par ce bref mouvement que j’ai cru apercevoir entre les troncs des conifères. Je plisse les yeux, et mon attention se déporte complètement sur cet endroit. Mon cœur bat à tout rompre – déjà une créature ? J’ai peur plus que je ne suis excitée, et j’ai eu la très mauvaise idée de mettre un short… Si j’essaye de courir pour m’échapper, et que je tombe, mes genoux seront écorchés à vif ; chose qui ne risquerait pas d’arriver avec un pantalon long. Je soupire de désespoir et retiens un gémissement plaintif.

Soudainement, je sens une légère caresse sur ma cheville droite et je sursaute brusquement en essayant de contenir une exclamation. Mon cœur bat si vite que je n’entends plus rien autour de moi – tous les sons deviennent étouffés. La respiration saccadée, je baisse très lentement les yeux pour déterminer d’où vient la menace avant de hurler. Je ferme les yeux et mâche un énorme soupir de soulagement en voyant un brin d’herbe un peu plus long que les autres s’agiter à cause de la brise ambiante. Je ne hurlerai donc pas dans les cinq premières minutes de la randonnée, ce qui est un accomplissement non-négligeable.
Les yeux rivés sur le sol, je penche légèrement la tête sur le côté, intriguée. Les deux mains sur les bretelles de mon petit sac à dos en cuir, j’aperçois un petit bout de pierre brillante et d’une couleur rosâtre inhabituelle. Un petit sourire et mon cœur est déjà conquis.

« Oh, super ! » dis-je tout bas en m’accroupissant pour scruter le caillou de plus près.


PRECISIONS HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Jeu 5 Juil - 17:49

   FEATURING chorale
De toutes les activités proposées, la randonnée avait été celle pour laquelle il s’était le plus rapidement proposé durant ces vacances très françaises. Marcher avait l’avantage de vous vider le corps et l’esprit, la lente ascension par les chemins escarpés d’une nature sauvage comme seule préoccupation majeure. Il avait rempli son sac-à-dos enchanté du nécessaire indiqué et s’était tartiné généreusement de crème solaire, les lunettes de solaires en rempart efficace contre le soleil incisif du pays Basque.

La région lui plaisait, de l’accent des gens aux mots absolument imbitables sur les plaques, le pays Basque s’offrait en technicolor sous leurs chaussures lourdes. Il n’était même pas contrarié par la chaleur étouffante qu’on ne trouvait qu’en montagne, l’eau devenant alors plus savoureuse encore lorsqu’elle s’avérait fraîche. Les cimes des Pyrénées coiffée d’un blanc céleste tranchaient en arrière-plan de façon magnifique et Hugo gigota sa multiplette à moitié cassée en essayant de prendre un vol d’oiseau, histoire de montrer à sa sœur ce qu’elle ratait maintenant qu’elle était hors de l’école et à préparer son stage au ministère. « Mais ça va marcher bordel de qu… » « Oh, super ! » Hugo arqua un sourcil en cherchant à voir d’où l’enthousiasme discret venait. Ah. Miss foldinguette. Il tapota sa multiplette avant de nouer sa chemise autour de la ceinture en s’approchant de la blonde. Un regard fut jeté vers le groupe qui n’était pas loin et il siffla sa camarade de maison dans un premier temps. « Te perds pas Rapunzel. C’est moi qui suit obligé de te rappeler ce que le guide vient de baragouiner ? » De quoi surprendre tout de même. Il n’avait jamais été un modèle au niveau des règles mais l’adulte avait parlé de mort atroces et d’élèves perdus au fond des bois à jamais, on allait donc se calmer. Juste un peu.

Un voile d’incompréhension zébra son visage tandis qu’il se mit à hauteur du sol et de la jeune femme. « Mais qu’est-ce que tu regardes ? » Dire que l’irlandaise était un cas spécial dans le dortoir rouge et or était une litote et pas des moindres. Elle était un cas tout court, le nez rêveur, les collections faramineuses et les mauvaises idées plein la langue. « Ah. Des cailloux. J’en suis tout retourné. » Il avait débité ses paroles d’un ton pince-sans-rire, la voix monocorde et le sourire réprimé. « On est en pleine montagne, il fait un soleil de malade, j’ai fini ma gourde, ne le dit pas mais j’ai chourré de l’eau au poufsouffle là-bas, mais sinon toi tu t’extasies devant une petite pierre. » Pour être honnête, c’est vrai que c’était mignon et ledit caillou ressemblait carrément à un morceau de sucre cristallisé coincé dans une mousse au chocolat grumeleuse. « Ça fait un truc spécial ? » Il ouvrit la bouche en un ‘o’ expressif. « C’est pour ton vaudou ? Je croyais que t’étais plus à trancher les gorges des poulets pour ça. » Il se releva, rajustant les lunettes d’un geste rapide. Avec un peu de chance et au vu de la montagne de crème dont il s’était tartiné, il allait dorer et non pas rougir comme une écrevisse dans une casserole d’eau bouillante. « T’es fatiguée ? Tu veux que je prévienne le prof que tu restes en bas à admirer le caillou ? » On aurait pu croire le contraire mais Hugo s’avérait ici sincère et demandait réellement si elle voulait déjà s’arrêter, esquissant un signe à ses camarades plus en avant.





Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 21/03/2018
Parchemins rédigés : 150
Points : 2
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Jeu 5 Juil - 21:09

Escapade dans les Pyrénées



Une randonnée n'était pas vraiment trop son truc, mais quoi de mieux pour explorer la France que d'observer un paysage sauvage et grandiose. La chaîne de montagnes faisait partie de l'attrait touristique du pays. Ariel s'était un peu trompée sur la température du pays, il faisait chaud, mais chaud ! Elle n'avait même pas amené le nécessaire, crème solaire, eau et des collations. C'est vrai que sa décision s'est prise sur un coup de tête, si elle l'avait su avant sans aucun doute qu'elle ait apporté au moins de l'eau. Le paysage était à couper le souffle, la nature était présente, terre qu'aucun humain n'avait touché ni manipulé ou transformé. Ça serait génial de voir des plantes ou même des animaux sauvages, magiques ou pas. Ariel marchait d'un pas assez lent avec le groupe qui s'était inscrit à l'activité. Le professeur donnait ses explications, mais Ariel ne l'écoutait pas vraiment. Elle aimait bien mieux observer ce qui se passait autour d'elle. À côté d'elle, une blonde sursaute subitement alarmant Ariel d'un danger. Sleib était du genre nerveuse, bien plus qu'Ariel, voyant aucun danger elle continua le chemin avec le groupe pour s'arrêter par la suite, l'autre blonde n'était plus à ses côtés.



S'arrêtant pour scruter les environs elle localisa son amie un peu plus loin à l'arrière du groupe en compagnie de quelqu'un qu'elle jugerait de désagréable. Elle n'avait pas pris l'attention de vérifier ce qui avait fait peur à Sleib, donc elle se dirigea vers l'endroit qui avait attiré son amie. Surtout, avec la naïveté de son amie blonde, elle était une proie facile pour les moqueries surtout pour Weasley. Elle n'aimait pas vraiment que les autres se moquent d'elle. « Ah. Des cailloux. J'en suis tout retourné. » Ariel s'approcha un peu plus des deux élèves de Poudlard pour en effet remarquer que sa copine tenait une jolie pierre de couleur rosée. « Ça va Sleib ? Tu avais l'air secoué un peu plus tôt » Elle se retourna vers Weasley puis roula des yeux à son petit commentaire pas nécessaire. En fait, tout, ce qu'il disait était toujours de trop. Il n'y avait pas de mal à s'extasier devant la nature, oui, c'est une roche d'accord, mais elle est vraiment jolie ! Ariel se demanda s'il y en avait une bleue, comme la couleur de Serdaigle. « Elle est jolie cette roche ne l'écoute pas ! Tu veux voir si on n'en trouve pas d'autres comme ça ? Tu peux nous accompagner Weasley si tu veux peut-être que tu trouvera quelque chose que t'apprécie aussi ».


Elle roula encore des yeux à ses deux petits commentaires, c'est une roche qu'est-ce qui veut qui arrive. Elle aurait vraiment voulu le faire disparaître, oui Sleib est bizarre, mais elle est tellement innocente. Elle jeta un de ses regards noirs à Weasley et elle espérait vraiment qu'il remarque à quel point elle était furieuse par son commentaire. Elle laissa tout de même Sleib prendre le soin de répondre à ses conneries, prête à prendre la parole pour la défendre. Elle n'avait vraiment pas oublié ce qu'il lui avait dit au bal, mais elle ne préférait pas y penser puisqu'elle était presque sûre qu'Hugo ne la reconnaissait pas. Ariel regarda le groupe continuer le chemin sans les attendre, ce ne lui dérangeait pas cette fois si de contourner les règles, ce n'est pas comme si elle le faisait à tous les jours. En fait, elle n'avait pas vraiment écouté le règlement de l'escapade, donc logiquement elle ne fait rien de mal non ?


 

 
 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 25/08/2012
Parchemins rédigés : 1977
Points : 7
Crédit : Avatar : Sarah ; Signature : Faushtine & tumblr
Année : 6ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?: Milo ♣ Brooklyn ♣ Phoenix ♣ Blake

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Ven 6 Juil - 12:15

Hadley & Co

Escapade dans les Pyrénées

Je n'étais pas une grande sportive, il est vrai, mais comment passer à côté d'une sortie dans les montagnes ? Je suis persuadée que j'allais apprendre plein de choses, découvrir de nouveaux paysages, avoir une vue magnifique une fois en haut et passer un moment agréable avec mes camarades. Et puis un peu de marche ne me ferait certainement pas de mal, je ne fais aucun sport, je pense que me muscler un peu pourrait m'être même bénéfique. Après je ne doute pas que ça risque d'être un peu difficile, surtout pour une personne qui n'a jamais fait ça de sa vie, mais je suppose que je ne serai pas la seule à être potentiellement en difficulté, les professeurs adapteront leur marche en fonction de l'ensemble du groupe. Dans mon dortoir, je pris tout le nécessaire pour réaliser une sortie parfaite. Je pris de la crème solaire, que je me badigeonnais un peu avant de partir, histoire d'être déjà protégée et je gardais le flacon dans mon sac pour m'en remettre une couche toutes les deux heures. J'ai la peau assez sensible et je ne suis pas le genre de personne à passer mes journées allongées sur une serviette pour bronzer. J'aime bien ma couleur de peau ou plus précisément je suis habituée à elle, cela ne me dérange pas si je ne reviens pas avec des marques de bronzages et des coups de soleil. Je sais que je ne pourrais pas éviter de prendre quelques couleurs, mais tant que ce n'est pas au risque de ma propre santé, ça me va. J'ai pris également deux gourdes d'eau, histoire de bien m'hydrater, c'est très important, quelques gâteaux que j'ai demandé en cuisine pour pouvoir reprendre des forces au besoin. J'ai choisi de prendre une casquette pour éviter l'insolation. Je ne veux pas passer quelques jours au fond de mon lit, à vomir tripes et boyaux.

J'attrapais mes lunettes de soleil et une fois avoir fait une dernière vérification, je partie rejoindre mes camarades dans le hall d'entrée. Nous allions passer une bonne journée, j'en étais sûre. Il y avait un peu de monde, ça faisait plaisir à voir. Parmi mes camarades, j'en reconnaissais quelques uns. Il y avait Sleibhin, avec qui je partageais mon dortoir, Ariel, une fille que j'ai rencontré avant de rentrer à Poudlard et avec qui j'ai partagé mon dortoir pendant 1 an. Puis-je la considérer comme une sorte d'amie d'enfance ? Je ne suis pas sûre que le terme soit bien choisi mais l'idée derrière reste assez vraie. C'est une fille que j'apprécie beaucoup et avec qui je suis toujours en contact aujourd'hui, même si nous ne partageons plus notre dortoir ! Et puis il y avait Hugo. On ne pouvait pas dire qu'on était amis mais il restait malgré tout une personne que j'appréciais. Je l'avais aidé à réviser ses BUSEs et j'avais hâte qu'il me dise si ça a servi à quelque chose ou non. Le départ fut donné quelques minutes après mon arrivée, quand ils estimèrent qu'on était tous là. Au début, se fut assez facile, jusqu'à ce qu'on commence à vraiment arriver vers les montagnes et donc à grimper. Mon souffle fut court et mes mollets douloureux. En fait ce n'est pas agréable du tout de marcher, j'espère que la vue en vaudra le coup ! J'essayais de garder un rythme, même si je sentais que la chaleur commençais à être étouffante et que mon corps hurlait de s'arrêter pour mourir dans un coin. J'écoutais attentivement le professeur, histoire de focaliser mon esprit sur autre chose que les multiples douleurs que je ressentais. Mais c'est un signe derrière moi qui me fit réagir. Je vis Hugo fait un geste et constatait qu'il y avait plusieurs personnes qui s'étaient arrêtés. Je décidais donc d'en informer notre professeur, histoire qu'il fasse une petite pause. "Attendez ! Je crois que certains ne suivent pas, ils se sont arrêtés derrière ... On devrait peut-être faire pareil, non ?" Dis-je en espérant de tout coeur qu'on allait attendre tout le monde.



CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey



« Hadley Ophelia Lewis »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Ven 6 Juil - 15:30

Escapade dans les Pyrénées
Feat tout le monde
Si Billie n’avait pas cessé de trouver des points négatifs à ce séjour dans le beau château de BeauxBâtons, moi, j’avais fini par apprécier certaines choses. Les cours de français et de cuisine étaient plutôt sympathiques même si j’avais des difficultés avec la langue. Mon accent anglais restait fort et il y avait toujours des mots qui me faisaient halluciner et que je n’arrivais pas à prononcer. Tenez, prenez donc le mot « écureuil ». C’est juste l’enfer que de trouver la bonne phonétique pour la dernière syllabe… Je crois que Megan était la seule d’entre nous à mieux s’en tirer !

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, il ne serait pas question de cours dans une salle de classe où l’on se contenterait d’écouter un professeur mais une excursion près des cimes des Pyrénées. Ce n’était pas loin de l’école mais suffisamment pour que nous prenions un Portoloin afin d’y accéder. Avec un sourire satisfait, j’ai pu ôter mon uniforme de l’école pour quelque chose de plus décontracté et qui faisait plus aventurière que princesse. Moi, ça me plaisait ce genre d’activités ! Les randonnées, les promenades, la découverte de nouvelles natures, d’animaux, etc. Je ne comprenais pas ceux qui préféraient se perdre dans un musée au sujet de Nicolas Flamel, ni ceux qui s’intéressaient au débarquement de la Seconde Guerre Mondiale. Les vacances, c’était fait pour souffler et s’éclater, non ?

Lorsque nous sommes arrivés sur place, j’ai pris le temps de boire un coup d’eau pour tenter de faire disparaitre mes nausées suite au Portoloin. Ce n’était pas la première fois que j’empruntais ce moyen magique mais on tourbillonnait tellement que cela me donnait cette abominable envie de vomir. Un peu blême au départ, j’ai fini par retrouver des couleurs. La chaleur était encore plus intense et heureusement que je m’étais appliquée de la crème solaire. Ressembler à une merguez, c’était pas classe du tout.

Les encadrants de cette sortie n’ont pas tardé à nous donner le signal pour le début de cette journée. Dans le groupe, je connaissais des personnes mis à part une fille aux cheveux blonds et aux yeux de chats. Sleibhin, Hadley, Hugo… tous les trois m’étaient connus. Et bien que je me méfiais toujours de Sleibhin, je m’étais montrée un peu plus sympathique avec elle au fil des jours puisqu’elle ne m’avait pas encore semblé horrible comme personne. Sa réputation la poursuivait toujours à mes yeux mais je voulais bien lui accorder le bénéfice du doute.

Pendant que nous marchions, d’autres se sont arrêtés. J’ai entendu Hugo s’adresser justement à la petite Norgarstein et si je n’ai pas prêté attention à ses premières paroles, quelque chose a piqué ma curiosité.

« C’est pour ton vaudou ? Je croyais que t’étais plus à trancher les gorges des poulets pour ça. »

Du vaudou ? Est-ce qu’il plaisantait ou cette fille faisait vraiment du vaudou ? Je n’y connaissais absolument rien mais j’avais déjà lu des histoires d’horreur autour de ça. Le vaudou, ce n’était pas avec les petites poupées qui jetaient des malédictions aux autres ? Mais pourquoi cette fille ferait-elle cela ? Cherchait-elle à faire du mal à quelqu’un ? Et pourquoi Hugo en parlait-il avec autant de détachement ?
Pendant que Hugo et l’autre fille ‒ Ariel ? ‒ discutaient entre eux, j’ai décidé d’aller demander des renseignements à Hadley. S’il y avait bien une élève ici qui savait plein de choses en plus d’être brillante, c’était bien elle. D’ailleurs, voilà qu’elle nous proposait de nous arrêter pour ne pas perdre l’autre petit groupe.

« Bonne idée, Hadley, lui ai-je dit avec un sourire avant de baisser la voix. Au fait, tu savais que Sleibhin faisait du vaudou ? C'est de la magie noire ça, non ? »

©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8194-avalon-l-caldwell-we-got-those-rebel-hearts#184775https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8204-avalon-l-caldwell-just-like-fire

Arrivé(e) le : 10/11/2016
Parchemins rédigés : 246
Points : 6
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Edward Carter

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Dim 8 Juil - 19:47



Escapade dans les Pyrénées

Les randonneurs de l'extrême



Ces vacances en France sont vraiment géniales ! Pour une fois que le corps professoral de Poudlard est capable d’organiser quelque chose de bien, je suis heureuse d’avoir pris la décision d’en faire partie. Il y a tant d’activités proposées et tant de choses à faire que j’ai envie de tout faire et prendre une décision peut s’avérer compliquée. Je suis les cours de Français, j’apprends les us et coutumes de cette culture fantastique, je participe aux balades culturelles et autres et aujourd’hui, j’ai signé pour me promener avec un groupe d’élèves dans les Pyrénées. J’adore me promener dans la nature et la perspective d’une randonnée est franchement la bienvenue. Je connais très mal cette partie de la France et je me dis que je ne peux que passer un agréable moment, dehors au milieu de nulle part. Comme d’habitude, le Portoloin me donne la nausée, mais j’oublie rapidement cette sensation désagréable lorsque mes yeux se posent sur le paysage splendide dans lequel nous atterrissons. C’est à couper le souffle. Enjouée comme jamais, je fais partie de la tête de notre petite troupe aux côtés d’Hadley. Je note qu’elle se fatigue assez rapidement et qu’elle ne doit pas être habituée à ce genre de sortie. Pour ma part, tout va bien. Ma casquette vissée sur la tête, les lunettes de soleil en place, je suis prête à affronter ces redoutables dénivelés. Toutefois, il faut admettre que la chaleur commence à être étouffante et qu’on risque de peiner rapidement. Heureusement que nous avons prévu des litres d’eau au cas où. Je n’ai aucun mal à suivre la cadence et j’écoute avec intérêt les récits du professeur.

« Attendez ! Je crois que certains ne suivent pas, ils se sont arrêtés derrière ... On devrait peut-être faire pareil, non ? » Surprise, je me retourne et découvre qu’effectivement le groupe commence à s’éparpiller. Quelques élèves se trouvent à l’arrêt à quelques mètres en contre bas et si Hadley ne nous avait pas avertis, nous les aurions peut-être perdus. Le professeur s’arrête pour les attendre et je fais quelques pas pour rejoindre mon amie Serdaigle. « On est pas rendus si on commence à s’arrêter comme ça. » Je ronchonne, ayant hâte de découvrir plus amplement les secrets des Pyrénées. Si ils ne sont pas capables de suivre le rythme, pourquoi ont-ils voulus rejoindre cette activité ? « Bonne idée, Hadley ! » renchérit Tasha en nous rejoignant. J’en connais certaines qui avaient besoin d’un break visiblement. « Au fait, tu savais que Sleibhin faisait du vaudou ? C'est de la magie noire ça, non ? » Cette remarque est destinée à Hadley mais elle parle suffisamment fort pour que je puisse l’entendre. Je hausse les sourcils de surprise. Il faut être sacrément dérangé pour exécuter ce genre de sorcellerie. « C’est qui Sleibhin ? » Je demande en jetant un regard vers les retardataires. J’admets sans la moindre honte que je connais très mal mes camarades de Poudlard. Outre mes quelques amis, je me contente de retenir le nom de ceux de mon dortoir et de ceux avec qui j’ai des activités en commun comme le Quidditch et c’est déjà beaucoup me demander. Qui pourrait me blâmer ? J’ai d’autres choses à faire que de me souvenir du prénom et de la tête de chaque personne que je croise à l’école.

Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9830-sleibhin-behold-a-pale-horsehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9841-sleibhin-white-mustanghttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9845-sleibhin-honeymoonhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9843-sleibhin-ultraviolencehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9842-sleibhin-dark-paradise

Arrivé(e) le : 28/06/2018
Parchemins rédigés : 173
Points : 1
Crédit : Avatar ☆ bazzart (ft. Imogen Poots) Signature ☆ sial
Année : 4ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Charli B. Ethergsen & Maxine S. MacPherson

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Jeu 12 Juil - 2:49

Escapade dans les Pyrénées
Sleibhin en vacances à Beauxbâtons
Soudainement interrompue dans mes réflexions profondes sur ce magnifique quartz rose pâle que je tiens entre mes doigts, je lève doucement la tête pour apercevoir Hugo. Je l’aime bien, il n’est pas compliqué même s’il me donne des noms bizarres des fois. Je sais que Finnbjörn ne l’aime pas mais… il ne me dérange pas. Et puis, c’est un sang-pur alors je suis plus à l’aise ! Je mets quelques secondes à comprendre de qui il parle, ceci dit.

« J’ai pas les cheveux si longs ! » Je lui rétorque avec un sourire et un petit froncement de nez, avant de brusquement pâlir à la suite de sa phrase. « Euh… En fait, j’ai rien écouté. C’était important ? Il faut faire quelque chose ? A quoi je dois faire attention ? Oh la la et si c’était des instructions pour ne pas mourir et que j’ai tout raté ?! »

Les yeux écarquillés, je lui jette un regard plein de détresse. Mais c’est d'une manière très détendue qu’il s’accroupit à côté de moi pour me demander ce que je regarde. Mon visage s’illumine et je passe encore une fois à un grand sourire, oubliant presque ma panique d’il y a quelques secondes. Sans prêter attention à son sarcasme, même si au fond, je suis absolument ravie qu’il s’y intéresse.

« C’est pas juste une pierre… » Je commence ma phrase avec un ton énigmatique comme pour installer un petit suspens avant la grande révélation. « C’est une roche avec des propriétés magiques ! C’est super utile, je crois que celle là c’est du quartz ! Sa magie, c’est l’apaisement du cœur et la confiance en soi. J’espère que je vais réussir à en trouver d’autres. »

Essayant de me contenir pour ne pas lui faire un cours de quatre heures trente sur les différentes roches et leurs pouvoirs, je réprime un petit ricanement quand il me parle de vaudou. Je sais qu’à Poudlard, c’est un peu tabou ce genre de magie bizarre. En réalité, je pratique toutes sortes de choses mais c’est normal qu’il ne fasse pas vraiment la différence entre tout ça.

« Oh ça je ne l’ai fait qu’une… Peut-être quatre ou cinq fois seulement ! » Je lui dis ça le plus naturellement du monde avant de continuer mes explications avec un grand sérieux malgré mon air affable. « C’était difficile de se procurer des poulets, en fait. Mais le vaudou c’est pas que ça tu sais, et je fais aussi plein d’autres trucs ! Ce qui m’intéresse, c’est les vieilles magies en général. Pas juste des sacrifices, ça c’est un peu dégueu parfois. »

J’accompagne mes paroles d’une grimace dégoûtée et je plisse les yeux pour le regarder. Alors qu’il se relève en réajustant ses lunettes, il me propose de prévenir le professeur que je ne vais pas suivre. Hors de question, je ne vais quand même pas rater l’occasion de trouver un milliard d’autres roches magiques ! Même si je risque peut-être d’être dévorée par un malagrif… Non, non, ressaisis-toi Sleibhin ! Je le suis dans son mouvement et l’attrape par le bras, même s’il me dépasse d’une bonne tête ou plus.

« Non, t’inquiète pas ! » Je lui lance ça avec un grand sourire et beaucoup d’entrain, peut-être un peu forcé. « Allons-y ! »

Alors que je l’entraîne vers le reste du groupe, je vois mon amie Ariel s’approcher de nous. Elle m’a l’air à la fois tendue et préoccupée, j’espère que personne ne l’embête ?!

« Salut Ariel ! » Je la salue avant de la rassurer du mieux que je peux avec un petit sourire gêné. « C’est juste le portoloin, c’est rien ça va beaucoup mieux maintenant. »

Pas vraiment consciente de la guerre de regards qui se profile entre mes deux camarades, la proposition d’Ariel me paraît vraiment une super occasion pour passer une bonne journée ; enfin si les professeurs ne nous donnent pas trop de choses à faire pendant la randonnée… parce que j’aimerais bien commencer ma collection, moi. Et en plus, j’ai deux nouveaux acolytes dans la chasse aux cailloux magiques maintenant !

« Ouh, c’est vrai elle te plait ? » Je m’empresse de continuer en fourrant la petite roche translucide dans sa main ; j’ai un pressentiment, elle lui sera sûrement plus utile qu’à moi. « Tu peux la garder si tu veux, je suis sûre qu’elle t’apportera plein de bonnes choses ! »

Avec un grand sourire, je la prends par mon autre bras – celui qui n’est pas occupé par Hugo – et j’avance vers le groupe en prenant une longue inspiration. J’espère que je ne me suis pas déjà fait remarquer… Trop tard ! Je vois Hadley et Tasha, avec qui je partage mon dortoir, proposer au professeur de s’arrêter pour nous attendre avant de continuer à discuter à voix plus basse. Je remarque même une autre Serdaigle se joindre à leur conversation. Terriblement gênée d’avoir créé cette effusion d’attention autour de moi, je me renfrogne un peu et je sens le rouge me monter aux joues. Heureusement qu’il y a Hugo et Ariel pour m’aider à cacher mon malaise.

« Euh, pas de souci Hadley ! On arrive tout de suite ! » Je parle fort pour qu’elles m’entendent bien, même si elles ne sont au final pas si loin que ça de moi.

Donnant une impulsion à mes deux camarades toujours accrochés à mes bras, je les embarque dans mon avancée. J’aimerai bien qu’on n’aille pas trop vite quand même, si jamais je rate d’autres roches je m’en voudrais.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9087-avril-june-stagiaire-psychologuehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9094-avril-june-besoin-d-une-psyhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9097-les-rp-de-vrilhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9099-boite-aux-lettres-d-avril-junehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9100-lettres-express-d-avril-june

Arrivé(e) le : 21/01/2018
Parchemins rédigés : 251
Points : 5
Crédit : Haley scott28 - Beylin
Année : Stagiaire en Psychologie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Jeu 12 Juil - 12:12

La sortie dans les Pyrénées était souhaitée dès leur arrivée dans le palais. Cela aurait été bien dommage de ne pas se faire une petite randonnée alors qu'ils se trouvaient dans ces montagnes pour un mois. Avril avait donc décider d'accompagner le groupe d'élèves. Elle voulait absolument voir la beauté des montagnes sous un soleil d'été. En vérité, elle n'était jamais allée dans les montagnes. Que ce soit pendant l'été ou pendant l'hiver, elle n'était jamais montée à plusieurs altitude pour se rapprocher des nuages. Autant dire qu'elle était assez excitée par cette petite virée. Le groupe n'était pas bien grand ce qui serait d'autant plus facile à gérer et à guider. Heureusement, avec eux se trouvait un guide qui connaissait bien mieux ces paysages qu'eux. Chaussée de chaussures de marche, Avril portait un petit short en jean, un débardeur et une casquette avec sac-à-dos pour l'occasion. Elle avait pensé à à peu près tout ce qui pourrait leur être utile dans son sac-à-dos : bouteilles d'eau, appareils photo (moldu/sorcier), livre botanique, livre sur la faune des Pyrénées, traducteur français/anglais, un couteau-suisse, de la crème solaire et bien évidemment, une boîte de biscuits.
Le guide les avait amené tout droit vers un parc naturel protégé de la vue des moldues. En vérité, il s'agissait ici d'une réserve naturelle de créatures et flores magiques. Il y avait donc beaucoup à voir pour les jeunes sorciers et même s'ils étaient ici en vacances, ils auraient tout de même un petit exercice à réaliser. C'est ainsi qu'après avoir pris le portoloin qui retournait toujours l'estomac de la cracmole, celle-ci profita de l'air pur des montagnes pour faire redescendre ses nausées. Finalement, le guide expliqua la présence des nombreuses créatures et flores ici et donna un petit cours d'histoire sur l'apparition des montagnes. Evidemment, pas mal d'oreilles se détournèrent de ses paroles et Avril n'en fut pas réellement étonnée. Certains élèves s'étaient même écartés du groupe et Hadley demanda à attendre cette petit partie avant de continuer.

Bien, maintenant que tout le monde était revenu, Avril prit, à son tour, la parole :

C'est bon, vous êtes tous là ? Bien, alors, comme le disait mon collègue, vous êtes ici dans une réserve naturelle sorcière. Autant vous prévenir tout de suite que rien ne sortira d'ici. Sauf les petits cailloux, à la limite... La jeune étudiante avait bien aperçue la rouge et or avec un caillou dans la main et clairement, ce n'était pas un caillou en moins qui allait se faire s'effondrer cette montagne. Pour aujourd'hui, vous allez être libre. Ne vous inquiétez pas, les créatures et la flore présents ici ne vous feront aucun mal et les animaux auront bien plus peur de vous que l'inverse, ils ne vous approcheront donc pas. Par contre, histoire que vous ressortiez de cette randonnée en ayant tout de même appris quelques petites choses, nous allons faire une course d'orientation. Vous allez donc vous mettre par groupe de 2 ou de 3, à vous de voir. Voici une carte de la réserve avec l'emplacement des animaux et de la flore à voir. J'attends de vous que, d'ici la fin de la journée, vous ayez pu apercevoir au moins 5 plantes utiles à la médecine sorcière et 5 créatures magiques dans leur milieu naturel. Pour ça, chaque groupe recevra aussi un appareil photo sorcier jetable et un livre sur la faune et la flore sorcières des Pyrénées. A vous de vous débrouiller pour me prouver que vous avez bien vu tout ce petit monde. Quand vous aurez tous fini, nous nous retrouverons ici et nous irons manger en bas, près du lac. Cette après-midi, vous pourrez vous y baigner alors travaillez bien ce matin ! Je compte sur vous pour que vous soyez respectueux et... j'attends de vous d'être sympas. Je vous laisse libre, n'en profitez pas pour faire des conneries, vous savez très bien que vous risquerez de ne plus l'être du tout jusqu'à la fin du mois. Ne soyez pas idiots. Allez, bonne promenade à tous et amusez-vous bien !

C'était risqué de leur faire autant confiance. Mais en même temps, ils avaient tous besoin de liberté. Ils ne risquaient réellement aucun danger dans cette réserve et elle n'était pas si grande que ça alors Avril les laissa former leur petit groupe et les regarda partir, tous dans une direction différente. En espérant qu'ils apprécient le geste.


Codage par Libella sur Graphiorum



HRP:
 


Vivre peu mais vivre bien
Crois en toi, aie espoir, la vie est courte, ne perds rien, aime tes amis, amuse-toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 25/08/2012
Parchemins rédigés : 1977
Points : 7
Crédit : Avatar : Sarah ; Signature : Faushtine & tumblr
Année : 6ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?: Milo ♣ Brooklyn ♣ Phoenix ♣ Blake

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Ven 20 Juil - 10:26

Hadley & Co

Escapade dans les Pyrénées

Ne voulant pas perdre une partie du groupe et ayant de toute façon besoin moi-même d'une petite pause, je prévenais le groupe de devant, composé de plusieurs élèves et de Miss June qu'il fallait faire une pause pour attendre les retardataires. J'entendis Avalon bougonner en arrivant à ma hauteur. Visiblement une pause n'était pas vraiment nécessaire à ses yeux et je rêvais d'avoir sa constitution pour pouvoir en dire autant. Il n'y a pas à dire, je suis capable de crapahuter pendant de nombreuses heures dans ma tête au fil de mes lectures, mais quand il s'agit de le faire en vrai, mon corps atteint très rapidement ses limites. Comme toujours, je maitrise totalement la théorie mais dès qu'il s'agit de réaliser la pratique, j'éprouve quelques difficultés. "Personnellement je trouve qu'une petite pause est plutôt la bienvenue. " Dis-je sans une once d'hésitation de mon ton franc. Je n'éprouve aucune honte à avouer que je suis fatiguée et que j'ai besoin de quelques instants pour me reposer. Je suis contente d'être ici, le décor est vraiment magnifique et tout comme Avalon, j'ai hâte de pouvoir en découvrir plus mais si je pouvais rester en vie jusqu'au bout ou ne pas être à l'article de la mort à chaque pas ou chaque respiration, je suis preneuse. Je sortis ma bouteille d'eau pour pouvoir me désaltérer un peu. Je trouvais qu'il commençait à faire un peu chaud mais je savais que c'était normal. Mon corps est comme une machine, il dégage de la chaleur quand il fait un effort physique.

Tasha arriva sur ces entre-faits et fut plus ravie qu'Avalon de faire une pause. Je lui offris un sourire pour l'accueillir, comme j'avais souri à Avalon quand elle s'était jointe à moi. Sa question me laissa perplexe quelques instants. Pourquoi me demandait-elle ça ? Avait-elle entendu quelque chose à ce sujet ? "Sleibhin fait du vaudou ? " Chuchotais-je en réponse à mon amie. J'ignore pourquoi je chuchotais mais je suppose que je me contentais juste d'imiter Tasha. "Non, je ne savais pas. Après, avant ce voyage je n'avais jamais vraiment eu l'occasion de faire connaissance avec elle, je suppose donc que c'est normal que je ne sache pas cette information. Comment l'as-tu appris ? " Pour être honnête, j'étais plutôt concentrée sur mon coeur qui bat à mes oreilles et Avalon pour vraiment faire attention à la discussion qu'entretenaient Hugo, Sleibhin et Ariel. Tasha me demandait si le vaudou était bien une forme de magie noire et Avalon me demandait qui était Sleibhin. L'une des questions était plus facilement que l'autre à répondre, je me permettais donc de me tourner vers Avalon "Sleibhin est une des filles de notre dortoir avec Tasha. C'est la jeune fille blonde qui s'est arrêtée pour regarder les cailloux ... ou quelque chose dans ce genre là !" De là où j'étais, ce n'était pas forcément évident de savoir ce qu'elle faisait vraiment. Il m'avait semblé qu'elle s'intéressait aux cailloux, mais peut-être avait-elle vu un insecte intéressant ou une fleur ou un animal quelconque. Je ne voulais pas la montrer du doigt, non pas parce que je me disais que ça pourrait la mettre mal à l'aise mais surtout parce que mes parents m'ont toujours dit que c'était impoli. Et je ne suis pas une fille impolie. Je me tournais ensuite vers Tasha pour essayer de répondre à sa question. "Le vaudou est une forme de magie assez ancienne, pratiquée encore par les gens de la Nouvelle-Orléans ou me semble-t-il dans certains pays d'Afrique. On a beaucoup stigmatisé cette forme de magie et on l'apparente aujourd'hui à de la magie noire mais je ne suis même pas sûre que ce soit vrai. Pour être honnête je ne me suis jamais vraiment renseignée sur le sujet mais on peut le demander à Sleibhin, si elle pratique cette forme de magie, elle pourra nous en dire plus !" Dis-je en souriant aux filles, ne voyant pas ce qu'il pourrait y avoir de mal à poser cette question à la jeune Gryffondor.

Le groupe du fond finit par réaliser qu'on les attendait et justement Sleibhin m'informa qu'ils arrivaient tout de suite. Je lui offris un sourire et c'est tous ensemble qu'on rejoignit Miss June qui nous expliqua la marche à suivre. Je me tournais vers Avalon et Tasha "On se met ensemble ? " leur demandais-je après avoir écouté les explications de Miss June. Je récupérais le bloc note et le livre sur la faune et la flore sorcières des Pyrénées, laissant le reste au bon soin des filles. Je sentais que cette journée allait être fort amusante. On reprit la route avec Tasha & Avalon et notre premier arrêt fut devant une plante très jolie qui ressemblait un peu à de la nourriture pour les lapins. Etait-ce une mauvaise herbe ou une vraie plante médicinale ? Pendant que je cherchais dans le livre la fameuse plante qui nous faisait face, je repérais à droite un mouvement et montrait du doigt une marmotte qui était perchée un peu plus haut sur son rocher "Oh regardez, une jolie marmotte ! "



CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey


1ère plante :
PAIR >> Hadley finit par trouver la page concernant la fameuse plante et fut ravie d'inscrire le nom sur son bloc-note. Et d'une plante de trouvée !

IMPAIR >> Hadley a beau cherché dans son livre, il n'y a rien qui ressemble de près ou de loin à ce qu'elles ont devant les yeux. Tant pis, fausse joie.



« Hadley Ophelia Lewis »


Dernière édition par Hadley O. Lewis le Ven 20 Juil - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6323
Points : 55
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Ven 20 Juil - 10:26

Le membre 'Hadley O. Lewis' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Ven 20 Juil - 16:36

   FEATURING chorale
Ariel n’avait pas l’air de le porter dans son cœur pourtant bien à l’abri derrière la poitrine généreuse (remarque 100% masculine, deal with it). « Comment ça 'ne l’écoute pas' ? Je suis là pour la sauver d’une punition atroce et insoutenable donc lui dit pas des conneries grosses comme la dame en rose de chez nous. » M’enfin ! On était là avec la bonne âme et tout et on se faisait recouvrir de regards noirs.

Il esquissa un clin d’œil en guise de bonjour vers Hadley avant de revenir sur Sleibhin. Elle était givrée. Totalement. Mais au moins ça changeait un peu dans le bon sens du terme même si elle avait un nom et un prénom absolument imprononçable. « Non mais c’est cool les cailloux. Inutile comme les conseils d’un serdaigle, » Il eut un faux sourire pour Ariel. « C’était difficile de se procurer des poulets, en fait. Mais le vaudou c’est pas que ça tu sais, et je fais aussi plein d’autres trucs ! Ce qui m’intéresse, c’est les vieilles magies en général. Pas juste des sacrifices, ça c’est un peu dégueu parfois. » Il se mit à rire à la réponse de Sleibhin. « Je sais pas Heïdi, j’ai une liste de gens à sacrifier. Un jour faudra qu’on en parle. » Il dodelina de la tête sous la plaisanterie légère. A vrai dire la seule entité à devoir être sacrifié c’était encore sa paresse mais il n’allait certainement pas en faire mention ici.

June leur présenta la couleur de ce que serait leur expédition, l’intérêt primordial résidant surtout dans la découverte de son pack-aventure. Tout d’abord, un livre ça on pouvait grave s’en passer et il balança le sien vers Ariel en lui offrant un baiser volant dans le tas. « C’est trop lourd et je suis souffrant. » Il papillonna mignonnement – oui – des cils avant de fouiller encore. Bloc note, crayon, ok, la carte de la réserve ça c’était bien pour paumer les gens puis les retrouver… Hugo fronça le nez en se demandant combien d’horribles histoires il pouvait raconter aux filles pour leurs ficher la trouille. Il jeta un coup d’œil à la jolie Tasha. Non, mauvaise pioche. Elle le connaissait beaucoup trop bien et elle n’allait jamais gober un traître mot de ce qu’il dirait, pas plus que la petite sirène visiblement et encore moins la serpentarde parce qu'en tant que membre de la maison verte et argent, elle vivait littéralement déjà avec des monstres tout les jours.

Hugo coinça le crayon entre ses lèvres en se décidant à farfouiller le reste. AH ! Un appareil photo sorcier ! Un qui fonctionnait pour le coup. Il pouvait ranger sa multiplette cette fois-ci et la faire réparer en ville quand il rentrerait de cette délicieuse escapade. « Miss June, je veux pas mettre mes pieds dans le plat de pasta mais ça ressemble à des devoirs ces trucs de plantes. J’suis en vacances moi… » Les plantes, il fallait les laisser en cours de botanique. Au lieu de ça il prit son sac sur son épaule, plus léger du livre refourgué et s’approcha prestement d’Hadley faisant signe à Ariel et Sleibhin parce que oui, elles allaient se le taper. Elle était quand même terriblement studieuse. Il n’allait pas s’en plaindre vu qu’elle avait réussi par pur miracle à rendre compréhensible certains cours qui lui avaient semblé nébuleux jusqu’alors. "Oh regardez, une jolie marmotte ! " « Ah malheureuse ! Ne t’en approche surtout pas ! Figure-toi, là tu ne le vois pas mais elles ont des dents rétractibles de 20cm. A cause du sang de la bête qui rôde dans les montagnes. Enoooorme. J’allais rajouter un comme ma … » Il fit signe à Avril qu'il savait tenir sa langue, mais oui (ah ah). « mais je ne le dirais pas parce qu’on est genre civilisé. » On ne pouvait pas retirer de points hein, en vacances ? Mmmmm. Il continua à expliquer le phénomène des marmottes-killeuses à la blondinette. « La bête terrorisait tout le monde dans la région et les villageois ont voulu l’attraper. Evidemment ils n’y sont pas arrivés mais ils l’ont blessé et elle a semé du sang dans la forêt comme les serpentards sèment leurs mauvais caractères dans les couloirs de l’école. C’est là que les marmottes interviennent. Elles dormaient et pouf, pluie de sang de la bête sur le museau. Transformation parce que le sang est magique et là ! » Hugo fit les dents avec ses doigts. « Clicliclic, un peu de bête réside en eux. Tout ça pour dire fais gaffe sinon j’aurai plus de prof perso et ça va m’ennuyer. » Il s’arrêta avant de balancer le seul véritable argument imparable face à une serdaigle. « Je l’ai lu dans un bouquin. »

Eh ouais.






Résumé des aventures:
 
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 21/03/2018
Parchemins rédigés : 150
Points : 2
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Dim 22 Juil - 6:39

Escapade dans les Pyrénées



La chaleur reflétait fortement sur sa peau nouvellement plus foncée. Comme quoi les vacances avec Candice avaient porté ses fruits. Sa respiration devenait de plus en plus lourde et bien entendu, ils étaient en pleine montagne, donc impossible de se trouver un abri pour se cacher du soleil. Elle sourit à son amie qui tentait de la rassurer. Bien évidemment, elle était assez facile à secouer quand elle était un peu plus agitée. Comme Ariel le pensait, il ne s'était rien passé de trop grave. Le portoloin était vraiment un moyen de transport violent quand on n'est pas vraiment habitué à l'utiliser. Elle comprenait très bien son attitude. C'était une magnifique journée pour profiter de la nature et du paysage avec ses amies. En fait, saurait pu être une journée parfaite si Weasley n'était pas présent. Ses conseils ? Oui bon d'accord peut-être que se perdre dans une région totalement inconnue sans être surveillé n'était pas la bonne façon de commencer ses vacances, mais elle détestait vraiment comment il parlait à son amie. « Du quartz ? Tu vois, pas si inutile que ça finalement » À vrai dire, elle ne savait pas vraiment si le quartz avait des propriétés magiques, mais elle fut gênée lorsque Sleibhin lui offrit la pierre. Elle semblait tellement contente de lui offrir la pierre alors, elle l'accepta. « Merci » dit-elle faiblement. La confiance en elle était quelque chose qu'elle devait travailler et elle ne voulait pas que Weasley le sache, il s'en donnerait à coeur joie.




Elle était mal à l'aise vis-à-vis de cette histoire de vaudou sans parler des sacrifices et il allait sans aucun doute prendre plaisir de parler de ce genre de choses. Ariel a eu du mal au début à comprendre Sleibhin. Normalement, les gens jugent au premier regard sans vraiment connaître d'abord la personne. Ariel le savait que cette jeune femme n'avait aucune malice, elle n'est pas nécessairement méchante. Trop naïve pour comprendre que ce qu'elle fait est mal quelquefois. Du moins, tant qu'elle ne l'embarque pas dans ses histoires de sacrifices et de magie noire, Ariel n'avait aucun problème avec elle. Elle prend même sa défense la plupart du temps. Ariel fut parfois surprise de voir que Weasley ne la jugea pas une seconde sur leur histoire de poulet. Alors, elle écouta attentivement leur discussion avec un sourire. Elle se retourna et elle vit son amie Hadley qui avisait le groupe de quelques retardataires. Elle fut contente de voir qu'elle participait au voyage, depuis qu'elle a sauté une classe, elle ne se parlait plus autant. Sleibhin l'empoigna alors par le bras pour ainsi rattraper le reste du groupe. Elle vit alors ses joues rosies. Tout comme elle, elle n'aimait pas attirer l'attention. « Salut Hadley » Ariel salua sa camarade Serdaigle. Elle continua en se retournant vers la rouge et or. « Tu n'as pas à être gênée. Tu étais en train d'explorer et c'est ce que cette sortie est faite pour non ? » La rassura-t-elle.



Elle écouta ainsi les instructions de June. Elle était en train d'écrire dans son bloc-notes. Lorsqu'elle se fit attaquer par des livres appartenant au rouquin. Non, mais c'est quoi son problème ? Il lui offrit un baiser volant que n'importent qu'elles de ses groupies auraient adoré, mais Ariel n'en était pas aussi impressionnée. Ariel était carrément bouche bée lorsque celui-ci fit un signe de s'approcher à elle et Sleibhin. Quoi ! Alors, il ne pensait certainement pas qu'elles allaient se taper ce petit exercice sans qu'il fasse quelque chose. D'autant qu'elle se rappelle, elle n'était pas devenue sa bonne à tout faire durant les vacances d'été. Elle le regarda s'adresser à Hadley, lui racontant n'importe quoi au sujet de ce rongeur inoffensif. S'il pensait pouvoir faire son petit numéro avec Hadley alors il se trompait, c'était la personne la plus intelligente qu'elle connaisse. « Je l'ai lu dans un bouquin. » Pfff, il savait lire lui ? Elle prit alors cette occasion pour lui balancer ses livres qu'il lui avait remis sans l'avoir demandé. Sans trop lui laisser le choix elle se débarrassa des bouquins. « Tes bouquins, tu peux les tenir toi-même. Ça marche peut-être avec tes groupies, mais pas avec moi trouve toi une autre fille pour faire ça » lui balança-t-elle. Soutenant son regard. « De toute façon, tes histoires marcheraient peut-être avec un enfant, mais certainement pas avec Hadley, elle est bien plus intelligente que ça pour tomber dans tes histoires. » Hadley n'avait pas vraiment besoin de se faire défendre, mais elle était furieuse de la façon dont qu'il lui avait jeté ses livres dans les bras. Si durant la dernière année scolaire elle aimait aider les gens dans leurs devoirs, il y avait des limites à être une esclave dans ce cas-ci. Elle reprit sa place au côté de Sleibhin, prête à découvrir la faune et la flore magique des Pyrénées.


 

 
 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Dim 22 Juil - 16:04

Escapade dans les Pyrénées
Feat tout le monde
Si l’idée de faire une pause ne me déplaisait pas et ni les autres d’ailleurs, Avalon ne semblait pas de cet avis. Elle s’est retournée vers Hadley, étonnée de sa proposition, et elle a ronchonné dans sa réponse. Je comprenais son désir d’aller plus loin, de tout explorer mais nous avions toute la journée pour le faire et pour bien savourer cette sortie, il valait mieux y aller à un doux rythme. Nous ne raterions rien, nous aurions le temps de tout voir avec notre guide et celle qui nous surveillait, Avril June. J’en ai profité pour questionner Hadley au sujet du vaudou dont j’avais entendu les mots de la bouche de Hugo. Avalon s’est demandée qui était cette fameuse Sleibhin et si j’ai paru un peu surprise de sa question au départ, j’ai tout de suite compris qu’au vu de son redoublement, elle n’avait pas pu la connaître en même temps que nous, en première année. Après que Hadley ne lui ai répondu, j’ai pu à mon tour obtenir des informations sur le vaudou. C’était apparemment une forme de magie ancienne, pratiquée par des sorciers de Nouvelle-Orléans ou dans certains pays d’Afrique. Cette magie avait été stigmatisée et apparentée à de la magie noire mais selon elle, elle n’était pas sûre que ça en soit vraiment. De manière globale, elle ne s’était jamais renseignée là-dessus et elle proposait qu’on aille directement en parler à Sleibhin. Le tout avec sourire, comme si elle n’avait pas eu vent de la sale histoire des Norgarstein. Je n’ai pas pu m’empêcher d’étirer une fine grimace en me tournant vers la Gryffondor pour observer ce qu’elle faisait. Même si nous avions passé plusieurs nuits ensemble déjà, je ne lui faisais pas encore confiance et je me fiais toujours à la réputation qui la précédait elle et sa famille. Je n’étais donc pas sûre d’avoir envie de lui taper la discute pour le moment.

« D’accord, merci pour tes explications. Espérons que ça ne soit pas de la magie noire, je lui poserai la question quand j’en aurai l’occasion. » Ai-je dit tout en continuant d’observer Sleibhin avec de la réserve.

Quand en aurai-je l’occasion ? Je n’en savais rien mais je n’étais pas pressée. Tant pis, les réponses de Hadley me convenaient de toute façon.

Lorsque le restant du groupe nous a rejoint, notre attention s’est rivé vers Mrs June qui nous expliquait ce que nous devions faire en groupe. Elle était plutôt bien habillée avec sa casquette, son petit short en jean et son simple débardeur. Même si elle n’était pas une élève comme nous, elle ne s’encombrait pas de vêtements trop sophistiqués, se contentant d’être simplement à l’aise. Je ne lui avais jamais adressé la parole mais de loin, je la trouvais plutôt sympa et cool. Et elle l’était dans sa manière de nous dire les choses.

Ici, nous étions dans une réserve naturelle et nous devions respecter cet environnement en ne laissant rien n’en sortir sauf des petits cailloux si l’on souhaitait les garder en tant que souvenirs de la sortie. Aujourd’hui, nous étions donc libre d’étudier toute la faune et la flore présentes mais nous devions faire une course d’orientation pour rendre l’étude plus palpitante et enrichissante. Ca, c’était des cours comme je les aimais ! C’était tellement mieux que d’étudier Nicolas Flamel et je ne comprenais pas comment on pouvait préférer les musées à une réserve naturelle.

Par groupe de deux ou de trois, nous devions apercevoir cinq plantes utiles à la médecine sorcière et cinq créatures magiques. Chaque groupe recevrait un appareil photo sorcier et un livre sur les plantes et les animaux. Il suffisait juste de prouver que nous avions bien vu ce qu’il fallait trouver en les prenant en photo et en les identifiant à l’aide du livre. C’était carrément génial comme consignes ! Lorsque l’exercice serait fini, nous irions ensuite manger en bas près du lac et nous pourrions même nous y baigner. Pour le moment, cette journée s’annonçait parfaite.

« On se met ensemble ? » Nous a demandé Hadley à moi et Avalon.

J’ai hoché la tête.

« Oui, sans soucis ! »

Alors qu’elle se chargeait de récupérer le bloc note et le livre, j’ai pris l’appareil photo. On a ensuite repris la route en cherchant une première créature ou une première plante utile. Lorsque nous nous sommes arrêtées près d’une plante spéciale et que nous ne connaissions pas, un mouvement sur la droite a attiré l’attention de Hadley. J’étais occupée avec la fameuse plante quand notre amie a montré du doigt ce qu’elle qualifiait être une marmotte. J’ai quitté le végétal des yeux pour m’attarder sur l’animal perché sur un rocher. J’ai souri et je l’ai pris en photo. Tant pis si ce n’était pas une créature magique, moi, je trouvais ça mignon. C’est à cet instant que Hugo a ramené sa fraise pour nous raconter n’importe quoi à ce sujet. Avec une vilaine allusion en plus ! Ceci dit, son récit d’horreur était assez drôle dans le fond…

Une Serdaigle que je connaissais vite fait est ensuite apparue à son tour pour lui rabattre son caquet. Il était évident que nous ne croyions pas à ces histoires mais je n’étais pas sûre que Hadley connaisse tant bien que cela l’humour de notre Hugo national. Prenant vite fait une photo de la plante que Hadley venait de trouver dans le livre, je me suis ensuite tournée vers Hugo en prenant un air plein de sarcasme et en étirant un sourire carnassier :

« Wooow, c’est fou ce que ça fait peur ! Moi j’ai lu que ces marmottes avaient un goût prononcé pour les garçons aux cheveux blonds, à l’humour douteux et nés au mois de juillet. On raconte que quinze jours après leur seizième anniversaire, ils viennent les dévorer dans leur lit ! »


©️ FRIMELDA



Dernière édition par Tasha E. Lennox-Blackwood le Dim 26 Aoû - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9554-lena-chasemane-o-la-curiosite-n-a-jamais-ete-un-vilain-defauthttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9603-bleus-verts-jaunes-et-rouges-o-lena-chasemanehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9604-on-se-recroisera-peut-etre-o-lena-chasemanehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9605-o-pour-le-courrier-de-lena-c-est-par-ici-o#210266https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9606-o-le-courrier-rapide-lena-o#210267

Arrivé(e) le : 23/04/2018
Parchemins rédigés : 241
Points : 8
Crédit : cosmic light @bazzart (Georgie Henley)
Année : 4ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: non

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Jeu 2 Aoû - 16:58

Escapade dans les Pyrénées




Lena marchait en silence, enjambant les hautes herbes de la montagne. La chaleur était insupportable, la Serdaigle n'avait pas vraiment l'habitude du climat chaud et sec. Elle préférait largement la fraîcheur de l'hiver. Heureusement, l'altitude offrait un petit vent frais aux élèves de Poudlard. Cette sortie, Lena ne l'aurait manquée pour rien au monde. Elle adorait marcher, la randonnée, l'observation des plantes, des animaux, de la nature quoi. Lena ne savait pas vraiment à quoi s'attendre en s'engageant dans cette expédition, mais ce dont elle était sûre, c'est qu'elle n'oublierait sûrement pas la vue imprenable sur les montagnes françaises, et qu'elle acquerrait des connaissances en plus, des connaissances que ses camarades n'auraient pas forcément. Lena avait pour philosophie qu'un savoir, ou une information dans un coin de sa tête pouvait toujours la sortir d'une situation. Le travail n'était jamais inutile, quel qu'il fût.
C'est pourquoi la jeune Serdaigle grimpait ce jour-là dans ce qui pouvait s'apparenter aux flammes de l'enfer. Les rayons du soleil tapaient les étudiants, qui n'étaient aucunement habitués à une chaleur aussi ardente. Cela n'aurait pas été aussi difficile si, pour se rendre au cœur des Pyrénées, il n'avait pas fallu voyager en Portoloin. Lena avait encore la tête qui tournait. Elle n'avait pas souvent voyagé de cette manière, et elle détestait ça. Au plus haut point. Lena trouvait beaucoup plus d'intérêt à effectuer un trajet de plusieurs heures que de passer par cette méthode. Au moins, pendant les long trajets, on peut rêver, penser, se reposer, admirer le paysage. Tout comme après avoir levé les yeux après s'être remise du choc, elle avait pu voir la splendeur de la montagne. Lena n'était jamais vraiment partie en voyage nulle part. Sa mère était beaucoup trop attachée au confort de sa maison et de sa campagne anglaise.
Tout en repensant à ses parents, Lena avait la tête dans les nuages. Et elle allait bientôt avoir la tête littéralement dans les nuages si elle continuait à marcher comme cela. Elle ne n'en était pas aperçu, mais le groupe s'était arrêté à quelques dizaines de mètres plus bas. Le guide et Avril June, leur accompagnatrice semblaient donner des explications. La brunette redescendit rapidement, sans un bruit et tendit l'oreille. Apparemment, cette sortie se ferait avec un petit devoir à la clé. Lena n'avait pas vraiment l'habitude de travailler en équipe. Elle n'aimait pas ça. Et puis, si pour les cours à Poudlard elle se résignait à se plier aux exigences, il n'y avait aucune raison qu'elle soit sérieusement sanctionnée pour explorer la faune et la flore seule, non ? Pendant qu'elle se servait en carnet, appareil photo et crayon, elle aperçut des têtes connues. Lena avait reconnu Ariel, son ancienne colocataire et amie, Hugo, un garçon à qui elle n'avait jamais vraiment eu l'occasion, ni l'envie d'ailleurs, de parler, et Sleibhin, indéfinissable. Il y avait non loin également, Hadley et Tasha avec qui elle partageait le dortoir, le temps des vacances. Elle leur fit un sourire. Lena aimait bien ces eux jeunes filles. Jamais encore elle ne leur avait adressés la parole, mais dormir dans la même chambre, cela rapproche. Lena appréciait tout particulièrement la Serdaigle. Elle connaissait énormément de choses en plus d'être très gentille.
Lena commençait alors à feuilleter le manuel qu'on avait donné aux élèves. Elle en connaissait plusieurs plantes, mais en ce qui concernait les animaux... Il faudrait idéalement qu'elle fasse équipe avec un pro du Soin aux Créatures Magiques. Lena parcourut la foule des yeux. Seule, elle ne pouvait pas finir le devoir au complet. Ariel et Sleibhin semblaient s'être rapprochées. Si elle faisait équipe avec ses deux amies, ce serait forcément moins pénible.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9830-sleibhin-behold-a-pale-horsehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9841-sleibhin-white-mustanghttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9845-sleibhin-honeymoonhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9843-sleibhin-ultraviolencehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9842-sleibhin-dark-paradise

Arrivé(e) le : 28/06/2018
Parchemins rédigés : 173
Points : 1
Crédit : Avatar ☆ bazzart (ft. Imogen Poots) Signature ☆ sial
Année : 4ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Charli B. Ethergsen & Maxine S. MacPherson

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Ven 3 Aoû - 4:23

Escapade dans les Pyrénées
Sleibhin en vacances à Beauxbâtons
Pas vraiment concentrée sur les paroles d’Hugo à l’égard d’Ariel, je note tout de même l’animosité entre eux avant de reprendre ma conversation. Qu’est-ce qui a bien pu se passer pour qu’ils décident de se détester alors qu’on est en vacances ? Mais mon compatriote Gryffondor me tire bien vite de ma contemplation avec une proposition funeste.

« C’est qui Heïdi ? » Je demande avec un air interrogatif sur le visage avant de continuer à voix basse en cachant ma bouche derrière ma main, très sérieusement. « Oh, bah tu sais… Sacrifier des gens c’est pas trop mon truc, je sais que ça se fait parfois dans certaines cultures et je juge pas, hein ! Mais je me sens pas vraiment capable de ça… Je risquerais de me faire renvoyer aussi, et bon, je crois que c’est peut-être considéré comme un meurtre et j’ai pas très envie de finir à Azkaban… Enfin, je veux dire… Je suis sûre qu’on peut trouver une autre solution que les utiliser comme sacrifices pour les gens de ta liste. Tu sais, c’est quand même assez extrême, même si ce sont des sang-de-bourbes ou des moldus. »

Je plisse les yeux, fronce les sourcils et affiche une moue désapprobatrice. Autant qu’il le sache tout de suite, je n’ai pas envie de le décevoir plus tard ou de lui faire faux-bond au dernier moment quand il viendra réellement me voir avec sa liste de gens à sacrifier. Ceci dit, je pourrais peut-être l’orienter vers Finnbjörn et Erin ? Eux, ils sauraient quoi en faire… Plongée dans ma réflexion, je manque de peu de trébucher contre une butte de terre traîtresse. Je sais que je fais partie de ceux qui auraient du se réjouir de voir mourir des impurs, mais je ne peux simplement pas. Même sacrifier des animaux m’est difficile, alors des humains ? Certes, ils n’ont pas forcément le sang pur, mais ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère pour autant à mon avis. Mourir, c’est quand même très définitif, même pour des êtres aussi envahissants qu'eux. Vraiment, je suis perdue. Je ne pensais pas qu’aller dans les Pyrénées ferait resurgir en moi un débat intérieur d’une telle profondeur.
Une fois que nous avons rejoint le reste du groupe, Ariel semble remarquer ma gêne et ne tarde pas à me rassurer.

« Mh, t’as raison ! » Je finis par lui répondre avec un sourire et un faux froncement de nez, bien décidée à profiter de mes vacances malgré tout.

Après cette petite pause impromptue dont je suis la principale responsable, l’assistante psychologue de Poudlard que je crois savoir être cracmole – si pour beaucoup de gens de mon milieu, ce détail a son importance, j’avoue ne pas trop savoir quoi en penser pour le moment – débute les explications concernant la sortie. Mon sourire s’efface brièvement en entendant que rien ne sortira de la réserve… pour revenir aussitôt quand j’apprends que les cailloux font exception. Les joues un peu rougies d’avoir tant attiré l’attention sur moi en si peu de temps, j’essaye de me rassurer comme je peux ; au moins, je n’ai pas de limitation quant aux roches à propriété magiques que je compte rapporter. Je jette un rapide coup d’oeil à mes deux comparses du moment quand elle nous annonce que cette expédition sera un travail de groupe. Est-ce qu’ils vont se mettre avec moi ? Ce serait vraiment plus facile que d’avoir à retrouver d’autres partenaires… Une course ? Voilà qui contrecarre un peu mes plans. Je n’ai ni l’esprit de compétition, ni l’envie de me dépêcher pour trouver des plantes ou des animaux quand il y a tellement de pierres qui m’attendent. Je lance un regard déçu autour de moi et prend une longue inspiration. Du nerf ! Au moins, la médecine sorcière, ça me connaît. Un peu. Peut-être ?
Mademoiselle June énumère les objets et outils à notre disposition pour compléter notre mission et nous annonce enfin qu’après ça, nous aurons le droit de nous baigner. Super ! J’ai toujours une tendance à préférer les lacs en hiver, quand on peut patiner dessus, mais se baigner ce n’est pas mal non plus. Enfin, s’il n’y a pas d’animal féroce tapis dans les eaux sombres prêt à nous sauter dessus pour nous dévorer. Ou de poissons. C’est vraiment moche un poisson. Tout gluant avec la bouche ouverte, là... En fait, je ne me souviens même pas avoir pris mon maillot de bain.
Si Hadley a l’air plutôt contente de cet arrêt inopiné, elle est également la première à repartir à l’aventure après quelques messes basses avec Tasha et une Serdaigle que je ne remets pas encore. Soudain, Hugo décide de se délester de ses livres en les balançant sur Ariel après avoir fouillé son sac et râlé un peu à propos du but de la sortie. La Serdaigle blonde ne tarde pas à s’en débarrasser avec une réplique salée, et je me rends compte, les yeux écarquillés, qu’il est grand temps pour moi de faire un pas en arrière si je ne veux pas finir reléguée au rang de dommage collatéral.

Tout à coup, Hadley s’exclame bruyamment. Une marmotte ? Je suis vivement des yeux la direction qu’elle pointe du doigt et aperçoit une ombre vivante, haut perchée sur son rocher, aux aguets. D’abord contente, je souris naïvement sans savoir à quel genre de monstre je fais face. Sursautant à cause de l'intonation de Hugo qui a rejoint la Serdaigle et ses camarades, j’esquisse un mouvement de recul et je sens mon visage se décomposer quand il commence à parler des effroyables marmottes et de leurs immenses dents pleines de sang… mais il laisse brusquement sa phrase en suspens.

« Quoi ? » Je demande avec la voix déraillant, presque en proie à une crise de panique. « Comme ta quoi ? »

Je retiens mon souffle alors qu’il poursuit sa terrifiante histoire, et il me semble que chaque parcelle de vie est en train de quitter mon corps. Qu’est-ce qui m’a pris d’aller dans un endroit si dangereux ? Pourquoi est-ce que les accompagnateurs ne font rien ?! Les yeux hagards, je cherche un soutien du regard, une quelque expression de peur perdue dans la foule du petit groupe qui me conforterait dans mon inquiétude… mais rien. Seulement Hugo qui continue de mimer les dents avec ses doigts comme s’il s’agissait d’une mauvaise blague.
Ariel, qui semble bien plus calme à propos de cette affaire qu’elle ne devrait, n’a pas l’air de le prendre au sérieux. Elle me rejoint rapidement, mais j’hésite à lui conseiller de ne pas s’approcher trop près du monstre – on ne sait jamais. L’air plein de hargne et de ce que j'identifierai plus tard comme du sarcasme de Tasha à l’égard d’Hugo me fait douter. Je fixe le sol avec l’impression que mon âme a foutu le camp en essayant de démêler le vrai du faux. Par Merlin, qui dois-je croire quand personne ne semble prendre les choses aux sérieux ?
Mon coeur se calme et ma respiration se débloque alors que la marmotte ne bouge pas, et j’aperçois Lena en marge du groupe. Quitte à faire et voir des choses effrayantes, autant commencer ce parcours du combattant. Cette fille, j'ai toujours l'impression de faire quelque chose de mal quand je lui parle et en même temps, moi si peureuse, ce danger là m'attire par son étrangeté. Et c'est toujours mieux qu'une marmotte tueuse, quand on y pense.

« Salut Lena... » Je lui glisse doucement en m’approchant d’elle. « Tu veux… Tu veux te mettre avec nous ? Enfin, si tu veux être seule pas de problème, je comprendrais. »

Impossible pour moi de ne pas ressasser les paroles écrites à l’encre noire sur les parchemins échangés avec Finnbjörn en début de séjour. Lena, c’est une sang-de-bourbe, elle est dangereuse et profitera de la moindre de mes inattentions pourtant nombreuses pour se retourner contre moi – contre nous. Elle prendra nos places, pour elle et pour les siens, et elle détruira notre monde. Mais il y a quelque chose d’innocent qui m’attire chez elle, je ne la trouve pas méchante et je la vois difficilement me planter un couteau dans le dos – au propre comme au figuré. C’est une étrange relation amicale que nous avons là, elle me fait peur autant que je la trouve sympa et agréable. Alors pour cette fois, tu auras encore le bénéfice de mes doutes, j’imagine.
La gêne est palpable, mais je dois la surmonter. Le regard fuyant, je profite de mon sac rempli de trésors pendant la durée de l’aventure pour me plonger dans mon manuel, histoire de commencer cette course d’orientation des plantes médicinales et des animaux magiques. J’aurais préféré des cailloux… Mais dans la vie, on a pas toujours le choix. L’air de rien, j’embarque mes camarades d’infortune un peu plus loin du groupe et je commence à observer autour de moi jusqu’à voir quelques herbes bouger non loin.

1 > C’est un animal ! … Ou pas, c’était peut-être juste une mouche en fait.
2 > C’est un animal ! Un dirico, ça alors ! Il vaut mieux ne pas l’approcher, il pourrait disparaître d’une minute à l’autre.
3 > C’est une plante ! … Mais on dirait de la salade plus qu’une plante médicinale.
4 > C’est une plante ! Je ne sais pas ce que c’est, mais ça ressemble à la photo qui figure dans le livre sur la faune et la flore des Pyrénées.
5 > C’est un caillou ! … Mais on dirait du gravier.
6 > C’est un caillou ! La couleur orangée très nuancée et translucide fait penser à de l’ambre, mais impossible d’en être sûre avant de s’en approcher.

HRP:
 


Dernière édition par R. Sleibhin Norgarstein le Ven 3 Aoû - 4:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6323
Points : 55
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Ven 3 Aoû - 4:23

Le membre 'R. Sleibhin Norgarstein' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 25/08/2012
Parchemins rédigés : 1977
Points : 7
Crédit : Avatar : Sarah ; Signature : Faushtine & tumblr
Année : 6ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?: Milo ♣ Brooklyn ♣ Phoenix ♣ Blake

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Dim 5 Aoû - 19:27

Hadley & Co

Escapade dans les Pyrénées

Je n'obtins pas réellement de réponse de la part de Tasha sur sa question sur Sleibhin. Pourquoi me demandait-elle si la belle gryffondor faisait du vaudou ? Est-ce qu'elle les avait entendu en parler ? Est-ce qu'il y a des rumeurs sur le sujet ? Est-ce que c'est du domaine publique ce genre d'information ? Je crois que je ne le saurais jamais, mais vu que les retardataires venaient d'arriver à notre hauteur, je chassais assez rapidement ces questions de mon esprit. Plus tard, quand nous serions seule avec Sleibhin, je lui en demanderais un peu plus sur le sujet, autant pour savoir pourquoi Tasha m'avait posé la question que pour en savoir plus sur cette ancienne forme de magie. Non pas qu'en soit, cela m'intéressait vraiment de base, mais maintenant que le sujet était abordé, je n'étais pas contre d'avoir des explications supplémentaires et quelques informations sur le sujet, c'était toujours bon à prendre et la prochaine fois qu'on me poserait des questions, je serais en mesure d'y répondre. Parce qu'entre nous, ne trouvez-vous pas cela frustrant de ne pas pouvoir répondre à une question posée ? Moi je déteste ça. Fort heureusement, ça m'arrive assez rarement parce que j'ai des connaissances dans beaucoup de domaines, même si elles sont parfois assez sommaires, comme ici. On ne peut pas savoir tout sur tout, n'est-ce pas ? Et encore moins à 15 ans. "Bonjour Ariel !" Dis-je en réponse à mon amie Ariel quand elle arriva à notre hauteur. Cela faisait un moment que nous ne nous étions pas parlé, mais je ne peux que m'en blâmer, c'est à cause de moi tout ça. J'étais tellement occupée à sauter une classe et à rattraper mon retard que j'en ai oublié les gens que j'avais connu en première année. Même si avec Ariel, on se connait depuis bien plus longtemps que ça au final. Enfin bien plus, tout est relatif, mais on s'est rencontré quelques mois avant notre rentrée à Poudlard en tout cas. C'est une gentille fille, qui a l'air d'avoir pris beaucoup d'assurance depuis qu'on s'est rencontré à Sainte Mangouste la première fois, ça fait plaisir à voir.

Miss June nous expliqua ce que nous devions faire et je hochais la tête avec le sourire. Mais visiblement cela n'enchantait pas tout le monde puisque Hugo parla du fait que pour lui, cela ressemblait plus à un devoir qu'à des vacances. Je le reconnaissais bien là. "C'est pour qu'on ne perde pas de bonnes habitudes en ne faisant rien. Et puis c'est amusant d'apprendre de cette façon là, c'est très ludique. Laisse une chance à cette technique d'apprentissage et je suis sûre que même toi te prendras au jeu ! " Lui dis-je en souriant. Oui, j'étais très naïve de croire qu'Hugo pouvait vraiment se prendre au jeu et trouvait cet exercice amusant, mais j'étais dans mon petit monde, persuadée que les gens pouvaient aussi s'amuser en apprenant. Et puis j'étais plutôt ravie qu'il soit là, ça ne lui faisait pas de mal de travailler un peu, ça lui permettrait de ne pas trop décrocher, je ramerai peut-être un peu moins à la rentrée avec lui, en essayant de le remettre dans le bain. Je proposais à Tasha & Avalon de faire équipe et Tasha accepta avec plaisir. Nous partîmes donc pour commencer la course d'orientation. Sans m'en rendre compte, je signalais bien plus fort que je ne l'aurai voulu la présence d'une marmotte, mais au fond je me disais qu'ainsi, tout le monde pourrait profiter de cette petite découverte, ce n'était peut-être pas plus mal. Hugo vint nous rejoindre et me raconta une histoire bien étrange sur les marmottes. Je le fixais sans trop comprendre, me demandant où il avait bien pu lire toute cette histoire. Ariel intervint à la fin pour lui dire que ses histoires n'allaient pas fonctionner avec moi. Des histoires ? Quelles histoires ? "Tu as lu ça dans un livre ? Tu devrais vérifier les sources de ton livre, ça ne peut pas être possible, les marmottes sont des créatures inoffensives qui auraient plutôt tendance à donner l'alerte aux autres marmottes pour qu'elles partent se cacher dans leur terrier plutôt que de blesser des gens. Et puis de quelle bête tu parles ? Je n'ai jamais rien entendu de tel sur le sujet ! "

Je ne comprenais pas grand chose à cette histoire de bête et de sang, mais je savais une chose, c'était que les marmottes sont des êtres adorables. Certes elles ont des dents, mais certainement pas aussi longues que le prétend Hugo. Je fixe quelques instants la marmotte avant de me tourner vers Hugo "Les marmottes sont connues pour êtres d'adorables créatures. Elles sont certes pourvues de dents, mais crois moi, c'est impossible qu'elles soient aussi longues que tu le prétends. Certaines marmottes se sont habituées à la présence de l'homme dans les montagnes et vont jusqu'à venir quêter un peu de nourriture. En Amérique du Nord, il existe un jour de la marmotte, tu le savais ? C'est le 2 février. En gros, si la marmotte voit son ombre ou non, cela annonce un printemps tardif ou précoce ! C'est amusant, non ?" Je trouvais cela extraordinaire, même si je ne voyais pas trop le rapport entre l'ombre de la marmotte, le fait qu'elle la voit et le printemps. Mais c'était une vieille croyance qui devait avoir une origine quelconque, il faudrait que je me renseigne dessus. Tasha répliqua quelque chose à Hugo et là aussi, je fus un peu dépassée par ce qu'elle venait de dire. "Mais vous avez lu ça où ? Je n'ai jamais lu de livres qui parlaient de ça. Ca me semble tellement peu vraisemblable ... Vous savez, il ne faut pas toujours croire ce qu'on lit, il existe aussi des inepties dans les livres, tout le monde ne vérifie pas ses sources et racontent parfois de gros mensonges, rien que pour faire vendre leurs livres !" Naïveté puissance 1.000. J'étais à mille lieu de me rendre compte qu'Hugo venait de raconter un bobard rien que pour faire son intéressant et que Tasha le remettait gentiment en place avec une pointe d'humour.



CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey


2ème plante :
PAIR >> Hadley finit par trouver la page concernant la fameuse plante et fut ravie d'inscrire le nom sur son bloc-note, à la suite de la première plante. Ca va allait vite à ce rythme là

IMPAIR >> Hadley a beau cherché dans son livre, il n'y a rien qui ressemble de près ou de loin à ce qu'elles ont devant les yeux. Tant pis, on ne peut pas y arriver à tous les coups !



« Hadley Ophelia Lewis »


Dernière édition par Hadley O. Lewis le Dim 5 Aoû - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6323
Points : 55
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Dim 5 Aoû - 19:27

Le membre 'Hadley O. Lewis' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9087-avril-june-stagiaire-psychologuehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9094-avril-june-besoin-d-une-psyhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9097-les-rp-de-vrilhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9099-boite-aux-lettres-d-avril-junehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9100-lettres-express-d-avril-june

Arrivé(e) le : 21/01/2018
Parchemins rédigés : 251
Points : 5
Crédit : Haley scott28 - Beylin
Année : Stagiaire en Psychologie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Ven 10 Aoû - 12:01

Les élèves avaient écouté plus ou moins avec attention son petit speech. Les groupes étaient en train de se former sous l'oeil de l'étudiante et certains d'entre eux semblaient vouloir avancer plus vite que d'autres. Evidemment, le jeune Weasley faisait parti de la mauvaise branche. Il se tourna donc vers elle pour exprimer son mécontentement face aux "devoirs" qu'il devait réaliser. Avril retint un petit soupir. On leur donnait la main, ils demandaient toujours le bras. Heureusement, Hadley prit à son tour la parole ce qui calma la jeune blonde. Heureusement qu'il y avait des élèves prêts à apprécier les gestes que le personnel faisait pour eux ! Avec un sourire en coin, Avril se rapprocha du rouge et or :

Si jamais tu n'es pas content de te promener dans la réserve, tu peux toujours rester avec moi. Je compte bien faire une randonnée de trois heures ce matin donc si tu préfères me suivre plutôt que de passer une matinée avec tes amis, tu es le bienvenue. Par contre, je te préviens, il faudra tenir le rythme.

En gros, il n'avait pas le choix. S'il voulait participer à cette sortie, il devrait se contenter de chercher des plantes, un point c'est tout. Clairement, Avril n'avait pas du tout envie de s'encombrer d'un Weasley pendant sa randonnée, elle préférait se retrouver seule dans cette nature pour profiter pleinement des Pyrénées.
Les différents petits groupes allaient se séparer lorsqu'une marmotte fit son apparition. Un grand débat s'installa entre les jeunes avec, en présentateur, le même Weasley. Avril se pinça les lèvres, amusée de le voir si prompt à raconter des conneries. Elle fit un petit clin d'oeil lorsqu'il se retint, évitant ainsi de dire tout haut ce qu'il pensait tout bas. Les mains dans les poches, la cracmolle continuait d'écouter leur petit débat. Hadley tomba presque dans le panneau et c'est donc à ce moment-là qu'Avril leva les yeux au ciel et intervint, pour la seconde fois.

Ca suffit avec les marmottes, si vous continuez tous comme ça, vous n'avancerez jamais dans vos recherches. Hadley, ne crois pas tout ce que Hugo raconte, il est très fort pour dire n'importe quoi. Hugo, arrête de vouloir effrayer tes amies ! Ce n'est pas parce que tu es le seul mec dans le groupe qu'il faut que tu te fasses remarquer. Allez, vous avez tous quelque chose à chercher alors dépêchez-vous, j'ai vraiment envie de me baigner cette après-midi et clairement, je serai prête à le faire sans vous !

Son ton avait été calme, cherchant juste à les disperser pour qu'ils puissent tous avancer dans leur quête. C'est qu'elle avait vraiment hâte de se retrouver toute seule, la miss.


Codage par Libella sur Graphiorum



Vivre peu mais vivre bien
Crois en toi, aie espoir, la vie est courte, ne perds rien, aime tes amis, amuse-toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8194-avalon-l-caldwell-we-got-those-rebel-hearts#184775https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8204-avalon-l-caldwell-just-like-fire

Arrivé(e) le : 10/11/2016
Parchemins rédigés : 246
Points : 6
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Edward Carter

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Mar 14 Aoû - 20:28



Escapade dans les Pyrénées

Les randonneurs de l'extrême



« Personnellement je trouve qu'une petite pause est plutôt la bienvenue. » J’hausse les épaules en signe de capitulation. Au vu des joues déjà empourprées d’Hadley, je veux bien croire qu’elle ait besoin de se reposer quelques instants. C’est un petit rat de bibliothèque. Elle est plutôt marathon de lecture qu’autre chose. Je ne suis pas tombée sur un petit groupe de randonneur mais je ne peux pas leur en vouloir. Je pose mes mains sur mes hanches en attendant que le petit groupe arrive. La griffonne nous rejoint et elles se mettent à parler d’une fille que je ne connais pas du tout. « Sleibhin est une des filles de notre dortoir avec Tasha. C'est la jeune fille blonde qui s'est arrêtée pour regarder les cailloux ... ou quelque chose dans ce genre là ! » J’hoche la tête pour montrer que j’ai compris en jetant un petit coup d’œil dans la direction indiquée, même si ça ne sert pas à grand-chose parce que je sais pertinemment que je ne ferai aucun fort pour me souvenir de son nom. Ces Irlandais de toute façon, ils ont vraiment des prénoms trop compliqués. J’écoute distraitement les explications d’Hadley sur le vaudou. Il est vrai qu’on ne connaît très peu cette forme de magie qui apparaît bien souvent comme proscrite. Elle a été longtemps dépeinte dans les films comme de la magie noire, ce qui a sans doute favorisé cette croyance. Je ne compte pas me mettre à manipuler des petites poupées mais il faut admettre qu’elles ont attisé ma curiosité et j’observe la fameuse Slei… quelque chose avec un intérêt nouveau.

Il faut encore quelques longues minutes avant que tout le petit groupe ne finisse par nous rejoindre. Ce n’est qu’à ce moment qu’Avril, une de nos accompagnateurs, pris la parole et nous expliqua comment allait se passer la suite. « On se met ensemble ? » ne tarde pas à demander Hadley à Tasha et moi. « Avec plaisir » je réponds après Tasha. Je me saisis de notre nouvel attirail tandis que le seul garçon du groupe se met à se plaindre de ce travail de vacances, ce qui m’arrache un demi-sourire. Non mais ces mecs vraiment, jamais contents ! Hadley lui réplique un truc avant qu’on se mette en route de notre côté. Dans les mains, je bidouille le petit appareil photo jetable qu’ils nous ont donné. Il ressemble beaucoup à l’un de ceux que j’avais quand j’étais gamine. « Souriez ! » Je m’exclame soudain en me retournant pour prendre une photo des deux filles. Devant leur surprise, je leur fait un petit clin d’œil malicieux. Je reprends une autre photo de la marmotte qu’Hadley repère. La voix du garçon résonne de nouveau dans notre dos et je ne peux m’empêcher de lever les yeux au ciel devant ce débit de sottises. Je les lève encore plus quand je comprends qu’Hadley croit naïvement à tout ce qu’ils disent. « Hadley, ils racontent n’importe quoi, ne les écoute pas. » Parfois ça m’hallucine comme elle peut être crédule… « Si on s’éloignait un peu de ce boulet ? J’ai bien envie de me baigner moi aussi… » Je suggère un peu froidement en lançant un regard perçant au Weasley. J’entraîne mes camarades un peu plus loin parce que ce n’est clairement pas avec un boulet comme ça qu’on arrivera à apercevoir la moindre créature. « Quels genres de créatures magiques on peut bien trouver dans ces montagnes à votre avis ? Des Trolls ? Des Centaures ? » Je m’emballe peut être un peu mais je me pose quand même la question. Nous sommes enfin en train de distancer les autres. C’était pas trop tôt, un peu de silence ne fait pas mal. Concentrée, je guette les environs.


1, 2 – Des feuilles bruissent. Curieuse, je m’approche doucement et une petite fée en sort. Je fais un bond en arrière, surprise, et atterrit sur les fesses.
3, 4 – « Vous reconnaissez cette plante ? » Je demande, suspicieuse. Cette fleur ne me rappelle rien de ce que je connais, surtout d’un point de vue moldu.
5, 6 - Je sens que la matinée va être longue …


Code by Sleepy



Dernière édition par Avalon L. Caldwell le Mar 14 Aoû - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6323
Points : 55
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Mar 14 Aoû - 20:28

Le membre 'Avalon L. Caldwell' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 21/03/2018
Parchemins rédigés : 150
Points : 2
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Mar 21 Aoû - 0:24

Escapade dans les Pyrénées



Tout ça était perturbant. L'écouter parler de magie plus sombre et des sacrifices humains ou animaux avec autant d'aise était très déstabilisant. Pas étonnant que ça lui avait pris beaucoup de temps avant de ce forger une vraie opinion sur la Gryffondor. Avec des amis comme les siens et une famille noble de sang-pure pas étonnant qu'elle agisse comme tel. Ariel avait décidé de ne pas suivre les conseils judicieux de son père. Peu importe le sang, tout le monde mérite sa chance. Elle l'écoutait attentivement prenant soin d'avoir une expression neutre et intéressé. S'il y a quelque chose qu'elle ne voulait pas encore une fois, c'était de la rendre mal à l'aise avec un visage horrifié. Son seul souci était le garçon avec qui elle parlait. Il allait sans aucun doute raconter ces histoires à tout le monde qu'il croise et son sourire grandissant montrait à quel point il adorait tout ça. Enfin, après que le trio eut enfin terminé cette discussion sur le voodoo et les sacrifices, Sleibhin lui offrit la magnifique pierre bleue qu'elle avait trouvée et les trois marchèrent maintenant en direction du groupe qui écoutait les consignes de l'activité. Cachant ses yeux sous le soleil avec sa main gauche, elle avait salué son amie Hadley, elle n'eut toutefois pas le temps de lui demander comment elle allait le rouquin l'avait devancé pour accaparer toute son attention avec son histoire de marmotte tueuse.



Après s'être débarrassé de la montagne de livre qu'il lui avait balancée, elle put enfin profiter de l'expédition. Après le commentaire trop bien placé de la part de la préfète de Gryffondor, Ariel put enfin se décontracter et respirer normalement. Elle se contenta finalement d'en rire. Elle avait un grand besoin de se calmer et d'être moins à fleur de peau, car après tout, cette sortie était faite pour s'amuser. Elle reprit sa place au côté de la blonde qui ne semblait pas vouloir se calmer d'aussitôt après son excès de fureur et la bête inoffensive qui se trouvait devant eux. Miss June émergea du groupe pour remettre le seul garçon présent à l'activité à sa place, pour son plus grand bonheur. Entre Hadley complètement ignorante des histoires de Tasha et Hugo et Sleihbin complètement apeurée, c'était le temps de mettre de l'ordre dans cette randonnée. Elle se tourna vers son amie blonde puis mis délicatement ses doigts sur son épaule droite. « Tu n'as pas à avoir peur, tu sais bien qu'Hugo est incapable de sortir des faits véridiques de sa bouche. Ces bêtes sont herbivores, ils mangent donc des plantes, ces animaux sont connus des moldus on n'a vraiment rien à craindre ! Tu veux t'approcher d'eux pour le voir de plus près ? » Lui demandas-t-elle Aussi bien affronter sa peur en lui montrant qu'il n'avait aucun danger à se tenir à côté de cet animal. À force de le regarder, il était plutôt mignon. Ironiquement, ces bêtes des Pyrénées avaient sûrement plus peur des humains, car il n'avait pas de contact proche avec les humains comme les marmottes de ville. Si elle ne voulait pas s'approcher, il y avait toujours l'occasion de chercher encore des jolis cailloux.


Sentant le regard fuyant de son amie, elle vit qu'elle avait aperçu Lena, une né-moldu. Elle savait que Sleibhin avait quelques accrochages avec les nés-moldus. Aussitôt, elle l'invita à se rejoindre dans leur groupe à la recherche de plantes ou d'animaux. Sleibhin les amena tous les deux uns peu à l'écart du groupe pour ainsi chercher plus efficacement. « Comment vas-tu, Lena ? » Lui demanda-t-elle instinctivement avant d'avancer non loin d'elle pour fouiller dans la flore des Pyrénées. Ce retournant elle aperçut la rouge et, or contempler ce qui semblait être une pierre de couleur orangée translucide. « Est-ce que c'est de l'ambre ? Tu devrais aller la ramasser peut-être qu'il y a un fossile à l'intérieur ! » Ça serait assez intéressant de voir quel genre d'insecte s'y cacherait à l'intérieur ou en plus d'en voir un assez préhistorique.
_____________________________________________

1 - 3 : Ariel avait déjà vu cette fleur dans des manuels de potions, s'approchant de la plante sans la toucher, elle pouvait enfin déterminer qu'il s'agissait de l'aconit. Une plante toxique, autant sans éloigner. Elle le nota dans son bloc-note.

2 - 5 : après s'être aventuré dans la verdure elle crut apercevoir une chenille blanche poilue. Après vérification, il s'agissait seulement de pollen. Ainsi, la boule blanche s'aventura près de son visage. Ariel éternua violemment, maudite allergie.

4- 6 : des cailloux sans intérêts, elle en prit une dans ses mains. Aucun relief, aucune couleur inhabituelle. Elle soupira.





Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Ariel Dawkins le Mar 21 Aoû - 0:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6323
Points : 55
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Mar 21 Aoû - 0:24

Le membre 'Ariel Dawkins' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Dim 26 Aoû - 19:05

Escapade dans les Pyrénées
Feat tout le monde
Hugo faisait toujours le spectacle là où il allait. Il portait bien son nom de Weasley puisqu’ils étaient bien connus pour leur caractère facétieux et notamment ceux qui tenaient la célèbre boutique de farces sur le chemin de traverse. Mais la question était de savoir ce qui était le plus drôle entre les bêtises qu’il déblatérait ou bien le fait que Hadley venait à cet instant de gober de façon aveugle nos explications foireuses. Je me suis tournée vers elle, désarçonnée. Je n’arrivais pas à croire qu’elle puisse paraître aussi sérieuse comme s’il fallait réellement accorder du crédit à aux informations du Gryffondor ‒ qui n’en étaient pas. Elle nous a récité tout ce qu’elle savait sur les marmottes à tel point que j’aurais presque eu le réflexe de lui dire : Dix points pour Serdaigle. Le 2 février, le jour de la marmotte… j’étais au moins certaine de retenir ça parmi ses explications.

« En gros, si la marmotte voit son ombre ou non, cela annonce un printemps tardif ou précoce ! C'est amusant, non ?
‒ Oui, je te l’accorde. » Ai-je répondu, toujours surprise et amusée par ses déclarations.

Au fond, on l’appréciait bien pour ce qu’elle était et cela la rendait assez spéciale comme camarade de classe. Elle n’était peut-être pas très cool mais sa compagnie nous permettait de ne pas nous évader de trop dans nos délires et on ne pouvait pas lui reprocher son côté si terre-à-terre parce qu’il faisait partie intégrante de son tempérament assez renfermé. Mais si croire aux paroles de Hugo était une chose, croire aux miennes en était une autre. J’ai répondu à Hugo de façon sarcastique pour le provoquer mais Hadley a une fois de plus pris le sujet sur un autre ton que celui de la rigolade. Elle nous a demandé où est-ce que nous avions lu tout cela puisque elle-même n’avait jamais lu de bouquins traitant de marmottes qui dévoraient les garçons deux semaines après leur seizième anniversaire. Encore plus perplexe, je l’ai observée en fronçant des sourcils, hésitant à éclater de rire tout de suite ou bien me taire par respect pour sa naïveté.

« On a lu ça nulle part, Hadley. Hugo disait n’importe quoi et moi aussi. C’est absolument pas vrai, je te rassure ! » Ai-je dit précipitamment après qu’Avalon ne soit intervenue.

Je n’ai malheureusement pas pu me contenir et j’ai pouffé de rire au moment où Mrs June a repris la parole pour nous dire d’arrêter de nous disperser inutilement. Elle a aussi dit à Hadley qu’il ne fallait pas croire ce que notre camarade lui disait et elle nous a renvoyé à nos moutons directement après.

J’ai suivi Avalon qui, visiblement, ne portait pas Hugo dans son cœur et préférait aller se baigner le plus rapidement possible. Nous aurions tout le temps de nous charrier tout à l’heure, lui et moi. Avec un peu de chance, l’autre Serdaigle qui paraissait aussi bien le connaître que moi serait également de la partie !

« Quels genres de créatures magiques on peut bien trouver dans ces montagnes à votre avis ? Des Trolls ? Des Centaures ? »

Des trolls, des centaures, des yétis… Les trois étaient probables mais je me demandais s’il y en avait en France. Je ne connaissais pas trop leur folklore national mis à part quelques trucs dont mon beau-père m’avait parlé à titre informatif.

« Je n’en ai aucune idée. Je ne connais que le Farfadet et la Coulobre qui existent en France. » Me suis-je permise de dire avec scepticisme.

Nous nous sommes remises au travail et Hadley a fini par photographier une des plantes utiles pour la médecine magique tandis que Avalon nous a demandé notre avis au sujet d’une fleur qui lui était inconnue. Pour ma part, cela me paraissait familier mais je n’avais pas le nom exact en tête.

« On dirait du lys un peu, non ? Attends, je vais fouiller dans le livre. »

PAIR : La fleur trouve effectivement sa place dans le grand livre.
« C'est bon, je l'ai ! Il s'agit du Lys des Pyrénées et il fait partie intégrante des potions visant à cicatriser les plaies ou soigner les rhumatismes, lit Tasha avant d'ajouter : Tu peux le prendre en photo, Avalon ! »

IMPAIR : Aucune trace de la fleur dans le livre. Ses vertus n'ont rien de magique ! « Y a rien à ce sujet. »


©️ FRIMELDA



Dernière édition par Tasha E. Lennox-Blackwood le Dim 26 Aoû - 19:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6323
Points : 55
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   Dim 26 Aoû - 19:05

Le membre 'Tasha E. Lennox-Blackwood' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées   

Revenir en haut Aller en bas
 
[OUVERT À TOUS] Escapade dans les Pyrénées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Corbeille :: 
Corbeille
 :: Les vieux RPs
-
Sauter vers: