AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9623-nathanael-e-armstrong-professeur-de-scmhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9638-professeur-nathanael-e-armstrong-demande-de-liens#210643https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9637-nathanael-e-armstrong-demande-de-rphttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9636-boite-aux-lettres-du-professeur-n-armstronghttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9635-hibou-express-du-professeur-n-armstrong

Arrivé(e) le : 08/05/2018
Parchemins rédigés : 198
Points : 20
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   Sam 1 Déc 2018 - 19:25

   
Time to gather ourselves




Le jeune professeur ne passait pas autant de temps qu'il le souhaitait dans son bureau, son travail l'amenant bien trop souvent à l'extérieur mais, de temps à autres, il aimait retrouver quelques bribes de confort afin de se poser et de pouvoir réfléchir calmement. Ce lieu était ce qui se rapprochait le plus d'un sanctuaire, d'un refuge dans lequel était entreposée une infime portion des connaissances et souvenirs acquis au cours de sa décennie d'errance. À droite la bibliothèque remplie de lettres, de livres et de photos ainsi que quelques souvenirs, en face une cheminée et quelques fauteuils, à gauche son bureau modeste avec ses travaux en cours étalés dessus et, plus au fond sur la gauche, la porte menant à sa très modeste chambre. D'un premier coup d’œil cet bureau n'était pas très richement décoré, il ne payait pas de mine mais la richesse de ce lieu résidait davantage dans les souvenirs et connaissances que dans la qualité du mobilier ou la douceur des draperies.
On pourrait croire qu'un sang-pur issu d'une noble lignée aurait des goûts de luxe allant de paire avec son éducation hors de prix mais il n'en était rien, exception faite de l'alcool et autres mets qu'il mettait un point d'honneur à choisir avec précaution. Il chérissait les connaissances et souvenirs plus que n'importe quelle richesse au monde et il suffisait d'observer davantage son environnement pour s'en rendre compte, peut-être que ses futurs invités s'en rendraient compte eux aussi. Car oui le jeune londonien n'était pas revenu dans ce bureau, en cette fin de journée, pour trouver un peu de réconfort en étant seul avec ses pensées. Il était ici pour préparer la réunion officieuse qui allait commencer et, avant même que le premier adulte ne se soit présenté, il avait déjà rassemblé déjà quelques chaises supplémentaires positionnées en demi-cercle face au feu crépitant dans sa cheminée.

Au centre du demi-cercle avait été positionnée une table sur laquelle étaient rassemblés quelques verres vides et, tout autour, des breuvages de différentes origines. Thé, café, whisky, eau plate, vin pour ne citer que les exemples les plus évidents, Nathanael avait rassemblé un panel assez large afin de subvenir aux envies de tous les collègues dont il ne connaissait pas encore la majorité. Voudraient-ils se détendre avec un peu d'alcool ou, comme lui exceptionnellement ce soir, voudraient-ils garder leur esprit aussi affûté que jamais en laissant de côté ces tentations? Il ne le savait pas se devait de leur proposer un large choix. Enfin, pour ponctuer le tout, un paquet de cigarettes et son zippo avaient été posés dans un coin de la table pour ceux qui préféraient ce genre-là de poison.

Assis sur le rebord de la seule fenêtre ouverte de son bureau, ce poison en tube posé au bord de ses lèvres, le professeur fixait d'un air absent quelques lettres depuis une bonne minute. Combien de fois avait-il relu les lettres transmises par son élève, par cette infiltrée ? Trop, trop pour pouvoir les compter et pourtant il n'était pas plus proche qu'avant d'obtenir une réponse.

Les courriers, le message de sang, les attaques sur certains professeurs : ils allaient largement de quoi avoir pour remplir la conversation de ce soir et, assurément, les esprits resteraient éveillés jusqu'à assez tard dans la nuit.

- C'est ouvert. Faites comme chez vous.

Tels furent les mots qui accueillirent le premier adulte à avoir le courage de se présenter devant dans sa salle de classe. Au fond de celle-ci se trouvait la porte entrouverte menant directement au bureau où il se trouvait. Qui cela pouvait bien être ? Ce n'est finalement pas si important que cela, il espérait simplement que plusieurs de ses collègues feraient le déplacement ce soir. Il était trop tard pour manger, aussi n'avait-il prévu aucun en-cas, mais l'Armstrong espérait surtout que quelque chose de positif et constructif puisse sortir de cette réunion.

Posant sa cigarette à moitié finie dans le cendrier qui trônait sur sa cuisse droite, immobile, l'athlète leva la tête pour croiser le regard de son premier invité, son visage aussi calme que cela était possible en pareilles circonstances. Bien sûr il se fendrait d'un sourire pour ouvrir le dialogue, comme il savait si bien le faire, mais il aurait définitivement voulu que cette rencontre se fasse en d'autres circonstances.

Espérons que cela se passe bien.





© ANARCISS sur epicode


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7131-liu-xi-macdougall-qui-triomphe-de-lui-meme-possede-la-force-modifiehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7152-liu-xi-ce-qui-lie-une-famille-cest-davoir-vu-fleurir-les-memes-jardins-annee-apres-anneehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causettehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7153-dans-la-boite-de-lu-xihttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7154-les-petits-billets-pour-liu-xi

Arrivé(e) le : 21/11/2016
Parchemins rédigés : 975
Points : 7
Année : ft. Liu Yifei

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Roxy M. Reid

MessageSujet: Re: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   Dim 2 Déc 2018 - 10:36


La journée semblait s’étirer à l’infini, elle n’avait même pas pris le temps d’avaler quelque chose depuis la veille. Elle avait donc attrapé un panier de fruit sec que son père lui avait envoyé ce week-end, et qu’elle n’avait pas eu le temps de déballer. Visiblement Bilal avait tenu à faire une razzia dans une épicerie, et il fallait écouler le stock. Il faudrait s’en contenter, cela ne se faisait pas d’arriver les mains vides, mais les circonstances de l’invitation ne lui permettaient pas de faire mieux. N’ayant pas eu l’occasion de croiser Morgana depuis la veille, Liu Xi était passée par son bureau pour savoir si elle avait bien reçu sa note concernant miss Hastings…La potioniste ne s’y trouvait guère, mais avait laissé un mot. Elle en ferait part à ses collègues, mais ses compétences manqueraient cruellement à cette réunion. La jeune femme soupira, massant distraitement son mollet fraîchement guéri par Blake avant de repartir vers le bureau du professeur Armstrong. Elle espérait qu’à eux tous, ils parviendraient à éclaircir les événements de la journée.

Elle frappa à la porte et la voix de son collègue lui dit d’entrer. Il avait pris le temps de disposer des boissons sur son bureau, plus ou moins légère. Ses os lui disaient qu’un petit Whisky ne serait pas de refus pour se remettre de tout ça, mais son cerveau leur rappela qu’un petit thé les aiderait sans doute mieux à rester éveillé et performant. « Merci d’avoir pris le temps d’organiser cela ! J’ai ramené… euh ce que j’avais sous la main. Je suppose qu’il vaut mieux attendre que tout le monde soit là pour faire le point. Mais j’espère que votre journée n’a pas été trop pénible » dit-elle avant de s’installer. « Vous permettez que je me serve une tasse de thé ? Je n’ai rien avalé depuis hier soir ! » avoua-t-elle, un peu embarrassée.

Elle attendit ensuite que ses collègues arrivent, elle espérait d’ailleurs que le directeur avait pris connaissance de son hibou concernant la réunion et qu’il aurait l’opportunité de venir s’exprimer lui aussi. Quand il lui sembla que tout le monde fut installé, après les salutations d’usage, la jeune femme prit la parole : « Je tiens tout d’abord à excuser l’absence du Professeure Burgess : visiblement elle a du quitter précipitamment l’établissement cette nuit pour rejoindre sa fille. Elle sera a priori joignable à Ste Mangouste. Elle n’en a pas écrit plus. J’espère que nous pourrons avoir de ses nouvelles rapidement». Liu Xi avait visiblement l’air inquiète, si Morgana avait quitté sans poste sans plus de préparation c’est que sa fille devait requérir des soins immédiats. Elle espérait qu’Abigail se rétablirait vite.

« En ce qui me concerne, j’ai pu m’entretenir avec Bonnie Elsing, qui aurait a priori rédigé le message sur le mur. Elle dit n’en garder aucun souvenir, et j’ai tendance à la croire. J’ai avec moi la retranscription de notre entretien, pour plus de détails. Mais peut-être que Blake est parvenu à de meilleurs résultats à l’infirmerie ? Ah oui… » dit-elle en sortant de sa poche une fiole d’un liquide rouge. « J’ai conservé l’eau qui a servi à nettoyer les mains de l’élève au cas où quelqu’un aurait la possibilité de l’analyser. Je n’ai en revanche pas eu le temps de parler à Wendy Hastings, qui semblait avoir des choses à raconter. » dit-elle avec une moue dubitative. C’était le genre d’élève qui selon elle, avait plus envie de se raconter que d’être réellement utile à l’affaire mais il ne fallait laisser aucune piste de côté.

« Par ailleurs, un élève m’a indiqué avoir eu la sensation qu’une créature se trouvait dans la baignoire de la salle de bain des préfets, mais qu’il n’avait pas osé en parler, de peur de ne pas être pris au sérieux. » et probablement, d’être puni pour y avoir emmené sa petite amie qui n’avait a priori rien à y faire. Mais avec une salle de bain pareil, il n’était probablement pas le premier à avoir pris quelques libertés pour un rendez-vous. « Le professeur Mandrake et moi pouvont confirmer qu’il n’a pas rêvé. Je ne sais pas ce que c’était exactement. Mais elle a des crocs et elle sait s’en servir, des yeux rouges et elle a l’air de mesurer environ trois mètres. Je dois avouer que je n’ai pas grand-chose de plus à en dire… La rencontre a été brève mais intense et je n’ai pas réussi à l’immobiliser pour mieux voir… Mais John pourra sûrement vous faire part de ce qu’il a pu constater, ou peut-être Blake, en ce qui concerne la blessure ?». interrogea-t-elle ses collègues du regard. Pensant avoir fait le point sur son emploi du temps du jour, elle se tut. Elle se sentait stupide de ne pas être capable de faire ses propres déductions, mais il fallait être honnête, elle n’était pas du tout une spécialiste en créature magique, ni en monde magique au final. Dans ces moments-là, elle avait surtout l’impression d’être arrivée par erreur à Poudlard. Elle s’apprêtait à porter sa tasse de thé à sa bouche, lorsqu’elle se souvint avoir oublié un élément important… « oh…et est-ce que d’autres sont au courant pour les badges ? ».

Elle s’arrêta cette fois ayant fait le tour des points qu’elle avait à soulever. Est-ce que Mattheus en savait plus ? D’autres collègues avaient-ils eu des informations sur ses mystérieuses lettres ? Pourrait-on aller se coucher en étant un peu moins dans le flou ? Les questions se bousculaient dans sa tête. Elle prêtait maintenant toute son attention sur les informations que ses collègues voudraient bien partager.


HRP:
 


LXMD
“Demeure aussi prudent au terme qu'au début; ainsi tu éviteras l'échec” [Tao Te King]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 18/11/2018
Parchemins rédigés : 12
Points : 3
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   Dim 2 Déc 2018 - 11:06

Edward passait des journées assez complètes depuis sa prise de poste. Il réussissait à commencer à mettre en place ses cours de manière tranquille même s'il regrettait un peu de pas avoir rencontré beaucoup de ses collègues. Il n'avait pas beaucoup de temps à accorder en dehors de son cadre strictement professionnel et très naturellement, le peu qu'il avait, il préférait en profiter pour le passer avec sa fille.

A vrai dire, il avait néanmoins commencer à entendre des bruits de couloirs sur la présence d'une créature qui terrorisait les élèves. Cette histoire le rendait assez mal à l'aise. Vous pouvez vous doutez qu'avec sa propre fille se comptant parmi les élèves, il n'avait pas trop envie de rire sur ce fait. Il trouvait d'ailleurs assez étonnant que rien ne soit particulièrement fait, du moins de ce qu'il en savait, pour traquer cette chose et la chasser de l’établissement scolaire.

C'est donc ainsi qu'il apprécia grandement la convocation qu'il allait recevoir. Le professeur Armstrong proposait que les différents professeurs se rencontrent afin de discuter de ça, entre autres éléments dont le professeur de divination aurait sans doute la surprise.

Il se prépara donc pour aller au bureau du professeur de soin aux créatures magiques. Il était assez pensif sur les gens qui seraient présent. L'ancien hippie n'avait même pas le visage de tout les instituteurs en tête. Ça serait du coup sans doute un peu compliqué de s'intégrer mais bon, dans le pire des cas, il écouterais et ça serait déjà bien. De toute façon, il était là pour essayer de trouver une solution d'annihiler une potentielle menace, il se doutait bien que ça ne serait sans doute pas le bon moment pour tenter de se faire des potes.

M'enfin, une fois sur place, Edward fût assez étonné de voir que son hôte avait prévu une sorte de petit buffet.

"- Bonjour, Edward Minaro, je suis le nouveau professeur de divination pour ceux que je n'ai pas encore eût le plaisir de rencontrer. "


Après cette petite formalité, c'est assez naturellement que le brun allait se servir un petit verre de vin. Il n'était pas un poivrot mais se doutait bien que ça l'aiderait à faire passer cette petite réunion surprise à laquelle les gens n'allaient sans doute pas beaucoup rire.

La professeure MacDougall commença donc les hostilités en faisant un petit topo des informations qu'elle avait. C'était assurément très instructif mais laissait quand même une grosse partie de flou. Enfin, pour le cas d'Edward en tout cas, il n'avait pas pu comprendre les détails. C'était dommage qu'elle ait directement parlé en partant du postulat que tout le monde était déjà au courant de tout, mais il allait quand éviter de faire des remarques là-dessus, histoire de ne pas paraître désagréable. Puis de toute façon, les choses s’éclaircirait sans doute au fur et à mesure de la soirée. Pour le moment, autant rester passif et attendre les informations, quitte à passer pour quelqu'un de pas très impliqué.

Au final, le jeune homme s'en ficherait dans tout les cas que son absence de parole soit mal vu ou autre. Ce sujet lui restait à cœur et les gens n'avaient pas forcement à savoir la réelle raison. Bref, je vais laisser la place au prochain narrateur pour qu'il vous explique la suite, je me suis pas mal accaparé de temps déjà ! Je vous retrouve tout de suite après ! A plus tard les petits loups !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10503-darren-van-mastroem-vous-y-arriverez-j-en-suis-sur-il-suffit-de-persevererhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10509-darren-ton-nom-me-dit-quelque-chose-je-dois-avoir-ton-dossier-ici-laisse-moi-un-instant#223767https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10510-darren-vous-souhaitez-prendre-rendez-vous-avec-le-conseiller-d-orientation-votre-nom-s-il-vous-plaithttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10511-voliere-professionnelle-de-darren-van-mastroem

Arrivé(e) le : 20/11/2018
Parchemins rédigés : 26
Points : 5
Année : Conseiller d'orientation (37 ans)

PETIT +

MessageSujet: Re: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   Lun 3 Déc 2018 - 1:05


Time to gather ourselves

Me réunir avec mes collègues était toujours une source d'excitation pour moi.

Bon.. La raison n'était pas des plus gaies, mais au moins, cela me permettait de prouver mes talents culinaires à mes collègues. J'avais demandé l'autorisation d'accéder aux cuisines cette semaine pour pouvoir préparer quelques petites gâteries afin de préparer les fêtes de Sinterklaas. Enfin.. Sinterklaas.. Tout le monde l'appelait Saint-Nicolas ici. C'était une fête très populaire aux Pays-Bas qui se transmettait de génération en génération du côté de ma mère. Et honnêtement.. J'adorais cette fête Posé sur une des grandes tables de la salle, j'étais sur le point de finir la décoration de petits bonhommes en pain d'épices.

J'avais tenté de reproduire les caractéristiques propres à tous mes collègues. De petites caricatures aux épices, en soit. Ce n'était pas exactement pas eux mais.. Je n'avais past le temps de finioler ces derniers avant la réunion. Le plateau était séparé en trois parties. Il y avait, dans un premier temps, un petite partie avec des spéculoos un peu trop durs, qui dégageaient une odeur de cannelle assez forte, des croustillons avec de petites pépites de chocolats les garnissant, recette spéciale de grand-mère, et la touche finale : les quelques bonhommes en pain d'épices, tout en essayant de ne pas les briser en les déplaçant.

Après avoir lavé mes ustensiles de cuisines et autres plats, non sans l'aide de la magie bien entendu, je finis par prendre mon plateau dans les deux mains avant de me diriger d'un pas pressé vers la sortie des cuisines en saluant les quelques elfes de maisons encore présents. Puis, vint la douche froide. La pièce où je venais d'arriver était si ténébreuse que je n'arrivais presque pas à différencier les différents mobiliers ornant l'endroit. L'idée de me retrouver seul dans ces cachots était terrifiante. Le couloir était sombre et vide, il se faisait tard et le nouveau couvre-feu en rigueur n'aidait pas à se sentir rassurer entre les murs de l'école. Je sentais mon cœur battre plus lentement qu'à l'accoutumer. Je me faisais peut-être des films mais... Je n'étais pas aussi fort que les autres. Ni même aussi compétent. Je ne pouvais pas protéger les élèves comme le faisaient ces sorciers de renom qui habitaient l'enceinte du château. Je n'étais qu'un simple conseiller d'orientation et, à mon plus malheur, les mots ne pouvaient pas régler tous les soucis. Je n'étais même pas sûr de pouvoir me protéger moi-même.
Soudain, la surprise me fit doucement vaciller mon plateau qui brillait d'un teint blafard grâce à la petite touche de lumière venue de quelques bougies allumées. Mon pied venait de frapper dans les escaliers tandis que je marchais. Un petit spéculoos fit le grand saut, à mon plus grand malheur, avant de finir émietté par cette chute. Je fis mine qu'il ne s'était rien passé, me contentant de longer le mur pour remonter en direction du rez-de-chaussée afin de rejoindre mes collègues. Le reste du trajet était.. plus sympathique. Je me sentais à l'aise avec cette brise froide qui me faisait ressentir toutes les saveurs des mes créations culinaires, surtout la cannelle en fait. J'en avais peut-être mis un peu trop. Meh, personne ne le remarquerait.

« Verdomme ! On se les caille dehors.. Où est ce bur.. Oh. »


Je venais de trouver l'endroit de la réunion. Je passai le pas de la porte avant de saluer mes collègues présents en amenant le plateau qui apportait un côté assez festif à l'endroit assez neutre sur la grande table massive. Bien sûr, je n'avais toujours pas oublié mon paquet de réglisse habituel, le déposant aux côtés du plateau argenté.

« Bonsoir à tous et à toutes ! J'espère que tout le monde va bien, je suis vraiment heureux de pouvoir me réunir avec vous ce soir. Pour l'occasion, en sachant que les fêtes approchent, je vous ai préparés des tas de biscuits venus directement de là où je viens. »
disais-je tout en m'installant, avant de pointer mon plateau de la main afin de continuer la discussion. « Je ne vais pas trop m'étendre, mais il y a des spéculoos, des croustillons et surtout des.. Bonhommes en pain d'épices ! J'ai voulu les faire à l'image de tout le monde, alors j'espère que vous reconnaîtrez celui à votre image, ça m'a fait vraiment plaisir de les faire, j'espère que vous prendrez le même plaisir à les déguster ! »

"- Bonjour, Edward Minaro, je suis le nouveau professeur de divination pour ceux que je n'ai pas encore eût le plaisir de rencontrer. "

« Oh. C'est vrai que je vous connais un peu tous, le métier oblige, mais une petite piqûre de rappel pourrait faire du bien ! Du coup.. Pour ceux qui ne s'en souviennent pas, je me nomme Darren von Mastroëm et je suis le nouveau conseiller d'orientation, mais.. Vous pouvez juste m'appeler Darren ! Euh.. Je parle trop, encore, je vais vous laisser la parole, encore désolé ! »

Je finis en m'installant, cette fois pour de bon, sans me faire remarquer davantage, ne touchant pas aux nombreuses collations sur la table, déposant mes mains sur mes cuisses afin d'écouter la discussion entre mes collègues. Je n'avais rien à dire sur ce que disait la demoiselle, me restreignant à simple spectateur silencieux de ce débat. Spectateur attentif, cependant. J'en apprenais des informations.

Codage par Libella sur Graphiorum


Sweet sugar:
 


 
> Darren est là pour vous en #009999 ! <
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9150-wenlock-mattheus-o-presentation-100#202347https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9165-wenlock-mattheus-o-social-distorsion#202388https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9164-wenlock-mattheus-o-hello-sleepwalker#202381https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9163-wenlock-mattheus-o-hey-kids#202379https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9277-wenlock-mattheus-o-mail-express#204590

Arrivé(e) le : 01/02/2018
Parchemins rédigés : 484
Points : 7
Année : garde-chasse (36 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Hansel J. Valeska

MessageSujet: Re: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   Lun 3 Déc 2018 - 8:03



Professeurs & Personnel

« Quelques belles lignes qui transpirent les beaux mots et la poésie, une belle petite mise en bouche pour le plaisir des mirettes. »
Je n’ai pas l’intention d’oublier cette sensation. Ni même la température glacée, presque mortelle à plus d’une dizaine de mètres du Lac Noir. Ce mois de l’année qualifiait on ne peut plus correctement la situation délicate de la météo. Rien ne put jouer en ma faveur à ce moment. Si ce n’est ma connaissance des lieux, j’aurai pu y laisser ma vie si Aaron n’était pas intervenu. Je connais chaque vibration que les êtres de l’eau peuvent faire dans le lac, chaque vibration correspondant à une espèce. Mais ce qui m’a attaqué, je n’ai pas le moindre souvenir de ce genre de déplacement. J’étais censé entretenir des relations diplomatiques avec chaque espèce pourvu que je respecte leur territoire…

Je ne pense pas avoir violé quoi que ce soit en termes de relationnel, de règles. Non, cette chose c’était bien plus dangereux. Au moment où ces pensées naquirent, je donnais la lettre à Irina à Woody, mon Hibou. Poussant un bref soupire, je finis par prendre un sweat-shirt. Peinant à l’enfiler à cause de ma blessure aux côtes, j’avais confiance dans le remède de fortification des os. Ce dernier pouvait rendre bien plus solide mes cotes, c’est dans mon intérêt en tout cas. Un bandage entourait une bonne partie de ma taille. Prenant ma canne et sifflant Hylia, ma chienne sortie de son panier pour me rejoindre.

Sortant alors de la cabane désormais ensorcelée. Respirant profondément, je grimaçais très légèrement à cause de l’effet de pincement désagréable que me procurait la douleur. Il fallait que je trouve un équilibre dans ma respiration. L’intense matinée avait fatiguée mon corps, et pourtant, je comptais bien me rendre à ce rendez-vous. Marchant calmement, Hylia me suivait en marchant tout aussi doucement. Je tentais de chassais la sensation que j’ai ressenti que cette chose m’a entrainé dans les profondeurs. Un vent de violence se profile à l’horizon. Il m’est impossible de qualifier sa nature ni l’ampleur que cela prendra une fois que notre domaine sera à nouveau touché de plein fouet. Notre but est de minimiser les dégâts voir même d’empêcher cette tempête d’atteindre sa destination.

Je n’étais pas loin du lieu-dit. Pourtant je n’avançais pas, mettant mon ouïe au service de ma concentration pour écouter les premières paroles. Il y avait déjà quelques personnes. Je notais la présence de Liu Xi, d’Armstrong et deux autres personnes avec qui je n’étais pas extrêmement familier. Les nombreux propos délivrés m’offrait une vision bien plus large de la situation. Les informations livrées par Liu Xi étaient donc précieuses et me permettait alors de dresser un schéma de pensée bien plus large avec un éventail de d’actions à effectuer. Inspirant profondément, je toquais à la porte. Ouvrant alors cette dernière, je laissais entrer Hylia :

« Bonjour à tous, veuillez m’excuser, avec la température qui commence à chuter je préfère faire rentrer ma chienne, elle ne vous embêtera pas. »

Redressant mes lunettes pourpres, je demandais à Hylia de se placer dans un coin avec qu’elle ne perturbe pas cette réunion. Nous n’étions pas tous au complet, mais cette cellule de crise devait rester… discrète. Il y avait beaucoup de choses qui s’étaient déroulées ces derniers temps à Poudlard. Le domaine traversait un pan de sa vie qui allait rouvrir des plaies du passé. « Je vous ai tous entendu avant d’entrer. Pour me présenter auprès de ceux dont je n’ai eu la chance de rencontrer plus tôt, je suis Mattheus Wenlock, le garde-chasse de l’école. Cela me rassure de vous savoir présent pour dresser un bilan de la situation. » Aucun besoin de préciser ma cécité. Et pourtant il me sembla nécessaire d’établir quelques points afin de compléter les paroles de Liu Xi ou plutôt, assembler nos connaissances. C’est ainsi que l’on pourra fomenter un plan de taille. Me tournant vers la professeure de Botanique, je finis par prendre une nouvelle fois la parole.

« Je tiens à vous faire part à tous de mon bilan. Dés lors que le message a été inscris sur le mur, je suis partis enquêter au Lac Noir. J’ai demandé au professeur Armstrong, ici présent, d’enquêter dans la Forêt Interdite sur l’origine du sang retrouvé sur le mur. Si une créature de la forêt a été assassinée ou autre, il fallait prendre connaissance de cela. » Marquant une très courte pause, je n’étais pas sans savoir que j’allais devoir libérer les propos clés de mon vécu dans le Lac Noir.

« Je connais chaque vibration que provoque chaque espèce dans le Lac Noir. J’ai ressenti une vibration inhabituelle et j’ai été attaqué par quelque chose qui correspond aux dires du professeur MacDougall. Cette chose a tenté de m’entrainer dans les profondeurs et j’y serai encore si le professeur Winslow ne m’avait pas suivi pour me tirer d’affaire. » M’éclaircissant une dernière fois la gorge, j’apportais les toutes dernières informations pour conclure ma tirade.

« Sachez que ce qui m’a attaqué n’a pas été répertorié dans le registre des créatures du domaine… Si elle est là, elle s’est soit invitée, soit on l’a amené ici. Ce qu’il se passe en ce moment semble si scénarisé que je penche pour la seconde option… Aussi elle ne semble pas familiarisée avec les attaques magiques. C’est une bonne information à prendre en compte, je suppose. »

(c) DΛNDELION


child mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5702-aaron-winslow-no-need-for-the-wand-finihttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5705-aaron-winslow-relationships-never-die#132001https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5706-aaron-winslow-fiche-de-rp#132009https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5707-chris-le-facteur-volanthttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5708-le-hibou-express-d-aaron

Arrivé(e) le : 23/12/2015
Parchemins rédigés : 345
Points : 2
Crédit : Anarya
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Zach E. Thompson

MessageSujet: Re: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   Lun 3 Déc 2018 - 9:52

    Cette journée beaucoup trop longue aurait pu se terminer plus tôt, mais visiblement le mot avait été passé parmi les professeurs pour tenir une réunion de crise suite aux évènements de la journée. Après notre incident avec Mattheus, un autre était survenu avec Liu Xi et Mandrake dans la salle de bain des préfets. Ayant pu observer la finesse de la créature, il n’était pas difficile de l’imaginer se faufiler dans la canalisation reliant le lac à la salle de bain, mais ce n’était clairement pas une bonne nouvelle. Si elle ne se terrait que dans le lac, on aurait vite fait de l’isoler pour limiter les dégâts, mais si elle pouvait se déplacer dans la canalisation du château, c’était une autre histoire. Mais pour l’instant, le but était de faire un point sur ce que l’on avait pu apprendre de cette première journée de terreur. J’avais déjà pu faire quelques remarques au directeur durant le repas de midi, n’ayant par chance pas été blessé par la créature, mais un brainstorming général n’était pas de trop. Je n’avais pas non plus eu de nouvelles de Morgana aujourd’hui, j’espère qu’elle n’a pas eu également affaire à la créature. J’avais entendu certains élèves dire que Londubat avait assuré les cours de potion pour la journée, mais pas plus…

    Après le dîner, qui n’avait pas été très chargé l’appétit n’étant pas vraiment là, je rejoins le territoire du professeur de soins aux créatures magiques qui serait notre hôte pour cette réunion. Réglant quelques affaires avec des élèves sur le chemin, j’arrivais alors que la salle se remplissait déjà. Le dernier arrivant semblait être le professeur de divination, et Mattheus arriva peu après moi. Les petits nouveaux étaient en train de se présenter
    « Bonsoir à tous. Et bienvenue aux nouveaux venus. Aaron Winslow, professeur de sortilèges. »
    J’avais trop de pensées sur tout ce qu’il s’était passé pour faire des présentations plus détailles. J’observais la table où se présentaient boissons, biscuits et bonshommes de pain d’épice aux formes étranges. Après une journée comme celle-ci, mon choix se porta naturellement sur le whisky. Un peu de réconfort ne ferait pas de mal. Ce fut Liu Xi qui ouvrit le bal, expliquant d’office pourquoi Morgana n’était pas là. Il suffisait de la connaître un peu pour deviner qu’il s’était passé quelque chose avec sa fille. Je lui enverrai une lettre rapidement pour en savoir un peu plus.

    Elle nous donna donc un résumé de son entretien avec la présumée coupable du message, Bonnie. Malheureusement, elle n’avait pas l’air de pouvoir nous donner de détails, que ce soit effectivement elle ou non. Et si elle a subi un quelconque sortilège ou bu une potion pour lui faire oublier son acte, il était peut-être un peu tard pour en détecter les traces. Par contre, information intéressante, elle avait un échantillon qu’on pourrait analyser.
    « Je suppose que Morgana serait la plus à même de réaliser ce genre d’analyse. Quand on en saura plus sur son départ, peut-être qu’on pourra lui demander un coup de main. Sinon, peut-être que Blake pourrait s’en occuper, ça doit être dans son domaine d’expertise des analyses sanguines ? »
    Après tout, il travaillait en milieu médical, on pouvait espérer que sa formation lui permettrait d’en faire quelque chose. Si on pouvait tirer quelque chose de ces échantillons, ce serait sûrement un gros plus dans notre compréhension des évènements.

    Vint ensuite le sujet fatidique de cette créature aquatique. J’avais pu observer quelques détails pendant notre affrontement, mais elle restait parfaitement mystérieuse. Aussi, j’attendais avec impatience le discours de Liu à ce sujet pour savoir si elle en savait plus. Mais outre l’information des crocs, qui confirmait que quand elle m’a chargé elle comptait me croquer à quelque part, il n’y avait rien de particulièrement nouveau. Je suppose qu’avec Mattheus, on avait eu une rencontre un peu plus… proche avec la créature. Ce dernier se lança d’ailleurs dans la foulée dans le résumé de notre incident à nous. Une fois son résumé fait, et son analyse sur sa réaction à la magie donnée, je buvais une nouvelle gorgée de whisky avant de compléter.
    « En effet, on a eu une recontre assez proche avec elle. J’ai eu la même idée d’aller voir au niveau du lac, et les cris d’Hylia ici présente m’ont alerté que quelque chose n’allait pas. » je pointais du pouce la chienne de Mattheus. « Matt était ligoté par la créature. Après l’avoir un peu gênée dans son œuvre elle a foncé sur moi. Elle est très agile dans l’eau, sans grande surprise, aussi de sa forme je n’ai pu voir que ce que Liu Xi a déjà décrit, un corps assez élongé, d’environ 3 mètres. Cela étant, je pense qu’elle doit avoir des bras ou quelque chose du genre, je doute, et au pire les experts ici présents me contrediront, qu’un corps de 3 mètres enroulé autour d’un corps adulte ait encore suffisamment de degré de mouvement pour l’entraîner sous l’eau trop aisément. »
    Mais là, c’était une simple hypothèse. S’il s’agissait d’un corps serpentin, même avec seulement deux tours autour du torse de Matt, cela ne laissait qu’un mètre pour le tirer. Ca me semblait léger. Mais il y a plus important à noter.
    « Comme l’a dit Matt, quand j’ai utilisé un sort sur elle, elle a fui. Même si c’est quelqu’un qui l’a amené ici, elle a donc encore un instinct assez sauvage. Toutefois, je me dois de noter que le sortilège d’immobilisation que je lui ai lancé n’a tenu que quelques instants, ne me permettant pas de pouvoir mieux voir son corps. Il n’est donc pas à exclure que l’on ait affaire à une créature dotée d’une certaine résistance magique, ce qui est important à garder en tête si on doit de nouveau l’affronter. »
    Voilà qui terminait mon analyse de la créature. Ce n’étaient là que des observations de ce qu’il s’était passé dans le lac, et je ne pouvais malheureusement pas en tirer des idées sur la nature même de la créature. J’aurais pu la poursuivre, mais la priorité à ce moment-là avait été de s’en tirer tous les deux.
    Et une fois que tout le monde avait fait le tour de la créature, le sujet des badges, après une nouvelle gorgée.
    « J’ai vu ces badges en début d’année oui, mais plus personne n’en porte maintenant. Une mode étrange, certes, mais je n’ai malheureusement pas d’informations particulières à ce sujet. »




   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 218
Points : 4
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   Lun 3 Déc 2018 - 12:03

Le professeur Mandrake arriva à la réunion avec un léger retard. L'ex-Auror avait passé une bonne partie de sa journée à la correction de ses copies et il avait également profité de son temps libre afin de vérifier l'enchantement qu'il avait placé pour protéger l'entrée de la salle de bain des préfets. Même s'il était sur de sa solidité John ne voulait pas qu'un autre incident se produise, même si après l'attaque de Liu peu d'élèves oseraient encore s'approcher de cette maudite baignoire. Le professeur avait également vérifié ses différents coffres et placards qui renfermaient les créatures de ses cours. L'Inferius ne représentait en soi aucune menace directe, puisqu'il n'obéissait qu'à lui. Il aurait été difficile pour un intrus de modifier le sortilège de contrôle qui imposait le calme au mort. John avait un moment pensé à son Epouvantard et vu le chaos dans sa salle de classe avec l'évènement Jade/Jayden il n'était pas impossible qu'on est posé quelque chose dans l'armoire ou provoqué un dérèglement dans la mise en place de son cours... Mais encore une fois choux blanc! Si l'Epouvantard pouvait prendre une apparence de monstre aquatique comme bien d'autres formes, il était impossible que tous les adultes aient eu la même vision. Celle de John aurait littéralement séché la baignoire en quelques secondes. Donc, de ce côté-là aucun problème. Le Détraqueur étant sous bonne garde pour son cours et renvoyé auprès du ministère à l'issu de la leçon impossible qu'on l'est utilisé. Ses caractéristiques ne correspondaient pas non plus. N'ayant aucune créature aquatique pour son cours John pouvait confirmer que l'on n'avait pas touché à ses affaires. Quelqu'un l'avait amené au lac. Il y avait peu de chances qu'on se soit servis de ses sujets de cours, mais le professeur avait préféré écarter cette éventualité bien faible.

Lorsqu'il entra dans le bureau du professeur Armstrong, plusieurs de ses collègues étaient déjà arrivés. Le professeur Winslow, MacDougall, Armstrong lui-même ainsi que Mattheus étaient là. Il y avait également des nouveaux arrivants. Le conseiller d'orientation et le professeur de divination. John ne les connaissait pas. Il s'approcha pour les saluer sommairement, leur serrant la main pour ensuite concentrer son attention sur la conversation qu'il prenait en cours de route.


- Professeur Mandrake, Défense contre les forces du mal. Il s'adressa ensuite à ses collègues pour justifier son retard.- Désolé pour mon retard, j'effectuais quelques vérifications. Infructueuses, malheureusement.

John resta silencieux, écoutant les différents comptes rendus de la situation. John adressa un léger signe de tête à Liu, rassuré de voir que sa blessure n'était pas trop grave. Elle avait perdu pas mal de sang et la morsure était assez grosse... Heureusement, il y avait eu plus de peur que de mal. Ils n'avaient pas été les seuls à être attaqués par la créature. Mattheus et Aaron avaient affronté ce qui semblait être le même monstre au niveau du lac. Bien que Mandrake est une confiance totale envers Mattheus et ses connaissances sur le sujet, l'idée d'aller explorer le lac malgré sa cécité le laissait perplexe... Une prise de risque qui aurait pu se terminer tragiquement si son collègue professeur de Sortilèges n'était pas intervenu. Les suppositions allaient bon train, mais pour l'instant aucune certitude sur la créature aquatique qui s'était introduite jusque dans l'école. John n'avait pas de quoi faire le fier non plus puisqu'il avait été incapable de la sortir de l'eau ou de la blesser. Sa priorité à ce moment-là avait été de porter assistance à sa collègue. Un choix logique, mais il aurait peut-être fait autrement quelques années en arrière... Sa collègue faisait un appât de choix. Au moins, on sait que la créature n'a pas peur des humains. Elle a une bonne résistance à la magie, mais elle ne cherche pas non plus à s'y frotter. Le sortilège dans l'eau du bain ainsi que celui du professeur Winslow avaient suffi à la faire lâcher prise. Ce qui semblait étrange c'est que le monstre n'était pas répertorié... Peut-être que les habitants du lac pourraient nous éclairer?

- La salle de bain est protégée par un sort que j'ai posé après l'incident. Normalement rien ne devrait pouvoir en sortir et personne ne peut y entrer. Sa seule chance d'accès à la baignoire était bien évidemment les tuyaux d'évacuation. Il serait bon de condamner ou en tout cas d'apposer des protections supplémentaires sur les conduits pour au moins éviter d'autres incidents dans l'enceinte de Poudlard.

John lorgna un moment le buffet ou se trouvait les bouteilles d'alcool, mais il se souvint rapidement du regard réprobateur d'Aurora... Il ne se sentait pas fier de ça, aussi il se ravisa et se contenta de sa fiole de médicament. Celle-là, hors de question de la jeter au loin. Il donna un léger coup de baguette pour récupérer un verre ainsi que de l'eau et il prit son médicament naturellement. C'est dommage, ça apportait pourtant au cognac ce goût légèrement fruité...

John porta son attention sur Armstrong ainsi que sur Mattheus. L'un était un expert en créatures magiques, auteur de nombreux ouvrages et l'autre un ancien Auror bien plus compétent que lui et également féru d'animaux du monde de la sorcellerie. Il ne voyait pas meilleurs experts pour compléter l'analyse du monstre marin.


- Je pense que les plus à même d'identifier la créature, c'est vous monsieur Armstrong, et vous monsieur Wenlock. Même si votre aventure au bord du lac s'est terminée... fâcheusement, les créatures peuplant le lac ne sont pour la plupart pas nécessairement fermées au dialogue. Peut-être que le directeur pourrait arranger une rencontre avec les habitants du lac? Ce fut le cas pour l'organisation du tournoi des 3 sorciers avec Dumbledore. Nous obtiendrons sans doute plus d'informations sur la créature, surtout s'ils ont eux aussi subi des pertes ou des gênes dans leur foyer.

John porta ensuite son attention sur Liu, qui avait abordé en début de réunion la situation vis-à-vis de Bonnie et Wendy. Si l'une ne payait pas de mine et faisait preuve de bonne volonté en cours, l'autre avait la réputation d'être insupportable... Est-ce qu'il y avait quelque chose à creuser du côté des élèves? John souhaitait s'en assurer une bonne fois pour toutes.

- Concernant miss Hastings... Je pense qu'on s'accorde tous à dire que ce serait une perte de temps. Elle aime s'accorder de l'importance et ramener la couverture à elle. Mais dans le cas de miss Elsing...

John se doutait bien que sa proposition allait lancer un débat un peu tumultueux aussi il marqua une pause avant de se lancer.

- Le veritaserum, si vous en avez fait usage n'a rien donné? Auquel cas j'ai une autre proposition à vous faire. Le sortilège de l'Imperium.

Il s'attendait bien à recevoir quelques invectives, mais il fit au mieux pour ignorer les critiques et il interpella Mattheus.

- Il serait stupide d'imaginer un seul instant que le Ministère n'a pas recours à des méthodes non conventionnelles pour obtenir des informations. Après Voldemort, après Blackman... Tous les moyens sont bon et je voudrai attirer votre attention sur le fait que non seulement des professeurs ont été agressés au sein même de l'école, mais aussi qu'à l'heure actuelle si nous n'identifions pas la menace, l'école et tous ses occupants sont toujours en danger de mort. Vous savez comme moi, monsieur Wenlock que nous n'avons pas toujours été des enfants de choeur avec les mages noirs, cependant cela nous aura permis de prévenir nombres de menaces. Le sortilège de l'Imperium pourrait réveiller quelque chose chez miss Elsing nous permettant de retracer son parcours jusqu'à l'inscription. Elle ne s'en souvient peut-être pas, mais son corps lui a bien du se rendre quelque part, ou rencontrer quelqu'un.

Cela a été un long sujet de désaccord avec Mattheus au Ministère. John ne rechignait pas à se salir les mains avec les mages noirs en captivité, et bon nombre de méthodes peu appréciables étaient utilisées sur eux afin de leur faire cracher le morceau. C'était un moindre mal selon lui, qui permettait de récupérer des informations capitales pour combattre les sorciers maléfiques. Peu importe que les prisonniers hurlent, peu importe que les prisonniers supplient, cela ne s'arrêtait qu'une fois que les Aurors obtenaient leurs infos. Ce n'était clairement pas du thé et une épaule compatissante qui leur déliait la langue dans les cellules d'Azkaban.

- Je ne parle pas de torture, je parle simplement d'une suggestion un peu plus poussée. C'est une élève et on ne peut pas se permettre de procéder comme avec un mangemort, mais imaginons un seul instant qu'elle soit encore sous l'emprise de quelqu'un ou quelque chose, on ne peut pas la laisser parcourir librement l'école sans être sur à 100% qu'elle ne détient pas d'autres informations.

John ne souhaita pas réagir au sujet des pin's évoqués par son collègue, il nourrissait certains doutes, mais il n'avait aucune certitude. Un club étudiant? Ou quelque chose de plus menaçant...? Ces élèves devaient être surveillés le temps que les choses se calment. Mais pour l'instant cela ne nécessitait aucune intervention particulière puisqu'il n'y a pas eu jusqu'à preuve du contraire de débordements liés à ce groupe.

Spoiler:
 




" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10279-a-journey-into-history-professeur-aurora-joneshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10302-professeur-aurora-des-liens-des-histoireshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10341-professeur-aurora-la-grande-et-la-petite-histoirehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10305-professeur-aurora-courrierhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10306-professeur-aurora-courrier-express

Arrivé(e) le : 24/09/2018
Parchemins rédigés : 127
Points : 5
Année : Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice des Poufsouffle

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Gretel Valeska

MessageSujet: Re: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   Lun 3 Déc 2018 - 15:10


Putting Safety First


La journée avait été riche en émotions pour tout le monde. Après le message apparût dans la matinée, les professeurs avaient réussi à se mettre d'accord sur les mesures de sécurité à prendre. Certains s'étaient occupé de surveiller les élèves, tandis que les autres étaient partis à la recherche de la mystérieuse menace. A ce stade, Aurora n'avait guère eût le temps de faire plus que de gérer sa maison. Les élèves de Poufsouffle avaient été ramenés dans leur salle commune mais, sans l'aide de ses préfets, elle aurait sans doute été débordée par l'avalanche de questions. Au terme des deux heures dites, il avait été temps de renvoyer chacun en cours et elle avait elle-même fait cours comme si de rien n'était, en essayant de donner un semblant de normalité à cette journée qui en était loin.

Car, les choses étaient certes différentes désormais. Une menace en lettre de sang, une élève manipulée, et des professeurs attaqués? Le scénario avait des airs de déjà-vu très inquiétants. Aussi Aurora n'avait-elle pas traîné pour s'en mêler. Elle avait aussitôt envoyé quelques hiboux à des connaissances pour les interroger sur d'éventuelles créatures qui auraient pu envahir Poudlard, puis accusé réception du message de Nathanaël.

Le soir commençait à tomber lorsqu'elle avait pris la direction du bureau de son ami d'enfance. Une réunion entre professeurs, une première pour elle. Il y avait, comme elle, de nouvelles têtes, et d'autres plus familières. Mais surtout, elle espérait, de quoi prendre de bonnes décisions.
Juste avant qu'elle ne rentre, le Garde-Chasse, Mattheus, entra avant elle, et elle posa rapidement une main sur son épaule accompagnée d'un "bonsoir" afin qu'il ne soit pas surpris de l'entendre arriver derrière lui. Elle pouvait au moins se féliciter d'avoir gardé ses talons, ignorant l’acuité auditive de son collègue.

Elle salua les professeurs déjà présent d'un signe de tête, ne voulant pas interrompre Mattheus qui, justement, avait commencé à parler. Elle alla se mettre à côté de Liu Xi, avisant du regard la table richement préparée par Nath. Au moins, le lieu était accueillant, malgré le sujet déprimant. Seul bémol, une très légère odeur de tabac. Aurora, qui avait arrêté de fumer il y a plusieurs années, vit le paquet, mais se contenta de l'ignorer pour reporter son attention sur ses collègues. Elle murmura un "ça va?" à l'attention de Liu Xi, ayant appris pour sa blessure, elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour son amie.

Elle écouta attentivement le récit du garde-chasse, puis du professeur Winslow, tout en songeant que cela aurait pu être pire si ça avait été des élèves et non deux professeurs qui s'y étaient rendus... Le Lac Noir serait désormais à condamner, et sérieusement s'ils ne voulaient pas que des imprudents s'y aventurent. Elle avait gardé le silence jusque-là, mais les descriptions des deux hommes, ainsi que celle donnée par Liu Xi, la faisaient réfléchir à toute allure. Les bras croisés, elle se passait l'index sur les lèvres, son tic lorsqu'elle réflechissait.

C'est alors que John intervint, non sans s'être présenté. Aurora avait noté son regard vers l'alcool entreposé sur la table, et froncé elle-même les sourcils. Pas maintenant, John, semblait dire son regard lorsqu'elle croisa le sien. Elle ne pouvait en vouloir à Nathanael d'avoir proposé quelques remontants (certains professeurs en auraient sans doute besoin), mais elle espérait que John, lui s'abstiendrait.

Elle l'écouta dérouler son récit, puis son avis sur la question.
Aurora fut peut-être l'une des rares personnes dans la pièce à ne pas être choquée par sa proposition d'utiliser l'Imperium. Elle prit même le temps de se servir un verre d'eau tandis qu'il continuait de dérouler ses arguments. Après tout, elle avait fréquenté John alors qu'il travaillait encore pour le ministère en tant qu'Auror. Elle n'avait jamais approuvé les méthodes du ministère vis-à-vis des criminels, même si généralement, elle lui avait épargné son opinion. Mais dans ce cas de figure, elle eût l'impression d'entendre l'Auror parler, et non un professeur. Sans l'interrompre, elle le laissa dérouler son argumentaire aux collègues certainement surpris, voire choqués.
Cependant, elle intervint sitôt qu'il eût terminé.

- Il en est hors de question, déclara-t-elle très calmement. Le sortilège de l'Imperium reste un sortilège impardonnable et illégal, John. Et nous ne parlons pas d'un mage noir mais d'une élève mineure. Je ne nie pas que la situation est certes grave, mais nous n'avons ni le droit ni l'autorité nécessaire pour exercer cette méthode ici. En outre, je pense que cette méthode serait extrêmement agressive pour être utilisée sur mademoiselle Elsing, et il serait dommage que nous envoyons nous-même une élève à Sainte Mangouste à ce stade.

Elle posa son verre, et son regard croisa rapidement celui d'un des nouveaux professeurs, auquel elle fit un léger hochement de tête, non sans reprendre un sourire naturel.

-Pardon, pour ceux que je n'ai pas eu le plaisir de rencontrer, je suis Aurora Jones, professeure d'Histoire de la Magie. Pour reprendre les propos de Liu Xi, je pense qu'il faudrait au moins interroger mademoiselle Hastings, ne serait-ce que pour nous assurer que nous n'ayons rien manqué. Je pense également qu'elle cherche probablement à se faire remarquer, mais elle ou ses camarades de dortoir auront peut-être relevé un changement chez mademoiselle Elsing dans les jours précédents qui pourraient nous donner des indices sur comment elle a été manipulée. Quant à Mademoiselle Elsing elle-même, John a peut-être raison... Même si elle a oublié, son esprit a peut-être un indice sur le véritable coupable. Mais je maintiens mon objection quant à l'utilisation de l'imperium. Pourquoi ne pas tenter une méthode plus douce comme la légilimancie? Il me semble que nous avons quelques practiciens dans l'école?

Le départ du professeur Burgess tombait mal, mais personne ne pouvait lui en vouloir si c'était pour des raisons familiales. Aurora espérait cependant qu'ils pourraient trouver quelqu'un d'autre à Poudlard pour les aider dans cette tâche, car pour le moment, l'esprit de la jeune serpentard restait une de leurs seules pistes sérieuses.
En parlant de pistes, elle décida d'aborder un autre point qui lui était venu en écoutant le professeur Winslow et Mattheus parler.

- Je souhaiterais juste ajouter une chose, ajouta-t-elle avant que quelqu'un d'autre ne prenne la parole. D'après vos descriptions faites de la créature, je sais que vous avez mentionné que rien de connu ne semble correspondre mais... Qu'en est-il du Calmar Géant? C'est une créature mystérieuse du Lac, mais ce calmar est mentionné dans la quasi-totalité des écrits sur l'école, et à mon époque il se montrait parfois à la surface du Lac. Et physiquement, cela pourrait correspondre non?

C'était le côté rat de Bibliothèque qui avait parlé, mais Aurora repassait en mémoire tous les écrits qu'elle avait pu lire sur Poudlard et le Lac, et le Calmar avait tiqué dans son esprit en écoutant les récits de ses collègues. C'était à priori une créature dépourvue de magie, mais cela ne la protégeait pas d'une éventuelle manipulation extérieure. En outre, le Lac était assez profond pour qu'elle puisse s'y cacher aisément, et la bête était assez "souple" physiquement pour pouvoir passer parmi le plus gros des canalisations de Poudlard. Aurora se rappelait le chapitre mentionnant le Basilic de Salazar Serpentard, et si un reptile aussi énorme pouvait passer par les canalisations, le Calmar en était potentiellement capable aussi!

Pensée intérieure d'Aurora :
 


Codage par Libella sur Graphiorum



Loving, Remembering, Never Forgetting

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9087-avril-june-stagiaire-psychologuehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9094-avril-june-besoin-d-une-psyhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9097-les-rp-de-vrilhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9099-boite-aux-lettres-d-avril-junehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9100-lettres-express-d-avril-june

Arrivé(e) le : 21/01/2018
Parchemins rédigés : 249
Points : 3
Crédit : Haley scott28 - Beylin
Année : Stagiaire en Psychologie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   Mar 4 Déc 2018 - 4:22

Si Avril se rendait au bureau de Nathanaël aujourd'hui, ce n'était pas pour flirter. Le professeur avait envoyé une lettre à tous les membres du personnel afin de se réunir et discuter des derniers événements du château. Avril était inquiète. Elle avait vu le message sur le mur avant qu'il ne s'efface. Elle avait vu le mot du Directeur qui expliquait que certains professeurs s'étaient faits attaquer. Non, elle n'était pas inquiète. Elle avait peur. Etait-elle la seule à voir un lien avec le Basilic qu'Harry Potter avait affronté des années auparavant ? Ce n'était pas la première fois que Poudlard se faisait attaquer par une créature. Il y avait déjà eu une élève morte suite à cela, devraient-ils de nouveau en passer par là ? Ne devraient-ils tout simplement pas fermer l'école le temps de trouver la créature et de remettre les choses en place ? C'était la chose la plus censée à faire et pourtant, le Directeur ne semblait pas vouloir évacuer l'école.

Il faisait froid. Portant un gros manteau chaud, Avril arriva finalement au bureau de Nathanaël. Il y avait déjà du monde et chacun alla aux présentations. Avril resta dans un coin du bureau, lançant un regard inquiet au professeur avant de se présenter à son tour. Il est vrai qu'elle n'avait pas encore eu le temps de rencontrer tous les nouveaux professeurs. Il s'agissait là de bonnes circonstances pour le faire, n'est-ce pas ? ...

Avril June, stagiaire en psychologie.

Il n'y avait pas besoin d'en dire plus, ils n'étaient pas là pour faire copains-copains mais bien pour en apprendre plus sur cette créature et sur ce qu'il était convenable de faire. Pourtant, il y en avait bien quelques uns qui s'étaient ramenés avec de la bouffe et qui en semblaient ravis... Comme quoi, les inquiétudes n'étaient pas toutes les mêmes. Avril resta debout, croisant les bras et s'appuyant sur le mur. Elle n'avait aucune information, elle ne voyait pas comment elle pourrait aider ses collègues. Elle était venue pour se tenir informée et pour savoir exactement ce qu'il était convenu de faire ici. Avril ne s'était même pas servi un verre, elle restait en retrait, se sentant presque de trop ici. Pour quelqu'un qui était au centre des élèves, elle faisait partie de ceux qui ne savaient presque rien sur les événements. Liu prit la parole et Avril eut un temps pour s'inquiéter pour Morgana. Elle lui enverrait une lettre, ne serait-ce que pour savoir comment se portait Abigail. Elle aimait tellement sa fille, la cracmole espérait de tout coeur que celle-ci n'ait rien de grave.
La discussion se tourna finalement sur le sujet du soir. En effet, plusieurs professeurs s'étaient effectivement fait attaquer par la créature : Liu, John, Matt et Aaron. Si la jeune femme avait déjà appris que la jeune Bonnie était l'auteur du message et qu'elle n'avait aucun souvenir quant à cela, elle apprenait cependant que la créature était bel et bien passé à l'acte. Megan lui en avait déjà fait allusion, l'ayant croisé dans la salle de bain des préfets. Liu le confirma d'ailleurs, sans vraiment mentionner de nom mais le rapprochement se fit rapidement. Au fur et à mesure des témoignages, Avril sentit des frissons la parcourir. Elle fermait les yeux, de temps en temps, pour s'obliger à respirer calmement et ne pas céder à la panique. La créature était là. La créature attaquait. La créature était là. Comment parvenaient-ils tous à rester calme ?
Finalement, ce sont les mots de John qui la firent plus réagir. Il n'était pas sérieux ? Bien sûr qu'il fallait en savoir plus sur la jeune Bonnie, mais de là à en arriver à ça ? Heureusement qu'Aurora avait des idées plus claires.

Je suis assez d'accord avec Aurora... Ce n'est qu'une élève qui doit être encore plus effrayée de tout ça que nous. Elle ne se souvient de rien, imaginez un peu la situation dans laquelle elle se trouve ? Tout le monde a déjà dû la questionner, tout le monde est sur elle et les rumeurs vont déjà bon train sur son dos. On pourrait peut-être essayer de calmer les choses en tentant la légilimancie. Je suis sûre qu'elle veut en savoir autant que nous sur cette nuit, si ce n'est pas plus. Il n'y a pas besoin de passer par des méthodes plus lourdes.

Les suppositions sur la créature allaient bon train. Avril détestait les animaux. Si elle ne les appréciait guère avant la croisière avec Blackman depuis, elle en avait même peur. Autant dire qu'elle ne pouvait pas vraiment aider ses collègues sur ce point. La description d'Aurora, Aaron et John lui fit tout de même froid dans le dos. Matt ajouta qu'il s'agissait sûrement d'une créature importée spécialement pour l'occasion au château : Joyeux Noël... Aurora finit par émettre l'hypothèse du Calmar.

S'il s'agit d'une créature qui passe dans les tuyaux, le Calmar ne serait pas trop gros ?

Il s'agissait ici d'une véritable question. Elle n'en avait aucune idée, pure curiosité.


Codage par Libella sur Graphiorum



Vivre peu mais vivre bien
Crois en toi, aie espoir, la vie est courte, ne perds rien, aime tes amis, amuse-toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 01/06/2018
Parchemins rédigés : 78
Points : 5
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   Jeu 6 Déc 2018 - 6:17



L'ensemble des professeurs.


Time to gather ourselves.






Il était évident que cette journée allait rester dans la mémoire de l'allemand. Le pire cauchemar de Rufus lui était apparu toute la matinée : et si Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom était de retour ? Et si la chambre avait été à nouveau réouverte ? Cela était, en théorie impossible puisque le professeur avait été présent lors de la fin du Seigneur des Ténèbres. Il avait assisté à tout. Pourtant le doute subsistait dans son cerveau, et celui-ci n'avait fait que s'amplifier depuis que les néo-mangemorts le sollicitaient fréquemment et qu'il avait été, à de nombreuses reprises, menacé chez lui. On l'accusait de ne pas soutenir sa propre lignée de sang. Bon sang, mais dans quel monde étaient-on pour revenir à des luttes de sang ? Rufus avait tellement étudié les guerres chez les moldus qu'il ne connaissait que trop bien les conséquences de tels conflits.

Il avait passé la matinée à rassurer les élèves, à les accueillir dans son bureau au besoin, d'offrir cafés et chocolats chauds pour tenter de détendre un peu les étudiants.Mais rien n'y faisait, chacun était perturbé et pour certains, terrorisés à l'idée d'un retour de Blackman. Rufus se faisait du soucis pour les nés-moldus plus que pour les sang-mêlés. Si jamais la chambre se rouvraient ou si Blackman refaisait surface, ils seraient les premiers visés. Mais pour l'allemand, il était hors de question que l'on touche à un seul cheveux de ces gamins.

Dans la journée, après l'invitation - on ne peut plus étrange - du Professeur Armstrong, Wolffhart se décida à se rendre à son bureau, comme tous les autres collègues visiblement. Il entra alors discrètement.

- "Bonjour. Pardonnez mon retard, certains élèves étaient encore visiblement bien secoués. Et d'après ce que je viens d'entendre, il semblerait que ce soit légitime... Je suis Rufus Wolffhart, professeur d'étude des moldus. " - fit-il en s'efforçant de rester calme.

Plus il écoutait les récits de chacun, plus il se sentit défaillir. Il devait sans doute être blafard.

- "Au sujet de Mademoiselle Elsing, il vaudrait mieux que son... interrogatoire.. se passe dans le plus grand des calmes et surtout en douceur. Je pense qu'elle doit déjà être assez secouée par ce qu'il vient de lui arriver. Procéder d'une manière brutale ne ferait qu'empirer la chose. " - dit-il en jetant un regard au professeur Mandrake.

Il prit un fauteuil et s'installa difficilement, grognant lorsque sa hanche le fit souffrir. Posant sa canne à ses côtés, il ne put s'empêcher d'évoquer un sujet difficile.

- "Pensez-vous, tout de même, que cette créature n'ait pas été DÉJÀ dans l'école ? Je pense que certains verront très bien ce à quoi je fais référence. Imaginez que la créature fusse enfermée dans un quelconque cachot et qu'une main mal avisée l'ai aidée à se libérer ? Ce n'est qu'une hypothèse mais c'est une piste qu'il faudrait peut-être étudier." - dit-il.

Après tout, cette théorie n'était peut-être pas si stupide. D'expérience, l'allemand savait que l'école renfermait des créatures ou des sortilèges aussi dangereux qu'incroyables.

- "Et par ailleurs, quelle est cette histoire de pins ? J'ai effectivement vu certains étudiants en porter. Je n'ai pas eu a faire à eux durant mes cours... A moins que ceux-ci ne les retirent lorsqu'ils se présentent ? "

Cette histoire de pins rouge ne l'avait pas, initialement, perturbé plus que cela. Mais maintenant que certains en parlaient...

- "Quoi qu'il en soit, nous devons assurer la protection des élèves avant toute chose. Avec les fêtes de Noël il y aura moins d'étudiants dans l'école et il sera bien plus facile d'enquêter pour ceux d'entre-nous qui restent.".

Rufus soupira. En baissant son regard, il remarqua que sa main droite tremblait. D'un geste sec il la glissa dans ma poche de son gros gilet de mailles brun. Depuis la bataille finale à Poudlard, la main qui avait tenu sa baguette face à aux mangemorts se mettait à trembler lorsque l'allemand avait un mauvais pressentiment. Il espérait alors que personne ne l'ait remarquée.




(c) crackle bones



you know what ?
A people without the knowledge of their past history, origin and culture is like a tree without roots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9623-nathanael-e-armstrong-professeur-de-scmhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9638-professeur-nathanael-e-armstrong-demande-de-liens#210643https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9637-nathanael-e-armstrong-demande-de-rphttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9636-boite-aux-lettres-du-professeur-n-armstronghttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9635-hibou-express-du-professeur-n-armstrong

Arrivé(e) le : 08/05/2018
Parchemins rédigés : 198
Points : 20
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   Ven 7 Déc 2018 - 13:50

   
Time to gather ourselves




La pression ? Oui c'était à peu près cela que le jeune homme ressentait à mesure que les minutes défilaient, e rapprochant chaque fois un peu plus de l'heure fatidique où tous ses collègues seraient rassemblés ici. Non il ne stressait pas pour le simple fait de devoir parler en public, ce pan-là de sa personnalité avait disparu depuis longtemps, mais il stressait de devoir dévoiler à tous les informations maintenues cachées jusqu'à maintenant. Serait-il jugé et puni pour un tel manquement, pour de telles cachotteries ? Il l'aurait sans doute bien mérité mais il n'avait nul besoin de tirer des plans sur la comète, d'ici quelques courtes minutes il serait très clairement fixé sur le sujet. Toujours assis au bord de la fenêtre, sa cigarette à présente éteinte par la petite brise qui s'échappait de l'ouverture, le jeune homme accueillit enfin avec un petit sourire discret chacun de ses collègues, réalisant par la même occasion qu'il n'en connaissait pas une bonne partie. Certes il y avait John et Mattheus, Aurora ne tarda pas à se pointer également, mais le reste ? Inconnu au bataillon, ce qui ne manqua pas de rappeler au globe-trotteur à quel point il avait une sacré tonne de travail pour rattraper son retard sur le plan social. Après tout connaître ses collègues, n'était-ce pas la base pour établir tout bon environnement de travail? Effectivement, il n'avait pas fini de bosser sur ce domaine.
Alors que tous ou presque semblaient présents, qu'ils s'habituaient à leur nouvel environnement et commençaient à se présenter, Nathanael tint à en faire de même. Toujours assis sur le rebord de la fenêtre non loin de la cheminée, là où tous pourraient le voir sans avoir à se tordre le cou, il jeta un coup d’œil aux quelques friandises amenées par ses collègues et décida de les laisser tranquilles pour le moment. Il allait devoir garder l'esprit clair et c'était pour cette même raison qu'il ne toucherait pas à l'alcool avant la fin de cette réunion.

- Merci à tous pour votre présence dans un délai aussi court. Pour ceux qui ont le plaisir de ne pas encore me connaître, je suis Nathanael. Le professeur de soins aux créatures magiques.

Il resta donc à l'écart par la suite, écoutant les uns et les autres échanger leurs informations concernant le fameux message dont tout le monde parlait encore et, surtout, de la façon dont ils pourraient démasquer le coupable. L'espace d'un instant il voulu faire entendre sa voix contre l'usage d'un sortilège impardonnable pour des raisons évidentes mais il se retint, certain que les voix de ses autres collègues seraient suffisantes pour laisser cette idée de côté pour le reste de la réunion. Ils avaient tous leur petit idée mais à quoi pouvait-il servir là-dedans ? Il était bien loin de sa zone de confort, bien trop loin mais fort heureusement il fut rapidement ramené à la discussion lorsque la bête fut évoquée. Se levant de son coin pour aller chercher un petit carnet d'illustrations, répertoriant en de simples et réalistes images toutes les créatures magiques connues de ce monde, le jeune homme les passa en revue alors que l'idée d'un calma était évoquée. Possible ? Oui, mais pas dans le cas présent car un calmar n'avait pas de crocs.

- Un serpent de mer.

Oui il avait été silencieux pendant un petit moment si bien qu'on aurait très bien pu oublier sa présence, comme lui seul savait si bien le faire, mais il était toujours bien là. Silencieux. Observateur. Attentif.

- Un serpent de mer pourrait correspondre. J'ai dans l'idée d'y retourner demain pour m'en débarrasser, ceux qui veulent m'y accompagner sont les bienvenus. Par contre, pour éviter que la créature ne se cache dans les canalisations de Poudlard, je soutiens l'idée d'apposer quelques sortilèges de protection.

La seconde phrase aurait pu être prise pour un tour de force, pour un moyen de se mettre en avant mais ceux qui connaissaient vraiment le jeune homme, comme Aurora par exemple, savaient très bien que ce n'était pas le cas. Il n'y avait pas de vantardise dans sa voix mais un calme olympien lié à l'évocation d'un simple fait : il retournerait au lac, point à la ligne. Tous les soutiens seraient les bienvenus car il n'était pas assez arrogant pour réussir seul là où deux avaient été impuissants, mais en évoquant son action futur il commença à forger sa résolution. En effet lorsqu'il plongerait dans le lac ce ne serait pas pour capturer la créature comme il pouvait le faire d'habitude, mais bien pour la tuer afin d'écarter tout danger. Il n'aimait pas cette idée mais n'avait guère le choix.
Bientôt il laissa donc la conversation dévier sur d'autres sujets et, finalement, son estomac se noua lorsque les badges furent mentionnés. Était-ce le moment ? Celui de lever le voile et de s'attirer les foudres de ses collègue ? Oui, il ne pouvait pas garder ces informations pour lui plus longtemps. Raclant sa gorge pour attirer l'attention de ses collègues, prenant une profonde inspiration pour se donner du courage, le jeune homme déclara assez calmement :

- J'ai...peut-être omis de vous faire part de quelques informations, concernant ces badges et le reste.

Omis ? Caché serait plus exact et pourtant, alors qu'il se dirigeait vers la table pour attraper son briquet, le jeune sportif ne mentionna pas une seule fois son collègue, John. Pourquoi ? Parce qu'il n'avait pas à être impliqué, la responsabilité de cette retenue d'informations ne devait être la responsabilité que de Nathan et Nathan seulement. Il alluma donc sa cigarette, s'écarta de deux pas pour ne pas polluer ses collègues avec cette fumée, avant de faire demi-tour pour aller chercher ces fameuses lettres qu'il gardait en permanence avec lui. Dos au groupe, le regard posa sur ces lettres qu'il connaissait à présent par cœur, il tira sur son poison en tube avant de débuter son explication.

- Pour faire simple tout est parti de quelques courriers. L’œuvre de pro sang-pur indignés par le supposé laxisme du gouvernement et animés par la volonté d'apporter un réel changement, sans pour autant être affiliés à Blackman. Quelques suprématistes de plus.

Prenant une autre inspiration, s'étant préparé à ce qu'on lui demande pourquoi il ne parlait de cela que maintenant, s'étant préparé à assumer ce qu'il jugeait comme un manquement plus que comme de la prudence, il se tourna pour faire face à la masse de ces collègues afin de poursuivre son explication.

- Les badges sont le moyen de reconnaître entre eux les élèves qui adhèrent à ces idées, une de mes élèves est rapidement venue m'avertir de cela. J'ai par la suite reçu ceci.

Jetant un dernier coup d’œil aux lettres dans sa main, la dernière étant un peu plus chiffonnée que les autres car elle lui avait été transmise sous forme de boule, Nathan se redressa et posa les courriers au milieu de la table, à la portée du premier curieux venu.

Citation :

Les mots cachés sont écrits très fins et très pâles au crayon de papier, à peine visible si on n'y prête pas attention.
Liste de courses
- Poudre de cheminette ; des ‘’vers’’ ventousés à la paroi de leur bocal
- Encre bleue ; baies blanches, regroupées par trois sur une branche
- Parchemin 50 cm ; fleurs blanches, toutes touffues, 5 pétales, un peu de jaune.
- 2 fioles ; lavande
- Bonbons !! ; Un flacon de poudre claire et épaisse
- Chocogrenouille ?; venin d’accromentule
- Du thé ; insecte vert, aux grandes ailes transparentes, comme en dentelle
- Une nouvelle paire de gant. un mouchoir avec quelque chose dedans ou usagé ?

Citation :

"Quel sera notre rôle dans tout ça? Votre rôle sera décisif dans la lutte à venir. Nous avons tous un rôle à jouer pour faire valoir nos droits en tant que sorciers légitimes, et la priorité est de mettre sur le banc de touche les responsables qui nous empêchent d'exprimer librement ces idées."

- Une liste d'ingrédients à rassembler, dont la combinaison ne m'évoque rien et, dernièrement, pour le second, un courrier de mise en garde sans doute transmis par mon élève.

La maîtresse des potion n'était pas là, la question des ingrédients ne serait donc pas résolue aujourd'hui, mais peut-être que le rassemblement de tous ces esprits affûtés pourrait apporter une réponse qu'il n'avait pas pu trouver. Peut-être, peut-être pas. Il s'autorisa à croiser le regard de Avril et d'Aurora, comme si les voir allait lui apporter un quelconque soutien, un peu de sécurité, mais il retourna rapidement à la réalité de sa situation. Reculant de quelques pas, s'asseyant de nouveau au bord de la fenêtre, l'athlète inspira une nouvelle fois sa dose de poison avant de conclure son intervention, sur un ton qui ne souffrait d'aucune ambiguïté quant à sa détermination à traquer la bête.

- Pour être franc avec vous je peux m'occuper de la créature. Non, je VAIS m'en occuper mais cela ne changera rien si on ne découvre pas qui se cache derrière elle. Ce n'est pas mon domaine d'expertise comme plusieurs d'entre vous le savent, aussi je préfère me concentrer sur la créature si cela vous convient à tous.






© ANARCISS sur epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10011-harriett-stanhope-professeure-de-metamorphose

Arrivé(e) le : 02/08/2018
Parchemins rédigés : 68
Points : 1
Année : Professeur de Métamorphose

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   Aujourd'hui à 16:12


Time to gather ourselves

Réunion de profs - vous avez un nouveau message.

Mener une enquête auprès des tableaux de Poudlard, en particulier ceux résidants au rez-de-chaussée et dans le hall ne fut pas une mince affaire, même pour une locataire aussi connue que la Stanhope. Dès lors qu’elle entra pour la première fois dans ce château, elle avait senti que les personnages des tableaux étaient soit secret, soit bavards. Très bavard ! Alors elle était partie, quête au coeur, arpenter les couloirs en posant perpétuellement les mêmes questions. Après tout, c’était une affaire sérieuse qui avait lieu ce jour à Poudlard : on avait écrit avec du sang un message de mauvaise augure, au nez et à la barbe de tout le monde. Les réponses mirent assez longtemps à ressurgir, laissant la fantôme planer dans le hall plusieurs heures, seule. Au fil des informations données, elle arriva à s’imaginer un scénario, mais il lui fallait plus que cela. Des vies étaient certainement en jeu, l’auteur de ce texte étant sans doute doué de mauvaises intentions. Ou pire encore, la vie même de l’auteur était en danger, manipulée par un sortilège sombre ou une langue aiguisée.

Finalement, quelques personnages humanoïde finirent par lui offrir une même version. Une jeune fille serait descendue dans la nuit, aurait peint le mur de ses doigts et serait remontée, telle une marionnette, sans dire un mots ni arborer aucune expression sur le visage. L’heure du rendez-vous avec ses collègues approchait mais Harriett voulait en savoir un peu plus, aussi elle continua de poser des questions, ouvrant le champs des possibles en remontant vers chacune des salles communes. La piste des Gryffondor et des Poufsouffle s’arrêta net avant même qu’elle n’arrive jusqu’au tableau le plus proche : aucune activité n’avait été recensée cette nuit là. Serdaigle fut aussi un cul de sac. A l’approche des dortoirs des Serpentard, elle fut accueillie par des tableaux un peu plus réticent, personnages fuyant parfois dans leur bicoque de paysage. Cependant, un langue se dénoua après un long échange : ce tableau fut un de ceux installés lors de la scolarité de la Stanhope. La description physique s'améliora, et finalement, elle obtint même un nom.

Bien que l'investigation fut menée méthodiquement, le résultat pouvait tout à fait être erroné et incriminer la mauvaise personne, mais c’était là l’unique piste qu’elle tenait. Rejoignant le point de rendez-vous, Harriett ne croisa pas âme qui vive à part son vieil ami le Moine Gras. Le froid Écossais ne fit pas vaciller la vieille dame tandis qu’elle rejoignait la cabane du professeur Armstrong, à la lisière de la forêt interdite. De la lueur perçait des fenêtres et quelques ombres passaient ça et là, indiquant qu’un certain nombre de personne discutaient déjà à l’intérieur. Voulant annoncer son approche, Harriett fut déçue de ne pouvoir frapper à la porte. Par les temps qui courraient, il aurait été d’usage de prévenir, mais cela ne lui était pas possible. Harriett passa son corps au travers de la porte et se racla la gorge pour ne pas trop effrayer de monde. Elle était certe attendue par l’assemblée mais l'effervescence possible créée par la situation pouvait faire en sorte que les gens oublient. “Bonsoir, pardonnez mon arrivée tardive mais ce ne fut pas de tout repos …” La professeure de métamorphose salua ses collègues d’un hochement de tête avant de s’avancer vers le centre de la pièce silencieusement afin de ne pas couper Armstrong dans ses paroles. Elle n’estima pas nécessaire de se présenter, chacun devant avoir connaissance de leur collègue pour le moins … particulière. La discussion semblait être animée depuis un petit moment déjà. Ils ne paraissaient plus parler de la scène du la matinée mais d’un tout autre sujet. Jetant un oeil à la liste faisant le tour des mains, Harriett identifia l’objet de leur recherche : le badge rouge que certains élèves arboraient fièrement sur leur col. “Eh bien, c’est très … elitiste. A l’instar de ses collègues, la liste ne lui dit rien non plus, à part que cela n’apporterait rien de bon. C’est là qu’elle remarqua que sa collègue de potion n’était pas présente, une bien triste nouvelle.

Profitant du blanc imposé par la lecture des parchemins, Harriett apporta sa petite pierre à l’édiffice. “J’ai été chargée d’interroger les tableaux, et ce ne fut pas une mince affaire. Avant de me couper l’herbe sous le pieds en arguant on sait déjà.... laissez moi vous présenter mes conclusions." Harriett ne fit point trop d’humour en cette soirée mais elle serait vraiment verte si on lui disait que l’enquête était résolue alors qu’elle avait passé la journée à négocier avec chaque tableau du coin. “Il y a plusieurs témoins dans le hall et au rez-de-chaussée qui affirment avoir vu une jeune fille rousse agir comme une marionnette et tracer ces mots. Pas d’explication sur l’origine du sang, malheureusement... Mais j’ai pu remonter jusqu’au dortoir des Serpentards, et plusieurs tableaux ont donné le nom de Bonnie Elsing, 5eme année, se baladant en chemise de nuit. " Harriett vissa ses poings sur ses hanches, sûre de son investigation. Il y avait là des preuves oculaires, mais rien de bien important face à la nature de la créature ou même du sens caché du message.


rainmaker




I am not young enough to know everything.


COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10503-darren-van-mastroem-vous-y-arriverez-j-en-suis-sur-il-suffit-de-persevererhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10509-darren-ton-nom-me-dit-quelque-chose-je-dois-avoir-ton-dossier-ici-laisse-moi-un-instant#223767https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10510-darren-vous-souhaitez-prendre-rendez-vous-avec-le-conseiller-d-orientation-votre-nom-s-il-vous-plaithttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10511-voliere-professionnelle-de-darren-van-mastroem

Arrivé(e) le : 20/11/2018
Parchemins rédigés : 26
Points : 5
Année : Conseiller d'orientation (37 ans)

PETIT +

MessageSujet: Re: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   Aujourd'hui à 17:23


Time to gather ourselves

La plupart de mes collègues étaient déjà arrivés et un flux d'informations se fit entendre, virevoltant d'une bouche à l'autre. Je ne savais point quoi rajouter jusqu'à ce que mes oreilles furent bercés par une remarque qui attira mon attention dans ce brouhaha. Cette phrase venait du professeur de défense contre les forces du mal. Je comprenais parfaitement son idée mais.. Sérieusement, on parlait d'une élève. Et après, je vais encore me demander encore pourquoi les élèves avaient la peur au ventre en entrant dans mon bureau.

« Oui bien sûr, un imperium. Et pourquoi pas la menacer avec un revolver tant qu'on est dans la gamme des stupidités qui pourraient nous faire enfermer ? »
marmonnais-je de manière à ne pas me faire comprendre par mes voisins, ruminant mon mécontentement. Mince. J'avais pensé à voix haute. J'espère que personne ne remarquerait entre les échanges des différentes personnes présentes.

Puis vint la discussion sur les fameux badges. J'avais l'impression qu'on venait de passer du coq à l'âne. Des professeurs ont été attaqués, pourquoi ne pas discuter des badges que portent les élèves du coup ? Logique. Bon, j'étais peut-être un peu dur. Avec les révélations du professeur Armstrong, la réaction de certains était compréhensible. Des mauvais souvenirs qui resurgissent, tout ça. Cependant, je ne pouvais pas passer à côté du fait qu'une créature menaçait de frapper à n'importe quel moment.

« Je ne pense qu'on ne va pas régler le problème des badges, ou quoi que ce soit, en une nuit. Je n'ai pas spécialement l'envie, en ce moment, de me pencher sur l'affaire car.. Je pense que la défense des élèves devrait être le plus gros de nos soucis à vrai dire. Je dirais même que la sécurité de tous devrait être la priorité.»

Je marquai une petite pause à l'arrivée du professeure de métamorphose pour lui laisser le temps de s'avancer vers nous avant de lui lancer une moue amicale pour la saluer. Je finis par laisser cette dernière nous aiguiller sur la personne étant responsable des messages ensanglantés avant de reprendre d'un air un peu moins rassuré, tournant principalement mon regard vers les personnes victimes d'attaques.

« Je dois vous admettre que j'ai une grande confiance envers chacun d'entre vous mais.. Je me dois de rappeler que nous sommes des membres du personnel, pas des agents de sécurité. Personellement, je ne me sens pas à l'aise à l'idée même de devoir sortir de mon bureau avec toutes ces histoires de créatures et de messages étranges, j'imagine que je ne suis pas le seul. Bon c'était pas vraiment la question mais.. Tout ça pour dire nous nous sommes engagés à protéger la vie des élèves en rentrant à Poudlard, pas à risquer la nôtre en espérant pouvoir régler les problèmes. »

Je saisis une de mes créations, le bonhomme en pain d'épice à mon effigie pour être plus précis. Je lui jettai un léger regard en le tapotant avec mes deux mains, l'émiettant légèrement. Il était un peu mou. Après avoir testé la consistance de mon pain d'épice, je lance à nouveau un regard inquiet à mes collègues avant de reprendre, toujours avec ce timbre de voix tremblant à la suite de ces nouvelles bouleversantes.

« On ne connaît même pas la nature de cette créature. On pourrait très bien parler d'une simple anguille en pleine saison de migration comme d'une créature capable de briser les protections mises dans la salle de bain des préfets. Il me semble avoir entendu qu'elle se montrait résistante aux sortilèges, non ? Partir au front les yeux bandés me semble un combat perdu d'avance et.. »

Plus j'avançais dans mon monologue, plus je commençais à me faire des films. Je dus m'arrêter en pleine phrase pour reprendre mon souffle. Je ne voulais pas me dire que je.. Non, que nous risquions grave. Le fait que certains semblaient en savoir plus que d'autres ne m'aidait pas à rester serein et je ne savais même plus si je pouvais faire confiance à la totalité de mes collègues. J'avais besoin de prendre l'air. Un bruit de craquement venait de se faire entendre, me ramenant à la réalité. Je venais de briser en deux le bonhomme que je tenais dans mes mains.

« Hmpf.. Désolé. C'est juste que.. Vous comprenez, ça fait beaucoup d'informations d'un seul coup et.. Je ne peux m'arrêter de penser au fait que vous étiez deux lors de toutes les attaques. Qu'est-ce qu'il se passerait si un de nous se trouvait seul face à elle.. Non, pire. Imaginez si un des ces jeunes.. Je ne veux même pas y penser. »


J'avais fini par hausser les épaules en entendant le discours d'Armstrong tout en tournant mes yeux vers le plafond pour, par la suite, reprendre un contact visuel vers le preux chevalier qui comptait se débarrasser de la créature. J'admirais franchement son courage mais.. Je ne pouvais que diriger mes pensées, sans que je le veuille, vers les premières victimes de la créature. Un air à la fois gêné et attristé, je pris mon courage à deux mains, du moins, ce qu'il restait de bravoure en moi pour m'opposer au professeur de soins aux créatures magiques. Je ne voulais pas que quelqu'un d'autre soit blessé. Que ce soit un être humain, ou n'importe quelle bête. Si seulement le directeur pouvait être là... Je me sentirais mieux s'il était là. Après avoir dévoré les restes du Darren en pain d'épice, je me fis de nouveau remarquer, essayant de passer au-dessus du regard des autres qui me pesait énormément à force de prendre la parole.

« Pour revenir sur vos propos et même si je respecte votre volonté, Nathan.. Nathaniel, c'est ça ? Je ne peux point consentir au fait que vous vous occupiez de cette créature seul. Je comprends que ça puisse vous paraître comme injustifié et que le fait de patienter davantage soit considéré comme un risque supplémentaire inconsidéré mais.. J'ai confiance en monsieur Londubat et je pense qu'on devrait.. adopter ses directives ? J'ai quelques connaissances sur le niveau animalier, ayant rencontré pas mal de sorciers travaillant dans ce milieu, et je pense que demander une aide extérieure au sujet de cette créature, comme des magizoologistes par exemple, serait approprié. »

Codage par Libella sur Graphiorum




 
> Darren est là pour vous en #009999 ! <
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Time to gather ourselves [ PV Professeurs ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
L'Extérieur du Château
 :: La Forêt Interdite :: Cours de Soin aux Créatures Magiques :: Bureau du Professeur Armstrong
-
Sauter vers: