AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6239-rioghbhardan-i-m-not-your-boy-toyhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6299-rioghbhardan-you-better-believe-that-i-want-you-and-you-need-mehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6300-rioghbhardan-declarations-d-amour-uniquementhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6301-rioghbhardan-rien-de-professionnel-merci

Arrivé(e) le : 03/06/2015
Parchemins rédigés : 6326
Points : 13
Crédit : (c)
Année : 7ème année - 20ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Jaswinder Swindlehurst

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Sam 10 Nov - 19:23


soirée d’halloween
Rioghbhardan & les autres

Trois mots échangés avec Ula et c’est presque la fin du monde. J’avais jamais imaginé que ça pouvait être dérangeant à ce point que je puisse adresser la parole à quelqu’un. Je vois pas où est le problème, pour être honnête… J’ai beau cherché, il m’échappe. Elle ne connaît pas l’ensemble de mes relations (ou non-relations d’ailleurs) et alors ? « À Ballycastle…? » Je n’aime pas ce semblant d’interrogatoire. Comme si j’avais fait de la merde et que je refusais d’avouer ou je ne sais quoi. Qu’est-ce qu’elle va s’imaginer, hein ? Que je saute sur la première meuf potable qui passe dès que Milo a le dos tourné ? Que je lui ai reproché ses vacances foireuses tout en ayant fait la même chose de mon côté ? C’est bon, qu’elle arrête ! C’est pas parce que je tutoie quelqu’un de plus de vingt ans qu’il y a forcément un truc louche. « Dublin. » Elle veut le nom du bar de merde aussi ? L’heure à laquelle on s’est retrouvés ? Quand on s’est lâchés ? Je secoue la tête, vaguement agacé, et m’intéresse à mon verre. On a pas le temps de s’enfoncer dans cette conversation-là que mon petit-ami nous honore de sa présence. J’aurais dû en être ravi, en réalité, mais l’impression d’exister uniquement quand il a rien de mieux à faire m’empêcher de voir uniquement le bon côté. Je suppose qu’il bougera quand Atwood débarquera et que je ne le reverrai pas avant qu’on rejoigne Poufsouffle. Je suis injuste, évidemment, parce que j’ai même pas pris la peine d’aller le trouver, moi, mais j’en ai ma claque de cette situation. J’en viens parfois à espérer qu’il finira par me larguer plutôt que de laisser tout ça continuer. Ça n’a plus aucun sens, sincèrement…

L’atmosphère est étouffante, chargée d’une tension presque palpable. Que ce soit avec Tracy ou avec Milo, je ne me sens pas à l’aise. Pas à ma place. Ça aurait dû ressembler à la meilleure soirée de mon année, avoir les deux rien que pour moi un moment, mais c’est plus un calvaire qu’autre chose. Je ne sais pas quoi dire, je rêve juste d’être ailleurs. Et j’en rêve plus encore après que ma meilleure amie a relevé l’idée brillante de mon déguisement. Le silence se fait lourd. J’ose même pas relever les yeux vers Milo qui doit me détester, n’arrive pas à me forcer à rire comme si c’était rien d’autre qu’une plaisanterie… Ambiance de merde, clairement. Ils parviennent toutefois à surmonter ça et reprennent un semblant de conversation. J’accroche pas vraiment. Je les écoute sans prendre part à rien et puis finis par décrocher totalement… Ils ont l’air de bien s’entendre. Ça me fait chier, en vrai. C’est stupide, ça devrait être une bonne nouvelle, mais ça me met sous le nez l’éloignement que j’ai avec l’un comme avec l’autre. Y’a qu’à voir ce soir ! Entre Milo qui m’approche pas et Tracy qui imagine je ne sais quoi avec la serveuse… Rien qu’en Juin, ça serait jamais arrivé. Juste jamais. Elle connaissait toute ma vie et on passait pas une journée entière sans jouer les inséparables… Ça me manque, en réalité. Ils me manquent. Mais je suis trop con pour le leur avouer. Et puis, ça changerait quoi ? La confiance ne reviendrait pas, ni d’un côté ni de l’autre… « Je pense qu'on le saura vite si ça se passe mal, t'inquiètes ! » Ils discutent comme si tout était normal… Je les envie. J’ai juste envie d’en attraper un et de l’emmener loin. J’ai pas envie qu’ils s’entendent mieux tous les deux que je ne peux le faire avec eux. C’est injuste ! Cette soirée est vraiment à chier. Je sais pas pourquoi j’ai accepté de venir. J’aurais dû m’y attendre, pourtant ! Il n’y a aucune soirée à Poudlard qui se passe bien. Si c’est pas le bordel à cause de l’école, c’est les gens, le problème. Y’a rien qui va jamais. C’en devient lassant. J’imagine que le plus simple serait de chercher une porte de sortie pour échapper à tout ça. Une porte de sortie métaphorique, en tout cas, parce que je crois que ces putains d’araignées ont réussi tisser sur toute la vraie… Rejoindre Keagan et Daniela me fait de l’oeil. Franchement, je crois que je préfère tenir la chandelle jusqu’à ce qu’on rentre plutôt que de supporter ça. Comme si elle avait lu dans mes pensées, le regard de ma capitaine croise le mien. Elle m'adresse un signe de loin et j'y réponds machinalement en me décidant enfin à aller les retrouver.

Mais j’ai le temps de rien que Savannah sort de nulle part, souriante et visiblement contente d’être là. Y’en a au moins une, c’est toujours ça… « Je suis heureuse d’être enfin de retour, moi aussi. » Pour toute réponse, je me contente d’un sourire. Je ne suis pas du genre à jouer les enquêteurs ou à faire forcing pour apprendre quelque chose. La conversation se poursuit sans que je ne daigne réellement y prendre part. « Waow, tu as de sacrés talents de couturière ! Tu as utilisé la magie ? » Évidemment qu’elle a de sacrés talents ! Je ne connais pas une seule personne dans ce château qui puisse rivaliser avec elle. Elle ne semble pas franchement le remarquer, pourtant… À chaque fois qu’on lui fout l’évidence devant les yeux, elle minimise, comme si c’était rien ou que tout le monde pouvait en faire autant. Je fais distraitement tourner le contenu de mon verre, avec un désintérêt total. Je m’ennuie. « Merci beaucoup ! J’ai ensorcelé les deux grandes aiguilles pendant que je m’occupais des détails, mais c’est à la portée du premier venu. » Qu’est-ce que je disais… Je sais pas où elle trouve ses premiers venus mais dans mon monde à moi, y’en a pas des masses qui savent faire ça ! Perso, j’en serais totalement incapable. Et je doute que ma fratrie le pourrait davantage. Au mieux, on sait recoudre vaguement un trou quoi, et on a déjà l’impression que c’est un truc de ouf. Alors une robe entière, vous imaginez bien… Et puis vient le moment des compliments… C’est que Serdaigle est en train de nous tuer tous sur ce début de trimestre, c’est merveilleux, c’est magnifique… Tu parles ! « Bien sûr que si, les préfets jouent un grand rôle dans la compétition ! » C’est à se demander où sont les nôtres ! Je crois que je préfère ne pas savoir. Parfois, l’ignorance, ça a clairement du bon. Souvent, même. « Pas tant que ça enfin. Ils ont tous bien travaillé, c’est d’eux dont je suis fière ! » C’est tellement niais que ça m’en filerait la nausée. Milo, lui, ne dit rien. C’est sûr que ça doit faire tache dans son CV de préfet… Est-ce que c’est parce que l’autre est absolument géniale qu’on en est là ? Genre chacun se repose sur l’autre et attend que les choses se fassent d’elles-mêmes ? J’en sais que dalle. En vrai, j’en ai pas grand chose à secouer de la Coupe, de la victoire et de tout ça, c’est juste que tout ce qu’il y a autour depuis la rentrée me gonfle. Et j’aurais au moins voulu des résultats exceptionnels pour compenser, sérieux. Mais même pas…

Le sujet change rapidement, à l’avance de Serdaigle succède la nouvelle saison de Quidditch. Et, sans le savoir, Tracy frappe fort une fois de plus. Fort et à côté. « Je ne participerai pas aux matchs cette année, à moins que mon équipe ait besoin d’un remplaçant, j’ai perdu ma place d’équipière en même temps que celle de capitaine. » Tout ça pour un mois d’absence ? Dans le fond, elle fait de la peine. Je connais pas son frère plus que ça mais Serpentard perd une chouette capitaine. Elle est cool, Savannah. Flippante, je suis d’accord, un peu collante quand elle s’y met, je le nierai pas, mais cool malgré tout. Je repense à Valeska et notre entraînement improvisée. Tout a été remanié, visiblement. Les poursuiveurs remplacés, l’attrapeuse aussi… Avec un peu de chance, tous ces changements les déstabiliseront et ils se planteront en beauté. Ce serait pas mal… Je veux même pas la Coupe, juste qu’on évite l’humiliation. Une troisième place, ce serait déjà sympa. « C’est vraiment dommage… tu as eu des ennuis de santé ? » Elle aussi, elle va avoir le droit à son petit interrogatoire ? Après tout, elle a peut-être fait des trucs louches de ses vacances, c’est peut-être pour ça qu’elle était pas là à la rentrée ! Après, elles sont peut-être amies et peut-être que la question est légitime mais, en deux ans, j’ai jamais entendu parler de Savannah comme une proche de Tracy« Vous jouez, vous ? » Je hoche machinalement la tête. « Même si je ne joue pas, j’espère quand même que nous serons meilleurs que l’année dernière, je n’ai pas franchement brillé. » C’était pas l’année de grand monde, la dernière… De Zach, à la limite, mais c’est à peu près tout… Elle en a chié, Daniela plus encore… Serdaigle a perdu sa gardienne, c’est que ça devait pas être une partie de plaisir pour elle non plus… « Je suis sûre que ça se passera bien, et que tu auras l’occasion de jouer un peu ! Même si j’espère que personne n’aura à se casser la jambe pour ça. » L’un sans l’autre, ça me paraît difficile. Un joueur refusera rarement un match, à moins d’être à l’agonie à l’infirmerie… « Tu devrais postuler auprès de Danni, je pense qu’elle va devoir ratisser large cette année. Et comme ça pourra qu’être mieux, rien t’empêchera de prétendre être à l’origine de nos potentiels succès. » On est même pas foutu de mettre la main sur un autre poursuiveur. Depuis qu’Adams nous a lâchés pour des raisons obscures et que Roxy semble en PLS après m’avoir envoyé à l’infirmerie, on peut pas dire qu’on croule sous les demandes. Ou alors, elle a oublié de m’en parler. Ce qui n’est pas impossible non plus… Mais franchement, j’en doute. Je finis par hausser les épaules, plus pour moi qu’autre chose. « Bon, j’vais voir si y a un truc potable à manger. Vous voulez quelque chose ? »
Made by Neon Demon


déguisement:
 



Je me souviens de toi près de moi, tu m'embrassais pour la première fois, j'ai cette image gravée dans la tête. Je me souviens des premiers rendez-vous comme de la plus belle image de nous.
Rioghbhardan O'Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10289-robin-you-are-a-sight-for-sore-eyeshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10293-robin-three-words-eight-letters-say-it-and-i-m-yourshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10294-robin-s-rphttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10295-robin-pas-de-beuglantes-mercihttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10296-robin-small-words-big-meaning

Arrivé(e) le : 24/09/2018
Parchemins rédigés : 62
Points : 0
Année : 4 ème

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Sam 10 Nov - 23:09




Happy Halloween !

Tout le monde


Halloween a toujours été une fête que j'apprécie, ce n'est pas mon moment préféré de l'année comme ça peut l'être pour certaines personnes, mais j'aime bien me déguiser et sortir dans une ambiance globalement sombre et flippante comme il se doit. Je me souviens encore très bien comment je passais mes Halloween à aller toquer aux portes de mon quartier quand j'étais petite, réclamant des bonbons alors que je savais très bien que je n'allais pas tous les manger, ma mère faisait un tri et était en général bien plus enthousiaste en trouvant des bonbons au miel bio que la grand mère du coin nous donnait plutôt que les chocolats bourrés de sucre, mais elle me laissait quand même quelques plaisir, par petite dose. De toute manière je n'ai jamais aimé manger des choses trop grasses ou sucrées je suis très facilement écœurée alors ce n'était pas si tragique pour moi. Ce soir j'ai été convaincue par mon amie Lena d'aller à la soirée d'Halloween qui se déroule à Poudlard... J'ai hésité au début car il y a deux ans j'étais allée à la même soirée mais ça n'a pas fini de la manière dont j'imaginais... Depuis j’appréhende ce moment plus qu'autre chose, mais il faut bien que je vive et puis Lena avait visiblement vraiment envie que je l'accompagne alors je m'y suis décidée... Mine de rien j'avais préparé un costume depuis un moment déjà ! Dire que chez moi des enfants par milliers vont se déguiser en sorciers et sorcières... Ça me fais rire maintenant car j'étais la première à le faire et aujourd'hui... C'est ma tenue de presque tous les jours. Enfin, pour cette année j'ai opté pour quelque chose de moins original mais de plus élégant, je commence à vraiment aimer choisir de belles robes pour les événements, j'adore me mettre en valeur pour les soirées alors je porte une robe d'un rouge vif assorti à mon serre tête qui possède deux petites cornes de démon et un rouge à lèvre rouge également. Je mise tout sur le rouge ! J'ai pas l'habitude de porter cette couleur mais pour l'occasion je fais l'effort, puis j'ai aussi des ailes de démons ensorcelées pour qu'elles bougent de toute seules suivant mes mouvements, j'ai évidemment demandé de l'aide à une amie parce que moi je n'aurais pas su comment faire ça toute seule mais ça rend beaucoup mieux avec ces ailes, chez moi je n'aurais pas pu faire ça, parfois la magie c'est bien pratique.

Lena pour sa part n'est pas en robe comme moi, je l'ai d'ailleurs aidé pour son costume parce que j'ai un certain sens de style mine de rien, avec ma mère je n'ai pas d'autre choix, mais je suis contente d'être avec elle. Depuis que nous avons redoublé j'ai appris à lui faire vraiment confiance et je me sens bien avec elle, elle a vécu les mêmes choses que moi et elle me comprend, elle vient de la même origine "moldue" que moi. D'ailleurs je sens que pendant que nous nous dirigeons vers Pré-au-Lard -le lieu de l’événement- la jeune Serdaigle s'accroche à mon bras. Je fronce légèrement les sourcils, dubitative, je n'ai rien contre le contact mais son comportement est tout de même bizarre, pourtant c'est elle qui m'a convaincue pour aller à cette soirée ! Sûrement qu'elle aussi n'a pas oublié la dernière soirée d'Halloween qui avait mal tournée. Je lui offre donc un grand sourire pour la rassurer, même si son manque d'assurance me fait réfléchir aussi, je ne suis pas vraiment à l'aise et je préférerais largement faire une soirée Halloween à Londres en sécurité. La foule est présente, presque tout Poudlard est venu pour cette soirée et je me contente de jeter un petit coup d’œil afin de repérer les personnes avec qui je pourrais potentiellement passer la soirée. En tout cas la décoration me met vite dans l'ambiance, contrairement à Lena qui partage son inquiétude avec moi. J'observe le garçon qui porte des intestins en guise de costume et me contente de sourire. « Mais non Lena, t'en fais pas on est pas là pour se prendre la tête, détend toi ! Ça va être sympa tu vas voir.» Dis-je pour la rassurer tant bien que mal. Ça me semble évident que la décoration n'est pas son réel tourment mais je ne veux pas non plus la mettre encore plus mal alors j'essaie de lui changer les idées. « Oui allons trouver quelque chose à boire puis on pourra juger les costumes des autres ! » Alors que j'avance avec Lena jusqu'à bar j’aperçois au loin Finn dans une tenue bien trop basique pour Halloween. Je le fixe un moment en plissant les yeux. J'hallucine ou il est habillé en personne normale ? C'est quel genre de costume ça ? « Tu as vu le Norvégien de Gryffondor, Finn ? Il n'est pas déguisé, enfin, il est habillé normalement... Ça fais tellement tâche parmi tout les costumes. » dis-je avec une certaine hargne dans ma voix. Rien que d'avoir aperçu son visage m'énerve. Une fois au bar je me prend un cocktail vert qui a une légère odeur de menthe. « Le brouillard est vraiment cool ! Par contre ça me fais bizarre de voir les profs déguisés, pas toi ? » je tourne la tête vers mon amie, elle m'a fait venir ici alors je compte bien faire en sorte de passer une bonne soirée avec elle et pour cela, il faut que je lui redonne une certaine bonne humeur !


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 27/11/2013
Parchemins rédigés : 1598
Points : 1
Crédit : Sarah & tumblr ♥
Année : 4ème année (14 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♣ Brooklyn ♣ Hadley ♣ Blake

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Mar 13 Nov - 23:24


❝ Soirée d'Halloween❞Phoenix

Je hausse des épaules. Je ne saurais lui répondre, je ne comprends pas non plus quel peut-être l'intérêt de porter ce genre de guenilles. J'ai bien compris que certains sont dans la misère, mais ont-ils vendu aussi leur amour propre pour se payer à manger ? A moins qu'ils soient tous nés sans goût, je ne sais pas trop. L'avantage c'est qu'ils sont repérables de loin, même pas besoin de se fier à l'odeur, on peut les éviter rapidement. L'inconvénient c'est que quand on n'a pas le choix de les fréquenter, ils flinguent nos rétines. "Ressentent-ils vraiment de la satisfaction ? A moins qu'ils soient tous entraînés par un effet de groupe. Si les autres portent ces horreurs, pourquoi pas moi ? Et c'est comme ça que le mauvais goût devient à la mode !" On sait tous comment les modes sont lancées. En général il suffit qu'un influenceur porte quelque chose pour que ça fasse le buzz. Si ce dernier n'a pas de goût, on peut facilement se retrouver avec des horreurs à chaque coin de rue. Les gens s'en moquent de savoir si c'est joli ou pas, ils font confiances aux mouvements lancés par leurs célébrités. C'est d'une tristesse de constater que l'espèce humaine n'est pas capable de penser par elle-même et que seulement quelques personnes peuvent faire la pluie et le beau temps chez les autres.

J'offre un sourire à Hannibal. Oui, j'imagine que Sleibhin gère la situation. Pour être honnête, même si je suis d'un naturel curieux, je sais que j'en saurais plus plus tard. Je poserai la question à Alexis et elle se chargera de combler mes lacunes, je ne me fais pas de soucis pour ça. Du coup je préfère me concentrer sur mon cavalier pour la soirée. Enfin, il n'est pas réellement mon cavalier puisqu'on n'est pas venu ensemble, on est avec nos amis, mais qu'importe, la dernière fois aussi et pourtant on a réussi à passer la majeur partie de la soirée en tête à tête alors j'imagine que j'ai le droit de le voir comme je le veux. Ne m'a-t-il pas autorisé à jouer de mes charmes avec lui la dernière fois ? Si ce n'était pas une autorisation officielle, il avait l'air de ne pas être contre et ce soir encore, je constate que mon charme fait des ravages et je veux en profiter, quoi qu'il pense mon adorable meilleur ami. La discussion glisse sur l'ami d'Hannibal, Albus. En soit je m'en moque un peu de ce qu'il peut faire de sa vie, je ne le connais pas vraiment mais j'aime quand ça peut me rapprocher du beau brun qui se trouve à mes côtés, alors qu'il n'hésite pas surtout. Je profite de la discussion rapprochée pour échanger quelques mots avec Hannibal. "Tu savais qu'il la connaissait ? J'veux dire, certes ils partagent la même maison mais il connait son prénom ..." En soit il n'y a rien de si exceptionnel. Je connais le prénom de plein de mes camarades nés moldus et j'ai déjà discuté avec certains d'entre eux. Mais Hannibal et moi sommes de vrais caméléon, le but c'est de nous mêler à la foule, est-ce que c'est le cas de ce mec ? Parce qu'il a l'air de bien la connaître cette fille et pas uniquement comme simple camarade de maison si vous voyez ce que je veux dire. Maintenant ce qu'il fait de sa vie, je m'en moque, mais je trouve ça assez amusant ... et pitoyable en même temps, s'il s'est déjà acoquiné avec elle. C'est vrai, c'est une pauvre, quel intérêt elle peut avoir ?

"Tes habitudes de papi tu veux dire ?" Dis-je en gloussant légèrement. J'ai un vague souvenir que ses occupations étaient très terre à terre et assez ennuyeuses. Je crois me souvenir qu'il étudie le droit sorcier ou un truc du genre, chiant comme la mort. Après, si sa famille a un problème avec la justice, peut-être qu'il pourra les venir en aide, mais encore, ce n'est même pas sûr. Evidemment, je sais qu'à Poudlard, il doit jouer un rôle, tout comme moi. Mais je pense qu'il le vit moins bien que moi. Parce que personnellement, tant que je trouve des gens de mon niveau, je peux facilement me faire aux autres désagréments. Mais les Sorensen détestent vraiment les nés moldus et ça leur coûtent de faire semblant de les apprécier, pour ne pas avoir d'ennuis. Evidemment, je ne fais que le taquiner, mais j'ai le droit, ce n'est pas comme si nous avions eu vraiment l'occasion de beaucoup nous croiser depuis la rentrée. Et j'aimerai d'ailleurs beaucoup y remédier, c'est pour cela que je profite du départ de sa petite soeur vers le reste du groupe que je veux lui demander un service. Je me penche vers lui pour qu'il soit le seul à m'entendre. "Ta proposition de m'aider dans mon projet ... d'amélioration de mes capacités ... tient toujours ?" Lui demandais-je sans détour, avant de glisser ma main sur son bras discrètement "Ca nous permettrait de passer un peu de temps ensemble ... histoire d'apprendre à mieux nous connaître !" Autant lier l'utile à l'agréable, non ?

©️ 2981 12289 0




Reine de glace
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10266-garry-a-a-cordellhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10270-garry-carnet-d-aventurehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10272-garry-a-a-cordell-courriers#219598https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10273-garry-a-a-cordell-courriers-express#219599

Arrivé(e) le : 21/09/2018
Parchemins rédigés : 91
Points : 1
Crédit : Freddie Highmore jeune
Année : 1ère année (11 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Mar 13 Nov - 23:55

JOURNAL INTIME D'AVENTURE de Garry
31/10/2024

Elle a comprit Kenzie, quand je lui ai dis que c'était rien, qu'il y avait pas de problèmes. Je me voyais vraiment pas lui expliquer cette histoire de courriers, et surtout pas lui parler de Milo... Même si lui, il a brisé notre pacte, moi, je comptais pas m'abaisser à son niveau. Oui, il a été vraiment horrible et tout, peut-être que ça me ferait du bien d'en parler, mais, j'ai pas envie, ce serait comme devenir comme lui en quelque sorte, on a promis de rien dire aux autres, alors, je parle de lui à personne... Je suppose que si tout ce qu'il m'a dit est vrai, il vaut mieux que je dise jamais son nom... Bon sang, je suis vraiment trop gentil... Mais je suis comme ça j'y peux rien !

Enfin bref, je lui ai raconté un peu comment se passait les cours, et elle m'a dit qu'elle me prêterait un de ses livres sur les dragons une fois qu'elle l'aurait terminé. Si je me souviens bien, Kenny elle lit vite, enfin, surtout bien... Elle me lisait toujours des histoires, mais je crois qu'elle les inventait, ou les modifiait à sa sauce, parce que par la suite quand j'ai voulu relire les livres qu'elle m'avait lu (Le petit chaperon rouge, Pinocchio, et pleins d'autres) bin c'était plus du tout pareil ! Et je préférais carrément quand elle me les racontait parce que il y avait vachement d'actions, elle imitait toutes leurs voix, on s'y croyait carrément dedans ! Ça, c'est des excellents souvenirs que je veux jamais oublier. C'est pour ça aussi que je les écris ici, parce qu'en fait, je les ai déjà oublié une première fois. Le fait de l'avoir retrouvée, ça m'a fait comme pleins de flash, et je me suis souvenu de tout ! Et vraiment, je m'en veux de l'avoir oubliée. Ça fait quoi... 5 ans ? C'est énorme 5 ans sans nouvelles !

Elle m'a aussi dit qu'elle m'aiderait avec mes cours de sortilèges si je l'aidais avec ses plantes, mais que dans 2 ans... C'est vrai, elle a beau vivre juste à côté de mon école, moi, j'ai pas le droit d'en sortir à part pour les vacances... Mais bon, je saurais me montrer patient ! De toute façon, j'ai pas trop trop le choix. J'ai pas encore découverts de passage secret qui me permettraient d'aller la voir en cachette. Et quand je me disais justement que ce serait cool qu'il en existe un, elle m'a dit qu'elle, elle en connaissait un qui allait de Poudlard à une boutique juste à côté du bar !!! Elle avait parlé à voix basse, mais la nouvelle était tellement extraordinaire, tellement excitante, que j'ai répondu un peu trop fort à mon goût :

-Quoi ??!! Ça veut dire que je pourrais venir en vrai ??!!

Je me suis rendu compte de mon erreur, bin oui, n'oublions pas que Madame Aurora et Monsieur Mandrake étaient juste à côté, alors j'ai repris un peu plus bas après avoir mis ma main devant ma bouche comme si j'avais dis quelque chose que je n'aurais pas dû. Maintenant que je l'écris, je me rends compte que j'ai eu de la chance, j'ai pas dis grand chose de compromettant. T'imagines Journal ? Grillé avant même d'avoir essayé ! Du coup j'ai chuchoté le plus bas possible.

-Je veux dire... Tu me diras ça quand ? Je suis sage tu sais, j'ai toujours été sage ! Je veux venir te voir moi, c'est trop triste, on est juste à côté mais juste parce que je suis petit j'ai pas le droit de venir te voir.. Tu crois que si Papa et Maman écrivent une lettre spéciale j'aurais le droit de venir te voir ? Ce serait vraiment trop génial ! Mais si c'est pas possible, je viendrais avec le passage secret ! Mais chuuuut... Faut pas le dire trop fort, y a mes professeurs à côté, je voudrais pas qu'ils entendent... Je risquerais de me faire virer de l'école, ou pire ! Gronder par Monsieur Mandrake ! Tu me le diras bientôt hein ??

Et elle est partie faire son travail. Ça m'embêtait un peu quand même, moi, j'aurais voulu qu'elle soit là que pour moi, qu'on passe toute la soirée ensemble ! Mais bon, même si j'étais un peu frustré, je savais aussi que c'était pas forcément possible. Alors, je la regardais faire, elle servait les boissons, et quand elle a parlé de mon « méchant professeur », elle m'a fait rire ! Je l'adore ma Kenny, elle est pleine d'humour, et elle me comprend tout le temps ! Peut-être que je lui en parlerais, de mes soucis. Mais pas de suite... Je suis trop content de l'avoir retrouvé pour noircir le tableau aussi vite. Je veux en profiter pour m'évader un peu, sortir de l'école à travers nos courriers.

Elle a servit mes professeurs et je l'ai regardé faire, du coup, j'ai su que Madame Aurora m'avait vue ! Bin oui, elle m'a sourit. Et j'aurais sûrement dû lui répondre en souriant aussi, c'est d'ailleurs ce que j'aurais fait en temps normal, mais là, les temps étaient loin d'être normales (ou normaux ? Je sais plus...) ! Elle était avec le prof qui me fait le plus peur quoi. Alors normal que j'arrive pas à être « normal ». Du coup, j'ai rougis, et j'ai baissé les yeux comme si je m’intéressais tout de suite beaucoup à la brume enchantée qui ondulait sur le sol. C'était carrément mal poli, et sûrement très flagrant, mais autant te dire que j'ai pas hyper beaucoup réfléchis sur le coup. Alors, j'ai regardé les volutes de fumées en attendant que Kenny revienne. J'entendais d'une oreille distraite les discussion alentours, parce qu'en plus du brouhaha, je m'étais perdu dans mes pensées. Je saurais même pas te dire à quoi je pensais, mais tu sais, c'est quand on fixe un point, plus rien n'existe autour et quand tu te reconnecte au monde, POUF, toutes tes pensées disparaissent ! C'est agréable, et frustrant.

C'est Kenny qui m'a sortit de ma rêverie en arrivant, et à croire qu'elle lisait dans mes pensées, elle me servait un verre en même temps que je lui en demandait un ! Du jus de citrouille, parfait pour être dans le thème ! C'est bon, c'est frais, ça désaltère. En buvant tout d'une traite, j'ai laissé glisser mes yeux sur la droite, et j'ai vu des trucs un peu bizarre : Madame Aurora qui souriait, mais genre avec beaucoup de gentillesse, peut-être un peu de pitié. Monsieur Mandrake, je le voyais pas, il était de dos, mais je me suis dis que franchement, il devaient se connaître d'avant, et être bien plus que juste amis ! Alors j'ai vite vite détourné le regard pour poser des questions à Kenny qui s'empressa de me répondre.

-Oui Maman travaille toujours là-bas ! Elle adore son métier, soigner des gens, leur apporter du soutient, du bonheur aussi ! Elle est géniale Maman. Un peu comme toi ! Mais avec les cheveux blonds. Tu sais quoi Kenny ?? Ce serait vraiment formidable que tu viennes à ma maison pour les vacances ! C'est en décembre c'est ça ? Si t'es toute seule, faudra que tu viennes ! Maman fait un repas super vraiment trop bon ! Ça change chaque années mais ça fait partit de la magie de Noël ! Moi en tout cas, je serais trop content que tu viennes, je vais en parler à Maman dès demain ! Tu vas voir Papa garde toujours les meilleures histoires pour le repas de Noël, ça va être formidable !


On était encore en Octobre, que je me voyais déjà ouvrir mes cadeaux de noël avec Kenny, Papa et Maman. Mais c'est elle qui a parlé des vacances ! Moi, j'ai fait que suivre ses idées, maintenant que j'y pense. Après, elle avait raison, on pouvait carrément continuer de se parler par lettres. J'en écris souvent des lettres, mais que à Papa et Maman. Et je leurs dis pas forcément tout, surtout depuis... Le mois dernier. Je sais plus trop de quoi parler, j'ai perdu un peu ma motivation je dois dire. Mais peut-être que Kenny pourra comprendre, elle ? Je verrais bien, quand je me sentirais prêt.

-Oh ouii !! C'est tellement une bonne idée, les hiboux ! Je t'écrirais toutes les semaines ! Non ! Tous les jours ! Enfin, dès que j'en aurais envie hihi ! Comme ça, le temps passera plus vite en attendant qu'on puisse se revoir ! Olala, tu me manques déjà alors qu'on en ait qu'au début de la soirée. Quoi que, il est quelle heure ? Bah. On s'en moque.


Avec l'excitation, je m'étais tortillé à moitié debout sur mon tabouret et j'ai faillis tombé, alors j'ai plus eu le choix et je me suis assis normalement, même si j'y voyais plus aussi bien. En vrai, j'étais vraiment content de passer une aussi bonne soirée, moi qui avait eu peur au début d'être tout seul malgré mon envie de solitude... Bin, la soirée s'est passée mieux que je ne l'espérais ! Et cerise sur le gâteau, Kenny était là, en chaire et en os, et en chaperon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10279-a-journey-into-history-professeur-aurora-joneshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10302-professeur-aurora-des-liens-des-histoireshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10341-professeur-aurora-la-grande-et-la-petite-histoirehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10305-professeur-aurora-courrierhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10306-professeur-aurora-courrier-express

Arrivé(e) le : 24/09/2018
Parchemins rédigés : 125
Points : 4
Année : Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice des Poufsouffle

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Gretel Valeska

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Mer 14 Nov - 19:02


Halloween



- Vous avez demandé deux Bièraubeurres ? Et voilà, elles sont toutes à vous, profitez bien de votre soirée.

Aurora remercia la jeune femme qui les avait servis si promptement, mais se demanda si John accepterait. Elle ignorait où en était sa consommation de Whisky habituelle, et à quel point il y était réellement dépendant, si il l’était bien comme elle le redoutait. Elle guetta donc sa réaction, mais eût la bonne surprise de le voir accepter la boisson proposée, avec un sourire.

- Une bièraubeurre ce sera alors. Santé.

- Santé, dit-elle simplement.

Aurora lui rendit un sourire réellement ravi, et trinqua avec lui avant de porter la boisson pleine de souvenirs et de mousse à ses lèvres. C’était réellement aussi délicieux que dans ses souvenirs. Combien de fois avait-elle dégusté cette boisson ici ! Ça semblait remonter à une éternité maintenant.
Elle regrettait un peu de ne pas avoir été plus proche de John que ça durant leur scolarité. Lui semblait régulièrement entraîné par son groupe d’amis, et elle avait ses propres amis, et les longues heures passées à étudier, dans la bibliothèque. Elle l’avait à peine fréquenté à quelques occasions, après que Selena les ait présentés. Elle lui avait déjà trouvé beaucoup de charme à l’époque, mais ils n’étaient pas devenus plus que des bons amis, se fréquentant encore trop peu pour échanger d’avantage. Finalement, Aurora avait bien eu un copain vers la fin de ses études, alors que John avait déjà terminé les siennes, mais cette relation-là avait mal tourné, la poussant encore davantage à quitter le Royaume Uni une fois ses Aspics en poche.

Tout en songeant à ses voyages, elle en profita pour lui rappeler l’Italie, qu’ils avaient visité ensemble bien des années plus tard. Ça avait l’occasion pour le nouveau couple de se découvrir un peu plus. Leur première expédition où ils n’étaient que tous les deux, sans cohorte d’archéologues ou d’aurors.
Leur histoire avait commencé en Egypte, un début de sentiments entre les deux, un peu de flirt, et connu pas mal de péripéties là-bas. Mais c’était la mort de Mark, l’ex-compagnon de John, qui les avait réellement rapprochés par la suite. Ils s’étaient alors retrouvés pour de bon, et John avait accepté de la suivre à l’étranger. Ils avaient vécu quelques aventures, en Egypte à nouveau, avec l’aboutissement de leurs recherches communes : les Inferis antiques. Après une des missions les plus périlleuses qu’Aurora avait connues, l’escapade en Italie avait été une occasion de souffler un peu.

Sa cicatrice, Aurora n’avait enfin fait la paix avec elle que grâce à John. Elle était hideuse, certes, mais elle était là de toute façon, et faisait partie de son histoire. Elle ne l’aimait toujours pas, mais au moins, il son ex-compagnon lui avait permis de l’accepter.
Ce n’était certes rien, comparé à ce que John avait pu subir, mais l’idée était surtout de lui faire savoir qu’elle souhaitait être là pour lui s’il en avait besoin pour aller mieux.

D’un geste, il replaça sa manche en voyant une partie de sa blessure exposée, et elle suivit son geste des yeux. En réalité, elle aurait voulu la voir, comprendre ce qu’il avait réellement dû subir, mais le moment était bien mal choisi. Aurora avait décidé de prendre le taureau par les cornes en l’interrogeant sur sa blessure, mais elle ne pouvait pas imaginer faire semblant de ne rien voir, ce n’était pas son genre. Elle était franche, et préférait s’occuper des problèmes dès qu’ils apparaissaient. Or, ce problème-là semblait déjà traîner depuis trop longtemps.
Heureusement, son ancien amant sembla prêt à lui faire confiance. Il commença ses explications, la regardant dans les yeux.

- Le soir ou tout a changé pour le Ministère, j'ai été attaqué dans la rue alors que je me rendais au bureau suite à l'alerte des attaques de Blackman. Visiblement les mangemorts avaient décidé de descendre quelques éléments des Aurors qu'ils jugeaient dangereux pour eux. Je leur ai donné raison puisque quelques-uns doivent probablement encore s'en souvenir, haha...! Il y en a qui s'est carrément enfoncé dans une voiture après mon sortilège!

Aurora répondit à son sourire, mais c’était un sourire amer. Elle savait à quel point John était redoutable en duel, elle l’avait vu faire. S’ils n’étaient pas des mangemorts, elle aurait presque pu plaindre les assaillants. Ses sortilèges de feu, en particulier, étaient d’une précision dévastatrice, et Aurora avait toujours éprouvé une certaine admiration pour son talent pyromagique.

- L'un d'eux a eu... La brillante idée de lancer un Feudeymon. Avant que la créature invoquée n'en fasse qu'à sa tête il a eu le temps de me viser et de tout envoyer dans ma direction. J'ai voulu me protéger au mieux et créer une seconde explosion pour que le souffle puisse au moins me propulser au loin et esquiver le gros des flammes, mais... Les flammes m'ont pris le bras, la cuisse et une bonne partie du torse et du dos. Si un couple de moldus n'était pas passé par là, j'aurais probablement perdu la vie dans cette allée. Si j'avais été à la hauteur, cela n'aurait pas eu toutes ces conséquences...

Aurora secoua la tête.
Elle avait étudié les Feudeymon, il y a quelques années. Quand Selena travaillait sur les remèdes à la Dragoncelle, elle avait étudié les propriétés des œufs de serpencendre. C’était Aurora qui l’avait aidée à s’en procurer, et avait au passage découvert plus à fond les Feudeymon. Bien qu’il soit un expert dans la magie de feu, Aurora n’avait aucune idée de comment John aurait pu s’en sortir autrement. Jamais elle n’avait trouvé de solution à ce maléfice, qui résistait à l’eau, magique ou non. Son idée d’explosion avait été dangereuse et très risquée, mais cela relevait du génie. Le souffle de l’explosion avait au moins l’avantage de pouvoir repousser temporairement le gros des flammes.
Le regard de John s’assombrit, et Aurora comprit qu’il avait perdu plus que ce qu’il n’en avait dit. Elle avait du mal à encaisser. Elle réalisait enfin ce qu’il avait subi, et, parallèlement, regrettait de n’avoir pas pu l’aider.

- J'en garde des marques et... Et voilà, quoi...

Aurora secoua la tête, et inspira une seconde pour se calmer.
Elle était en colère, et triste à la fois. C’était difficile à expliquer. Elle avait perdu sa grand-mère, sa tante, sa sœur, son beau-frère, et maintenant ça. John, grièvement blessé dans un combat qui aurait pu être mortel. Seul dans une ruelle de Londres, à souffrir le martyr. Elle dû détourner le regard une seconde, le temps de contenir ses larmes et sa frustration. Il fallait qu’elle se calme.
Elle inspira de nouveau, et repassa ses paroles au ralenti. Le bras, la cuisse, une bonne partie du torse et du dos. Comparé à ce qu’elle-même avait subi avec le maléfice de flagrance alors qu’il couvrait à peine 10% de sa peau, elle n’osait même pas imaginer ce qu’il avait enduré. Et elle s’en voulait. De ne pas avoir été là, même pour son rétablissement.

- Je suis désolée, , murmura-t-elle une fois ses larmes contenues. Que tu aies eu à subir ça seul.

Cet aveu ne pesait pas bien lourd, mais à ce moment précis, la question la hantait. Et si ? Si elle avait été là pour lui, s’ils ne s’étaient pas séparés ? Si elle l’avait retenu davantage de rentrer à Londres, à quel point les choses auraient-elle été différentes ?

- Je n’aurais jamais pensé à un Feudeymon. Il faut être fou pour… , soupira-t-elle en secouant la tête. Je n’en reviens pas que tu aies survécu à ça. Tu… Tu as un traitement ? Quelque chose pour te soulager ?

Elle parlait d’un vrai traitement, pas cette maudite fiole de Whisky. Elle-même se rappelait avoir souffert pendant des jours après le maléfice de flagrance, et ce malgré tous les remèdes et anesthésiants qu’on lui avait proposés. C’était ça, le fléau de la magie noire : ses maléfices ne se laissaient pas guérir si facilement. Après avoir subi ça, c’était un réel miracle que John soit encore devant elle, et elle en avait pleinement conscience.
Elle remarqua alors sa main serrée sur son bras, et devina ce qu’il se passait sous le tissu. Etait-ce normal ? Cela faisait quoi, une année au moins ? Les maléfices de ce genre étaient censés faiblir avec le temps. Elle n’avait plus eu mal à ses propres brûlures après quelques semaines passées. Mais là, on parlait de plusieurs mois entiers pour John.

Elle hésita, puis reprit une gorgée de bièraubeurre en réfléchissant. Lorsqu’elle reposa son verre, elle chercha son regard du sien, en continuant de s’adresser à lui à voix basse.

- Merci de m’avoir parlé. Mais, est-ce normal que tu souffres toujours autant ? John, que t’ont dit les médecins ?


Codage par Libella sur Graphiorum


Désolée pour l'attente Aimie



Loving, Remembering, Never Forgetting

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 13/01/2017
Parchemins rédigés : 704
Points : 6
Crédit : Bazzart. (c)
Année : 4ème année - 14 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Tracy & Jade

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Sam 17 Nov - 0:20


I WANTED THEM TO FEAR ME
Finn déguisé en moldu
La remarque de Phoenix au sujet de mon costume m’aurait probablement fait tirer un sourire, et je n’aurais certainement pas manqué de faire remarquer que c’était plutôt ces moldus qui manquaient cruellement de tout sens esthétique. Mais je ne saurais dire pourquoi, cette proximité qu’elle entretient avec Hannibal depuis la fin de l’été m’agace. Mon frère aîné, avec lequel j’entretiens un lien pour le moins assez particulier, entre nos différends implicites et notre rivalité muette, et ma meilleure amie au masque d’ange pour un visage de diablesse. Je m’éclipse donc, poliment, insistant sur le fait que je ne voudrais pas m’immiscer dans leur intimité. Oh si, au contraire… je voudrais même les voir s’écarter suffisamment pour ne retrouver que des rapports cordiaux. Je ne sais pas quelle est la nature du lien qui s’est développé entre eux ces dernières semaines, mais une chose est certaine, quelle qu’il soit, je veux que ça s’arrête. Je n’ai que trop peu d’amies, et je n’aime pas spécialement voir ma famille leur mettre la main dessus, et surtout Hannibal… C’est la même chose en ce qui concerne cette amitié bizarre entre Erin et Rachael, par ailleurs je soupçonne même ma soeur jumelle de s’approcher d’aussi près de mon amie en partie pour m’énerver… Elle me connait comme je la connais, et ça lui ressemblerait bien. Peut-être comprendrez-vous pourquoi j’ai également un mauvais pressentiment d’apercevoir cette dernière en compagnie d’Alexis… Bien sûr, malgré nos relations quelque peu électriques, c’est une des nôtres, et je suis bien contraint de reconnaître qu’elle irradie, dans cette robe blanche. Rachael cherche immédiatement à me rassurer, presque avec trop d’empressement pour que ça n’ait pas l’air de cacher quelque chose… Et moi j’estime qu’au vu de son interlocutrice, j’ai toutes les raisons du monde d’être inquiet. « Et je serrrais rrravi de parrrticiper. Quel était le sujet ? » lancé-je sans me formaliser une seule seconde de mon manque de pudeur. « Les acrrromentules, peut-êtrrre… ? » ajouté-je, sur un air de défi. S’il s’agit d’entraîner Rachael dans la forêt à nouveau, je ne suis pas d’accord. Elle est peut-être ingénue, d’une rare candeur qui fait d’elle un être pur, mais ce n’est pas le cas d’Alexis… Je la connais depuis nos dix ans, et je suis prêt à mettre ma main à couper qu’elle a quelque chose derrière la tête. Cette dernière ne manque d’ailleurs pas de me railler… Devrais-je en être surprise ? Certainement pas. Cette lueur provocatrice dans son visage mutin a quelque chose de relativement irritant, et je dois prendre sur moi pour ne pas réagir. « Tu as de la chance que ce soit un soirrr de fête, et que je veuille bien passer l’éponge surrr cette insulte. Ce n’est pas ta courrronne de fleurrrs qui va me passer l’envie de te rrrégler ton compte dans un duel en règle. » répliqué-je, mes prunelles plantées dans les siennes. Nous avons évoqué cette confrontation, et je ne compte certainement pas me défiler, surtout au vu de la manière dont elle tente de me sortir de mes gonds. Elle dégage un charme certain... mais je ne compte pas me faire avoir. Cette souillon de Swindlehurst y parvient déjà suffisamment trop bien à mon goût...

Je reporte mon attention sur Rachael, qui semble être un peu ailleurs. Pendant ce temps, Alexis s’amuse de ce petit détail que j’ai ajouté à mon costume, et qui en dit long sur la bêtise des pratiques et des technologies de nos « amis » moldus. J’ignore de quelle manière ils font fonctionner un tel objet puisqu’ils sont privés de magie - heureusement par Merlin, qui sait ce qu’ils en feraient… Mais il faudra que je m’en débarrasse rapidement, dès que j’en aurais fini avec cette soirée déguisée. Avec ce genre d’outillage, notre potentiel magique aura tôt fait d’être ébranlé… Mon regard glisse vers Albus, auquel elle fait référence : le voilà au coeur d’un bel esclandr qu’il semble avoir lui-même provoqué, et mes yeux s’écarquillent légèrement en voyant la soeur Valeska lui administrer une gifle. Ce sont bien des manières grossières de moldus… A la place de notre ami Serpentard, je crois que j’aurais voulu expérimenter les sortilèges impardonnables sur l’impure en réponse à cet affront, mais ce n’est ni l’endroit, ni le moment ! « Ce doit êtrrre délicieux d’humilier une sang-de-bourrrbe en public, mais se donner en spectacle ainsi est à la fois insensé et stupide. » déclaré-je, en continuant de les observer du coin de l’oeil, avant que la psychologue cracmolle n’intervienne. Dès qu’il s’agissait de rappeler au monde qu’elle existait, elle était malheureusement bien là, celle-là aussi… « Ecarrrtons-nous. » Je déposé une main sur l’épaule de mes comparses, tandis que je les entraînais à bonne distance de la scène qui se déroulait. Ce n’était certainement pas le moment d’attirer l’attention sur nous, certes nous étions des amis d’Albus, mais ce soir il risquait de nous apporter plus d’ennuis qu’autre chose. Or, je suis un garçon assez précautionneux… Mais c’est le moment où Rachael semble se formaliser de cet élément de mon costume que j’ai ajouté pour amuser la galerie, et rappeler combien les moldus sont idiots et absurdes. « Tu veux parrrler de cette affrrreuse camelote de moldus… ? Ne t’en fais pas, pourrr que cela devienne rrréellement dangerrreux, il faudrrrait que je me les mette dans les orrreilles, et ce n’est pas prrrêt d’arrriver. » lui adressé-je d’un ton calme. Naturellement, je comprenais bien ses réticences, mais je tenais à apaiser cette crainte : les moldus sont seulement nos ennemis, pas nos prédateurs. Et génétiquement, c’est nous qui avons un avantage que l’on ne saurait nous retirer, sur eux… Et c’est le moment que choisit ma petite soeur pour nous rejoindre. Je ne peux réprimer un sourire amusé en lorgnant sur sa tenue qui est remarquablement immonde… je me demande si elle a trouvé cette salopette dans la même boutique que moi, commerce dont il faudrait à l’occasion réclamer la fermeture… Je cherche ma jumelle dans la foule, et hausse les épaules en ne l’apercevant pas. « Nous verrrons quand cette tête de mule aurrra fini de bouder. » Au vu de son caractère, ce n’est sans doute pas près d’arriver… Je reporte donc mon attention sur notre benjamine. « Ton costume est rrrepoussant Judith, tu fais une vrrraie moldue. » En m’écartant légèrement, je l’intègre à notre cercle… de cette manière, nos deux interlocutrices ne sont pas prêtes d’avoir cette conversation qu’elles souhaitaient avant mon arrivée, et cela me ravit au plus haut point.


ATTENTION : image choquante, âmes sensibles s'abstenirrr /!\
Déguisement de Finn:


Spoiler:
 
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5083-keagan-pour-s-habituer-a-la-magie-il-faut-du-temps-et-encore-plus-pour-la-comprendrehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5093-keagan-vivre-seul-n-est-pas-une-vie-alors-apprenons-a-la-partagerhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5094-keagan-le-partage-vous-connaissezhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5095-keagan-les-paroles-s-envolent-les-ecrits-restenthttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5096-keagan-les-paroles-s-envolent-les-ecrits-restent

Arrivé(e) le : 12/06/2015
Parchemins rédigés : 1765
Points : 1
Crédit : Bazzar
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Megan A. Euston & Oliver T. Adams

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Mar 20 Nov - 22:29


Soirée d’Haloween.
Pour une fois, je me disais qu’on pourrait peut-être avoir une soirée d’Halloween « normale ». Enfin, normale était un bien grand mot quand on parla de cette fête morbide mais depuis bien longtemps je me disais qu’elle serait assez fidèle à ce qu’on pourrait en attendre. Dès l’instant que la sécurité primait.
Au sein des Trois Balais, la serveuse semblait être à l’aise dans son costume, et, comme je le disais à Danni, je le trouvais presque dégueu… Mais bon, Halloween oblige hein ! Quoiqu’il en soit, je sentais que mon ventre réclamait un peu. A boire, à manger, peu importait, mais j’avais faim. Je proposai donc à ma petite amie d’aller grignoter quelque chose, lui demandant au passage si elle voulait retrouver du monde. Immédiatement, mon regard se porta vers Dan qui semblait… J’sais pas… Il n’avait pas l’air d’être à fond dans le truc. Bon, sur ce point on se ressemblait pas mal : ce genre de soirée, pas notre genre. Et là, avec Milo, je ne le sentais pas bien. Franchement, je lui aurais bien proposé de nous rejoindre mais je ne voulais pas paraître indélicat et venir le chopper d’avec ce moment avec son petit ami. Et d’autres… Après il le savait, ils venaient quand il voulait avec nous, on serait bien les derniers à le rejeter !

"On aurait pu rejoindre Dan et Milo mais... enfin y'a Tracy aussi donc..." Je n’étais pas le seul à y avoir pensé. Mon regard s’était posé sur Daniela avant de le dévier vers le petit groupe où il y avait, effectivement, la fameuse Tracy. Par pur mimétisme, je haussai aussi les épaules, suivant la jeune fille jusqu’au bar. Je ne répondis rien en premier lieu. Bennett n’avait plus le même effet sur moi, je culpabilisais moi depuis notre « discussion ». Enfin… Ce n’était pas totalement vrai. Je crois que lui avoir parlé, l’avoir rendu plus « humaine » me rendait la tâche encore plus difficile. Parce que je regrettais d’autant plus ce que je lui avais fait subir. Danni me tira de mes pensées alors que je m’accoudai au bar, attendant les boissons. "Comment ça va vous deux depuis que vous avez pu p..parler ?" Comment ça allait ? Ben, disons que ça ne pouvait pas être pire qu’avant. Et que le « nous deux » ne voulait pas dire grand-chose en définitif, pas comme si nous étions proches quoi. « Ca… va. » Dis-je dans un nouvel haussement d’épaules. Mes yeux fixèrent quelques secondes Daniela, me rendant compte qu’elle devait s’attendre à plus de moi. Je me pinçai les lèvres, me rappelant de tout ce que je lui avais dit. J’avais déjà tout raconté à ma copine, elle savait tout dans les détails mais c’est vrai que le sujet n’était pas revenu sur le tapis depuis la rentrée. « On n’se croise pas trop, y a juste moins de tensions quand c’est le cas. » Elle me demanda alors si on s’était reparlé depuis ou non et je secouai doucement la tête de gauche à droite, tapotant le bar de mes longs doigts. « Non. Pas qu’on s’évite, enfin moi je ne l’évite pas mais… » Je me tournai alors pour lui faire face, avouant : « J’crois que je culpabilise encore plus. Parce qu’avant, j’étais mal à l’aise de ce que je lui avais fait, mais bon je n’la connaissais pas et je me disais qu’elle aussi avait fait des choses horribles. Mais… Ben tu vois… Depuis qu’on a parlé, j’me dis que j’ai encore plus merdé que ce que je pensais. Elle ne méritait pas ça, j’veux pas redevenir ce que j’ai été avec elle. » Lui dis-je d’une traite comme si, si je m’arrêtais, je n’arriverais plus à avouer ce que j’avais sur le cœur. Je fixai alors Danni dans les yeux avant de secouer la tête comme pour enlever cette image, la balayant d’une geste de la main avant d’accueillir nos boissons. « Enfin, faut du temps hein ! » Ou comment passer à autre chose sans s’apitoyer sur son sort… Je saisis une friandise, l’engloutissant rapidement avant de me tourner pour suivre le regard de Daniela, l’interpelant : « Qu’est-ce qu’il se passe avec ce groupe ? » Parce qu’elle fixait ce groupe, et je me demandais bien pourquoi.

made by roller coaster





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 217
Points : 3
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Jeu 22 Nov - 21:26

- Je suis désolée, que tu aies eu à subir ça seul.

John remarqua qu'elle détourna le regard un moment pour contenir ses larmes. Même s'il n'en avait pas vu une seule couler sur ses joues, l'ex-Auror savait très bien comment elle réagissait à la nouvelle. John posa sa bièraubeuure et plaça sa main sur celle de sa collègue en signe d'apaisement. Voilà aussi pourquoi John refusait d'en parler si rapidement. Ses retrouvailles avec Ula avaient été.... Eh bien disons plutôt agréable l'année dernière, mais révéler sa blessure ne l'avait fait que se sentir encore plus responsable d'avoir coupé les ponts. Mandrake ne voulait surtout pas qu'elle ressente ça, c'était sa faute s'il avait été blessé, c'était son choix de rester chez les Aurors et de se battre. Il ne pouvait décemment pas imposer cela aux autres. C'était sa croix à porter. Il se voulait rassurant auprès d'Aurora lorsqu'il prit à nouveau la parole.

- Tu n'as pas à t'excuser Aurora. Tu n'es pas fautive, c'est juste moi. Moi et ma stupidité qui m'ont mené à ce concours de circonstances. Je t'assure, tu n'as pas à te sentir mal vis-à-vis de cela.

D'accord ils s'étaient séparés et n'avaient pas cherché à se recontacter suite aux incidents de Blackman. Mais elle avait perdu de la famille, Mandrake comprenait parfaitement et il ne pouvait pas lui en vouloir. Lui qui s'attachait très peu en général n'avait quasiment personne autour de lui à ce moment hormis sa famille. Ce n'est pas pour autant qu'il en voulait à Aurora. Il s'était inquiété de son sort, mais il aurait pu aussi faire le geste en premier et prendre des nouvelles. La honte que le jeune homme avait éprouvée après son grave accident, d'avoir laissé derrière lui tant de possibilités, d'avoir fait passer son travail avant le reste... Il n'y a pas de mots pour la décrire.

- Je n’aurais jamais pensé à un Feudeymon. Il faut être fou pour…

[]John rigola légèrement. En effet, il fallait être sacrément fou pour provoquer un tel déluge de flammes en plein Londres. Même pour un mangemort. Ce sort est totalement incontrôlable lorsqu'on l'invoque sans un minimum de préparation. À part quelques prodiges magiciens, personne ne pouvait contrôler seul un Feudeymon parfait. [/i]

- Je ne cacherai pas avoir essayé moi-même, j'apprécie les sorts de feu comme tu le sais. Mais on était au moins 4 ou 5 magiciens et il n'était pas bien grand pour un Feudeymon. Le département des mystères s'en servait parfois pour... Bah, je ne veux pas t'assommer avec des histoires comme ça, désolé!

Il afficha un sourire poli tandis qu'il essayait de sonder à nouveau le visage d'Aurora. Elle semblait préoccupée et il y avait de bonnes raisons pour cela. La jeune femme avait bien remarquée que la consommation d'alcool de John n'avait pas diminué avec le temps. C'était certes depuis peu, mais ce n'était pas bon signe. John redouta que la question suivante aborde un autre sujet sensible et... Il avait vu juste.

- Je n’en reviens pas que tu aies survécu à ça. Tu… Tu as un traitement ? Quelque chose pour te soulager ?

Il bomba le torse un instant, puis se ravisa presque aussitôt. Cela tirait sur sa cicatrice et vu que son bras était un poil douloureux ce soir, il suffit d'imaginer pour le reste.

- Allons, allons, tu en doutais? haha, Aie!

Une légère grimace, puis il reprit son air sérieux. Il enleva sa main pour à nouveau effectuer une légère pression sur son bras marqué.

- Eh bien, l'infirmier Lennox a pris soin de moi à Sainte Mangouste. Il continue de me fournir mon traitement à Poudlard sur la période scolaire. Ce sont des antidouleurs, principalement, et... Bon ce n'est pas toujours facile, mais j'arrive à donner cours. Rien de bien alarmant.

Mais était-ce vraiment la vérité? L'année dernière après son cours sur le Patronus il avait tellement dépensé d'énergie que le soir venu la douleur l'avait fortement frappé. Cela l'avait affaibli et permit à son mal de refaire momentanément surface. Ça confortait Mandrake dans l'idée que ces symptômes n'étaient pas que dans sa tête comme le prétendait son foutu médicomage à Sainte Mangouste. Dans certaines situations la douleur refaisait surface bien plus violemment que d'ordinaire. Rien qui puisse le terrasser et le jeter à terre, mais tout de même, ce n'était pas négligeable pour autant venant d'une blessure de magie noire. L'alcool avait le magnifique don de l'apaiser le soir... Ce n'est pas un remède recommandé, mais John n'avait trouvé qu'une seule alternative quand son médicament refusait de fonctionner par moments. Sans cela, impossible de dormir complètement. Par contre le matin, réveil au café obligatoire pour palier à la fatigue. C'était un cercle vicieux que le professeur laissait s'installer.

- Merci de m’avoir parlé. Mais, est-ce normal que tu souffres toujours autant ? John, que t’ont dit les médecins ?

John grimaça avant de répondre à nouveau.

- Les idioties habituelles... Que ce n'est pas normal de ressentir encore ça maintenant, qu'il doit y avoir une autre explication, d'autres solutions... Sérieux, ils y connaissent quoi? Tu sais comme moi que les magies noires sont loin d'être faciles à éloigner. J'en porte encore les marques, il ne peut pas y avoir d'autres explications. Je refuse de croire que c'est dan-...

Il se ravisa, ne souhaitant pas prononcer ces mots. Il refusait de le croire, il ne voulait pas y croire. Son problème d'alcool, ses douleurs qui devenaient plus difficiles à gérer et son sommeil agité lui hurlaient que le problème était ailleurs, mais John refusait d'écouter tout ça. Cela finirait par passer, à un moment ou à un autre. La présence d'Aurora le réconfortait, leurs retrouvailles à cette soirée lui avait redonné le sourire et bon Dieu les élèves pourrait le confirmer: voir John sourire c'est comme voir le Monstre du Loch Ness de près. Quasiment impossible. Sa douleur était encore présente, mais elle se faisait moins intense que tout à l'heure. Rester reclus dans son coin et ne penser qu'à ça de la journée n'aidait pas à améliorer son état. Noyer sa culpabilité et sa douleur dans l'alcool, cela ne pouvait pas durer...! Pour la première fois depuis longtemps, l'ex-Auror se remémorait les bons moments passés en sa compagnie et il y trouvait une pointe d'apaisement. l'Egypte, Venise, Rome et tant d'autres souvenirs... Il avait presque oublié ce que cela faisait de se sentir ainsi, le cœur plus léger.

John soupira avant de reprendre.


- Ils pensent que ce n'est pas que physique... Que je devrais en discuter avec quelqu'un. Tu en penses quoi...?

Cela lui faisait du mal d'admettre que cette solution pouvait peut-être fonctionner. Mais il souhaitait avoir l'avis d'Aurora sur la question.




" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6244-archibald-milo-de-baskerville-je-t-aime-bien-mais-en-cas-de-danger-je-te-sacrifie-directhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6295-archibald-milo-de-baskerville-le-titre-qui-tuehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6331-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrierhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6332-express-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrier

Arrivé(e) le : 05/01/2012
Parchemins rédigés : 6559
Points : 9
Crédit : Thomas Brodie-Sangster crédit : Sarah ♥
Année : 7ème année (17 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Brooklyn ♥ Phoenix ♥ Hadley ♥ Blake

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Jeu 22 Nov - 22:21


❝ Soirée d'Halloween❞Milo

Plus les secondes passent et plus je me demande ce que je fais ici. Très clairement, je ne suis pas le bienvenue et il prend un malin plaisir à me le faire comprendre. Comme si tout ce qui se passait était entièrement de ma faute et que Monsieur était parfait. Je sens la colère monter en moi, mais je sais qu'elle vient plus de la frustration que de ce que je ressens vraiment pour Dan. Au fond, je ne suis pas vraiment en colère contre lui, je suis en colère contre cette situation qui ne fait que s'aggraver d'instant en instant. Ce qui m'énerve c'est de voir que quand je fais un pas vers lui, il fait trois pas en arrière. Evidemment, il a le droit de ne plus avoir envie de moi, mais dans ce cas là qu'il le dise, plutôt que de garder le silence et de continuer à s'éloigner de moi. Il attend quoi au juste ? Que je prenne les devants ? Je commence à en avoir marre de toujours prendre les devants, comme s'il n'était pas foutu de faire un truc par lui même en dehors de faire la tronche. Ah ça, il sait le faire et avec brio, il aurait un O. si c'était une matière. ... Injuste une nouvelle fois envers lui, j'ai l'impression que je risque de l'être toute la soirée. Tout ça parce que je suis frustré de cette situation et que j'ai l'impression que je suis le seul à vouloir faire des efforts, vouloir faire un pas vers lui. Il me parle à peine, ne me regarde quasiment pas. Je suis obligé de faire la conversation avec sa meilleure amie parce que lui n'est pas foutu d'aligner trois mots. Et quand il les aligne, c'est pour être blessant. Je n'ai rien contre Tracy, la colère que j'ai pu ressentir envers elle a disparu. C'est du passé tout ça et je n'aspire pas à vivre dans le passé. Je l'apprécie et je n'ai rien contre de me retrouver avec elle pour échanger quelques mots. Mais on ne va pas se mentir, je ne suis pas ici pour elle et techniquement parlant, on n'est pas amis. Sans Dan, on ne se parlerait jamais, sauf pour échanger quelques informations en tant que préfets, rien de plus. Alors oui, même si je trouve son costume joli et que j'apprécie de parler avec elle, ce n'est pas pour elle que je suis ici et elle s'en doute très certainement. Mais au moins elle a la politesse d'essayer de faire des efforts pour rendre cette soirée pas aussi désagréable et étrange qu'elle ne l'est déjà.

C'est un échec total, on ne va pas se mentir, mais elle essaye et on ne pourra pas le lui reprocher. On sent qu'elle est mal à l'aise et qu'elle ne sait pas quoi faire et elle n'obtient aucune aide de notre part, parce qu'on ignore ce qu'il se passe vraiment. On n'est pas foutu de faire quelque chose, de savoir ce que l'on veut ou plutôt si, je sais ce que je veux mais j'ai tellement la sensation qu'il ne veut plus la même chose que moi que j'ai plus vraiment envie de me battre. Cette vérité vient de me frapper de plein fouet. Je ne veux plus me battre pour essayer d'arranger constamment les choses. J'imagine que c'est la fatigue, la peur et la colère qui me font penser tout ça, mais actuellement, c'est le sentiment qui m'envahie. Oui, je suis lasse. Lasse de devoir m'excuser tout le temps parce qu'un mot ne lui a pas plu dans tout ce que j'ai pu lui dire. Lasse de constamment devoir me justifier pour de la merde. Parce que oui, c'est souvent pour pas grand chose. Je ne parlerai pas de cette histoire de badge rouge et de mon implication dedans parce qu'à mes yeux, ce n'est pas de la merde. Il a peur pour moi et à l'impression qu'il ne compte pas vraiment à mes yeux. Que ce sont les autres avant lui. De ça je suis d'accord, c'est important et j'aimerai vraiment avoir l'occasion de pouvoir y revenir dessus, mettre les choses au clair une bonne fois pour toute. Mais ce qui est de la merde, en revanche, c'est de me faire une crise de jalousie pour une fille dont je me moque royalement. Felicia est une gentille fille et notre binôme fonctionne jusque là, mais je ne vais pas m'excuser pour ça. Comme je ne vais pas m'excuser d'apprécier Billie et de tenir à elle. Il ne supporte pas que je puisse être proche d'autres personnes, mais il est hors de question que je me réfugie dans la solitude pour lui faire plaisir. Que je sache, ça ne le dérange pas d'être ami avec une fille qu'il voulait plumé il y a deux ans de ça. Ca ne le dérange pas de profiter de chaque instant pour draguer Daniela, "pour rire", juste parce que c'est une vieille habitude. Quand c'est lui, ce n'est jamais grave, il n'y a pas mort d'homme, je devrais lui faire un peu plus confiance. Mais quand ça me concerne, là il n'y a plus de confiance, on piétine tout et on fait la tronche. Ca ne l'a pas dérangé quand Wendy lui tournait autour. Il ne pourra pas dire qu'il n'a rien vu venir alors qu'il sait très bien quand il plait aux filles et quand elles veulent attirer son attention. Alors j'aimerai beaucoup qu'il commence à se remettre en question et qu'il se rende compte qu'un peu de tolérance pour mes proches ça ne lui ferait pas de mal.

J'ai complètement décroché avec la discussion pour être honnête. Et je n'arrive même pas à être désolé. Il ne parle plus depuis tellement longtemps que je me demande s'il est encore doué de parole. Savannah est une gentille fille et dans d'autres circonstances je l'aurais accueilli avec beaucoup plus de chaleur mais ce soir, je n'en ai ni l'envie, ni la force. Ce soir, je suis déçu et ça me rend triste. Déçu de voir que tout ce qu'on a construit ensemble s'effrite et menace de s'effondrer à chaque instant. Déçu de voir qu'il n'a même pas l'air heureux de me voir, qu'il n'a même pas eu l'envie de m'embrasser ou de me prendre par la main. Il aurait pu écrire une dissertation sur la beauté du costume de sa meilleure amie, mais pour moi il n'y avait plus personne. Alors oui, je suis injuste, mais c'est parce que je suis malheureux et quand je suis malheureux, je suis injuste. J'ai besoin d'avoir un coupable à tout ce désastre et je n'ai pas la force de me regarder dans un miroir. Alors il est plus facile de lui jeter la pierre. Dans quelques heures, je regretterai d'avoir pensé tout ça mais actuellement, je lui en veux. Il n'en saura jamais rien, mais je lui en veux. Alors quand il ouvre enfin la bouche pour parler de Quidditch, j'en suis presque étonné. Il sait donc parler, c'est merveilleux. Evidemment ça ne dure pas longtemps, il s'empresse déjà de prendre la tangente pour aller chercher à manger. J'ai l'estomac noué et je vois très clair dans son jeu, il fuie, encore. Il ne sait faire que ça de toute façon. Dès qu'il est face à une situation difficile, au lieu de l'affronter, il fuie, c'est plus facile. Je vais donc lui facilité la tâche vu que ce qu'il fuie ce ne sont ni Savannah, ni Tracy, mais bien moi. "Non merci ! Je vais aller faire un tour pour voir si tout se passe bien !" Excuse pourrie pour dire que je m'en vais. Il sera content et pourra revenir sans problème vers ses amies. Je ne veux pas gâcher la soirée plus que nécessaire, ça ne sert à rien. Je ne suis pas le bienvenue et je l'ai bien compris. Désolé d'avoir voulu faire un pas vers lui. Désolé d'avoir voulu passer une soirée en sa compagnie. Désolé d'avoir essayé, c'était visiblement trop. "A plus tard !" Dis-je en esquissant vague un sourire, avant de m'éloigner sans un regard en arrière. Pour voir quoi ? L'échec de ma relation avec lui ? Je pense que j'ai compris le message. Je préfère donc m'éloigner de tout ça et penser aux couteaux qui sont en train de se planter dans ma poitrine, lentement mais surement. Demain sera un autre jour, avec de nouveaux espoirs et une nouvelle envie de me battre pour lui. Mais ce soir je baisse les armes, je suis fatigué. Ce soir, j'abandonne.

©️ 2981 12289 0



Archibald Milo de Baskerville
“Pour qu'un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s'y rejoignent dès le premier instant.” Kundera Milan ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10403-kenzie-greene-a-votre-servicehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10424-kenzie-greene-enjoy-a-drinkhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10425-kenzie-greene-should-we-get-to-know-eachotherhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10428-kenzie-greene-boite-aux-lettreshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10427-kenzie-greene-hiboux-express

Arrivé(e) le : 22/10/2018
Parchemins rédigés : 62
Points : 9
Crédit : Roxy merci pour l'avatar ;)
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Ven 23 Nov - 19:56

Je commençais à dévoiler quelques secrets du Château à Garry qui semblait enthousiasmer à cette idée. Sa réaction me fit lâcher un sourire amusé avant de lui faire les gros yeux. Il ne fallait pas être entendu, je ne voulais pas être renvoyée dès maintenant. Il continua son discours plus bas, émettant des hypothèses innocentes et amusantes.

« Tu peux toujours essayé pour les lettres mais ça m'étonnerait fortement ! Et oui pour le passage secret tu pourras venir avec si tu as de quoi te cacher. Je te dirai tout ça bientôt, promis ! »

Par la suite, je servais des professeurs assis au comptoir qui discutaient à voix basse. Je ne pus entendre qu'une partie de la conversation, mais non des moindres. J'apprenais en effet que l'homme avait été auror, et cela pourrait me servir dans un avenir proche. Enfin, je ne pouvais en écouter davantage sans me faire remarquer, et puis Garry m'attendait toujours. Je retournais alors vers lui tout en essuyant quelques verres. J'en servais un à Garry qui semblait perdu dans ses songes. Il n'avait même pas osé répondre un « bonjour » à la femme. Aussi, cet homme devait vraiment l'effrayer. Il ne voulait même plus regarder dans leur direction et préféra continuer à me répondre en me faisant une proposition à laquelle je ne m'attendais pas.

Il souhaitait que je passe Noël dans sa famille, à Edimbourg. Je lançais un sourire franc et attendri. Ce gamin c'était plus qu'un petit frère, je l'adorais, et il n'avait pas cessé les compliments en cinq ans. Un jour il les ferait toute tomber. Je commençais alors à songer que ce jour-là, il vaudrait mieux que j'approuve la jeune fille en question... Enfin, nous n'en étions pas là. Pour le moment il me demandait si je ne faisais rien pour les fêtes. Effectivement, je n'avais plus rien de prévu désormais, même si le fêter à nouveau et en famille pourrait être compliqué c'était surement mieux que de rester seule. En plus, la famille Cordell m'avait toujours accueillie avec le plus grand soin et une gentillesse sans égale.


« Ce serait avec plaisir, j'ai rien de prévu alors je pourrai venir si tes parents sont d'accord. Il faudra leur demander et je leur écrirai aussi. »

En parlant d'écrire je pensais à une façon de garder le contact le temps que je me décide à lui expliquer comment emprunter le passage secret. J'évoquais alors l'idée de s'écrire et lui promettais de répondre à chacune de ses lettres. Comme imaginé, il ne tarda pas à s'en réjouir et à proposer de m'écrire tous les jours. Je lâchais un petit rire en secouant la tête, signe que je suivrai la cadence. Il était surexcité et passait même du coq à l'âne.

« Il commence à se faire tard, je crois que vous n'allez pas trop tarder mais vous avez encore un peu de temps. Tu veux un bol de bonbons ? »

Aussitôt dit, aussitôt fait ! J'avais déjà rapproché un bol en question.

« On voit même plus le bout de ton nez comme ça ! Sinon dis moi, tu as des copains qui sont venus un peu ce soir ? Tu pourrais m'en présenter ? »

Je le voyais rester seul auprès de moi. J'étais ravie de nos retrouvailles et je comptais bien continuer à discuter avec lui mais je m'inquiétais quand même de ne voir personne venir le chercher. J'aurai pensé qu'un tas de premiers années seraient là ce soir, ne pouvant habituellement pas se rendre à Pré-au-Lard. Puis Garry était si gentil qu'il était difficilement concevable qu'il n'ait aucun ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8035-j-ai-toujours-reve-d-apprendre-a-voler-savannah-r-caldwellhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8048-in-our-family-portrait-we-look-pretty-happy-savannah-r-caldwellhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-savannah-r-caldwell-sinead-p-o-riordan#164473https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8066-send-me-your-love-savannah-r-caldwell#182506https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8067-send-me-your-love-savannah-r-caldwell#182508

Arrivé(e) le : 14/11/2015
Parchemins rédigés : 1659
Points : 11
Crédit : Bazzart
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Jeu 29 Nov - 7:19


Tout le monde

Soirée d’Halloween
Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’étrange sensation d’être arrivée au mauvais endroit au mauvais moment, Dan ne décroche pas un mot, Milo a l’air ailleurs et Tracy est un peu trop enthousiaste pour que ce soit crédible. Cependant, je lui suis infiniment reconnaissante de bien vouloir rebondir sur tous les sujets bateaux que je lui tends un à un pour m’éviter d’affreux moments de solitudes. J’aime bien cette fille. Nous n’avons jamais été proches toutes les deux et pourtant nous en avons régulièrement bavé ensemble. D’ailleurs, avec le recul, je me demande comment nous avons pu faire pour passer à côté des liens que nous aurions pu tisser. Mais je suppose que j’ai fait avec elle ce que j’ai fait avec tout le monde, je l’ai laissée de côté parce que rester avec Spencer, Avalon, Brooklyn et Isidore était la solution de facilité et que je ne cherchais pas spécialement à étendre mon cercle d’amis. Grave erreur. Seule Avalon reste à mes côtés à présent, les autres se sont évaporés et mieux ne vaut pas y penser, je risque de perdre mon sourire et je ne tiens pas à ce que ça se produise. C’est ma première vraie soirée à l’école depuis que je suis revenue, si on exclut celle des Serpentard qui m’a servi juste à rencontrer Albus que je ne connaissais pas assez pour savoir qu’il n’était pas le genre de personne à pouvoir m’apprécier. Bref, en gros, mon retour parmi les Serpentard n’a pas eu un franc succès et j’avoue que je m’attendais à ce que cette soirée, loin des fétichistes de la pureté du sang, me permette de m’amuser un peu. Mais avec cette tension omniprésente, difficile de trouver un véritable amusement et j’ai l’impression que nous nous enfonçons un peu plus à chaque seconde. J’ai presque envie de faire des signes à Tracy pour essayer de comprendre discrètement ce qu’il se passe sauf que justement, la discrétion n’est pas mon point fort alors je m’abstiens, je souris, et je fais comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes alors que c’est loin d’être le cas.

« Merci beaucoup ! J’ai ensorcelé les deux grandes aiguilles pendant que je m’occupais des détails, mais c’est à la portée du premier venu. » Ben voyons, en tout cas pas à ma portée à moi, je serais bien incapable de faire une chose pareille. Elle est vraiment trop modeste, Tracy. Je n’insiste pas de peur de la mettre mal à l’aise, mais je reste admirative du travail accompli. Le jour où j’aurais appris à recoudre un bouton restera gravé dans les annales alors mieux vaut que je m’abstienne de faire un quelconque commentaire. Peut-être que je devrais lui demander des cours ? Ce serait amusant, mais je doute qu’elle en ait le temps alors qu’elle a déjà son rôle de préfète à assumer. « Pas tant que ça enfin. Ils ont tous bien travaillé, c’est d’eux dont je suis fière ! » Son enthousiasme me fait sourire. Le jour où les Serpentard pourront faire preuve d’une telle cohésion n’est pas encore arrivé et comme Cruz pense à son cul plus qu’à notre victoire lors de la coupe, j’ai évidemment peu d’espoir quant à notre future victoire. Mais bon, ce n’est pas comme si ça m’importait vraiment. Certes, je serais fière si nos couleurs ornaient la grande salle pour le bal de fin d’année, mais ce n’est pas non plus comme si j’en mourrais d’envie, mon sentiment d’appartenance à cette maison reste relativement inexistant. « Vous avez de la chance d’être aussi soudés. » Je me garde bien d’ajouter que je donnerais n’importe quoi pour revivre ma cérémonie de répartition et être envoyée ailleurs, ce serait déplacé. Entre deux Poufsouffle et une Serdaigle, ils seraient sans doute bien trop contents d’apprendre que chez nous, tout part en sucette.

La conversation aborde un sujet que je ne souhaitais pas aborder, celui du Quidditch et quand ce n’est pas de mon absence de place de l’équipe que l’on parle, c’est de ma santé et je ne peux masquer ma surprise quand elle me demande si j’ai eu des problèmes. Je ne m’attendais pas à cette question venant d’elle. Bien sûr, je sais que toute cette histoire finira par se savoir et je m’en fiche, après tout, ce n’est pas un crime de devoir faire un tour à l’hôpital, mais par contre, je n’ai pas pensé à préparer un speech au cas-où je devrais balancer ça en plein milieu d’une soirée. « C’est vraiment dommage… tu as eu des ennuis de santé ? Je suis sûre que ça se passera bien, et que tu auras l’occasion de jouer un peu ! Même si j’espère que personne n’aura à se casser la jambe pour ça. » Je mets de trop longues secondes à reprendre contenance, laissant un silence un peu trop pénible s’installer avant de trouver le courage de répondre. Finalement, il faut bien que j’y arrive, je ne peux pas me permettre d’éluder en permanence. « J’ai fait une overdose de Blackman et tutti quanti, j’ai dû rester à Sainte Mangouste pendant quelques semaines, mais je vais beaucoup mieux maintenant, je te remercie et j’espère également avoir l’occasion de jouer au moins un match. » Mon sourire est tellement figé que ça me fait mal et les tensions qui préexistaient déjà au préalables deviennent encore plus évidentes. Ma bonne humeur m’a soudainement quittée et je peine à retrouver le peu de contenance que je possède. Merde. Encore une soirée qui ne tourne pas comme je l’avais espéré. « Tu devrais postuler auprès de Danni, je pense qu’elle va devoir ratisser large cette année. Et comme ça pourra qu’être mieux, rien t’empêchera de prétendre être à l’origine de nos potentiels succès. » Le sauvetage de Dan totalement inattendu compte tenu de sa non-participation à la conversation et un peu surprenant mais tellement bénéfique que je l’embrasserais presque. Evidemment, je n’en fais rien et me contente de laisser la tension redescendre. « Je suis sûre que ma participation passera presque inaperçue. » Dis-je avec un sourire sincère, cette fois. « Mais je sais que c’est parce que tu as trop peur que je te botte les fesses en jouant contre toi, tu préfères que je sois parmi vous. » Pourtant, plus nulle comme attrapeur, tu meurs, mais j’estime qu’il aura la délicatesse de ne pas me le faire remarquer.

Je pensais que la conversation était enfin redevenue à peu près normale lorsque Dan manifeste le désir de s’en aller sous un prétexte bidon. Je crois qu’il en mourrait d’envie avant même que j’arrive alors ce n’est pas franchement étonnant. Le pauvre. Je ne sais pas du tout ce qu’il a, mais ça n’a pas l’air d’aller très fort. « Bon, j’vais voir si y a un truc potable à manger. Vous voulez quelque chose ? » Je jette un coup d’œil à la Serdaigle qui ne semble pas trop comprendre ce qu’il se passe non plus, puis un coup d’œil à Milo qui est tellement crispé que je me demande s’il va réussir à défiger les traits de son visage un jour. "Non merci ! Je vais aller faire un tour pour voir si tout se passe bien ! A plus tard !" Sans nous laisser le temps de réagir, il tourne les talons et file, plus rapide que l’éclair. Encore une fois, je jette un œil à mon ami et à la préfète, tour à tour, sans parvenir à savoir quelle attitude adopter et je mets de trop longues secondes à me décider. « Merci, je n’ai pas faim, je vais tenir compagnie à Tracy en attendant que tu reviennes, si ça te convient ? » Je m’adresse à la jeune fille, ne sachant pas vraiment si elle trouvera ou non l’idée séduisante mais le Poufsouffle m’a assez reproché d’être trop collante avec lui, s’il s’en va, c’est qu’il a besoin d’air, alors j’essaie de lui donner. Comme quoi, tout le monde peut changer un jour.

Code by Fremione.



On a la classe ou on ne l’a pas…:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10266-garry-a-a-cordellhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10270-garry-carnet-d-aventurehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10272-garry-a-a-cordell-courriers#219598https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10273-garry-a-a-cordell-courriers-express#219599

Arrivé(e) le : 21/09/2018
Parchemins rédigés : 91
Points : 1
Crédit : Freddie Highmore jeune
Année : 1ère année (11 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Ven 30 Nov - 1:33

JOURNAL INTIME D'AVENTURE de Garry
31/10/2024

Elle avait promit, et Kenny tient toujours ses promesses ! J'étais carrément trop super surexcité ! J'allais bientôt connaître un passage secret... ! Bon, fallait que je sois patient, parce qu'elle a dit qu'il me faudra avant tout trouver un moyen de ne pas me faire voir. Peut-être un sortilège ou un truc du genre... Je verrais. En attendant, je devais me montrer à la hauteur, sage comme une image moldu ! Irréprochable, adorable, et tout et tout ! Tu n'imagines pas à quel point ça m'a fait du bien de la revoir ma Kenny, ça m'a fait oublier tous mes soucis l'espace d'une soirée ! Et en vrai, elle est passée juste trop vite la soirée...

Après Kenny m'a dit qu'elle était d'accord pour venir fêter noël avec nous ! Du coup je vais écrire la lettre à Papa et Maman juste après. En vrai, je sais pas encore ce que je vais lui offrir, mais ce sera le plus beau cadeau du monde, assurément ! J'ai quelques mois pour y réfléchir et je veux qu'elle se souvienne de ce noël toute sa vie ! On est encore le soir d'Halloween et je pense déjà à noël... Je suis vraiment pas possible. Mais après tout, je reverrais pas Kenny avant les vacances, alors c'est normal que ça me rendre aussi... Joyeux ? Heureux ? Kenny... Je l'adore tellement, elle n'a pas changé, elle sourit toujours, elle est toujours aussi jolie, d'ailleurs, je sais même plus si je le lui ai dis ! Je lui dirais dans ma lettre, elle mérite de le savoir ! Et je veux être celui qui le lui dira le plus ! Y a personne qui aime plus Kenny que moi de toute façon.

Enfin bref. Après, elle m'a dit qu'on allait bientôt devoir partir, et j'avoue que ça a un peu tout cassé. Mais elle souriait, elle, elle avait pas l'air trop trop triste, donc j'ai gardé la face et j'ai souris aussi ! J'ai aussi hoché vigoureusement la tête quand elle m'a proposé un bol de bonbons, après tout, Halloween c'est pour les bonbons ! C'est en me goinfrant que j'ai perdu l'équilibre, et elle me l'a fait remarqué en me disant que j'avais soudainement disparut ! Alors j'ai ris, et aussi manqué de m'étouffer, à cause du bonbon, mais ça va, c'est vite passé... Surtout qu'elle m'a demandé où étaient mes copains, et là, j'avoue que pour un garçon de mon âge, c'était pas trop normal d'être seul. Surtout que Kenny elle me connaît, elle sait que je me fais facilement des copains... Alors je pouvais pas trop trop lui mentir.

-Oui oui j'ai des copains, enfin, sûrement, mais je ne les ai pas trouvés ! Je ne les ai pas non plus cherchés, enfin, on est pas venus ensemble quoi ! Je te présenterais Joanne et Jade bientôt, c'est des copines vraiment gentilles, drôles et on s'entend super bien ! Elles sont plus grandes que moi, mais c'est quand même mes copines ! Y a Fergal aussi, lui aussi il est plus vieux mais il aime autant les créatures magiques que moi ! Je te jure, il a un livre que c'est sa grand mère qui l'a écrit, c'est le livre dont je te parlais tout à l'heure ! Mais je crois qu'ils sont pas venus, enfin, je les ai pas vus. Mes copains de dortoir non plus sont pas venus, je suis sortis le premier, j'étais dans les premiers à attendre qu'on parte ! Bianca est peut-être là, mais je sais pas comme sa maman est professeur, elle est peut-être avec elle ? Bianca c'est une copine de classe ! Et euh... Oui, du coup, je peux pas te les présenter, mais la prochaine fois, t'en fais pas ! Je leur parlerais de toi tu peux en être sûre ! Tu vas voir, tu vas les adorer. Joanne elle est comme moi, mais en fille ! C'est dommage qu'elle soit pas là, vraiment, tu l'aurais adoré ! Y a Roxy aussi, elle a une rate, et avec Ketordu, ils s'entendent super bien ! Mais Roxy elle a peur qu'ils s'aiment tellement que ça fasse des bébés rats. Roxy elle s'occupe de moi, mais elle aime pas les câlins, alors que moi j'adore en faire, mais je l'adore quand même ! Elle est dans ma maison !

Je crois que je lui ai parlé d'à peu près tout le monde, sauf Milo. Après tout, Milo c'était plus mon copain après ce qu'il m'a fait. Pourtant, j'en ai encore parlé à personne... Je crois que je vais en parler à Joanne, j'ai pas envie d'embêter Kenny avec ça. Elle était pas là en plus, elle est trop vieille elle a pas dû connaître Blackman. Et puis je préfère parler de choses joyeuses avec elle, comme noël, parce que Kenny, c'est comme mon rayon de soleil dans une tempête de sombrals ! Elle est jolie, drôle, et elle sait toujours me donner le sourire ! Alors je compte sur elle pour m'aider à ne pas rester triste.

Je constate qu'il y a un peu d'agitation après que j'ai finis de parler, et je me dis qu'on va effectivement pas trop trop tarder. Sauf que je veux pas partir sans lui avoir fait un câlin, et au pire, je reviendrais pas ici avant 2 ans alors... Je me suis permis de descendre de ma chaise, disparaissant probablement à sa vue, et je me suis glissé derrière le comptoir pour la serrer dans mes bras. Je suis nettement plus petit qu'elle, mais j'avais besoin de l'enlacer.

-Je suis tellement content de t'avoir revue Kenny ! Il faut absolument qu'on se revoit... Je t'écrirais une lettre, maintenant que je sais où tu habite, et je veux vraiment qu'on se voit à noël ! Tu m'as manqué Kenny.... Je suis content d'avoir passé la soirée avec toi !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10279-a-journey-into-history-professeur-aurora-joneshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10302-professeur-aurora-des-liens-des-histoireshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10341-professeur-aurora-la-grande-et-la-petite-histoirehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10305-professeur-aurora-courrierhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10306-professeur-aurora-courrier-express

Arrivé(e) le : 24/09/2018
Parchemins rédigés : 125
Points : 4
Année : Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice des Poufsouffle

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Gretel Valeska

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Ven 30 Nov - 2:00


Halloween


Aurora avait toujours admiré le talent de son ex-compagnon pour les sorts de feu. C'était une drôle de passion, quand on y pensait, mais elle-même n'était pas en reste quand il s'agissait d'étudier des choses bizarres...
Elle secoua la tête avec un sourire amusé quand il évoqua ses "expériences" du mystère. Ça, ils partageaient un goût certain pour le danger, c'est sûr. Mais tout son travail au ministère était généralement resté un véritable mystère pour elle. John ne lui en parlait jamais vraiment, et de toutes façons, elle n'avait jamais fait confiance au ministère. Pourtant, la moitié de la famille Jones avait toujours travaillé dans les différents départements, et elle aurait probablement choisi cette voie elle aussi si elle n'était pas tombée amoureuse de l'archéomagie.

Non, elle avait toujours respecté le choix de John, mais ce n'était pas le sien.
A chaque fois qu'il partait en mission, elle connaissait les risques, et détestait son métier pour cela, aussi noble soit-il. Beaucoup de jeunes rêvaient d'une carrière d'auror, mais toute la renommée et le prestige du métier n'étaient pas suffisants pour compenser tout ce que cela cachait derrière. Peu de reconnaissance, et des missions toujours plus dangereuses qui s'enchaînaient.
Au fond, la blessure de John serait arrivée tôt ou tard. Il avait survécu pendant des années, mais combien d'Aurors pouvaient en dire autant? Combien tombaient pour la cause? Aussi ne fut-elle pas étonnée lorsqu'il préféra taire ses "expériences". Aurora n'était pas sûre de vouloir en savoir plus sur les magouilles qui se traînaient derrière certaines portes au ministère.

Le sujet enchaîna inévitablement sur sa blessure. Il avait visiblement du mal à gérer la douleur, et recourait aux mauvais moyens pour ça. Aurora ne pouvait pas lui en vouloir d'avoir cédé à la solution de l'alcool: John avait toujours aimé ça, et c'était, dans son cas, sûrement un soulagement facile. Mais cela ne voulait pas dire qu'elle était pour. Lorsqu'elle évoqua un traitement, il tenta de donner le change, mais Aurora n'y croyait pas réellement.

- Eh bien, l'infirmier Lennox a pris soin de moi à Sainte Mangouste. Il continue de me fournir mon traitement à Poudlard sur la période scolaire. Ce sont des antidouleurs, principalement, et... Bon ce n'est pas toujours facile, mais j'arrive à donner cours. Rien de bien alarmant.

Aurora n'avait pas encore eût l'occasion de rencontrer réellement l'infirmier, mais elle se rappelait aisément à quoi il ressemblait. Il lui faisait étrangement penser à son premier copain, avec son air bourru et sa large carrure. Tout à l'opposé de John, d'ailleurs. Étrange comme ses goûts avaient changé en une dizaine d'années. Enfin, ce n'était pas de son physique qu'elle était tombée amoureuse après tout.
Même si elle ne doutait pas que l'infirmier faisait de son mieux pour soulager John, il était évident que, malheureusement, ça ne suffisait pas pour l'apaiser. Mais de là à ce qu'il tombe dans l'alcool... Il avait les traits tirés, signe manifeste de sa fatigue, et Aurora le trouvait plus mince également. Elle aurait espéré que les médecins de Sainte Mangouste aient trouvé de quoi guérir son mal, mais d'après John, on en était loin.

- Les idioties habituelles... Que ce n'est pas normal de ressentir encore ça maintenant, qu'il doit y avoir une autre explication, d'autres solutions... Sérieux, ils y connaissent quoi? Tu sais comme moi que les magies noires sont loin d'être faciles à éloigner. J'en porte encore les marques, il ne peut pas y avoir d'autres explications. Je refuse de croire que c'est dan-...

... Dans la tête? L'idée pouvait sembler difficile à accepter, mais elle n'avait rien de folle. Les douleurs fantômes ou les troubles post-traumatiques étaient bien réels pour la médecine. Et avec ce qu'il avait subi, ce n'était pas une possibilité à exclure. Il reprit une respiration et enchaîna.

- Ils pensent que ce n'est pas que physique... Que je devrais en discuter avec quelqu'un. Tu en penses quoi...?

Ce qu'elle en pensait? Qu'elle aurait bien détruit cette fiole d'un coup de baguette si elle en avait eût l'occasion. Le voir se détruire ainsi était insupportable.
Mais cela ne réglerait en rien de son problème. Aurora y réfléchit très sérieusement avant de lui répondre, prenant soin de n'être ni trop catégorique, ni trop évasive. Après tout, s'il y avait bien une personne qui avait l'habitude de son franc-parler, c'était John.

- Tu sais comme moi que les maléfices d'une telle importance sont encore loin de la compréhension des médecins,commença-t-elle. Mais cela fait des mois, maintenant... John, ça ne me paraît pas normal que tu souffres encore autant aujourd'hui. Je ne suis pas médecin, mais je crois aussi que si les médicaments ne te font aucun effet, le problème est sûrement ailleurs.

Elle inspira, et se pencha légèrement vers lui pour capter ses yeux dans les siens, posant à son tour sa main sur la sienne.

- Que ce soit la solution ou non, il faut essayer. John, tu ne peux pas continuer ainsi, tu vas te faire plus de mal que de bien sur le long terme, et tu le sais. Et quand tu voudras en discuter, saches que je suis là, d'accord? Tu n'as pas à subir ça seul, et à t'empoisonner en plus.

D'un geste de la tête, elle désignait clairement la poche de sa veste où il avait rangé sa fiole de whisky tantôt. Aurora espérait bien qu'elle ne le reverrait pas boire dedans de si tôt. Puis, elle lui adressa un sourire, sincère et chaleureux, et retira sa main pour reprendre une gorgée.

- En attendant, je te propose de passer une bonne soirée, en bonne compagnie et avec cette délicieuse bièraubeurre, qu'en dis-tu?

Elle espérait surtout lui permettre de penser à autre chose, et le distraire un peu de la douleur que, sans doute, il subissait encore à cet instant. Aurora savait qu'il n'y avait encore rien de résolu, ni pour John, ni pour elle, ni pour leur relation, mais juste pour un soir, juste pour Halloween, elle voulait profiter tranquillement de leurs retrouvailles, comme deux vieux amis, comme les complices qu'ils avaient pu être l'un pour l'autre autrefois.


Codage par Libella sur Graphiorum



Loving, Remembering, Never Forgetting

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10029-hannibal-atlas-srensen-objection-votre-honneurhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10036-hannibal-good-laws-have-their-origins-in-bad-moralshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10037-hannibal-lettres-recommandeeshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10038-hannibal-soyez-brefs

Arrivé(e) le : 19/08/2018
Parchemins rédigés : 111
Points : 3
Crédit : Eriam ft. Nick Robinson
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Prrrudence

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   Ven 30 Nov - 8:55


Soirée d'Halloween

Hannibal & cie
J’écoute les commentaires de Phoenix à propos de la façon de s’habiller des moldus et je hoche la tête. En effet il doit forcément être question d’un effet de masse imposé par leur dirigeant ou quelque chose du genre pour les pousser à se vêtir d’une telle façon. Il n’y a rien d’agréable dans leur vêtement, rien de bien coupé et rien de beau. J’imagine qu’il doit exister des habits plus hauts de gamme que ceux que j’ai décidé de revêtir ce soir toutefois il est hors de question que je débourse plus de deux Gallions pour acheter ce genre de chose… Ma tenue fait amplement l’affaire, pour ce soir.
    
« Tu as rrraison, le mauvais goût se développe aussi rrrapidement qu’un grrroupe de gnomes et encorrre plus lorrrsqu’il s’agit des moldus, toutefois, enchainé-je d’une voix amusée, je ne note aucun mauvais goût te concerrrnant ! »
 
Toutes les fois où j’ai été amené à croiser Phoenix je n’ai pu que constater qu’elle savait parfaitement s’adapter à chaque occasion, choisissant toujours les bonnes tenues pour se mettre en valeur. Un talent plutôt appréciable pour quelqu’un comme moi qui aime laisser traîner son regard… Ce soir ne fait pas exception et la Gryffondor est tout sauf ringarde dans son déguisement de nymphe qui a mes yeux et l’un des plus correctes de cette assemblée.
La conversation dévie sur Albus et ses connaissances douteuses et je fronce les sourcils, un peu embêté par la situation. Non, je ne connaissais rien des habitudes étranges de mon ami et même s’il est plus sanguin que moi je ne l’aurais jamais imaginé se donner en spectacle de la sorte. Qu’il ait envie de perdre son calme face à une sang-de-bourbe, c’est quelque chose de purement compréhensible – combien de fois ai-je du me retenir de lever les yeux au ciel en les voyant se pavaner dans le château comme s’ils y étaient légitimes ? – toutefois je ne comprends pas ce besoin de le faire face à un public. Il faut absolument que nous parlions de tout ça dans les prochains jours. Je ne peux pas rester sur une scène du type sans comprendre de quoi il en retourne… Je secoue négativement la tête pour montrer mon incompréhension à Phoenix tout en soupirant :
 
« Non je ne savais rrrien de tout ça, et je ne comprrrends pas trrrop ce qui lui est passé parrr la tête… soupiré-je, qu’elle se soit rrrendue rrridicule ça c’est autrrre chose, les gens de son genrrre en ont l’habitude mais lui je ne comprrrends pas. J’essayerrrai de lui parrrler pourrr y voirrr plus clairrr. »
 
J’hausse à nouveau les épaules, sincèrement intrigué avant de reporter totalement mon attention sur mon interlocutrice. Hors de question de laisser ces sang-de-bourbes nous gâcher la soirée ! Je compte bien profiter du temps en compagnie de mes amis ce soir et le petit incident causé par Albus sera bientôt loin dans nos esprits.
Je ris doucement en entendant la voix de Phoenix commenter mes habitudes et j’incline la tête en prenant un air désolé. Je me rappelle bien qu’elle semblait plutôt scandalisée devant mes hobbies lorsque nous avions discuté, à la soirée de fin d’été de Grand-Père. Il est vrai que cela ne doit pas sembler intéressant pour une jeune fille de son genre, mais j’arrive à y trouver mon compte de mon côté. J’admets pouvoir passer des heures à la bibliothèque à étudier les fondements même du Magenmagot, m’imaginant un jour à sa tête, occupé à reformer la communauté actuelle afin de la modeler vers une image plus juste et plus forte. Oui, décidément, je pourrai passer des heures à en apprendre plus sur tout ça…
 
« Exactement, mais j’arrrrive à y trrrouver satisfaction même si je conçois que cela puisse parrraîtrrre étrrrange aux autrrres… Et toi, tu es rrreparrrtie en quête de garrrçons ? »
 
Je me souviens bien de notre discussion de cet été et la Gryffondor m’avait parfaitement laissé entendre qu’elle s’amusait avec ses homologues masculins durant son temps libre. Aux vues de ses charmes, j’imagine qu’il ne doit pas lui être très difficile de trouver un candidat et qu’elle a dû pouvoir en profiter depuis notre retour à Poudlard. S’il y avait bien quelque part en Ecosse où l’on pouvait trouver aisément une horde de garçons libidineux, c’était bien ici !
Je me concentre sur sa voix tandis qu’elle me questionne à propos de ma proposition de cet été. Bien entendu, je ne suis pas du genre à m’engager pour ensuite me rétracter et je me redresse rapidement avant de lui répondre d’une voix affirmée tout en arborant un petit sourire. J’admets volontiers que l’idée d’apprendre à mieux la connaître n’est pas pour me déplaire ; Phoenix est typiquement le genre de personne à se fixer des objectifs et à les atteindre coûte que coûte. Le genre de personne prête à tout pour s’en donner les moyens. Bref, le genre de personne que j’apprécie et avec qu’il ne me coûte pas de passer du temps. Une denrée rare, à Poudlard.
 
« Bien sûrrr, je n’allais pas me défiler ! Et puis si cela me perrrmet d’en apprrrendrrre un peu plus surrr cette jolie nymphe, ce n’est pas de rrrefus ! dis-je en jouant avec l’un des détails de son costume situé au niveau de son épaule, malheurrreusement il fait trrrop frrroid pour s’entrrraîner dans un coin du parrrc tout en prrrofitant du paysage, je pense qu’il faudrrra se rrrésoudrrre à utiliser une salle de classe vide le temps que les beaux jourrrs ne rrreviennent. »


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween   

Revenir en haut Aller en bas
 
[SUJET COMMUN] Soirée d'Halloween
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Corbeille :: 
Corbeille
 :: Les vieux RPs
-
Sauter vers: