AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 221
Points : 6
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Ven 31 Aoû 2018 - 21:10

Intitulé:
Cours de 5ème année, Malédictions et enchantements.

Résumé:
Les malédictions sont souvent assimilées à la magie noire à cause de cette appellation. Dans certains cas cependant, elles sont couramment utilisées pour prévenir les vols ou les crimes. Ce cours va permettre d'identifier les différentes malédictions existantes, comment les reconnaître et dans certains cas comment lutter contre elles. La banque de Gringotts utilise notamment une malédiction bien connue pour prévenir les vols: l'objet se multiplie rapidement pour envahir un espace et piéger les voleurs. Si pour certaines le sortilège "Revelio" permet d'identifier les menaces et donc d'agir en conséquence, d'autres sont beaucoup plus difficiles à reconnaître avant qu'il ne soit trop tard. Celles qui sont impossibles à contrer feront l'objet de préventions et de mises en garde.

______________________________

Au centre de la salle de cours se trouve une table. Sur celle-ci sont disposés différents objets. Le professeur finissait de placer les malédictions et les enchantements sur eux tandis qu'au loin la sonnerie des cours retentissait. Percival comme à son habitude se glissa dans le tiroir du bureau. C'était une sorte de rituel avant le début de chaque cours. Si parfois le reptile se trouvait un petit endroit sympathique où poser ses miches, la plupart du temps c'est bien à l'abri qu'il passait la leçon. Mandrake retourna à son bureau lorsque son œuvre fut terminée puis il prit ses feuilles, relisant avec attention ses notes. Il ne fallait pas se tromper sur les malédictions et enchantements qu'il venait de poser! Les élèves n'auraient bien évidemment pas à toucher ces objets, mais à identifier les protections ou améliorations apportées à ceux-ci. Dans quel but? Et bien, s'ils se retrouvaient piégés quelque part par un mage noir ou s’ils tombaient sur des objets inconnus, mais clairement magiques ce cours leur permettrait d'identifier de potentielles menaces.

Les élèves prenaient place tranquillement dans la pièce. Le professeur s'avança vers eux et leur adressa ces quelques mots avant de démarrer la leçon.


- Bonjour à tous. Bienvenu à ce cours de 5ème année de Défense Contre les Forces du Mal. Avant tout chose, j'aimerai attirer votre attention sur le fait qu'à l'issu de votre 5ème année vous devrez passer l'examen appelé "BUSE" pour Brevet Universel de Sorcellerie Elémentaire. Son programme portera de la 1ère à la 5ème année. Quelques mois avant votre examen il vous sera remis des fiches de révisions portant sur les sujets de BUSE en Défense Contre les Forces du Mal. Il va sans dire que pour poursuivre dans ma matière en 6ème année, la note maximale lors des BUSE sera demandée. Merci de votre attention.

Le professeur marqua une légère pause avant de reprendre son monologue.

- Le cours d'aujourd'hui portera sur les malédictions et les enchantements. Dans un premier temps, que pouvez-vous me dire sur ces types de magie?




" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9560-prudence-janet-andersonhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9565-prudence-est-mere-de-surete-vraimenthttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9571-prue-demandes-de-rphttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9566-prue-faites-bosser-locus#209737https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9569-prue-simple-rapide-efficace

Arrivé(e) le : 22/04/2018
Parchemins rédigés : 616
Points : 7
Crédit : Sheya / Alexis Bledel
Année : 5e année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Hannibal

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Sam 1 Sep 2018 - 13:12


Malédictions & enchantements
Défense contre les forces du mal
Le brouhaha était assez intense dans la Grande Salle alors que Prudence y pénétra en ce premier lundi matin de cours. Les conversations allaient bon train et il n’était pas difficile d’imaginer le sujet principal : les vacances ! Même si les cours reprenaient aujourd’hui, la plupart des élèves avaient encore l’esprit ailleurs et il serait probablement difficile pour les enseignants du jour de maintenir leur attention. Prue gagna rapidement la table des Gryffondor et se laissa tomber sur le banc de bois, cherchant du regard quelque chose de consistant à manger. Son dévolu se jeta sur une part de tarte à la mélasse pour accompagner son thé et ses flocons d’avoine qu’elle se hâte de dévorer tout en discutant avec ses condisciples de Gryffondor. Malgré le voyage scolaire qui avait duré un mois, la jeune fille avait l’impression de ne pas avoir vu ses amis depuis des lustres et elle fut ravie de parler avec eux avant de se rendre à son premier cours.
Le temps passa rapidement et il fut bientôt l’heure de se rendre en cours. Prudence jeta un coup d’œil à son emploi du temps, distribué par sa directrice de maison au cours du petit déjeuner et fut ravie de découvrir qu’elle commençait la journée par un cours de défense contre les forces du mal avant d’enchaîner avec soins aux créatures magiques. La jeune fille ne se serait pas sentie d’humeur à commencer directement par les potions en se rendant dans les cachots… C’était donc avec une bonne humeur non feinte que Prudence prit la direction du premier étage afin de gagner la salle de cours du professeur Mandrake. En chemin elle rencontra certains de ses condisciples de cinquième année et ils discutèrent rapidement avant d’arriver devant la porte de la classe. Cette dernière était ouverte et les élèves s’engouffrèrent donc rapidement dans la pièce tout en scrutant l’espace autour d’eux. Sur quoi le cours allait-il bien pouvoir porter ? Une créature maléfique ? Un mage noir sorti d’Azkaban par Mandrake pour le leur faire étudier ? Une deuxième vague concernant les sortilèges impardonnables ?
Alors que les élèves gagnaient leur place et que Prue se laissait tomber à l’une des tables du deuxième rang, le professeur Mandrake prit la parole pour leur parler des BUSEs. Rude entrée en matière dès la rentrée… La Gryffondor nota dans un coin de sa tête qu’il lui faudrait un optimal pour poursuivre la matière l’an prochain avant de reporter son attention sur l’enseignant. Que leur avait-il concocté ? Sa patience ne fut pas mise à rude épreuve car Mandrake leur dévoila rapidement l’intitulé de la leçon du jour ; malédictions et enchantements. L’intérêt général sembla bien vite capté et un petit blanc suivi la question du professeur. Prudence avait déjà sorti son parchemin et sa plume et en profita pour trouver son manuel de défense contre les forces du mal. Elle n’avait pas eu le temps de vraiment travailler cet été à cause du voyage à Beauxbâtons et avait préféré privilégier les matières où elle éprouvait des difficultés comme les potions et la métamorphose. Concernant la défense contre les forces du mal, il s’agissait d’une matière assez vivante pour que Prudence reste captivée tout le long du cours et ne sente pas son esprit s’échapper ce qui lui avait permis de maintenir un niveau plutôt correct au fil de ses années d’étude.
La jeune fille nota l’intitulé du cours en haut de son parchemin en l’agrémentant d’une fioriture puis jeta un coup d’œil à ses camarades afin de voir si quelqu’un était motivé pour répondre à Mandrake.
 
« Un enchantement permet de modifier les propriétés de base d’un objet, dit-elle en fronçant le nez, et les malédictions concernent plutôt la magie noire ? »
 
Son ton évoquait plus celui d’une question que d’une affirmation et la jeune Gryffondor fixa Mandrake en espérant qu’il affirmerait ou infirmerait rapidement sa supposition afin qu’elle soit fixée.

HARLEY-



- Prue -


Dernière édition par Prudence J. Anderson le Dim 2 Sep 2018 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8200-felicia-anna-williams-toujours-aller-de-l-avant-terminee?nid=5#185208https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8203-felicia-a-williams-lire-en-toi-comme-dans-un-livre-ouvert#185253https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8262-felicia-journal-perdu-pour-ne-rien-oublierhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8263-felicia-de-l-encre-blanche-sur-une-page-noire#187070https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8264-felicia-del-encre-oh-une-tache#187071

Arrivé(e) le : 19/08/2017
Parchemins rédigés : 576
Points : 14
Crédit : Dan ♡ (Millie Bobby Brown)
Année : 5ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Hilary Fitzpatrick-Priest

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Sam 1 Sep 2018 - 15:24


DCFM : malédictions & enchantements
Les cours reprenaient déjà. Felicia n’avait même pas vu le temps passer pendant ces vacances. Trop de choses à penser, à faire, à réviser, expérimenter et à vivre. Elle avait toujours occupé ses vacances d’été avec des révisions, mais cette année avait été plus que remplie. Elle avait été occupée. Véritablement occupée. Elle n’avait pas eu besoin d’inventer des révisions, puisqu’elle avait utilisé son temps à son maximum. C’était à peine si la jeune fille avait pu prendre de l’avance dans les cours de l’année - mais elle avait réussi à le faire malgré tout. Mais entre les révisions, l’avance à prendre, les BUSEs à ne pas oublier et son nouveau devoir de préfète, elle avait l’esprit plus qu’occuper. Et ça lui plaisait. C’était ce qu’elle voulait. Quelque chose qui lui demande de réfléchir en permanence, d’organiser son temps méticuleusement pour ne pas se retrouver à faire plusieurs choses à la fois ; quelque chose qui la fasse s’impliquer dans quelque chose. Elle avait pris un week-end ou deux pour vraiment se reposer sans rien faire et puis elle était repartie pour Poudlard. Il y avait eu la répartition des premières années, comme à chaque rentrée, mais cette fois, elle était celle qui les avait accompagné jusqu’à la Salle Commune avec Milo. Et puis les cours reprenaient enfin.

Et ils reprenaient, pour eux, cinquième année, avec un cours qui l’intéressait grandement, avec un professeur qui savait bien faire son travail : Défense Contre les Forces du Mal. Reprendre les cours avec des matières aussi importantes - si on supposait qu’il y avait des matières moins importantes bien sûr - était un régal. Être plongée directement dans le bain à peine revenue, c’était ce qu’elle attendait. C’était ce qu’elle voulait. Et on lui donnait. On lui donnait un travail qui avait son poids et elle se rendait dans un cours où le professeur lui donnait plus d’importance qu’elle ne le méritait. Savait-il, lui, qu’elle était devenue préfète ? Oh, cela ne changerait pas grand chose qu’il le sache ou non. Ou peut-être que si. Peut-être que cela lui ouvrirait des portes. Elle verrait bien !

En entrant dans la salle, la disposition de la classe avait été changée. Felicia tentait de récolter le plus d’informations possible avec le peu qu’il lui était donné de voir à l’instant présent, avant de s’installer le plus près possible. Elle avait lu le sommaire du manuel de l’année. Il ne restait plus qu’à trouver le cours correspondant. Pendant ce temps-là, le professeur Mandrake ouvrait le cours avec un rappel des BUSEs en fin d’année. Effrayant, pour certains. Mais pour la Poufsouffle, elle n’en attendait pas moins du professeur. Une piqûre de rappel qui ne faisait pas de mal. Et elle allait devoir se donner plus qu’à fond si elle voulait avoir l’espoir de continuer cette matière l’année prochaine. Car elle voulait garder le cours, c’était une certitude. Si elle le pouvait, elle les garderait tous, de toute façon. Puis le professeur posa sa question, donnant par la même occasion le sujet du jour. Un sujet très intéressant. L’adulte ne manquait pas d’entamer l’année avec des cours allant dans le vif du sujet. La jeune fille nota sur le haut de son parchemin, et quand elle reposa sa plume, Prudence répondait déjà. Un peu surprise que ce ne soit pas la Serdaigle comme à son habitude l’année dernière, elle écouta la réponse avec attention avant de compléter. « Les malédictions ont pour objectif de durer dans le temps et certains sont prévus pour durer jusqu’à la mort du sujet. » Quand à savoir s’ils pouvaient s’en défendre, le professeur allait sûrement les guider sur le sujet. Felicia retrouvait ses marques, et ça la mettait plus qu’en joie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9614-i-i-know-what-it-s-like-staying-up-all-night-nursing-wounds-ellyaina#210392https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9626-i-know-it-s-not-your-fault-it-never-is-is-it-is-it-elly-s-linkshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9629-cause-everybody-s-so-scared-ellyainahttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9628-ellyaiana-stayn-hibouxhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9627-ellyaiana-stayn-hiboux-express

Arrivé(e) le : 06/05/2018
Parchemins rédigés : 93
Points : 0
Crédit : angeldustgallery (ava) ; © Yamashita - epicode (signa)
Année : 5è année (14 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Dim 2 Sep 2018 - 6:22

DCM
Y e u x r o u g is
cernés
é p u i s é

L’épuisement était notable dans son corps, dans tout son être, vibrait et elle ne savait pas quoi faire. Son premier cours de reprise était Défense contre les Forces du Mal. Elle avait lu déjà pas mal sur ce sujet, ce n’était pas surprenant et Lena aurait rit. Ça n’aurait strictement pas surpris son amie. Ellyaïna en était certaine. Mais la matière se perdait dans son esprit fatigué aujourd’hui. Elle avait de la difficulté à se lever, tout son corps était lourd. Mais elle était tout de même heureuse dans la mesure où elle pouvait l’être : elle était de retour à Poudlard, ce qui voulait dire que cet homme ne pouvait plus la toucher, la blesser et l’autre d’être une glace en sa compagnie. C’était un soulagement notable qui la prenait à la gorge comme pouvait le faire l’angoisse. Cette dernière était bien présente. Ellyaïna était passée en cinquième année. Et à la fin de l’année, elle allait devoir passer les Buses et celles-ci détermineraient les options qu’elle aurait l’année prochaine. Oh, elle avait toute l’année pour se préparer, mais elle commencerait déjà à prendre son temps à résumer chaque chapitre des cours. Elle angoissait déjà. Elle en tremblait déjà et il faudrait qu’elle ait énormément d’attention dans chaque cours pour elle sûre qu’elle ne manquerait aucune matière importante. Si elle se trompait dans les Buses… c’était un cauchemar.

Elle se leva et s’habilla lentement, sans trop se presser. Elle savait de toute façon qu’elle ne serait pas en retard. Elle n’avait jamais pour habitude d’être en retard. Elle détestait seulement de penser à la possibilité de pouvoir arriver en retard ne serait-ce que pour un rendez-vous sans importance. Oh non, jamais de retard. C’était bien mieux d’être en avance même si pour cela il fallait qu’elle ait une heure d’avance. Elle préférait ça. Elle jeta un coup d’oeil à un livre dans lequel on parlait de l’occlumencie et il fallait admettre que ça l’intéressait énormément, mais pour le moment, elle se contentait seulement de lire des ouvrages à ce sujet. C’était bien mieux de seulement lire des trucs à ce sujet. Elle qui adorait toujours lire, lire et encore lire. Se renseigner sur absolument tout et toujours tout retenir à force d’écrire, résumer sur des parchemins indéfiniment. C’était sa façon de faire, d’agir, d’être et elle ne changerait pas. C’était un refuge si efficace qui prenait tellement de place dans ses pensées.

Elle soupira légèrement et prit Owson dans ses bras pour l’ensevelir de bisous. Ce rat était clairement apaisant et elle l’adorait. Il était totalement doux. Elle se dirigea directement vers son premier cours, cette boule d’anxiété qui la dévorait dans l’estomac et qui l’empêchait d’avaler quoi que ce soit. C’étaient les Buses en fin d’année et elle n’arrivait pas à calmer l’angoisse qui la prenait et lui donnait envie de se cacher, coupait sa respiration. Elle arriva malgré tout dans les premières, comme toujours, même avec les vacances, elle n’avait pas perdu ses bonnes vieilles habitudes. Bon, on ne pouvait pas trop parler de vacances dans son cas après tout. Elle regardait le prof et croisa les mains quelques instants avant de placer son parchemin, sa plume et son encre pour prendre des notes. Elle eut envie de pleurer quand il parla des Buses, comme si elle ne se montrait pas assez anxieuse à cette idée déjà. Elle nota distraitement ce qu’elle connaissait des malédictions et enchantements. Toujours se taire, ne jamais rien dire. Mais la question que l’autre élève soulevait, Ellyaïna se la posa. Elle ne parvenait pas à se souvenir si elle l’avait vu dans un livre ou non.

a n x i e u s e

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9317-bonnie-lou-elsing-ohttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9326-bonnie-o-carte-du-maraudeurhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9325-bonnie-o-rapeltout#205681https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9336-bonnie-correspondance#205815https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9335-bonnie-postcards#205814

Arrivé(e) le : 26/02/2018
Parchemins rédigés : 294
Points : 2
Crédit : Bazzart (ft. Alycia Debman Carey)
Année : 5e (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Judith Sørensen

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Dim 2 Sep 2018 - 18:47

Défense contre les forces du mal



Malédictions et enchantements.

Bonnie & les 5e années



Lundi matin, déjà. Bonnie avait l’impression que les vacances avaient filé à la vitesse de la lumière. Et leur séjour à Beauxbâtons avait accentué cette impression. Elle n’avait pas passé des congés particuliers studieux bien qu’elle ait profité de son voyage en France pour visiter quelques bibliothèques et monuments. Elle avait tant bien que mal tenté de se rattraper durant la dernière semaine mais elle dut admettre rapidement que cela ne suffirait pas à prendre de l’avance. Et pourtant, elle en avait bien besoin. Sa quatrième année n’avait pas été bien glorieuse et elle était passée de justesse. Sans entraînement, elle ne doutait pas que la reprise allait s’annoncer catastrophique. Malheureusement pour Bonnie, elle ne pouvait pas échouer car au mois de juin, les BUSEs qu’elle obtiendrait, ou non, décideraient de son orientation future. Elle n’avait pas vraiment pris le temps de se demander ce qu’elle voulait faire après Poudlard et elle n’avait aucune idée des matières qu’elle souhaitait conserver pour ses ASPIC. Elle ne serait pas mécontente de laisser tomber l’Histoire de la Magie, cela lui faisait au moins une certitude.

Elle descendit de bonne heure pour prendre son petit déjeuner, elle voulait avoir le temps de saluer quelques amis qu’elle n’avait pas vu la veille. La plupart de ses connaissances ne faisait pas partie de la même maison qu’elle et elle n’était pas parvenue à se glisser jusqu’à la table des Gryffondor pendant le banquet de début d’année. Elle avait hâte de revoir Prudence notamment qui n’avait pas cessé de lui écrire cet été. Peut-être qu’elles pourraient de nouveau organiser quelques séances d’entraînement dans la Salle sur Demande si leur emploi du temps le leur permettait. Leur directrice de maison était justement en train de les distribuer. Posant le parchemin à côté de son verre de jus de citrouille, elle le parcourut rapidement des yeux tout en avalant un bol de porridge. La matinée était chargée mais, comme elle ne faisait pas de divination, l’après-midi serait plus légère.

Après avoir terminé son repas, elle prit de suite la direction du premier étage. Il n’était pas question d’arriver en retard au premier cours de défense contre les forces du mal. Elle n’avait croisé personne dans la Grande Salle qui fourmillait pourtant de monde et si elle arrivait avant le Professeur Mandrake, elle aurait peut-être l’occasion de discuter un peu avec les autres élèves de sa promo. Ses espoirs furent vite déçus : la porte était entrouverte et l’enseignant les attendait. La disposition de la salle était un peu différente de l’ordinaire : les pupitres avaient été placés autour d’une table centrale, de façon à ce que tous puissent voir les objets disposés dessus. Voilà qui était intrigant. Bonnie repéra une table libre, au quatrième rang, un peu à l’écart de la ligne de mire du professeur. Elle n’aimait pas vraiment être au centre de l’attention et ce n’était pas sa discipline favorite. Son contenu avait une fâcheuse tendance à la mettre mal à l’aise et elle se souvenait encore du cours sur les sortilèges impardonnables. Elle posa son sac par terre et en sortit son manuel, une plume et du parchemin. Trempant la pointe de la plume dans l’encre, elle inscrivit rapidement la date et la matière dans un coin du papier. Lorsque tout le monde fut arrivé, elle s’aperçut que Prudence était assise deux rangs devant elle. Au moment où elle s’apprêtait à se lever pour rejoindre son amie, Mandrake entama son discours de rentrée. Zut… Son sac retomba dans un bruit sec sur le sol. Bonnie grimaça : il était hautement improbable qu’elle obtienne un « Optimal » dans cette discipline… Tant pis. Elle obtiendrait bien quelque chose d’autre. Elle nota l’intitulé du jour au centre de sa feuille, prête à prendre des notes. La première question était à peine posée que les réponses fusaient déjà. Voilà qui donnait le ton.



code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9976-i-ve-seen-hell-i-can-do-worse-gretel-b-valeskahttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10003-gretel-b-valeska-dead-girl-walkinghttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10004-valeska-gretel-never-be-satisfiedhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10005-valeska-gretel-watch-it-burnhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10006-gretel-valeska-hibou-express

Arrivé(e) le : 19/07/2018
Parchemins rédigés : 397
Points : 20
Année : 5e

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Professeur A. Jones

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Mar 4 Sep 2018 - 20:22


Defense Against Dark Arts



8 heures

Commencer un Lundi matin par la Défense contre les Forces du Mal, ça pique.
Surtout quand on a à peine dormi la veille. Je suis réveillée depuis quatre heures du matin, avec l'humeur qui va avec. Les nouveaux Serpentards de première année ont déjà plus ou moins compris qu'il valait mieux ne pas m'approcher dans la salle commune, et j'ai passé les deux heures avant le lever du jour stratégiquement repliée dans mon canapé favori de la salle commune, avec mon café et un plaid, non loin de Brooklyn, comme d'hab.
A l'heure du petit déjeuner, j'ai regardé mes camarades de dortoir descendre à la Grande Salle, en me gardant bien de les suivre. Au moins, j'ai pu me préparer au calme. Premier jour de cours, je mets un point d'honneur à être aussi bien apprêtée que d'habitude. J'ignore mes jambes presque rachitiques sous ma jupe, et remonte mes bas jusqu'à mi-cuisses avant d'enfiler mes talons. Un poil provocant, c'est parfait.

Détestant la foule autant que mon meilleur ami, je prends un détour pour arriver en cours, et je ne sais comment, j'arrive pile une seconde avant le début. Je me laisse tomber sur une des places à côté de Bonnie, et dégaine mes affaires dans la foulée.

- Salut, je murmure.

Nous avons à peine discuté la veille de ses vacances en France, mais toute l'agitation des retours à Poudlard ne sont pas pour moi, et j'ai battu retraite assez vite avec une excuse bidon pour fuir la salle commune surpeuplée et suranimée à cause des retrouvailles.
Mandrake commence à parler une seconde plus tard, et je n'ai rien le temps d'ajouter. Comme à son habitude, il est direct et froid. Le genre de prof qui impose le respect direct rien qu'en se tenant devant vous. Personne ne semble vraiment fan de lui, mais son charisme en fait quand même un prof très pris au sérieux. En plus, ses cours ont ce côté très réel et sans gants que j'aime bien. Pas de petites paroles mielleuses ou bienveillantes pour essayer d'être copain avec les élèves. Un peu comme notre directrice de maison, en moins sévère. Légèrement.

Il démarre en nous parlant des Buses, et comme je m'en doutais, il faudra un Optimal pour pouvoir continuer cette matière, ce que je compte bien faire. Je n'ai pas encore d'idée très précise de ce que je veux faire en suite, mais pas questions de laisser tomber le cours de Défense contre les Forces du mal. Pas avec le climat actuel.
Il enchaîne aussitôt avec le vrai début de son cours, et je tourne mes yeux vers les objets posés devant nous. Coup de bol, les malédictions et enchantements font plus ou moins partie de mon domaine de prédilection.

Le temps que je gratte le titre et la date du cours du jour, Prudence et Felicia se sont déjà exprimées. A côté de moi, Bonnie a le nez dans son cahier et la connaissant, ça m'étonnerait qu'on l'entende aujourd'hui.

Je rassemble mes connaissances sur le sujet et prend la parole à la suite de Felicia avant que quelqu'un d'autre ne le fasse.

- Les enchantements et les malédictions sont deux des catégories de sorts les plus puissants. En plus de durer dans le temps, parfois au-delà de la mort de leur incantateur, ils peuvent ajouter des propriétés à l'objet du sort au lieu de seulement les modifier.

L'avantage d'avoir passé un mois complet enfermée chez moi, j'avais potassé à fond les livres de cours, et j'étais opé pour l'année à venir. Mais je m'arrêtais là, car j'avais un doute sur le lien des malédictions avec la magie noire, et j'aurais détesté me tromper là-dessus. J'étais curieuse de savoir ce que Mandrake nous avait préparé sur le sujet. Il n'avait pas encore évoqué les objets au centre de la pièce, mais ça n'allait sûrement pas tarder.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 21/03/2018
Parchemins rédigés : 150
Points : 2
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Sam 8 Sep 2018 - 2:17

Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements


Ariel se retrouva présentement dans la Grande Salle parmi d'autres étudiants qui, comme elle, prenait leur petit-déjeuner. Une fourchette dans la main gauche ainsi qu'un livre dans la droite, Ariel c'était assis avec des Serdaigles qui révisaient leur premier cours de l'année et dans un même sens, le premier cours de défense contre les forces du mal. Le réveil, c'était mieux passé que les autres. La première semaine d'une année d'école était toujours la plus facile. L'engouement et l'énergie étaient là, il y avait personne qui devait la forcer à se lever. Ariel prit une bouchée de son déjeuner continuant de manger lorsqu'un de ces camarades de classe lui indiqua qu'il était déjà l'heure d'y aller. D'un geste furtif, elle indiqua à ses camarades qu'elle allait les rejoindre plus tard. Elle voulait tout simplement finir son jus d'orange, histoire d'avoir le plus d'énergie possible. Même si c'était seulement le premier cours, les BUSES étaient ce qu'il avait de plus important et les efforts commençaient dès ce matin. Buvant son jus, elle ramassa toutes ses affaires, mis à part son livre pour prendre la direction des escaliers. Elle avait encore quelques minutes pour réviser si elle l'apportait de cette façon.



Ainsi armée de son sac à dos dans la main gauche et de son livre dans la droite, elle se rendit vers l'escalier pour les monter jusqu'à se rendre à l'étage menant au cours de défense contre les forces du mal. Elle soupira de soulagement, toutes ces odeurs et la texture des murs avaient quelque chose de familier et c'était avec une grande joie qu'elle avait retrouvée Poudlard. En grandissant son désir d'être proche de sa famille continuellement avait grandement diminué, proportionnelle à son indépendance et sa période d'adolescente. Poudlard était devenu comme une maison pour elle et après une année de quiétude, sans que trop d'horreur se fut passée elle avait vraiment l'impression cette année d'avoir retrouvé sa deuxième maison d'autrefois. Toutefois, comme le cours de défense contre les forces du mal et le professeur Mandrake leur disait souvent, même dans un endroit sécuritaire ou à la maison, il faut toujours être prêt à l'éventualité d'un nouveau danger. Ainsi arrivée au cours, elle salua vaguement le professeur Mandrake pour se diriger tout au fond de la classe. Sa place habituelle. Elle fit par la suite sa routine habituelle. Elle sortie sa plume qu'elle déposa à sa gauche et son parchemin devant elle. Elle prit la plume pour inscrire le nom du cours puis souligner trois fois le mot BUSE en dessous de celui-ci.


Le professeur Mandrake commença son cours en prenant bien soin de rappeler à tous les élèves de cinquième année la lourde tâche qui les attend cette année. Honnêtement elle ne croyait pas que quelqu'un avait oublié les BUSES cette année et elle crût que le but était d'augmenter le rythme cardiaque de tout le monde dans la classe y compris le sien. Il n'a pas aussi omis d'informer qu'un Optimal sera nécessaire pour être admis dans sa classe pour l'année prochaine. Si pour Ariel elle pensait pouvoir être en mesure de réussir cet exploit, il semblait que d'autre personne dans la classe doutait de leur capacité y compris son amie Bonnie qui avait fait lourdement tombé son sac par terre à l'annonce de la nouvelle. Cet ainsi que le professeur Mandrake annonça le sujet du cours pour d'aujourd'hui. Les malédictions et les enchantements ce qui était un sujet très vaste pour les forces du mal. Les malédictions n'étaient pas tout le temps relié à une force de magie noire sombre comme les sortilèges impardonnables comme elle se rappelait ce qu'elle avait lu dans son libre pour se rendre à son cours. Elle leva ainsi la main, elle avait besoin d'explications pour quelque chose et cette année elle ne pouvait pas se permettre d'être gêné dans les cours si elle voulait obtenir cet Optimal. « Les malédictions ne sont pas toujours nécessairement reliées à de la magie noire comme les sortilèges impardonnables non ?» Demanda-t-elle. « Comme le maléfice du saucisson qui peut aussi servir à se défendre ? » Elle prit sa plume prête à toute réponse venant du professeur.


 
 
 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 24/10/2011
Parchemins rédigés : 2838
Points : 10
Crédit : Alaska & tumblr ♥
Année : 5ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♥ Phoenix ♥ Hadley ♥ Blake

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Mar 11 Sep 2018 - 22:39


❝ 1er cours de DCFM : Malédictions et enchantements ❞Brook & co

Qui aurait cru que j'allais être heureux de revenir à Poudlard ? Certainement pas moi et pourtant, la preuve est là, sans avoir envie de faire la danse de la joie, je me sens soulagé quand je quitte Oxford pour Londres et quand je monte dans le train pour Poudlard. Ici, il ne m'atteindra jamais ! Cette phrase, je ne pensais pas me la répéter à nouveau. Pourtant, elle était ma meilleure amie pendant longtemps. D'abord quand on m'a retiré de chez eux pour aller dans une famille d'accueil, on m'a promis qu'il ne me ferait plus de mal. Puis quand j'ai été recueilli par les Caldwell après ma fugue, là aussi ils ne pourraient plus m'atteindre. Quand on est revenu à la maison, après Blackman, soit disant que je ne risquais plus rien une nouvelle fois. Et à chaque fois que quelque chose ne va pas dans ma vie, on me la ressort à toutes les sauces. Et vous savez quoi, à chaque fois c'est pire. Alors là, qu'est-ce qui m'attend ? Parce que je ne vois pas ce qui pourrait être pire que mon père. Pourtant j'y ai cru à cette phrase, elle a été ma bouée de sauvetage pendant longtemps et c'est bête à dire, mais je continue encore à m'y accrocher aujourd'hui. Il faut croire que les habitudes ont la vie dure. En tout cas maintenant que je suis à Poudlard, je sais qu'il n'arrivera pas à me retrouver, parce que c'est un moldu et que des sorts nous protègent d'eux ici. On va dire que c'est toujours ça de pris, même si ça ne règle pas le problème. J'ignore où il habite dans Oxford et la raison qui l'a poussé à revenir vivre ici. Je doute que ce soit pour moi, qu'on se le dise, mais du coup, pourquoi ?

Même loin d'Oxford, je continue à y penser et c'est ce qui m'a réveillé tôt ce matin. Rien à voir avec l'excitation de reprendre les cours, surtout pour avoir DCFM en première heure, pour être honnête, je m'en serai bien passé. Je me suis donc levé plus tôt que mes camarades et j'ai rejoins notre salle commune pour éviter de réveiller tout le monde. J'avais aussi la sensation d'étouffer, pour dire vrai et j'avais besoin de me retrouver dans une pièce moins rempli de monde. Alors certes, mes camarades sont endormis mais ils sont là et c'est suffisant. Je m'installe sur un fauteuil près du canapé. Canapé où est allongé ma meilleure amie. Que fait-elle là et depuis combien de temps est-elle ici ? Je l'ignore mais je suppose qu'on a tous nos petits soucis. Les gens finissent par se lever pour rejoindre la Grande Salle pour le petit déjeuner. Je profite de l'exode pour aller prendre une douche et m'habiller. Je n'ai pas faim, je ne vois donc pas l'utilité d'aller m'encombrer de faire genre avec les autres. Je préfère donc me diriger plutôt vers notre salle de cours, avec peu d'entrain. Au moins l'avantage c'est que je ne croise que peu de monde dans les couloirs, vu qu'ils sont en majorité en train de petit déjeuner. Je m'installe en face de la porte et attend que les gens arrivent et que le professeur ouvre la salle. Je ne l'aime pas, on ne va pas se le cacher et je m'installe le plus loin possible de lui. C'est pas personnel, c'est juste un tout. Lui. Sa matière. Sa façon d'agir. Il me sort par les yeux. Alors moins je le vois, mieux je me porte. Son cours commence et je prends négligemment en note les propos de mes camarades, sans plus d'intérêt que ça. Ma tête repose sur ma main droite, pendant que la gauche court lentement sur le parchemin avec la plume. Malédiction. C'est fou comme je me sens concerné. Aurai-je été maudit à la naissance ? Parce que je commence sérieusement à me le demander !

©️ 2981 12289 0



Brooklyn Noah Caldwell
♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 221
Points : 6
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Mer 3 Oct 2018 - 21:18

La première à prendre la parole fut Prudence de la maison Gryffondor. Il écouta sa réponse avec un certain intérêt, malheureusement une erreur assez commune vint se glisser dans son explication... Non, plutôt une question? Il est vrai que cela arrivait à de nombreux élèves de confondre facilement ou de faire des amalgames concernant les Malédictions. Malgré cela le professeur ne la coupa pas et la laisser achever sa phrase.

- Un enchantement permet de modifier les propriétés de base d’un objet, dit-elle en fronçant le nez, et les malédictions concernent plutôt la magie noire ?

John répondit presque aussitôt.

- 5 points pour Gryffondor. En effet, un enchantement permet de modifier les propriétés d'un objet. Mais concernant les malédictions, vous n'avez qu'à moitié raison. Voyons si vos camarades peuvent compléter votre réponse.

Son regard se posa ensuite sur Félicia. La jeune Williams avait fait l'objet de leçons particulières que John avait particulièrement apprécié. La Poufsouffle avait des difficultés avec sa baguette et était venue le voir en quête de réponses. Non seulement ils avaient réussi à débloquer sa baguette, mais en plus ils avaient effleuré ensemble une autre forme de magie bien plus avancée qu'il n'enseignait d'ordinaire qu'aux 7ème années. La jeune fille avait un cruel manque de confiance en ses capacités la première fois qu'il l'avait vu. Désormais elle semblait plus sûre d'elle, de ses capacités et toujours aussi déterminée à apprendre et s'améliorer. John laissa échapper un léger sourire avant d'écouter sa réponse.

Les malédictions ont pour objectif de durer dans le temps et certains sont prévus pour durer jusqu’à la mort du sujet.

- En effet miss Williams. Même au-delà dans les cas les plus spéciaux. 5 points pour Poufsouffle.

Ce fut au tour de Gretel Valeska, élève de Serpentard de prendre la parole. Cela amena des détails supplémentaires non négligeables et John était ravi de voir une classe aussi assidue. Tous ne participaient pas, pas encore, mais il espérait réussir à captiver son audience. Il gardait bien évidemment une surprise pour la fin du cours.

- Les enchantements et les malédictions sont deux des catégories de sorts les plus puissants. En plus de durer dans le temps, parfois au-delà de la mort de leur incantateur, ils peuvent ajouter des propriétés à l'objet du sort au lieu de seulement les modifier.

John acquiesça d'un signe de tête avant de lui répondre.

- Exact. La boutique des frères Weasley est notamment un excellent exemple d'enchantements et de malédictions. En plus de modifier certains objets, ils donnent des propriétés plus loufoques les unes que les autres à des produits que tous s'arrachent. Eux seuls en ont le secret et cela fait leur réputation dans le milieu des farces et attrapes. 5 points pour Serpentard.

Miss Dwawkins fut la dernière à lever la main, visiblement les autres élèves ne souhaitaient pas participer au questions/réponses qui entamaient chaque cours de Mandrake. La réponse qu'il attendait depuis le début après cette demande de Prudence arriva enfin. Il afficha un sourire ravi.

- Les malédictions ne sont pas toujours nécessairement reliées à de la magie noire comme les sortilèges impardonnables non ? Comme le maléfice du saucisson qui peut aussi servir à se défendre ?

- Ah! Voilà ce que j'attendais. En effet, les malédictions ne sont pas toujours reliées à la magie noire comme la plupart pourraient le croire. Ce qui définit réellement la magie noire, c'est l'intention du sorcier. Pour utiliser le sort de mort, il faut une grande ressource magique en plus d'une véritable envie meurtrière. Le maléfice du saucisson lui ne sert qu'à immobiliser. Le fait qu'il soit bon ou mauvais dépendra de votre intention. Laisser quelqu'un se noyer? Laisser une personne tomber dans le vide, paralysé ? Ou simplement immobiliser quelqu'un dans un placard à balais? Ce qui définira la magie noire uniquement votre intention. Et c'est ce sur quoi se concentreront toujours les Aurors si vous êtes amenés à être suspectés d'actes criminels. Ce que je ne vous souhaite pas, bien évidemment. 5 points pour Serdaigle.

Est-ce que l'usage du Doloris sur un Mangemort afin de recueillir des informations entrait en ligne de compte? L'imperium pour infiltrer une taupe parmi l'ennemi était-il si préjudiciable si cela permettait de sauver des vies? Quant à la mort... Pourquoi retenir ses coups face à un ennemi qui ne le mérite probablement pas...? John n'avait pas le temps pour un soudain sursaut de conscience ou des scrupules mal placés. Ils savaient ce qu'ils avaient besoin de savoir, ils pouvaient désormais passer à l'autre partie de la leçon. La craie s'anima comme par magie et commença à inscrire les différents éléments récoltés lors de cet échange questions/réponses. Elle inscrivit également un mot supplémentaire.

- Revelio. C'est le sortilège que vous allez utiliser aujourd'hui. Vous l'avez déjà étudié en cours avec le professeur Winslow, je ne doute pas de vos capacités et de ce qu'il vous a appris. J'ai donc un peu corsé le jeu pour aujourd'hui.

Il s'approcha d'un objet et bizarrement le pris à la main sans protections. Il l'installa bien visible de tous, un symbole représentant le ministère. Ce dernier était tout cabossé, rouillé, plié... Un véritable déchet. Le professeur pointa sa baguette dessus et prononça une autre formule.

- Reparo.

La baguette de John trembla, une petite onde de choc parcourut la pièce et le professeur dût faire un pas en arrière pour ne pas basculer. Visiblement il avait déjà répété l'exercice pour ne pas se ridiculiser par terre. Le sort avait apparemment ricoché sur l'objet pour retourner à l'envoyeur directement sur la baguette du sorcier. L'objet, lui, était toujours abîmé. Un léger crissement, bien reconnaissable pour certains, totalement inconnus pour d'autre se fit entendre. Le professeur rangea sa baguette non sans trembler légèrement de la main. Il serra le poing un instant et se détendit à nouveau tout de suite après. S'était-il fait mal?

- Comme vous le voyez, il m'est impossible de réparer cet objet. Que ce soit avec Reparo ou tout autre forme de magie... Qui parmi vous peut me dire pourquoi? Le Revelio vous permettra de mettre un nom sur la malédiction/sort/enchantement responsable. Il vous permettra d'identifier l'empreinte magique du sort utilisé. Cette empreinte vous donnera un indice sur l'intention de son lanceur. Analyser, assimiler et comprendre. Un raisonnement des plus simples, non? Je vous laisse essayer - même si vous avez déjà un semblant de réponse en tête.

Quel sort a été utilisé, quelle empreinte magique - ou ressenti en découvrant la nature de la malédiction responsable, et quel est le but recherché par le lanceur sur cet objet? 3 questions qui devraient sonner comme une évidence après l'utilisation d'un bon Revelio. John voulait savoir s'ils étaient capables d'identifier la malédiction, mettre un nom dessus, mais l'ex-Auror souhaitait également voir leurs réactions à la découverte de l'empreinte laissée... Elle était particulièrement vicelarde, aussi il était curieux du résultat. Et enfin, il voulait savoir si ses élèves avaient retenu une ancienne leçon. Ce n'était pas anodin de commencer avec un tel objet au vu du passif de certaines personnes de la classe, heureusement ils n'étaient pas tous comme celui-là. John voulait commencer fort, c'est tout. Choquer les consciences était sans doute son plaisir secret...!

Spoiler:
 




" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1225
Points : 19
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Ven 5 Oct 2018 - 18:56

dcfm
5e année

Ce premier cours de Défense Contre les Forces du Mal laissait une Casey indécise, à la fois désireuse d’entamer les cours du programme qui leur avait été dévoilé et, en même temps, elle n’avait aucune envie de se retrouver enfermée une heure dans la classe du professeur Mandrake. Depuis le tout premier cours de l’année dernière, elle éprouvait une méfiance et une réticence à son égard qui approchaient presque la détestation. Encore aurait-il fallu, pour ça, qu’elle accorde suffisamment d’intérêt à ses pairs pour pouvoir le détester. En tout cas, elle ne l’appréciait pas, et l’entrevue qui s’était déroulée dans le bureau de l’enseignant en compagnie de Narcissa n’y changeait rien. Il avait certes accepté de leur en dévoiler, beaucoup, mais elle restait sceptique quand à son caractère. Il y avait quelque chose qui lui déplaisait intrinsèquement chez cet homme. Et en même temps, il connaissait son sujet d’une manière très approfondie - ce qui expliquait peut-être le point précédent d’ailleurs -, et la tête de la blonde fourmillait de questions à ce propos. Au fond, il était une source de savoir, mais le savoir en question le rendait bien trop sombre pour que Casey puisse le trouver bon professeur.

Néanmoins, elle arriva bien en avance devant la salle, trouvant porte close et laissa échapper un petit soupir avant de se rendre compte qu’elle n’était pas seule. Sa première impulsion négative s’effaça en constatant qu’il s’agissait de Brooklyn et le Salut qu’elle lui adressa fut accompagné d’un fin sourire. Comment tu vas ? Ils ne s’étaient guère vus depuis leur retour au château, reprenant les bonnes vieilles habitudes de ne pas passer beaucoup de temps ensemble, sauf quand ils n’étaient vraiment que tous les deux, et Casey ne savait plus trop si ça lui allait parfaitement ou si elle aurait préféré voir un peu plus le Serpentard. Après tout, ils avaient passé plusieurs jours ensemble durant l’été, et ça ne l’avait absolument pas dérangée, bien au contraire. Quant aux autres… Certes, il n’y avait toujours personne qui savait qu’elle et Brooklyn se connaissaient depuis toujours, mais étant donné que son morpion de demi-frère les avait vus cet été, ce n’était pas non plus sur que leur… amitié ? oui, on pouvait dire les choses comme ça, que leur amitié retrouvée reste un secret très longtemps. Quoiqu’il en soit, pour les quelques minutes où ils n’étaient que tous les deux dans le couloir, la blonde n’allait certainement pas l’ignorer.

Puis leurs camarades arrivèrent, petit à petit, et ce fut le tour du professeur Mandrake. Casey laissa d’autres élèves entrer dans la salle avant elle puis pénétra dans la pièce, dont la disposition n’était plus la même, à son tour, elle hésita un dixième de secondes avant de s’asseoir à côté de Brooklyn, au fur et à mesure que leurs camarades prenaient place autour d’eux. Il avait choisi un siège éloigné du professeur, ce qui convenait très bien à la jeune femme. L’un comme l’autre n’aimaient vraiment pas leur enseignant. Après un bref rappel sur les BUSES, ils n’avaient pas fini d’en entendre parler, décidemment, le professeur embraya avec une première question que Casey nota distraitement, ainsi que des éléments de réponses qu’elle ne prononcera pas, bien entendu, à voix haute, ses camarades s’en chargeant très bien tous seuls, même si la toute première à prendre la parole occulta le fait que malédiction ne signifiait pas forcément tout le temps magie noire. Casey, quant à elle, écoutait d’une oreille distraite les différentes tentatives de réponses, le regard fixé sur les objets qui se trouvaient sur la pièce au centre de la salle. Elle plissa légèrement le nez lorsque le professeur aborda les raisons qui faisaient qu’un acte était, ou non, de la magie noire, trouvant l’ironie très subtile dans toute la situation.

Puis son attention s’éveilla subitement alors que le professeur attrapait un objet et se plaçait bien en vu de tout le monde. Casey se redressa légèrement sur sa chaise, signe d’une intense concentration chez elle. L’enseignant n’avait pris aucune protection particulière pour prendre l’objet en question, ce qui était étrange si on considérait qu'une quelconque malédiction y avait été lancée. La suite de la démonstration lui fit froncer les sourcils et ses doigts se crispèrent autour de la plume qu’elle tenait dans la main, menaçant de la briser en deux. C’était une mauvaise blague ? Il était vraiment tordu, il aimait beaucoup trop certains sortilèges et leurs effets apparemment, étant donné qu’il n’arrêtait pas de les utiliser en démonstration dans ses classes. Casey ne pouvait qu’être intérieurement satisfaite de voir sa baguette trembler légèrement, satisfaction grandement effacée par ce crissement insupportable qui ne lui rappelait que de très mauvais souvenirs. Instinctivement, elle tourna la tête vers Brooklyn pour voir sa réaction à lui, s’assurer qu’il allait bien et n’allait pas quitter la salle en claquant la porte, aussi, avant de reconcentrer son attention sur l’enseignant. Qui soutint son regard et l’invita, d’un geste, à s’avancer pour essayer de lancer le Revelio, comme s’il avait parfaitement saisit les pensées de la jeune femme et comprit qu’elle savait de quoi il retournait. Si Casey détestait le professeur Mandrake et tout ce qu’il dégageait, elle ne pouvait cependant se résoudre à désobéir à un professeur, quand bien même c’était ce professeur là, aussi se leva-t-elle, sa baguette en main, pour s’approcher de l’objet, impassible comme à son habitude, excepté le regard lourd de sens qu’elle échangea avec l’enseignant, mais masquant parfaitement son envie de courir à l’exact opposé de la malédiction qui était posé sur l’artefact. Inspirant pour se concentrer, la formule en tête, la blonde n’était pas certaine d’avoir très envie de réussir ce sortilège-là, pour la première fois de sa vie. Revelio prononça-t-elle néanmoins, distinctement, le visage fermé.

PAIR - Son sortilège fonctionne à la perfection, malgré sa profonde réticence. Et, pendant une fraction de seconde, alors que le sortilège lancé et les intentions du lanceurs se font plus que clairs dans l’esprit de la jeune femme, du fait de la magie, cette dernière ressent cette intense satisfaction qui se cache derrière la souffrance que l'on administre. Elle se gorge de haine, de plaisir à faire mal. Une profonde satisfaction qui lui donnerait envie de recommencer, tout de suite. Puis le sortilège s'évanouit et ses yeux se voilent d’une terreur que seuls certains de ses camarades connaissaient également, mais que seuls ceux qui la connaissaient vraiment pouvaient réussir à déceler, d’autant que l’instant ne dura qu’une fraction de seconde avant que Casey ne reprenne son air détaché, malgré la foule d’horribles souvenirs qui se pressaient dans son esprit. Et derrière tout ça, un profond malaise, parce que pour la première fois, la souffrance qu'elle avait ressentie, de nombreuses fois, sous le joug de Blackman, elle avait éprouvé le plaisir qu'on ressentait en le lançant.
1 - La réticence de la jeune femme impacte clairement le sortilège qui ne fonctionne pas aussi bien qu’il le devrait, mais suffisamment pour que la blonde perçoive sans pouvoir se tromper la haine, et, au-delà, le plaisir à l'idée de faire du mal, que ressentait le lanceur de la malédiction au moment où l’objet a été maudit. Et si elle n’a pas la preuve magique de ce qu’elle savait déjà avant de se lever de son siège, elle est désormais encore plus convaincue d’avoir raison quant au sortilège qui a été lancé. Bien que rien ne la trahisse, elle ressent un profond malaise suite à cette demi-expérience, n'osant même pas imaginer ce qu'il en aurait été si son Revelio avait été correctement lancé.
3 - 5 - Casey a beau avoir prononcé la formule avec assurance, sa mauvaise volonté à réaliser l’exercice se traduit par un sortilège raté. Ce n’est pas très grave, hormis pour sa fierté de très bonne élève qui ne rate quasiment jamais rien quand la magie est concernée, car elle savait tout de même, sans doute possible, de quel sortilège il retourne dans le cas de cet objet.


Avec un air de défi pour l'aider à masquer son trouble, elle se retourne vers le professeur, qui a certainement assisté à toute la scène en éprouvant un grand plaisir, un plaisir malsain, qui lui rappelle pourquoi elle ne l’aime pas du tout, cachant son malaise personnel face aux souvenirs qui ressurgissent derrière un ton froid mais vibrant de reproches pour qui savait les comprendre. Et il saurait les comprendre, il avait parfaitement saisit l’impression qu’il faisait à Casey lorsque celle-ci s’était rendue dans son bureau avec Narcissa. Cet objet est impossible à réparer car il a été sujet au sortilège Doloris. Les intentions du lanceur ne sont on ne peut plus évidentes : la haine, l'envie de faire souffrir. On en revenait toujours aux sortilèges impardonnables et à la souffrance, avec cet enseignant, à croire qu'il ne savait que parler de ça, qu'enseigner cela. Le regard ombragé de colère, Casey attendit, sans ciller, qu'il la renvoie à sa place et continue sa petite leçon avec fierté, car il l'était, sans aucun doute, fier de son petit effet.
electric bird.



Dernière édition par Casey N. Beckett le Dim 7 Oct 2018 - 12:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6325
Points : 58
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Ven 5 Oct 2018 - 18:56

Le membre 'Casey N. Beckett' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9834-candice-rose-tiedoll-reputation-is-everything-terminee#213953https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9853-candice-les-roses-ont-des-epineshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9854-candice-memories#214123https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9856-candice-une-lettre-d-amour#214125https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9855-candice-courriers-express#214124

Arrivé(e) le : 29/06/2018
Parchemins rédigés : 236
Points : 34
Crédit : AnnaSophia Robb — linkya
Année : 5ème année — 16 ans (redoublement)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Dim 7 Oct 2018 - 20:57

DCFM
EXORDIUM.
Lundi, huit heures.

« C’est l’heure d’aller voir le vampire, Monsieur le Comte Mandrake Dracula de Canterbury ! Allez, lâche ton morceau de tarte, Killian ! » Déclara Candice en posant une main sur le bras gauche de son ami.

Candice était contente de retrouver tous ses amis et ses nombreuses connaissances à Poudlard. Elle avait eu du mal à se coucher tôt à cause des longues conversations qu’elle avait entretenues avec les filles de son dortoir mais elle aurait toute la semaine pour prendre connaissance de tout ce qu’elles avaient pu vivre pendant cet été. Quant à elle, elle s’était au préalable inventé une vie de rêve aux Caraïbes alors qu’elle n’était en réalité pas du tout partie en vacances. Mais cela, personne n’était censé le savoir à part Wendy et sa famille. Elle racontait donc à qui voulait bien l’entendre qu’elle avait appris à surfer et qu’elle avait goûté aux meilleures spécialités locales de ces îles. Même Killian avait eu droit à un récit de son invention sur la manière dont elle était parvenue à sauver un petit garçon de la noyade tout en obtenant les félicitations d’un beau maitre-nageur moldu. Il s’était surtout contenté d’en rire mais il était impossible de savoir s’il la croyait vraiment.

Une fois qu’elle parvint à le trainer hors de la Grande Salle, la jeune fille ralentit le pas tout en reprenant la parole :

« Ca m’avait pas manqué de sentir son aura obscure ou l’ambiance glauque de sa salle de classe. Tu crois qu’il a passé ses vacances dans une morgue ? »

Elle laissa échapper un éclat de rire tandis qu’ils prirent le chemin vers le premier étage. La majorité de leurs camarades se tenait déjà sur le seuil de l’entrée et ils s’empressaient tous de s’installer. Le premier cours était celui qui marquait le plus, celui où l’on faisait attention à ne pas arriver en retard. Cependant, ni Killian, ni Candice ne se dépêchèrent. Ils entrèrent au moment même où la porte allait se refermer. Le brouhaha des conversations, des chaises qui raclaient le sol et des affaires qui quittaient leurs sacs s’intensifia pendant un moment et la Poufsouffle en profita pour saluer l’ensemble de ses camarades à coups de signe de main, de hochements de tête ou de sourires. Elle était très bien accueillie et elle le leur rendait bien. C’était ainsi que fonctionnait Candice et c’était ce qui avait forgé sa popularité. Dans cette promotion, elle tenait particulièrement à Wendy, Bonnie, Tessa, Ariel et bien évidemment Killian. Elle connaissait Gretel et Prudence et s’entendait bien avec elles mais elles n’étaient pas proches pour autant. Quant à Brooklyn, il était comme son petit fantasme. Un être au sourire ravageur. Et puis, il y avait Casey, cette fille à qui elle ne parlait que rarement ou juste parce qu’elle appartenait au club fondé par Tracy, Narcissa et Wendy.

« Je te parie un gallion qu’on va avoir droit à un petit discours barbant sur les BUSEs. » Glissa Candice dans un soupir à Killian.

Tous les deux s’étaient installés au fond de la classe afin de profiter d’une vue avantageuse sur l’ensemble de la classe et avant tout pour discuter en toute tranquillité.
Et justement, une minute après son estimation, le professeur Mandrake fit son entrée en parlant de l’examen important qui les attendait en fin d’année. Candice ne l’écouta à moitié, focalisée sur la table qui était mise en valeur et sur laquelle des objets bizarres étaient disposés. Vu de loin, il était impossible de les identifier mais il était certain qu’ils allaient servir dans le cadre du nouveau chapitre.

«…la note maximale lors des BUSE sera demandée. Merci de votre attention. »

Candice eut du mal à s’empêcher de rire. Elle se tourna vers Killian en prenant un air désinvolte.

« La note maximale ? Il est malade. Je crois qu’on va virer cette matière de notre sixième année avant même de passer l’exam’ ! »

Elle savait pertinemment que même si Tracy se pliait en quatre pour l’aider à gérer en cours, jamais elle n’obtiendrait pour autant un Optimal dans la partie pratique de la défense contre les forces du mal. Un Effort Exceptionnel pouvait être envisageable avec beaucoup de travail ‒ et si elle ne préférait pas passer son temps à revoir sa manucure ‒ mais certainement pas la note maximale. C’était lui demander l’impossible.

Le cours commença peu de temps après. Il traitait malédictions et des enchantements, un sujet obscur et qui aiguisait l’intérêt des élèves pour son côté mystérieux et frôlant l’illégalité. Bouillonnant au départ d’une bonne volonté du fait qu’il s’agissait du premier cours, Candice prit la peine de noter les informations données par ses camarades : ‘Les malédictions durent dans le temps et même jusqu’à la mort du sujet pour certains ou même au-delà. Certains peuvent aussi ajouter des propriétés aux objets au lieu de simplement les modifier. Ils ne sont pas toujours reliés à la magie noire.’

Soulignant proprement ces phrases, elle jeta un regard fier à Killian. Malheureusement, elle perdit peu à peu le fil du cours lorsque le professeur Mandrake se lança dans de longues explications. Elle observa, en soupirant, la démonstration du professeur qui devait leur apprendre à maitriser le sortilège du Revelio dans le cadre des malédictions.

‘On peut déjouer ces trucs-là en identifiant l’emprunte magique de truc bidule.’

Perdue dans la tonne d’informations, elle finit par abdiquer et elle se tourna à nouveau vers son voisin d’un air lassé :

« T’as qu’à écrire la suite, j’abandonne. »

Vint le moment de découvrir quel type de malédiction touchait l’objet que leur montrait l’enseignant. Casey fut la première à agir et à donner son verdict. Comme d’habitude, elle restait de marbre, sans le moindre sourire et sans peur. Du moins, c’était ce qu’en pensait Candice. Ne souhaitant pas participer en première puisqu’elle savait qu’elle n’y arriverait pas, elle préféra pousser Killian à s’exécuter.

« Vas-y, montre-nous tes talents ! » Lui murmura-t-elle avec un sourire narquois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9976-i-ve-seen-hell-i-can-do-worse-gretel-b-valeskahttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10003-gretel-b-valeska-dead-girl-walkinghttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10004-valeska-gretel-never-be-satisfiedhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10005-valeska-gretel-watch-it-burnhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10006-gretel-valeska-hibou-express

Arrivé(e) le : 19/07/2018
Parchemins rédigés : 397
Points : 20
Année : 5e

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Professeur A. Jones

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Lun 8 Oct 2018 - 0:32


Defense Against Dark Arts



Les cours du professeur Mandrake étaient toujours à la fois intéressants et... perturbants.
Passé notre initiale petite session de questions-réponses, il entra dans le vif du sujet qui, manifestement, était la partie la plus intense.

- En effet, les malédictions ne sont pas toujours reliées à la magie noire comme la plupart pourraient le croire. Ce qui définit réellement la magie noire, c'est l'intention du sorcier. Pour utiliser le sort de mort, il faut une grande ressource magique en plus d'une véritable envie meurtrière. Le maléfice du saucisson lui ne sert qu'à immobiliser. Le fait qu'il soit bon ou mauvais dépendra de votre intention. Laisser quelqu'un se noyer? Laisser une personne tomber dans le vide, paralysé ? Ou simplement immobiliser quelqu'un dans un placard à balais? Ce qui définira la magie noire uniquement votre intention. Et c'est ce sur quoi se concentreront toujours les Aurors si vous êtes amenés à être suspectés d'actes criminels. Ce que je ne vous souhaite pas, bien évidemment.

Cette partie de son cours me laissa pensive.
Au final, il traçait une frontière assez floue autour de la magie noire. Hormis les sorts impardonnables, qu'est-ce qui caractérisait les maléfices de bons ou mauvais? On parlait de Forces du Mal, mais ce nom était au final bien peu précis. J'avais déjà utilisé ma baguette, et mes sorts, pour nuire à autrui. En quoi était-ce différent de la magie noire? Parce que je n'avais de volonté de blesser quelqu'un, ou pire? Parce que, dans le fond, je ne vouais pas une haine profonde à ma victime?
Sur mon parchemin, je notais vite fait "magie noire", suivi d'un point d'interrogation. Je pouvais lister une dizaine de maléfices de tête sans même avoir besoin d'y réfléchir, dont la moitié que j'avais déjà lancés. Qu'est-ce qui en faisait des sortilèges pardonnables...?

Pendant que je réfléchissais en noircissant mon parchemin de notes, le professeur Mandrake continua son cours.
L'objet qu'il plaça au milieu de la pièce me donna aussitôt une profonde sensation de malaise. Qu'est-ce que c'était que ce truc? Avec le symbole du ministère, en plus? Aussitôt, Mandrake nous parle du Révélio, et je pressens que la suite ne va pas me plaire.
Et en effet, il laisse son sort.

A l'onde de choc, je sursautais, surprise par la puissance que renvoya le truc. Mais surtout, ma sensation de malaise passa au niveau supérieur lorsque j'entendis ce son.
Je frissonnais, et dû resserrer mes bras autour de moi pour me retenir de ne pas trembler. Je connaissais ce crissement, cette impression horrible. Les souvenirs remontent, encore frais, encore aussi pénibles. Je respire à fond pour me calmer. Pas une crise, pas dans la salle de classe Gretel. J'inspire, et tourne un regard vers Brooklyn. Je me demande si ça lui fait le même effet, à lui aussi.

- Comme vous le voyez, il m'est impossible de réparer cet objet. Que ce soit avec Reparo ou tout autre forme de magie... [...]

Le temps que je me reprenne, Casey, la petite blonde de Serdaigle qui met les yeux en cœur à Brooklyn depuis quelque temps, a déjà répondu. A mon grand étonnement, d'ailleurs. Elle est plus courageuse que je ne le pensais...
Surtout que son sort semble avoir l'effet escompté, et rien d'agréable.

Qu'est-ce que ça fait? Est-ce qu'on ressent vraiment ce que la personne qui a lancé le sort peut ressentir? Est-ce possible? Mais elle enchaîne aussitôt, nous donnant un bout de réponse.

- Cet objet est impossible à réparer car il a été sujet au sortilège Doloris. Les intentions du lanceur ne sont on ne peut plus évidentes : la haine, l'envie de faire souffrir.

- C'est un sortilège impardonnable qui demande un profond sadisme de la part du lanceur, Fis-je à mi-voix. Il faut prendre du plaisir à infliger du mal à sa victime. C'est pour cela que c'est considéré comme de la magie noire. On ne peut pas lancer correctement ce sort sans réellement penser et vouloir du mal à la personne.

J'en savais quelque chose. J'avais subi ce sort à plusieurs reprises il y a deux ans, et ce n'était pas quelque chose qui s'oubliait. Ce n'était pas quelque chose dont on pouvait guérir. Par extension, cela expliquait que cet objet ne puisse pas être réparé. On ne s'en remettait jamais pleinement de subir une telle vague de violence.
Mais même si j'avais compris le sort derrière cet objet, j'étais réticente à utiliser le Revelio. Qui voulait vivre ça? Expérimenter ça. Mandrake trouvait peut-être que ce serait intéressant pour nous, mais en saisissant ma baguette, je regrettais davantage les conséquences....

- Revelio, mumurais-je.

1-3 : Mon sortilège réussit. L'espace d'un instant, mon poignet tremble, et une impression profondément mauvaise se répand en moi. Dégoûtée, je cesse mon sort rapidement, et pose ma baguette juste à côté de ma main, le temps de respirer profondément.
4-6 : Je n'ai aucune envie de réussir ce sort, et cela se ressent. Mon sort échoue, et je n'ai rien d'autre à ajouter. Je me recroqueville sur moi-même, attendant la suite du cours, plus positive je l'espère....



Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Gretel B. Valeska le Lun 8 Oct 2018 - 0:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6325
Points : 58
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Lun 8 Oct 2018 - 0:32

Le membre 'Gretel B. Valeska' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8200-felicia-anna-williams-toujours-aller-de-l-avant-terminee?nid=5#185208https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8203-felicia-a-williams-lire-en-toi-comme-dans-un-livre-ouvert#185253https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8262-felicia-journal-perdu-pour-ne-rien-oublierhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8263-felicia-de-l-encre-blanche-sur-une-page-noire#187070https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8264-felicia-del-encre-oh-une-tache#187071

Arrivé(e) le : 19/08/2017
Parchemins rédigés : 576
Points : 14
Crédit : Dan ♡ (Millie Bobby Brown)
Année : 5ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Hilary Fitzpatrick-Priest

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Dim 14 Oct 2018 - 17:40


DCFM : malédictions & enchantements
Ils avaient été quatre à prendre la parole pour répondre à la question du professeur Mandrake. Ils étaient de quatre maisons différentes chacun, et une Serdaigle avait donc bien tenté une réponse à la question, mais même sans se retourner, Felicia pouvait dire que cela n’avait pas été la voix de Casey. Quatre interventions, ce n’était pas mal pour le premier cours de l’année. Que Casey ne prenne pas la parole, c’était un peu plus surprenant. Enfin, déjà, en fin d’année dernière, sa camarade n’avait plus beaucoup pris la parole… Tout ceci piquait un peu sa curiosité, mais la jeune fille n’avait pas le temps pour ça. Pas maintenant, en tout cas. Elle se contenta d’écouter les autres réponses et les commentaires du professeur et de prendre note, comme à son habitude. Le sujet était assez vaste ; il était facile de se tromper comme de divaguer donc la Poufsouffle mis un point d’honneur à recopier mot pour mot ce qui était dit, quitte à devoir recopier au propre ses notes plus tard. Prudence avait répondu la première, malgré une petite incertitude de sa part dans sa réponse. Malgré tout, la Gryffondor s’en sortait bien. Felicia ne la connaissait pas vraiment, encore, mais elle avait l’air d’être une personne cultivée. Enfin, du peu qu’elle ne avait vu, en tout cas. Quelque chose lui disait qu’elle allait souvent entendre la Gryffondor pendant l’année. La jeune fille crut déceler un léger sourire de la part de l’adulte quand vint son tour, mais elle ne se laissa pas déstabiliser et continua de noter, autant les réponses des autres que les corrections et approfondissements du professeur. La dernière à répondre, Ariel, donna la parfaite transition au professeur pour aborder le sujet en profondeur. Bien que tout allait se noter au tableau, la jaune & noir ne relevait pas la tête pour noter à l’oreille seulement. Le sujet l’intéressait parce qu’il y avait cette part de flou dans ce qui était considéré comme interdit ou non qu’elle adorait dans ce cours. D’ailleurs, les explications faisaient écho aux cours de l’année dernière. Felicia allait devoir replonger dans ses anciens cours pour les mettre en parallèle. De toute façon, c’était le minimum à faire si elle voulait réussir ses BUSEs avec le niveau demandé. Une chance qu’elle ne jetait rien d’une année à l’autre. Enfin, il fallait encore qu’elle retrouve certaines choses dans son bazar, mais ce n’était qu’un détail…

Le sort du jour serait revelio. Un sort déjà étudié en cours avec monsieur Winslow, comme le soulignait si bien le professeur Mandrake. Williams retint une grimace à ce sujet, d’ailleurs. Ses capacités de lancer de sort avec sa baguette s’étaient peut-être améliorés grâce au professeur de Défense Contre les Forces du Mal, mais elle avait encore des difficultés. Surtout avec les sorts les plus simples. Alors, pour le revelio, elle doutait déjà pouvoir le réussir parfaitement. Ajoutez à cela la pression qu’elle se mettait elle-même car l’adulte devait sûrement en attendre un minimum d’elle et le résultat allait être une catastrophe. Elle regarda la démonstration du professeur pour se concentrer sur autre chose en attendant. Il y eut une sacré force quand le sort ricocha contre l’objet et Felicia dut plaquer sa main sur son parchemin et attendre que l’onde passe pour prendre note de la situation aux allures familières qui venait de se dérouler. D’anciens souvenirs de cours refaisaient surface à cause de celui-là. Notamment celui de l’année dernière, lors de l’arrivée du professeur Mandrake justement. Elle n’eut pas le temps de se remémorer les choses plus longtemps car Casey s’était levée pour approcher l’objet et faire sa tentative. La Poufsouffle n’était pas étonnée que ce soit elle qui tente la première. Et elle ne doutait même pas de sa réussite. L’année avait peut-être démarré différemment, et certaines choses avaient changé, mais, au final, les habitudes ne changeaient jamais réellement. Felicia préféra observer le résultat de tout ceci plutôt que de se mettre en avant pour cette fois.

Casey donna une réponse plus que satisfaisante et Felicia n’arrivait pas à imaginer ce qu’elle avait bien pu ressentir en lançant ce sort, surtout après ce qu’elle avait vécu. D’un autre côté, elle se demandait comment le professeur avait-il pu se mettre dans un tel état d’esprit pour lancer ce sort sur cet objet - en supposant que c’était lui, bien sûr. Et si c’était lui, peut-être vouait-il une haine toute particulière au ministère ? Difficile de savoir. Mais, encore une fois - et toujours dans cette supposition -, l’adulte avait une fois de plus lancé un sortilège impardonnable. Oh, bien sûr, cela restait dans le cadre d’un cours. Si ça se trouvait, il avait tout simplement emprunter l’objet au ministère lui-même. Mais, bizarrement, la jeune fille ne voyait que le professeur Mandrake le faire quand elle imaginait quelqu’un lancer le sort. Felicia posa son regard sur Casey avant qu’elle ne rejoigne sa place et attendit la suite du cours tout en réfléchissant activement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9560-prudence-janet-andersonhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9565-prudence-est-mere-de-surete-vraimenthttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9571-prue-demandes-de-rphttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9566-prue-faites-bosser-locus#209737https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9569-prue-simple-rapide-efficace

Arrivé(e) le : 22/04/2018
Parchemins rédigés : 616
Points : 7
Crédit : Sheya / Alexis Bledel
Année : 5e année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Hannibal

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Lun 15 Oct 2018 - 20:16


Malédictions & enchantements
Défense contre les forces du mal
Tandis que le professeur Mandrake répondait individuellement aux différents élèves, Prudence attrapa sa plume d’aigle afin de noter les diverses informations qu’elle apprenait. Ses joues rosirent lorsqu’il attribua cinq points à Gryffondor pour sa réponse ; ce n’était pas souvent qu’elle faisait gagner des points à sa maison et elle en était toujours ravie ! Apparemment sa réponse était incomplète et la brune tenta de rester concentrée afin de noter ce qui n’allait pas dans ce qu’elle avait dit. Plusieurs autres élèves prirent la parole afin de donner leur avis sur le sujet du cours et Prue griffonna rapidement sur son parchemin ce qu’elle entendait en tentant de ne pas perdre une miette de ce qui se disait. La leçon promettait d’être intéressante, elle en était persuadée !
En relevant la tête pour chercher l'origine des réponses au sein de la classe, la Gryffondor remarqua que son amie Bonnie se trouvait à quelques tables d'elle, vers le fond de la classe; Ravie d'apercevoir son amie mais un peu déçue de ne pas se trouver plus près d'elle, Prue agita discrètement la main pour la saluer avec un petit sourire. Elle la rattraperait à la fin de l'heure et elles pourraient discuter un peu avant le cours suivant.
Lorsqu’une correction fut apportée à son intervention de tout à l’heure, Prudence se focalisa complètement sur les explications du professeur Mandrake. Elle aurait dû s’en douter, l’intention du sorcier faisait toujours beaucoup dans la magie ; au moins elle s’en rappellerait un bon moment maintenant ! Surtout s’il s’agissait d’un critère important à savoir reconnaître et interpréter pour être Auror ; si elle souhait réellement le Bureau des Aurors un de ces jours mieux valait être au courant de ce genre de choses…
Vinrent ensuite les consignes du travail pratique et Prudence posa sa plume avant de se tourner vers leur enseignant. Revelio ? Ils allaient devoir s’entraîner à jeter un Revelio ? Quelle bonne idée, elle n’avait jamais eu l’occasion de retravailler ce sortilège depuis le cours d’enchantement du professeur Winslow ! Enfin un moyen de voir si elle avait bien tout retenu lors de la leçon précédente, ce qui n’était pas chose aisée la concernant. Complètement excitée, la jeune fille se pencha sur sa table tout en balançant ses jambes ; elle avait vraiment hâte d’essayer ! Cependant avant de pouvoir dégainer sa baguette de sorbier, il fallait surtout qu’elle écoute les consignes de Mandrake afin de bien comprendre le but de la leçon. Ce dernier plaça un petit objet tout cabossé devant tout le monde et fit un speech à son sujet avant de tenter de le réparer à l’aide de la magie. L’objet sembla repousser son sortilège et l’enseignant donna quelques explications aux élèves à ce propos avant de leur donner les directives finales.
Tandis que Prue cherchait sa baguette rangée quelques part dans un pan de sa robe, Casey s’était déjà avancée vers l’objet du jour, sa propre baguette magique à la main. La blonde prononça l’incantation et le sortilège sembla fonctionner. La jeune fille recula et donna la réponse attendue à Mandrake. Ainsi donc, lui – ou quelqu’un d’autre – avait perverti cet objet à l’aide du Doloris… Quelle horreur, et quelle idée de demander aux élèves ayant subi des tortures de travailler sur ce sort une fois encore. Décidément, plus elle travaillait en sa compagnie et plus la Gryffondor trouvait que le professeur Mandrake était quelqu’un de passablement glauque et malsain.
À son tour, Prudence s’approcha de l’objet en serrant sa baguette de sorbier bien fermement. Ce n’était pas le moment de flancher, même si elle savait ce qui l’attendait ! Bien décidé à ne pas se laisser démonter, Prudence se rapprocha de l’objet ensorcelé avant de lever sa baguette et de prononcer le plus distinctement possible l’incantation :
 
« Revelio ! »
 
Pair : Le sortilège fonctionna et Prudence ressenti rapidement les effets du Doloris ayant souillé l’objet. Mal à l’aise, la jeune fille rompit l’enchantement et abaissa sa baguette, un peu sonnée par toutes les émotions contradictoires qu’elle avait ressenti.
Impair : Trop peu concentrée, le sortilège ne fonctionna pas et seules quelques étincelles rouges s’échappèrent de la baguette de Prue en sifflant bruyamment. Voilà ce qui arrivait lorsqu’elle tentait de jeter un sort tout en étant contrariée !

HARLEY-


Dernière édition par Prudence J. Anderson le Lun 15 Oct 2018 - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6325
Points : 58
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Lun 15 Oct 2018 - 20:16

Le membre 'Prudence J. Anderson' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9317-bonnie-lou-elsing-ohttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9326-bonnie-o-carte-du-maraudeurhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9325-bonnie-o-rapeltout#205681https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9336-bonnie-correspondance#205815https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9335-bonnie-postcards#205814

Arrivé(e) le : 26/02/2018
Parchemins rédigés : 294
Points : 2
Crédit : Bazzart (ft. Alycia Debman Carey)
Année : 5e (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Judith Sørensen

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Lun 22 Oct 2018 - 20:30

Défense contre les forces du mal



Malédictions et enchantements.

Bonnie & les 5e années



Toujours muette, Bonnie prenait consciencieusement des notes pendant que l’enseignant répondait à chacun des élèves ayant pris la parole. Il était rare qu’elle rapporte des points à la maison des Serpentards, elle répondait peu souvent aux questions des professeurs, parfois par ignorance mais le plus souvent par timidité. La défense contre les forces du mal n’était pas sa matière favorite et, comme dans beaucoup d’autres disciplines, elle avait accumulé du retard. Malgré le temps passé à s’entraîner avec Prudence avant leurs derniers examens, sa baguette magique ne s’était pas montrée plus docile pour autant. Le manque de pratique imposé par les vacances d’été avait probablement aggravé son cas. Elle commençait à douter très sérieusement de sa capacité à obtenir ne serait qu’une BUSE… Mais après tout, l’année ne faisait que commencer, elle devait se ressaisir. Elle adressa un signe à son amie, en réponse à son salut et se reconcentra sur les paroles du professeur Mandrake. « Revelio. C'est le sortilège que vous allez utiliser aujourd'hui. » Et bien c’était au moins quelque chose qui lui parlait. Elle en avait déjà entendu parler pendant le cours de sortilèges l’an passé. Cela ne signifiait pas qu’elle le maîtrisait mais cela lui donnait une petite chance de réussite supplémentaire : elle n’était pas totalement en terrain inconnu et elle connaissait la théorie. Quant à savoir si elle serait capable d’interpréter correctement le résultat… Il fallait déjà parvenir à lancer le sort.

Bien qu’elle n’appréciait pas outre mesure cette discipline, Bonnie devait bien admettre que le sujet du jour était intéressant et pour une fois, elle avait hâte de passer à la pratique. Débuter le mois de septembre avec quelque chose de connu était rassurant et l’objectif lui paraissait moins difficile à atteindre. La démonstration du professeur lui évoqua quelque chose. A croire qu’il n’était pas totalement inutile de prendre des notes pendant les cours. « La particularité est que l'objet, malgré tout vos efforts, ne pourra jamais être réparé. » Ils avaient déjà abordé cela lors de leur premier cours de quatrième année et qui portait sur les sorts impardonnables. Cela lui avait laissé un souvenir désagréable qu’elle n’avait pas oublié. Et voilà qu’il en remettait une couche. Cette fascination pour ce genre de magie avait quelque chose de malsain. Pourquoi choisir spécifiquement le sortilège Doloris quand il savait pertinemment que certains élèves en avaient fait l’horrible expérience. Les forces du mal se limitaient-elles à la torture ? La journée avait pourtant bien commencé. Elle n’était plus si sûre d’avoir envie de réussir… Bonnie leva sa baguette d’aubépine, pas très convaincue.

« Revelio »

PAIR – Contre toute attente, Bonnie réussit. Bien qu’elle s’y attendait, l’impression ne fut pas plus agréable… La volonté du lanceur de sort était claire, elle pouvait ressentir la haine et la satisfaction qu’il avait éprouvées en prononçant la formule. Le lien se rompit et elle frissonna. Pour une fois qu’elle parvenait à exécuter un sortilège, il fallait que ce soit celui-ci…

IMPAIR – Sans surprise, elle échoua. Son taux d’échec ne devait plus être très loin du fond à présent. C’était pourtant un sortilège qu’elle connaissait : sa réticence l’avait peut-être empêchée d’y parvenir correctement ?



code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.



Dernière édition par Bonnie L. Elsing le Lun 22 Oct 2018 - 20:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6325
Points : 58
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Lun 22 Oct 2018 - 20:30

Le membre 'Bonnie L. Elsing' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 221
Points : 6
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Sam 17 Nov 2018 - 16:44

La plupart des élèves effectuent le sortilège sur l'objet. Pour beaucoup c'est un moment difficile car ils prennent conscience du mal qui a frappé l'objet du ministère. Un sortilège terrible et impossible à défaire puisqu'il laisse une empreinte éternelle dessus. Sur les personnes il a un effet dévastateur qui peut être soigné avec le temps, mais dans certains cas il rend tout simplement folles les victimes et il n'y a plus d'espoir de guérison. Sur les objets c'est un signe d'aversion, de mépris et de haine tout aussi puissant qui rend toute réparation impossible. Si la plupart des élèves réussissent, certains n'y arrivent pas. De ceux qui arrivent à ressentir l'influence du sort et à en comprendre les effets seule Casey de la maison Serdaigle a encore assez d'énergie pour donner des explications à ses camarades. Elle se tourne vers son professeur avec un regard qui en dit long. Cela n'atteint pas spécialement Mandrake qui se doute pertinemment que la jeune fille ne l'apprécie pas. Comme il lui avait si bien dit l'autre fois dans son bureau avec Narcissa cela n'avait aucune importance... Son rôle était de les instruire que cela plaise ou non.

- Cet objet est impossible à réparer, car il a été sujet au sortilège Doloris. Les intentions du lanceur ne sont on ne peut plus évidentes : la haine, l'envie de faire souffrir.

Gretel apporta des réponses supplémentaires. Bien, Serdaigle ne serait donc pas seule à recevoir des points supplémentaires.

C'est un sortilège impardonnable qui demande un profond sadisme de la part du lanceur. Il faut prendre du plaisir à infliger du mal à sa victime. C'est pour cela que c'est considéré comme de la magie noire. On ne peut pas lancer correctement ce sort sans réellement penser et vouloir du mal à la personne.

John répondit. La jeune Gretel de la maison Serpentard donna également des explications. Elle avait tout de même fait son essai en connaissance de cause afin de mieux comprendre ce sortilège et ses effets sur un objet.

- En effet. Le sortilège Doloris permet d'endommager les personnes, mais également les objets. Un objet frappé par cette magie ne peut être réparé. Il a été utilisé de cette manière à de nombreuses occasions dans notre histoire. La chute de l'Empire romain, le Nazisme, et d'autres événements encore... Avec pour seul but l'humiliation de l'adversaire et la destruction de son histoire, de son patrimoine, de sa fierté. Beaucoup de monuments historiques ont ainsi été détruits et saccagés au nom de la haine. L'émotion que vous ressentez avec le Revelio est la colère d'une personne détestant le ministère au point de prendre les armes contre lui.

John invita les élèves ayant utilisé le Revelio à s'asseoir de nouveau. Il prit l'objet dans sa main et le rangea dans son armoire après avoir fermé à clé. Le professeur se tourna à nouveau vers ses élèves.

- Recevoir le Doloris et comprendre ce que cela implique de l'infliger sont deux choses différentes. Mais cela s'avère essentiel pour comprendre son fonctionnement complet. Il est interdit de l'utiliser, mais si vous entrevoyez ce que cela signifie, peut-être qu'alors vous pourrez l'affronter. C'est le pire des sortilèges impardonnables selon moi, car aucune lutte ne permet en théorie de s'y soustraire. Autant avoir le plus d'information sur lui. 10 points pour Serdaigle ainsi que 10 points pour Serpentard. Passons maintenant à l'objet suivant.

Les autres avaient participé, était-ce juste de seulement récompenser la Serdaigle et la Serpentarde? Selon John oui. C'était les seules qui avaient les tenants et les aboutissants concernant cet objet. La leçon n'était pas vide de sens pour les autres, ils avaient entraperçu ce que leurs camarades leur avait expliqué. A la manière dont Casey l'avait regardé, il savait que le Doloris n'était pas qu'un simple mot ou un simple nom qu'on découvre dans les livres et en salle de classe. Si Mandrake avait un faible pour les personnes brisées, il n'appréciait pas pour autant ceux qui se fermaient aux expériences et aux idées nouvelles. Selon lui, cet exercice était un moyen efficace de comprendre le Doloris et de passer à autre chose. La jeune fille le détestait peut-être, il ne souhaitait pas prendre de gants avec elle pour autant. Lui imposer cet exercice relevait peut-être du sadisme, mais John ne connaissait que les méthodes dures pour surmonter une épreuve. Cela ne lui procurait aucune joie de la confronter à cette magie noire, au mieux c'était une curiosité un peu malsaine sur la manière de réagir de la jeune fille face à cela. L'objet suivant serait moins sujet à polémique en tout cas...

Ce qui avait surpris Mandrake c'est que Gretel se décide à utiliser le Revelio malgré sa réponse apportée en plus de celle de Casey. La jeune fille semblait en connaitre un rayon sur le Doloris alors pourquoi...? Un besoin de savoir, de connaitre les intentions de l'utilisateur? C'est cette démarche en plus de sa réponse apportée qui avait incité l'ex-Auror à la récompenser tout autant. Son effort méritait bien cela. John présenta le suivant: Un lingot d'or. Un lingot tout ce qu'il y a de plus simple. Cependant, le professeur ne l'avait pas saisi avec sa main. Il le faisait léviter avec précaution pour que toute la classe puisse l'observer. Il le déposa sur la table comme pour l'objet du ministère et prit à nouveau la parole.


- Voici l'objet suivant. Un Lingot qui vient tout droit de Gringotts. Les voleurs en raffolent, aussi une malédiction protège cet objet. Qui serait en mesure de m'expliquer laquelle, son fonctionnement et sa raison d'être? Le Revelio devrait vous mettre sur la voie, bien que cet objet soit un peu plus protégé vis-à-vis des détections standards.

John s'écarta un peu et il invita les élèves à reproduire l'exercice du Revelio.

Spoiler:
 




" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9560-prudence-janet-andersonhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9565-prudence-est-mere-de-surete-vraimenthttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9571-prue-demandes-de-rphttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9566-prue-faites-bosser-locus#209737https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9569-prue-simple-rapide-efficace

Arrivé(e) le : 22/04/2018
Parchemins rédigés : 616
Points : 7
Crédit : Sheya / Alexis Bledel
Année : 5e année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Hannibal

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Sam 17 Nov 2018 - 21:58


Malédictions & enchantements
Défense contre les forces du mal
Prudence écouta vaguement le professeur Mandrake leur donner des explications à propos du premier exercice qu’ils venaient de réaliser. Elle n’arrivait définitivement pas à comprendre la façon de raisonner de cet homme et la Gryffondor se contenta de noter ce qui lui paraissait important et pertinent sur son rouleau de parchemin tout en jetant un œil au chapitre correspondant dans son manuel de Défense contre les Forces du Mal. La jeune fille n’avait personnellement aucune envie de savoir ce que cela faisait de jeter le sortilège Doloris et encore moins de le subir néanmoins elle était consciente qu’il s’agissait d’un maléfice à connaître et à savoir appréhender. Surtout si elle se destinait à une carrière d’Auror, il ne fallait pas qu’elle néglige ce type de connaissance. Malheureusement le professeur Mandrake n’était pas vraiment le genre d’enseignant qui donnait envie d’en savoir plus et ses méthodes plus que discutables lui avaient déjà de nombreuses fois fait défaut. Depuis qu’Ula lui avait apprit qu’il avait été Auror, Prudence avait plus d’une fois hésité à lui poser toutes les questions qui lui trottaient dans la tête à la fin d’un cours à propos de ce métier et de ce vers quoi elle comptait s’engager cependant elle n’avait jamais réussi à se lancer. Un jour, peut-être ?
Le professeur Mandrake expliqua ensuite le second exercice et Prudence se reconcentra, en espérant de tout cœur qu’il ne leur ferait pas ressentir les effets d’un autre sortilège impardonnable… La prochaine fois il va nous jeter l’Avada juste pour voir ce que ça fait… pensa-t-elle avec ironie tout en écoutant d’une oreille attentive les explications de son enseignant. Bien, même consigne, nouvel objet. Intéressant. Un lingot provenant tout droit de la banque des sorciers ! Merlin seul savait le nombre de maléfice qui pouvait bien protéger les coffres les plus remplis en ces lieux… Prudence attendit d’avoir le feu vert et se dirigea vers l’objet en question, sa baguette de sorbier à la main. Son regard se perdit un instant sur les reflets dorés du lingot et elle ses pensées s'égarèrent. Elle était plutôt au point sur l'histoire de Gringotts ainsi que sur les différentes tentatives de vol qu'avaient subi la banque au cours des siècles, toutefois ses connaissances concernant les maléfices mis en place pour l'en protéger n'étaient pas aussi développées. Elle avait bien sûr entendu parler de la fameuse cascade des voleurs, comme tout bon fan du héros Potter et de ses amis, ainsi que du sortilège Gemino qui avait failli les empêcher d'obtenir l'Horcruxe de Vous-Savez-Qui caché dans le coffre des Lestrange toutefois cela s'arrêtait là. L'esprit encore un peu ailleurs, Prudence se décida enfin à agiter sa baguette en prononçant d'une voix peu déterminée :
 
« Revelio ! »
 
Malheureusement pour elle, le peu de concentration dont elle avait fait preuve ne lui permit pas de réussir son sortilège et Prudence ne ressentit en rien les effets du fameux maléfice. Impossible donc pour elle de tirer quoique ce soit comme conclusions et elle retourna donc s’asseoir à sa place en attendant que les autres tentent le coup. Avec un peu de chance, ils seraient plus concentrés qu’elle et elle pourrait savoir quel maléfice se cachait derrière ce fameux lingot d’or. 

HARLEY-


HRP:
 



- Prue -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9976-i-ve-seen-hell-i-can-do-worse-gretel-b-valeskahttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10003-gretel-b-valeska-dead-girl-walkinghttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10004-valeska-gretel-never-be-satisfiedhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10005-valeska-gretel-watch-it-burnhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10006-gretel-valeska-hibou-express

Arrivé(e) le : 19/07/2018
Parchemins rédigés : 397
Points : 20
Année : 5e

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Professeur A. Jones

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Lun 19 Nov 2018 - 14:52


Defense Against Dark Arts



Etudier la magie a toujours été une source de plaisir pour moi, mais là, c'est juste... Malaisant. Je regarde mes camarades essayer à leur tour, d'utiliser le révélio sur l'objet, et pour ceux qui réussissent, la réaction est presque toujours la même: dégoût, horreur, malaise... Au final, ceux qui échouent doivent être parmi les plus contents. J'aurais presque préféré me rater, aussi, mais ce ne fut pas le cas. J’ai subi tellement de fois le Doloris, lors de l'année Blackman, que ressentir ce que son instigateur ressent, me dégoûte profondément.

Non loin de moi, Casey, la copine de Brook, a été courageuse aussi, même si manifestement, elle en connaît un peu trop elle aussi. Est-ce qu'on peut vraiment apprendre à se défendre contre les forces du mal juste en ressentant ce que ces tarés ont pensé en lançant leur maléfice? Je regarde ma baguette, posée sur le bureau, et prie pour que le prof passe rapidement à autre chose que les sortilèges impardonnables.

Heureusement, il finit par passer aux explications, et je gagne même quelque points pour ma maison. Ouf, il nous sort autre chose. Un lingot d'or? Là encore, ça pue le maléfice à plein nez, à voir comment le prof évite de toucher lui-même notre sujet d'étude. Il nous explique que ça vient de Gringotts, avec probablement des défenses anti-voleurs et, tant qu'à faire, une bonne malédiction. J'ai déjà accompagné mon frère à Gringotts plusieurs fois et entendu parler des maléfices qui protègent l'endroit, mais j'en sais guère plus. J'essaye de réfléchir à ce qu'ils auraient pu placer dessus. Franchement, je suis curieuse de savoir.

Non loin de moi, Prudence décide de se lancer. Ma partenaire occasionelle de révisions avait déjà utilisé le révélio la première fois, et réussi, vu sa grimace, mais rien ajouté. J'imagine que personne ne sera un grand fan de ce sortilège après avoir vécu ça.
A ma surprise, son revelio ne déclenche rien de spécial, c'est un échec. Je fronce les sourcils, encore plus curieuse. Bon sang, j'ai horreur de rester sur une non-réponse. A mon tour, je reprends ma baguette et lance le sortilège avec conviction.

- Revelio !

J'ai dû être un peu trop motivée, car cette fois, je déclenche le maléfice: au bout d'une demi-seconde, le bout de mes doigts me brûlent, et je lâche ma baguette par réflexe avec un cri.

- Aïe! Un stupide maléfice de flagrance ! Je gronde

Je regarde mes doigts, qui sentent légèrement le cramé. C'est douloureux mais supportable, mais quand même! Il aurait pu prévenir, ce sadique! Je vais être bonne pour un petit détour par l'infirmerie avant la pause déjeuner si je veux pouvoir prendre des notes cet après-midi, génial.
Tandis que je tiens encore ma main aux doigts légèrement brûlés, sous les yeux de mes camarades, le lingot d'or se dédouble alors plusieurs fois. Oups, c'était prévu ça? On dirait que j'ai touché le gros lot au casino, notre sujet d'étude se dédouble plusieurs fois sous nos yeux avant de s'arrêter à quelques exemplaires, heureusement. Certains rigolent, mais je suis un peu plus perplexe avant de me souvenir.

- Un sortilège de dédoublement? Je demande, un peu prise au dépourvu

J'ai vaguement le souvenir d'en avoir entendu parler, le sortilège gemini ou gemino. En soit, c'est un maléfice assez simple, mais très pénible, de toute évidence. Je ne sais même plus pour quelle utilisation je l'ai vu, ce sortilège ne m'avait pas plus intéressée que ça. Je ne voyais pas trop ce qui le caractérisait comme "maléfice" d'ailleurs, c'était juste pénible.
Mince, je m'en souviendrais la prochaine fois que je lance un sujet: moins de conviction, sinon les maléfices sont pour ma pomme.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8200-felicia-anna-williams-toujours-aller-de-l-avant-terminee?nid=5#185208https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8203-felicia-a-williams-lire-en-toi-comme-dans-un-livre-ouvert#185253https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8262-felicia-journal-perdu-pour-ne-rien-oublierhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8263-felicia-de-l-encre-blanche-sur-une-page-noire#187070https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8264-felicia-del-encre-oh-une-tache#187071

Arrivé(e) le : 19/08/2017
Parchemins rédigés : 576
Points : 14
Crédit : Dan ♡ (Millie Bobby Brown)
Année : 5ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Hilary Fitzpatrick-Priest

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Jeu 22 Nov 2018 - 11:06


DCFM : malédictions & enchantements
Presque toute la classe s’essaya au sort du revelio sur l’objet en question. Personnellement, Felicia n’avait pas envie de s’infliger ça. Soit elle réussissait et cela ne ferait pas du bien, soit elle échouait et la honte serait grande. Casey avait donné la réponse que le professeur attendait, il n’y avait pas besoin de plus ; et à en voir les tremblements de ses camarades, la sensation qu’ils avaient eu avec le revelio était tout sauf une partie de plaisir. Non, vraiment, ce qui l’intéressait plus, c’était comment l’objet en était arrivé là. Comment le lanceur du sort en était arrivé là. L’état d’esprit. Le contexte. Les faits. Mais elle n’aurait probablement jamais la réponse. Gretel avait également apporté une réponse. Mais, entre le cours de l’année dernière et celui-ci, la jeune fille avait plus l’impression qu’on faisait des redites que des rappels, sans apporter quelque chose de nouveau. Et ça l’exaspérait. Elle savait que le Doloris partait d’une véritable envie de laisser brisé l’objet du sort. Que l’effet soit irréversible. Et sur un être humain, les effets étaient dévastateurs, bien sûr. Ils passaient leur temps à le redire. Ce qui était au début un sujet qu’elle aimait aborder en cours devenait une sorte de calvaire. La jaune & noir fronça les sourcils, mais heureusement, le professeur arrivait à capter son attention de nouveau et à la dérider en expliquant avec des mots nouveaux ce qu’ils savaient déjà. C’était tout ce qu’elle cherchait. Et il confirmait par la même occasion que le lanceur du sort détestait au plus haut point le Ministère pour rendre l’objet irréparable. À savoir s’il s’agissait de l’adulte lui-même ou non, cette question n’aurait pas de réponse. Comment pouvait-il être en possession d’un tel objet ? Sa curiosité ne pouvait s’empêcher de pointer dans cette direction, mais Felicia se força à se reconcentrer sur le cours.

Le professeur insista sur la différence entre recevoir le Doloris et l’infliger. Felicia nota sur son parchemin qu’il ne s’agissait pas de la même chose, mais que les deux faisaient partie d’un tout. Un fonctionnement complet. Le sort brisait le receveur. Mais est-ce que le lanceur n’était pas lui-même brisé profondément au départ ? Ou l’était-il après, peut-être ? Une des mises en garde contre la magie noire consistait à dire que le sort pouvait se retourner contre vous. En trois fois plus puissant. La loi du triple retour, si elle se souvenait bien. Enfin, ce n’était pas le sujet. Plus maintenant. Mr. Mandrake fit ensuite léviter un lingot venant de Gringotts, la banque pour sorciers à Londres, sur la table. La réponse était déjà presque tout trouvée quant à la malédiction protégeant l’objet. C’était de notoriété publique. Ou peut-être avait-elle passé trop de temps à lire tout ce qu’elle pouvait trouver sur l’histoire du célèbre Potter. En tout cas, la banque était pratiquement inviolable, pour ne pas dire absolument. Prudence se lança, ainsi que Gretel. Et encore une fois, cette dernière donna la réponse, et déclencha même la malédiction ! Pour une raison qu’elle ignorait, Felicia n’aimait pas beaucoup cette fille. C’était peut-être injustifié. La Poufsouffle est au courant pour le dédoublement et elle ne manque pas de donner la réponse là où la Serpentarde peinait. « C’est un Sortilège de Duplication, mais ici, il serait plus exact de l’appeler Maléfice de Gemino. On peut vite se laisser déborder par le nombre. » Ils avaient de la chance que ce ne soit pas allé plus loin, d’ailleurs. Qui sait ce qui serait arrivé si la salle de classe s’était retrouvée ensevelie sous les lingots ? Par contre, la douleur qu’a ressenti Gretel ne lui disait rien. Elle ne connaissait pas tout Gringotts, elle devait bien l’avouer. On ne pouvait pas être partout à la fois. Aussi, elle était curieuse de ce qu’elle avait pu ressentir. Elle avait mentionné un Maléfice de Flagrance. Ce ne serait pas étonnant. Cruel, mais un destin tout désigné pour des voleurs. Felicia tenta le revelio discrètement.

1 & 5 : Son revelio fonctionne. Elle analyse bien l'effet de duplication, et également celle de la chaleur. Mais aucune sensation.
6 : Oups. Non seulement elle ressent la brûlure sur le bout de ses doigts - la forçant à lâcher sa baguette -, mais l'objet se dédouble encore un peu. Elle n'est pas mécontente pour autant. Portant ses doigts à sa bouche, Felicia comprend mieux ce que peuvent ressentir les voleurs. Pas agréable du tout. Mais loin d'un Doloris.
reste : Elle savait que cela pouvait arriver, et cela arriva. Son revelio ne fonctionna pas.




Dernière édition par Felicia A. Williams le Jeu 22 Nov 2018 - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6325
Points : 58
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Jeu 22 Nov 2018 - 11:06

Le membre 'Felicia A. Williams' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9317-bonnie-lou-elsing-ohttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9326-bonnie-o-carte-du-maraudeurhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9325-bonnie-o-rapeltout#205681https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9336-bonnie-correspondance#205815https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9335-bonnie-postcards#205814

Arrivé(e) le : 26/02/2018
Parchemins rédigés : 294
Points : 2
Crédit : Bazzart (ft. Alycia Debman Carey)
Année : 5e (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Judith Sørensen

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   Sam 24 Nov 2018 - 19:51

Défense contre les forces du mal



Malédictions et enchantements.

Bonnie & les 5e années



Au vu de ses piètres performances dans le domaine, Bonnie avait peu de chance d’être admise dans la discipline après ses BUSEs…Tentant quelque peu de compenser ses échecs pratiques, elle notait pourtant consciencieusement tout ce qui était dit. Il n’y avait cependant pas d’information nouvelle : le cours de l’année précédente l’avait marquée et elle se souvenait assez bien des sujets que le professeur Mandrake avait alors abordés. Elle n’aimait pas réellement cette thématique, plutôt malsaine et douloureuse et elle se serait passée avec plaisir de cette piqûre de rappel. Il fallait être dérangé pour parvenir à lancer un tel sortilège et elle étai finalement plutôt contente d’avoir échoué car, à écouter ses camardes raconter leur ressenti, cela n’avait pas été une expérience franchement agréable.
Le cours se poursuivait. La serpentarde posa sa plume su la table au moment où un lingot d’or vint atterrir sur le bureau situé devant eux. Un trésor de chez Gringotts, voilà qui laissait rêveur… Elle ne savait pas grand chose de la banque des sorciers : elle n’y était allée que deux ou trois fois pour accompagner un de ses parents et n’étant pas une mordue d’Histoire de la Magie, ses connaissances étaient assez limités. Bien entendu, comme beaucoup d’autres enfants issus du monde magique, on lui avait fait le récit des exploits de Harry Potter il y a de cela plus de vingt ans. Mais cela ressemblait généralement davantage à un conte ou à une légende ù il était difficile de démêler le vrai du faux. Cela éveilla son intérêt : il ne serait peut-être pas question d’un sort impardonnable cette fois-ci… Il existait une quantité ahurissante de malédictions et d’enchantements en tous genre : se cantonner aux trois plus abominables n’était certainement pas suffisamment complet pour une année d’examens.

La tâche était simple et ressemblait beaucoup à la précédente : déterminer avec précision la malédiction qui protégeait cette objet de la convoitise des voleurs. Voir la façon dont le professeur Mandrake évitait soigneusement de toucher au lingot, cela ne devait pas être très plaisant. N’allaient-ils jamais étudier de sortilèges bénéfiques ? Bonnie ne se précipita pas devant la table sur laquelle reposait le morceau d’or : elle préférait observer avant d faire quoi que se soit. Les yeux rivés sur Prudence, elle attendit en vain. Si même son amie n’y parvenait pas, elle n’avait aucune chance de réussir. Puis ce fut le tour de Gretel et de Felicia qui obtinrent un résultat quasi identique : l’objet se multiplia sous leurs yeux, à peine l’eurent-elles effleuré. A en juger par la façon précipitée avec laquelle elles retirèrent leur doigt de la surface dorée, ce n’était pas un simple maléfice de duplication. Il était temps de se lancer…

« Revelio ».

Magnifique. Non seulement Bonnie avait à nouveau échoué mais de plus, elle s’était brûlé le bout des doigts de la main droite. Elle lâcha sa baguette d’aubépine, comprenant maintenant pourquoi la préfète des Poufsouffle n’avait pas pu continuer à tenir la sienne. Elle agita sa main et ramassa ce qu’elle avait laissé tomber. Cela n’allait certainement pas l’aider à réussir le prochain sortilège. Elle baissa les yeux : la peau était légèrement rugie aux extrémités comme si elle avait, par mégarde, poser sa main sur un poêle chaud. « Il serait plus exact de l’appeler Maléfice de Gemino. » Les fables pour enfants n’étaient peut-être pas dénuées d’honnêteté finalement…

« Ce sont deux sortilèges combinés ? Le gemino et un maléfice de Flagrance comme l’a dit Gretel ? Cela provoque des brûlures comme celles que nous avons ressenties. »

Elle n’était pas très sûre de sa réponse mais si pour une fois, les histoires qu’elle lisait pouvait lui apporter quelques points… Cela n’était pas de refus.



code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de 5ème année - Malédictions et enchantements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
Le Premier Étage
 :: Cours de DCFM
-
Sauter vers: