AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cours de 1ère année - Les bases de la Défense Contre les Forces du Mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 221
Points : 6
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Cours de 1ère année - Les bases de la Défense Contre les Forces du Mal    Ven 31 Aoû - 19:06

Intitulé:
Cours de 1ère année, les bases de la Défense Contre les Forces du Mal.

Résumé:
Dans ce cours, les bases de la Défense Contre les Forces du Mal seront abordées. Il s'agit tout d'abord d'expliquer aux élèves ce que sont ces Forces du Mal et quels sont les moyens à leur disposition pour s'en défendre. Après une partie théorique ayant pour objectif d'aider les élèves à discerner les Forces du Mal, une partie pratique sera mise en place afin de leur inculquer les bases de la défense.

______________________________


Comme à son habitude, le professeur Mandrake buvait son café tôt le matin avant le début des cours. Une odeur de café s'était répandue dans la pièce alors que l'ex-Auror sirotait tranquillement sa tasse en relisant quelques feuilles disposées sur son bureau. Depuis l'année dernière, le professeur avait fait un effort en ce qui concernait la cigarette bien que cela lui gâche son petit plaisir matinal... Il avait profité que son bureau privé situé derrière la salle de cours soit muni d'un balcon pour aller fumer juste avant. Si l'odeur de tabac froid restait légèrement imprégnée sur sa tenue, on ne pouvait plus tellement l'embêter vis-à-vis de cela dans la classe! La salle de cours était impeccable: chaque meuble était briqué comme un sou neuf, les bancs des élèves étaient correctement alignés avec sur chacun d'eux la feuille explicative de ce premier cours. À la disposition des élèves, il y avait une plume et un encrier. Si chacun devait se munir de ses propres équipements, le professeur aimait tout de même en fournir aux nouveaux arrivants.

Son serpent se reposait sur une étagère dans un coin de la pièce, suffisamment à l'écart des emplacements des élèves pour ne pas créer de panique. Quant à la décoration elle restait sobre, comme toujours... Il y avait diverses créatures sous verre avec des petites étiquettes explicatives, une commode avec plusieurs ingrédients et du matériel permettant de tracer des pentacles ou d'écrire des runes. À côté du bureau du professeur on pouvait trouver sa bibliothèque, regorgeant de nombreux ouvrages traitant des Forces du Mal. Sa pensine était fermée à clé et protégé par des enchantements, le professeur avait veillé cette fois-ci à ce que tout soit parfait puisque l'année dernière quelqu'un s'était visiblement introduit dans la pièce pour l'utiliser... Rien de bien méchant, mais il préférait être prévenu dans ce genre de situations... Peut-être trouverait-il ce petit cambrioleur?

La porte était déjà ouverte et lorsque ce fut l'heure les élèves entrèrent par petit groupe afin de s'installer dans la pièce. Le professeur se leva de son bureau et vint s'installer devant les bancs de ses nouveaux pensionnaires. Comme toujours con costume était impeccable - sans compter cette légère odeur de tabac, ses cheveux plus courts que l'année dernière et pour changer il ne portait pas que du noir... Cette fois-ci son costume était bleu foncé, sa chemise blanche et sa cravate noire. Une fois tout le monde en place et le silence retombé il prit la parole tandis que les portes se fermaient toutes seules.


- Bonjour à tous, soyez les bienvenus à votre premier cours de Défense Contre les Forces du Mal. Je suis le professeur Mandrake et je serai votre enseignant dans cette matière tout au long de votre scolarité. Ce que j'attends de vous est simple: de la rigueur, du sérieux et du travail. En ce qui concerne les Forces du Mal, il n'y a aucune place pour les fainéants et les éléments perturbateurs. Toute votre attention sera requise pour cette matière.

Le professeur marqua une légère pause le temps que ces mots s'impriment bien dans les nouvelles têtes de l'école, puis il reprit aussitôt.

- Qu'est ce que vous évoque ce terme, "forces du mal" ?




" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10266-garry-a-a-cordellhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10270-garry-carnet-d-aventurehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10272-garry-a-a-cordell-courriers#219598https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10273-garry-a-a-cordell-courriers-express#219599

Arrivé(e) le : 21/09/2018
Parchemins rédigés : 93
Points : 3
Crédit : Freddie Highmore jeune
Année : 1ère année (11 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Cours de 1ère année - Les bases de la Défense Contre les Forces du Mal    Ven 5 Oct - 13:13

JOURNAL INTIME D'AVENTURE de Garry
07/09/2024

Cher Journal,

(J'aime bien écrire ça, ça fait sérieux haha)

Cette aprem, j'ai assisté à mon tout premier cours de Défenses Contre les Forces du Mal ! (J'écrirais DCFM à l'avenir, ce sera plus court) Mais, évidement, l'excitation de la veille m'a carrément mis à plat et j'ai eu tout le mal du monde à me lever... Il faut dire que j'ai écris jusqu'à très tard, j'entendais déjà tous mes camarades de dortoir dormir, certains ronflaient même. A moins que ce soit le chat un peu gros de mon voisin de droite ? (J'arrive jamais à me souvenir de son nom, ça craint!!) Quoi qu'il en soit, j'ai pas beaucoup d'heures de sommeil derrière moi. Et pour cause ! Mes copains m'ont secoué encore et encore en disant que j'allais être en retard, et, à force de répondre « Oui oui, encore 5min... » Et bah j'étais vraiment en retard !

Sauf que je ne pouvais sciemment pas aller affronter ma journée de cours le ventre vide (tu me connais, j'ai toujours faim...). Du coup, je me suis habillé en quatrième vitesse (comme tous les matins en fait, je suis vraiment pas un lève tôt...), j'ai récupéré Ketordu qui dormait encore sous mon oreiller, je l'ai glissé dans mon cou, et j'ai dévalé les marches qui menaient à la salle commune. Puis en fait, je me suis arrêté net, il me manquait un truc, j'en étais intimement convaincu...

Mon sac ! Avec mes livres, et ma baguette ! Du coup j'ai fait demi-tour, j'ai récupéré un manuel dans ma valise que j'ai toujours pas vidé (même maintenant que j'écris, elle est toujours pleine et en désordre, pour le plus grand malheur de mon voisin d'en face), je l'ai enfourné dans mon sac et hop ! Direction la grande salle !

Franchement, j'ai pas trop à me plaindre, la Grande Salle est juste un étage en dessous des quartiers de Poufsouffle, du coup, j'ai pas trop de chemin à faire. Mais je t'avoue que j'ai pas trop traîné non plus... Quand je rentrais pour petit-déjeuner (je sais pas si c'est un verbe en fait...), y en a pleins qui sortaient pour partir devant leur salle de classe. Bon, il était 8h30, j'avais au moins 30min pour manger ! Je me suis vite fait préparé des tartines de sirop d'érable que j'ai trempé dans mon jus de citrouille, j'ai récupéré deux trois beignets que j'ai glissé sans aucune délicatesse dans mon sac (et je l'ai regretté... ça oui!) et je me suis levé pour partir en cours. Là tu vas me dire « Mais Garry, tu n'as pas cours le vendredi matin ! » et tu auras bien raison ! Mais mes camarades m'ont fait stressé à me dire que j'allais être en retard, alors, j'ai tout mélangé...

Bref, tout ça pour dire que quand je me suis levé pour partir en cours, y a Kay qui m'a arrêté en me demandant ce que je faisais. Kay, c'est le seul camarade de chambre dont j'ai retenu le nom, enfin, le prénom. Et c'est là qu'il m'a rappelé que on avait touuuuute la matinée de libre ! Du coup, j'ai pu expiré toute ma détresse d'un seul coup et me rasseoir. Aujourd'hui, je ne serais pas en retard !

En fin de compte, j'ai passé toute ma matinée avec Kay, on a mangé ensemble, et on est allé en cours ensemble. Je lui maintenais mordicus que la salle était au quatrième étage, mais lui, il disait que non, elle était juste à côté de notre salle commune ! Je crois que ça a été notre première dispute... Finalement, c'est lui qui avait raison, on est allé vérifier sur le tableau d'affichage. Un peu plus et je me retrouvais à toquer à la porte de la salle de Sortilèges en plein cours de 7ème années ! La honte !

Et voilà... Je me remets à raconter tout et rien alors qu'à la base, je voulais parler du cours de DCFM. On y est arrivé un peu en avance, mais on a pu rentrer que quand la cloche s'est mise à sonner. J'ai été absolument époustouflé par la quantité de créatures sous verre qui servaient de déco ! Je voulais m'arrêter à chacune d'entre elles pour lire les petites étiquettes, mais vu l'austérité du professeur et l'impeccabilité de sa salle de classe, je me suis dis que c'était peut-être pas le moment... Que je profiterais plutôt de la sortie du cours pour ça. Du coup, je me suis contenté de quelques exclamations d'émerveillement. Bref, je me suis installé au second rang. J'aime vraiment pas être aux premiers rangs, après c'est toujours moi qu'on interroge, et quand t'es tout derrière, tu passes pour un cancre. Moi, je suis un garçon plutôt du milieu, alors je m'installe au milieu.

Comme j'étais rentré dans les premiers, j'ai pas trop pu voir si Bianca était là elle aussi, comme on partage pas mal de cours, je me suis demandé si celui-ci aussi en faisait partit. J'ai laissé exprès une place à ma droite, Kay étant à ma gauche. C'était devenu franchement glauque, personne parlait plus, tout était impeccable, on avait même une plume et un encrier devant nous ! La porte s'est refermée toute seule, et j'ai eu l'impression d'être enfermé, comme emprisonné... Mon excitation de suivre les cours de DCFM s'était peu à peu estompé à mesure que le Prof montrait qui il était. Il avait l'air un peu froid, très ordonné, un peu flippant quoi. Pas du tout comme Madame Stanhope !

En vrai, j'ai déglutis quand il a finit son speech. Froid et austère, sérieux et sévère. (Tiens ça rime...) Bah moi, il m'a vraiment pas mis à l'aise ! Je te le dis, j'espère que l'année va bien se passer... Et pendant que je me pissais presque dessus (bah oui, moi assidu ? Sérieux ? J'ai déjà du mal à être ponctuel!) il a commencé son cours par une question. Les Forces du Mal, qu'est ce que ça peut bien être ? J'ai pas lu mon bouquin moi !

Du coup, je l'ai sortis de mon sac. Et tu te souviens quand je t'ai dis que je regrettais d'avoir enfourné des beignets dedans ? Bin c'est parce que ils ont fondus, je les avais oublié, et mon manuel contre les Forces du Mal était tout poisseux... A cet instant je me suis dis que les forces (du mal) étaient contre moi !

Du coup, je l'ai laissé dans mon sac, j'avais trop peur que Monsieur Mandrake (parce que c'est ça son nom, au professeur de DCFM), le voit et me donne des heures de colle en sa compagnie. Je voulais pas répondre, mais en même temps personne ne levait la main, et je me sentais terriblement honteux d'avoir sali le manuel. Du coup, j'ai levé la main, sans même avoir de réponse prête, et j'ai attendu d'avoir le droit de parole pour balancer, maladroitement, quelque chose du genre :

-Euh, les Forces du Mal, c'est comme de la magie, mais avec des mauvaises intentions... ? Et ça peut être des gens, enfin, des sorciers, ou de créatures magiques qui en sont... La cause ? Comme euh, les épouventards, eux ils font jamais rien de bon, du coup, il sont du côté des méchants, donc, du mal, je suppose ? Ou bien il y a des sortilèges qui sont utilisés pour faire le mal, aussi, comme, euh... Je suis désolé Monsieur, je n'ai pas d'exemples de sortilèges...

Si je me souviens bien, je m'étais carrément mis debout pour répondre, j'avais encore la main levé (je l'avais oublié en l'air, j'étais complètement perturbé), je crois même que j'étais tout rouge parce que mon visage me brûlait et j'étais carrément honteux de débiter des anneries. J'ai terminé mon monologue en baissant les yeux, fixant les jolies rainures sur ma table de bois, sous laquelle je rêvais de me cacher. Pourquoi j'ai répondu en fait ?... Dans mon immense honte, je sentais à peine mon rat gigoter sous mon pull.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10445-adam-c-arbuthnothttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10449-adam-c-arbuthnothttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10450-adam-c-arbuthnothttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10452-adam-c-arbuthnothttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10453-adam-c-arbuthnot

Arrivé(e) le : 07/11/2018
Parchemins rédigés : 29
Points : 0
Crédit : Moi.
Année : Première.

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Cours de 1ère année - Les bases de la Défense Contre les Forces du Mal    Ven 9 Nov - 12:37



cours de défenses contre les forces du mal
1er cours
les bases
Le jour se lève sur Poudlard en ce début d'automne, la brume environnante donne des allures très austère au château, s'en est même un peu effrayant. Je suis perdu dans la contemplation de ce tableau à travers la fenêtre de mon dortoir quand mon voisin de lit me tapote sur l'épaule en me rappelant qu'on a notre premier cours de défense contre les forces du mal à 9h. Encore une nouvelle matière à découvrir, mais je dois dire que celle ci m'enchante moyennement. Apprendre à se défendre contre de potentiels agresseurs n'augure rien de bon quand à la situation actuelle du monde, mais peu importe, c'est un cours obligatoire alors je dois m'y rendre. Je caresse Lulu qui est paisiblement roulé en boule sur mon oreille, seul attachement à ma vie de famille que j'ai pu amener ici. Mes parents. Ils me manquent. Je ne suis pas habitué à vivre sans eux et l'éloignement est dur à vivre, après tout 11 ans c'est un âge jeune pour se retrouver séparé d'eux. Mon sac balancé sur l'épaule je parcours les quelques étages qui me sépare de la grande salle tout en saluant les rares élèves qui m'adressent un « bonjour » ou un « salut ». Mon petit déjeuner englouti, pancakes et carott-cake avec un grand verre de jus d'orange, je me dirige lentement vers le 1er étage. DCFM.

Tous les premières années sont agglutinés devant la dite-salle, murmurant et scrutant la salle à travers la porte ouverte. 9h. On entre dans la pièce, et quel spectacle. Il y a des bocaux partout avec pleins de créatures et choses bizzaroïdes baignant dans un liquide jaunâtre. L'ameublement est sommaire, juste quelques bibliothèques et les tables. Je m'installe près d'un garçon que j'ai déjà croisé à durant d'autres cours, Garry je crois. Je le salue discrètement juste avant que le professeur ne se présente. Sa voix est froide et il dégage une aura de puissance, clairement pas le jour de personne que l'on a envie de mettre en colère. De plus il à l'air assez strict et attend de la rigueur de notre part.

Garry se lève alors, répondant à la question du professeur Mandrake au sujet de ce que nous évoque « les forces du mal ». Son intervention à l'air de le stresser mais à dire vrai je n'aurais pas fais mieux, au moins il a eu le courage de s'exprimer et c'est déjà génial. Je feuillette mon livre de cours, tout en écoutant d'autres élèves s'exprimer. Dans un élan de courage je rassemble mes forces et lève la main à mon tour pour tenter de donner mon point de vue sur la question.

« Monsieur, je dirais que c'est tout ce qui est mit en œuvre par certaines personnes pour nuire à d'autres : les blesser, les tromper, les manipuler, ou … pire. Mon voisin a parlé de sortilèges, je crois qu'il y en a quelques uns qu'on appelle « impardonnables », j'ai entendu ma famille en parler à un repas mais je ne sais pas du tout ce que ça veut dire. »

L'avantage d'avoir des membres de sa famille sorciers c'est que j'ai davantage de connaissances que les né-moldus par exemple. Bien que je n'ai rien contre eux cela ne doit pas être évident de s'intégrer dans un monde si fermé que celui de la magie.
MADE BY FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 221
Points : 6
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Cours de 1ère année - Les bases de la Défense Contre les Forces du Mal    Ven 16 Nov - 16:25


Très peu d'élèves prenaient la parole, ce qui était normal pour un premier cours de Défense Contre les Forces du Mal de première année. John resta patient néanmoins, sondant les visages de ses élèves avec attention. Il repéra assez aisément les élèves qui s'intéressaient, mais n'osaient pas prendre la parole dès le premier cours. Il remarqua deux ou trois perturbateurs qui sa calmaient dès que son regard entrait en collision avec les leurs, et enfin ceux qui osaient enfin prendre la parole. Seuls deux levaient la main. Il se tourna vers Garry, le jeune élève de Poufsouffle et l'invita à prendre la parole.

- Euh, les Forces du Mal, c'est comme de la magie, mais avec des mauvaises intentions... ? Et ça peut être des gens, enfin, des sorciers, ou de créatures magiques qui en sont... La cause ? Comme euh, les épouvantards, eux ils font jamais rien de bon, du coup, il sont du côté des méchants, donc, du mal, je suppose ? Ou bien il y a des sortilèges qui sont utilisés pour faire le mal, aussi, comme, euh... Je suis désolé Monsieur, je n'ai pas d'exemples de sortilèges...

John resta de marbre, même si la dernière remarque de son élève aurait pu le faire sourire. Il ne voulait pas se montrer trop amical pour une première leçon. Son but était de les forcer à sortir le plus d'informations qu'ils avaient déjà, brouillonnes ou précises. La réponse du Poufsouffle était satisfaisante, bien qu'un peu imprécise... Les éléments y étaient, mais le jeune homme devrait sans doute faire quelques efforts pour structurer sa réponse. Soit, rien de bien grave et cela méritait bien une récompense pour avoir été le premier à se lancer.

- 5 points pour Poufsouffle. En effet, les Forces du Mal sont un concept assez vague quand on se penche sur le sujet. Les mauvaises intentions sont l'une des caractéristiques des Forces du Mal et de la magie noire. Ce qui existe uniquement pour nuire entre dans cette catégorie. L'épouvantard effectivement, ne cherche qu'à nuire, à effrayer et une fois qu'il a totalement soumis sa victime à attaquer. Certains sortilèges sont également faits uniquement pour faire du mal.

La seconde personne à prendre la parole fut un élève de Gryffondor, Adam. John porta son attention sur lui et écouta sa réponse.

- Monsieur, je dirais que c'est tout ce qui est mit en œuvre par certaines personnes pour nuire à d'autres : les blesser, les tromper, les manipuler, ou … pire. Mon voisin a parlé de sortilèges, je crois qu'il y en a quelques-uns qu'on appelle « impardonnables », j'ai entendu ma famille en parler à un repas mais je ne sais pas du tout ce que ça veut dire.

La réponse de Garry avait permis à Adam d’enchaîner sur le sujet avec plus de détails. Bien. John lui répondit aussitôt.

- 5 points pour Gryffondor. Comme votre camarade le disait, effectivement les intentions du sorcier sont primordiales pour définir ce qui est mal de ce qui ne l'est pas. Si l'on cherche à nuire pour de mauvaises raisons, on peut alors parler de magie noire. Certains sortilèges peu orthodoxes sont considérés comme de la magie noire à tort. Le Petrificus Totalus par exemple est appelé "malédiction" mais si son usage est enfantin il ne fera aucun mal. Ce serait plus dangereux dans l'eau ou au bord d'une falaise cependant. Et il y a les impardonnables en effet.

John donna un coup de baguette et elle agita la craie qui commença à inscrire le nom des 3 sorts impardonnables. Le professeur commenta chacun d'eux.

- Le sortilège Doloris, qui inflige la pire des tortures physiques. Le sortilège Imperium qui permet de s'imposer à l'esprit de quelqu'un. Et le sortilège de Mort, qui tue immanquablement sa cible. Ces trois sorts nécessitent une grande ressource magique et sont strictement interdits par le gouvernement. Le simple usage de l'un d'eux vous vaut un aller direct pour la prison. Revenons à notre sujet principal maintenant... la Défense.

Le professeur agita sa baguette une nouvelle fois, faisant sortir des mannequins d'un placard. Ils étaient armés de baguettes et s'alignèrent pour faire face aux élèves. Le professeur se mit face à l'un d'eux, bien visible par ses étudiants.

- Nous allons voir comment dévier les attaques ennemies. C'est essentiel pour tout sorcier qui souhaite se protéger ou protéger autrui. Le charme du bouclier peut s'avérer très efficace et dans beaucoup de situations. Le meilleur moyen d'avoir un charme efficace est de s'accrocher à ses convictions, à ce que l'on souhaite protéger. Sa famille, ses amis... Pourquoi pas ses biens, ou une idée, un état d'esprit. Si vous souhaitez défendre quelque chose à tout prix, focalisez-vous dessus et le charme n'en sera que renforcé.

Le mannequin leva le bras vers le professeur, une flamme bleue apparut alors au bout de sa baguette. La flamme gonfla pendant quelques secondes et après une légère détonation un trait de feu partit en direction de Mandrake. Le professeur leva sa propre baguette et prononça un simple mot.

- Protego.

Le charme fit son apparition. Un cercle parfait, qui pouvait couvrir entièrement le professeur en largeur ou en hauteur. La protection semblait fine et cristalline, la lumière qui filtrait par les vitres se réverbérait dessus et éclairait de plus belle la pièce. Le trait de feu entra en collision avec, s'écrasant littéralement dessus dans un petit BOOM. Les flammes se dissipèrent dans tous les sens, incapables de franchir le sort. Une légère fissure avait cependant fait son apparition sur le charme. Dès que John baissa sa baguette, il se mit à craquer de toute part et s'évapora comme de la brume. Il fit ensuite face à ses élèves.

- Le Protego est essentiel pour se défendre d'une attaque. Le charme bloquera tout sort ou malédiction intermédiaire ou inférieure, et vous permettra par la suite de répliquer et d'anéantir la menace. Nous allons nous concentrer aujourd'hui sur la défense. Vous trouverez les signes à effectuer avec votre baguette à la page 3 de votre manuel. L'incantation est "Protego". Et je vous rassure, les sorts des mannequins sont indolores. Ce n'est qu'une simple simulation, vous pourrez essayer autant de fois que vous le jugerez nécessaire.

John s'écarta, laissant les élèves prendre place chacun face à un mannequin. Si le sort réussissait, ils gagneraient quelques points et les flammes ne les atteindraient pas. S'ils échouaient: les flammes bleues de John sont indolores alors ils ne risqueraient pas de se blesser. Juste un léger picotement ou bien quelques chatouilles là où les flammes arriveraient à percer. Après leur avoir laissé le temps de réviser les signes dans leurs manuels, John se plaça à côté de ses élèves et effectua à nouveau le geste de la baguette plus lentement et il prononça une nouvelle fois l'incantation pour être sûr que tout le monde avait compris. À leur niveau ils ne pourraient pas invoquer une protection comme celle de John, mais elle serait largement suffisante et de toute manière un charme n'est utilisable qu'une seule fois. Après 2 ou 3 sorts il est beaucoup trop fragilisé pour être maintenu cela puiserait plus de magie que nécessaire.

- Il est utilisable au mieux une seule fois. Après cela, il sera trop fragile pour bloquer efficacement un second sort. Essayez de bloquer le premier et je reviendrai vers vous pour vous conseiller. Vous êtes prêts? Allons-y !

Les mannequins préparaient leurs attaques.

Spoiler:
 




" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10546-phoebe-erin-o-brien-une-premiere-annee-si-si-je-vous-jurehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10557-phoebe-s-relationship#224771https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10559-dans-loeil-d-horus-phoebe-s-big-lettershttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10560-dans-le-petit-oeil-d-horus-phoebe-s-small-letters

Arrivé(e) le : 02/12/2018
Parchemins rédigés : 25
Points : 10
Crédit : cristalline - bazzart ~> Abigail Breslin (jeune)
Année : première année (11 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Cours de 1ère année - Les bases de la Défense Contre les Forces du Mal    Mer 5 Déc - 19:49






à la découverte de la

défense contre les forces

du mal

Phoebe
Professeur Mandrake
les Première année

L'année avait commencé fort. Phoebe avait déjà assisté à plusieurs cours, s'était liée d'amitié avec quelques élèves de son année, ou de sa maison, et avait pu découvrir quelques uns de ses professeurs. Aujourd'hui, elle allait découvrir une nouvelle matière, qui, il faut bien l'avouer, ne la rassurait pas vraiment : la Défense Contre les Forces du Mal. Non pas qu'elle ne la trouvait pas intéressante, au contraire, elle considérait cette matière comme primordiale ; mais elle n'était pas sûre de réussir à s'en sortir pendant le cours. Cependant, partir défaitiste n'était pas dans ses habitudes ; aussi, elle se redonna du courage, et lorsqu'elle se leva ce matin là, elle était déterminée à essayer, jusqu'à ce qu'elle réussisse.
Elle s'habilla en vitesse, loin d'elle l'envie d'arriver en retard. Elle descendit quatre à quatre les marches des escaliers et se rendit dans la Grande Salle pour manger un peu (bien que comme souvent, elle ne soit pas très affamée le matin). Elle avala un jus de citrouille et quelques tartines et retourna dans sa chambre pour prendre ses affaires, qu'elle rangea avec soin dans son sac, qu'elle passa en bandoulière sur son épaule. Puis elle se dirigea vers la salle de son cours, au 1er étage.

Elle se rangea avec les autres premières années, rejoignant les quelques amis qu'elle avait pu se faire jusque là. Finalement, le professeur les invita à rentrer et Phoebe s'installa dans les premiers rangs.
Sa mère lui avait beaucoup parlé de ses propres parents, qui avaient été assassinés par des Mangemorts. Elle lui racontait cela avec un tel mélange de fierté et de tristesse que Phoebe s'en était retrouvée bouleversée ; c'était là la première raison qui la poussait à se donner à fond pendant le cours.

Pourtant, au départ, elle ne fut pas vraiment capable de participer, ou encore moins de répondre à la question du professeur (bien qu'elle eut une idée sur la réponse à donner). Celui-ci, le Professeur Mandrake, ne lui donnait pas, en premier lieu, une très bonne impression : son regard se promenait dans la salle, pointant un regard fixe et piquant sur les élèves perturbateurs qui discutaient à voix presque basses. Aussi, les premiers à participer furent un Poufsouffle (Garry), et un Gryffondor (Adam).

Une voie la partie orale passée, le professeur passa à la partie pratique ; la partie qui intéressait le plus Phoebe. Des mannequins surgirent de nulle part, équipés de baguettes, prêts à l'attaque. Le Professeur se planta face à eux, et n'eut pas à attendre longtemps : rapidement l'un d'eux brandit sa baguette et lança un sort qui fusa d'une lumière bleue vers le Professeur Mandrake. Celui-ci para le sort d'un simple mot « Protego ». Phoebe écarquilla légèrement les yeux, et son cœur se serra un peu : comment arriverait-elle seulement à réaliser un tel contre-sort ? Bien que le Professeur l'ait quelque peu rassurée en ajoutant qu'en cas d'échec, le sort était indolore, Phoebe ne se sentait pas vraiment de taille.

Elle secoua vaguement la tête pour se remettre d'aplomb. Il ne fallait pas penser ainsi, sinon, elle était sûre d'échouer. D'autant que le Professeur Mandrake venait d'expliquer qu'afin de réaliser ce sort, il fallait réussir à s'imaginer en train de protéger quelque chose qui nous était cher. Immédiatement, l'image de ses parents et grand-parents surgit dans l'esprit de Phoebe (en dehors de sa grand-mère Dolores, forcément). Alors, elle se planta face à un des mannequins, et attendit son attaque. Lorsque le sort commença à se former, elle s'imagina devant sa famille, les bras et jambes écartées pour les protéger, tel un bouclier humain. La lumière bleue fonça vers elle, Phoebe leva sa baguette et s'exclama d'une voix qu'elle souhaitait la plus claire et déterminée possible :


« Protego ! » (lancé du dé juste ici)

Un crépitement jaillit du bout de sa baguette, mais rien d'autre ne se passa. La lumière bleue fondit sur elle, mais comme le Professeur l'avait promis, elle ne sentit qu'un infime fourmillement ; rien d'aussi fort que sa déception. Elle abaissa sa baguette et soupira, déçue. Son échec venait de la plonger dans un grand désespoir, puis elle releva la tête : ne pas se laisser abattre, ne pas se laisser abattre, ne pas se laisser abattre..., se répéta-t-elle. Elle tourna la tête vers son Professeur, sans regardait si les autres avait réussi : se comparer à d'autres ne donnait jamais rien de bon. Seul SA réussite comptait à ses yeux. Elle demanda alors poliment :

« Monsieur ? Je n'ai pas réussi... Alors... Je... Qu'est-ce que je dois faire du coup ? »

hors-rp:
 




©️ REIRA DE LIBRE GRAPH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://[url=https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10563-florent-kane-termine]présentation[/url]https://[url=https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10585-florent-kane-and-friends]liens[/url]https://[url=https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10586-florent-kane-rp-s]Rp's[/url]https://[url=https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10587-florent-kane-mailbox]Mailbox[/url]https://[url=https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10588-florent-kane-hiboux-express]hiboux[/url]

Arrivé(e) le : 05/12/2018
Parchemins rédigés : 30
Points : 21
Année : 1ère année.

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Cours de 1ère année - Les bases de la Défense Contre les Forces du Mal    Sam 8 Déc - 22:36



défense contre les forces du mal
1er cours
les bases de la Défense Contre les Forces du Mal

Depuis son arrivée à Poudlard et que le Choixpeau magique avait décidé de l'envoyer à Gryffondor, Florent avait participé à plusieurs totalement différent les uns des autres. Aujourd'hui le jeune garçon allait participer à son premier cours de Défense contre les Forces du Mal, l'une des matières qui l'intéressait le plus après l'apprentissage de Vol sur balais. Ce cours était donné par le professeur J. Mandrake. D'après l'avis de plus camarades, il était un excellent enseignant. Florent avait donc vraiment hâte de participer à son cours.

Après avoir pris un bon petit déjeuner, il se dirigea vers le premier étage, lieu où se donner les cours de Défense contre les Forces du Mal. Il arriva en même temps qu'un petit groupe d'élèves et s'installa à une place en attendant que le cours ne commence. Lorsque les portes de la classe se refermèrent, le professeur J. Mandrake débuta une petite présentation de sa personne et de ce qu'il attendait des élèves. Après une petite pause, le temps surement de reprendre sa respiration, le professeur J. Mandrake posa la première question du cours: "Qu'est-ce que vous évoque ce terme, "forces du mal" ?".

Florent se tourna vers un premier élève de Poufsouffle qui proposa une définition selon lui des forces du mal. Florent était dans l'ensemble d'accord avec la réponse de ce dernier. Puis ce fut ensuite un jeune élève de Gryffondor qui proposa une définition légèrement différente, mais qui dans le fond voulait la même chose. Après ses deux réponses, le professeur J. Mandrake donna cinq points à chacune des deux maisons. Florent serra son poing et eut un léger sourire, car il était content de voir sa maison remporter des points. Le professeur de Défense contre les Forces du Mal commença une instruction en inscrivant les choses suivantes au tableau: "Le sortilège Doloris, qui inflige la pire des tortures physiques. Le sortilège Imperium qui permet de s'imposer à l'esprit de quelqu'un. Et le sortilège de Mort, qui tue immanquablement sa cible. Ces trois sorts nécessitent une grande ressource magique et sont strictement interdits par le gouvernement. Le simple usage de l'un d'eux vous vaut un aller direct pour la prison. Revenons à notre sujet principal maintenant... la Défense."

Le professeur agita sa baguette et fit sortir des mannequins d'un placard. Ils étaient armés de baguettes et s'alignèrent pour faire face aux élèves. Le professeur se mit face à l'un d'eux et leur dit: "Nous allons voir comment dévier les attaques ennemies. C'est essentiel pour tout sorcier qui souhaite se protéger ou protéger autrui. Le charme du bouclier peut s'avérer très efficace et dans beaucoup de situations. Le meilleur moyen d'avoir un charme efficace est de s'accrocher à ses convictions, à ce que l'on souhaite protéger. Sa famille, ses amis... Pourquoi pas ses biens, ou une idée, un état d'esprit. Si vous souhaitez défendre quelque chose à tout prix, focalisez-vous dessus et le charme n'en sera que renforcé." Après quelques secondes, le mannequin lança un sort que le professeur Mandrake lança son sort de protection. Le sortilège du mannequin s'écrasa littéralement dessus dans un petit BOOM. Les flammes se dissipèrent dans tous les sens, incapables de franchir le sort. Le professeur se retourna ensuite vers ses élèves pour leur indiquer: "Le Protego est essentiel pour se défendre d'une attaque. Le charme bloquera tout sort ou malédiction intermédiaire ou inférieure, et vous permettra par la suite de répliquer et d'anéantir la menace. Nous allons nous concentrer aujourd'hui sur la défense. Vous trouverez les signes à effectuer avec votre baguette à la page 3 de votre manuel. L'incantation est "Protego". Et je vous rassure, les sorts des mannequins sont indolores. Ce n'est qu'une simple simulation, vous pourrez essayer autant de fois que vous le jugerez nécessaire. "

Florent s'avança alors vers son mannequin. Il avait légèrement une boule au ventre de peur de rater. Mais il souffla un bon coup afin de reprendre ses esprits. Il le savait, il n'allait pas réussir à tous les coups ses sorts. Il y aurait des hauts et des bas, mais le plus important était de toujours aller vers l'avant. Il saisit alors sa baguette la pointa vers le mannequin lorsque ce dernier lança son sort, Florent lança alors rapidement le sortilège: "Protego".

1, 3, 5 : Rien ne se passe. Florent est un peu déçu mais relativise ce n'est que la première fois qu'il lance ce sort.

2, 4, 6 : Florent réussi du premier coup !





Dernière édition par Florent Kane le Sam 8 Déc - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6325
Points : 58
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: Cours de 1ère année - Les bases de la Défense Contre les Forces du Mal    Sam 8 Déc - 22:36

Le membre 'Florent Kane' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Cours de 1ère année - Les bases de la Défense Contre les Forces du Mal    

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de 1ère année - Les bases de la Défense Contre les Forces du Mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
Le Premier Étage
 :: Cours de DCFM
-
Sauter vers: