AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 24/10/2011
Parchemins rédigés : 2650
Points : 7
Crédit : VOCIVUS & tumblr ♥
Année : 5ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♥ Anoushka ♥ Naïa ♥ Blake

MessageSujet: Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Dim 8 Juil - 16:44

Brooklyn & Avalon

Fiesta au bord de l'eau


Les vacances sont enfin arrivées et avec elles, le retour à la maison. Dieu que j'ai attendu ce moment avec impatience. Me barrer de Poudlard, m'éloigner de ce directeur complètement siphonner pour retrouver un peu le calme de la maison. Enfin le calme ... tout est relatif, on est quand même 11, mais bon, ce n'est pas pareil. A Oxford, c'est plus léger, on ne parle pas de magie, ni de Poudlard, ni de Mangemorts, ni de quoi que ce soit qui pourrait me donner envie de me pendre. Ici, le plus gros problème ce sont les potentiels cahiers d'école qu'on va essayer d'imposer aux plus jeunes pour les occuper pendant les vacances afin qu'ils n'oublient pas tout durant les deux mois de vacances. Et on sait tous que ces fameux cahiers n'auront une durée de vie que de deux semaines, trois si on s'en sort bien. Soit ils finiront au fond d'un placard, soit dans une poubelle ou dans les toilettes pour les plus désespérés, soit perdu quelque part dans le quartier. Je suis sûr qu'ils font un concours pour savoir celui qui aura la façon la plus originale de le perdre. Enfin bon, je serais bien mal placé pour les juger, Rebecca et Christopher m'en ont aussi imposé un quand je suis arrivé, jusqu'à ce que je rentre à Poudlard. Ils voulaient continuer après mais vu que ça ne ressemblait en rien à ce qu'on étudiait en cours, ils ont rapidement laissé tomber. Je vais passer deux mois à aider Rebecca à s'occuper des plus jeunes et quand ça me gonflera, je fuirais de la maison prendre l'air. En gros, je ne vais pas faire grand chose et ça me va merveilleusement bien. Pour être honnête, je n'avais pas particulièrement prévu de voir qui que ce soit de Poudlard ces vacances. J'aurai certainement fini par prendre ma plume pour écrire à Casey, histoire qu'elle ne me le reproche pas après et aussi parce qu'au fond, j'aime bien avoir de ses nouvelles mais c'est tout. Mais quand elle m'a écrit pour me proposer qu'on se voit, je ne me suis pas vraiment vu lui dire non.

En soit la voir ne me dérange pas, bien au contraire. Je suis content qu'on est retrouvé notre amitié d'antan. Mais la voir chez son "vrai" père, je dois bien avouer que ça ne m'enchante pas des masses. Je n'ai pas entendu du bien de lui et me retrouver moi, un vulgaire sang de bourbe, chez un putain partisan des mangemorts, je dois bien avouer que je ne me sens pas vraiment à l'aise avec l'idée. Mais Casey m'a promis qu'il ne serait pas là et sans mes parents, ça n'aurait été qu'une histoire d'un jour. Mais voilà, ils ont appris qu'une vieille tante était malade et gentils comme ils sont, ils ont décidé de passer quelques jours à ses côtés. Et vu que visiblement j'ai trop fait de la merde cette année, ils ne sont pas chaud pour me laisser seul. Selon eux, c'est juste qu'ils me trouvent trop jeune pour ça, mais je sais très bien qu'ils ne me font pas vraiment confiance et qu'ils ont peur que je fasse n'importe quoi. Après, même si ça me gonfle vraiment, au fond de moi, je comprends qu'ils flippent surtout de découvrir que j'ai fugué ou alors que j'ai fait une connerie, genre suicide ou autre. J'aimerai leur dire que je vais bien et qu'il ne va rien arriver de tel, mais me croiront-ils ? J'ai pas envie qu'ils passent tout leur séjour pendu au téléphone à vérifier que je vais bien toutes les trente minutes ou à s'angoisser. Alors j'ai fini par demander à Casey s'il y avait moyen qu'elle m'héberge deux ou trois jours et c'était bon pour elle. Evidement, le truc c'est qu'ils ne savent pas que c'est chez elle que je vais. En soit, je m'en fous moi perso, j'aurai pu le leur dire, mais ils sont chelous un peu en ce moment. Si je leur dis que je vais chez une fille, ils vont encore imaginer le pire. Alors que si je me contente de leur dire que je vais chez un pote, ça passe mieux. Pas besoin de leur dire qu'il ne se passera rien parce que c'est Casey et que non, il n'y a pas ses parents pour nous surveiller parce que papa co****d est parti en voyage je-ne-sais-trop-où et maman est bonne soeur.

Autant qu'ils pensent naïvement que je me suis fait un pote et qu'on va passer quelques jours avec sa famille. J'aime pas leur mentir mais j'ai la sensation qu'en ce moment, je n'ai pas le choix. Aujourd'hui, à quelques jours de la grande séparation, nous sommes chez une cousine à Rebecca pour y passer le weekend. Elle habite au bord de la mer, raison pour laquelle nous sommes allés l'envahir. On a passé une partie de la journée à jouer aux cartes et l'autre à bronzer sur la plage. Pour être honnête ça m'a vite gonflé alors je suis parti me promener en longeant la plage. Je suis assez pâle de peau et je prends plus facilement des coups de soleil que je ne bronze. Alors passer des heures à cuir des deux côtés pour essayer d'avoir une teinte ou deux en plus, merci mais non merci. Quand je suis rentré de ma promenade, Avalon avait le sourire aux lèvres. Visiblement elle avait appris qu'il y avait une soirée de prévue au bord de la plage et elle avait marchandé avec nos parents pour qu'on puisse s'y rendre quelques heures. Evidemment, on avait un couvre-feu, mais vu qu'on était en vacances et que la plage était à deux pas de chez notre cousine, on avait le droit de rentrer à minuit. Me connaissant, j'allais vite m'ennuyer mais ça avait tellement l'air de faire plaisir à Avalon que je décidais de l'y accompagner. Le temps était agréable et on ne pouvait nier qu'on commencer à enfin respirer avec le soleil couchant. La chaleur avait été presque étouffante en journée, un peu de fraîcheur ne nous ferait pas de mal, surtout qu'on allait être entassé chez notre cousine, ça n'allait pas être la joie. "Sav' ne vient pas ?" Lui demandais-je un peu étonné. Je sais qu'elles ne sont pas du genre à passer tout leur temps ensemble, mais j'avais pensé que Savannah serait heureuse de se changer les idées.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey



Brooklyn Noah Caldwell
♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8194-avalon-l-caldwell-we-got-those-rebel-hearts#184775http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8204-avalon-l-caldwell-just-like-fire

Arrivé(e) le : 10/11/2016
Parchemins rédigés : 214
Points : 4
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Edward Carter

MessageSujet: Re: Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Jeu 12 Juil - 19:26



Fiesta au bord de l'eau

Brooklyn & Avalon



Vacances. A peine ai-je tracé à l’encre noir les dernières lettres de ma toute dernière dissertation de mon dernier examen de BUSES que cette vague de chaleur et ce sentiment de satisfaction m’a envahie. C’était les vacances. Qu’on soit d’accord, j’adore Poudlard, j’adore apprendre, mais depuis qu’on nous a fait endurer les pires tortures l’année dernière, je ne porte plus cet amour aveugle au château et prendre des vacances est forcément bienvenu. Je vais enfin pouvoir faire une croix sur cette deuxième cinquième année et aller de l’avant. Je suis persuadée que les choses seront plus simples. Le banquet final de l’année donne le ton et c’est avec le moral regonflé à bloc que je rentre à la maison en compagnie de ma jumelle et de mon demi-frère. Revoir toute notre petite famille est toujours un plaisir mais il est toujours de courte durée. J’adore ma famille, mais à petite dose. J’ai toujours pensé qu’on était trop nombreux, trop bruyant, et j’ai besoin de ma tranquillité et de ma solitude. J’ai besoin de changement, de liberté, d’évasion, et il n’a jamais été dans mes plans de rester 2 mois entier à Oxford. A dire vrai, je n’ai pas vraiment de plans. Pour l’instant ils consistent à m’éclipser le temps d’une demi-journée pour échapper à la folie familiale et à la nuisance sonore engendrée ainsi qu’à me demander si je dois me joindre aux vacances organisées par Poudlard. La destination est tenue secrète et avec eux je m’attends toujours à tout, et assez régulièrement au pire, mais une part de moi me souffle d’y aller. Résultat, je suis en pleine réflexion et je ne sais pas quoi faire.

Un soir, alors que je rentre d’une longue promenade qui m’a permis d’échapper à une énième dispute entre les jumeaux, Maman m’annonce que nous allons passer quelques jours à la mer chez sa cousine pour changer d’air. C’est certain que ça lui fera du bien et pour être honnête, j’accueille cette nouvelle avec grand plaisir. J’adore passer du temps chez sa cousine simplement parce que j’adore l’environnement dans lequel elle vit : un petit cottage simple mais suffisamment grand pour tous nous accueillir et à 3 minutes de la mer. Que demander de mieux que de quitter l’effervescence de la ville pour respirer l’air marin et se détendre sur une plage anglaise avec un bon livre ? Personnellement, voilà ma définition même de vacances. Le temps est même de la partie et nous permet de rester sur nos serviettes, et non pas dessous. Nous passons la première journée à la plage, alternant entre jeu de carte, baignade pour les plus téméraires (comme les jumeaux et moi), séance de bronzage, promenades, pic-nic et bien évidemment lecture pour moi - bien que je me dois de garder constamment un œil vigilant sur les plus jeunes. Une fois lasses des cartes, les triplettes, les jumeaux et Papa entament une partie de volley improvisée sans filet et je leur jette des coups d'oeils amusés avant qu'Addison ne s'approche de moi et ne me demande de sa toute petite voix de venir avec elle chercher des coquillages et du verre polis. Je l'accompagne avec joie, toujours ravie de pouvoir passer un peu de temps avec la plus solitaire et la moins bavarde de mes sœurs. Nous sommes en train de remplir un petit panier lorsque je surprends une conversation entre un groupe d'adolescents de mon âge. En tendant l'oreille, je comprends qu'une grande soirée aura lieu ce soir sur la plage. Une sorte de fête du village avec barbecue, jeux sur le sable et feu de camps. Le groupe de garçon se demandent comment ils vont faire pour se procurer des boissons et combien de nana ils pourront chauffer ce soir. Cette dernière partie m'intéresse beaucoup moins et je détourne la tête. Je remarque qu'Addison me regarde de ses grands yeux mystérieux. « Tu vas y aller ? » Un grand sourire étire mes lèvres en guise de réponse. Un peu que je vais y aller. Il faut bien profiter un peu non ?

Le tout est dorénavant de convaincre les parents sans attiser la jalousie et l'envie des plus jeunes, auquel cas cette simple négociation se transformerait en une crise générale et ingérable. Le point positif c'est qu'il n'y avait qu'Addison avec moi lorsque nous avons intercepté la conversation donc techniquement personne d'autre n'est au courant et je sais pertinemment que ma jeune sœur ne dira pas un mot à ce sujet. L'autre point positif c'est que je parviens toujours, d'un moyen ou un autre, à ce que mes parents m'accordent ce que je veux. Le don de la persuasion que voulez-vous. De retour près de la famille, j’attends patiemment que les plus jeunes soient suffisamment loin, hors de portée de voix, pour parler de la soirée à mes parents. Il ne me faut pas longtemps pour obtenir leur accord à condition que nous rentrions avant le couvre-feu. Nous étions peut-être en vacances mais toujours mineurs. Je parviens à leur décrocher un Minuit à la place du 23h habituel. Satisfaite, je m’empresse de rejoindre ma jumelle qui fait bronzette au soleil pour lui faire part de cette bonne nouvelle. Lorsque j’aperçois Brooklyn revenir de sa promenade, je lui fais signe de nous rejoindre et lui fait part de cette annonce. Je sais qu’il n’est pas trop fan de ce genre d’évènements qui requiert de se retrouver au milieu de dizaines d’inconnus mais il finit par accepter et je suis aux anges.

Je retrouve Brooklyn devant la maison après une douche rafraichissante et bienvenue. Les températures d’aujourd’hui ont prouvé que l’Angleterre aussi peut avoir un vrai été. Bien que l’air soit plus respirable, il fait encore chaud et cela annonce une belle soirée. « Sav' ne vient pas ? » me demande-t-il en me voyant arriver seule alors que ma jumelle avait exprimé avec joie son envie de venir. « Elle ne se sent pas bien. Elle a dû choper une insolation avec tout ce temps qu’elle a passé au soleil. » A vouloir faire les baleines échouées au soleil toute la journée, c’est tout ce qu’on récolte, avec des jolis coups de soleil bien douloureux. Enfin je dis ça, mais j’espère quand même que Savannah se remettra vite après une bonne nuit de sommeil et un litre de thé concocté par maman. « Tu en fais une drôle de tête. Je pensais que ça te ferai plaisir de passer du temps avec ta sœur préférée. » Je dis sarcastique pour l’embêter. Notre relation n’a jamais été très fusionnelle et complice. Quand il a débarqué à la maison, je ne l’ai pas franchement accueilli à bras ouvert, considérant que notre famille est déjà trop nombreuse. Toutefois, j’ai appris à l’accepter et à le considérer comme membre à part entière de notre drôle de famille. Le fait qu’il aide Maman et qu’il soit à Poudlard avec nous aidant beaucoup. Je suis loin d’être la sœur parfaite et idéale (en toute honnêteté, ce serait plutôt Savannah ça) mais avec ce que nous avons traversé ces derniers mois, j’essaie de m’améliorer. Même si je ne le montre pas forcément, je tiens à ma famille plus que tout. « Allez viens, ça va être sympa. Et même si ça ne l’est pas, j’ai prévu quelques rafraîchissements. » Je lui lance un petit sourire malicieux avant d’entrouvrir mon sac de plage pour laisser le jeune homme apercevoir les bouteilles de bière que j’y ai glissé. Je les ai trouvées dans le cellier et je doute que quiconque remarquera la disparition de quelques bouteilles. Vu le nombre qu’il y avait … C’est les vacances, autant au profiter au maximum !

Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 24/10/2011
Parchemins rédigés : 2650
Points : 7
Crédit : VOCIVUS & tumblr ♥
Année : 5ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♥ Anoushka ♥ Naïa ♥ Blake

MessageSujet: Re: Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Lun 16 Juil - 23:15

Brooklyn & Avalon

Fiesta au bord de l'eau


Je ne suis pas un grand fêtard, qu'on se le dise, mais je suppose que personne ne sera étonné par cette révélation. Après, on ne peut pas réellement dire que j'ai souvent eu l'occasion de m'amuser, il est vrai. Mon passé n'est pas des plus faciles et ne faisant confiance en quasiment personne, je n'ai pas souvent l'occasion de sortir de mon antre pour me mêler à la foule. Surtout qu'on ne va pas se mentir, je n'aime pas la foule. Trop de risques de toucher quelqu'un accidentellement ou d'être touché et donc trop de potentielles visions. J'ai beau porter des gants les trois quart du temps, on ne sait jamais ce qui peut arriver et je ne veux pas courir de risque. Alors il est vrai que je me tiens à distance de tout le monde tout le temps. A tort, peut-être, encore que je n'ai toujours pas eu l'occasion de le regretter. J'observe les gens de ma tour d'ivoire et ils sont exactement comme je l'imagine. Ils sont souvent cruels les uns envers les autres, vicieux, arrogants, pervers. Je vois les gens se manipuler entre eux pour tenter d'obtenir ce qu'ils convoitent mais je n'ai jamais la sensation qu'au final ça les rend vraiment heureux. Je sais que mes parents adoptifs aimeraient me voir me mêler un peu plus à la foule. Je ne peux pas trop leur en vouloir de me pousser parfois à agir comme un adolescent normal. Ils aimeraient me voir rire et sourire plus souvent, sortir avec mes amis, avoir des petites amies. Alors certes, si ça devait arriver, ils s'inquiéteraient mais au moins ils auraient la sensation de suivre le cheminement classique de tout parents. Là, ils ne vivent que dans la peur qu'il m'arrive quelque chose ou que je fasse quelque chose. Entre mon passé et Blackman, il est normal qu'ils s'inquiètent vraiment pour moi. Ils ne veulent pas me savoir de nouveau malheureux alors qu'ils se sont donnés tant de mal pour m'apprivoiser. Et je trouve ça adorable, mais j'ignore comment leur expliquer que je ne serai jamais certainement un adolescent normal. Les relations humaines ne m'intéressent pas plus que ça et même si j'avais envie de sortir avec quelqu'un, il est fort probable que je ne pourrais même pas avoir de contact physique avec cette personne. Enfin je suppose en tout cas, quoi qu'à la Saint-Valentin, quand cette fille m'a embrassé, je n'ai eu aucune vision ...

Bref, tout ça pour dire que malgré le fait que je n'étais pas un grand fêtard, j'avais quand même accepté d'accompagner Avalon à cette soirée. J'ignore ce qu'il allait s'y passer, ni combien de temps j'allais y rester mais je pouvais au moins faire cet effort. En soit, j'aurai tout aussi bien apprécié de passer ma soirée à lire sur la plage, ça aurait été certainement plus agréable, mais je connais les jumelles, elles sont du genre tenace quand elles veulent quelque chose. Souvent c'est Savannah, mais cette fois-ci, j'ai eu à faire à Avalon. On change de jumelle mais on garde les même habitudes. J'ai accepté sans trop bronché cette histoire, on ne va pas se mentir. Je crois qu'au fond de moi, ça me tentait un peu, histoire de voir à quoi pouvait ressembler une soirée. Je ne peux nier qu'un peu de normalité une fois de temps en temps, ce n'est pas totalement désagréable. Et puis j'aurai au moins un truc à raconter à Casey quand j'irais la voir, c'est toujours ça de pris. On s'est séparé pour prendre une douche et nous changer et on s'est rejoint devant la maison. Je suppose que les autres doivent être scandalisé de nous voir partir pour faire la fête, mais ils auront largement le temps de le faire quand ils auront notre âge. Et je parie même qu'ils le feront bien plus souvent que nous. Je suis surpris de ne pas voir Savannah avec elle. Non pas qu'elles sont inséparables mais j'ai supposé qu'après m'avoir persuadé de venir, elle aurait fait de même avec Sav, qui est bien plus fêtarde que je ne le suis. Sans forcément sortir souvent, toutes les soirées où je me suis rendu, c'était parce qu'elle me l'avait demandé. "C'est pas faute de vous dire que le soleil peut-être dangereux pour la santé ..." J'entends encore la voie de Rebecca nous rappeler de bien nous protéger, de mettre une casquette et d'éviter de trop s'exposer. Mais c'est certainement inutile quand on se retrouve face à des adolescentes en pleine crise qui n'ont qu'une idée en tête, ressembler aux mannequins des magasines. Je n'ai jamais vraiment eu besoin de ses recommandations, je fuis naturellement le soleil. J'ai la peau blanche et ça me va très bien. Il faut espérer que l'insolation passera assez vite et que Sav' sera remise sur pied demain au plus tard !

"Ma soeur préférée ?! Elle arrive bientôt, je ne l'ai pas vu ..." Dis-je en réponse à sa réplique. Je n'ai rien contre l'idée de passer du temps en sa compagnie, mais les jumelles ont souvent tendance à aimer plaisanter sur le sujet en se déclarant d'office ma préférée. Je soupçonne Sav' de le penser vraiment, alors que je suppose qu'Ava ne fait que plaisanter. Je déteste aucun membre de la famille, mais on ne peut nier que je suis plus proche de Savannah que du reste du troupeau. J'ai surtout du mal avec les plus jeunes, avec qui j'ai certainement le moins d'attache. J'ai du mal avec les jumeaux, mais j'ai souvent l'impression que le monde entier n'existe pas vraiment autour d'eux. Je crois que c'est Addison que j'apprécie le plus, après Sav', son côté artistique fait écho au mien, tout comme son côté solitaire. Mais il est vrai que depuis les cachots, je commence à apprécier de plus en plus Ava. Je me laisse entraîner par cette dernière sans trop de mal. Quand elle montre ce qu'elle a dans son sac, je ne cherche pas trop à savoir d'où elle tient ça. Je suppose que notre cousine s'est fait flouer de quelques bières. Je ne suis pas un grand buveur, je dirai même plus que je n'ai jamais vraiment bu d'alcool, mais il faut croire qu'il y a un début à tout. "Je suis donc accompagné d'une voleuse ... De mieux en mieux ... Délinquante !" Dis-je d'un ton qui pouvait apparaître froid et distant aux yeux des gens, mais qui étaient plus amical qu'on pourrait le croire et Ava me connaissait suffisamment pour savoir que ce n'était qu'une plaisanterie. Je suis capable de me dérider, je vous rassure, il me faut juste un peu de temps. Mais je suppose qu'on va en avoir beaucoup ce soir !


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey



Brooklyn Noah Caldwell
♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Autour du Monde :: 
Le Royaume-Uni
-
Sauter vers: