AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 24/10/2011
Parchemins rédigés : 2861
Points : 7
Crédit : Florent & tumblr ♥
Année : 5ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♥ Phoenix ♥ Hadley ♥ Blake

MessageSujet: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Dim 8 Juil - 16:44

Brooklyn & Avalon

Fiesta au bord de l'eau


Les vacances sont enfin arrivées et avec elles, le retour à la maison. Dieu que j'ai attendu ce moment avec impatience. Me barrer de Poudlard, m'éloigner de ce directeur complètement siphonner pour retrouver un peu le calme de la maison. Enfin le calme ... tout est relatif, on est quand même 11, mais bon, ce n'est pas pareil. A Oxford, c'est plus léger, on ne parle pas de magie, ni de Poudlard, ni de Mangemorts, ni de quoi que ce soit qui pourrait me donner envie de me pendre. Ici, le plus gros problème ce sont les potentiels cahiers d'école qu'on va essayer d'imposer aux plus jeunes pour les occuper pendant les vacances afin qu'ils n'oublient pas tout durant les deux mois de vacances. Et on sait tous que ces fameux cahiers n'auront une durée de vie que de deux semaines, trois si on s'en sort bien. Soit ils finiront au fond d'un placard, soit dans une poubelle ou dans les toilettes pour les plus désespérés, soit perdu quelque part dans le quartier. Je suis sûr qu'ils font un concours pour savoir celui qui aura la façon la plus originale de le perdre. Enfin bon, je serais bien mal placé pour les juger, Rebecca et Christopher m'en ont aussi imposé un quand je suis arrivé, jusqu'à ce que je rentre à Poudlard. Ils voulaient continuer après mais vu que ça ne ressemblait en rien à ce qu'on étudiait en cours, ils ont rapidement laissé tomber. Je vais passer deux mois à aider Rebecca à s'occuper des plus jeunes et quand ça me gonflera, je fuirais de la maison prendre l'air. En gros, je ne vais pas faire grand chose et ça me va merveilleusement bien. Pour être honnête, je n'avais pas particulièrement prévu de voir qui que ce soit de Poudlard ces vacances. J'aurai certainement fini par prendre ma plume pour écrire à Casey, histoire qu'elle ne me le reproche pas après et aussi parce qu'au fond, j'aime bien avoir de ses nouvelles mais c'est tout. Mais quand elle m'a écrit pour me proposer qu'on se voit, je ne me suis pas vraiment vu lui dire non.

En soit la voir ne me dérange pas, bien au contraire. Je suis content qu'on est retrouvé notre amitié d'antan. Mais la voir chez son "vrai" père, je dois bien avouer que ça ne m'enchante pas des masses. Je n'ai pas entendu du bien de lui et me retrouver moi, un vulgaire sang de bourbe, chez un putain partisan des mangemorts, je dois bien avouer que je ne me sens pas vraiment à l'aise avec l'idée. Mais Casey m'a promis qu'il ne serait pas là et sans mes parents, ça n'aurait été qu'une histoire d'un jour. Mais voilà, ils ont appris qu'une vieille tante était malade et gentils comme ils sont, ils ont décidé de passer quelques jours à ses côtés. Et vu que visiblement j'ai trop fait de la merde cette année, ils ne sont pas chaud pour me laisser seul. Selon eux, c'est juste qu'ils me trouvent trop jeune pour ça, mais je sais très bien qu'ils ne me font pas vraiment confiance et qu'ils ont peur que je fasse n'importe quoi. Après, même si ça me gonfle vraiment, au fond de moi, je comprends qu'ils flippent surtout de découvrir que j'ai fugué ou alors que j'ai fait une connerie, genre suicide ou autre. J'aimerai leur dire que je vais bien et qu'il ne va rien arriver de tel, mais me croiront-ils ? J'ai pas envie qu'ils passent tout leur séjour pendu au téléphone à vérifier que je vais bien toutes les trente minutes ou à s'angoisser. Alors j'ai fini par demander à Casey s'il y avait moyen qu'elle m'héberge deux ou trois jours et c'était bon pour elle. Evidement, le truc c'est qu'ils ne savent pas que c'est chez elle que je vais. En soit, je m'en fous moi perso, j'aurai pu le leur dire, mais ils sont chelous un peu en ce moment. Si je leur dis que je vais chez une fille, ils vont encore imaginer le pire. Alors que si je me contente de leur dire que je vais chez un pote, ça passe mieux. Pas besoin de leur dire qu'il ne se passera rien parce que c'est Casey et que non, il n'y a pas ses parents pour nous surveiller parce que papa co****d est parti en voyage je-ne-sais-trop-où et maman est bonne soeur.

Autant qu'ils pensent naïvement que je me suis fait un pote et qu'on va passer quelques jours avec sa famille. J'aime pas leur mentir mais j'ai la sensation qu'en ce moment, je n'ai pas le choix. Aujourd'hui, à quelques jours de la grande séparation, nous sommes chez une cousine à Rebecca pour y passer le weekend. Elle habite au bord de la mer, raison pour laquelle nous sommes allés l'envahir. On a passé une partie de la journée à jouer aux cartes et l'autre à bronzer sur la plage. Pour être honnête ça m'a vite gonflé alors je suis parti me promener en longeant la plage. Je suis assez pâle de peau et je prends plus facilement des coups de soleil que je ne bronze. Alors passer des heures à cuir des deux côtés pour essayer d'avoir une teinte ou deux en plus, merci mais non merci. Quand je suis rentré de ma promenade, Avalon avait le sourire aux lèvres. Visiblement elle avait appris qu'il y avait une soirée de prévue au bord de la plage et elle avait marchandé avec nos parents pour qu'on puisse s'y rendre quelques heures. Evidemment, on avait un couvre-feu, mais vu qu'on était en vacances et que la plage était à deux pas de chez notre cousine, on avait le droit de rentrer à minuit. Me connaissant, j'allais vite m'ennuyer mais ça avait tellement l'air de faire plaisir à Avalon que je décidais de l'y accompagner. Le temps était agréable et on ne pouvait nier qu'on commencer à enfin respirer avec le soleil couchant. La chaleur avait été presque étouffante en journée, un peu de fraîcheur ne nous ferait pas de mal, surtout qu'on allait être entassé chez notre cousine, ça n'allait pas être la joie. "Sav' ne vient pas ?" Lui demandais-je un peu étonné. Je sais qu'elles ne sont pas du genre à passer tout leur temps ensemble, mais j'avais pensé que Savannah serait heureuse de se changer les idées.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey



Brooklyn Noah Caldwell
♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8194-avalon-l-caldwell-we-got-those-rebel-hearts#184775http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8204-avalon-l-caldwell-just-like-fire

Arrivé(e) le : 10/11/2016
Parchemins rédigés : 257
Points : 4
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Edward Carter

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Jeu 12 Juil - 19:26



Fiesta au bord de l'eau

Brooklyn & Avalon



Vacances. A peine ai-je tracé à l’encre noir les dernières lettres de ma toute dernière dissertation de mon dernier examen de BUSES que cette vague de chaleur et ce sentiment de satisfaction m’a envahie. C’était les vacances. Qu’on soit d’accord, j’adore Poudlard, j’adore apprendre, mais depuis qu’on nous a fait endurer les pires tortures l’année dernière, je ne porte plus cet amour aveugle au château et prendre des vacances est forcément bienvenu. Je vais enfin pouvoir faire une croix sur cette deuxième cinquième année et aller de l’avant. Je suis persuadée que les choses seront plus simples. Le banquet final de l’année donne le ton et c’est avec le moral regonflé à bloc que je rentre à la maison en compagnie de ma jumelle et de mon demi-frère. Revoir toute notre petite famille est toujours un plaisir mais il est toujours de courte durée. J’adore ma famille, mais à petite dose. J’ai toujours pensé qu’on était trop nombreux, trop bruyant, et j’ai besoin de ma tranquillité et de ma solitude. J’ai besoin de changement, de liberté, d’évasion, et il n’a jamais été dans mes plans de rester 2 mois entier à Oxford. A dire vrai, je n’ai pas vraiment de plans. Pour l’instant ils consistent à m’éclipser le temps d’une demi-journée pour échapper à la folie familiale et à la nuisance sonore engendrée ainsi qu’à me demander si je dois me joindre aux vacances organisées par Poudlard. La destination est tenue secrète et avec eux je m’attends toujours à tout, et assez régulièrement au pire, mais une part de moi me souffle d’y aller. Résultat, je suis en pleine réflexion et je ne sais pas quoi faire.

Un soir, alors que je rentre d’une longue promenade qui m’a permis d’échapper à une énième dispute entre les jumeaux, Maman m’annonce que nous allons passer quelques jours à la mer chez sa cousine pour changer d’air. C’est certain que ça lui fera du bien et pour être honnête, j’accueille cette nouvelle avec grand plaisir. J’adore passer du temps chez sa cousine simplement parce que j’adore l’environnement dans lequel elle vit : un petit cottage simple mais suffisamment grand pour tous nous accueillir et à 3 minutes de la mer. Que demander de mieux que de quitter l’effervescence de la ville pour respirer l’air marin et se détendre sur une plage anglaise avec un bon livre ? Personnellement, voilà ma définition même de vacances. Le temps est même de la partie et nous permet de rester sur nos serviettes, et non pas dessous. Nous passons la première journée à la plage, alternant entre jeu de carte, baignade pour les plus téméraires (comme les jumeaux et moi), séance de bronzage, promenades, pic-nic et bien évidemment lecture pour moi - bien que je me dois de garder constamment un œil vigilant sur les plus jeunes. Une fois lasses des cartes, les triplettes, les jumeaux et Papa entament une partie de volley improvisée sans filet et je leur jette des coups d'oeils amusés avant qu'Addison ne s'approche de moi et ne me demande de sa toute petite voix de venir avec elle chercher des coquillages et du verre polis. Je l'accompagne avec joie, toujours ravie de pouvoir passer un peu de temps avec la plus solitaire et la moins bavarde de mes sœurs. Nous sommes en train de remplir un petit panier lorsque je surprends une conversation entre un groupe d'adolescents de mon âge. En tendant l'oreille, je comprends qu'une grande soirée aura lieu ce soir sur la plage. Une sorte de fête du village avec barbecue, jeux sur le sable et feu de camps. Le groupe de garçon se demandent comment ils vont faire pour se procurer des boissons et combien de nana ils pourront chauffer ce soir. Cette dernière partie m'intéresse beaucoup moins et je détourne la tête. Je remarque qu'Addison me regarde de ses grands yeux mystérieux. « Tu vas y aller ? » Un grand sourire étire mes lèvres en guise de réponse. Un peu que je vais y aller. Il faut bien profiter un peu non ?

Le tout est dorénavant de convaincre les parents sans attiser la jalousie et l'envie des plus jeunes, auquel cas cette simple négociation se transformerait en une crise générale et ingérable. Le point positif c'est qu'il n'y avait qu'Addison avec moi lorsque nous avons intercepté la conversation donc techniquement personne d'autre n'est au courant et je sais pertinemment que ma jeune sœur ne dira pas un mot à ce sujet. L'autre point positif c'est que je parviens toujours, d'un moyen ou un autre, à ce que mes parents m'accordent ce que je veux. Le don de la persuasion que voulez-vous. De retour près de la famille, j’attends patiemment que les plus jeunes soient suffisamment loin, hors de portée de voix, pour parler de la soirée à mes parents. Il ne me faut pas longtemps pour obtenir leur accord à condition que nous rentrions avant le couvre-feu. Nous étions peut-être en vacances mais toujours mineurs. Je parviens à leur décrocher un Minuit à la place du 23h habituel. Satisfaite, je m’empresse de rejoindre ma jumelle qui fait bronzette au soleil pour lui faire part de cette bonne nouvelle. Lorsque j’aperçois Brooklyn revenir de sa promenade, je lui fais signe de nous rejoindre et lui fait part de cette annonce. Je sais qu’il n’est pas trop fan de ce genre d’évènements qui requiert de se retrouver au milieu de dizaines d’inconnus mais il finit par accepter et je suis aux anges.

Je retrouve Brooklyn devant la maison après une douche rafraichissante et bienvenue. Les températures d’aujourd’hui ont prouvé que l’Angleterre aussi peut avoir un vrai été. Bien que l’air soit plus respirable, il fait encore chaud et cela annonce une belle soirée. « Sav' ne vient pas ? » me demande-t-il en me voyant arriver seule alors que ma jumelle avait exprimé avec joie son envie de venir. « Elle ne se sent pas bien. Elle a dû choper une insolation avec tout ce temps qu’elle a passé au soleil. » A vouloir faire les baleines échouées au soleil toute la journée, c’est tout ce qu’on récolte, avec des jolis coups de soleil bien douloureux. Enfin je dis ça, mais j’espère quand même que Savannah se remettra vite après une bonne nuit de sommeil et un litre de thé concocté par maman. « Tu en fais une drôle de tête. Je pensais que ça te ferai plaisir de passer du temps avec ta sœur préférée. » Je dis sarcastique pour l’embêter. Notre relation n’a jamais été très fusionnelle et complice. Quand il a débarqué à la maison, je ne l’ai pas franchement accueilli à bras ouvert, considérant que notre famille est déjà trop nombreuse. Toutefois, j’ai appris à l’accepter et à le considérer comme membre à part entière de notre drôle de famille. Le fait qu’il aide Maman et qu’il soit à Poudlard avec nous aidant beaucoup. Je suis loin d’être la sœur parfaite et idéale (en toute honnêteté, ce serait plutôt Savannah ça) mais avec ce que nous avons traversé ces derniers mois, j’essaie de m’améliorer. Même si je ne le montre pas forcément, je tiens à ma famille plus que tout. « Allez viens, ça va être sympa. Et même si ça ne l’est pas, j’ai prévu quelques rafraîchissements. » Je lui lance un petit sourire malicieux avant d’entrouvrir mon sac de plage pour laisser le jeune homme apercevoir les bouteilles de bière que j’y ai glissé. Je les ai trouvées dans le cellier et je doute que quiconque remarquera la disparition de quelques bouteilles. Vu le nombre qu’il y avait … C’est les vacances, autant au profiter au maximum !

Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 24/10/2011
Parchemins rédigés : 2861
Points : 7
Crédit : Florent & tumblr ♥
Année : 5ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♥ Phoenix ♥ Hadley ♥ Blake

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Lun 16 Juil - 23:15

Brooklyn & Avalon

Fiesta au bord de l'eau


Je ne suis pas un grand fêtard, qu'on se le dise, mais je suppose que personne ne sera étonné par cette révélation. Après, on ne peut pas réellement dire que j'ai souvent eu l'occasion de m'amuser, il est vrai. Mon passé n'est pas des plus faciles et ne faisant confiance en quasiment personne, je n'ai pas souvent l'occasion de sortir de mon antre pour me mêler à la foule. Surtout qu'on ne va pas se mentir, je n'aime pas la foule. Trop de risques de toucher quelqu'un accidentellement ou d'être touché et donc trop de potentielles visions. J'ai beau porter des gants les trois quart du temps, on ne sait jamais ce qui peut arriver et je ne veux pas courir de risque. Alors il est vrai que je me tiens à distance de tout le monde tout le temps. A tort, peut-être, encore que je n'ai toujours pas eu l'occasion de le regretter. J'observe les gens de ma tour d'ivoire et ils sont exactement comme je l'imagine. Ils sont souvent cruels les uns envers les autres, vicieux, arrogants, pervers. Je vois les gens se manipuler entre eux pour tenter d'obtenir ce qu'ils convoitent mais je n'ai jamais la sensation qu'au final ça les rend vraiment heureux. Je sais que mes parents adoptifs aimeraient me voir me mêler un peu plus à la foule. Je ne peux pas trop leur en vouloir de me pousser parfois à agir comme un adolescent normal. Ils aimeraient me voir rire et sourire plus souvent, sortir avec mes amis, avoir des petites amies. Alors certes, si ça devait arriver, ils s'inquiéteraient mais au moins ils auraient la sensation de suivre le cheminement classique de tout parents. Là, ils ne vivent que dans la peur qu'il m'arrive quelque chose ou que je fasse quelque chose. Entre mon passé et Blackman, il est normal qu'ils s'inquiètent vraiment pour moi. Ils ne veulent pas me savoir de nouveau malheureux alors qu'ils se sont donnés tant de mal pour m'apprivoiser. Et je trouve ça adorable, mais j'ignore comment leur expliquer que je ne serai jamais certainement un adolescent normal. Les relations humaines ne m'intéressent pas plus que ça et même si j'avais envie de sortir avec quelqu'un, il est fort probable que je ne pourrais même pas avoir de contact physique avec cette personne. Enfin je suppose en tout cas, quoi qu'à la Saint-Valentin, quand cette fille m'a embrassé, je n'ai eu aucune vision ...

Bref, tout ça pour dire que malgré le fait que je n'étais pas un grand fêtard, j'avais quand même accepté d'accompagner Avalon à cette soirée. J'ignore ce qu'il allait s'y passer, ni combien de temps j'allais y rester mais je pouvais au moins faire cet effort. En soit, j'aurai tout aussi bien apprécié de passer ma soirée à lire sur la plage, ça aurait été certainement plus agréable, mais je connais les jumelles, elles sont du genre tenace quand elles veulent quelque chose. Souvent c'est Savannah, mais cette fois-ci, j'ai eu à faire à Avalon. On change de jumelle mais on garde les même habitudes. J'ai accepté sans trop bronché cette histoire, on ne va pas se mentir. Je crois qu'au fond de moi, ça me tentait un peu, histoire de voir à quoi pouvait ressembler une soirée. Je ne peux nier qu'un peu de normalité une fois de temps en temps, ce n'est pas totalement désagréable. Et puis j'aurai au moins un truc à raconter à Casey quand j'irais la voir, c'est toujours ça de pris. On s'est séparé pour prendre une douche et nous changer et on s'est rejoint devant la maison. Je suppose que les autres doivent être scandalisé de nous voir partir pour faire la fête, mais ils auront largement le temps de le faire quand ils auront notre âge. Et je parie même qu'ils le feront bien plus souvent que nous. Je suis surpris de ne pas voir Savannah avec elle. Non pas qu'elles sont inséparables mais j'ai supposé qu'après m'avoir persuadé de venir, elle aurait fait de même avec Sav, qui est bien plus fêtarde que je ne le suis. Sans forcément sortir souvent, toutes les soirées où je me suis rendu, c'était parce qu'elle me l'avait demandé. "C'est pas faute de vous dire que le soleil peut-être dangereux pour la santé ..." J'entends encore la voie de Rebecca nous rappeler de bien nous protéger, de mettre une casquette et d'éviter de trop s'exposer. Mais c'est certainement inutile quand on se retrouve face à des adolescentes en pleine crise qui n'ont qu'une idée en tête, ressembler aux mannequins des magasines. Je n'ai jamais vraiment eu besoin de ses recommandations, je fuis naturellement le soleil. J'ai la peau blanche et ça me va très bien. Il faut espérer que l'insolation passera assez vite et que Sav' sera remise sur pied demain au plus tard !

"Ma soeur préférée ?! Elle arrive bientôt, je ne l'ai pas vu ..." Dis-je en réponse à sa réplique. Je n'ai rien contre l'idée de passer du temps en sa compagnie, mais les jumelles ont souvent tendance à aimer plaisanter sur le sujet en se déclarant d'office ma préférée. Je soupçonne Sav' de le penser vraiment, alors que je suppose qu'Ava ne fait que plaisanter. Je déteste aucun membre de la famille, mais on ne peut nier que je suis plus proche de Savannah que du reste du troupeau. J'ai surtout du mal avec les plus jeunes, avec qui j'ai certainement le moins d'attache. J'ai du mal avec les jumeaux, mais j'ai souvent l'impression que le monde entier n'existe pas vraiment autour d'eux. Je crois que c'est Addison que j'apprécie le plus, après Sav', son côté artistique fait écho au mien, tout comme son côté solitaire. Mais il est vrai que depuis les cachots, je commence à apprécier de plus en plus Ava. Je me laisse entraîner par cette dernière sans trop de mal. Quand elle montre ce qu'elle a dans son sac, je ne cherche pas trop à savoir d'où elle tient ça. Je suppose que notre cousine s'est fait flouer de quelques bières. Je ne suis pas un grand buveur, je dirai même plus que je n'ai jamais vraiment bu d'alcool, mais il faut croire qu'il y a un début à tout. "Je suis donc accompagné d'une voleuse ... De mieux en mieux ... Délinquante !" Dis-je d'un ton qui pouvait apparaître froid et distant aux yeux des gens, mais qui étaient plus amical qu'on pourrait le croire et Ava me connaissait suffisamment pour savoir que ce n'était qu'une plaisanterie. Je suis capable de me dérider, je vous rassure, il me faut juste un peu de temps. Mais je suppose qu'on va en avoir beaucoup ce soir !


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey



Brooklyn Noah Caldwell
♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8194-avalon-l-caldwell-we-got-those-rebel-hearts#184775http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8204-avalon-l-caldwell-just-like-fire

Arrivé(e) le : 10/11/2016
Parchemins rédigés : 257
Points : 4
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Edward Carter

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Sam 28 Juil - 17:26



Fiesta au bord de l'eau

Brooklyn & Avalon



« C'est pas faute de vous dire que le soleil peut-être dangereux pour la santé ... » Brooklyn en moralisateur, c’est presque attendrissant ! Ce n’est pas lui qui hurle ça 45 000 fois par jours à une tripoté de gamins, bien évidemment. Il tire ces propos de maman qui ferait mieux de s’enregistrer parfois que de se répéter, ce serait plus simple. Dans tous les cas, on peut dire que lui il suit à la lettre les consignes de ma génitrice. C’est presque si aucun centimètre carré de peau ne s’était fait frôlé par le soleil aujourd’hui. J’exagère, bien évidemment, mais vous voyez l’idée. Alors forcément, ce n’est pas lui qui aura ce genre de problème. « Oh bah tu connais Savannah… Elle a tendance à être assez butée quand elle veut… » Pour une fois que le soleil en valait la peine, elle a décidé qu’elle passerait l’après midi à en profiter et à faire le plein de vitamines D. Elle voulait bien sûr aussi commencer son bronzage. Mais comme on le dit tout le temps, le soleil est traître et elle est en train d’en faire les frais. Avec un peu de chance, ça lui passera vite. Après tout, c’est le soleil d’Angleterre, pas celui d’Espagne !

« Ma soeur préférée ?! Elle arrive bientôt, je ne l'ai pas vu ... » Je lève les yeux au ciel en rigolant face à cette réplique. Elle fait mouche à chaque fois et je ne m’en lasse pas. Je sais que Savannah lui sort assez souvent ce genre de chose, et c’est peut-être un peu pour ça que je le dis aussi. Un espèce d’écho moqueur. Néanmoins, je ne suis moqueuse qu’à un certain niveau. Bien qu’au début j’avais tendance à rejeter Brooklyn, aujourd’hui c’est plutôt l’inverse. J’ai développé une espèce d’attitude protectrice envers lui quand nous étions dans les cachots parce que quoi que j’ai pu en dire par le passé, il fait partie de ma famille. Aujourd’hui encore, je suis un peu comme ça. Je suis consciente qu’il n’a absolument pas besoin de mon aide, que c’est un grand garçon qui peut se défendre tout seul mais que voulez-vous… J’ai beau avoir beaucoup de choses à redire sur ma famille, personne ne la touche. « C’est étrange, je n’ai invité personne d’autres pourtant. » Dis-je en regardant par-dessus son épaule. « Tu es sûr qu’elle n’existe pas que dans ta tête? » Je continue pour plaisanter. Même si je lui demandais, il n’avouerait jamais qui est sa sœur préférée. Encore faudrait-il qu’il en ait une… Nous sommes toutes tellement différentes et avec un caractère bien particulier que ce n’est souvent pas facile de supporter une Caldwell.

« Je suis donc accompagné d'une voleuse ... De mieux en mieux ... Délinquante ! » Je referme mon sac et lui lance un petit regard mutin. Le fait qu’il me traite de voleuse et de délinquante en l’espace de quelques secondes me fait sourire. Tous ceux qui me croisent à l’école pensent que je suis la jumelle studieuse et sérieuse. Mais c’est mal me connaître. Je suis effectivement comme ça lorsqu’il s’agit des cours parce que j’aime apprendre. Mais ce n’est pas uniquement ce qui me définit. Très peu semblent s’en être rendu compte mais j’ai un goût certain pour la liberté et les sensations fortes. C’est entre autre pour ça que je n’ai pas hésité à sortir de notre dortoir en plein milieu de la nuit avec Casey. Malgré les sanctions que nous pouvions encourir, l’appel de l’aventure (et de mon ventre) avait été trop fort. « Il faut savoir saisir les opportunités et profiter des vacances ! Tu me remercieras plus tard de ne pas toujours être la parfaite petite Serdaigle. » Je lui dis avec un clin d’œil avant de l’entraîner au bord de la plage.

Il ne nous faut que quelques minutes avant que nos pieds foulent le sable encore tiède. Sur la droite, un petit groupe de personne ont déjà allumé un barbecue et l’odeur qui s’en dégage me fait déjà saliver. Sur la gauche, des rochers habituellement pris d’assauts par les jeunes du coin sont encore relativement libre. Ils ne sont sans doute par encore arrivés. « On la joue sociable et on va chercher à manger ou plutôt asocial et alcoolique et on va s’ouvrir une bière ? » Je lui demande comme sur un air de défit. Ces deux options me conviennent mais je sais que mon demi-frère a du mal à se retrouver au milieu de gens. Alors autant lui laisser l’opportunité de décider.

Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 24/10/2011
Parchemins rédigés : 2861
Points : 7
Crédit : Florent & tumblr ♥
Année : 5ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♥ Phoenix ♥ Hadley ♥ Blake

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Dim 5 Aoû - 17:39

Brooklyn & Avalon

Fiesta au bord de l'eau




Elle peut parler ! Savannah est butée, ça c'est clair mais Avalon n'est pas sa jumelle pour rien. Quand elle a décidé quelque chose, y'a pas moyen de faire changer d'avis les jumelles. C'est pas toujours évident de les suivre ou de les supporter mais c'est un trait de caractère inhérent aux Caldwell de toute façon. "Tu peux parler ma vieille !" Dis-je en levant les yeux en ciel avec un air blasé. En vrai je m'en fous un peu, j'en ai l'habitude depuis le temps du coup ça me passe un peu au dessus. Et vu que de toute façon je suis très loin d'être parfait aussi, je ne peux pas dire grand chose. Encore que, moi je ne force jamais personne à faire quelque chose, je me contente de fuir le monde entier et d'ignorer les gens quand ça ne va pas ou que je n'en ai pas envie. Et même si en général je plie facilement sous les demandes de mes soeurs ou de ma famille en général, quand je ne veux vraiment pas quelque chose, y'a pas moyen de me faire changer d'avis. Je passe en mode mutisme et la discussion s'arrête là. Ce n'est donc pas de tout repos avec moi, mes parents adoptifs en voient parfois de toutes les couleurs quand ils veulent aborder un sujet qui me dérange. Rien que cette année, quand il parlait de Poudlard, je me renfermais aussitôt. Je ne vous explique pas la galère pour eux de me faire entendre raison et de me remotiver à travailler un peu. Ils ont bien cru que j'allais arrêter totalement d'aller à Poudlard ou que j'allais fuir l'école. Et entre nous, il est vrai que j'ai grandement songé faire une fugue.

Gnagnagna... Je lève de nouveau les yeux au ciel. Je crois que c'est ce que je vais faire toute la soirée connaissant Avalon. Elle est en forme et n'a personne d'autre que moi à taquiner ce soir, je sens que ça va être ma soirée. Je la regarde d'un air blasé et décide de répliquer "On sait très bien tous les deux que Sav' est la petite préférée de la famille ... elle est gentille, ELLE !" C'est bas et pas complètement vrai mais c'est elle qui a commencé. Je prends un air innocent mais au fond je ne regrette pas ma connerie. Je suis sûr qu'au fond d'elle, Avalon s'est toujours dit que sa soeur était la préférée de la famille. Comment pourrait-on la blâmer de penser ça alors que Savannah passe son temps à rendre service à tout le monde, s'occupant des petits quand Rebecca a besoin d'aide. Elle est douce, patiente, sportive, de quoi rendre fière n'importe quels parents. D'un point de vu extérieur, on pourrait croire que c'est un peu la petite chouchou, mais la vérité c'est que Reb' et Chris e sont pas du genre à avoir des préférés. Leurs gosses, ils les aiment et ils acceptent les différences de chacun. Et même si Avalon fait souvent sa mauvaise tête, elle est autant appréciée que Savannah. Après, il est vrai que pendant longtemps, j'ai vraiment eu du mal avec Avalon. On ne faisait aucun effort chacun de notre côté, difficile de faire un pas vers l'autre. Finalement Blackman aura au moins été utile à quelque chose, ça nous a aidé à nous rapprocher. C'est pas l'entente parfaite mais au moins on s'accepte l'un l'autre, c'est déjà ça de pris.

"Je ne vois pas trop pourquoi je te remercierai d'être une délinquante en puissance mais bon, si tu le dis ... " Pour être honnête, là tout de suite maintenant je ne vois pas trop en quoi ça va servir mes intérêts qu'elle ne soit pas une parfaite petite Serdaigle. Et en vrai, je n'ai jamais pensé un seul instant qu'elle était une parfaite petite Serdaigle. Je l'ai suffisamment pratiqué pour savoir qu'elle est loin d'être la fille sage que les gens pensent qu'elle est. Mais bon, je les laisse dans leur erreur si ça peut leur faire plaisir, qui suis-je pour les juger ou les aider à voir la vérité en face. S'ils le vivent bien d'avoir une fausse idée d'elle, grand bien leur en face. Quand on arrive à la soirée, il y a déjà quelques personnes. A mes yeux, si ça pouvait rester comme ça, ça m'irait parfaitement mais je sais bien que bientôt on ne pourrait plus faire un pas sans tomber sur quelqu'un. Et franchement ça va vite me gonfler de devoir faire des pieds et des mains pour essayer de les éviter. Bermuda et t-shirt ça va bien un moment mais je vais définitivement regretter de ne pas avoir pris un pull au moins. Je sais qu'il fait trop chaud pour ça mais bon, autant la journée je peux facilement éviter les gens, autant durant une soirée, ça va être plus difficile. Maintenant on se retrouve face à un choix cornélien. Soit on va se chercher à bouffer maintenant mais il faudra faire un peu de social, et ça me gonfle d'avance. Soit alors on snob les gens mais on fait une croix sur la bouffe, parce que plus tard, je ne me mêlerai pas à la foule pour tout l'or du monde. Je commence déjà à regretter d'être venu, Gretel va se foutre de ma gueule quand je vais lui parler de cette soirée, je le sens gros comme une maison. "Et si on allait chercher la bouffe sans être sociable ? Sinon je prends la bouffe et je te laisse faire la causette ?" Wouhai parce que la sociabilisation et moi ça fait 2, sauf que je commence à avoir un peu faim et que si on boit de l'alcool, je la sens mal la suite de la soirée.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey



Brooklyn Noah Caldwell
♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8194-avalon-l-caldwell-we-got-those-rebel-hearts#184775http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8204-avalon-l-caldwell-just-like-fire

Arrivé(e) le : 10/11/2016
Parchemins rédigés : 257
Points : 4
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Edward Carter

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Mar 4 Sep - 20:52



Fiesta au bord de l'eau

Brooklyn & Avalon



En la quittant il y a quelques minutes, je n’ai pas manqué de remarquer que Savannah n’avait vraiment pas l’air bien, ce qui m’a naturellement poussé à ne pas insister. Si elle ne se sent pas bien, autant ne pas prendre le risque d’aggraver les choses. Toutefois, je n’ai pas l’impression que ce soit réellement à cause de sa prétendue insolation. Elle n’avait pas l’air bien, certes, mais en y repensant, elle n’avait pas non plus d’avoir les signes avant-coureurs de cette maladie du soleil. Peut-être me fais-je des idées me direz-vous, mais j’ai toujours eu des pressentiments concernant ma jumelle qui s’avèrent être juste 95% des cas. « Tu peux parler ma vieille ! » me balance Brooklyn suite à ma référence au caractère buté de ma jumelle. Un grand sourire malicieux étire mes lèves. « Je ne vois pas de quoi tu veux parler. » Je réplique innocemment, même si nous savons pertinemment l’un comme l’autre que ce n’est pas vrai. Je suis aussi têtue que Sav’, voir plus sur certains aspects. Autant dire que je fais les choses à ma façon, quand je le veux et comme je l’entends. J’ai très rapidement développé ce côté indépendant de ma personnalité. Je pense que c’était une nécessité, une façon pour moi de me détacher et de m’éloigner de ma famille un peu trop nombreuse. Une façon d’être moi. Une personne bien distincte.

Mes remarques espiègles font lever les yeux au ciel à Brooklyn et je m’attends à une nouvelle pique de sa part. A croire que c’est notre façon de communiquer. Mais au moins communiquons-nous !
« On sait très bien tous les deux que Sav' est la petite préférée de la famille ... elle est gentille, ELLE ! » Ok. Pour le coup, celle-ci fait un peu mal. Néanmoins je n’en montre rien. Après tout, ce n’est pas tout à fait faux. Je ne suis pas la serviable et gentille Savannah. Je suis plutôt sa version égoïste et rebelle. J’ai tellement voulu me différencier d’elle que j’ai l’impression parfois d’être son contraire. Comme si j’avais tout fait justement pour être son opposé parce que notre ressemblance physique était déjà de trop. Mais pour être honnête, ça ne me dérange pas. « Ca tombe bien, je ne cherche pas à être gentille. » Et je ne cherche pas non plus a être aimée de tout le monde, mais ça je m’abstiens de le rajouter, ne souhaitant pas que la conversation prenne une tournure envenimée. On se taquine mais il faut tout de même faire attention à ce qu’on n’en vienne pas à s’agresser. Et ce n’est clairement pas l’objectif de la soirée.

« Je ne vois pas trop pourquoi je te remercierai d'être une délinquante en puissance mais bon, si tu le dis ... » J’hausse les sourcils en lançant un petit regard surpris à mon demi-frère. Le truc, c’est qu’il a vraiment l’air sérieux et qu’il ne semble pas avoir compris mon petit ton mutin. Il ne semble pas non plus avoir saisi que je fais référence aux bouteilles que j’ai clandestinement fourrées dans mon sac de plage. Ce garçon ne finira jamais de m’étonner. J’en connais plus d’un qui aurait sauté de joie en apprenant que je nous ai prévu des provisions de bière mais il faut se faire à l’idée. Ma famille n’a jamais rien de normal. « Simplement parce que grâce à moi ta soirée ne sera pas composée d’eau et de jus d’orange. Rassure-moi, tu sais ce qu’est une bière quand même ? » Je demande railleuse et clairement un peu déçue de sa réaction. Je ne m’attendais pas à de grands remerciements ou à des embrassades, mais à au moins un peu plus de sympathie.

Avisant le barbecue en préparation, je lui demande son avis sur la marche à suivre, étant personnellement partante pour les 2 options. Tant que j’ai à manger ou à boire, je suis une femme heureuse. « Et si on allait chercher la bouffe sans être sociable ? Sinon je prends la bouffe et je te laisse faire la causette ? » Je souris de satisfaction. Pour le coup, sa réponse me convient parfaitement. « Marché conclu ! » Sans l’ombre d’une hésitation, je bifurque donc sur la droite pour m’approcher du barbecue. Il est entouré principalement de parents qui tentent de maintenir des distances de sécurité entre leurs bambins et les flammes. Confiante, j’approche avec un grand sourire amical. Une des mères lève la tête et me renvoie mon sourire. « Bonsoir ma jolie. Je suppose que tu es là pour le barbecue. Tu es toute seule ? » Me demande-t-elle avec bienveillance. « Bonsoir Madame. En effet, comment passer sans succomber à cette odeur. » je dis en plaisantant avant de me retourner en direction de Brooklyn qui m’a suivi de loin. « Non je suis avec mon frère. Et je peux vous dire que nous sommes affamés. » Je continue comme sur le ton de la confidence, espérant qu’elle est en charge de la répartition des portions. Elle regarde par-dessus mon épaule et je remarque qu’elle fronce les sourcils. « Ce jeune homme est votre frère ? » demande-t-elle, clairement surprise. Il n’y a nettement aucune ressemblance entre nous deux, mais je n’aime pas expliquer en détail nos histoires de familles. C’est pourquoi je me contente de dire aux inconnus que nous sommes frangins. C’est simple et direct. Pas besoin de s’étaler. « Oui oui. Il est un peu timide, mais c’est un amour. » Je rajoute en voyant que plusieurs personnes commencent maintenant à le dévisager. C’est fou comme les gens peuvent devenir si subitement soupçonneux à cause de son air renfermé et distant. « Qu’est-ce que vous avez pour des adolescents en pleine croissance ? » J’enchaine pour détourner l’attention de la dame. Saucisses, hot dog, brochettes … Rien que d’entendre ces mots j’en salive. Je la laisse finir sa liste avant de me tourner vers mon demi-frère. « Hé Brooklyn, tu veux quoi ? » Si ça continue comme ça, toute la plage n’aura bientôt d’yeux que pour lui. Par pitié, donnez-moi à manger avant de le relooker.


Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 24/10/2011
Parchemins rédigés : 2861
Points : 7
Crédit : Florent & tumblr ♥
Année : 5ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♥ Phoenix ♥ Hadley ♥ Blake

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Mer 5 Sep - 19:27

Brooklyn & Avalon

Fiesta au bord de l'eau




Je lève de nouveau les yeux au ciel. Ben voyons, fais ton innocente ma vieille, on sait tous les deux que ça ne prend pas. Mais bon, on n'est pas là pour se prendre la tête ou pour reprocher à l'autre quoi que ce soit. J'ai aussi l'art d'être bien chiant quand je le veux et quand j'ai dit non, en général, il est difficile de me faire changer d'avis. Pourtant en soit, je ne suis pas trop chiant. Je m'adapte facilement aux situations, j'aide énormément et je me fais toujours discret, au point qu'on pourrait presque m'oublier. Alors en vrai je ne pense pas être trop chiant à vivre. Mais il m'arrive parfois d'être vraiment pénible, surtout quand il s'agit de faire des efforts avec les autres. Ca, ça me gonfle, parce que souvent j'ai rien demandé et on me l'impose. Et comme vous l'aurez compris, j'aime pas trop qu'on m'impose des choses. Je ploie l'échine, certes, mais au fond ça me fous la mort, alors je ne fais aucun effort. Enfin bon, il faut croire que les gosses Caldwell, les vrais ou les adoptés, ils sont tous pareil ! Au moins on a un point en commun. "C'est ça, berce toi d'illusion !" Dis-je avec une pointe de sarcasme. Elle comprendra bien que c'est de l'humour et que de toute façon je suis très mal placé pour la juger. En plus on n'est pas vraiment là pour ça, on est censé passer une bonne soirée, s'éclater, tout ça tout ça.

"J'pense que t'as pas besoin de le préciser !" Dis-je un peu plus sarcastique qu'au début. c'est que je me déride un peu on dirait. Merveilleux. Bon, dès qu'il est question de chercher mes soeurs, je suis toujours le premier. Disons que je me permets de le faire mais que vous n'avez pas intérêt à le faire sinon je vais pas vraiment aimer. Y'a que moi pour enfoncer mes frangines pour les faire redescendre et uniquement moi. On aura qu'à dire que c'est un droit offert au frère, un truc du genre. Après mon but c'est pas de l'énerver ... encore que, un peu ça pourrait être drôle. J'ai pas envie de déclencher la troisième guerre mondiale, qu'on se le dise, mais elle me traine dans une soirée dans laquelle je vais certainement m'ennuyer ferme alors une petite vengeance ne serait pas de trop. J'esquisse un léger sourire, pour lui montrer que je plaisante, quand même et nous continuons à avancer en direction de la plage. Elle me montre son sac remplie de bières et je dois avouer que tout ça me laisse perplexe. Je crois qu'elle me confond véritablement avec quelqu'un d'autre. Depuis quand je suis un garçon fun ? J'ai pas le souvenir d'être le petit guignol de service, ou celui qui veut absolument imiter ses copains, même dans les bêtises, parce que c'est ce qu'il faut faire pour être accepté. D'ailleurs des potes, je n'en ai pas beaucoup et à bien y réfléchir, je m'entends mieux avec la gente féminine. Pourtant je suis loin d'être un lover et la seule fille que j'ai embrassé, c'est elle qui s'est jetée sur moi, sans me donner l'occasion de réagir ! Alors wouhai, définitivement, je pense qu'il y a erreur sur la personne. "Une probabilité de ne plus être maître de moi-même durant une soirée ?! Désolé de briser tes rêves frangine mais non, j'ai jamais bu d'alcool de ma vie. Je passe mon temps à raser les murs, à m'emmitoufler dans des vêtements et à éviter les gens rien que pour ne pas les toucher, tu te doutes bien que j'évite aussi toutes substances qui pourraient altérer mes facultés de parfait asocial !" Je pense qu'elle ne se rend pas compte de ce qu'est ma vie. Je passe mon temps à être constamment sur le qui-vive. J'ai peur de tout et de tout le monde. Alors il est évident que je ne vais pas me pointer à une soirée pour boire de l'alcool. Peut-être que ça me ferait du bien, je ne prétends pas le contraire, mais l'inconnu me fait trop peur pour m'y aventurer.

On finit par arriver sur la plage et un choix s'offre déjà à nous. Nous servir maintenant en bouffe, histoire de pouvoir se poser tranquillement ou alors attendre que la soirée commence vraiment pour le faire. Moi je me dis que plus vite on aura récupérer la bouffe et mieux cela vaudra. Qui plus est je ne suis pas assez habillé pour m'amuser à slalomer entre des gens alcooliser pour me prendre à manger, je crois que je préfère encore mourir de faim. Du coup on décide d'aller se chercher à manger mais évidemment, ce n'était pas aussi simple, simplement parce que j'étais là et que j'ai l'art d'attirer l'attention sans jamais le vouloir. Avalon passe la première et se faufile jusqu'au barbecue où des parents surveillaient que leurs marmots ne fassent pas n'importe quoi. Elle est accueillie comme il se doit mais la situation se complique à partir du moment où j'entre dans la conversation. Je n'ai rien, fait, je n'ai rien dit, mais pourtant ça n'a pas suffit. Les gens n'arrivent pas à croire qu'on puisse être de la même famille, tout simplement parce qu'on n'était en effet pas lié par le sang. Mais qu'est-ce que ça pouvait leur faire au final ? Je m'approche d'un pas, glissant mes mains dans mes poches "Bonsoir !" Commençais-je à dire. A croire que j'étais un top model en puissance tellement tous les regards étaient posés sur moi. Quoi, il y a marqué sorcier ou voyant sur ma tronche pour qu'on me regarde si bizarrement ? Pourtant Agamemnon n'est pas là ce soir et je ne porte pas mes gants, ça devrait être suffisant pour me voir comme un gamin lambda. "Je suis tout le portrait craché de notre mère !" Dis-je à l'attention des gens avant de tourner mon regard vers ma soeur. Je les déteste tous "Un hot dog s'il te plait !"


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey



Brooklyn Noah Caldwell
♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8194-avalon-l-caldwell-we-got-those-rebel-hearts#184775http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8204-avalon-l-caldwell-just-like-fire

Arrivé(e) le : 10/11/2016
Parchemins rédigés : 257
Points : 4
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Edward Carter

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Jeu 4 Oct - 20:26



Fiesta au bord de l'eau

Brooklyn & Avalon



Je ne prends même plus la peine de répliquer à ses remarques acerbes car sinon on pourrait en arriver aux mains nous connaissant. Dans le fond il ne vaut pas forcément mieux que moi et il le sait parfaitement. Je pourrai lui en balancer plein la tronche mais j’évite car ce n’est pas le but de la soirée. Je pourrais me montrer vexée face à sa dernière allusion au sujet de ma gentillesse quasi non existante, mais je me contente d’un sourire sardonique en réponse au sien. Après tout, on ne peut pas dire que mon adorable demi-frère soit un exemple même de la gentillesse non plus. « Une probabilité de ne plus être maître de moi-même durant une soirée ?! Désolé de briser tes rêves frangine mais non, j'ai jamais bu d'alcool de ma vie. Je passe mon temps à raser les murs, à m'emmitoufler dans des vêtements et à éviter les gens rien que pour ne pas les toucher, tu te doutes bien que j'évite aussi toutes substances qui pourraient altérer mes facultés de parfait asocial ! » C’est à mon tour de lever les yeux au ciel pour le coup. Boring. Faudrait vraiment qu’il se détende de temps en temps le coco. Je pensais vraiment qu’il était plus bad boy que ça sous ses airs de mec torturé. Mais il vient littéralement de me révéler qu’il n’a jamais bu d’alcool ! Pour le coup, j’aurai vraiment pensé l’inverse venant de Brooklyn. « Et bien ce sera le moment d’essayer. Tu seras peut-être surpris même. Contrairement à ce que tu sembles penser, ça n’altérera pas plus que ça tes facultés de « parfait asocial ». Au contraire, j’aurai même tendance à parier qu’elles seront exacerbées. » En effet, je ne pense pas que Brooklyn aurait l’alcool joyeux, si jamais il lui arrive un jour d’être dans un état d’alcoolémie avancé. Je le vois plutôt avec l’alcool triste, voir violent. Aussi, autant éviter d’en arriver là, c’est une certitude. Mais ce n’est pas comme si une bière, une seule, allait lui faire du mal. Comment ça je pousse mon benjamin à boire ?



Malheureusement, les choses ne se passent pas aussi facilement que je l’aurai espéré autour du barbecue. Les gens ont tendance à dévisager mon frère et cette fois encore, il n’y a pas d’exception à la règle. C’est ça de ressembler à un top model ! En réalité, je ne comprendrai jamais la crainte et la méfiance que les gens peuvent avoir à l’égard de Brooklyn. A mon grand soulagement, Brook agit comme si de rien n’était, se montrant même particulièrement poli. « Je suis tout le portrait craché de notre mère ! » Je retiens difficilement un grand éclat de rire face à ce mensonge. On ne peut pas réellement dire que Brooklyn ressemble, physiquement parlant, à qui que ce soit dans la famille. « Un hot dog s'il te plait ! » J’hoche la tête et me retourne vers la dame qui fixe un peu trop ouvertement mon frère. Ils ont bien de la chance que j’ai la dalle parce que sinon ça ne se passerait pas comme ça. « Deux hot dogs et deux brochettes s’il vous plaît. » Si c’est comme ça, je prends le double de ce qui était prévu. Je lui fais un grand sourire tandis que je me saisis d’une assiette et la tend vers elle. Elle semble se ressaisir et me sert mécaniquement ma commande. « Merci ! » Dernier faux sourire et je tourne les talons avant d’indiquer d’un signe de tête les rochers à Brooklyn. Éloignons-nous de ces exaspérants êtres humains. Venir n’était peut-être pas la meilleure idée du monde mais au moins avons-nous récupéré de la nourriture. C’est le plus important !



Je prends mes aises sur les rochers qui s’avèrent très pratiques pour poser toutes mes affaires et qui ne sont franchement pas si inconfortables. « Bon, ça c’est pas si mal passé que ça ! » je commente avec ironie tout en mettant l’assiette contenant notre butin entre nous. On se passerait certainement de tout commentaire mais je parie que Brooklyn en a quelque chose à redire. Je ne tarde pas à sortir deux bières du sac et j’en tends une à mon frangin. « Allez tente, ça ne te fera pas de mal. » Je ne lâcherai pas l’affaire tant qu’il n’aura pas goûté. Incitation si vous voulez, mais il ne peut pas dire qu’il n’aime pas si il n’a pas goûté !


Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 24/10/2011
Parchemins rédigés : 2861
Points : 7
Crédit : Florent & tumblr ♥
Année : 5ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♥ Phoenix ♥ Hadley ♥ Blake

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Dim 7 Oct - 19:16

Brooklyn & Avalon

Fiesta au bord de l'eau




Je ne suis pas le frère idéal, mais je n'ai jamais prétendu avoir envie de l'être. J'avais pas particulièrement prévu de jouer les frères de service à la base, on ne m'a pas donné des masses le choix. Après évidemment, je ne me plains pas vraiment, je veux dire, même si je suis passé de fils unique à un parmi une tripotée, la famille Caldwell m'a offert un équilibre familial que je n'aurai jamais connu si j'étais resté coincé dans le système. Ils m'ont offert un toit, des vêtements, de la bouffe et de l'amour. Je ne dis pas que je suis toujours à l'aise avec ce dernier, mais j'essaye de faire mon maximum pour ne pas apparaître comme un gosse ingrat. Et autant je peux jouer les enfant docile et aidant auprès de Rachel, autant quand je suis seul avec l'un de la fratrie, je ne me gêne pas pour redevenir imbuvable quand l'envie m'en prend. Et ça n'a pas loupé avec Avalon. Après elle est habituée et elle sait très bien à quoi s'attendre avec moi, mais je ne mâche pas mes mots, comme elle ne mâche pas les siens. C'est donnant donnant entre nous. On s'en balance une pleine tête et ça sera à celui qui arrive le mieux à être raisonnable pour éviter que ça parte en guerre ouverte. Et vous savez quoi, il ne faut pas compter sur moi, heureusement donc qu'Avalon a un minimum de self control. Mais bon, on aura qu'à dire que c'est censé être son rôle en tant qu'aînée, blablabla. Moi ça me va très bien. Elle me montre ce qu'elle a volé chez notre tante et à l'air surprise que je n'ai jamais bu d'alcool. Je ne vois pas en quoi c'est surprenant, je contrôle ma vie au maximum, elle s'attendait à quoi au juste ? A ce que je boive seul de mon côté, comme un gros alcoolique dépressif ? Visiblement j'ai un peu plus d'estime de moi qu'elle ne le pense. "Qu'est-ce que tu veux dire par là ?" Lui demandais-je, aussi surpris qu'un peu inquiet.

Nous rejoignons la plage et décidons après une courte réflexion d'aller prendre tout de suite à manger, histoire d'être tranquille pour le reste de la soirée. J'ai pas envie de devoir slalomer entre les gens quand ça sera blindé. En plus on devra attendre des plombes pour avoir un truc à manger, si on a de la chance évidemment et on va vouloir nous parler. Enfin, je suppose qu'ils voudront surtout parler à ma soeur qu'à moi, mais c'est encore une autre histoire. On se rapproche du barbecue, tranquillement, quand évidemment ce qui devait arriver arriva. Les gens se sont mis à me dévisager comme si j'étais une bête de foire. Et dieu que je déteste ça. N'ont-ils aucune éducation pour agir de cette façon ? On ne dévisage pas un gamin de cette façon, pour le mettre mal à l'aise, on est plutôt bien. Je n'ose pas imaginer un gamin qui vit ça au quotidien ... Bon vous allez me dire ça m'arrive souvent, mais là franchement ça devient presque gênant tellement c'est insistant. J'essaie de rester poli et courtois mais je n'ai envie que d'une chose, me barrer. Avalon se bat pour obtenir sa commande, essayant d'attirer l'attention sur elle avant qu'on se carapate au loin dès qu'elle a son assiette. Très charmants, vraiment, je reviendrai ! On finit par s'installer sur des rochers un peu plus loin. Le confort n'est pas optimal mais au moins on est à l'abri de ces autres abrutis. "C'était génial, j'ai adoré. Des gens tout à fait charmant qui donnent envie qu'on passe plus de soirée avec eux !" Dis-je d'un ton ironique. Non mais sérieux, faut pas déconner quand même, ils n'ont jamais un gamin comme moi. C'est quoi leur problème ? C'est parce que je suis très pâle de peau ? Et alors, certains n'aiment pas le soleil, on ne prépare pas un bûcher pour ça non plus. Elle finit par me tendre une bière, prétendant qu'une ne me ferait pas de mal. Je suppose que je ne risque pas grand chose, enfin je l'espère sinon je la tue et je balance son corps au large. J'attrape la bière qu'elle me tend. "J'espère que c'est bon au moins." Je n'y crois pas trop mais bon, j'imagine que je n'ai pas trop le choix. J'ai soif et la connaissant, elle ne me tendra rien d'autre tant que je n'aurai pas goûté à sa bière. Je la décapsule et bois une gorgée. On ne va pas se mentir, je fais un peu la grimace. "Ca a un goût amer ton machin !" Pour être honnête, je n'arrive pas à savoir si j'aime ou pas. C'est assez particulier


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey



Brooklyn Noah Caldwell
♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8194-avalon-l-caldwell-we-got-those-rebel-hearts#184775http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8204-avalon-l-caldwell-just-like-fire

Arrivé(e) le : 10/11/2016
Parchemins rédigés : 257
Points : 4
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Edward Carter

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Mer 7 Nov - 23:56



Fiesta au bord de l'eau

Brooklyn & Avalon



Depuis mes débuts à l’école primaire, et dès que j’ai été en âge de comprendre comment fonctionnait le système scolaire britannique, je me voyais déjà entrer dans la prestigieuse université d’Oxford pour suivre un parcours sans faute. Malheureusement, mes plans ont quelques peu dû être modifier lorsque mes pouvoirs se sont déclarés et que j’ai reçu cette fameuse lettre m’annonçant que j’irai dans une école de sorcier dont nous n’avions jamais entendu parler. Si ma vie n’avait pas été chamboulée de la sorte, je sais pertinemment qu’aujourd’hui je serai comme tous ses étudiants moldus. Dans 1 an, j’entrerai finalement à l’université, je ferai partie d’une association et je sortirai toutes les semaines faire la fête avec mes camarades. Aujourd’hui, mon avenir me semble bien plus incertain que ce que je pensais avoir prévu. La réalité me le rappelle à chaque vacances lorsque nous quittons la bulle magique de Poudlard pour revenir dans notre cocon familial. A 17 ans, je serai certainement partie avec des amies pour passer des vacances de rêve à s’imbiber d’alcool au bord de la mer. Comme ce n’est de toute évidence pas ce qu’il se passe dans cette réalité dans laquelle je me trouve à présent, je me rattrape comme je peux. Et me voilà, effectivement assise au bord de la mer mais avec mon demi-frère qui n’a visiblement jamais touché une seule goutte d’alcool de sa vie. « Qu'est-ce que tu veux dire par là ? » Je lui lance un regard mystérieux avant de l’entraîner vers le barbecue. Je ne veux de toute façon pas l’inquiéter plus que mesure. Il est de manière générale impossible de prédire comment quelqu’un réagira à l’alcool. J’ose juste espérer que mon frère restera quelqu’un de gérable.

Après un épisode récupération de nourriture quelque peu troublant et qu’on préfèrera oublier, nous sommes finalement seuls avec notre nourriture, et c’est plus que bienvenus. « C'était génial, j'ai adoré. Des gens tout à fait charmant qui donnent envie qu'on passe plus de soirée avec eux ! » Je rigole franchement, partageant l’avis de Brooklyn. C’est assez étonnant mais il me devient de plus en plus compliqué de me fondre au milieu des moldus et de me lier avec eux. Cela me semble beaucoup plus difficile qu’avant. Il y a toutes ces choses que l’ont doit leur cacher, toute cette part qui fait désormais partie de nous dont ils ne peuvent se douter l’existence et qui creuse un fossé entre eux et nous. « On aura qu’à y retourner plus tard ! » Je renchéris sur le ton de la rigolade. Je n’ai bien évidemment aucune envie de refaire subir ça à mon frère et j’espère que les provisions que nous avons dorénavant suffiront et que nous n’aurons pas à y retourner. Au pire, les quelques bières qui se trouvent dans mon sac devraient être capable de nous caler. En parlant de bière, j’estime qu’il est maintenant tant de les sortir et j’en tends une à mon frère. « J'espère que c'est bon au moins. » Je lève les yeux au ciel. « Goutte et tu verras bien. » Je l’incite de nouveau. On ne peut pas dire qu’une bière est bonne ou mauvaise, cela dépend bien évidemment des goûts de chacun. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Mais la bière est bien connue pour sa saveur particulière et est consommée partout dans le monde en quantité, c’est donc que c’est forcément buvable. J’observe avec amusement Brooklyn finalement goûter ce breuvage et la tête qu’il tire m’arrache un grand sourire. « Ca a un goût amer ton machin ! » Captain obvious le petit ! « C’est ce qui caractérise les bières. » Je lui réponds en décapsulant la mienne et en buvant avec plaisir mes premières gorgées. « Les premières gorgées sont les plus surprenantes. C’est moins bizarre après. » J’attends un peu histoire de voir si il compte réitérer l’expérience ou non. « Ne t’inquiète pas, ce n’est pas après une bière que tu perdras tous tes moyens. » Je le rassure sérieusement cette fois-ci, au cas où cela l’inquiète vraiment. Je ne veux pas apparaître comme la sœur irresponsable, je sais quand même ce que je fais un minimum.

Je pose ma bouteille pour me saisir du hot dog qui m’est destiné et je mords dedans à pleine dents. Il est franchement pas mauvais, on peut au moins leur accorder ça. Le regard perdu sur l’océan, je respire profondément, profitant de l’odeur de la mer. « Tu comptes participer au voyage scolaire d’été cette année ? » Je demande subitement à mon frère, me doutant déjà de sa réponse. Comme d’habitude la destination est inconnue et je sais pertinemment que cela doit en refroidir plus d’un.


Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 24/10/2011
Parchemins rédigés : 2861
Points : 7
Crédit : Florent & tumblr ♥
Année : 5ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♥ Phoenix ♥ Hadley ♥ Blake

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Jeu 15 Nov - 16:53

Brooklyn & Avalon

Fiesta au bord de l'eau




Elle ne me répond pas et je déteste pas. Elle se contente d'un regard que je n'apprécie pas plus que le reste. Visiblement je n'en saurait pas plus et je n'apprécie pas tellement. Je ne veux pas que ça change quoi que ce soit dans ma vie. Elle est déjà assez compliquée comme ça, n'en rajoutons pas une couche. Pourtant ce n'est pas comme si j'allais avoir le choix. Je sais qu'on dit qu'on a toujours le choix dans la vie, mais l'a-t-on vraiment ? Quand on vit avec mes soeurs, je me demande vraiment si on l'a. On suit ce qu'elles nous imposent et on se tait. Enfin si, on peut se plaindre mais ce n'est pas comme si ça changeait quoi que ce soit. Alors évidemment, quand je ne veux vraiment pas quelque chose, impossible de me faire changer d'avis, mais quand c'est sur un sujet qui m'importe peu, en général elles font de moi ce qu'elles veulent. Peut-être qu'au fond, il y a vraiment une part de moi qui veut tester mais le reste qui a trop peur. J'imagine que leur intervention clôt toute discussion avec moi-même et je fonce dans le tas avec dans l'idée que si je n'aime pas, c'est de leur faute. Je n'ai plus besoin de m'en prendre à moi, j'ai déjà mes coupables toutes trouvées. Et en général, je déteste, on ne va pas se mentir, j'imagine que ça ne sera pas une exception ce soir non. On arrive sur la plage et on rejoint rapidement le barbecue pour prendre de quoi se nourrir, histoire de rencontrer le moins de monde possible. Dans un sens, heureusement qu'on a fait ça, je n'ose imaginer ce que ça aurait été avec plus de monde. Aurais-je fini sur le bûcher pour avoir ne serait-ce qu'existait ? Je ne veux pas finir sur le bûcher, qu'on arrête cette chasse aux sorcières ... surtout quand ça me concerne moi spécifiquement.

Fort heureusement, on s'en est allé et on a trouvé un endroit pas forcément plus confortable mais à l'écart et c'est bien tout ce qui compte. Je ne me vois pas passer toute ma nuit sur ces rochers mais disons que pour le moment, ça ira très bien. On "plaisante" sur l'accueil chaleureux qu'on a reçu et Avalon suggère, en plaisantant j'espère, qu'on aura qu'à se mêler à la foule plus tard pour faire mieux connaissance. Bon ce n'est pas exactement ce qu'elle a dit, mais ça revient exactement au même. J'en ai froid dans le dos en vrai. Je n'ai aucune envie de parler à ces gens. J'ignore ce qui leur est passé par la tête, mais je déteste. Je ne suis pas un monstre de foire. J'ai peut-être l'air un peu pâlot mais quand même. Est-ce que ça se serait mieux passé si on s'était fait passé pour un couple ? Là, personne n'aurait été étonné de ne pas voir de ressemblance physique entre nous. Mais ça aurait été le coup de devoir parler de notre fausse relation et potentiellement de nous embrasser et rien que l'idée me donne la nausée. C'est ma soeur. Jamais. Enfin ce n'est pas vraiment ma soeur, on n'a aucun lien à proprement parlé de parenté mais c'est tout comme. Non, je ne me vois pas simuler des sentiments à son égare juste pour faire plaisir à une bande de paysans sans cervelle. "Chouette ... j'ai hâte !" Ou pas, mais de toute façon je ne resterai pas assez longtemps pour savoir si elle est sérieuse ou pas. Enfin j'imagine qu'elle ne l'est pas, mais peut-être qu'au court de la soirée, elle va avoir envie de se venger de quelque chose et je ne veux pas être là pour voir ça, ou pire, subir ça.

J'ai de forts doutes sur le fait que je vais aimer son breuvage. Tout le monde parle de cette boisson, en tout cas chez les moldus, mais je n'arrive pas trop à comprendre pourquoi. En fait, vu que je ne sais pas quel goût ça à, forcément je ne sais pas quelle opinion j'en ai. Mais j'imagine que je ne vais pas avoir le choix de le découvrir ce soir. Ma soeur me tend une bouteille et coupe toutes mes protestations en me disant de boire. Ce qui est sûr c'est que je ne suis pas sorti avec la soeur sérieuse et protectrice qui ne cherche pas à me faire basculer vers le côté obscure. Ce n'est pas très rassurant. Malgré mes craintes, je finis par avaler une gorgée et bordel que c'est pas bon. Enfin c'est bizarre. J'arrive pas à savoir mais j'aime pas trop je crois. C'est amer et en même temps ... y'a un goût en fond qui n'est pas mauvais. Mais je ne sais pas, j'imaginais ça plus sucré, comme la bieraubeurre, qui est d'ailleurs beaucoup trop sucré au passage. "Je m'attendais à un truc plus ... sucré !" Je ne connais tellement rien dans les bières que j'ignore qu'il en existe de toutes sortes, dont des sucrées. Mais visiblement, ce ne sont pas celles qu'a volé ma soeur chez notre tante. Je regarde cette boissons, ne sachant pas trop quoi faire. J'arrive pas à savoir si je déteste vraiment ou si c'est juste super bizarre. Par contre l'odeur c'est vraiment pas terrible. C'est normal ? "Ca pue !" Je finis par reboire une gorgée. Pour le moment, ça ne s'est pas amélioré, on ne va pas se mentir. Je suis moins surpris que la première fois mais c'est toujours pas ça. "J'espère bien ! Je ne me casse pas le cul à avoir la maitrise sur moi pour tout gâcher en une soirée à cause de ta merde !" Je sais, je ne mâche pas mes mots, mais ma soeur est habituée, alors ça va. Elle sait que j'ai peur de ce qui pourrait arriver si jamais je ne me contrôlais plus. Surtout que je n'ai pas mes gants, alors je flippe encore plus. Sa question me sort de mes songes et donc m'éloigne quelque peu de mes angoisses. "Pourquoi faire ?" Lui dis-je surpris. Qu'est-ce qu'elle veut que je foute là bas ? Je ne sais pas où on va et je m'en balance. "En plus j'ai d'autres plans !" Et voilà que je regrette déjà d'avoir parlé de ça...


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey



Brooklyn Noah Caldwell
♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8194-avalon-l-caldwell-we-got-those-rebel-hearts#184775http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8204-avalon-l-caldwell-just-like-fire

Arrivé(e) le : 10/11/2016
Parchemins rédigés : 257
Points : 4
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Edward Carter

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Jeu 22 Nov - 16:46



Fiesta au bord de l'eau

Brooklyn & Avalon



Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en venant ce soir. Idylliquement, je m’imaginais surement que nous nous serions mélangés et mêlés à ces moldus pour profiter d’une soirée normale. Nous aurions pu jouer avec eux à la pétanque ou au volley, nous faire des amis pour l’espace d’une soirée qui seront oubliés la semaine d’après. Avoir l’impression que tout allait bien et que tout était normal, comme avant. Dans le fond, je ne sais même pas pourquoi je n’ai ne serait-ce qu’envisagé cela. Nous ne serons jamais comme eux et visiblement, ils le ressentent. Il suffit de voir comment ils ont reçu Brooklyn. Il faut croire que nous émanons comme une espèce d’aura qui les effraient. En même temps, après tout ce que nous avons traversé, cela n’a rien d’étonnant. Mais cela reste tout de même blessant. Ils nous traitent comme ça sans savoir qui nous sommes vraiment, mais imaginez un peu qu’ils apprennent que nous avons des pouvoirs… Déjà que plus rien n’est comme avant, mais alors là, ce serait la catastrophe ! Maintenant, nous n’avons plus qu’à nous créer et nous habituer à une nouvelle normalité. Notre normalité. Celle d’enfants nés de parents moldus qui ne comprendront jamais tout à fait ce que nous vivons et ce que nous faisons. Presque nostalgique, je regarde les enfants jouer au bord de la mer et les familles rire entre elles, comme si tout cela ne nous était pas vraiment accessible. En tout cas, pas avec eux. « Chouette ... j'ai hâte ! » Détachant mes yeux des moldus, je lâche un petit rire amusé. Il est évident que quand j’avais proposé à Brooklyn d’y retourner, c’était de l’ironie.

Il faut croire que cette histoire de normalité me tient assez à cœur ce soir. En partie parce que ce sont les vacances d’été, que nous les passons en famille au milieu des moldus et qu’une part de moi aimerait bien connaître tout ce que j’ai raté. C’est la raison pour laquelle je me suis jetée sur les bouteilles de bière quand je les ai aperçues dans le cellier. Ce n’est définitivement pas à Poudlard que nous trouverons ce genre de boisson. J’éclate de rire quand je vois la tête que tire Brooklyn lors de sa première gorgée, un mélange de surprise et de dégoût. « Je m'attendais à un truc plus ... sucré ! » Je lève les yeux avec amusement. Non mais mon frère alors ! Il s’attendait à quoi ? Un chocolat chaud ? Parfois, je trouve que c’est un gamin bien innocent derrière cette armure de glace qu’il essaie de se façonner. « Je note. La prochaine fois je te trouverais une bière sucrée pour mademoiselle. » Si prochaine fois il y a. Vu comment il fait sa mijorée et comment il peut se montrer têtu, j’ai de sérieux doutes. « Ca pue ! » Toujours plus. Voilà que maintenant il se met à inspecter tous les détails de la bière et à la sentir. C’est quand même la première fois que je vois un anglais aussi récalcitrant à la bière. C’est à se demander si il a bien du sang British ! « C’est pas fait pour se sentir, mais pour se boire. C’est pas du vin hein.» Je ricane, toujours moqueuse. Qu’il n’aime pas, c’est une chose, mais qu’il fasse tout ce cinéma … Et bien je trouve ça assez hilarant ! « Tu sais ce que c’est du vin, rassure-moi ? » Ok, c’est petit de ma part, mais c’était tellement tentant ! Je parle là à un des seuls ados de 16 ans qui n’a jamais touché à une bière de sa vie – ados sorciers ayant un minimum de contact avec les moldus bien entendu. « J'espère bien ! Je ne me casse pas le cul à avoir la maitrise sur moi pour tout gâcher en une soirée à cause de ta merde ! » Mon sourire goguenard s’efface petit à petit tandis que j’observe avec intérêt mon demi-frère. C’est de cette carapace dont je parlais un petit peu plus tôt. Cette armure qu’il porte constamment pour garder un contrôle total sur lui et qui le rend si différent, qui l’empêche d’être tout à fait lui-même. C’est quand même triste de se dire qu’il se bat contre sa propre nature et qu’il s’oblige à être quelqu’un qu’il n’était pas destiné à être à cause de ce pouvoir qui lui pourri la vie. « Tu ne peux jamais lâcher prise ? Même ce soir, alors qu’on est que tous les deux ? » Je demande avec douceur, mais pour le coup tout à fait sérieuse. J’ai du mal à voir ce qu’il pourrait lui arriver de grave, mais je ne suis pas à sa place alors j’oublie peut être un élément essentiel.

« Pourquoi faire ? » Comme je m’en doutais, c’est plus ou moins la réponse à laquelle je m’attendais. Je ne peux pas lui en vouloir, après tout ce que nous avons vécu à Poudlard, y passer le strict minimum requis doit bien lui suffire. « Je ne sais pas moi, passer un moment inoubliable avec tes camarades adorés ? » Je réponds sarcastique. Après tout, je suis la première à ne pas avoir beaucoup d’amis et à ne pas accorder beaucoup d’importance à cet esprit de camaraderie. Bon peut être la deuxième, Brooklyn doit en compter moins d’autres que moi. « En plus j'ai d'autres plans ! » Pour le coup, je regarde mon frère avec surprise. Je ne m’attendais pas à ce qu’il me dise ça. Est-ce que ces autres plans consistent en rester avec les parents ou bien il a de réels plans avec de réelles personnes ? « Ah oui ? Et en quoi consistes ces autres plans ? » Je demande avec une curiosité nouvelle.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 24/10/2011
Parchemins rédigés : 2861
Points : 7
Crédit : Florent & tumblr ♥
Année : 5ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♥ Phoenix ♥ Hadley ♥ Blake

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Dim 2 Déc - 23:29

Brooklyn & Avalon

Fiesta au bord de l'eau


Ce dont j'ai vraiment hâte, c'est de me barrer d'ici en vrai, mais j'imagine qu'Avalon le sait déjà. Enfin, d'un côté c'est agréable de s'éloigner de la maison et des autres gamins. J'ai rien contre eux, mais parfois ça fait du bien de pouvoir souffler un peu. Je sais qu'on ne les voit pas souvent et que du coup c'est un peu abusé de penser ça, mais c'est fatiguant d'entendre tout le temps du bruit, de ne jamais être seul, de devoir toujours tout partager et de devoir faire des compromis. Et vu que moi j'aime pas déranger et qu'au fond, je ne me sens pas encore totalement légitime dans cette famille, j'ose pas dire les choses ou donner vraiment mon avis. Alors on regarde toujours l'émission d'une autre personne, on joue au jeu d'un autre gamin, on fait ce qu'ils veulent, je me plie aux exigences des autres. Il y a juste quelques trucs sur lesquels je ne plie pas. Je ne parle jamais de mon passé, on ne me touche pas et quand j'ai vraiment pas envie de répondre, on subit une crise de mutisme, qui peut parfois durer des jours. Ce n'est pas personnel, je ne parle jamais de ce qui m'est arrivé. Déjà parce qu'il m'est difficile de mettre des mots sur ce que j'ai vécu et je n'ai pas envie de voir changer le regard de ma famille sur moi. Je suis déjà une bête de foire pour eux, pas besoin d'en rajouter une couche. Ils savent que j'ai souffert, mais c'est assez abstrait et au fond, c'est pas plus mal. Pas besoin d'images sur les mots. Chris sait. Pas que je lui ai dit, mais parce qu'il était le médecin qui m'a ausculté après mon viol. Il sait donc ce que m'a fait ce gamin et il a vu les marques dans mon dos, plus anciennes. Il a lu mon dossier, c'est à cause de tout ça qu'il m'a ramené chez lui. Parce que me remettre dans le système était au delà de ses forces. J'avais trop souffert, j'étais déjà trop brisé pour me laisser m'en aller. Il n'aurait pas pu dormir avec ça sur la conscience et il n'aurait pas pu regarder ses enfants droit dans les yeux après ça. Abandonner un enfant sans défense à des monstres. Jamais. J'imagine que Rebecca sait aussi. Même si je l'imagine croire sur parole son mari, s'il lui disait seulement qu'il fallait impérativement me prendre avec eux, que c'était une question de vie ou de mort, tôt ou tard, au vu de mon comportement quand je suis arrivé, elle n'aurait pas pu rester sans savoir. Que m'était-il arrivé ? Je crois que je le sais parce que j'ai vu leur regard posé sur moi et j'ai lu qu'ils savaient. Chris, ça ne m'étonne pas vraiment, c'est pour Rebecca que ça a été difficile à vivre, voir son regard changé, c'était compliqué.

Je chasse tout ça de mon esprit, ce n'est pas important pour le moment. On est ici, on a de quoi manger et visiblement de quoi boire. Enfin, selon Ava', parce que moi je ne suis pas si sûr que ça se boive vraiment. C'est pas terrible. Elle se moque de moi, tout ça parce que j'y connais quedal en alcool. Ca va, elle devrait être rassurée, je ne suis pas un gros poivrot. Et je n'ai goûté que la bieraubeurre, alors c'est normal que je pense que c'est sucré. Le cidre aussi d'ailleurs c'est sucré, alors pourquoi la bière ça ne l'aurait pas été. J'ai déjà vu des pubs à la tv où ils parlent de bières au goût de fruit. Alors je ne raconte pas totalement n'importe quoi ! "Fous toi de ma gueule ! Mais ça existe, j'suis pas censé savoir que c'est pas le cas de toutes les bières qui existent !" C'est vrai, j'y connais pas grand chose à tout ça, ça aurait pu être possible. Mais non, visiblement certaines ont aussi un goût dégueulasse. Et vous savez quoi, en plus ça donne soif ce machin. Un comble non ? J'veux dire, c'est du liquide, on pourrait croire que ça désaltère un peu, mais même pas ! Comment ils font pour en boire autant certains ? Parce que moi ça me donne la bouche pâteuse cette connerie. "Wouhai, c'est ce que boivent les prêtes à la messe !" Je sais que ce n'est pas QUE ça, mais en tout cas moi c'est ma référence. 8 ans à aller à la messe tous les weekends, vous pensez bien que je m'y connais en vin de messe. Enfin évidemment, on n'en boit pas en tant que paroissien, ce n'est que le prête, mais bon, du coup on connaît quand même. Mon père n'était pas un grand buveur à la base, mais il l'est devenu avec le temps. Vin, mais sur bière et bourbon. Il buvait parce qu'il ne supportait plus sa vie et son fils et avait la sensation d'être puni par ce dieu qu'il adorait tant. Il savait qu'il était mis à l'épreuve et ne savait pas s'il était sur le bon chemin ou pas. Alors oui, c'est vrai que je n'y connais rien en alcool, peut-être parce que ça n'a pas aidé à améliorer mon existence. Ca a changé radicalement mon père et je n'ai pas envie que ça me change à mon tour. Je ne suis pas lui !

Je hausse les épaules, d'abord sans répondre. Je ne sais pas si je suis capable de lâcher prise en vrai. Je ne sais plus vraiment ce que c'est d'être normal, j'ai passé toute ma vie à devenir quelqu'un que je ne suis pas, j'ai dû me perdre en route. Je regarde la mer, l'horizon et je me demande ce que ça serait si je le faisais vraiment. Qui verrait-on apparaître ? Un Brooklyn plus joyeux ? Un garçon plein de vie et souriant ? Une personne normale ? Un être brisé et malheureux ? Je porte de nouveau la bouteille à mes lèvres, plus par réflexe que par réelle envie. "Je ne suis même pas sûr de savoir comment faire ! ... J'ai jamais vraiment eu le droit d'être moi-même !" Je ne parle jamais de moi ou plutôt je le fais assez rarement. Il m'arrive de lâcher des trucs. Le vin de messe, parce que ça fait écho au côté ultra catho de mes parents. Et maintenant ça. Je n'ai jamais eu le droit d'être moi-même. Du plus loin que remonte ma mémoire, mes parents m'ont toujours brimé et interdit de me laisser aller à ma vraie nature. Ca les effrayait. Alors j'ai oublié, avec le temps. Fort heureusement, la discussion dérive vers autre chose. Le voyage scolaire. Qu'est-ce que je m'en fous de mes camarades, elle n'a pas idée. "Non merci !" Dis-je en roulant des yeux. Elle est folle elle. Je ne m'entends pas avec les trois quart d'entre eux, pourquoi je me ferais subir cette souffrance inutilement. Moins je les vois et mieux je me porte. Et puis j'ai d'autres plans, qui ont l'air de beaucoup intéresser ma soeur. Qu'est-ce que je peux lui répondre ? "Allez chez quelqu'un !" On ne peut pas être plus vague. Mais c'est volontaire, elle va me faire chier si elle sait que c'est une fille. 'Fin merde, c'est juste Casey, c'est pas non plus une fille qui me drague et avec qui il pourrait arriver quelque chose. C'est pas trop nous ça ...


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey



Brooklyn Noah Caldwell
♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8194-avalon-l-caldwell-we-got-those-rebel-hearts#184775http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8204-avalon-l-caldwell-just-like-fire

Arrivé(e) le : 10/11/2016
Parchemins rédigés : 257
Points : 4
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Edward Carter

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Mer 19 Déc - 19:32



Fiesta au bord de l'eau

Brooklyn & Avalon



Me moquer de mon frère n’améliore pas vraiment son humeur et ne le fait pas aimer plus que ça la boisson que je lui ai proposée qui n’est visiblement pas à son goût. Mais le fait qu’il se plaigne comme une petite fille qui veut une boisson sucrée n’aide pas particulièrement mon sarcasme. De toute évidence, Brooklyn n’a pas le palais habitué à l’alcool, ce qui est normal à notre âge. Je ne dis pas que je suis moi-même une habituée des spiritueux, mais disons qu’il est fréquent lors des repas de famille que j’ai un verre de vin. Et ce n’est pas non plus la première fois que je tente la bière. Toutefois, j’avais déjà noté que Brooklyn évitait l’alcool. Ca m’avait un peu surprise dans les premiers temps mais au final, je ne connais pas tout de lui. Si ça se trouve, cela a un rapport avec son passé. Cette zone d’ombre qu’il nous pratiquement interdit de mentionner. « Fous toi de ma gueule ! Mais ça existe, j'suis pas censé savoir que c'est pas le cas de toutes les bières qui existent ! » s’agace mon frère. Mon sourire sarcastique ne s’efface pas pour autant. Je ne suis pas le moins du monde impressionnée par son aspect froid et mordant. Depuis le temps j’ai compris comment il fonctionne… Enfin … La plupart du temps. Dans tous les cas, j’ai appris qu’être gentille ou moqueur ne changeait pas drastiquement la donne avec lui donc… Pourquoi s’en priver. « Je ne me fous pas de ta gueule. Je suis au contraire particulièrement étonnée de tes connaissances sur la bière. » Je dis, toujours ironique. « Mais pas de problème, ce sera bière sucrée pour toi la prochaine fois ! » Si prochaine fois il y a. Ce qui est loin d’être gagné. C’est déjà un miracle qu’il soit avec moi ce soir. Passant des bières au vin, je lui demande pour rigoler si il sait ce que c’est. Évidemment qu’il sait ce que c’est. Comme je le disais, il n’est pas rare de voir une bouteille ou deux passer de temps en temps sur la table lors de certaines occasions. « Wouhai, c'est ce que boivent les prêtes à la messe ! » J’hoche la tête en rigolant. Brook a toujours eu un humour particulier mais c’est le genre d’humour noir et ambigüe que j’aime bien.

Je deviens ensuite sérieuse, comprenant sans mal que c’est un sujet délicat pour mon demi-frère. L’atmosphère devient légèrement plus pesante alors que j’attends une réaction de sa part. Il hausse les épaules dans un premier temps, s’abstenant de donner une réponse orale. J’ignore ce qu’il se passe dans sa tête mais cela le pousse à reprendre une gorgée du liquide ambré. « Je ne suis même pas sûr de savoir comment faire ! ... J'ai jamais vraiment eu le droit d'être moi-même ! » Une vague de tendresse monte lentement mais sûrement en moi tandis que je réfléchis à ce qu’il vient de dire. Bien que nous n’ayons jamais vraiment su d’où venait Brooklyn et pourquoi Papa l’avait ramené si subitement du jour au lendemain à la maison, je n’ai pas besoin d’un décodeur pour comprendre qu’il a été battu et que les parents qu’il avait … N’était pas ce qu’on pouvait appeler de vrais parents. Je me plains souvent de ma famille trop nombreuse à mon goût mais dans le fond je ne l’échangerai pour rien au monde. « Avec nous, tu as le droit d’être toi-même. On ne te juge pas. Tu fais partie de la famille. Et tu as vu quelle famille ? Ce n’est pas quelque chose qui s’apprend naturellement mais en tout cas, le tout est de ne pas se forcer et de ne pas faire semblant. » Je dis avec douceur, consciente d’être présentement sur un terrain qui peut se révéler miné. « Je ne dis pas que c’est une chose aisée quand on est habitué à autre chose. Je dis juste que tu peux prendre le temps qu’il te faudra et qu’on saura se montrer patient. » Je conclus. Je ne suis pas douée pour les grands monologues de motivation et de réconfort. Ce n’est pas vraiment mon truc la démonstration de bon sentiment. Mais j’estime que j’ai fait de mon mieux pour dire ce que je pensais et que si ça passe pas … Bah au moins j’aurai essayé. Un jour peut-être je demanderai à Savannah comment elle fait.

Sur un ton un peu plus gai, on change de sujet pour passer à la suite des vacances d’été. Bien sûr, je plaisante en mentionnant nos adorables camarades d’école et du bon temps qu’on passerait évidemment avec eux. Brooklyn n’en a clairement pas besoin et moi j’ai tendance à m’en ficher un peu. L’un comme l’autre on est assez solitaire dans le fond, même si c’est de toute évidence pour des raisons différentes. C’est alors qu’il me sort qu’il a d’autres plans. Je ne suis pas d’un naturel curieuse, mais venant de Brook, c’est assez insolite. « Allez chez quelqu'un ! » Plus vague tu meurs. J’hausse un sourcil interrogateur tandis que je réfléchis quelques secondes. Comme il l’a si bien sous entendu, Brooklyn n’est pas du genre à avoir une ribambelle d’amis. Du coup le choix est assez restreint venant de Poudlard? « Est-ce que je peux te demander qui? » Et sans attendre la réponse, je tente ma chance avec les deux noms les plus probables de ma liste. « Gretel? Casey? » La première est de ce que je sais sa meilleure amie. Et il passe pas mal de temps avec la seconde alors pourquoi pas. Après ce sont ses affaires, bien entendu. Mais j’ai le droit de m’intéresser à la vie de mon frère aussi.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 24/10/2011
Parchemins rédigés : 2861
Points : 7
Crédit : Florent & tumblr ♥
Année : 5ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♥ Phoenix ♥ Hadley ♥ Blake

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   Jeu 27 Déc - 14:40

Brooklyn & Avalon

Fiesta au bord de l'eau


Je roule des yeux. Non, bien sûr que non, elle ne se fout pas de ma gueule. Ce n'est tellement pas son genre. On sait tous que c'est une adorable soeur qui ne se moque jamais. A d'autres ! Tu parles de connaissance, j'ai dû voir trois pubs à la tv sur des bières, ça s'arrête là. Evidemment, j'ai déjà vu plein de gens en boire, c'est pas le sujet, mais entre voir des gens en boire et en boire moi-même, il y a une grosse différence. Ils ont l'air d'aimer, c'est une évidence, mais à savoir quel goût ça peut avoir, c'est une autre histoire. Et vu que je ne suis pas le genre de mec à aller vers les autres pour poser des questions, ben je suis resté sur l'idée des pubs que j'ai pu voir à la tv. C'est censé être rafraîchissant, au bon goût fruité, un truc du genre. Et j'ai envie de vous dire que là, j'ai beau chercher, je ne trouve absolument pas un goût fruité, ni sucré, ni quoi que ce soit qui s'en rapproche. C'est âpre, ça me racle la gorge et ça me donne la sèche. Bref, y'a rien qui va. Pourquoi il y a autant de personnes qui aiment ça ? Je l'ignore, mais ce n'est pas mon cas ! "C'est ça, comptes dessus et bois de l'eau fraîche !" Lui dis-je d'un ton sarcastique. C'est pas demain la veille qu'on remettra ça et qu'on goûtera une autre bière. Non pas que j'ai un problème avec la compagnie de ma soeur, mais je ne suis pas tenté par le goût de l'alcool et je m'en porte très bien ! Si c'est pour finir comme mon père, à rentrer totalement bourré chez moi à la fin de la journée parce que ma vie c'est de la merde, je préfère passer mon tour. Evidemment, quand on n'a pas connu ça, on peut trouver l'alcool festif et agréable. Après tout, combien de fois ai-je entendu la phrase "un verre, ça ne fait de mal à personne !" Sauf que moi j'ai vu la succession de verres, qui finit toujours par le verre de trop et je connais la suite par coeur. Je ne suis pas mon père et je n'aspire pas à le devenir un jour !

Elle ne rebondit pas sur cette histoire de vin de messe et c'est tant mieux. Il n'y a pas grand chose à dire dessus, je doute que de savoir que j'ai été élevé dans une famille ultra catholique soit super intéressante comme information. Bon, ça explique beaucoup de choses, mais on s'en fout un peu. Le sujet dérive sur le fait qu'il faudrait que je me lâche un peu et que je sois un peu moi-même. Et même si Avalon a un très beau discours, j'avoue que ça me gêne plus qu'autre chose. Que voulez-vous que je lui dise ? Qu'après 4 ans de maltraitance et d'une réelle volonté que je cache ma véritable nature, il m'est difficile de savoir qui je suis vraiment ? Que pire encore, j'ai peur de découvrir que je n'apprécie pas la personne que je suis ? Ou alors que je suis incapable de devenir la personne que j'aurai dû être et que ça me peine ? Je sais que j'ai un réel problème d'identité et e ne fais rien pour que ça change, mais c'est aussi parce que ça me fais peur. En m'adaptant à ce que veulent les autres, il est plus facile de rentrer dans le moule et de me faire oublier. Tout le monde est contents et il n'y a pas de problème. Mais si je commence à m'affirmer un peu plus, ça devient compliqué et je ne suis pas sûr d'être prêt. Je ne sais pas si j'ai envie de m'assumer un peu plus, ni même de me sociabiliser un peu plus. Devoir aller à la rencontre des gens, ça m'effraie vraiment. Je n'ai aucune confiance en eux et il y a trop de paramètres à prendre en compte, trop de facteurs à gérer, je ne pense pas en être capable. Et puis par où commencer ? J'ignore ce que j'aime ou déteste. J'ignore si je suis capable de me lâcher un peu. Et puis ça voudrait dire accepter mon don de voyance, non ? Et ça je ne suis pas sûr d'en avoir envie. "Et si je ne sais pas qui je suis ?" Dis-je, en regardant ailleurs, un peu gêné. J'ai bien compris qu'à notre âge, ce n'est pas si étonnant que ça, ni si rare, mais j'en suis vraiment arriver à un point où je suis un véritable mystère pour moi-même.

Le sujet dévie de nouveau, mais cette fois-ci vers nos projets de vacances. Hors de question pour moi d'aller me taper un mois avec les gens de Poudlard quelque part dans le monde. Je les vois assez l'année, je ne vais pas non plus me les coltiner durant les vacances. J'ai rien contre eux, mais plus ils sont loin et mieux je me porte. Je n'ai pas beaucoup d'amis et le peu que j'ai ne va pas à cette mascarade, donc moi ça me va. Et même si elles y allaient, je n'irai quand même pas. La dernière fois que j'ai participé à un truc organisé par l'école, j'ai perdu une jambe et la tête, je vais passer mon chemin jusqu'à la fin de ma scolarité. Du coup, Avalon ira seule ou en tout cas, pas avec moi. Elle me demande mes projets et je lui dis que je vais chez quelqu'un, sans préciser qui. Evidemment, ça ne passe pas crème, comme je l'aurai voulu. Elle veut savoir qui. Qu'est-ce que ça change en vrai ? Que ce sot Pierre, Paul ou Jacques, c'est pareil, non ? "Casey !" Je ne vois pas l'intérêt de lui mentir, mais je n'en rajoute pas plus. Je ne pensais pas qu'elle savait qu'on était proches tous les deux, à croire qu'elle est bien plus observatrice que je ne le pensais. Même s'il est vrai qu'aux cachots, on s'est beaucoup rapprochés tous les deux, j'imagine que depuis, elle nous a déjà vu ensemble plusieurs fois et n'a pas trouvé ça étonnant. Après elles sont de la même maison, j'ignore si elles se connaissent vraiment ou pas, mais peut-être qu'elles en ont déjà parlé. Casey ne me l'a jamais dit, mais peut-être qu'elle a oublié ou qu'elle n'a pas vu l'importance de l'information. Je tourne mon regard vers la plage et vois qu'il y a de plus en plus de monde, ce qui me déplait au plus haut point. Quand ils vont commencer à être bourrés, ils vont venir par ici et ça va vite me gonfler. "J'suis crevé, j'aimerai bien rentrer !" Lui dis-je sans détour. C'est pas vraiment elle le problème, mais j'aime pas parler de Casey, j'ai pas envie de répondre à quinze millards de questions sur le lien qui nous uni et il y a trop de gens à mon goût.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey



Brooklyn Noah Caldwell
♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Année 2023-2024] Fiesta au bord de l'eau (Avalon & Brook)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Autour du Monde :: 
Le Royaume-Uni
-
Sauter vers: