AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Année 2023-2024] So here are the last gossip ♔ Ariel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9834-candice-rose-tiedoll-reputation-is-everything-terminee#213953http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9853-candice-les-roses-ont-des-epineshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9854-candice-memories#214123http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9856-candice-une-lettre-d-amour#214125http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9855-candice-courriers-express#214124

Arrivé(e) le : 29/06/2018
Parchemins rédigés : 128
Points : 0
Crédit : AnnaSophia Robb — bazzart
Année : 5ème année — 16 ans (redoublement)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Narcissa A. Breckenridge, Tasha E. Lennox-Blackwood, Professeur M. Burgess, Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: [Année 2023-2024] So here are the last gossip ♔ Ariel   Ven 6 Juil - 1:45

holidays, finally !
EXORDIUM.
Plus on entrait au cœur du mois de juillet et plus il faisait chaud. Dans la banlieue moldue de Gloucester tout comme dans les autres villes du pays, la canicule continuait de faire râler les anglais. Elle faisait également des victimes parmi les personnes âgées et toutes les chaînes d’informations en parlaient à la télévision. Chaque jour, Candice ne cessait de s’en plaindre à sa famille. Même ses débardeurs, ses shorts et son chapeau de paille ne lui permettaient pas de survivre à tant de chaleur. Elle utilisait toute une bombonne d’eau en trois jours et c’était limite si elle ne mettait pas des glaçons dans son bain. Selon Sorcière Hebdo, un bain froid par semaine favorisait un bon état de l’épiderme et dans ces conditions, elle avait banni tout bain chaud de sa routine estivale. Elle rêvait de partir en vacances dans un pays plus tempéré et pourtant, la jeune fille avait toujours préféré le soleil à la pluie. Alors quand quelques gouttes tombaient et qu’il s’en suivait un orage, elle en souriait de soulagement.

Cependant, depuis deux jours déjà, ce qui occupait avant tout ses journées, c’était la présence d’Ariel, une amie de Poudlard. Candice l’appréciait pour son tempérament calme, influençable et assez timide. Elle aimait lui prodiguer des conseils tout comme elle le faisait avec Bonnie et Tessa tout en sachant qu’elle pourrait compter sur elle en cas de besoin. C’était une amitié comme toutes celles dont elle avait pris l’habitude avec les années. Déjà à l’école élémentaire, elle fonctionnait ainsi. La blondine l’avait donc invitée à la maison pour quatre jours et si cela pouvait sembler court, c’était avant tout dans le but de permettre à Ariel de profiter de sa famille en prenant en compte le fait qu’elle s’était aussi engagée pour le fameux voyage scolaire. Candice, elle, avait refusé d’y prendre part. La ferme, les ambiances forêts et jungles remplis d’insectes, ce n’était pas pour elle et elle avait senti que la destination de cette année n’aurait rien de charmant, ni de luxueux. En somme, rien qui ne serait à la hauteur de ses attentes.

« Comme tu as dû le constater, Elijah n’ouvre que très rarement la bouche et il est aussi dynamique qu’un légume. Et pourtant, j’ai entendu des filles trouver son côté inaccessible très charmant. Comme si elles avaient une chance... De toute façon, je crois qu’elles s’ennuieraient avec lui. Même moi, j’ai beau le pousser à aller vers les autres, j’ai parfois l’envie de rouler des yeux tellement c’est désespérant. » Raconta-t-elle, dans un mouvement nonchalant de la main, à Ariel au sujet de son frère.

Les deux filles étaient actuellement couchées sur l’herbe d’un joli parc de Gloucester et occupé par quelques moldus, une revue de Sorcière Hebdo entre les mains de Candice et un autre ouvrage qu’elle n’identifiait pas dans les mains de son interlocutrice. Une serviette séparait le corps de la Poufsouffle de l’herbe pour la simple raison qu’elle craignait les petites bestioles qui pouvaient grouiller dans la nature. Elle guettait de temps à autres, d’un air peu rassuré, que des abeilles ne s’approchent pas trop d’elle puisqu’elle était allergique à leur piqure. Dès qu’il y en avait une à proximité, elle n’hésitait pas à se relever d’un coup pour se coller à Ariel dans le but de s’en protéger.

« Heureusement qu’il y a Tracy, elle est plus amusante et ouverte. Je ne cache pas que j’ai pensé que son rôle de préfète la rendrait un peu coincée mais finalement, elle s’en tire bien. En même temps, quand on a Zach Thompson en coéquipier, on doit passer bien plus de temps à rire à ses blagues idiotes plutôt qu’à rester sérieux. » Déclara-t-elle en riant doucement, le visage lumineux.

Raconter sa vie, raconter ce qu’elle pensait des autres était une activité à laquelle Candice s’adonnait beaucoup avec ses copines. Parfois, elle mentait, exagérait ses propos mais il arrivait aussi qu’elle soit sincère lorsque détourner les choses n’était pas nécessaire ou quand elle savait qu’elle ne prenait aucun risque à être franche. En l’occurrence, elle avait pleinement confiance en la capacité d’écoute d’Ariel et elle ne s’attendait donc pas à se heurter à des réflexions quelconques sur sa manière de parler de son frère et du préfet des Serdaigle.




Dernière édition par Candice R. Tiedoll le Mer 11 Juil - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 21/03/2018
Parchemins rédigés : 138
Points : 8
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] So here are the last gossip ♔ Ariel   Mer 11 Juil - 4:48

So here are the last gossip


C'est sous un soleil chaud d'été que les deux blondes se sont retrouvées en début de juillet. Ariel, mais surtout ses parents avaient accepté au séjour de quatre jours à Gloucester là où demeure son amie Candice. Sachant la nouvelle, sa soeur avait décidé par elle-même de choisir les vêtements d'Ariel pour le voyage. La poufsouffle était plutôt du genre coquette. Elle faisait toujours attention à son image. Vêtements à la mode, maquillage impeccable et elle n'avait jamais eu une journée où ses cheveux n'étaient pas placés à la perfection, selon Ariel. Il était donc impératif que ses vêtements soient au goût du jour. Elle ne voulait surtout pas la décevoir spécialement avec tous ses précieux conseils qu'elle lui avait si gentiment offerts durant l'année. Elle pouvait bien faire ce sacrifice pour son amie. Elle devait tellement à cette fille. Elle se souvenait très bien lorsque cette année, elle l'avait sauvé de deux filles aux couleurs de Serpentards qui l'énervaient au sujet de sa soeur cracmolle et son manque flagrant de confiance en elle. Elle l'avait prise sur son aile par la suite.



Certes, elles étaient différentes, mais c’est un peu la raison pourquoi elles se sont rapprochées. Ariel laissa tomber lâchement le livre qu’elle avait dans les mains pour agiter sa main droite vers son visage pour ainsi tenter désespérément d’avoir un petit peu de vent frais. Elle regarda par la suite à travers ses lunettes de soleil son amie étendue au soleil. Comment cette fille pouvait avoir l’air d’une star de cinéma avec une chaleur pareille ? Ariel arrivait à peine à se contenir. Elle avait qu’une envie et c’était d’enlever ses vêtements et de sauter dans une eau bien froide. Ariel lisait un livre sur les potions médicales, parlant de certains remèdes à certains poisons, rien qui pouvait intéresser Candice. Elle, avait apporté son magasine Sorcière Hebdo qu’elle lisait religieusement à chaque semaine. Elle le recevait toujours par le courrier à Poudlard et Ariel pu constater que ses habitudes ne changeaient pas pour autant lors des vacances d’été. Le parc était occupé par quelques moldus seulement et les deux filles pouvaient profiter du soleil et des derniers potins sans trop se faire déranger.



« Merci de la précision, j'ai bien cru qu'il dormait tout à l'heure ! Je l'ai sûrement endormi avec mes histoires, j'ai cet effet-là sur les gens, on dirait ! » Candice avait trouvé le mot parfait pour décrire son frère. Malheureusement pour Candice, Ariel n'était pas nécessairement immunisé par son charme mystérieux, pour les autres filles, c'était attirant alors que pour Ariel, elle sentait aussi que quelque chose de plus sérieux le rongeait de l'intérieur. « Quoi, tu veux-tu dire qu'il y a des filles qui sont intéressées à ton frère en ce moment, il faut trop que tu me dises qui sont ces filles désespérées ! » Répliqua Ariel d'un ton stupéfait. « Un jour, peut-être qu'il se trouvera lui-même ennuyeux et il décidera de changer...» Explique-t-elle avec un minimum d'optimiste, même s'il y en avait aucun pour l'instant.



Étonnamment, Ariel adorait potiner et surtout avec Candice, elle semblait tout connaître sur tout le monde et elle était tout aussi intéressée qu'elle de parler des autres et savoir leurs secrets, elle sentait vraiment qu'elle faisait partie de la communauté à Poudlard. La jolie blonde allait recommencer à parler lorsque celle-ci bondit d'un coup sec sur Ariel laissant échapper un petit cri strident. S'il y avait une chose que Candice n'aimait pas, c'était les animaux et surtout les insectes. « Bon sens Candy, ce n'est que des petites bestioles, elles ont plus peur que toi, tu sais et avec tes réactions, je suis sûr qu'elles sont mortes d'une crise cardiaque de toute façon » lui exprima-t-elle avec un sourire. Ariel voyait la situation comique, mais quelque chose lui disait que ce n'était pas le cas de son amie. Ne voyant aucun danger, elle continua comme si rien ne s'était passé en parlant de Tracy et de Zach.



« Tracy à l'air assez amusante, tu as raison, tu m'as tout l'air de connaître assez le préfet des Serdaigles, est-ce que tu as passé beaucoup de temps avec lui l'année dernière ? » Demanda-t-elle à son amie sur un ton subjectif. S'il y a un sujet qui était intéressant à parler, c'est bien de la vie amoureuse de Candice. Dès que la jeune fille avait parlé du préfet, son teint, c'était comme illuminé. Peut-être qu'elle faisait une fausse piste, peut-être qu'il ne se passait rien du tout entre les deux ou peut-être que c'était encore secret, mais du moins elle voulait savoir la vérité. Elle reprit la lecture de son livre sur les potions médicales en écoutant attentivement la réponse de la Poufsouffle.

 
 
 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9834-candice-rose-tiedoll-reputation-is-everything-terminee#213953http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9853-candice-les-roses-ont-des-epineshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9854-candice-memories#214123http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9856-candice-une-lettre-d-amour#214125http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9855-candice-courriers-express#214124

Arrivé(e) le : 29/06/2018
Parchemins rédigés : 128
Points : 0
Crédit : AnnaSophia Robb — bazzart
Année : 5ème année — 16 ans (redoublement)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Narcissa A. Breckenridge, Tasha E. Lennox-Blackwood, Professeur M. Burgess, Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] So here are the last gossip ♔ Ariel   Mar 17 Juil - 19:19

holidays, finally !
EXORDIUM.
La réponse d’Ariel à sa remarque sur Elijah fit sourire Candice. Elle ne pensait pas qu’elle ait pu l’endormir avec ses histoires ‒ même si l’aspect intellectuel d’Ariel n’était pas toujours palpitant dans les discussions, il fallait se le dire ‒ mais plutôt que son frère ne faisait aucun effort pour tenter de s’intéresser aux autres. C’était bien là le gros cœur de son problème et ce qui ne l’aiderait pas, plus tard, à s’élever autant qu’il ne le voudrait. Travailler en classe, passer son temps seul à réviser, ce n’était pas une vie et ni la meilleure clé pour réussir. Il lui manquerait toujours ce petit quelque chose qui ferait la différence lorsque le temps viendrait pour lui de devoir séduire quelqu’un pour obtenir ce qu’il voudrait. Peu importe le résultat de son labeur, il ne serait pas capable de se mettre en avant sans un minimum d’intérêt pour l’humain.

« T’inquiète, un rien peut l’endormir. On pourrait lui donner le titre de préfet qu’il ferait toujours la moue. » Répondit-elle en soupirant avant de reprendre son sourire.

Candice savait pourtant bien d’où venait ce caractère si secret, si distant et froid de son frère. Il n’avait pas toujours été comme ça et même si elle avait très peu de souvenirs de l’époque où elle jouait avec lui avec enthousiasme et spontanéité, elle se rappelait que du jour au lendemain, Elijah s’était métamorphosé. C’était depuis le soir où leur père avait cessé de faire partie de leur vie. Ils n’en avaient jamais parlé ensemble et aucun d’entre eux ne voulait intérieurement évoquer ne serait-ce qu’une miette du sujet mais cet événement lourd en conséquences laissait encore des traces indélébiles. La jeune fille avait toujours tout fait pour ne pas se laisser affecter par le vide laissé par son géniteur, pour oublier et se débarrasser de ce qu’ils avaient pu vivre ensemble. Elle avait mis énormément de temps pour se rendre compte de la réalité des choses, de ce qui s’était passé et le sujet demeurait encore houleux. De manière générale, prôner le silence là-dessus arrangeait bien les Tiedoll et le fait que sa mère ait trouvé l’amour auprès du père de Tracy avait pu changer leur quotidien en bien.

Devant l’air stupéfait de Ariel qui venait d’apprendre que des filles tournaient autour d’Elijah, Candice prit un air plus malicieux :

« Des filles aussi ennuyantes et inintéressante que Octavia Rosenberg. Il y avait un groupe de filles en cinquième année, à Serdaigle et Gryffondor, qui prévoyaient de faire un philtre d’amour pour lui mais bon, il fait attention à ce qu’il boit donc c’était fichu d’avance. Sinon, il y a deux nanas de sixième année aussi… je crois qu’elles s’appellent Jude O’Connell et Elena Landsbury ! Des vraies cas, celles-là. Il n’est pas tombé sur des perles en termes de groupies. »

De façon plus globale, elle trouvait naturellement toute fille s’approchant un peu trop d’Elijah inintéressante et indigne. Même si elle ne le montrait pas forcément, elle le protégeait d’une certaine manière et elle ne souhaitait pas qu’il ne s’éloigne d’elle encore plus qu’il ne le faisait déjà et ce, pour une autre fille. Non, s’il y avait bien un aspect qu’elle appréciait de sa personnalité asociale, c’était son hermétisme à ce genre de rapprochements.

« Un jour, peut-être qu'il se trouvera lui-même ennuyeux et il décidera de changer… »

Candice rit à cette entente.

« Ce serait le comble mais ce serait amusant. »

A cet instant, une abeille un peu trop téméraire quitta sa marguerite avant de s’approcher innocemment de la Poufsouffle. Le frottement de ses ailes contre l’air retentit dans ses oreilles et elle leva les yeux, inquiète, pour découvrir l’identité de la bestiole. Aussitôt, elle se releva brusquement et se précipita en poussant un petit cri effrayé vers Ariel qui était son seul rempart face à cet hyménoptère. Sa main se crispa sur l’épaule d’Ariel tandis qu’elle se cachait dans son dos, son visage ayant cessé d’émaner toute aise.

« Bon sang, Candy, ce n'est que des petites bestioles, elles ont plus peur que toi, tu sais et avec tes réactions, je suis sûr qu'elles sont mortes d'une crise cardiaque de toute façon » Lui dit Ariel avec sourire, amusée par la situation.

Candice se tourna vers elle, très peu encline à se marrer de ces horribles bêtes volantes. De base, elle n’aimait pas les animaux qu’elle trouvait trop salissants mais les insectes et tout ce qui était doté d’elle d’un trop grand nombre de pattes lui faisaient peur.

« Des petites bestioles qui piquent et qui peuvent me tuer en quelques secondes ! J’ai déjà failli mourir plusieurs fois à cause de ça, tu sais. » Répliqua-t-elle sans contrôler sa panique.

Elle exagérait, en vérité, elle n’avait failli en mourir qu’une fois mais l’hôpital moldue avait fait son travail très convenablement et les symptômes ne menaient pas à une mort en elle-même, juste à une série de symptômes qui, non traités rapidement, pouvaient effectivement aggraver son cas et la tuer. Mais Candice dramatisait toujours ce genre d’accidents et elle avait été si traumatisée par sa première piqure d’abeille qu’elle voyait la mort partout autour de ces hyménoptères.

Quand elle finit enfin par se détendre, elle retourna s’installer à nouveau sur sa serviette pendant qu’elle reprenait la parole au sujet de Tracy, bien différente de leur frangin.

« Tracy à l'air assez amusante, tu as raison, tu m'as tout l'air de connaître assez le préfet des Serdaigles, est-ce que tu as passé beaucoup de temps avec lui l'année dernière ? »

Candice manqua de s’étouffer de rire et elle ôta ses lunettes de soleil pour mieux dévisager Ariel, en faisant semblant d’être outrée. Le petit air amusé de son amie lui laissait tout à fait entendre ce qu’elle souhaitait sûrement lui fait comprendre. Mais malheureusement pour Ariel, Candice n’était pas attirée par le préfet des bleus. Physiquement, il n’était pas moche mais le mental ne la séduisait pas vraiment.

« Attends, t’es en train de sous-entendre qu’il me plait, là ? Dit-elle en élargissant son sourire. Bon, il est mignon, c’est vrai mais franchement, il lui manque trop ce petit truc. En fait, il est pas assez badboy, je pense. Sa côte n’est franchement pas terrible même s’il est préfet. Je préfère les garçons comme Rioghbhardan ou Oliver. Ils sont au top sur tous les points, si tu veux savoir. Mais toi, t’es peut-être intéressée par Zach, non ? »

La cinquième année lui renvoya la balle pour la charrier et peut-être en apprendre davantage sur ses goûts en matière de garçons.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 21/03/2018
Parchemins rédigés : 138
Points : 8
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] So here are the last gossip ♔ Ariel   Mar 7 Aoû - 20:04

So here are the last gossip


Ariel fut amusé par son amie. Elle connaissait grandement son manque de confiance, mais elle ne savait pas non plus si elle lui disait cela seulement pour la rassurer ou si tout simplement elle pensait réellement qu'un légume avait plus d'émotions que son frère. Après quelques journées passées chez elle, Ariel avait tout à fait compris de quoi elle parlait. Elle se demandait même si le mec en question dormait de jour et vivait la nuit, histoire de croiser le moins d'êtres humains possibles. Impossible de ne pas être affecté par ce genre de comportement. Quand tu vis avec quelqu'un qui semble continuellement déprimé, tu commences à l'être aussi, c'est naturel. Dans un sens, même si Candice n'avait aucunement peur de dire ce qu'elle pensait de son frère, c'était évident qu'elle voulait qu'il se sorte de sa torpeur. Ariel aurait aimé que sa soeur soit un peu plus calme comme lui. Luna est trop vocale à son goût et pendant l'été ses amies faisaient toujours des va-et-vient dans la maison en parlant si fort que c'était presque impossible de s'entendre penser. De plus, une des choses les plus bizarres, elle prenait des photos de leur repas avant de le manger. Elle avait dit que mettre des photos comme cela sur " les internets " était ce qui était "hot " en ce moment. C'était à ne rien comprendre.




Ariel sourie à son amie Poufsouffle, « C'est le comble alors ! Comment fais-tu pour contenir des minutes de discussion avec lui ? » Lui demanda-t-elle intriguer. « Tu vois avec Luna, ma soeur, j'aimerais tellement qu'elle arrête de parler, elle a toujours la bouche ouverte pour dire quelque chose, s'est énervant » dit-elle en roulant les yeux. S'il y avait une chose qu'elle était, s'était énervante. Au fond d'elle, elle aimait bien passer du temps avec Candice. Même si Ariel est le genre de fille à l'apparence plutôt calme, elle adorait parler des potins et entendre de nouvelles rumeurs et même en commencer elle-même. Elle se retourna alors complètement assise en indien pour mieux écouter la noire et jaune. Quand elle parlait de nouveaux potins, elle voulait assimiler le plus d'informations possibles. C'était comme si elle faisait partie d'une des personnes assez importantes pour être au courant des petits détails croustillants de la vie des gens. D'un air ébahi, elle lui répond : « Je me demande si j'ai déjà croisé ces filles de Serdaigles dans le dortoir, mais au fait, comment tu connais tout ça ? » l'interrogea-t-elle. S'il y avait une chose qui l'impressionnait chez Candice, c'était bien sa façon d'obtenir de l'information.



Elle n'avait pas plus l'air optimiste à ce que son frère change, mais pour qu'il soit un des sujets de conversation présentement, ça devait qu'elle le veuille ou non la tracasser. Alors, Ariel l'interrogea encore plus sur le sujet, histoire de l'aider lui et elle en même temps. « Il n'a pas des amis au juste ? Peut-être que se socialiser au lieu d'être toujours solitaire pourrait l'aider ? »



Elle ne put s'empêcher son commentaire au sujet des petites bestioles, mais elle ne savait aucunement qu'elle y était allergique. À quel degré ? Sa réaction était-elle violente ? Ça, Ariel ne pourrait le dire, mais elle savait que toutes choses pouvant endommager sa peau pouvait être tragique. Elle décida toutefois de lui donner le bénéfice du doute et pris au sérieux ses histoires d'allergies. S'il y avait quelque chose, c'est que les allergies aux abeilles pouvaient engendrer des réactions demandant des soins particuliers immédiats. Alors, en cas de doute, Ariel l'écouta attentivement, si jamais elle se ferait piquer elle savait dorénavant qu'elle devait immédiatement l'aider. « Je ne savais pas ! Tu es allergique alors ! Tu n'as pas un truc contre les allergies sur toi s'il t'arrive quelque chose ? » Elle avait parlé en toute inquiétude pour elle, mais après avoir répété ses mots dans sa tête peut-être que cela allait agiter la jeune fille devant elle. Une chose qu'elle ne voulait pas, c'était une crise de panique de la part de son amie.




Après que les bestioles à trop de pattes pour leur petit corps fussent sorties de leur tête, la conversation s'en poursuit au sujet de Tracy, la demi-soeur de Candice et du préfet des Serdaigles. S'il y a une chose qu'Ariel et Candice aimaient, s'était d'analyser les gens et sa réaction à son sous-entendu était merveilleux à regarder. Elle était outrée, mais en même temps elle était amusée et peut-être dans ses yeux, il y avait un désir de vengeance. Elle ria à sa réaction. Elle avait eu sa réponse toute suite le préfet de Serdaigle ne lui plaisait aucunement. « Des badboys ? Voyons pourquoi t'aimerais mieux ce genre ? Tu as envie de te faire briser le coeur ? Et c'est quoi ça veut dire ces histoires de côtes ?» S'il y a une chose qu'elle savait, c'était que se trouver un garçon assez sérieux dans une relation était assez rare. De toute façon, elle n'en savait rien. Elle n'avait pas vraiment de mec à ses pieds ces temps-ci ou ni même jamais. Elle lui renvoya la balle assez vite, celle-là, elle ne l'avait pas vu venir, elle rougit alors instantanément cherchant bien, ses mots avant de dire quelque chose. « Bah... Comme tu dis, il n'est pas laid, mais de toute façon, je ne le connais même pas et je suis presque sûr qu'il ne sait même pas que j'existe » Au final, elle aurait dû remâcher ses mots, parce que pour être honnête, elle ferait n'importe quoi pour n'importe quel être humain masculin s'intéresse à elle. Au moins, elle était bien entourée d'amies et ça, comptait pour beaucoup.


 
 
 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9834-candice-rose-tiedoll-reputation-is-everything-terminee#213953http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9853-candice-les-roses-ont-des-epineshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9854-candice-memories#214123http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9856-candice-une-lettre-d-amour#214125http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9855-candice-courriers-express#214124

Arrivé(e) le : 29/06/2018
Parchemins rédigés : 128
Points : 0
Crédit : AnnaSophia Robb — bazzart
Année : 5ème année — 16 ans (redoublement)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Narcissa A. Breckenridge, Tasha E. Lennox-Blackwood, Professeur M. Burgess, Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] So here are the last gossip ♔ Ariel   Mar 21 Aoû - 23:31

holidays, finally !
EXORDIUM.
Ariel posait de bonnes questions. Sa curiosité était naturelle et venant d’une élève de Serdaigle, ce n’était pas étonnant. Elle était perspicace et ses talents d’analyse reflétaient parfaitement son intelligence. Ce n’était pas pour rien que Candice l’avait sélectionné parmi son entourage. Elle savait que cela lui serait utile et qu’un esprit aiguisé avait aussi ses failles. Oui, elle appréciait Ariel et l’inviter chez elle prouvait cette marque d’amitié qu’elle éprouvait à son égard mais elle aimait avant tout l’idée de pouvoir en faire une mini-Candice. Elle commençait déjà bien en s’intéressant de loin et de près aux potins.

« Des minutes ? Ca se compte en secondes. Plus sérieusement, on ne parle pas énormément. Il se contente d’hocher la tête ou d’émettre un avis en une phrase sans montrer son intérêt, dit-elle en roulant des yeux. Par contre, si un mec venait à me toucher, là tu peux être sûre qu’il sortira les griffes. Je dois avouer que ça me tenterait presque de faire semblant. »

Candice lâcha un rire à cette pensée. Attirer l’attention de son frère de temps en temps pouvait être envisageable même si ce n’était pas son passe-temps préféré. Ariel lui parla alors de Luna, sa propre sœur qui était apparemment le contraire exact d’Elijah. A choisir, la Poufsouffle aurait dix fois plus préféré avoir une personne bavarde comme cette Luna avec qui échanger tout un tas de choses à longueur de journée plutôt qu’une statue qui se renfermait toujours sur elle-même. Une mauvaise pensée lui traversa l’esprit durant un instant, celui d’échanger son propre frère contre Luna pour une petite semaine afin qu’Ariel puisse se rendre compte de l’ennui qu’elle traverserait sans une personne un minimum loquace.

« Ca ne me déplairait pas de vivre avec ta sœur. On échange ? » Proposa-t-elle sur le ton de la plaisanterie même si dans une autre vie, peut-être qu’elle aurait sérieusement entrepris l’idée de le faire.

Concernant le fait de savoir comment la jeune fille était au courant de quasiment tous les potins de l’école, elle avait ses secrets. Un sourire doux se dessina une nouvelle fois sur ses lèvres bien qu’un voile de mystère teintait son expression. Elle n’était pas disposée à lui dire la pure vérité à ce sujet puisque cela reviendrait à la même chose que de lui avouer qu’elle manipulait, écoutait aux portes, usait de moyens peu loyaux afin d’obtenir tout ce qu’elle désirait. Alors, elle réfléchit bien rapidement à une façon plus subtile de lui dire les choses.

« Tu t’engages sur un chemin épineux, es-tu sûre de vouloir connaître la réponse ? Fit Candice en renforçant son brin mystérieux.

Elle en profita pour répondre à son autre question à propos de l’entourage amical d’Elijah. Avait-il des amis ? Ce n’était pas bien difficile de constater que sa meilleure amie était la solitude.

« Non, il n’a pas d’amis et il n’en a jamais eu. A l’école élémentaire, tout le monde se tenait loin de lui et de Tracy. Et si j’ai réussi à aider Tracy à se faire intégrer, c’était impossible avec Elijah. Il était trop têtu et il se suffisait à lui-même. Mais ces derniers temps, je trouve qu’il est un peu trop en compagnie de Narcissa Breckenridge. Tu sais, la traîtresse… qui est aussi la meilleure amie de Tracy ! »

Admettre qu’elle avait été la sauveuse de Tracy alias Amelia la ringarde s’était fait avec beaucoup de fierté dans sa voix. Elle aimait rappeler sans cesse qu’elle était la raison pour laquelle certaines personnes changeaient en mieux et se faisaient accepter. A ses yeux, Tracy lui devait presque tout et il était naturel qu’elle ne doive la suivre n’importe où et ne jamais contester ses paroles, ni ses suggestions. Dernièrement, elle s’était d’ailleurs assurée que sa demi-sœur ne joue plus les évadées secrètes et qu’elle cesse de vouloir se chercher une autre personnalité que celle que Candice lui avait forgée au fil des années. Il était nécessaire qu’elle ne s’y cantonne pour qu’elle puisse toujours la contrôler. Malheureusement pour elle, tout ne restait pas maîtrisable et elle faisait parfois face à des situations plus compliquées. Comme celle des abeilles par exemple.

Après s’être remise de ses émotions en expliquant à Ariel qu’elle pouvait mourir de la moindre piqure, cette dernière lui avait demandé si elle pouvait prendre quelque chose contre cette allergie. Elle hocha négativement la tête.

« Non à part des injections mensuelles mais je n’en veux pas. Je déteste ça. » Avoua-t-elle en levant les mains devant elle dans un geste de repoussement.

Elle-aussi avait pensé un jour pouvoir prendre des cachets assez régulièrement pour s’empêcher de mourir à la moindre attaque d’hyménoptères mais cela ne fonctionnait pas comme ça. Même les potions ne marchaient pas. Le seul moyen était moldu et il ne lui était absolument pas envisageable de se faire piquer chaque mois pendant des années pour se désensibiliser à la toxine. Ceci étant, voilà qu’elles étalaient sur le tapis le sujet des garçons. Un sujet que notre Candice prenait très à cœur dans les discussions. Les mater, faire des classements, les comparer… tout cela faisait partie de son quotidien d’élèves en compagnie des filles qui nourrissaient le même loisir. En l’occurrence, les badboys lui plaisaient et même si Ariel avait raison sur le fait qu’ils étaient ceux qui brisaient le plus de cœurs, la Poufsouffle était fixée sur ses goûts.

« Oh tu sais, il y a une différence entre être séduite et amoureuse. Je n’ai jamais aimé un garçon. Sortir avec quelqu’un, ce serait plus pour le fun je pense, donc un badboy me conviendrait tout à fait. Sans vouloir faire la fille facile, bien sûr. J’ai quand même des critères ! » Dit-elle avant de rectifier en levant son index devant elle.

Zach n’en faisait clairement pas partie. Il était trop sérieux, ne prenait pas vraiment d’initiatives et était plus dans le modèle du « suiveur » plutôt que du « leader ». Un suiveur pouvait être intéressant si et seulement s’il disposait des atouts incroyables physiquement et mentalement. Mais ce n’était pas le cas. La belle Tiedoll le trouvait mignon mais sans plus, loin de l’archétype de Rioghbhardan. En revanche, Ariel semblait plus mesuré en ce qui concernait le préfet et cela attira le regard plus curieux que jamais de son amie.

« La manière dont tu dis ça, on dirait que tu ne serais pas contre d’exister à ses yeux. C’est suspect ça, miss Dawkins. Si tu veux, je peux vous aider à mieux vous connaître. Ca ne me dérange pas ! »

Sa lueur pétillante accentua son sourire malicieux. Etre l’entremetteuse, c’était un rôle qui lui plaisait et puis il fallait avouer que deux intellos ensemble, c’était compatible même si ce serait également très ennuyant de les voir roucouler comme deux pauvres timides.




Dernière édition par Candice R. Tiedoll le Mar 9 Oct - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 21/03/2018
Parchemins rédigés : 138
Points : 8
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] So here are the last gossip ♔ Ariel   Sam 8 Sep - 0:45

So here are the last gossip


Ariel s'est toujours demandé que soit ce qui avait attiré son amie vers elle. La première fois qu'elles se sont parlé, Ariel était en très mauvaise posture, confrontée à des personnes qui ne vivaient que pour l'intimider. Candice est une bonne personne, ça, Ariel le savait. C'est dans sa nature de défendre ses amies, mais elle l'avait fait alors qu'elles ne se connaissaient aucunement. Puis, à ça plus grande surprise, elle avait continué à lui parler et Ariel se demandait sans arrêt qu'est ce qu'elle devait lui trouver d'aussi intéressant. Une des choses que les deux filles avaient en commun, c'était que les deux adorent analyser certaines situations et que les deux étaient très observatrices et ça n'avait pas pris des heures à la Serdaigle pour comprendre le comportement du frère à Candice. Elle savait de quoi elle parlait, toujours amorphe. C'est un peu triste sachant que Candice aurait aimé avoir un frère qui partage ses intérêts ou encore qui s'intéresse au moins un peu à elle. « Ça ne te dérange pas ? Je veux dire, c'est ton frère... Tu n'aimerais pas parler avec lui quelquefois ou te confier... À un niveau un peu plus personnel ? » Elle ne voulait aucunement se mêler de ce qui ne la regarde pas, mais elle était toujours curieuse. Elle tente toujours de se rassurer, que sa relation avec sa propre soeur n'était pas aussi pire qu'elle le pensait.



Candice ria à la simple pensée d'attirer l'attention de son frangin. Sans aucun doute, il est très protecteur envers sa soeur. Si les relations humaines sont très difficiles pour lui, c'est tout autant dur de faire confiance à quelqu'un surtout une relation amoureuse. « Est-ce que tu sais pourquoi il agit comme cela ? Il semble bien trop protecteur envers toi ! » Lui demanda-t-elle. Sans aucun doute que la personnalité vivante de Candice contraste trop avec lui, elle vit la vie à fond et lui, il s'inquiète, car elle ne s'inquiète pas des choses comme lui. Ariel ria lentement. C'était bien la première fois que quelqu'un veut échanger sa soeur contre un autre membre de leur famille. Ce n'était pas surprenant, la Poufsouffle manquait cruellement de conversation avec son frère et dans un sens, les deux se ressemblent. Sans aucun doute, que les deux jeunes filles s'auraient entendu sans problème. Avec le temps, toutefois, Luna lui aurait poignardé dans le dos. Analysant toutes ses faiblesses pour l'utiliser contre elle. Mais alors si pour une journée seulement elle pourrait l'échanger, sans aucun problème elle le ferait. Toutefois, depuis les études à Poudlard ça lui est souvent arrivée de s'ennuyer d'elle. Elle n'avait plus besoin d'attirer toute l'attention puisque la plupart du temps Ariel n'était pas à la maison. Donc, ses mesquineries n'étaient plus aussi présentes qu'avant. « Sans problème qu'on échange ! Tu ne sais même pas à quel point elle peut être mesquine, toujours à te poignarder dans le dos. » Échanger une tempête pour le calme parfait semblait être un échange assez avantageux.



S'il y avait un des secrets que Candice voulait garder un secret ça semblait bien être la façon dont elle obtenait toute l'information qu'elle savait. Ariel avait remarqué qu'elle avait réfléchi un peu avant de donner sa réponse pour ainsi pour ne pas trop en dévoiler et en effet, elle n'a rien révélé, mais elle a surtout piqué sa curiosité qui n'était jamais rassasiée. Ce n'était pas surprenant qu'elle ait toujours des livres dans les mains. Toujours en quête de connaissance. « Tu me connais Candice, si tu piques ma curiosité, je vais vouloir en savoir plus que ce que tu voudrais ! » La Serdaigle ne poussa pas plus d'interrogations par contre. S'il y avait quelque chose qu'elle comprenait, c'était la solitude. Elle n'avait jamais été un enfant entouré de gens, alors étrangement, elle le comprenait. Toutefois, il semble être coincé dans une roue sans fin et c'est certain qu'un jour ça lui causera plus de tort que d'autre chose. « Ton frère semble avoir un problème bien plus grand que son asociabilité. Nous sommes des humains, la solitude ce n'est pas fait pour nous ...» Ariel enchaîna en demandant plus d'explications sur l'amie de sa demi-soeur Tracy, Narcissa. Elle avait vu les deux dans le dortoir de Serdaigle et les deux semblaient bien gentilles. « La Traitresse ? Je crois que j'ai manqué beaucoup d'histoires pourquoi tu l'appelles comme ça ? Tracy m'a l'air d'une fille intelligente qui est capable d'avoir des bonnes fréquentations non ? »



Ça paraissait que ses allergies étaient un sujet assez délicat pour elle, si elle aimait être au centre de l'attention et montrer ses forces alors ses faiblesses, ça, elle ne voulait absolument pas les montrer au monde entier. Candice expliqua alors à Ariel les méthodes qu'elle a essayées pour ainsi lui expliquer qu'elle ne prenait aucun médicament pour s'immuniser à leurs toxines. Elle fronça les sourcils. C'était extrêmement dangereux puisque pour une réaction allergique de cette ampleur, tous les outils médicinaux devraient être à porter de main avant que les secours apportent les premiers soins sur place. S'il y avait quelque chose qu'elle ne voulait pas, c'était de ne plus avoir de Candice à ses côtés parce qu'étrangement, elle avait besoin de quelqu'un avec une telle joie de vivre. « Tu te rends compte si jamais il t'arrive quelque chose, si tu fais une grosse réaction ! Je sais que tu n'as pas l'air d'aimer en parler, mais je crois qu'il y a beaucoup de gens qui tiennent à toi et moi y compris ! Je ne voudrais pas qu'il t'arrive quelque chose.» Elle connaissait bien son obsession d'avoir une apparence parfaite, mais quelques piqûres à un endroit que l'on couvre avec des vêtements n'étaient pas si mal que ça, non ? Toute porte à croire que ce n'était pas le cas pour la blondinette.




Les garçons ; un sujet que la Poufsouffle semblait bien prendre le coeur et elle avait l'air ravi qu'Ariel s'y intéresse. Bref, comme toute jeune fille de son âge et si quelqu'un pouvait lui donner des conseils, c'était bien elle. Elle avait souvent des garçons à ses pieds. Il faut dire que la Poufsouffle avait un visage angélique avec de beaux cheveux blonds, un peu comme Ariel, sauf que la seule différence, c'était que Candice avait une confiance en elle, ce qui la rend beaucoup plus approchable et c'est bien plus facile de l'apprécier alors qu'Ariel est toujours tournée vers ses bouquins. Ariel sourit. « Je comprends ! De toute façon, on a toute notre vie pour tomber amoureux, il n'y a rien qui presse ! C'est quoi tes critères alors ? Est-ce qu'il y a un gars de Poudlard qui te charme en ce moment ? Ou même un moldu peut-être ? » Demanda-t-elle curieusement. C'était son choix, Ariel savait qu'elle ne voulait pas s'amuser avec un garçon. Elle ne cherche pas le grand amour avec un grand A maintenant, mais si cela arrive, ça sera par amour.



Ariel était estomaquée par les hypothèses de son amie ! Son visage avait pris une teinte plus rouge, mais elle ria tout de même. Si elle voulait être quelqu'un à ses yeux ? Non, pas vraiment, elle ne le connaissait pas vraiment et comme elle avait dit, il ne connaissait sûrement pas son existence. Mais ça pourrait être intéressant pour d'autres choses. Ariel n'était pas très immunisée par le charme d'un certain Serdaigle du clan Sørensen. Elle n'avait jamais vraiment su comment attirer son attention, mais peut-être que s'approcher de quelqu'un d'autre l'attirerait vers elle. Elle passait beaucoup de temps avec Charlie, mais ce n'était que pour étudier. Elle ne savait presque rien de personnel à propos de lui. Malheureusement, aussi bien que tout ça la gênait, elle voulait demander l'avis de son amie Candice. « Bien, est-ce que tu crois que s'approcher d'un mec attirerait l'attention d'un autre...» Demanda-t-elle malgré elle. Elle n'avait pas vraiment répondu à sa question, mais elle avait besoin de son avis. Ariel ne sait pas comment marche le jeu de séduction et Candice avait l'air d'en savoir plus. La Serdaigle savait que la Poufsouffle allait se faire un plaisir fou à répondre à cette question et par le fait même, demander des détails plus croustillants.



 
 
 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9834-candice-rose-tiedoll-reputation-is-everything-terminee#213953http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9853-candice-les-roses-ont-des-epineshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9854-candice-memories#214123http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9856-candice-une-lettre-d-amour#214125http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9855-candice-courriers-express#214124

Arrivé(e) le : 29/06/2018
Parchemins rédigés : 128
Points : 0
Crédit : AnnaSophia Robb — bazzart
Année : 5ème année — 16 ans (redoublement)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Narcissa A. Breckenridge, Tasha E. Lennox-Blackwood, Professeur M. Burgess, Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] So here are the last gossip ♔ Ariel   Jeu 11 Oct - 12:54

holidays, finally !
EXORDIUM.
Ariel posa une nouvelle fois de bonnes questions comme celle de savoir si Candice ne souhaitait pas, au fond d’elle-même, pouvoir se confier à son frère. Elle prit ces interrogations avec prudence, hésitant à révéler le fond de sa pensée à la Serdaigle. Peut-être bien que oui, elle aurait voulu pouvoir lui parler de ce qui n’avait pas toujours rendu sa vie rose mais elle s’était habituée à dissimuler ses sombres heures aux autres, préférant n’en faire ressortir que son côté joyeux et toujours d’aplomb.

« Je ne sais pas… Tracy remplit plutôt bien ce rôle, je pense. Mais, de toute façon, il y a les amies pour ça, non ? » Conclut-elle en conservant son aisance.

Elle n’évoqua pas la fois où elle avait pleuré dans les bras de Elijah lorsque les mangemorts les avaient torturés, elle, lui et d’autres proches de Tracy parce que cette dernière avait été soumise à un Veritaserum qui l’avait contrainte à les dénoncer de l’avoir aidée à faire croire qu’elle était de sang-pur. Candice avait très mal vécue cette séance de Doloris qui s’enchainaient à n’en plus finir et c’était la première fois qu’elle avait autant souffert, autant eu la sensation de n’être qu’une pitoyable chose, un jouet misérable pour ces horribles sorciers… Elle s’était effondrée mais en veillant à cacher son abominable état du regard des autres, s’enfermant simplement dans la peine et la peur avec son frère qui avait indubitablement été le plus fort des deux dans cette épreuve. Il n’était donc pas question de parler de cela à Ariel, c’était trop douloureux et trop honteux pour la Poufsouffle. Celle-ci chassa ces souvenirs de sa tête tout en se félicitant de pouvoir conserver son fin sourire malgré cela.


« Est-ce que tu sais pourquoi il agit comme cela ? Il semble bien trop protecteur envers toi !
‒ Je pense que c’est parce qu’il est l’aîné et qu’il a dû développer une maturité euh.. comment dire.. mmh, précoce, oui ! Une maturité précoce quand notre père est parti de la maison, quand on était petits. »

Candice n’ajouta pas de détails pour le moment, ne sachant pas vraiment s’il serait bon de lui livrer quoi que ce soit au sujet de cette autre faiblesse qui constituait sa vie : l’absence de son géniteur du reste de son enfance. Elle avait quelques souvenirs de sa compagnie mais après ses cinq ans, elle avait dû vivre sans lui. Cet homme s’en était pris à sa mère bien trop souvent de façon violente et si elle ne remémorait pas entièrement de la soirée où elle avait vu sa mère couverte d’ecchymoses, Elijah, lui, s’en souvenait bien trop souvent. C’était ce qui l’avait renfermé à ce point, l’avait rendu presque aigri, évasif, solitaire…

Bref, quoi qu’il en soit, elle n’était pas contre de pouvoir laisser à Ariel le soin de découvrir le caractère soporifique que son frère pouvait donner quand on passait ne serait-ce qu’une journée avec lui.
« Sans problème qu'on échange ! Tu ne sais même pas à quel point elle peut être mesquine, toujours à te poignarder dans le dos.
‒ Oh, vraiment ? Fit Candice, légèrement étonnée mais sans être effrayée pour autant. Bah, ça devrait aller. J’ai déjà eu l’habitude de certaines pestes sournoises à l’école moldue ! »

Ou plutôt, elle avait toujours été la plus grande peste sournoise de son école qui faisait attention à ne jamais être détrônée par n’importe quelle autre fille trop ambitieuse ou trop rebelle. Les filles rebelles, justement, c’était les pires. L’une d’entre elle avait été son ennemie principale durant un temps, lorsqu’elles étaient âgées de sept ans. Mais Candice avait remporté la bataille dans la cour de récréation en parvenant à liguer toute la classe contre cette idiote qui avait finalement perdu son audace plus rapidement que prévu. La conclusion était donc assez claire : on s’attirait des ennuis si on avait Candice sur notre dos et elle était toujours prête à tout pour retrouver le contrôle qu’elle pouvait exercer sur les gens ou tout simplement sa domination.

Ariel lui demanda son secret pour obtenir les informations que la Poufsouffle désirait obtenir mais lui révéler ses méthodes pas toujours honnêtes n’était pas une bonne idée. Elle se contenta donc de juste lui révéler le strict minimum en espérant que cela lui convienne. Toutefois, pour lui laisser penser que ce strict minimum était justement sa seule et vraie méthode miracle, Candice la laissa mariner quelques secondes avant de lui dire à voix basse, l’air toujours un peu mystérieux :

« C’est pas très difficile. Il suffit de s’entourer de personnes qui connaissent également plein de gens et de créer une bonne base de confiance. A force, tu entendras chaque jour les potins avant même qu’ils ne s’échappent de la pièce d’où ils viennent et en entretenant cette confiance et ces amitiés, tu en sauras encore plus. »

Il n’y avait pas que cela mais elle estimait que c’était suffisant pour Ariel. Il n’était pas nécessaire de lui parler de chantage, d’espionnage, de manipulation, de coups sournois et d’autres choses que la blondine maniait parfaitement depuis sa tendre enfance.

Enchaînant sur le sujet de Narcissa, son amie lui demanda la raison pour laquelle Candice la surnommait « la Traitresse »[/color]. Perplexe, elle pencha doucement la tête sur le côté tout en fronçant des sourcils.

« Elle et Tracy ont rejoint le camp de Blackman, il y a bientôt deux ans. Tout le monde crachait sur leur dos, tu ne t’en souviens pas ? Enfin, elles avaient leurs raisons mais l’an dernier, les gens leur ont tourné le dos et très peu leur ont pardonné. Pour ce qui est des fréquentations de Tracy, je t’avoue que j’aurais préféré qu’elle ne soit pas très proche de Narcissa car elle se trimballe une réputation de fille hautaine et pas du tout fiable justement à cause de Narcissa. Enfin, je n’ai rien contre cette fille, évidemment ! Je lui parle de temps en temps mais c’est vrai que Tracy aurait pu faire attention. »

Admettre qu’en vérité elle aurait souhaité que Tracy n’ait tout simplement pas de meilleure amie n’était pas une bonne idée. Elle se garda donc d’exprimer cette idée devant sa camarade, tout en lui faisant croire qu’elle n’éprouvait pas non plus beaucoup de rancune envers Narcissa. Au fond d’elle, c’était surtout une sorte de jalousie mais elle était consciente du fait que rien n’écarterait Tracy de Narcissa pour le moment.

Concernant l'allergie de la demoiselle, elle fut touchée par l'inquiétude d'Ariel. Qu'elle dise que beaucoup de gens tenaient à elle dont elle était quelque chose de beau à entendre. Elle avait toujours tout fait pour qu'on l'aime et qu'on l'admire, c'était presque aussi vital que de respirer, alors elle lui en était presque reconnaissante de ce compliment.

« T'es adorable ! Dit-elle en lui adressant un sourire ravi. Ne t'en fais pas, au pire, je demanderai à Mr Lennox si de nouveaux remèdes existent. Ca me fera une excuse pour venir le voir ! »

Elle lâcha un petit rire avant d'aborder le sujet des garçons avec son amie. C'était un peu comme une routine que d'en parler avec les copines au château alors ce fut tout naturellement que Candice s'intéressa au cas de son amie, souhaitant tout savoir des petites histoires de cœur. C'était toujours croustillant et en l'occurrence, Ariel allait pouvoir la divertir dès aujourd'hui. Elle lui demanda d'abord quels étaient ses critères, si un garçon lui plaisait et s'il s'agissait d'un moldu. Un moldu ? Quelle drôle d'idée, trouvait la Poufsouffle. Elle pouvait bien s'amuser à draguer des beaux garçons moldus pendant l'été mais jamais elle n'irait vraiment s'en intéresser jusqu'au bout en sachant qu'elle ne les verrait pas durant toute l'année scolaire. Le meilleur gage, c'était d'en choisir un directement dans l'école pour pouvoir le voir le plus souvent possible. Levant les yeux au ciel, la jeune fille réfléchit à ses critères. Ils n'étaient pas bien nombreux mais il n'était pas facile de tous les posséder pour autant. L'index sur les lèvres, elle répondit au bout de plusieurs secondes :

« Mmh.. Il faut qu'il soit beau gosse et charmant, déjà. Ensuite, qu'il ne soit pas trop prise de tête, pas trop intello et pas trop coincé ! Ce serait d'ailleurs génial s'il avait un bon sens de l'humour. Enfin voilà, il y a quelques mecs qui m'intéressent, c'est vrai. Après, ça ne veut pas dire qu'ils ont toutes ces qualités mais ils sont au moins super beaux. Il y a Rioghbhardan O'Callaghan, Brooklyn Caldwell, Killian Knight et Oliver Adams ! Bon, j'ai pas encore fait de classement entre ces quatre-là mais je t'avoue que Brooklyn, il est sûrement en top de liste ! »

Elle rit doucement tout en songeant sérieusement à établir ce classement avec Tessa ou Wendy — qui placerait certainement Rioghbhardan en top de liste. Après tout, l'idée de trier ces gars n'était pas mauvaise, elle permettrait de pouvoir réfléchir à qui inviter en priorité lors des soirées organisées par l'école et de laisser les moyens ou les plus moches aux autres filles. Parmi les moyens, elle y mettait sans peine Allen Rivers et Zach Thompson qui manquaient trop de classe pour égaliser avec la concurrence. Enfin bon, ils pouvaient toujours plaire à des filles plus réservées comme Ariel ou Megan Euston. Candice ne cacha d'ailleurs pas son envie de jouer les entremetteuses entre son amie et le préfet de Serdaigle si elle le souhaitait. Visiblement, sa proposition ne laissa pas Ariel de marbre puisqu'elle entra dans une profonde réflexion.

« Bien, est-ce que tu crois que s'approcher d'un mec attirerait l'attention d'un autre...»

Elle n'avait pas vraiment répondu à la question de Candice mais cette simple phrase venait de piquer profondément sa curiosité. Elle se redressa et observa Ariel droit dans les yeux, l'absence de soleil obscurcissant légèrement son visage et un sourire de plus en plus malicieux se dessinant sur ses lèvres.
« Ouuuh, t'es sérieuse ? Je pensais pas que tu aurais ce genre d'idée. C'est super fourbe mais j'aime ça !
Elle ramena ses genoux vers elle et les entoura de ses bras avant de reprendre :
« Ca peut marcher si et seulement si tu connais plutôt bien le mec dont tu souhaites attirer l'attention. Vous vous êtes déjà parlés ? Est-ce que vous êtes un minimum proches l'un de l'autre ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 21/03/2018
Parchemins rédigés : 138
Points : 8
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] So here are the last gossip ♔ Ariel   Dim 11 Nov - 7:00

So here are the last gossip


Pour une rare fois, Ariel se félicita d'avoir pensé à amener sa crème solaire dans ses bagages. La chaleur, présentement, était accablante et tout le monde autour d'elle semblait très à l'aise avec cette température. C'est comme s'ils étaient tous nés dans les flammes d'un volcan en éruption, selon son opinion. Ariel pouvait sentir les pointes de ses cheveux collés à sa peau qui lui rappelait enfin une des raisons pourquoi elle ne sortait pas souvent dehors. Son livre sur les potions médicales qu'elle tenait auparavant dans les mains était maintenant déposé à côté d'elle en attendant que la jeune Serdaigle se badigeonne pour une deuxième fois aujourd'hui d'une autre couche de crème solaire tout en écoutant attentivement son amie qui continuait la conversation. Comme Candice lui expliquait, il semblait plutôt que Tracy remplît plus le rôle de confidente. Elle eut un rire plutôt nerveux lorsqu'elle mentionna que les amis servaient aussi à se confier. Les seuls amis sur qui elle pouvait avoir confiance se comptaient sur les doigts d'une seule main et en plus, sa sœur était incluse dans ce décompte. « Oui bien sûr, les amis ! » Dit-elle d'un ton un peu sarcastique. Ariel le savait bien que la Poufsouffle avait plus d'amis qu'elle ne pouvait l'espérer et qu'elle avait un vaste choix de personnes pour se confier. Sa vie avait l'air si intéressant, n'importe qui arrêterait ses occupations que pour l'écouter.



Son frère semblait être un sujet de conversation sensible pour Candice, même si elle ne l’avouerait jamais ouvertement à Ariel. Elle avait une manière différente de s’exprimer lorsqu’il y avait quelque chose qu’elle ne voulait pas révéler ou qu’elle n’était pas très à l’aise. Elle cherchait ses mots présentement et c’était très rare qu’elle le fasse ce qui ne manqua pas à l’attention d’Ariel. Évoquer la perte d’un parent pour une certaine raison était un sujet sensible et si Candice n’était pas prête à en parler, Ariel ne poussa pas sa chance pour en savoir plus. En temps et lieu et plus, que leur amitié se développera peut-être qu’un jour, elle sera plus à l’aise d’en parler. Elle lui fit seulement un mince sourire sincère sachant que son amie n’avait pas l’intention de s’étendre sur le sujet.



Ariel prit cette occasion pour poursuivre sur un sujet moins personnel que le précédent. Sois, l'échange de sa sœur qui n'arrivera jamais, malheureusement. Candice semblait quand même surprise qu'une petite peste partage le même sang qu'Ariel et elle savait qu'une jeune fille mal commode comme Luna ne lui ferait pas peur. Ariel trouvait que son amie avait une tête forte même si elle n'oserait jamais lui dire en face. « De toute façon, je doute qu'elle agisse de cette façon avec toi. Vous vous ressemblez beaucoup dans le sens qu'elle aime beaucoup la mode comme toi.» Dit-elle en désignant le magasine qu'elle tenait dans les mains. « T'aurais dû la voir faire ma valise, elle trouve que je n'ai aucun style. Elle a même analysé la forme de mon corps pour savoir qu'elle genre de vêtement qui me va. Je ne savais pas que la mode pouvait être aussi compliquée. » Dit-elle. Pour une rare fois, Ariel remercia sa mère pour lui avoir donné l'école à la maison. Elle n'aurait pas aimé avoir affaire avec ce genre de peste. « Je n'imagine même pas la gamine de six ou sept ans qui cherche déjà le trouble à cet âge-là. Imagine qu'est-ce que ça peut donner en vieillissant. »


La Poufsouffle prenait un malin plaisir à faire durer le suspense. Toutefois, sa réponse décevait un peu Ariel. Il n’y avait rien de croustillant ni de secret tout ce qu’elle lui disait était une réponse purement logique. Étrangement, elle avait pris goût aux potins et elle aimerait tellement prendre part à la vie sociale de Poudlard. La confiance, ça, ça pouvait se faire. Elle n’était pas vue comme une personne mesquine ou manipulatrice. Gagner la confiance de quelqu’un, c’était très faisable pour sa part. « En fait il faut juste que je sois sociable ? » Dit-elle un peu déçue. « Je ne sais pas comment tu fais pour l’être autant, j’ai souvent entendu des rumeurs sur toi ou Wendy, mais ces gens-là sont seulement jaloux. Tout le monde aimerait être aimé comme vous l’êtes. » N’importe qui serait jaloux de ce genre de fille même Ariel. Mais en connaissant Candice un peu plus personnellement, elle avait remarqué qu’elle était une fille avec le cœur sur la main. Toujours là pour les autres.


Ariel remarqua à qu'elle point la blonde était indécise au sujet de Narcissa. Ariel s'approcha un peu plus de Candice pour mieux écouter son monologue. C'était une sale histoire tout ça, Ariel doutait que les deux filles rejoignent Blackman sans raison. Elle avait vraiment raté beaucoup de choses cette année-là, mais ce n'était pas surprenant. Avant que Candice la prenne sur son aile, son mode de vie ressemblait plus à un ermite que d'autre chose en plus que l'année dernière les couloirs n'étaient pas sécuritaires. « Leurs raisons ? Tracy ne t'en a pas fait part de ces raisons ? Sans doute qu'ils l'ont fait pour espionner Blackman. Je doute que Tracy ait des mauvaises intentions.» Dit-elle. Ariel fut touchée par l'attention qu'elle portait à sa demi-sœur. Même si elle n'avait rien contre Narcissa, Ariel connaissait sa réputation et c'était normal qu'elle soit un peu inquiète. « Ne tant fais pas, je connais la réputation de cette file, c'est normal que tu t'inquiètes pour Tracy, c'est quand même ta demi-sœur. » Lui dit-elle. Elle avait presque l'air mal à l'aise de dire quelque chose de mal de quelqu'un. Comme quoi ce n'était pas dans ses habitudes.


Ariel rougit au commentaire de Candice. Elle était tellement contente de savoir qu'Ariel tenait à elle, que s'était comme si elle venait de recevoir un cadeau de Noël. Peut-être qu'elle n'avait pas l'habitude des gens qui se mettent moins à l'avant-plan. Même si l'attachement était réel, Ariel était concernée par le manque de suivi sur son cas. En tant que personne qui voulait œuvrer dans le domaine de la santé, les allergies sont considérées aussi bien que les maladies. Candice sut quand même ajouter une touche d'humour en parlant de l'infirmier super séduisant de Poudlard. Ariel rit aussi à son tour et elle était du même avis de son amie. Les détours à l'infirmerie étaient toujours plaisants et en plus, il connaissait bien sa matière.


La discussion passa sur un des sujets préférés de toutes adolescentes, les garçons. Ariel était toutefois curieuse de savoir quel était les critères de sélection de son amie dans la matière. Ariel put voir bien rapidement qu'il s'agisse d'un sujet sérieux pour Candice puisqu'elle prit une longue pause avant de répondre levant les yeux au ciel, elle pensait sérieusement à la meilleure des réponses. Enfin, la liste de critères se défilaient et plus qu'elle en nommait, plus qu'Ariel se demandait vraiment s'il y avait un garçon qui correspondait à cette longue liste. De plus, en plus qu'elle parlait, Ariel hochait la tête les yeux tout ronds, se demandant si elle allait finir un jour. « Il y a vraiment quelqu'un qui correspond à tout ça ?» demanda-t-elle étonner. Par la suite, Candice finit enfin par lui donner des noms, plusieurs noms. Elle l'écouta avec attention, mais elle fut bien proche de rire quand elle prononça le nom de Brooklyn. « Brooklyn ? Je peux bien voir qu'il est facile à regarder, mais une limace a plus de charisme que lui. Quelqu'un lui donnerait un coup-de-poing dans le visage, j'ai l'impression qu'il ne s'en rendrait pas compte. Il manque vraiment de vigueur, tu ne trouves pas ?» Dit-elle étonnée par le choix de son amie. Ce n'était pas un reproche, mais elle était bien curieuse de savoir ce qu'elle le trouvait. Encore une fois, elle avait sûrement des potins sur lui.


Ariel avait à peine à croire qu'elle venait vraiment de dire ça. Être manipulatrice n'était pas du tout son genre, mais elle était désespérée et manquait cruellement de méthode pour attirer l'attention d'un certain Serdaigle plus âgé qu'elle. Ce n'était pas qu'elle l'aimait, mais il y avait quelque chose d'énigmatique à propos de lui. Elle ne voyait pas le but de se donner en spectacle devant lui pour attirer son attention. Elle devait le faire d'une autre manière. À peine ses mots sortis de sa bouge, elle regrettait tout suite de ne pas avoir pensé avant de parler. Candice était tellement perplexe, perturbé ou excité par cette question, ses pupilles visaient les siennes comme si elle avait lancé le scoop de l'année. Ariel rougit au commentaire de Candice, mais étrangement elle fut soulagée que d'une certaine manière elle approuvait cette idée. Ariel regarda le sol avant de parler, sa réponse allait sans doute la décevoir. « En fait, on n'est pas vraiment proche, mais il connaît mon nom et il sait qui je suis... Ça compte ? » Demanda-t-elle honteuse. Avant même de lui laisser le temps de parler, Ariel poursuivi « Candice, je crois que j'ai besoin d'aide pour ça... C'est grave à quel point que je ne sais même pas comment l'aborder. Je veux juste apprendre à le connaître un peu plus.» Avoua-t-elle. Ariel espérait vraiment qu'elle puisse l'aider. Peut-être qu'elle se sentirait moins pathétique une fois que Candice aurait analysé la situation.


 
Spoiler:
 
 
 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] So here are the last gossip ♔ Ariel   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Année 2023-2024] So here are the last gossip ♔ Ariel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Autour du Monde :: 
Le Royaume-Uni
-
Sauter vers: