AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9150-wenlock-mattheus-o-presentation-100#202347http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9165-wenlock-mattheus-o-social-distorsion#202388http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9164-wenlock-mattheus-o-hello-sleepwalker#202381http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9163-wenlock-mattheus-o-hey-kids#202379http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9277-wenlock-mattheus-o-mail-express#204590

Arrivé(e) le : 02/02/2018
Parchemins rédigés : 404
Points : 13
Année : garde-chasse (36 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?:

MessageSujet: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   Mar 3 Juil - 18:52



Prof & Personnel

« Quelques belles lignes qui transpirent les beaux mots et la poésie, une belle petite mise en bouche pour le plaisir des mirettes. Pour la belle et l'aveugle. »
Bienvenue dans cette expédition ! Vous allez vous retrouver ici, sur l’île faisant office de réserve à 3 dragons, des Verts Gallois ! L’île se trouve au sud-est de l’Archipel Nansei. Avec l’aide de tous les sorciers sur le terrain, l’île des dragons est protégée autour d’elle par un voile magique qui permet de rendre cette île invisible, de plus les dragons ont assez d’espace pour voler mais ne peuvent forcer le passage - le voile faisant aussi office de barrière magique. L’organisation sur place regroupe des sorciers ayant comme emploi : Magizoologiste, Garde-Chasse et d’autres métiers dans le domaine des soins et de la protection. Les dragons se trouvent derrière les pics gigantesques de l’île. La réserve instaurée a été construite pour tenter de ressembler au mieux à celles déjà créée pour leur espèce.

Matheus vous aura déjà briefé sur cette espèce qui préfère se nourrir de moutons. En temps normal, les Verts Gallois sont plutôt calmes et tentent au mieux d’éviter les humains - par chance, les personnes présentent sur place ainsi que Mattheus ont réussi à établir une relation de confiance avec ces derniers pour pouvoir s’occuper d’eux. Le Vert Gallois ne doit pas être brusqué, vous devez garder une distance de sécurité avec ce dernier, et l’approcher uniquement s’il y a avec vous un sorcier de l’expédition que le dragon connait. (Les dragons connaissent l’équipe de Magizoologistes et de Gardes-Chasses) Nous arrivons dans un bateau au large de la plage de l’île, c’est ici que vous serez accueilli par celui qui a monté l’expédition de A à Z avec Mattheus.

Il s’appelle Ryotaro Kurosawa, Magizoologiste de renom. Il vous fera l’honneur de parler en anglais étant donné que vous êtes les hôtes. Le rp commence à partir du moment où Ryotaro a fini de se présenter et nous pouvons désormais le suivre à travers l’île pour rejoindre la réserve où nous devrons remettre nos baguettes. Nous pouvons dés lors entendre leurs cris d’où nous sommes, ils nous surplombent à grands battements d’aile ! De cette île nous voyons celle où nous logeons. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me mp ! Voici donc le premier rp commun ! Détail concernant les dragons : ils sont donc trois, deux adultes et un bien plus jeune et petit qui arrive à une taille humaine adulte en hauteur pour un poids d’une demie-tonne !

Pour information, cette famille de dragons a été enlevée à des braconniers par l’équipe de garde-chasses présente sur l’île !

Pour ceux d’entre vous qui ont des capacités dans les soins, des connaissances sur cette espèce - vos conseils sont le bienvenue pour mener à bien le bien-être des dragons.

Bien sûr il s’agit d’un rp commun, vous pouvez très bien rp pv à côté maintenant que vous avez connaissance des grandes informations sauf si vous souhaitez en savoir plus et donc, me mp dans ce cas là !

(c) DΛNDELION



COUNTRY ROAD
Il ne faut pas juger avec nos yeux instruits d'aujourd'hui mais avec nos yeux aveugles d'hier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9623-nathanael-e-armstrong-professeur-de-scmhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9638-professeur-nathanael-e-armstrong-demande-de-liens#210643http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9637-nathanael-e-armstrong-demande-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9636-boite-aux-lettres-du-professeur-n-armstronghttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9635-hibou-express-du-professeur-n-armstrong

Arrivé(e) le : 08/05/2018
Parchemins rédigés : 85
Points : 7
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   Mar 3 Juil - 20:02

   
Far from home




Si le jeune homme s'était initialement inquiété quant à la difficulté de s'intégrer au corps enseignant de Poudlard, surtout du fait de son arrivée tardive, tous ses doutes s'envolèrent comme autant de feuilles au vent lorsqu'il reçut la lettre du garde-chasse de l'école. Si une proposition d'expédition de groupe n'était pas mauvaise en soi, afin de renforcer la cohésion entre les membres du personnel mais aussi pour se changer les idées durant des vacances bien méritées, ce fut la destination qui surprit le londonien plus que la proposition en elle-même. Si au départ le jeune homme crut que ses yeux lui avaient joué un sale tour, ce fut au moment de la seconde lecture qu'il réalisa que ce n'était en rien une lecture, qu'il comprit que cette proposition était tout sauf une blague de mauvais goût.
Le sportif avait passé toute sa vie d'adulte à étudier tous les mystères qui entouraient les créatures magiques de ce monde, peu importe où elles pouvaient vivre, en ayant un intérêt tout particulier pour les créatures ayant la capacité de voler. Pourquoi ? Parce que sentir le vent sur son visage était la sensation la plus grisante qu'il connaissait et, au-delà de cela, c’était pour lui l'essence même de la liberté. Qui n'avait pas rêvé, enfant, d'un jour pouvoir voler sans l'aide d'un balais ou aucun autre artifice ? Nathanael n'avait pas honte d’admettre qu'il l'avait ardemment souhaité et, en un sens, côtoyer ces créatures ailées était la meilleure façon qu'il avait de se rapprocher de ce rêve d'enfant. Et puis franchement un hippogriffe n'était-il pas majestueux ? Qui ne pouvait pas sentir la peur enserrer son cœur en voyant un Magyar à pointes fondre sur sa proie ? Ces créatures étaient aussi belles que terribles, surtout les dragons si bien que l'Armstrong avait passé plusieurs de ses années d'adulte à les étudier.

Et aujourd'hui, alors que les cours se terminaient enfin et que Nathan avait enfin un peu de temps pour lui, on lui proposer de faire une bonne action en faisant part de son expertise dans l'étude et la réhabilitation de quelques dragons au triste passé. En apprenant leur déboire avec des braconniers l'athlète sut que la tâche ne serait pas aisée car la crainte et la méfiance seraient très présentes dans le cœur de ses nobles bêtes, mais la tâche revenait à lui et ses confrères de gagner la confiance de ces Verts gallois. Vous n'imaginez sans doute pas à quel point les étoiles brillèrent dans les yeux du tout nouveau professeur à la lecture de cette proposition : il allait beaucoup apprécier ce garde-chasse !

Le trajet par bateau ne fut pas de tout repos mais, durant la traversée, Nathan ne communiqua pas beaucoup avec ses collègues. Préférant se plonger dans ses propres notes concernant ses précédentes études draconiques, afin de se replonger dans l'études de cas similaires, il ne vit clairement pas le temps passer et leva le nez de son carnet au moment de l'arrivée sur l'île. Muni d'un simple sac capable de contenir tout le matériel nécessaire à cette expédition, le sorcier débarqua sans attendre et écouta le petit speech de présentation tout en laissant son regard brûler d'un intérêt grandissant pour ce lieu.
Certes il était habitué à la topographie des îles japonais, il n’en était pas à son premier rodéo, mais ici l'intérêt résidait dans les créatures jalousement gardées au creux de cette île. Après avoir remis sa baguette non sans une pointe de retenue, préférant toujours garder un moyen de se défendre en cas de mouvement imprévu d'une créature, Nathanael salua le magizoologiste en se penchant en avant comme le voulait la tradition nippone.

- Hajimemashite, Kurosawa-dono. J'espère pouvoir apporter mon aide dans votre noble entreprise.

Nathan n'était pas là pour cirer les pompes du personnel en place, il savait qu'il n'était peut-être pas le plus grand expert de cette île mais en savait suffisamment pour apporter son aide. De cela, au moins, il en était absolument certain. Certes il était aussi là pour se reposer mais, intérieurement, il voyait cette opportunité comme une occasion de faire ses preuves et de se faire accepter du reste des professeurs de Poudlard. Après tout il n'était là que depuis à peine plus de deux mois, pour beaucoup il serait encore un triste inconnu.
Laissant son regard courir sur la végétation ambiante et le décor qui l'entourait, n'arrivant pas à se débarrasser du sourire d'un homme satisfait d'être un terrain familier, presque à la limite du sourire d'un enfant au matin de Noël, le londonien rejoignit le groupe en suivant le magizoologiste.

- Je sens que je ne vais pas vouloir quitter cette île.

En chemin, alors que ses oreilles captèrent déjà les premiers cris des dragons, levant la tête pour essayer d'apercevoir ces majestueuses créatures, Nathan vint s'enquérir de quelques informations auprès du maître des lieux. En effet si une première observation à distance raisonnable serait un avantage indéniable, l'important était aussi de faire le point avec celui qui gérait ce petit groupe depuis le début et en savait bien plus que lui sur les dragons et leur évolution, depuis leur prise en charge sur cette île.

- Kurosawa-dono, pouvez-vous me dire si les dragons portent encore des blessures de leur enlèvement ? Des séquelles psychologiques ?


© ANARCISS sur epicode



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8989-professeur-i-soussa-vol-gryffondorhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8997-irina-soussa-prof-de-vol-lienshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9067-professeur-irina-soussa-courriers-longshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9068-professeur-irina-soussa-petits-courriers#200242

Arrivé(e) le : 25/08/2015
Parchemins rédigés : 969
Points : 8
Crédit : *yumita (Gal Gadot)
Année : Prof de Vol ~ Directrice des Gryffys

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Victoire, Jill et Allen

MessageSujet: Re: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   Mer 4 Juil - 10:11







It simply isn't an adventure worth telling if there aren't any dragons

Profs & Personnel de Poudlard




Elle voulait le voir pour y croire. Irina attendait d’être devant les dragons en question pour réellement croire que de telles créatures existaient. Elle n’en avait jamais douté, ayant toujours vécu dans le milieu, mais elle s’était tenue éloignée de tout ce qui touchait de près ou de loin au domaine de la magizoologie. Aujourd’hui, elle avait laissé sa fille après quelques jours intenses et formidables de retrouvailles et avait l’intention de profiter sans se laisser envahir par les remords ou par le sentiment de devoir être ailleurs alors qu’elle ne prenait que quelques jours pour penser à elle. Elle pensait à elle, mais aussi au personnel de l’école avec qui il lui semblait important d’échanger un peu. La jeune femme prévoyait de se donner du temps pour échanger un peu avec Blake, ce que leurs obligations respectives les avaient empêché de faire. Elle n’avait aucune idée de la manière dont les choses allaient se passer en revanche avec Morgana, mais le trajet jusqu’à destination avait été plus ou moins calme. Irina se réjouissait aussi de la présence d’Ombellyne qui lui sembla assez indispensable dès les premières minutes. Il fallait pas non plus qu’elle s’en cache : Irina n’avait pas fait le déplacement pour le personnel ni exclusivement pour voir des dragons… Elle avait « zieuté », tout le long du trajet, la personne qui avait réussi à la convaincre de venir en l’espace de quelques secondes par le biais de quelques paroles décisives. Ou alors, il s’agissait de son charme plutôt que ses paroles ? Irina avait bien une réponse à cette question, mais tâchais de ne pas chercher trop loin et de s’empêcher de focaliser son attention exclusivement sur Mattheus, par politesse pour le reste du groupe, mais aussi pour ne pas flancher trop vite.

En chemin avec la découverte des dragons, Nathanael l’avait fait sourire avec ses remarques. Irina pouvait facilement imaginer qu’il était parfaitement dans son élément d’après ce qu’il lui avait fait part concernant son parcours et l’avait même vu la tête plongée dans des notes une bonne partie du trajet… La jeune femme n’avait eu aucun doute quant à sa présence ici. Les cris des créatures ne firent pas sursauter la jeune femme, qui était plus habituée au bruit ambiant d’un terrain de Quidditch rempli de supporter qu’autre chose, mais presque. Elle s’était trouvée bien incapable d’avoir en mémoire un tel cri, et pour cause, elle ne se souvenait pas en avoir déjà entendu un. Suivant le reste du groupe en silence, elle imita le geste de Nathanael et leva les yeux vers le ciel, espérant apercevoir quelque chose. Elle pensa immédiatement à Bianca, se demandant si la petite aurait eu peur ou se serait montrée enthousiaste à l’idée de voir de ses yeux des créatures aussi symboliques que des dragons.

© Jackson Bailey






♪ Life's like a song without music. Without you, this world won't be the same ♪
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 927
Points : 10
Crédit : black swan • Cara Delevingne
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   Mer 4 Juil - 17:29

far from home
narcissa & le personnel


« Okaerinasai, c’est bon appétit, c’est bien ça ? » Je demande, l’air curieux, à Mr Ethergsen.
Nous sommes tous les deux assis sur un des bancs du bateau et je suis munie de plusieurs carnets dans lesquels je prends déjà des notes. Il y a un carnet concernant le Japon, sa langue et ses coutumes, un autre qui concerne tout ce que je peux apprendre des Verts Gallois et un dernier qui fait office de journal intime concernant mes ressentis du voyage. Ce n’est pas n’importe quel séjour, pour moi. J’ai eu du mal à l’admettre mais je ressens réellement le besoin de m’éloigner de mon pays et d’affronter l’horizon, bien loin de tout ce qui a pu causer les dramas de ma vie. J’ai envie de m’échapper, de souffler, d’oublier et de passer à autre chose. Me voilà bien désolée de délaisser ma tante pour l’été alors que j’ai aussi prévu un voyage aux Etats-Unis avec Melusine Skellington mais tout cela m’est nécessaire. J’ai l’impression que cet été pourrait être un nouveau tournant pour ma vie.

« Belle tentative mais ton génie semble avoir ses limites, Cissy. » Me répond le bibliothécaire avec sarcasme.

Cissy... J'ai été destabilisée la première fois qu'il m'a appelée comme ça, il y a quelques heures. Je l'ai regardé d'un air soupçonneux et j'ai presque voulu l'accuser de ne pas être le véritable Mr Ethergsen. Quelqu'un avait pu prendre son apparence ! Jamais il ne m'aurait tutoyé. Il était plus raffiné que cela. Malheureusement, force est de constater que je vais avoir droit à cette appellation durant tout le séjour et qu'il ne le prononce pas par affection amicale mais simplement dans le but de m'embêter. Il sait très bien que je n'ai pas le droit de me montrer insolente ou de bouder trop longtemps, sinon Matheus va me remonter les bretelles. Fichu bibliothécaire ! Je me renfrogne pendant quelques secondes avant de me mordre la lèvre inférieure, me focalisant sur mon erreur stupide. J’aurais dû m’y prendre plus tôt pour entamer l’apprentissage de cette langue mais j’ai eu beaucoup à faire, ces derniers temps dont l’organisation de mon futur voyage sur le continent américain.

« C’était juste pour voir si vous suiviez. »

Je lui souris avec espièglerie avant de vérifier vite fait mon dictionnaire sans qu’il ne le voie et de noter « Bienvenue à la maison » à côté du mot japonais. Puis, je continue à noter, à consulter de temps à autres le fameux dictionnaire en espérant, au fil des jours, pouvoir m’en passer et me référer uniquement aux expressions utiles de mon carnet.

Alors que je griffonne d’autres choses, je ne fais pas attention aux discussions auxquelles prennent part les professeurs. Je m’étonne même de ne pas voir Mr Ethergsen me lâcher pour les rejoindre mais apparemment, il compte tenir son rôle de babysitter très à cœur. Peu loquace comme à son habitude, il semble observer la mer et l’île qui se rapproche petit à petit. J’en fais de même de temps à autres, entre deux notes, et je sens mon cœur s’emballer au fur et à mesure de notre avancée.

Lorsque nous posons enfin pied sur la fameuse île, mes carnets sont rangés dans mon petit sac à dos qui a subi un sortilège d’extension indétectable pour y comporter toutes mes affaires. Un japonais nous accueille et se présente sous le nom de Ryotaro Kurosawa. A côté de moi, Mr Ethergsen ne me lâche pas d’un pouce. Je suis presque certaine que si je faisais un petit pas sur le côté, il en ferait de même ! J’ai comme l’impression qu’il prend un malin plaisir à me coller les basques et ce n’est pourtant que le début de l’expédition…

«Hajimemashite, Kurosawa-dono. J'espère pouvoir apporter mon aide dans votre noble entreprise. »

Je n’ai pas encore eu le temps de discuter avec le nouveau professeur de soins aux créatures magiques en cours. Mais je ne doute pas qu’il connaitra mon génie en la matière d’ici la prochaine rentrée.

« Konnichiwa, Monsieur Kurosawa. »


Après quelques brefs échanges, nous commençons à prendre la route vers la réserve. Etant la seule adolescente parmi ce groupe de professeurs, je ne me sens pas si à l’aise que je n’aurais pu le penser au départ mais je décide tout bonnement d’ignorer leurs conversations et de simplement observer le paysage. Je lève mon appareil photo moldu et prends quelques clichés de l’île, de la mer et des pics qui s’élèvent au-dessus de nous. J’ai envie de créer des souvenirs et de pouvoir en envoyer les répliques à Tracy et Perrin.

La montée n’est pas évidente et les chemins sont assez escarpés mais même sans être athlète, je ne me fatigue pas et suis bien trop concentrée par chaque détail de cette grande nature. Je peine à réaliser que je suis au Japon, loin de l’Europe, loin des calvaires et loin de ma vie. La seule chose qui me raccroche à la réalité, ce sont ces visages familiers.

Bientôt, nous entendons des cris et je les identifie sans peine comme étant ceux des Verts Gallois. Je me sens nerveuse et excitée à la fois. J’accorde un regard à Mr Ethergsen alors que les cris continuent d’être poussés. La réserve se fait de plus en plus proche et nous finissons bientôt par donner nos baguettes aux gardiens. Cela ne me fait pas plaisir de m’en séparer mais je n’ai pas envie de discuter. Mattheus a été clair là-dessus : je dois me tenir à carreaux. Au vu de tous les efforts que j’ai déployés pour être ici, il est hors de question que mon séjour s’arrête maintenant. Je lui ai tout dit. Tout sur les raisons qui me poussaient à vouloir partir de l’Angleterre et voir ces magnifiques specimens. J’en ai besoin pour faire mon deuil.

« Kurosawa-dono, pouvez-vous me dire si les dragons portent encore des blessures de leur enlèvement ? Des séquelles psychologiques ? »

Mattheus nous avait effectivement briefé sur le passé lourd de ces créatures et je ne peux m’empêcher d’éprouver une haine profonde envers les braconniers. Dans un sens, j’en connais un ‒ Perrin ‒ qui n’approuverait pas la conservation des créatures dans des réserves mais cela restait un bien meilleur traitement que de les laisser entre de mauvaises mains. Au moins, ici, personne ne leur ferait du mal.

made by black arrow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9150-wenlock-mattheus-o-presentation-100#202347http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9165-wenlock-mattheus-o-social-distorsion#202388http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9164-wenlock-mattheus-o-hello-sleepwalker#202381http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9163-wenlock-mattheus-o-hey-kids#202379http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9277-wenlock-mattheus-o-mail-express#204590

Arrivé(e) le : 02/02/2018
Parchemins rédigés : 404
Points : 13
Année : garde-chasse (36 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   Mer 4 Juil - 20:36



Profs & Personnel

« Quelques belles lignes qui transpirent les beaux mots et la poésie, une belle petite mise en bouche pour le plaisir des mirettes. Pour la belle et l'aveugle. »
Nous y étions. Le voyage à bord de l’avion m’avait semblé interminable pour enfin arriver au Japon. Et ce n’était que le début dans la mesure où le ferry nous attendait. Avec l’organisation il fut aisé de privatiser un bateau afin que nous puissions nous rendre dans la dite île, ou plutôt celles. Il fut compliqué de conserver une certaine proximité tant voulue avec Irina. Je pouvais ressentir sa présence, au bout du compte, nous aurions tout le temps pour se parler. Et puis communiquer avec le reste du groupe sur l’expérience qu’ils allaient vivre était tout aussi passionnant. Nous avons mis beaucoup d’énergie dans ce projet, pour maintenir des espèces en vie… Norbert Dragonneau avait réellement de quoi être fier, rien qu’à ses exploits concernant les Grapcornes. Les deux seules espèces survivantes, c’est lui qui les avait sauvé. Si nous pouvions faire de même avec les Verts Gallois, alors nous ne nous générons pas pour les préserver. C’est aussi bien une forme de fierté qu’une satisfaction presque sans égale. Des choses que l’on accomplit au cours d’une vie, des exploits que toutes personnes se sentant concernées peuvent renouveler. Sur le bateau, je sentais l’air s’infiltrer dans ma chevelure.

Je sentais que nous nous rapprochions de l’endroit. Je reconnaissais cette atmosphère, nous n’en avions plus pour longtemps. Réajustant mon t-shirt, j’installais alors mon sac à bandoulière, saisissant ma canne; voilà que nous arrivions un peu plus tard. Redressant mes lunettes sur mon nez, voilà que nous descendions tous pour être accueillis par Ryotaro, l’homme avec qui j’avais organisé cette réserve et surtout cette expédition. J’étais malgré tout content d’amener toutes ces personnes avec moi. Avec Nathanael nous n’avions pu trop converser… Mais je notais cette énergie quand il s’agissait de créatures, je savais que sa présence allait être quelque chose de bénéfique autant pour lui que pour l’expédition. Blake, John, Morgana, Aaron et j’en passe, voilà un agréable moyen de s’évader en dehors des murs du château. S’ils voulaient employer leurs capacités, libre à eux d’exercer sous l’égide des personnes déjà en place. Serrant fermement la main de Ryotaro, ce dernier se présenta avec un accent japonais des plus prononcés sur ces paroles anglaises.

« Bonjour à tous, j’espère que votre voyage aura été agréable malgré le temps de trajet ! »

Souriant brièvement, j’entendis dés lors Nathanael se prononcer auprès de Ryotaro. Voilà des airs de formalité assez amusants. Dans mes souvenirs Ryotaro demeurait poli, mais il avait un certain relâchement sur les formalités, mais cela ne l’embêtait pas. Alors que nos baguettes furent demandées, je m’exécutais en enlevant le manche de ma canne pour soumettre ma baguette. Je n’avais aucune envie de causer le moindre problèmes, et je m’appliquais aussi à me concentrer sur Narcissa. Elle savait que malgré ses confidences, elle devra se tenir à carreaux. Majeure ou non. La marche s’enclencha, et nos oreilles purent discerner le cri majestueux d’un des dragons qui s’élevait dans les airs. Perçant le silence exotique des îles pour installer une toute nouvelle atmosphère loin de l’administration de l’école. Nous pénétrions tous dans une sorte de nouveau monde. Quand la voix de Nathanael s’éleva à nouveau pour délivrer un message imprégné d’interrogations, je marchais aux côtés de Ryotaro.

« Le mâle adulte est en pleine forme. Il ne reste ici que pour le reste de sa famille. Les braconniers en voulaient aussi à leurs œufs. La femelle a fermement défendu son territoire mais la douleur des sorts infligés ont dû créer une sorte de traumatisme, elle n'arrive plus à pondre. Nous travaillions sur un moyen de la mettre en confiance, de créer un foyer et de l'inviter à donner la vie. Quant au petit, il reste aux côtés de sa mère. Si vous voyez un dragon voler, il y a de grandes chances qu'il s'agisse du mâle ! »

Une fois qu’il eut terminé je me sentis obligé de prononcer d’avantage : « Pour travailler avec ces dragons, nous avons pu faire quelque chose de plus remarquable. Même si cette espèce est la plus paisible des dragons, les Verts Gallois évitent le contact humain. C’est avec notre groupe que nous avons réussi à établir un lien de confiance. Le retrait des baguette reste un moyen pour ne pas les brusquer, ils seront bien plus attentifs. » Les choses étaient présentées. Ryotaro qui était toujours devant, plein d’énergies, moi je ralentissais légèrement pour rester avec les personnes que j’avais amené de Poudlard. Cette excursion pouvait être très enrichissante.
(c) DΛNDELION



COUNTRY ROAD
Il ne faut pas juger avec nos yeux instruits d'aujourd'hui mais avec nos yeux aveugles d'hier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 158
Points : 1
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   Mer 4 Juil - 21:44

Pourquoi avait-il accepté de se lancer dans cette expédition...? John doutait encore, malgré le fait que leur bateau approchait inéluctablement de l'île Japonaise. Le professeur de Défense Contre les Forces du Mal se tenait à l'arrière du bateau, accoudé sur la barrière. Son serpent Percival ne le quittait jamais, aussi l'animal avait trouvé un moyen efficace de se maintenir sur la barrière pour ne pas basculer. Sa tête reposait juste à côté du bras de son maître qui silencieusement observait la mer. Mandrake était vêtu de son costume noir à cravate habituel, et ce, malgré le climat de ces îles japonaises. Est-ce qu'il aimait souffrir? Bien sûr que non, la raison était tout autre. Le professeur n'avait parlé de sa blessure qu'à très peu de personnes. Sur ce bateau seuls Irina et Blake avaient vu en détail... Blake car il s'agissait de son soigneur à l'époque de l'accident et Irina parce que... Parce que la jeune femme avait le don de délier la langue de son collègue. Lors de leur promenade au bord du lac il s'était confié sur pas mal de choses et elle aussi. Ils entretenaient depuis une amitié très forte. Platonique, bien entendu puisque John savait que cette dernière en pinçait pour Mattheus. S'il devait trouver un certain réconfort dans ce voyage, c'était de pouvoir y participer avec un ancien camarade de terrain. Il reste tellement peu d'Aurors de sa génération et de son groupe encore en vie après l'incident Blackman. Matt s'en était sorti, c'est tout ce qui comptait pour lui.

Pourquoi avait-il donc accepté... Uniquement pour Mattheus? Probablement pas, lorsque l'idée de rencontrer des dragons fut abordée dans le courrier de monsieur Wenlock John avait presque sauté de joie. Ces créatures mystérieuses cachaient bien des secrets et l'un d'eux intriguait plus particulièrement l'enseignant de Défense Contre les Forces du Mal: le feu de dragon. Les sortilèges de feu étaient sa spécialité lorsqu'il travaillait encore au ministère. Bien que ses capacités soient diminuées à cause de sa santé le professeur avait de vieux restes - vieux restes qu'il partageait volontiers avec miss Williams actuellement en possession de son manuscrit personnel sur les sorts de feu, et les flammes générées par ces créatures mythiques le laissait rêveur. L'idée de pouvoir les imiter avec un sortilège n'eut pas le temps de germer dans son esprit: c'est impossible. Mais pouvoir l'étudier, l'admirer et pourquoi pas en conserver une étincelle dans un orbe magique ou autre contenant le laissait pantois.

De là où il se tenait, John observait la mer. Lorsqu'on leur annonça leur arrivée imminente, le professeur se retourna tout en laissant quelques secondes encore son bras accroché à la barrière. Avec un léger sifflement, il réveilla Percival de sa torpeur et ce dernier se glissa dans la manche de sa veste pour se loger à sa place habituelle. Le professeur ne se baladait pas avec lui ainsi dans l'école, mais en dehors c'était souvent de cette manière que l'animal accompagnait son maître. Le serpent avait assez de jugeote pour ne pas se montrer trop impétueux en présence de dragons et de toute façon John comptait bien garder une distance respectable avec les créatures. Ses mauvais souvenirs du Feudeymon dans cette rue de Londres continuaient de le hanter et bien qu'ils soient en compagnie de Mattheus et de toute l'équipe de l'île il ne souhaitait prendre aucun risque. Bien que ce soit des verts gallois, réputés pour leur nature assez douce, Mandrake conservait une certaine méfiance en plus du respect et de l'admiration qu'il pouvait avoir pour eux. Se dirigeant tranquillement vers l'avant du navire John remarqua que Narcissa Breckenridge était présente. Visiblement la jeune femme essayait de se remémorer quelques mots de japonais pour faire bonne impression. Lui n'avait aucune connaissance de la langue... Les traditions et l'histoire lui parlait vaguement, mais la langue restait un défi très difficile pour lui. Le Français ne lui posait aucun problème puisque sa sœur travaillait actuellement là-bas, mais les autres dialectes lui étaient inconnus...

Une fois à terre ils firent la connaissance de Kurosawa Ryotaro. Ce dernier les accueillit chaleureusement et malgré son accent à couper au couteau John comprit ce qu'il disait. Au moins, pas de barrière de la langue pour cette partie du séjour...!


- Bonjour, merci de nous accueillir.

John inclina la tête en signe de respect puis garda de nouveau le silence. S'il n'en montrait rien, le voyage l'avait certes fatigué. Sa blessure le gênait légèrement, mais c'était plus dû à la chaleur ambiante qu'à autre chose. Le professeur avait toujours son médicament sur lui et sa prise précédente lui permettrait d'être tranquille jusqu'au soir. De ce côté donc, aucun souci... Mais à négliger sa fatigue, Mandrake risquait d'avoir des soucis avec cette chaleur et son costume. Quand bien même on lui ferait une remarque sur sa tenue l'ex-Auror n'en démordrait pas: hors de question de se balader en tee-shirt et d'exposer son bras... Si l'étude des dragons était leur priorité à tous ici, il y avait également le moment détente à la résidence: Pour lui, baignade à la plage ou à la piscine c'était un peu mort avec cette mentalité... Il se contenterait de la douche pour se rafraîchir. Une fois le pied posé sur l'île, les yeux de John - bien qu'accompagnés de légères cernes, se posaient sur le décor les entourant. Cette île était tout simplement magnifique, le paysage le laissait sans voix! Alors qu'ils commençaient les présentations, le cri d'un dragon se fit entendre au loin et ils purent apercevoir au loin la créature dans les airs. De loin John était déjà impressionné, dans sa carrière il n'avait encore jamais été confronté à des dragons... Son père lui racontait souvent une histoire de son travail sur un dragon ravageant les toits d'une ville dans le Nord de la France. Malgré la frontière nette entre les deux pays une équipe avait été dépêchée pour aider les Français. L'animal s'était échappé de sa cage de zoo et avait piqué une grosse colère à sa sortie. En cause: les traitements infligés à l'animal par le zoo, peu scrupuleux en ce qui concernait le bien-être de ses pensionnaires... Lorsque Ryotaro parla de l'état de santé des dragons, il comprit que ces derniers avaient dû subir un traitement similaire... Heureusement ici ils étaient libres de se balader et les Japonais semblaient aux petits soins pour eux.

Le professeur Armstrong avait déjà fait son entrée et interrogé monsieur Kurosawa. Mandrake ne connaissait que très peu ce nouvel enseignant. Il l'avait croisé lors des nombreux repas à la grande salle mais ils n'avaient encore jamais échangés. John restait un solitaire endurci mais cette ambiance de vacances l'aiderait sans doute à se décoincer et à ouvrir le dialogue. John regarda un instant Mattheus qui accompagnait Ryotaro comme si de rien n'était. On pouvait presque se demander s'il était vraiment aveugle vu l'aisance avec laquelle il se déplaçait. Le bougre avait dû choper l'habitude à force... Cela lui rappelait des souvenirs de leur passé commun d'Auror. Un léger sourire lui échappa.


- Cela fait plaisir de vous revoir monsieur Wenlock, surtout en de pareilles circonstances. Nous n'avions pas eu l'occasion de nous croiser lors de cette année scolaire plutôt chargée. Je suis rassuré de voir que malgré les difficultés vous semblez être dans une forme olympienne.

Mattheus les avertit concernant l'usage des baguettes Tant mieux, John ne comptait pas se lancer dans une compétition face à un vert gallois... Mais l'idée de voir des flammes de vert gallois ne le quittait pas pour autant ! Sa question tenait sur le bout de sa langue, mais depuis tout à l'heure il s'était contenté d'écouter les autres en silence. Il s'approcha tranquillement de Ryotaro afin de lui poser la question.

- Monsieur Kurosawa, sera-t-il possible lors de notre séjour d'observer le feu de ces dragons? J'avoue nourrir un certain intérêt en ce qui concerne cette... prouesse, de vos pensionnaires.

Est-ce que les créatures accepteraient de faire une démonstration...? Est-ce que le personnel trouverait cela sans danger et possible à mettre en place? John l'espérait vraiment, il n'attendait que ça.

Spoiler:
 



" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9498-ombellyne-c-est-comment-ombell-ombe-bon-on-t-appelle-justyne-et-c-est-tout#208824

Arrivé(e) le : 03/04/2018
Parchemins rédigés : 91
Points : 4
Crédit : Hollidaysee
Année : Conseillère d'orientation

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   Jeu 5 Juil - 13:54


far from home
coeur de dragon.
Tout le trajet pour arriver sur l'île était synonyme de lectures, écritures, renseignement, questionnements ... et me fait occasionnellement embêter par Irina lorsqu'elle venait dans ma cabine pendant mon heure de thé. Vilain prof' de vol et meilleure amie que j'aime par-dessus tout. Je n'ai pas beaucoup dormi, j'essayais même d’envoyer des lettres à mes cousins russes, qui combattent justement le braconnage au large des côtes russes, près des îles japonaises. Tout ça pour dire que je voulais être prête, bien que je l'étais déjà vu que j'avais entreprise auparavant des études sur les Verts Gallois dès la connaissance de cette aventure. Je déglutissais par moment, espérant être à la hauteur des espérances de Mattheus et ses beuglantes à la mord moi le noeud. Non mais j'te jure ça a fait le tour de tout le personnel ! Vilain Mattheus.

Une fois descendue du bateau, un sac sur les épaules, vêtues d'une tenue légère digne d'une aventurière, mes cheveux étaient soigneusement attachés en queue de cheval, je portais encore mes lunettes de lectures que j'enlève de mon nez pour les ranger dans leur étui. Rapidement, je me place aux côtés d'Irina, « Laisses tomber tout de suite cette idée de courses contre ces dragons, tu n'y arriveras jamais », lui lâche je discrètement en souriant amusée, attendant Mattheus et le magizoologiste, Ryotaro Kurosawa. C'est un honneur pour moi de le rencontrer. Ayant dévoré des livres sur lui et sur ses aventures, j'avais tout repris pour être bien sur le coup. Bien que je doute que je le sois réellement. Je déglutis, lève la tête et soudain, mon cœur s'arrêta. Je reconnais une voix. Ma tête se tourna d'une traite et un sourire s'afficha sur mon visage : Nathanael. Doucement, je me dirige vers lui, abandonnant quelques peu Irina, pour me placer aux côtés de lui. Il ne m'a pas encore vu « Je crois que t'es pas le seul à pas vouloir partir », lui dis je avec un grand sourire « Va falloir qu'on parle toi et moi » lui dis je en tournant ma tête vers Mattheus et Ryotaro qui viennent de nous rejoindre. Nous les saluons tous comme il se doit, écoutant chaque information et au question de Nathanael. Les choses sérieuses commencent maintenant.

Nous leur avons déposé nos baguettes, les cris des dragons nous surplombaient et je déglutis. Doucement, mon regard se pose sur l'assemblée pour voir qui était présent lors de cette aventure, je lançais un sourire bienveillant et poli à Charli, dont ma relation était en dent de scie. En même temps, c'est de ma faute. Moi et mes névroses ridicules, mes protections nulles, mettre ma rancune passée sur le tas pour m'en faire un bouclier contre lui alors que 1) nous sommes adultes, 2) nous étions jeunes et stupides, 3) tout ceci est révolu. J'aperçois aussi Narcissa qui fait parti de l'excursion. Je ne suis pas étonnée de la voir, la jeune fille est de nature ambitieuse, curieuse et déterminée. Il va falloir que l'on fasse attention à elle, je n'aimerais pas qu'elle soit blessée. J'arque rapidement un sourcil à la question de John, je ne suis pas pressée d'avoir ce genre de "prouesses" spectaculaire, surtout s'ils sont en ce moment traumatisé à cause des braconniers. Je m'avance, sûre de moi, vers Ryotaro et Mattheus« Avez-vous déjà mis en place des méthodes éthologistes pour les mettre en confiance ? Comment pouvons nous vous aidez à rassurer la mère pour qu'elle puisse mettre bas ? » demande je curieuse tout en voulant savoir comment nous pouvons tous les aider. A chacun, nous pouvons faire quelque chose, j'en suis certaine. Entre nos connaissances et nos compétences, nous réussirons très certainement à aider le groupe déjà présents

code by bat'phanie




ombellyne
« le cœur d'une femme est un océan de secrets »  endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7131-liu-xi-macdougall-qui-triomphe-de-lui-meme-possede-la-force-modifiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7152-liu-xi-ce-qui-lie-une-famille-cest-davoir-vu-fleurir-les-memes-jardins-annee-apres-anneehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causettehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7153-dans-la-boite-de-lu-xihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7154-les-petits-billets-pour-liu-xi

Arrivé(e) le : 21/11/2016
Parchemins rédigés : 813
Points : 12
Année : ft. Liu Yifei

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Roxy M. Reid

MessageSujet: Re: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   Jeu 5 Juil - 14:15

Après avoir salué les collègues qu’elle n’avait pas encore vu, Liu Xi s’installa dans le bateau à proximité de la proue. Elle n’avait pas le mal de mer et aimait sentir le vent et les éclaboussures de plein fouet. Le roulis des vagues sous le ferry l’apaisait, et elle ne tarda pas à s’endormir sur son siège, bercée par le tangage du bateau et les bruits marins. Elle ne lutta pas, préférant conserver toute son attention pour les dragons dont ils allaient faire la connaissance d’ici peu. Ce n'était peut-être pas très poli, mais elle serait de bien meilleure composition avec un peu de repos.

Elle s'éveilla lorsque le bateau s'apprêtait à accoster. Elle eut une pensée pour ses parents, et prit le temps de leur envoyer un sms pour leur signaler que tout allait bien… peut-être arriverait elle à prendre une photo convenable pour leur montrer ces fameux dragons? Même si la magie ne les avait jamais vraiment intéressé, ils ne pourraient pas résister à de telles créatures. Elle espérait que tout se passe bien pour eux, mais elle savait aussi que sa présence ne changeait rien à la situation, et elle décida en conséquence de profiter de cette pause. Elle s'étira comme un chat, étouffant un bâillement.

La professeure lança un sourire espiègle à Blake à qui sa petite sieste n’avait sûrement pas échappé et posa un doigt sur ses lèvres, chut... personne n’avait rien vu! Elle descendit du bateau avec l’ensemble du groupe, en profitant pour glisser malicieusement à Irina : ”J’espère que tu as pensé à prendre ton appareil photo pour pouvoir frimer auprès de ta fille en rentrant !”. Ils suivirent tous Mattheus afin d'écouter l’introduction de Kurosawa…

La jeune femme ne fut pas perturbée outre mesure par le non usage des baguettes, elle avait seulement hâte d’apercevoir les créatures, qui les pauvres, en avait bien bavé avant d’arriver ici. Elle n’y connaissait pas grand chose, mais elle espérait qu’elle pourrait se rendre utile. A défaut, elle savait qu’elle apprendrait une multitude de choses sur les créatures mythiques. John, Ombellyne et Nathanael, avaient quelques questions, avec intérêt, elle écouta les précisions de Mattheus et Kurosawa sur le fonctionnement de la famille dragon. Elle craignait de n'avoir rien de très pertinent à demander et préférai d'abord engranger les informations.


LXMD
“Demeure aussi prudent au terme qu'au début; ainsi tu éviteras l'échec” [Tao Te King]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 238
Points : 2
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   Jeu 5 Juil - 17:31

"Hic Sunt Dracones"

Pour une fois, cette locution latine était juste et n'était pas simplement une mise en garde contre des dangers imaginaires. Alors que le battements des imposantes se faisaient entendre au dessus d'eux, le professeur d'Arithmancie se repassa en mémoire les événements qui l'avaient mené ici.

Tout avait commencé par une lettre, une beuglante envoyée par le garde chasse de l'école mais aussi partenaire de discussion, Mattheus. Après de longues hésitations, Magnus avait décidé de rejoindre cette expédition. Malgré la charge colossale de travail qu'il avait à terminer avant le début de l'année, voir des dragons étaient le genre d'occasion à ne pas manquer. Ainsi après avoir pris soin d'empaqueter de quoi travailler durant le voyage et les temps morts du séjour, Magnus avait pris la direction du Japon pour retrouver ses collègues.

Malgré qu'il soit en vacances, Magnus ne s'était pas démis de ses costumes sur mesures et restait toujours aussi élégant. Droit, le regard fixé sur l'horizon, les mains sur le bastingage, le professeur était perdu dans son univers mental en train de ranger les informations à traiter et les choses à faire. Ses collègues étaient de très bonne compagnie et il les appréciait pour la plupart mais le caractère du danois n'était pas toujours le plus facile. Il ne portait guère d'intérêt aux petites discussions du quotidien et pratiquait l'humour avec parcimonie. Comme il était pertinemment conscient que contrairement à lui tout le monde n'apprécie pas systématiquement avoir des discussions sérieuses, il passa une grande partie de voyage dans un mutisme méditatif à part pour quelques échanges avec Matt, Liu, John, Ombellyne, Charli et les autres adultes dont il était plus proche.

Une fois sur l'île, l'odeur d'iode et des embruns fit venir mille et une recettes en tête à Magnus. Il n'avais pas été aisé pour lui de ne pas pouvoir se faire la cuisine pendant le voyage et il espérait pour trouver une cuisine accueillante pour la suite du séjour. Alors qu'il marchait à la rencontre de leur hôte, le regard du professeur se tourna vers Narcissa Breckenridge. Sa présence le dérangeait au plus haut point. Non pas à titre personnel, il appréciait la jeune femme mais par l'injustice que sa présence présentait à ses yeux.
Le sujet quitta rapidement son esprit, il n'était pas là pour ça et dans le fond cela ne le concernait pas.

Magnus salua Ryotaro Kurosawa en japonais dont il avait appris les bases durant l'un de ses nombreux voyages et inclina son torse en un salut empli de respect avant de donner sa baguette. Il écouta d'une oreille distraite les questions et commentaires de ses collègues. Il sourit aux remarques de certains, comme celle de John et son envie de voir le feu des bêtes, ou encore Ombellyne et son envie de psychanalyse pour grand ver.

Magnus n'avait d'yeux que pour l’époustouflante créature qui tournoyait au dessus d'eux. Il observait la façon dont les muscles jouait sous la peau, la façon dont l'air emplissait les membranes des ailes, la grâce avec laquelle la créature fendait les airs. Et pendant tout ce temps, une petite voix se faisait entendre profondément au sein de Magnus, une voix qui se demandait quel goût pouvait avoir un dragon et quelle genre de recette permettrait de sublimer leur chair.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 04/05/2017
Parchemins rédigés : 260
Points : 7
Crédit : Jason Momoa (Crédit : Angie)
Année : Infirmier (36 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   Ven 6 Juil - 15:48

Blake & Co

Far from home

Et nous y voilà enfin ! Cela faisait un moment maintenant qu'on parlait de ce voyage tous ensemble. Depuis que Mattheus nous avait émis l'idée de cette petite visite en fait. Et qu'elle bonne idée, j'approuvais totalement. J'avais la sensation d'être comme un gamin qui va rencontrer son idole pour la première fois. J'adore les dragons, je trouve que ce sont des créatures extraordinaires, mais je n'ai jamais eu l'occasion d'en rencontrer un vrai et c'est le moment de palier à ce manque et je suis trop excité. Je ne sais pas trop à quoi m'attendre à ce voyage. J'étais plutôt content de me retrouver au Japon, mais j'ignore où nous allons vraiment nous trouver. J'aime à croire que la réserve ne se trouve pas au milieu d'une grande ville moldue, ça serait un peu l'angoisse. Et puis au delà du fait que j'allais voir des dragons, j'allais pouvoir passer un peu de temps en dehors de Poudlard avec mes collègues. Je savais que ça allait très bien se passer avec Aaron, Liu, Irina ou encore ma dragonne adorée Morgana, mais j'avais hâte de découvrir certains de mes collègues en dehors du cadre professionnel. Magnus nous avait prouvé qu'il pouvait être un hôte de qualité et c'est un homme extrêmement intéressant. Mattheus était un homme plein de surprise et j'avais très envie d'en apprendre plus sur lui. Et de façon général, j'avais très envie d'apprendre à connaître l'ensemble de mes collègues.

J'avais été un peu surpris de découvrir que dans le groupe, il y avait une élève. Je ne comprenais pas trop pourquoi on avait proposé à une gamine de venir. Je n'avais rien contre Narcissa, je ne la connaissais pas particulièrement, mais je ne voyais pas trop ce qu'une ado pouvait faire dans un voyage pour adultes. Qu'elle soit curieuse et intelligente, pourquoi pas, mais sa place, à mes yeux, n'était pas ici. Et j'en faisais part à ma voisine, Liu Xi, qui venait d'émerger d'une petite sieste sur le bateau. "Il n'y a que moi qui trouve étrange qu'une ado participe à ce voyage ?" Sans vouloir être mauvaise langue, cela ressemblait grandement à du favoritisme et je n'approuvais absolument pas l'idée. Je n'étais pas son professeur, c'était un fait, mais quelle légitimité avait-elle d'être ici par rapport aux autres ? En toute honnêteté, j'apprendrai qu'une de mes camarades s'étaient rendue à un voyage organisé par mes professeurs, j'aurai pu y voir une certaine forme d'injustice et au delà de ça, j'aurai trouvé que ma chère camarade savait très bien lécher des culs ... Je détournais mon regard de la blondinette qui était partie en avant et j'observais le décor. C'était vraiment impressionnant et tout le monde avait l'air d'être vraiment heureux d'être ici et impatient d'en découvrir plus. On avait un guide, rien que pour nous, un expert dans son domaine et la personne qui avait monté cette expédition avec Mattheus. Je le saluais d'un signe de tête et le gratifié d'un sourire content. Mes collègues avaient visiblement tous envie de lui parler, j'irai le voir un peu plus tard, certainement à la fin de la visite, si j'avais des questions. Pour le moment, je profitais du paysage et j'écoutais ce qu'on nous disait.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR old money. et hedgekey


Blake Lennox
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8988-charli-bjrn-ethergsen-bibliothecaire-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8994-charli-b-ethergsen-lienshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8993-les-aventures-de-charli-b-ethergsen-disponiblehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8995-charli-b-ethergsen-boite-aux-lettreshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8996-charli-b-ethergsen-hiboux-express

Arrivé(e) le : 29/12/2017
Parchemins rédigés : 281
Points : 5
Crédit : Avatar ● bazzart (ft. Adam Driver) Signature ● solosland
Année : Bibliothécaire exaspéré

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Maxine S. MacPherson & R. Sleibhin Norgarstein

MessageSujet: Re: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   Jeu 12 Juil - 1:35

Far from home
Charli & les collègues (+ Cissy)
Aller voir des dragons pendant des vacances organisées par Mattheus ? Très peu pour lui, avait d’abord pensé Charli. Et puis, l’idée avait fait son petit chemin dans sa tête et il était passé de cette attitude blasée qu’on lui connaissait si bien à un pourquoi pas. Pas super enthousiaste, toujours un peu sur la réserve, mais pas non plus défaitiste avant de partir. Et puis, même avec le dîner qu’avait organisé Magnus en janvier, il devait bien admettre qu’il ne connaissait que très peu ses collègues alors… Pourquoi pas ?
Alors que chacun vaquait à ses occupations sur le bateau qui allait les amener sur l’île où les dragons rescapés étaient soignés – selon les dires de Mattheus – Charli profitait de l’aventure les mains dans les poches, contrairement à d’autres.

« Belle tentative mais ton génie semble avoir ses limites, Cissy. » lança-t-il à Breckenridge qui tentait maladroitement de vérifier son vocabulaire japonais avec lui tout en prenant bien trop de notes pour une expédition qui n’avait pas encore commencé.

Trop espiègle pour pouvoir passer à côté de cette occasion en or d’emmerder son monde que représentait la présence controversée de Breckenridge au sein du voyage, il avait purement et simplement décidé de s’affranchir de toutes les conventions sociales que lui imposait Poudlard pour la tutoyer. Poussant même le vice un peu plus loin, il avait carrément annoncé la couleur dès le début en l’appelant par le diminutif de son prénom au lieu de son patronyme. Très satisfait de sa propre bêtise, il avait apprécié la tête qu’elle avait fait en se rendant compte qu’il allait la faire tourner en bourrique pendant tout le voyage – du moins, dès qu’il en aurait la possibilité – puisqu’il était son babysitter attitré.

« Mh mh, bien sûr. » répondit-il avec un air faussement distrait, observant du coin de l’oeil la Serdaigle chercher discrètement la réelle signification de ce mot dans son dictionnaire.

Alors que les discussions sans grand intérêt pour lui allaient bon train entre ses collègues, Charli put observer l’île et la mer, d’une beauté rare. Un peu en retrait par rapport aux autres mais sans jamais quitter Breckenridge d’une semelle, il écouta patiemment la présentation du magizoologiste japonais qui les accueillait en compagnie de Mattheus. Alors que le nouveau professeur de soins aux créatures magiques se comportait comme un premier de la classe bien sage et que Breckenridge continuait à gratter du papier dans son ombre, Charli prit le temps d’observer au loin à la lisière entre le ciel et la terre, si une ou deux créatures voletaient déjà devant ses yeux.
Coupé dans sa contemplation par les instructions de Mattheus quant aux baguettes, il s’exécuta avec une moue mi-perplexe mi-résignée. Il comprenait le but de la manœuvre, et lui-même passait la plupart de ses journées sans utiliser la magie, mais se voir retirer sa baguette était toujours frustrant pour un sorcier. Tandis que John demandait s’il pourrait observer le feu des dragons, Charli fronça un peu les sourcils. Il allait se tenir assez loin d’eux, ça c’était certain. Encore plus vu qu’ils étaient en période de remise sur pattes, et probablement traumatisés par leurs expériences. Et puis pourquoi pas leur donner un sucre et leur caresser le bout du nez pendant qu’on y était ? Heureusement qu’Ombellyne était là pour blaguer avec Irina histoire de détendre l’ambiance. Si les deux ex-Gryffondor ensemble était ce qui pourrait le plus se rapprocher d’un épouvantard pour Charli, leur présence assez calme pour le moment était la bienvenue. Il répondit avec un sourire – une fois n’était pas coutume – à tendance bienveillante à celui plutôt poli et réservé qu’elle lui adressa comme pour s'assurer que leurs derniers déboires n'avaient pas trop affecté leur relation pendant que Magnus, Liu et Blake semblaient profiter du spectacle à sa juste valeur et écouter les réponses de leur accompagnateur.

HRP:
 


Charli B. Ethergsen
I hope that you know that the cracks in your smile are beginning to show. Now the world needs to see that it's time you should go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9623-nathanael-e-armstrong-professeur-de-scmhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9638-professeur-nathanael-e-armstrong-demande-de-liens#210643http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9637-nathanael-e-armstrong-demande-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9636-boite-aux-lettres-du-professeur-n-armstronghttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9635-hibou-express-du-professeur-n-armstrong

Arrivé(e) le : 08/05/2018
Parchemins rédigés : 85
Points : 7
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   Sam 14 Juil - 21:14

Far from home




Le jeune homme avait beau être un professionnel, un expert entraîné par des années d’expérience sur le terrain, il ne pouvait réprimer sa joie qu’au prix de terribles efforts plus fatigants pour l’esprit que n’importe quelle barbante étude de texte. Si d’un côté c’était l’expert en créatures magiques qui avait débarqué sur cette île, conscient de ses connaissances et désireux de les mettre à profit pour le bien de cette entreprise, il ne pouvait ignorer l’autre partie de lui qui n’était que pure et honnête curiosité comme celle d’un enfant juste avant l’ouverture d’un cadeau. En effet les dragons étaient des créatures aussi terribles que craintives ne supportant qu’assez peu d’autres présences, surtout celles d’êtres humains. Ainsi, parvenir à créer un lien puissant entre un humain et un dragon pour outrepasser cette crainte mutuelle était à peu près tout ce à quoi aspirait n’importe quel expert dans le domaine. Autant dire qu’une telle relation prenait énormément de temps pour se créer et, dans un cas comme celui-ci, une telle opportunité ne se présenterait pas à Nathanael de si tôt.
Il était impatient de pouvoir mettre ses compétences entre les mains des gardiens et protecteurs de ces dragons, afin de les remettre en forme pour qu’ils puissent ensuite être relâchés dans la nature, mais la partie plus jeune et innocente de lui était excitée à l’idée de rencontrer d’autres créatures. De créer de nouveaux liens. D’étudier la façon de faire de ses collègues à commencer par cet expert qu’était l’homme à l’origine de cette initiative. Obnubilé par ce qu’il allait pouvoir trouver sur cette île, le jeune sorcier en oublia presque qu’il n’était pas le seul à être venu et se le rappela lorsqu’il capta la voix du professeur Mandrake,, un homme qu’il ne connaissait que de nom et qu’il lui tardait de connaître davantage. En effet si le jeune londonien n’avait pas été si obnubilé par les créatures magiques, il aurait pu avoir une carrière prometteuse grâce à sa très bonne maîtrise des sortilèges.

Mais il s’agissait d’un autre temps, d’une autre période de sa vie non pas oubliée mais laissée de côté depuis très longtemps. Désireux d’apprendre à connaître ses nouveaux collègues les uns après les autres, en commençant sans doute par ce professeur-là, Nathan tourna la tête vers le concerné en lui adressant un salut des plus simples sous la forme d’un hochement de tête. Ce n’était guère le moment de commencer à parler chiffons, comme le voulait l’expression moldu, mais une salutation discrète était toujours plus appréciable qu’aucun signe du tout.
Mais bientôt des mots inconnus furent captés par les oreilles du jeune sportif, des mots par le biais d’une voix qu’il ne reconnut pas immédiatement. Ce fut en tournant le visage vers la demoiselle en question qu’il ouvrit des yeux ronds comme des soucoupes, surpris autant par l’identité de la demoiselle que par le fait qu’il ne l’ait pas reconnue avant cet instant précis. Certes tout comme pour le professeur Mandrake le temps n’était pas venu pour discuter et rattraper le temps perdu, assurément pas, mais tout de même…depuis combien d’années n’avait-il pas vu le sourire d’Ombellyne ? Trop longtemps, beaucoup trop longtemps si bien qu’il lui fallut un effort incommensurable pour ne pas se détacher du lot et la prendre dans ses bras. Non, il devait rester professionnel et, lorsque la belle évoqua l’évidence de retrouvailles plus tardivement, sa réponse abonda dans le même sens.

- J’imagine bien que oui.

Vint ensuite l’explication du maître des lieux qui mit en lumière l’état des différents dragons présents sur cette île. Si les plus curieux se seraient rués sur le mâle en tout premier afin de voir cette majestueuse créature en plein vol, le sens du devoir de Nathanael le poussa dans une toute autre direction. S’il ne protesta pas face à l’explication du garde-chasse quant au retrait des baguettes, tout en suivant Kurosawa-dono il lui parut impossible de ne pas transmettre sa demande.

- Kurosawa-dono, j’aimerai observer la femelle en premier lieu si cela est possible.

Oui il avait bien mentionner le fait d’observer et pas de rencontrer car il savait d’expérience qu’il fallait du temps pour gagner la confiance d’une bête. Il ne voulait pas imposer sa présence à la mère déjà assez stressée mais bien l’observer pour juger de son état physique et mental, une visibilité dont il avait impérativement besoin afin de savoir d’où il partait pour comprendre ce qu’il pourrait apporter. Il se doutait bien que la mère sera méfiante malgré les meilleures intentions du monde, à n’en pas douter, mais il ferait tout pour passer cette crainte afin de lui apporter le soutien et soin dont elle avait besoin. C’était pour cela qu’il était ici, c’était sa raison d’être.


© ANARCISS sur epicode



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8989-professeur-i-soussa-vol-gryffondorhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8997-irina-soussa-prof-de-vol-lienshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9067-professeur-irina-soussa-courriers-longshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9068-professeur-irina-soussa-petits-courriers#200242

Arrivé(e) le : 25/08/2015
Parchemins rédigés : 969
Points : 8
Crédit : *yumita (Gal Gadot)
Année : Prof de Vol ~ Directrice des Gryffys

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Victoire, Jill et Allen

MessageSujet: Re: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   Hier à 16:49







It simply isn't an adventure worth telling if there aren't any dragons

Profs & Personnel de Poudlard




Le séjour pouvait sans doute s’apparenter à une bouffée d’air frais pour Irina qui commença par profiter du petit trajet dans le bateau pour réfléchir un peu et se convaincre du fait qu’elle était finalement mieux là que chez elle où elle ne supporterait pas longtemps l’idée de ne rien faire. Bianca lui manquait, mais elle savait que la petite se contenterait du plaisir du temps passé avec ses cousins/cousines et dans la famille. Les véritables retrouvailles à longue durée n’étaient que question de temps. Irina ne cessait de se dire qu’allait s’en suivre les vacances, le calme, la future visite sur le Chemin du Traverse que la petite attendait tant… Bien sûr d’autres attentes s’insinuaient régulièrement dans l’esprit de la jeune prof, mais Bianca n’y était, pour le moment, pas encore véritablement associée.

La première personne à la faire littéralement sourire fut Liu qui fit une petite allusion à sa fille, à la descente du bateau : « Tu sais qu’elle m’a pré-harcelée pour que je revienne avec un débriefing complet du séjour… ! J’ai tout intérêt à ramener quelques photos, tu as raison… » Irina échangea juste après un petit haussement d’épaule et un sourire complice avec la jeune femme avant d’avancer de son côté en suivant les autres. L’idée d’échanger un peu plus longuement avec Liu était une idée qui lui plaisait et la jeune femme espérait avoir le temps de le faire dans les heures/jours à venir. Bien qu’elle n’ait pas l’intention de le formuler à voix haute ou même de le laisser comprendre, Irina savait parfaitement qu’elle n’avait en revanche pas une seule once d’envie d’échanger avec la jeune Breckenridge qui n’avait absolument rien à faire ici. La jeune prof de vol savait qu’elle aurait dû faire savoir qu’elle s’y opposait fermement, mais une telle attitude n’avait rien à voir avec son tempérament. Elle avait donc haussé un sourcil de surprise lorsqu’elle l’avait vu arriver et s’approcher de Charli. Quelqu’un pour le secouer et lui faire savoir qu’il fait les mauvais choix, ce petit ? Irina jeta un coup d’œil à Ombellyne en pensant à Charli et se contenta d’avancer sagement.

La seule personne qui avait le don d’adoucir ses pensées n’était autre que Mattheus qu’elle avait observé du coin de l’œil depuis le début. C’était sans compter sa voix et sa simple présence… Irina préférait largement diriger son flot de pensées vers lui plutôt que de s’agacer de Charli. Sans qu’elle s’y attende, Ombellyne arriva près d’elle et la tira très vite de ses petites pensées et elle se défendit sans attendre en disant : « Cause toujours ! C’est gagné d’avance et tu le sais très bien… je reste sage et renonce à la course par respect, c’est tout. » Bien sûr, elle savait parfaitement qu’Ombellyne blaguait et elle avait blagué à son tour. Son amie et collègue avait le don pour la remettre sur le droit chemin de l’humour plus que n’importe qui d’autre et c’est après un petit coup d’œil complice qu’elle la laissa s’éloigner.

Les dragons devinrent d’ailleurs à ce moment là le principal sujet de discussion. Irina se demanda d’emblée si leur présence à eux – personnel de Poudlard qui n’avait rien à voir avec tout ça – n’allait pas brusquer les dragons, mais elle n’était pas du genre à formuler ses interrogations à voix haute devant un grand groupe ; elle s’était donc contentée d’obéir en laissant sa baguette espérant pouvoir être une simple spectatrice et écoutait d’une oreille les questions – essentiellement formulées par Nathanael – tout en prêtant une oreille beaucoup plus attentive aux réponses. Il parlait d’observation et Irina ne demandait qu’à avoir l’occasion d’observer les créatures, à son tour.

© Jackson Bailey






♪ Life's like a song without music. Without you, this world won't be the same ♪
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP COMMUN] far from home • ft. prof & personnel.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Autour du Monde :: 
L'Afrique et l'Asie
-
Sauter vers: