AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 13/08/2011
Parchemins rédigés : 1322
Points : 4
Crédit : Little.
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Ven 1 Juin - 18:26


Dernière soirée de l'année


Les examens de fin d'année s'étaient terminés quelques jours plus tôt, laissant aux élèves de Poudlard tout le loisir de stresser en attendant les résultats mais également de mettre de l'ordre dans leur affaire en vu de leur départ prochain. En effet, le Poudlard Express quitterait la gare de Pré-au-Lard dans quelques heures à peine, embarquant tout ce beau monde vers leur vie loin d'ici... Mais en attendant, une dernière soirée de taille se préparait, une soirée que tout le monde attendait avec plus ou moins d'impatience : le bal de fin d'année, apportant avec lui les résultats probablement déjà connus du Tournoi de Quidditch et de la Coupe des Quatre Maisons.

Après un dîner rapide et avancé, la majeure partie des élèves de l'école avait rejoint les dortoirs. C'est qu'il fallait être parfait pour ce dernier moment public avant la rentrée ! Depuis quelques jours, la rumeur enflait dans les couloirs : on les transporterait sous les cocotiers pour le bal de cette année. Est-ce qu'on la croyait ? Rien n'était moins sûr. C'est qu'on racontait souvent n'importe quoi à Poudlard ! Qui n'avait jamais fait les frais des ragots idiots ? Ils n'étaient sûrement pas nombreux à pouvoir prétendre y échapper... Quoi qu'il en soit, à vingt-et-une heures précises, les immenses portes de la Grande Salle se rouvrirent après deux heures de préparatifs acharnés. Le bruit de vagues invisibles se mêlait à la musique qui passait. Les premiers pas furent hésitants, dérangés par le sable blanc et fin qui recouvrait tout le sol de la pièce. Il était chaud, comme si le soleil avait brillé toute la journée. D'immenses cocotiers étaient posés ici et là, offrant une ombre bienvenue sur cette plage artificielles. Quelques transats attendaient des occupants, un immense buffet aux couleurs chatoyantes proposait des cocktails en tout genre (sans alcool, ne rêvez pas) servis dans des noix de coco. Sans le moindre mal, on oubliait le château médiéval et le temps maussade du pays. Ici, il faisait beau, il faisait bon, l'odeur des embruns faisait voyager et le plafond ensorcelé donnait à voir un couché de soleil aux tons roses et violets du plus bel effet.

Lorsque la salle se fut un peu remplie, le directeur Londubat arriva à son tour, vêtu d'une simple chemise sur un pantalon en lin beige, dans l'ambiance un peu décontractée de cette ultime soirée. Il attendit un instant que les murmures se calme d'eux même et grimpa sur une petite estrade de planches blanchis où attendaient quelques musiciens. « Bonsoir à toutes et à tous, et merci d’être parmi nous ce soir ! » commença-t-il d’une voix chaleureuse. « J’espère que vos examens se sont bien passés et que vous avez passé une bonne année dans cette école. » Il s’arrêta une seconde et laissa glisser son regard parmi les élèves qui lui faisaient face. « Je sais que tout n’a pas été parfait et que j’ai fait des erreurs. Je tiens sincèrement à vous demander pardon. Néanmoins, il me semble que vous avez fait de gros progrès cette année et que vous avez su vous montrer d’un courage exemplaire. Pour cela, je tenais à vous féliciter. » Un sourire bienveillant étira doucement ses lèvres. Jamais il n’avait eu l’intention de malmener ces enfants et, même si ses méthodes avaient été maladroites, il espérait qu’ils ne lui en tiendraient pas rigueur et accepteraient de continuer l’aventure à ses côtés. « Mais trêves de bavardages ! Passons tout de suite à ce que vous devez attendre tous : les résultats ! Nous pouvons peut-être commencer avec ce que vous savez tous déjà ? »

En effet, les résultats du Tournoi de Quidditch n’étaient un secret pour personne et les matchs avaient été commenté encore et encore tout au long de l’année. « À la quatrième place du Tournoi de Quidditch, nous avons cette année Poufsouffle. Une saison difficile il me semble mais ne baissez pas les bras, vous avez encore toutes vos chances pour l’année prochaine. Sur la dernière marche du podium, se tient l’équipe de Serpentard. Malgré les obstacles qui se sont dressés devant vous, vous n’avez rien lâché et vos efforts n’ont pas été totalement vains, vous pouvez être fiers de vous. En deuxième position, Gryffondor ! Toute l’année, vous avez su nous tenir en haleine, à nous faire nous demander sans cesse si vous parviendrez à réitérer votre exploit, mais qu’importe le résultat, vous avez une admirable cohésion d’équipe et il me semble que c’est le principal. Et enfin, les grands gagnants du Tournoi de cette année, j’ai nommé l’équipe de Serdaigle ! Vous avez survolé les matchs et donné l’impression que tout ça était d’une facilité déconcertante, toutes mes félicitations à vous tous ! » Des applaudissements retentirent dans la salle de bal, rebondissant sur les murs enchantés qui laissaient voir le sable et la mer (inatteignable) à perte de vue.

Lorsque le silence revint, Neville reprit. « Et maintenant, la Coupe des Quatre Maisons. Mais j’imagine que chacun y a été de son petit calcul et a déjà une idée des résultats. Alors à la quatrième place avec 1821 points, Gryffondor. Ne soyez pas déçus, cela reste un score admirable ! À la troisième place se tient Serpentard avec 2261 points. La victoire n’était pas très loin, il vous suffira sûrement d’un petit effort pour parvenir à l’obtenir l’année prochaine. Serdaigle se place sur la deuxième marche du podium avec un score de 2380 points. Vous n’avez jamais lâché un seul instant et avez tenté de grapiller des points jusqu’à la dernière minute de la compétition et c’est tout à votre honneur, continuez comme ça l’an prochain et vos concurrents auront du mal à suivre ! Et enfin, vous l’avez compris, avec un total de 2674 points, les Poufsouffle remportent la Coupe cette année ! » Au-dessus de l’estrade, entre deux cocotiers, le blason au blaireau se déroula tout seul, déversant une pluie de paillettes noires et dorées. « Oui, bravo aux Poufsouffle ! Vous n’avez laissé aucune chance aux autres maisons cette année et ne vous êtes pas endormis sur vos lauriers même une fois la première place assurée, j’espère que vous saurez savourer cette victoire et vous battre pour conserver votre titre ! » Il applaudit avec enthousiasme, rapidement suivi par les élèves qui attendaient qu’il termine enfin son speech. Certains s’agitaient un peu, d’autres soupiraient… La lassitude pointait le bout de son nez et Neville, aussi maladroit qu’il pouvait l’être parfois, ne put que le remarquer. « Je ne vais pas vous retenir plus longtemps, ne vous inquiétez pas. Encore une fois, félicitations à tous ! Et pendant que j’en ai encore l’occasion, je vous souhaite un peu en avance de très bonnes vacances, reposez-vous comme il se doit et revenez-nous en forme à la rentrée ! Maintenant, que la fête commence ! » Il fit signe aux musiciens qui attendaient patiemment à ses côtés et rapidement le bruit des vagues fut remplacer par une musique entraînante, rien à voir avec les classiques qui occupaient d’ordinaire la salle de bal…


Petites précisions

Le bal restera ouvert jusqu'à la prochaine MàJ (soit plus ou moins un mois). Et merci de prendre en compte qu'on a pas forcément envie de faire intervenir Neville pour bavasser avec le premier clampin qui passe... sifflote Donc si vous pouviez le laisser tranquille pour la soirée, on vous serait très très reconnaissantes ! Coeur Bien sûr, si des petits plaisantins veulent s'amuser à foutre la merde, nos professeurs ont le droit d'intervenir comme bon leur semble (dans la limite du raisonnable, la torture n'est toujours pas au rendez-vous !) pour leur faire passer le goût de recommencer. Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9967-i-am-trouble-killian#215730http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10007-killian-troublemaker-is-my-second-name#216440

Arrivé(e) le : 03/07/2016
Parchemins rédigés : 485
Points : 4
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Sam 2 Juin - 20:02

bal & cocotiers
Poudlard


J’ai du mal à y croire. Dans quelques heures à peine, mon aventure à Poudlard sera terminée. Le train quittera la gare demain matin et je ne remettrai plus jamais (en théorie) les pieds dans cette école qui m’a vue grandir et évoluer. Cette école c’est ma maison en fait, plus que cette baraque au bord de la mer. Il y a eu des hauts et des bas mais je ne m’étais jamais rendu compte que ce moment allait arriver. A cette pensée, un nœud m’enserre la gorge. Ce n’est pas tant les gens que je ne reverrai plus que les lieux en eux-mêmes. Les personnes auxquelles je suis attachée, je n’aurai aucun mal à les revoir en dehors. Mais ces murs, ces terrains, ce lac… Pour fêter la fin de tout ça, il y a le bal ce soir. Je n’ai pas vraiment la force d’y aller mais pourtant, je me prépare car je sais que je le regretterai dès le lendemain si je n’y mets pas les pieds. Tout le monde ne parlait que de ça cette après-midi et la rumeur veut que le thème de la soirée soit les tropiques. Autant dire que cela m’arrange parce que je n’avais pas très envie de me pointer en costume une fois encore. J’enfile simplement une chemise à manche courte ainsi qu’un short et l’affaire est réglée. Si ma tenue n’est pas convenable, et bien c’est la même chose. De toute façon, c’est ma dernière soirée ici …

La surprise est au rendez-vous lorsque je pénètre dans la grande salle qui reconstitue à la perfection un paysage idyllique. Je suis déjà transporté et je m’y laisserai presque prendre si je ne savais pas où nous étions. Ebahi par le travail fourni par l’école, j’avance au milieu des autres élèves, admirant les palmiers, la plage et les couleurs ensorcelantes du coucher de soleil magique. Alors que je suis en pleine admiration de ce paysage de rêve qui me fait penser que je sais où je transplanerai à l’avenir, le directeur commence son discours de fin d’année et annonce les résultats des différentes coupes. Serpentard n’en gagne aucune cette année mais pour être honnête, ça m’importe peu. J’applaudis poliment pour mes camarades Serdaigle et Poufsouffle qui se font la fête et qui expriment leur bonheur de façon plutôt bruyante. Enfin, Londubat termine son discours et nous enjoint à profiter de cette dernière soirée de l’année. La dernière soirée que je passerai à Poudlard. Non loin d’un buffet, je me saisis d’une noix de coco avant de m’éloigner pour laisser la place aux autres et déguster mon cocktail. Le bruit des vagues inaccessibles me laisse un arrière-goût de nostalgie. Je meurs d’envie de prendre une planche de surf et de me laisser glisser sur les vagues maintenant. Malheureusement, cela n’est pas possible et je me retrouve là, à regarder au loin le coucher de soleil fictif en sirotant mon cocktail sans alcool. C’est le début des vacances et la fin d’une époque.

made by black arrow



I'm a Troublemaker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9087-avril-june-stagiaire-psychologuehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9094-avril-june-besoin-d-une-psyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9097-les-rp-de-vrilhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9099-boite-aux-lettres-d-avril-junehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9100-lettres-express-d-avril-june

Arrivé(e) le : 21/01/2018
Parchemins rédigés : 208
Points : 6
Crédit : Haley scott28 - Beylin
Année : Stagiaire en Psychologie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Lun 4 Juin - 11:51

Avril avait le sourire aux lèvres. Cela faisait maintenant deux semaines qu'elle savait qu'elle resterait au sein du château l'année prochaine. Sa candidature volontaire auprès du Directeur avait fonctionné. Sans doute également que la lettre de recommandation que lui avait fait Magnus avait beaucoup joué. Sans compter que Londubat avait pris contact avec la Directrice de l'USL pour lui fournir un emploi du temps allégé, lui permettant, ainsi, d'avoir plus de pratique. Elle garderait les cours, bien évidemment, mais elle aurait majoritairement des cours par correspondance, ne se rendant à la capitale que pour réaliser ses TDs qui demandaient une présence obligatoire. Le tout, pour cet été, était maintenant de trouver un sujet de thèse sur lequel elle travaillerait pour les deux prochaines années. Le diplôme se rapprochait, bientôt pourra-t-elle arborer fièrement son papier l'indiquant Psychologue Infantile. Car oui, c'était bien dans cette branche qu'elle se tournait. Elle avait toujours eu un instinct maternel développé. Mais depuis qu'elle avait appris ce que les élèves du château avaient enduré, elle s'était encore plus intéressée à la psychologie infantile. Et selon elle, il n'y avait pas assez de psychomages spécialisés dans cette branche. Comme si les enfants étaient beaucoup trop jeunes pour endurer des problèmes et, surtout, pour demander de l'aide. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait mis en place, avec Magnus et Ombellyne, la Cellule de Soutien. Il n'y avait pas eu beaucoup de volontaires au sein de cette Cellule mais il fallait sûrement du temps pour que les élèves acceptent de se livrer. Ca demandait une certaine préparation avant d'accepter un tel pas.

C'était le dernier jour de Poudlard. Demain, les élèves rentreraient chez eux. Pour certains, ils se retrouveraient à la mi-juillet pour participer à l'annuel sortie d'été. Avril avait hésité avant de s'inscrire. Après tout, elle n'avait pas vécu que des belles choses au travers de ces sorties. Mais c'était actuellement Londubat qui tenait la barre et même s'il avait fait des conneries cette année, il ne rivalisait pas face à Blackman. Elle avait donc choisi de s'inscrire de nouveau, se disant, qu'après tout, cela lui permettrait de se rapprocher également des élèves pour l'année prochaine.
Le thème de la soirée était "sous les cocotiers". Avril avait juste mis une semaine entière à trouver quoi porter. Comment synchroniser une soirée avec un moment sur la plage ? Cela semblait compliqué et, clairement, elle avait dû faire une demande à la tante de Megan pour compiler les deux. Elle s'était donc achetée une belle robe rouge bustier à diamant qui lui permettrait de se déplacer sans difficulté sur le "plage" et de rester pour autant apprêtée pour une soirée. Elle en avait également profiter pour prendre un serre-tête à fleur ce qui viendrait joliment coiffer son chignon, révélant ainsi ses boucles d'oreilles rouges assorties à sa robe. Enfin, elle avait opté pour des escarpins noirs lui permettant, malgré le talon, de pouvoir se déplacer sur le sable sans problème. Effectivement, il avait été impensable pour la jeune blonde de passer une soirée sans talons...

L'heure était venue de se rendre à la Grande Salle. Il y avait déjà du monde devant. Tout le monde attendait que les portes s'ouvrent. Ce qui ne fut pas bien long. La foule s'engouffra dans la pièce qui était incroyablement décorée. Clairement, le personnel n'avait pas chomé. Avril commençait à être habituée aux facultés de la salle de se vêtir pour l'occasion, mais là, ils avaient fait fort. Elle entendait même le bruit de l'eau à côté qui lui donnait réellement envie de plonger pour se baigner. La chaleur était également au rendez-vous, ce qui fit sourire d'autant plus la cracmole. c'était enfin les vacances. Genre les vraies grandes vacances. Avril s'était éclipsée fin du mois passé pour passé ses examens au Canada. Elle les avait réussi, et était donc aussi libre que l'air pour lui faire ce que bon lui semblait cet été. Elle avait déjà prévue de rejoindre sa meilleure amie pour passer plusieurs jours avec elle. C'était bien beau les lettres mais c'était mieux de se retrouver pour se raconter toutes les dernières épopées. Et sans doute Yasha avait-elle plein de choses à lui dire.
Le discours du Directeur débuta. La jeune fille applaudit avec tout le monde à l'entente du gagnant de la Coupe du Quidditch. Ca n'avait pas été une surprise, après les différents matches ayant eu lieu dans l'année. Elle redoubla d'applaudissement à l'entente du gagnant de la Coupe des Quatre Maisons. Que voulez-vous, elle avait toujours eu un faible pour les Poufsouffle, ils le méritaient largement.

Le discours terminé, la musique commença à s'élever. Pour une fois, Avril n'avait pas vraiment grand monde avec qui passer la soirée. Elle regrettait les soirées passées avec Yasha, Astride, Elian, Ana, Chloé, Matt, Faust et tous les autres. Enfin, poussant un léger soupir, elle se rendit directement au bar pour se servir un cocktail ananas-mange-passion. Ca au moins, ça ne la quittait pas !

Codage par Libella sur Graphiorum



Vivre peu mais vivre bien
Crois en toi, aie espoir, la vie est courte, ne perds rien, aime tes amis, amuse-toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9150-wenlock-mattheus-o-presentation-100#202347http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9165-wenlock-mattheus-o-social-distorsion#202388http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9164-wenlock-mattheus-o-hello-sleepwalker#202381http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9163-wenlock-mattheus-o-hey-kids#202379http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9277-wenlock-mattheus-o-mail-express#204590

Arrivé(e) le : 02/02/2018
Parchemins rédigés : 455
Points : 3
Année : garde-chasse (36 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Hansel J. Valeska

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Lun 4 Juin - 17:46



Beginning of the end

« Quelques belles lignes qui transpirent les beaux mots et la poésie, une belle petite mise en bouche pour le plaisir des mirettes. Pour la belle et l'aveugle. »
Le repas fut on ne peut plus copieux. Cette soirée allait être décisive pour les élèves, pour chaque maison. Le fruit de leurs efforts allait être récompensé à juste titre je l’espère. Alors en soit je me demandais bien comment les choses allaient se terminer. Le repas n’était qu’un préquel de ce à quoi la salle ressemblerait. Les élèves allaient enfin pouvoir vaquer à leurs occupations, s’amuser, voyager jusqu’à la prochaine rentrée. L’année se terminait sur une note plutôt optimiste et j’espérais que cette nouvelle direction finisse par perdurer si l’on oublie les gaffes des Londubat… J’ai fais plusieurs rencontres, plusieurs retrouvailles et je dois dire que cela annonçait bien des choses en termes de développement de relationnel. Je l’avais retrouvé pour nouer une ineffable connexion, et cette volonté de faire durer et développer ce bourgeon était belle et bien gigantesque.

Même certains élèves m’auront marqué… tantôt Breckenridge et sa façon d’utiliser le second degré… autant l’aide que j’ai pu accorder à Cruz. J’espérais que ces élèves se fasse une place et ne perdent pas de temps sur les difficultés de relationnel. Ils devaient en rencontré, certain moins que d’autres, et c'est pour ça que le corps autoritaire de l’école s’était largement plus développé que dans mes souvenirs. Nous étions là pour faire perdurer une nouvelle ère prospère et nous nous y tiendrons comme il se doit. Alors quand le repas fut terminé, j’eus pour idée de me rendre à la cabane. Le temps que les élèves et le reste de l’école se prépare en termes de vêtements, je me suis rendu à la cabane pour donner à manger et à boire à Hylia, c’était le temps pour cette louloute de manger. Ainsi je me hâtais de m’exécuter pour ensuite me rappeler le thème de la soirée discuté en amont. J’eus simplement l’idée de porter une tenue plus présentable que celle de ma journée.

Bien entendu j’avais ce grand faible pour les chemises, et le port d’une d’entre elles fut de mise. Au toucher, mon instinct me guida vers un bleu légèrement clair. Ma foi, le ridicule ne tue pas… Il parait. Un jeans plus ou moins serré et très légèrement retroussé à la fin. On aurait vraiment l’impression que j’étais un type plutôt actif qui longeait la plage pieds nus… Sauf que j’optais pour une paire de chaussure qui ne transcendaient pas le haut de gamme. Et pourtant il fallait que je sois un minimum présentable, car en sautant aisément le pas, j’avais tout de même demandé à Irina de se joindre à moi pour le bal. Et puis même si ce ne sont pas les festivités qui m’ont le plus marqué, je trouvais ça important pour les élèves en général. Reprenant ma canne comme unique but de soutien physique et surtout qu’il s’agissait aussi de ma baguette. Je pris une veste que je tenais à deux doigts sur mon épaule. Je remontais le domaine au bout d’un certain temps après m’être coiffé, et légèrement parfumé. Rejoignant l’école, je comprenais à la voix des élèves que tout était semblable à une plage paradisiaque.

Voilà qui était original, nous n’avions pas ça à l’époque. Restant à l’entrée un moment, je laissais Londubat faire son discours. Appuyé à la porte d’entrée, je ne voulais pas me frayer un chemin tout en dérangeant les élèves. Laissant ma veste sous le bras et ma canne contre le mur, j’applaudissais à chaque annonce de grands vainqueurs. A deux reprises, ça c’était une ambiance qui m’avait marqué durant mon adolescence. Je m’en souviendrai pour sûr de chaque moment passé dans cette pièce. Un léger sourire arbora mes lèvres, laissant la soirée finalement commencé. A l’écoute pour l’arrivée d’Irina, je restais un faux spectateur en écoutant aussi bien les élèves désireux de s’amuser et ceux qui complotaient.

« Clap de fin ! »

(c) DΛNDELION


child mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8988-charli-bjrn-ethergsen-bibliothecaire-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8994-charli-b-ethergsen-lienshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8993-les-aventures-de-charli-b-ethergsen-disponiblehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8995-charli-b-ethergsen-boite-aux-lettreshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8996-charli-b-ethergsen-hiboux-express

Arrivé(e) le : 29/12/2017
Parchemins rédigés : 295
Points : 0
Crédit : Avatar ● bazzart (ft. Adam Driver) Signature ● solosland
Année : Bibliothécaire exaspéré

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Maxine S. MacPherson & R. Sleibhin Norgarstein

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mar 5 Juin - 0:22

Le bal de fin d’année
Martine Charli à la plage et en bonne compagnie
Au début, Charli n’avait même pas prévu d’y aller, à ce bal. A en croire les rumeurs, le thème était pire que douteux en plus de ça. Tous à la plage ? La simple idée de s’imaginer en train de servir des cocktails avec des petites rondelles de citron à une Bennett avachie dans un transat et une Breckenridge pleine de crème solaire lui fila des frissons d’horreur et des sueurs froides. Il fallait vraiment qu’il pense à vérifier si son épouvantard avait changé depuis cette première année en tant que membre du personnel de Poudlard.
Chassant ce cauchemar hypothétique de ses pensées, il réajusta sa cravate autour de son cou et passa sa main dans ses boucles brunes avec un dernier coup d’oeil en direction du miroir. Non, il ne comptait pas ramener sa fraise en bermuda et tongs. Le costume noir ferait parfaitement l’affaire pour un bal, quelqu’en soit le thème. Et puis, de toute façon… Il avait sa botte secrète. Dissimulé dans le côté droit de sa veste, le pistolet à eau en plastique rose fushia attendait son heure. Plutôt pas peu fier de son coup, il enfila ses lunettes de soleil avant de descendre les escaliers vers la salle de bal.
Malgré sa réticence à participer à ce genre événement, les diverses invitations qu’il avait reçu au cours des dernières semaines l’avaient finalement convaincu d’y participer. Entre la moitié de son âge et quelques années de plus, le choix ne fut pas vraiment compliqué. S’il n’avait pas spécialement de souvenirs heureux des bals auxquels il avait pu participer quand il était lui-même élève, l’invitation de sa collègue le poussa à envisager la question pour cette fois. Alors, Charli avait accepté d’y aller avec elle, même si leur réconciliation aussi inattendue que bienvenue était toujours assez récente dans son esprit.

Un peu en retrait par rapport à la foule, il put admirer sans mal le coucher de soleil artificiel et la décoration dont il n’aurait pas réussi à se plaindre même en y mettant un peu du sien. Pendant que Londubat déclarait les vainqueurs de la coupe des quatre maisons et de la coupe de quidditch dont il se fichait éperdument, il lorgna vers le buffet pour espérer y apercevoir de la glace sans prendre la peine d’applaudir aux propos du directeur. Déçu de constater que pour l’instant, seuls des cocktails – probablement et fort heureusement sans alcool – étaient à disposition, il chercha dans la foule sa petite tête blonde préférée à laquelle il avait promis qu’il la traînerait jusqu’à la salle de bal si elle ne se montrait pas d’elle-même. Avec l’effervescence du début de soirée, il avait un peu de peine à la distinguer parmi les autres, mais il n’y manquerait pas au cours du bal.
A la fin du fameux discours dont il n’avait pas écouté un mot, Charli se mit en quête de sa partenaire pour la soirée et scruta la pièce pour essayer de la retrouver – sans même savoir comment elle serait habillée ou même si elle était déjà là.



Charli B. Ethergsen
I hope that you know that the cracks in your smile are beginning to show. Now the world needs to see that it's time you should go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 248
Points : 0
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mar 5 Juin - 11:23

Après un bal de noël que l'on pouvait qualifier de mouvementé, Magnus n'était pas du tout enclin à vouloir se rendre au bal de fin d'année. Cependant, parfois il ne s'agit pas toujours de faire les choses par goût mais par cohérence et responsabilité.
Depuis le fameux bal de cet hiver et les différentes rencontres qu'il a pu avoir avec ses collègues, Magnus cherchaient sans cesse à mettre en place une charte de loyauté et bon comportement des professeurs dans le but d'offrir aux élèves un cadre sain et sur.
Ainsi si le professeur d'arithmancie se présentait ce jour à la salle de bal, ce n'était certainement pas pour danser ou pour faire la fête mais pour être cohérent avec son discours. Il était là pour assurer la sécurité des élèves en cas de besoin.
Sous son costume couleur sombre à la coupe parfaite, Magnus portait une chemise protégée par des inscriptions héxagrammatiques puissantes tracées avec soin et enchantées avec précision. Il avait aussi pris soin avant de venir de se lancer plusieurs sort de protections. Et bien entendu il avait pris sa baquette.
Le visage aussi peu ouvert qu'a son habitude, le professeur s'approcha des portes de la salle de bal. Il salua Mattheus qui était resté à la porte d'entrée. Magnus regrettait de ne pas avoir eu plus de temps libre à passer avec Mattheus cette année et comptait bien se rattraper cet été et l'année prochaine.

"Bonsoir Mattheus, vous êtes très élégant. Je vous souhaite une très bonne soirée."

Le danois continua son périple et pénétra dans la salle de balle. Celle-ci était déjà bien remplie et les élèves semblaient enthousiaste. Il fit un rapide tour de salle saluant les élèves qu'ils connaissaient et qui avaient réussi au pris de leurs efforts à gagner le respect de l'intransigeant professeur. Il prit le temps de saluer plus longuement le gardien du savoir du château en étant assez surpris de le voir ici et remarqua son intérêt pour le buffet.

"Bonsoir Charli, j'espère que vous trouverez votre bonheur au buffet."

Magnus se dirigea ensuite vers le point de la salle lui permettant d'avoir la meilleure visibilité sur ce qu'il s'y déroulait. Au passage, il remarque Avril, sa dévouée et talentueuse stagiaire. Il avait appris avec joie qu'elle serait toujours présente l'année prochaine. Il la salua d'un signe de la tête et se permis même de lui offrir un rare sourire. Il s'était vraiment attachée à elle et son dynamisme et la cellule de soutien aurait perdu beaucoup de son âme si elle avait du partir.

Ayant pour le moment terminé avec les trivialités de la bienséance, Magnus ausculta la salle à l’affût de choses sortant de l'ordinaire. Passant outre le kitsch et le mauvais gout de la décoration, son regard se promenait d'un coin à l'autre de la salle. Il écouta d'une oreille distraite le discours du directeur, n'applaudissant à aucun moment. Il nota néanmoins les excuses et les encouragements que présenta le directeur. Cela ne faisait pas de mal et était une bonne chose mais c'était peut être un peu tard. De toute façon maintenant ce qui importait c'était la future année.

Prenant très au sérieux le rôle qu'il s'était lui-même attribué, le bal put commencer sous la surveillance de Magnus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6239-rioghbhardan-i-m-not-your-boy-toyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6299-rioghbhardan-you-better-believe-that-i-want-you-and-you-need-mehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6300-rioghbhardan-declarations-d-amour-uniquementhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6301-rioghbhardan-rien-de-professionnel-merci

Arrivé(e) le : 03/06/2015
Parchemins rédigés : 5957
Points : 20
Crédit : (c)
Année : 7ème année - 20ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Jaswinder Swindlehurst

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mar 5 Juin - 15:54


Bal & cocotiers
Rioghbhardan & les autres

Tout devait être une simple formalité, quelques questions dont les réponses étaient devenues évidentes à force de réviser et puis une liberté bien méritée à l’arrivée. Juste ça… Et j’ai tout fait foirer, une fois de plus. Mais je voyais pas comment faire autrement. Devant ma première copie, ça a été l’angoisse. J’ai pas été foutu de réfléchir correctement. J’avais beau lire et relire la question, je comprenais rien. Il n’y avait que des bribes de souvenirs en bordel et la peur de la suite au creux de mon estomac. Son odeur, ses éclats de rire, le son de sa voix, ses interminables monologues sur des plantes dont je retiens jamais les noms… Même les sourires de Tracy quand son regard croise le mien et la confiance qui se lisait toute cette année dans celui de Danni. Je savais que je devais pas faire n’importe quoi, que je jouais limite ma vie sur ces examens mais… mais j’étais pas sûr que ma vie, ce soit vraiment ce qui m’attendait dehors. Et, bêtement, l’angoisse s’est fait la malle au moment où j’ai commencé à faire de la merde. Comme si j’avais fait le bon choix et que c’était normal de foutre en l’air mes chances d’avoir un truc bien en sortant d’ici pour recommencer une année réussie du premier coup… Bon, j’avoue, j’ai vite déchanté à la fin de la semaine, quand mon cerveau en miettes a commencé à réfléchir un petit peu : je suis certain de pas avoir mon année mais je suis pas sûr de pouvoir revenir. Est-ce qu’ils accepteraient que je redouble une fois de plus ? Y’a peut-être un âge limite pour étudier ici après tout, non ? Et s’ils veulent pas que je revienne parce que ça se voit que j’ai volontairement raté mes épreuves ? Parce que ça se voit comme le nez au milieu de la figure et je le sais… Depuis Noël, je me maintiens au-dessus de la moyenne, y’a pas eu un seul contrôle raté, et là, si j’arrive à avoir un D, c’est limite un miracle… Si ça se trouve, j’ai tout perdu. Ce que je voulais garder ici, et ce que j’aurais pu avoir dehors. Sans mes ASPICs, je peux dire adieu aux formations que je voulais. Et puis, à mes parents, je vais leur dire quoi, hein ? Il y a une semaine, je leur écrivais que j’allais aller à l’université, que j’allais prendre ma vie en main et tout le bordel, et maintenant, il fallait que je leur explique que je retournerai d’abord un an à Poudlard alors que c’est sûrement la première fois que mes notes sont aussi bonnes… C’est sûrement la seule année que j’étais sûr de réussir… Et la seule excuse que j’ai, c’est que je voulais pas laisser ce que j’avais ici. Autant dire que c’est pas un truc à leur sortir, ça. Ça revient à leur expliquer que mon copain est plus important que le reste, qu’eux, que mon avenir, que tout… Et si c’est vrai, je doute qu’ils aient envie de l’entendre… Et je doute d’avoir envie de l’admettre. C’est ridicule. C’est même complètement con. J’ai pas pu être assez débile pour faire une connerie pareille. C’est pas possible… C’est juste pas possible…

Assis sur le bord du lit, je peine encore à réaliser ce qui s’est passé. Mon regard se promène tristement dans la chambre. Tout a été rangé. Il ne reste plus que nos malles ouvertes dans un coin et de quoi nous changer demain. C’est fini. Quoi qu’il arrive, désormais, je ne mettrai plus jamais les pieds « chez nous ». Il n’y aura plus jamais la même intimité et l’impression de vivre avec lui. J’ai le moral dans les chaussettes et l’incertitude quant à ce qui m’attend n’arrange rien. Je termine d’attacher mes baskets blanche, sans grand entrain. J’ai pas très envie d’aller à ce bal. J’ai pas envie de voir la désapprobation de Tracy ou d’avoir à faire semblant auprès du reste du monde. J’ai dit à Milo que j’avais raté mes ASPICs, mais je dis toujours que je rate mes contrôles avant d’être bêtement euphorique en voyant que non quelques jours plus tard alors je suppose qu’il doit penser que c’est la même chose cette fois-ci… J’ai pas envie d’y aller. Je lâche un soupir et me lève enfin. Je ne sais pas trop si ce qu’on entendait dans les couloirs est vrai, comme quoi ce serait plus « cool » que les autres bals, moins prout-prout… J’ai fait comme si, en tout cas. Un pantalon en toile légère bleu marine et un simple tee-shirt blanc. On sent ma motivation dans ma tenue, je crois… Dans le pire des cas, ça me donnera une bonne excuse pour remonter. Je me traîne jusqu’au miroir devant lequel se tient mon peut-être futur ex-colocataire, je me glisse derrière lui et l’enlace tendrement. Notre reflet me perturbe un peu. C’est vraiment étrange. Est-ce que ça, ça vaut vraiment la peine de rater sa vie ? J’ai même pas de vraies réponses à donner. Devant mes sujets d’examen, j’étais sûr que oui, maintenant, c’est un peu moins évident. J’ai peur de le décevoir. Je voulais tellement qu’il soit fier de moi… Tu parles ! Il va me détester d’avoir été aussi débile que ça… J’ai décidé d’attendre les résultats pour lui avouer la vérité. Si jamais je peux pas revenir, j’improviserai. Je serai peut-être pas obligé de dire que j’aurais pu m’en sortir correctement si je l’avais bien voulu. Mon ventre se noue et j’enfouie mon visage dans son cou alors que je resserre doucement mon étreinte. L’ambiance est étrange depuis quelques jours. L’atmosphère est lourde, chargée de tensions. J’ai hâte que ça redevienne normal. Enfin, j’espère que ça redeviendra normal… Mine de rien, j’arrive pas à m’empêcher de craindre que ça soit un peu la fin… Je veux dire, si jamais je reviens pas et que ça reste comme ça pendant un an, je ne donne pas cher de notre couple. Ça tiendra jamais. J’ai pas envie qu’on se déchire parce que la vie est mal faite. J’aurais rien à me reprocher, j’aurais fait tout ce qui est en mon pouvoir pour faire tourner les choses en notre faveur, mais est-ce que ça changerait quelque chose à ses yeux…? Mes lèvres s’abandonnent doucement sur sa peau avant que je ne daigne relever la tête. « On devrait bouger avant de louper le discours de Londubat qui dit que t’es le meilleur préfet de l’école et que c’est pour ça qu’on a gagné, et tout et tout… » Je lui offre un sourire via le miroir mais je crois que c’est pas très probant. Le coeur n’y est pas vraiment… C’est à contre-coeur que je reprends mes distances. J’aurais préféré un autre programme pour la soirée. Du genre rester vautrés sur le lit à se faire des câlins jusqu’à ce qu’on vienne nous en déloger de force demain matin… Est-ce qu’on se rendrait vraiment compte de notre absence dans le train ? Avec un peu de chance, personne ne remarquerait rien et on pourrait rester là toutes les vacances…

Finalement, j’oublie mes espoirs de soirée tranquille ici et lui tiens la porte avant de disparaître à sa suite dans les escaliers. Chaque pas me coûte plus encore que le précédent. Même à Noël, ça m’avait pas semblé aussi difficile, je crois. J’essaye de me dire que c’est pour la bonne cause, pour fêter notre victoire, pour fêter le départ de mes camarades de classe, le mien peut-être aussi… J’ai pas envie de fêter ça… Les marches défilent trop vite à mon goût et, en rien de temps, les portes de la Grande Salle se dessine déjà. La musique ne nous parvient pas vraiment. Visiblement, ça n’a pas commencé. Génial. Enfin je crois. J’imagine que ça aurait été dommage de louper le petit bout de soirée où on dit qu’on a tout déchiré, qu’on est les meilleurs et tout ce qu’on veut encore. Ma main se saisit machinalement de celle de Milo alors qu’on entre. Je reste con un instant. On est loin des tables des repas et compagnie… On est loin du château même… J’ai l’impression d’avoir débarqué en vacances. Le bruit des vagues et l’odeur de la mer me rappellent chez moi. Enfin… Mon « vrai » chez moi. Le sable sous mes semelles n’est pas ce qu’il y a de plus agréable mais on fera avec. Ça change tellement de ce qu’on a l’habitude de voir ici. Je crois que j’aime bien. Pas au point de rester là pendant des heures certes mais qu’importe… Il ne faut pas longtemps à Londubat pour débarquer et pas plus longtemps à son speech pour commencer. J’applaudis sans enthousiasme à l’annonce de la victoire de Serdaigle et cherche machinalement Daniela des yeux. Je sais qu’elle a mal vécu cette année. Plus mal que nous tous, je crois. Tout qui lui est retombé sur le dos alors qu’elle n’a finalement rien fait d’autre que d’essayer de maintenir son équipe à flot, je trouve pas ça très juste… J’espère que l’année prochain sera différente. Que Poufsouffle pourra prétendre à la victoire et que personne ne la clouera au pilori pour des conneries qu’elle n’a pas faites. Elle ne méritait pas ça. Définitivement pas… Je la vois pas et finis par abandonner l’idée, me reconcentrant presque machinalement sur notre directeur. Son discours n’a pas de fin. Blablabla… Mon dieu mais viens-en au but mon gars ! Finalement, les places s’égrainent. Et lorsqu’on prononce enfin le nom de notre maison, je redouble d’efforts pour applaudir dignement. On a remporté cette maudite victoire ! En vrai, c’est pas grand chose et rien que l’an dernier je m’en fichais pas mal mais cette année, peut-être parce que c’est censé être ma dernière, j’ai pris un malin plaisir à regarder les pierres s’accumuler dans notre sablier. « J’espère que t’es incroyablement fier de nous, quand même ! » Ce n’est qu’un souffle abandonné près de l’oreille de mon cavalier alors que Londubat termine enfin de parler en nous souhaitant une bonne soirée. C’est pas tout le monde qui peut prétendre être à la tête de la meilleure maison de Poudlard ! Autour de nous, les gens commencent à bouger. La soirée prend forme. Et, nous, ce serait bien qu’on évite de rester plantés là pendant dix ans, comme on le fait à chaque fois… « On va boire quelque chose en attendant de voir si la musique est potable ? » Entre nous, j’ai pas spécialement envie d’aller danser, plus de me poser dans un coin et d’attendre que le temps passe pour remonter dans notre dortoir mais qu’importe… J’imagine que si lui veut me traîner sur la piste, j’irai me traîner sur la piste…
Made by Neon Demon



Je me souviens de toi près de moi, tu m'embrassais pour la première fois, j'ai cette image gravée dans la tête. Je me souviens des premiers rendez-vous comme de la plus belle image de nous.
Rioghbhardan O'Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5970-professeur-morgana-h-burgess-quel-plus-bel-art-que-celui-des-potions-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5973-morgana-chaque-annee-un-nouveau-depart-et-de-nouvelles-tetes#138879http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6052-morgana-ecrire-cest-une-facon-de-parler-sans-etre-interrompuhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6053-morgana-hibou-express

Arrivé(e) le : 13/03/2016
Parchemins rédigés : 814
Points : 0
Crédit : lilany - Olivia Wilde
Année : Professeur de Potions & Directrice de Serpentard

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Narcissa A. Breckenridge & Jayden S. Rosenbach, Candice R. Tiedoll

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mar 5 Juin - 18:08

Bal de fin d'année
EXORDIUM.
L’annonce de ce fameux bal de fin d’année ne m’avait pas particulièrement enthousiasmé, la première fois. Je me souvenais encore de cette mauvaise blague de notre directeur durant le bal de Noël et j’appréhendais un peu l’issue de cette soirée-là. Néanmoins, j’avais plusieurs fois entendu sa bonne volonté parler et il avait notamment rectifié le tir en faisant en sorte que la simulation de l’attentat du mois de mars se déroule correctement. Depuis, on pouvait supposer qu’il avait gagné un peu plus de confiance de la part de ses élèves. Nous, professeurs, étions là pour les conforter dans l’idée que Londubat avait bel et bien pris ses marques et compris ses erreurs mais je pouvais comprendre qu’il y ait encore des têtes sceptiques.

Finalement, au fil des jours, j’avais pris la décision de m’y rendre. D’une part, parce qu’il serait nécessaire que des professeurs surveillent cet événement et également pour soutenir le Directeur dans son initiative. Nous avions convenu avec Magnus qu’il serait bon de rester unis malgré les erreurs qu’il avait pu faire et qu’une image du personnel plus ou moins solide renforcerait la confiance des élèves envers nous tous. Je ne le faisais pas par plaisir, ce genre de choses n’étant pas dans mes cordes à l’origine, mais je me devais de faire l’effort. Ainsi, j’allais donc me priver d’une soirée de correction dans mes cachots froids et humides pour une promenade estivale sur du sable chaud, dans une ambiance tropicale et chaude. Ce n’était pas l’ambiance que je chérissais le plus au monde pour un bal mais j’imaginais bien que le thème ne serait pas discutable, surtout s’il motivait la plupart des élèves. J’avais donc invité Charli à cette occasion et même si ce genre de choses n’était pas sa tasse de thé, je m’étais dit qu’il serait dommage de passer à côté de l’opportunité de nous parler. Ce qui m’était arrivé à la Saint-Valentin nous avait un peu plus rapprochés mais cette réconciliation était encore trop récente pour que nos relations ne changent du tout au tout. Ce n’était pas ce que je recherchais, étant bien loin d’être la reine de la sociabilité, mais je trouvais tout simplement cette perspective intéressante. J’étais certaine qu’Aaron ne m’en voudrait pas de le laisser de côté alors que j’avais pris l’habitude de l’accompagner à ce genre de soirées.

Vêtue d’une petite robe en dentelle vert menthe, de bijoux argentés et de sandales blanches compensées, je n’étais peut-être pas dans le thème des bikinis ou des tenues aux couleurs chaudes mais cela m’était complètement égal. Ce n’était pas une soirée de défilé de mode pour les professeurs et c’était avant tout les élèves qui seraient à l’honneur. Je serai tout simplement là pour les surveiller et mon dernier souci était de savoir comment j’allais transporter ma baguette. Me vint alors la solution de métamorphoser un de mes sacs à main en un petit sac à bandoulière aux tons clairs et qui subirait un sort d’extension indétectable au vu de la taille de ma baguette. Quant à mon visage, j'avais opté pour un maquillage léger et assez naturel et un chignon coiffé-décoiffé pour apaiser le côté strict que je dégageais perpétuellement.

Enfin prête et descendant les marches du hall cinq minutes après l’ouverture de la Salle de Bal, je me faufilai sans difficulté entre les différentes personnes déjà présentes. J’avais certes raté le début du discours de Londubat mais ce n’était pas comme si j’étais véritablement intéressée par le fait de savoir que ma maison n’avait remporté aucune coupe cette année. Je me passai donc de féliciter les gagnants, me confortant dans ma défaite amère et dans l’idée de retrouver Charli.

Non loin du buffet, Magnus était parti le rejoindre pour, sûrement, le saluer. La vue de leurs costumes m’étirèrent un fin sourire. Moi qui pensais être décalée par rapport au thème, finalement je me fondais plutôt bien dans le décor. Même si les lunettes de Charli renvoyaient l’idée de se protéger du faux soleil ici présent, il avait bien plus sur sa place en tant que garde du corps du château. Pareil pour Magnus dont la présence m’étonnait, d’ailleurs. Je ne le voyais pas participer à des galas ou des bals mais plutôt à rester enfermé dans son bureau. D’un autre côté, je n’étais pas mécontente de le retrouver ici ; en cas de débordement, je ne serai pas la seule compétente à pouvoir agir. Je ne faisais pas confiance aux autres enseignants pour cela.

Je le croisai alors que je m’approchais de la position de mon cavalier.

« Bonsoir Magnus. Ravie de vous voir à cet événement de fin d’année. »

Il ne manquait pas de prestance, comme d’habitude. Un homme bien raffiné dans ses mouvements et qui ferait rêver beaucoup de femmes de par son charisme. Après quelques échanges en sa compagnie, je ne fis pas plus attendre ce très cher Charli qui louchait toujours sur le buffet. Une fixation sur les cocktails, peut-être ? Je ne me souvenais pas de lui comme étant un fervent fanatique de ces boissons. A moins que…

« Bonsoir, dis-je en le contemplant de profil. J’ai comme l’impression que tu dois mourir de chaud sous ce costume même si, je l'admets, tu es très élégant à l'intérieur.




Only perfection
“Ce n'est pas l'abondance, mais l'excellence qui est richesse.” @j.joubert ≈ › (c) alaska.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8788-eliana-bradleyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8803-liens-avec-eliana

Arrivé(e) le : 15/11/2017
Parchemins rédigés : 481
Points : 14
Crédit : Moi (à l'aide de Paint)
Année : 2e année (12 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mar 5 Juin - 23:06


"Perdue dans mes pensées, j’eus aussitôt le souffle coupé lorsque je la vis assise sur le canapé devant la cheminée."

Cette première année s’achevait déjà. Tout était passé si vite. Et si lentement. J’avais eu l’occasion de visiter le château de fond en combles jusqu’à en explorer les coins les plus sombres, les plus secrets. Bien-évidemment, quelques endroits (la Salle sur Demande, par exemple) me restaient encore clos. Mais ce n’était pas pour autant que je baisserais les bras. Je m’étais aussi attiré des ennuis, autant avec les préfets qu’avec les professeurs, sans oublier le garde-chasse. Néanmoins, je ne l’avais pas fait sans raison valable. Me regardant dans mon miroir pour voir si tout était parfait, je réajustai mon chapeau de paille avant d’enfiler mes tongs corail. Il me semblait être dans le thème : bal sous les cocotiers. Une fois de plus, je ne porterai pas de robe. J’avais opté pour un débardeur jaune et une jupe bleue à mi-cuisses. Tout en simplicité pour un bal farniente. Je me regardai une dernière fois dans le miroir, vérifiant l’état de mes cheveux. Bon. Il était presque l’heure. J’allais bientôt la rejoindre.

Tout en descendant les escaliers, je m’interrogeais sur la tenue d’Hilary. J’avais pris plus de minutes que je ne le pensais. Combien de temps m’avait-elle attendue ? Perdue dans mes pensées, j’eus aussitôt le souffle coupé lorsque je la vis assise sur le canapé devant la cheminée. Comme d’habitude, elle était majestueuse, telle une princesse digne des contes de Perrault. Je la rejoignis et affichai à son égard un sourire de travers, maladroit : « Tu es belle. Enfin, tu es jolie, quoi que tu portes ! ». Je lui tendis le bras de manière cérémonieuse, un peu gauche, le tout munie d’un sourire espiègle. « Madame, voulez-vous me faire cet honneur ? ». Bras dessus, bras dessous, nous quittâmes la Salle Commune presque vide. Le Poudlard Express repartait demain matin, emportant avec lui une année pleine de souvenirs riches en rebondissements.

Sur le chemin de la Grande Salle, une nervosité dissimulée tant bien que mal me gagnait. Il ne fallait surtout pas que je me dégonfle. C’était ce soir ou jamais ! Hilary ne parlait pas beaucoup, mais ce n’était plus dérangeant car nous arrivâmes bien vite devant la Salle de Bal. Je saluai au passage M. Wenlock qui semblait attendre quelqu’un devant les grandes portes. À l’intérieur, la vue de la Salle m’éblouit. Grâce à la magie, la Grande Salle était méconnaissable. L’endroit offrait à la vue des visiteurs une plage munie de cocotiers dont la mer se perdait dans une infinité de bleu. Des transats pour la détente reposaient ici et là et l’immense buffet offrait les mets les plus savoureux. Hilary et moi dûmes nous adapter au sable fin qui pénétrait dans nos pieds. Autour de nous, les convives s’étaient apprêtés pour le thème. Décidément, tout le monde – ou presque – avait joué le jeu. Même le directeur que je n’avais jamais vu en tenue de plage. J’en pouffai à l’adresse d’Hilary alors qu’un discours aussi barbant qu’habituel commençait. À la surprise général, M. Londubat s’excusa pour son comportement à notre égard au cours de l’année. Je m’attardai sur son sourire : était-il sincère ? La question restait en suspens.

Je me joignis brièvement aux applaudissements des gagnants. Au loin, j’aperçus Wyatt qui me fixait, un sourire provocateur. Je haussai des sourcils, l’air le plus ennuyé du monde. Son regard fit la navette entre Hilary et moi avant qu’un sourire goguenard n’étire ses lèvres. Je rougis légèrement avant de détourner mon regard de mon meilleur ami, tentant de me dérober à la vue d’Hilary par la même occasion. Il était au courant pour mon plan d’action pour ce soir, lui qui en était l’initiateur. Mais je ne me presserai pas pour autant, j’allais prendre tout mon temps et surtout, du bon temps. Le directeur annonça le début des festivités. C’était à moi de jouer ! « Hilary, et si on allait se rafraîchir au buffet ? » Mon amie afficha une mine satisfaite. Direction le buffet. Cette fois-ci, il n’était pas question de saccager de la nourriture – la punition du professeur VaatiVidya faisant foi. Je tendis un cocktail de fruits exotiques à Hilary en prenant le même pour moi. Je la détaillai alors que son visage n’était qu’à un mètre du mien. Oui, elle était à ravir.



Dernière édition par Eliana Bradley le Jeu 7 Juin - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mar 5 Juin - 23:17

le bal
event

Le bal de fin d’année. Théoriquement, tout ce à quoi Billie désirait échapper en temps normal, mais pas cette fois. Elle avait raté le bal de Noël et son énorme rebondissement, ce n’était pas pour faire la même erreur deux fois, surtout que les tenues vestimentaires adéquates étaient tout à fait décontractées d’après le mot sur le panneau d’affichage. Alors pas de robe pour Billie qui avait tout de même suivi les conseils de Tasha et enfilé un pantalon en lin blanc et une chemise aux manches retroussées grises, d’une matière tout aussi fine que le pantalon. C’était pas désagréable à porter, elle devait bien le reconnaître, et puis, c’était toujours mieux qu’une robe de toute façon. Laissant sa meilleure amie se préparer à son rythme, surtout qu’elle allait au bal avec Perrin, Billie, pour une fois prête à l’heure, se rendit dans la Grande Salle, saluant ceux qu’elle connaissait, s’arrêtant pour papoter avec telle ou telle personne, arrivant finalement dans les lieux, magnifiquement décorés, il fallait l’admettre.

La jeune femme se balada quelques instants, étudiant les décors, avant de se décider à se diriger vers le buffet, pile au moment où le directeur fit taire l’assemblée pour prendre la parole. Billie se tourna dans sa direction, à l’instar de tous ses camarades. Un sourire goguenard étira ses lèvres quand il parla de ses erreurs, elle, elle trouvait ça plutôt drôle, mais chacun voyait les choses à sa manière. Elle espérait simplement qu’une nouvelle erreur se produirait ce soir. Une année pareille, ça ne pouvait pas se terminer sur un simple bal avec de la musique et des adolescents complètement énamourachés qui dansent des slows, n’est-ce pas ? Tendant l’oreille à l’annonce des résultats, même si elle savait que Gryffondor était bon dernier de la coupe des quatre maisons et seulement deuxième pour le Quidditch, elle applaudit poliment les autres maisons, retenant une grimace quand le directeur chanta les louanges des Serdaigle. C’était juste Zach qui avait tout fait, les autres étaient aussi nuls que leurs pieds. Particulièrement une certaine gardienne aussi douée qu’une passoire. Eux, au moins, comme cela avait été souligné, ils avaient une admirable cohésion d’équipe, et ça valait déjà beaucoup. D’ailleurs, peut-être qu’elle pouvait aller retrouver Tasha, histoire de passer le début de la soirée en sa compagnie ? Elle n’écouta que d’une oreille distraite les résultats de la coupe des quatre maisons, cherchant des yeux une silouhette familière - et à qui elle avait bien envie de parler, aussi - dans la foule d’élèves amassés dans la pièce. Billie applaudit néanmoins pour la victoire des Poufsouffle, se demandant au passage si Milo allait pointer le bout de son nez ou s’il allait rester enfermé dans son dortoir avec l’autre con qui lui servait de petit ami. Si elle le voyait, elle ne se priverait pas d’aller le voir, en tout cas. Et puis le discours prit fin, et tout le monde commença à vaquer à ses occupations, sur fond d’une musique entraînante. Reprenant le chemin du buffet, Billie s’empara d’un verre remplit d’un cocktail, sans alcool, probablement, et laissa son regard divaguer jusqu’à apercevoir une tête connue vers laquelle elle se dirigea. Salut, Edward !
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9415-mad-max-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9424-max-i-dont-need-luck-i-have-youhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9423-max-i-have-a-bad-feeling-about-thishttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9422-max-pass-on-what-you-have-learnedhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9421-max-the-garbage-will-do

Arrivé(e) le : 13/03/2018
Parchemins rédigés : 378
Points : 11
Crédit : Avatar ✿ Dan (ft Willa Holland) Signature ✿ frimelda
Année : 3ème année (13 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Charli B. Ethergsen & R. Sleibhin Norgarstein

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mer 6 Juin - 0:50

Le bal de fin d’année
Max & beaucoup d’ennuis en perspective
Bon d’accord, peut-être qu’au final, Jayden ne s’était pas complètement fichu d’elle. Vu le froid digne des plus grandes expéditions en Antarctique qui régnait entre eux depuis qu’il lui avait parlé de sa terrible dispute avec Madison et sa propre réaction… probablement un peu exagérée, Max ne s’était pas vraiment attendue à ce qu’il essaye de s’expliquer, et encore moins à ce qu’il l’invite au bal pour ça. Ce qui n’était pas stupide, au milieu de tout le monde, elle ne pourrait pas le frapper une seconde fois – elle devait bien lui accorder ça. L’acte étant loin d’être suffisant en lui-même, elle avait même osé exiger une robe de soirée pour y aller, sachant pertinemment que les talents de voleur de son ami lui permettrait sans aucun mal d’accéder à sa requête.
Alors au début, Max pensait vraiment qu’il l’avait prise pour une conne en lui offrant un ensemble qui ne ressemblait en rien à une robe un tant soit peu classe. Et puis, elle avait entendu parler du thème. Finalement, il avait fait un sans faute et malgré sa volonté de chercher la petite bête dans la moindre de ses actions, elle n’avait rien à redire là-dessus. Résignée, elle enfila la robe blanche ornée de quelques dentelles et le large voile multicolore presque transparent qu’il lui avait donné avec. Debout devant le miroir, elle fut forcée d’admettre que Jayden avait fait un bon choix. Elle n’était pas exceptionnellement élégante, mais parfaitement dans le thème et les couleurs s’accordaient bien. Elle leva les yeux en croisant son reflet dans le miroir et entreprit de mettre en place sa tête des mauvais jours. Hors de question qu’il se croie sorti d’affaire, ce soir elle devait émaner la colère à des kilomètres à la ronde.
Fouillant rapidement dans les affaires de sa meilleure amie et camarade de dortoir, elle trouva son rouge à lèvres fétiche et quelques crayons accompagnés d'un mascara bientôt sec. Max n’avait pas l’habitude de se maquiller, mais pourquoi pas ? Elle l’entendait toujours dire que c’était comme des peintures de guerre, ce qui était exactement ce dont elle avait besoin maintenant. Quand tout fut enfin en place, elle passa au rouge pétard qui brillait dans son tube. Un vif regard dans le miroir et elle fronça les sourcils. Non, ça n’allait vraiment, mais alors vraiment pas. Sur elle, c'était parfait, mais sur Max... Pourquoi est-ce que c’était si compliqué d’avoir l’air jolie ? Elle effaça cette dernière touche en prenant bien soin de n’en laisser aucune trace.
Jetant presque rageusement le rouge à lèvres sur le lit de sa camarade, elle s’empara de ses chaussures montantes qui ressemblaient plus à des baskets de ville qu’à des escarpins de bal et s’empressa de descendre vers la salle de bal en faisant voler son étole derrière elle.

Quand les portes de la salle s’ouvrirent enfin pour laisser place à un doux coucher de soleil, Max en oublia presque de conserver son air méchant. Rapidement, le directeur prit la parole pour annoncer les divers gagnants de cette année, entre autres choses. Premiers au quidditch, c’était vraiment cool ! Même si elle n’y jouait pas, elle ressentait une certaine fierté. A la deuxième place pour la coupe des quatre maisons, ses camarades Serdaigle et elle avaient fait de leur mieux mais ça n’avait pas suffit pour atteindre la première place. Tant pis, ce n’était pas si mal non plus après tout.
Pendant que la musique démarrait, entraînante et en harmonie avec le décor et le thème, Max jeta un coup d’oeil plus concentré à la pièce. Alors que le sable tiède commençait à rentrer dans ses chaussures de manière désagréable, elle lâcha un soupir exaspéré. Si elle n’attendait rien de cette soirée, elle espérait quand même que les choses n’empirent pas. Elle se trouva un coin à l’écart pour retirer ses converses et aperçut soudain le buffet. Esquivant le sanguinaire professeur d'arithmancie et le sombre bibliothécaire qui étaient surement en train de comploter sur la stratégie à adopter pour kidnapper et manger les élèves, elle s'approcha doucement en espérant que personne ne la remarque. Parfait, elle les laisserait là dessous et les récupérerait à la fin. Les pieds nus contre le sable, elle prit une longue inspiration et croisa les bras sur sa poitrine en agrippant à son voile coloré. Maintenant, ça allait commencer pour de vrai. Elle se retourna vers la foule, et devant elle, se tenait son ami Serpentard auquel elle adressa un regard à la fois méprisant mais toujours intrigué par ce qu'il allait bien pouvoir lui sortir comme explication.

« Jayden. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6244-archibald-milo-de-baskerville-je-t-aime-bien-mais-en-cas-de-danger-je-te-sacrifie-directhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6295-archibald-milo-de-baskerville-le-titre-qui-tuehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6331-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6332-express-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrier

Arrivé(e) le : 05/01/2012
Parchemins rédigés : 6278
Points : 28
Crédit : Thomas Brodie-Sangster crédit : Ilyria
Année : 7ème année (17 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Brooklyn ♥ Phoenix ♥ Hadley ♥ Blake

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mer 6 Juin - 11:24


❝ Bal et cocotiers ❞Milo & Co

Installé devant le miroir, je finis de m'habiller. La rumeur disait que ça ne servait à rien de sortir le smoking, on allait se retrouver sur une plage. Je ne sais pas trop dans quelle proportion on doit croire cette rumeur. On ne peut pas dire que toutes celles qu'on entend d'ordinaire soient très fiables alors j'ai un peu peur qu'elle soit exagérée aussi. Dilemme donc. Comment s'habiller ? Est-ce qu'une tenue de soirée est de rigueur, comme dans n'importe quel bal ? Est-ce qu'il vaut mieux choisir une tenue plus décontractée, histoire de ne pas faire tâche dans le décor ? Mais les autres, ils vont porter quoi ? Je ne me vois définitivement pas sortir les tongs et le short, qu'on soit bien d'accord. C'est quand même censé être un bal et le dernier pour Dan, hors de question de donner l'impression que je vais aller à la pêche aux moules ! Alors j'ai cherché longuement dans ma garde robe, qui fort heureusement est bien garni ! Il n'y a pas que les filles qui aiment bien s'habiller, il ne faut pas croire et j'aime à penser que j'ai un minimum de goût pour ne pas faire de fausse note ! Après j'ai un style très anglais, ce que je suis et n'en ai pas honte ! J'ai fini par opter pour un pantalon en lin beige et une chemise assortie en lin également. Je ne vais pas forcément souvent au soleil mais quand c'est le cas, je trouve que le lin est une matière idéale et très agréable à porter. Elle est légère et élégante, de quoi être à l'aise sans avoir l'air d'un plouc ! Je suis en train de boutonner la chemise, dans un geste lent, comme si je refusais de laisser le temps avoir de l'emprise sur moi. Pourtant il en a, que je le veuille ou non. J'ai la sensation que le nouvel an était hier et que cette année est passée en un claquement de doigt. Il faut croire que moins on a envie que le temps avance et plus il avance vite, comme pour nous narguer ! Mais je suppose que je vais devoir composer avec, la fin d'année vient d'arriver et avec elle, notre départ pour Londres demain. Il ne nous reste plus que quelques heures à profiter de notre temps ensemble, à Poudlard, avant de rentrer chez nous !

Alors je sais, on a encore 2 mois de vacances, loin des murs de Poudlard et un an, au final ça passe vite, mais je ne sais pas, cette dernière soirée me fout le cafard. Je l'ai tellement redouté que maintenant qu'elle est là, je me sens pris au piège. Je n'ai plus le choix que d'accepter. Je me concentre sur mes gestes, ça m'évite de penser à tout ça. Il faut qu'on en profite, qu'on oublie toute cette histoire. Je ne veux pas qu'on gâche cette soirée et qu'on le regrette toute notre vie. C'est notre dernière soirée à Poudlard, c'est un fait, mais j'aime à croire que ce n'est pas notre dernière soirée ensemble. Tout va bien aller ! Je sais qu'il m'a dit qu'il avait l'impression de s'être planté à ses ASPICs mais j'imagine que c'est ce que tout le monde ressent. Je veux dire, ce n'est pas la première fois qu'il me dit avoir l'impression de s'être planté et à chaque fois, il a eu des notes convenable. J'aime à croire que ça sera pareil cette fois-ci. Après tout, il mérite d'avoir ses ASPICs et de commencer une nouvelle vie, dans quelque chose qui lui plait ! Ca sera étrange et au début je le vivrais certainement très mal, mais je vais essayer de m'accrocher à l'idée qu'il est heureux, qu'il fait quelque chose qu'il aime et que ce n'est que le temps de quasiment 1 an, loin l'un de l'autre. On s'écrira tout le temps, on se verra à chaque vacances, il viendra nous voir à Pré-au-Lard quand il le pourra, bref, son absence à mes côtés sera ponctuée malgré tout de petites visites et ça sera bien ! J'entends qu'il bouge derrière moi. Je prends tellement mon temps que je ne me suis même pas rendu compte que peut-être, on allait être en retard. Au final, ce n'est pas vraiment un drame, qu'on arrive à l'heure ou pas, je suppose qu'il n'y aura pas mort d'homme ! Il s'approche, se place derrière moi et m'enlace tendrement. Je ferme les yeux à son contact. Mon coeur bat plus fort. Il va vraiment me manquer ! Je glisse les mains sur les siennes et profite du contact de ses lèvres sur ma peau. J'ai vraiment de la chance de l'avoir dans ma vie ! Je ne pensais pas que ça me rendrait si heureux de pouvoir tenir autant à une personne. Alors oui, ça blesse par moment et quand on arrive à devoir vivre l'un sans l'autre presque 1 an, c'est une torture sans nom, mais tous ces petits moments, ces petites attentions, ces marques de tendresse effacent tout sur leur passage et ne laisse qu'un bien être sans nom. Quand je suis dans ses bras, j'ai la sensation que rien ne peut m'arriver et qu'on surmontera tous les problèmes. Juste parce qu'on est ensemble et qu'ensemble, rien ne peut nous arriver ! "Ca serait dommage de rater ça !" Dis-je en lui souriant à mon tour, peut-être plus sincèrement qu'il ne l'avait fait lui. Je ne peux pas lui en vouloir de n'être pas plus enthousiaste que ça, je sais que ça n'a rien à voir avec moi et qu'il est aussi préoccupé que moi par son départ. Mais je suis sûr qu'on va passer une bonne soirée et quoi qu'il arrive, si on en a marre, on n'aura qu'à rentrer dans notre dortoir pour finir la soirée tous les deux !

Nous sortons du dortoir et nous dirigeons vers la salle commune. Il y a encore du monde, ce qui tend à prouver qu'on n'est pas si en retard que je ne le pensais. On abandonne bien vite tout ça pour descendre au rez-de-chaussée pour rejoindre la salle de bal. En pénétrant dans la salle, Dan glisse sa main dans la mienne et je ne peux m'empêcher d'esquisser un sourire. C'est bête à dire, mais c'est ce genre de petites attentions qui vont vraiment me manquer. Le croiser en coup de vent dans les couloirs entre deux cours, nos baisers volés, nos petits mots pour se retrouver quelque part, lui m'attendant à la fin de ma journée ou l'inverse, nos retrouvailles dans notre dortoir, manger côte à côte dans la Grande Salle. Ces petits riens qui ponctuent notre vie et me donnent l'impression d'être totalement chez moi à Poudlard. Mais je sais que chez moi, j'y serais n'importe où, tant qu'il y est et c'est pour ça que je n'ai pas envie de faire ma 7ème année, parce que mon chez moi ne sera plus vraiment ici ! On se trouve un coin libre et on écoute notre directeur faire son petit discours. Les directeurs changent, les discours restent. Il annonce les résultats du Quidditch et j'ai un petit pincement au coeur d'entendre que Poufsouffle est à la dernière place. Evidemment que j'étais au courant, ce n'est pas la nouvelle du siècle, mais ce n'est pas agréable de l'entendre. Ils ont rencontré beaucoup de difficultés cette année, tout ça à cause d'une joueuse qui a complètement tourné de la carte ! Je n'ai rien contre Octavia d'ordinaire, mais je n'ai vraiment pas apprécié qu'elle s'en prenne de cette façon à Dan et Daniela ! Comme si Madame avait la légitimité de s'en prendre à ses camarades sans rien risquer derrière ... et visiblement c'était un peu ce qu'il s'est passé, ce qui me rend encore plus dingue. C'est dommage, Dan ne pourra pas partir d'ici avec de bons souvenirs de cette dernière saison de Quidditch, c'est vraiment naze ! J'espère que l'an prochain Daniela sera mieux entourée et qu'elle pourra apprécier enfin son poste de capitaine ! J'ai mis du temps à l'apprécier, mais maintenant que c'est chose faite, je n'aime pas l'idée qu'elle puisse être atteinte par des gens sans importance, pour des histoires débiles ! Et puis vient le résultat de la coupe des 4 maisons et je ne suis pas peu fière d'entendre que notre maison est la première et remporte à nouveau la coupe. Autant l'an dernier, qu'on se le dise, je m'en foutais un peu, au vu de la situation, mais cette année, j'aime l'idée qu'on est de nouveau la coupe, cela me rend fière d'être le préfet d'une maison où les membres se donnent à fond et je me dis que je ne suis peut-être pas un si mauvais préfet que ça ! "Je suis le préfet de la meilleure maison du monde ... Je ne peux qu'être fière de vous !" Lui dis-je en souriant, vraiment heureux. Evidemment, là non plus ce n'était pas une surprise, mais il n'empêche que ça fait quand même quelque chose. C'est agréable, on a repris notre place de leader et les autres pourront bien dire ce qu'ils veulent de notre maison, il n'empêche qu'on a remporté pas mal de coupes ces dernières années ! "J'ai toujours rêvé de boire dans une noix de coco .. mon rêve va être exhaussé !" Dis-je en plaisantant. C'est assez bizarre de marcher sur du sable fin, je doute d'apprécier à la longue d'avoir du sable qui pourrait s'infiltrer dans mes chaussures. Mais malgré tout le décor était vraiment très beau et on s'y croirait vraiment. "Le décor est vraiment sympa, tu ne trouves pas ?!"

©️ 2981 12289 0



Archibald Milo de Baskerville
“Pour qu'un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s'y rejoignent dès le premier instant.” Kundera Milan ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8989-professeur-i-soussa-vol-gryffondorhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8997-irina-soussa-prof-de-vol-lienshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9067-professeur-irina-soussa-courriers-longshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9068-professeur-irina-soussa-petits-courriers#200242

Arrivé(e) le : 25/08/2015
Parchemins rédigés : 1033
Points : 2
Crédit : *angie (Gal Gadot)
Année : Prof de Vol ~ Directrice des Gryffys ~ 32 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Alexis, Jill et Allen

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mer 6 Juin - 14:33


Ft. tout le monde

Bal de fin d'année


Irina était globalement satisfaite de ce qu’avaient fait les élèves aux examens finaux. Sa première année en tant que prof’ affichait un bilan relativement positif, mais cela ne voulait pas dire qu’elle allait au bal de bon cœur… Le choix d'une robe, beaucoup de monde, du bruit... Irina était loin d'être une grande fan de tout ça. Quoiqu’à bien y réfléchir, la seule perspective d’y voir son « cavalier » lui faisait réviser un peu son jugement. Curieusement, elle n’était pas si impatience que ça de partir de Poudlard, consciente qu’il allait falloir bousculer les habitudes qu’elle avait prises depuis septembre…D’un autre côté, les vacances voulaient aussi dire revoir Bianca et ça, Irina ne crachait pas sur la perspective, au contraire !
La jeune femme l’avait compris, le thème du bal de fin d’année était celui de l’été et Irina en fut légèrement soulagée, estimant qu’il était moins compliqué de trouver à s’habiller dans ce cas de figure. C’est donc vêtue d’une robe blanche et totalement neutre (espérant passer un peu inaperçu) qu’elle arriva seule à l’entrée de la salle de bal, réalisant qu’elle arrivait tout juste pour entendre Londubat signaler la deuxième position de l’équipe des Rouge au Quidditch. La jeune prof était fière, revivant presque ses ressentis de l’époque où elle était dans l’équipe de Gryffondor. Le jeune Adams, qui se trouvait sûrement quelque part dans la salle, devait être fier. Le directeur enchaîna sur la suite de son discours et Irina n’osa pas bouger, ayant pourtant repéré la personne qu’elle devait (voulait/désirait) rejoindre ce soir. Mattheus n’avait pas non plus passé la porte et semblait écouter… Gardant son sourire pour elle-même, Irina écouta également le reste du discours du directeur. La position des Rouges n’était pas aussi admirable qu’au Quidditch, mais Irina se fiait aux mêmes scores que ceux qui la préoccupaient dans son enfance : ceux du Quidditch… Une quatrième place bien sentie ne l’empêchait pas d’être fière de sa maison.

Londubat en avait fini et Irina mis le cap sur Mattheus sans attendre une seconde de plus, profitant des quelques pas qu’elle fit jusqu’à lui pour voir qui se trouvait déjà là. Elle repéra très vite la jeune Billie qu’elle appréciait beaucoup, Eliana, la Gryffone qui s’était fait remarquer à plusieurs reprises était également déjà dans la pièce. Arrivant aux côtés du garde-chasse, Irina prit un air détaché avant de lui glisser : « Hey… ! » A défaut de pouvoir le saluer par un regard, elle déposa une main rapide sur son bras avant de se poster à son tour près de l’entrée, de sorte à ne pas gêner le passage. Irina savait parfaitement que des tas de regards trainaient ce soir et elle n’avait pas un sentiment de pleine liberté dans ses actions, voire même ses paroles. « Maintenant, je suis sûre de mon souvenir… je n’aimais pas ça…les bals…à l’époque ! » Puis, dans un léger rire, la jeune femme regarda autour d’elle tout en ajoutant, dans la seconde qui suivit : « C’est gênant… tu passes trois heures à trouver une tenue et quand tu arrives, tout le monde te lorgne et finalement, tu es persuadé d’avoir fait le pire choix. » La jeune femme pencha légèrement la tête pour être discrète et ajouta à voix basse « J’admettrai plus tard que je t’ai lorgné le premier… parce que je sais que tu ne peux pas m’en dire autant et aussi parce qu’il…. » Irina baissa encore un peu la voix « …y a beaucoup d’oreilles qui trainent. » Retrouvant une voix normale, elle lui demanda : « Ça va ? Je t’ai vu écouter Neville avec attention… Tu ne vas quand-même pas oser me dire que Gryffondor est une catastrophe alors qu’ils n’ont…. que quelques centaines de points d’écart avec les verts ! » Irina plaisantait, Mattheus avait désormais suffisamment l’habitude de la côtoyer pour le deviner. En réalité, les points d’écart étaient relativement importants… La jeune femme savait qu’ils ne parleraient pas de ça toute la soirée, en attendant, elle avait encore réussi une entrée à la matière en jacassant plus qu’il ne le fallait.

AVENGEDINCHAINS


Love


It always protects,
Always trusts,
Always hopes,
Always perseveres.... ▵
©endlesslove.
Never fails. ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9150-wenlock-mattheus-o-presentation-100#202347http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9165-wenlock-mattheus-o-social-distorsion#202388http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9164-wenlock-mattheus-o-hello-sleepwalker#202381http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9163-wenlock-mattheus-o-hey-kids#202379http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9277-wenlock-mattheus-o-mail-express#204590

Arrivé(e) le : 02/02/2018
Parchemins rédigés : 455
Points : 3
Année : garde-chasse (36 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Hansel J. Valeska

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mer 6 Juin - 15:49



Beginning of the end

« Quelques belles lignes qui transpirent les beaux mots et la poésie, une belle petite mise en bouche pour le plaisir des mirettes. Pour la belle et l'aveugle. »
L’année prochaine promettait de nouveaux événements, et voilà qui était profitable pour chacun d’entre eux. Autant les adultes que les élèves. Ces vacances allaient être requinquantes pour ceux qui se sont démenés comme des pro ! Je repensais aux semaines qu’Irina devait passer, les altercations, la concentration parfois limitée des adolescents… Il n’y a pas de doutes, cette soirée et ces vacances allaient être reposantes. A part le Japon je n’avais pas prévu grand chose, sans doute devais-je me concentrer à nouveau sur moi ? Faire de nouvelles découvertes ? Travailler sur ce remède que je désirais mettre au point ? Ou tout autre chose. Le Japon me semblait si proche que je ne réfléchissais pas à ce que je pouvais faire après. Au final se baser sur l’unique moment présent était une solution plus qu’acceptable.

Le dress-code n’était pas obligatoire mais se fondre dans l’environnement, même aveugle, me semblait être quelque chose de plus judicieux que de venir en costume cravate ou mes habituelles chemises à carreaux. Le discours de Londubat me rappela ô combien la nostalgie était puissante. Je me revoyais en tant qu’élève tout à coup, et quelque part… ça faisait un certain bien ! Mais le présent était tout aussi savoureux, surtout quand on songeait à la personne qui avait accepté d’être ma cavalière, de m’accompagner pour cette soirée. Sans doute souhaitera t-elle s’éclipser au bout d’un moment, mais pour l’heure il n’y avait pas de raisons que ça arrive. Alors, elle devait être dans la salle, et je travaillais mon sens de l’ouïe pour la repérer mais avec tout ce brouhaha ce n’était pas quelque chose d’aisé. Bien entendu, je saluais Magnus qui me complimenta sur ma tenue vestimentaire.

Cette figure professorale imperturbable qui a beaucoup contribué à ma réinsertion. Et puis j’entendis presque la voix de Morgana dans la salle, de certains élèves pour qu’enfin ce fut Miss Bradley qui m’apostrophe pour me saluer à son tour. J’avais noté un certain changement chez elle depuis notre dernière et première rencontre. Ce n’était pas plus mal, défier les lois de l’école était sans doute encore trop tôt pour elle… Je préférais qu’elle soit prise la main dans le sac pour une batailles de Bombabouses plutôt que parce que je l’ai retrouvé dans la Forêt Interdite… La laissant rejoindre ses amis, ce fut un court instant que j’attendis, toujours à la recherche de sa présence pour finalement esquisser un large sourire quand elle se manifesta. Elle était là, pour mon plus grand bonheur.

« Salut toi ! »

Un peu de familiarité ne pouvait pas nous trahir à ce point tout de même. Je la laissais s’exprimer, cette habitude qu’elle avait de devenir instantanément ce moulin à parole que j’affectionnais tout particulièrement. Donc le passé ne s’est jamais entendu avec le rythme musical des bals de l’époque ! Un léger ricanement s’extirpa, ce fut la seule chose que je pus faire car elle enchaina aussitôt. Un léger manque de confiance en soi ? Je n’y croirai pas ! Haussant un sourcil, je penchais ma tête sur le côté en prenant un air peu convaincu, mais un sourire venait caricaturer ma grimace. « Ben voyons ! Détends-toi un peu plus Irina, nous sommes ici uniquement pour décompresser, s’amuser un minimum ! Et puis… » Oui les murs ont des oreilles, et quand les murs ne sont pas attentifs, des élèves aux intentions un peu trop volatiles pouvaient se manifester à tout moment.

« Je pourrais bien t’en dire autant, mais cela devra attendre… »


La voix légèrement plus faible, lui sous-entendant qu’ils seront mieux isolés après la soirée ou pendant la soirée pour qu’ils puissent s’exprimer d’avantage l’un envers l’autre. Et puis le ton plus faible traduisait surtout un message à lui faire passer, nous nous connaissions assez pour savoir comment prendre quelque chose de l’autre sans forcément expliciter nos propos, et ça… ça c’était indescriptible. « Moi je vais bien, désormais ! Et puis, il n’est jamais trop tard pour Gryffondor pour mater les autres maisons ! Cela veut surtout dire que ta maison est loiiiin d’être catastrophique, c’est le serpent qui te le dit ! J’souhaite surtout que l’an prochain vous décrochiez la première place ! » Voilà des propos bien ambitieux… On aurait presque cru à un deal, un nouveau contrat avec conditions et récompense pour vainqueur ? Je l’ignore…

« Mais je suis fier que Gryffondor ait une directrice comme toi. »


Un ton on ne peut plus sincère qui donna suite à un changement de contexte :

« Bien ! Nous n’irions pas nous chercher quelque chose à boire ? Si je reste planté là avec ma chemise aussi flash les élèves vont penser que je suis une guirlande de déco’ aha ! »

(c) DΛNDELION


child mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8989-professeur-i-soussa-vol-gryffondorhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8997-irina-soussa-prof-de-vol-lienshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9067-professeur-irina-soussa-courriers-longshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9068-professeur-irina-soussa-petits-courriers#200242

Arrivé(e) le : 25/08/2015
Parchemins rédigés : 1033
Points : 2
Crédit : *angie (Gal Gadot)
Année : Prof de Vol ~ Directrice des Gryffys ~ 32 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Alexis, Jill et Allen

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mer 6 Juin - 17:07


Ft. tout le monde

Bal de fin d'année


L’idée était de profiter d’une soirée calme, mais Irina était tout de même au fait sur ses devoirs, notamment celui de surveillance qu’elle se devait de garder le temps de sa présence au bal. Avec un peu de chance, aucun élève ne ferait de vague ce soir et tout irait pour le mieux. Irina l’espéra vraiment en rejoignant Mattheus qui lui donna le sourire rien qu’en la saluant simplement. La jeune femme fit son possible pour garder une totale impassibilité, mais la tâche était plus ardue qu’elle ne le pensait. Ils étaient proches. Irina avait l’impression que ça crevait les yeux et que tout le monde pouvait le deviner… mais là n’était pas l’objectif de la soirée. Cette petite bulle se devait de rester secrète, c’est pourquoi la jeune femme maîtrisa ses gestes et ne fit rien qui puisse trahir son envie de léger contact physique. Ils étaient là en tant que membre du personnel…avec et pour les élèves… Difficile à faire pour Irina qui avait souvent (ces derniers temps) l’impression d’être de nouveau submergée par les préoccupations adolescentes…

Mattheus lui proposa de se détendre, ce qu’elle fit sans trop de problèmes puisque le stresse dont elle parlait juste avant n’était pas réel. La fin de sa phrase – prononcé sur un ton différent du reste - avait évidemment fait tiquer la jeune femme qui tourna les yeux vers la pièce pleine d’élèves en se promettant de lui rappeler, un peu plus tard dans la soirée, ce qu’il venait de dire. « J’ai eu peur… j’ai cru que tu allais me dire qu’on allait devoir danser ; j’ai déjà préparé ma phrase de refus, si jamais tu me demandes ça… » C’était encore de l’humour et absolument faux. Irina n’avait rien prévu de spécial à part de quitter les lieux aves, en tête, les souvenirs d’une bonne soirée. Mattheus reprit la parole ensuite et la jeune femme brûla d’envie de lui faire préciser l’utilisation de l’adverbe « désormais » mais préféra ne rien faire, répondant dans un léger haussement d’épaules à la suite : « Nous sommes bien d’accord ! La petite Bradley est en forme ce soir, elle va promettre l’année prochaine et être d’une grande aide dans l’atteinte de cet objectif, je le sens… ! » Mattheus formula ensuite des paroles qui lui firent chaud au cœur, concernant son rôle de directrice de maison dont elle était incapable de faire un bilan : « J’ai l’impression de ne pas avoir fait grand-chose pour eux mais… je vais avoir l’été entier pour y réfléchir. En attendant…. Tout ce que tu viens de me dire fait plaisir à entendre.. ! » C’était purement vrai. Irina aurait eu envie de lui faire savoir qu’il n’était vraiment pas mal dans le genre…qu’il avait sûrement aidé plus d’élèves que n’importe qui en l’espace de 6 mois de temps, mais elle garda son avis pour plus tard et se pencha sur la suite.

Prise d’une soudaine envie de rire suite à sa proposition d’aller chercher quelque chose à boire, Irina approuva en disant : « Je crois qu’on PEUT… parce que j’en vois certains qui ont déjà touché au buffet et ils ont l’air normaux… » Mattheus comprendrait son sous-entendu relatif à la St-Valentin, personne n’ignorait ce qui était arrivé pour ceux qui avaient eu le malheur de toucher à la soupe… Sur ces paroles, la jeune femme engagea un premier geste pour avancer et entrer pleinement dans la salle, mettant le cap sur les boissons et c’est en chemin qu’elle commenta le reste des paroles du jeune homme : « Très jolie chemise, d’ailleurs, puisqu’on parle d’elle ! Elle est aux antipodes de ce qu’il te faut pour être en mode camouflage dans la forêt interdite, mais pas mal… tu deviens même une guirlande de déco qui avance… ça passe très bien dans un contexte magique. Plus sérieusement, je trouve que nos couleurs sont bien assorties… » Irina laissa planer le mystère qui accompagnait cette phrase et c’est en parvenant près du buffet qu’elle s’exprima de nouveau pour dire : « Puisqu’on clôture cette année, tu dois bien avoir en réserve trois adjectifs qui qualifient le temps que tu as passé ici ? » Au détour de la conversation, Irina remarqua quelques détails de décoration : Les noix de coco sur le buffet et le sable au sol, Irina avait l’impression d’y être, la magie ne cesserait sûrement jamais de la surprendre. Elle n’avait pas souvenir d’un tel thème de soirée durant ses années d’école…


AVENGEDINCHAINS


Love


It always protects,
Always trusts,
Always hopes,
Always perseveres.... ▵
©endlesslove.
Never fails. ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8899-hilary-fitzpatrick-priesthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8911-hilary-un-capitaine-a-besoin-d-un-equipage-et-d-ennemis#197603http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8912-hilary-si-on-imaginait#197606http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8913-une-lettre-pour-hilary#197607http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8914-un-envoi-express-pour-hilary#197608

Arrivé(e) le : 03/12/2017
Parchemins rédigés : 183
Points : 19
Crédit : by me • Nastya Kusakina
Année : 2ème année - 13 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Felicia A. Williams

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mer 6 Juin - 19:21

Bal et cocotiers

Les examens étaient terminés pour la plus grande joie d’Hilary. Tout ce qu’elle espérait maintenant, c’était d’avoir les notes suffisantes pour passer en deuxième année. Parce qu’il était hors de question de redoubler encore une fois. Une fois, mais pas deux. Elle avait déjà dû laisser plein de monde derrière en redoublant - et elle pensait à Madison en disant ça -, alors elle n’était pas prête de voir tous ses amis passer à l’année supérieure et pas elle. Parce que, oui, aussi incroyable que cela pouvait être, cette année n’avait pas été totalement… nulle. Elle voulait bien le dire même : elle s’était fait des amis en or. Des amis dans sa classe et des amis plus vieux qu’elle. Le petit lion en avait rencontré des gens. Des pourris comme des moins pourris. Peut-être qu’il y avait de l’espoir pour une deuxième année plus que correcte, finalement. Et puis, si elle réussissait à passer en deuxième année, elle dirait merci à Eliana et à Jack, et à tous les autres Berty’s. Parce que sans eux, sans les entraînements qu’ils avaient fait et les révisions collectives, elle se voyait déjà retaper la première année pour une troisième fois. Mais grâce à eux, elle voyait de l’espoir au bout du tunnel. Donc oui, si elle passait en deuxième année, ce serait un grand merci à eux. Et cela voudrait dire qu’elle pourrait continuer à les fréquenter, et ils continueront d’avoir des aventures extraordinaires ensemble et qu’au moins, elle serait toujours avec Eliana dans leur dortoir. Hilly n’arrivait plus à voir le dortoir sans elle de toute façon. Alors si elles n’étaient plus ensemble, c’était la fin de tout ! D’ailleurs, pour cette fin d’année, sa camarade de classe lui avait donné rendez-vous pour aller au bal ensemble. La petite tête blonde n’avait pas participé au bal de Noël - et elle avait bien fait apparemment -, ce qui n’était pas le cas d’Eliana. Donc, si dans sa lettre, elle disait qu’il n’y avait pas trop de danger en y allant, Hilary voulait bien la croire. Par contre, elle ne la croyait pas quand elle disait avoir peur de ne pas passer en deuxième année. Sur elles deux, elle était celle qui avait le plus de chance. C’était la jeune Priest qui espérait avoir été à la hauteur ! La rouge & or aurait voulu lui répondre avec une autre lettre, mais cela n’aurait servi à rien puisqu’elle se voyait dans quelques heures à peine. Elle lui dirait en face.

Hilary mangea en vitesse dans la grande salle, sans prendre la peine de parler à qui que ce soit et fila remonter dans les dortoirs pour se préparer. Elle ne savait pas ce qu’elle allait bien pouvoir mettre à un bal. Une robe ? Mais le thème n’était pas approprié pour une robe… Enfin, elle aurait pu, mais… Est-ce qu’elle avait quelque chose de plus approprié pour une thème comme LA PLAGE ? « Uh-uh, la plage. Au moins, le thème est super méga cool. » Elle fouilla dans sa valise, voir s’il ne restait pas quelque chose au fond du fond. Hilly ne se souvenait pas avoir pris un habit idéal pour la plage, parce qu’elle savait bien qu’il n’y avait aucune plage près de Poudlard. Pourtant, elle trouva un combishort noir dans le fond du fond de sa valise. Peut-être sa mère qui… Non. Son frère alors ? Est-ce que son frère aurait… Oh, qu’importe ! Elle avait une tenue idéale et les sandales qui allaient avec ! Le petit lion se changea rapidement et redescendit se mettre sur le canapé de la salle commune en attendant son amie. Même si elle n’avait aucune confiance dans les événements organisés dans le château, le fait d’y aller avec Eliana et que le thème lui soit familier la rassurait beaucoup. Aller à une fête avec une amie… C’était quelque chose de nouveau pour elle. Si bien que son ventre se tordait un peu avec l’excitation et elle se laissa sombrer dans ses pensées pour le déroulement de la soirée. Qu’est-ce qu’il y aurait ? Le décor ? La musique ? Est-ce qu’il y aurait des friandises ? Est-ce qu’elle verrait des têtes connues au bal ? Le directeur sera là ? Elle n’avait jamais vraiment vu le directeur… Enfin, elle ne savait plus. La première année n’entendit presque pas son amie arriver, trop occupée à finir de tresser ses cheveux. Elle lui adressa un grand sourire à sa venue. « Eli ! Toi aussi, t’es jolie dans cette tenue ! » Fallait dire ce qui était. Eliana n’était pas moche. Enfin, elle n’était pas sûre d’avoir vu quiconque être moche dans cette école… Méchant au possible, oui, mais moche… Bref ! La jeune Priest ne se fit pas prier. Elle prit son amie par le bras afin de dévaler les marches jusqu’à la Grande Salle. Il était interdit de courir dans les couloirs, mais c’était la fin de l’année. Au diable les interdits débiles comme celui-ci !

Elle profita du chemin pour lui dire ce qu’elle n’avait pas voulu lui écrire par manque de temps avant d’avoir de nouveau la tête dans les nuages. Eliana allait passer en deuxième année ! Il fallait être aveugle pour ne pas le remarquer. Alors elle voulait que son amie ouvre les yeux sur le sujet : elle n’avait absolument rien à craindre. Elle ne rouvrit la bouche que pour saluer l’adulte un adulte qu’elle ne détestait pas. « B’soir m’sieur Wenlock. » Eliana avait l’air de le connaître également. Comme quoi, le monde avait parfois des sensations de petitesse. Puis elles entrèrent dans la Grande Salle et Hilly failli pousser un cri quand ses doigts de pied rencontrèrent le sable chaud. Elle avait l’habitude des plages. Elle adorait les plages. Mais des plages aussi belles comme celles qu’on voyait dans les films, c’était quelque chose qu’elle ne connaissait pas trop. Alors le fait que la salle se soit transformée pour rendre l’illusion la plus réelle possible, c’était être comme dans un rêve. On pouvait même entendre la mer ! Elle adorait déjà et la soirée venait à peine de commencer. La petite tête blonde voulait se jeter à terre pour se rouler dans le sable, mais ce n’était peut-être pas une bonne idée. Alors, à la place, elle se contente d’enfoncer le plus possible ses pieds dans le sable chaud tandis qu’elle avançait avec Eliana vers le milieu de la salle. Le directeur fit un discours aussi barbant que possible. Mais tous les directeurs devaient savoir faire des discours barbants, c’était limite une capacité obligatoire pour le métier. Elle pouffa avec sa camarade de dortoir, non sans une pensée pour l’équipe des Gryffondor qui avaient fait une belle saison cette année, même s’ils n’avaient pas fini premier. La petite eut même le temps de voir plein de visages connus avant d’être emmenée vers le buffet. Elle prit volontiers le cocktail que lui tendait Eliana et s’empressa de prendre une première gorgée. « Hum, trop bon ! C’était le même genre de buffet au bal de Noël ? » Sûrement que non, question idiote. Mais elle voulait qu’Eli lui parle un peu de ce fameux bal. Le sujet n’était pas revenu dans leurs discussions, et au moment des faits, elles n’étaient pas encore très proches… Et puis, du coup, son amie savait mieux qu’elle ce qu’on faisait à un bal. Hilly lança un regard dans la salle, pour voir ce que les autres pouvaient bien faire. Il y avait un certains nombre d’adultes, et des gens près du buffet, comme elles. Des gens qu’elle connaissait d’ailleurs. Des gens qu’elle aimait bien, ainsi que d’autres, qu’elle aimait moins. Mais elle irait peut-être les voir plus tard. « Tu comptes faire quoi pendant les vacances ? Tu vas quelque part ? » La petite se montrait curieuse. C’était la première fois qu’elle avait ce genre de discussion avec quelqu’un !

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7670-jayden-sonny-rosenbach-underco-80?nid=2#171608http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7672-jayden-life-is-not-a-video-gamehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7673-jayden-le-courrier-c-est-un-coup-de-telephone-qui-part-a-piedhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8259-jayden-pour-les-petits-mots-ou-les-urgences

Arrivé(e) le : 23/03/2017
Parchemins rédigés : 366
Points : 8
Crédit : google
Année : 3ème année – 14 ans (redoublement)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Narcissa A. Breckenridge

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mer 6 Juin - 21:22


bal de fin d'année

Jayden & Maxine

Beaucoup trop de choses s’étaient déroulées en un temps record, en ce moment. Jayden était à la fois épuisé, triste et ravi. Tout d’abord, il était puisé à cause de ses grosses révisions qui lui demandaient de veiller très tard dans la nuit. Il ne travaillait pas pour être le meilleur de sa promotion mais simplement pour obtenir de très bons résultats. De ce côté-là, il tenait être la fierté de sa famille même si son père se fichait bien de ce qu’il pouvait apprendre dans cette école. Il ne recevait que du courrier de la part de sa mère qui l’encourageait et qui faisait certainement semblant de lui écrire qu’il manquait à son père. Jayden, lui, n’était pas pressé de le revoir alors il préférait penser aux examens avant de réfléchir à ses vacances d’été. Il s’était inscrit à un événement organisé par l’école mais cela ne se déroulerait qu’à partir du quinze juillet. En attendant, il devrait subir les sautes d’humeur et la violence de son géniteur. Comme si cela ne suffisait pas, il se sentait de plus en plus rongé par la tristesse et le remord vis-à-vis de ce qu’il avait fait subir à Madison. Si au départ il n’en avait été que bouleversé tout en sentant idiot, aujourd’hui, les choses avaient évolué. En toute discrétion, il avait versé des larmes en pensant à elle, s’en était voulu d’avoir gâché leur amitié et surtout, il n’avait pas cessé de l’observer lors des derniers cours de cette année. Bien sûr, il n’avait rien dit à personne et il continuait de garder la tête haute dans les couloirs en compagnie de Sage et de Mackenzie, tout en leur répétant qu’il se fichait bien de Madison et que tout était de sa faute. La vérité en était toute autre mais l’admettre officiellement lui était impossible au départ. Il ressentait des émotions nouvelles qu’il ne parvenait pas à identifier et il n’en voyait donc pas l’intérêt d’en parler… Du moins jusqu’à la semaine qui précéda ce bal de fin d’année à venir. Il avait pris son courage à deux mains pour inviter Maxine qui était la seule à connaître une partie de l’histoire. Elle aussi n’avait plus voulu lui adresser la parole ou alors, elle s’était montrée plutôt froide avec lui. Perdre Madison et Maxine en même temps ne lui était plus supportable. Jayden avait donc accepté de lui trouver une robe convenable pour le thème basé sur les vacances à la plage et sous les cocotiers. Grâce à l’aide de Cruz, il avait pu se procurer une jolie robe blanche qui irait à ravir à son amie. Bien sûr, jamais il n’aurait pu se permettre un tel achat avec ses maigres moyens alors il avait orchestré quelques vols ici et là pour remplir son porte-monnaie de gallions. Dix-huit gallions pour un bout de tissu, ce n’était pas donné mais selon Cruz, c’était l’une des robes les plus belles du catalogue actuel et qui pouvait correspondre au thème. Il avait donc, à contrecoeur, mis le fruit de son labeur dans cette commande qu’il avait fait expédier à Maxine.

Ce qui le rendait, au contraire, assez content était son dernier exploit : libérer Poudlard de la présence d’un parasite nuisible. Skat Cunningham avait été renvoyé de l’école et depuis cette annonce, il arborait un fier sourire lorsqu’il croisait Jade Shepherd. Bien évidemment, il niait la vérité et il ne cessait de se plaindre devant qui le voulait que Skat avait trahi son amitié et qu’il avait décidé de le tuer dans la Forêt Interdite. Il s’était auto-infligé des blessures et des petites brûlures pour apporter du crédit à sa version des faits et ces plaies étaient toujours en phase de cicatrisation grâce au travail de Monsieur Lennox. Il s’agissait du seul réconfort qui lui permettait de ne pas avoir mal au cœur en pensant à Madison.

D’ailleurs, il espérait ne pas la croiser ce soir, au bal. Il voulait mettre les choses au clair avec Maxine mais affronter les beaux yeux de la Poufsouffle était encore une étape infranchissable. Vêtu d’une simple chemise aux manches retroussées, d’un short en jean et de baskets blanches. C’était assez simple mais efficace pour un thème comme celui-là. Ponctuel comme d’habitude, il arriva à l’ouverture des grandes portes. Il put découvrir un décor époustouflant et qui montrait à quel point la magie était incroyable. L’ambiance été était parfaitement retranscrite avec son sable chaud, ses immenses cocotiers, son ciel aux tons roses et violets dans lequel un merveilleux coucher de soleil dégageait de la chaleur artificielle. Comme si la centaine d’élèves ici présents n’allaient pas suffire pour rendre l’atmosphère encore plus étouffante… Non-loin des transats qui attendaient des occupants, un buffet aux couleurs chaudes proposaient de nombreux cocktails servis dans des noix de coco. Jayden approuva l’idée intérieurement et il pensait ne pas tarder à venir en prendre un. La bonne humeur était globalement reine et il espérait qu’elle serait propice à un dialogue calme et débouchant sur une fin positive avec Maxine.

Mais avant de retrouver son amie, il croisa par hasard et près du buffet la petite Hilary Fitzpatrick-Priest, accompagnée d’Eliana Bradley. Un sourire mesquin et espiègle se dessina au coin de ses lèvres lorsqu’il prit la décision de les accoster :

« Aucun garçon ne voulait de vous alors vous avez décidé de vous inviter ? Remarque, quand je vois ta tenue, Hilbilly, je ne suis pas étonné. L’élégance, ce n’est pas ton fort. Tu es plutôt du genre femme de Cro-Magnon. Ton vrai nom, c’est Lucy, c’est ça ? Bref, à plus les mochetés ! »

En vrai, il trouvait Hilary plutôt mignonne malgré sa tenue très loin de renforcer son charisme mais jamais il ne le lui avouerait. Passant à autre chose, il plissa des yeux en se lançant à la recherche de sa partenaire. Il la repéra assez facilement et constata avec surprise qu’elle était encore plus jolie que d’habitude. Elle s’était légèrement maquillée, la robe qu’il lui avait achetée lui allait à ravir et ce voile aux couleurs multiples apportait du caractère à sa tenue. Il était simplement dommage qu’elle ne s’affirme avec un air aussi fermé, en croisant les bras et sans le moindre sourire. Mais ce n’était pas quelque chose de rare chez la jeune fille. Elle n’était pas si expressive, même lorsqu’elle était de bonne humeur. S’approchant d’elle en contournant d’autres élèves plus âgés que lui, le Serpentard s’arrêta à sa hauteur.

« Jayden. » Fit-elle neutralement en lui lançant à la fois un regard plein de mépris et de curiosité.

Il ne laissa pas pourtant cette allure méprisante et légèrement orgueilleuse l’atteindre. Elle avait accepté de l’accompagner à ce bal alors mieux valait ne pas tenir rigueur des mauvais ressentis qu’elle pouvait éprouver à son égard. Tout aussi calme qu’elle, Jayden décida toutefois de briser un peu la glace.

« Salut, Max. Tu es vraiment très jolie. »

Voyant qu’elle ne réagissait pas pour autant à son compliment et qu’elle préférait se conforter dans sa méfiance, il poursuivit :

« Je peux te servir quelque chose ? »

by FRIMELDA



Dernière édition par Jayden S. Rosenbach le Jeu 7 Juin - 2:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9150-wenlock-mattheus-o-presentation-100#202347http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9165-wenlock-mattheus-o-social-distorsion#202388http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9164-wenlock-mattheus-o-hello-sleepwalker#202381http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9163-wenlock-mattheus-o-hey-kids#202379http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9277-wenlock-mattheus-o-mail-express#204590

Arrivé(e) le : 02/02/2018
Parchemins rédigés : 455
Points : 3
Année : garde-chasse (36 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Hansel J. Valeska

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Mer 6 Juin - 22:16



Beginning of the end

« Quelques belles lignes qui transpirent les beaux mots et la poésie, une belle petite mise en bouche pour le plaisir des mirettes. Pour la belle et l'aveugle. »
Nous n’étions pas limités dans le temps, mais dans les gestes oui… C’était une chose que je pouvais regretter mais il y avait bien des moyens de faire passer un message, et ce serait ironique de dire que je m’y connais dans ce domaine. Si ça se trouve nos discussions seront aussi variées que les vêtements que chaque personne pouvait porté en cette soirée cela dit… originale. Il fallait tout de même garder à l’esprit que notre proximité ne serait pas la même que d’habitude. Cela pouvait cruellement me manquer mais je me voyais déjà m’accommoder à la situation, je n’avais pas le choix. Nous étions le personnel après tout, s’en tenir à ça n’était pas primordial mais notre vie privée était à conserver. Vu la vitesse où les rumeurs déformées circulent dans l’école, il ne serait pas étonnant que certaines aient déjà valsées dans le château.

Se détendre était primordial, et ce fut le premier conseil que je lui distribuais dans l’espoir qu’elle retrouve vite sa fonction de pipelette adorable. Sa remarque sur la danse me rappela mes années et ô combien je n’étais pas le meilleur des danseurs. Je ne pouvais m’empêcher d’exprimer un rire, il est vraiment temps que j’essaye de rester sérieux en sa présence… ou pas. Elle m’amusait, quand elle parlait je devenais tout ce qu’il y a de plus vulnérable et je re-visitais chaque mot. Plissant légèrement les yeux, je rebondissais aussitôt :

« C’est vrai, tu ne voudrais pas t’afficher avec un piètre danseur, pourtant j’ai un petit talent ! Mais bon, même sans danser, j’ai bon espoir pour un bon déroulement de la soirée. »

Je me prononçais sans doute un peu trop vite, mais quand j’étais en compagnie d’Irina, les moments se sont toujours très bien déroulés… du prologue à l’épilogue, de l’introduction à la conclusion. Et la chose intéressante, visiblement, c’était que la fin de nos entrevues, de nos soirées… ça n’avait pas spécialement de fin quand on y pense. Une suite avait sans cesse lieu. Et quand elle était là, des couleurs se présentaient, j’allais tout simplement mieux, ou bien. Alors la transmission du sous-entendu pouvait être clair. Et en attendant d’espérer retrouver notre proximité… physique, nous nous étions engagés à parler des résultats de la coupe des quatre maisons. J’exprimais un ricanement enfantin à ses espoirs en Eliana, mais il est vrai qu’au final…

« Elle semble avoir pris conscience de beaucoup de choses ! J’attend beaucoup de progrès venant d’elle. »

Et puis nous n’étions pas à l’abri de nouvelles surprises, de nouvelles perles l’an prochain ! On ne sait pas de quoi l’avenir est fait, et c’était cette incertitude qui était plaisante… Du moins quand la peur de l’inconnu ne nous tétanise pas. Et puis le compliment que je lui adressais avait quelque chose de sincère, voir totalement. « Ah ne te sous-estimes pas, ton côté vantard me manque déjà ! Mais je ne me fais pas de soucis pour l’avenir de ta maison avec toi à sa tête, vraiment. » Et puis cela lui faisait chaud au cœur, et c’était la vérité qui lui faisait cet effet. Je pouvais me conforter dans cette réalité agréable dans laquelle nous faisions le maximum pour s’épanouir. Gryffondor, les élèves méritaient un pilier comme Irina. Au final il était temps de d’aller boire un coup. Du moins je proposais l’idée avant que de finir transformé en mobilier !

« Attends un peu, ne nous avançons pas, la soirée ne fait que commencer je te rappelle ! »

Ce n’est cependant pas ça qui me faisait peur, je comptais bel et bien profiter un minimum du buffet ! C’est une question de principes. Alors nous avons décidé de marcher vers les boissons, ses différentes remarques sur ma tenue vestimentaire me firent pouffer de rire. Il est vrai, il est vrai qu’elle avait marqué un point, et quand elle se prononça sur la complémentarité de nos couleurs… Je tentais de me plonger dans ces unions de couleurs qui me trottaient dans la tête. « Appelle moi le caméléon raté pendant que t’y es ! Mais si je suis une belle guirlande bleutée alors le rendu est réussi… » Surtout si… « Tu respires… la blancheur. Essayons de ne pas voler la vedette, d’accord ? » Après avoir sensiblement deviné la couleur de sa tenue, un petit sourire amusé marqua un point à mes propos. Alors une fois face au buffet, je l’entendis me demander de choisir trois objectifs qui définiraient mes moments ici depuis mon arrivée.

Faisant mine de réfléchir, j’en profitais aussi pour nous servir le cocktail que mon odorat avait cerné comme quelque chose de possiblement bon… La servant j’énonçais mon premier adjectif : « Je dirais… des mois enrichissants dans un premier temps. » Pour cette phrase j’allais maintenir un long sourire, lui tendant le verre pour qu’elle le conserve, ce fut à mon tour de me servir ensuite. À ce moment que j’énonçais le second adjectif : « Ensuite… éprouvants ! » Un petit rire ponctuait cet adjectif, mais ce qui était de mon cas pouvait l’être aussi chez elle. Pour finir… « … Surprenants. » Et enfin je levais mon verre, ce sourire malicieux et pourtant discret, lui étant clairement destiné, vint accompagner un clignement entre nos verres, portant ce dernier à mes lèvres pour me délecter du contenu de ce dernier.

(c) DΛNDELION


child mood
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7150-tracy-amelia-bennett-pour-etre-confirmee-dans-mon-identite-je-depends-entierement-des-autreshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7158-tracy-l-essentiel-en-enfer-c-est-de-survivrehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7162-tracy-bien-que-la-verite-et-le-mensonge-soient-jumeaux-la-verite-la-plus-agee-des-deuxhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7163-tracy-n-oubliez-pas-de-signer

Arrivé(e) le : 27/11/2016
Parchemins rédigés : 2122
Points : 28
Crédit : Schizophrenic. (c)
Année : Sixième (seize ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Finn & Jade.

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Jeu 7 Juin - 0:51

We fell in that blurry old dance as we swam aside
Tracy au bal de fin d'année

Dans la pénombre du dortoir presque désert, que Megan et Hadley venaient de quitter, elle se tourna, lentement sur elle-même, tordant légèrement le cou pour s’observer de dos à la surface de la glace, qu’un rai de lumière venait souligner. Le travail de Cissy était irréprochable : les coutures étaient parfaitement ajustées, la dentelle blanche qui la recouvrait impeccablement épousait chacune de ses formes, laissant paraître quelques parcelles de peau, et ses épaules dénudées recouvertes de ses boucles brunes. Le bas de la robe s’arrêtait un peu au dessus de ses genoux, volant légèrement, accordé à ses mouvements : le thème estival ne lui disait trop rien, et à l’heure qu’il était, sa soeur qui ne lui avait pas adressé un mot depuis quelques jours, était déjà probablement en train de jouer les divas au milieu de la piste de danse. Pourtant sa hâte de descendre les marches grandissait… Et alors qu’elle teintait ses lèvres d’un rouge carmin satiné, Tracy interrompit son geste. Elle se sentait bien. Et pour une fois, ce sentiment n’avait rien d’une de ces illusions dans lesquelles elle s’était baignée depuis le début de sa cinquième année. Certes, ce qui s’était passé lors de sa BUSE de potions l’avait momentanément préoccupée, mais l’air soucieux qui avait figé ses traits ces dernières semaines commençait à s’évaporer, à mesure que le temps désincrustait de son visage les vieux fantômes qui l’animaient. La peur l’avait quittée, et elle ne l’avait même pas sentie partir.

Se laissant tomber sur une chaise, ses yeux se posèrent sur la valise qu’elle avait bouclée un peu plus tôt dans la soirée, dans lesquels elle avait enfourné manuels, instruments d’astronomie, vêtements, nécessaire de couture, avec une certaine mélancolie. Chaque flacon d’aiguise-méninges avait été vidé dans les lavabos des toilettes des filles un peu plus tôt dans l’après-midi. Cette année n’avait pas été des plus faciles, mais pour autant, elle n’avait pas envie de la voir s’arrêter. Pas alors que Dan venait de ruiner son année, et qu’il n’était pas sûr de revenir. Pas alors que son frère et elle parvenaient enfin à abaisser les barrières entre eux pour se parler, et qu’elle savait qu’à leur retour à la maison, tout disparaitrait. Pas alors qu’en rentrant dans la bibliothèque, elle ne trouverait plus la silhouette d’Andrea, assis à leur table, plongé dans une lecture quelconque avant qu’ils ne se mettent au travail. Leurs recherches avaient bien avancé, le contrat était rempli, et Andrea Sevenoaks demeurerait alors ce mystère qu’elle aurait pu avoir la chance de percer. En un an, elle avait joué à une partie d’échecs contre l’un des esprits les plus brillants du château, sans soupçonner que l’admiration silencieuse qu’elle lui portait se mue en autre chose, plus troublant. Sans trop savoir pourquoi, elle se retrouva à sourire, le masque de son visage il y a quelques jours déformé par l’anxiété et l’épuisement se détendait progressivement. Savoir qu’il l’accompagnerait cet été dans ce périple en terre inconnue la rassurait. Elle avait cessé de s’inquiéter de savoir ce qu’en pensait Naïa Rosenberg, ou de craindre les représailles de cette dernière. Il ne parlait jamais d’elle. Et si elle connaissait les risques à se rapprocher de lui, même avec une extrême prudence, elle avait volontairement choisi de les ignorer, une fois de plus. Elle savait combien il était si facile de retomber sous l’emprise d’Andrea, menant la danse à la fois avec galanterie et fermeté, charmant dans ses mots, d’une froideur secrète, même au quotidien. Et pour la seconde fois, elle avait choisi de plonger : sans regard en arrière, sans appréhension, sans regret. Pressée de jouer à nouveau à un jeu dans lequel elle savait pourtant qu’elle perdrait, irrémédiablement.

Lorsqu’elle fut la dernière, elle consulta sa montre pour vérifier que les aiguilles s’accordaient à l’heure de leur rendez-vous. Quelques minutes encore. Elle déplia sa cape, retira la baguette de son étui, et hésita, un moment, à les emporter avec elle, dans la même pochette en satin noir élargie par un sortilège d’extension qui lui avait permis de les introduire au bal de Décembre. Finalement, elle renonça. Non pas que la confiance en le directeur et ses idées excentriques lui était soudainement revenue, mais elle se rendrait à ce bal sans craindre de menace extérieure, sans prendre les précautions habituelles. L’envie de retrouver ce moment parfait, à Noël. L’envie de goûter à nouveau à cette proximité déroutante. L’envie de se perdre elle-même, sans chercher à retrouver ce chemin dont elle ne s’écartait pas. Alors, elle descendit les marches, risquant un coup d’oeil par dessus la rampe, sur le flot d’élèves qui disparaissait vers la salle de bal. Pas de trace de Cissy, qui devait être au bras de son frère, ou qui était restée dans son dortoir sans se laisser convaincre. Elle la remercierait plus tard pour la robe. Quant à Dan… elle préférait ne pas le croiser ce soir, de crainte de laisser les mots dépasser sa pensée. Ni Candice qui attendait probablement toujours de sa part qu’elle renonce la première à s’entêter dans leur conflit, ce qu’elle ferait probablement, mais pas ce soir. Puisqu’elle avait un peu d’avance, elle s’adossa alors à l’un des piliers de marbre, son regard suivant sans conviction la course de quelques deuxièmes années qu’elle n’était pas d’humeur à réprimander, et attendit de voir paraître son cavalier. Si elle avait douté de sa venue la première fois, ce soir elle était confiante, pour relu ces mots qu’il lui avait adressés : lui non plus, ne souhaitait pas que vienne l’heure de leur dernière danse.

Emi Burton


I’m afraid, somebody else might take my place
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6239-rioghbhardan-i-m-not-your-boy-toyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6299-rioghbhardan-you-better-believe-that-i-want-you-and-you-need-mehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6300-rioghbhardan-declarations-d-amour-uniquementhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6301-rioghbhardan-rien-de-professionnel-merci

Arrivé(e) le : 03/06/2015
Parchemins rédigés : 5957
Points : 20
Crédit : (c)
Année : 7ème année - 20ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Jaswinder Swindlehurst

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Jeu 7 Juin - 1:06


Bal & cocotiers
Rioghbhardan & les autres

Je n’ai aucune envie de m’arracher à mon cocon pour retrouver le reste du monde. On est bien, là, non ? Je suis bien là, en tout cas… Mais je sais que c’est pas une excellente idée. Les heures vont passer, ça va être de plus en plus étouffant. La fin qui se profile m’oppresse déjà alors que je ne suis même pas certain qu’elle existera vraiment. Je crois que c’est pire encore. Ne pas savoir si tout ça recommencera ou si je vis en ce moment-même mes dernières heures à l’école. Je ne sais même pas comment le vivre. Mal. Juste mal… Je ne sais pas… En tout cas, je ne vois pas en quoi supporter les autres m’aidera à gérer tout ça. Mais regarder le dortoir vide de nos souvenirs et nos affaires rangées ne le fera pas non plus… J’ai l’impression qu’il n’y a aucune solution à rien, que je me suis plongé tout seul dans une merde sans nom. Et il y a des chances que ça ne soit pas qu’une impression… J’ai l’habitude de faire n’importe quoi, de prendre toutes les pires décisions possibles mais là… Je n’arrive pas à regretter mais je suis pas foutu d’en être satisfait pour autant. Je m’en veux et je m’en veux de m’en vouloir. Je sais plus du tout où j’en suis, je crois… J’espère seulement que le destin ne sera pas trop chien et que j’aurais pas tout foutu en l’air pour que dalle. Mais une fois encore, j’y crois pas trop… Ce serait trop beau, n’est-ce pas ? Les mains de Milo se posent finalement sur les miennes et, durant quelques secondes, le temps se suspend. J’aimerais que ça reste comme ça pour toujours. Sans avoir à faire face à mes nouvelles conneries et sans avoir à risqué son absence… Manque de chance, ça ne dure pas aussi longtemps que ça, l’heure tourne et le début de la soirée va bientôt sonner. Quitte à y aller, autant le faire bien… « Ça serait dommage de rater ça ! » Son sourire, certainement plus enthousiaste que le mien, m’encourage à bouger. À relativiser, peut-être aussi. C’est pas la fin du monde, n’est-ce pas ? Mais toute la bonne volonté possible ne suffit pas à rendre ça très probant… On finit néanmoins par délaisser notre dortoir et prendre la route de la salle de bal.

Il ne nous faut pas forcément très longtemps pour arriver à destination… Mon estomac joue à la corde. Il y a déjà un peu de monde quand on arrive mais on parvient à se trouver une petite place dans un coin. Ma main glisse jusqu’à celle de Milo et refuse de la lâcher. Je retrouve bêtement ma bouée de sauvetage. Je me rends compte qu’en un an, rien a vraiment changé. En juillet dernier, je me jurais à tout va qu’on ne m’y reprendrait pas, que je serais pas assez con pour me faire avoir deux fois… Il faut croire que si, je suis assez con… Je le prouve de jour en jour à qui veut bien le remarquer. Je suis définitivement con. Mais ça ne me dérange pas. Je veux bien le rester encore un peu. Je ne suis plus à ça près de toute façon. Le discours commence et s’éternise. On sait au moins ce qui nous attend, on poireaute pas pour s’entendre dire qu’on est nuls et qu’on a rien gagné du tout. Une coupe sur deux, c’est toujours ça, non ? J’aurais préféré les deux et faire la fête dans la salle commune après notre dernier match mais il faudra faire sans. J’espère quand même que, l’an prochain, Poufsouffle y aura le droit. Comme les Gryffondor l’ont fait. Ce serait pas mal. Je crois que notre maison le mérite, non ? Avec tout ce qu’on se prend dans la tronche à longueur de temps… On a limite l’impression qu’on est les gros nazes de cette école alors, dans le fond, on se défend carrément bien ! On en fait juste pas tout un foin, nous, voilà tout ! Mais y’a pas à dire, c’est toujours plaisant d’entendre de la bouche de Londubat qu’on est les meilleurs, qu’on les a laminés, humiliés et qu’ils avaient aucune chance. Quoi ? C’est pas ce qu’il a dit ? J’avais cru… « Je suis le préfet de la meilleure maison du monde... Je ne peux qu'être fier de vous ! » Son sourire est incroyable. Il m’en tire un sans le moindre problème, tendrement amusé. C’est bête mais je suis content qu’on ait pu lui offrir ça. Il était tellement mal, l’année dernière… Je me souviens du temps qu’il a passé à répéter qu’il ne méritait pas son rôle, qu’il faisait rien de bien, qu’ils auraient dû prendre quelqu’un d’autre… Et là, l’entendre se placer normalement à notre tête sans se dénigrer dans la seconde, ça me fait plaisir. Vraiment plaisir. Que de chemin parcouru ! Je me sens fier aussi. De lui, de nous… Le poids qui pèse sur mes épaules s’allège un peu. Il est heureux, il en a l’air en tout cas, et rien ne pourrait me faire plus plaisir. « Il faut dire qu’on a un préfet à la hauteur de notre maison ! » Et, évidemment, je le pense totalement ! Je ne me souviens pas vraiment de comment était Moriarty, mais en tout cas, il ne pouvait pas se donner plus à fond que le fait Milo ! Il est juste incroyable. Il prend son rôle très à coeur et est juste merveilleux avec les gamins qui ont rejoint nos rangs. J’avais du mal à comprendre, l’an dernier, je voyais surtout les mauvais côté et les risques qu’il avait bien pu prendre mais, en fin de compte, ça le rend juste plus exceptionnel encore. On a sûrement le meilleur préfet de l’école. De l’histoire de l’école, même. Et je dis ça en toute objectivité, bien sûr.

Les gens commencent doucement à bouger. J’imagine qu’il faudrait qu’on en fasse autant. C’est pas que j’ai particulièrement envie de bouger mais bon, quand même. À Noël, j’étais trop mal pour prendre les choses en main, trop stressé, trop perdu, trop tout ce que vous voulez… Le pauvre a dû gérer tout seul en désespérant un peu. J’ai pas envie qu’il ait l’impression que ça recommence. Je dis pas que tout va bien dans le meilleur des mondes mais hors de question de lui faire passer une mauvaise soirée ce soir. J’ai du mal à me défaire de l’idée que c’est peut-être ma dernière ici… Je lui propose maladroitement d’aller nous poser près du buffet. Je prétexte que la musique a l’air un peu foireuse mais en vrai, j’ai pas vraiment fait gaffe. On entendait plus les vagues qu’autre chose au début. Les vagues quoi ! « J'ai toujours rêvé de boire dans une noix de coco… mon rêve va être exhaussé ! » Je ris doucement alors que je m’embarque vers les noix de coco en question. Ça fait très série américaine, je trouve ça cool. J’aime bien l’idée. J’ai jamais tenté non plus, on a pas trop de noix de coco sauvages près de chez moi. J’ai tout le loisir de remarquer qu’on vient d’éviter de peu Atwood, qui se barre faire chier Edward. Il y a donc une justice dans ce monde ! Peut-être que la soirée va être bonne, finalement…? J’attrape un « verre » que je lui tends galamment et en attrape un deuxième dans la foulée. « C’est énorme… » D’accord, j’ai jamais eu de vraie noix de coco entre les mains de ma vie. J’en ai vues mais vaguement, de loin et j’ai jamais particulièrement fait gaffe en fin de compte. J’ai jamais eu de passion particulière pour les fruits, même pas les exotiques. On en achète de la râpée pour les gâteaux et tout, alors j’ai rarement la coquille autour. Je trempe mes lèvres dans mon cocktail. C’est sucré, loin d’être désagréable. Il fait bon, l’odeur de la mer me plaît… C’est pas si mal que ça. Ça change de notre dortoir, c’est évident. Mais j’espère qu’on le rejoindra pas trop tard, quand même. C’est la dernière nuit qu’on y passe, j’aimerais bien en profiter un peu. « Le décor est vraiment sympa, tu ne trouves pas ?! » Mon regard se perd un moment dans la salle. C’est vrai que c’est une belle illusion. On est loin des pierres froides du reste du château. Il manque juste le maillot de bain et la crème solaire et je veux bien aller me foutre sur un transat jusqu’en septembre prochain ! « Oh si ! J’aurais jamais pensé voir une plage comme ça dans la vraie vie, ça fait tellement carte postale ! » C’est pas trop nos destinations pour les vacances, il faut bien l’avouer… D’ailleurs, en parlant de vacances… « T’as prévu quelque chose pour cet été finalement ? » Je sais pertinemment qu’on se verra, je l’espère de tout coeur en tout cas, mais il y a des chances que ça ne dure pas deux mois non stop, malheureusement, et du reste, j’en sais pas grand chose encore…
Made by Neon Demon



Je me souviens de toi près de moi, tu m'embrassais pour la première fois, j'ai cette image gravée dans la tête. Je me souviens des premiers rendez-vous comme de la plus belle image de nous.
Rioghbhardan O'Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Jeu 7 Juin - 2:48


Sage et les autres

le bal de fin d'année


La manière presque pathologique qu’avait Sage de mentir afin de porter toute les situations à son avantage avait tendance à être difficile à vivre parfois. Même pour le garçon lui-même. On ne pouvait pas dire qu’il détestait être constamment vu à son meilleur. C’était exactement la raison pourquoi il passait son temps à mentir, mais pas cette fois. Non. S’il se retrouvait dans cette situation aujourd’hui, c’était juste parce qu’il avait été vexé. Vexé dans sa fierté, mais également autre chose. Un petit quelque chose que, de haut de ses quatorze ans, Sage Sinclair n’arrivait pas à déterminer l’origine. La même question tournait en boucle dans son esprit depuis qu’il avait écrit ces mots sur le papier, laissé un hibou les porter à la jolie brunette. Pourquoi avait-il dit à Maxine qu’il avait une date pour le bal ? Aucune idée. Encore heureux qu’il ne lui ait pas donné de nom à cette date sans quoi, il serait dans une situation encore plus ennuyeuse qu’à l’instant présent, planté devant le miroir dans son dortoir, incertain de ce qu’il portait pour ce “bal” des plus ringards auquel il n’avait même pas envie d’aller. Pour commencer, il n’avait pas de date. Aucune. Nada. Tout n’était qu’un mensonge qu’il avait monté pour caché qu’il était vexé d’apprendre que Jayden avait invité Maxine au bal. Pourquoi ? Sage se répétait que c’était juste parce qu’il se retrouvait tout seul. Il n’avait pas envie d’être la troisième roue pendant toute la soirée. D’autant plus que la serdaigle s’était montré tellement heureuse d’aller à ce bal. Ça lui avait donné la nausée en plus d’une puissante vague de colère à l’endroit de son meilleur ami. Il avait fait de son mieux pour éviter les deux depuis l’événement. Si bien qu’il venait de passer un temps énorme à la bibliothèque avant de se décider à aller dans la salle commune, tout ça pour éviter de croiser son meilleur ami à qui il en voulait rageusement. Un soupir de résignation passa les lèvres du deuxième année qui, vêtu d’un short à fleurs style hawain et d’une chemise blanche, il quitta son dortoir à contre coeur pour se rendre à cette soirée.

Entrant dans la salle de bal, Sage se dit qu’il faudrait bien commencer par manger un truc avant d’attaquer le problème de sa partenaire pour la soirée. Il s’approcha du buffet d’un pas lent, la tête ailleurs, et attaqua un plat de sandwich. Occupé à en manger une aux oeufs, il se retourna pour scanner la foule, tentant de repérer Jayden et Maxine. Le premier fut celui qui croisa son regard en premier. Près de la table de buffet, il s’approchait de deux gryffondors de première année trop bien connu du jeune Sinclair : son amie Hilary et sa pote totalement chiante Eliana. Discrètement, le deuxième année tendit l’oreille, à l’affût, tentant d’entendre ce que son meilleur ami avait derrière la tête. « Aucun garçon ne voulait de vous alors vous avez décidé de vous inviter. Remarque, quand je vois ta tenue, Hilbilly, je ne suis pas étonné. L’élégance, ce n’est pas ton fort. Tu es plutôt du genre femme de Cro-Magnon. Ton vrai nom, c’est Lucy, c’est ça ? Bref, à plus les mochetés ! » Une bouffée de rage envahit qui ne sut résister à la tentation de se mélanger à la conversation. Juste pour faire rager Jayden qui se retournait comme si de rien n’était. Comme si lancer des insultes aux gens juste pour le plaisir était quelque chose de bien normal. En général, le jeune serpentard s’amusait des commentaires de son pote. Pas ce soir, pas en ce moment. Il avait trop de rancune à son égard pour avoir été mis de côté pour une nana. « Hey Dick Face ! », lança-t-il à l’adresse de Jayden qui s’était déjà partiellement enfoncé dans la foule. De son côté, Sage s’était approché d’Hilary autour des épaules de qui il passa un bras protecteur. « Sympa d’insulter ma cavalière. Quand on a rien d’intelligent à dire, on se la ferme. » Un ton froid, un regard noir. Une impulsion avait poussé Sage à agir, rien de plus. « Oh wait c’est vrai, tu sais jamais rien dire d’intelligent. Espérons que tu ne fasses pas mourir Maxine d’ennuie. Quel horreur que de passer la soirée en la compagnie d’un australopithèque comme toi. »

Lorsque Jayden ce fut éloigné pour de bon, Sage le suivit du regard jusqu’à ce que ces yeux se pose sur Maxine. Elle était vêtu d’une magnifique robe blanche qui lui allait à ravir donnant à ses cheveux l’impression d’être encore plus foncée et ses yeux semblaient encore plus bleus. Une drôle de sensation fourmilla dans le ventre de Sage. Elle était vraiment jolie. Envieux, il détourna les yeux, les joues rouges. Il en avait presque oublié la présence des deux gryffondors. Libérant Hilary de son emprise, il lui dit d'un ton plus doux : « L'écoute pas, t'es très jolie. » il se retourna vers la table du buffet derrière lui, n’accordant pas plus d’attention aux gryffones.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9967-i-am-trouble-killian#215730http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10007-killian-troublemaker-is-my-second-name#216440

Arrivé(e) le : 03/07/2016
Parchemins rédigés : 485
Points : 4
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Jeu 7 Juin - 12:01

bal & cocotiers
Poudlard


Le regard perdu au loin, je me repasse mentalement le film de cette année. Il s’en est passé des choses ces derniers mois. Beaucoup trop de choses que je n’aurai jamais imaginé avec en première position ma nomination de préfet et tout ce qui s’est enchaîné avec Cruz, ma co-préfète. Avec la rentrée et la disparition de Blackman, je n’avais en tête que mon passage d’ASPICs et mon désir d’accomplir enfin mon objectif. Force est de constater que les choses se sont passées différemment et que je me suis retrouvé embarqué dans un drama éprouvant. Plus j’y pense, plus tout cela est dû à ma nomination de préfet en fait. Je ne me serais certainement pas rapproché de l’Espagnole à ce point si j’étais resté tranquillement dans mon coin. Mais ce qui est fait est fait et aucun retour en arrière n’est possible et je ne suis pas sûr qu’un retourneur de temps arrangerait les choses. L’année est finie et il faut se faire une raison. Cette fête donnée en l’honneur de la fin d’année en est la preuve même. De toute façon, ce n’est pas comme si une seule de mes 7 années passées à Poudlard s’était déroulée normalement et sans encombre. Chaque nouvelle année a eu son lot de drames, de traumatismes, d’histoires et bien sûr de ragots. On peut dire que c’est une façon drastique de nous faire entrer dans la vie adulte …

Je ne me soucie pas vraiment des autres élèves qui sont derrière moi dans la salle. Dans le fond, même après 7 ans ici, il n’y a pas vraiment beaucoup de personnes pour qui je me soucis. Ceux qui vont me manquer se comptent sur les doigts d’une main et je sais que je pourrai les revoir sans aucun problème en dehors des murs de Poudlard. Je ne me suis pas vraiment attaché à un grand nombre de personnes, ce n’est pas mon genre, et je sais pertinemment que je n’ai pas non plus eu un grand impact dans la vie des autres. On mène notre petit bout de chemin, on se croise, on échange quelques paroles parfois, mais c’est tout. Dans le fond, je ne trouve même pas cela triste. Je suis fataliste mais je m’en fiche. Les relations sociales, ça n’a jamais été vraiment mon genre et même à la veille de mon départ de cette école, c’est plus les souvenirs que les gens qui s’y trouvent qui vont me manquer. Et encore, je sais que je passerai vite à autre chose. Pour cela, il me faut juste mes résultats et la certitude que je pourrai avancer dans la voie que je me suis toujours tracée. Avec du recul, j’ai l’impression que c’est bien parti, que j’ai bien géré les ASPICs, mais on ne sait jamais.

« Salut, Edward ! » Je me retourne vers la voix qui vient de m’apostropher et découvre avec surprise Billie. On ne s’est pas vraiment parlé depuis notre petit accrochage dans les couloirs un soir après le couvre feu et les révélations qu’elle m’a fait. On s’est un peu recroisé mais on n’a pas vraiment échangé plus que des regards ou des hochements de tête. Aussi je suis un peu étonné de la voir venir vers moi plutôt que ses amis. « Salut Billie » je réponds avec un demi-sourire, repensant à cette soirée dans le couloir où le ton a commencé à monter. « C’était quelque chose cette année encore, hein? » Je lui demande en détournant de nouveau le regard vers le coucher de soleil hypnotisant qui semble emporter avec lui les histoires de cette année.

made by black arrow



I'm a Troublemaker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9415-mad-max-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9424-max-i-dont-need-luck-i-have-youhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9423-max-i-have-a-bad-feeling-about-thishttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9422-max-pass-on-what-you-have-learnedhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9421-max-the-garbage-will-do

Arrivé(e) le : 13/03/2018
Parchemins rédigés : 378
Points : 11
Crédit : Avatar ✿ Dan (ft Willa Holland) Signature ✿ frimelda
Année : 3ème année (13 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Charli B. Ethergsen & R. Sleibhin Norgarstein

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Jeu 7 Juin - 12:13

Le bal de fin d’année
Max & beaucoup d’ennuis en perspective
Il y avait tout un tas de choses que Max ne parvenait jamais à prévoir ou à anticiper, et la sale remarque que Jayden lança aux deux Gryffondor de première année était probablement en haut de la liste. Elle le rejoignit rapidement quand elle le vit la chercher du regard, plus pour empêcher la situation de dégénérer que vraiment par plaisir d’être en sa compagnie. Dévisageant Hilary de haut en bas avec son habituel regard emprunt d’un jugement inévitable, elle ne pouvait pas approuver les propos de son amis ; la blonde était très jolie. Mais ça, Max se garda bien de l’admettre à haute voix. Elle jeta un coup d’oeil agacé à Jayden et leva les yeux au ciel. Si d’ordinaire rien dans le fait d’insulter Hilary ne la dérangeait, là, c’était différent. Elle était à l’affût de la moindre erreur, du moindre faux pas de trop.
Ignorant royalement son compliment, elle allait réclamer à boire comme une princesse – le menton haut et l’air précieux – avant d’être subitement interrompue par un nouveau venu qu’elle n’attendait pas. Sage, arrivé comme un chevalier blanc près de sa cavalière, avait lancé une insulte à l’attention de Jayden avant de passer un bras autour des épaules d’Hilary. Max eut un léger mouvement de recul, et écarquilla brutalement les yeux avant de cligner des paupières plusieurs fois pour s’assurer qu’elle avait bien vu ce qu’elle venait de voir. La cavalière secrète que Sage avait évoquée dans sa dernière lettre… c’était Hilary ?! Elle aurait du demander. Elle n’avait pas eu la force d’y répondre étant donné l’air passablement énervé que son ami affichait dans son message, mais elle aurait du. Si elle avait su, elle ne serait pas venue – pas pour voir ça.
Rapidement, Max en eut la confirmation de vive voix et son coeur rata un battement. Tout doucement, elle sentit quelque chose se briser en mille morceaux dans sa poitrine. Donc, Sage ne l’avait pas invitée au bal pour… inviter Hilary à sa place. Elle déglutit difficilement ; elle brûlait de l’intérieur mais son visage crispé et froid prenait toujours le dessus. Le ton de ses dernières lettres avait été si distant que Max s’était demandé si elle avait fait quelque chose de mal sans jamais trouver quoi. Elle avait fini par froisser le message et le laisser tomber dans sa valise sans comprendre, mais maintenant elle commençait à relier les éléments entre eux.
L’attitude belliqueuse de Sage envers Jayden en disait long sur leurs rapports en ce moment. Mais qu’est-ce qu’il avait encore fait, celui là ? Il était obligé de ruiner toutes ses amitiés en même temps ? Alors, c’était pour ça que Sage lui en voulait ? Parce qu’elle parlait encore avec Jayden malgré leur dispute dont elle ne connaissait même pas l’origine ? Parce qu’elle était devenue la traîtresse ? Mais de son point de vue, il était celui qui fricotait avec les Gryffondor. Et c'était lui qui avait invité Hilary à aller au bal avec lui. Hilary. Pas elle.
Cherchant ses mots pendant quelques instants avec une tête un peu ébahie, elle ne trouva absolument rien à dire alors que Sage ne la regardait même pas. Au début, elle était agacée. Mais là, elle était carrément en colère. Subitement, elle prit la décision la plus stupide de toute sa vie – enfin pour l’instant – mais elle avait juste besoin de respirer, ailleurs. D'arrêter d'être sur le point de suffoquer ou de s'écrouler sur place, elle valait mieux que ça.

« Très bien, désolée de vous avoir dérangés. On va partir s’ennuyer tous les deux plus loin, amusez-vous bien ensemble. » dit-elle avec les lèvres pincées et le visage fermé.

Dans un geste presque brutal, elle se saisit de la main de Jayden et sans un regard en arrière, s’enfonça dans la foule pour échapper à cette situation infernale. Et dans sa fuite, la dernière remarque de Sage à Hilary termina son œuvre en parvenant à ses oreilles pourtant déjà loin. La tête ailleurs et les joues en feu, elle retint ses larmes de toutes ses forces, mais la boule qui lui enserrait la gorge ne l’aidait pas. Maintenant, elle avait plusieurs problèmes. D’abord, il fallait régler cette affaire avec Jayden. Tout de suite. Submergée par des sentiments qu’elle ne pensait même pas ressentir, elle marchait à travers tous ces élèves d’horriblement bonne humeur sans regarder où elle allait ou même faire attention au magnifique décor qui l'aurait d'ordinaire ravie ; elle devait focaliser son attention sur autre chose, sinon, elle allait se noyer dans sa peine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9560-prudence-janet-andersonhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9565-prudence-est-mere-de-surete-vraimenthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9571-prue-demandes-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9566-prue-faites-bosser-locus#209737http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9569-prue-simple-rapide-efficace

Arrivé(e) le : 22/04/2018
Parchemins rédigés : 491
Points : 20
Crédit : Sheya / Alexis Bledel
Année : 5e année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Hannibal

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Jeu 7 Juin - 13:46


Bal & cocotiers ; Prudence, Bonnie et les autres
On y était. Après des mois et des mois passés derrière les murs du château à réviser, flâner, discuter avec ses camarades ou encore se chamailler, la dernière soirée à Poudlard allait commencer avant de devoir prendre le chemin du retour le lendemain. Certes les élèves étaient pour la plupart contents de retrouver leur foyer pour les vacances d’été, mais un petit pincement au cœur se faisait souvent ressentir au moment de laisser derrière soi son dortoir, sa salle commune et surtout ses compagnons d’aventure !
Comme bien souvent, Prudence avait l’impression que c’était hier qu’elle avait quitté son Surrey natal pour reprendre sa scolarité dans l’école de sorcellerie de Grande-Bretagne tant le temps avait filé vite… La voilà qui terminait désormais sa quatrième année d’étude consécutive à Poudlard après une année bien calme en comparaison de celles qu’elle avait pu connaître dans le passé. Pour une fois qu’aucun sorcier malveillant n’avait pris le pouvoir au château ni qu’aucun attentat meurtrier n’avait été commis, son père ne se montrerait certainement pas rechignant à l’idée de la laisser revenir l’an prochain ! L’été promettait donc de se dérouler sans encombre, lui laissant tout juste le temps de se reposer et de combler ses lacunes dans certaines matières avant la rentrée. En bref, une vie normale pour une adolescente de quinze ans.
À l’approche de la dernière soirée au château, les rumeurs avaient commencé à se faire entendre dans les couloirs ; une soirée dansante ? Un gigantesque banquet au bord du lac noir ? Une veillée dans les rues de Pré-au-Lard ? Au final certains élèves avaient fait mouche et c’était avec excitation que la majorité des jeunes sorciers de l’école s’étaient préparés pour le bal de fin d’année à l’ambiance tropicale…
Juste après le dîner, Prudence avait retrouvé son amie Bonnie afin de se préparer ensemble pour l’événement. Comme les deux filles n’étaient pas de la même maison elles avaient du improviser et multiplier les allers retours entre leur salle commune respective et une vieille salle de cours au troisième étage, rapportant les robes qu’elles avaient préalablement choisies pour l’occasion ainsi que de quoi se préparer. Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’elles avaient l’occasion de se mettre sur leur trente-et-un à Poudlard ! Au final, la jeune Gryffondor avait décidé de porter une robe rose pâle plutôt simple et estivale qui ne jurait pas avec son teint clair tout en faisant joliment ressortir ses cheveux sombres et ses yeux bleus. Elle avait fait confiance à Bonnie pour la coiffure et s’était retrouvée avec une jolie tresse qui dégageait son visage et reposait sagement sur son épaule droite.
Au bout des deux heures nécessaires à la préparation de la Grande Salle, Prue et Bonnie avaient regagné le hall et attendaient devant les portes massives au milieu de la foule d’autres élèves apprêtés pour l’occasion. Elles avaient ensuite pu découvrir avec de grands yeux émerveillés la décoration de la pièce et s’étaient rapidement laissées aller à l’ambiance festive et estivale des lieux. Pour un peu, on oublierait qu’à peine plus d’un an plus tôt ce même château était le témoin d’une rébellion et d’une bataille sans merci entre les sbires à la solde de Blackman et les élèves de l’école !
 
« Ils ont vraiment mis le paquet sur la décoration, murmura Prue à l’oreille de son amie tandis que Londubat s’efforçait de boucler rapidement son discours devant l’impatience de la foule, le rendu est vachement sympa ! »
 
En effet, l’air était tiède et marin, comme sur les plages, le sable chaud crissait sous les pas des élèves et le plafond magique affichait un ciel bleu et sans aucun nuage. De quoi donner l’illusion parfaite d’une soirée sous les tropiques !
Le Directeur annonça enfin le début officiel de la soirée et une musique d’ambiance s’éleva rapidement d’un coin de la salle de bal. La soirée promettait d’être mémorable !
 
« Tu veux boire un truc ? » demanda la Gryffondor à Bonnie en se rapprochant habilement de la table de banquet où se trouvaient déjà deux Gryffondors de première année dont Eliana.
 
La brune en profita pour attraper un verre de ce qui semblait être un cocktail aux fruits rouges tout en balayant la salle du regard pour trouver des têtes connues.

HARLEY-


Dernière édition par Prudence J. Anderson le Mer 13 Juin - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   Jeu 7 Juin - 19:19


Dancing ?
Again..?


Qui connaissait un peu Elijah, et dieu (ou n'importe quelle représentation déeique ou chimérique d'une puissance supérieure contrôlant le monde) sait que ces personnes sont rares, s'étonnerait de le voir de nouveau s'apprêter, si peu de temps après une première soirée en l'honneur de l'anniversaire de sa demi-soeur, à peine un mois auparavant. Car on pouvait le voir, de nouveau dans son dortoir, à regarder ses vêtements, à prendre le temps de les choisir, tout ça en prévision d'une journée qui était devenue soudain spéciale. Spéciale, car il s'agissait du dernier jour de l'année scolaire. Une année qui verra consacrer les Poufsouffle, tandis que les Serpentard seraient loin derrière à la troisième place. Une troisième place également retrouvée au Quidditch, et qui parachevait une année médiocre pour la maison de l'ambition et de la grandeur, qui finissait dans l'ombre des blaireaux et des corbeaux.

Mais elle en devenait surtout spéciale car c'était pour la première fois que le jeune Vert et Argent participait au bal de fin d'année. Si on négligeait peut-être les rares fois où il y passait pour profiter d'un verre ou deux dans son coin. Cette fois il y allait, de son plein gré, à l'invitation d'une personne qui lui était chère. Et bien qu'au premier abord, il était récalcitrant, il fallait admettre que cette opportunité de profiter de sa présence une dernière fois avant potentiellement deux longs mois de vacances interminables le mettait en joie. J'ai dit interminable ? Secouant brièvement la tête chassant cette étrange mot de l'esprit, il s'était de nouveau concentré sur sa valise qui ne débordait guère de vêtements réellement adaptés à la situation. Car bien qu'étant une personne très élégante est raffinée, avec un style vestimentaire adapté à son attitude, il se disait dans les couloirs que contrairement à d'habitude, cette année serait le théâtre d'une soirée au thème bien plus édulcoré. Loin des chansons classiques et des vêtements de classe, se multiplieraient les cocotiers et les palmiers dans une ambiance tropicale loin d'être voilée. Et bien qu'il ne s'agisse là que d'une rumeur, il ne pouvait négliger la force de celle-ci au vu de son insistance, même auprès de la caste professorale.

Optant, bon gré mal gré, pour une chemise en lin d'un blanc éclatant, qu'il surmonta d'une veste beige, légère, s'accordant avec son pantalon, et une paire de chaussures alliant la décontraction à l'élégance, ceci juste après une douche le décrassant après une nouvelle journée humide et grise dans la campagne anglaise. Enfin préparé, il se dirigea alors rapidement pour rejoindre la Salle Commune de Serdaigle, où il devait récupérer sa plus que charmante cavalière, et il ne put, malgré ses questionnements se posant sur cet étrange picotement dans sa poitrine, s'empêcher de sourire sur toute la durée du trajet, et même une fois arrivé sur le lieu du rendez-vous...


EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [SUJET COMMUN] Bal et cocotiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
[SUJET COMMUN] Bal et cocotiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Corbeille :: 
Corbeille
 :: Les vieux RPs
-
Sauter vers: