AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TERMINÉ] Why are so anxious? Stay concentrated ! — {Dale & Prudence}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9306-dale-a-foster-behind-the-maskhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9414-dale-a-foster-behind-the-maskhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9561-dale-foster-demande-de-rp

Arrivé(e) le : 19/02/2018
Parchemins rédigés : 68
Points : 2
Crédit : Gregg Sulkin
Année : Sixième année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: [TERMINÉ] Why are so anxious? Stay concentrated ! — {Dale & Prudence}   Ven 27 Avr - 16:09



Why are so anxious ? Stay concentrated !

« Mais à quoi tu joues ? Concentre-toi ! »

Qu'est-ce qu'il lui prenait de se parler à lui-même à voix haute ? La honte, tous les élèves devaient le regarder bizarrement. Cela faisait une heure que Dale était assis à la table de Gryffondor, une plume à la main et un livre devant lui, étudiant l'Histoire de la Magie. Ou plutôt essayant d'étudier car depuis un moment, il restait perplexe. Ses parchemins étaient gribouillés, raturés comme des dessins d'enfant de six ans. Il n'arrivait pas à écrire une seule phrase de juste, ce qui était étrange à son habitude. Lui qui excellait en Histoire de la Magie et consacrait la plupart de son temps à cette matière plus qu'à d'autres, le voilà complétement désorienté. Il est vrai que depuis la dictature Blackman, il n'avait plus goût à rien désormais, tellement traumatisé par les épisodes précédents qu'il en oubliait même sa matière préférée.

Il avait pensé au début de la matinée de se rendre chez le professeur Moloney afin d'obtenir plus d'informations quant aux légendes médiévales des sorciers, tentant de trouver un moyen de se changer les idées. Mais son esprit trop occupé — il ne savait pourquoi — l'avait empêché d'y aller. Et voilà qu'il glandait dans la Grande Salle à chercher à retrouver sa passion. Mais rien n'y faisait, et plus le temps passait, plus il se lamentait. Il se maudit d'être aussi faible et distrait alors que les B.U.S.E. approchaient. Alors lassé, il ébouriffa ses cheveux de rage, jeta sa plume de toutes ses forces, la faisant voler jusqu'à la table des Poufsouffle où elle frappa de plein fouet la tête d'un des élèves assis. Celui-ci se plaignit et se mit à traiter Dale de tous les noms. Mais le jeune Gryffondor n'avait pas le moral à se lever et à entraîner une bataille. Il roula simplement ses yeux, en signe d'agacement. Il ferma brusquement son livre et se prit la tête entre les mains, s'insultant, se maudissant en marmonnant.

Mais il se figea rapidement lorsqu'il sentit une présence près de lui. Qui venait le déranger à cette heure ? Était-ce pour l'énerver davantage ? Il leva furtivement la tête, prêt à s'acharner sur l'élève qui osait l'importuner. Mais il s'abstint rapidement en rencontrant des yeux bleus innocents.

« Mais qu... Qu'est-ce que tu fais là ? » dit-il en se maudissant intérieurement d'avoir bégayé.


codage par Laxy Dunbar.


Dernière édition par Dale Foster le Ven 29 Juin - 20:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9560-prudence-janet-andersonhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9565-prudence-est-mere-de-surete-vraimenthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9571-prue-demandes-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9566-prue-faites-bosser-locus#209737http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9569-prue-simple-rapide-efficace

Arrivé(e) le : 22/04/2018
Parchemins rédigés : 497
Points : 20
Crédit : Sheya / Alexis Bledel
Année : 5e année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Hannibal

MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Why are so anxious? Stay concentrated ! — {Dale & Prudence}   Sam 28 Avr - 11:49


Why are you so anxious?

Son sac en toile se balançant doucement au rythme de ses pas, Prudence Anderson prenait son temps pour gagner la Grande Salle en cette fin d’après-midi. La journée s’était déroulée comme d’habitude ; cours – repas – cours de nouveau, sans qu’aucun élément perturbateur ne vienne la déranger, et il était désormais temps de réviser un peu. La quatrième année était un peu l’année charnière à Poudlard, celle où l’on commence à vous prendre pour un sorcier sérieux, mais ou vous restez tout de même un enfant aux yeux du corps enseignant, celle où la charge de travail s’intensifie, mais où les BUSES sont encore loin. Bref, ce n’était pas l’année où il fallait se laisser distancer et entraîner dans le cercle piégeur de la procrastination. Prudence en avait bien conscience. Elle ne faisait pas partie de l’élite des élèves, certes, mais son esprit combatif lui interdisait la médiocrité. Pas question de se fermer des portes alors qu’elle ne savait pas encore vers quelle carrière se tourner ! La partie pratique ne lui posait pas tant de problème que ça, elle aimait pratiquer la magie et cela ne la dérangeait pas de s’entraîner jusqu’à obtenir un bon résultat, la partie théorique… Cela dépendait. La Gryffondor ne rechignait pas devant l’apprentissage ni le fait de se plonger dans un épais grimoire, mais elle restait quelqu’un de très actif, voire trop, ce qui l’empêchait de rester concentrée trop longtemps quand elle jugeait la matière peu stimulante. Ce qui, elle devait l’admettre, lui demandait plus de temps d’assimilation que certains de ses camarades. Prudence était quelqu’un qui apprenait mieux au contact même des choses, en ressentant de vives émotions, en ayant des pics d’adrénaline, toutefois elle avait les pieds sur Terre et savait qu’elle ne saurait pas parfaitement exécuter un sortilège sans en connaître les rudiments théoriques. La magie ne consistait pas en seulement agiter sa baguette et scander une incantation, non. C’était bien plus que ça.
C’était donc à cause de toutes ces raisons mélangées que la rouge et or se retrouvait à ce moment précis devant les portes de la Grande Salle, son livre de métamorphose sous le bras, et celui de potions dans son sac. Elle devait réviser un peu, ces deux matières demandaient une profonde connaissance avant de s’aventurer sur le côté pratique. Bien entendu, Prue aurait préféré s’adonner à la lecture de son livre de soins aux créatures magiques, dévorant les passages concernant les Eruptif ou encore les Sombrals, ou bien se pencher sur le programme d’Histoire de la Magie – qu’elle avait déjà lu et relu cet été – mais se contenter de ses passe-temps favoris ne l’aiderait pas à exceller, ou du moins mieux performer en cours.
La jeune fille poussa les lourdes portes de la Grande Salle et se dirigea machinalement vers la table des Gryffondor, triturant un morceau de parchemin rangé dans la poche de sa robe de sorciers. Alors que son esprit livrait une lutte acharnée : commencer par les potions ou bien la métamorphose, la jeune fille cherchait une place libre du regard. Elle avait jeté son dévolu sur un petit emplacement dégagé dans un coin de la table des Gryffondor quand son regard fut attiré par une tignasse brune qu’elle connaissait. Intriguée, elle s’approcha de plus près pour confirmer sa pensée ; il s’agissait bien de Dale Foster, cinquième année, comme il s’était présenté à elle quelques temps plus tôt. Le jeune homme avait la tête dans les mains et semblait très agacé. Prudence coula un regard sur le parchemin griffonné devant lui et son livre de cours. Histoire de la Magie !! Et le programme de cinquième année ! Prudence avait tellement hâte d’étudier ce que proposait l’enseignement de l’année supérieure : les grandes révolutions magiques, mais surtout Grindelwald ! Paradoxalement, elle abhorrait la magie noire et tous ses partisants, mais elle aurait pu passer des heures à étudier les mages noirs et la période historique s’y rattachant, ainsi que la façon dont ils avaient été réduits à néant. Tout ce courage, toute cette bravoure, cette entraide, et surtout cette révolte en ces temps si sombres faisait battre son cœur et lui donnait foi en le monde. Elle espérait, un jour, être capable d’autant de courage face aux opprimés que tous ces sorciers de jadis.
Soudain, Dale se redressa, jetant un regard noir autour de lui. Oups, Prudence s’était certainement approchée d’un peu trop près en lorgnant sur le livre d’histoire. Le regard du Gryffondor s’écarquilla légèrement en reconnaissant Prue et il bégaya une question bateau, signe de sa surprise :

« Je suis élève à Poudlard aussi tu sais, répondit Prue avec un petit sourire en soutenant son regard, et accessoirement ta camarade de maison à Gryffondor, normal que nous soyons amenés à nous recroiser. »

Elle lui sourit plus franchement, remarquant les cernes et le teint pâle du jeune homme. Il semblait préoccupé, ou du moins, il ne devait pas passer de très bonnes nuits en ce moment. Etait-il inquiet pour ses études ? Pour sa famille ? Ou bien pour autre chose encore ? La jeune fille décida de s’asseoir aux côtés de son aîné, posant son manuel de métamorphose sur la table.

« Je suis venue essayer de travailler, confessa Prue pour tenter de mettre le garçon à l’aise, j’ai besoin de me pencher un peu plus sérieusement sur la métamorphose et les potions. »

Elle coula un regard vers le livre d’Histoire de la Magie, désormais posé tout près d’elle. Elle mourrait d’envie de lire le paragraphe qui s’étendait devant ses yeux et qui concernait la période pré-Grindelwald. Toutefois, elle n’était pas assez proche de Dale pour lui emprunter son livre, encore moins alors qu’il semblait être en train de s’en servir, mais par Merlin, ce que Prue avait envie de parler de Gellert Grindelwald !! Elle brûlait d’envie de questionner son camarade sur le devoir qu’il semblait être en train de rédiger, mais la dernière fois qu’elle avait croisé Dale, il semblait peu enclin à avoir une discussion avec elle, restait donc à voir.

Codage par Libella sur Graphiorum



Dernière édition par Prudence J. Anderson le Lun 30 Avr - 15:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9306-dale-a-foster-behind-the-maskhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9414-dale-a-foster-behind-the-maskhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9561-dale-foster-demande-de-rp

Arrivé(e) le : 19/02/2018
Parchemins rédigés : 68
Points : 2
Crédit : Gregg Sulkin
Année : Sixième année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Why are so anxious? Stay concentrated ! — {Dale & Prudence}   Sam 28 Avr - 19:37



La personne qui avait dérangé Dale n'était autre que Prudence Anderson, la jeune Gryffondor qu'il croisait la plupart du temps dans la Salle Commune, et à la volière il n'y avait pas si longtemps. Sa présence à ses côtés l'étonna un peu, à vrai dire : on ne pouvait pas dire qu'il se soit comporté convenablement lors de leur dernière rencontre où il n'avait cessé de se moquer d'elle. De plus, sa conduite avait été incohérente, étrange, incompréhensible, puisqu'il s'en était allé en moins d'une minute. Et il s'attendait même à ce que la jeune fille le trouve trop insociable pour vouloir le recroiser un jour. Mais étonnament, comme à la précédente rencontre, c'était encore elle qui avait fait le premier pas, et le jeune homme sentait bien qu'elle n'allait pas le laisser s'enfuir comme avant et s'en tirer de la sorte.

Alors qu'il lui demandait la raison de sa présence dans la Grande Salle — non sans avoir bégayé comme une gamine, après quoi il se maudit intérieurement d'être aussi faible —, il la surprit en train de lorgner sur son livre d'Histoire de la Magie comme un enfant devant une vitrine de bonbons. Visiblement, elle aimait l'Histoire de la Magie, ce qui enchanta le Gryffondor car il partageait la même passion et par conséquent n'aurait pas refusé de l'étudier avec elle. Et pour la première fois de la matinée, il sourit un peu à la jeune fille, amusé et intrigué à la fois. Mais Prudence semblait être plus intéressée par le livre que par le propriétaire. Sans doute était-il préférable pour Dale de la laisser étudier et de s'intéresser à autre chose, c'est-à-dire à ses B.U.S.E. Alors il se ravisa, son sourire s'effaçant de son visage. C'est alors que la jeune fille lui sourit de la manière la plus remarquable possible en lui répondant en toute franchise, ses yeux le fixant amicalement :

« Je suis élève à Poudlard, tu sais ? Et accessoirement ta camarade de maison à Gryffondor, normal que nous soyons amenés à nous recroiser. »

Par le caleçon de Merlin, mais quel imbécile ! Pourquoi fallait-il qu'il lui pose une question aussi bête que nature ? Elle devait probablement être en train de se moquer de lui intérieurement. Ça ne l'enchanterait guère, lui qui détestait les remarques ironiques des autres. Il leva les yeux vers le ciel en signe d'ennui et soupira bruyamment, mal à l'aise de la situation. Il releva la tête vers Prudence et souffla non sans agressivité :

« Je sais tout ça, pas la peine de me le rappeler. »

Un peu trop agressif, peut-être ? Alors qu'il allait ouvrir son livre d'Histoire, étrangement, Dale la surprit en pleine inspection de son visage, ce qui le fit froncer les sourcils. Son interlocutrice semblait remarquer l'aspect pittoresque du jeune homme du à ses manques de sommeil immuables. En effet, le Gryffondor ne dormait pas, ne mangeait presque pas depuis la dictature traumatisante de Blackman où il n'occupait ses journées que par des travaux forcés et des humiliations devant les autres élèves, telle une vulgaire bête de foire. Ces épisodes ne l'avaient pas laissé en paix et étaient constamment en lui, s'inflittant dans ses veines comme un poison. Difficile pour lui d'oublier ces événements qui étaient de loin les plus terribles de toute son existence. Voilà pourquoi le jeune homme n'avait plus goût à rien, qu'il restait distrait pendant les cours, même lors du cours d'Histoire de la Magie qui était sa matière favorite, ce qui n'échappait pas au professeur Moloney. Cependant, Dale n'y pouvait rien : cette douleur prenait grande place en lui et ne semblait pas vouloir le quitter. Aussi choisit-il de détourner le regard afin de ne pas avoir à révéler ses émotions à son interlocutrice.

Malgré le rejet explicite de Dale, Prudence semblait résister puisqu'elle s'assit à ses côtés en n'oubliant pas de poser un livre sur la métamorphose sur la table des Gryffondor, lui expliquant qu'elle était venue pour travailler davantage sur la métamorphose et les potions. Mais il sentait qu'elle s'intéressait plus à son livre qu'au reste de ses devoirs. Lassé par l'insistance de la jeune fille, gardant son regard sur la table, il haussa la voix après avoir soupiré, comme pour lui faire comprendre son agacement :

« Ecoute, je n'ai pas envie de discuter. Alors si tu as envie de travailler, ce serait mieux pour toi que tu t'éloignes : vu comment tu lorgnes sur mon livre, ça pourrait te déconcentrer. »

C'était la seconde fois qu'il lui parlait mal, et ça devenait gênant pour Dale qui se sentait pris de compassion pour la jeune et innocente Gryffondor assise à côté de lui. D'autant plus qu'il souhaitait lui aussi parler d'Histoire à quelqu'un. Mais il ne pouvait décemment pas l'empêcher de travailler et oublier ses B.U.S.E par la même occasion. C'était le seul moyen qu'il avait trouvé impératif pour tous les deux ; un moyen violent, mais important. Restait à voir si elle insisterait davantage à garder sa place, mais il espérait au fond de lui qu'elle le fasse...



codage par Laxy Dunbar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9560-prudence-janet-andersonhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9565-prudence-est-mere-de-surete-vraimenthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9571-prue-demandes-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9566-prue-faites-bosser-locus#209737http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9569-prue-simple-rapide-efficace

Arrivé(e) le : 22/04/2018
Parchemins rédigés : 497
Points : 20
Crédit : Sheya / Alexis Bledel
Année : 5e année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Hannibal

MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Why are so anxious? Stay concentrated ! — {Dale & Prudence}   Sam 28 Avr - 20:16


Why are you so anxious?

Bon, décidément Dale n’était pas d’humeur à quoique ce soit. La petite blague de Prudence n’eut même pas le pouvoir de faire apparaître un sourire sur son visage, diantre ! Et par-dessus le marché, il avait remarqué qu’elle louchait consciencieusement sur la page concernée à Grindelwald. Il la prendrait certainement pour une tordue s’il savait qu’elle avait dévoré plusieurs livres sur ce sorcier, allant même jusqu’à lire sa biographie écrite par un certain Albertus Filderan, obscur historien de la dernière décennie. Rien ne l’avait jamais plus régalé que les histoires de tous ces sorciers ayant vécu avant elle, et une part d’elle se disait que plus elle aurait étudié la montée en puissance des mages noirs et leur directives une fois au pouvoir, plus elle serait capable de contrer les dérangés du style Blackman au moment venu. Il fallait aussi avouer qu’elle éprouvait une sorte de fascination malsaine à voir des types aussi abjects lancer leur règne de terreur et se faire rallier par dizaines voire centaines de sorciers tout aussi abjects défendant des idées monstrueuses. Il lui était impossible de comprendre comment ces personnes pouvaient raisonner ainsi, croire au statut du sang… Penser à ce genre de chose lui glaça l’échine et Prudence secoua doucement sa tête comme pour se chasser ces noires pensées de l’esprit.
Qu’à cela ne tienne, si Dale préférait se concentrer sur le travail, qu’ils se concentrent donc ensemble. La jeune brune haussa les épaules d’un air nonchalant et ouvrit son livre de métamorphose, se penchant plus sérieusement sur la transformation d’un colibri en sifflet, exercice remarquablement compliqué soit dit en passant. Après avoir parcouru rapidement le paragraphe d’introduction dudit cours, Prue sorti un morceau de parchemin et une plume de son sac de toile et les posa à ses côtés, prête à prendre des notes. En fronçant les sourcils, la jeune fille s’appliqua à relever les points forts de la leçon et à les noter à côté d’elle sous forme synthétique. Tout semblait évident quand on lisait ce manuel, et pourtant Merlin savait combien la métamorphose était une matière complexe ! Elle poussa un soupir imperceptible tout en essayant de rester concentrée, froissant doucement le parchemin de sa main droite, vilaine manie qu’elle avait développé au fil de ses années d’étude.
À ses côtés, le manuel d’Histoire de la Magie de Dale était toujours ouvert et… Terriblement attirant. Comme elle aurait eu envie, de se plonger dans l’histoire de leur pays, de savoir ce qu’il pensait du Mage Noir, et de sa défaite face à l’éminent Albus Dumbledore, oh oui comme elle aurait aimé ça… Bien plus que l’explication de ce brave Emeric G. Changé sur le flux de magie et sa façon de heurter l’objet à transformer. Dale, de son côté, n’avait toujours pas écrit une ligne et fixait son parchemin, l’œil torve. N’y tenant plus, Prue se pencha vers lui :

« Si j’étais toi, souffla-t-elle à toute vitesse comme pour s’empêcher de regretter ses paroles, je commencerai par évoquer la scolarité de Grindelwald à Durmstrang, c’est là-bas que son attrait pour la magie noire s’est fait ressentir pour la première fois. Il est atterri en Grande-Bretagne après avoir été renvoyé pour avoir manqué de tuer des élèves lors d’un de ses numéros de dirigeant dont il avait le secret, aux alentours 1897 quelque chose comme ça. Il a ensuite beaucoup voyagé, terrorisé les sorciers de l’Est de l’Europe et son ascension a commencé, avec pour but assurer la suprématie des sorciers sur les Moldus, justifiant toujours ses actions en avançant que c’était avant tout pour leur propre bien. De là, c’est facile de retomber sur la description de certains de ses crimes ici, en Angleterre, et tu peux conclure par son arrestation suite à son combat contre Dumbledore. Bon, tu peux aussi terminer sur le fait qu’il reste une victime de la Seconde Guerre des Sorciers, tué dans sa cellule par Voldemort, mais pas besoin de glorifier ce type non plus. »

Prue reprit sa respiration, haletante. Elle avait tout débité d’une traite pour empêcher Dale de la couper d’un de ses pics moqueurs qu’il lui ressortait à chaque fois. Elle soutint son regard, une petite lueur de défi dans les yeux. Allait-il la prendre au sérieux maintenant qu’elle lui avait prouvé que sa compagnie n’était pas qu’un fardeau ?

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9306-dale-a-foster-behind-the-maskhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9414-dale-a-foster-behind-the-maskhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9561-dale-foster-demande-de-rp

Arrivé(e) le : 19/02/2018
Parchemins rédigés : 68
Points : 2
Crédit : Gregg Sulkin
Année : Sixième année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Why are so anxious? Stay concentrated ! — {Dale & Prudence}   Lun 30 Avr - 22:39



You're really something, aren't you ?

Visiblement, Prudence ne semblait pas vouloir s'éloigner de Dale, au grand plaisir de celui-ci qui malgré tout lui avait mal parlé. Au contraire, elle accepta de le laisser travailler à sa guise, sans pour autant changer de place. Il l'observa un moment ouvrir son livre de métamorphose, sortir une plume et un parchemin de son sac pour commencer à rédiger, la mine sérieuse et concentrée. Quelle gamine, pensa-t-il, un sourire aux lèvres, amusé. Décidément, plus rien ne l'étonnait avec elle. Et il admirait sa détermination et son courage, digne d'une Gryffondor. Pas étonnant qu'elle fusse envoyée dans cette maison, elle le méritait amplement. Son sérieux était remarquable et allait certainement servir chez les rouge et or. Il la regarda prendre des notes de son cours, triturer son parchemin par moment, une manie étrange mais adorable. C'est alors qu'il se décida à se concentrer sur son cours d'Histoire de la Magie.

Le cours traitait sur le plus grand mage noir du vingtième siècle : Gellert Grindelwald. Lors de sa quatrième année, Dale se passionnait de son histoire, de son pouvoir sur le monde des sorciers et sur celui des Moldus, de son duel avec Albus Dumbledore, à un tel point qu'il s'impatientait d'être en cinquième année pour l'étudier. Entre temps, il avait pris l'habitude de travailler sur les quelques événements de la Terreur de Grindelwald, pour mieux comprendre les différentes leçons qui l'attendaient. A ce moment-là, s'il s'était levé du bon pied ce matin, il n'aurait pas à ruminer de cette façon et aurait terminé le travail en moins d'une vingtaine de minutes, car il ne fallait pas oublier que Dale était un expert en ce qui concernait l'Histoire des Sorciers. Mais à ce moment-là, il n'avait pas la tête à écrire. Quelque chose l'en empêchait. C'était également de sa faute puisqu'il ne se donnait pas la peine de résister à la flemmardise. De plus, la leçon semblait beaucoup trop facile pour qu'il se casse la tête : il l'avait déjà travaillé en quatrième année, pendant les intercours ou les pauses de midi. A l'époque, il avait su gérer son temps libre pour s'intéresser à ses passions d'écriture, à l'abri des regards et sans être dérangé. Le problème désormais était de se convaincre de continuer, mais rien n'y fit. Dale demeurait troublé à chaque moment, et ça ne l'enchantait pas. Alors il décida de faire le devoir plus tard, jugeant la rédaction trop simple et peu captivante.

Mais pendant qu'il fixait son parchemin vide, le regard dur comme s'il en voulait à sa feuille, il sentit le regard de Prudence peser sur lui... en tout cas près de lui, puisqu'elle semblait s'intéresser à son livre d'Histoire. Il fut pris d'une envie de lui prêter son livre, un peu lassé de cette insistance du regard sur sa personne, souhaitant d'abord qu'elle le laisse et qu'elle continue ses révisions, comme elle l'avait dit précédemment. Il souffla bruyamment, pensant la convaincre d'arrêter de le déranger. Mais ce qu'elle fit fut surprenant : d'une traite, Prudence balança à Dale toutes ses connaissances sur Grindelwald, précisant sa scolarité à Durmstrang, ses crimes, son attirance pour la Magie noire, sa défaite contre Dumbledore, conseillant le Gryffondor sur la rédaction de sa composition. Tout cela comme en une seule phrase, ce qui incita Dale à relever la tête vers la jeune fille, les yeux légèrement écarquillés, subjugué par tout ce savoir acquis chez une simple quatrième année... Non ! Elle ne pouvait décemment pas être simple, plutôt déterminée, courageuse mais aussi — Dale le remarquait bien — incorrigible. Ce dernier mot désignait bien Prudence, car elle avait décidément un caractère bien à elle et qu'on ne pouvait changer. Et cela, le jeune homme en était ravi. En voyant la Gryffondor reprendre son souffle après sa longue tirade, les commissures des lèvres du brun s'étirèrent en un sourire amusé ; puis il éclata de rire, laissant la jeune fille béat. Il n'avait pu s'empêcher de rire, tant la situation était divertissante. Après quelques secondes, il reprit son souffle et lui offrit son plus franc sourire.

« Tu es vraiment incorrigible, toi, ricana Dale. Mais tu as tout à fait raison, il est bon de raconter les premières pistes de Grindelwald sur la Magie noire en introduction, puis parler de son impact néfaste sur les sociétés sorcière et moldue ainsi que de ses crimes en Angleterre. De toute manière, ne t'inquiète pas : je n'allais pas évoquer le fait que ce soit une victime en conclusion, je préfère parler de sa défaite contre Dumbledore et sa condamnation à Azkaban. Je suis d'accord avec toi : inutile de plaider la cause d'un meurtrier. Merci pour tes conseils, c'est pas que je n'y arrive pas, mais que je ne suis pas d'humeur. Et puis, cette leçon, je l'ai déjà étudié avant cette année comme j'aime beaucoup l'Histoire, tu sais ? »

Le menton levé, il fixa la jeune fille avec une lueur de défi. C'était bien la première fois qu'il partageait son goût pour l'Histoire de la Magie avec quelqu'un. En général, durant les cours, presque personne n'osait prendre la parole pour interroger ou donner des connaissances, d'autres personnes mêmes se contentaient de dormir en plein cours, ce qui laissait à Dale l'opportunité d'exprimer son affection pour la matière et d'exceller en oral pour rattraper les autres matières où il restait muet. Il avait toujours souhaité garder cela secret, pour ne pas changer sa réputation. Et puis en parler à une quatrième année était une grande première pour lui. Mais pour la première fois depuis deux ans, il avait pu parler études avec une élève. Était-ce un progrès ? Peu importait, le principal était qu'il avait retrouvé à cet instant goût à sa passion, et ce grâce à Prudence.

Et il ne souhaitait pas s'arrêter là : il voulait en parler davantage avec elle, ressentant désormais une confiance inouïe pour son interlocutrice, car Merlin savait à quel point il était avide de connaissances ! Restait à savoir si elle accepterait de parler d'histoire et de légendes avec lui.

« Tu... Tu comptes continuer tes révisions de métamorphose, ou on peut parler d'histoires de sorciers célèbres ensemble ? Parce que personnellement, la métamorphose n'a jamais été une matière aisée pour moi. »

Oh non ! Trop direct, Dale : elle n'acceptera jamais avec tes propositions de demi-portion ! Il devait le reconnaître, il n'était pas fort pour convaincre. Mais il espérait réellement qu'elle accepte, étant donné leur attirance pour l'Histoire de la Magie. Par Merlin, il le souhaitait tellement !



codage par Laxy Dunbar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9560-prudence-janet-andersonhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9565-prudence-est-mere-de-surete-vraimenthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9571-prue-demandes-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9566-prue-faites-bosser-locus#209737http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9569-prue-simple-rapide-efficace

Arrivé(e) le : 22/04/2018
Parchemins rédigés : 497
Points : 20
Crédit : Sheya / Alexis Bledel
Année : 5e année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Hannibal

MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Why are so anxious? Stay concentrated ! — {Dale & Prudence}   Mar 1 Mai - 17:06


Why are you so anxious?

   
Pour la première fois depuis qu’elle l’avait rencontré, le visage de Dale Foster sembla se détendre. Ses traits devinrent moins tirés, plus doux, ses yeux brillaient d’une lueur douce contrairement à la moquerie qu’elle avait pris l’habitude d’y retrouver, et ses lèvres se retroussèrent en un mince sourire. Enfin, il paraissait apte à avoir une conversation normale et sans pics vicieux avec elle ! Et en plus de tout ça, il semblait plutôt d’accord sur son argumentation concernant Grindelwald, encore une bonne chose. Peut-être avait-il compris qu’il n’avait pas à faire à une écervelée juste venue s’asseoir à ses côtés pour l’embêter ? Prudence se savait pas vraiment expliquer la raison du revirement de comportement de son interlocuteur, mais elle s’en ravie tout de même ; peut-être parviendraient-ils à s’amadouer mutuellement et à faire connaissance convenablement désormais.
 
« Moi aussi j’adore l’Histoire de la Magie, ne put-elle s’empêcher de lancer en entendant la conclusion de la tirade de Dale, je trouve ça tellement génial de savoir par quoi est passé le monde magique avant que nous apprenions la pratique d’aujourd’hui. Ce que j’ai préféré pour le moment en classe était la fondation de Poudlard ! Imaginer qu’auparavant il n’y avait rien sur ses terres écossaises et que maintenant se dresse l’un des piliers concernant l’éducation magique… Sans parler des mythes que l’on rattache aux quatre fondateurs, je ne savais plus où donner de la tête ! »
 
Sentait qu’elle commençait à s’emballer, Prudence baissa un peu la tête. Du calme, du calme, ce n’était pas le moment de l’effrayer même s’il avait dit aimer l’histoire. Elle pouvait se montrer tellement trop emballée lorsqu’elle se lançait dans quelque chose… Et pourtant ce n’était pas faute à ses parents de lui avoir répété de réfléchir avant d’agir et de tourner sept fois sa baguette dans sa poche avant de parler… Mais c’était plus fort qu’elle ; quand quelque chose lui tenait à cœur, elle se sentait comme galvanisée, projetée à toute allure dans le vide, sentant le sang battre dans ses oreilles et son cœur cogner dans sa poitrine et elle ne pouvait réfréner la tension qui s’emparait d’elle dans ces moments-là.
Toutefois, Dale semblait plutôt enclin à continuer de discuter avec elle. Ne se faisant pas prier pour délaisser sa leçon de métamorphose, Prudence referma le grimoire d’un mouvement brusque faisant se retourner plusieurs élèves au bout de la rangée.
 
« J’ai du mal aussi avec la métamorphose ; trop théorique, trop de concentration… J’ai du mal à rester assise plusieurs heures à écouter quelqu’un parler de flux magique et de direction des ondes, sans parler de toutes ces grands préceptes… »
 
Elle balaya l’espace devant elle d’un coup sec comme pour envoyer la métamorphose aux oubliettes, manquant au passage de cogner son camarade de maison. Ce qu’elle pouvait être brusque, parfois.
 
« Avec l’Histoire de la Magie c’est différent… Je me sens… comme si j’étais en train de participer moi à aussi à tout ce qu’ils avaient vécus, je me sens canalisée ! C’est un peu comme les contes et les mythes que me racontait mon père quand j’étais petite, mais avec un enjeu scolaire à la clef ! »
 
Elle pouffa silencieusement en imaginant son père accoutré comme le Professeur Moloney.
 
« J’ai tellement hâte d’être en cinquième année, le programme est tellement intéressant ! Mais ce que j’attends le plus c’est le programme des ASPICs ; les grandes guerres, et tout ce qui a suivi, je crois que c’est ce qui me passionne le plus… Je n’arrive tellement pas à comprendre que certains sorciers puissent encore à notre époque se fier au statut du sang au point de devenir une armée… Je veux dire, nous sommes tous identiques, rien ne nous différencie, pourquoi s’attarder là-dessus ? réprimant un frisson d’horreurs en pensant aux horreurs commises pendant la guerre mais surtout l’an dernier au château Prudence reprit, et tout ce courage, cette bravoure qu’il a fallu pour s’opposer au régime en place, je trouve ça incroyable, et sans l’Histoire de la Magie les gens oublieraient tous les sacrifices qui ont été faits pour que nous retrouvions la paix aujourd’hui. »

Un petit silence plana entre les deux Gryffondor. Dans la tête de Prue repassaient en boucle toutes les horreurs dont elle avait été témoin l'an dernier et un profond dégoût l'envahit. Désormais, il ne s'agissait pas simplement de choses qu'elle avait lu dans les livres mais bien de faits réels qui s'étaient déroulés devant ses yeux et qu'elle tentait tant bien que mal de réprimer depuis, maudissant chaque nuit où elle se réveillait en sueurs à cause d’un cauchemar. Elle aurait tant aimé faire plus…
Décidant qu’il vallait bien changer de sujet elle reporta son attention sur Dale, un air désolé sur le visage :
   

 
« Pourquoi tu n’es pas d’humeur ? Quelque chose te tracasse ? »
 

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9306-dale-a-foster-behind-the-maskhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9414-dale-a-foster-behind-the-maskhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9561-dale-foster-demande-de-rp

Arrivé(e) le : 19/02/2018
Parchemins rédigés : 68
Points : 2
Crédit : Gregg Sulkin
Année : Sixième année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Why are so anxious? Stay concentrated ! — {Dale & Prudence}   Jeu 7 Juin - 0:04



Why are so anxious ? Stay concentrated !


Dale, à l'entente de cette phrase, perdit son sourire. Il savait qu'un jour ou l'autre on lui poserait ce genre de questions, mais il ne le pensait pas d'aussi tôt. Pourquoi fallait-il que Prudence lui demande ça ? Il ne savait pas par où commencer ni comment expliquer son manque d'humeur. Des flash-backs de son passé lui revinrent à l'esprit au moment où il s'y attendait le moins, des hurlements, des insultes, des bruits de coups et des menaces. A croire que les nuits blanches et les réveils en sursaut n'étaient pas suffisants; il fallait aussi qu'on lui rappelle ce dont il cherchait à oublier par tous les moyens. Il ferma les yeux avec force, se remémorant les dures épreuves de sa vie, celles des humiliations et des injures.

« Disons que... C'est compliqué. »

Il se souvint des regards froids et dévisageants que lui lançaient certains de ses camarades, au moment où Blackman avait pris le contrôle du pensionnat. Jamais il ne s'était senti aussi traqué et méprisé partout où il passait, aussi jamais ne s'était-il laissé faire par les autres, lui qui d'ordinaire, à une simple insulte lancée, se mettait dans tous ses états. A ce moment-là, il connut une triste et dure période avec ses camarades Né-Moldus, devenus de vulgaires bêtes de foire à exploiter, privés de nourriture et d'hygiène, mais surtout privés de leur dignité. Il se souvint également du nombre de victimes torturées devant ses yeux dans les cachots par les mangemorts, des échos des sortilèges Doloris lancés par ces monstres sur ces pauvres élèves, des cris stridents de ceux-ci : un véritable Enfer. Il avait également subi de nombreuses tortures par des élèves, forcés par les mangemorts. Il en gardait même de nombreuses cicatrices ineffaçables, physiquement et surtout mentalement.

Les mains crispées sur la table de la Grande Salle, Dale se rappela d'une de ces filles de première année, qui était comme lui, — malheureusement pour elle à cette époque — c'est-à-dire née de parents Moldus. Un jour, elle avait été gravement punie pour avoir malencontreusement renversé du café chaud sur les jambes de Blackman pour qui elle devait servir d'esclave — car c'était bien comme cela qu'ils étaient vus, et même les elfes de maison étaient mieux traités qu'eux, car eux ne valaient rien pour les maîtres du château —. Il revit en mémoire sa bouille terrifiée, son corps gisant sur le sol glacial des cachots, les yeux rivés sur la baguette du bourreau qu'était Blackman, le Maléfice Sectumsempra lancé en moins d'une seconde sur elle et son cri retentissant dans la pièce, sous les yeux effarés de Dale devant cet affreux spectacle.

Et comme si cela ne suffisait pas pour anéantir Dale, il se souvint de l'épisode le plus horrible de tous : celui où l'on lui avait ordonné de torturer à mort un résistant sous l'emprise du sortilège de l'Impérium. Même s'il n'était pas dans son état normal à ce moment-là, il avait toujours des flashs à propos de cette scène qu'il revisualisait chaque nuit. Et pendant qu'il sentait un regard qui pesait de plus en plus sur lui à la vue de son silence, il se revoyait brandissant sa baguette sur un élève très amoché qui le suppliait du regard, puis soudain un geste du poignet et un hurlement cauchemardesque se fit. En repensant à cela, Dale grimaça de dégoût pour lui-même en se rappelant ce qu'il avait fait et en constatant à quel point il s'était montré faible et n'avait rien fait pour empêcher cela.

« Comment j'ai fait pour paraître si vulnérable... ? »

Merlin ! Il avait dit cette phrase d'une voix trop haute, ce qui voulait dire que Prudence s'en était rendue compte. Grinçant des dents, il se maudit d'avoir parlé aussi fort et tenta d'engager la conversation d'une certaine manière.

« Tu ne peux pas imaginer un instant ce que j'ai pu vivre, dit-il d'une voix basse et enrouée. »

Puis il prit son courage à deux mains, triturant ses doigts, et raconta non sans difficulté à la jeune Gryffondor ce qui s'était passé pendant la dictature de Blackman.

« J'ai... J'ai commis un crime, commença-t-il. J'ai assisté à de nombreuses tortures dont j'ai été la victime plusieurs fois. Mais ce qui fait mal, ce n'est pas les tortures, mais le fait d'y avoir participé et d'être resté impuissant.

Il ouvrit les yeux pour les garder fixés sur la table, sentant le regard interrogateur et inquiet de Prudence. Néanmoins, il poursuivit :

Il y avait un élève de Gryffondor, de deuxième année, je crois, qui a refusé de se plier aux ordres de Blackman, fit Dale. Alors on m'a... ordonné de le torturer pour l'achever. J'ai hésité au début, alors ils m'ont infligé le sortilège de l'Impérium. J'ai été contraint de lancer des sortilèges Doloris à ce garçon, et... A la fin, il s'est effondré, j'ai cru qu'il était mort, et depuis je ne l'ai plus vu : ils l'ont emmené dans une pièce froide non loin des cachots. J'ai cherché à le retrouver après que Blackman a été vaincu, mais... je ne sais pas s'il est vivant ou mort. Ce que je sais, c'est que... je ne pourrai jamais oublier la manière dont il m'a regardé, cette lueur que je venais d'éteindre. Comme si ma vie n'était pas suffisamment gâchée, il a fallu que je gâche celle d'un autre plus jeune que moi... Ces épisodes n'ont pas manqué de me hanter chaque nuit, et je n'arrive pas à les oublier... Peut-être que je le mérite.»




codage par Laxy Dunbar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9560-prudence-janet-andersonhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9565-prudence-est-mere-de-surete-vraimenthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9571-prue-demandes-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9566-prue-faites-bosser-locus#209737http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9569-prue-simple-rapide-efficace

Arrivé(e) le : 22/04/2018
Parchemins rédigés : 497
Points : 20
Crédit : Sheya / Alexis Bledel
Année : 5e année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Hannibal

MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Why are so anxious? Stay concentrated ! — {Dale & Prudence}   Dim 10 Juin - 21:18


Why are you so anxious?

Remarquant le brusque changement d’humeur du garçon, Prudence ferma rapidement la bouche. Ce n’était clairement pas le moment de le harceler de question comme elle pouvait en avoir l’habitude. Certes elle était plutôt le genre de fille qui avait tendance à foncer tête baissée et à mettre les pieds dans le plat en ce qui concernait ce genre de situations, mais les évènements qui s’étaient déroulés au château l’an dernier et le traumatisme qui s’en était suivi pour la plupart des élèves lui avaient appris à prendre sur elle. Pas question de bouleverser ses camarades en manquant de tact ou Merlin ne savait quoi ! L’année que Dale avait passé dans les cachots à effectuer les tâches les plus ingrates possible avait dû être suffisamment humiliante et dégradante pour qu’elle n’en rajoute pas une couche en le brusquant.
Devant elle, le jeune homme semblait totalement figé, les yeux dans le vague et la mâchoire contractée, comme s’il revivait des moments passablement désagréables de son existence. Ne sachant que faire pour l’aider, Prudence opta pour le silence et poussa délicatement les affaires de Dale de devant lui. Ils auraient le temps de parler d’Histoire de la Magie plus tard.
La brune fut brutalement ramenée à la réalité lorsque son camarade Gryffondor jura à voix haute, manquant de la faire sursauter. Il avait l’air si mal en point que cela lui serra l cœur. Tout ce qui s’était passé au château était tellement horrible… Elle-même ne parvenait plus à trouver le sommeil et à passer une nuit sans faire un cauchemar du quel elle se réveillait en sueur et prête à bondir hors de son lit, baguette à la main, alors qu’est-ce que cela devait être pour les né-moldus de l’école ! Se concentrant sur Dale qui avait de nouveau prit la parole, Prudence tendit l’oreille afin de ne pas perdre une miette de ce que le jeune homme voudrait bien lui confier. Elle voulait être là pour lui, si elle le pouvait. Elle n’avait pas pu le protéger l’an dernier, elle n’avait pas pu s’opposer aux Mangemorts présents dans le château lorsqu’ils torturaient les élèves, mais cette fois-ci elle pouvait être utile. Elle pouvait l’écouter se confier, essayer de le réconforter et d’alléger ce poids qui devait lui peser sur les épaules. Elle le devait.
 
« Non, je ne peux pas, répondit sincèrement Prudence d’une voix triste en se rapprochant du Gryffondor afin que leur conversation reste la plus privée possible, mais je peux t’écouter, et essayer de t’aider. »
 
Sûrement qu’il y avait des choses plus pertinentes à dire, mais rien ne vint à l’esprit de la Gryffondor sur le moment. Le cœur battant, elle attendait que Dale continue sur sa lancée et ne se livre, prête à tout pour l’aider à apaiser la peine qui semblait le ronger.
Soudain le jeune homme ouvrit à nouveau sa bouche et se mit à raconter d’une voix basse et éteinte ce qui le torturait tant. Prudence ne pipa mot, le laissant aller jusqu’au bout de son histoire en sentant son cœur battre la chamade dans sa poitrine et son estomac se révulser au fur et à mesure que Dale avançait dans son histoire. Comme de telles choses avaient-elles pu se passer ici, à Poudlard ? Comment de telles personnes pouvaient encore penser que le statut du sang importait à ce point ? Au point de torturer et de laisser pour mort un enfant d’à peine douze ou treize ans ? Beaucoup avaient pensé que ce genre de monstruosité avaient pris fin une fois Lord Voldemort vaincu et la paix revenue. Erreur ; même si le Seigneur des Ténèbres n’était plus, la pensée qu’il avait participé à véhiculer continuait d’exister, de prendre de l’ampleur et d’infester l’esprit de certains sorciers d’aujourd’hui, allant jusqu’à monter une révolte comme celle dont la communauté sorcière avait été la victime l’an passé. En entendant la dernière phrase de Dale, Prue ne put se retenir et posa délicatement sa main sur son bras, exerçant une douce pression sur ce dernier. Elle ne pouvait pas le laisser penser ce genre de chose !
 
« Ce qui s’est passé ici l’an dernier, ce qui t’est arrivé dans ce château, rien, tu m’entends, rien de tout cela n’est de ta faute. Le Ministère est tombé l’an dernier, beaucoup d’Aurors parmi les plus entraînés ont été tués dans la bataille ou bien se sont retrouvés prisonniers à leur tour, ils n’ont pas pu lutter À côté de ça, nous n’étions que des enfants livrés à eux-mêmes et sans défense, nous n’aurions rien pu faire. Bien sûr que je ne peux pas effacer tout ce qui vous est arrivé, à toi et aux autres, dit-elle d’une voix emportée, mais je ne peux pas te laisser dire que tu le mérites, ce serait laisser Blackman et ses sbires gagner. Ils ont voulu vous mettre dans la tête que vous n’étiez que des moins que rien, des abominations, en vous forçant à accomplir des tâches ingrates et en vous privant de magie, en vous privant de ce qui faisait de vous qui vous étiez. Ils voulaient vous faire penser que vous étiez les premiers responsables de votre situation, s’insinuer dans vos esprits et briser votre mental pour que vous pensiez mériter ce qui vous arrivait. »
 
La brune s’arrêta le temps de reprendre son souffle, le regard brûlant et le cœur battant toujours la chamade. Entendre de tels propos sortir de la bouche de son camarade, le voir si diminué et meurtri par ce qu’il avait subi la rendait encore plus coupable et furieuse vis-à-vis de ce qui s’était passé à l’école. Elle savait qu’elle n’aurait rien pu faire face à Blackman et les autres, elle avait tenté d’aider les né-moldus lorsque l’occasion se présentait et avait participé à la bataille pour la libération du château à la fin de l’an passé, néanmoins elle ne pouvait empêcher cette horrible sentiment de culpabilité de l’étouffer lorsque les souvenirs de la dictature lui revenaient à l’esprit. Elle se sentait piégée par ses propres souvenirs, ses reviviscences, et surtout sa honte et son angoisse permanente.
Se reconcentrant sur Dale, Prudence retira doucement la main qu’elle avait posé sur le bras de ce dernier et reprit la parole, d’une voix plus douce et posée :
 
« Beaucoup d’élèves n’ont pas osé revenir au château après Blackman, commença-t-elle doucement, cet élève en faisait probablement parti. Je ne dis pas qu’il faut que tu oublies ce qui s’est passé, parce que malheureusement ça fait partie de toi, partie de nous tous ici, mais il ne faut pas que tu laisses toutes ces choses entrer dans ton esprit jusqu’à t’en rendre malade et t’empêcher de vivre. Tu es quelqu’un de bien, ne laisse pas Blackman te prendre ça. Il a déjà bien trop pris ici… »
 
De nouveau, la brune s’arrêta momentanément de parler, ne trouvant pas ses mots. C’était tellement frustrant de voir qu’après toutes les guerres qui avaient déchiré leur peuple, les sorciers étaient incapables d’apprendre de leur erreur et d’aller de l’avant sans se préoccuper de quelque chose d’aussi futile que l’ascendance…

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9306-dale-a-foster-behind-the-maskhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9414-dale-a-foster-behind-the-maskhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9561-dale-foster-demande-de-rp

Arrivé(e) le : 19/02/2018
Parchemins rédigés : 68
Points : 2
Crédit : Gregg Sulkin
Année : Sixième année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Why are so anxious? Stay concentrated ! — {Dale & Prudence}   Mar 26 Juin - 12:46



Why are you so anxious ?


Dale se sentait étrangement confus : une partie de lui était soulagée et apaisée à présent, mais une autre regorgeait d'anxiété. Pourtant, cela faisait un temps fou qu'il portait ce fardeau sur ses épaules. Alors qu'il devait se réjouir de s'être enfin confié à quelqu'un après tout ce temps, à la place, le voilà hésitant, confus, abasourdi. Lui-même ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Il s'était confié, cela devait lui permettre de tirer un trait sur le passé et enfin se libérer du poids qui le tiraillait depuis la chute de Blackman. Quelle était cette angoisse qui le tourmentait ? Quelle était cette boule encombrante qui s'était formée dans sa gorge à la fin de la tirade de Prudence ? Difficile à dire, Dale n'en savait rien, et cela le rendait de plus en plus perplexe. Sans doute était-ce le surplus d'émotions dont il ignorait l'existence jusqu'à présent qu'il avait ressenti en un instant. Néanmoins, il avait tout de même apprécié les mots réconfortants de son interlocutrice : certes, pendant un moment, il était trop ému de pouvoir se confesser à outre que sa mère, sa génitrice qu'il n'avait plus revue depuis le début de l'année ; mais ce qui lui avait réchauffé le cœur, c'était bien cette joie soudaine qui avait envahi son esprit dès le moment où Prudence l'avait regardé dans les yeux et rassuré de la plus admirable des façons, comme Helena, sa mère, l'aurait rassuré.

Oui, il fallait reconnaître que Prudence avait laissé sans voix : car pendant un instant, tandis que la Gryffondor tentait de lui redonner courage, il avait su voir dans les yeux couleur du ciel de sa camarade brune toute cette affection, cet intérêt et cette douceur qu'il recherchait et qui lui manquait tant. Son esprit fut submergé d'émotions lorsqu'elle lui parla de sa voix tendre et apaisante. Il voyait devant lui une fille courageuse et aimante à la fois, intelligente et réconfortante, et se demandait comment il s'était pris pour ne pas l'avoir connu auparavant. De même lorsqu'elle posa sa main frêle sur le bras du jeune homme, il sentait qu'il pouvait lui faire confiance, autant qu'à une amie. Une part de Dale appréciait la compagnie de la jeune fille et y voyait avec satisfaction dans ses gestes de l'intérêt pour lui. Ainsi, le jeune Dale aurait pu la remercier ; il aurait pu lui avouer à quel point ses mots l'avaient ému, aussi le courant aurait-il pu bien passer entre eux et ils auraient pu terminer cette confidence par un devoir commun d'Histoire de la Magie, après quoi il l'aurait saluée dans l'espoir de la revoir bientôt........

Enfin, cela aurait bien fonctionné d'une part, sans ces derniers et durs mots qui l'avaient comme ramené à la réalité : « Tu es quelqu'un de bien... ». Quelqu'un de bien ? Avait-il mal entendu ? Non, elle avait bien dit "quelqu'un de bien". Elle avait osé ! Le regard de Dale s'assombrit alors qu'il prenait conscience des propos de sa camarade. Pourtant, elle ne le connaissait pas : elle ne connaissait pas sa vraie nature, son asociabilité, ses erreurs, ses crimes, les épreuves qu'il avait endurées pendant une année entière, la souffrance qu'il avait ressentie lorsqu'il se rendait compte de sa solitude et de son égarement face au monde. Ainsi tout paraissait clair et net pour Dale qui secouait la tête, déçu et contrarié : elle ne le comprenait décemment pas et feignait de l'avoir fait et levé un voile sur lui, comme tous les autres, sans chercher à comprendre le vrai Dale Foster, le garçon difficile à cerner comme ils disaient. Au lieu de comprendre son défaut, elle cherchait à le contourner en lui attribuant une personnalité qui n'était pas la sienne : être quelqu'un de bien. Dale lâcha impulsivement un ricanement, ce qui fit sursauter Prudence, et se levant de table, il la toisa tout en disant :

« Tu ne me connais pas. Tu ne sais rien de moi, rien ! Comment peux-tu dire que je suis quelqu'un de bien ? Tu ne me comprends pas, alors pas la peine de faire comme si tu le pouvais. Tu crois savoir qui je suis pour me dire ça : mais dis-moi, qui es-tu pour me dire ce que je ressens ? »

Cette dernière phrase fut brutale, violente, soudaine. Il voyait bien l'incompréhension dans le regard de Prudence, cette incrédulité dans ses yeux bleus. Et étrangement, il ressentit un léger pincement au cœur lorsqu'il se rendit compte qu'il l'avait blessée par ses mots. De toute manière, tu gâches tout, Dale, lui dit sa conscience. Ne pouvant supporter l'expression qu'arborait sa camarade, il s'empressa de ramasser ses livres et ses parchemins, sous le regard ébahi de Prudence qu'il refusait de croiser. Il se redressa, les bras pleins de fourniture, sans daigner regarder la jeune Gryffondor.

« Je m'en vais, je perds mon temps ici, marmonna-t-il après avoir soupiré d'ennui, avant de s'en aller en direction de la sortie. »

Une fois sorti de la Grande Salle, arrivé au Hall, il s'arrêta un moment en prenant conscience de ce qu'il venait de faire. Il se maudissait d'avoir parlé si mal à l'une des seules personnes qui avaient tenté de le réconforter et de le protéger. De toute manière, il faisait fuir tout le monde : pas étonnant qu'il avait perdu tout contact avec ses anciens amis... Il reprit enfin sa marche jusqu'au Grand Escalier.




codage par Laxy Dunbar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9560-prudence-janet-andersonhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9565-prudence-est-mere-de-surete-vraimenthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9571-prue-demandes-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9566-prue-faites-bosser-locus#209737http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9569-prue-simple-rapide-efficace

Arrivé(e) le : 22/04/2018
Parchemins rédigés : 497
Points : 20
Crédit : Sheya / Alexis Bledel
Année : 5e année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Hannibal

MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Why are so anxious? Stay concentrated ! — {Dale & Prudence}   Ven 29 Juin - 17:49


Why are you so anxious?

Tout en guettant les réactions de son camarade, Prudence se perdit à son tour dans les souvenirs de l’année qu’ils avaient tout passés sous le joug de Blackman. Un petit frisson désagréable hérissa son échine lorsqu’elle se remémora l’horreur dont elle avait été la témoin l’an dernier, et dont certains avaient été les principales victimes. Comment se relever de ce genre de choses ? Comment avancer lorsque l’on avait subi de pareilles injustices et tortures ? Comment se reconstruire lorsque le peu de confiance en soi que l’on avait réussi à amasser en tant qu’enfants était détruit d’un simple coup de baguette magique ? Cette année avait laissé bon nombre de séquelles, et Dale en faisait les frais. La brune aurait aimé pouvoir lui faire comprendre que rien de tout ce qui s’était passé l’année passée était de sa faute, qu’il était avant tout une victime et non un bourreau néanmoins elle pouvait comprendre qu’il ne sente coupable. Malgré la mise en place de la cellule de soutien par le Professeur VaatiVidya et la psychologue Avril June, peu d’élèves avaient pu se confier par rapport à ce qu’ils avaient subis l’an dernier, et beaucoup souffraient encore en silence bien que la paix et le calme ne soient revenus au château. En même temps comment les blâmer ? La situation était déjà assez délicate, pas besoin en prime de leur demander d’aller se confier auprès d’un professeur qu’ils ne connaissaient pas forcément, même si les intentions de ce dernier étaient louables. Dale était, comme la plupart des élèves né-moldus de l’école, une victime en souffrance là où Prudence n’était qu’un dommage collatéral à cette année monstrueuse.
   
Alors qu’elle pensait avoir réussi à apaiser le jeune homme, ce dernier se releva soudain, lâchant un ricanement sonore qui fit se retourner deux des élèves qui étudiaient non loin d’eux. Interloquée, Prudence le suivi du regard. Avait-elle dit quelque chose de mal ? L’avait-elle blessée ? Rien de tout cela n’était dans ses intentions, bien entendu néanmoins il était certainement à fleur de peau et il suffisait de le voir agir pour comprendre qu’elle avait probablement dû commettre un impair.
Lorsqu’enfin Dale prit la parole, Prudence l’écouta sans broncher, un peu abasourdie par la violence de ses propos. Il ne considérait pas être quelqu’un de bien ? Pourtant le peu qu’elle avait entrevu du jeune brun ne lui semblait pas être le propre des personnes mauvaises, bien au contraire… Prue prit une inspiration et ouvrit la bouche pour répondre, mais elle la ferma aussitôt. À quoi bon ? Elle l’avait braqué et elle ne réussirait rien de plus aujourd’hui à part l’énerver encore plus, mieux valait qu’elle se taise pour une fois même si cela lui était compliqué. Interdite, elle regarda Dale rassembler ses affaires à la va-vite, ramassant avec rage son devoir incomplet sur Grindelwald avant de se redresser sans lui accorder le moindre regard.
Au moment où il marmonna qu’il quittait la Grande Salle, Prudence secoua la tête et fronça les sourcils ; non, elle ne pouvait pas le laisser penser de pareilles choses ! Il fallait qu’elle intervienne, qu’elle tente de lui venir en aide même s’il la repoussait !
 
« Dale, attends… ! »
 
Trop tard, le brun s’en était allé, portant toutes ses affaires sous les bras et marchant à grandes enjambées en direction de la sortie. Coulant un regard rapide, Prue remarqua que quelques élèves avaient levés la tête, intriguée par la scène qui venait de se dérouler sous leurs yeux. La Gryffondor leur adressa un petit sourire d’excuse puis se retourna vers ses propres affaires en soupirant. La prochaine fois, elle ne se laisserait pas démonter ! Il fallait qu’elle aide Dale à aller mieux, il était une bonne personne elle en était certaine ! Il fallait juste qu’il arrive à le voir lui.
Tout en essayant de se reconcentrer sur ses cours de métamorphoses, Prudence laissa ses pensées dériver, le regard absent. Pourquoi s’était-il tant énervé ? Qu’avait-elle donc fait de si horrible, à part le qualifier de quelqu’un de bien ? Pensait-il vraiment mériter toute cette haine à son propre égard ? Si seulement Prudence l’avait connu avant tous ces évènements, elle serait certainement bien plus à même de l’aider qu’en ce moment-même. Poussant un énième soupir, la brune se retourna vers son manuel de cours et tenta tant bien que mal de se remettre au travail, l’esprit ailleurs.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [TERMINÉ] Why are so anxious? Stay concentrated ! — {Dale & Prudence}   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINÉ] Why are so anxious? Stay concentrated ! — {Dale & Prudence}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
Le Rez-de-Chaussée
 :: La Grande Salle
-
Sauter vers: