AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 13/08/2011
Parchemins rédigés : 1311
Points : 6
Crédit : Little.
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Dim 4 Mar - 14:48


Attaque furtive au quatrième étage


20h a sonné depuis quelques minutes et vous pouvez entendre de l'agitation dans les étages inférieurs. Vous ne les voyez pas encore mais vous savez qu'ils sont là. Vous ne savez pas qui, ni quelle forme tout cela va prendre mais vous sentez au plus profond de vous que ça ne sent pas bon. La peur vous gagne, ça recommence encore une fois. Mais vous vous êtes organisés, vous allez vous en sortir, n'est-ce pas ? C'est en tout cas ce que vous espérez. Et puis ce n'est qu'un exercice, un foutu exercice, mais rien n'est réel .... Vous espérez du moins. Il faut vous bouger, on vous a donné des directive, il va falloir sortir de vos salles communes (ou de vos salles, selon où seront vos personnages à ce moment là) mais vous tombez nez à nez avec des marionnettes. Il va falloir les combattre si vous voulez vous en sortir !


Petite mise au point

Comme vous l'aurez compris, voici le moment que vous attendiez tous, l'attaque organisée par votre Directeur adoré ! Nous attendons au maximum 6 personnes dans ce RP. Vous allez faire face à un groupe de 10 marionnettes. Nous attendons de vous que vous restiez réaliste quand vous lancez les sortilèges, si votre personnage est une bille en sortilège, il aura très peu de chiffres de réussite ! Vos personnages ne risquent rien, ils seront soient ralentis, soit immobilisés, aucun sang ne sera versé (oui je sais ... dommage Aimie ) Nous gérons nous même les marionnettes et interviendrons quand l'ensemble des participants du RP auront posté mais comme n'importe quel évent, si vous mettez trop de temps à y répondre, nous sauterons votre tour !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Mar 6 Mar - 23:53


attaque furtive au quatrième étage
perrin, niamh, camille et autres

I must not fear. Fear is the mind-killer. Fear is the little-death that brings total obliteration. I will face my fear. I will permit it to pass over me and through me. And when it has gone past I will turn the inner eye to see its path. Where the fear has gone there will be nothing. Only I will remain.
La pêche à l’algue une activité normalement effectuée en été sauf lorsqu’on s’appelle Perrin O’Riordàn et que l’on trouve judicieux de s’y adonner aussitôt que la température avoisine les zéro degrés. Pourquoi diable est-ce que je me fous les deux pieds sur la rive du lac pour ramasser des algues moi ? Parce que ma Morelle les adore ! L’hiver a toujours cet effet assez assommant sur ma pauvre araignée que dès que l’occasion se présente de lui faire un petit peu plaisir, je ne peux pas résister à me mettre les pieds et mains à l’eau. Le bas de mon pantalon mouillé avait ramassé toutes les saletés sur le retour au travers du parc. Sur le sol du château, derrière moi, se dessinait une traînée de boue qui eut tôt fait d’alerter Timothy Hash. « Alors Perrin, on prépare son cosplay de la créature du marais ? », s’exclama une voix dans mon dos. Je n’avais pas besoin de me retourner pour reconnaître le timbre de voix particulier de notre nouveau concierge tout comme je n’avais pas besoin de le regarder pour savoir qu’il n’était d’une humeur très joyeuse. Je suspendis le mouvement de mes pas, me figeant sur place jurant à voix basse comment j’avais été idiot de me faire prendre. Moi qui espérait me rendre jusqu’à la Salle Commune des Gryffondors le plus rapidement possible sans me faire arrêter, c’était fichu. Sur mon épaule, Morelle dû sentir venir les ennuis puisqu’elle braqua ses six yeux noirs sur moi inclinant légèrement son corps vers la droite comme si elle demandait ce qu’il se passait. « Encore et toujours à laisser son chemin dans les couloirs à ce que je vois… », continua l’homme sur un ton alliant la plaisanterie et la remontrance à la perfection. Je me retournai prudemment, affichant un sourire innocent, lui faisant finalement face. Il me regardait attentivement, sa serpillière à la main. « Bonsoir monsieur Hash », dis-je calmement, toujours souriant, tentant de faire comme si de rien n’était. « Comment se passe votre soirée? », demandais-je ignorant le fait qu’il venait juste de me surprendre à mettre de la boue partout dans son château. « Sans doute mieux si on ne s’amusait pas à donner à l’école une allure de porcherie… » L’homme me regarda, haussant un sourcil l’air de dire Ne jouer pas au plus malin. Sans quitter mon sourire innocent, je lui répondis : « Oh, vous savez, près du lac, ce n’est pas toujours très sec en cette saison. » Je laissai courir mon regard sur le couloir cherchant un issu de secours. Mes iris verts se posèrent sur la porte de la salle de bain des préfets juste sur ma droite. BINGO ! Je fis un pas en direction de cette dernière tout en parlant : « Ne vous en faites pas, je suis rendu. Il n’y aura plus de boue sur votre plancher, promis! » Je jetai un regard en direction de Hash qui hocha la tête grommelant que si je ne disais pas vrai, il me ferait laver le sol moi-même. Il finit par repartir à l’autre bout du couloir me laissant seul avec mon araignée. « Nous y avons échappé bel cette fois Morelle, c’est moi qui te le dit », soufflais-je à mon amie en shelta.

À ma grande surprise, la porte de la salle de bain s’ouvrit avant même que je ne dise le mot de passe. Surpris, je me figeai sur place, regardant fixement la personne qui en sortait. Des boucles brunes en pagaille, des yeux bleus-gris et cette expression qui, s’il c’était agi d’une autre, m’aurait sans doute fait éclaté de rire. Sauf qu’elle, non. Jamais. Niamh Mandragoran était la dernière personne que je voulais rencontrer en cet instant ou d’en n’importe lequel autre. Je n’aimais pas cette fille. Malgré ce que l’on pouvait croire, mon animosité envers elle remontait à bien avant l’histoire avec Phen. Quand elle était la meilleure amie de Sinéad en première année. L’an dernier n’avait fait qu’accroître mon inimité envers sa personne. Avant, elle m’était juste désagréable et ennuyeuse. Maintenant, elle était une insupportable peste avec la langue trop pendue qui avait fichue en l’air mon amitié avec Phen, ne s’était pas mêlé de ses affaires et avait décidé à ma place qu’il était temps pour moi de dévoiler mes sentiments au garçon qui nous plaisait à tous les deux. « Niamh » dis-je froidement en lui offrant un regard mauvais. J’allais lui demander de se pousser que je puisse avoir accès à la pièce, mais un bruit derrière moi se fit entendre. Je ne m’en serais pas préoccupé si ça n’avait pas été de l’expression d’horreur sur le visage de la poufsouffle. Curieux, je me retournai lentement, Morelle toujours sur mon épaule, pour regarder ce qu’il se passait dans le couloir. Il ne me fallut pas plus d’une demi-seconde pour faire le lien entre ce que je voyais et ce qu’il se passait : un mangemort masqué rapidement rejoint par d'autres. La pratique d'attentat ! Les réflexes prirent le dessus sur la surprise me poussant à récupérer ma baguette dans l’une des poches de ma robe de sorcier que je portais toujours. « Stupefix ! », lançais-je bien que pas certain du résultat qu’aurait mon sort. Nous venions tout juste de l’apprendre en classe, et je n’avais pas vraiment misé sur la pratique de ce dernier. En cas de soucis, nous pourrions toujours prendre la fuite ou nous barricader dans la salle de bain. Si ? Je l’espérais parce que les cuisines tout comme la salle sur demande n’était pas très près…

2 & 5 : On cri au miracle, ou presque... Mon sortilège touche sa cible dans un éclair rouge la neutralisant sur le champ. Et un de moi, un...
6 : L'éclair rouge file bel et bien de ma baguette, mais le "mangemort" l'esquive assez facilement. Pas de chance !
1, 3 & 4 : Il ne se passe rien. Le sortilège ne fonctionne pas. Et merde ! Je recule jusqu'à être presque adossé contre Niamh. Est-ce que je fuis ? J'avais pas prévu me battre moi, j'étais sensé aider dans les refuges !
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Perrin S. O'Riordàn le Mer 7 Mar - 4:06, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6125
Points : 46
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Mar 6 Mar - 23:53

Le membre 'Perrin S. O'Riordàn' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6465-allen-my-work-is-a-game-a-very-serious-game-termine#150095http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6468-allen-liens-you-re-never-fully-dressed-without-a-smile#150292

Arrivé(e) le : 22/08/2016
Parchemins rédigés : 444
Points : 9
Crédit : (c)carson(Shawn Mendes)
Année : 7ème année - 16 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Victoire, Jill et Professeur I. Soussa

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Ven 9 Mar - 13:25

A 20h, j’étais tout juste en train de finir cette moche journée où j’avais eu l’impression de ne pas arrêter une seule seconde. Passage au terrain de Quidditch, double cours de potions, Histoire de la Magie, Sortilèges avec quelques retards dans les devoirs causés par l’entraînement intensif de Quidditch d’avant match ET l’état de santé qui avait flanché pile au moment de disputer le match… Autant dire que j’étais plus renfermé qu’il n’était possible de l’être et je n’avais même pas eu la chance de voir la seule éclaircie qui me donnait le sourire : Megan. La jeune femme se trouvait peut-être dans la salle commune, c’est pourquoi j’en pris le chemin (de toute façon, je l’aurais fait) après avoir avalé un rapide quelque chose dans la Grande Salle. M’attarder dans ce lieu n’était pas dans mes prévisions et j’avais envie de me reposer pour éviter que la migraine ne me reprenne aussi rapidement et vivement qu’elle l’avait fait la veille du match. Par chance, l’équipe (qui gérait tout, je n’en avais jamais douté !) avait remporté la victoire au bout de quelques minutes seulement, de quoi me donner un immense sourire en plein cœur de ma douleur. Il ne restait qu’à disputer le match contre les Gryffondor après des entraînements intensifs et le tour serait joué. J’y croyais pour l’équipe et les joueuses, ainsi que Zach, le grand maître du vif d’or, étaient parfaitement investis dans la tâche. En chemin vers la salle commune, je m’attendais à tout sauf …. Un gros bruit et l’arrivée de quelque chose qui ressemblait à une blague mais qui n’en était pas une. Un Mangemort, deux mangemorts…. Plusieurs mangemorts déboulant du couloir sans préambule. Le temps de réaction ne fut pas aussi rapide que je le voulais et je lâchais un « merde » un peu pour moi-même avant de l’extirper de l’une de mes poches et de fuir dans la direction opposée. L’éclair rouge d’un sort me frôla de très près et je remarquai un élève que j’identifiai comme étant Perrin. « Wow, tu veux ma mort ?! » M’approchant de lui, je fis face aux mangemorts qui s’approchaient de nous, préparant visiblement la meilleure manière de nous en mettre plein la figure : « J’espère qu’il ne s’agit que d’un exercice ! » N’attendant pas de prendre le sort de l’un des mangemorts, je m’écriai : « Incarcerem ! » espérant que nous allions faire une suffisamment bonne équipe pour nous barrer de là le plus vite possible !

6 – 4 – 3 – 2 : Impeccable, je ne maîtrise pas la métamorphose en particulier pour rien, des cordes viennent s’enrouler autour d’un mangemort, l’empêchant de lever sa baguette dans notre direction. Allez petit salaud, essaie de te sortir de là maintenant ! Il en reste… quelque chose comme 8 qui s’approchent et qui commencent à envoyer la sauce.
5 : Sort réussi, mais il passe juste à côté d’un Mangemort et s’écrase contre le mur…. Ca n’a servi à rien du tout… on est vachement mal barré.
1 : Sort raté, l’angoisse… !



Dernière édition par Allen Rivers le Ven 9 Mar - 13:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6125
Points : 46
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Ven 9 Mar - 13:25

Le membre 'Allen Rivers' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 13/08/2011
Parchemins rédigés : 1311
Points : 6
Crédit : Little.
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Dim 11 Mar - 22:07


Blessés et Blessures:
 

L’effet de surprise semble être total, digne de la première fois ! Même si vous étiez conscients de ce qui allait arriver à Poudlard, une certaine panique vous gagne. Et oui, mes enfants, entre les plans que vous pouviez monter et la réalité, il y a une différence ! Vous vous retrouvez un peu seuls au monde face à un si grand groupe de vilains, non ? Difficile de suivre à la lettre les directives qui ont pu être relayées. Tant pis, il va falloir faire avec. Ou sans, plutôt… Et pas le temps de réfléchir bien longtemps à un plan B qu’ils attaquent déjà.

BLESSE N°1
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
3

BLESSURE N°1
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
5

Le sort vient de s’exploser dans votre coin. Tout le monde va bien ? Faut espérer en tout cas. Avec un peu de chance, les secours ne sont pas très loin… Du renfort, n’importe quoi. Au point où vous en êtes, tous les deux, je pense que rien ne sera de refus, non ? Heureusement, vous vous en tirez pas trop mal… Mais c’est pas suffisant. Regardez, une nouvelle attaque se dirige droit vers vous !

BLESSE N°2
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
4

BLESSURE N°2
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
5

Depuis les autres étages, vous pouvez entendre la même panique. C’est un peu le bazar dans le château, des éclairs venus de l’extérieur zèbrent les murs de lumière… Rassurez-vous, tout le monde est logé à la même enseigne ! Et si vous espériez pouvoir souffler, c’est raté…

BLESSE N°3
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
5

BLESSURE N°3
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
2



Quelques points d'infos

Comme dit précédemment, vos personnages ne subiront aucune réelle blessure. Soit ils vont ressentir une gêne, soit une paralysie partielle (à vous de choisir où vous avez été touché) soit une paralysie totale. Nous commençons soft et augmenteront les chances d'être paralysé au fur et à mesure de l'avancée du topic. Il est évident que si vous êtes à moitié paralysé, vous lancerez beaucoup moins bien vos sorts !

Pour ce qui est du hasard, si jamais le même personnage apparaît deux fois, seule la première blessure compte, et vous pourrez vous féliciter de la chance que vous avez d'échapper à deux blessés dans votre groupe ! Et tant que le groupe n'est pas complet, n'importe qui peut poster pour vous rejoindre. Le groupe sera fermé quand nous aurons six participants !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Mer 14 Mar - 21:25

Attaque Furtive au 4ème Étage
ft. Perrin, Allen, ???

Il était presque sûr d'avoir oublié quelque chose lorsqu'il s'était dirigé vers le quatrième étage en ce début de soirée. Pourquoi y allait-il ? Parce que c'était calme surtout et qu'il aimait particulièrement ces couloirs calmes à Poudlard. Il y avait pas mal de salles abandonnées dans lesquelles il n'osait même pas rentrer. Alors parfois il allait juste là-bas pour écrire dans son carnet ou juste pour être un peu plus au calme que dans la grande salle ou sa salle commune. Ça le faisait un peu flipper parfois mais il aimait ça alors il ne se privait pas. Et puis le château appartenait à tout le monde, s'il voulait faire un tour dans les couloirs c'était autorisé. Dans tous les cas il n'y restait souvent pas très longtemps, parce que être seul n'était pas non plus quelque chose qu'il appréciait particulièrement, du moins lorsqu'il pouvait être avec ses amis, quand bien même il n'en avait pas un nombre conséquent. Il profitait de ce calme quelques fois par semaine avant de retourner dans les endroits plus vivants, actifs et qui lui plaisaient tout autant dans ce château.

Cependant, ce soir-là, il était resté un peu plus longtemps qu'à l'accoutumée, il s'était perdu dans ses pensées alors qu'il avait commencé à écrire une histoire dans son carnet. Ce genre de "projet" il en avait des tas chez lui et ce n'était pas parce qu'il était à Poudlard les trois quarts de l'année qu'il se privait d'écrire. Bien au contraire. Poudlard, ses longs couloirs, sa magie, tout ça lui donnait bien plus d'inspiration qu'il ne pouvait en avoir ailleurs. Et puis s'il était resté un peu plus aussi, c'était parce qu'il avait vraiment l'impression d'avoir oublié quelque chose.. un truc important. Sans doute qu'un rappel-tout ne lui ferait pas de mal, il n'y avait jamais pensé avant. Dans tous les cas, en voyant que les couloirs devenaient un peu plus sombres, quand il remarqua qu'il avait pensé un bon moment ici, il décida quand même de se relever et de descendre vers la grande salle. Il avait vraiment faim, son ventre gargouillait et être isolé trop longtemps lui donnait l'impression d'être un asocial... Il ne l'était pas ! Il était juste un peu -trop- timide, ce n'était pas sa faute.

Se dirigeant dans les couloirs, des bruits l'avaient fait sursauter. Rangeant son carnet dans la poche de sa cape de sorcier, il avait commencé à froncer les sourcils quand des voix résonnantes étaient parvenus à ses oreilles. Surpris encore une fois, il s'était précipité vers l'origine de ces sons. Qu'est-ce qui se passer ?
C'est en arrivant et en voyant trois autres élèves se battre contre des mangemorts qu'il avait compris. Malgré sa peur, son angoisse sur le moment alors que les souvenirs de l'année précédente lui revenaient en mémoire, la raison de la présence de ces ennemis lui revint également à l'esprit. Il s'agissait de la pratique d'attentat ! Ça le rassurait, un tout petit peu. C'était tellement réel... Il n'avait pas autant souffert que les nés-moldus, c'était un fait, mais rien qu'à l'idée que les choses recommencent... Ça l'angoissait tellement. Le bout des doigts tremblants, reconnaissant le visage de ce garçon roux qui était venu lui parler la veille, il avait sorti sa baguette, la pointant vers un mangemort qui l'avait repéré. Et il voulait appeler ce type pour lui faire remarquer qu'il était là... comment s'appelait-il déjà ?! Il avait oublié ! Il s'insultait mentalement. Tant pis, il fallait qu'il se remémore plutôt un sort, qu'il ne cède pas à la panique.. même si ce n'était pas gagné. «Elasticus !» s'était-il écrié sans même réfléchir plus longtemps.

1 & 2 & 4 & 6 : Le sortilège s'échappe de la baguette et vient frapper l'ennemi de plein fouet. Le mangemort se transforme en une matière gélatineuse, molle et a l'air rebondissant. Tant mieux ! C'était le seul sort dont Camille arrivait à se souvenir. La voie est dégagée malgré les 7 autres mangemorts, il est temps qu'il rejoigne ce garçon roux et les 2 autres qu'il ne reconnait pas sur le moment...
3 : Le sortilège s'échappe de la baguette mais le mangemort le contre, ce à quoi Camille ne s'était pas vraiment attendu.. lui qui pensait que ses marionnettes n'étaient pas si dangereuses que ça ! Il panique. Les mains tremblantes mais légèrement plus confiant en ayant vu qu'il était capable de se prendre en main, il tourne la tête vers les autres élèves qui sont là et recule de plusieurs pas avant de crier un «Eh !» pour qu'ils remarquent sa présence...
5 : Le sortilège ne sort pas. Camille ne comprend pas et commence à paniquer encore plus ! C'était pourtant un sortilège de deuxième année.. sans nul doute que son stress y joue pour beaucoup. Il recule de plusieurs pas alors qu'il se laisse impressionner par le mangemort. Aucun son n'arrive à s'échapper et il a désormais plus peur que jamais. Et si personne n'arrivait à remarquer sa présence ?
made by black arrow



Dernière édition par Camille A. Powell le Mer 14 Mar - 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6125
Points : 46
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Mer 14 Mar - 21:25

Le membre 'Camille A. Powell' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Jeu 15 Mar - 2:39



Une journée comme bien d'autres : Se lever, assister aux différents cours, manger dans la salle commune, étudier un peu, faire des rondes... Une morosité s'était installée accompagnée des mauvais jours persistant, rendant l'ambiance lourde et étouffante. Rien ne valait mieux qu'une bonne séance de bain moussant pour se détendre. L'avantage d'être Préfet était bel et bien l'accès à cette magnifique salle de détente. Après avoir passé assez de temps pour que ses doigts en soient fripés, Niamh se décida à sortir de la salle pour retourner à ses dortoirs. La détente aurait pu perdurer si elle n'avait pas fait face à la personne qu'elle aurait certainement voulu le moins croiser de tout le château.

- Salut...

Elle déglutit difficilement, ne se sentant jamais à l'aise autour du rouquin. Surtout depuis l'épisode de l'année dernière où elle avait gaffé auprès de Phen. Sans plus de cérémonie, elle allait se pousser pour lui laisser l'accès à la salle de bain mais son regard fut interrompu par une apparition et un grand fracas. Son visage pâli instantanément tandis qu'un groupe de Mangemorts s'avançait droit vers eux. Lâchant ses affaires derechef, s'écrasant sur le sol, elle n'eut le temps que de voir un éclair jaillissant de la baguette de Perrin. Niamh tatônna avec urgence ses poches pour se rendre compte qu'elle avait fait tomber sa baguette sur le sol. Tandis qu'elle s'abaissait pour la rependre, elle entendit plusieurs voix et d'autres sorts fuser. Son corps se mit à trembler violemment. Même si on l'avait prévenue qu'il y aurait un exercice prochainement d'Alerte, c'était bien trop réaliste... Ça ressemblait bien trop à l'Halloween dernier pour ne pas la perturber.

- Non... Non... Non... Pas maintenant ! Non..., murmura-t-elle pour elle-même afin de se calmer.

D'un regard bref, elle aperçu deux autres garçons dont un de Poufsouffle qu'elle ne connaissait pas particulièrement. De nouveau de debout, le coeur battant jusque dans ses tempes, elle tenta de se remémorer ce qu'ils devaient faire mais la panique était trop grande. Elle prit une grande inspiration, serrant sa baguette dans ses mains devenues moites... Les serres... La forêt... Pré-au-lard... La salle sur demande !

- Il... Faut... Il faut qu'on rassemble le plus de personne... Dans le secteur. Et qu'on se rende à l'issue la plus proche...


Calme toi Niamh. Calme toi, bon sang !


Les faux-Mangemorts -bien trop réalistes encore une fois au goût de la jeune fille- continuaient leur progression et plusieurs sorts fusèrent heureusement contre les murs, sans toucher personne. C'était trop réel. Trop comme l'année dernière. Et la seule peur qui tordait les entrailles de la jeune Préfète était bel et bien de se retrouver de nouveau impuissante et enfermée dans les cachots. Alors, elle brandit sa baguette tout en prenant une bouffée de courage :

- Immobilus !


Hasard:
 



Dernière édition par Niamh Mandragoran le Jeu 15 Mar - 2:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6125
Points : 46
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Jeu 15 Mar - 2:39

Le membre 'Niamh Mandragoran' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Dim 18 Mar - 2:55


attaque furtive au quatrième étage
perrin, niamh, camille et allen

I must not fear. Fear is the mind-killer. Fear is the little-death that brings total obliteration. I will face my fear. I will permit it to pass over me and through me. And when it has gone past I will turn the inner eye to see its path. Where the fear has gone there will be nothing. Only I will remain.
J’avais espéré autre chose que de me retrouver nez à nez avec Niamh Mandragoran aujourd’hui. De toutes les journées de l’année où j’évitais la préfète des jaunes et noirs comme la peste, celle-ci était bien la seule où j’avais réellement eu envie de mettre le plus de distance possible entre nous deux. L’anniversaire de mon meilleur ami… Mauvaise journée pour copiner avec son ex-copine, raison même pourquoi nous ne nous étions plus adressé la parole dans les mois précédent sa… Enfin, son départ. Peu importe, il aurait été censé avoir quinze ans aujourd’hui et moi, j’aurais été dans la salle commune ou le dortoir à déguster du gâteau parce qu’on se serait rabiboché. À la place, j’étais là, dans le cadre de porte de la salle de bain des préfets avec Niamh à… Je ne saurais dire où nous aurait menée cette conversation si les mangemorts n’auraient pas débarqués à cet instant. Instinctivement, je me retournai leur lançant un sortilège qui en toucha un à la tête manquant de près une personne dans le couloir… « Wow, tu veux ma mort ?! » , s’exclama Allen en s’approchant de moi. Tiens, je n’avais pas vu qu’on avait d’autre compagnie que celle des dix mangemorts. Un allié ce n’est pas de trop vu la quantité d’ennemis… « Si je fais ça, je sens que Megan va me démolir ! », lançais-je en rigolant à Allen. « Et puis, vu la compagnie du moment, t'es plus utile en vie ! » Ce n’était peut-être pas le moment de s’amuser avec ces marionnettes qui avançaient dans le couloir. L’alerte attentat avait sonné, c’était le moment venu de se défendre. À la base, nous étions sensé se rendre au sixième pour aller se mettre à l’abris dans la salle sur demande, ou au rez-de-chaussé pour rejoindre les cuisines, mais à l’endroit où nous étions actuellement, je sentais qu’on allait devoir se débrouiller seuls. Allen, moi et miss débilité derrière qui n’avait toujours pas bougé. Rendu à ma hauteur, mon ami fit volte-face pour affronter nos adversaires. « J’espère qu’il ne s’agit que d’un exercice ! » ,ajouta-t-il avant de lancer son sort impeccable qui nous débarrassa d’un mangemort. Et de deux ! Plus que huit… « Good shot ! » Je levai la main pour inviter Allen à y taper. « Vu la tête de ceux qui nous attaque, je crois bien qu'il s'agit d'un exercice... » Autant prendre l’exercice avec un minimum de détente. Milo devait stressé pour nous tous là où il était. D’ailleurs, il était où lui ? J’espérais qu’il y avait Billie ou Dan avec lui pour l’aider à rester tranquille...

« Il... Faut... Il faut qu'on rassemble le plus de personne... Dans le secteur. Et qu'on se rende à l'issue la plus proche... », s’exclama une voix dont j’avais presque oublié la présence dans mon dos. Je roulai des yeux, découragé, avant de me retourner pour la regarder directement. « Et comment tu penses t’y rendre au sixième au juste ?! T’as peut-être pas vu, mais on a de la compagnie, et ils ont pas l’intention de nous laisser partir comme si on allait… » Je fus interrompu par un sort qui s’écrase sur le mur tout près de moi. Passé tout proche d’être touché « Non d’un Scrout à pétard ! », m’écriais-je au comble de la surprise. Je fis volte-face pour avoir un oeil sur ce qu’il se passait dans le couloir tout en continuant à parler à la poufsouffle sur un ton mauvais : « Tu comptes nous aider ou tu attends qu’on fasse tous le travaille pour mademoiselle la princesse ?! » C’était sans doute déplacé de ma part, mais elle avait pas encore bougé la miss. Juste à proposer des trucs idiots qui ne nous aiderait pas ! Elle finit par sortir de sa torpeur afin de lancer un sort qui fit mouche. « Bah tu vois, quand tu mets un peu du tiens… », gromelais-je entre mes dents. Du coin de l’oeil, j’aperçue une silhouette un peu plus loin dans le couloir. Grand, cheveux bruns en bataille, l’air perdu… Camille. On avait fait connaissance la veille au matin, alors que je cherchais Felicia dans la grande salle. Il avait complètement l’air paumé en ce moment, autant que s’il devait faire un nouveau match de Quidditch. Je devais bien admettre qu’entre ce sport idiot et violent ou des mangemorts - aussi faux soient-ils - je préférais la première option en ce moment. Par contre, s’il ne bougeait pas de là, il nous servirait de bouclier le pauvre. Jetant un regard à Allen, j’haussai des épaules. Je posai Morelle sur le sol, aux pieds du serdaigle, puis me lançai, la baguette levé, pour aller récupérer mon ami. « Cam ! », m’écriais-je tout en courant dans sa direction. Arrivé à sa hauteur, j’attrapai sa main pour le tirer avec moi vers les deux autres. « Bouge de là où tu vas mal finir ! » Simple question de survie quoi. Il avait sa baguette à la main, donc je supposai qu’il venait de tenter un truc qui n’avait pas fonctionné ou bien il n’avait pas eu le temps de faire le moindre mouvement. Dans tous les cas, fallait se grouiller d’agir parce que là où nous nous trouvions, nous étions de véritables cibles mouvantes pour la baguette des faux-mangemorts. Eux, ils n’étaient peut-être pas réels, mais j’étais près à mettre ma main à coupée qu’ils auraient un effet sur nous. « REDUCTO ! », m’écriais-je, visant la cible la plus proche afin de nous aider à atteindre les deux autres sans trop de difficulté. Il n’y avait que quinze pas à faire en tout, j’espérais que nous y arriverons en un seul morceau… « Je te demanderais bien comment c’est passé ton match, mais on verra ça plus tard si t’y vois pas d’inconvénient. », dis-je à Camille en le traînant pas la main jusqu’à la porte de la salle de bain. Dès que j’arrivai à sa hauteur, Morelle se dépêcha de grimper sur moi pour se mettre à l’abris. “Ce qu’elle est peureuse cette araignée “, pensais-je avec un sourire. « Allez, on fait quoi maintenant ? Quelqu’un a un plan ? Peut-être leur balancer des armures ou je sais pas trop… », proposais-je aux trois autres en repensant à la table qui m’avait permis d’assomer un vrai mangemort l’an dernier. Ça avait été plutôt efficace...

2 & 5 : On cri au miracle, ou presque... Mon sortilège touche sa cible le réduisant à la taille d'un caillu. Et un de moins. Plus que six...
6 : Le sort file bel et bien de ma baguette, mais le "mangemort" l'esquive assez facilement. Pas de chance !

1, 3 & 4 : Il ne se passe rien. Le sortilège ne fonctionne pas. Et merde ! Je n'avais pas prévu me battre moi, j'étais sensé aider dans les refuges...
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Perrin S. O'Riordàn le Dim 18 Mar - 2:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6125
Points : 46
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Dim 18 Mar - 2:55

Le membre 'Perrin S. O'Riordàn' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 13/08/2011
Parchemins rédigés : 1311
Points : 6
Crédit : Little.
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Dim 18 Mar - 22:54


Blessés et Blessures:
 

Ce n’est pas le courage qui vous fait défaut et, tous autant que vous êtes, vous n’hésitez pas à vous lancer à l’assaut des marionnettes qui vous font face. Qu’importe le résultat, sachez en tout cas que cela vous honore et que, lorsqu’il en prendra conscience, votre Directeur en sera certainement ravi. C’est grâce à des gens comme vous qu’on peut espérer protéger Poudlard en cas de véritables attaques. Maintenant, il faut être efficace… Et c’est là que ça se complique… Vous avez beau y mettre toute la bonne volonté du monde, dans l’ensemble, ça sert pas à grand chose… Une marionnette s’écroule mais il en reste encore sept devant vous… Et sept, c’est beaucoup.

BLESSE N°1
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
6

BLESSURE N°1
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
6

Un sort vient de fendre le couloir pour venir à votre rencontre. Et quelque chose me dit qu’il n’avait rien d’amical. Est-ce que vous allez bien ? Il faut espérer parce que déjà que vous êtes pas très doués alors si en plus vous êtes blessés… Qu’importe. Pas le temps de vous apitoyer sur votre sort, de toute façon, la lumière se fait plus forte, une fois de plus, annonçant la suite des réjouissances…

BLESSE N°2
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
4

BLESSURE N°2
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
5

Ailleurs, vous pouvez deviner que c’est le même bazar qu’ici… Dedans, dehors… Tout le monde est logé à la même enseigne et galère tant bien que mal à repousser l’envahisseur… Un envahisseur sans pitié qui ne vous laisse pas souffler rien qu’une seconde avant de vous balancer un nouveau sortilège… Attention à la tête, ça peut faire mal. (ou pas…)

BLESSE N°3
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
5

BLESSURE N°3
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
5



Quelques points d'infos

LES CHIFFRES DE BLESSURE ONT CHANGÉ. VOUS AVEZ PLUS DE CHANCE D’ÊTRE TOTALEMENT PARALYSÉ !

ET S’IL VOUS PLAÎT, baissez vos stats. Genre 4 réussites/2 échecs, qu’importe si le sort est un poil en dessous de votre année ou quoi, c’est moche. Surtout quand on sait que vos profs font exactement la même. Ayez au moins la gentillesse de mettre un échec critique qui risque de vous foutre dans la merde quitte à jouer les quasi-surdoués. Wink


Comme dit précédemment, vos personnages ne subiront aucune réelle blessure. Soit ils vont ressentir une gêne, soit une paralysie partielle (à vous de choisir où vous avez été touché) soit une paralysie totale. Nous commençons soft et augmenteront les chances d'être paralysé au fur et à mesure de l'avancée du topic. Il est évident que si vous êtes à moitié paralysé, vous lancerez beaucoup moins bien vos sorts !

Pour ce qui est du hasard, si jamais le même personnage apparaît deux fois, seule la première blessure compte, et vous pourrez vous féliciter de la chance que vous avez d'échapper à deux blessés dans votre groupe ! Et tant que le groupe n'est pas complet, n'importe qui peut poster pour vous rejoindre. Le groupe sera fermé quand nous aurons six participants !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Dim 25 Mar - 19:51


attaque furtive au quatrième étage
perrin, niamh, camille et allen

I must not fear. Fear is the mind-killer. Fear is the little-death that brings total obliteration. I will face my fear. I will permit it to pass over me and through me. And when it has gone past I will turn the inner eye to see its path. Where the fear has gone there will be nothing. Only I will remain.
L’idée de base évoquer dans le plan mis en place par les préfets et les directeurs de maison consistait à aller se mettre à l’abri dans l’un des endroits sécurisés désignés ; salle sur demande, cuisine, serre ou forêt. Théoriquement, le plan n’était pas mauvais, même plutôt logique. Je me rendais seulement compte, à l’instant, qu’il y avait une énorme lacune dans ce dernier ; qu’arrivait-il lorsque nous nous trouvions au milieu ? Entre les sous-sols et le sixième étage ? Théoriquement, nous devions rejoindre le point de ralliement le plus près. En pratique, c’était nettement plus complexe à réaliser. La preuve étant là, en ce moment même, au quatrième étage devant la porte menant à la salle de bain de préfet. Récupérer Camille qui venait de débarquer d’un couloir parallèle le plaçant directement entre Allen, Niamh et moi des faux-mangemorts avait été un périple rocambolesque, dangereux même. Je me comptais chanceux de ne pas avoir touché par l’un des sortilèges qui fusaient des baguettes de nos camarades marionnettes. Même si, à la base, ils étaient faux, toute cette situation était bien réelle. Qui savait ce qu’il nous arriverait si un sortilège devait nous toucher de plein fouet ? Je fus tout près de le découvrir lorsqu’un éclair me passa à quelques millimètres de la tête en sifflant comme une bouilloire. Il alla s’écraser contre le mur à l’endroit exact où Camille se trouvait avant que je ne le tire vers le reste du groupe. « Plus vite ! », lui criais-je sous le bombardement de sortilèges fusant des baguettes de nos ennemis. La tête basse, presque plié en deux pour être moins exposé, je courus à grandes enjambés jusqu’à la porte près de laquelle se trouvait Allen et… Elle était passé où Niamh ? Un coup d’œil vers le plancher suffit à confirmer mes craintes ; elle avait été touchée. « Non mais quel boulet ! Je l’avais dit qu’elle servait à rien cette fille.», pensais-je ne laissant sortir qu’un soupir découragé et un roulement de yeux pour exprimer mon agacement d’être coincé avec une incompétente comme elle en ce moment critique. « Quelqu’un pour la réanimer ? » La question avait été posée à mes camarades sur un ton qui cachait très mal, voir pas du tout parce que je n’avais pas tenté de le faire, mon agacement. Pas question que je me dévoue à la sortir de sa merde celle-là. J’étais prêt à l’enfermer dans la salle de bain s’il le fallait. Me dérangeait pas, quelqu’un viendrait bien la chercher après toute cette merde… Je me retournai, pointant ma baguette sur l’un des septs mangemorts toujours debout, décidé à ne pas lâcher prise. « Expelliarmus ! », prononçais-je en joignant gracieusement la gestuelle à la formule. J’aurais donné cher pour avoir Sinéad, Tasha ou Oliver avec moi en ce moment. Ou peu importe qui en mesure de nous filer un coup de main.

2 & 5 : On cri au miracle, ou presque... Mon sortilège touche sa cible le propulsant vers l'arrière alors que sa baguette partant dans le sens inverse. Un de moins! Plus que six...
1 & 6 : Le sort file bel et bien de ma baguette, mais le "mangemort" l'esquive assez facilement. Pas de chance !
3 & 4 : Il ne se passe rien. Le sortilège ne fonctionne pas. Et merde ! Je n'avais pas prévu me battre moi, j'étais sensé aider dans les refuges...
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Perrin S. O'Riordàn le Dim 25 Mar - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6125
Points : 46
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Dim 25 Mar - 19:51

Le membre 'Perrin S. O'Riordàn' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 13/08/2011
Parchemins rédigés : 1311
Points : 6
Crédit : Little.
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Dim 25 Mar - 20:47


Blessés et Blessures:
 

Mes amis, l'heure est grave. Les marionnettes qui vous font face commencent sérieusement à gagner du terrain. Si elles essuient des pertes, celles-ci ne sont pas dramatiques et ne risquent pas d'entacher leur progression. À ce train-là, elles auront bientôt pris le contrôle total du château pendant que vous serez encore en train de brasser de l'air en essayant de les arrêter... C'est bien joli, tout ça, mais encore faudrait-il être efficace ! Ou au moins dans le trip... Du genre l'important c'est de participer ? Parce que là... bah... vous participez pas.

BLESSE N°1
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
1

BLESSURE N°1
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
3

Alors ? Quelqu'un a été touché ? Est-ce qu'il peut quand même continuer à se battre ? Il faut espérer. Si c'est Perrin, vous êtes dans la mouise tout de même... Toujours six, là, droites et froides, les marionnettes vous toisent, semblant presque vous promettre la mort dans d'atroces souffrances si vous restez sur leur chemin. Évidemment, elles ne sont pas programmées pour ça mais à en croire leurs baguettes pointées sur vous, elles sont quand même programmées pour penser que vous êtes de trop. Et elles sont bien décidées à vous éliminer...

BLESSE N°2
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
4

BLESSURE N°2
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
5

Le sort qui vient de s'écraser vers vous a illuminé joliment le couloir. Il faut croiser les doigts pour qu'il n'ait pas fait de dégâts. Ailleurs dans le château, vous entendez des bruits similaires et étouffés. C'est la galère, mes enfants ! Qu'est-ce qu'il se passera une fois que vous serez tous à terre et paralysés ? Rien que d'y penser, ça me ferait froid dans le dos si j'étais vous...

BLESSE N°3
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
3

BLESSURE N°3
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
1



Quelques points d'infos

LES CHIFFRES DE BLESSURE ONT ENCORE CHANGÉ. VOUS AVEZ PLUS DE CHANCE D’ÊTRE TOTALEMENT PARALYSÉ !


Comme dit précédemment, vos personnages ne subiront [b]aucune réelle blessure
. Soit ils vont ressentir une gêne, soit une paralysie partielle (à vous de choisir où vous avez été touché) soit une paralysie totale. Nous commençons soft et augmenteront les chances d'être paralysé au fur et à mesure de l'avancée du topic. Il est évident que si vous êtes à moitié paralysé, vous lancerez beaucoup moins bien vos sorts !

Pour ce qui est du hasard, si jamais le même personnage apparaît deux fois, seule la première blessure compte, et vous pourrez vous féliciter de la chance que vous avez d'échapper à deux blessés dans votre groupe ! Et tant que le groupe n'est pas complet, n'importe qui peut poster pour vous rejoindre. Le groupe sera fermé quand nous aurons six participants !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6465-allen-my-work-is-a-game-a-very-serious-game-termine#150095http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6468-allen-liens-you-re-never-fully-dressed-without-a-smile#150292

Arrivé(e) le : 22/08/2016
Parchemins rédigés : 444
Points : 9
Crédit : (c)carson(Shawn Mendes)
Année : 7ème année - 16 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Victoire, Jill et Professeur I. Soussa

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Dim 25 Mar - 21:41

Je ne savais plus où donner de la tête. Les Mangemorts arrivaient par vagues et plusieurs personnes étaient désormais disposées à défendre le quatrième étage. Un Poufsouffle que je connaissais de vue pour avoir rejoint récemment son équipe de Quidditch, la préfète des poufsouffle et Perrin était toujours là. La question était de savoir si nous parviendront, à quatre, à venir à bout de toutes les attaques qui commençaient à devenir de plus en plus nombreuses. Perrin avait réussi au préalable à me faire rire en me disant que Megan le démolirait s’il voulait ma mort… ça avait été le cas, nan, avec son sort ? A bien y regarder, il essayait simplement (et louablement) de se défendre et j’étais maintenant à ses côtés pour tenter d’en faire de même. Au moment où je tapais furtivement dans la main de ce dernier, il ne restait plus que 8 Mangemorts sous nos yeux, si je comptais bien…. Rien d’insurmontable pour pouvoir dégager le couloir du quatrième étage et pouvoir fuir en toute tranquillité. Niamh nous aidait désormais à combattre les Mangemorts et son aide n’était pas de trop et un Mangemort supplémentaire fut immobilité : 7 ! La réflexion de Perrin à l’adresse de Camille, le nouveau joueur de Poufsouffle déclencha en moi un éclat de rire que je fus bien incapable de réprimer. Avec humour et sans lâcher ma baguette ni les Mangemorts des yeux, je plaisantai en disant : « Quoi, parce que c’est pas le moment de parler Quidditch ? J’aurais juré que si…. » Le combat se poursuivait et nous tentions chacun d’envoyer le plus de sorts possible pour empêcher les assaillants de progresser. Je ne me rendis pas tout de suite compte du sort de Niamh qui ne se trouvait pas très loin de moi et c’est l’exclamation de Perrin qui me fit réaliser que la jeune femme était en difficulté. Évitant un sort de justesse, je me penchai d’emblée vers elle en murmurant, un peu pour moi-même « On est dans la merde… ». Il ne me fallu pas plus de temps pour réaliser qu’elle était totalement pétrifiée. N’attendant pas plus longtemps, je pointai ma baguette magique vers elle, criant tout de suite un « Enervatum ! » non sans jeter en même temps un petit coup d’œil devant moi pour voir ce que Camille et Perrin étaient en train de faire ! Et ils étaient en train de se faire toucher par un sort des Mangemorts…. Je me relevai tout de suite, m’approchant des deux intéressés en leur demandant : « Les gars, ça va ?! » La paralysie ne semblait pas être aussi importante que celle de Niamh et ils avaient encore la capacité de bouger. C’était le cas, nan ? Avec l’énergie du désespoir, je levai ma baguette pour montrer mon intention de me défendre et criai, à l’attention de qui voudrait bien entendre : « Ohé !!! Besoin d’un petit coup de main, par ici !!!! » En attendant, il fallait continuer à envoyer des sorts et éviter d'être touché... sinon, c'était foutu....

6 - 5 : Réussite immédiate du sort, Niamh peut de nouveau bouger.
4 - 3 : Réussite partielle du sort... Niamh bouge désormais mais j'ai l'impression qu'elle ne peut pas le faire parfaitement...

2 - 1 : Échec, concentre-toi Allen, bordel !


Dernière édition par Allen Rivers le Dim 25 Mar - 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6125
Points : 46
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Dim 25 Mar - 21:41

Le membre 'Allen Rivers' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Lun 26 Mar - 12:43

Attaque Furtive au 4ème Étage
ft. Perrin, Allen, Niamh

Les choses s'étaient intensifiés d'un seul coup, sans qu'il n'ait vraiment le temps de réagir convenablement, probablement que c'était à cause de ça qu'il avait raté son sort, en plus de son anxiété grandissante. Il avait peur de revivre la même chose, quand bien même tout ça était faux et il en avait conscience, c'était assez réel pour le mettre dans tous ses états. Sa baguette en main, dans l'incompréhension totale après avoir raté son sortilège, ses yeux étaient rivés vers les mangemorts en face. Devant ces marionnettes tellement réelles qu'il était complètement paniqué à l'idée que l'une d'entre elles ne lui envoie un sort et qu'il ne finisse au sol. Il fallait qu'il s'abrite quelque part. Sa voix enrouée n'arrivait pas à appeler les autres qui étaient un peu plus loin dans le couloir. Alors que ses yeux s'étaient redirigés vers le groupe de mangemort, il avait entendu quelqu'un l'appeler. Le rouquin, celui qu'il avait rencontré la veille. Son coeur rata un battement alors qu'il le voyait courir vers lui, baguette en main. D'un seul coup bien plus rassuré, il s'était également élancé vers lui, attrapant sa main lorsque celui-ci lui avait intimé de ne pas rester là. Acquiesçant rapidement, il avait pris son courage à deux mains et, aidé par le Gryffondor, avait rejoint le groupe.

Niamh ne tarda pas à tomber au sol alors que lui était entre les deux garçons qui se défendaient comme ils le pouvaient. Il n'avait même pas réussi à sourire lorsque le rouquin lui avait parlé du match de Quidditch. Et de toute façon qu'y avait-il à raconter ? Ils avaient perdu. Et puis ils avaient clairement plus important à faire là, comme se débarrasser de ces faux mangemorts. Camille secoua la tête lorsque le Gryffondor avait demandé si quelqu'un pouvait la réanimer. Ça se présentait mal pour le moment. Les sorts fusaient et ils avaient de la chance de les éviter pour le moment, ils ne pourraient pas tenir éternellement comme ça. Camille tenait fermement sa baguette dans sa main, tremblotant légèrement, ses yeux toujours rivés vers les mangemorts. «Faut fuir.» avait-il soufflé à l'attention de son ami roux. «On peut pas rester à l'étage. Il nous faut une ouverture et.. et que quelqu'un prenne Niamh...» et qu'il lance un sort aussi, parce qu'il ne participait absolument pas à l'élimination des mangemorts. Le fait d'avoir raté son premier sortilège l'avait stressé et il avait maintenant peur de rater le prochain et de se faire lui-même toucher. «On n'a pas d'autres choix.. hein ?» avait-il demandé au Gryffondor en levant ses yeux vers lui. Non, ils n'en avaient pas vraiment d'autres, les appels à l'aide ne semblaient pas vraiment fonctionner pour le moment et il avait la nette impression que c'était le même bordel à chaque étage.

Alors qu'Allen semblait s'occuper de Niamh, Camille se décida enfin à bouger, retentant son sortilège que le mangemort avait contré sans difficulté avant de contre-attaquer. Ils étaient si intelligents que ça ? Ça rendait toute cette situation encore plus flippante. Et évidemment, il n'était pas le seul à contre-attaquer, un autre mangemort avait visé son ami roux. Camille s'était laissé impressionner et la contre-attaque du mangemort l'avait directement touché à l'épaule, le faisant reculer de plusieurs pas, se plaçant instinctivement derrière le Gryffondor. Il ressentait un engourdissement désormais, lui lançant dans le bras et rendant donc le maniement de sa baguette bien plus difficile. Il ne savait pas où avait été toucher le Gryffondor mais ça l'inquiétait encore plus. «Pas vraiment..» avait-il répondu à Allen avec une petite voix. Et il n'arrivait même pas à remettre de prénom sur le visage du rouquin, c'était dingue ça ! Sans nul doute que la zizanie l'empêchait de réfléchir convenablement. Il l'avait sur le bout de la langue...
Tournant la tête vers la droite, il vit un mangemort prêt à attaquer, comme tous les autres. Malgré le fait que ses mouvements soient plus difficiles, il fit comme il put pour lancer un sortilège. «Immobilus !» s'était-il écrié.

2 : Malgré son engourdissement, le sortilège de Camille fonctionne et il vise bien le mangemort, malgré une certaine difficulté néanmoins. Le mangemort s'immobilise et il semble hors d'état. Il faut vite fuir, il ne pourra pas continuellement faire ça, surtout avec cet engourdissement qui le gêne lors de n'importe quel mouvement. Oh et le prénom de son ami lui revint en mémoire d'un seul coup : Perrin !

4 & 6 : Le sortilège fonctionne, oui, heureusement qu'il est doué, mais la gêne lors de ses mouvements l'empêche de bien viser le mangemort et son sort se répercute sur le sol. Il panique légèrement, pourvu que le prochain sort de la marionnette ne le touche pas et qu'il finisse comme Niamh... Il faut fuir, vite ! Oh et le prénom de son ami lui revint en mémoire d'un seul coup : Perrin !
1 & 3 & 5 : L'engourdissement le gêne beaucoup trop, son sort est raté, il ne sort même pas de la baguette et Camille panique encore plus désormais. Il jette un vif coup d'œil à sa baguette alors qu'il a peur de finir immobilisé comme Niamh. Il va falloir fuir et vite... Oh et le prénom de son ami lui revint en mémoire d'un seul coup : Perrin !
made by black arrow


Dernière édition par Camille A. Powell le Lun 26 Mar - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6125
Points : 46
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Lun 26 Mar - 12:43

Le membre 'Camille A. Powell' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Mar 27 Mar - 19:21

Attaque Furtive au 4ème Étage
ft. Perrin, Allen, Niamh, Camille


624 mots
dialogue en #990099

Le calme, l'ambiance parfaite ! J'avais pas trop eu le temps dans la journée de faire mon sale coup, entre les cours et les réflexions sur la blague à faire ce soir. Plus les révisions des sortilèges appris. Bon, d'accord, j'adore les farces, mais je dois bien réviser si je veux faire de bonnes farces. Un petit Locomotor Mortis discret, c'est assez hilarant. Peut-être pas au goût de tout le monde par contre. Mais bon, au moins, c'était rigolo pour moi. C'est le plus important.

Mais cette fois, j'avais une autre blague en réserve. Ca promettait, vraiment ! Dommage que je ne puisse pas rester pour observer, en même temps, ce serait dommage de me faire attraper, puis ... je risquerais de me faire salement enguirlander si jamais on me voyait, alors pas question de laisser une quelconque trace de mon passage, de ma présence dans ce couloir du quatrième étage. Les cibles pourraient être variées sur celle-ci, allant des élèves jusqu'au professeur de sortilèges. En espérant que ce dernier ne remarque pas la petite blague. Munie alors d'un tube de colle forte, un simple tube de colle oui. Basique, mais efficace. C'est ainsi armée que je grimpais les escaliers uns à uns, en prenant bien garde de ne pas faire de bruit, bien que ... je faillis tomber quelques fois, toujours pas habituée aux escaliers qui se baladent ... c'est vraiment chiant ça ! Mais alors ... Vraiment ! Qui es le gros malin qui a eu cette merveilleuse idée d'idiot ?

Enfin bon, frôlant les murs, les rambardes, bref, tout ce que je pouvais frôler, jusqu'au quatrième étage, sursautant en entendant quelques tableaux râlaient car je les ennuyais ... m'excusant alors bêtement. Arrivant finalement devant la porte désirée, j'avais ce sourire mesquin. Amusée et vicieuse, je dévissais le bouchon du tube avant de le pencher vers le bas au dessus de la poignée mais ... des cris ? Euh .. il se passe quoi ? C'est quoi ce raffut qu'on entends aussi ?! Faisant tomber le tube devant la porte, je rejoignit la source du bruit, tournant à l'angle du couloir ... "Il se passe quoi i .... c'est quoi CA ?!!!" criais-je en voyant des mangemorts à l'adresse des autres déjà là qu semblait galérer ... je pense, parce que l'une d'eux était pétrifiée. Eh mais ... "C'est notre préfet ça !!" Surprise et un peu tendue en voyant que elle aussi n'était pas à l'abri. Mais il n'empêche que j'étais sûre que c'était des mangemorts ces trucs. Enfin, je crois que c'est comme ça que ça s'appelle hein, j'en ai jamais vue, mais dans les descriptions que j'ai entendue, ça ressemble bien à ce que je vois ... "C'est quoi ce bordel hein ?! C'est ... c'est bien des mangemorts ça non ?" Tellement attentive que j'avais clairement oubliée cette histoire d'exercice, d'alerte attentat. Sortant ma baguette en voyant que tout le monde essayait de les tuer, manquant d'ailleurs de la faire voler, quelle maladroite ... enfin bon, y'avait bien un sort que j'avais en tête mais ... quoique, au pire ça coûtait rien d'essayer, si j'arrivais à en tuer un, j'aurais tellement la classe ! Ou au moins, l'expulser, le désarmer, bref ... je sais pas moi ! Je dois me décider. Mais c'est stressant ! Surtout devant les quatre là ! Je veux pas qu'ils rigolent si je me loupe, bref, "Flippendo !" ... Seigneur faite que ça marche !

1 : C'est une réussite, j'en suis pas peu fière et je me la pète un peu, après tout, une première année qui fait ça devant des grands de Poudlard, c'est la classe !
2 - 3 : Ca marche ! La classe ! Mais ... le sort passe à côté ... je suis vraiment une abrutie ! J'aurai dû viser mieux.
4 - 5 - 6 : La honte ! Un échec minable ! Je passe encore pour une gourde, levant les bras en l'air en pestant, criant ma rage, en espérant que les quatre autres vont pas trop se moquer de moi ...



Dernière édition par April Lowster le Mar 27 Mar - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6125
Points : 46
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Mar 27 Mar - 19:21

Le membre 'April Lowster' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 13/08/2011
Parchemins rédigés : 1311
Points : 6
Crédit : Little.
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Lun 2 Avr - 14:11


Blessés et Blessures:
 

Plus les minutes passent plus il est difficile de réussir à faire face aux attaques successives que vous subissez. Est-ce que vous pensez pouvoir tenir encore longtemps ? Il faut espérer ! Tenez bon, mes enfants, tenez bon ! En attendant, il serait peut-être utile d’agir, non ? Parce que pour le coup, vous servez même clairement à rien, en fait… Brasser du vent, c’est beau, mais c’est pas comme ça que vous allez libérer le château ! Vous avez appris des sorts rien qu’un jour dans votre vie ou…? C’est peut-être toute la manière d’enseigner la magie qui est à revoir là…

BLESSE N°1
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
2

BLESSURE N°1
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
6

Même si elles ne sont plus que six (« que » ahah) les marionnettes continuent de faire des dégâts. Ou du moins à le vouloir. C’est ce que laisse croire le sort violent que vous venez d’essuyer. Quelqu’un est blessé ? Au point où vous en êtes, ça ne changerait plus grand chose de toute façon, n’est-ce pas…? Restez concentrés et tentez d’échapper à la nouvelle attaque.

BLESSE N°2
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
3

BLESSURE N°2
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
6

Et un nouveau sort qui s’écrase près de vous, un ! Vous êtes encore vivants ? Dans le reste du château, c’est pas forcément brillant non plus, rassurez-vous. Enfin… Pas sûre que ce soit rassurant… Ce serait bien de penser à soigner vos blessés si vous voulez vous en sortir, non…?

BLESSE N°3
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
1

BLESSURE N°3
Il était une fois... a effectué 1 lancé(s) d'un Le Hasard (Image non renseignée.) :
3



Quelques points d'infos

ATTENTION, LES CHIFFRES DE BLESSURE ONT ENCORE CHANGÉ. VOUS SEREZ FORCÉMENT PARALYSÉS !

Comme dit précédemment, vos personnages ne subiront aucune réelle blessure. Soit ils vont ressentir une gêne, soit une paralysie partielle (à vous de choisir où vous avez été touché) soit une paralysie totale. Nous commençons soft et augmenteront les chances d'être paralysé au fur et à mesure de l'avancée du topic. Il est évident que si vous êtes à moitié paralysé, vous lancerez beaucoup moins bien vos sorts !

Pour ce qui est du hasard, si jamais le même personnage apparaît deux fois, seule la première blessure compte, et vous pourrez vous féliciter de la chance que vous avez d'échapper à deux blessés dans votre groupe ! Et tant que le groupe n'est pas complet, n'importe qui peut poster pour vous rejoindre. Le groupe sera fermé quand nous aurons six participants !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   Dim 8 Avr - 20:56


attaque furtive au quatrième étage
perrin, niamh, camille et allen

I must not fear. Fear is the mind-killer. Fear is the little-death that brings total obliteration. I will face my fear. I will permit it to pass over me and through me. And when it has gone past I will turn the inner eye to see its path. Where the fear has gone there will be nothing. Only I will remain.
« Faut fuir. », me murmura Camille visiblement inquiet. Je lui serrai l’épaule pour le rassurer. L’effet escompté ne fut pas très bon puisqu’il reprit sur son ton toujours très inquiet : «On peut pas rester à l'étage. Il nous faut une ouverture et.. et que quelqu'un prenne Niamh...» Réanimer Niamh ou se débarrasser des mangemorts ? Lequel était plus prioritaire que l’autre ? Une personne “normale” vous aurait sans doute dit qu’aider ma camarade était la chose la plus importante à faire. Je n’étais pas une personne “normale”. La préfète de poufsouffle pouvait bien rester dans cet état jusqu’à la fin de l’année avant qu’on ne la renvoie chez ses parents, ça ne me dérangerait pas. Pour cette fille, absolument pas. Sauf qu’en ce moment, nous avions potentiellement besoin d’elle pour repousser l’ennemi. Nous n’y arriverions pas à trois contre dix. Même si elle était ennuyante, voir complètement chiante, elle était quand même utile à notre cause. Elle avait pétrifié un mangemort avant de subir le même sort après tout. «On n'a pas d'autres choix.. hein ?», me demanda cette fois le poufsouffle très nerveux face aux événements qui se déroulaient autour de nous. « On a celui de se défendre de notre mieux. Si on échoue, ce sera tous ensemble. » Ma réponse se voulait le plus rassurante possible alors que mon regard fixé sur le corps inanimé de Niamh. J’étais nullement convaincu de ce que j’avançais. Je voulais seulement y croire tout comme j’espérais que chacun des sortilèges que nous recevions en ce moment n’allait aucunement nous tuer et que leur effet n’était que temporaire. C’est donc par nécessité de survie que je demandai à mes compagnons de galère si l’un d’entre eux était apte à réanimer Niamh pendant que je continuais à viser de mon mieux les adversaires. Concentré à lancer des sorts sur les marionnettes magiques de l’administration, j’entendis seulement du coin de l’oreille Allen qui tentait de lancer le contre-sort sur la seule fille - et le boulet - de notre groupe. Visiblement, ce n’était pas la réussite... Plusieurs sortilèges fusaient dans notre direction. En tentant d’en éviter un, j’en reçu un de plein fouet dans l’épaule droite. Je sentis un engourdissement se propager dans tout ce côté de mon corps jusqu’à ne sentir pratiquement plus rien. « Les gars, ça va ?! », s’exclame Allen en se précipitant vers Camille et moi. Mon protégé de Poufsouffe - je ne l’appelais comme ça que parce que je venais de le sauver du champ de mine qu’était la zone entre les mangemorts et nous - avait subit le même sort de moi ; touché par un sortilège provenant des baguettes des nos ennemis. Je tentai de bouger mes bras, mais le gauche refusa de se mouvoir. Impossible de faire quoi que ce soit avec tout ce côté de mon corps à dire vrai parce que ma jambe aussi refusait de bouger. « Euh… Bah si on veut... », répondis-je au serdaigle en avançant dans sa direction ma jambe inanimé traînant derrière moi. J’allais expliquer un peu mieux le problème lorsqu’une gamine sortie de nul part : « Il se passe quoi i .... c'est quoi CA ?!!! » Surpris par la soudaine présente de la petite, je mis quelques secondes avant de trouver l’usage de la parole. « La pratique pour… » Pas le temps de continuer ma phrase que la gamine bavarde s’exclamait, les yeux écarquillés posés sur Niamh toujours pétrifiée : « C'est notre préfet ça !! » Je me retins pour rigoler devant son expression. Elle s’attendait à quoi au juste de sa préfète ? Si je n’étais pas un exemple à suivre en tant que préfet, Niamh Mandragoran n’avait absolument aucune autorité. C’était connu. Cette fille, elle devait avoir peur de son ombre… « C'est quoi ce bordel hein ?! C'est ... c'est bien des mangemorts ça non ? », repris la petite rouquine en gueulant presque. Elle devait reprendre contenant celle là ou elle allait tous nous attirer des ennuis. « T’as fini de gueuler comme une vache en train de vêler ? », demandais-je un peu agacé par son comportement. Je voulais bien croire qu’elle était jeune, mais là, y avait une limite. Tout le monde avait été averti que ça risquait d’arriver. Elle était visiblement de poufsouffle, ce qui signifiait qu’elle avait reçu le message de Milo. Elle devrait réfléchir un peu plus, c’était pas le moment pour mille questions inutiles ! « C’est la pratique attentat, donc ces truc là-bas, c’pas de vrais mangemorts et il faut les neutraliser ! » J’avais offert des explications assez brèves. Elles eurent tout de même le mérite de faire effet puisqu’elle se la ferme enfin pour sortir sa baguette et tenter un sortilège. Un sort dont je ne vis pas le résultat puisqu’au même instant, je sentis tout mon corps s’engourdir avant de me sentir tomber. J’heurtai le sol avec force, me cognant la tête au passage. Pétrifié ! J’avais été neutralisé par l’ennemi. J’espérais que mes compagnons avaient plus de chance que moi...

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: (EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage   

Revenir en haut Aller en bas
 
(EXERCICE) Attaque furtive au quatrième étage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Corbeille :: 
Corbeille
 :: Les vieux RPs
-
Sauter vers: