AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 25/08/2012
Parchemins rédigés : 1929
Points : 8
Crédit : Avatar : .Cranberry ; Signature : Faushtine & tumblr
Année : 6ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?: Milo ♣ Brooklyn ♣ Phoenix ♣ Blake

MessageSujet: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   Jeu 15 Fév - 14:45


❝ L'entraide des adversaires ❞Hadley & Camille

Samedi, fin d'après-midi, je profite d'avoir fini mes révisions pour prendre mon balai et rejoindre le terrain de Quidditch. Le temps n'est pas particulièrement propice à un entrainement, il fait froid et le ciel menace de déverser une pluie glaciale, voire de la neige s'il fait aussi froid que je le pense. Mais ça reste le temps idéal si on veut pouvoir, comme moi, s'entraîner un peu sans avoir des gens autour pour nous juger. Oui parce que soyons réaliste, je suis nulle. Plus nulle que moi, tu meurs. Et ça ne me dérangeais pas vraiment d'être nulle, jusqu'à ce qu'Allen accepte de me prendre comme remplaçante dans l'équipe. Là où ma nullité ne causait de tort à personne en temps normal, devient problématique aujourd'hui. Je n'ai toujours pas compris pourquoi il me donnait ma chance, trop de gentillesse en lui je pense, parce qu'il faudrait être aveugle pour ne pas voir mon piètre niveau et mon incapacité à encaisse la douleur. Cela dit, il vaut mieux découvrir tout cela au détour d'un entrainement que durant un match, moins de gens remarquent ma faiblesse et peuvent me juger. Je suis malgré tout rassurée de n'être que remplaçante, je n'aimerais pas être à la place de cette pauvre Tracy qui n'est pas plus à l'aise que moi sur un balai mais qui, malgré tout, a un bien meilleur niveau que le mien. Elle lutte contre le vertige, ce qui ne doit pas être facile à vivre, mais sa coordination n'a aucun problème. Alors que je ne souffre pas de vertige, par contre j'ai dû mal à gérer plusieurs informations en même temps. J'ai bien du mal à tenir sur mon balai, le diriger dans le bon sens, attraper le souafle, le garder, le lancer à mes partenaires ou viser les anneaux. Tout cela me demande un effort considérable, j'ignore si je serais capable un jour d'y arriver correctement. C'est bien joli d'être extrêmement intelligente et d'être douée en théorie, mais il faudrait vraiment que je m'améliore en pratique, parce que c'est une catastrophe. Je connais beaucoup de sorts, mais de là à savoir les lancer, il y a encore un monde. Mais bon, que voulez-vous, quand une intello sort de sa bibliothèque pour se confronter au monde extérieur, il est évident qu'elle va se prendre des murs, histoire de lui montrer que la vie n'est pas aussi facile que dans les livres et beaucoup plus dangereuse aussi à certains égares !

Je suis plantée au milieu du terrain de quidditch, morte de froid et je sais que perchée sur mon balai, ça sera encore pire. Qu'est-ce que je fais là ? Pourquoi ai-je voulu sortir de ma zone de confort pour affronter une nouvelle aventure. Vouloir devenir populaire n'est-il pas déjà suffisamment prenant ? J'ai peur qu'à trop m'éparpiller dans tous les sens, je ne fasse rien de bon. Je ne veux pas que mes études en pâtissent, ça a toujours été important pour moi d'avoir des bonnes notes et je ne veux pas que ça change. Les interactions avec les gens ne sont pas toujours évidentes mais j'ai l'impression que je fais quelques progrès dans ce domaine. Je suis les conseils de mes camarades de chambres pour bien m'habiller et me maquiller et même si j'ai encore beaucoup de boulot, j'ai cru comprendre que j'étais sur le bon chemin. Est-ce que j'ai vraiment besoin de m'améliorer en quidditch ? Est-ce que c'est vraiment nécessaire ? Je sais que j'ai toujours eu envie de le faire, mais je pourrais attendre un peu non ? En même temps, maintenant que je me suis engagée, je ne peux pas réellement faire demi-tour, pour qui je passerais ? Que c'est compliqué de devoir prendre en compte l'avis des autres, avant je ne le faisais pas et je me demande si je n'étais pas tout aussi heureuse, voir plus heureuse qu'aujourd'hui. Je soupire et finis par enfourcher mon balai. Je laisse le souafle au sol dans un premier temps. Je fais quelques tours de chauffe en essayant de ne pas mourir de peur, perchée si haut. Je n'ai pas le vertige mais cela reste malgré tout impressionnant. Je sais qu'à cette hauteur, je vais forcément me casser quelques choses et ça ne m'emballe pas vraiment. J'ai pu constater avec les cognards que je suis douillette et que je supporte très mal la douleur. Heureusement que je serais assez loin du public si un jour je jouer un match, histoire qu'ils ne voient pas mes larmes, mais je sais que je vais pleurer comme une madeleine. Pourtant quand je vois les autres, j'ai vraiment l'impression que ça fait à peine mal, alors que c'est extrêmement douloureux. Après avoir l'impression de maîtriser un peu mon balai, je redescends sur la terre ferme pour attraper le souafle et remonter. Je fais quelques tours avec, histoire de me familiariser avec la balle et avec l'idée de voler avec, puis je fais quelques passes. Dire que c'est une véritable catastrophe serait bien en dessous de la réalité. Je n'ai rattrapé aucune passe et j'ai même failli tomber de mon balai. C'est d'ailleurs après y être remontée, en larme et totalement terrifiée que je suis redescendue sur la terre ferme. Tremblante, j'ai jeté mon balai un peu plus loin et je me suis assise, pleurnichant à moitié sur mon incapacité à faire quelque chose de bien. Je suis vraiment trop nulle !

©️ 2981 12289 0



« Hadley Ophelia Lewis »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   Mar 20 Fév - 19:18

L'entraide des adversaires
ft. Hadley

Bon, bon, bon. Camille était dans la salle commune de Poufsouffle, le regard perdu dans le vide comme à chaque fois qu’il réfléchissait un peu trop intensément. Il se tâtait. Plutôt relire son cours d’Histoire de la magie ? Ou monter sur son balai pour s’entraîner ? Il n’y avait personne à cette heure-là, ce serait un entraînement beaucoup moins gênant que ceux avec le reste de l’équipe. Personne ne serait là pour voir ses erreurs et en même temps il pourrait s’améliorer. Mais il tenant entre ses mains son manuel d’Histoire de la magie. Et il culpabilisait déjà en se disant qu’il serait dehors à voler plutôt qu’à l’intérieur à réviser. Après ce n’était que samedi après-midi, il pourrait toujours relire son cours plus tard. Sûrement qu’il oublierait et qu’il ne le ferait pas, par flemme et parce qu’il trouverait autre chose à faire. Il ne savait même pas pourquoi il se prenait la tête pour ça, il connaissait déjà la finalité. Il savait que quoiqu’il arrive il irait sur son balai. Déjà parce qu’il avait l’impression d’être complètement en retard et nul par rapport au reste de l’équipe et en plus parce qu’il préférait s’entraîner seul, sans personne autour, plutôt qu’avec toute l’équipe. Lire son cours il pouvait le faire n’importe quand, comment et juste avant le cours s’il le fallait. Et puis bon l’Histoire de la magie n’était pas la matière dans laquelle il s’investissait le plus alors est-ce que le professeur Castle serait vraiment étonnée de le voir se figer si elle posait une question sur le cours précédent ? Non, pas du tout. Du coup il partit reposer son manuel et sortit rapidement de la salle commune pour rejoindre le terrain de Quidditch, qu’il espérait voir vide.

Il faisait froid, donc ce n’était pas très agréable mais il n’y avait que par ce temps qu’il pouvait s’entraîner sans voir personne. C’était peut-être stupide de penser comme ça, parce que malgré tout il n’était pas mauvais sur un balai. Oh il aimait ça aussi, alors apprendre ne le gênait pas non plus. Mais juste le principe de se rater devant tout un tas d’autres personnes… il se demandait encore comment il allait faire devant toute l’école lors du prochain match. S’il devait remplacer quelqu’un du moins. Et puis mine de rien son rôle était important, il devait être polyvalent, savoir se débrouiller, être prêt en cas de soucis. Il avait toujours rêvé de faire partie de l’équipe, il y était enfin arrivé. Il était content, oui, Matrim lui avait laissé faire ses preuves et maintenant il avait rejoint l’équipe. Était-ce légitime ? Il l’espérait. Dans tous les cas, malgré sa timidité un peu maladive il se sentait intégré, les autres avaient bien pris son entrée, bien que tardive, dans l’équipe. Mais c’était justement cette timidité qui le forçait à s’entraîner seul, parce qu’il avait vraiment un problème de confiance en lui lorsqu’il s’agissait d’être en public. Alors pendant un entraînement.. et sur un balai en plus ! Les entraînements c’étaient fait pour se foirer ! Mais ça, Camille ne le comprenait pas, il était trop paniqué à l’idée de faire une erreur devant les autres pour se dire que c’était juste normal de ne pas être doué parfois.

Alors même si un entraînement n’était pas spécialement nécessaire, il était arrivé sur le terrain. Et maintenant il regrettait, il y avait déjà quelqu’un. Il songeait déjà à retourner en salle commune avec son manuel. Il ne l’observa pas très longtemps, parce que la fille -ça ressemblait à une fille de loin- avait l’air en mauvaise posture. Et puis elle était descendue de son balai pour aller s’assoir quelque part. Camille jeta un coup d’œil derrière lui, puis tout autour, une sorte de tic, observer les alentours, voir s’il n’y avait personne. Poussant un léger soupir, il avait pressé son balai entre ses doigts et avait traversé le terrain pour la rejoindre. Il avait ramassé le balai de la jeune fille et l’avait ramené près d’elle. Son visage.. oui, il la connaissait. C’était cette fille à qui il disait bonjour ! Elle avait pris sa défense une fois. « Salut. » avait-il lancé avec une petite voix avant de s’accroupir à côté d’elle. « Tout va bien ? T’avais l’air en colère quand-quand t’as jeté ton.. balai… » et puis elle pleurnichait aussi. Il avait beau lui dire bonjour, il ne pouvait pas s’empêcher d’être timide avec les gens, même une fille qui avait pris sa défense. Pitoyable.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 25/08/2012
Parchemins rédigés : 1929
Points : 8
Crédit : Avatar : .Cranberry ; Signature : Faushtine & tumblr
Année : 6ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?: Milo ♣ Brooklyn ♣ Phoenix ♣ Blake

MessageSujet: Re: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   Mer 21 Fév - 22:17


❝ L'entraide des adversaires ❞Hadley & Camille

C'était une catastrophe, pas foutue de réussir quoi que ce soit. J'ai beau essayé, je reste une piètre joueuse. Je ne sais définitivement pas ce que je fais dans l'équipe. Quand Allen va vraiment s'en rendre compte, il va me virer, c'est obligé. Et pour être honnête, je suis à deux doigts de lui écrire pour lui souligner moi-même cet état de fait, histoire qu'il ne l'apprenne pas par hasard au détour d'un match et que je sois la cause de leur défaite. Oui, il faut que je le contacte ... Mais en même temps, si je le fais et qu'il me dit que j'ai raison et qu'il vaut mieux que j'abandonne le poste de remplaçante au détriment de quelqu'un de meilleur, je ne m'améliorerais jamais. C'est vrai, si je n'ai plus de raison de m'entraîner, je vais arrêter de le faire, mon niveau va stagner, puis empirer - si c'est encore possible aujourd'hui - et ça en sera fini pour moi. Je vais voir que je ne peux pas y arriver et laisser tomber et je trouve ça triste. Alors évidemment, je n'ai jamais eu d'aspiration particulièrement pour ce sport. Je le trouve très impressionnant à regarder - quoi qu'un peu violent - et intéressant à pratiquer, mais jamais je n'ai envisagé d'en faire une carrière. Je me sens un peu prise au piège et je ne sais pas quoi faire. Mon envie d'apprendre et d'acquérir des compétences me poussent à ne rien dire et à attendre de voir si Allen se rendra compte de ma nullité par lui-même ou non. Mais mon envie de bien faire et de respecter l'équipe me poussent à aller signaler mon incapacité à être une bonne joueuse auprès de mon Capitaine. Après tout, il ne s'agit pas uniquement de moi, mais de l'ensemble de l'équipe, ce serait vraiment égoïste de ma part de ne pas le prendre en compte. Je me sens perdue, tiraillée. Et si je contactais notre professeur de Vol pour lui poser la question. En général quand je bloque sur quelque chose, l'avis d'un adulte me permet souvent d'y voir plus clair. Et si l'adulte en question est une personne compétente dans le domaine, son avis compte d'autant plus. Je soupire longuement, reniflant légèrement, avant de prendre ma décision. Une fois rentrée, je prendrais ma plume pour la contacter.

Je sursaute légèrement quand j'entends une voix résonner à mes oreilles. Je ne l'avais pas entendu arriver alors je suis un peu surprise de voir quelqu'un débarquer à mes côtés. Je tourne mon regard bleuté, mais embuée vers la personne en question et reconnais le garçon que j'ai défendu une fois. Quelqu'un qui m'a l'air tout à fait adorable - je trouve tout le monde de gentil cela dit - mais peut-être un brin timide. Je renifle une nouvelle fois avant de lui dire "Salut !" d'une petite voix triste. Je le vis s'installer à mes côtés, mon balai dans les mains. Il me demande si je vais bien, visiblement il a l'air d'être là depuis plus longtemps que je ne le pensais. Je sens mes joues rougir. A-t-il vu le spectacle dégradant que j'ai offert sur mon balai ? Comment ai-je pu croire que personne ne me verrais ? Il y a toujours quelqu'un pour te surprendre quand tu veux faire quelque chose tranquillement, surtout à Poudlard. Je hausse les épaules en guise de réponse, avant de lui offrir une meilleure explication "Je suis nulle ... Mais je crois que je ne t'apprends rien si tu m'as vu sur mon balai ...." Commençais-je par dire. Je n'ai pas honte de dire la vérité. Je suis nulle, c'est un fait, je n'y peux rien, autant l'avouer et ne pas faire semblant, ça n'a jamais fait avancer les choses de se voiler la face. Mais ça ne suffit pas à expliquer pourquoi j'ai jeté mon balai je suppose. Geste d'ailleurs un peu puéril, il faut bien en convenir. Mais j'ai 14 ans, je suppose que ça va avec mon âge, même si dans ma tête j'ai parfois l'impression d'être bien plus vieille. Enfin, sauf socialement parlant, là j'ai certainement l'âge mental d'un nouveau né, découvrant la vie et pouvant s'apeurer d'un rien ! "Je sais que comme ça, c'est un peu bête de se mettre dans cet état là pour ça, je ne suis très certainement pas la seule dans ce cas là mais ... Je viens de rejoindre l'équipe de Quidditch de ma maison comme remplaçante ... Du coup tu vois où le bas blesse ?" Je pense que je n'ai pas besoin de lui expliquer comme c'est problématique d'être si nulle alors qu'on compte un peu sur nous pour assurer leurs arrières en cas de problème ! Moi ou personne, je crois que ça reviendrait au même, autant être honnête.

©️ 2981 12289 0

Petite question:
 



« Hadley Ophelia Lewis »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   Lun 26 Fév - 11:17

L'entraide des adversaires
ft. Hadley

Est-ce qu'elle pleuré à cause de son balai ? Ou du fait qu'elle n'arrive pas à faire quelque chose ? Il ne la connaissait pas bien. Elle avait pris sa défense quand quelques garçons l'avaient emmerdé un peu dans un couloir une fois. Elle avait l'air gentille, du moins elle avait un regard assez sympathique. Et comme Camille jouait beaucoup aux premières impressions, eh bien il avait une bonne impression d'elle tout simplement. Voir quelqu'un pleurer ce n'était jamais très agréable. Et quand même il avait pris sur lui pour venir la déranger, pressant d'ailleurs le balai de la jeune fille entre ses doigts par signe d'anxiété, il était content d'être tombé sur quelqu'un qu'il connaissait au moins de vue. Et puis il lui disait bonjour souvent, donc il n'était pas très dérangeant ? C'était un peu comme s'il se connaissait ? Il fallait vraiment qu'il s'ouvre au monde, c'en devenait pitoyable de réagir de la sorte. Il allait juste s'assurer que tout allait bien avec cette fille. Il ne se souvenait même plus de son nom. Comment allait-il faire ? Ne pas le mentionner, tout simplement. Lui avait-elle déjà donné ? Il n'en était pas sûr du tout. Peut-être, après l'avoir aidé. En tout cas elle avait relevé les yeux vers lui maintenant, il ne pouvait plus faire marche arrière. Sans doute qu'il serait fier d'avoir agi comme ça et de peut-être l'avoir aidé ? Pas sûr. Camille n'était pas du genre à beaucoup se valoriser même quand il faisait quelque chose de bien.

Il avait eu un sursaut à peine perceptible lorsque ses yeux avaient rencontré les siens sans qu'il ne s'y attende vraiment. Le moindre geste pouvait le surprendre, ça aussi c'était particulièrement pitoyable. Mais soit, il était comme ça, il devait accepter. Ou agir pour avancer peut-être ? Peut-être était-il aussi un peu trop flemmard pour s'ouvrir véritablement au monde. La plupart de ses amis étaient des gens qui étaient venus d'eux-mêmes vers lui. Heureusement qu'il avait engagé la conversation aussi. Sans doute l'aurait-elle fait mais au moins il s'était un peu dépassé. Elle n'avait pas l'air de lui en vouloir pour l'avoir approché pour le moment, bon point pour lui. Elle n'avait pas non plus l'air très énervé, plutôt triste. Il avait haussé les épaules, détournant légèrement ses yeux. En réalité il n'avait pas vu grand-chose, il ne pouvait pas juger, ce n'était pas son genre. «Tu n'es pas nul...» avait-il soufflé. Il s'était légèrement approché en chuchotant ses prochains mots : «En réalité je n'ai pas vu beaucoup...». Peut-être une façon de la rassurer ? Personne n'était nul, du moins personne ne le restait. Il avait eu du mal sur un son balai la première fois aussi mais maintenant c'était assez naturel. Il avait de nombreux progrès à faire, oui, mais pas de quoi paniquer non plus. Il espérait être prêt pour le prochain match surtout.

Bête de se mettre dans cet état-là ? Si elle savait.. Camille se mettait dans tous ses états lorsqu'il devait aller parler à quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Sur ça il ne pouvait rien dire. Il était maitre dans l'art de se mettre dans tous ses états pour pas grand-chose. Il s'était perdu dans ses pensées et avait juste entendu qu'elle avait rejoint l'équipe en guise de remplaçante. Ça c'était amusant. Un fin sourire s'était dessiné sur les lèvres du Poufsouffle. «C'est amusant.. j-j'ai rejoint l'équipe aussi en tant que remplaçant.» avait-il dit sans la regarder droit dans les yeux toujours. Sacrée coïncidence mais il estimait qu'en tant que remplaçant tous les deux ils pouvaient peut-être s'aider un peu ? Ils avaient le même rôle, oui et son équipe n'approuverait sûrement pas qu'il aide quelqu'un d'une équipe adverse, surtout suite à leur défaite au dernier match. Mais il était comme ça. Peut-être trop gentil ? «Tu veux que je t'aide ? En tant que remplaçant tous les deux... Je-Je veux dire.. on est adversaires mais j-juste le temps d'un entraînement. Je suis sûr que tu n'es pas.. si nul.» avait-il dit en lui tendant son balai qu'il tenait encore dans les mains. C'était juste le temps d'un entraînement, rien d'incroyable mais il n'aimait pas la voir pleurer ici, toute seule pour quelque chose qui pouvait s'améliorer, sans nul doute.
made by black arrow


Petite réponse:
 
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 25/08/2012
Parchemins rédigés : 1929
Points : 8
Crédit : Avatar : .Cranberry ; Signature : Faushtine & tumblr
Année : 6ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?: Milo ♣ Brooklyn ♣ Phoenix ♣ Blake

MessageSujet: Re: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   Jeu 1 Mar - 18:06


❝ L'entraide des adversaires ❞Hadley & Camille

Je me sens tellement bête. J’ignore depuis combien de temps il est là mais j’ai l’impression que j’ai eu un public pendant quelques minutes, suffisamment en tout cas pour qu’il sache d’avance que oui, définitivement, je suis nulle. Pourtant je me trompe sur toute la ligne et je me sens un peu soulagée de savoir que mon non-talent n’a pas amusé une personne aujourd’hui, même si je n’ai aucun doute que bientôt ce sera le cas. Si Allen me confie un poste, le temps d’un match, je vais être la risée de Poudlard. Et même si j’aime l’idée qu’on puisse parler de moi, j’avais plutôt envisager que ce serait en bien. Il me dit que je ne suis pas nulle et un fin sourire triste traverse mon visage. Il est adorable de dire ça. Je suis néanmoins un peu déçue d’apprendre qu’il n’a rien vu du spectacle. Moi qui avait espéré que ce serait le cas, je suis étrangement déçue que finalement il n’est pas vu grand chose. Je sais c’est bête dit comme ça mais comment peut-il savoir que je ne suis pas nulle s’il n’a rien vu au final ? "C’est gentil de ta part de dire ça mais si tu n’as rien vu, comment peux-tu savoir si je suis véritablement nulle ou pas ? " dis-je en laissant échapper un léger rire de frustration. Je comprends où il veut en venir. Son but n’est pas de me mettre plus bas que terre et ses paroles ne sont là que pour tenter de me remonter le moral. Le problème c’est que comment il est censé y arriver s’il ne peut même pas m’assurer que je suis nulle ou non ? Je ne fonctionne pas comme ça, la flatterie n’a aucun impact sur moi. Quand on me fait un compliment, j’aime que ce soit appuyait sur un fait avéré, qu’on puisse me fournir une explication derrière. Un compliment vide de sens n’est que du vent, une simple pommade sur son égo et le mien n’a pas besoin de ça pour exister. Je sais ce que je vaux, j’ai la sensation de suffisamment me connaître pour savoir si oui ou non je suis nulle. Et selon mes différents critères, c’est le cas !

Au moins il ne m’enfonce pas en me disant qu’en effet c’est un peu bête de me mettre dans cet état là pour si peu. Il le pourrait, bien entendu, ce serait fondé, mais j’aime l’idée qu’il s’en abstienne. Je suis assez grande pour m’enfoncer toute seule de toute façon. Il m’annonce qu’il est aussi rentré dans son équipe de Quidditch en tant que remplaçant. La coïncidence est troublante et amusante. Je lui offre un sourire beaucoup plus chaleureux que tous ceux que j’ai pu esquisser jusqu’à présent. "Mes félicitations, je suis vraiment contente pour toi, c’est une très bonne nouvelle !" On ne se connait pas, on ne va pas se mentir mais il n’empêche que ça reste quand même une bonne nouvelle. De ce que j’ai pu voir de lui, il a l’air plutôt timide et distant avec les gens, qu’il intègre son équipe est un énorme pas en avant, pour se sociabiliser un peu, c’est un excellent départ ! Et puis s’il a voulu rentrer dans son équipe, c’est un bon point de départ, un pas en avant avant d’obtenir sa titularisation. Il me propose son aide et je dois avouer que je ne m’y attendais pas. C’est une belle surprise que voilà, je suis touchée de voir que même sans être dans mon équipe, il me propose son aide. Il est vrai que nous sommes dans 2 équipes différentes mais ce n’est qu’un jeu n’est-ce pas, pas de quoi se jeter des pierres sous prétexte qu’on est des adversaires. Je devrais me dire que je l’ai aidé par le passé, ça vaut bien qu’il m’aide aujourd’hui mais ce n’est pas comme ça que je pense. Je l’ai aidé par plaisir, sans rien attendre en retour. Mais je ne dis pas non pour sa proposition. "Tu accepterais de m’aider ? C’est vraiment adorable de ta part ! Bon, tu verras rapidement que je suis une catastrophe, mais il n’y a qu’en pratiquant et en obtenant des conseils que je pourrais m’améliorer, non ? " Dis-je retrouvant le sourire et le coeur léger. Ma peine venait de fondre comme neige au soleil, maintenant je me sentais heureuse et prête de nouveau à remonter sur mon balai pour écouter ses conseils !

©️ 2981 12289 0



« Hadley Ophelia Lewis »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   Lun 5 Mar - 22:50

L'entraide des adversaires
ft. Hadley

Alors qu'il la regardait en essayant de la rassurer, la phrase de la fille le fit se sentir légèrement stupide sur le moment. Ses yeux divaguèrent vers le vide alors qu'il sembla réfléchir. Lui qui avait voulu la rassurer.. nada. Il avait fait l'inverse, du moins il en avait l'impression. Mais ce qu'il était stupide ! Il se traitait de débile intérieurement. Pourquoi s'était-il senti obliger de préciser qu'il n'avait pas vu grande chose ? C'était bête. Il était bête. Et sans doute que se rabaisser ne l'aiderait pas, mais c'était un peu sa manière à lui de réagir à chaque fois qu'il faisait quelque chose de débile. Et là c'était débile. Il en faisait des tonnes, il le savait, c'était dans sa nature d'exagérer aussi, surtout lorsqu'il était question de se rabaisser. Et ça c'était probablement la chose la plus débile. Mais bon, ça avait toujours marché. Commençant à mordiller sa lèvre inférieure, il réfléchissait à quelque chose qu'il pourrait dire afin de contrer cette phrase totalement bête alors qu'il avait voulu la rassurer. Bon.. en soi il avait quand même vu quelque chose. Pendant.. 2 secondes ? Il l'avait surtout vu jeter son balai, pleurer un peu, bref, oui, il n'avait pas vu grand-chose. Il n'allait pas prétendre autre chose, c'était dit maintenant. Mais au moins ce qu'il avait dit partait d'une bonne intention ? Il essayait vraiment de se rassurer en se disant ça dans sa tête. Le petit rire de la jeune fille ne l'avait pas aidé d'ailleurs. Est-ce qu'elle s'était moqué de lui ? Non, non bien sûr que non, elle l'avait aidé quand des types l'avaient fait. Elle n'avait pas l'air d'être comme ça.

Haussant doucement les épaules, il avait lentement reporté son regard vers la blonde, ne sachant pas quoi répondre. Il avait donc abandonné. Tant pis. Ce haussement d'épaules était peut-être bien suffisant comme réponse, c'était équivalent à un "je ne sais pas" pour Camille. Oui, il ne pouvait pas savoir si elle était vraiment nulle, certes, mais comme il l'avait pensé un peu plus tôt : pour lui personne n'était nul, loin de là. Tout s'arrangeait, il y avait toujours une solution. Sauf pour lui et la botanique. Ça, ça ne marcherait probablement jamais. Il était nul, il ne s'y intéressait pas forcément, ça n'irait jamais. Sauf que cette fille avait dit faire partie de l'équipe de Quidditch. Il y avait une raison à ça !
Son sourire avait également fait sourire le Poufsouffle. C'était gentil de sa part de dire ça, de le féliciter. «Heu.. Merci.» avait-il répondu avec une petite voix en passant une main dans sa nuque. «Et toi aussi.. du coup. Bravo pour être entré dans l'équipe.» s'était-il empressé de dire juste après, histoire de ne pas passer pour le mal poli de service. Le fait qu'elle soit dans l'équipe le conforter dans l'idée qu'elle n'était pas nul, ce qui avait fait germer dans son esprit cette envie de l'aider. Ils étaient adversaires, oui et alors ? C'était un peu comme un cours de soutien s'il lui proposait ça ? Et puis il n'y avait personne sur le terrain de toute façon.

Ayant rassemblé son courage pour lui proposer ça, il s'était senti soulagé quand elle avait accepté. Un fin sourire sur les lèvres, il s'était relevé. «Exactement.» avait répondu Camille, le balai toujours tendu dans les mains. «Et si tu es dans l'équipe de Serdaigle c'est que ça ne doit pas être si terrible que ça.. pas vrai ?», bon cette fois-ci il espérait choisir les bons mots pour remonter le moral de la blonde. «Moi en tout cas.. je suis sûr que tu n'es pas si.. nul ?» et puis tout s'apprenait et se perfectionner avec le temps de toute façon. Il était motivé, la Serdaigle avait l'air de l'être aussi. C'était un peu comme un service pour un service ? Elle l'avait aidé, il l'aidait aussi désormais. C'était amusant. Et en plus ils étaient tous les deux remplaçant. «Attention, je ne suis pas le prof le plus tendre !» avait-il dit en essayant de prendre un ton un peu plus dur, pour faire semblant d'être autoritaire, se détendant légèrement. Ils n'étaient que tous les deux, ce n'était pas comme si c'était la première fois qu'il rencontrait cette fille alors il pouvait bien se détendre un peu malgré sa timidité presque maladive ? «Dis-moi ce qui ne va pas sur ton balai et..et on essayera de travailler surtout sur ces aspects-là, ok ?» il n'était clairement pas le meilleur prof, mais il ferait de son mieux, il l'espérait en tout cas.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 25/08/2012
Parchemins rédigés : 1929
Points : 8
Crédit : Avatar : .Cranberry ; Signature : Faushtine & tumblr
Année : 6ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?: Milo ♣ Brooklyn ♣ Phoenix ♣ Blake

MessageSujet: Re: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   Mer 7 Mar - 13:00


❝ L'entraide des adversaires ❞Hadley & Camille

Pas de réponse à ma question, un simple haussement d'épaules. Ca ne m'aide pas beaucoup ça mais je suppose que je n'obtiendrais pas mieux de sa part. Dois-je comprendre qu'il ne sait pas quoi répondre ? C'est en tout cas ce qui paraît le plus logique. C'est certainement mieux qu'un vieux mensonge je suppose. Je n'ai pas envie qu'il me dise des choses que j'ai envie d'entendre, je veux qu'il me dise la vérité et ce, même si la vérité n'est pas agréable à entendre. Je sais qu'en général les gens ne veulent pas entendre la vérité, ils veulent qu'on les rassure et qu'on leur dise qu'ils ne sont pas si nuls. Cela leur donne certainement l'espoir que peut-être, ils exagèrent un peu et qu'avec de l'entrainement, ils parviendront à faire quelque chose de leurs 10 doigts. Pour ma part, je ne fonctionne pas comme ça. J'ai analysé la situation, j'ai pris le problème dans tous les sens, j'ai essayé de trouver des solutions, mais rien n'y fait, j'arrive toujours au même point : je n'ai pas de talent dans ce domaine. C'est un fait, ça arrive parfois, on ne peut pas être bon de partout, c'est ce que me dit mon frère, certainement pour me rassurer. Pourtant je lui rappelle qu'il était intelligent ET doué au Quidditch, c'est bien qu'on peut être bon dans les deux domaines. Non je pense juste que c'est moi qui cloche, rien de plus. Je ne suis pas très manuel et peut doué quand il s'agit de pratique. Trop maladroite, trop incertaine, pas assez confiante en mes talents, quelque chose dans ce genre là en tout cas ! "C’est bien ce que je me disais ! " Aucune méchanceté et aucun reproche dans ma voix. C'est un simple constat de la situation. Cela me paraissait assez étrange qu'il puisse être sûr que je n'étais pas nulle alors qu'il ne m'avait finalement pas vu sur mon balai en pleine action. Il avait voulu se montrer gentil et rassurant, histoire de me remonter le moral et si j'avais été quelqu'un d'autre, ça aurait très certainement marché. Encore que, en soit, je trouve ça adorable de sa part et je suis touchée de le voir me faire plaisir alors que finalement, on ne se connait pas. Cela ne devrait pas le toucher de me voir triste, on n'est pas amis que je sache. Alors oui, on peut dire que dans un sens, cela a marché. Ca n'a rien changé à mon problème et la réalité est inchangée, mais en cet instant, je me sens un peu mieux grâce à lui. Cela ne me servira strictement à rien mais qu'importe !

Il m'annonce qu'il a été également intégré à son équipe, en tant que remplaçant. Nous voilà donc dans la même situation tous les deux, c'est assez amusant comme coïncidence. Quelles étaient les chances que je croise ce soir un membre de l'équipe adverse, qui plus est nouvellement remplaçant comme moi ? Si je devais faire un calcul, je dirais qu'elles étaient minces. Je lui souris et le félicite sincèrement. Là où c'est une question de pur hasard et d'une trop grande confiance de la part de mon capitaine, je suis sûre que pour lui c'est mérité. Il me remercie, visiblement un peu gêné, sans que je comprenne vraiment pourquoi et me retourne les félicitations. Je pense qu'il n'a vraiment pas pris conscience de la situation. Et je n'arrive pas à savoir si je trouve ça adorable ou vraiment ridicule. Je crois que je suis assez partagé. Ce n'est pas lui que je trouve ridicule, entendons nous bien, mais plutôt cette obsession qu'il a de croire que je mérite mon poste. Je sais que les gens ont tendance à minimiser leurs réussites et au contraire à aggraver leurs échecs. Mais sincèrement ce n'est pas mon genre du tout. Je dis que je suis nulle parce que c'est un fait avéré, démontré à plusieurs reprises. Je suis nulle, c'est la réalité et il va falloir que ça rentre dans sa petite tête. "Je crois qu'ils étaient un peu désespérés et qu'ils avaient besoin de remplaçants. Couplé au fait que notre capitaine est vraiment trop gentil, ça donne parfois des choses assez étranges ... comme mon entrée dans l'équipe !" Je suis sérieuse, j'ignore s'il s'en rend compte parce qu'on ne se connaît pas, mais je pense tout ce que je dis. Je suis quelqu'un de bien trop sérieux pour ne pas le penser de toute façon. Après qu'il pense que j'exagère ne me dérange pas en soit, c'est pas comme si ça changeait quelque chose à la réalité, c'est juste dommage qu'il pense que je mente pour me faire bien voir alors que ce n'est pas le cas.

Vraiment, cette conversation va être un peu longue je le sens. Le mieux c'est qu'il voit par lui même l'étendu des dégâts et qu'il constate le boulot qu'il y a à faire derrière. Je sais monter sur un balai, décoller et y rester dessus, c'est un bon début vous allez me dire. En soit, je sais voler, mais associer cela au Quidditch et c'est une toute autre paire de manches. Je ne suis déjà de base pas très à l'aise sur un balai, mais si en plus on me demande de tenir un souafle ou une batte, là ça devient compliqué. Prendre de la vitesse pour tenter d'attraper le vif d'or, là ça devient aussi difficile. En fait tout devient presque impossible et si je reste sur mon balai, cela ne tient qu'à un miracle, rien de plus. "Tu es vraiment adorable... Tu vas vite avoir l'occasion de le découvrir par toi même ! " Dis-je en souriant. Je pense que c'est le mieux à faire, parce qu'on ne risque pas d'avancer dans ce dialogue de sourd. Je ne le laisserais pas croire que je ne suis pas si nulle et il est hors de question que je prétende qu'il a peut-être raison juste pour lui faire plaisir. Alors autant se mettre à la pratique, comme ça les base seront posées. Je ne pus m'empêcher de rire doucement quand il essaya de se faire passer pour un prof autoritaire. En règle générale, j'aurais pu le croire, parce que je crois tout ce qu'on me dit, mais bon, il faut y mettre un peu du sien pour que je le pense et là, on sent bien qu'il essaye de se donner de l'assurance mais qu'il n'en a pas. Mais je trouve ça ... amusant ? C'est assez étrange de penser ça alors que j'ai bien du mal avec l'humour, mais je trouve la situation assez cocasse. "Je suis une élève sérieuse et appliquée. " Dis-je en souriant. C'était totalement vrai soit dit en passant, je ne disais pas cela uniquement pour rebondir sur ses propos. Je n'ai pas sauté une classe pour rien, autant qu'on se le dise. Et vu que je suis encore une des meilleures de ma classe, on peut se dire que c'était loin d'être une erreur de me faire passer dans la classe supérieure, afin d'éviter que je m'ennuie trop. Quand il me demanda ce qui n'allait pas sur le balai, j'eus envie de lui dire "tout", parce qu'au fond c'était vrai. Mais si je commence comme ça, il ne va jamais vouloir m'aider et c'est pas souvent que j'ai la chance de croiser quelqu'un d'assez patient pour m'expliquer calmement les choses. "Disons que sans être la personne la plus à l'aise sur un balai, je sais voler comme n'importe qui. C'est juste que j'ai dû mal à contrôler mon balai et effectuer une autre action. Je manque certainement d'entraînement, j'en conviens mais ... j'ai dû mal à coordonner mes gestes." Et c'est un peu embêtant quand on est perché à plusieurs mètres d'altitude, sur un bout de bois.

©️ 2981 12289 0



« Hadley Ophelia Lewis »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   Sam 10 Mar - 14:43

L'entraide des adversaires
ft. Hadley

Apparemment elle continuait à soutenir le fait d'être nul, puisqu'elle venait de dire que l'équipe avait été assez désespéré pour la prendre dans l'équipe. Camille n'osait rien dire, ne pas la contredire surtout même s'il était persuadé qu'elle avait tort. Une équipe de Quidditch ne se compose pas comme ça, n'importe comment.. ? Il n'en savait pas grand-chose puisque c'était la première année où il en faisait vraiment partie, malgré son admiration pour les années précédentes. Mais il était quasiment sûr qu'elle en rajoutait, il était comme ça aussi dès qu'il n'arrivait pas à quelque chose. Et puis tout s'améliorait quand on y mettait une bonne volonté ! Et cette fille avait l'air d'en avoir, de la volonté. Et lui en avait pour l'aider. Il était comme ça. Timide mais aidant, dès qu'il pouvait faire quelque chose de bien il sautait sur l'occasion, c'était dans son tempérament, probablement que c'était grâce à son père aussi qui lui avait inculqué ça, sans compter que Camille le voyait un peu comme son modèle, il prenait exemple sur lui dès qu'il en avait l'occasion. Donc il aiderait cette fille, parce qu'elle l'avait aidé et qu'en plus de ça ce serait aussi un entraînement pour lui. Bizarrement il se sentait bien plus en confiance, pas gêné de devoir s'entraîner devant elle, parce qu'il se disait qu'ils étaient probablement au même niveau malgré les paroles de la blonde. Le Poufsouffle était bien plus motivé maintenant, surtout en voyant que la Serdaigle acceptait d'être "entraîné".

Le fait qu'elle dise qu'il était adorable avait fait baisser les yeux de Camille, complètement gêné. Lui et les compliments ça faisaient beaucoup. Quand on lui faisait des compliments bien sûr, ça avait le don de le rendre mal à l'aise. Quand il devait en faire aux autres c'était bien moins gênant par contre, enfin seulement avec ses amis proches, pour les inconnus c'était toujours plus compliqué. Mais de toute façon tout était compliqué entre lui et les inconnus, encore heureux qu'il avait déjà croisé la Serdaigle, sinon pou sûr qu'il ne lui aurait pas proposé ce soi-disant cours de soutien en Quidditch. Et heureusement elle avait également ri légèrement lorsqu'il avait fait semblant d'être un prof autoritaire. Et lorsqu'elle avait répondu il avait acquiescé presque directement. «Parfait. On va donc pouvoir commencer.» et il lui semblait logique qu'elle lui dise d'abord ce qu'elle préférait travailler. Indirectement il était en train de stresser, parce qu'il n'avait jamais donné de cours de soutien à qui que ce soit et il avait peur de mal faire, d'être nul, de ne pas réussir à l'aider. Parce qu'en un sens elle comptait peut-être sur lui ? Elle avait l'air un désespérée, d'autant qu'elle était dans l'équipe alors forcément que c'était compliqué et lui voulait juste bien faire. Mais dès qu'il voulait bien faire, il était trop stressé pour y arriver. Il se donnait le défi de réussir et décidait de ne pas se mettre dans tous ses états pour un petit entraînement avec la Serdaigle, c'était stupide de stresser pour ça.

Écoutant les mots de la blonde, il la fixa à plusieurs reprises pendant qu'elle expliquait son principal problème : la coordination. Bien, Camille se mit à réfléchir sur ce qu'il pouvait faire pour travailler ça. «Ok...» il fixa le ciel un instant, «On va s'envoler. Tu seras la gardienne tandis que je ferais le poursuiveur. Je ne suis pas le meilleur tireur donc tu auras toutes tes chances d'attraper le souafle.» avait expliqué Camille en baissant légèrement les yeux avant de se positionner sur son balai, souafle qu'avait sorti Hadley un peu plus tôt sous le bras. «Le but c'est de travailler ta coordination, je pense que le poste de gardienne est le meilleur pour ça. Ça te va ?» avait-il demandé un peu anxieux.
Après l'acquiescement de la Serdaigle, il s'était envolé vers les anneaux du terrain de Quidditch, tenant fermement le souafle alors qu'Hadley se plaçait en tant que gardienne. Il faisait froid une fois en haut, un peu trop froid. Il pensait immédiatement à la salle commune où il aurait tout simplement pu lire ses cours d'Histoire de la magie. Trop tard désormais. «Prête ?!» s'était-il écrié juste avant de lancer le souafle directement vers elle, n'essayant même pas de viser les anneaux mais plus la jeune fille et même s'il se sentait coupable il se disait que c'était le meilleur à faire pour commencer.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 25/08/2012
Parchemins rédigés : 1929
Points : 8
Crédit : Avatar : .Cranberry ; Signature : Faushtine & tumblr
Année : 6ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?: Milo ♣ Brooklyn ♣ Phoenix ♣ Blake

MessageSujet: Re: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   Lun 12 Mar - 17:44


❝ L'entraide des adversaires ❞Hadley & Camille

Je hoche la tête, je suis prête à commencer. Il est adorable de m’aider, je vais essayer de ne pas trop le décevoir mais le pauvre ne sait pas où il met les pieds. Cela dit j’ai été clair dès le début, je suis nulle, archi nulle même, qu’il ne veuille pas me croire est une chose mais je vous assure que je n’exagère pas. Je me redresse un peu, histoire de me mettre en condition. Je vais me concentrer au maximum et écouter ses conseils, peut-être que depuis le début je m’y prends mal et avec la bonne méthode je vais pouvoir m’améliorer, c’est en tout cas ce que j’espère. Il me demande ce qui ne va pas et je suis tentée de lui dire “tout”, mais je m’abstiens. L’idée c’est d’avoir un entraînement constructif et non pas le désespérer avant même que l’on commence. Alors je tâche d’être le plus clair possible. Je parle de ma coordination. Ce n’est pas mon unique problème mais il faut bien commencer par quelque chose, non ? Je me dis que si je mets des mots sur ce qui ne va pas, ça sera déjà un bon début. Chaque problème en son temps. D’abord la coordination et si je vois une progression, je m’attellerais à trouver une autre personne pour m’aider pour le reste, parce que je suppose que sa proposition n’est que pour aujourd’hui. Une fois qu’il aura vu l’ampleur de la catastrophe, il n’aura certainement plus envie de m’aider de toute façon.

Il réfléchit à un exercice et je le laisse faire en silence, me contentant de le regarder en attendant qu’il trouve quelque chose. Il finit par me proposer d’aller dans les airs et de me mettre au poste de gardienne. Je ne m’attendais pas à cette proposition mais pourquoi pas. Même si, pour être honnête, j’aurais préféré qu’on travaille sur le poste de poursuiveuse, plutôt que gardienne, mais il faut bien commencer quelque part. Et si je suis capable d’arrêter les buts alors je suis peut-être capable d’attraper le souafle en vol lors d’une passe ou pour contrer la passe de nos adversaires. Bon ça j’y crois moyen mais l’espoir fait vivre. Je hoche la tête en souriant. "D’accord, ça marche, je te suis ! " Je ne sais pas trop dans quoi je m’embarque mais maintenant qu’on est lancé, autant aller jusqu’au bout. Je récupère mon balai que Camille m’avait rendu et je m’envole dans les airs. Je me sentais beaucoup plus à mon aise sur la terre ferme que suspendue à mon balai étrangement. Je tente de ne pas regarder en bas, fixant Camille plutôt. Il faut que je me concentre sur l’exercice et que je ne pense ni à la hauteur, ni au fait que j’allais avoir très mal si je chutais, ni au fait que j’étais même pas sûre de survivre, selon comment je tombais. Mon coeur tambourinait dans ma poitrine, je n’étais vraiment pas rassurée mais difficile de faire machine arrière. Camille avait accepté de m’aider, il fallait que je m’accroche à ça. "Prête !" Dis-je d’une voix mal assurée. Je me trouvais devant les anneaux, Camille était à quelques pas de moi, prêt à lancer le premier tir. Mon coeur s’accélérait et c’était assez douloureux dans ma poitrine. Mes mains tremblaient un peu et je déglutissais difficilement. Pourtant j’essayais de rester focaliser sur l’exercice.

©️ 2981 12289 0

1-2 >> Les miracles arrivent, Hadley rattrape le souafle parfaitement bien !
3 >> Le souafle lui arrive dessus, par réflexe Hadley se décale et touche le souafle. Elle ne l'attrape pas mais l'a malgré tout empêché de rentrer dans les anneaux. C'est un début non ?
4-5 >> Le souafle lui arrive dessus, par réflexe Hadley se décale, le souafle rentre dans les anneaux ... il y a du boulot !
6 >> Le souafle lui arrive dessus et Hadley n'a aucun réflexe, elle se le prend en pleine poire ...



« Hadley Ophelia Lewis »


Dernière édition par Hadley O. Lewis le Lun 12 Mar - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6184
Points : 50
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   Lun 12 Mar - 17:44

Le membre 'Hadley O. Lewis' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   Dim 18 Mar - 10:16

L'entraide des adversaires
ft. Hadley

Elle avait l'air plutôt satisfaite pour le moment de ce qu'il lui proposait. Peut-être ferait-il un bon professeur ? Rien n'était sûr. Il avait tellement peu confiance en lui qu'il était sûr que même en réussissant à l'aider il trouverait quelque chose à redire sur ses "leçons". Mais en attendant il se prêtait bien au jeu et il avait vraiment la volonté d'aider cette fille. Elle avait l'air plus gentille qu'il ne l'aurait cru, quand bien même il n'en doutait pas vu qu'elle l'avait aidé une fois. Il avait un peu de mal à restituer son prénom et il ne lui avait même pas demandé, c'était assez stupide vu qu'ils allaient s'entraîner pendant il ne savait pas combien de temps. Probablement qu'elle avait des choses à faire... Et puis il faisait quand même froid. De toute façon il avait des devoirs. Du moins il trouverait bien quelque chose à faire si la blonde ne pouvait plus rester. Elle avait l'air d'être une bonne élève. Enfin c'était l'image qu'il se faisait d'elle. Il ne la voyait que dans les couloirs et lui disait rapidement "bonjour" alors il ne pouvait pas vraiment savoir mais il l'imaginait comme la fille avec beaucoup d'amis, le genre de personne qui a un peu une vie rêvée. Peut-être qu'il se trompait complètement ! Il émettait simplement des hypothèses dans sa petite tête. Peut-être qu'il sympathiserait après ça ? Peut-être pas. Camille était toujours heureux à l'idée de connaître de nouvelles personnes, même si ce n'était pas vraiment quelqu'un qu'il ne connaissait pas.

Envoyant finalement le souafle lorsque la jeune Serdaigle fut en place, il fut légèrement surpris de la voir se décaler complètement et encore plus surpris en voyant que sa balle à lui était rentré dans les anneaux. Peut-être qu'il ferait un bon poursuiveur ? Il s'était surtout entraîné à être gardien au dernier entraînement, le fait d'être remplaçant faisait de lui un membre polyvalent de l'équipe et c'était aussi pour ça qu'il avait décidé de s'entraîner aujourd'hui, il se devait d'être un minimum doué un peu partout et ce n'était clairement pas le cas. Pour sûr que le mettre en tant que gardien ne donnerait pas le même résultat qu'en le positionnant en tant qu'attrapeur. Au final cet entraînement ne profitait pas qu'à la Serdaigle, il profitait également à Camille qui pouvait s'entraîner tranquillement sans avoir l'impression d'être jugé, quand bien même il n'était clairement pas jugé dans son équipe, il se faisait juste des films. S'arrêtant une seconde sur son balai, il regarda la blonde avant de s'approcher. Il fallait qu'il lui demande quelque chose s'ils voulaient continuer.

Faisant apparaître un fin sourire sur ses lèvres pendant une seconde, il baissa un peu les yeux avant d'ouvrir la bouche. Oui, il avait le droit de parler, c'était lui le "coach" du jour après tout. Inspirant, il avait relevé la tête vers elle. «C'est pas grave, c'était qu'une première balle..» puis il avait de nouveau sourit légèrement. Le fait de la voir se décaler de la sorte lui avait vraiment fait penser à quelque chose. «Dis-moi.. tu... tu n'aurais pas peur du souafle ?» avait-il prudemment demandé avant de se reprendre immédiatement «Je veux dire.. tu t'es décalé comme si tu avais peur de le rattraper, tu vois ? Tu sais.. j'avais peur au début. De le prendre en pleine poire et de tomber ou je sais pas quoi...» il avait légèrement ri à cette pensée. Un souafle qui le faisait tomber de son balai ? Ridicule. Un cognard c'était beaucoup plus crédible et pourtant Camille avait flippé pendant le premier entraînement, il avait essayé de ne pas le montrer au gardien des jaunes, avec qui il avait fait équipe justement, histoire de ne pas passer pour le peureux de service. «C'est qu'une hypothèse bien sûr.. Mais je sais que le Quidditch est impressionnant... Je pense qu'une fois qu'on a dépassé ça on peut.. se sentir plus libre ? Et mieux réussir. Si on a le vertige c'est plus difficile..» il avait ricané une seconde avant de baisser de nouveau les yeux. «Si tu te sens prête on reprend. Je veux pas entrecouper l'entraînement pour parler tout le temps... ce serait débile de ma part..»
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 25/08/2012
Parchemins rédigés : 1929
Points : 8
Crédit : Avatar : .Cranberry ; Signature : Faushtine & tumblr
Année : 6ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?: Milo ♣ Brooklyn ♣ Phoenix ♣ Blake

MessageSujet: Re: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   Ven 23 Mar - 17:50


❝ L'entraide des adversaires ❞Hadley & Camille

Ce n’est pas grave, ce n’est qu’une première balle ? Parce qu’il pense vraiment que les autres vont être mieux ? Je veux bien croire qu’il me croit meilleure que je ne le suis mais quand même, il y a une limite à la naïveté. Pourtant je ne dis rien, mes joues rougies par le froid et la honte. Je vais passer mon temps à me ridiculiser et il va bien se marrer. Au moins j’aurais fait la soirée à quelqu’un, c’est toujours ça de pris. Mais qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? Pourquoi me suis-je décalée comme si ma vie en dépendait ? Je ne suis vraiment pas faite pour remplacer Tracy et lui lève mon chapeau d’arriver à rester face à son adversaire quand il s’apprête à tirer. Visiblement moi je me décale pour le laisser viser correctement. Quelle honte. Je baisse les yeux, gênée, c’est vraiment n’importe quoi. Je ne sais vraiment pas ce que je fais dans l’équipe de ma maison, même en tant que remplaçante. Je ne suis pas faite pour être dans les airs, je ne suis pas douée sur un balai et visiblement en plus d’avoir un problème de coordination, j’ai également peur d’à peu près tout ce qui peut foncer sur moi. Ca n’augure rien de bon cette histoire. Je relève très légèrement la tête pour esquisser un pâle sourire mais on sentait que le coeur n’y était pas. Si je continuais comme ça, j’allais tellement être frustrée que je crois que je demanderais à Allen de me retirer de l’équipe. Je pense que parfois il faut savoir regarder la réalité en face et se rendre à l’évidence qu’on n’est pas fait pour quelque chose. Ca arrive, c’est comme ça, il ne faut pas en faire tout un drame. Je ne peux pas être douée de partout, mon crédo c’est l’apprentissage pur, sans pratique et certainement pas perchée sur un bout de bois à des centaines de mètres au dessus du sol. Ce qui était valable pour Tracy l’était également pour moi. Si elle ne s’estimait pas être légitime dans l’équipe, je ne l’étais pas plus et à l’instar d’elle, je devais prendre le taureau par les cornes pour comprendre comment on n’a pu en arriver là.

Il reprit la parole et me posa une question. Avais-je peur du souafle ? C’était une question légitime et intéressante, à n’en pas douter. En toute honnêteté, ce n’était pas tant que j’avais peur du souafle, que plutôt j’ai peur de lâcher une main ou de perdre l’équilibre. Ce n’était pas la balle en elle-même qui m’effrayait que toutes les conséquences qu’elle pouvait engendrer si je ne la rattrapais pas ou mal. Il suffisait d’un coup mal placé pour me faire chuter ou me faire mal. Et j’ai cru comprendre que je n’étais pas résistante à la douleur. "Ce n’est pas de la balle que j’ai peur mais des conséquences qu’elle peut engendrer si je n’arrive pas à la rattraper ! " Visiblement il voyait ce dont je voulais parler puisqu’il me parla de sa propre expérience. C’était une peur courante, de ce que je comprenais et d’une certaine façon c’était assez logique. Je pense que notre instinct de survie se réveille quand nous sommes en hauteur et voir arriver un objet sur nous n’est pas des plus rassurant, chacun réagit à sa façon. N’ayant visiblement aucun réflexe, je me décale simplement pour éviter l’objet menaçant. Il me propose de relancer l'entraînement, ne voulant pas l’entrecouper de paroles vaines. Selon lui, il suffisait d’apprivoiser sa peur, sauf qu’il ne me donnait pas les outils pour y parvenir. "Et comment on fait pour dépasser cette peur primaire ? Comment tu as fait toi ?" Il n’y avait aucune colère ou agacement derrière mes propos, un ton totalement neutre, peut-être une pointe de curiosité planant derrière. Comment avait-il fait ? Je partis chercher le souafle et je revins le lui donner, puis je me mis en place, le coeur battant. Allez, cette fois-ci, je peux le faire !

©️ 2981 12289 0

1-2 >> Les miracles arrivent, Hadley rattrape le souafle parfaitement bien ! Il y a peut-être de l’espoir !
3 >> Le souafle lui arrive dessus, par réflexe Hadley se décale légèrement mais, du bout des doigts, arrive à l’empêcher de rentrer dans les anneaux. Alors la peur est visiblement toujours là mais en se faisant violence, elle obtient un résultat pas si mauvais au final.
4-5 >> Le souafle lui arrive dessus, par réflexe Hadley se décale, le souafle rentre dans les anneaux ... encore … soit le poste de gardien ne lui convient vraiment pas, soit alors il y a vraiment du boulot.
6 >> Le souafle lui arrive dessus et Hadley n'a aucun réflexe, elle se le prend en pleine poire ...



« Hadley Ophelia Lewis »


Dernière édition par Hadley O. Lewis le Ven 23 Mar - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6184
Points : 50
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   Ven 23 Mar - 17:50

Le membre 'Hadley O. Lewis' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: ❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)   

Revenir en haut Aller en bas
 
❝ L'entraide des adversaires ❞ (Camille & Hadley)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Corbeille :: 
Corbeille
 :: Les vieux RPs
-
Sauter vers: