AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 238
Points : 2
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Mar 13 Fév - 15:30

Le bal de noël s'était terminé la veille dans le chaos et la confusion. Le directeur Londubat avait fait la surprise à l'ensemble des personnes présentes de lancer un sortilège de changement d'esprit en masse. Elèves comme professeurs s'étaient sans crier gare retrouver dans le corps de quelqu'un d'autres.
Autant Magnus n'avait pas trop à se plaindre, il avait récupéré son corps en bon état et il avait pris soin du corps de son hôte. Autant la situation avait grandement dérapé pour certains. Et dans l'ensemble cela avait plutôt créé un mouvement de panique qu'une soirée "amusante".
Magnus pensait comprendre la raison de cette action du directeur et l'intérêt que cela pouvait représenter mais il désapprouvé la mise en place et le déroulement de la soirée. Il avait taché de faire son mieux pour apporter calme et sérénité autour de lui mais il s'en voulait de ne pas avoir pu en faire plus.

Pour le moment, il était encore trop tôt pour prendre des actions sur les évènements malheureux qui se sont déroulés après l'échange. Par contre, il n'était pas trop tôt pour s'occuper de ce qui s'était passé avant. Magnus avait surpris une jeune gryffondor en train de piéger le buffet et il l'avait convoqué dès le lendemain matin pour une punition.

Le professeur s'était levé tôt pour préparer la punition, il avait du sortir à Pré au Lard pour trouver ce dont il avait besoin. Et alors qu'on avait atteint le milieu de la matinée, le professeur était prêt et attendait la jeune fille d'un instant à l'autre. Magnus se tenait droit dans le couloir, devant la porte de son bureau. Il tenait dans sa main un petit paquet en tissu.

A cette heure là, les couloirs du sixième étage était particulièrement calme et on pouvait entendre les pas d'une personne en approche longtemps à l'avance. Ainsi quand les petits pas rapide d'Eliana Bradley se firent entendre, Magnus se tint prêt à l'accueillir de toute sa hauteur, son visage fermé et son regard sévère.

"Bonjour mademoiselle Bradley, suivez moi."

L'ordre était sans appel. De ses grandes enjambées, le danois s'éloigna de la porte de son bureau pour se diriger vers la porte de ses appartements.




Dernière édition par Professeur M. VaatiVidya le Lun 2 Juil - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 15/11/2017
Parchemins rédigés : 427
Points : 3
Crédit : Dan
Année : 2e année (12 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Mar 20 Fév - 18:53

Tout comme Hilary, je n’avais pas beaucoup dormi cette nuit. Mon sommeil n’avait jamais été aussi agité. J’avais réussi à fermer les yeux deux heures, si ce n’était moins. Il fallait dire qu’après un bal de Noël aussi mouvementé, personne n’aurait pu s’endormir aussi paisiblement. Je suspectai néanmoins que ce qui m’avait le plus trituré l’esprit était la punition que me réservait le professeur dont j’avais possédé le corps. Le soir-même, en rentrant dans la salle commune, j’avais demandé à une camarade de maison de 6e année l’identité de l’enseignant. À peine avait-je décrit son regard froid et ses gestes calculateurs que la réponse vint comme une évidence pour ma camarade : le professeur VaatiVidya. Il enseignait l’Arithmancie à partir de la 3e année. Je compris comment il avait réussi à déjouer mon piège. Dans quelques années, j’éviterai tout de même de prendre son cours en option. Rien que l’idée d’assister à son cours me terrifiait.


Flash-back :

« Je veux que ça cesse ! Que ça s’arrête ! »

Ne cessais-je de crier en mon fors intérieur. J’habitais encore ce corps étranger. Ce corps beaucoup trop grand, ce corps d’adulte que je ne souhaitais pas abîmer. Resterais-je ainsi pour toujours ? Et qu’allait-il advenir de lui ? Et de mon propre corps ? Et tandis que je ruminais ces sombres idées, la tête entre les mains, assise à même le sol (salissant ce costume chic et couteux), je me sentis une fois de plus bizarre, comme étrangère à mon corps… son corps. En une seconde, je me retrouvai debout cette fois-ci, près de la porte d’entrée de la Grande Salle. Instinctivement, je regardai mes mains. Mes mains ! C’étaient mes mains ! Et puis, mes chaussures, et ma jupe ! Avec un large sourire, je me tâtai les cheveux, puis les épaules, le ventre et les jambes, m’assurant que j’étais bien de retour chez moi. Jamais je n’avais été aussi heureuse d’être moi. Et pour le prouver, je m’enlassai d’une étreinte forte, le tout dans un soupir soulagé. Peu m’importait si je paraissais folle : qui n’avait pas perdu l’esprit au cours de cette soirée absurde ?

Je me rendis compte que je n’étais pas loin de ma position initiale. Du moins, celle de mon professeur maintenant. Je me rappelai tout à coup la punition dont j’avais écopée pour avoir saccagé le buffet. Mais quand j’y repensais désormais, c’était pour la bonne cause ! Quelles autres stupidités qu’un transfert de corps nous réserverait le directeur dans les mois à venir ?! Je tremblai à cette idée mais curieuse de savoir dans quel état se trouvait le professeur, je le rejoignis. Il était toujours au même endroit, mais s’était relevé et arborait toujours cet air impassible. C’était incroyable comme il était impossible de lire en cet homme. Un véritable mystère ambulant ! Tout le monde réintégra son corps et peu à peu, la majorité des convives quittèrent les festivités. Qui auraient envie de rester après ce fiasco ? Je jetai un coup d’œil à M. Londubat. Il arborait ce sourire imperturbable l’air de dire « C’était sympa ? ». Parle pour toi ! Je haïssais le fait d’être prise pour une imbécile de 1re année, que l’on pouvait manipuler à ses aises. Et dans ce cas de figure, c’était tout ce que le directeur avait fait : il s’était joué de nous !

J’attendis Wyatt près de la grande porte jusqu’à ce que j’aperçoive sa tête angoissée. Il parut rassuré dès qu’il me vit. « Ça va ? » lui ai-je simplement demandé. Et après qu’il m’est répondu par l’affirmative, nous nous souhaitâmes une bonne nuit et nous dirigeâmes vers nos salles communes respectives. Quelque chose me disait que cette nuit serait pour les insomniaques.


Fin du flash-back


Les mains moites, le cœur battant, je me rendis au bureau du professeur d’arithmancie. Les battements de mon cœur augmentaient à mesure que je montais les étages. Arrivée au 6e, je dus reprendre mon souffle pour ne pas faire un malaise. J’étais si stressée que je traînais des pieds le long des couloirs déserts. Il ne fallait pas non plus arriver en avance. Si bien qu’il était dix heures tapantes lorsque je frappai trois petits coups à la porte du bureau. La porte s’ouvrit instantanément et dévoila la haute stature et le visage fermé au regard sévère du professeur VaatiVidya. Intimidée, je baissai les yeux lorsque ce dernier m’invita à le suivre sur un ton sans appel. Et je ne me fis pas prier. À sa suite, nous traversâmes son bureau à la décoration riche et raffinée avant qu’il ne m’ouvre l’accès à… ses appartements ? Je pris soudainement peur : il n’allait quand-même pas m’y faire faire le ménage ?

« En quoi consistera ma punition, professeur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 238
Points : 2
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Jeu 22 Fév - 17:38

Le professeur toisa Eliana de toute sa hauteur, calme et impassible. Il ne montra aucune pitié quand celle-ci baissa les yeux. Il savait l'effet qu'il pouvait provoquer et pour l'instant il voulait conserver cette aura.
Arrivés à la porte de ses appartements, Eliana prit la parole avec une pointe de peur dans la voie.

« En quoi consistera ma punition, professeur ? »

Magnus ouvrit la porte de ses appartements et lui répondit sans un regard.

"Vous verrez mademoiselle."

Le professeur entra dans ses appartements, ils traversèrent un petit vestibule sobre fonctionnel doté d'un petit dressing et d'une desserte en bois. Ils passèrent ensuite rapidement dans le grand salon / salle à manger du professeur avec la grande table à laquelle il accueillait ses invités.
Leur pas résonnants sur le carrelage noir et blanc à motif fractal, il allèrent rapidement dans la pièce suivante, la cuisine.
Celle ci était grande et spacieuse, les murs étaient de couleur clair avec des meubles noirs lustrés. Un grand plan de travail se trouvait au centre de la pièce et l'on pouvait voir de nombreux ustensiles de cuisine parfaitement rangé un peu partout.

Le modernisme de la cuisine dénotait avec le style de l'école et encore plus avec le style des cuisines de l'école.

Sur le plan de travail étaient disposés plusieurs produits, des œufs, de la farine, du sucre, du beurre, des plaquettes de chocolats et des caramels artisanaux.

Magnus enleva sa veste qu'il accrocha à un cintre avant de placer le tout sur un porte manteau à l'entrée de la cuisine. Il tendit le paquet de tissu à la jeune fille.

"C'est pour vous, enfilez le."

Encore une fois, il ne s'agissait pas d'une suggestion. Une fois que la jeune fille eu pris le paquet, Magnus remonta ses manches soigneusement avant d'enfiler un tablier noir.
En dépliant le paquet, Eliana pouvait constater qu'il s'agissait d'un tablier rouge adapté à sa taille.

Le professeur alla se placer à côté de l'établit et regarda la jeune fille.

"Mademoiselle, lors de la soirée d'hier vous avez gâché une grande quantité de nourritures avec votre farce. Pour que vous compreniez la nature de vos actes, votre punition consistera à cuisiner à mes côtés. Nous allons commencer par faire des muffins au chocolat."

Le regard de Magnus ne s'était pas adouci.

"Nous allons commencer simplement. Vous allez prendre les tablettes de chocolats qui se trouve sur le plan de travail et vous allez séparer les carrés pour en faire des petits morceaux. "

Le professeur croisa les bras et observa la jeune punie pour voir comment elle allait commencer sa punition.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 15/11/2017
Parchemins rédigés : 427
Points : 3
Crédit : Dan
Année : 2e année (12 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Lun 26 Fév - 18:28

« Vous verrez mademoiselle. »

La réponse fut sèche et tranchante. Je n’osai rien répondre à cela et suivis le professeur dans ses appartements, sur mes gardes cependant. Je jetai un œil curieux au vestibule que nous traversâmes. De toute évidence, le professeur VaatiVidya avait du goût et du style (déjà remarquables sur sa garde-robe). Nous passâmes ensuite par la salle à manger dont la grande table qui trônait au milieu me subjugua. C’était donc possible d’avoir des appartements aussi riches dans l’enceinte de l’école. Décidément, rien n’était de trop à Poudlard. Enfin, nous arrivâmes à la cuisine spacieuse qui faisait trois fois la taille de la mienne. À la différence que celle-ci était moderne et donnait l’envie de se mettre aux fourneaux. Mes yeux s’attardèrent sur le plan de travail, et c’est en voyant les différents ingrédients nécessaires à la confection d’un gâteau que je compris où voulait en venir l’enseignant. Comme une réponse silencieuse, ce dernier retira sa veste et récupéra au passage un paquet qu’il me tendit.

« C’est pour vous, enfilez-le. »

« Merci pour le présent. » Voilà ce que j’aurais voulu répliquer, mais je doutais que ce professeur fût sensible à un humour amère d’une première année. Je me contentai de hocher de la tête et d’ouvrir le paquet. Tiens ? Un tablier rouge et pile à ma taille ! Quelle délicate attention ! pensais-je non sans une pointe d’ironie. Au moins, la couleur me convenait. J’enfilais la tenue sans plus tarder tandis que le professeur revêtait de son côté un tablier noir. Mesdames et Messieurs, je vous présente le chef VaatiVidya et son commis Eliana pour régaler vos papilles ! Le moins qu’on puisse dire, c’est que nous faisions un duo des plus remarquables dans ces tenues. Le professeur se plaça de l’autre côté du plan de travail, parfaitement en adéquation avec l’ambiance de la pièce. Il me toisa à nouveau de son regard froid :

« Mademoiselle, lors de la soirée d’hier vous avez gâché une grande quantité de nourriture avec votre farce. Pour que vous compreniez la nature de vos actes, votre punition consistera à cuisiner à mes côtés. Nous allons commencer par faire des muffins au chocolat. »

Mon air abattu s’envola tout à coup. Venait-il de dire « muffins au chocolat » ? Et c’était censé être ma punition ? Je le regardais sans rien dire, cherchant le véritable but de cette requête. J’adorais les muffins, surtout ceux au chocolat ! Ils m’évoquaient de bons souvenirs. Mamie, Papi et moi avions une tradition : tous les dimanches matin, nous mangions les muffins que Grand-mère préparait au petit-déjeuner, le tout accompagné d’un doux café. À chaque dimanche son parfum : muffins au chocolat, aux pommes, au citron ou encore au Blueberry. Je sens encore le parfum envoutant des muffins fraîchement sortis du four… Parfois, j’aimais en faire avec Mamie. Et je m’occupais toujours de ceux au chocolat, mes préférés. Avant, elle avait pour habitude de me casser les œufs, mais avec le temps, je devins plus autonome et je pris en charge l’intégralité des tâches.

« Nous allons commencer simplement, poursuivit le professeur. Vous allez prendre les tablettes de chocolat qui se trouvent sur le plan de travail et vous allez séparer les carrés pour en faire des petits morceaux. »

Peut-être me testait-il ? Peut-être n’aurais-je pas droit de toucher à cette nourriture une fois prête ? Peu importait car, dans tous les cas, j’étais enchaînée. Je m’avançais vers le plan de travail et pris place à côté du professeur. Je me lavai les mains consciencieusement, les séchai à l’aide d’un torchon propre, et retroussai mes manches. Je passai en revue les articles qui m’étaient nécessaires à la préparation, le tout sous le regard inquisiteur de l’enseignant. Je pris la tablette de chocolat de 200g entre les mains et en séparai les carrés. Je plaçai le tout dans un petit bol. Me tournant vers le professeur, je lui demandai, sereine :

« Monsieur, combien de grammes de beurre dois-je utiliser ? Il me semble que pour une douzaine de muffins, on aura besoin de 75g environ ? Puis-je utiliser cette casserole pour faire fondre le chocolat et le beurre au bain marie ? Aussi, dois-je garder des copeaux de chocolats pour la fin de la préparation ? Je fus attirée par les carrés de caramel posés sur le plan de travail. Oh ! A moins que vous n’ayez prévus des morceaux de caramel ? » rétorquai-je les yeux plein d’entrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 238
Points : 2
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Lun 5 Mar - 18:06

Le professeur avait pu voir le défilé d'expression passer sur le visage de la jeune fille alors qu'elle réalisait petit à petit la nature de la punition. Elle était passé du stade de l'abattement à celui de l'enthousiasme. Eliana semblait s'y connaitre en cuisine, enfin à son échelle. Elle alla même se laver les mains avant de commencer, ce que fit aussi Magnus après avoir allumer le four pour le préchauffer à 220°C.

Il l'observa s'atteler à la tache du découpage du chocolat vêtue de son tablier rouge, quand elle eut fini la première tablette, elle s'adressa à Magnus pleine de certitude.

« Monsieur, combien de grammes de beurre dois-je utiliser ? Il me semble que pour une douzaine de muffins, on aura besoin de 75g environ ? Puis-je utiliser cette casserole pour faire fondre le chocolat et le beurre au bain marie ? Aussi, dois-je garder des copeaux de chocolats pour la fin de la préparation ? Oh ! A moins que vous n’ayez prévus des morceaux de caramel ? »

Le professeur n'était pas rester oisif de son côté, il avait mis des casseroles d'eau à chauffer pour préparer les bains marie et il avait déjà préparé plusieurs récipients avec la même dose de beurre dans chaque.

"Avant de passer à cette étape, il va falloir préparer un peu plus de chocolat mademoiselle. Nous allons faire plus d'une douzaine de muffins. Merci de séparer encore une plaquette et demi et ensuite de mettre 100g dans chacun des 5 récipients contenant du beurre. Pour les copeaux, nous verrons ça à la fin."

Le professeur ne donna pas plus d'information sur l'utilité du caramel et se contenta de déposer une balance à côté de son commis. Quand Eliana eu terminée le professeur récupéra les bols contenant le chocolat et le beurre avant de déposer la farine et le sucre devant elle ainsi que 5 cul-de-poules vides.

"En vous servant de la balance, merci de mettre 200g de farine et 100g de sucre dans chacun de ces récipients."

Voyant que la jeune fille était plutôt à l'aise, Magnus souhaita augmenter un peu la difficulité pour qu'il y ai un réel apprentissage dans cette "punition".

"Mademoiselle, savez vous séparer les jaunes de blancs ?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 15/11/2017
Parchemins rédigés : 427
Points : 3
Crédit : Dan
Année : 2e année (12 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Mer 7 Mar - 22:07

En voyant l’expression placide du professeur VaatiVidya, je me rendis compte que je m’étais un peu trop emportée. Instinctivement, je baissai la tête et fis semblant d’être occupée à nettoyer le plan de travail. Qui plus est, le professeur avait préchauffé le four de son côté (et c’était tant mieux car je ne savais pas à quelle température exacte les muffins cuiraient) et fit chauffer de l’eau pour le bain marie. Il avait été tellement rapide et discret que je n’y avais même pas prêté attention, occupée à couper le chocolat. Une douce odeur de beurre chaud embauma la cuisine, et je compris un peu tard que le beurre était déjà en train de fondre sur les casseroles.

« Avant de passer à cette étape, il va falloir préparer un peu plus de chocolat mademoiselle. Nous allons faire plus d’une douzaine de muffins. Merci de séparer encore une plaquette et demi et ensuite de mettre 100g dans chacun des 5 récipients contenant du beurre. Pour les copeaux, nous verrons ça à la fin.

- Oui Monsieur.
»

Je me remis à la tâche, coupant le reste du chocolat. Néanmoins, je n’eus pas de réponse quant à l’utilité du caramel, mais nous verrions cela plus tard. Le professeur, que j’entendais s’afférer à autre chose derrière mon dos, déposa une balance sur le plan de travail. Je répartis le chocolat uniformément dans les cinq bols qui contenaient le beurre fondu. Puis, le professeur amena cette fois-ci un sac de farine et un autre de sucre. Enfin, il disposa cinq culs-de-poule devant les bols. Je les contemplai, un léger sourire. Nous allions passer à l’étape supérieur (et celle que j’adorais) : le mélange des ingrédients !

« En vous servant de la balance, merci de mettre 200g de farine et 100g de sucre dans chacun de ces récipients. »

Je m’exécutai sans attendre, impatiente de montrer au professeur qu’à défaut de ruiner un buffet, je pouvais aussi ordonner et mélanger les saveurs. Pour chaque cul-de-poule, je mesurai la quantité de sucre et de farine à l’aide de la balance. Une fois que le tout fut incorporé, il ne manquait plus que les œufs avant de procéder au mélange. Et pour les muffins, le mélange n’avait pas besoin d’être homogène, bien au contraire. Et c’était bien meilleur ! « Mademoiselle, savez-vous séparer les jaunes des blancs ? » me demanda de but en blanc le professeur d’Arithmancie. Je tiquai. « Est-ce nécessaire pour cette recette ? » le questionnai-je, déstabilisée. Je pouvais éventuellement essayer, mais s’il fallait casser une dizaine d’œufs, il y en aurait au moins un ou deux que je ne séparerais pas correctement. Soudain, je compris le but de la manœuvre. Cela n’avait rien à voir avec la cuisine. Il s’agissait du véritable but de ma présence ici. Hésitante, je repris d’une petite voix :

« Monsieur, si c’est à propos du buffet d’hier, je vous trouve bien hypocrite de me « punir » en sachant tout ce qu’a fait le directeur ! » Je haussai subitement la voix à la fin de ma phrase. La vérité est que j’étais submergée par la culpabilité. Mais également par un sentiment d’injustice. Le directeur était libre de jouer avec nos corps et nos esprits à sa guise. Quel tour tordu nous préparait-il pour le prochain bal ? Pourquoi s’arrêter à des futilités de premières années alors que la direction touchait au bien-être de ses élèves ? J’avais ruiné le buffet avant le transfert des corps, certes, mais les hostilités avaient débuté depuis Halloween.

Je n’étais pas la seule fauteuse de troubles dans l’histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 238
Points : 2
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Jeu 8 Mar - 10:22

Le professeur tout en vacant à ses propres occupations dans la cuisine gardait un oeil sur Eliana. Celle-ci travaillait bien et mettait du cœur à l'ouvrage. Le rythme était bon et Magnus commença à faire fondre une dose de chocolat et de beurre dans les bains-marie.

Puis vint la question sur les œufs qui sembla la déstabiliser. Magnus cherchait toujours à pousser ses élèves vers l'excellence et le dépassement de soi. Il avait bien compris que la jeune fille maîtrisait la recette classique du muffin, c'est pourquoi il avait basculé sur une recette plus complexe avec des œufs en neige pour une texture plus légère et plus moelleuse.

« Est-ce nécessaire pour cette recette ? »

La voix d'Eliana avait perdu un peu d'assurance. Elle était sorti de sa zone de confort mais avant que le professeur ne puisse répondre, la gryffondor enchaîna.

« Monsieur, si c’est à propos du buffet d’hier, je vous trouve bien hypocrite de me « punir » en sachant tout ce qu’a fait le directeur ! »

Magnus poussa un soupir et regarda la jeune fille droit dans les yeux. Il n'était pas fâché, ni agacé, ni déçu. En fait, il était plutôt triste.

"Mademoiselle Bradley, deux choses : Qu'il se soit passé quelque chose d'autre après votre propre bêtise n'en diminue pas l'importance. Une personne qui vient de voler un bien à quelqu'un et la victime du vol se fait ensuite agresser, le voleur reste coupable et doit assumer ses actes.
Ensuite, il y a certaines situations que nous ne pouvons pas éviter, dans ce cas, plutôt que de se plaindre, je vous invite à essayer de tourner la situation à votre avantage. Pour le moment, vous êtes avec moi et j'essaie de vous apprendre une recette de muffins d'une qualité supérieure à celle que vous semblez très bien connaître. Le cas du directeur viendra ensuite dans ma liste des taches."


Magnus s'approcha du plan de travail et attrapa un oeuf. D'un geste précis mais volontairement ralentit et expressif pour bien montrer l'exemple, il sépara le blanc du jaune qu'il entreposa dans deux récipients distincts.

"Si vous avez envie d'essayer plutôt que de vous plaindre, faites. J'ai beaucoup d’œufs en surplus, si vous ratez ce n'est pas grave. Je suppose que vous avez compris que nous ferons cinq fournées, pour chacune il me faut deux jaunes et deux blancs séparés."

Alors qu'il parlait, Magnus venait de séparer un deuxième jaune de son blanc.

"Et dans le cas contraire, alors votre cas ne m'intéresse pas et vous êtes libre de partir."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 15/11/2017
Parchemins rédigés : 427
Points : 3
Crédit : Dan
Année : 2e année (12 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Dim 11 Mar - 23:12

C’était un euphémisme de dire que j’étais fâchée contre le directeur et le professeur VaatiVidya. J’étais même en colère contre cette ambiance hypocrite où la maltraitance des élèves passait comme une lettre à la poste. Ce que je venais presque de cracher au visage du professeur d’Arithmancie représentait un pourcentage bien trop faible de tout ce que j’avais sur le cœur. Mais il était hors de question qu’il entende tout de moi. Je n’étais pas prête à lui accorder ma confiance comme il n’était pas digne de la recevoir. Je redoutais plus que je ne voulais la réaction de l’enseignant. Cependant, ce dernier se contenta d’un soupir. Un soupir de déception. Car ce n’était ni plus ni moins ce que je voyais dans son regard ancré dans le mien :

« Mademoiselle Bradley, deux choses : qu’il se soit passé quelque chose d’autre après votre propre bêtise n’en diminue pas l’importance. Une personne qui vient de voler un bien à quelqu’un et la victime du vol se fait ensuite agresser, le voleur reste coupable et doit assumer ses actes. Ensuite, il y a certaines situations que nous ne pouvons pas éviter, dans ce cas, plutôt que de se plaindre, je vous invite à essayer de tourner la situation à votre avantage. Pour le moment, vous êtes avec moi, et j’essaye de vous apprendre une recette de muffins d’une qualité supérieure à celle que vous semblez connaître. Le cas du directeur viendra ensuite dans ma liste des tâches. »

Moi qui avais baissé la tête au fur et à mesure de sa mise au point, je me redressai soudain à sa dernière phrase, surprise, le fixant de nouveau. « Le cas du directeur viendra ensuite dans ma liste des tâches. » J’essayais de sonder les expressions impénétrables de mon vis-à-vis, mais c’était perdu d’avance. Il avait ce regard dur, certes, et cette posture droite et impeccable. Mais en était-il de même de sa pensée ? Partageait-il les idéaux du directeur ? Sa dernière phrase laissait planer un doute. D’autant plus que ses collègues, également pris au dépourvus par le sortilège impitoyable, ne devaient pas en penser moins. Le professeur VaatiVidya se rapprocha du plan de travail, s’empara d’un œuf et en sépara le jaune du blanc. Son geste, méthodique, précis et minutieux m’impressionna. Ce qu’il était doué ! Même avec tout l’entraînement du monde, j’étais certaine que je n’arriverai pas à un tel résultat avant un bon moment.

« Si vous avez envie d’essayer plutôt que de vous plaindre, faites. J’ai beaucoup d’œufs en surplus, si vous ratez ce n’est pas grave. Je suppose que vous avez compris que nous ferons cinq fournées, pour chacune il me faut deux jaunes et deux blancs séparés. »

Fascinée par ses gestes, le professeur réitéra l’opération avec un deuxième œuf avant d’ajouter : « Et dans le cas contraire, alors votre cas ne m’intéresse pas et vous êtes libre de partir. ». Interpelée par ses propos, je le regardais dans les yeux, hésitante. Je pouvais partir, vraiment ? Mais ce n’était pas la bonne chose à faire. J’étais une Gryffondor, pas une poltronne ! Je n’avais pas subi toute cette pression pour repartir mine de rien. « C’est bon Monsieur, je vais essayer. » Une lueur de défi anima mon regard et je fixai les huit œufs restants. Je pris mon courage à deux mains. Tu peux y arriver ! Ne te laisse pas intimider ! Tu peux y arriver ! Ne cessait de répéter une voix dans ma tête.

2-4 : Je pris les œufs un par un et les cassais le plus délicatement possible, de façon à en séparer le jaune du blanc. Le premier essai fut presque un échec, presque ! Mais je rattrapai le blanc grâce à la paume de ma main, substance qui retomba dans un récipient tandis que j’incorporai le jaune dans l’autre. Le geste fut tout aussi maladroit pour le second œuf, mais je tins bon. Enfin, Six œufs plus tard, nous avions bien dix jaunes et dix blancs d’œufs. Parfait !

1-6 : Je pris le premier œuf dans ma main et le cassai sur le plan de travail. Lorsque je voulus séparer le blanc du jaune… les deux allèrent ensemble dans le même récipient. Affolée, je réitérai l’expérience avec le second œuf, mais le résultat ne fut pas plus brillant que le précédent. Il me fallut quatre œufs de plus pour y arriver. Je n’avais plus d’œufs et pour cause, je questionnai mon professeur du regard, l’air de dire : il vous en resterait encore ?

3-5 : Peu importe si c’était le premier, quatrième ou onzième œuf, cette expérience était catastrophique. J’avais l’impression que plus je cassais d’œufs, plus j’étais mauvaise. Tout au plus, j’avais réussi à séparer un blanc d’un jaune dont les morceaux de coquilles se répandaient ça-et-là dans les deux substances. « M- Monsieur, je… suis désolée, je n’ai plus d’œufs… » réussis-je à prononcer d’une voix cassée.


Dernière édition par Eliana Bradley le Mer 11 Avr - 21:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6079
Points : 33
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Dim 11 Mar - 23:12

Le membre 'Eliana Bradley' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 238
Points : 2
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Mer 21 Mar - 18:03

Alors qu'il sermonnait Eliana, le professeur observait les réactions de la jeune fille et l'évolution de son état d'esprit. Il put voir la colère se dissiper petit à petit tout en restant tapie dans un coin, il vit aussi la fierté, la curiosité, le sens de la justice.
Quand il lui laissa le choix entre partir et affronter un défi, il fut satisfait de la voir relever le challenge. Elle méritait bien d'être une Gryffondor s'il avait bien compris la mentalité de cette maison.

« C’est bon Monsieur, je vais essayer. »

Intérieurement, Magnus sourit et laissa la place à Eliana qu'elle puisse œuvrer avec les oeufs. L'expression dans son regard était exactement ce que cherchait à produire Magnus, elle allait donner le meilleur d'elle même. Et elle était vraiment douée. Elle réussit un sans faute. Un très fin sourire d'appréciation anima le visage austère du danois.
Magnus alla chercher les préparations à base de beurre et chocolat fondu qu'il déposa sur le plan de travail avec précaution et en laissant suffisamment d'espace à Eliana pour éviter qu'elle ne les renverse par mégarde.

"Très bien mademoiselle Bradley, maintenant ajoutez deux jaunes et le lait dans un des récipients et mélanger jusqu’à obtenir un mélange homogène. Prenez bien soin de tenir le récipient par le manche pour ne pas risquer de vous brûler.
Une fois que vous l'aurez fait pour les cinq récipients, il faudra verser le mélange obtenu dans les culs de poules avec le sucre et la farine et à nouveau mélanger jusqu’à obtenir une pâte assez solide. "


Alors qu'il expliquait, Magnus approcha de lui les récipients contenant les blancs d’œufs, il y déposa une pincée de sel dans chacun avant de commencer à les battre pour les faire monter en neige. Il gardait un œil sur Eliana prêt à venir en assistance en cas de besoin.
Les mélanges se faisaient et bientôt il serait temps de passer à l'étape la plus difficile, incorporer les blancs en neige dans la préparation.

Le professeur alla chercher deux spatules et en donna une à l'élève.

"Pour obtenir beaucoup de moelleux dans nos muffins, nous allons devoir très délicatement intégrer les œufs en neige dans la préparation. Pour ce faire, il faut prendre avec la spatule une quantité raisonnable de blanc et le mélanger à notre préparation avec douceur. Ensuite on recommence pour obtenir une belle pâte."

Comme toujours, Magnus joignit le geste à l'explication et laissa la suite aux bons soins d'Eliana.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 15/11/2017
Parchemins rédigés : 427
Points : 3
Crédit : Dan
Année : 2e année (12 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Mer 11 Avr - 21:43

Je ne savais pas si ma motivation était en cause, mais j’avais miraculeusement réussi. Toute fière, je jetai un regard au professeur VaatiVidya, partageant ma victoire avec lui. Mais ce dernier se contenta de me regarder avec son éternel air placide, approuvant néanmoins le résultat d’un léger signe de tête. Je le dévisageai, incrédule : bon sang, cet homme n’était donc pas humain ! Ne pouvait-il pas faire transparaître la moindre goutte d’émotion sur son visage ? Légèrement vexée – mais décidée à ne pas le laisser paraître, au risque d’attirer les foudres du professeur -, je me retournai vers ma préparation, attendant que l’enseignant amène le chocolat et le beurre fondu préparés précédemment. Il y avait encore du travail, et malgré la difficulté de la tâche, j’étais curieuse de savoir jusqu’où cette « punition » se poursuivrait.

« Très bien mademoiselle Bradley, maintenant ajoutez deux jaunes et le lait dans un des récipients et mélanger jusqu’à obtenir un mélange homogène. Prenez bien soin de tenir le récipient par le manche pour ne pas risquer de vous brûler. Une fois que vous l'aurez fait pour les cinq récipients, il faudra verser le mélange obtenu dans les culs de poules avec le sucre et la farine et à nouveau mélanger jusqu’à obtenir une pâte assez solide. »

Et sur ses explications, il reprit sa part du travail en battant les blancs d’œufs pour les monter en neige. De mon côté, je m’exécutai derechef, prête à montrer ma persévérance une fois de plus. J’étais bien contente que cette punition porte sur la cuisine et pas sur quelque chose d’ennuyeux comme des formules d’arithmancie à mémoriser. Je n’osais même pas imaginer l’horreur de cette situation ! Me reconcentrant sur ma tâche, je pris garde à incorporer progressivement le lait dans les jaunes d’œufs et à les battre pour obtenir le mélange le plus homogène. J’incorporai ensuite le mélange dans la préparation solide, de façon à ne pas en mettre partout. Je voulais que tout soit fait dans les bonnes règles et l’art de la gastronomie. Cependant, la tâche ne fut pas de tout repos, car il fallait que je batte énergiquement les mélanges de façon à ne pas faire apparaître de grumeaux. Enfin, les cinq mélanges étaient prêts et j’attendis les consignes du professeur, faisant des mouvements circulaires avec le bras endolori par les mélanges à répétition.

Désormais, tout était prêt pour incorporer les blancs dans les cinq culs-de-poule. Le professeur alla récupérer deux spatules et m’en passa une avant de m’expliquer en quoi consistait la prochaine étape : « Pour obtenir beaucoup de moelleux dans nos muffins, nous allons devoir très délicatement intégrer les œufs en neige dans la préparation. Pour ce faire, il faut prendre avec la spatule une quantité raisonnable de blanc et le mélanger à notre préparation avec douceur. Ensuite on recommence pour obtenir une belle pâte. ». Puis, le professeur VaatiVidya me montra l’exemple en incorporant le blanc en neige dans la première préparation, d’un geste à la fois délicat et sûr de lui. Pour ma part, je redoutais cette étape. Elle avait l’air simple mais c’était une question de chimie. En incorporant les blancs en neige, il ne fallait pas faire tomber l’air sinon, tout le travail serait fichu. Je regardai mon enseignant, aussi déterminée qu’auparavant : je n’avais pas le droit à l’erreur !

2-4-6 : Mon tour arriva et je tins ma spatule d’une poigne ferme, commençant à incorporer le blanc en neige à ma préparation, petit à petit, tout en remuant de bas en haut pour ne pas faire tomber le blanc. Je réitérai l’opération pour les mélanges restants et… nouveau miracle. Le jaune canari de la préparation était devenu plus pâle, signe que le blanc en neige avait été bien incorporé. Aussi, la préparation faisait deux fois son volume que celle d’avant. C’était ça, non ?

1-3-5 : Légèrement anxieuse, je commençai à incorporer le blanc en neige dans la seconde préparation. Mais… que se passe-t-il ? Pourquoi la préparation ne s’épaissit pas comme celle du professeur ? C’est comme ça qu’il faut faire pourtant ? Je m’arrêtai brusquement et jetai un œil angoissé à l’enseignant, appelant silencieusement à l’aide.


Dernière édition par Eliana Bradley le Mer 11 Avr - 21:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6079
Points : 33
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Mer 11 Avr - 21:43

Le membre 'Eliana Bradley' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 238
Points : 2
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Jeu 12 Avr - 11:07

Magnus constatait avec plaisir qu'Eliana mettait beaucoup de cœur à l'ouvrage. Sans ce plaindre, ni renâcler, elle suivait au mieux les instructions du professeur.
Les préparations avançaient bien et il ne restait plus beaucoup d'étapes et bientôt on pourrait passer au remplissage des moules et à la cuisson. Il restait cependant la dernière étape difficile, l'introduction des œufs en neige dans l'appareil.
Comme à chaque fois, le professeur avait montré l'exemple sur une des cinq préparations et laissé les autres à la charge de la jeune fille. Cependant cette fois-ci, plutôt que de commencer autre chose, il garda un œil sur l'élève. Il remarqua assez vite que les choses ne se passait pas comme elle devrait. Les gestes d'Eliana étaient un peu trop fort et manquait de délicatesse.
Il la laissa faire, préférant qu'elle demande d'elle même de l'aide. Ce n'était pas dans ses habitudes d'intervenir au premier signe de difficulté.

D'un coup, la jeune fille se figea, elle avait compris que sa méthode n'était pas la bonne. Elle se tourna vers le professeur avec un regard angoissé et sans un mot demanda de l'aide.
Le visage de Magnus n'exprima aucune colère, aucune moquerie, aucune inquiétude au contraire on pouvait lire dans son regard de la sympathie. Seul ceux qui ne font rien n'échoue jamais et Eliana avait vraiment fait de son mieux jusque là. Il s'approcha de la jeune fille et d'une voix calme et attentionnée :

"Ne vous inquiétez pas, nous allons essayer de le rattraper, ce n'est pas grave. Détendez vous et laissez vous faire, je vais vous montrer la souplesse du geste."

Le professeur vint se placer derrière Eliana et de sa grande main lui saisit très délicatement la main avec la spatule. Il guidât sa main vers les blancs en neige pour en prélever une quantité adéquate avant de la déposer délicatement sur la préparation. Ensuite, il lui fit incorporer en douceur et en souplesse les blancs pour essayer de rattraper au mieux la situation.

1 - Malheureusement malgré tout le talent du professeur, ce fut un échec et ce cul de poule ne pourra pas être utilisé par la suite. De plus, sa tentative d'apprentissage fut aussi un échec. Magnus se lança donc pour finir les 3 autres.
2 - Malheureusement malgré tout le talent du professeur, ce fut un échec et ce cul de poule ne pourra pas être utilisé par la suite. Cependant Eliana fini par comprendre comment avoir le bon geste et devrait mieux réussir la prochaine fois. Magnus lui donna donc une nouvelle chance.

3 - 4 - Magnus arriva à sauver la préparation, ce n'était pas parfait mais ce n'était pas gâché. De plus Eliana fini par comprendre comment avoir le bon geste et devrait mieux réussir la prochaine fois. Magnus lui donna donc une nouvelle chance.
5 - 6 - C'était un miracle, Magnus arriva à sauver la préparation comme si rien ne s'était passé. De plus Eliana fini par comprendre comment avoir le bon geste et devrait beaucoup mieux réussir la prochaine fois. Magnus lui donna donc une nouvelle chance.





Dernière édition par Professeur M. VaatiVidya le Jeu 12 Avr - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6079
Points : 33
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Jeu 12 Avr - 11:07

Le membre 'Professeur M. VaatiVidya' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 15/11/2017
Parchemins rédigés : 427
Points : 3
Crédit : Dan
Année : 2e année (12 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Mer 18 Avr - 22:10

Je ne savais pas si ma préparation était ratée, mais je n’osais pas imaginer le regard sévère, voire dur, que le professeur VaatiVidya aurait à mon égard. Une fois de plus, il y aurait du gâchis, et l’enseignant risquait de très mal le prendre. La spatule toujours dans ma main, je me tournai lentement vers mon vis-à-vis, réellement paniquée à l’idée de découvrir sa réaction. Au lieu de cela, l’air qu’il dégageait me sidéra. Je ne savais que penser en avisant son air détendu et son regard… compatissant ? Compréhensif ? Je n’aurais su dire. Quoiqu’il en soit, sa réaction avait été aux antipodes de ce que j’avais redouté. Il s’approcha de moi encore plus près et me dit d’un ton rassurant : « Ne vous inquiétez pas, nous allons essayer de le rattraper, ce n’est pas grave. Détendez-vous et laissez-vous faire, je vais vous montrer la souplesse du geste. »

Et il joignit le geste à la parole. Se plaçant derrière moi, il me surplomba de toute sa hauteur – dont j’avais moi-même fait l’expérience la veille au soir – et saisit ma main avec la spatule. Aux premiers abords, je fus intimidée par notre proximité. Je me détendis néanmoins quand il me guida d’un geste sûr vers la préparation des blancs d’œufs. Nous en prélevâmes une quantité suffisante avant de l’incorporer à la préparation devant moi. Enfin, le professeur essaya de rattraper le mélange autant que possible, ma main toujours dans la sienne. Je soupirai de soulagement : au moins, ce n’était pas gâché ! Le professeur se recula et m’invita à poursuivre le mélange, cette fois-ci seule. Je le regardai, hésitante, mais son expression suffit à me redonner confiance et je réessayai de nouveau.

2-3-4-5-6- : Grâce à la démonstration du professeur, je comprenais mieux la technique. Il était question de souplesse et de légèreté. Avec une grande confiance, j’incorporai les blancs d’œufs aux préparations restantes. Ce n’était pas parfait, mais leur texture et leur couleur ressemblaient aux deux premières. Ravie, je me tournai vers le professeur VaatiVidya que je gratifiai d’un grand sourire : « Merci professeur ! Je crois que je vais impressionner mes grands-parents quand je serais de retour chez moi, à Portsmouth ! »

1 : Malgré le regain de confiance donné par le professeur et sa démonstration très instructive, il n’y a rien à faire, je n’arrive pas au résultat des deux premières préparations. J’ai beau essayer de reproduire les mêmes gestes que lui, le résultat est tout sauf satisfaisant. Déçue et au bord des larmes, après maintes et maintes tentatives, je finis par tourner vers le professeur, le ton suppliant : « Professeur, si je continue, tout ce travail sera perdu. J’ai beau essayer, mais il n’y a rien à faire. Je suis…désolée… »


Dernière édition par Eliana Bradley le Mer 18 Avr - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6079
Points : 33
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Mer 18 Avr - 22:10

Le membre 'Eliana Bradley' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 238
Points : 2
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Lun 23 Avr - 15:44

Un léger sourire ourlant ses lèvres, Magnus eu la satisfaction de voir le mélange initialement en péril prendre une meilleure forme. Il était d'autant plus satisfait qu'autant il avait beaucoup guidé la main de la jeune fille au début autant sur la fin ce n'était plus qu'une légère présence.

Confiant dans les talents d'Eliana, Magnus lui fit confiance pour terminer la suite. Tout en gardant un œil sur elle, Magnus beurra les moules, et rappa un peu de chocolat en gros morceau. On arrivait à l'étape finale de la préparation. Ils avaient préparer de quoi faire une cinquantaine de Muffin.

Une fois qu'Eliana eut terminé les mélanges, elle interpella le professeur.

« Merci professeur ! Je crois que je vais impressionner mes grands-parents quand je serais de retour chez moi, à Portsmouth ! »

Magnus hocha la tête avec un sourire appréciateur. Voilà ce qu'il recherchait dans l'enseignement, ce moment où l'élève prend conscience de ses capacités et des ses talents pour les révéler en s'en servir. Combien d'adultes au potentiel inachevé existait il ? Beaucoup trop au gout du Danois.

"Bravo Mademoiselle Bradley. Nous allons donc passer à la dernière étape avant de mettre aux fours nos Muffins. Veuillez prendre le saladier de caramel et suivez moi. Je vais remplir le fond de chaque moule avec notre préparation et vous allez y déposer très délicatement un caramel. Ensuite je viendrais compléter pour recouvrir le caramel, cela fera un cœur surprise. Quand à vous à ce moment, vous viendrez déposer des morceaux de chocolat rappé sur le dessus."

Délicatement mais rapidement, le professeur fit ce qu'il avait annoncé et déposa un fond de préparation dans les moules. Une fois les cinquante moules remplis, il retourna aux premiers pour compléter.
Il laissa ensuite Eliana terminer la pose du chocolat avant d'enfourner les plaques dans les fours.

Une odeur douce de gâteau en train de cuire se diffusa rapidement dans la cuisine. Magnus attrapa deux verre dans ses armoires et servit deux verres d'eau. Il attrapa ensuite deux petites cuillères, il en donna une à Eliana et en garda une pour lui. Il attrapa l'un des culs de poules et distraitement racla un peu de la préparation encore crue pour la goûter.

Il reste un moment ainsi dans le silence, à observer la cuisson, une expression de satisfaction sur le visage. Quand, il décidé qu'il était temps de passer à l'étape suivante. D'une voix, calme et plus chaleureuse que jusqu'à présent, il posa une simple question à Eliana. Elle était poser sur le ton de la conversation, il n'y avait aucune accusation, aucune colère, aucun préjugé dans la voix. Il espérait que le fait d'avoir fait la cuisine ensemble permettrait à la jeune Gryffondor de s'ouvrir un peu.

"Mademoiselle Bradley ? Pourquoi avez vous joué ce tour durant le bal de Noël ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 15/11/2017
Parchemins rédigés : 427
Points : 3
Crédit : Dan
Année : 2e année (12 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Mer 25 Avr - 22:46

Le professeur hocha la tête comme pour confirmer mes propos, l’air satisfait. Et pour ma part, j’étais soulagée. Je voyais enfin le bout de cette punition. Cuisiner des muffins, il y avait pire comme châtiment, mais tout de même, la quantité et la qualité de la préparation n’étaient pas de tout repos. « Bravo Mademoiselle Bradley, me félicita le professeur VaatiVidya. » Comme réponse, je lui rendis son sourire, l’air plus timide cependant. Accordé aux nouvelles instructions du professeur, il était temps de passer à la dernière étape – et à ma grande joie ! Le moment était venu de remplir les moules, sauf que nous allions y dissimuler un cœur en caramel. Avec l’expertise de l’enseignant et sa passion pour la cuisine, je ne doutais pas de la qualité du délice à venir. Et avec un peu de chance, peut-être que nous finirions la séance avec une partie dégustation !

J’étais en charge de déposer les caramels au fond du moule. Dans un premier temps, j’observai l’enseignant remplir le fond des moules. En second lieu, j’agrémentai chaque fond de moule d’un caramel. Le professeur remplit ensuite les moules aux deux-tiers avant que je ne finalise le tout de copeaux de chocolats. Miam ! c’était un régal pour les yeux. Un peu plus tard, cinquante moules étaient remplis et prêts à être enfournés. Ce dont se chargea le professeur VaatiVidya de son efficacité et de sa délicatesse sans pareil. Pour ma part, je me positionnai devant les fours, curieuse de voir les muffins gonfler et prendre forme. J’entendis les pas de l’enseignant s’éloigner. Bien vite, une odeur douce de pâtisserie embauma la pièce. Rêvant de goûter à ces muffins, mon estomac gargouilla lentement. Je me tins le ventre, gênée. Et alors que je jetai un œil derrière moi, le professeur s’approcha de moi, deux verres à la main et de l’eau dans l’autre. Il attrapa au passage une cuillère qu’il remplit du fond de la préparation crue avant de me la passer. Je m’en saisis et d’un timide merci, je la goûtai tandis que M. VaatiVidya nous servait de l’eau. C’était… exquis. Y’avait-il d’autres mots pour décrire la subtilité de cette préparation ? Pouvais-je imaginer le goût des muffins dorés et à peine sortant du four ?

« Mademoiselle Bradley ? Pourquoi avez-vous joué ce tour durant le bal ? »

Et la question que je redoutais depuis le début de la matinée fut posée. Pétrifiée par la peur, la honte et l’embarras, je regardai fixement mon verre d’eau, cherchant à toute vitesse l’excuse que j’allais servir à l’adulte devant moi. Or, il n’était pas comme tous les adultes. Il était bien plus respectable que d’autres ; il avait joué franc-jeu avec moi et ce, depuis le début. Rien que le ton qu’il abordait avec moi en témoignait. Il avait posé la question de manière simple, sans aucun jugement ni reproche. Il était simplement curieux. J’avais fait une bêtise, j’en étais la principale responsable, et je l’assumerai jusqu’au bout. Je tentai un regard vers l’enseignant, la gêne bien visible dans mes traits. Je choisis la transparence : « Par vengeance. Je voulais lancer un message au directeur : il n’a pas le droit de s’amuser avec nous comme de vulgaires marionnettes. J’ai détesté ce qu’il a fait à mes camarades le soir d’Halloween. Professeur, dites-moi, vous pensez vraiment qu’on mérite de telles méthodes ? Vous pensez vraiment que c’est justifié par rapport à ce qu’il s’est passé l’année dernière ? ». À mesure que j’extériorisai ma frustration, ma main tenant le verre d’eau tremblait et mes yeux, larmoyants, étaient sur le point de céder. Je me confiais à un adulte visiblement sain d’esprit, je perdais le contrôle, et je me haïssais pour cela.


Dernière édition par Eliana Bradley le Mer 9 Mai - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 238
Points : 2
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Mer 2 Mai - 11:45

Alors que la douce odeur de pâtisserie en train de cuire au four emplissait l'espace et réveillait les estomacs, il était temps de passer à la partie la moins agréable de la matinée. Il fallait revenir sur l’événement du bal de noël.

Il avait posé la question simplement, sur le ton de la conversation et visiblement il avait réussi à mettre la jeune fille en confiance. Elle n'esquiva pas la question et répondit honnêtement, faisant preuve de beaucoup de courage. Magnus se savait intimidant mais il ne voulait pas jouer dessus sans avoir une bonne raison.

La réponse de la Gryffondor ne le surprit pas beaucoup. C'était quelque chose qu'il avait ressenti et au sujet duquel il voulait agir. La confiance entre élèves et adultes était au plus mal.
Magnus écouta, buvant une gorgée d'eau, il ne voulais pas l'interrompre et écouta ses questions. Elles étaient légitime.
Il regarda Eliana dans les yeux affichant de la compréhension.

"Merci pour vos explications, cela me semble très claire. Quand à vos interrogations, il est très difficile pour moi de répondre. Je suis arrivé il y a peu de temps après les événements d'Halloween. Je ne suis pas capable de dire objectivement si vous méritiez ce genre de traitement et si c'était justifié. Je sais que ce n'est pas quelque chose que j'aurais fait si j'étais à la tête de cet établissement et je constate que les dommages suite à cet événement sont très importants. Ce qui ne parle pas en faveur de cet action."

Magnus marqua une pause pour reprendre le fil de ses idées.

"Cependant, je ne suis pas à la place du directeur. Je n'ai pas accès aux même informations que lui, je ne subis pas la même pression, du ministère, des parents, des menaces extérieurs. Je n'ai pas non plus vécu ce qu'il a vécu dans sa scolarité. Et je n'oublie pas qu'il est à ce poste depuis peu. Mais même si c'est maladroit, je pense qu'il essaye de bien faire.
La soirée d'hier en est un très bon exemple. Comme je viens de vous le dire, il est très difficile de s'imaginer dans la peau de quelqu'un d'autres et de voir à travers son regard. Hier, il a voulu offrir cette opportunité à tous, pour ce rendre compte de cette difficulté, pour s’entraîner à être un autre, chose qui peut être très utile si un jour un conflit revient et qu'il faut se cacher.
Mais il l'a fait sans prévenir, sans demander l'autorisation et cela a eu des conséquences. Doit on lui reprocher tous les écarts de la soirée d'hier, non je ne pense pas, malgré le sortilège les élèves restent responsables et ce sont bien eux qui ce sont comportés de manière inadéquat. Autant il me semble évident que cela allait dégénérer, mais j'ai une formation en psychologie et pédagogie, autant je trouve un peu naïf de la part du directeur d'avoir imaginer que cela se passerait sans heurt. "


Magnus esquissa un léger sourire.

"Pour sa défense, certain de vos camarades ont eu un comportement très particulier, difficilement prévisible. Mais et en conclusion sur ce sujet, le directeur n'est pas parfait. Et j'ai a cœur de lui faire remonter ce que je pense et mettre en place avec mes collègues des gardes fous pour aider la direction et les élèves pour éviter les débordements que l'on a pu vivre.
Je garde cependant en tête que nous sommes dans une école de magie avec à disposition des milliers de possibilités de faire des bêtises. Je sais déjà que d'autres choses se produiront, peut être venant du directeur, peut être venant d'élèves. Mais mademoiselle Bradley, c'est le prix à payer pour vivre dans un monde magique. Et la seule chose que je puisse vous conseiller et d'apprendre à vous y préparer."


Magnus se pencha vers le four pour surveiller la cuisson des Muffins. Il hocha la tête satisfait.

"Pour revenir à votre action de protestation, autant je comprends très bien la source de votre colère et le message que vous souhaitiez faire passer autant je trouve que la méthode n'était pas adapté."

Encore une fois, Magnus parlait d'une voix calme, sans colère. Il était dans la pédagogie.

"En appliquant votre vengeance à ce moment là et de cette façon, je pense que vous êtes passé à côté de votre cible. Non seulement détruire le buffet aura certainement plus porté tord aux elfes de maisons qu'au directeur mais cette soudaine explosion de nourriture aura peut être, et ce totalement involontairement de votre part, réveillée des traumatismes chez certains élèves."

Le professeur regardait à nouveau Eliana, il savait que les mots qu'il prononçait était dur mais il était nécessaire qu'elle comprenne. Les mots qu'il prononça par la suite était chargé de toute la sympathie qu'il avait pour la jeune fille et était très sincère.

"Mais ce n'est pas grave. Tout le monde peut commettre des erreurs et tout le monde peut être pardonné. Il faut se concentrer sur l'avenir et sur ce qui est positif, comme une fournée de Muffins en train de cuire. Est ce que vous me comprenez mademoiselle Bradley ?"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 15/11/2017
Parchemins rédigés : 427
Points : 3
Crédit : Dan
Année : 2e année (12 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Mer 9 Mai - 15:05

Mes tremblements cessèrent et mon appréhension s’envola aussi vite qu’elle était apparue. M. VaatiVidya m’avait écouté tout au long de ma réponse et de mes interrogations, sans m’interrompre. Il affichait cet air compréhensif et cela me rassura. Oui, je pouvais être écoutée par au moins un adulte dans cette école. Je pouvais encore être prise au sérieux malgré mes pitreries. Enfin, l’enseignant prit la parole. À ma grande surprise, il me remercia d’abord pour mes explications sans détournement. Il fallait dire que j’étais du genre direct, surtout lorsqu’il s’agissait de sujets sérieux. Par la suite, j’écoutai le professeur attentivement lorsqu’il exposa son point de vue sur les méthodes employées par le directeur. Avais-je bien entendu ? Devais-je comprendre que lui aussi remettait en doute ces pratiques ?

Après une petite pause ponctuée par le bruit du four en marche, le professeur continua son discours sous mon regard plus qu’intrigué. Mais le discours changea de perspective et l’enseignant essaya de se mettra à la place de M. Londubat. Ma colère, mon incompréhension, remontèrent sur le champ. « Mais même si c’est maladroit, je pense qu’il essaye de bien faire, continuait le professeur sur sa lancée. La soirée d’hier en est un très bon exemple. Comme je viens de vous le dire, il est très difficile de s’imaginer dans la peau de quelqu’un d’autre et de voir à travers son regard. Hier, il a voulu offrir cette opportunité à tous, pour se rendre compte de cette difficulté, pour s’entraîner à être un autre, chose qui peut être très utile si un jour un conflit revient et qu’il faut se cacher. – Mais tout le monde a été pris de court hier soir, personne ne s’y attendait, ce ne sont pas des méthodes qu’approuveraient le ministère ! » Le professeur concéda à mes paroles : c’était une évidence que le directeur avait agi seul, de son côté, et sans prendre en compte l’accord des professeurs.

L’enseignant passait d’une perspective à une autre, argumentant d’une part sur les comportements inadéquats de certains élèves et d’autre part, sur les méthodes « insolites » du directeur. Cependant, je ne voyais toujours pas de quel côté il se situait. Ce dernier esquissa un léger sourire avant d’arriver à établir un jugement sur les actions de tout le monde. Personne n’était la victime : tout le monde avait quelque chose à se reprocher, aussi bien certains élèves que le directeur lui-même. Dit de cette façon, M. VaatiVidya n’avait pas tout à fait tort. Il avait cette capacité à analyser les faits de la manière la plus objective. À mon sens, il ne désirait se situer dans aucun camp. Il avait même pour ambition de réunir ses collègues pour discuter avec la direction et les élèves de la possibilité d’une meilleure entente. Mais y arriverait-il ? « Je garde cependant en tête que nous sommes dans une école de magie avec à disposition des milliers de possibilités de faire des bêtises. Je sais déjà que d’autres choses se produiront, peut-être venant du directeur, peut-être venant d’élèves. Mais mademoiselle Bradley, c’est le prix à payer pour vivre dans un monde magique. Et la seule chose que je puisse vous conseiller est d’apprendre à vous y préparer. »

Et alors que l’adulte se penchait vers le four pour jeter un coup d’œil aux muffins qui cuisaient, je réfléchissais au sens de ses propos. Mes grands-parents et moi côtoyions les moldus depuis toujours, et il y avait autant de possibilités d’y faire des bêtises, si ce n’était plus. Je regardais le dos du professeur qui jaugeait la cuisson des muffins. Il semblait satisfait : comme toujours, il exigeait la perfection. Cette fois-ci, lorsqu’il reprit la parole, il se permit d’émettre un jugement sur mon comportement au buffet. Il comprenait ma colère, ma frustration, mais n’approuvait pas la forme de la « protestation ». Je regardai mes chaussures, l’air boudeur malgré moi. Ce sujet me tenait trop à cœur pour dissimuler mes émotions. Porter préjudice aux elfes de maison ? Réveiller des traumatismes enfouis ? Cela n’avait jamais été mon intention. De profonds remords m’envahirent et je commençai à penser que ma stupide vengeance avait été de trop. Je n’osais croiser le regard de l’enseignant jusqu’à ces mots : « Mais ce n’est pas grave. »

Instantanément, je plongeai mon regard dans le sien et je pus y voir toute la sympathie et la sincérité qu’il pouvait me transmettre à cet instant. « Tout le monde peut commettre des erreurs et tout le monde peut être pardonné. Il faut se concentrer sur l’avenir et sur ce qui est positif, comme une fournée de Muffins en train de cuire. Est-ce que vous me comprenez mademoiselle Bradley ? » Je me sentis sereine. Oui, c’était le mot. J’avais fait une bourde monumentale, croyant bien faire sur le moment. Mais la vérité est que j’avais fait du tort aux elfes dont la charge de travail était plus que difficile. J’avais réveillé d’anciennes blessures issues d’une époque sombre et dont certains traumatisés redoutaient le retour. En d’autres termes, cela n’avait servi à rien. Je n’étais qu’une bonne à rien ! Une ratée ! Une tarée même. Comment allais-je réussir à poursuivre mes études à Poudlard avec une telle mentalité ?

Les yeux de nouveau larmoyants, les lèvres tremblantes, je répondis à une question par une autre : « Vous allez en parler au directeur professeur ? Est-ce que… je risque d’être renvoyée ? ». Ma voix me paraissait stupide, suraiguë. Je n’avais pas l’air d’une gamine : j’en étais bien une. « Professeur, pour vous répondre, je comprends ce que vous voulez dire. Et vous avez raison. Vu comme ça, ce que j'ai fait est ridicule. Et je respecte énormément le travail des elfes de maison contrairement à ce que vous pouvez croire. Je suis même contre la charge quotidienne de travail qu’ils exécutent. C’est de l’esclavagisme, vous ne trouvez pas ? » Je marquai une pause, reprenant mon souffle avant de poursuivre : « Je sais aussi ce qu’a vécu le directeur durant sa jeunesse et c’est… horrible. Vraiment, je compatis. Mais je reste convaincue que nous faire changer de corps à notre insu ou nous faire assister à notre propre mort ou à celles nos camarades n’est pas la solution pour nous préparer au pire. Du moins, pas pour nous. Nous sommes une autre génération avec d’autres problèmes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 238
Points : 2
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Sam 12 Mai - 10:44

L'odeur de Muffin en train de cuire et de gonfler dans le four était plus que présente. Le professeur était presque capable de dire rien qu'à l'odeur qu'ils étaient prêt, encore quelques minutes, le temps de répondre une dernière fois à la jeune fille.

Il l'avait ébranlé avec sa dernière phrase et Eliana lui répondait d'un ton larmoyant avec des tremolos dans la voix. Elle s'inquiétait pour la suite de sa scolarité, pour son avenir. Le professeur pouvait la rassurer sur ce sujet.

"Ne vous inquiétez pas Mademoiselle Bradley, je ne suis pas injuste ni cruel. Cette punition et uniquement celle-ci servira de pénitence pour vos actions. Une fois celle-ci terminée, le sujet sera clos et nous n'en parlerons plus."

Magnus prit une inspiration avant de rebondir sur la suite du discours de l'élève.

"Ce que vous avez fait n'était pas ridicule. C'était ingénieux et même assez brillant pour une personne de votre âge. Et même si je suppose que vous n'avez pas fait cela toute seule, je ne vous demanderai pas qui a pu vous aider. La délation n'est pas dans mes manières.
Enfin, le principal est que vous compreniez. Je ne préjuge pas de votre opinion sur les elfes de maisons et en vérité, je suis d’accord avec vous. C'est une des raisons qui font que je me fait la cuisine moi-même."


Eliana remis ensuite le sujet du directeur sur le tapis, Magnus esquissa un sourire.

"Vous êtes en effet une autre génération avec vos propres problèmes et il est de votre responsabilité de construire votre avenir. Certains adultes essayeront de vous en empêcher, la grande majorité ne s'intéressera pas à vous, et une dernière partie voudra vous aider. Parmi ceux qui vous aideront, certains y arriveront mieux que d'autres. Et parfois certains commettrons des erreurs en croyant bien faire.
Malheureusement dans la vie, les problèmes ne préviennent pas, il faut savoir anticiper, analyser rapidement, avoir des outils pour répondre aux différentes situations.
De mon côté, et pour répondre à la question que vous me posez sans vraiment la formuler, je n'ai pas d'autre camp que le mien. Je ne suis ni d'un côté ni de l'autre. Il y a une infinité de côtés, autant qu'il y a de personnes, même si certaines pensent être du même. Je considère chaque personne de manière individuelle et je fais la part des choses entre le bon et le moins bon. Le gens ne sont pas tout positifs ou tout négatifs, il n'y a que des nuances de gris. Les gentils et les méchants sont une illusion."


Il abordait des concepts complexes et savait qu'il était temps d'alléger un peu la situation. Magnus se rapprocha des fours et enfila des manicles. Il ouvrit les fours en en sorti les plaques de muffins qu'il déposa sur le plan de travail.

"C'est pour cela que j'aime les chiffres et la cuisine, avec eux je sais où je vais et un muffin restera toujours un muffin."

Magnus huma l'air et laissa les gâteaux refroidir. Il se tourna a nouveau vers Eliana.

"Je pense que vous avez bien compris le message que je cherchais à vous faire passer. En conclusion de cette punition, je veux que vous sachiez qu'à l'avenir, vous pouvez compter sur moi. N'hésitez pas à venir me parler, je serai là pour vous écouter et vous aider. Et si l'envie d'autres expériences explosives vous prend, je suis sur que je pourrais vous aider à la canaliser vers des projets utiles."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 15/11/2017
Parchemins rédigés : 427
Points : 3
Crédit : Dan
Année : 2e année (12 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Ven 25 Mai - 13:38

J’étais chanceuse. Le professeur VaatiVidya n’avait jamais eu l’intention de me punir plus que cela. Je soufflai de soulagement lorsqu’il me certifia qu’il n’en parlerait pas au directeur. Tout n’était pas si injuste, finalement. Néanmoins, dans ses conjectures, l’enseignant supposa à juste titre que j’avais reçu de l’aide dans la préparation de mon piège. Il était évident qu’avec mon niveau plus que lamentable en sortilèges et enchantements, je n’avais pas la possibilité d’élaborer un système de cette ampleur. Du moins, pas encore. Vint ensuite la question sur les elfes et leurs travaux pénibles ; j’avais été surprise d’apprendre que si le professeur VaatiVidya ne se joignait pas aux repas de la Grande Salle, c’était précisément par contestation. Y’avait-il d’autres personnes qui en pensaient autant dans le château ? Il était peut-être temps que les choses évoluent.

Vint ensuite mes questionnements, mes doutes sur le directeur. Et là, la réponse du professeur d’arithmancie me désarçonna. Dans un premier temps, son point de vue me paraissait trop compliqué à comprendre. Il était question d’une infinité de camp, et de nuances de gris. Ni bien. Ni mal. Jamais personne ne m’avait aussi bien estimée mon intelligence. Jamais personne ne s’était adressé à moi d’une façon aussi complexe certes, mais aussi claire. Pour la première fois, je commençai à voir les choses de manière plus nuancées, moins monochromes. Etait-ce un pas de plus dans le monde des grands ? « Les gentils et les méchants sont une illusion. » Cette affirmation me fil l’effet d’une douche froide. Il n’y avait donc pas de camp ? Il n’y avait donc pas de réelle différence ? Je me promis de réfléchir intensément au sens profond de cette phrase.

Le professeur se dirigea vers les fours avant de retirer les muffins. Il les déposa sur le plan de travail sous mes yeux gourmands. Ça sentait délicieusement bon et je rêvais d’en croquer un morceau. Cependant, ces muffins ne nous étaient pas destinés. « C’est pour cela que j’aime les chiffres et la cuisine, m’interrompit le professeur dans ma contemplation, avec eux je sais où je vais et un muffin restera toujours un muffin. – Oui, il ne pourra jamais vous décevoir ni vous trahir, répliquai-je avec ironie. Après avoir humé la bonne odeur de gâteau cuit, l’enseignant se tourna vers moi et m’adressa un message poignant : « En conclusion de cette punition, je veux que vous sachiez qu’à l’avenir, vous pouvez compter sur moi. – Merci infiniment professeur, je suis très touchée. Mais je vous promets qu’à l’avenir, je ferais plus attention et que je viendrai vous voir en cas de problèmes. Personne n’aura fait preuve d’autant de compréhension que vous. En général, j’écope d’un retrait de points, de sermons de la professeure Soussa ou encore d’heures de retenue. Je dois dire que cuisiner des muffins, ce n’est pas le type de punition à laquelle je m’attendais. »

Je jetai un œil sur lesdits muffins avant de demander d’une voix timide : « Vous pensez que je pourrais en goûter ? »


Dernière édition par Eliana Bradley le Mar 5 Juin - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 238
Points : 2
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Lun 28 Mai - 18:24

Le professeur se permit de ressentir un léger sentiment de satisfaction, aussi bien pour le déroulement de la punition que pour la réussite des muffins. Il pouvait voir que la jeune fille avait attentivement écouté ses paroles et que même si elle semblait sur le pont de se jeter sur les gâteaux, elle restait concentré sur la discussion.

"Vous savez mademoiselle Bradley, je suis un professeur par un bourreau. Même si je suis obligé de punir, je chercherai toujours à vous enseigner."

Magnus avait toujours un plateau entre les mains et il lui vint soudainement l'idée d'une nouvelle leçon.

"Voyez vous, il me serait tellement facile de volontairement renverser ce plateau et de gâcher une bonne partie du temps que nous avons passé à cuisiner. Il est toujours plus simple de détruire que de créer. Gardez le en tête."

Le professeur déposa le plateau en sécurité avec un léger sourire.

"Bien entendu que nous allons goûter mademoiselle Bradley, un cuisinier doit toujours, absolument toujours, goûter ce qu'il prépare."

Magnus avait pris un ton très sérieux pour dire cela mais son visage se détendit quand il eu terminé. C'était ce qui se rapprochait certainement le plus d'une pointe d'humour de sa part. Magnus arpenta rapidement la cuisine pour sortir un petit plateau sur lequel il déposa deux muffins encore chaud. Il mit aussi de l'eau à chauffer qu'il versa délicatement dans une bouilloire dans laquelle il avait préparé un thé à l'orange pour être infusé.

Il regroupa tout cela sur le plateau avec deux tasses avant d'inviter l'élève à le suivre.

"La punition est désormais officiellement terminée. Je vous propose que l'on passe dans mon bureau pour la dégustation. "

Après qu'ils aient pénétré dans l'imposant bureau remplit de livres, d'artefacts ésotériques et encadrés par trois grands tableaux, le professeur déposa le plateau sur un guéridon proche d'un grand fauteuil en cuir. Il invita Eliana à s'installer avant de servir deux tasses de thé.

"Est ce que vous aimez la musique Mademoiselle Bradley ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 15/11/2017
Parchemins rédigés : 427
Points : 3
Crédit : Dan
Année : 2e année (12 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Ven 8 Juin - 20:41

Mon regard ne trompait pas : j’avais terriblement envie de goûter au fruit de notre dur labeur. « Vous savez Mademoiselle Bradley, je suis un professeur pas un bourreau. Même si je suis obligé de punir, je chercherai toujours à vous enseigner. » Bien-évidemment qu’il n’était pas un bourreau, il en était même tout le contraire. À travers l’exemple du plateau volontairement renversé, il me transmit une autre leçon. Celle de la construction au profit de la destruction, la première plus ingrate que la seconde, certes, mais plus honorable. Je commençais même à penser que cette punition avait servi à quelque chose, à défaut de celles où l’on recopiait bêtement des « je ne dois pas » pendant une heure ou deux en compagnie d’un professeur de mauvaise humeur. Par ailleurs, aucun point n’avait été retiré à Gryffondor, pour mon plus grand bonheur.

La permission de goûter me fut généreusement accordée : « Bien entendu que nous allons goûter mademoiselle Bradley, un cuisiner doit toujours, absolument toujours, goûter ce qu’il prépare. » En insistant sur le mot « toujours », le professeur arborait l’air le plus sérieux du monde, avant qu’il ne se transforme en un léger sourire. Je fronçai un peu des sourcils, ne sachant que répondre à part : « De toute évidence, professeur. ». La punition étant désormais levée, nous allions déguster les muffins encore chauds dans son bureau. Le professeur faisait même réchauffer de l’eau pour accompagner les gâteaux de boissons chaudes. Je m’en sentie à la fois soulagée et pleine de gratitude. C’est que ça n’avait pas été facile de suivre ses méthodes à la lettre, les méthodes d’un véritable chef ! Mais tous ces efforts en valaient le coup et je me sentais fière d’avoir accomplie quelque chose de constructif et de valorisant pour une fois.

Nous passâmes dans le bureau à la décoration chargée et raffinée. Je ne cessai de regarder autour de moi avec curiosité des objets qui m’étaient inconnus. Je n’osais m’asseoir avant que l’enseignant ne m’y invite. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était un hôte hors pair ! Le plateau fut déposé devant nous, sur un guéridon, alors qu’une bonne odeur de chocolat et d’infusion s’en échappait. Sans plus hésiter, je me servis d’un muffin encore chaud et soufflai légèrement dessus avant d’en mordre une bouchée. Et… c’était un pur délice. Alors que quelques miettes s’échappaient de ma bouche à mesure que je mastiquais, et que je hissais ma main à hauteur de ma bouche pour cacher ma gourmandise, mes yeux étaient grandement ouverts sous la surprise de ce goût comparable à celui d’un fruit défendu. « Ché très bon prochecheur ! » le complimentai-je entre deux mastications.

Très vite, une conversation fut entamée par l’adulte qui me questionna sur mes goûts musicaux. « Oui, j’adore ça, comme beaucoup de monde j’imagine ! J’écoute un peu de tout, de la musique moldue comme de la musique sorcière. Mon grand-père aime beaucoup la musique moldue, en particulier le jazz auquel il m’a initié. Et maintenant, je ne peux plus m’en passer ! » J’avais légèrement ris à la fin de cette phrase. Ce n’est qu’après que je pris conscience que je me relâchais complètement avec lui. Même si j’étais dans son bureau, et à l’origine pour une punition, il avait su me mette complètement à l’aise. C’est ainsi que sans la moindre hésitation, je le questionnai à mon tour : « Et vous professeur, quel genre de musique aimez-vous ? »


Dernière édition par Eliana Bradley le Sam 16 Juin - 21:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8866-professeur-magnus-h-vaatividya-poste-d-arithmanciehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8877-professeur-magnus-h-vaatividya-arithmancie-culture-bonne-chere-et-theories-en-tout-genre#196869http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8880-magnus-h-vaatividya-les-rp-d-un-nouveau-professeurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8878-magnus-h-vaatividya-pas-de-pub-sous-peine-de-maleficeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8879-magnus-h-vaatividya-concision-et-precision

Arrivé(e) le : 25/11/2017
Parchemins rédigés : 238
Points : 2
Crédit : google
Année : Professeur d'Arithmancie

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   Jeu 14 Juin - 11:13

L'heure de la dégustation était arrivé dans l'ambiance feutrée du bureau du professeur d'arithmancie. Un mélange de parfums de thé, de chocolat et de livres assaillait les narines d'Eliana et du professeur. Une fois son thé servi, celle-ci ce jeta sur son muffin et croqua à pleine dents dedans sous le regard de Magnus.
Cela fit sourire le professeur. Il ne porta pas attention aux miettes qui tombaient sur le sol ni au fait que la jeune fille parlait la bouche pleine. Elle était jeune et enthousiaste et il n'était pas là pour donner des cours de bonnes manières.
Par contre, il porta attention à toute la joie et le plaisir que cette dégustation pouvait lui procurer. Il touchait du doigt le pouvoir de la bonne cuisine et c'était ce qu'il recherchait dans la pratique de cet art.

"Merci mademoiselle Bradley, nous avons bien travaillé."

Avec cette phrase, il accepta le compliment de la jeune fille tout en lui rappelant qu'elle méritait aussi une part égale de cette réussite.

Tandis qu'il l'écoutait répondre à sa question sur ses goûts musicaux, il dégusta quelques gorgées de thé et coupa avec délicatesse son muffin avec une petite cuillère avec d'en savourer un morceau à la texture légère et aérienne sans être trop sucré avec un bon gout de chocolat.

"Vous avez des goûts musicaux très intéressant. Pour ma part je suis un grand amateur de musique classique et de jazz. A vrai dire j'apprécie en particulier la musique sans parole ni chant, uniquement instrumentale. Je trouve souvent les paroles tellement insipides et quand elles sont intéressantes elles me déconcentrent de la musique."

Le professeur prit un autre morceau de muffin avec sa cuillère avant de se lever comme frapper par une idée. Il fit quelques pas dans son bureau et alla s’assoie devant son clavecin. Il plia délicatement les protections des claviers avant de doucement s'échauffer un peu les doigts. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas jouer ce genre de morceau, il se laissa un moment pour se remettre le rythme en tête battant légèrement la mesure du pied. Finalement, les grands doigts du danois se mirent à danser sur les touches avec rapidité et précision, Magnus se laissa porter pour son cœur et ses envies, passant d'un rythme à un autre et improvisant des transitions. Il espérait que le morceau plairait à la jeune fille.

Le morceau que joue VV:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dura Lex, Sed Lex - feat Eliana et Magnus [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Cours d'Arithmancie :: Bureau du Professeur VaatiVidya-
Sauter vers: