AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [1ère années] Premier cours : le dictame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7131-liu-xi-macdougall-qui-triomphe-de-lui-meme-possede-la-force-modifiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7152-liu-xi-ce-qui-lie-une-famille-cest-davoir-vu-fleurir-les-memes-jardins-annee-apres-anneehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causettehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7153-dans-la-boite-de-lu-xihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7154-les-petits-billets-pour-liu-xi

Arrivé(e) le : 21/11/2016
Parchemins rédigés : 601
Points : 12
Année : ft. Liu Yifei

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Roxy M. Reid

MessageSujet: [1ère années] Premier cours : le dictame   Lun 11 Déc - 10:18







Liu Xi MacDougall attendait les premières années devant sa serre. Elle espérait réussir à transmettre sa passion aux plus jeunes élèves de Poudlard. C’était une classe importante, si son cours paraissait ennuyeux aujourd’hui, il y avait fort à parier qu’il le reste pour les six années suivantes. Et la professeure souhaitait l’éviter à tout prix. En matière de pratique, ils étaient encore très jeunes et n’avaient que peu de sortilèges à leur disposition pour frayer avec des plantes impressionnantes, carnivores ou toxiques. Selon Liu Xi, ce n’était en rien un obstacle pour s’intéresser à la botanique, les plantes étaient toutes un peu magiques si l’on s’y intéressait de prêt. Mais elle savait qu’il faudrait sûrement un peu plus que ça pour les convaincre.

Elle laissa les élèves s’installer tranquillement dans la serre. Celle-ci n’offrait pas une chaleur tropicale et humide comme on pouvait l’attendre d’une serre. L’air été sec, la température atteignait péniblement les 20°, aussi la jeune femme avait –elle allumé un feu dans une alcôve prévue à cette effet : loin des plantes, près des tables de classe. « Bonjour à tous, je suis la Professeure MacDougall… Bienvenue à tous. Je vais vous demander deux choses pour commencer. » dit-elle avec un sourire. « Tout d’abord, j’aimerais que l’un d’entrevous me dise ce qu’est la botanique, et à quoi cela sert. Je n’attends pas à ce que vous me lisiez l’introduction du manuel, je veux votre définition, votre idée sur la question. » les encouragea-t-elle. « En ce qui concerne ma seconde question, il s’agit du sujet du jour… Avez-vous déjà entendu parler du Dictame ? On en trouve la trace dans votre manuel Mille herbes et champignons magiques » Cette fois-ci, elle laissa le temps aux élèves qui le souhaitait de feuilleter leur manuel. Tous n'arrivaient pas à égalité en première année, ceux qui venaient d'une famille sorcière avait probablement déjà eu à faire à l'essence de dictame, mais pour les moldus, cette plante était une simple plante d'ornement, et probablement pas la plus courante. La professeur posa sur la table avec une grande délicatesse un gros pot où poussait une plante au feuillage épais, d’un vert pâli par une sorte de duvet blanc. Le pot ne semblait contenir que de la terre sèche et des cailloux, et pourtant la plante avait l’air en parfaite forme.


sources:
 







LXMD
“Demeure aussi prudent au terme qu'au début; ainsi tu éviteras l'échec” [Tao Te King]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 15/11/2017
Parchemins rédigés : 115
Points : 8
Crédit : Selena Gomez
Année : Première année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [1ère années] Premier cours : le dictame   Lun 11 Déc - 21:38


"C’était plutôt joli de mon point de vue, mais je ne savais pas ce qui faisait sa particularité."


Je finissais d’enfiler mon tablier quand je constatai que l’heure tournait. J’eus à peine le temps de prendre mes gants et mes affaires de cours, de les enfourner dans mon sac, avant de prendre la direction de la serre. Une fois à l’extérieur du château, je pris une grande bouffée d’air frais. En cette première semaine de septembre, il faut dire que le temps était encore généreusement doux. Cela s’amoindrirait d’ici la fin du mois. C’est pourquoi, je me délectais de chaque once de rayons de soleil.

J’arrivai avec quelques minutes d’avance devant la serre de botanique, là où une dizaine d’élèves attendait déjà. La professeure, que je trouvais d’une grâce et d’une beauté remarquables, ne mit pas longtemps avant de nous inviter à entrer dans la serre. Il y faisait légèrement plus chaud qu’à l’extérieur, mais seulement de quelques degrés. Il y faisait surtout sec, mais je ne m’en formalisai pas. Je m’installais rapidement à une place au hasard, et tandis que je déposais mes affaires sur ma table, je cherchai Wyatt partout dans la salle. Je l’aperçus enfin, assis avec d’autres élèves aux premiers rangs.

La professeure s’avança avec élégance et enthousiasme au milieu des rangs, avant de se positionner face à nous. Je croisais les mains sur la table et l’écoutai :

« Bonjour à tous, je suis la Professeure MacDougall… Bienvenue à tous. Je vais vous demander deux choses pour commencer. » affirma-t-elle tout sourire.

Oh non, pas quelque chose de compliqué s’il-vous-plaît ? pensais-je en lui retournant son sourire, mais pour une toute autre raison.

« Tout d’abord, j’aimerais que l’un d’entre vous me dise ce qu’est la botanique, et à quoi cela sert. Je n’attends pas à ce que vous me lisiez l’introduction du manuel, je veux votre définition, votre idée sur la question. » fit-elle d’un ton encourageant. « En ce qui concerne ma seconde question, il s’agit du sujet du jour… Avez-vous déjà entendu parler du Dictame ? On en trouve la trace dans votre manuel Mille herbes et champignons magiques. »

Mon idée sur la question ? Elle était bien courte, mais pourquoi ne pas tenter. Après tout, personne n’envisageait de répondre tout de suite, et la professeure, malgré son air patient, voulait engager un dialogue avec nous. Pour ce qui était de la seconde question, je ne savais même pas à quoi elle faisait allusion. Avec un air peu enjoué, j’ouvris mon manuel au sommaire. Je me reportai ensuite à l’article consacré au Dictame et à l’essence de dictame. Entre-temps, la professeure MacDougall avait déposé délicatement une plante vert-pâle dont le feuillage dépassait du pot. C’était plutôt joli de mon point de vue, mais je ne savais pas ce qui faisait sa particularité. Je me concentrai de nouveau sur mon manuel et lu quelques propriétés sur le Dictame. Et là, je compris enfin.

Je levai la main avec un enthousiasme qui me surprit – à croire que celui de ma professeure était contagieux - et tentai une réponse :

« La botanique est la science qui étudie les propriétés, les caractéristiques et les comportements des végétaux de toute sorte. Assimilée à la science des Potions, elle devient une matière indispensable pour tout bon sorcier. Ce qui nous amène à la question sur le Dictame. Il s’agit d’une plante grasse qui a besoin de peu d’eau pour survivre. Elle pousse le plus souvent en haute altitude et peut résister aux climats les plus froids. Dans les potions, elle sert de base à la fabrication d’une essence dont les propriétés cicatrisantes sont extrêmement efficaces. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8899-hilary-fitzpatrick-priesthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8911-hilary-un-capitaine-a-besoin-d-un-equipage-et-d-ennemis#197603http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8912-hilary-si-on-imaginait#197606http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8913-une-lettre-pour-hilary#197607http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8914-un-envoi-express-pour-hilary#197608

Arrivé(e) le : 03/12/2017
Parchemins rédigés : 47
Points : 9
Crédit : by Maddie d'amûr • Nastya Kusakina
Année : 1ère année - 13 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Felicia A. Williams

MessageSujet: Re: [1ère années] Premier cours : le dictame   Jeu 14 Déc - 23:22

cours de botanique : le dictame

C’était midi, c’était l’heure de manger. L’heure d’être dans la grande salle à essayer de se remplir la panse. Hilary n’y arriverait pas franchement. Elle jouait plus avec la nourriture du bout de sa fourchette. Parfois, elle lançait des petits regards en direction de l’estrade. Ça ne faisait même pas une semaine entière que les cours avaient repris. Elle recommençait son année. Elle recommençait les mêmes cours, le même parcours, le même chemin ; peut-être le même destin. Cela ne serait pas étonnant. Elle n’avait pas refait sa cérémonie de répartition, contrairement aux personnes de sa classe. La petite savait déjà la maison qui lui avait été attribuée. Alors elle savait exactement le sort qu’elle pouvait subir si elle n’était pas sage comme une image cette année non plus. Hilary n’avait pas embêté son frère pendant les vacances, elle n’avait rien dit, rien fait, avait prié, ne s’était pas plainte d’y retourner, n’avait pas pleurniché - ou pas devant lui -, avait tout simplement enduré et était revenue dans ce même château pour recommencer sa première année. Elle pouvait attendre une année de plus, et même sept ans. Elle pouvait attendre sept ans avant de partir d’ici, mais la mer lui manquait déjà. Rien qu’à la vue du lac en revenant ici lui avait mis un coup de blues. La mer était loin. Son rêve était loin. Difficile de devenir une pirate sans équipage, sans bateau et sans les flots qu’il fallait pour flotter, pour naviguer. La Gryffondor ne sentait pas heureuse à Poudlard. Elle ne se sentait pas en sécurité, nulle part. Il y avait trop de sorciers, tout autour, tout partout, trop se secrets, ils étaient sûrement surveillés, un jour, ils seraient tous sacrifiés ! Les adultes n’étaient pas dignes d’être cru. Ça lui faisait presque peur d’aller en cours, d’être enfermée dans une salle close, avec quatre murs et un adulte. Le seul cours qu’elle appréciait réellement, c’était celui de vol. En plein air, libre, au dessus du sol, presque au dessus de problèmes et relativement plus proche de Dieu qu’elle ne l’était sur terre. Hilary n’avait pas envie d’aller en cours cet après-midi, mais elle devait se forcer. Prendre son mal en patience. De toute façon, elle était entourée par le mal... Si elle voulait partir d’ici, il fallait qu’elle soit diplômée. Et pour être diplômée, il fallait assister aux cours. Elle n’écoutait juste que d’une oreille. De toute manière, elle les avait déjà fait ces cours, en tout début d’année ! C’était ça d’avance sur ses camarades. La petite se décida à se préparer à aller en cours quand elle vit une de ses camarades de dortoir se lever de la table pour sûrement s’y rendre également. Contrairement à l’autre Gryffondor, Hilary traînait déjà plus du pied...

La rouge & or arriva pile quand la professeure autorisa les élèves à entrer dans la serre. Et même à ce moment-là, elle ne se pressa pas, appréciant chaque pas qu’elle faisait hors du château, avant de rentrer dans la serre en dernière, à la suite de ses camarades. La différence de température était moindre, mais l’air était plus sec. Hilary remarqua d’abord le feu en s’installant vers le fond, puis porta son attention sur la professeure quand elle prit la parole. La petit en fut impressionnée : ses cheveux étaient si noirs et si lisses ! « Bonjour à tous, je suis la Professeure MacDougall... Bienvenue à tous. Je vais vous demander deux choses pour commencer. » Mais déjà l’imagination d’Hilary commença à divaguer, à naviguer, à perdre le nord. Leur professeure de botanique était très belle ! Elle ne pouvait s’empêcher de l’imaginer avec un costume de pirate elle aussi. En corsaire, à l’assaut des eaux, un tricorne sur la tête. Ça lui irait bien. Dans la tête de la Gryffondor en tout cas, même si elle n’avait pas besoin de ça pour être belle. Tout ceci ne faisait que renforcer la méfiance de la petite. Elle n’aimait pas beaucoup les adultes. Alors ceux qui avaient l’air sympathiques encore moins. « Avez-vous déjà entendu parler du Dictame ? On en trouve la trace dans votre manuel Mille herbes et champignons magiques. » Hilary n’avait rien suivi. Qu’est-ce qu’il venait de se passer ? Elle s’était perdue dans ses pensées. Ses camarades commençaient à tourner les pages de leur manuel et la professeure posa une plante qui paraissait massive de par son feuillage sur le bureau. Elle ne savait toujours pas ce qu’il fallait faire. C’est sa camarade de dortoir qui répondit à la question qu’elle n’avait pas écouté. « La botanique est la science qui étudie les propriétés, les caractéristiques et les comportements des végétaux de toute sorte. » Oh, c’était donc une sorte d’introduction. Comme un peu tout ce qu’ils faisaient depuis le début de la semaine. La rouge & or aurait préféré replonger dans ses pensées, mais entendre sa camarade déblatérer ses connaissances ainsi l’énervait un petit peu. Elle aussi elle savait des choses, elle avait déjà eu un cours semblable l’année dernière après tout ! « Le Dictame vient de Crète, en Grèce. » commença-t-elle, puisant dans ses souvenirs de l’année dernière. Elle avait eu le temps de ressasser le peu de choses qu’elle avait appris, dans les cachots. « C’est l’ingrédient principal de la potion Wiggenweld. » Et plein d’autres choses encore, mais Hilary ne se souvenait plus de tous les mots savants et compliqués qui caractérisaient la plante. Tout ce dont elle se souvenait en plus, c’était que la plante posée sur le bureau était le Dictame.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8797-wyatt-fillin-terminee#195694http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8817-wyatt-little-boy-needs-friendshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8818-livre-d-histoires-de-wyatt-fillin-0-5http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8820-les-lettres-de-wyatthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8821-les-petits-mots-wyatt

Arrivé(e) le : 17/11/2017
Parchemins rédigés : 62
Points : 12
Crédit : levimillerdaily
Année : Première année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [1ère années] Premier cours : le dictame   Mar 9 Jan - 22:34

Après un déjeuner rapide dans la grande salle Wyatt était passé par son dortoir pour récupérer ses affaires pour le cours de botanique avant de se rendre dans le parc. L’air était doux, légèrement frais si l’on restait plus de quelques minutes assis à l’ombre dehors, mais l’absence de vent et le soleil haut dans le ciel compensaient la fraîcheur du jour. Wyatt détestait être enfermé dans les bâtiments de pierres, il aimait le grand air, la nature, à la maison il se faufilait toujours à l’extérieur pour aller jouer dans la forêt, disparaissant parfois toute la journée, ni le mauvais temps ou des températures froides ne pouvaient le décourager. Il s’installa sur l’herbe, non loin des serres de botanique, il serait sur place comme cela et tant qu’il gardait un œil sur la porte de la serre il ne serait pas en retard en cours. Il sortit Milles herbes et champignons magiques de son sac, feuilletant les pages, s’arrêtant au hasard sur certains chapitres pour les lire. Il parcourait actuellement le chapitre sur le Wiggentree, une espèce de sorbier magique aux fascinants pouvoirs et dont l’écorce servait à la composition de la potion Wiggenweld.

Il leva son regard de la page qu’il lisait pour voir qu’un petit groupe d’élèves s’était amassé à l’entrée de la serre, il valait mieux qu’il ne soit pas en retard, il referma son livre et le rangea avant de se lever, rejoignant les autres premières années alors que le professeur les faisaient entrer pour le début du cours. En entrant il regarda autour de lui, découvrant l’intérieur de la serre, fermant les yeux il prit une inspiration, respirant les odeurs des plantes, l’espace d’un instant il se trouvait transporté dans le jardin de la maison à Kenmare, un sourire flotta sur son visage puis il rouvrit les yeux quand quelqu’un le poussa avant de siffler et de lui dire de bouger. Il tressaillit et sauta un peu, il balbutia des excuses avant de s’enfuir pour aller s’asseoir au premier rang, jetant à peine un coup d’œil à l’élève habillé en bleu qui l’avait bousculé, celui-ci lui donnait un regard plutôt mauvais et Wyatt frémit en s’asseyant. Il ne s’était pas fait que des amis depuis la rentrée, certains n’avaient pas appréciés ses interventions récurrentes en cours et lui avaient fait comprendre à la sortie de la classe de potion, ils lui avaient conseillés d’apprendre à garder un peu sa bouche fermée s’il ne voulait pas se retrouver avec les lèvres collées, Wyatt était assez impressionnable pour que la menace l’eut effrayé et il avait fait un effort conscient depuis ce matin, essayant de répondre le moins possible aux questions.

Il se concentra sur leur professeur de botanique alors que celle-ci leur souhaitait la bienvenue et se présentait, leur donnant son nom, le professeur MacDougall. Une impression de douceur se dégageait d’elle et elle était belle, elle lui faisait penser à sa mère et Wyatt l’aimait déjà beaucoup. Elle leur demanda de lui donner une définition de la botanique avant de les interroger sur le dictame. C’était un sujet qu’il connaissait bien et le monde végétal était un domaine qu’il trouvait passionnant, l’envie de répondre le démangeait mais il se retint, il vit que les autres élèves avaient commencé à chercher des réponses dans leur manuel et il sortit le sien, faisant semblant à son tour de rechercher des informations sur le dictame. Au bout d’un moment une élève répondit à la question de leur professeur, il fut surpris d’entendre la voix d’Eliana et il se retourna, la cherchant dans la salle. Il lui sourit quand il la vit. Elle donna une réponse incomplète et Wyatt voulut lever la main pour donner d’autres informations au sujet du dictame mais il fut battu par une autre Gryffondor qui compléta la réponse. Il hésita un peu, fronçant les sourcils, il se rappelait que plusieurs fois quand il était enfant sa mère lui avait fait manger du dictame pour guérir de petites entailles qu’il s’était fait en jouant dans la forêt. Il inspira avant de prendre timidement la parole.

« Le dictame peut aussi se manger cru pour guérir des plaies peu profondes. »
Ajouta-t-il. Il était aussi malheureusement familier avec l’usage de l’essence de dictame, fait à partir de la plante. « Et quelques gouttes d’essence de dictame suffissent pour refermer des plaies plus profondes. » Dit-il, sa voix légèrement colorée de honte, en regardant le dictame que le professeur avait posé sur le haut du bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7131-liu-xi-macdougall-qui-triomphe-de-lui-meme-possede-la-force-modifiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7152-liu-xi-ce-qui-lie-une-famille-cest-davoir-vu-fleurir-les-memes-jardins-annee-apres-anneehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causettehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7153-dans-la-boite-de-lu-xihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7154-les-petits-billets-pour-liu-xi

Arrivé(e) le : 21/11/2016
Parchemins rédigés : 601
Points : 12
Année : ft. Liu Yifei

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Roxy M. Reid

MessageSujet: Re: [1ère années] Premier cours : le dictame   Dim 14 Jan - 19:09






Les élèves de premières années lui semblaient vraiment si… petits. Ils avaient encore des bouilles d’enfant. Pour l’instant, ils se tenaient bien sagement, et se montraient plutôt coopératifs. C’était une bonne chose, elle ne ferait pas cours toute seule, ce qui l’ennuyait plus que tout au monde. Une classe muette lui donnait envie de laisser les élèves lire le manuel sans plus intervenir puisque de toute façon, cela n’occasionnait pas d’échange.
Bien heureuse que ce ne soit pas le cas aujourd’hui, elle répondit avec un sourire à Eliana, complétant sa réponse.

« Effectivement Miss Bradley. La botanique est une science qui s’intéresse à la description des particularités de tous les végétaux, à leur classification également. Cette discipline étudie aussi avec attention le milieu où pousse la plante. Par ailleurs, elle permet également d’en apprendre plus sur le fonctionnement interne d’une plante – mais ce n’est pas au programme pour l’instant - , de repérer et soigner les maladies des végétaux. Pourquoi étudier la botanique ? Parce qu’effectivement, elle sera très importante pour réaliser des potions qu’elle soit magique ou relèvent de l’herboristerie. Mais c’est également un outil précieux pour cultiver des végétaux aussi bien les plantes que les arbres. C’est pour ça que pendant ce cours, nous ne nous contenterons jamais uniquement de lire un chapitre de manuel ou de décrire une plante. Nous verrons aussi les applications plus pratiques de la matière. »

La professeur marqua une pause pour laisser le temps aux élèves d’assimiler ses paroles, avant de continuer. « Vos informations sur le Dictame sont les bonnes. Comme l’a bien précisé Miss Fitzpatrick-Priest, cette variété vient de Crête, à ne pas confondre avec le Dictame Blanc, aussi appelé Fraxinelle qui est une toute autre variété. Vous utiliserez effectivement le Dictame de Crête pour la potion Wiggenweld. Monsieur Fillin ajoute une information très importante, si on peut effectivement utiliser l’essence de Dictame pour soigner les plaies importantes, il suffit de manger une simple feuille de la plante pour pouvoir guérir les petits bobos. Aussi, c’est important de bien la connaître, elle pourrait vous rendre de grands services. »
Liu Xi se rapprocha des élèves, posant sa plante sur une grande table au milieu de la serre. « Comme cette plante est très utile, la suite de notre cours va consister à la multiplier. Sans utiliser la magie. La nature s’en sortira très bien toute seule si vous-vous y prenez bien. La technique que nous allons utiliser s’appelle bouturage. Il s’agit de prélever une petite partie de la plante, sans l’endommager et de replanter cette bouture pour en faire une nouvelle plante.»

La jeune femme s’arma d’un petit scalpel, et commença à expliquer les différentes étapes :
« Il faut respecter des règles différentes en fonction des types de plante. Ici c’est assez facile. Il s’agit de repérer à la base du Dictame ce qu’on appelle des rejets. Le rejet va ressembler à une petite feuille de Dictame, poussant dans la terre ou sur la tige principale de l’arbrisseau, avec des radicelles. Il faut couper bien à ras du sol ou de la tige, mais sans la toucher, en gardant un maximum de radicelles. » Le professeur coupa un rejet, et le montra aux élèves, désignant les radicelles du doigt afin qu’ils comprennent bien de quoi elle parlait.
Elle la déposa ensuite sur du papier absorbant « Il faut ensuite sécher la bouture, c’est important qu’il ne reste pas de sève ou de rosée dessus, sinon elle risque de pourrir. » Elle attrapa ensuite une poudre noire et l’appliqua avec un pinceau sur la plante principale « il s’agit de poudre de charbon de bois, cela permet d’aider le Dictame à refermer plus rapidement la plaie crée par votre coupe et à ne pas attraper de maladie.»
Elle désigna ensuite les étagères : « Bien, sachant que la plante aime les hautes altitudes, mais qu’elle meurt s’il y a trop d’humidité, je vous laisserai choisir selon vous quel type de substrat elle préfère pour faire votre plantation. » . La professeure se contenta de prendre un petit peu de terre du pot principal et de le mettre dans un tout petit pot qui servirait à repiquer la plante. « Bien, voici la dernière étape, maintenant que la terre est prête et votre bouture aussi, il s’agit de la remettre en terre. Pour cela, vous pouvez utiliser le manche du scalpel pour creuser légèrement la surface du substrat. Déposez les radicelles dans le trou et quelques millimètres de la feuille. Recouvrez à peine de terre. » Elle joignit le geste à la parole, avant de lancer à l’attention des élèves : « et après ça, il n’y a plus qu’à attendre que le dictame prenne racine et s’épanouisse. Je vous laisse prendre le matériel dont vous aurez besoin et venir prélever la plante. » .

Citation :
Quelques précisions :

Les étapes de l’exercice :
> Prélever la bouture
> Sécher la bouture
> Soigner la plante
> Préparer le substrat
> Repiquer la bouture

Le matériel sur les étagères :
> Des billes d’argile
> De la terre sablonneuse
> Terreau de rempotage plante verte
> Paillage
> Terreau fertilisé pour potager

Le hasard :
En fonction de votre niveau.
Excellent : 1 chiffre d’échec.
Bon : 2 chiffres d’échec.
Moyen : 3 chiffres d’échec.
Mauvais : 4 chiffres d’échec.
Les semi-réussites et les réussites sont au choix.








LXMD
“Demeure aussi prudent au terme qu'au début; ainsi tu éviteras l'échec” [Tao Te King]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8899-hilary-fitzpatrick-priesthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8911-hilary-un-capitaine-a-besoin-d-un-equipage-et-d-ennemis#197603http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8912-hilary-si-on-imaginait#197606http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8913-une-lettre-pour-hilary#197607http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8914-un-envoi-express-pour-hilary#197608

Arrivé(e) le : 03/12/2017
Parchemins rédigés : 47
Points : 9
Crédit : by Maddie d'amûr • Nastya Kusakina
Année : 1ère année - 13 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Felicia A. Williams

MessageSujet: Re: [1ère années] Premier cours : le dictame   Dim 14 Jan - 22:14

cours de botanique : le dictame

L’air à l’intérieur de la serre n’était pas le même que celui de l’extérieur. La différence de température n’était pas si élevée que ça, mais pour Hilary, il y avait une grosse différence. Parce que, quand elle emplissait ses poumons d’oxygène, ce n’était pas pareil. L’air de la serre était plus sec, il ne se sentait pas passer dans les poumons et paraissait plus assécher la gorge qu’autre chose. Il sentait le refermé et les plantes. Ce n’était pas aussi désagréable que l’air des salles de classe, mais ce n’était pas comparable à l’air de l’extérieur. Le grand air frais. Celui qu’on sentait passer dans tout le corps, celui qui lui rappelait les escapades du dimanche matin à travers champs. Maintenant qu’elle était attablée en cours de botanique, la petite tête blonde regrettait presque de ne pas avoir tout plaqué juste pour aller courir dans le parc et profiter du temps qu’il faisait. De ressentir l’air dans ses cheveux, à travers les doigts et sur sa peau. Pour respirer un grand coup ! Courir jusqu’à l’épuisement tout l’après-midi. Essayer de se dire que les vacances continuent, qu’elle n’a pas repris les cours ni recommencé une année. Peut-être qu’elle aurait pu aller piquer une tête dans le lac, depuis le temps que ça la titille... Mais non. Hilary avait été sage et était allée en cours, comme tout le reste de ses camarades. Et la différence d’air la faisait déjà regretter. Le petit lion se rendait compte des variations ambiantes dans l’air assez facilement. Entre l’air marin, l’air des cachots, l’air en pleine nature, l’air sec, l’air pollué de Londres, l’air en pleine hauteur qui n’était pas le même que les pieds sur terre. La rouge & or avait le temps de s’en rendre compte parce qu’elle prenait tout simplement le temps de s’en rendre compte. La plupart des gens n’essayaient même pas de réfléchir deux secondes à leur respiration. Hilary le faisait. Elle regrettait les choses auxquelles elle était attachée. Elle avait le mal du pays comme on disait. Puis ça s’était aggravé. Maintenant, elle avait juste le mal des endroits étroits. Alors, chaque seconde passée en extérieur, elle les appréciait énormément. La petite ne détestait pas la nature. En fait, elle l’appréciait grandement et sa mère lui avait appris à la respecter comme il se devait. Car la nature rendait toujours le mal qu’on lui faisait. C’était ce qu’on lui avait appris. C’était pourquoi les cours de botanique n’étaient pas de ceux qu’elle détestait le plus - bien qu’elle appréhendait le jours où les plantes commenceraient à parler et marcher et vouloir les manger ; là, elle allait beaucoup moins aimer. Mais même si elle ne détestait pas les cours, être à l’intérieur de la serre ne l’empêchait pas de laisser son esprit divaguer dans des contrées beaucoup plus vaste, où la mer était omniprésente, les bateaux choses communes et les batailles monnaie courante. Cependant, tout ça, ça ne restait que des rêves pour le moment ; des rêves bien lointains. Actuellement, Hilary était en cours de botanique, avec une professeure qui possédait une beauté comme elle n’en avait jamais vu, à reprendre un cours qu’elle avait déjà fait, et pourtant, elle n’écoutait que d’une oreille distraite.

La Gryffondor répondit tout de même à la première question de leur professeure, même si elle n’avait pas saisi tout ce qu’elle avait dit, perdu dans ses rêveries. C’était une camarade de son dortoir qui avait répondu la première - Eliana si elle se souvenait bien -, avec une définition très complète. Trop complète. Entre la professeure qui devait sûrement cacher quelque chose - on cache toujours quelque chose à être trop belle et trop gentille -, et elle qui ramenait sa science de cette façon, elle ne savait pas trop quoi penser d’elle. Pour le moment, le petit lion ne l’appréciait pas beaucoup. C’est bon, on avait compris que tu savais des choses. Le petite Priest avait assisté à un cours semblable l’année dernière, c’était elle qui aurait dû savoir mieux que tout le monde, et pourtant, elle avait oublié tous les mots compliqués à propos de la plante et ne se souvenait que d’un ou deux détails. Puis un autre garçon de sa classe rajouta quelques précisions également, et, effectivement, dans ses souvenirs, c’était très juste. Hilary ne s’en rappelait juste plus et c’était bien dommage. La petite fit la moue l’espace d’un instant, mais c’était très puéril ; elle ne devait de compte à personne. La monde ne s’arrêta pas de tourner et la professeure MacDougall continua son cours le plus tranquillement possible ; elle prononça même son nom en entier, ça lui hérissa un peu le poil. Cette fois-ci, la rouge & or essaya d’écouter ; déjà parce que la plante semblait relativement normale et pas si magique que ça, puis parce qu’elle allait essayer de faire un effort pour leur montrer à tous qu’elle savait des choses aussi. Mais, les explications du professeure, même si elle prenait le temps de bien leur expliquer posément, était un peu trop compliquées pour elle. Hilary ne comprenait pas tout ce que l’adulte disait, mais alors quand elle commença les explications sur la démonstration, c’était encore pire pour elle. Pourtant, elle regardait attentivement les gestes de sa professeure pour avoir au moins une branche sur laquelle se rattraper. S’il suffisait de recopier ce qu’elle faisait, ça ne serait pas bien difficile. Et puis, elle l’avait déjà fait, non ? Bon, elle n’avait pas eu l’occasion de s’entraîner le reste de l’année, mais ce n’était pas non sa première fois. Avec un peu de chance, elle y arriverait sans trop de soucis... Peut-être. La petite nota "bouturage" sur son parchemin et observa attentivement pour pouvoir reproduire la même chose après. Les gestes du professeure étaient si délicats et assurés en même temps, dignes d’elle en somme. En la voyant faire, cela paraissait très facile, mais quand elle invita les élèves à faire ce qu’elle venait de faire, Hilary n’était plus très sûre d’être à la hauteur de la tâche. Le petit lion partit quand même prendre le matériel nécessaire au bouturage comme le reste de ses camarades, en choisissant la terre sablonneuse comme substrat. Elle déglutit une fois et procéda au bouturage de la même façon que leur professeure venait de le faire. La rouge & or se remémora chaque étape avec sa gestuelle pour les imiter.

4 & 6 : Hilary procéda au bouturage de façon impeccable. Elle suivit toutes les étapes à la lettre : préleva la bouture, la fit sécher, la soigna et la repiqua dans le substrat choisi. Ça, c'était parce qu'elle avait déjà le même cours l'année dernière, ahah !
1 & 3 : Bon. Ce n'était pas parfait, mais pour une deuxième fois après une année entière sans rien faire, ce n'était pas si mal non plus...

5 & 2 : Désastre total. Elle n'arrivait même pas à savoir comment prélever cette bouture correctement. Pourquoi ça semblait si facile pour les autres et pas pour elle ?!

Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Hilary Fitzpatrick-Priest le Dim 14 Jan - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 5283
Points : 118
Crédit : (c) Lily L. Potter
PETIT +

MessageSujet: Re: [1ère années] Premier cours : le dictame   Dim 14 Jan - 22:14

Le membre 'Hilary Fitzpatrick-Priest' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [1ère années] Premier cours : le dictame   

Revenir en haut Aller en bas
 
[1ère années] Premier cours : le dictame
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
L'Extérieur du Château
 :: Le Parc :: Cours de Botanique
-
Sauter vers: