AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 a bad guy in a good mood. [flash-back + now]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 16/11/2017
Parchemins rédigés : 65
Points : 14
Crédit : andy biersack by moi-même (andy de nos jours svp)
Année : 7ème

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: a bad guy in a good mood. [flash-back + now]   Lun 20 Nov - 19:54

a bad guy in a good mood
luca & pandora


Long cou gravé et fin tombant vers le bas, tête baissé qui apporte mon regard en direction du sol. Je sors tout juste d’un cours de Sortilège pas tout à fait sérieux. Oui, j’admets, j’ai un peu fait le con entre jeux immatures et fous rires incompris. Profitez, mes bons jours sont rares. C’était le dernier cours de la journée, et je commence à avoir faim, on ne peut pas m’en vouloir. Je marche hâtivement au milieu de ce couloir où si peu de gens circulent. Et c’est sûrement pour ça que je fais attention à ce bouquin qui tombe subitement devant moi. Quelques pas à peine et le voilà à mes pieds. Curieux et de bonne humeur pour quelques minutes à venir encore, je m’empresse de le ramasser alors que des bruits de pas viennent en ma direction. A peine ai-je relevé la tête qu’un joli minois me fait face. Petit visage rondelet, lèvres pulpées, tête de poupée. Une gamine de Serdaigle que je n’ai bizarrement pas envie de laisser partir aussi facilement avec le bouquin qu’elle vient de laisser tomber. La fixer, ne pas dire un mot, le visage terne, sans expression, et lui tendre le livre. Mais alors qu’elle approche sa main afin d’en saisir sa brochure, je retire le livre aussitôt vers moi. C’est là que je m’exprime, lâchant enfin son regard. « Hm nan ! En fait je l’ai trouvé, j'le garde. Il me sera d’aucune utilité, j'ai juste envie de faire chier. » C’est dit droitement, sans gêne, d’une honnêteté à faire peur. En vérité, je ne compte pas le garder longtemps, mais l’a faire chier, ça, ça reste d’actualité. J'aurais presque l'air méchant si encore je n'allais pas tout juste changer l'expression de mon visage et retourner la situation. D’un sourcil qui se hausse, je ne peux finalement pas m’empêcher de sourire mesquinement après la prononciation de mes mots, élevant le livre d'un bras hissé dans les airs. A 17 ans, je fais presque 1m85, alors pour ce genre de jeux à la con, il faut m’appeler. Une pareille puérilité n'est pas dans mes habitudes, mais mon humeur taquine et le visage angélique de la jeune fille m'ont clairement coincé dans un comportement d'abruti. Je ne sais pas, j'ai un pressentiment. Le pressentiment que c'est ce que je dois faire.
☾ anesidora




Dernière édition par Luca C. Pumpkin le Sam 9 Déc - 9:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8779-une-lettre-pour-pandora-atkinshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8778-write-me-pandora-atkins

Arrivé(e) le : 07/11/2017
Parchemins rédigés : 44
Points : 6
Crédit : Wildworld / Wiise
Année : Quatrième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: a bad guy in a good mood. [flash-back + now]   Mar 21 Nov - 16:23

a bad guy in a good mood
luca & pandora

Eh mince.
Être maladroite était loin d’être une habitude chez Pandora, et pourtant, pourtant, il fallut qu’en cette belle journée de septembre, elle fasse tomber son livre du moment « étude des runes : qu’en est-il des origines ? », et non pas au beau milieu d’un couloir désert, mais sur les pieds… d’un Serpentard.
Elle en conclut que ce n’était vraiment pas sa journée en levant le visage vers le garçon qui venait de récupérer son bouquin.
Eh mince, répéta-t-elle intérieurement en croisant son regard. Un crétin.
Parce qu’évidement, en plus d’être un Serpentard, il était grand, et il avait cet air duquel elle avait appris à se méfier. Ce genre de minois pas fréquentable, ce genre d’expression qui ne la mettait pas à l’aise.
Néanmoins, il lui tendit son livre, et c’était là tout ce qu’elle voulait : éviter une confrontation inutile avec cet abruti. Mais, non, sa journée était ratée, elle aurait dû s’y attendre ; alors il leva haut le livre et lui fit remarquer qu’il avait simplement envie « de la faire chier ». Wahou. Ce type n’avait pas seulement le visage du crétin ; il en avait le comportement.
Puis un rictus se profila sur ses lèvres, et Pandora se demanda si, finalement, son livre valait vraiment la peine d’adresser la parole à ce garçon qui semblait plus âgé qu’elle ; sûrement en dernière année.
Mais, si, ce bouquin en valait la peine, parce qu’elle avait des questions sans réponse et que comme toujours, les livres étaient remplis d’informations. Ce bouquin en valait la peine ; il était nécessaire, alors, il était également nécessaire qu’elle réponde.
« Je pensais pas que même en dernière année, on pouvait faire preuve d’autant de gaminerie.»
Elle continua de le toiser, du moins, comme elle le put : il était beaucoup plus grand qu’elle, au moins vingt centimètres les séparaient, et puis, il était quand même plus impressionnant qu’elle, avec ce blond, ses yeux qui la fixaient d’un air arrogant et pourtant, qui brillaient d’une lueur… Une lueur étrange. Ce n’était pas vraiment de la méchanceté, et c’était même loin d’être une lueur de stupidité.
C’était presque… Un air intelligent. Sournois, mais intelligent, comme s’il savait ce qu’il faisait, comme si, finalement, il était loin d’être un imbécile, et que son attitude n’était qu’un jeu, pour lui.
En fait, plus elle essayait de le toiser, plus elle s’en sentit incapable. Il dégageait quelque chose qui lui empêchait d’être aussi froide et cassante qu’elle aurait voulu être. A vrai dire, elle finit par croiser les bras en redressant le menton, puis elle détailla la tenue de Luca, avant d'arquer un sourcil qui se voulait prétentieux mais qui marquait une légère forme d’amusement derrière son impatience. Ce type semblait valoir bien mieux ce que ce qu’il montrait, et la curiosité de Pandora prit le dessus sur son air froissé.
Quelque chose lui donnait envie de s’attarder sur ce garçon. Quelque chose d’insondable en lui la poussait à prolonger, malgré elle, cette situation de laquelle elle avait pourtant eu envie de fuir.
« Je parie qu’au fond, tu t’ennuies juste. Après tout, pourquoi embêter une petite Serdaigle qui n’a rien demandé ? T’as vraiment rien de mieux à faire ? Allez, j’ai pas de temps à perdre pour tes bêtises, rends-moi ce bouquin tout de suite. »
A son tour, ses lèvres s’étirèrent en un sourire moqueur. Il voulait jouer ? Dommage pour lui, Pandora n’était pas cette petite gamine première de la classe facilement intimidable. Elle était plutôt cette gamine trop caractérielle pour se faire écraser ; elle était Pandora Atkins, et ce petit prétentieux allait en payer les frais.

☾ anesidora


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 16/11/2017
Parchemins rédigés : 65
Points : 14
Crédit : andy biersack by moi-même (andy de nos jours svp)
Année : 7ème

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: a bad guy in a good mood. [flash-back + now]   Dim 26 Nov - 19:10

a bad guy in a good mood
luca & pandora


C’est loin d’être dans mes convictions. Se montrer en spectacle, faire chier quelqu’un qui ne le mérite pas spécialement, quelqu’un que je ne connais même pas. Mais ma bonne humeur est parfois bien plus parasitaire que ma personnalité naturelle. Abuser de ma taille avantageuse, observer les moindres signes de sa réaction. S’attendre à la remarque d’un manque ridicule de maturité, un détail que je ne souligne même pas étant donné que j’ai été le premier à me le reprocher. Malgré tout ça, une fois de plus, je me fiche totalement de l’impression que je peux donner. « Incroyable hein ? » Petite réponse glissée furtivement entre toutes les autres, à la fois désagréable et amusante à souhait. Je sais ce que je suis, bien différent, bien plus nuancé. Les autres pensent ce qu’ils veulent, jusqu’au jour où ils me voient à l’avant, victime de ma prévenance, alors qu’ils ne s’attendent pas à m’y voir. Alors dans tout ça, le regard de cette fille, il m’est égal. Pourquoi elle d’ailleurs, pourquoi maintenant ? En temps normal je me contenterais de passer à côté du livre, comme si je ne l’avais pas vu. Vouloir tester une réaction, analyser le niveau de répartie d’une naine, s’avouer ne pas être déçu. Tout ça apporte sur mes lèvres un sourire un peu plus large, accompagné d’un rire hâtif exprimé d’une expiration forte. Un sourcil davantage arqué lorsqu’elle me dévisage de haut en bas, une intimidation facile, la première de sa catégorie que j’ai décidé de laisser passer au dessus il y a fort longtemps. C’est enfant comme intimidation, ça ne m’atteint pas. Finalement quand j’y pense, elle m’intrigue. Elle m’intrigue parce qu’elle semble posséder la même interaction que moi. Agir, s’exprimer, vouloir montrer une chose tout en sachant qu’elle est sur-jouée, tout en connaissant ce qui s’y cache derrière. Passer pour un idiot sans objectif de vie, s’entraîner au travail sur soit avec les premières victimes de son choix. Intrigué par son intention de s’intéresser à mon sujet. Analyse de ma personne qu’elle expose au grand jour, flatterie amusée qui se fait voir sur mon visage alors que j’abaisse mon bras avant de glisser le livre dans mon dos. Un livre réclamé avec le sourire, réaction appréciée, moi qui fut loin de vouloir faire face à une pleurnicharde apeurée ou encore une rageuse aux pénibles cacas nerveux. Ma deuxième main rejoint l’autre déjà dans mon dos. Sourire moins mesquinement, simplement amusé sans aucune raison mature. « C’est vrai, je m’ennuie, j’ai rien d’autre à faire. J’ai vu ta petite bouille, j’me suis dis que j’allais te tester à me supporter. » Un ton plutôt ironiqu, et pourtant, c'est la stricte vérité. Avouer, confirmer ouvertement, de quoi laisser sans voix, de quoi perturber certaines personnes parfois. Baisser les yeux finalement, reculer d’un pas en toute innocence. « T’as pas de chance n’empêche, je fais jamais ça. » Une fausse moue légèrement provocante, des pas qui reculent davantage alors que le livre réapparait face à nous, entre mes deux mains. « T’as pas besoin de ça la naine, c’est de la connerie ! » Parole d’un septième année qui est déjà passé par là. Sourcils que je fronce, un avis qu’elle ne m’a jamais demandé, culot que j’exploite une fois de plus. Je fais pas ça souvent ouais, mais finalement, ça me plaît.
☾ anesidora


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8779-une-lettre-pour-pandora-atkinshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8778-write-me-pandora-atkins

Arrivé(e) le : 07/11/2017
Parchemins rédigés : 44
Points : 6
Crédit : Wildworld / Wiise
Année : Quatrième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: a bad guy in a good mood. [flash-back + now]   Dim 26 Nov - 20:01

a bad guy in a good mood
luca & pandora


Ce type n'en démordrait pas, et elle le comprit immédiatement, quand il confirma ses dires. Il lui confirma qu'effectivement, il n'avait rien à faire, et qu'il s'amusait, parce qu'elle avait... "une petite bouille" ?
Certes, elle était plus petite, et plus jeune, mais on ne lui avait encore jamais fait cette réflexion. Comme si elle avait une tête d'enfant. Dégageait-elle vraiment cette impression d'innocence, d'ingénuité ? Elle avait espéré avoir l'air plus mature.
Elle resta immobile pendant que Luca s'amusait à faire sa petite mise en scène avec son livre. Elle garda les bras croisés, le toisant d'un air désabusé, comme si elle était déjà fatiguée. Elle l'avait déjà cerné, de toute façon. Ce type était intelligent et futé, d'ailleurs, il devait être le meilleur ami idéal pour tous ceux qui voulaient une oreille attentive, des conseils pertinents et des moments de folie. Pourtant, il se comportait comme tous les autres crétins qu'elle connaissait ; ce qu'elle ne comprenait pas, c'était le pourquoi.
De toute façon, il n'y avait que les gens intelligents pour jouer aux débiles, et pas l'inverse.
Il avait déjà reculé de plusieurs pas quand il lui lança sournoisement « T’as pas besoin de ça la naine, c’est de la connerie ! »

Pandora ne sortit pas de ses gonds, puisqu'elle avait compris qu'il n'était pas débile. En revanche, elle ne put s'empêcher de contredire ses mots : premièrement, elle n'était pas naine et deuxièmement, les livres valaient mieux que tout en ce monde.

"La naine a besoin de ça, parce qu'un livre est de meilleure compagnie que les Hommes. Y a que te regarder pour comprendre ça."

Et c'était une remarque peut-être incisive, mais elle la prononça avec un tel détachement, avec une note d'amusement même, qui la trahissait toute entière. Panora n'avait pas envie d'être méchante, parce que Luca lui-même n'avait pas envie d'être un crétin. C'était plus un échange feinté, comme s'ils s'amusaient à voir qui serait le meilleur acteur. Ce n'était pas dans son habitude de perdre du temps comme ça, à jouer avec le premier venu ; mais elle y prenait un tel plaisir, c'était d'un tel intérêt qu'elle ne pouvait que suivre Luca dans sa lancée.
Il ne lui restait qu'à comprendre pourquoi Luca était comme ça. C'était ce qu'elle voulait découvrir, alors elle n'hésita pas à s'avancer, d'un pas, puis deux, puis suffisamment pour rattraper la distance qu'il avait imposée entre eux. Elle ajouta même un pas supplémentaire pour lui être proche.

"Et il s'appelle comment, le voleur de livres ? A moins qu'il préfère rester anonyme pour des raisons évidentes de confidentialité. Quoi que, si tu cherchais vraiment à être confidentiel, tu n'irais pas taquiner la première Serdaigle venue."

Elle fit un geste en avant, pour essayer de lui arracher le livre des mains à son insu ; mais évidemment, il fut plus rapide, sûrement plus expérimenté qu'elle. Elle fit une moue, mais pas contre lui, contre elle-même, qui avait cru pouvoir duper aussi facilement un maître dans l'art de l'embêtement.

"Tu comptes y passer la soirée ? Tu préférerais pas pouvoir te reposer, plutôt que de jouer un rôle qui te correspond pas ?"

Elle avait levé le visage pour le regarder dans les yeux, mais ce fut une mauvaise idée car à nouveau, elle se sentit intimidé par tout ce qui se reflétait dans ses iris ; d'abord, ils étaient si clairs que c'en était déconcertant ; et elle songea un instant que, peut-être, elle était vraiment une enfant par rapport à toute la maturité qu'il dégageait sous ses grands airs de gamin.
☾ anesidora


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 16/11/2017
Parchemins rédigés : 65
Points : 14
Crédit : andy biersack by moi-même (andy de nos jours svp)
Année : 7ème

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: a bad guy in a good mood. [flash-back + now]   Dim 3 Déc - 14:51

a bad guy in a good mood
luca & pandora


Elle reste zen, sans mépris, à la charge de piques issus d’un simple manque de patience évident. Ceci dit il n’y a qu’à la regarder pour voir qu’au fond d’elle, elle est amusée. Aussi descriptible que moi en cet instant, peut-être volontaire venant de chacun de nous. Des réponses qui feraient mal à n’importe qui, des vérités qui maintiennent cette esquisse au bord de mes lèvres. Ses pas qui l’a rapprochent un peu plus de moi, nos deux esprits entrées tout juste dans l’entente d’un jeu, comme si je l’avais vu, comme si j’avais sentis que mon agissement inutile allait lancer ma péripétie de la journée. Instinct attractif, réfléchit, amusé, une situation prenante qui n’arrive pas avec n’importe qui. Autant parfois je suis crue, vide ou direct, autant là je suis l’idiot qui révèle son esprit fourbe. Elle continue de parler avec lenteur, douceur, des mots captivants durant le temps où elle sa ramène un peu plus vers moi. Tentative de diversion ? Hocher la tête d’une moue plaisante, comme satisfait d’une telle répartie. « Le livre, c’est juste un dégât de circonstance, je t’ai déjà dis pourquoi je suis là. Et j'me fiche que tu connaisses mon nom ou pas, ça n’a jamais décrit quelqu’un. C’est juste une étiquette. » Comme une porte devant laquelle tu as beau te tenir, sans la clé qui l’a déverrouille, tu ne l’as passera jamais. S’exprimer, mais ne rien montrer d’autre que mon écoute à ses mots choisis avec minutie, attendant le moment où elle tendrait le bras avec hâte afin de reprendre ce qui lui appartient. User du même jeu qu’elle afin de contrer le sien. M’exprimer d’une philosophie précise, cacher mon attention derrière l’inattention de mes mots. Puis le moment est venu bien plus vite que je ne le pensais. Précipitation d’une jeune fille qui doit encore apprendre, mais qui en sait déjà beaucoup. Elle me cerne autant que je l’a cerne, ça se voit. Impressionné, voilà ce que je suis. Des personnes intéressantes, j’en découvre tous les jours finalement. Geste rapide duquel j’éloigne à nouveau le livre de sa vue avant même qu’elle ne puisse en toucher la couverture. Sourcils haussés, visage qui s’incline, signe que la miss ne doit en aucun cas se précipiter. « Et si ce rôle avait fini par faire partie de moi tellement il me satisfait ? Et pourquoi je jouerai un rôle d’ailleurs, quel intérêt j’y trouverais ? » Mine innocente, sur-joué. Ne pas nier, jamais, simplement jouer avec les mots, émettre le doute, plonger les auditeurs dans la réflexion. « Et la demoiselle qui essaie de lire en moi comme si j’étais son fichu bouquin, elle a un nom ? » Nom dont je me fiche quelque peu, mais visage sur lequel j’aimerais malgré tout gardé une marque, en dehors des regards signifiants qu’elle me jette.
☾ anesidora


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8779-une-lettre-pour-pandora-atkinshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8778-write-me-pandora-atkins

Arrivé(e) le : 07/11/2017
Parchemins rédigés : 44
Points : 6
Crédit : Wildworld / Wiise
Année : Quatrième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: a bad guy in a good mood. [flash-back + now]   Lun 4 Déc - 19:04

a bad guy in a good mood
luca & pandora


"Bon, ça suffit."

D'accord, ce garçon était intriguant, certes, elle aimait jouer un rôle, oui, c'était une situation on ne peut plus amusante et intellectuellement très stimulante.
Mais en définitive, elle n'avait toujours pas le prénom de ce mystérieux personnage, ni son livre, et elle ne comptait pas passer des heures à tourner en rond pour récupérer ce vieux bouquin poussiéreux que personne ne lisait jamais.
Pandora aimait jouer, elle aimait les défis, mais elle était aussi impatiente, et quand une énigme ne lui cédait pas, elle préférait regarder la réponse que d'y passer une nuit entière.
En ce cas précis, elle avait envie de comprendre qui se cachait derrière ces grands yeux clairs, derrière ce haut gabarit de Serpentard, et plutôt que de l'apprendre par elle-même, elle eut envie qu'il lui dise tout directement. Et récupérer son livre aussi, au passage, mais dans le fond, elle s'aperçut que ce n'était pas tant le livre en soi : c'était la curiosité d'en apprendre sur cette personne, c'était la frustration de n'avoir accès à aucune donnée sur lui. Il n'était pas un livre, il était juste un dernière année de Serpentard qui cachait bien des choses, et elle ne pouvait pas lire en lui, exactement comme il venait de lui affirmer.

"Je m'appelle Pandora, j'aime les vieux livres que personne ne regarde jamais, et j'aimerais que tu me rendes le mien."

Elle plissa les yeux, essayant encore de lire quelque chose, ne serait-ce qu'une ligne de sa vie. Elle abandonna aussitôt, puis songea à une nouvelle stratégie. Peut-être que ce garçon était content qu'elle s'occupe de lui. Peut-être que finalement, si elle faisait semblant de ne pas être intéressée, et qu'elle rebroussait chemin en oubliant le vieux livre, alors peut-être que, oui, il la rattraperait, lui donnerait son bouquin - et son identité.
C'était un risque, cependant, il était possible effectivement qu'il la laisse partir sans autre question, et c'était même tout à fait probable au vu de son comportement nonchalant. De toute façon, il la recroiserait sûrement, et de toute évidence, ils avaient un trop bon rapport (bien que caché sous des airs enfantins) pour le laisser disparaître sans plus se chercher.

"Bon, tu sais quoi, M. Sans-Nom-Car-Je-N'ai-Pas-D'étiquette? Puisque je n'arrive pas à entretenir un vrai dialogue avec toi, puisque de toute évidence tu me rendras jamais ce livre, puisque tu ne joues aucun rôle... Garde-le. Tu apprendras peut-être la maturité."

C'était de toute ironie, Pandora avait de toute évidence bien compris que ce type était bien plus adulte qu'il ne le laissait paraître. Mais c'était là sa dernière carte à jouer pour qu'il essaie de faire un pas vers elle, plutôt que de reculer comme il le faisait depuis le début.
Elle esquissa alors un sourire en le regardant dans le fond des yeux, puis passa une mèche de ses cheveux châtain derrière son oreille et détourna le regard en avançant tout droit. Elle ne manqua pas de lui donner un léger coup d'épaule en passant, dans le bras, comme pour attirer d'autant plus son attention et son intérêt, puis elle continua son chemin, derrière lui, en lui jetant un dernier regard en arrière, un regard plein d'amusement et qui semblait l'inviter.

"Pandora Atkins, c'est ça, mon étiquette complète", lança-t-elle alors en souriant largement, de quoi montrer ses dents, tandis qu'elle tournait dans le couloir perpendiculaire.
Elle ne put s'empêcher de se jeter derrière la première porte venue, pour voir si le jeune homme allait ou non la suivre. Cachée dans une salle de classe déserte en vue de cette fin de journée, elle laissa la porte entrouverte et se mit à épier le couloir, dans l'espoir ridicule (oui, espoir) qu'une écharpe verte et argent apparaisse sous ses yeux.
Elle avait l'impression d'avoir dix ans et de jouer à cache-cache ; mais, dans un sens, c'était vrai. Le peu qu'elle avait appris de lui, elle l'adorait, comme si derrière cette carapace se cachait une intelligence remarquable. Elle avait véritablement envie qu'il la retrouve : peut-être pourraient-ils enfin arrêter de se cacher derrière de faux airs.



☾ anesidora




Dernière édition par Pandora Atkins le Mar 5 Déc - 22:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 16/11/2017
Parchemins rédigés : 65
Points : 14
Crédit : andy biersack by moi-même (andy de nos jours svp)
Année : 7ème

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: a bad guy in a good mood. [flash-back + now]   Mar 5 Déc - 18:52

a bad guy in a good mood
luca & pandora


Les choses n’évoluent pas. On se cherche, bêtement. Mais il demeure malgré tout un mâle qui domine la situation de toute part, et vous aurez bien compris que c’est de moi dont je parle. Je parviens à lui faire dire son nom sans même avoir eu besoin de lui donner le mien. Pandora. Joli prénom, associé à son visage. Puis l’arrivée d’une perte de patience, une réflexion sur ma maturité. Un sourcil que j’arque par mépris de ses mots. Mon comportement est quelque peu puéril, mais je n’en suis pas moins mature. Sur certains points du moins. On ne devient pas Albus Dumbledore à l’âge de 18 ans, soyons réaliste. Ayant le droit à un sourire et à une gestuelle à la fois provocante et séductrice, je devine que la jeune fille à changé d’état d’esprit. Volontaire ou non, seule le temps me le dira. Quelques secondes pour être exact. Je l'a regarde s’en aller, l’air toujours aussi mesquinement amusé, et je remarque le petit regard qu’elle jette en arrière, auquel elle ajoute la partie manquante de son "étiquette". En venir à deviner, comprendre, qu’elle a lancé une autre stratégie dans le but de me chercher davantage. « Noté. » Hocher de la tête, ne pas bouger d’un pouce, l’a prendre au mot. Silhouette qui s’enfonce dans le tournant du couloir, ses pas que je n’entends plus, ou peut-être seulement ceux des autres étudiants. Mais sincèrement, les pas que j’entendais ce sont arrêtés brusquement, comme si elle avait soudainement disparu, mais surtout, comme si elle était encore là. Bref je suis pas medium, ce n’est qu’une hypothèse, et elle ne change de toute façon rien à ce que je compte faire, parce que c’est moi, tout simplement. S’exprimer alors à travers le couloir, sans gêne, sans besoin de crier, simplement hausser ma voix naturellement grave. « Oh Pandora Atkins ! Je dépose ton bouquin là où je l’ai trouvé. J'vais pas t'suivre à la trace, j'suis pas un d'tes camarades de 3ème année ! » Sans méchanceté, avec taquinerie, supposer son âge, lèvres esquissés. Je suis simplement amusé par le comportement de la demoiselle. M’abaisser vers le sol, y poser le livre en bout de bras. J'aurais très bien pu repartir avec, mais c'est comme si un volume 2 venait d'être éditer, le premier déjà passé de mode dans mon esprit. Je sourie parce que je sais qu’elle viendra le chercher. Surtout si elle est assez maligne pour se rendre compte que moi, je ne me déplace jamais pour quelqu’un, hors exceptions. Ce n’est pas mon genre. Peut-être même qu’elle ne m’a pas entendu, mais j’en doute. Quoiqu’il en soit, je reste sur place quelques secondes encore, glissant mes mains dans les poches. Maintenant, j’attends de voir. Mais j’avise suffisamment vite, puisque je commence déjà à faire quelques pas, essayant de me rappeler ce que j’ai à faire pour demain. Ouais je suis entrain de réfléchir à ça, comme si je n’avais jamais croisé cette fille.
☾ anesidora



ps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8779-une-lettre-pour-pandora-atkinshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8778-write-me-pandora-atkins

Arrivé(e) le : 07/11/2017
Parchemins rédigés : 44
Points : 6
Crédit : Wildworld / Wiise
Année : Quatrième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: a bad guy in a good mood. [flash-back + now]   Mar 5 Déc - 21:23

a bad guy in a good mood
luca & pandora


Pandora retint son souffle un instant, quand elle entendit distinctement la voix du Serpentard s'élever par-delà les bruits parasites du couloir : « Oh Pandora Atkins ! Je dépose ton bouquin là où je l’ai trouvé. J'vais pas t'suivre à la trace, j'suis pas un d'tes camarades de 3ème année ! »
Alors ça, non. Qu'il ne la suive pas, montrant finalement un total désintérêt pour sa personne en dépit de ce qu'elle avait cru comprendre dans leurs joutes verbales, soit, elle pouvait le comprendre : il avait d'autres chats à fouetter.
Mais qu'il la prenne pour une troisième année, alors qu'elle avait l'âge d'être en cinquième année et que seulement deux ans les séparaient... Non.
C'en était trop pour sa dignité, alors, comme d'habitude, son impulsivité se réveilla et prit le dessus sur la raison qui lui intimait de laisser courir, de récupérer son livre et d'attendre, par hasard, de le recroiser un autre jour, ou jamais, peut-être, ce château était si grand, difficile d'y rencontrer tous les élèves régulièrement.
Elle ouvrit la porte derrière laquelle elle s'était réfugiée et se hâta de remonter le couloir qu'elle venait d'emprunter. Elle récupéra à la hâte le livre que le jeune homme venait de laisser par terre et entreprit de marcher à grands pas pour le rattraper, un peu plus loin. Sa cape virevoltait sur ses chevilles, laissant apparaître le bout du talon de ses bottines qui tapaient sèchement sur le sol en pierre, de quoi faire un bruit assez fort pour se distinguer du brouhaha général, tandis que ses cheveux rebondissaient sur ses épaules, marquant son empressement.
Elle vit un peu plus loin les cheveux sombres du garçon et se mit à accélérer le pas jusqu'à être à sa hauteur ; elle lui attrapa alors le bras et le tira en arrière pour l'inciter à se retourner. Quand il lui fit face, elle déglutit un instant, marquant son léger malaise face à ce nouveau contact visuel qui la perturbait depuis le début, puis elle releva le menton et fronça les sourcils, prenant un air vexé qu'elle exagérait un peu pour souligner ses propos :

"Ah ça, non, je suis en quatrième année et j'ai redoublé, j'ai quinze ans ! Que tu ne me donnes pas ton nom, soit, mais s'il te plaît, ne me prends pas pour une gamine non plus !"

C'était vraiment vexant, en fait, elle avait espéré qu'il lise une certaine maturité en elle ; mais visiblement, non, il devait simplement la prendre pour une pré-ado studieuse et discrète. C'était même décevant. Elle avait vraiment cru qu'elle pourrait capter l'attention d'un dernière année, mais maintenant, elle s'aperçut qu'elle s'était peut-être trompé : il voulait tout bêtement jouer avec elle comme il aurait joué avec n'importe qui d'autre.
Oui, de la déception, et elle se rendit compte qu'elle le tenait toujours par le bras ; elle le lâcha soudain, comme si elle venait de se prendre une décharge, se demandant quand est-ce qu'elle apprendrait enfin à contrôler son côté caractériel et spontané. Seul le livre qu'elle tenait de son autre main témoignait de tout le sérieux et le calme dont elle était, parfois, capable ; quand personne ne la piquait, en tout cas.





☾ anesidora


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 16/11/2017
Parchemins rédigés : 65
Points : 14
Crédit : andy biersack by moi-même (andy de nos jours svp)
Année : 7ème

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: a bad guy in a good mood. [flash-back + now]   Jeu 7 Déc - 12:58

a bad guy in a good mood
luca & pandora


Filer droit, sans me retourner. Sale gosse qui vire déjà à sa cause, allant jusqu'à même oublier l'existence des autres. Bien sûre, j'abuse, même dans mes plus fortes pensés. Cette Pandora, elle est toujours dans ma tête, du moins toute l'intrigue qu'elle a sur créer en moi. Intéressante, amusante, attachante. Rare intérêt que j'apporte en ce moment. Reparti m'occuper de mes affaires, sillonner mes histoires. Mais pas pour longtemps. Quelques mètres et une main vient empoigner mon bras. Très peu de force, mais un brin de détermination. Pandora est revenue au galop avec la colère d’un enfant vexé qui orne son regard. Elle a mal prit le fait que je l'a case en troisième année. C'était des mots sorti au hasard, une réflexion que je n'avais pas voulu éterniser. Et puis, donner l'âge minimum qu'elle pourrait avoir, c'était aussi le moyen de continuer à la taquiner comme je l'avais commencé, rien de sérieux. Pour une fille aussi maligne et observatrice, j'avais pensé qu'elle comprendrait. Je maintiens alors ce que je disais précédemment, elle a encore des choses à apprendre. Je fronce les sourcils, baissant les yeux sur sa main toujours posée sur moi, un contact que je n'apprécie pas spécifiquement, mais qui en plus se maintient assez longuement. Elle peut me lâcher la demoiselle ? Je suis pas son fils de 5 ans. J’aurais pu sourire, la rassurer, mais là, elle m’a gonflé, gonflé mignon ceci dit. « Oui madame j’ai 15 ans, je prends note, t’es pas une gamine. Rigoles un peu ! » Lever les yeux au ciel. Moi trop enfantin, elle trop mature, voilà ce que je ressors de tout ça. Mature, mais joueuse. Puérile, mais sérieux. Des paradoxes qu’on a su détecter. Lui lâcher malgré tout un sourire étouffé entre mes deux joues, avant de me retirer du jeu. Tourner le dos, reprendre mes pas là où ils en étaient. Quelques secondes s’écoulent avant que je ne rapporte mon regard clair et ténébreux vers la Serdaigle, rien qu’un instant. « Luca. C’est mon nom. » Filer, reprendre mon chemin à nouveau, la quitter pour de bon parce que j’ai d’autres choses à faire à présent.

N o w.

Assied à l’une des tables de la grande salle, j’apporte mon verre de jus de citrouille à mes lèvres. Le jus de citrouille c’est sans blague. Posé aux côtés de Pandora, je lui remémore notre rencontre vieille de quelques mois, jour où j’ai littéralement craqué, sans aucune raison apparente, mais une bonne idée au final lorsqu’on voit où nous en sommes arrivés. C’est vraiment rare comme situation, je vous assure. « Avoue, ce jour-là tu m’as détesté, mais tu m’as adoré aussi ! » Sourire de mes pleines dents avant d’apporter à nouveau le verre à mes lèvres, un sourire auquel elle n’avait pas eu le droit à l’époque, sourire dont peu disposent vraiment finalement. Les élèves morts de froid rentrent peu à peu dans l'enceinte du château. Sentir des courants frais me caresser la peau des mains, porter le regard sur la Serdaigle qui est finalement devenue, une amie. Ouais pardon, j’aime pas ce mot, trop sentimentale. On va dire pote, plutôt.
☾ anesidora



ps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8779-une-lettre-pour-pandora-atkinshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8778-write-me-pandora-atkins

Arrivé(e) le : 07/11/2017
Parchemins rédigés : 44
Points : 6
Crédit : Wildworld / Wiise
Année : Quatrième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: a bad guy in a good mood. [flash-back + now]   Jeu 7 Déc - 23:02

a bad guy in a good mood
luca & pandora


Le regard fixé sur le verre de jus de citrouille que Luca portait à ses lèvres, la jeune fille garda un instant le silence, se demandant tout d'abord comment il arrivait à apprécier le goût de ce liquide orangé qu'elle détestait. Rien qu'à le voir boire une gorgée, elle sentit le goût de citrouille monter à sa gorge et la nausée secouer son ventre. Elle tourna les yeux et se mit à observer les élèves qui entraient par les hautes portes de la grande salle, apportant quelques bourrasques froides sur eux. Le problème à Poudlard, c'est qu'il faisait souvent froid, et chacun avait son remède ; écharpe, cape, un plat fumant, ou, simplement, quelques souvenirs à raconter.
C'était ce qu'elle préférait, justement, un échange, un sourire, qui lui rappelait quelques vieilles histoires, quelques bons souvenirs. Cette rencontre avec Luca, justement, la réchauffa au fond d'elle : c'était la première fois qu'elle s'était sentie aussi intéressée par un inconnu, la première fois qu'elle s'était montrée aussi curieuse. Elle s'était attardée sur lui, littéralement, peut-être de trop, mais à bien y penser, maintenant, alors qu'il était assis à côté d'elle et qu'il lui avait souri de toutes ses dents, comme ça lui arrivait rarement, elle s'aperçut combien elle avait eu raison d'écouter son instinct et de rentrer dans son jeu.
Maintenant, grâce à leur premier échange, il était là, à côté d'elle, et il avait même l'air assez content d'être ici. C'était peut-être ridicule, mais Pandora avait trouvé en lui une personne si admirable, qu'elle était comme touchée qu'il daigne lui montrer tant de sympathie.
Ou alors, elle était touchée par son sourire. Ou plutôt, par le charme de son sourire. Oui, voilà, elle était également touchée par cet air d'amusement qu'il avait sur le visage, comme quand ils s'étaient rencontrés, finalement. Elle y songeait en le regardant un bref instant, quand, à nouveau, et comme toujours depuis ce mois de septembre, les yeux clairs du jeune homme la déstabilisèrent complètement. C'était une raison (parmi tant d'autres) qui faisait qu'elle l'appréciait tant en dépit de ce que pouvaient penser les autres. Ce n'était pas un crétin, ni un marginal, ça se voyait dans ses yeux qui semblaient voir en elle comme personne ne l'avait jamais comprise. Son regard la pénétrait, et il lisait, comme sur un livre grand ouvert. Il avait cette capacité de compréhension qui la perturbait, systématiquement, mais qui l'émerveillait et la poussait d'autant plus à passer du temps en sa compagnie.
Luca, c'était comme un miroir, et elle avait presque l'impression d'y percevoir un meilleur reflet d'elle-même.

"Je t'ai détesté, oui, parce que tu m'as fait perdre mon temps avec tes conneries..."

Elle leva ses pupilles sur lui, encore quelques secondes, esquissa même un sourire, puis reporta son attention sur son assiette vide. Un rire sortit de ses lèvres.

"Mais je t'ai tout de suite adoré. Je t'ai même plus adoré qu'autre chose. Peut-être parce que t'étais quand même moins con que la moyenne."

Elle sourit largement, comme avant, quand elle avait eu moins de soucis dans sa vie et qu'elle souriait, qu'elle était radieuse pour un rien. Finalement, en cet instant, elle était également radieuse pour un rien ; mais Luca lui faisait cet effet-là aussi. Elle se sentait de bonne humeur, même si elle avait froid. Puis elle croisa les jambes, posa un coude sur la table et appuya son menton sur sa main, pensive, songeant à la foule d'élèves autour d'eux.
C'était déjà le mois de décembre, et tout le monde ne parlait que d'une chose : le gala. Des froufrous, des parures, du maquillage et finalement rien de très excitant. D'un autre côté, c'était également l'occasion rêvée de sortir un peu de la monotonie du château et, le temps d'une soirée, de s'amuser un peu, en bonne compagnie. Elle voyait cette fête comme une occasion de s'échapper du quotidien lassant de Poudlard, rien de plus.
Elle fronça les sourcils, se redressa et prit une mèche de ses cheveux cuivrés entre ses doigts. Elle se mit à jouer avec, assemblant quelques idées. S'échapper de son quotidien, elle y arrivait, parfois, et surtout de par ses entretiens avec Luca.

"Dis-moi, t'es plutôt noeud pap' ou cravate ?"

C'est alors qu'un idiot assit à côté d'elle tendit le bras pour prendre une portion de pain et, dans sa maladresse, renversa la carafe de jus de citrouille qui s'étala sur la table ; le jus se répandit sur le bois et coula jusque sur les cuisses de Pandora qui se leva d'un bond dans un cri de surprise bientôt suivi de jurons. Une horrible odeur de jus de citrouilles lui prit les narines.

"Évidement, il fallait que ça tombe sur moi... quand je te disais, que t'étais moins con que la moyenne !" ironisa-t-elle dans un soupir en constatant que toute sa jupe venait d'être inondée. Le tissu se mit à lui coller la peau, quand les portes s'ouvrirent à nouveau, laissant un courant d'air refroidir davantage son corps. Bien, elle avait une odeur qui lui donnait envie de vomir collée à elle, et en plus, elle commençait à mourir de froid. Vraiment, il était temps que ses journées changent, à Poudlard, et, dans le fond, elle espérait peut-être, sans s'en apercevoir, que Luca soit le revirement de situation qu'elle attendait.


☾ anesidora



PS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 16/11/2017
Parchemins rédigés : 65
Points : 14
Crédit : andy biersack by moi-même (andy de nos jours svp)
Année : 7ème

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: a bad guy in a good mood. [flash-back + now]   Sam 9 Déc - 10:56

a bad guy in a good mood - part 2
luca & pandora

Je ne suis pas un sentimentale. Mais Pandora vaut bien la peine de se remémorer quelques souvenirs, notamment celui de notre rencontre. Ordinaire à première vue, mais très particulière dans nos têtes. Loin d’être deux corps sans âmes qui agissent bêtement, on s’était donné les moyens de voir en chacun de nous bien plus qu’un élève de l’école. Mature pour son âge, voilà ce que j’avais retenu. A force de l’a voir, de la fréquenter, j’ai véritablement commencé à l’apprécier, autrement je ne serais pas là. Un genre d’amitié que tout le monde ne comprend pas, jeune fille de 4 ans mon aîné, âge dont je me fiche parce que ce n’est qu’un chiffe, et qu’il ne compte pas. J’étais comme elle a 15 ans, je l’ai été même bien avant. Je crois que j’ai été comme ça toute ma vie. Merci papa et maman. Alors boire un jus de citrouille à côté de cette enfant, c’est un choix dont les avis qui en découlent me passent au dessus de la tête.

Aimer se sentir détester, comme un objectif atteint. Je préfère être craint, mais ça, c’est toujours un peu plus de travail. Ecouter ses mots, des choses que je savais déjà et qui me font sourire en coin. Répondre alors simplement en accord avec ce que je pense vraiment. « Je sais ! » Je sais que tu m’as adoré, détesté, mais surtout que je ne suis pas aussi con que j’en ai l’air. Haussement de sourcils, retour du verre contre mes lèvres. Ne rien ajouter de plus, en finir avec le sujet, simplement parce que rien d’autre n’est à dire. Virer les petits souvenirs sentimentaux au moment où je me prends une question de plein fouet. Oui, celle-là, c’est une attaque empoisonnée, je vous jure. Nœud pap’ ou cravate ? Nous sommes au mois de Décembre, le bal approche, soyons pas con non plus. Pour moi c’est aucun des deux. Je n’ai aucun intérêt à aller dans une salle pour faire des rondes pendant des heures s’il n’y a même pas de picole. « Je … » Nullement le temps de finir ma phrase, voix grave brisé parce qu’un abrutit renverse la carafe de jus de citrouille sur Pandora. En toute zenitude, je me décale le plus possible sur le banc au moment du choc. Sourcils froncés, je l’a regarde insulter le type, sans trop réagir. Ouais dans ce genre de moment je suis pas très productif. Resté assied à côté de la demoiselle debout et trempée, je sourie finalement, ignorant totalement la présence du maladroit. En effet, c’est de la gueule de Pandora dont je vais me foutre. « Ça c’est parce que t’as osé parler du bal devant moi ; C’est le karma. » Sourire taquin au bord des lèvres avant de finir les dernières gouttes précieuses de mon jus. Tout le reste est versé sur la table et sur Pandora donc oui, elles sont précieuses. Attaquer tout de suite en supposant qu’elle parlait du bal, lui montrer que j’ai rapidement deviné si encore c’est ça. Sentir le froid de la porte une fois de plus ouverte, me relever après avoir attrapé une poignée de serviettes. Mes jambes de cigogne chevauchent le banc tandis que ma main vient se poser sur le coude de Pandora, l’autre main lui tendant les serviettes. « Viens on bouge, tu vas chopper la crève ici, vas te changer. » Je vais l’accompagner juste quelques mètres, parce que je suis pas son père non plus. L’inviter à avancer et à se diriger vers la sortie, sortie qui sera un affront dans le froid, rapide mais insupportable. Mais rapide.
☾ anesidora




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8779-une-lettre-pour-pandora-atkinshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8778-write-me-pandora-atkins

Arrivé(e) le : 07/11/2017
Parchemins rédigés : 44
Points : 6
Crédit : Wildworld / Wiise
Année : Quatrième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Non

MessageSujet: Re: a bad guy in a good mood. [flash-back + now]   Lun 11 Déc - 21:20

a bad guy in a good mood
luca & pandora


Luca n'était pas très démonstratif, et encore moins bavard ; mais il était bienveillant, et c'était là ce que Pandora appréciait le plus chez lui. Il veillait sur ses amis, même s'il n'en donnait pas toujours l'air ; comme en cet instant où, bien que distant dans sa voix, il laissait paraître un intérêt pour sa personne, tout comme il lui proposait quelques serviettes pour l'aider à se sécher.
Ça n'avait l'air de rien, mais il était là, sa main sur son coude, et finalement, c'était déjà beaucoup.

"Oui, papa, je vais me changer. De toute façon, je compte pas puer la citrouille toute la soirée. Ça me donne la gerbe."

C'était vrai. Cette odeur la répugnait, et les effluves qui parvenaient jusqu'à ses narines lui retournaient l'estomac ; ou était-ce le doigts de Luca posés sur son coude ? Elle esquissa un sourire amusé et, faisant mine de rien, elle prit la main du Serpentard dans la sienne pour l'enlever doucement de son bras.

"J'ai osé parler du bal devant toi ? Mais voyons, je t'ai simplement demandé si tu préférais les noeuds papillons ou les cravates."

Elle lui sourit malicieusement, évidement qu'il avait compris et bien sûr qu'elle le savait. Elle savait également que Luca était loin d'adhérer au bal. Comme elle, dans le fond, à l'exception qu'il était bien plus solitaire et indifférent aux choses qu'elle. Quoique dans le fond, lui aussi cherchait à sortir de ce morne quotidien. Pourquoi n'accepterait-il pas un peu de changement ? Des paillettes, des tissus colorés le temps d'un soir, histoire d'échapper au gris qui les oppressait en permanence.
La Serdaigle s'avança vers les portes de la grande salle, jetant un rapide coup d'oeil en arrière pour vérifier qu'il la suivait bien. Une fois dans le hall avec lui, qui était pratiquement désert au vu du froid qui dominait les lieux, elle ralentit le pas, ce qui allait contre son envie de se jeter aux bains pour se réchauffer. Trempée et frissonnante, elle se mordit les lèvres pour réprimer son envie de se plaindre. En effet, elle ne voulait pas que Luca croit qu'elle avait hâte de partir, alors qu'elle était contente d'être en sa présence. En fait, elle ne voulait tout simplement pas s'en aller tout de suite : elle voulait continuer à passer un peu de temps avec lui, le seul qui était vraiment capable de la distraire et même plus, d'attirer sa curiosité et son intérêt.
Son admiration, même. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas ressenti un tel sentiment d'émerveillement. C'était comme s'il la fascinait, constamment. Comment s'éloigner d'une chose qui nous attire comme une lampe obsède une mouche ?
Partagée entre besoin physiologique de se réchauffer et besoin psychologique de rester, elle prit une allure assez lente toute en croisant ses bras pour se réchauffer du mieux qu'elle le pouvait, continuer à se mordiller les lèvres pour empêcher ses dents de claquer. Ses cheveux détachés tombaient autour de son visage en de longues ondulations qui frôlaient ses yeux, mais ignorant la gêne, elle se mit face à Luca et, marchant à reculons, poursuivit avec ironie :

"De toute façon, je suis sûre que tu préfères les noeuds pap'. Ça tombe bien, moi aussi ! Alors, tu passeras me chercher à quelle heure pour le bal ?"

Heureusement pour elle, le froid anesthésiait les odeurs de citrouille qui la dégoûtaient. Cependant, son estomac continuait à remuer dans son ventre, comme de vives crampes qui lui coupaient complètement l'appétit alors qu'elle n'avait pas beaucoup mangé. Elle se demanda un instant si cette désagréable sensation n'était pas liée aux yeux clairs et brillants de Luca dans la faible lumière du hall ; ils la perturbaient depuis le début, après tout. Mais Pandora ne se laissa pas le temps d'y songer plus longtemps, happée dans son regard et désireuse de jouer avec lui.





☾ anesidora


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: a bad guy in a good mood. [flash-back + now]   

Revenir en haut Aller en bas
 
a bad guy in a good mood. [flash-back + now]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
Le Premier Étage
-
Sauter vers: