AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cours n°1 des 6ème années - les Inferi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 154
Points : 8
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Lun 13 Nov - 19:36

Ce premier cours de défense contre les forces du mal s'adressant aux sixième années a pour but d'aborder le sujet assez controversé des Inferi. Ces créatures magiques - des cadavres réanimés par la magie noire, furent utilisés en grand nombre par de puissants sorciers maléfiques par le passé. Encore actuellement il peut arriver de tomber sur ces serviteurs dénués d'intellect et de sentiments - de vraies machines à tuer, et s'en débarrasser n'est pas une mince affaire. Ils pullulent dans le cercle des pratiques de la magie noire car c'est une main d'oeuvre souvent efficace pour les plus vils personnages.

________________________________________


John était assis derrière son bureau comme à son habitude. Il l'avait placé près d'une fenêtre qui apportait la lumière sur les différents parchemins posés sur son plan de travail. Enfin, ce n'est pas la raison principale... Le fait est que le professeur Mandrake appréciait tout particulièrement de se griller une cigarette moldue avant de commencer son cours. Une sorte d'antistress personnel si vous préférez. Sa veste de costume reposait délicatement pliée sur le dossier de son siège, il était vêtu d'une chemise classique avec une cravate noire et semblait absorbé par la lecture de ses divers papiers. Son regard bleu clair parcoure les différentes lignes écrites à l'encre de chine avec précision et son doigt tapote régulièrement sur le bois du bureau, le son résonnant dans la pièce au rythme d'une horloge parfaitement calibrée. La seule note irrégulière qui vient troubler l'ensemble c'est son souffle tirant sur sa cigarette ou recrachant la fumée à son bon vouloir. Une espèce de nuage grisâtre flotte au-dessus de lui et malgré la fenêtre ouverte elle persiste et essaie de se maintenir dans la salle de classe. À cette fumée vient se mêler l'odeur du café, Mandrake n'a toujours pas touché à sa tasse...

Alors que la sonnerie annonçant l'heure des cours résonne dans les couloirs de l'édifice, John range ses parchemins et sort sa baguette accrochée comme d'habitude à sa ceinture. Il inscrit l'intitulé du cours sur le tableau ainsi que son nom - c'est sa première année à Poudlard en tant que professeur après tout, puis il récupère sa veste après avoir d'un autre geste de sa baguette éjecté la fumée de cigarette restante vers l'extérieur.

La salle de classe de Mandrake est plutôt sobre. Elle est loin de celle d'un Gilderoy Lockhart, toute en exubérance et à la pointe du ridicule non non... Loin de là. Elle n'est pas vide pour autant elle est simplement à son image d'ancien Aurore: parfaitement organisée et rangée à la manière d'un militaire. Chaque chose à sa place et chaque chose a son importance. Le superflu passe à la trappe et seul l'essentiel trouve un emplacement dans cette pièce. Les bibliothèques regorgent de livres sur la défense contre les forces du mal en plusieurs exemplaires - le nombre est identique à celui de places de la pièce. Aucune décoration superflue: le moindre tableau, cadre ou objet sert aux démonstrations de sortilèges et à expliquer le fonctionnement de diverses créatures dangereuses.

La porte de la salle de classe s'ouvrit, les élèves venaient s'installer pour suivre leur leçon. John se tenait près de son tableau, les mains dans le dos et ses yeux parcourant les différents visages peuplant sa salle de classe pour les prochaines heures à venir.


- Je vous souhaite la bienvenue à tous, je suis le professeur Mandrake. Je vais vous enseigner la Défense contre les forces du mal à partir d'aujourd'hui. Le cours de sixième année concernera "Les Inferi".

Il marqua un petit temps de pause pour laisser aux jeunes gens le temps de tout assimiler d'un coup, après tout c'était son premier jour autant ne pas brusquer directement !

- Si vous n'avez pas la moindre question, nous pouvons commencer. Est-ce que quelqu'un peut me dire ce qu'est un Inferius?



" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6244-archibald-milo-de-baskerville-je-t-aime-bien-mais-en-cas-de-danger-je-te-sacrifie-directhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6295-archibald-milo-de-baskerville-le-titre-qui-tuehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6331-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6332-express-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrier

Arrivé(e) le : 05/01/2012
Parchemins rédigés : 6019
Points : 9
Crédit : Thomas Brodie-Sangster crédit : Sarah ♥
Année : 6ème année (17 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Brooklyn ♥ Anoushka ♥ Naïa ♥ Blake

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Mer 15 Nov - 22:32


❝ Cours n°1 : Les Inferi ❞Milo
Nous étions déjà en Novembre alors que j'avais encore parfois la sensation que la rentrée ne datait que d'hier. Tout était encore si étrange malgré les deux mois passés et j'avais un peu peur que ça n'irait pas en s'arrangeant. Moi qui avais espéré, vainement visiblement, qu'on allait pouvoir oublier, aller de l'avant et mettre l'épisode de l'an dernier dans les vieux souvenirs oubliés, il faut croire que j'avais bien tort. Visiblement la direction n'était pas prête à nous laisser nous reposer, prête à nous apprendre à nous défendre en cas d'une nouvelle attaque, ce qui m'inquiétait un peu. Devons-nous craindre d'une nouvelle attaque ? Est-ce que l'événement d'Halloween était un coup des Mangemorts ? Je n'y ai pas participé, heureusement, mais j'ai entendu beaucoup de choses sur le sujet. Visiblement ça a été horrible, des gens sont morts dans cet événement et tout le monde - ou presque - en est ressorti traumatisé. Je connais le principe de cette fête mais je pense qu'il y a des limites à tout, surtout après les événements de l'an dernier. Alors oui, personne n'est véritablement mort ce soir là, ce n'étaient que des illusions. Mais ça ne change rien au traumatisme que ça a engendré derrière. Je ne comprends pas trop leur délire et j'avoue ne pas avoir envie de découvrir que tout ça était purement volontaire. Dans quel monde vivons nous ? Devons craindre encore pour nos vies ? Pourquoi ne pouvons-nous pas aspirer à une vie plus paisible et plus sûre ? Qu'avons-nous fait pour mériter ça ? Et surtout, combien de temps tout cela va-t-il durer ? Plus je pense à ça et plus j'ai peur. Je dors moins depuis quelques jours, brogeant toute cette histoire. Et si ... ? Et si on subit une nouvelle attaque ? Et si nos vies seront de nouveau en danger ? Qu'est-ce que je fais ? Je ne les laisserais pas lui faire du mal. Mais je crois que je ne supporterais pas non plus de faire de nouveau du mal aux autres. Triste dilemme que celui-ci. Et l'an prochain ? Et si on se faisait attaquer que l'an prochain ? Je n'aurais plus Dan à mes côtés. Et si on était de nouveau prisonnier des Mangemorts ? Qui me soignera ? Qui m'aidera à garder la tête hors de l'eau ? Et si je ne m'en sortais pas ? ... Et si ... ?

C'est à peu prêt dans cet état d'esprit que je me suis levé en ce mercredi matin. Je sais que je vais devoir parler de mes doutes et de mes craintes à Dan mais j'ai peur de lui causer du soucis pour rien. Peut-être que tout ça, ce n'est que de la prévention et qu'au final on ne craint rien. Ou alors qu'ils ont décidé de ne pas vouloir renouveler les erreurs du passé en incluent dorénavant des ateliers de défense, d'attaque et de survis au programme. J'essaye d'arrêter de penser à tout ça et tâche de ne pas arriver en retard à notre premier cours de DCFM. Un nouveau professeur est venu augmenter les rangs du personnel de l'école. Un ancien auror selon les rumeurs. Qui est-il ? Je ne saurais trop le dire, mais on allait vite le découvrir. Je fus dans les premiers à entrer en classe. Je m'installais au milieu, ni trop près, ni trop loin, histoire de me fondre dans la masse des élèves. Je n'arrive pas à savoir si je vais l'apprécier ou pas, je crois que c'est encore un peu tôt pour le dire. Il se présente et nous annonce le sujet du cours. Ok, donc on commence fort. Quand il demande ce qu'est un inferius, je lève la main. "Un inferius c'est un cadavre qui est ramené à la vie via la magie noire et qui est contrôlé par le mage noir qui l'a créé." Explication somme toute sommaire mais qui résumé bien la situation. Je ne connaissais pas des masses le fonctionnement de tout ça parce que ça ne m'a jamais intéressé. Rien que l'idée de penser à la magie noire me donne des sueurs froides. Si j'avais espéré qu'aller en cours aller me changer les idées et me rassurer, c'était pas gagné !

©️ 2981 12289 0



Archibald Milo de Baskerville
“Pour qu'un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s'y rejoignent dès le premier instant.” Kundera Milan ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7879-cruz-v-rosewood-le-visage-d-un-ange-mais-le-diable-au-corps-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7882-cruz-your-hell-your-dream-nothing-in-betweenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7883-cruz-les-mots-comme-trace-de-notre-passagehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7884-cruz-de-votre-plus-belle-ecriturehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8024-cruz-des-petits-mots-a-gogo#181927

Arrivé(e) le : 19/05/2017
Parchemins rédigés : 871
Points : 3
Crédit : Eilyam (Vanessa Hudgens)
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Dim 19 Nov - 16:18

DCFM n°1 : Les Inferi

feat. Cruz & les sixièmes années

Mercredi matin. D'après l'emploi du temps des sixièmes années, le premier cours de la journée se révélait être la Défense Contre les Forces du Mal. Une matière que Cruz appréciait, bien que cela ne soit pas sa préférée. Comme à son habitude, la jeune femme était arrivée devant la salle de cours avec une dizaine de minutes d'avance. Ils allaient faire la connaissance de leur nouveau professeur, il fallait donc marquer des points dès le début. En effet, les élèves n'avaient pas eu cours de DCFM depuis la rentrée, faute de professeur. Comme si la malédiction du poste était revenu, comme au temps de Voldemort. Les sorciers de la nouvelle génération, qui n'avaient pas connu cette sombre époque, osaient appeler le mage noir par son nom. Qui plus est, ils avaient eux aussi eu droit à un méchant dans leurs locaux, l'année dernière. Autant craindre un seul vilain à la fois, si possible. L'évènement d'Halloween, une sombre blague qui n'avait fait rire personne, était encore présent dans toutes les têtes. Comme s'ils n'avaient pas déjà assez souffert l'année dernière. Comme si leur faire croire qu'ils allaient mourir dans d'horrible circonstances était hilarant. Plus Cruz passait du temps dans cette école et plus elle se demandait selon quels critères le personnel enseignant était recruté. Elle allait bien voir à quoi ressemblait donc ce fameux nouveau professeur. En espérant que ce ne soit pas un incompétent ni un illuminé, ils avaient déjà assez perdu de temps comme ça.

La porte de la salle s'ouvrit une dizaine de minutes avant le début du cours. Cruz rentra parmi les premières et s'installa au premier rang, comme toujours. Elle gardait la place à côté d'elle pour Narcissa, comme à leur habitude. Les deux jeunes femmes avaient pris sensiblement les mêmes cours, aussi elles se mettaient quasiment tout le temps l'une à côté de l'autre. Surtout que Narcissa n'avait pas beaucoup d'autre choix puisque tout le monde la détestait pour son rôle dans le règne de Blackman. Cruz observa la salle dans laquelle elle se trouvait, tandis qu'elle sortait ses affaires. La pièce était décorée sobrement et son aménagement était pratique, pile l'idée que Cruz se faisait d'une salle où l'on enseignait la Défense Contre les Forces du Mal. Quant au professeur, il était tout aussi sobre que la pièce. Pour l'instant, Cruz n'avait pas d'avis sur lui et préférait attendre de le voir en exercice. Le professeur prit la parole dès que tous les élèves eurent pris place et se présenta comme étant le Professeur Mandrake avant de leur annoncer que le cours du jour portait sur les Inferi. Au moins, on rentrait dès le début dans le vif du sujet. Cela plaisait à la jeune femme. Comme première question, Mandrake leur demanda ce qu'était un Inferius. Facile, surtout quand on avait déjà lu le livre de cours. Milo fut plus rapide que Cruz est donna une définition sommaire mais exacte de ces cadavres contrôlés par la magie noire. Il y avait encore des choses à dire, c'est pourquoi Cruz leva à son tour la main. « Un Inferius est insensible à la douleur et aux émotions. Il n'a aucun libre arbitre et ne peut agir que pour exécuter les ordres de son maître. Sa seule faiblesse, et donc le seul moyen de le détruire, est le feu. » La jeune femme avait précisé un peu la définition de Milo mais elle savait qu'il restait encore de nombreuses choses à développer sur le sujet. Peut-être l'occasion pour Narcissa de montrer sa science ? Mieux valait se faire discrète pour un premier cours, pensait Cruz. Elle aurait tout le loisir de passer pour une Miss-Je-Sais-Tout au fur et à mesure des cours.

made by guerlain for bazzart



Cruz V. Rosewood
Family isn't always blood. It's the people in your life who want you in theirs. The ones who accept you for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 27/11/2013
Parchemins rédigés : 1371
Points : 9
Crédit : the riddler & tumblr ♥
Année : 6ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♣ Snow ♣ Naïa

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Lun 20 Nov - 21:52


❝ Cours n°1 : Les Inferi ❞Anoushka
Je n'avais pas envie d'aller en cours de DCFM, il était devenu en quelques mois le cours que je détestais le plus. Avec tout ce qu'il s'était passé l'an dernier, je ne voulais plus entendre parler de danger, de menace, de monstres ou autre. Je voulais juste qu'on nous foute la paix, une bonne fois pour toute. Oui, je suis consciente que de ne pas parler du danger ne va pas le faire disparaitre et que de jouer les autruches ne va pas beaucoup m'aider. Oui, je suis consciente qu'il est important d'en parler et de savoir comment se défendre. Mais est-ce que vous avez l'impression que tout ce qu'on a appris en cours les années précédentes nous ont vraiment aidé ? Parce que moi non. Alors en quoi cette année serait différente ? J'ai bien consciente que l'école fait au mieux pour nous préparer au pire, mais c'est justement ça que je lui reproche. Je veux qu'on me foute la paix, je veux qu'on me laisse me reconstruire, je veux avancer et non plus vivre dans le passé. Sauf que je ne le peux pas, puisqu'on me force constamment à me rappeler des souvenirs que je n'ai plus ou plus en accès libre en tout cas. Nous sommes en Novembre et je n'ai que peu de souvenirs de ce qu'il s'est passé l'an dernier. Ils reviennent par petit bout, lentement, mais c'est épuisant de lutter contre le monde entier. Parfois j'aimerais tout laisser tomber et arrêter de vouloir me rappeler. Peut-être que les autres ont raison et que ça ne sert à rien de se rappeler, c'est peut-être pas plus mal que je ne me souvienne pas finalement. Mais en même temps c'est ultra frustrant de ne pas se souvenir. Alors me voilà coincée entre l'envie de tout arrêter et de baisser les bras et l'envie d'avancer, coût que coût.

Je pourrais sécher les cours de DCFM. Je pourrais me rendre à l'infirmerie, prétextant un malaise à cause d'un souvenir. L'infirmier est tellement sympa qu'il me croira ou fera semblant. Mais je sais aussi que ça ne pourra pas durer éternellement et que je ne pourrais pas me contenter d'arrêter les cours qui me déplaisent comme ça. Il arrivera bien un moment où on me demandera des comptes et je suis persuadée que ma mère se fera un plaisir de me remettre les pendules à l'heure si elle apprenait que je sèche. Alors me voilà, parmi mes camarades de 6ème année, à pénétrer dans la salle de cours, sans entrain, pour rejoindre une place de libre. J'ignore ce qu'il nous attend aujourd'hui, mais je ne suis pas des masses enjouée. Le seul point positif c'est que le professeur n'a pas l'air vilain du tout. Un peu étrange, je dois bien l'avouer, mais au vu de la matière, on ne s'attend pas trop à autre chose finalement. Il se présente très rapidement et rentre directement dans le vif du sujet. Les inferi. Merveilleux, cours glauque donc, pour commencer c'est PAR-FAIT. Le préfet des Poufsouffle se lance le premier avec une définition assez sommaire mais juste. La préfète des Serpentard rajouta quelques informations en plus. J'appréciais les deux élèves qui avaient levé la main, par contre je ne comprenais toujours pas ce que pouvait faire Cruz avec Narcissa, ça, ça me dépassait. Je levais la main à la suite de Cruz pour rajouter quelques informations. "On reconnaît un Inferius à ses yeux blancs au regard flou sans vie et enfoncés dans leurs orbites et son corps est squelettique et sa peau émaciée et blafarde." Rien de bien extraordinaire, mais ça ne fait jamais de mal de rappeler à quoi ressemble un inferius.

©️ 2981 12289 0




Nature sauvage
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4105-danni-cooper-termine]Présentationhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4112-danni-cooper-lienshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4113-les-aventures-de-dannihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4114-courrier-pour-danni-cooperhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4115-les-hiboux-express-pour-danni-cooper

Arrivé(e) le : 14/11/2014
Parchemins rédigés : 2957
Points : 1
Crédit : Google
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Joanne et Wendy

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Mer 22 Nov - 19:15

    Le cours de Défense contre les Forces du Mal avait toujours été un cours à la fois craint et attendu par Danni. Elle aimait cette matière, ce qui était logique, sinon elle ne l'aurait pas gardée en option, mais son problème restait encore et toujours le même : son manque de confiance en elle la bloquait parfois pour réussir des sorts. Les Forces du Mal, ce n'était quand même pas rien et il fallait être sûr de soi pour parvenir à se défendre contre ça. Et puis pour la même raison qu'en cours de sortilèges, elle avait parfois du mal à prononcer les formules à cause de son bégaiement, ce qui l'handicapait un peu face à la réussite de ses sorts. Danni avait donc encore du mal mais elle ne renonçait pas.

    Cela dit, depuis la "fête" d'Halloween qui n'avait eu de fête que le nom, Danni luttait de nouveau contre ses cauchemars et le manque de sommeil altérait sa concentration et son moral. Elle était fatiguée mais se répétait sans cesse que tout ça n'était rien comparé à ce qu'elle avait vécu l'an dernier alors elle allait de l'avant et continuait de faire ce qu'elle avait à faire.

    C'est donc avec une petite mine fatiguée mais déterminée qu'elle entra dans la salle de classe sobrement mais efficacement aménagée. Danni alla s'asseoir à côté d'Anoushka et sortit ses affaires après l'avoir saluée. Le nouveau professeur était aussi sobre que sa salle de classe mais après tout, elle trouvait que ça collait plutôt bien à la matière enseignée.

    Danni sortit un parchemin et nota le titre du cours, laissant pour l'instant les autres élèves répondre à la question du prof. Elle avait lu quelques chapitres sur les inferi mais n'avait pas encore approfondi l'étude de ces créatures maléfiques. Étudier la magie noire n'était pas vraiment ce qui allait leur remonter le moral mais visiblement, tous les cours étaient plus ou moins dirigés pour l'idée d'une éventuelle attaque. Tout ça commençait à être lourd à supporter et l'esprit de Danni s'égara un instant sur le prochain entraînement de Quidditch. Elle avait besoin de s'évader un peu, même si ce n'était qu'en pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7892-matrim-with-the-beast-inside-theres-nowhere-we-can-hide-u-c#177483http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7913-matrim-stop-i-m-already-dead#177786http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7926-matrim-disponible#177863http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7927-matrim-u-chttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7928-matrim-u-c#177865

Arrivé(e) le : 27/05/2017
Parchemins rédigés : 414
Points : 0
Crédit : meblang (ava) - robbie wadge
Année : sixième année (seize ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: perrin & sage

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Sam 2 Déc - 3:39


premier cours ;
les inferi
matrim & les autres

It is my job to arm you against the foulest creatures known to wizardkind. You may find yourself facing your worst fears in this room. Know only that no harm will befall you whilst I am here. I must ask you not to scream. It might provoke them.
L’année scolaire avait commencé avec des trous assez considérable dans le personnel. Sans doute que les événements de l’an dernier ne laissait pas grand envie de venir enseigner la magie à une bande d’adolescents perturbés psychologiquement et avec des hormones en fusion. Pourtant cet homme, ce Professeur Mandrake qui prenait possession des cours de défense contre les forces du mal à partir de novembre avait eu le courage de venir jusqu’à nous. À ce que la rumeur racontait, il était un ancien auror. Il avait plutôt l’allure des mages noirs que des chasseurs de mages noirs, mais nous verrons bien ce qu’il en était en temps voulu. Pour le moment, je savais seulement que je devais laisser mes devoirs de côté pour me rendre à son premier cours. Je ne le laissais pas paraître, mais j’étais largement intrigué à découvrir ses compétences. Après le professeur Breckenridge, nous n’avions pas eu beaucoup de chance. Un type avait débarqué un jour, le Professeur Cooper, mais il était reparti presque aussi rapidement. Allez savoir pourquoi. Peut-être que c’était Blackman qui l’avait fait disparaître… Quoi qu’il en soit, ce Mandrake n’était pas là lui quand nous avions eu droit à la dictature à la Menesis Blackman aux tendances nazis et l’ego tellement surdéveloppé. Des étudiants n’ayant même pas terminés leurs études c’étaient chargés de se dresser contre les néo-mangemorts et leur marionnettiste. Il en faudrait beaucoup à ce Mandrake pour arriver à gagner le respect de ces “rebelles”.

Arrivé dans la salle de classe, je pris place dans le fond posant mon sac à même la table, mes fesses sur une chaise. Je ne fis pas trop attention à la présence ou non de mes amis, le professeur attirant à lui seul mon attention. Je le détaillai mentalement alors qu’il se tenait là, devant la classe, tentant de percer mentalement au travers son image sombre. « Je vous souhaite la bienvenue à tous, je suis le professeur Mandrake. Je vais vous enseigner la Défense contre les forces du mal à partir d'aujourd'hui. Le cours de sixième année concernera "Les Inferi". », annonça le professeur Mandrake sans détour. En tout cas, on pouvait bien apprécier que cet homme là, il aimait entrer dans le vif du sujet. Pas question de passer par quatre chemin. Il déclarait son sujet d’étude du premier cours de l’année avec autant de douceur qu’un boucher coupant une pièce de viande. Ça me plu, d’une certaine manière, de ne pas avoir à écouter un unième professeur allonger les présentations, tourner autour du pot. « Si vous n'avez pas la moindre question, nous pouvons commencer. Est-ce que quelqu'un peut me dire ce qu'est un Inferius? » Des questions, j’en avais quelques unes, mais aucune qui ne soient pressantes dans l’immédiat. Je me calai donc confortablement dans mon siège attendant les réponses de mes camarades à la question posée. Milo. Saint Milo fut le premier à lever la main nous offrant une performance des plus minables. Une description des toutes plus sommaire que n'importe quel enfant issus d’une famille de sorcier aurait été en mesure de faire. En même temps, il ne fallait pas s’attendre à beaucoup plus de la part de ce dernier. Il était toujours aussi minable, peu importe le domaine. Enfin, excluant celui où ça consistait à pleurer et avoir l’air misérable en public. Dans ce domaine là, il était le roi ! Je n’arrivais pas à assimiler comment il pouvait se montrer aussi faible au quotidien devant les autres. Heureusement pour lui et son affreuse réponse, Cruz lui vint en aide en ajoutant quelques points. « Un Inferius est insensible à la douleur et aux émotions. Il n'a aucun libre arbitre et ne peut agir que pour exécuter les ordres de son maître. Sa seule faiblesse, et donc le seul moyen de le détruire, est le feu. » C’était pas si mal, mais pas encore complet. Allait-il falloir faire le travail à leur place ? Anoushka se décida à lever la main à son tour venant ajouter une description physique de la créature. Au final, on avait un ensemble un peu plus complet, mais pas encore parfait. Est-ce que j’interviens ? Non. Autant rester discret le premier cours question de tester ce nouvel enseignant qui est désormais nôtre. Nous verrons s’il est à la hauteur de Breckenridge senior...
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 154
Points : 8
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Ven 8 Déc - 15:36

Le premier à lever la main est un élève de la maison Poufsouffle. A. Milo de Baskerville. Cette dernière aurait été parfaite si le jeune homme n'avait pas formulé de cette manière. "Ramené à la vie" pour un Inferius, c'est un poil trop fort... Mais en soi, la description n'est pas totalement erronée... C'est bien l'œuvre de la magie noire et le contrôle de cette dernière nécessite d'ailleurs des ressources incroyables - ainsi que beaucoup de préparation. John le laissa terminer avant de compléter le propos de son étudiant.

"Un Inferius c'est un cadavre qui est ramené à la vie via la magie noire et qui est contrôlé par le mage noir qui l'a créé."

Il répondit sur un ton assez neutre, ni agressif ni enjoué. Difficile de dire ce que pensait le professeur d'une réponse incomplète ou incorrecte au premier coup d'œil. Il va de soi que Mandrake aime l'exactitude, mais l'ex-Auror ne voulait pas braquer ses élèves dès le début avec son caractère de chien et sa tendance à être tout le temps pointilleux. D'ou se ton et cette expression emprunts de neutralité.

- Ramener à la vie est un peu fort. C'est effectivement un cadavre mais ce dernier est simplement contrôlé, animé comme une marionnette. Et oui, c'est bien de la magie noire.

Dans certains de ses cours, il expliquait qu'avant tout l'intention du magicien définissait la nature d'une magie. Si elle était neutre, blanche ou noire. Celle utilisée pour la réanimation des Inferi est l'une des rares exceptions comme les impardonnables par exemple... Peu importe l'intention du magicien: animer un Inferi est dangereux, mais également immoral. La plus grande crainte du ministère concernant ces créatures est bien évidemment que quelqu'un reproduise les horreurs de Lord Voldemort lors de sa première ascension: une armée d'Inferi. La seconde personne à prendre la parole dans la classe fût Cruz V. Rosewood, une élève de Serpentard. Enfin quelqu'un de sa maison qui ne papotait pas pendant les leçons. Il commençait presque à perdre espoir pour la maison de son enfance vert et argent.

- Un Inferius est insensible à la douleur et aux émotions. Il n'a aucun libre arbitre et ne peut agir que pour exécuter les ordres de son maître. Sa seule faiblesse, et donc le seul moyen de le détruire, est le feu.

Là, on avait du détail et un point essentiel à connaitre sur ces créatures.

- 10 points pour Serpentard. En effet le feu est le seul moyen efficace connu contre ces créatures. Il n'est pas impossible qu'on puisse s'en débarrasser autrement, mais le feu reste la solution idéale. Nous y viendrons plus tard. Concernant son comportement vous avez également vu juste: un Inferius ne ressentira aucune douleur, aucune émotion et sera complètement incapable de faire preuve d'initiative. Ce n'est qu'un cadavre, utilisé tel un pantin.

Ce fût au tour de Anoushka N. O'Nyme. La Gryffondor apporta des précisions sur les créatures afin de pouvoir les différencier avec précision d'un être humain classique. Bon, de ce côté-là il fallait être sacrément aveugle pour ne pas voir la différence...!

"On reconnaît un Inferius à ses yeux blancs au regard flou sans vie et enfoncés dans leurs orbites et son corps est squelettique et sa peau émaciée et blafarde."

Mandrake acquiesça en silence, observant le reste de la classe. Daniela Cooper, Matrim Sevenoaks-Newton et le reste des élèves ne disaient rien. Attendant probablement d'autres rebondissements afin de donner leur avis. Le professeur fit tourner le tableau vers ses élèves et la craie blanche s'agita comme par magie après un petit coup de baguette. Les informations déjà données lors de l'échange avec les étudiants s'inscrivirent toutes seules et un complément fit son apparition lorsque l'Ex-Auror reprit la parole.

- Un Inferius malgré sa condition physique qui semble désastreuse peut être assez difficile à maîtriser sans magie. La magie noire qui l'anime augmente grandement sa force et la créature n'hésite pas à mordre, griffer, arracher pour arriver à ses fins. Le magicien qui décide d'en créer un doit - au-delà de tous les sortilèges que vous n'apprendrez clairement pas dans cette salle, exprimer ses ordres et ses directives de manière éligibles, sans la moindre faute. Auquel cas le maitre risque de se faire attaquer ou de provoquer une attaque quand il n'y a pas lieu d'en avoir. Le pire étant de rendre la créature totalement incontrôlable dans la nature. C'est pourquoi ces choses furent principalement utilisées pour défendre des trésors ou des tombes.

John marqua un temps de pause pour que ses élèves puissent suivre, posant son regard un instant sur son coffre qui laissa échapper un bruit sourd peu rassurant. Ça, c'était pour la suite du cours... Pas maintenant. Le professeur s'y dirigea normalement, vérifiant bien les verrous puis il reporta son attention sur la classe comme si de rien n'était. L'objet était à un ou deux mètres à peine du premier rang et en plus du bruit sourd on aurait presque entendu un râle, une plainte. Mais le ton autoritaire de leur enseignant ne laissa pas de place aux questions inutiles.

- Dans l'Egypte Antique, les pharaons se faisaient enterrer avec leurs richesses dans leurs immenses tombeaux... Il n'était pas rare qu'on "momifie" des serviteurs pour que lors de son passage dans le royaume des morts il puisse faire appel à eux pour subvenir à tous ses besoins dans sa seconde vie. Une croyance étrange, non...? Certains archéologues eurent de sacrés surprises en voulant pénétrer divers tombeaux sans préparation adéquat. D'aussi loin que je me souvienne il s'agit de la première apparition des Inferi dans l'histoire. Ont put alors estimer que bien après la mort du lanceur, le sort peut rester actif et protéger pleinement le cadavre à travers les âges.

On pouvait sentir que malgré un ton assez sec et son apparence plutôt rigide le professeur appréciait donner ce petit cours d'histoire en plus de celui de Défense contre les forces du mal. Les deux matières sont liées et apprendre des erreurs du passées est indispensable pour ne pas les répéter.

- Leurs ordres sont bien évidemment différents de ceux imposés par Lord Voldemort à ses cadavres ambulants. Il s'agissait avant tout d'un acte religieux pour ce peuple. La plupart ils étaient volontaires. C'est l'abus et les intentions mauvaises qui en ont fait un sort si tristement célèbre aujourd'hui. Heureusement, leur point faible fût rapidement découvert: le Feu. Qui peut me dire ce qui en fait des victimes idéales face à cet élément - mais ce qui rend tout de même son utilisation difficile face à eux...?

John se remémorait ses livres d'histoires. En plus de la Défense contre les forces du mal il appréciait énormément les histoires des magiciens du passé. Beaucoup développèrent des techniques inédites et mirent en pratique des sorts autrefois impensables. À propos des Inferi, Il se remémora cet l'incident qui survint lors de l'ouverture d'une tombe Égyptienne au début des années 1900. L'identité du défunt restait inconnue et l'édifice avait subi beaucoup de dégâts au fil du temps. Personne ne l'avait entretenu, il était donc impossible de lire les hiéroglyphes d'avertissements ou toute autre information utile comme un nom par exemple. La configuration du bâtiment était particulière puisque l'architecte avait installé une sorte de canalisation qui rendait la tombe impossible à explorer lorsque le Nil était à crue. Ce que personne n'avait prévu cependant fut l’effondrement d'une galerie causant ainsi un point d'eau permanent dans l'enceinte. Les Inferi étaient noyés et donc leur résistance au feu fût grandement accrue lors du face à face avec les archéologues. Cette expédition resta connue comme étant la plus irresponsable du monde archéologique. Les cadavres avaient réussi à fuir la tombe en tuant les visiteurs indésirables et atteignirent le camp des chercheurs avant d'être enfin neutralisés par les autorités. Inutile de parler de l'étendue des dégâts et des pertes humaines à ce moment, non...?

Inferius vient du mot latin Inferus, signifiant "placé en dessous". Son pluriel, Inferi signifie quant à lui: "enfers". Cette appellation a fait son apparition bien après l'Egypte Antique, lorsque les magiciens n'y voyaient plus que des soldats, des êtres pouvant accomplir leurs basses besognes. Il n'y avait plus de traitement des cadavres selon les instructions des prêtres, plus d'embaumements, ni de prières ou d'ornements funéraires. Seulement un esclavage sans pudeur ni morale et emprunt uniquement de sauvagerie. Si John appréhendait toute forme de magie noire, celle animant les Inferi l'intriguait énormément. Il aurait tout donné pour voir l'un de ces "protecteurs" de tombe. Alors qu'il attendait une réponse d'un des élèves son coffre fit de nouveau du bruit, mais cette fois il jugea inutile de revérifier: le verrou tenait. Son regard se contenta d'observer les 6ème années tour à tour, certains intrigués par le coffre d'autres absorbés par la leçon.


Spoiler:
 



" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7879-cruz-v-rosewood-le-visage-d-un-ange-mais-le-diable-au-corps-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7882-cruz-your-hell-your-dream-nothing-in-betweenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7883-cruz-les-mots-comme-trace-de-notre-passagehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7884-cruz-de-votre-plus-belle-ecriturehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8024-cruz-des-petits-mots-a-gogo#181927

Arrivé(e) le : 19/05/2017
Parchemins rédigés : 871
Points : 3
Crédit : Eilyam (Vanessa Hudgens)
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Sam 6 Jan - 21:47

DCFM n°1 : Les Inferi

feat. Cruz & les sixièmes années

Une fois qu'elle eut fini de déverser le contenu de son savoir, Cruz attention patiemment que quelqu'un vienne compléter sa réponse. Elle savait qu'elle n'était pas exhaustive aussi la Serpentard s'attendait à ce que Narcissa ou peut-être Matrim s'empresse de rajouter quelque chose. Cependant, ce fut Anoushka qui leva la main pour rajouter des détails sur l'apparence d'un Inferius. Cruz opina de la tête mais ne nota pas, préférant attendre l'approbation de leur nouveau professeur. Ce dernier reprit la parole pour valider ou, dans le cas contraire, corriger les réponses de ses étudiants. « 10 points pour Serpentard. En effet le feu est le seul moyen efficace connu contre ces créatures. [...] Concernant son comportement vous avez également vu juste: un Inferius ne ressentira aucune douleur, aucune émotion et sera complètement incapable de faire preuve d'initiative. Ce n'est qu'un cadavre, utilisé tel un pantin. » La préfète des Serpentard s'aperçut avec contentement qu'elle était la seule des trois à avoir reçu des points pour sa réponse et s'en félicita. L'année avec ce nouvel enseignant commençait pour le mieux. Elle lui faisait bonne impression dès le premier cours et comptait bien continuer en ce sens. On disait de Mandrake que c'était un ancien auror, aussi Cruz avait elle toutes les raisons de le tenir en haute estime.

Leur nouveau professeur s'avéra être une mine de savoirs. Cruz s'empressa de noter consciencieusement toutes les précieuses informations que leur délivrait le professeur Mandrake sur les Inferi. Elle fut notamment fortement intéressée par l'historique que leur fit l'ancien auror concernant ces créatures issues de la magie noire. L'évocation des pratiques de l’Égypte Antique recoupait certains passages des cours d'Histoire de la Magie, ce que Cruz ne manqua pas de remarquer. Elle annota donc cette constatation sur l'un des bords de son parchemin, afin de savoir avec précision quels livres emprunter à la bibliothèque pour en apprendre davantage sur le sujet. Malgré l'apparente sévérité et la certaine froideur qui se dégageait du personnage, la préfète commençait à vraiment apprécier son professeur. Après tout, cela devait faire partie du métier d'auror, de ne jamais montrer ses émotions. « Qui peut me dire ce qui en fait des victimes idéales face à cet élément - mais ce qui rend tout de même son utilisation difficile face à eux...? » Interrogea alors le professeur Mandrake. La jeune femme nota soigneusement la question sur son parchemin avant d'y réfléchir plus en détail. Elle connaissait la réponse mais estimait s'être déjà assez mise en avant durant cette première partie du cours. Elle attendit donc qu'un de ses camarades se décide à répondre. Cependant, personne ne leva la main. Ne souhaitant pas perdre davantage de temps, Cruz se jeta à l'eau. « Les Inferi sont des victimes idéales face au feu car aucun sort n'existe pour protéger les chaires mortes de cet élément. Cependant, les Inferi sont souvent enchantés par leur maître de manière à ce qu'ils évitent les flammes ou tout ce qui s'en rapproche. » Expliqua la brune. Elle était contente de sa réponse et tant pis si elle passait pour une fille qui avait avalé son bouquin de cours avant de venir. Les autres n'avaient qu'à être plus rapides pour répondre. Un bruit attira l'attention de Cruz en direction du coffre derrière Mandrake. Elle n'avait pas rêvé, ça avait bougé. Attendez ... il n'avait pas réellement apporté un Inferius en classe ?! La Serpentard déglutit difficilement : le souvenir d'Halloween avec les corps squelettiques l'attachant à une chaise pour ensuite l'étrangler lui revenait en mémoire et ce n'était pas agréable du tout.

made by guerlain for bazzart



Cruz V. Rosewood
Family isn't always blood. It's the people in your life who want you in theirs. The ones who accept you for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 891
Points : 10
Crédit : black swan • Cara Delevingne
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Ven 12 Jan - 23:00

DCFM
narcissa et la promo
Les inferi

La soirée d’Halloween est au cœur des discussions aujourd’hui. Tout le monde ne parle que de cela, souvent sur un ton lugubre et secoué. Peu de personnes ne se sont vraiment remises du dernier coup foireux de Londubat et pour une fois, je peux les comprendre. Il a vraiment raté son initiative et les excuses qu’il a adressé aux ‘victimes’ m’ont l’air bien trop creuses. Enfin bon, ça n’engage qu’eux, après. Je me fiche un peu de cette histoire. Ce que j’ai vécu à Halloween m’a fait flipper sur le coup mais ma mésaventure a été trop courte pour que j’y prête trop attention. Pour moi, c’était juste comme se réveiller d’un cauchemar. Je n’ai pas vu mes camarades mourir et je n’ai pas trop senti l’adrénaline de la mort s’approcher de moi.

En tout cas, je pense me méfier des prochains événements organisés par l’école. Si la soirée de la rentrée en septembre avait été une bonne idée, j’ai maintenant l’impression que le Directeur Londubat en fait trop. D’accord, il y a eu beaucoup de victimes l’an dernier et les nés-moldus sont encore déprimés et choqués par ce qu’ils ont vécu. Mais pour autant, je ne pense pas que leur dresser des obstacles pour les rendurcir soit une bonne idée. Ils sont encore trop faibles moralement pour ça… J’imagine que seul le temps constituera leur remède. Il n’y a qu’à s’en référer au professeur Maxwell qui a fait pleurer presque toute une classe à cause d’une malheureuse porte fermée.

Sur cette réflexion, je termine mon déjeuner avant de quitter la table en compagnie de Tracy. Nous discutons d’une polémique qui a récemment éclaté sur l’utilisation d’un certain textile pour les vêtements destinés aux enfants sorciers. Nos chemins se séparent ensuite quand je m’arrête à l’étage du cours de Défense contre les Forces du Mal. Je ne tarde pas à rejoindre Cruz qui me parait de bien meilleure humeur que nos autres camarades. Anoushka, par exemple, n’a pas du tout l’air d’avoir envie d’aller en cours. En même temps, on se demande vraiment ce qu’elle fait en sixième année… Moi, ça ne me dérangerait absolument pas qu’on la jarte de cette école et me souvenir du coup de poing que je lui ai mis à l’oreille me fait sourire méchamment. Mais mon attention est rapidement détournée lorsque la porte d’entrée s’ouvre, nous invitant à entrer en classe. Je passe après mon amie et observe tranquillement le nouveau décor de la pièce. Chaque professeur amène avec lui son histoire et son originalité éventuelle. Dans le cas de ce nouvel enseignant, je crois que la sobriété est le mot parfait pour décrire son style. Il y a beaucoup de livres traitant de la DCFM dans sa bibliothèque et les meubles sont pauvres en ornements. Pas de tableaux effrayants comme ceux que mon père aimaient bien accrocher pour toucher la sensibilité des élèves. En tout cas, je peux noter qu’il y a une odeur de fumée bizarre qui ne sent pas bon. Un peu comme de la cigarette. Mais il y a aussi une senteur de café et le mélange ne me plaît pas du tout.

« Ca sent la cigarette, tu ne trouves pas ? » Je chuchote à Cruz alors que nous sortons nos affaires.

Si ce nouveau professeur se permet un tel loisir, je trouve cela déplorable et la première impression qu’il me donne n’est donc pas très positive. Je le détaille de la tête aux pieds et sa tête me dit quelque chose. Est-ce un Auror ? Il me semble l’avoir déjà vu à l’une de ces soirées mondaines du Ministère auxquelles j’assistais avec mon père qui était encore directeur adjoint du bureau des Aurors à l’époque. Cependant, je n’en suis pas si sûre… Enfin bon, je n’ai pas le temps de trop creuser dans ma mémoire puisque le cours débute rapidement. Apparemment, il s’appelle Mandrake et en guise de premier cours, nous allons étudier les inferi. Pourquoi pas. Le sujet est aussi obscur qu’intéressant et je connais un tas de choses à ce sujet. Je n’ai pas envie de me contenter de donner la définition de ce que c’est et j’imagine que c’est pour ça que je ne lève pas la main à la première question qu’il nous pose. Je suppose que Matrim Sevenoaks-Newton doit aussi penser de la même façon que moi puisqu’il reste silencieux pour le moment.

Je prends des notes détaillées sur le thème tout en rajoutant des informations que j’ai lu dans des livres. Je ne lève la tête qu’une seule fois, lorsque cette peste d’Anoushka prend, pour la première fois de sa vie, l’initiative de répondre. Elle est sérieuse de nous donner une description pareille d’un inferius ? On sait à quoi ça ressemble tout de même ! Il faut être idiot pour ne pas le savoir. Je n’en peux déjà plus de cette classe. Il n’y a que la réponse de Cruz qui en vaille vraiment la peine parce que même celle de Milo fait pitié. Je roule des yeux et attends péniblement la suite tout en constatant qu’un coffre à proximité ne cesse de s’agiter et d’émettre des bruits étranges. Est-ce qu’il y aurait un inferius à l’intérieur ? Je plisse les yeux en direction de l’objet. Personnellement, je ne dis pas non pour en voir un d’aussi près… J’imagine que ce professeur est suffisamment intelligent pour faire en sorte que sa marionnette ne nous attaque pas.

« Leurs ordres sont bien évidemment différents de ceux imposés par Lord Voldemort à ses cadavres ambulants. Il s'agissait avant tout d'un acte religieux pour ce peuple. La plupart ils étaient volontaires. C'est l'abus et les intentions mauvaises qui en ont fait un sort si tristement célèbre aujourd'hui. Heureusement, leur point faible fût rapidement découvert: le Feu. Qui peut me dire ce qui en fait des victimes idéales face à cet élément - mais ce qui rend tout de même son utilisation difficile face à eux...? »

Oui, évidemment que le feu est leur faiblesse. C’est un élément très fort en magie qui renforce ou défait la plupart des mauvais sorts. C’est pourquoi on l’utilise souvent pour faire des rituels. De plus, la peau morte des inferi ne peut évidemment pas y résister, ni être soumise à un sortilège de protection anti-flammes.

« Les Inferi sont des victimes idéales face au feu car aucun sort n'existe pour protéger les chaires mortes de cet élément. Cependant, les Inferi sont souvent enchantés par leur maître de manière à ce qu'ils évitent les flammes ou tout ce qui s'en rapproche. »

Je ne suis pas étonnée que Cruz connaisse la réponse à cette question et au moins, cela a le mérite d’être précis. Je lève quand même la main pour détailler le dernier point et donner un exemple. J’attends d’être interrogée avant de me lancer :

« Narcissa Breckenridge, professeur. Leur maître peut, par exemple, les envoyer dans une source d’eau afin de les préserver du feu. Il faudrait alors une magie plus puissante qu’à l’ordinaire pour pouvoir les tuer. Comme un feudeymon, par exemple. Par ailleurs, un accident s’est produit par le passé au début du vingtième siècle, lorsqu’une équipe d’archéologues ont décidé de s’intéresser à une tombe Egyptienne d’un défunt inconnu. Le bâtiment a commencé à s’effondrer violemment grâce à l’architecture bien pensée de l’endroit et de l’eau en provenance du Nil a envahi l’enceinte. Les inferi qui s’y trouvaient ont donc été noyés dedans et ils ont pu résister au feu qu’ont produit les archéologues face à eux. »



Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 02/02/2018
Parchemins rédigés : 93
Points : 3
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Mar 27 Fév - 1:00


Cours de DCFM - Les Inferi

Arrivés dans la salle de cours, les élèves reçus par le fraîchement nommé Professeur Mandrake s'installèrent rapidement dans une salle à la décoration très ordonnée, où chaque objet semblait avoir été installé dans un but précis. Une collection de livres dont beaucoup pourraient être jaloux remplissaient les nombreuses bibliothèques, même si on ne pouvait ignorer le malheureux fait que ces dernières regorgeaient quand même de nombreux manuels qu'il connaissait déjà. Le professeur Mandrake lui, se tenait près de son bureau. Son visage sévère les toisait tous du regard tandis que les sorciers s'installaient à leurs places, souvent habituelles. Elijah restait lui toujours vers le fond de la salle, ne souhaitant guère attirer l'attention, même si suite à l'épuration faite après les BUSEs, il avait dû avancer de quelques rangs malgré lui.

Le cours de sixième année avait commencé très vite. Le sujet était dense, et les informations qui en découlaient étaient on ne peut plus intéressantes. Les Inferi avaient toujours été un sujet particulièrement sensible, les mages noirs se servant de ces marionnettes avec une facilité déconcertante pour protéger des locaux, tuer des indésirables, ou autres utilisations plus lugubres auxquelles il n'était souvent préférable de ne pas penser. Elijah avait déjà eu plusieurs fois l'occasion de croiser des informations concernant ces viles créatures créées par des rituels qui lui étaient dans les termes exacts inconnus, et il écouta alors les élèves de la classe commencer à répondre aux diverses questions du professeur. Retenant un soupir d'exaspération face à leur médiocrité, il écouta agacé les réponses laconiques, incomplètes de ses camarades, et surtout celle de Cruz, qui réussit par son intervention sur le feu, pourtant connue et évidente pour quiconque ferait preuve d'un peu de jugeote, à grappiller quelques points pour leur maison.

Un coup de chance pensa le jeune sorcier, qui continuait à noter sur son parchemin les rares informations émises par le professeur qu'il ne connaissait pas déjà, tout en se demandant s'il était nécessaire d'être aussi stupide que Cruz pour réussir à gagner des points. La suite du cours et des interrogations mises en exergue par le professeur se fit dans un schéma similaire, où la préfète de Serpentard tenta une réponse, tandis que cette fois Narcissa la compléta avec une précision et des anecdotes qu'il avait déjà eu lui-même l'occasion de voir dans divers ouvrage. Elijah ne put alors qu'approuver cette culture agréable et la regarda d'un air tout à fait approbatif, bien que situé derrière elle, cette dernière ne put réellement le remarquer. Néanmoins, le Serpentard se permit quelques ajouts qu'il trouvait malgré tout nécessaire.

« Professeur Mandrake, Elijah Tiedoll. Il n'a pas encore été évoqué le fait que les Inferi craignent également la lumière. Par ailleurs, j'aurais une interrogation à formuler. Il a été précisé que les corps ne peuvent pas être enchantés pour résister au feu, mais n'est-il pas possible d'enchanter les environs pour rendre l'utilisation du feu plus compliquée pour les sorciers ? Via l'utilisation des runes, ou d'une malédiction peut-être ? Bien que j'imagine que quoi qu'il arrive, la préparation d'un tel stratagème ne doit pas être des plus simples à faire. »

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Mer 7 Mar - 17:43

Sa joue reposait lourdement sur son poing fermement serré tandis qu’il griffonnait les premiers éléments du cours de son nouveau professeur. Les cours de Défense contre les forces du mal avaient toujours fait parti des préférés du Gryffondor depuis son admission à Poudlard. Les légendes et les histoires sur l’école elle-même étaient suffisantes pour se prendre de passion pour cette discipline captivante. Néanmoins, aujourd’hui, le brun n’avait pas vraiment la tête à ses cours. La respiration lourde et profonde, il lâchait un léger soupir d’entre ses lèvres écoutant ses camarades s’exprimer au sujet des Inferis.
Il s’était installer paisiblement et solitairement sur un bureau du fond de la salle de classe. Son livre d’étude lui servant d’accoudoir et son poing de repose tête. Declan reconnaissait des créatures légendaires qui hantaient les cauchemars des moldus. Comment le savait-il ? Grandir avec des enfants moldus avant de devenir un sorcier lui avait apporté de nombreuses connaissances au sujet de cette population différente des sorciers. Sa plume griffonnait son morceau de parchemin de différentes notes. Il n’avait véritablement pas envie de prendre part au petit jeu de questions – réponses mis en place par le professeur.

Declan n’avait pas pris le temps de détailler correctement son professeur, trop absorber par sa prise de note forcée dans le fond de la salle. Il relevait les yeux quelques instants observant finalement les élèves autour de lui dans ce nouveau cours. Serpentard. Poufsouffle. Serdaigle et bien sur Gryffondor. Les quatre maisons de l’école étaient représentées par des jeunes sorciers qu’il croisait au quotidien dans les couloirs ou au cœur de sa salle commune. Il voyait Anoushka de dos à plusieurs rangées devant sa propre table. Dans cette pièce, elle était très certainement la seule personne dont il avait retenu le nom après six années au cœur de cette classe. A n’en pas douter, si Billie n’avait pas redoublé sa cinquième année elle serait très certainement assise à ses côtés.
Son nouveau professeur avait une tête parfaite pour son emploi. Les traits du visage dur et un regard paraissant intimidant pour les plus jeunes élèves de Poudlard. Il avait déjà entendu parler de lui. Une petite paire de première année et secondes années n’osait même pas soutenir son regard. Sa stature, sa manière d’animer son cours et son organisation. Il était très certainement un ancien auror doué d’une discipline hors du commun. Nul besoin de pouvoir de divination pour s’en rendre compte. Un simple coup d’œil était suffisant.

Il levait la main de manière nonchalante après l’intervention du Serpentard. Un sourire au coin des lèvres toujours jucher sur son bouquin, il se redressait s’enfonçant dans le dossier de sa chaise et croisant les bras lorsque son professeur l’interrogeait finalement. « Declan. Professeur. Si je puis me permettre. » Il se redressait doucement enfonçant les coudes sur sa table et croisant les bras sur celle-ci. « On retrouve des traces d’Inferis dans la mythologie scandinave. On les appelle les Draugar ou Draugr. Il s’agirait selon des runes de créatures à l’apparence similaire aux Inferis. En Scandinavie, tout comme en Egypte, ils protégeaient les tombes des riches rois et chefs de clans qui se retrouvaient sous terre avec leurs richesses. Les runes servaient à la malédiction de la tombe » Un sourire en coin se dessinait sur ses lèvres alors qu’il avait griffonner quelques éléments sur son parchemin au fur et a mesure de son explication « Elle explique que leurs ancêtres décapitaient les inferis avant de se rendre compte que le confinement des tombes étaient propice à l’utilisation du feu. Troublante similitude pour deux peuples opposés historiquement et géographiquement. »
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 154
Points : 8
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Ven 9 Mar - 12:33

- Les Inferi sont des victimes idéales face au feu car aucun sort n'existe pour protéger les chaires mortes de cet élément. Cependant, les Inferi sont souvent enchantés par leur maître de manière à ce qu'ils évitent les flammes ou tout ce qui s'en rapproche.

John acquiesça à cette réponse de Cruz Rosewood. Elle avait tapée dans le mille concernant les Inferi. Le professeur utilisa de nouveau la magie pour agiter la craie sur le tableau afin de recopier ces informations. Mandrake allait y rajouter du détail bien entendu mais le gros de l'information était là.

- Excellente réponse. 5 points pour Serpentard. En effet, le feu est un élément idéal face aux Inferi mais aussi face a beaucoup de magies noires également. Les corps des cadavres bien qu'ils soient enchantés ne seront pas protégés de manière optimale face aux flammes. Une flammèche ne suffira pas, une certaine maîtrise est tout de même de rigueur pour les éliminer. Quant aux créatures, un mage noir compétent cherchera bien à leur faire éviter les flammes. Grâce à un point d'eau par exemple.

La suivante à prendre la parole pour tenter de rapporter les points fut Narcissa Breckenridge de la maison Serdaigle. John écouta attentivement la jeune fille, son nom ne lui étant pas inconnu. Breckenridge, c'était le nom de son prédécesseur à ce poste ainsi que de son supérieur au bureau des Aurors. Il avait eu énormément de respect pour cet homme et sa mort l'avait grandement affecté. Est-ce que sa fille se montrerait aussi chevronnée que lui?

- Narcissa Breckenridge, professeur. Leur maître peut, par exemple, les envoyer dans une source d’eau afin de les préserver du feu. Il faudrait alors une magie plus puissante qu’à l’ordinaire pour pouvoir les tuer. Comme un Feudeymon, par exemple. Par ailleurs, un accident s’est produit par le passé au début du vingtième siècle, lorsqu’une équipe d’archéologues ont décidé de s’intéresser à une tombe Egyptienne d’un défunt inconnu. Le bâtiment a commencé à s’effondrer violemment grâce à l’architecture bien pensée de l’endroit et de l’eau en provenance du Nil a envahi l’enceinte. Les Inferi qui s’y trouvaient ont donc été noyés dedans et ils ont pu résister au feu qu’ont produit les archéologues face à eux.

Le professeur afficha un grand sourire, cette réponse l'amusait beaucoup puisqu'il était entrain d'y penser également. S'il ne savait pas que c'était une élève, il l'aurait aussitôt accusée de lire dans ses pensées comme dans un livre ouvert. C'était le genre d'exemples que Mandrake appréciait pour ses cours. Répondre comme les livres c'est bien, mais y amener une connaissance personnelle, un élément moins connu du public, ou des anecdotes piochées à gauche à droite... Cela valait souvent le temps qu'on s'y attarde. John répondit à la jeune fille.

- 5 points pour Serdaigle. En effet, les Egyptiens étaient plutôt malins dans leurs constructions. Cela a effectivement piégé les archéologues puisque l'eau a rendu inefficace leurs sorts de flammes. Bon, un Feudeymon n'aurait pas été arrêté par de telles broutilles mais seul un inconscient doublé d'un crétin utiliserait un Feudeymon en intérieur. Cela reste un sort très efficace pour se débarrasser des Inferis, mais également complexe à maîtriser. C'est une magie noire très dangereuse à manipuler.

Il savait de quoi il parlait puisque le Feudeymon d'un Mangemort l'avait frappé par le passé. Ce n'était surement pas à prendre à la légère. La personne suivante à se lancer sur le sujet était Elijah Tiedoll de la maison Serpentard. Il apporta un point que personne n'avait évoqué jusqu'à maintenant: la lumière. Sa réponse prit ensuite la forme d'une question, interrogeant le professeur sur de possibles malédictions enchantements ou runes qui permettraient de les protéger encore plus efficacement face au feu. Ce n'était pas idiot, et cela avait sans doute déjà été essayé... Mais ce n'était guère répandu, John savait que la mise en place de runes de ce type pouvait s'avérer très difficile.

- Professeur Mandrake, Elijah Tiedoll. Il n'a pas encore été évoqué le fait que les Inferi craignent également la lumière. Par ailleurs, j'aurais une interrogation à formuler. Il a été précisé que les corps ne peuvent pas être enchantés pour résister au feu, mais n'est-il pas possible d'enchanter les environs pour rendre l'utilisation du feu plus compliquée pour les sorciers ? Via l'utilisation des runes, ou d'une malédiction peut-être ? Bien que j'imagine que quoi qu'il arrive, la préparation d'un tel stratagème ne doit pas être des plus simples à faire.

Le professeur lui répondit.

- C'est exact, ces créatures ne sont pas de grandes fans de la lumière. N'utilisez jamais un Lumos sauf en cas de force majeur, cela ne les agitera que plus encore. 5 points pour Serpentard.

John rebondit ensuite sur les interrogations de son élève.

- Pour ce qui est des runes, elles existent. Il est tout à fait possible d'empêcher quelqu'un d'utiliser des sorts de feu dans une pièce infestée d'Inferi. Sous forme de malédiction ou d'enchantement c'est également possible. Si les Egyptiens en utilisaient, malheureusement ces subterfuges ont disparus avec le temps. Les tombeaux sont pour la plupart trop endommagés... La magie noire d'un Inferius peut traverser les siècles, mais les runes ou les enchantements perdent de leur efficacité avec l'âge. Les malédictions durent plus longtemps mais finiront par s'épuiser. Est-ce simplement le temps qui passe ou la magie noire des Inferi qui par sa simple présence effrite les autres sorts...? Mystère. Le gaspillage d'énergie, la magie déployée pour le résultat obtenu ne doit pas satisfaire ceux qui créent des Inferi.

Declan, de la maison Gryffondor prit la parole en dernier. Les informations qu'il apporta reprenaient des éléments de ses camarades. Les runes, une époque lointaine, une pratique différente des Inferis, une malédiction... Bref tout ce qui plaisait au professeur de Défense contre les Forces du Mal. John écouta avec attention.

« Declan. Professeur. Si je puis me permettre. On retrouve des traces d’Inferis dans la mythologie scandinave. On les appelle les Draugar ou Draugr. Il s’agirait selon des runes de créatures à l’apparence similaire aux Inferis. En Scandinavie, tout comme en Egypte, ils protégeaient les tombes des riches rois et chefs de clans qui se retrouvaient sous terre avec leurs richesses. Les runes servaient à la malédiction de la tombe. Elle explique que leurs ancêtres décapitaient les Inferis avant de se rendre compte que le confinement des tombes étaient propice à l’utilisation du feu. Troublante similitude pour deux peuples opposés historiquement et géographiquement. »

Il affichait un sourire alors qu'il répondait joyeusement à son élève.

- Excellent. 5 points pour Gryffondor! Les Scandinaves avaient également des pratiques étranges concernant leurs tombeaux. Ils plaçaient ces fiers guerriers revêtus d'impeccables armures et d'armes redoutables parfois même enchantés afin que si des intrus pénètrent dans le tombeaux ils ne puissent en faire qu'une bouchée. Si beaucoup d'archéologues ont explorés les tombes Égyptiennes, très peu ont tenté l'expérience dans les pays Nordiques vu la dangerosité. Et effectivement, cette similitude avec l'Egypte laisse perplexe non...? Deux civilisations si éloignées et pourtant si proches dans leur rapport avec l'au delà.

John ne tourna pas autour du pot plus longtemps, amenant son coffre bruyant droit devant lui par magie. l'objet se traina sur le plancher, entrainant une nouvelle poussée de cris plaintifs à l'intérieur. Le professeur observa ses élèves qui avaient tous les yeux rivés sur l'objet. Sans plus attendre il ouvrit le coffre, laissant une main squelettique s'agripper au bord. Lentement la créature sortit de sa cachette, dévoilant ses traits fins, maigres et une odeur des plus déplaisantes. L'Inferius n'avait que la peau sur les os et son visage confirmait bien que cette chose ne pouvait être réellement vivante. Ses yeux blancs sans vie, sa bouche ouverte laissant apercevoir des dents ainsi qu'une langue en mauvais état et sa chevelure arrachée par endroits ne laissaient aucun doute. C'était un cadavre ranimé par la magie noire qui se trouvait en face d'eux. Si au premier rang certains reculèrent aussitôt dans la panique, d'autres gardaient les yeux grand ouvert et observaient avec admiration.

- Je vous présente Budd. Un vieil ami à moi.

John posa sa main sur l'épaule de la créature, qui laissa échapper un petit cri plaintif. Elle ne semblait pas agressive, ses bras reposaient le long de son corps et seul sa tête bougeait de temps en temps, fixant un élève puis un autre. On pouvait facilement remarquer que malgré des râles assez long et des grognements aléatoires le thorax de cette marionnette ne se soulevait pas. Aucun signe de respiration. Les Inferi contemporains avaient sacrément moins de classe que ceux de l'Egypte ou de Scandinavie c'est certain... Pour amener cette créature John avait bien évidemment demandé l'autorisation du Ministère afin de former les élèves à la défense.

- Cet Inferius a été crée de manière à ce qu'il soit totalement inoffensif. Nous allons désormais pratiquer des sorts de feu et voir si l'un de vous serait capable de détruire cette créature empestant la magie noire. Mettez vous en file indienne, et venez tenter votre chance. Le feu est préférable, vous pouvez essayez autre chose si vous le souhaitez mais quoi que vous décidiez ce ne sera pas simple.

Le professeur s'écarta du cadavre de son ancien ennemi, et prit place sur le côté pour observer ses élèves. Si quelqu'un y arrivait du premier coup il serait agréablement surpris.

Spoiler:
 



" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 02/02/2018
Parchemins rédigés : 93
Points : 3
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Ven 23 Mar - 18:29


Cours de DCFM - Les Inferi

La suite du cours se passa avec un peu plus d'agitation. Le professeur avait pris la peine de tranquillement répondre aux différents intervenants de son cours, distribuant avec une générosité relative les points de maison, même si Elijah se satisfaisait du fait que grâce à son intervention et celles de Cruz, les Serpentards réussissaient à grappiller un léger avantage, nécessaire dans cette course aux points qu'était celle pour la coupe des quatre maisons.

Les précisions s'ajoutaient tranquillement aux connaissances déjà intégrées par le garçon, Mandrake prenant même la peine de répondre à sa question avec une forme d'expertise, confirmant ce qu'Elijah soupçonnait déjà, sans susciter de regards interrogateurs quand à la formulation de sa question qui aurait pu laisser entendre que le Serpentard réfléchissait sérieusement à la création d'un tel piège.

Mais les élèves assistant au cours n'eurent guère beaucoup de temps pour se poser ce genre de questions, car tout de suite après leurs brèves interventions, le professeur de Défense Contre les Forces du Mal leur offrit un spectacle qu'il n'était certainement pas digne d'observer pour des élèves, mais qui avait un côté particulièrement fascinant. Malgré l'odeur immonde du cadavre en décomposition et la vue repoussante de cette chair putréfiée, le fait de voir la magie animer ce tas d'os et de muscles avait quelque chose d'étrangement attirant. Les explications données à son sujet passèrent complètement au travers du jeune homme alors que ce dernier dévisageait la créature, ses yeux vitreux, son visage abîmé, à l'image de tout le reste de son corps, mais malgré tout mobile, même si dépourvu de volonté propre. Une question taraudait l'esprit d'Elijah, qui ne put contenir ainsi sa curiosité, presque malsaine.

« Professeur ? Même s'il est rendu inoffensif, n'est-il pas interdit par la loi de créer un Inferius ? Le rituel nécessaire ne conduit pas à quelque chose de prohibé ? J'entends par là le meurtre, ou autre sacrifice ? »

Qu'importe s'il était observé d'un air étrange, seule la connaissance l'intéressait, et si sa question pouvait permettre de glaner quelques informations supplémentaires, il se fichait de l'avis de ses camarades concernant ses questions qui d'un point de vue extérieur pouvaient passer pour déplacées.

Il était cette fois question de passer à la partie pratique, même si cette dernière rebutait le garçon. Détruire cette créature alors qu'elle offrait pourtant tant d'opportunités d'études et de compréhension ? Il n'aurait certainement pas l'occasion d'en revoir de sitôt, et les perspectives de découvertes approfondies sur les inferi l'exaltaient au plus haut point. Néanmoins, les consignes étaient claires, et il s'approcha le premier mais à contrecoeur, de la créature, pointant sa baguette et informulant le sortilège de feu. Incendio.

Sort:
 


EXORDIUM.


Dernière édition par Elijah L. Tiedoll le Ven 23 Mar - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6001
Points : 45
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Ven 23 Mar - 18:29

Le membre 'Elijah L. Tiedoll' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 891
Points : 10
Crédit : black swan • Cara Delevingne
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Mar 3 Avr - 12:36

DCFM
narcissa et la promo
Les inferi

Le professeur Mandrake écoute attentivement ma réponse et prend la parole par la suite pour confirmer mes propos. Il m’accorde cinq points et apporte quelques détails concernant les Egyptiens et leurs techniques de protection des tombes. Il ajoute qu’un Feudeymon ne doit pas être utilisé à l’intérieur mais cette information me parait bien trop logique pour que j’y prête trop attention. Cela me parait normal de ne pas l’invoquer quand il n’y a aucune issue possible pour échapper à sa dangerosité. Je me contente donc de l’écouter sans rien noter, avant qu’il ne s’occupe de la réponse d’Elijah qui est toute aussi pertinente. Cela ne m’étonne pas de lui puisqu’il a toujours été cultivé et talentueux en général. Il sait beaucoup de choses et je dois avouer qu’il m’est plus agréable de l’entendre étaler sa science plutôt que lorsque c’est Matrim qui le fait. Etrangement ‒ ou pas ‒ le résultat est bien différent. Lui et Declan gagnent à leur tour cinq points pour leurs maisons et je consacre tout un paragraphe à ce qu’ils viennent de dire. Je trouve d’ailleurs l’intervention au sujet des scandinaves très intéressantes et j’irai chercher plus d’informations à ce sujet à la bibliothèque. Il faut croire que dans cette classe, pour le moment, il n’y a que nous qui gérons un minimum la théorie. Anoushka et Milo peuvent aller se recoucher. Quant à Anthea, je lui jette un regard de travers tout en me disant qu’après la trahison qu’elle m’a faite, des furoncles doivent bien joncher son arrière-train en guise de punition de karma. Ca doit être pour ça qu’elle me parait si aigrie quand elle me voit… Elle est peut-être jalouse du bien être de mon corps. Cette idée, parfaitement risible j’en conviens, m’étire un sourire rayonnant.

Mais à présent, la partie la plus intéressante commence et j’enlève cette peste d’Anthea de ma tête. Le professeur tire vers nous la fameuse caisse qui a intrigué la classe depuis le début. A l’intérieur, sans surprise, il y a un inferius. Il en sort et nous observe de ses yeux blancs sans vie. C’est très laid et assez stupéfiant d’en voir un à quelques mètres de nous. Je n’en avais encore jamais vus mis à part dans les bouquins et je dois admettre que cela a son petit effet au vu de l’immondice que c’est. C’est tout simplement un cadavre en décomposition qui dégage une odeur abominable. Je n’ai même pas l’envie de m’en approcher.

« Je vous présente Budd. Un vieil ami à moi. »


Budd ? Sérieux, il lui a donné un nom ? Il compte devenir son pote aussi et faire des soirées folles avec ? Soupir. Je l’observe mettre sa main sur son épaule et un cri plaintif s’échappe de la créature. Le professeur rouvre ensuite la bouche pour nous donner les consignes. Cet inferius n’est pas destiné à nous faire du mal et il nous servira de cobaye pour que nous pratiquions des sortilèges de feu afin de le détruire.

Moi et le restant de la classe nous positionnons donc en file indienne et je passe juste derrière Elijah. Ce dernier pointe sa baguette vers l’Inferius puis hésite. Il lève les yeux vers le professeur Mandrake et lui pose la question de savoir s’il n’est pas plutôt possible de comprendre comment un Inferius se meurt ou se créé plutôt que de le détruire. Il part du principe que le meilleur moyen de détruire le mal est de le connaître. Je fronce les sourcils et regarde à mon tour le professeur. Pour moi aussi, ce postulat n’est pas mauvais et je dois avouer que connaître le processus de création de cette horreur m’intéresse mais dans un but purement académique.

« Y a-t-il une contrepartie à sa création, puisqu'il s'agit de magie noire ? » J'ajoute à mon tour.
Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7879-cruz-v-rosewood-le-visage-d-un-ange-mais-le-diable-au-corps-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7882-cruz-your-hell-your-dream-nothing-in-betweenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7883-cruz-les-mots-comme-trace-de-notre-passagehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7884-cruz-de-votre-plus-belle-ecriturehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8024-cruz-des-petits-mots-a-gogo#181927

Arrivé(e) le : 19/05/2017
Parchemins rédigés : 871
Points : 3
Crédit : Eilyam (Vanessa Hudgens)
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Sam 14 Avr - 20:43

DCFM n°1 : Les Inferi

feat. Cruz & les sixièmes années

Le professeur Mandrake récompensa la réponse de Cruz en accordant cinq points à la maison Serpentard. La jeune femme arbora un sourire satisfait, fière d'avoir fait gagner des points à sa maison avec une réponse aussi simple. Elle nota avec soin les compléments de réponse que donnait leur professeur tandis que d'autres mains se levaient parmi les élèves. Narcissa fut interrogée et apporta des éléments historiques et techniques des plus intéressants. Rien d'étonnant quand on connaissait l'étendue du savoir de la Serdaigle. Elijah Tiedoll décida de faire son intéressant, pour le plus grand déplaisir de sa comparse. Et vas-y que je te formule une interrogation et que je te t'étale mon savoir à deux balles. RI-DI-CU-LE. Elle leva les yeux au ciel en signe d'exaspération mais nota quand même ce qu'il venait de dire ainsi que la réponse apportée par leur professeur. Même si elle détestait Elijah de tout son coeur, elle se devait bien de reconnaitre que sa question était pertinente. Enfin, Declan Gardner-Oaken intervint et fit référence notamment à la mythologique scandinave. Sa remarque sembla faire plaisir à leur nouveau professeur, qui sourit alors qu'il complétait la réponse du jeune homme. Tandis qu'elle remplissait son parchemin de son écriture soignée, la préfète ne pouvait s'empêcher de jeter des coups d'oeil inquiets en direction du coffre qui bougeait de plus en plus. Pitié, pourvu que ce ne soit pas ce à quoi elle pense ...

Une fois que le professeur Mandrake eut interrogé tous les élèves, il usa de la magie pour trainer le fameux coffre devant lui. Quelques instants plus tard et ce dernier était déverrouillé, laissant une main squelettique sortir. La même main que celle qui avait appuyé sur la gorge de Cruz lors de l'évènement d'Halloween. La respiration de la préfète devint plus saccadée, plus rapide. Non, elle ne voulait pas voir cet être en décomposition et encore moins qu'il s'approche d'elle. Par réflexe, elle porta la main à son cou. Des tremblements se faisaient ressentir dans tous ses membres tandis que l'Inferius sortait totalement de son coffre et se tenait face à eux. « Je vous présente Budd. Un vieil ami à moi.» Un ami ? Il osait appeler cette chose en décomposition un ami ? Partagée entre l'indignation et la panique, Cruz n'arrivait pas à détourner ses yeux de la créature. En réalité, elle était même incapable de bouger. Les souvenirs de cet Halloween désastreux lui revenaient en mémoire et ce n'était pas une partie de plaisir. Elle se rappelait le choix terrible qu'elle avait dû faire, la sensation de ces mains osseuses qui l'agrippaient et l'attachaient à cette chaise. Enfin, elle se rappela ce qu'elle avait ressenti lorsque ces mêmes mains avaient appuyé sur sa gorge jusqu'à ce qu'elle ne rende son dernier souffre.

Happée par ses lugubres pensées, Cruz entendit à peine les consignes que donnait Mandrake. Elle suivit le mouvement lorsque tous les élèves se mirent en file indienne, un peu comme un robot moldu l'aurait fait. Ses yeux restaient fixés sur le dénommé Budd et elle n'arrivait pas à se concentrer sur autre chose. La jeune femme tenait fermement sa baguette mais, secouée de tremblements, elle n'arrivait pas à la tenir immobile. Elijah état le premier de la file, Cissy suivait et Cruz se tenait juste derrière elle. Tandis que son camarade Serpentard préférait poser des questions plutôt que d'exécuter l'exercice, la préfète se sentait de plus en plus mal. Elle avait chaud, ses tremblements étaient de plus en plus visibles. Alors que la blonde posait à son tour une question, Cruz se sentit toute chancelante. Sur le point de perdre connaissance, elle chancela et se rattrapa tant bien que mal à Narcissa. « Dé... désolée Cissy. » Articula faiblement l'Espagnole, essayant de tenir du mieux qu'elle pouvait sur ses deux jambes. Son regard croisa à nouveau celui de l'Inferius et, prise de panique, elle porta à nouveau la main à sa gorge pour l'empêcher d'y accéder. Les images tournaient dans sa tête, elle revoyait Isidore entrainé par les mains hors de la pièce tandis qu'il criait son nom. Sa respiration devenait bruyante, les larmes lui montaient aux yeux. C'était trop tôt, elle n'était pas encore prête à se confronter à ça. Il fallait que quelqu'un la sorte d'ici ou, au pire, qu'un élève blesse cet Inferius de malheur pour qu'elle se sente un peu plus en sécurité. Pour l'heure, plus rien n'existait à part cette sensation morbide de sa gorge qu'on serrait, serrait jusqu'à l'étranglement.

made by guerlain for bazzart



Cruz V. Rosewood
Family isn't always blood. It's the people in your life who want you in theirs. The ones who accept you for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 891
Points : 10
Crédit : black swan • Cara Delevingne
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Dim 15 Avr - 2:39

DCFM
narcissa et la promo
Les inferi

La magie noire a toujours inspiré la crainte aux sorciers les plus sages et la curiosité aux plus tordus. Mais il y a des règles auxquelles celui qui s’y frotte ne peut échapper. Tout acte de magie noire nécessite toujours une compensation plutôt lourde et qui dissuade rapidement les esprits les moins aventuriers ‒ ou les moins tarés. En général, c’est quelque chose qui vous affecte physiquement ou mentalement, qui vous fait mal jusqu’au bout et vous rend dingue. C’est du moins ce qu’enseigne la théorie de base sur les forces obscures que j’ai pu entendre de la bouche de mon défunt père.

J’essaie de m’imaginer ce que pourrait être cette contrepartie. Déjà, il ne doit pas s’agir d’un sacrifice puisqu’un inferius vient d’un corps déjà mort et décomposé. Il n’est donc pas nécessaire de tuer une personne à moins de vouloir contrôler cette même personne. Peut-être que le cadavre finit par être lié à son sorcier d’une façon ou d’une autre ? Est-ce que la destruction d’un inferius affaiblit le pouvoir de son maître pour un temps donné ? Je trouve cette possibilité pas si farfelue que cela quand on sait que la Loi du triple retour est valable dans certaines cultures sorcières étrangères. Je n’irai pas jusqu’à dire que cet univers lugubre me fascine et que tremper là-dedans me ferait plaisir mais je ne peux pas pour autant nier que je suis curieuse et que j’aimerais assouvir ma soif de connaissance à ce sujet.

Mais alors que j’attends la réponse du professeur qui semble enfin être captivé par nos questions, je sens quelque chose dans mon dos m’agripper l’épaule. Surprise, je sursaute légèrement avant de me retourner aussitôt tout en me demandant qui est l’abruti qui ose me toucher ainsi sans mon accord. C’est donc avec un regard sévère que ma tête pivote vers la personne qui est derrière moi avant de se détendre totalement lorsque je m’aperçois qu’il s’agit de Cruz.

« Dé... désolée Cissy. » Dit-elle d’une voix bouleversée.

Elle ne tient presque plus sur ses jambes et je la sens chanceler de plus en plus. Rapidement, je place une main dans son dos et l’autre sur son épaule pour la retenir et l’empêcher de s’effondrer. Une expression stupéfaite et hébétée à la fois dessine mon visage. Je ne sais pas ce qu’elle a mais c’est inquiétant. Tout d’un coup, elle est aussi pâle qu’un patient sur son lit d’hôpital et son regard presque vide est rivé vers un point qui m’est inconnu derrière moi. Pourtant, j’ai tout de même l’impression que c’est Mandrake et son ami cadavérique qu’elle regarde.

« Cruz, qu’est-ce qui se passe ? » Je lui demande calmement, bien que je ne puisse retenir mon inquiétude et ma surprise.

Malheureusement, elle ne me répond pas et porte une main à sa gorge comme si elle étouffait et qu'elle ne pouvait donc plus respirer. Cette action stimule aussitôt mes nerfs et je m’imagine le pire. Mon rythme cardiaque augmente et je me sens crispée. Est-ce que quelqu’un lui a jeté un sortilège ou bien lui a fait subir quelque chose de malintentionné qui ait pu la rendre comme ça ?

« Cruz ! » Je m’exclame en resserrant mon étreinte tout en la penchant un peu plus vers moi.

Ce n’est pas chose aisée quand on devient de plus en plus stressée. Ses yeux humides relâchent un ruissellement de larmes et sa respiration devient plus forte et saccadée. Etant très loin d’être médecin, les seuls réflexes qui me viennent à l’esprit, c’est de lui mettre des claques dans le dos dans l’espoir de l’aider à respirer. Cependant, je sais que ce n’est pas suffisant ! Il lui faut une vraie aide.

« Professeur Mandrake, elle est en train d’étouffer ! »

Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 154
Points : 8
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   Lun 7 Mai - 15:52

Face à l'Inferius préparé par le professeur Mandrake, le premier à réagir fût Elijah.

- Professeur ? Même s'il est rendu inoffensif, n'est-il pas interdit par la loi de créer un Inferius ? Le rituel nécessaire ne conduit pas à quelque chose de prohibé ? J'entends par là le meurtre, ou autre sacrifice ?

C'était là une question très intéressante, et il n'en attendait pas moins venant d'un Serpentard. Avez-vous commis un crime quelconque pour apporter cette hideuse créature en classe? Voilà ce qu'il comprenait à travers ces mots soigneusement choisis. C'était légitime de se le demander, un Inferius n'est pas un vulgaire jouet que l'on peut balader dans une classe! John afficha un léger sourire à la remarque du jeune homme avant de poser son regard sur Budd qui fixait l'étudiant avec son regard vitreux. Deux ou trois spasmes faisaient leur apparition périodiquement, mais la créature semblait insensible aux interrogations d'Elijah... Pouvait-il en être autrement, après tout...?

- Une question très pertinente. Comme nous l'avons vu avec les Égyptiens et les Scandinaves, il existe diverses manières de créer des Inferi. Étrangement cela amène au même résultat: un gardien très difficile à abattre et exécutant les ordres à la lettre.

John donna un coup de baguette en direction du tableau, inscrivant ce qu'il s’apprêtait à expliquer aux élèves. La craie s'anima et commença à grincer frénétiquement sur l'ardoise.

- Chez les Égyptiens, ce sont des personnes choisies dans la plupart des cas. Il est assez rare de trouver des personnes mortes au même moment que le pharaon qu'ils sont censés protéger. Néanmoins, le rituel est assez similaire dans les deux cas: les organes sont extraits et les corps sont traités, de telle manière à retarder le plus possible la décomposition. C'est ce qu'ils appelaient "momification". Les Organes sont remplacés par de puissants artefacts, enchantés par les prêtres et qui permettent ainsi d'animer les cadavres. La dangerosité de la chose est qu'une fois les enchantements placés, il est impossible de revenir sur leurs ordres. Une fois le tombeau scellé il est impossible à quiconque d'y retourner. Même pour les prêtres.

La craie s'animait rapidement, notant chaque détail énoncé par le professeur.

- Même les prêtres ne pouvaient espérer y retourner sous peine de subir leur courroux. Cela évitait les traîtrises et les vols au sein des hautes sphères de leur hiérarchie.

Le professeur marqua une pause pour laisser le temps aux élèves d'assimiler ces informations et une fois que la craie termina d'inscrire son laïus sur le tableau il continua ses explications cette fois-ci sur le peuple scandinave.

- Chez nos confrères du Nord la pratique était différente. Le défunt était accompagné de ses guerriers les plus fidèles, tous tombés au combat. Cet honneur revenait aux guerriers les plus aguerris et reconnut de leur peuple. Des runes étaient placées dans la chair des défunts et ce sont ces runes qui permettaient d'animer les corps. Une technique tout aussi impressionnante qui pouvait permettre dans de rares cas aux cadavres d'utiliser de la magie. Rudimentaire, certes, mais cela reste assez surprenant pour les non-initiés. Le petit défaut de ce système est que les cadavres en questions peuvent parfois être assez imprévisibles. Leurs ordres étaient moins "clairs" et moins "précis" d'où la nécessité comme pour les Égyptiens de sceller les tombeaux.

Il fallait maintenant aborder le cas des Inferi contemporains. Pour ces derniers ce n'était pas tout à fait pareil...

- Si dans ces deux cas on ne peut pas à proprement parler de magie noire - vu qu'aucun sacrifice particulier n'entre en ligne de compte pour activer la magie des corps, les Inferi d'aujourd'hui sont... radicalement différents. Ceux au service de Lord Voldemort par exemple avaient tous été exécutés de sa main. Par le meurtre, il liait ces êtres défunts à lui et leur a insufflé ses ordres, ses directives... Une partie de son pouvoir demeurait dans les créatures. A la différence donc des anciens Inferi qui pouvaient survivre grâce aux runes et aux artefacts bien après le décès de leurs créateurs, dans ce cas-ci: tuez le maître et les Inferi cesseront de s'animer. Lord Voldemort est bien évidemment un cas à part vu le nombre d'Inferi qu'il contrôlait. Si l'on suit cette méthode, au mieux vous n'en contrôlerez que quelques-uns... Et dans le pire des cas, ces créatures moins dociles se retourneraient contre vous.

Lord Voldemort avait l'incroyable avantage de posséder divers Horcruxes. Était-ce le secret de son armée d'Inferi? La mort est un mystère encore bien difficile à comprendre... Le fait qu'il est pu survivre à son premier "décès" grâce à ces objets explique sans doute que des Inferi "vivaient" encore. C'était réellement un sorcier à part. Dans sa carrière les seuls Inferi que John avait croisés étaient brouillons, incomplets, imprévisibles... Leurs créateurs peinaient à en animer plus de 5 ou 6 en même temps. Jedusor avait visiblement percé tous les secrets du sortilège de mort alors... Sa méthode devait être légèrement différente. Il est assez aisé en connaissant suffisamment de choses sur l'histoire de ces créatures de comprendre plus ou moins son fonctionnement. Au moment du meurtre, plaçait-il une rune en particulier? Préparait-il des artefacts pour chacun de ces cadavres...? Un objet du défunt, pouvant servir de catalyseur à son pouvoir? L'énergie venait-elle de lui, ou de l'action du meurtre...? John ne souhaitait pas débattre sur le sujet plus longtemps. Il venait déjà d'expliquer les bases de trois époques différentes, il jugeait inutile de débattre sur la véritable manière dont Voldemort créait ces choses. Cela ne ferait qu'apporter plus de tensions et de questions morbides. Son objectif était uniquement de leur apprendre la défense. Pas la création.

- N'est-il pas plutôt possible de comprendre comment l'Inferius se meut ou se créé plutôt que de le détruire ? Le meilleur moyen de détruire le mal est pourtant de le connaître.

Elijah ne semblait pas vouloir tenter sa chance. Au contraire, il posa une nouvelle question à la laquelle John répondit aussitôt.

- N'ai-je pas été suffisamment clair? Dans le cas de runes, d'artefacts ou de meurtre, un Inferius sera extrêmement sensible au feu. Aucun sort ne protège la chair morte des flammes. De plus, le feu est un élément naturel très puissant face à la magie noire. Face à la magie tout court. Grâce à cela vous pourrez détruire un Inferius peu importe sa méthode de création, pour peu que vous soyez extrêmement prudent. D'autres sorts peuvent fonctionner, si vous arrivez à détruire la rune ou l'artefact mais dans le troisième cas cela n’est guère aisé. Vous avez les éléments de la création en main et vous avez l'élément capable de le détruire.

John posa une main sur l'épaule de Budd, puis dans l'autre il fit apparaître une flamme. Il plaça cette flamme sur le torse de la créature, qui sembla se plaindre brièvement avant de chanceler sur ses jambes. La flamme semblait dévorer son énergie. Le professeur l'enleva rapidement afin de ne pas couper court à la leçon puis il posa son regard sur l'élève suivante: Narcissa.

- Y a-t-il une contrepartie à sa création, puisqu'il s'agit de magie noire ?

John répondit.

- Eh bien, comme je l'ai expliqué à votre camarade tout dépendra de la méthode utilisée. Dans le cas des Inferi contemporains, oui. Il est difficile de décrire les conséquences exactes, mais cela revient à animer des cadavres avec sa propre énergie vitale. Sa propre magie. On peut imaginer tout un tas de séquelles liées à cette activité, notamment si les Inferi sont détruits. Plusieurs Mangemorts sont encore à Sainte-Mangouste, leur état de santé ne permettant pas un séjour à Azkaban. Ils sont affaiblis, amoindris et pour certains même incapables d'user de magie.

John compléta son propos sur les Inferi avant de passer à l'élève suivante.

- Seuls quelques personnes du Ministère et quelques historiens sont au courant pour les méthodes égyptiennes et scandinaves. Mais le fait de les connaitre ne veut pas non plus dire également qu'elles sont facilement réalisables. Je pense néanmoins que si ces informations étaient tombées entre les mauvaises mains nous aurions beaucoup plus de soucis à nous faire sur les Inferi.

Cruz semblait assez éprouvée par la présence de l'Inferi. John n'y avait pas trop prêté attention initialement du fait de l'aspect assez repoussant de Budd qui en avait fait bondir plus d'un. Mais lorsque la jeune Serpentard s'approcha de Narcissa, une main à la gorge Mandrake comprit qu'il y avait quelque chose d'anormal. La Serdaigle se retourna et agrippa son amie qui éprouvait de grandes difficultés à respirer convenablement. Narcissa appela à l'aide et John s'avança rapidement vers elles, baguette à la main. Il se pencha sur Cruz la sondant à l'aide de sa magie, mais sa baguette ne réagissait pas... Ce n'était pas une blessure ou une maladie quelconque puisque ce geste de premiers soins restait négatif... Le professeur s'approcha du visage de la jeune fille, tentant de comprendre ce qui se passait réellement.

- Miss Rosewood, Miss Rosewood essayez de vous détendre. Avez-vous...

Le regard de la jeune fille était fixé sur l'Inferius, sa main agrippée à sa gorge... Elle n'arrivait presque pas à respirer, mais ce n'était ni le fait de sa main ni le fait d'un sortilège ou d'une maladie quelconque. Un syndrome post-traumatique...?! Qu'est-ce qui avait bien pu lui arriver à cette enfant...? Pour la première fois depuis le début du cours, l'expression de son visage changea. Il n'était plus aussi calme et sûr de lui, on y lisait une véritable inquiétude. D'un geste de la main en arrière, le professeur projeta un jet de flamme qui frappa l'Inferius en pleine poitrine. La créature poussa un râle de complainte et alla se réfugier dans le coffre. Une fois à l'intérieur on entendit le cliquetis du verrou l'empêchant désormais de ressortir.

- Miss Rosewood, j'ai besoin que vous écoutiez ma voix. Concentrez-vous.

Il sortit sa baguette et la pointa en direction de Cruz tout en la maintenant d'une main sur son épaule.

- Il n'y a plus rien à craindre, respirez profondément. Inspirez à fond, et expirez.

Le professeur fit mine de souffler lui aussi, pour attirer son attention et l'inviter à faire de même. Alors qu'il s'attelait à l'aider à reprendre son souffle naturellement, sa baguette s'illumina discrètement, quelques étincelles en sortirent pour se diriger vers l'élève. Anapneo, un sort dégageant les voix respiratoires et Revigor, un sort redonnant un peu d'énergie furent les choix du professeur afin d'apaiser au mieux Cruz. Il continuait de lui donner des instructions pour respirer convenablement, la crise finirait par passer d'elle-même.

- Inspirez, et expirez. Vous êtes en sécurité, il n'y a aucun danger ici. Votre amie est là, elle aussi.

Il posa son regard un instant sur Narcissa, espérant qu'elle comprenne son rôle dans cette histoire. Elle était la première à lui être venu en aide, un visage familier ne serait pas trop non plus pour l'apaiser. Avec cette intervention et ses deux sortilèges, John espérait que cela améliore la situation. Cela allait sans doute couper court à la leçon d'aujourd'hui... Devait-il tous les congédier, envoyer Cruz à l'infirmerie ou bien continuer...? Avec ce type de réaction, faire ressortir l'Inferius de la malle était hors de question. Mais lui apporter par la théorie et la pratique le moyen de combattre ces choses efficacement, pourquoi pas... Les sortilèges de feu ne sont pas une mince affaire mais il pouvait très bien dévier le cours des Inferi directement sur ce sujet. Attendons d'abord de voir dans quel état se trouvait la jeune fille, avisons ensuite...



" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Cours n°1 des 6ème années - les Inferi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours n°1 des 6ème années - les Inferi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
Le Premier Étage
 :: Cours de DCFM
-
Sauter vers: