AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Quand on parle du loup, on en voit la queue." ☽ Joanne & Jade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 27/08/2017
Parchemins rédigés : 187
Points : 11
Crédit : Hecate. (c)
Année : Deuxième (treize ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Tracy & Izzie

MessageSujet: "Quand on parle du loup, on en voit la queue." ☽ Joanne & Jade   Dim 15 Oct - 13:48

Quand on parle du loupJoanne & Jade C’était un plan infaillible. En tout cas, mieux valait-il que ce le soit ! Cette année-ci, la Pleine Lune tombait un 5 Octobre, et comme à son accoutumée, Jade devrait rejoindre Blake Lennox aux alentours de dix-neuf heures à l’infirmerie pour que ce dernier l’escorte jusqu’à l’extérieur, immobilise le saule cogneur, et la fasse rejoindre sa cachette dans la cabane hurlante. Dans sa dernière lettre, Joanne s’était renseignée afin de savoir si elle pourrait l’accompagner… Au début, elle avait plutôt pensé que c’était une mauvaise idée, et qu’elle pourrait faire du mal à sa meilleure amie sans même le vouloir. Quitte à envoyer quelqu’un à l’infirmerie pour profondes entailles, autant que ce soit Sinclair ou Rosenbach, et pas une de ses copines… Et puis, elle avait commencé à y réfléchir, en prenant en compte certains paramètres. Elle avait ouvert sa valise, jeté en vrac un certain nombre d’affaires non pliées en boule sur son lit, et ouvert la petite boîte en métal qui comptait toutes ses fioles : il lui en restait environ seize, elle était donc large, avant d’avoir besoin de se rendre dans le bureau du Professeur Burgess pour s’en procurer d’autres. Alors, elle avait rejoint Joanne pour le déjeuner, histoire de lui annoncer la bonne nouvelle ! Elles allaient pouvoir passer une transformation ensemble, et elle se serait suffisamment lucide pour garder le contrôle, et se retenir d’attaquer sa meilleure copine. Qui plus était, elle avait hâte de lui montrer sa cachette secrète, un peu lugubre quand elle était toute seule, mais qui, si elles étaient deux, risquait de se révéler un peu plus marrante. Aussi, elle missionna son contact de troisième année d’aller lui chercher un certain nombre de friandises à Honeydukes, contre une poignée de mornilles et quelques breloques qu’elle avait de côté dans son stock personnel, histoire de faire de cette soirée un moment vraiment mémorable ! A l’aide d’un sortilège qu’elle dut répéter un certain nombre de fois avant qu’il puisse fonctionner correctement, elle fit rentrer dans son sac à dos des couvertures, oreillers, vêtements de rechanges, et un vieux grimoire de légendes populaires trouvé dans la bibliothèque. La lecture n’était pas une de ses activités préférées, mais se raconter des histoires qui faisaient peur dans ce taudis, ça allait vraiment être super marrant !

Alors, elle avait débouché une première fiole de potion tue-loup, et avait avalé entièrement son contenu, avant de porter à sa bouche la moitié d’une deuxième, pour être sûre qu’elle ferait bel et bien effet. Joanne était censée l’attendre dehors, dans un endroit un peu reculé du parc, elle était partie à la rencontre de l’infirmier le plus normalement du monde, bien sûr sans évoquer son plan : il lui dirait sans doute qu’elle était complètement inconsciente et qu’elle risquait de mettre son amie en danger, mais ce qu’il ne savait pas, c’était qu’elle avait complètement la situation sous contrôle. A douze ans, on savait quand même élaborer des stratégies imparables pour que personne ne risque rien, tout de même ! Ça allait être très amusant, et Jade avait déjà hâte d’y être, faisant de son mieux pour ne rien laisser paraître de son excitation tandis que l’infirmier ouvrait les portes de l’école, et qu’ils pénétraient dans le parc, obscurci par une douce pénombre. Ils le traversèrent silencieusement tandis qu’elle jetait un coup d’oeil discret vers l’orée, afin de distinguer si la Gryffondor s’y trouvait : elle n’en était pas sûre, à cause du peu de clarté lui permettant de bien y voir… restait à espérer qu’aucun surveillant ne l’ait trouvée là… Il immobilisa le saule cogneur d’un coup de baguette magique, et il l’invita à se hisser dans le tunnel, après lui avoir donné les recommandations habituelles, et avoir refermé la trappe derrière elle. Elle était donc seule, désormais. Il allait mettre environ cinq minutes à retourner vers le château, et elle préférait attendre deux minutes supplémentaires avant de lancer son signal ! Sans tarder, elle déposa son sac à dos dans la pièce principale, et grimpa les escaliers jusqu’à trouver la vitre cassée, par laquelle elle passa la tête, sans trop prêter attention aux morceaux de verre contendants qui menaçaient de s’enfoncer dans sa peau. Elle tira sa baguette de sa poche, et formula un « Periculum » qui en fit sortir des petites étincelles rouges : si Joanne regardait dans la direction de la cabane hurlante, elle devrait les voir sortir, et comprendre que c’était le moment pour elle de la rejoindre. Les branches du saule étaient encore immobiles, mais pour combien de temps ? Elle se faufila ensuite jusqu’à la trappe pour déverrouiller cette dernière, et attendit quelques minutes : il fallait espérer que tout se passe comme prévu, après tout c’était censé être un plan infaillible…
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5507-termine-joanne-griffithhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5517-jo-sa-bandehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5514-les-aventures-de-johttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5515-v-courrier-pour-jo-vhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5516-v-hiboux-express-pour-jo-v

Arrivé(e) le : 11/10/2015
Parchemins rédigés : 580
Points : 10
Crédit : Google
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Daniela et Wendy

MessageSujet: Re: "Quand on parle du loup, on en voit la queue." ☽ Joanne & Jade   Mer 1 Nov - 19:15

    C'était un plan infaillible ! Jade était sûre d'elle et Joanne lui faisait confiance. Après tout, elle était habituée à se transformer et si elle lui disait que c'était sans danger alors c'est que c'était vrai ! Et puis Joanne était toujours prête pour une nouvelle aventure et ça, c'en était une grande ! Un loup-garou ! C'était juste fantastique ! Jade et elle allaient passer une super soirée, c'était certain ! Et Joanne était contente que sa copine ne soit pas toute seule, même si pour ça il fallait braver le règlement.

    Suivant leur plan d'action établi à l'avance, Joanne s'était dirigée un peu plus tôt à l'orée de la forêt, bien planquée et avec vue sur le saule cogneur. C'était un des rares passages secrets qu'elle n'avait pas encore visité et elle était toute excitée ! Cet arbre n'était vraiment pas commode et jusqu'à présent, Joanne n'avait pas réussi à trouver comment l'approcher sans se prendre un coup de branche en pleine tronche. Mais visiblement il y avait un moyen et la petite galloise allait le découvrir ce soir !

    Le soleil s'était quasiment couché et il commençait à ne pas faire très chaud. Se frottant les bras pour se réchauffer, Joanne ne quittait pas l'arbre des yeux. Quand elle vit enfin la très grande silhouette de l'infirmier accompagné de la largement plus petite silhouette de Jade, Joanne se cacha derrière un tronc d'arbre, bien que l'obscurité naissante devait empêcher quiconque de la distinguer à cette distance. L'infirmier agita sa baguette vers le tronc du saule et celui-ci cessa de gesticuler. Trop fort ! Il fallait qu'elle demande à Jade quel était le sort qu'il employait, elle pourrait s'entraîner à le lancer à son tour par la suite. L'infirmier reparti, Joanne, suivant toujours le plan établi avec Jade, regarda au loin en direction de la cabane hurlante. C'était beaucoup plus loin mais si Jade arrivait à faire de belles étincelles dans la nuit, elle parviendrait à les voir. Et c'est ce qui se passa.

    "Le signal !" dit-elle pour elle-même en courant vers le saule cogneur toujours immobile.

    Arrivée devant le tronc, Joanne perdit un peu de temps à trouver l'entrée. C'était un détail qu'elle avait oublié de faire préciser à Jade. Elle devait se dépêcher car elle ne savait pas combien de temps encore le saule serait immobile. Elle devait se lancer ! Joanne se mit à quatre pattes et se faufila entre les racines noueuses.

    "Damn ! Ble mae hi ? Cyflym !" s'énerva-t-elle.

    Au-dessus d'elle se fit alors entendre des craquements de branches et un froissement de feuilles. Le Saule Cogneur se réveillait ! Toujours à quatre pattes, Joanne chercha l'entrée plus vite et cria presque de joie en distinguant enfin le trou de l'entrée entre deux grosses racines.


1-2-3 : Vive comme l'éclair, Joanne évite une première branche rageuse de justesse en baissant la tête puis une deuxième en sautant, juste avant de plonger tête la première dans le trou, dégringolant dans le tunnel.
4-5-6 : Vive comme l'éclair, Joanne évite une première branche rageuse de justesse en baissant la tête mais la seconde branche la frappe en plein sur le postérieur alors qu'elle passait la tête dans le trou, ce qui fait qu'elle atterrit brutalement dans le tunnel. Elle a mangé un peu de terre et va certainement avoir des bleus aux fesses mais elle est entière.


Dernière édition par Joanne Griffith le Mer 1 Nov - 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 5309
Points : 159
Crédit : (c) Lily L. Potter
PETIT +

MessageSujet: Re: "Quand on parle du loup, on en voit la queue." ☽ Joanne & Jade   Mer 1 Nov - 19:15

Le membre 'Joanne Griffith' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 27/08/2017
Parchemins rédigés : 187
Points : 11
Crédit : Hecate. (c)
Année : Deuxième (treize ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Tracy & Izzie

MessageSujet: Re: "Quand on parle du loup, on en voit la queue." ☽ Joanne & Jade   Dim 5 Nov - 16:48

Quand on parle du loupJoanne & JadeMême s’il n’était pas dans les habitudes de Jade de se remettre en question d’aucune manière que ce soit, cette dernière commençait à se demander si cette manoeuvre n’était pas une peu trop risquée. Bien sûr, elle avait toute confiance en sa meilleure amie et en elle-même, comme toujours. Mais s’il s’avérait que la surveillance était renforcée ce soir ? Ou qu’elle perdait le contrôle, et que sa potion tue-loup ne fonctionnait pas aussi bien qu’elle le devrait ? Ou que l’infirmier décidait soudainement de revenir sur ses pas pour lui donner un énième avertissement… ? Et si quelqu’un les guettait par la fenêtre ? Joanne avait bien une cape d’invisibilité, mais aux dernières nouvelles, cette sale andouille à l’état larvaire de Jayden Rosenbach en avait fait sa propriété. Rirait bien qui rirait le dernier… ! Lorsque Joanne et Jade parviendraient mettre la main sur cette sale petite peste, elles lui feraient passer le plus mauvais quart d’heure de sa vie, et il y aurait de grandes chances qu’il appelle aussitôt sa maman pour la supplier de venir le chercher. Enfin, le Serpentard n’était pas leur problème principal à l’heure qu’il était, et Jade s’inquiétait de ne voir paraître la Gryffondor, qui était pourtant suffisamment débrouillarde. Il en fallait plus pour faire reculer la jeune Griffith ! Elle descendit donc les quelques marches à moitié rongées par les termites qui la menaient à l’étage inférieur, et se posta à côté de l’entrée, s’adossant à de veilles planches qui laissaient un peu émaner l’odeur de la moisissure. Elle dressa l’oreille lorsqu’elle entendit, un peu plus haut, comme une voix familière qui marmonnait quelque chose qu’elle n’était pas sûre de comprendre ! Puis, il y eut comme un bruit de craquement, et Jade réalisa tout à coup quelque chose : se pouvait-il que le saule cogneur se soit réveillé… ? Mince alors, elle n’avait pas vérifié ce détail… ! Mais avant qu’elle ne prenne l’initiative de remonter s’en assurer, baguette en main, sa meilleure amie apparaissait, la tête la première, couverte de feuilles et de poussière ! « Ben alors Jo’, qu’est-ce qui t’est arrivé ? Tu t’es fait mal ? » s’exclama-t-elle alors, tandis qu’elle aidait son amie à se relever, et à se débarrasser de la saleté qui s’était accrochée à ses vêtements. Au moins, cette dernière était arrivée entière, et l’infirmier Lennox n’était pas collé à ses basques, c’était déjà un bon point ! Et puis, la cabane hurlante était toute à elles, et un coup d’oeil à la pleine lune à travers la vitre cassée lui indiqua qu’elle avait encore une bonne heure avant qu’il ne soit celle de sa transformation.

Une fois que Joanne fut remise en état, elle attrapa cette dernière par le bras, et l’entraîna à sa suite, dans les couloirs sinistres qui reliaient entre eux les étages de la cabane. « Suis moi, j’ai hâte de te montrer le coin ! » lança-t-elle à son attention, tandis qu’elle se hâtait de grimper les marches grinçantes. Elle l’attira alors dans la pièce principale, celle dans laquelle se trouvait le sac à dos qui contenait toutes ses affaires, jeté négligemment sur le vieux lit miteux, et au centre de laquelle trônait le vieux piano auquel il manquait plusieurs touches, avant de s’affaler sur le fauteuil de grand-mère aux motifs hideux, et déposant sans le moindre complexe ses pieds sur la table, l’invitant à en faire de même puisqu’elle avait au préalable déposé des oreillers un peu partout, comme pour une vraie soirée pyjama. Ce n’était pas sa mère qui allait débarquer pour lui dire que ça ne faisait pas, de toute manière… ! Le seul qui y verrait peut-être quelque chose à redire, c’était Skat, et il n’était de toute façon pas là. « C’est mon palace, enfin plutôt un manoir, je suis sûre que c'est méga hanté, et on a encore du temps avant la transformation. Tu veux un chewing-gum ? » proposa-t-elle en ouvrant le sachet en provenance d’Honeydukes que son contact lui avait rapporté. Il n’y avait aucun adulte à proximité : c’était elles qui faisaient la loi, ici ! Elle avait aménagé il y avait encore quelques temps un jeu de fléchettes au-dessus de la table d’appoint près du vieux rideau, mais n’avait pas encore trouvé le bon sortilège pour que la cible centrale prenne la forme de la tête de Sage… « Et tu sais qu’on est juste à côté de Pré-au-Lard en plus ici ? » ajouta-t-elle, enthousiaste. « Quelque chose me dit qu’on va pas attendre d’être en troisième année pour aller voir à quoi ça ressemble. » Surtout que Joanne se faisait clairement arnaquer, dans l’histoire. Elle avait redoublé simplement parce qu’elle n’avait pas eu de chance, alors la priver de Pré-au-Lard en plus de devoir se refarcir tous les cours, c’était sacrément moche. Si elles parvenaient à récupérer la cape, elles pourraient même en profiter en même temps que tous les autres élèves en passant par la cabane hurlante !
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: "Quand on parle du loup, on en voit la queue." ☽ Joanne & Jade   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Quand on parle du loup, on en voit la queue." ☽ Joanne & Jade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Pré-au-Lard :: 
Au-delà de Pré-au-Lard
 :: La Cabane Hurlante
-
Sauter vers: