AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « laisse moi t'impressionner » feat. zoey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8027-wolf-in-sheep-s-clothing-sage-sawyer-sinclair-u-c#181969http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8050-sage-u-c#182357

Arrivé(e) le : 02/08/2016
Parchemins rédigés : 1088
Points : 8
Crédit : moi (ava) & tumblr (gifs) / david mazouz
Année : deuxième année (redoublant) - treize ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Perrin S. O'Riordàn & Matrim Sevenoaks-Newton

MessageSujet: « laisse moi t'impressionner » feat. zoey   Mer 11 Oct - 11:58

laisse moi t'impressionner
sage & zoey
It’s kind of weird because I like the smell of your hair, and my heart literally skips a beat when you are around. It’s kind of exhausting thinking and wondering what is going on, but I like it. And I think… I like you.

S’entraîner pendant des heures et des heures avait été le moto du jeune serpentard depuis quelques semaines. Au départ, il voulait AB-SO-LU-MENT intégrer l’équipe de sa maison. Il n’avait pas eu sa chance l’an dernier. L’équipe avait été pratiquement constituée uniquement de dernière année, à l’exception de la sœur de Jayden, ce qui avait fait suer Sage. Il avait pris le truc de manière très personnelle croyant que c’était parce qu’il était jeune qu’il n’avait pas été sélectionné. Cette année, il n’avait pas eu l’intention de laisser sa place à quelqu’un d’autre. Là où nombreux auraient été ceux qui auraient baissés les bras, l’apprenti sorcier avait mis les bouchées doubles pour perfectionner son jeu, sa technique et, éventuellement, briller sur le terrain. Il avait toujours été très déterminé, surtout en classe et en ce qui concernait le quidditch. Il aimait briller, se faire remarquer et se faire valoir. Si pour arriver à ses buts il devait écraser quelques amis au passage, il n’hésitait pas à le faire. C’est de cette manière qu’il s’était hissé à la position sociale qui tentait de tenir et c’est aussi de cette manière qu’il avait l’intention de devenir poursuiveur pour l’équipe des verts et argents.

Ses efforts avaient portés fruits, il avait réussi. La preuve étant dans la robe verte qu’il portait en ce moment, juché sur son balai en compagnie de sept de ses camarades de maison. L’entraînement en équipe était un moment sacré pour le jeune garçon qui s’appliquait de son mieux à faire démonstration de son talent. Poursuiveur avec son meilleur ami et la belle Zoey, voilà le poste qu’il devait tenir dans cette équipe. Si Jayden trouvait idiot que Sage cherche à impressionner la quatrième année par ses prouesses, notre héro n’en avait rien à faire de l’avis de son ami. Cette fille elle était jolie, elle le faisait rire et elle lui plaisait. Il avait bien l’intention qu’elle pose son regard sur lui, qu’elle ne le remarque. Il s’en sortait déjà bien ayant eu droit à quelques compliments de sa part lorsqu’il réussissait bien ses passes ou un but, mais ce n’était pas suffisant. Il voulait plus. Un tête à tête peut-être, apprendre à la connaître. Autant profiter du sport pour avoir une excuse de le faire sans avoir l’air trop suspect.

Savannah annonça la fin de la séance d’entraînement. Un à un, les joueurs posèrent pied au sol leur balai à la main. Sage rejoignit rapidement Jayden qui se trouvait un peu à l’écart. Les deux garçons étaient très heureux de pouvoir travailler en équipe en tant que poursuiveurs. Si Sage mettait largement plus de temps dans le sport que son camarade, il ne rabaissait pas pour autant Jayden qui était l’une des rares personnes à avoir la considération du jeune Sinclair. « On a bien géré ! », lança Sage à son ami en le rejoignant au sol. Il n’entendit pas la réponse de Jayden parce que ses yeux et son attention furent pris par Zoey un peu plus loin. La quatrième année discutait avec Savannah. Sage perçut quelques mots de la conversation : ranger, aider, gagner du temps… Il ne lui en fallut pas tellement plus pour reformer le puzzle. « Sage tu m’écoutes ? », demanda Jayden en le secouant. Le jeune garçon reporta son attention sur son meilleur ami. « Euh.. Oui. Tu disais ? » Il avait parlé d’une voix un peu distante, distraite. « Je demandais si tu venais à la bibliothèque. » La question de son meilleur ami lui sembla venir de tellement loin. C’est comme si sa voix avait voyagée des années lumières avant de se rendre à ses oreilles. Les yeux verts de Sage se posèrent de nouveau sur Zoey avant de retourner sur Jayden. « Euh.. Non. Je vais aider à ramasser. On se retrouve plus tard ? » Sans même attendre une réponse, il déguerpi en direction de la brunette désormais toute seule.

Il se déplace d’un pas de course léger dévorant la distance le séparant de la belle quatrième année. Lorsqu’il arriva à sa hauteur, elle était occupée à scruter le ciel du regard sans doute à la recherche des deux cognards qu’elle allait devoir remettre dans la boîte qui trônait à ses pieds. Sage regarda alentour cherchant leur capitaine du regard, mais elle n’était nulle part. Sans doute qu’elle avait des devoirs à faire ou un truc dans le genre. En réalité, le deuxième année s’en fichait puisqu’il ne restait, sur le terrain, plus que lui et Zoey. Il se retourna de nouveau vers la jeune femme lui souriant à pleine dents. « Je peux t’aider ? » Même s’il avait formulé sa demande sur le ton de la question, Sage n’était pas prêt à essuyer le moindre refus. Il avait bien l’intention de passer un moment seul avec sa belle. « On pourrait peut-être voler pour essayer de les attraper. L’un de nous sert de proie et dirige les cognards vers le sol où l’autre ce charge de les faire prisonniers. » C’était risqué, mais ingénieux. Le serpentard était même prêt à se faire pourchasser par un cognard si ça lui accordait l’admiration de Zoey. Il adressa un nouveau sourire à la brunette attendant une réponse à sa suggestion.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8030-zoey-ayez-les-nerfs-solides-une-tornade-est-en-approchehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8060-zoey-meme-les-esprits-les-plus-rebelles-ont-besoin-de-bien-s-entourerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8061-zoey-echangeons-que-ce-soit-benefique-ou-nonhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8064-zoey-faites-passer-votre-messagehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8065-zoey-un-message-express

Arrivé(e) le : 04/10/2014
Parchemins rédigés : 1636
Points : 5
Crédit : Bazzart
Année : 4ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Keagan A. Fassbach, Oliver T. Adams & Megan A. Euston

MessageSujet: Re: « laisse moi t'impressionner » feat. zoey   Lun 16 Oct - 20:07

Laisse-moi t’impressionner.

feat. Sage&Zoey

Pouvoir voler, se dépenser, se sentir libre et n’avoir pas grande autorité à ce moment précis, c’était tout ce que j’aimais. Les entraînements avec l’équipe des Serpentard étaient toujours vivifiants pour moi. Pas de prise de tête (même si ça ça ne me gênait pas…) et une motivation que je ne pouvais même pas expliquer ! Bon, ce serait mentir que de dire que ne pas avoir quelques conflits, juste pour le fun, ne me manquait pas. Ahah, oui, j’aimais bien ça en fait, ça me faisait rire, mais bon j’avouais que ne pas avoir une ambiance tendue dans l’équipe était bien. Pas de cancans à rapporter à Myla et Wendy, ce qu’elle me reprochait, mais ce n’était pas de ma faute si j’appréciais l’équipe et si c’était juste ma grande gu**** (et sûrement celle de Rosenbach fille… Rosenbach folle dingue je dirais même !) qui pouvait faire défaut.

Etre dans l’équipe était hyper valorisant et j’étais contente de prouver, plus à moi-même qu’aux autres d’ailleurs, que je pouvais gérer. Parce que ça comptait pour moi ! Je n’étais pas la meilleure en cours, sûrement dû au fait que je ne tenais pas en place sur une chaise plus de 2 minutes trente-quatre, mais je me débrouillais tout de même grâce à mon côté débrouillard. Merci autonomie dès le plus jeune âge ! Enfin bref, comme je le disais, je n’étais pas la meilleure en cours, mais faire partie des plus doués dans le domaine sportif, ou même le bricolage, voire la musique, avait son importance. Le côté manuel et la performance physique étaient des choses qui me valorisaient, qui me faisaient me sentir forte et plus sûre de moi. Je n’avais pas ces petits airs de princesse, bien que l’on me surnommait la « princesse racaille » dans mes quartiers mais je dois avouer être plus racaille que princesse… Et ça ne me déplait pas le moins du monde ! Je traînais avec deux personnes très sûres d’elles, qui étaient à la mode, très féminine et dans le trio j’étais souvent en décalage. Attention, ça ne me dérangeait pas du tout, au contraire, je pouvais me moquer d’elle et râler comme bon me semblait ! Et si ce n’était pas vers elles, c’était vers d’autres, on connaissait mon caractère de cochon à force, héhé.

La séance d’aujourd’hui venait de prendre fin. Ayant un peu de temps devant moi, et n’ayant surtout pas envie d’aller travailler mes devoirs, j’avais proposé à Savannah de ranger. Elle s’en chargeait la plupart du temps, laisser ça à quelqu’un d’autre ne pourrait pas lui faire de mal. Evidemment, je ne le proposerais pas à n’importe qui, mais c’était Sav’ et elle méritait bien d’aller souffler un peu ! On en avait profité pour discuter de deux ou trois trucs concernant l’entraînement, entre autres. J’étais bien contente de l’avoir comme capitaine, et comme je lui disais souvent, elle méritait son poste ! Enfin, à condition qu’elle nous mène à la victoire, mouahaha !
Savannah avait tourné les talons et me voilà partie à la recherche des deux cognards, malle à mes pieds comme pour ne pas louper leur enfermement si l’un se présentait assez près. Satanées balles, elles n’avaient rien de dociles ! A croire qu’elles voulaient me faire tourner en bourrique ! Dès que j’en repérais une, la deuxième faisait surface et me faisait loucher… et je devais avoir l’air ridicule. Heureusement qu’il n’y avait plus personne car à commencer à pester comme je le faisais, on devrait me prendre pour une folle. Enfin, je croyais être seule… « Je peux t’aider ? » Je sursautai légèrement en entendant la voix de Sage, plaçant ma main sur mon torse, le foudroyant faussement du regard, sourire aux lèvres. Je l’aimais bien ce garçon, le genre qui me rappelait ceux de mon quartier, se montrant comme des petits caïds mais qui n’étaient pas méchants. Très différents de mon petit frère tête à claques, et encore heureux !!! Il m’amusait, sincèrement, et j’aimais bien le pousser à jouer les petits rebelles face à d’autres prétentieux, le poussant plus ou moins par des regards à leur rabattre leur caquet ! Vraiment, ça me faisait rire, même s’il y a toujours son petit côté « geek » que j’ai du mal à comprendre mais bon, ça ne changeait en rien le fait que je l’aimais bien, sans vraiment savoir pourquoi parce qu’en vrai on ne s’était jamais parlé pour « de vrai ». Vous voyez ? « Je croyais être seule, t’as pas filé avec ton double ?! » Lui lançai-je de façon amusée en sous-entendant Jayden avec qui il passait beaucoup de temps. Pas difficile de s’en rendre compte. Alors que je posais de nouveau mes yeux sur le ciel, main sur les hanches en le scrutant tout en grimaçant en cherchant les cognards, Sage reprit : « On pourrait peut-être voler pour essayer de les attraper. L’un de nous sert de proie et dirige les cognards vers le sol où l’autre se charge de les faire prisonniers. » Mon regard se posa de nouveau sur le serpent alors que j’acquiesçai d’un signe de tête sa proposition. On ne serait pas trop de deux, c’était certain ! Mes lèvres s’étirèrent, ajoutant dans un rire : « Tu sais qu’en me proposant ton aide, tu vas sûrement te faire mettre KO par deux cognards ? Ce serait une sacrée preuve de courage ! » Et là, c’était de la provocation de ma part, mais j’aimais faire ça. Mes yeux malicieux se dirigèrent alors vers le balai qu’il avait toujours en main, lui demandant : « Prêt à servir d’appât ? Je t’en serai éternellement reconnaissante ! » J’en faisais un peu trop et mon rire le prouva mais il fallait mieux tourner ça à l’amusement car je savais que ça allait vite me gonfler sinon. Je soulevai alors avec difficulté la malle, commençant à aller à un endroit plus propice à réceptionner les cognards. Je lui montrai l’endroit de mon index, bien encombrée par ce que je portais, laissant mon balai près des gradins où nous nous trouvions. « Je vais me mettre là-bas ! Fais en sorte de ne pas en sortir amoché p’tit caïd, j’suis pas assez musclée pour te traîner jusqu’à l’infirmerie ! Sauf si tu veux arriver dans un état encore pire ! » Dis-je amusée, lui offrant un sourire espiègle avant de marcher d’un pas décidé vers le milieu du terrain, appréciant de pouvoir poser cette malle bien lourde après quelques secondes de marche. Je reposai mes mains sur mes hanches en regardant le ciel, puis mon coéquipier, lançant : « On va voir si t’es doué… » Désolée, la provocation faisait partie de moi et je savais qu’il était bon public alors… pourquoi s’empêcher de faire ça en s’amusant ? Je n’étais pas délicate, et encore moins mielleuse, à remercier, à lui dire de faire attention et tout… nan, c’était mieux dans le jeu, n’est-ce pas ?!


made by guerlain for bazzart




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« laisse moi t'impressionner » feat. zoey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
L'Extérieur du Château
 :: Le Terrain de Quidditch
-
Sauter vers: