AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « nager en eaux troubles » feat. alaska

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7125-perrin-everything-you-want-s-a-dream-away-and-we-are-legends-every-day#160683http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7194-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162342http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7199-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162345http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7200-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162347http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7201-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162348

Arrivé(e) le : 19/11/2016
Parchemins rédigés : 856
Points : 17
Crédit : Ishtar (Fionn Creber)
Année : cinquième année - quinze ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Sage S. Sinclair & Matrim Sevenoaks-Newton

MessageSujet: « nager en eaux troubles » feat. alaska   Mar 3 Oct - 1:06

nager en eaux troubles
alaska & perrin
La jalousie est une passion furieuse qui ne laisse ni repos ni tranquillité à ceux qui en sont possédés, et qui est la source du malheur d'au moins deux personnes. C'est le poison de l'amour, elle rend injuste, vindicatif et cruel.

Un entrainement de Quidditch était la raison pourquoi je me retrouvais seul dehors ce soir là. Par le passé, on avait l'habitude de passer nos soirées à faire nos cartes pour la forêt interdite avec Tasha. On dessinait tout ce qu'on était en mesure afin de tenter de faire quelque chose à la hauteur de la légendaire carte du maraudeur, mais à notre manière à nous. Notre carte serait vraiment mieux puisqu'il ne s'agissait pas de ce vieux château poussiéreux, mais de la fabuleuse forêt sensée être interdite qui entourait notre école. On y avait noter plein d'endroits géniaux, les principales communautés de créatures magiques et leur emplacement sans oublier d'ajouter des notes sur les lieux dangereux à éviter comme la tanière des acromentules. Un travail considérable sur lequel nous travaillions depuis la fin de la deuxième année. On touchait à la fin, on arriverait bientôt à notre but. Les cartes étaient presque terminées, il ne nous restait plus qu'à figurer les sortilèges pour l'enchanter sauf que voilà, la moitié du temps, Tasha me faisait faux bond. Depuis que nous étions rentrés à Poudlard le mois dernier, elle avait un horaire de fou. Entre nos fonctions de préfets, nos cours et les entraînements de Quidditch de ma meilleure amie, autant dire qu'il était tout à fait impossible de caser une soirée pour terminer notre travail. J'avais donc décidé de prendre les choses en main ce soir en me rendant dans ce coin très éloigné de la forêt qu'il nous restait à mettre sur papier. J'avais attrapé des trucs à manger assez rapidement dans la cuisine avant de prendre les voiles pour ce qui s'annonçait être une longue marche. Je savais qu'il me fallait me dépêcher. Même en partant dès la fin de mon dernier cours, j'allais devoir marcher très vite pour avoir le temps de faire quelques croquis avant de rentrer pour l'heure du couvre-feu. J'ai mis près d'une heure et demi pour me rendre au pied des montagnes, là où les sombrals se cache la majeure partie du temps. Une heure durant à dessiner et marquer la topographie de lieu. Il commençait déjà à faire noir lorsque, Morelle sur l'épaule, je repris le sens inverse en direction du château. Selon mes calculs, je devrais arrive au château quinze minutes avant qu'on ne verrouille les portes extérieures.

Pile poil dans les temps, j'émergeai de la forêt alors que l'horloge au loin sonnait vingt-et-une heure. Parfait. Il me restait une demi-heure pour retourner à la tour de gryffondor. Je ralentis un peu le pas en traversant le parc appréciant le calme des lieux qui, je le savais, ferait contraste avec l'activité qui régnerait dans la salle commune des rouges et ors. Autant ne profiter pendant que je le pouvais. Je marchai donc plus longtemps qui nécessaire le long du lac observant la beauté de la réflexion du ciel sur la surface lisse de l'eau noire. Je me mis à rêvasser à l'opportunité que ce serait que de pouvoir explorer les profondeurs de ce dernier. Voir toutes les créatures qui y vivaient, les plantes qui y poussait. Ce serait tellement merveilleux comme expérience. Lentement, je parcourus la distance qui me séparait des portes principales du château. Il devait rester dix minutes avant qu'on ne les ferme pour la nuit quand j'arrivais devant ses dernières. Je posai une main sur la poignée de l'une d'elle tirant avec force pour l'ouvrir, mais rien ne se produit, elle résista. Je tentai l'expérience avec la seconde. Toujours la même chose. Pourquoi elles étaient fermées? L'horloge avait pas encore sonné son coup annonçant la demi-heure ce qui voulait dire qu'il me restait du temps. Par Merlin, qui avait bien pu barrer ses portes?! J'attrapai les deux poignées dans chacune de mes mains secouant les portes de toutes mes forces, mais rien à faire, elles refusaient de s'ouvrir. Un rire se fit entendre de l'intérieur. « Nanananère! T'es coincé dehors maintenant! Tu vas avoir des ennuis! », lui dit une petite voix au travers du battant avant de partir dans un rire amusé. « Non! Attend ouvre c'pas amusant! », criais-je. Pas de réponse. « T'es là? Tu m'entends? Ouvre! » Toujours pas de réponse. Il avait dû partir. Sale gamin méchant. Je grognai, donnant un coup rageur dans la porte. J'allais devoir trouver une autre entrée. Il y en avait une près des serres. Avec un peu de chance, elle serait toujours déverrouillée. Peut-être même que Liu était dans les serres. Elle pourrait m'aider elle. Je tournai les talons prêt à partir voir si mon amie était dans son domaine lorsque je me retrouvai nez à nez avec une fille, une blonde que je connaissais trop bien et que je me serais bien passé de voir en ce moment. « C'est barré. », lui dis-je un peu sèchement avant de me mettre à descendre les marches pour rejoindre les serres. La si fantastiqie, si intelligente et si merveilleuse Alaska pourrait bien se débrouiller toute seule... Sinéad ne faisait qie vanter comment cette fille elle était génail.
Personnellement, je ne le voyais pas. Elle n'était qu'un voleuse qui s'immisqit entre ma soeur et moi. Qu'elle trouve un moyen de rentrer toute seule si elle était fabuleuse.
Made by Neon Demon


go bhfuil tú ar an chuid eile de dom
like a shoothing star ▬ DOWN AN UNKNOWN ROAD TO EMBRACE MY FATE THOUGH THAT ROAD MAY WANDER, IT WILL LEAD ME TO YOU AND A THOUSAND YEARS WOULD BE WORTH THE WAIT IT MIGHT TAKE A LIFETIME BUT SOMEHOW I'LL SEE IT THROUGH I'LL BE RIGHT WHERE I BELONG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7423-alaska-can-anybody-hear-me-or-am-i-talking-to-myselfhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7451-there-is-no-friend-as-loyal-as-a-book-alaskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7452-parce-qu-il-faut-bien-se-sociabiliser-un-peu-alaskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7453-ecrire-des-lettres-c-est-bon-pour-les-apothicaires-alaskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7454-courtes-lettres-et-longues-amities-tel-est-ma-devise-alaska

Arrivé(e) le : 25/01/2017
Parchemins rédigés : 747
Points : 4
Crédit : Emma Roberts (c) Moony.
Année : 5ème année - 15 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Elliot A. O'Griffey

MessageSujet: Re: « nager en eaux troubles » feat. alaska   Sam 7 Oct - 13:08

Nager en eaux troubles
Perrin & Alaska

Aujourd’hui ma journée était totalement banale, j’ai passé la matinée en cours et comme à mon habitude, je suis restée complètement invisible. Je répondais aux questions dans ma tête, préférant largement rester invisible. Et puis ce midi, je suis restée avec Sinéad. Cette année, on se voit souvent soit le midi, soit la soir pour manger toutes les deux. Et je peux vous assurer que ces petits moments en tête à tête avec elle sont très importants pour moi. Elle fait partie des personnes que j’aime le plus au monde, et de celles qui m’ont le plus soutenues l’année dernière. Elle a donc pris une importance capitale dans ma vie et plus le temps passe, plus je l’adore. Et cette après-midi était très ressemblante à la matinée passée, j’étais en cours, dans les premiers rangs et j’ai tout pris en note, j’écoutais attentivement. Enfin, aussi attentivement que je le pouvais parce qu’Oliver s’est installé à côté de moi, et quand je suis avec lui j’ai beaucoup de mal à rester concentrer, ce qui est d’ailleurs assez étrange. Normalement, son attitude en cours devrait m’énerver, ou me taper sur les nefs. Il est de ce genre de garçon qui a toujours le mot pour faire rire la classe. Mais aussi étrange que cela puisse paraître son comportement ne me dérange pas du tout, bien au contraire il m’amuse. Je suis contente de voir que, malgré le fait que nous sommes plus enfermés dans les cachots, nous sommes toujours proches, et qu’il ne m’a pas complètement laissée tomber. Sa bonne humeur constante en devient presque contagieuse, ça me permet de sortir un peu de ma dépression. Je continue à voir le psychomage régulièrement. Ça me fait du bien de parler. J’ai tellement de choses sur le cœur, des choses dont je ne parle jamais habituellement. Toutes ces émotions que j’ai gardées pour moi depuis de très très longues années. La maladie et le décès de ma maman, le harcèlement scolaire que j’ai subi quand j’étais à l’école moldue, et puis plus récemment l’année passée aux cachots. C’était dégradant et traumatisant. Le retour à Poudlard est très difficile. J’ai maintenant des mauvais souvenirs dans tous les coins du château. Le plus difficile c’est vraiment les cours de potions, nous obliger à retourner dans les cachots, c’est juste atroce.

Ce soir, j’ai mangé avec Megan et Tracy, et nous avons parlé de tout et de rien, comme bien souvent. En ce moment, avec Tracy les choses continuent de s’améliorer. Honnêtement, je ne sais pas si je vais pouvoir lui pardonner complètement un jour, mais en tout cas je sais que je fais de mon mieux pour aller de l’avant. Elle a fait une erreur, elle le sait pertinemment, et elle s’est déjà excusée un grand nombre de fois. Et lui en vouloir pendant une éternité serait assez stupide. Alors j’ai décidé de fermer les yeux, pour cette fois du moins. Et puis, de toute façon, ma mère m’avait toujours appris que le pardon était très important. Personne n’est parfait, tout le monde fait des erreurs après tout. Après avoir fini mon assiette, je préviens les filles que je vais passer un peu de temps au bord du lac pour lire pour la énième fois Roméo et Juliette, cette pièce de théâtre que j’aime plus que tout au monde. Et j’ai passé une bonne heure à lire, dehors. C’est quelque chose que j’aime bien faire depuis le début de l’année. L’année dernière j’ai tellement peu eu l’occasion d’aller dehors et de profiter de l’air frais, que j’y passe mon temps maintenant. Mais surtout le soir, puisqu’en pleine journée il y a énormément de monde, et moi, je déteste ça… Un peu après vingt et une heure, je décide de rejoindre les filles dans le dortoir, et si je veux arriver avant la fermeture des portes de Poudlard, il va falloir que je me dépêche. Sans plus attendre, je fais demi-tour. Et une dizaine de minutes plus tard, je vois une silhouette qui m’est familière. Perrin est aussi dehors, il essaie d’ouvrir les portes mais il n’y arrive pas. Je fronce les sourcils. Mais pourtant il n’est pas l’heure, si ?! Je m’approche du Gryffondor, et je me retrouve nez à nez avec lui. « C'est barré. »  Pardon ?! Je fronce à nouveau les sourcils et je passe une main dans mes cheveux bruns. Je n’ai eu que des compliments sur ma nouvelle couleur de cheveux d’ailleurs, c’est plutôt plaisant. « Comment ça ? » Lui demandais-je un peu confuse. Et il part ?! Il compte me laisser toute seule ici ?! Je commence un peu à paniquer, j’essaie d’ouvrir à mon tour les portes, mais pas moyen. Je me pince les lèvres alors que je me retourne pour chercher le frère de ma meilleure amie. Il s’est déjà bien éloigné. Et donc, il compte sérieusement me laisser toute seule, dehors alors qu’il commence à faire noir ? Non, non, non… Je me mets donc à courir pour le rejoindre, je ne sais pas où il compte aller. Il se dirige vers les serres. Une fois arrivée à son niveau, je me laisse quelques secondes pour reprendre mon souffle. « Tu as essayé de déverrouiller les portes avec l'Alohomora ? » Il marche un peu trop vite pour moi, alors pour essayer de suivre sa cadence, je fais des grands pas. Oui, moi je ne suis pas très grande (je suis assez petite même), j’ai des petites jambes, alors j’ai un peu de mal à le suivre. Je serre le livre contre ma poitrine. « Je ne comprends pas pourquoi les portes sont déjà fermées, il n’est que vingt et une heure vingt ! » Il continue à marcher, toujours bien trop vite pour moi. Mais là, je commence sérieusement à ne plus pouvoir le suivre. Je n’ai pas encore totalement récupéré toutes mes forces. Je finis alors par m’arrêter, respirant bruyamment. Encore une fois, je suis enfermée. Je suis enfermée…encore une fois. Sauf que je me retrouve enfermée à l’extérieur, contrairement à l’année dernière…

made by black arrow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« nager en eaux troubles » feat. alaska
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
L'Extérieur du Château
-
Sauter vers: