AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8544-don-t-be-afraid-to-see-what-you-see-shynnagh-e-cavendishhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8553-where-there-is-love-there-is-life-shynnagh-e-cavendish#189974http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-savannah-r-caldwell-sinead-p-o-riordan#189976http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8554-write-down-your-memories-shynnagh-e-cavendish#189978http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8555-write-down-your-memories-shynnagh-e-cavendish#189980

Arrivé(e) le : 25/09/2017
Parchemins rédigés : 66
Points : 0
Crédit : Bazzart
Année : Deuxième année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell et Sinéad P. O'Riordàn

MessageSujet: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Lun 25 Sep - 22:24



Shynnagh est une sang-mêlée, née le 31 mars à Balley Cashtal (Castletown) sur l’île de Man. D'ailleurs elle y vit toujours. Aujourd'hui, Shynnagh a donc 12 ans et est en deuxième année. Et juste pour ta culture personnelle, sache qu'elle a un boursouflet qui s'appelle Candy.

Il est bon de savoir que Shynnagh est drôle, rusée, courageuse, travailleuse, obéissante, prudente, fidèle, attentive et curieuse mais également extravagante, craintive, manipulable, fragile, intrusive, sensible et peu sûre d’elle. Elle a des goût étranges, par exemple elle aime la magie, son don, l’histoire de la magie, son boursouflet, son île, son père, être rassurée ou encore rigoler avec ses amis alors qu'elle déteste l’hypocrisie, être trahie, que son père soit en prison, être enfermée et les questions auxquelles elle ne sait pas répondre.

Sa baguette est composée de bois de poirier avec un cœur de crin de licorne et mesure 24 centimètres. Grâce à elle, Shynnagh a le malheur de suivre les cours obligatoires.



Shynnagh E. Cavendish
feat. Mackenzie Foy

ET EN VRAI ?
J'ai 25 ans, mais peut-être que tu le sais déjà parce que je suis Savannah R. Caldwell et Sinéad P. O’Riordàn, j'ai même dépensé 560 points pour le don de voyance et la répartition à Poufsouffle de ce nouveau personnage. Je suis arrivé(e) sur NYL par un malheureux en hasard et je devrais être là en moyenne sept jours par semaine. Avant de finir j'aimerais juste rajouter que je vous aime toujours autant Coeur.


Tout le monde a une histoire

Je m’appelle Shynnagh Eayst Cavendish, je suis née le 31 mars 2010 à Balley Cashtal sur l’Ellan Vannin, enfin ça c’est la version mannoise, plus personne ne dit ça maintenant et les gens connaissent plutôt cette île comme l’île de Man sur laquelle se trouve ma ville, Castletown. Je ne parle pas du tout mannois, je connais quelques rudiments parce que mes parents l’utilisent encore beaucoup et sont très attachés à leur culture mais comme de toute façon, tout le monde parle anglais ici, je n’ai jamais trop fait d’efforts pour retenir quoi que ce soit. En plus, quand on sait que j’ai hérité de cette langue deux prénoms moches et un nom de famille pas beaucoup mieux, je crois qu’il est normal que je fasse un blocage sur cet apprentissage. J’ai tout pour être heureuse, ou plutôt, j’avais tout pour être heureuse. Mes parents se sont rencontrés à l’université et se sont mariés une fois leur diplôme en poche, ma mère est devenue professeur des écoles dans la petite école locale et mon père travaillait comme analyste dans un laboratoire d’analyse médicale. Je suis arrivée très peu de temps après leur union et en tant que seule enfant de la famille Cavendish, j’étais surprotégée et je ne manquais pas d’attention. J’avais, mes deux parents et une tante totalement folle qui était la petite sœur de ma mère. Tout est resté absolument parfait jusqu’à l’âge de mes cinq ans. A partir de là, j’ai remarqué que quelque chose n’allait plus vraiment. Maman avait souvent les larmes aux yeux, papa rentrait tard le soir et je ne le voyais quasiment plus. De temps en temps, je les entendais crier mais quand je mettais mes mains sur les oreilles et que j’appuyais fort, vraiment très fort, je n’entendais plus les cris, alors ça allait. Et puis un jour, je crois que c’était en hiver parce qu’il faisait très froid, maman et papa m’ont fait assoir dans le salon et m’ont expliqué que j’allais avoir deux maisons maintenant parce que papa n’allait plus vivre avec nous mais qu’ils m’aimaient toujours très fort et que ça ne changerait jamais. Je ne me souviens pas trop de l’effet qu’une telle nouvelle m’a faite mais pour une raison que j’ignore, j’en ai beaucoup voulu et j’en veux toujours beaucoup, à ma mère, parce que j’ai l’impression qu’elle a viré mon père et que ça a été l’élément déclencheur de tous nos problèmes.

Pendant près de deux ans, nous avons réussi à faire avec cette situation, mon papa me récupérait un weekend sur deux et venait parfois me chercher à la sortie de l’école locale où je faisais mes études, pour mes six ans et pour mes sept ans, il est venu à la maison et nous avons fait la fête tous ensemble avec les camarades d’école que j’avais invité. J’aurais bien sûr préféré que mes parents restent ensemble mais j’ai commencé à prendre l’habitude de ce fonctionnement un peu étrange. Sauf qu’une nuit, pendant les grandes vacances de cette année, je me suis réveillée en pleine nuit pour boire un verre d’eau. En passant dans le couloir menant à la salle de bain, j’ai vu de la lumière dans le salon alors je suis descendue tout doucement par l’escalier en bois et je me suis assise sur la dernière marche pour voir ce qu’il se passait. J’ai été très surprise de voir mon père et ma mère réunis dans la même pièce surtout qu’il devait être super tard ! Ils chuchotaient mais il n’y avait aucun bruit autour de nous alors j’ai pu entendre leur conversation. « S’il te plait, Catreena, ce sera juste pour quelques jours, le temps que je trouve un nouveau travail… Payer un loyer seul c’est compliqué, je n’ai pas mis beaucoup d’argent de côté. » Mon père avait l’air vraiment soucieux mais je n’ai pas trop compris pourquoi il voulait un nouveau travail et ce qu’il voulait faire pendant les quelques jours. J’ai vu ma mère dire non de la tête. « Je suis désolée, je ne peux pas. » Ma mère n’avait pas vraiment l’air désolé, je crois, mais peut-être que mes souvenirs sont faussés parce que je lui en veux toujours et qu’en réalité, elle l’était vraiment. Je voulais écouter le reste de la conversation mais papa s’est tourné d’un seul coup vers moi et j’ai eu super peur qu’il me voit, alors je suis vite remontée dans ma chambre et j’ai essayé de me rendormir. J’ai eu du mal parce que je repensais à tout ce qu’ils avaient dit et que j’essayais de comprendre le sens de tout ça, mais je n’ai pas vraiment réussi, ou en tout cas pas à cette époque-là.

Une semaine après la rentrée scolaire, ma maman m’a dit qu’elle avait deux nouvelles à m’apprendre et qu’il fallait que je sois bien attentive. La première, c’était que je ne pourrais plus aller chez papa parce qu’il avait dû déménager et que dans son nouveau chez lui, il n’y avait pas assez de place pour m’accueillir. Evidemment, elle m’a aussi dit qu’il viendrait me voir dès que je le voudrais et que je pourrais toujours lui téléphoner très souvent. La deuxième, c’était qu’elle avait rencontré un monsieur et qu’elle allait me le présenter. Je crois que la deuxième nouvelle ne m’a fait ni chaud ni froid parce que j’étais encore focalisée sur la première. J’ai eu peur, vraiment peur, pour la toute première fois de ma vie parce que j’ai eu l’impression que mon papa s’éloignait de moi et m’abandonnait petit à petit. Pourtant, il a tenu promesse, il venait me voir très souvent à la maison, continuait à venir me chercher à l’école et à me raconter de super blagues qui me faisaient mourir de rire. Mais je voyais bien que quelque chose n’allait pas pour lui, il était mal rasé, il paraissait fatigué et parfois je devais le sortir de ses pensées quand je me rendais compte qu’il ne m’écoutait pas. Son changement de comportement m’a effrayée et je suis devenue craintive et renfermée alors que j’étais une enfant pleine d’énergie et je croquais la vie à pleine dents. Je suis aussi devenue hypersensible, un rien me faisait pleurer et j’avais beaucoup de mal à faire confiance aux autres et à me faire confiance à moi-même. J’avais encore en mémoire les paroles de ma mère qui me disait que tout irait très bien et je savais pourtant que tout n’allait pas bien et que je ne savais pas tout. Et puis, il a commencé à m’arriver des trucs étranges je me suis rendu compte que parfois quand je touchais des gens, je voyais des trucs étranges, comme des sortes de flash qui ne voulaient pas dire grand-chose. Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait et c’était vraiment très déstabilisant. Durant cette année scolaire, mes notes ont chuté et je me suis un peu éloignée de tous mes camarades. Maman m’a présentée Alister qui était professeur dans la même école qu’elle. Je l’ai trouvé gentil, mais j’ai essayé de ne pas trop m’approcher de lui parce que j’avais peur que mon papa soit fâché si je lui accordais trop d’importance. Parfois, je me forçais même à ne pas rire à ses blagues pour lui montrer qu’il était moins drôle que papa.

Mes parents ont fini par se rendre compte que j’avais l’air tout le temps triste et ils ont essayé de m’en parler, je crois que papa a même dit qu’il se faisait beaucoup de soucis pour moi. Mais moi, je ne voulais pas que tout le monde s’inquiète même si c’est vrai que j’étais un peu moins heureuse qu’avant quand on était encore tous les trois plus tata Ibot qui est si rigolote quand elle me raconte toutes ses histoires de magie et de sorcière. Alors pour éviter qu’ils s’inquiètent trop, j’ai fait beaucoup d’efforts, je me suis remis à beaucoup rigoler, même quand j’avais pas trop envie rire et quand je ne me sentais pas très bien, que j’avais peur de quelque chose, ou que j’avais envie de pleurer, je me mettais à faire le pitre et comme ça faisait rire tout le monde autour de moi, je me sentais un peu mieux. Maman dit que je suis extravagante, je ne sais pas trop ce que ça veut dire, mais si elle le dit, je veux bien la croire. En tout cas, elle a eu l’air contente que je redevienne plus souriante et moi je voulais faire plaisir à maman même si je lui en voulais beaucoup et je voulais surtout faire plaisir à papa parce qu’il disait que j’étais son rayon de soleil et qu’il avait l’air tout le temps si triste. Les choses étaient doucement revenues dans l’ordre, à l’école mes notes remontaient et la maitresse disait à maman que j’étais une élève sérieuse, travailleuse et obéissante. Généralement, quand maman recevait tous ses compliments, elle m’achetait une sucette à la fraise et moi j’adorais les sucettes à la fraise. C’était super chouette. Peu avant mon huitième anniversaire, ma maman m’a annoncé que Alister allait venir vivre avec nous à la maison. Je n’y ai pas vu d’inconvénient parce que je l’aimais bien, moi, Alister, mais j’ai quand même dit à maman que personne ne pourrait remplacer mon papa et que je ne voulais pas qu’il essaie. Elle m’a assuré que personne ne le remplacerait mais que je pouvais apprendre à mieux connaitre Alister et qu’il voulait être important pour moi aussi. Je n’étais pas sûre d’en avoir envie mais je voulais être obéissante et mon papa m’a dit que je devais lui laisser une chance alors je l’ai écouté et les choses se sont plutôt bien passés. Pour mon huitième anniversaire, nous étions cinq, papa, maman, Alister, Ibot et moi. Mes amis ne viendraient jouer avec moi que le weekend suivant et nous avions prévu une petite fête en famille le jour J. C’était vraiment un chouette anniversaire, Ibot avait amené un gâteau avec plein de chantilly et j’en avais repris deux fois ! Et puis, avant que papa ne parte, maman m’a dit que j’étais une grande fille maintenant et qu’elle devait me parler. Elle m’a raconté qu’elle était allée à Poudlard, dans une école où on apprenait la magie, qu’elle avait choisi de devenir professeur des écoles et de ne pas exercer de profession dans le monde magique parce qu’elle voulait avoir le même mode de vie que papa et que comme elle s’y était habituée, elle n’avait pas repris la magie à leur séparation. Elle m’a aussi dit que ce n’était pas le cas d’Ibot qui était médicomage à domicile mais que papa et Alister étaient des moldus et qu’ils ne pouvaient pas faire de magie. J’ai posé plein de questions et j’ai vraiment trouvé tout ça génial. Du coup, j’ai demandé à maman si elle voyait des images bizarres en touchant des gens mais elle a répondu que non en rigolant alors je n’ai pas voulu en dire plus. Elle m’a dit que j’apprendrais tout moi aussi puisque j’irais sûrement à Poudlard quand je serais assez grande.

L’année suivante, Alister et maman se sont mariés et maman est devenue une Wilmot. Je voyais de moins en moins mon père et lorsque je le voyais, il avait l’air très préoccupé. Parfois, j’entendais maman chuchoter au téléphone et quand elle raccrochait, elle avait les larmes aux yeux. Je crois qu’elle se disputait aussi avec Alister. Maintenant, j’avais le droit de rentre de l’école toute seule et mon papa ne venait plus me chercher à la sortie. Une fois, alors que j’arrivais dans notre rue, j’ai cru le voir sortir de la maison et partir en courant mais je n’en suis pas vraiment sûre. Durant l’été, ma maman m’a appris qu’elle allait avoir un bébé et que c’était un garçon. Elle m’a demandé si j’étais contente d’avoir un petit-frère et je lui ai répondu qu’il n’était pas mon frère alors que je m’en fichais un peu. Et je lui ai aussi demandé si j’allais devoir partager ma chambre avec lui ? Elle a dit que non et qu’ils allaient reconvertir le bureau en chambre d’enfant, alors moi ça me convenait et je n’ai pas trop râlé. En plus, j’avais neuf ans maintenant, j’avais passé l’âge de faire des caprices. Maman a eu son bébé aux alentours de Noël, il criait beaucoup et c’était désagréable mais Alister n’arrêtait pas de dire qu’il était très heureux avec nous quatre alors je ne voulais pas lui dire que moi j’étais plus heureuse quand on n’avait pas de bébé qui criait trop. J’ai essayé de me faire un peu discrète même si ce n’était pas facile parce qu’en faire des tonnes, raconter des blagues, parler beaucoup et rire pour rien avaient toujours été mon moyen de défense mais là, je voyais bien que Alister et maman n’avaient plus trop envie de voir la fille extravagante alors je restais dans mon coin. Sauf qu’un weekend, je devais passer le samedi après-midi avec mon papa. J’ai attendu, attendu et attendu encore assise sur les marches devant la porte d’entrée mais il n’arrivait pas. Finalement, maman est venue me dire qu’il ne viendrait pas et que je ferais mieux de retourner jouer. Pour moi, il était impossible que mon papa ne vienne pas me chercher alors qu’il avait dit qu’il le ferait. Je me suis mise en colère, j’ai dit à maman des choses horribles et quand elle a essayé de m’attraper par le bras pour m’emmener dans ma chambre, j’ai crié tellement fort que toutes les ampoules du lustre de l’entrée ont explosé… Plus tard, quand j’ai été calmé, maman m’a dit que c’était parce que j’étais une sorcière mais que ce n’était pas grave et qu’à Poudlard, j’allais apprendre à le contrôler. Je n’ai vu mon père que très peu cette année-là et lorsqu’il discutait avec maman après m’avoir raccompagnée, je tendais l’oreille pour entendre leurs conversations. Je ne comprenais pas tout mais j’ai saisi des petits bouts de phrase comme « on ne peut pas continuer comme ça », « vivre dans ta voiture ce n’est pas une vie », « tu devrais déjà commencer par arrêter de boire », plein de choses que je n’avais pas forcément envie d’entendre. Et puis une fois, quand papa me donnait la main dans la rue, j’avais vu des images étranges comme une sorte de bagarre bizarre. Après, quand on s’est revu, j’ai essayé de lui prendre la main souvent pour revoir la même chose et essayer de comprendre mais je n’ai jamais rien revu.

Enfin, je n’ai rien revu jusqu’à mon dixième anniversaire. Ce jour-là, mon papa est arrivé tout fier à la maison avec un superbe vélo dans les mains. J’étais aux anges, tellement aux anges que je n’ai pas vu la tête dépitée de maman. J’ai voulu l’essayer tout de suite et j’ai fait des tours dans le jardin. Mon frère, Thomase, suivait le vélo à quatre pattes, c’était super drôle. J’étais persuadée que cet anniversaire n’était pas loin d’être le meilleur de ma vie. C’était le cas jusqu’au moment du gâteau. Assise sur ma chaise, j’ai demandé à mon papa de venir m’aider à souffler les bougies avec moi et il s’est mis derrière ma chaise, posant ses mains sur mes épaules dénudées. Les images que j’ai vu n’étaient pas très claires mais je me souviens avoir vu mon papa avec un revolver et beaucoup de sang, je me souviens aussi avoir vu mon vélo dans une boutique. J’étais toute chamboulée quand ça s’est arrêté mais ce n’était sûrement pas très grave alors j’ai soufflé les bougies et j’ai mangé du gâteau avec tout le monde. Quand il a commencé à faire nuit, maman m’a demandé de ranger mes cadeaux dans ma chambre et de dire aurevoir à papa. Obéissante, je suis montée mais je me suis arrêtée en haut des marches, comme souvent, pour écouter les grands parler. Maman demandait à papa s’il était devenu dingue et comment il avait pu trouver l’argent pour le vélo. Papa s’énervait et lui disait de se mêler de ses affaires. J’ai eu peur et je suis montée vite dans ma chambre pour ne pas entendre la suite. Je n’ai pas réussi à m’endormir tout de suite et j’ai dû rallumer la petite lampe à côté de moi parce que dès que je l’éteignais, je revoyais le sang et le revolver de papa. Quelque chose n’allait pas et je ne savais pas du tout ce que c’était. Je l’ai compris seulement plusieurs mois après, quand maman m’a annoncé qu’il y avait eu un accident, que papa avait été arrêté et qu’il devait aller en prison. J’ai demandé à maman si c’était parce qu’il avait tué un monsieur pour avoir mon vélo et elle m’a demandé comment j’étais au courant. Alors je lui ai raconté que je pouvais voir des images bizarres en touchant des gens. Elle a eu l’air vraiment surprise mais quand je lui ai demandé si c’était mal, elle a dit que non, que c’était très précieux mais que je ne devais pas en parler alors je l’ai écoutée et je n’ai rien dit du tout. Mais c’était quand même amusant parce que du coup, ça voulait dire que les images que je voyais elles étaient vraies et moi je trouvais ça chouette. A l’école, je m’amusais à essayer avec mes amis et puis j’ai aussi essayé avec Alister et maman. Parfois ça marchait, parfois non, et la plupart du temps je ne comprenais même pas les images que je voyais mais c’était un jeu super chouette.

Après mes onze ans, j’ai reçu une lettre m’annonçant que j’allais être admise à l’école de sorcellerie de Poudlard à la rentrée prochaine. J’ai trouvé ça génial et la première chose à laquelle j’ai pensé, c’était de le dire à papa alors j’ai demandé à maman si je pouvais aller le voir dans sa prison. Elle a accepté alors que je ne l’avais pas du tout vu depuis son incarcération. J’en voulais beaucoup à maman d’ailleurs parce que tout ça c’était de sa faute, si elle n’avait pas poussé papa en-dehors de la maison, il n’aurait pas eu besoin de faire du mal à un monsieur pour m’offrir un vélo pour mon anniversaire. Maintenant, je ne pouvais communiquer avec mon père que par lettre ou alors de temps en temps par téléphone et il me manquait beaucoup. Alister m’a emmené à la prison parce que maman devait rester avec Thomase et qu’en plus elle était de nouveau enceinte. J’ai détesté visiter la prison, il y avait plein de gens qui ne souriaient pas et papa n’avait pas du tout l’air en forme. Je n’ai jamais voulu y retourner après cette fois et c’est dommage parce que mon papa me manque vraiment beaucoup. De toute façon, en septembre, je devais rentrer à Poudlard alors je serais loin de notre île. Papa m’a dit qu’il était fier de moi et que je devrais lui écrire souvent. Je le lui ai promis. Pendant la fin de l’été, j’ai préparé ma rentrée scolaire et tante Ibot m’a même emmenée à Londres pour acheter des fournitures. J’ai eu droit d’avoir un boursouflet, ces petites boules de poil trop mignonnes. J’ai appelé la mienne Candy parce que ça me faisait penser à un gros bonbon. Deux jours avant mon départ pour l’école, maman a eu son autre bébé, une fille cette fois, elle l’a appelée Ealish. Elle avait l’air heureuse ma maman et j’aurais dû l’être pour elle mais je ne pouvais pas m’empêcher de penser à mon papa tout seul dans sa prison et je trouvais injuste que ma maman soit si joyeuse alors que ça n’allait pas bien pour lui. Du coup, j’étais plutôt contente de partir pour Poudlard quand le bébé et maman sont enfin revenus à la maison. Au moins, je n’aurais pas à supporter des cris continuels. Evidemment, je ne savais pas que j’allais vivre une année cauchemardesque durant laquelle j’allais voir mes camarades se faire torturer sous mes yeux, sinon peut-être que rester à la maison m’aurait paru être une option nettement plus envisageable.


Famille et compagnie

Mayl Nollick Cavendish : Mon papa c’est le meilleur et le plus fort ! Lui aussi est né à Castletown, comme tout le reste de ma famille en fait et il n’en est jamais parti. Il a fait ses études dans la même université que ma mère et c’est là qu’il l’a rencontré. Lui, c’est un moldu, mais il est quand même fier que je sois entrée à Poudlard. Il n’a pas eu beaucoup de chance dans la vie parce qu’il s’est séparé de ma maman quand j’étais petite et qu’après il a perdu son boulot et il avait tellement plus d’argent qu’il était obligé de dormir dans sa voiture. Il ne m’en parle jamais, d’ailleurs il ne risque pas parce qu’il a participé à un cambriolage qui a mal tourné et il a tué quelqu’un. Du coup, il est en prison maintenant et il n’est pas près de revoir la lumière du jour. Je suis très proche de mon père et cette situation est difficile à vivre pour moi mais nous échangeons du courrier très régulièrement alors ça rend la situation plus facile à supporter.

Catreena Blaanid Wilmot : J’entretiens des relations un peu conflictuelles avec ma mère même si je l’écoute toujours et que je lui obéis parce que je vis sous son toit et que je n’ai pas le choix. Je lui en veux d’avoir quitté mon père, de ne pas l’avoir aidé lorsqu’il a commencé à sombrer et d’avoir cette petite vie parfaite où il n’a de toute façon plus sa place. Pourtant, c’est quelqu’un de bien à l’origine ma maman, elle a renoncé à la sorcellerie pour pouvoir épouser mon père et vivre selon le mode de vie moldu. Certes, elle avait de toute façon prévu de faire ses études parmi les moldus, mais je ne crois pas qu’elle avait imaginé faire une croix totale sur la magie en général. Elle me dit toujours qu’elle était très amoureuse de mon père mais apparemment ils ont fini par ne plus être sur la même longueur d’onde et ils ont fini par se séparer. A Poudlard, ma maman était à Poufsouffle mais elle m’a dit qu’elle se fichait bien que je suive ses traces et je crois que je ne le veux pas trop, ça serait un moyen pour moi de lui montrer que je ne suis pas comme elle.

Alister Illiam Wilmot : Lui, c’est mon beau-père, il a épousé ma maman il y a quelques années déjà et je me suis habituée à sa présence à la maison. Je l’aime bien et ça me fait chier de bien l’aimer parce que j’ai l’impression de trahir mon père en lui laissant une place dans ma vie. Pourtant, il ne m’en veut pas, mais même, ça me dérange. Alister, c’est quelqu’un de très drôle et à l’écoute, il est professeur des écoles, comme ma mère et il m’a toujours accordé de l’intérêt et de l’importance, bien qu’il ait deux enfants biologiques et que je n’en fasse pas partie. Lui aussi c’est un moldu mais il sait très bien que maman et moi sommes des sorcières et il l’a parfaitement accepté ce qui me conforte dans l’idée que c’est quelqu’un de vraiment chouette.

Thomase Voirrey Wilmot : Je ne partage rien du tout ou alors vraiment pas grand-chose avec mon demi-frère, et pour cause, il a plus de neuf ans de moins que moi. Je ne me suis pas occupée de lui quand il était bébé parce que je n’en ai un peu rien à faire de sa présence parmi nous à dire vrai, mais il ne me dérange pas plus que ça. Peut-être que quand il grandira et qu’il entrera à son tour à Poudlard, nous partagerons un peu plus de choses, mais pour l’instant, c’est encore un bébé ou presque alors j’ai un peu de mal à entrevoir une grande complicité entre nous.

Ealish Roseen Wilmot : Avec ma demi-sœur, c’est carrément pire, en même temps nous avons plus de deux ans de différence et je l’ai rencontrée seulement deux jours avant d’entrer à Poudlard pour ma première année, autant dire que je ne la connais pas du tout. Je l’ai vue un été et voilà, c’est tout, alors forcément, autant dire que j’ai du mal à la considérer comme un membre de la famille à part entière.

Ibot Jonee Patric : Elle, c’est la sœur de ma mère et donc ma tata super cool. Je l’adore, elle est géniale, super drôle, elle me raconte tout plein d’histoires sur Poudlard et elle sait me faire rire même quand je suis triste. Elle n’est pas mariée et je n’ai pas l’impression que ce soit dans ses projets. Contrairement à ma mère, elle a continué ses études à l’université sorcière et elle est devenue médicomage à domicile. Il lui arrive de partir pendant des jours pour aller à des formations à Sainte Mangouste et elle me manque beaucoup quand elle n’est pas là mais elle me ramène toujours des cadeaux donc c’est plutôt chouette. Je peux me confier à elle, Ibot m’écoute vraiment bien et elle me croit quand je dis que je vois des images dans ma tête. Elle aussi a fait toute sa scolarité à Poufsouffle et elle m’a assuré que c’était la meilleure maison de Poudlard.



La première fois ici

Assise sur le lit dans la petite chambre d’hôtel que nous avons loué, Ibot me regarde m’assoir sur ma valise pour essayer de la fermer. Candy est à mes côtés et semble étonnée par tout ce changement. Pourtant, je lui ai expliqué que nous allions partir à Poudlard, que je ne connaissais pas moi non plus mais qu’on découvrirait ensemble et que ce serait chouette. J’admets que je suis un peu stressée de tout ce changement. J’adore ma tante et je suis heureuse qu’elle ait pris l’avion avec moi pour m’emmener à Londres hier soir, histoire que nous n’ayons pas à nous lever aux aurores pour partir le matin, mais j’aurais aimé que mon père ou ma mère soient là avec moi. Sauf que ma maman a eu un bébé il y a à peine deux jours et que mon papa est toujours les barreaux. Je devrais m’estimer heureuse qu’un membre de la famille soit avec moi, j’aurais aussi pu faire le voyage toute seule. C’est une maigre consolation, surtout que je sais au fond de moi qu’aucun être humain normalement constitué n’aurait laissé une gamine de onze ans faire le trajet seule de Castletown à Londres. « Tu ne veux pas t’assoir dessus toi aussi ? » Ma tante se retient de rire et vient s’affaler de tout son poids sur ma valise que nous arrivons enfin à fermer au prix d’un effort surhumain. J’espère qu’elle sera allégée quand je rentrerais chez moi à Noël et à la fin de l’année scolaire parce que franchement je serais bien incapable de la fermer toute seule. Peut-être que des élèves plus grands pourront m’aider, si j’arrive à me lier avec eux. L’idée de devoir me faire de nouveaux amis dans cette école loin de tout ce que j’ai connu me fait vraiment peur mais je tâche tant bien que mal de taire mes craintes qui de toute façon ne m’aideront pas. Je vais faire comme d’habitude, parler beaucoup pour masquer la gêne que je peux ressentir, ça marche toujours, ça évite le silence et le silence est parfois vraiment difficile à gérer pour moi.

Je crois qu’Ibot a remarqué que je n’étais pas vraiment dans mon assiette parce que c’est sur un ton trop enjoué qu’elle me propose de partir, direction la gare. Elle a la gentillesse d’attraper ma valise et sur le court chemin qui nous sépare de notre objectif, elle me raconte encore deux ou trois anecdotes destinées à me faire rire et oublier mon stress. Je rigole, évidemment, mais le cœur n’y est pas, j’ai hâte de voir ce qui m’attend. Je suis impressionnée par la taille de Londres, moi qui ne suis jamais sortie de ma petite ville natale, je crois que je devrais faire plus attention au monde qui m’entoure, je suis loin d’avoir tout vu. Nous arrivons sur le quai de la gare après avoir traversé le mur dont m’avait si longuement parlé ma mère durant les mois suivant la réception de ma lettre d’admission. J’ai beau tout savoir du monde dans lequel je viens d’entrer, je suis encore un peu sous le choc de toutes ces nouveautés. L’heure des adieux est proche et je n’ai pas envie de laisser ma tante, j’aurais aimé qu’elle puisse avoir le droit de venir avec moi. Elle pose ses mains sur mes épaules et j’ai l’impression de voir des larmes dans ses yeux, je n’aime pas du tout. « T’inquiètes pas ça va aller, je sais déjà comment ça va être là-bas, vous m’avez tout expliqué maman et toi, et puis je vais me faire des tonnes de copains dans ma classe. Si jamais ce n’est pas facile au début, je vous enverrais plein de lettres et Candy sera là pour veiller sur moi, je suis sûre que ça va être incroyablement génial. » Je ne veux pas pleurer et je ne veux pas qu’elle pleure non plus. Mon discours semble faire son petit effet puisqu’elle sourit sans verser la moindre larme avant de se redresser, lâchant enfin mes épaules. « Viens me faire un câlin. » Je la serre fort dans mes bras avant de monter enfin dans le train, elle m’aide à hisser mon énorme valise et un élève qui fait au moins deux têtes de plus que moi l’attrape et me propose de m’aider à la ranger quelque part. Je hoche la tête et le suit à l’intérieur du train, il entre dans un wagon vide, hisse ma valise sur le porte bagage et me souhaite un bon voyage. Je le remercie et ouvre la fenêtre pour dire au revoir à ma tante qui attend sur le quai. « Oorey vie ort ! » Me crie-t-elle alors que le train se met en marche. Je ne sais pas trop ce que ça veut dire, mais je suppose que je dois prendre soin de moi ou un truc du genre.

Le trajet en train se déroule sans encombre. D’autres élèves sont venus s’assoir avec moi et j’en profite pour engager la conversation, malgré la boule qui se forme au creux de mon estomac. Je pose des milliers de questions auxquelles ils répondent gentiment. J’aimerais être rassurée pour la suite mais je pense que j’ai besoin d’un peu de temps pour m’habituer à tout ça. Arrivée au château, je monte dans une barque avec mes camarades de première année. Eux aussi ont l’air un peu effrayés alors je me dis que je ne dois pas être une fille bizarre et que c’est normal d’avoir peur lorsqu’on arrive dans un endroit inconnu. J’écoute avec attention les instructions qu’on me donne et pénètre dans la Grande Salle à la suite de mes camarades. Mes yeux parcourent les murs, les grandes tables, le plafond si spécial et je reconnais instantanément les descriptions faites par Ibot et ma mère. Je sens que je vais adorer cet endroit. Nous finissons regroupés en tas devant un tabouret sur lequel est posé un vieux chapeau. Je sais que c’est lui qui va m’annoncer où je passerais les sept prochaines années de ma vie mais je crois que je me fiche un peu de l’endroit où je vais atterrir. Pour faire un pied de nez à ma mère, j’aimerais éviter Poufsouffle mais en même temps c’est aussi la maison de ma tante et je sais que ça lui ferait plaisir que j’y sois. Les autres ont l’air chouettes aussi, j’ai lu plein de descriptions dans les livres que j’ai ramené suite à notre promenade londonienne. J’ai hâte de savoir, l’angoisse me noue l’estomac. L’appel commence et je sais que je vais pas avoir à attendre bien longtemps, mon nom étant au tout début de l’alphabet.

« Shynnagh Cavendish ! »

Mon nom résonne dans la salle et je m’avance vers le tabouret d’une démarche que je veux la plus assurée possible. Le Choixpeau est posé sur ma tête et j’essaie de rester souriante alors que j’attends le verdict, mais au fond, voir tous les regards braqués sur moi me pétrifie littéralement.

QUESTION DU CHOIXPEAU
Une personne pas douée tombe dans le lac noir, malheureusement, elle est le seul témoin de la scène, que fait-elle ? – Je commence d’abord par paniquer totalement. Si j’arrive à rassembler mes esprits et à arrêter de hurler, peut-être que je vais chercher de l’aide, mais avec un peu de chance, quelqu’un m’aura entendu crier et sera venu prendre le relai avant. Une chose est sûre, les chances de survie de la personne en question sont très réduites si c’est moi qui la découvre alors j’espère pour elle que ce ne sera pas le cas.





Shynnagh E. Cavendish
Show me what it's like to be the last one standing, and teach me wrong from right and I'll show what I can be. Say it four you, say it to me and I'll have this life behind me, say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Lun 25 Sep - 22:26

Rebienvenue avec ta nouvelle petite Perrin
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6244-archibald-milo-de-baskerville-je-t-aime-bien-mais-en-cas-de-danger-je-te-sacrifie-directhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6295-archibald-milo-de-baskerville-le-titre-qui-tuehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6331-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6332-express-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrier

Arrivé(e) le : 05/01/2012
Parchemins rédigés : 5635
Points : 9
Crédit : Thomas Brodie-Sangster crédit : KIDDO. ♥
Année : 6ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Brooklyn ♥ Anoushka ♥ Naïa ♥ Blake

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Lun 25 Sep - 22:30

Re-bienvenue Coeur



Archibald Milo de Baskerville
“Pour qu'un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s'y rejoignent dès le premier instant.” Kundera Milan ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4105-danni-cooper-termine]Présentationhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4112-danni-cooper-lienshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4113-les-aventures-de-dannihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4114-courrier-pour-danni-cooperhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4115-les-hiboux-express-pour-danni-cooper

Arrivé(e) le : 14/11/2014
Parchemins rédigés : 2693
Points : 5
Crédit : Google
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Joanne et Wendy

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Lun 25 Sep - 22:48

Une nouvelle copine pour Joanne Anoushka rebienvenue avec ta petite nouvelle !

Elle est trop mignonne en plus Perrin Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Lun 25 Sep - 23:14

rebienvenue Perrin Coeur
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8544-don-t-be-afraid-to-see-what-you-see-shynnagh-e-cavendishhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8553-where-there-is-love-there-is-life-shynnagh-e-cavendish#189974http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-savannah-r-caldwell-sinead-p-o-riordan#189976http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8554-write-down-your-memories-shynnagh-e-cavendish#189978http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8555-write-down-your-memories-shynnagh-e-cavendish#189980

Arrivé(e) le : 25/09/2017
Parchemins rédigés : 66
Points : 0
Crédit : Bazzart
Année : Deuxième année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell et Sinéad P. O'Riordàn

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Lun 25 Sep - 23:15

MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! Coeur



Shynnagh E. Cavendish
Show me what it's like to be the last one standing, and teach me wrong from right and I'll show what I can be. Say it four you, say it to me and I'll have this life behind me, say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7125-perrin-everything-you-want-s-a-dream-away-and-we-are-legends-every-day#160683http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7194-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162342http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7199-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162345http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7200-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162347http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7201-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162348

Arrivé(e) le : 19/11/2016
Parchemins rédigés : 987
Points : 6
Crédit : moi ^^ (Fionn Creber)
Année : cinquième année - quinze ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Sage & Matrim

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Lun 25 Sep - 23:23

Rebienvenue avec mignonne petite


Perrin O'Riordàn
make a wish ▬ down an unknown road to embrace my fate though that road may wander, it will lead me to you and a thousand years would be worth the wait it might take a lifetime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7514-oliver-theo-adams-i-see-you-yes-you-en-cours-de-redactionhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7553-oliver-evolving-without-relationships-is-impossiblehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7554-oliver-share-have-fun-change-ideas-what-betterhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7556-oliver-les-romans-ca-peut-distraire-mais-ca-ne-vous-fait-pas-vivrehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7555-oliver-ecrire-lire-ecrire-lire-ne-perdez-pas-trop-votre-temps

Arrivé(e) le : 23/01/2014
Parchemins rédigés : 2084
Points : 8
Crédit : Bazzart
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Zoey S. Brewster, Megan A. Euston & Keagan Fassbach

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Mar 26 Sep - 14:44

Re-bienvenue avec cette toute nouvelle choupinette Coeur !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 21/04/2011
Parchemins rédigés : 1592
Points : 0
Crédit : (c) Phoebe.
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Mar 26 Sep - 20:13




Bienvenue parmi nous

Je t'aurais bien souhaité la bienvenue mais tu fais partie des meubles donc bon... Voilà quoi... u_u En tout cas, je trouve que tu as un talent incroyable pour choisir des noms moches. Les identités de toute la famille sont particulièrement dégueulasses, je suis fière de toi. Et puis t'es plus une traîtresse maintenant ! Perrin JAUNE JAUNE JAUNE !! Et je t'attends, pour notre lien... Perv



Hmm... Le choix n'est pas facile... Peut-être que...? Non. Non, définitivement non... Bon. Et bien alors
POUFSOUFFLE
!
Poufsouffle Poufsouffle Poufsouffle



Quelques conseils pour bien commencer


Maintenant que tu es réparti(e), il ne faut pas te reposer sur tes lauriers. Ta vie NYLienne commence à peine et pour la faire démarrer sur de bonnes bases, il te reste encore pas mal de petites choses à faire. Ne t'inquiètes pas, je vais tout te montrer...

Commence par créer ta fiche de liens, ta fiche de RPs, ainsi que boîte aux lettres qui te permettra aussi de gagner des points RPs en écrivant des lettres de plus de 300 mots et ta boite à hiboux express pour les messages plus courts. Peut-être que tu n'en trouveras pas tout de suite l'utilité, mais ça ne saurait tarder... Alors mieux vaut l'avoir fait tout de suite. Et puis, si jamais tu cherches quelqu'un d'important pour le développement de ton personnage, n'hésite pas à créer un poste vacant.

Aussi, je te conseille d'aller lire comment marche le système de points, si ce n'est pas déjà fait. Ce serait bête de ne pas savoir comment rapporter des points à ta maison. D'ailleurs, tu peux jeter un coup d'oeil aux sabliers pour voir où en est la course à la Coupe. Et comme les votes, c'est le bien, Top-Siter rapporte des points !

N'empêche que le meilleur moyen d'obtenir des points reste d'aller en cours. Et oui, nous sommes dans une école et nos chers professeurs vont se faire une joie de t'apprendre tout ce qu'ils savent. Quand tu te seras bien installé(e) dans ton dortoir, attrape tes bouquins et rends toi vite en classe ! Nos professeurs t'attendent, et pour savoir à qui tu as à faire, tu trouveras la liste ici. La liste des sortilèges par année est disponible .

Il n'y a pas que les points des sabliers qui sont importants ici. Il y a aussi les points défis ! Tu peux aller lire ce sujet pour savoir exactement ce que c'est que les points défis. N'oublie pas de créer ton sujet d'ailleurs, qu'on puisse tous t'en proposer ! Bien sûr, tu peux également savoir combien tu as de points en allant voir la fiche ! Le nombre de point s'initialise automatiquement à 0/0 mais dès que vous avez un point, vous pouvez voir l'évolution de ceux-ci à 1/2000...

Heureusement, il n'y a pas que les cours dans la vie ! Tu vas pouvoir t'entraîner à être une fouine en écoutant les rumeurs qui se baladent dans les couloirs, attraper ton balai pour devenir le plus grand joueur de Quidditch de l'histoire de Poudlard... Enfin, pour être sûr(e) de ne rien louper des activités qui te seront proposées, garde un oeil sur le panneau d'affichage, et sur la Gazette du Sorcier pour être informé(e) de tout ce qui peut bien se passer dans le monde magique.

Le HRP (hors-RP) te donnera également de quoi t'occuper grâce à une partie Flood bien remplie. Tu pourras également faire plaisir aux autres membres en leur offrant des cadeaux. N'oublie pas, à l'occasion, de passer sur la ChatBox, avec un peu de chance, tu tomberas en plein jeu... S'il y a quelque chose que tu ne comprends pas, nous répondrons à toutes tes questions.

Sur ce, je te souhaite beaucoup de plaisir dans cette nouvelle vie qui commence, et plein de merveilleux RPs !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7573-madison-p-leynd-o-a-la-decouverte-de-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7578-madison-p-leynd-o-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7579-les-p-tits-rps-de-maddiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7583-o-boite-aux-lettres-de-madison-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7582-petits-courriers-pour-madison-envoyez-un-hibou-express-avec-edelweiss

Arrivé(e) le : 21/02/2017
Parchemins rédigés : 595
Points : 3
Crédit : You_Complete_Mess (crimsonday)-> Signature
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Mar 26 Sep - 20:31

Ooooooooh re-bienvenue Savannah
(Mackenzie Foy Perrin )

UNE NOUVELLE SUPER COPIIIIIIINE Câlin Perrin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8544-don-t-be-afraid-to-see-what-you-see-shynnagh-e-cavendishhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8553-where-there-is-love-there-is-life-shynnagh-e-cavendish#189974http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-savannah-r-caldwell-sinead-p-o-riordan#189976http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8554-write-down-your-memories-shynnagh-e-cavendish#189978http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8555-write-down-your-memories-shynnagh-e-cavendish#189980

Arrivé(e) le : 25/09/2017
Parchemins rédigés : 66
Points : 0
Crédit : Bazzart
Année : Deuxième année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell et Sinéad P. O'Riordàn

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Mar 26 Sep - 21:36

Merciiiii tout le monde ! Coeur

J'en attendais pas moins de toi, Sarah, je suis particulièrement fière de Ibot, c'est tellement magnifique. Anoushka J'ai hâte de jouer notre tout nouveau lien. Ange



Shynnagh E. Cavendish
Show me what it's like to be the last one standing, and teach me wrong from right and I'll show what I can be. Say it four you, say it to me and I'll have this life behind me, say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7423-alaska-can-anybody-hear-me-or-am-i-talking-to-myselfhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7451-there-is-no-friend-as-loyal-as-a-book-alaskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7452-parce-qu-il-faut-bien-se-sociabiliser-un-peu-alaskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7453-ecrire-des-lettres-c-est-bon-pour-les-apothicaires-alaskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7454-courtes-lettres-et-longues-amities-tel-est-ma-devise-alaska

Arrivé(e) le : 25/01/2017
Parchemins rédigés : 930
Points : 1
Crédit : Emma Roberts (c) Eledhwen
Année : 5ème année - 15 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Mer 27 Sep - 21:07

T'as été trop rapide pour moi, j'ai même pas eu le temps de te re-souhaiter la bienvenue Yerk

RE-BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE mon chou Anoushka Coeur Coeur
Te voilà enfin de retour chez les jaunes Brooklyn

Kiss sur tes fesses Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7577-spencer-l-mortensen-la-lumiere-pense-voyager-plus-vite-que-quoi-que-ce-soit-d-autre-mais-c-est-faux-peut-importe-a-qu-elle-vitesse-voyage-la-lumiere-l-obsurite-arrive-toujours-la-premiere-et-elle-l-attendhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7587-spencer-l-mortensen-les-bons-amis-t-aident-a-retrouver-des-choses-importantes-lorsque-tu-les-a-perdues-ton-sourire-ton-espoir-et-ton-couragehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8411-historique-rp-de-spencerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7622-boite-aux-lettres-de-spencer-mortensenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7623-hiboux-express-spencer-mortensen

Arrivé(e) le : 23/02/2017
Parchemins rédigés : 519
Points : 5
Crédit : Calisah (Jeremy Irvine) / Code signa : Wild heart
Année : Cinquième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Mer 27 Sep - 22:58

Re-bienvenue Coeur !!!

Je viendrais te demander un lien quand j'aurai le temps et d'autres arguments que elle être cool moi vouloir lien. Erm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8544-don-t-be-afraid-to-see-what-you-see-shynnagh-e-cavendishhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8553-where-there-is-love-there-is-life-shynnagh-e-cavendish#189974http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-savannah-r-caldwell-sinead-p-o-riordan#189976http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8554-write-down-your-memories-shynnagh-e-cavendish#189978http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8555-write-down-your-memories-shynnagh-e-cavendish#189980

Arrivé(e) le : 25/09/2017
Parchemins rédigés : 66
Points : 0
Crédit : Bazzart
Année : Deuxième année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell et Sinéad P. O'Riordàn

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Mer 27 Sep - 23:37

Merciiiiii vous deux ! Coeur

C'est déjà un bon argument Spence. Razz



Shynnagh E. Cavendish
Show me what it's like to be the last one standing, and teach me wrong from right and I'll show what I can be. Say it four you, say it to me and I'll have this life behind me, say it if it's worth saving me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7525-this-is-the-happy-adams-family-jill-j-adams-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7537-jill-liens-family-and-friends-are-supposed-to-be-our-safe-havenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7540-jill-adamshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7541-jill-adams

Arrivé(e) le : 14/02/2015
Parchemins rédigés : 996
Points : 14
Crédit : *moi (Victoria Justice)
Année : 5ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Victoire, Allen & Professeur I. Soussa

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   Sam 30 Sep - 10:32

10 mille ans plus tard Ange
Re Bienvenuuuuue avec cette petite mignonne !!!! Perrin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't be afraid to see what you see - Shynnagh E. Cavendish
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Le Commencement :: 
Présentation des sorciers
 :: Répartitions terminées
-
Sauter vers: