AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1160
Points : 22
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Lun 18 Sep - 21:05


❝ just want to tell you more ❞Narcissa & CaseyIl n’était pas encore très tard, vingt-deux heures étaient à peine passées, mais la grande majorité des Serdaigle était déjà montée dans les dortoirs. Tous ne dormaient pas mais le calme était omniprésent, sûrement car nous n’étions qu’au début de la semaine et que le sérieux des élèves était encore très ancré, la rentrée datant de peu. Assise sur son lit, en tailleur, un livre ouvert entre les jambes, Casey laissait ses yeux errer sur la page, ses pensées bien loin des Sortilèges peu communs et usages divers. Dans le dortoir, ses camarades papotaient tranquillement, l’une d’elle était même déjà entrain de roupiller, et Casey l’aurait imitée avec un grand plaisir si un rendez-vous ne l’attendait pas dans moins d’une heure. Elle se disait encore hésitante, comme pour se convaincre qu’elle n’avait pas encore sérieusement décidé de s’y rendre alors qu’elle avait déjà envoyé sa réponse à Narcissa.

La jeune femme avait fini par rompre le silence dans lequel elle s’était emmurée et avait griffoné quelques mots à la hâte pour signifier son accord. Pourquoi avait-elle accepté ? Elle n’en savait trop rien. Est-ce que c’était parce que Narcissa évoluait dans le même groupe qu’elle et que Casey ressentait le besoin de mettre les choses au clair si elle ne voulait pas passer une année pleine de tensions ? Est-ce que c’était parce qu’elle avait vu Tracy et Narcissa très proches, ce qui pourrait être des plus étonnants en sachant les rôles respectifs qu’elles semblaient avoir eus sous le joug de Blackman ? Était-ce parce qu’elle savait que Narcissa avait été blessée ou encore parce que le séjour dans les cachots avec Brooklyn et les discussions qui s’étaient ensuivies l’avaient ramollie ? Était-ce parce qu’elle avait mentionné Naïa dans son dernier mot et que Casey haïssait cette dernière et qu’elle était incapable, malgré toute la colère qu’elle éprouvait envers Narcissa, de les mettre sur le même plan ? Se sentait-elle obligée de prouver à sa camarade que, oui, elle était plus intelligente que les autres ? Franchement, elle n’en savait rien, préférant de toute manière se dire qu’elle y allait car Narcissa le lui devait bien.

À l’heure dite, la brune referma le livre dont elle n’avait pas lu un mot et le rangea tout en s’éclipsant discrètement de son dortoir. Au fur et à mesure, ses camarades s’étaient endormies et les deux encore éveillées lui jettèrent un rapide regard avant de revenir à leur sujet de préoccupation masculin, sans chercher à en savoir plus. Il n’était pas rare que Casey passe du temps dans la Salle Commune le soir, c’était sûrement ce qu’elle comptait faire. La jeune sorcière s’assura que personne ne la voyait filer en douce, rompant ainsi le couvre-feu, et s’éclipsa de la Salle des Serdaigle. En prenant bien soin à être aussi silencieuse que possible, elle traversa les couloirs et les étages jusqu’à atteindre les escaliers qui menaient à la Tour d’Astronomie. Son ascension lui prit un peu de temps, temps qu’elle remarqua à peine, habituée depuis les années à devoir monter tout en haut. Quand elle arriva, Narcissa était bien là, malgré le léger retard de la brune, fixant l’extérieur par une des nombreuses fenêtres. Casey toussa, pour se manifester avant de lâcher un mot sans trace d’amabilité. Salut.
©️ 2981 12289 0

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 946
Points : 5
Crédit : black swan • Cara Delevingne
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Dim 24 Sep - 23:30

will you understand ?
narcissa & casey
Je jure de dire la vérité... rien que la vérité !

Je suis là depuis une heure, assise sur le rebord d’une des fenêtres de la tour d’Astronomie. Ici, il vaut mieux ne pas avoir le vertige puisqu’il s’agit de la tour la plus haute de l’école et que le sol semble vraiment bien loin. En tout cas, moi, cette hauteur et cette vue que ce lieu m’apporte me détendent et me permettent de me tenir loin de mes problèmes. Cette rentrée s’est plutôt bien passée en termes de cours, de devoirs et de rythme scolaire mais j’ai déjà vécu mieux. J’ai cru que j’oublierai facilement mes dernières altercations avec Anthea et Zach mais le fait de devoir les supporter jour après jour en cours et dans la salle commune, ça commence sérieusement à me faire chier. J’ai l’impression d’avoir perdu quelque chose mais la vérité, c’est que c’est eux qui m’ont lâchée. C’est de leur faute. Je me demande comment ils se sentent, d’ailleurs, de m’avoir fait ça. De ne pas avoir voulu me comprendre en préférant jouer les têtus et les idiots. Je suis tombée bien bas à leur sujet… C’est sans oublier les regards habituellement médisants vis-à-vis de ce que j’ai pu faire sous le règne de Blackman. D’habitude, je m’en fiche royalement et je les ignore mais je dois avouer que le fait que cela continue alors que je n’ai pas pu récupérer tous mes amis me rend plus… plus agacée ? Sûrement. Je n’ai pas envie de dire que je suis incapable de contrôler mes émotions ou que quelque chose m’atteint alors je préfère penser que cela m’agace plus que d’habitude. Alors, il m’arrive de venir dans des coins comme celui-là pour oublier ces conneries et penser à de meilleures choses. Et en ce moment, je souhaite recoller les morceaux avec une autre personne et ce sera sûrement la dernière après Avalon. Casey. Elle est la raison principale pour laquelle j’ai décidé de quitter la Salle commune tôt dans la soirée pour me rendre ici. J’ai pris de l’avance en sachant que j’avais fixé le rendez-vous à vingt-trois heures mais c’est parce que je souhaite méditer un peu avant de lui parler. Ce n’est pas une banale compagnie, Casey. C’est quelqu’un avec laquelle j’ai toujours eu l’habitude de beaucoup réfléchir.

Caressant ma baguette à deux mains, je contemple le ciel sans étoiles recouvert de nuages noirs et la lune qui peine à se montrer. C’est une nuit lourde mais elle m’apporte un certain réconfort, malgré tout. Il ne me resterait plus qu’à me montrer convaincante et j’imagine que c’est ma seule et unique chance de me crédibiliser auprès de Casey. Je ne sais pas pourquoi cela semble aussi important à mes yeux alors que l’on ose même pas assumer en public que l’on se connait autrement que comme de simples camarades de maison. Ce n’est pas vraiment une amie, surtout qu’elle est recouverte de mensonges. Je sais que quelque chose cloche chez elle mais je ne la connais pas aussi bien que je connaîtrais mes autres proches. J’ignore même son passé mis à part un détail. Après, je dois avouer qu’elle est devenue moins fausse avec moi au fil du temps et je sens que ce n’est pas évident pour elle. De ce fait, j’ai commencé à partir de là à ressentir de l’estime pour elle. Si je n’en avais pas, je n’aurais même pas pris la peine de lui envoyer trois courriers.

Brisant le silence, une toux discrète m’extirpe de mes pensées. Je me retourne doucement, apercevant la fine silhouette de mon invitée du soir qui se dessine dans la pénombre. « Lumos. » A la suite de mon murmure, ma baguette vibre doucement et son extrémité scintille d’une lumière violette éclatante. Violette car cela fait un moment que j’ai appris à varier mes Lumos et que je choisis la teinte selon mes envies.

« Salut. » Me lance-t-elle d’une voix neutre.
C’est étrange de me dire que j’ai enfin capté son attention après qu’elle m’ait fui ou ignorée. En tout cas, elle m’a l’air d’être en bonne forme ou c’est du moins l’image qu’elle renvoie à l’instant.
« Salut. » Je réponds à mon tour.
Je quitte le rebord de la fenêtre en faisant un petit bond qui me ramène sur le sol de la tour. Quelques mètres nous séparent, comme une sorte de distance de sécurité. Une distance qui représente sûrement la méfiance qu’elle doit ressentir à mon égard. Je ne sais pas si je peux m’approcher sans que cela ne la rende farouche mais je prends quand même le risque de faire deux pas en avant.
« Merci d’être venue. Honnêtement, je pensais même que tu aurais pu changer d’avis. »
Je fais une courte pause avant de reprendre :
« Je ne compte pas te faire perdre trop de temps donc je vais aller droit au but. J’ai commis des actes et j’ai fait des choix qui sont contestables. Je ne serais même pas étonnée que l’on m’interroge un jour pour une enquête ou je ne sais quoi. Mais il y a une différence entre ça et ce que je pensais réellement. J’ai voulu aider la bonne cause à ma manière mais les choses n’ont fait que tourner au vinaigre sans se dérouler de la façon dont j’aurais voulu. Tout ce que je voulais, c’était les infiltrer pour avoir l’occasion de renverser cette direction au moment propice. »


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1160
Points : 22
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Jeu 28 Sep - 16:30


❝ just want to tell you more ❞Narcissa & CaseySon attention fut attirée une petite sur la lueur violette qui scintillait au bout de la baguette de Narcissa, leur apportant la lumière nécessaire pour distinguer avec précision le visage de l’autre, avant de relever les yeux jusqu’à la Serdaigle. Les salutations, cordiales mais sans aucune chaleur, ne laissaient en rien présager des rendez-vous qu’elles s’étaient déjà donnés, toujours à l’écart de la foule et des oreilles indiscrètes, et qui sans être de purs débordements d’affection étaient tout de même bien plus chaleureux que l’ambiance froide qui régnait actuellement dans la tour. Casey ne la lâcha pas du regard alors qu’elle quittait le rebord de fenêtre pour s’avancer vers elle, réduisant considérablement l’espace qui les séparait. La brune fronça les sourcils mais ne bougea pas d’un pas, considérant la distance qui l’éloignait de Narcissa comme encore suffisante. Un court instant, elle fut tenter de s’installer confortablement sur les coussins qui parsemaient la pièce mais elle évacua rapidement cette idée : elle était là pour écouter les explications de sa camarade, pas pour boire le thé.

Narcissa ne traina d’ailleurs pas, elle non plus n’était pas ici pour enfiler des perles, et, quelque part, Casey en fut presque contente. Elle n’aurait pas apprécié que la Serdaigle tourne mille ans autour du pot, elle préférait de loin sa sincérité et sa franchise, d’autant plus qu’elle était loin d’être patiente. Comme un premier élément allant dans le sens de la blonde qui ne cessait de lui répéter que les apparences étaient trompeuses depuis que Blackman avait pris le pouvoir à Poudlard. Non, je n’ai qu’une parole lâcha-t-elle d’une voix neutre. Ses bras s’étaient naturellement croisés sur sa poitrine, ne sachant pas quoi faire d’autre de ses mains ballantes.

Casey l’écouta sans broncher, entendant les mots qu’elle prononçait avant de les juger en son for intérieur. C’étaient ce qu’elles faisaient toujours, toutes les deux : parler, écouter l’autre, comprendre sans forcément être d’accord, répondre, parfois se taire, de longues minutes, sans que cela ne soit gênant… Au fond, ça devait lui manquer de ne plus avoir quelqu’un avec qui parler de tout et de rien, avec intelligence et curiosité, sinon elle ne serait pas là, ce soir… Pourtant, elle en voulait toujours énormément à Narcissa. Celle-ci ne lui devait rien, elle en avait bien conscience, mais avec le temps, Casey s’était énormément adoucie en sa présence et elle se souvenait encore de cette soirée où, au détour de leur discussion, elle avait laissé entrevoir un pan de son véritable passé, mentionnant des difficultés avec ses parents - doux euphémisme. Tout ça pour que la seule personne à laquelle elle s’était sciemment confiée se retrouve partisane de Blackman. C’est pour ça qu’elle grinça presque des dents face à cette explication plus que légère, à ses yeux. Tu ne crois pas que c’est un peu facile, comme explication ? Je n’étais pas vraiment de leur côté, je voulais les faire tomber, en réalité. C’est pas ce que disent tous les lâches qui ne sont pas prêts à assumer leurs actes ? Sans vouloir la traiter de lâche, bien évidemment. Bien évidemment. C’était juste trop facile. De ne pas avoir subi les cachots, les privations, les coups physiques et moraux, d’avoir échappé tout ça en ayant prêté allegeance à Blackman et de revenir, tout sourire, montrer une patte prétenduement blanche quand le vent avait enfin tourné.
©️ 2981 12289 0

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 946
Points : 5
Crédit : black swan • Cara Delevingne
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Jeu 26 Oct - 1:05

will you understand ?
narcissa & casey
Je jure de dire la vérité... rien que la vérité !

Casey croise les bras. Je ne sais pas si c’est bon signe ou si c’est pas fermeture à mon égard qu’elle le fait mais ça ne me rend pas si à l’aise malgré l’air assuré que je prends. J’ai l’impression de passer l’examen de ma vie avec quelque chose de décisif à la clé alors qu’il ne s’agit que de Casey. Enfin « que »… Je crois que ma phrase n’est pas très représentative de ma pensée mais tout cela pour dire que je ne devrais pas me sentir si nerveuse. Est-ce que je redoute tant que ça que ma tentative soit vaine et que l’on ne se parlera plus ? On dirait bien que oui et pourtant, comme je le pensais depuis le début, ce n’est pas comme si nous étions hyper proches… Cette contradiction m’échappe totalement.

La baguette baissée en direction du sol qui s’en retrouve illuminé, je lui dis la vérité à mon sujet de façon brève et en résumant la chose sans me perdre entre mille mots visant à l’amadouer. Ce n’est pas dans notre genre de passer par quatre chemins et la meilleure manière d’obtenir une réponse nette, c’est d’y aller de façon franche. Ensuite, c’est à elle de prendre ce que je lui donne ou bien de le laisser bien que j’aimerais qu’elle songe à la première solution.

« Tu ne crois pas que c’est un peu facile, comme explication ? Je n’étais pas vraiment de leur côté, je voulais les faire tomber, en réalité. C’est pas ce que disent tous les lâches qui ne sont pas prêts à assumer leurs actes ? »

Je comprends bien que Casey ne veut pas croire si facilement à mes propos alors que tout ceci a duré sur plusieurs mois. C’est peut-être sa rancune ou sa colère qui parle, d’ailleurs… Et il m’est impossible de l’admettre mais à sa place, j’aurais sûrement été dubitative et je n’aurais peut-être pas voulu accepter cette vérité parce qu’elle a raison sur un point ; elle a bien plus souffert que moi sous cette dictature. Qu’ai-je à dire pour ma défense face à une personne qui a été maltraitée et mal-nourrie ? Que j’ai souffert de l’absence de mes amis qui m’ont tourné le dos ? Oui, j’ai envie de le dire car ça m’a fait mal. Mais ce n’est certainement pas suffisant…

Je soupire. Ca m’agace qu’elle me catégorise parmi les lâches mais j’essaie de mesurer le ton de ma voix pour ne pas que ça se voie.

« J’ai toujours tout assumé, je ne cherche pas à me trouver des excuses. Okay, ça n’a pas du tout eu le succès que j’aurais voulu que ça ait mais j’ai tenté. Je sais que j’ai foiré la mission que je me suis donnée et que je n’ai rien pu faire pour rattraper ça mais je n’ai jamais voulu les rejoindre autrement que pour cette raison-là. »

Si Ashley avait été mise au courant du plan de la rébellion, j’aurais pu y prendre part… Malheureusement, les organisateurs de ce faux bal l’ont écartée de ce même plan et je n’ai donc pas pu me rendre utile comme je le souhaitais. Cela m’a foutu les boules pendant des semaines de me dire que j’avais fait tout ça pour rien… et que j’avais sacrifié des amitiés pour un résultat moindre. Mais c’est comme ça et on ne peut plus retourner en arrière à moins de trouver un super retourneur de temps. Je dois faire avec.

« J’ai essayé de laisser des indices mais ce n’était pas évident. Ashley était au courant de ce que je comptais faire et elle était censée être mon alliée et mon informatrice et vice versa sauf que les autres n’ont pas été foutus de l’intégrer dans leur plan. J’ai aussi essayé d’envoyer une lettre codée à Tracy mais elle l’a mal interprétée. Quand je te dis que les choses n’ont pas du tout tourné en ma faveur… »

Je roule des yeux, observant d’un air blasé les télescopes qui font guise de décoration dans la pièce. Oui, ça peut paraître dingue mais tous ces événements ont fait que je semble plus suspecte qu’innocente alors que je ne suis pas coupable.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1160
Points : 22
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Dim 29 Oct - 15:17


❝ just want to tell you more ❞Narcissa & CaseyAvec un soupir, Casey laisse ses bras retomber le long de son corps. Elle fait quelques pas pour s’éloigner de Narcissa et s’approcher d’une des fenêtres, s’appuyant contre le rebord en pierre. L’air frais lui fait du bien - le froid lui fait toujours du bien - et elle observa en silence la nuit qui s’étend sous ses yeux tout en se repassant les paroles de sa camarade.

À vrai dire, elle ne sait plus quoi penser, plus quoi dire, plus quoi faire. Elle est fatiguée de se méfier continuellement de tout le monde, de chaque acte, de chaque parole, comme s’ils recelaient toujours une mauvaise intention. Elle ne s’en était jamais vraiment rendu compte, jusqu’à présent. Ça l’épuise de chercher toutes les possibilités derrière la volonté de Cissy de s’excuser. Pour une fois, elle aurait bien aimé avoir tellement confiance en quelqu’un qu’elle ne douterait pas un instant de ses paroles. Mais elle sait que c’est impossible, que même la seule personne qui possède sa confiance, pour qui elle sauterait dans le vide sans poser de question, même avec cette personne là elle continue de se poser mille et unes questions, se demandant quand est-ce que le couteau dans le dos pourrait bien arriver. Sans que ce soit nécessairement sa faute, elle ne pense pas spécialement qu’il le ferait consciemment, mais le destin prend tellement un malin plaisir à lui arracher tout ce qui pourrait lui apporter un peu de baume au coeur qu’elle se méfie. Tout le temps. Absolument tout le temps.

Et c’est franchement épuisant.

Là, elle n’a qu’une envie, ce serait de croire Cissy. En même temps, en y réfléchissant bien, ça n’est pas impossible qu’elle dise la vérité. Casey est en colère, certes. Elle trouve ça gonflé que certaines personnes se plaignent alors qu’ils n’ont pas passé de longs mois dans les cachots à subir privations, tortures et humilations. Certes. Mais si elle oublie son propre vécu, sa propre rancoeur vis à vis de tout ça, la possibilité que sa camarade dise la vérité est assez élevée. Pourquoi insiterait-elle, sinon, pour parler à Casey ? Les deux Serdaigle se sont retrouvées plusieurs fois pour parler, elles commençaient même à se confier, Casey s’ouvrait un peu avant le revirement de Cissy. Mais c’était la brune qui en avait souffert, pas elle. Au fond, elle pourrait très bien se foutre de l’avis de Casey, mais non, elle tenait à ce que la jeune fille lui pardonne et accepte ses dires comme étant la vérité. Parce qu’elle ne veut pas passer pour une traîtresse aux yeux de toute l’école lui soufflait une petite voix. Oui, c’était possible. Mais Casey n’était tellement pas du genre à propager les rumeurs que si elle avait voulu se laver aux yeux du château, passer par elle n’était pas la bonne stratégie à adopter. Non, peut-être qu’elle disait la vérité, tout simplement.

Et puis, c’était tellement tiré par les cheveux son histoire… Quelqu’un qui voudrait retourner sa veste parce que le cheval sur lequel il avait misé n’a pas gagné ne sortirait pas une histoire pareille, non ? Il se contenterait de dire qu’on l’a forcé, qu’il ne voulait pas, ou elle-ne-savait-quoi, plutôt que de monter une histoire d’agent double foireuse ? Surtout qu’elle mentionnait à qui voulait bien l’entendre qu’Ashley était au courant, et l’inamitié entre Ashley et elle était connue dans le château. Comme alibi, si ce n’était pas vrai, on avait connu mieux.

Casey n’aurait pas pu dire quel point la décida à accorder le bénéfice du toute à Narcissa, mais elle le décida quand même. Elle était franchement lasse d’être constamment sur ses gardes, pour une fois, au moins une, elle pouvait bien se permettre de ne pas être aussi intransigeante que d’habitude. Et puis, ça la rassurerait de savoir que la seule personne à qui elle s’était ouverte n’était pas une, pour rester polie, personne vicieuse qui croyait en ces idéaux d’un autre âge.

Avec un nouveau soupir, elle se détourne de la vue que lui offre la Tour d’Astronomie pour faire face à Narcissa. Elles ne sont pas majeures, elles ne sont que des adolescentes, des enfants aux yeux de certains adultes, et elles ont déjà vécu de ces choses… Des coups physiques et moraux pour l’une, la perte de nombreuses amitiés et l’endossement d’un rôle qui n’aurait pas du être le sien pour une autre. Tu sais que ça semble franchement tiré par les cheveux ton histoire… commença-t-elle. Pourquoi est-ce que tu voulais jouer les agents double ? Casey voulait bien lui accorder le bénéfice du doute, mais même si elle aurait dire amen, je te crois, elle n’en était pas encore là. D’accord pour ouvrir son esprit et accepter que, peut-être, elle ne mentait pas, mais il lui en faudrait un peu plus pour la croire définitivement.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 946
Points : 5
Crédit : black swan • Cara Delevingne
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Dim 19 Nov - 0:28

will you understand ?
narcissa & casey
Je jure de dire la vérité... rien que la vérité !

Je ne veux pas crier victoire. D'une part parce que les dés sont jetés mais rien n'est joué d'avance et d'une autre, parce que je respecte Casey et que je n'ai pas l'envie de prétendre pouvoir anticiper sa réponse. Je pourrais le faire mais je crains être déçue si, au final, elle décide de prendre un chemin différent du mien et d'emprunter celui des personnes qui se sont détournées de moi. C'est étrange car j'ai toujours évolué selon un dicton très simple qui dit que l'expérience prouve que celui qui n'a jamais confiance en personne ne sera jamais déçu. J'ai rarement accordé ma confiance aux gens mis à part à mon ex-meilleure amie Anthea. Et encore... Si j'avais eu confiance en elle, je lui aurais révélé les desseins de mon retournement de veste, ce que je n'ai fait qu'à Ashley. C'est dingue, je le sais. J'ai limite considéré qu'il était plus fiable d'en parler à mon némésis, l'une de mes ennemies... Anthea ne me pardonnera jamais, je l'ai vu dans son regard. Je peux le comprendre mais en même temps, elle n'est pas capable d'admettre qu'il aurait été trop risqué que je lui en parle. Pourquoi ? Parce que Ashley est un cas particulier qui n'aurait jamais plié sous la torture. Elle possède une résistance étonnante que même certains adultes n'ont pas. C'est comme ça. Ashley est un monstre.

Je reporte mon regard vers Casey qui semble absorbée par la vue des extérieurs. Elle s'est d'ailleurs rapprochée de la fenêtre pour profiter de la fraîcheur nocturne. Elle doit sûrement réfléchir. On avale pas autant d'informations sans un minimum de temps et je lui laisse cet instant de réflexion pour vaquer à mes propres pensées. Je me câle contre un mur, les bras croisés, la jambe droite légèrement repliée et ma chaussure également contre ce même mur de pierre. Cette année aura été folle, presque surréaliste maintenant que tout est redevenu à peu près normal. Autrefois, cette salle d'Astronomie a occupé la classe d'un Mangemort sadique qui se fichait bien des astres et qui préférait faire des références douteuses aux astrophysiciens moldus. C'était comme ça partout sauf aux cours de potions et d'étude des moldus où les enseignants n'étaient pas des partisans de Mangemorts. Je me suis attirée leur rancune, je crois. Je me souviens encore que Burgess m'avait mise en binôme avec Zach et que Zach a pété un scandale au milieu de la classe pour ne pas être avec moi. Ca m'a fait chier et en même temps, j'ai compris son ressenti. A cette époque, il ne savait pas que je jouais un jeu et je me suis rassurée en me disant qu'il reviendrait vers moi quand je lui avouerai tout. Cette partie du plan n'a malheureusement jamais abouti comme la plupart des autres éléments constituant ce plan. J'ai enchaîné échec sur échec. C'est lamentable et pas digne de ma formidable personne. Qu'est-ce que j'aurais dû faire à cet instant ?

« Tu veux qu’on se refasse confiance, toi qui ne fait pas confiance à grand monde ? Le problème, c'est que la confiance, ça marche dans les deux sens. Je t'avais confié la mienne à l'époque, il y a fort longtemps. Et au final, il semblerait que je n'aie jamais eu la tienne. Je pense donc que je vais la reprendre. »

C'est ce que Zach m'a dit après une discussion tumultueuse à la ferme. Quel grand connard inutile qui a perdu de sa superbe et de son intelligence. Il est au même niveau que les cafards que je croise dans les couloirs ou dans ma classe. Un crétin sans évolution positive possible. Qui est-il pour me parler de confiance ? Lui-même est capable de la donner à n'importe qui... Il aurait dû m'accorder cette confiance car j'étais sans doute la plus fiable de son entourage. En revanche, je ne peux pas lui accorder la mienne car la réciproque n'est pas valable. Et ça, ça lui échappe. Non, la confiance n'est pas toujours réciproque, espèce de crétin de Thompson.

« Le jour où tu écouteras un peu moins ta tête et un peu plus ton cœur, on verra pour le pardon. »

Et ça, c'est ce qu'il a ajouté à la toute fin. Je ne sais pas ce que ça veut dire mais j'imagine que c'est juste une connerie supplémentaire. Sur le coup, ça m'a énervée car je n'aime pas que les gens que j'estime se foutent de ma gueule. C'est vrai que cette phrase m'a destabilisée pendant une seconde mais je l'ai bien vite oubliée par la suite. Et j'en suis là, aujourd'hui, à me demander s'il va m'arriver quelque chose de similaire avec Casey. Est-ce qu'elle va me faire la morale ? Techniquement, non. Elle n'est pas comme Zach. Lorsque je reviens à moi, Casey ouvre la bouche. Mon cœur fait un petit bond de stress mais je reste posée.

« Tu sais que ça semble franchement tiré par les cheveux ton histoire…Pourquoi est-ce que tu voulais jouer les agents double ? »

Nos regards se croisent à nouveau et je le soutiens. Je n'ai rien à lui cacher, elle peut tout savoir. Cette histoire est certes étrange ou sonne peu crédible mais elle s'est exactement déroulée comme ça. Sérieusement, si j'avais dû inventer un scénario, je l'aurais fait de sorte à ce qu'il puisse persuader tout le monde. Le truc, c'est que contrairement à Casey, je ne suis pas une menteuse. Je ne me cache pas derrière une quelconque façade car j'assume le merdier dans lequel je suis.
Je décroise les bras et évacue au mieux mon appréhension.

« Je sais que ça semble tiré par les cheveux. Toute façon, j'ai pas cherché à prouver quoi que ce soit devant les autres car j'en ai rien à foutre de ce qu'on peut penser de moi. Du moins, ce que ces autres peuvent penser de moi. Ils continueront de me prendre pour ce que je ne suis pas et libre à eux de le faire. Je m'en moque. Je n'ai jamais été proche des gens de manière générale, tu sais... Alors, je n'ai rien à perdre. »

J'hausse les épaules avec indifférence avant de poursuivre :

« Je voulais jouer les agents double car je voulais me venger de Selwyn... Duke Selwyn. Il m'a trahi et je voulais lui rendre la pareille. D'ailleurs, il est mort à la bataille et c'est tant mieux. D'un autre côté, je me suis dit que ça aurait été l'occasion idéale pour tenter de nous sortir de là et j'ai choisi Ashley. J'ai pensé être la seule capable de mener ce genre de mission à bout. »

Je soupire. Ca m'emmerde d'évoquer cet échec de merde. Je n'aime pas exposer au jour ce qui me fait défaut car à mes yeux, je suis tout simplement extraordinaire comme fille. Alors à chaque fois que je dois en parler, que ce soit à Tracy ou à ma tante, ça me donne limite l'envie de vomir.

« Ca partait d'une bonne intention mais c'est parti en couilles. Je voulais juste que tu saches ça. J'ai pas géré. Ca a été la cata... catastrophe. » Terminé-je sur une voix plus aiguë en regardant cette fois-ci une rangée de chaise.

Je frissonne. Je sens les tremblements venir alors je joue avec mes mains et ma baguette pour me détendre. Je n'arrive pas à la regarder tout en disant ça. C'est affreux pour moi. C'est... la loose. J'ai envie de m'enfoncer sous terre mais je ne peux pas. Une part de moi se demande si je pourrai réellement m'en relever et d'un autre côté, je ne cesse de me dire que je suis trop fantastique pour être honteuse. La lutte dans mon esprit est rude.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1160
Points : 22
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Dim 19 Nov - 17:18


❝ just want to tell you more ❞Narcissa & CaseyLa distance physique qui séparait les deux Serdaigle semblait faire écho à celle qui s’était brutalement installée lorsque Blackman s’était emparé de Poudlard, imposant son pouvoir et ses idéaux en lieu et place de la douce ambiance scolaire qui régnait jusqu’alors. Pendant que l’une se retrouvait dans les cachots, à subir privation sur privation, à devoir exécuter des corvées indignes d’un domestique, le tout agrémenté de quelques coups et tortures histoire de ne pas perdre la main, l’autre continuait de dormir dans la chaleureuse tour des Serdaigle, de suivre les cours, d’utiliser sa baguette. Pour autant, Casey n’en voulait pas à ceux qui avaient eu le droit à tout ça pendant que les nés-moldus vivaient un enfer dans les cachots. Leur reprocher de ne pas être des nés-moldus et d’avoir donc échappé aux cachots humides et à tout ce qui allait avec, c’était profondément débile, parce que le choix n’était pas le leur, ils n’avaient pas choisis de naître sang-purs ou sang-mêlés, pas plus que Casey et ses camarades n’avaient choisi de naître moldus. Et si certains reprochaient aux premiers de n’avoir rien fait pour les soutenir, elle riait jaune. Pourquoi pas carrément leur reprocher de ne pas avoir demandé volontairement à séjourner aux cachots et à se faire torturer, temps qu’on y était ? Si les rôles avaient été inversés, Casey savait parfaitement qu’elle n’aurait pas levé le petit doigt pour protester directement en face de leurs bourreaux. Parce qu’elle n’était pas masochiste et que souffrir par pure solidarité, ça relevait d’un manque cruel d’intelligence, selon elle. Après, entre ceux qui étaient restés passifs et ceux qui s’étaient bougés dans l’ombre pour se rebeller… Elle ne pouvait pas se permettre de juger et ne voulait même pas y penser, en réalité. La seule distinction qu’elle faisait, c’était entre ceux qui avaient sciemment pris le parti des mangemorts, et les autres.

Narcissa faisant évidemment partie de la première catégorie, raison pour laquelle Casey ne lui avait plus adressé le moindre mot depuis le trente et un octobre dernier. Autant elle ne pouvait pas se permettre de ressentir une colère stérile envers ceux qui avaient eu la chance de ne pas avoir deux parents moldus, autant son être tout entier s’indignait contre ceux qui avaient clamé haut et fort leur allégeance à Blackman et qui avaient pris part aux activités malsaines de ses sbires. Sauf que Narcissa, avec ses lettres et sa volonté de s’expliquer, introduisait une nouvelle donnée que Casey ne savait pas comment prendre en compte. Ceux qui avaient fait semblant. Soit disant. Parce qu’il n’y avait pas franchement moyen de prouver ses dires, c’était sa parole contre celle de tous les autres. Quoique, en y réfléchissant d’un peu plus près, une bonne dose de Veritaserum et le tour était joué. Pourquoi est-ce le Ministère rendait-il cette solution illégale alors qu’elle permettait de s’assurer de manière rapide et sûre de l’honnêteté d’une personne ? Si on omettait le fait qu’avec de l’entraînement on pouvait biaiser la potion, ça restait quand même efficace. Mais non, pas de Veritaserum dans l’histoire. Juste deux adolescentes qui se faisaient face et les mots qu’elles échangeaient. À Casey de croire, ou non, ce que lui disait la blonde.

Et elle savait que Narcissa ne mentait pas quand elle lui disait se moquer de l’avis des autres. Elles avaient ça en commun, un je m’en foutisme total de ce qu’on pouvait bien penser d’elles puisqu’elles savaient ce qu’elles valaient et que l’avis de leurs pairs leur importait bien moins que la conscience de qui elles étaient réellement. Alors la brune prit ces paroles comme le signe qu’elles étaient. Narcissa s’en fichait pas mal des autres, l’avis de ceux qu’elle considérait comme des moins que rien, pour rester polie, lui était complètement égal, et si elle avait pris la peine d’écrire à Casey et de chercher à pouvoir s’expliquer, c’est qu’elle l’estimait assez pour vouloir rétablir la vérité entre elles deux. La jeune fille aurait pu s’en sentir flattée mais le fait était que les deux Serdaigle s’appréciaient à peu près autant qu’elles se méfiaient de l’autre. Leurs discussions, bien que profondes et agréables, n’avaient jamais tourné autour de leurs propres personnes. Elles avaient abordé un nombre incalculable de sujets lors de leur tête-à-tête mais pas une seule fois elles n’avaient vraiment parlé d’elles. Sauf peu avant cet Halloween de malheur, ou Casey avait un peu plus baissé la garde. Autant dire qu’elle l’avait amèrement regretté et que c’était sa fierté qui l’avait poussée à ignorer les premiers mots de Narcissa. Mais maintenant qu’elles étaient là, toutes les deux, le doute instillé dans son esprit, Casey savait qu’elle ne mentait pas en lui disant qu’elle se fichait de l’avis des autres, qu’elle s’en foutait de ce qu’ils pouvaient bien penser d’elle, ce qui jouait en la faveur de la possibilité “Narcissa agent double”.

Alors oui, peut-être bien qu’elle disait la vérité, de toute façon Casey ne pouvait se reposer que sur ses dires et sur les conclusions qu’elle-même tirait de tout ça, parce que personne, aucune conscience supérieure n’allait débarquer pour lui déposer la stricte vérité sur un plateau d’argent. Même si c’était le cas, franchement, elle n’y croirait pas plus. L’inconvénient d’être bornée et d’être incapable de faire confiance à qui que ce soit. Oui je sais. Alors pourquoi vouloir à ce point que je t’écoute ? Elle n’attendait aucune déclaration d’amour de la part de la blonde, on en était même bien loin. Simplement, Casey avait besoin de comprendre, autant que possible, pourquoi. De réduire les inconnues de l’équation à un nombre ridicule, infime, afin d’avoir toutes les cartes en main pour se décider, ou non, à croire Narcissa.

Son explication, encore une fois, semblait tellement tirée par les cheveux que Casey ne pouvait que se dire qu’il était impossible d’inventer un truc pareil. Quel ego fallait-il pour se plonger dans une merde pareille dans le seul but de se venger d’un imbécile ? Quel ego fallait-il pour penser être l’élue toute désignée pour une mission des plus complexes et périlleuses ? La réponse était devant ses yeux. Il fallait avoir l’ego de Narcissa Breckenridge. Même si, pour être tout à fait honnête, si Casey avait du miser sur une personne susceptible d’accomplir la mission dont elle lui parlait, elle aurait très certainement misé sur Narcissa. La Serdaigle était de loin une des personnes les plus intelligentes du château, mais il fallait croire que ça n’avait pas suffit, cette fois-ci. Et l’ego énorme qui lui faisait face avoue à voix haute avoir complètement merdé, ça lui donnait vraiment envie de la croire. Et puis, la pointe de haine dans sa voix quand elle mentionne le dénommé Selwyn portait vraiment à croire qu’elle était sincèrement ravie de sa mort. Je ne sais pas quoi te dire. Ça semble toujours invraisemblable mais, en même temps, c’est le seul élément qui donne une crédibilité à ton histoire parce que tu es bien trop intelligente pour inventer un mensonge aussi bancal. Elle pouvait, au choix, le prendre comme un compliment sur ses capacités intellectuelles, ou alors comme une subtile référence au fait que, oui, effectivement, si tout ceci était vrai elle avait carrément merdé. Mais pouvait-on vraiment lui reprocher ? Merde, elles n’étaient que des gamines, quand bien même elles se considéraient plus intelligentes et matures que la moyenne, personne à leur âge ne devrait seulement avoir la possibilité de mettre en place un plan pareil. Parce que les adolescentes normales ne devaient pas lutter contre des mangemorts sanguinaires bien décidés à faire vivre un enfer à des gamins qui n’avaient rien demandé.

Un nouveau soupir lui échappe et elle passe la main dans ses cheveux, pour gagner quelques secondes, pour réfléchir à ce qu’elle allait dire après. Certainement pas “ok j’te crois” ou “très bien oublions tout ça” parce que c’était tout bonnement impossible, ça n’était pas aussi simple. Et en même temps, elle était curieuse de savoir à quel point le rôle qu’elle s’était imposée l’année dernière impactait son présent aujourd’hui. Je ne dois pas être la seule à qui tu as voulu dire ce qui s’était passé, n’est-ce pas ? Je sais que Tracy Bennett te crois, vous êtes souvent ensembles, mais… les autres ? Casey s’était tellement désintéressée de tout le monde depuis la rentrée qu’elle était incapable de dire si Narcissa avait conservé ses anciennes fréquentations ou si quelque chose avait changé.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 946
Points : 5
Crédit : black swan • Cara Delevingne
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Mar 21 Nov - 6:22

will you understand ?
narcissa & casey
Je jure de dire la vérité... rien que la vérité !

« Oui je sais. Alors pourquoi vouloir à ce point que je t’écoute ? »

Je ne sais pas, peut-être parce que c’était cool de pouvoir passer quelques soirées à parler sans tabou avec elle, pas forcément en dévoilant les choses telles qu’elles étaient mais en implicitant tout ce qui nous faisait chier dans ce monde et aussi ce qu’on appréciait ? Ce n’était pas de simples discussions que pourraient avoir des amies, c’était plus complexe et cela me faisait réfléchir sans que je ne doive le faire par moi-même. C’était presque aussi relaxant qu’une partie d’échec et chacune de nous deux ne se jugeait pas. On ne cherchait pas vraiment à connaître tout de l’autre, loin de là et ce n’était d’ailleurs pas notre but mais de fil en aiguilles, j’apprenais des trucs sur elle. Je n’insistais jamais sur les zones obscures sur lesquelles elle ne s’aventurait que très peu avec moi mais ça me suffisait. Je n’ai jamais eu la prétention de vouloir véritablement creuser parmi ses mensonges pour y trouver la vérité parce que Casey était avant tout une compagnie agréable avec laquelle j’aimais converser ou philosopher. L’autre personne avec qui j’ai l’habitude de débattre ou de discuter de sujets de façon profonde, c’est Andrea. Toutefois, je me suis toujours méfiée de lui et autant dire que je préfère lui donner uniquement ce que l’on peut deviner en surface en ce qui me concerne. Voilà donc ce qui rend Casey assez spéciale même si l’on ne se côtoie pas en public et même si nous ne sommes pas amies. Mais est-il vraiment nécessaire de se lier d’amitié avec une personne pour pouvoir apprécier de discuter avec elle à l’abri des regards et pour vouloir garder le contact avec elle ? Je ne crois pas. Si j’étais quelqu’un qui montrait facilement ses émotions ou ses pensées secrètes, je lui aurais dit tout cela en face dès à présent et sans la moindre gêne… ce qui n’est malheureusement pas le cas.

« Parce que je ne veux pas que tu te méprennes à mon sujet. Je ne peux pas te forcer à me croire mais si tu veux m’ignorer à partir de ce jour ou ne plus jamais m’adresser la parole de ta vie, alors je préfère que tu le fasses en sachant la vérité. »

Ce qui n’est pas faux non plus et cette raison-là m’arrange bien plus que l’autre. D’un autre côté, comme je n’ai pas le pouvoir de faire en sorte que tout redevienne comme avant entre elle et moi, il est aussi possible qu’elle décide de ne s’en tenir qu’à cela et de ne plus me parler. Je crois que si elle prend cette option, je serais déçue et elle ne serait, à mes yeux, qu’une ‘autre’ de plus parmi Zach et Anthea. Une autre qui ne m’aurait pas vraiment surpris… La vision est pessimiste, j’en conviens, mais j’espère qu’elle ne se réalisera pas. En fait, j’ai peut-être l’envie de croire en Casey et le fait que je lui déballe le pourquoi du comment de mes décisions antérieures est la preuve de ce ressenti sincère. Pour aller jusqu’à avouer mes échecs, c’est que j’ai vraiment l’envie que cette discussion se termine sur quelque chose de positif. Et tout ça me rend brusquement trop vulnérable tant je me sens presque mise à nue comme une fragile petite chose toute tremblotante, ce dont je ne suis pourtant pas.

« Je ne sais pas quoi te dire. Ça semble toujours invraisemblable mais, en même temps, c’est le seul élément qui donne une crédibilité à ton histoire parce que tu es bien trop intelligente pour inventer un mensonge aussi bancal.
‒ J’apprécie l’analyse. »

Je souris légèrement, le visage un peu caché par la pénombre alors que ma baguette est toujours abaissée vers le sol. Ca me fait toujours plaisir que les sorciers et les sorcières que j’estime reconnaissent mes qualités et surtout malgré le fiasco de ma tentative d’espionnage. Comme toujours, j’ai pris une confiance incommensurable là où j’aurais pu laisser des adultes se charger de cette mission. Peut-être aurais-je dû le faire même si les professeurs ont mis huit mois avant de se décider à agir véritablement. Avant juin 2023, les nés-moldus pouvaient toujours moisir dans les cachots et personne n’aurait tenté de bousculer le régime. La vérité, c’est que c’est Scorpius Malfoy qui est à l’origine de la création de la rébellion. Comment aurais-je pu deviner que ce geek de Serpentard discret et enfermé dans son monde étrange puisse être capable de mener une telle opération ? Si j’avais su, peut-être l’aurais-je mis dans la confidence. Bref, les choses ne se sont pas déroulées comme je l’avais prévu.

Toujours les yeux rivés sur la rangée de chaises, je finis par les relever en direction de mon interlocutrice. Doucement, elle tente sûrement de recoller les morceaux du puzzle de ma version des faits et j’ai l’impression qu’elle s’y ouvre peu à peu. Ce n’est pas encore ça mais je la remercie de son ouverture d’esprit. C’est indubitablement ce que je recherche chez elle et c’est ce qui l’a toujours caractérisée lorsque nous parlions ensemble, autrefois.

« Je ne dois pas être la seule à qui tu as voulu dire ce qui s’était passé, n’est-ce pas ? Je sais que Tracy Bennett te crois, vous êtes souvent ensembles, mais… les autres ? »

J’acquiesce lentement. Oui, Tracy ou l’un des éléments qui est devenu le plus important dans ma vie. Ironique, n’est-ce pas ? Elle n’était pourtant qu’une simple copine et elle a dû tellement me détester lorsque je lui ai envoyé une missive cinglante ‒ avec un code dissimulé qu’elle n’a pas su déchiffrer ‒ jusqu’à ce que nous nous expliquions face à face à la ferme. Depuis, notre relation n’a fait que s’améliorer et elle est plus qu’une simple amie pour moi, désormais.

« Tracy me croit, oui, et c’est l’une des rares d’ailleurs. Je ne me trompe pas en disant qu’elle est certainement la plus susceptible de devenir ma meilleure amie. Mais Zach n’a pas voulu comprendre et Anthea non plus. Ils sont restés ensemble tous les deux et ils ne me parlent plus. Quant à Avalon, il est dans mes plans de lui raconter ma version des faits mais elle ne fait que me fuir dès qu’elle me voit. »

Je soupire ; c’est désespérant.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1160
Points : 22
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Mar 21 Nov - 19:25


❝ just want to tell you more ❞Narcissa & CaseyCe besoin de savoir, constant. De savoir pourquoi, de comprendre, ou au moins d’essayer. Pourquoi l’amour d’un parent envers son enfant, celui dont parlent tous les bouquins sur ce sujet, n’avait-il pas été suffisant, dans son cas, pour empêcher que la Foi ne prenne le dessus ? Pourquoi les services sociaux avaient-ils emmenés la seule personne qui l’aidait à tenir dans ce monde de brutes, sans regarder un peu autour d’eux pour voir si, par hasard, il n’était pas accompagné dans ses tourments ? Pourquoi l’abandon ? Pourquoi l’hypocrisie des familles d’accueil ? Pour la désillusion à chaque fois qu’elle pénétrait dans une nouvelle maison ? Depuis toujours, elle essayait de comprendre, vainement. Parce qu’il fallait l’avouer, dans la majorité des cas, les raisons derrière les comportements lui échappaient. Ce n’était pourtant pas faute d’essayer, d’apprendre, d’observer. Et si aujourd’hui elle était capable de repérer des infimes détails qui lui donnaient des indications sur les sentiments de la personne observée, le pourquoi lui échappait encore une fois sur deux. Sauf quand il s’agissait de raisons purement mauvaises. Là, étrangement, elle n’avait aucun mal à saisir que c’était la nature intrinsèque de l’homme. Faire du mal, faire souffrir, être violent. Tout le monde, selon elle, était comme ça. À des degrés divers, avec diverses chances d’exprimer ce côté là un jour. Mais tout le monde. Pourtant elle continuait à chercher le pourquoi, à essayer de voir au-delà de ça, à tenter de trouver des raisons plus nobles. Et c’était celles-là mêmes qui lui échappaient le plus souvent. Peut-être parce qu’elle ne prenait pas assez le temps de les écouter. Abimée derrière sa caparace dure comme le roc, elle n’écoutait pas les autres, ne les pardonnait pas. C’était plutôt l’ignorance totale au moindre faux pas. Mais parce que ça faisait des années que personne ne comptait assez pour qu’elle prenne le temps d’écouter. Peut-être que c’était ça, oui. Qu’importe, la finalité était la même. Ce soir dans la Tour d’Astronomie avec Narcissa, elle n’était franchement pas à l’aise avec ça. Coincée entre sa méfiance naturelle qui la poussait à ne rien croire des paroles de la blonde et son envie de voir, pour une fois, si elle pouvait se permettre de ne pas tourner le dos à quelqu’un au moindre faux pas. Parce que, mine de rien, elles avaient passé pas mal de soirées toutes les deux et pas une fois elle n’avait eu la moindre raison de douter de sa camarade. Si elle avait autant de mal à accepter le pas que Narcissa faisait vers elle, c’était peut-être tout simplement par sa faute à elle, à Casey. Parce qu’elle s’était peu à peu ouverte lors de ces discussions nocturnes, mais c’était bien elle qui l’avait voulu, sa camarade ne l’avait forcée à aucun moment à abaisser ses barrières, ne l’amenait jamais sciemment sur des sujets personnels et semblait même respecter le fait qu’elle ne parle jamais de tout ça. La brune avait d’ailleurs l’impression que Narcissa savait. Quoi exactement, aucune idée, mais elle savait que toute la jolie façade de Casey n’était pas réelle. Et pourtant, elle n’avait pas cherché à le dévoiler au château tout entier ou à lui mettre le nez dans ses mensonges. Soit elle s’en foutait comme de sa première dent de lait, soit elle respectait sa décision. Dans un cas comme dans l’autre, ça convenait à la brune. Un petit soupir lui échappa. C’était la Légilimancie qu’elle aurait du étudier et pratiquer, pas l’Occlumancie, pensa-t-elle railleusement. Non, au fond, elle préférait de loin protéger ses pensées que découvrir celles des autres.

Finalement, la réponse de Narcissa lui allait. Il n’y avait pas trop de mots pour décrire quelle relation elles entretenaient mais une chose était sûre, ni l’une ni l’autre n’était adepte des confidences sentimentales et Casey aurait franchement été surprise - et pas en bien - d’entendre la blonde lui dire que c’était parce qu’elle l’appréciait sincèrement et que leurs conversations lui manquaient. C’était peut-être le cas, au fond la brune l’espérait parce que, de son côté, ces longues discussions sans prise de tête, à discuter de sujets qui recouvraient tous les degrés d’importance et de futilité, lui manquaient un peu. C’étaient toujours des moments hors du temps, reposant, presques zens. Je ferais ça alors. Sous-entendu, le faire en sachant la vérité, si jamais elle décidait de ne plus jamais lui adresser la parole.

Mais, mine de rien, l’atmosphère s’était quelque peu allégée. C’était sûrement imperceptible pour le premier idiot venu qui aurait eu la bonne idée de débarquer à cet instant dans la Tour d’Astronomie, mais Casey le ressentait bien. Très certainement parce qu’elle était en partie responsable de la tension qui régnait entre les deux Serdaigle au début de cette entrevue et qu’elle commençait lentement à s’apaiser et à considérer sérieusement le fait que Narcissa disait la vérité et avait complètement foiré une mission qu’elle s’était elle-même confiée. Plus Casey retournait les éléments dans sa tête, plus ça faisait sens et plus c’était cohérent. Que la blonde s’estime digne de devenir une sorte d’agent-double dans un château remplit de mangemorts qui n’hésiteraient pas à la torturer au moindre faux pas, c’était crédible. Qu’elle avoue ses torts, par contre, ça c’était surprenant, mais ça ne faisait que renforcer la conviction de Casey qu’elle ne mentait pas. Ce n’était pas le genre de personne à se dénigrer volontairement pour rendre un mensonge un peu plus crédible. Ce n’était pas le genre de personne à se dénigrer volontairement du tout. Ni à dévoiler ses torts, ses faiblesses, ou tout ce qui pouvait ternir l’image qui était la sienne. Au fond, Casey était un peu comme elle. Se confier, avouer ses torts ou montrer qu’elle n’était pas aussi forte qu’elle le faisait croire, c’était hors de question. Et pourtant, elle répondait sans détours à sa question, admettant que rares étaient ceux qui la croyaient aujourd’hui. Ce n’était pas ce détail là qui allait faire se décider Casey, dans un sens ou même dans l’autre ; après tout elle se préoccupait assez peu de l’avis des autres, sa décision serait la sienne, qu’importe si elle allait à contre-courant en acceptant de croire Narcissa ou de faire comme la majorité des élèves en lui tournant le dos. Mais elle commençait vraiment à ne plus en avoir très envie… Dans cette histoire, ils avaient tous été - ou presque, il y avait quand même de belles exceptions - des victimes. Chacun avait composé avec ses qualités et ses défauts pour jouer la partie dans laquelle on les avait lancés et un des défauts de Narcissa, c’était très certainement son orgueil, et celui-ci l’avait poussé à jouer d’une certaine manière. Elle avait parié gros et avait perdu beaucoup si Casey se fiait à ce qu’elle lui disait au sujet de ceux qui la croyaient. Avait-elle le droit, avait-elle la moindre raison de lui en vouloir pour ça ? Est-ce que ça n’aurait pas été se tromper de cible ? Je crois que je peux la comprendre. Un rare sourire étire légèrement ses lèvres. Oui, elle n’allait pas jeter la pierre à Avalon alors qu’elle même avait complètement ignoré Narcissa jusqu’à ce soir. Tu regrettes ? D’avoir tenté de jouer les espionnes infiltrées auprès des mangemorts ? Ce n’était pas Casey qui allait lâcher de but en blanc “ok on oublie tout alors, t’es pardonnée”. Premièrement parce que ce n’était pas entièrement vrai, il lui faudrait un peu plus d’une discussion pour tourner définitivement la page de Narcissa et les néo-mangemorts. Et deuxième parce que ça n’était tout simplement pas son genre. Remercier, s’excuser, tout ça, trop sentimental, elle n’aimait pas. Poser des questions pour satisfaire sa curiosité, beaucoup plus. Que Narcissa décide d’y répondre ou non, ça c’était une autre histoire, mais au fond c’était pas ce qui lui importait le plus. C’était un peu sa manière à elle de montrer que, d’accord, cette histoire était plus ou moins close et qu’elle allait essayer d’aller de l’avant et de ne plus ressasser les erreurs commises. D’accord, c’était peut-être une drôle de manière de faire que celle de lui demander de but en blanc si elle regrettait d’avoir fait ce choix, mais que voulez-vous.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 946
Points : 5
Crédit : black swan • Cara Delevingne
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Jeu 23 Nov - 6:40

will you understand ?
narcissa & casey
Je jure de dire la vérité... rien que la vérité !

L’atmosphère se fait moins lourde lorsque Casey me fait savoir qu'elle agira en fonction de cette conversation. Je sais que je n’aurai pas de réponse pour ce soir mais ça ne fait rien. Le plus important pour moi était avant tout qu’elle écoute ce que j’avais à lui dire et qu’elle me croie. Cette croyance est ce que je recherche par-dessus tout de sa part puisque même si elle décide de m’ignorer, je saurai au moins qu’elle le ferait pour une raison différente des autres personnes. Si elle m’ignore, je serai évidemment déçue et je regretterai ce temps passé avec elle à discuter de façon si enrichissante mais je respecterai son choix. Je suis habituellement quelqu’un d’obstiné mais je me doute que je n’ai pas le pouvoir de lui faire faire ce que je veux. C’est Casey, après tout, pas n’importe quelle fille manipulable et crédule. C’est ce qui est d’ailleurs plaisant chez elle : son caractère bien à elle, plutôt fort ainsi que son originalité. Sans doute est-ce dans cette originalité-même que je puise ma propre ‘foi’ en elle.

Après avoir acquiescé sa réponse, je réponds à ses autres questions. Je ne sais pas si savoir que des anciens amis m’ont tourné le dos et qu’une autre non lui apporte quelque chose de concret en soi mais tant pis. Si elle veut savoir, je peux bien lui donner l’information et j’imagine que ça ne l’influencera pas plus que ça. Un peu comme moi sur ce côté-là, Casey semble apprécier la solitude bien plus que la compagnie des autres. Je dirais même que son nombre d’amis doit se compter sur les doigts d’une main ‒ si elle a réellement de vrais amis. Toutefois, si je suis tentée de dire qu’elle se fiche de l’avis des autres, une autre part de moi se demande pourquoi elle s’emmitoufle d’autant de mystères, comme si elle craignait qu’on ne découvre quelque chose que l’on pourrait juger ? Mes idées à ce propos n’en sont qu’au stade de l’hypothèse et j’ai tendance à penser qu’elle ressemble un peu à Shaelyn à ce niveau-là. Ma cousine enjolive les choses ou alors, elle dissimule ses faiblesses. Le fait de faire partie de sa maison m’a fait découvrir cet aspect d’elle. En ce qui concerne Casey, je n’ai pas la connaissance de ce qui est exactement vrai ou faux chez elle mais je ne peux m’empêcher de penser que vouloir dégager une image positive de soi montre que l’on se soucie un minimum de ce que pensent les autres. Pour ma part, je n’ai jamais pensé une seule seconde à parfaire un échec et je me contente juste de ne pas en parler pour en faire ressortir uniquement mes qualités. Je ne le fais pas pour les autres mais pour moi-même. J’ai ce besoin constant d’avouer à quel point je suis formidable, quitte à paraître détestable pour ceux qui ne veulent pas le comprendre.

« Je crois que je peux la comprendre. »

Sa phrase me tire de mes pensées qui se sont éloignées du sujet principal. Cela m’arrivait souvent avec Casey… Nous parlions d’un thème A et nous arrivions à en venir au thème D sans forcément passer par les lettres intermédiaires. Cela prouvait la richesse de nos échanges.
Je lève la tête vers la quatrième année pour voir ses lèvres étirer un fin sourire. Ce qu’elle dit me pousse à espérer qu’Avalon sera compréhensive.

« Au point où j’en suis, je ne suis pas à quelques efforts supplémentaires près. » Dis-je en lâchant un petit ricanement.

Une légère brise pénètre à cet instant-là dans la tour. Le ciel ne luit d’aucune lueur à cause des nuages noirs qui dissimulent les étoiles mais la lumière des torches lointaines par-delà le parc de Poudlard et à la lisière de la forêt ‒ certainement allumées par le garde-chasse ‒ me permet tout de même de situer les éléments du paysage par ma vue périphérique. L’air a une douce odeur de nature relaxante que l’on ne sent habituellement pas lorsqu’il fait jour. Je trouve cela agréable… J’ai l’impression de ne plus être anxieuse et il n’y a nul doute au fait que la réponse de Casey y est aussi pour quelque chose.

« Tu regrettes ? D’avoir tenté de jouer les espionnes infiltrées auprès des mangemorts ? » Brise de nouveau le silence la voix de Casey.

Je ne veux pas me faire d’idées mais j’ai l’intuition que sa question, innocente en premier lieu, donne sur une sorte d’ouverture. Une ouverture incertaine mais possible. Les yeux toujours illuminés par les torches lointaines aux flammes dansantes, je me plonge dans mes souvenirs. Durant cette année de dictature, je n’ai pas torturé les nés-moldus. J’ai obéi aux ordres des Mangemorts, certes, mais je n’ai rien commis d’illégal en soi si ce n’est donner des ordres aux prisonniers ou bien les surveiller durant leurs corvées. J’ai pu les pousser à être plus performant, à se dépêcher mais je n’ai jamais dépassé les bornes. J’ai au mieux tiré une personne par le bras ou les vêtements pour qu’elle ne perde pas de temps, ce qui n’est rien face aux coups de poings et autres types de violence que je peux faire preuve avec Ashley ou d’autres cons qui me cherchent des problèmes. Je n’ai pas pu intervenir en janvier, lorsque cette petite Gryffondor de deuxième année s’est fait torturer par une surveillante du château devant tout le monde car, ce jour-là, ça n’a pas encore été le bon moment pour agir. Ceux qui s’y sont tentés se sont retrouvés en moins de cinq minutes en salle de torture. J’ai voulu attendre le moment propice pour agir et ça aurait pu marcher si mon plan s’était déroulé comme prévu. Est-ce que je regrette d’avoir tenté d’accomplir cette mission ? Répondre ‘oui’ me paraît être un mensonge.

« Non. »

Je cligne enfin des yeux, chassant les terribles images de tête et retrouvant la réalité. Je me tourne encore une fois vers elle, constatant que mon Lumos violet s’est éteint entre temps. Sûrement parce que j’ai divagué et donc quitté ma concentration. Tant pis. Le visage de Casey me parait maintenant plus sombre et inquiétant mais je distingue toujours son regard indéchiffrable qui ne dit rien sur ses intentions ou sur son choix. Casey m’inspire à la fois l’hermétisme et l’ouverture, ce qui est assez amusant et intriguant à la fois.

« Je ne regrette pas d’avoir tenté de le faire mais que ça ne se soit pas passé comme je l’avais planifié. J'ai voulu bien faire et je ne peux pas me blâmer moi-même de ça, car ça aurait pu marcher si j’avais eu le contrôle total de… certaines variables. Donc si je devais regretter quelque chose, ce serait mon échec. »


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1160
Points : 22
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Ven 24 Nov - 22:17


❝ just want to tell you more ❞Narcissa & CaseyLe silence s’installe après sa question et Casey assiste à l’égarement de Narcissa dans ses pensées. Elle le voit à la façon dont ses yeux se décalent, légèrement, pour ne fixer plus que le vide, quelque part sur la droite de la brune. N’ayant aucune envie de l’interrompre dans ses réflexions qui mèneront, elle en est sûre, à lui donner une réponse qu’elle attend avec une certaine curiosité, Casey s’appuie contre le mur en pierre, bras croisés sur sa poitrine, une jambe tendue, l’autre pliée en arrière pour reposer sur ledit mur. La Tour est ouverte, de toute part, aux quatre vents et une brise légère soufflait à cette heure de la nuit, apportant une fraicheur qui pouvait faire frissonner mais qui apaisat la jeune fille, comme le faisait toujours la fraîcheur nocturne. La nuit et son calme jouaient aussi, surtout en cet instant où les deux Serdaigle se faisaient face, en silence, chacune plongée dans des pensées qui leurs étaient propres. En arrivant ici, Casey n’était pas du tout réceptive à l’apaisement que prodiguaient le lieu, l’heure et le temps, mais la situation avec Narcissa y était grandement pour quelque chose. Maintenant que les griefs de l’une et de l’autre avaient été exprimés et qu’elles étaient arrivées à une certaine entente, du moins, c’est ainsi que Casey le ressentait, c’était plus perceptible à ses sens. Elle avait dit ce qu’elle avait à dire, Narcissa lui avait donné sa vérité à elle et elle se rendait compte que ça lui allait. Elle n’avait aucune raison de ne pas la croire et aucune raison de continuer à lui en vouloir. Certes, elle avait prêté allégeance aux néo-mangemorts mais au fond, elle n’avait jamais été dans les cachots parmi ceux qui s’amusaient des souffrances des nés-moldus. Sans dire qu’elle n’avait fait aucune erreur. Mais à quoi bon les lui rappeler. Merde quoi, ils étaient tous des gamins, quand bien même certains d’entre eux avaient vécu bien plus de choses que des adultes, et Narcissa de lui avait rien fait, à elle. Au contraire, elle lui avait même prouvé qu’elle pouvait avoir une certaine forme de confiance envers elle puisqu’à aucun moment, au cours de l’année écoulée, elle ne s’était servie de ce qu’elle savait et devinait de Casey du fait de leurs longues conversations pour renforcer sa couverture ou quoi que ce soit d’autre. Même si sa décision n’était pas clairement exprimée, ni à l’oral, ni en son for intérieur, elle savait déjà, au fond, qu’elle ne lui en tiendrait pas rigueur, pas plus longtemps que ça. À moins que de nouveaux éléments viennent remettre sur le tapis l’idée qu’elle ne pouvait pas avoir confiance en sa camarade.

La voix de Narcissa la tira de ses pensées et elle remarqua à cet instant seulement que le lumos violet de sa camarade n’était plus d’actualité. La brune cligna une fois ou deux des yeux pour s’habituer à l’obscurité relative puis reporta son attention sur la sixième année. La lune apportait une lumière suffisante pour qu’elle distingue les contours du corps de Narcissa et plus nettement encore son visage, dans l’axe de la lueur qu’apportait une des fenêtres. Casey ne savait dire ce qu’elle attendait comme réponse à sa question. Un oui l’aurait mise dans l’embarras parce qu’elle n’avait aucune idée de quoi dire pour réconforter les autres dans les choix qu’ils avaient pris, pas dans cette situation en tout cas, ou tout lui semblait tellement trouble. Et son non… et bien, son non ne la surprenait pas, pas plus que les explications supplémentaires qu’elle lui fournit. Bien sûr, ça semblait évident que la blonde regrette que son plan n’ait pas marché comme elle l’avait souhaité mais pas d’avois mis en place ledit plan. Ça tombait sous le sens, et pas seulement parce qu’elle était, tout comme Casey, le genre à ne jamais avouer ses torts et faiblesses. Même si, en lisant entre les lignes, c’était comme ça qu’on pouvait l’interpréter. Ce que ne chercha pas à faire la brune. Tout comme Narcissa respectait les mensonges qu’elle érigeait autour d’elle et ne cherchait pas à les forcer, Casey ne cherchait pas à la pousser dans ses retranchements pour lui faire avouer qu’elle avait fait de la merde. Parce que certains dans ce château avaient fait bien pire. Je vois. Ces deux petits mots furent les seuls qui franchirent ses lèvres avant que le silence ne revienne, durant de longues secondes s’étirant en minutes. Ça n’était pas un de leur rendez-vous où elles parlaient de tout et de rien, alors la jeune fille ne se voyait nullement changer de sujet brusquement pour faire comme elles le faisaient habituellement. Elle n’en avait même pas envie. Pas ce soir. Ce n’était ni le moment, ni l’ambiance propices.

Même le silence semblait plus apaisé, délesté de la rancoeur de Casey et des explications de Narcissa. Nullement gênée par celui-ci, Casey le rompit quand même, une dernière fois. Cette anné aura fait beaucoup de mal. On s’est tous démmerdé comme on le pouvait au fond, avec plus ou moins de succès.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 946
Points : 5
Crédit : black swan • Cara Delevingne
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Sam 23 Déc - 3:52

will you understand ?
narcissa & casey
Je jure de dire la vérité... rien que la vérité !

Je n’aurais jamais cru ressentir ça avec une autre personne que Tracy : le sentiment de ne pas être prise pour ce que je ne suis pas juste après que je ne justifie mes actions. Il est étrange de se dire que l’une des personnes qui semble le plus facilement vous tolérer et vous saisir fait partie de celles qui ne vous connaissent pas vraiment ou qui ne vous côtoient pas tous les jours. J’ai l’impression de remettre dorénavant en question la notion d’amitié. Parfois, elle ne fait pas tout, elle n’est pas nécessaire pour que l’on puisse être compris sans trop en dire. Casey est un phénomène. Je l’avais déjà remarqué avant et c’est sans doute pour ça que nos soirées font partie des instants de ce château qui m’ont le plus marqué à l’esprit. Tracy, Casey, Naïa ‒ oui, même elle ‒ Anthea, Zach et Aimie forment sûrement le résumé social de ma vie avec une attention particulière à Casey parce qu’elle n’est pas une amie. Si je pouvais en faire une métaphore ou tout simplement la transformer en autre chose qu’une jeune fille ténébreuse, elle serait sûrement une sorte de journal que je tiendrai. Un journal, c’est fait pour raconter votre vie et tout ce qui se dresse face à vous et il promet de garder pour lui tous vos secrets tant qu’il n’est pas saisi par quelqu’un d’autre. Evidemment, sous forme de journal, je serais plus libre de dévoiler le fond de ma pensée sans passer par une sorte de langage crypté que l’on a l’habitude d’opter lorsque l’on se parle. Mais cryptage ou non, je me rends compte de la fonction qu’a occupé Casey durant la période où l’on se parlait. C’était mineur, peu fréquent mais remarquable à mes yeux. Je me dis qu’en fait, débattre avec elle ou discuter tout simplement m’a toujours fait du bien. Pourtant, elle n’est pas connue pour parler énormément ‒ tout comme moi ‒ et c’est sûrement l’une de ses qualités.

« Je vois. »

Deux simples mots qui résument une grande pensée, je suppose. Deux mots qui se suffisent à eux-mêmes et qui me conviennent. Je n’attends plus rien d’autre que sa décision, de toute façon. Cependant, je lui laisserai le temps parce que je sais que ce n’est pas ici et tout de suite qu’elle me livrera une réponse réfléchie. Malheureusement pour moi, ce genre de choses ne se font pas à la dépêche.

Je ne réponds rien, laissant le silence régner une nouvelle fois. Je regarde ma baguette en biais, hésitant à relancer mon Lumos mais je finis par me résigner à nous laisser planer parmi l’obscurité presque omniprésente qui n’est pas si désagréable et qui me permet de mieux apprécier la vue des extérieurs. Je me penche sur le rebord de la fenêtre, les avant-bras sur l’espèce de rambarde métallique et mon menton reposant sur mes mains croisées. Je n’aperçois plus Casey mais sa voix mesurée finit par s’élever parmi le calme, sans pour autant briser l’apaisement qui me traverse.

« Cette année aura fait beaucoup de mal. On s’est tous démmerdés comme on le pouvait au fond, avec plus ou moins de succès. »

Cette année aura été un enfer traumatisant ayant descendu les plus vulnérables plus bas que terre jusqu’à les épuiser physiquement et mentalement. Nous avons essayé de nous démmerder, chacun à sa manière et si la finalité a été couronnée de succès, cela ne s’est pas fait sans souffrances au préalable. Je ne sais pas si dans ce cas-là, nous pouvons considérer que la fin justifie les moyens. Vaincre le mal après en avoir bavé, ça semble suicidaire mais c’était peut-être la seule solution pour unifier les élèves et mener une rébellion coordonnée, non ? Sans les tortures occasionnées, la rage des rebelles n’aurait pas autant été nourrie et cela aurait pu tourner autrement, au mois de juin. Mmh. Après, ce n’est que ma théorie et je ne sais pas si elle est vraiment valable.

En tout cas, je me demande si elle me dit ça pour me rassurer, pour changer de sujet ou pour simplement avoir mon avis là-dessus. Je fixe la cabane du garde-chasse tout en lui répondant doucement :

« Ouais. Les séquelles ne disparaîtront jamais… Des fois, je me dis qu'être amnésique doit avoir ses bons côtés mais je ne suis pas sûre que fuir la réalité soit une bonne idée. D'ailleurs, est-ce que tu… »
Je marque une petite pause, réfléchissant à deux fois avant de me lancer. M'abstiendre ou aller au bout de ma pensée ? Mmh. Je finis par trancher.
« Est-ce que tu as perdu des gens que tu connaissais, cette année ? »

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1160
Points : 22
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Mar 26 Déc - 0:00


❝ just want to tell you more ❞Narcissa & CaseyParler de l’année passée n’était peut-être pas le meilleur sujet à aborder pour… pour quoi au fait ? Une réconciliation ? Il n’y avait pas vraiment eu de dispute, en réalité, juste un arrêt net de leurs échanges jusqu’au moment où Narcissa avait souhaité tout lui expliquer. Sa démarche même avait franchement surpris Casey. Elle se savait pleine d’une fierté souvent mal placée mais imaginait sans peine que sa camarade était encore plus orgueilleuse, quelques éléments de leur discussion actuelle lui suffisant amplement comme preuves. C’était avec la blonde que la brune s’était toujours le plus ouverte, bien que ça ne soit pas super flagrant au premier abord, parce qu’elle n’avait jamais parlé de son passé, de sa fausse famille, de Brooklyn qu’elle connaissait depuis bien longtemps que le reste du château ne pouvait le croire, des marques sur ses cuisses et dorénavant sur ses poignets… Non, elle ne parlait pas de tout ça mais elle se dévoilait pourtant d’une autre manière, au fil de leurs discussions qui passaient d’un sujet superficiel à un questionnement philosophique. Elle se dévoilait parce qu’elle exprimait le fond de sa pensée, ne se cachait plus derrière des faux-semblants comme elle le faisait quotidiennement avec le reste de ses camarades où l’hypocrisie prévalait. Et puis, elle n’avait pas parlé de l’année qui s’était écoulée sous les pires auspices, avec personne. Alors peut-être, qu’au fond, elle en ressentait le besoin, maintenant qu’elle était de retour entre ces murs, qu’elle revivait des souvenirs qu’elle préférait oublier dans chaque couloir, peut-être qu’elle avait besoin de partager avec un de ses camarades ce qu’ils avaient enduré au cours de ces longues semaines. Il n’était, bien sûr, pas question de se plaindre, de raconter la peur, la faim, les coups, la sensation d’être de nouveau cette enfant soumise à la ceinture de son père, mais parfois effleurer la surface pouvait servir à beaucoup.

Suivant des yeux Narcissa alors qu’elle se penche à une autre fenêtre, elle hocha légèrement la tête quand sa camarade mentionne les séquelles qu’ils portent tous, quand bien même elle ne peut la voir. C’est d’ailleurs parce qu’elle ne peut pas la voir qu’elle laisse ses doigts gauches glisser sur son poignet droit, soigneusement camouflé, à l’abri des regards. Ça faisait longtemps, très longtemps qu’elle n’avait pas extériorisé sa peine de cette manière. Depuis son entrée à Poudlard, en réalité. Pénétrer dans un autre monde, découvrir la magie, sortir de cet enfer qui était le sien, ça lui avait maintenu la tête hors de l’eau, et les marques d’auto-mutilation s’étaient estompées. Jusqu’à ce qu’elle doive faire face à un nouveau bourreau, bien plus impressionnant, bien plus puissant. Les cuisses ne suffisaient plus désormais, et ses poignets lacérés en attestaient. Non, les séquelles ne disparaîtraient jamais, même si les siennes, à Casey, étaient plus profondément ancrées, plus vieilles que Blackman. Mais parce qu’elle fuyait tout ça, inconsciemment, elle ne le voyait pas. Tout ce qui lui importait, c’était oublier, enfouir tout ça au plus profond d’elle-même, ne plus jamais y penser, continuer son chemin sans s’arrêter. Être forte, plus forte qu’eux tous. Était-ce la bonne solution ? Au vu de son état, non, mais sachant qu’elle ne s’ouvrait pas, à personne, il n’y avait pas l’ombre d’un humain près à lui dire qu’elle faisait de la merde avec elle-même.

La question de Narcissa la tira de ses réflexions, relevant la tête qu’elle avait machinalement baissée sur ses poignets. Cette question… Avait-elle perdu quelqu’un, elle ? Les mots paraissaient trop lourds pour que Casey ne penche pas en faveur d’un oui. Et elle, avait-elle perdu des gens ? Elle avait retrouvé Brooklyn, ou le début de leur amitié ancienne. Elle avait perdu des nouveaux petits bouts d’elle-même et cachait ce fait en se refermant, plus que jamais, en écartant de sa vie toutes les personnes susceptibles de s’en rendre compte. Megan, à qui elle ne parlait plus, qu’elle évitait, ignorait, jetant les mots qu’elle laissait sur son lit, feignant de ne pas ressentir cette pointe d’émotion qui piquait, inlassablement ; Pandora et Alaska, qu’elle ignorait royalement, Milo… Les avait-elle perdus ? Pouvait-on parler de perte quand on coupait nous-même les liens, pensant préférable d’être seule ? Non, personne. Et toi ?
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 946
Points : 5
Crédit : black swan • Cara Delevingne
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Mar 2 Jan - 3:19

will you understand ?
narcissa & casey
Je jure de dire la vérité... rien que la vérité !

Je n’ai jamais vraiment prêté attention aux personnes que Casey a l’habitude de parler un minimum à l’école et c’est la raison pour laquelle j’ai hésité à lui poser cette question. Je sais juste que Shaëlyn, ma cousine, la connait plutôt bien mais je n’ai pas vraiment d’idée précise de l’identité des élèves dont elle est un minimum proche. Il faut dire que je ne m’en suis jamais intéressée tout comme je ne saurai vous dire qui fréquente mes camarades de classe. C’est quelque chose d’assez dérisoire pour moi et ayant la tête plongée dans les bouquins ou dans les parties d’échec, je suis hermétique à mon environnement. La seule chose qui attise ma curiosité à l’égard de cette fille, c’est l’ensemble de ce nous avons partagés elle et moi. C’est un ensemble qui m’a appris des choses même si j’ignore beaucoup trop de faits à son sujet mais sans la connaître, j’ai l’impression d’avoir pu creuser un peu plus dans sa complexité sans pour autant toucher le fond de son océan de mystères. Cela m’a toujours suffi jusque-là et je ne pense pas vouloir changer les choses telles qu’elles étaient auparavant mais pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher de lui poser cette question. A-t-elle perdu des êtres chers ou qu’elle fréquentait ? Comment peut-elle le vivre si tel est le cas ? Je sais que c’est une question bien trop personnelle et je ne m’attends pas forcément à une réponse sincère mais ma soif de curiosité est forte. D’une autre part, bien enfouie en moi, j’ai besoin de le savoir puisque la plus grande perte que j’ai subi me pèse encore sur ce qu’on appelle ‘le cœur’. Enfin, je crois que c’est comme ça qu’on exprime quelque chose qui vous fait mal sans vous blesser physiquement, non ?

« Non, personne. Et toi ? »

Personne. Ce n’est pas si étonnant comme réponse quand on y pense. De la part d’une fille solitaire telle qu’elle est, ça ne l’est pas. J’aurais dû m’en douter mais j’ai tout de même cru qu’elle avait pu vivre la même chose que moi. Peut-être ai-je simplement eu l’espoir qu’elle comprendrait ce qui me draine intérieurement ? J’en demande sûrement trop. Au moins, cette réponse peut aussi me donner la possibilité de ne rien dire et d’oublier la question. Je n’ai pas envie de me lancer là-dessus puisque c’est délicat et embarrassant et pourtant, ça me titille quand même. Une force inconnue me pousse à vouloir le dire juste parce que c’est Casey et que je sais que je ne suis pas obligée de tout lui dire. Elle pourrait se contenter de quelques mots et me répondre un truc tout aussi court et vague. Ou même rien du tout. Néanmoins, dans tous les cas, je pense que ça me conviendra.

« Mon père. »

Il a été notre professeur de défense contre les forces du mal l’année dernière jusqu’à ce que Blackman ne débarque. Un bref parcours de professeur avant qu’il ne démissionne et ne soit congédié dans ses appartements où il n’en sortait que rarement. Nos liens n’ont jamais été forts, ils étaient même froids et distants. Cela s’est dégradé depuis que j’ai rejoint les Mangemorts et si j’avais pris l’habitude de lui dire le fond de ma pensée tout en le critiquant sur sa manière de prôner sa carrière d’Auror au Ministère au détriment de mon éducation, cette année, j’ai menti en le reniant totalement. Juste pour mon rôle de fausse traîtresse. J’ai toujours voulu me défouler sur lui parce que je lui en voulais ‒ et ça continue encore ‒ d’avoir négligé mon enfance et d’avoir été aussi absent. Ma tante a beau me dire qu’il m’a toujours aimée, je ne veux pas le croire. C’est plus facile comme ça. Pour autant, apprendre sa mort à la ferme m’a troublée bien plus que je ne l’aurais cru. C’était un grand sorcier, oh que oui. Mais ce n’est pas la perte de sa grandeur qui me pèse sur le cœur mais le fait d’avoir perdu un grand lien. C’est très contradictoire sachant que j’ai tout fait pour m’éloigner de tout ce qui le rapproche ; j’ai haï le métier d’Auror, j’ai haï les soirées mondaines du Ministère, j’ai haï ses manières et toutes sortes de choses… Et d’un autre côté, je me rends compte que je lui ressemble sur bien des points. Je n’ai jamais voulu l’admettre. A quoi bon ? A mes yeux, le confronter du regard et à travers les paroles m’aidait à me préserver. A me protéger de sa négligence. A partir de ce jour, dès ma petite enfance, j’ai décidé de n’admirer et de n’aimer que ma propre personne puisque je pensais que je serai la seule à ne jamais me décevoir.

« J’ai mis du temps à réaliser. Les autres ont fait ça très rapidement, cet été. » Ajouté-je sur un air mélancolique.

Je continue d’observer la hutte du garde-chasse et je lutte contre des frissons qui me parcourent. Des fois, j’ai l’impression d’être folle et de sentir sa présente à proximité. Je me dis qu’il me doit me détester bien plus qu’avant.

Un vent frais secoue mes cheveux et je sens mes mains se glacer. Je n’ai pas l’envie de quitter cet endroit et je m’imagine bien rester ici après que Casey ne s’en aille. Sa présence prolongée par ici ne me dérangerait pas du tout mais je tiens toujours mes promesses. Je tourne la tête vers elle et prends un air plus mesuré :

« Mes excuses, je devais juste t’emprunter quelques minutes de ton temps. Tu peux t’en aller si tu veux, je t’ai tout dit.»



Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1160
Points : 22
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Jeu 4 Jan - 23:36


❝ just want to tell you more ❞Narcissa & CaseyLa question aurait pu faire l’objet d’une introspection plus poussée ; d’autre chose, en tout cas, qu’un simple survol rapide et superficiel menant à ce simple petit mot, cette négation brute qui masquait une réalité plus complexe. Mais Casey ne s’approfondissait jamais sur elle-même, préférant laisser sa curiosité et sa volonté de ne pas voir ses cicatrices la guider vers les autres et leurs failles qu’elle découvrait et appréhendait sans rechigner. Tout, pourvu que ça l’éloigne d’elle-même. Tout, pourvu qu’elle arrive à se convaincre qu’elle allait bien, qu’elle ne se laissait pas anéantir par les obstacles, que sa force était intacte, qu’elle n’était pas faible. Quitte à laisser des petits bouts le long du chemin, à semer son être, grain par grain, permettant ainsi au vide de se faire une place puis à la peine de combler ce vide.

S’attendre à une négation de la part de Narcissa, ou en tout cas à un demi-mensonge, une omission volontaire, pour se retrouver en fait face à un aveu cru. Après avoir été exposée à la brutalité des néo-mangemorts l’année passée, incapable de trouver le moindre refuge nulle part, soumise aux caprices de ces imbéciles qui décidaient du sort des élèves nés-moldus, Casey s’était renfermée aussitôt la libération de Poudlard confirmée. Là où certains de ses camarades fêtaient une liberté retrouvée, où d’autres pansaient leurs plaies, aidaient les autres à le faire, elle s’était isolée, éloignée de tous, muette durant presque l’intégralité de leur séjour à la Ferme, guère plus loquace une fois rentrée à Oxford. Le temps nécessaire pour recomposer un masque lisse et colmater les fissures. Elle ne s’était pas du tout intéressée à ses camarades, suggérant par son indifférence qu’on lui accorde le même traitement en retour. Aussi n’avait-elle aucune idée que leur ancien professeur de Défense contre les forces du mal était mort. Peut-être aurait-elle pu s’en douter en ne le voyant pas à la table des professeurs lors du banquet de début d’année, mais il y aurait pu y avoir mille autres raisons à son absence et à son remplacement.

Peut-être Casey n’avait-elle accordé aucune attention à ses condisciples dernièrement, mais elle en avait eu à l’égard de Cissy durant leurs rendez-vous au clair de lune, et elle ne se souvenait pas qu’elles aient abordé ce sujet. C’était, en même temps, une thématique que la brune évitait sciemment, refusant d’aborder de trop près le mensonge qui était le sien depuis son arrivée à Poudlard. Non pas qu’elle se sente en danger lorsqu’elle dépeignait sa fausse famille idéale ; simplement, sa camarade était bien plus perspicace que les idiots qui peuplaient majoritairement ces couloirs, et puis, quand elles se retrouvaient discrètement, la nuit, pour échanger sur une foule de choses, Casey n’avait pas envie de mentir. Elle biaisait, omettait volontairement les choses dont elle ne voulait pas parler, mais c’était comme si ses mensonges ne franchissaient jamais le pas de la porte avec elle. La vérité non plus, ceci dit, mais il n’empêche.

Si elles avaient été face à face, Casey aurait scruté le visage de la blonde, à la recherche d’une expression lui indiquant si elle se sentait effondrée, triste, ou, au contraire, heureuse, mais actuellement, seul le timbre de sa voix pouvait lui donner une indication sur ce qu’il se cachait derrière ces deux petits mots, et il était trop neutre pour lui être d’une quelconque aide. Au vu des relations qu’elle n’entretenait pas avec ses géniteurs, se baser sur son propre ressenti à l’idée de savoir son père mort n’était peut-être pas la meilleure chose à faire, ça, elle était capable de s’en rendre compte, même si les relations sociales et leurs subtilités n’avaient jamais été son fort. Tu étais proche de lui ? Elle s’étonnait que Narcissa choisisse d’aborder ouvertement le sujet, mais si tel était le cas, Casey ne comptait pas lui fermer la porte. Elle avait sciemment chercher à en venir là, demandant d’abord à la jeune fille si elle avait perdu quelqu’un puis répondant à la question que Casey lui posait en retour. Alors, elle devait vouloir en parler, aussi la brune ne risquait-elle pas grand chose à la questionnant. Toujours de manière à lui laisser le choix entre approfondir ou se retirer et cesser là les confessions.

Tous n’y parviennent pas aussi vite répondit-elle, son ton proche de celui de la blonde, sans que l’on sache trop si elle cherchait à rassurer Narcissa - très étonnant, la connaissant - ou si elle dévoilait à demi-mot le fait qu’elle, précisément, ne réalisait pas encore pleinement tout les répercussions qu’une année sous la régence de Blackamn avait.

Casey peu presque toucher du bout des doigts le changement qui s’opère, imperceptible pour un observateur extérieur, très certainement, quand Narcissa reprend la parole. C’est comme ça, quand elles sont ensembles et qu’elles échangent sur tout et rien : il y a toujours un moment où un infime basculement s’effectue, les faisant passer de la conversation pas forcément banale, superficielle ou bête mais en tout cas loin des choses trop personnelles aux confessions, bien que celles-ci soient le plus souvent effectuées à demi-mot ; jusqu’au moment où le basculement inverse les ramène à une certaine distance. Croisant son regard, la brune hausse les épaules, sans s’offusquer de la manière presque impérieuse avec laquelle sa camarade semble la congédier. Je n’avais, de toute manière, rien prévu ensuite. Une façon de dire qu’elle a tout son temps, sans l’exprimer clairement, sans rajouter non plus qu’elle ne parviendrait, de toute manière, pas à s’endormir tout de suite.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 946
Points : 5
Crédit : black swan • Cara Delevingne
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Ven 12 Jan - 4:16

will you understand ?
narcissa & casey
Je jure de dire la vérité... rien que la vérité !

Il m’est si étrange d’entendre Casey m’interroger au sujet de ma proximité avec mon défunt père. Peut-être parce que j’ai perdu l’habitude de lui parler et que j’ai l’impression que la curiosité qui l’a poussée à me poser cette question me ramène à des mois en arrière. Des mois avant que tout cela n’arrive. Malgré tout, je me demande si elle s’y intéresse vraiment ou si elle me pose cette question juste par bonté de me laisser la possibilité de m’ouvrir ou de me soulager d’une manière ou d’une autre. Je ne lui en voudrais pas dans le deuxième cas. Je suis la moins placée des personnes en ce qui concerne le fait de s’intéresser aux autres. Ceci dit, j’apprécie, au fond de moi, qu’elle m’interroge sur ce sujet. C’est comme si j’allais pouvoir régler une affaire importante et pesante que j’ai enfoui jusque-là. Je sais pourtant que c’est loin d’être le moment idéal pour le faire mais je ne me sens pas de devoir clore la discussion sans lui répondre. Et puis même si je ne règle rien du tout au final, je veux quand même pouvoir dire quelque chose qui puisse me pousser à extérioriser un petit morceau de cette histoire que j’ai préféré sceller dans mes propres abysses. Je n’ai même pas voulu en parler à Tracy alors qu’elle est la personne la plus proche que j’ai. C’est sûrement ça qui m’en empêche, en fin de compte. Cette histoire avec mon père, je souhaite la tenir écartée de moi et Casey incarne tout ce qui peut être extérieur à ma vie, comme je l’ai dit avec la comparaison du journal.

« Non. Il n’a jamais été là pour moi. Du moins, pas normalement. »

Il est vrai que depuis mon enfance, je n’ai jamais été une fille normale. Au-delà du fait que je sois extraordinaire dans tous les domaines, j’ai grandi dans des conditions particulières. Milieu aisé mais sans mère puisqu’elle a été tuée à petits feux par de la magie noire alors que je n’avais eu que deux ans. Ma tante m’a donc élevée avec beaucoup d’amour et elle est devenue une mère de substitution. Mais j’imagine que le développement d’un enfant nécessite aussi la présence de son père. Pour moi, c’est raté.

« Le ministère, le bureau des Aurors, les mages noirs à traquer… tout ça passait avant le reste. Sa froideur ne le quittait pas, comme s’il n’avait jamais trouvé la paix. »


Il était absent même s’il revenait chaque soir à la maison en dehors de ses missions longues à l’étranger. Donc, en quelque sorte, il était là. Mais je n’ai jamais ressenti ce qu’on appelle l’affection paternelle. Il a toujours été froid et distant. Ce n’était que du non-dit avec lui. Ma tante me disait souvent que derrière son silence, il était fier de moi et qu’il savait que je ferai de grandes choses plus tard. Toutefois, ce ne sont pas des choses que j’aurais voulu entendre de la bouche de ma tante mais de sa bouche à lui.

« Tous n’y parviennent pas aussi vite » Dit Casey concernant l’idée que j’ai de ne pas avoir réalisé la situation sur le coup.

Je me demande si elle s’inclut dans ce ‘tous’. Et cette mélancolie dans cette voix se rapproche bien trop de la mienne. Je me demande bien quels souvenirs ressurgissent dans sa tête à cet instant précis mais je ne veux pas la brusquer. Je me doute qu’elle a vécu le même enfer que les nés-moldus même si j’ai tendance à penser qu’elle est plus solide que les autres. Un peu comme Ashley. C’est peut-être pour ça que je ne me suis pas vraiment inquiétée de leur état. Je ne me suis pas demandée comment Casey avait vécu tout ça… j’ai juste cherché à me justifier auprès d’elle parce que sa compagnie m’est, entre autres, assez importante et spéciale à la fois et pourtant, je n’ai fait que penser à mes propres tracas. D’un autre côté, ce n’est pas comme si Casey cherchait à ce qu’on la plaigne puisqu’elle est si discrète et peu généreuse sur ses confidences.

« C’est vrai… Certains ont vécu le pire. »

Je ne veux pas citer de nom, ni lui demander si elle souhaite m’en parler alors je lui laisse également la possibilité de le faire ou non. Casey peut témoigner de ce qui la hante, de ce qui la travaille et de ce qui peut lui susciter une forme de chagrin ou de haine si elle veut aussi méditer là-dessus ou trouver une réponse. Elle n’est même pas obligée de tout me raconter, son énigmatisme ne me dérangeant pas le moins du monde.

Au final, lorsque je lui propose de s’en aller, la Serdaigle décide de rester en me disant qu’elle n’a rien de prévu. A son haussement d’épaule, je me redresse du rebord de la fenêtre et lui adresse un fin sourire. Je ne sais pas si elle le voit mais en tout cas, je n’attends pas plus longtemps pour monter sur le rebord de la fenêtre et m’y asseoir. Je laisse mes jambes se balancer doucement dans le vide, à plus d’une centaine de mètres du sol. Les personnes sensibles au vertige me trouveraient folle mais j’ai toujours aimé la hauteur en général. Cela me détend et me plonge dans un état second, notamment lorsqu’il fait noir et que le silence règne autour de moi.

« Viens. » Lui dis-je doucement en me retournant vers elle.

Je l’invite à me rejoindre. Nous ne sommes pas vraiment réconciliées mais je prends sa réponse comme le début d’une autre entrevue et le fait de changer notre position forme, en quelque sorte, une transition. La vue est tellement plus belle lorsque l’on se retrouve directement devant elle et elle est encore plus appréciable en bonne compagnie. C’est d’ailleurs sans oublier l’excitation d’enfreindre les interdits. Je ne suis pas adepte de l’irrespect du règlement de l’école mais avec Casey, je m’en fiche totalement. Surtout ce soir.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1160
Points : 22
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   Sam 13 Jan - 0:53


❝ just want to tell you more ❞Narcissa & CaseyOn pouvait presque croire que tout ceci était irréel. En haut d’une tour, deux jeunes femmes qui étaient passées par les pires horreurs ces derniers mois, chacune à sa manière, chacune à sa façon, réunies comme il leur arrivait souvent de l’être par le passé, avant que la folie humaine ne passe par là et ne les éloigne, ne les pousse à commettre des actes qu’elles regrettaient peut-être, qui n’avaient pas eu l’effet escompté et manque de briser le fragile lien qui s’était établi entre ces deux caractères de glace au fil des années. Ce n’était pas passé très loin qu’elles ne se reparlent plus jamais et que leurs discussions nocturnes n’aient jamais de lendemain et pourtant, elles y revenaient, lentement, à leur rythme, mais elles y revenaient. La seule lumière, celle de la lune, rajoutait une touche chimérique au décor d’une scène toutefois bien réelle. Casey et Narcissa étaient bien là, délaissant une conversation nécessaire mais désagréable pour se diriger de nouveaux vers des confidences qui n’appartenaient qu’à elle et aux étoiles.

Un sujet de conversation pouvait difficilement être plus désagréable ou indésirable que celui de la famille, sauf quand on parlait de la famille des autres. Casey biaisait autant que possible dès que les questions la concernait, ne souhaitant que très peu s’étendre sur la fausse famille qui lui servait d’écran pour dissimuler un passé qu’elle ne voulait pas voir révélé, n’ayant aucune envie d’être perçue comme la pauvre moldue battue dans son enfance. Ce qu’elle avait construit ici, à Poudlard, nécessitait qu’elle enfouisse ça le plus profondément possible. Manque de bol, la personne la plus ancrée à son passé était élève ici et elle ne parviendrait plus à s’éloigner de lui comme elle l’avait fait de la première à la quatrième année. Même si, petit à petit, elle découvrait qu’elle était loin d’être la seule à avoir une situation familiale des plus difficiles, il était hors de question que ses omissions soient découvertes. Car il s’agissait plus d’omissions que de mensonges, surtout parce qu’elle en parlait aussi peu que possible afin, justement, de ne pas s’empêtrer dans un mensonge trop grand et trop indéfendable pour elle. On ne se rendait pas compte de la fatigue qui vous saisissait à force de mentir, de dissimuler, d’enfouir, de cacher. Raison pour laquelle, dans les quelques moments partagés avec Narcissa, il lui arrivait de laisser tomber ces faux-semblants. Casey restait néanmoins plus douée pour écouter les autres se dévoiler que pour en faire de même. Ça ne l’étonnait même pas à moitié que l’enfance de Narcissa et ses rapports familiaux ne soient ni doux, ni rose, ni normaux. Figure du père absente, Casey avait tendance à penser que ça valait parfois mieux, mais aucune situation n’était comparable, et tous les pères n’avaient pas les mêmes prédispositions à devenir bourreaux.

Ignorant son ventre qui se nouait aux derniers mots de la blonde, des mots qui faisaient furieusement écho à un comportement qu’elle n’appliquait que trop bien, Casey pinça ses lèvres en une moue indécise. Nous n’avons que rarement les parents dont nous rêvons. Ou plus simplement les parents que nous souhaitons, sans parler de rêve et d’idéal. Mais trop ressasser les choses qui manquent revient à se plaindre et ce n’est là la nature de Casey pour qui les plaintes sont des faiblesses, et toutes les faiblesses doivent être éliminées. C’est pour ça qu’elle se contente d’un haussement d’épaules, nonchalance incarnée, aux mots de Narcissa. Oui, certains ont vécu le pire. En fait-elle partie ? Elle pourrait dire oui, se placer en position de victime, ou dire non, ce qui sous-entendrait qu’il y a pire. Et il y a très certainement pire, bien que vivre dans un cachot entassés comme des bêtes avec d’autres nés-moldus, privés de nourriture, obligés de faire des corvées humiliantes s’apparente au pire. Jusqu’à ce qu’il se produise quelque chose d’encore plus dur. Alors elle ne surenchérit pas, ne souhaitant pas s’ouvrir, pas ce soir. Peut-être jamais, peut-être la prochaine fois, qui sait.

Aucune des deux ne semblent pour autant vouloir quitter la Tour et Casey rend le fin sourire que sa camarade lui adresse avant de s’asseoir sur le rebord de la fenêtre et d’appeler doucement la jeune femme à en faire de même. Elle n’hésite pas très longtemps à la rejoindre, les pieds qui se balancent dans le vide, le sol à une distance telle qu’il se fond dans l’obscurité. C’est tout le parc de Poudlard et les paysages au-delà qui s’étendent sous leurs jambes, reines de la nuit perchées dans la plus haute tour du château. Casey ferme les yeux au contact du vent qui lui saute au visage, délicieuse caresse pleine de fraicheur, appréciant l’impression surréaliste qui se dégage de la scène, une nouvelle fois. Les minutes s’égrènent, silencieuse, sans qu’elle ne les sente peser, bien au contraire, jusqu’à ce que l’une d’elle le fasse s’éloigner en posant doucement une question et que la discussion reprenne, sur le mode habituelle de confessions à demi-mots.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Année 2023-2024] just want to tell you more + (Narcissa&Casey)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
Les Tours
 :: Tour d'Astronomie
-
Sauter vers: