AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6340-zach-e-thompson-la-famille-c-est-bien-quand-elle-part-pas-en-vrille-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6343-zach-e-thompson-les-amis-c-est-comme-une-seconde-famillehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6344-zach-e-thompson-allez-venez-jouerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6347-zach-e-thompson-le-hibouhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6345-zach-e-thompson-gotta-go-fast

Arrivé(e) le : 07/07/2016
Parchemins rédigés : 384
Points : 1
Crédit : Liu <3
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur A. Winslow

MessageSujet: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Lun 4 Sep - 18:17

    Et voilà, la rentrée s’était bien passée, les première années commençaient à prendre leurs marques, les autres étaient briefés comme ils l’étaient chaque année… On était enfin de retour à la normale, en somme. Bon, il y avait toujours des séquelles de l’an dernier, mais la meilleure chose que l’on puisse faire pour continuer à montrer qu’on s’élèverait toujours contre Blackman, c’était de reprendre notre vie comme s’il n’en avait jamais fait partie. C’était de ne lui accorder aucune importance. Enfin, relativement parlant, évidemment. Il n’avait pas été capturé et restait donc une menace, mais on avait enfin la paix, pendant un moment. Et donc qui dit retour à la normale, dit retour aux responsabilités de préfet. Mais aussi aux privilèges qu’apportait ce statut. Notamment la salle de bain des préfets qui était plus que somptueuse. On pouvait littéralement y faire des longueurs comme dans une piscine, et même la comparaison à une piscine ne lui faisait pas hommage. Elle était indescriptible, et pourtant cachée aux yeux de la plupart du château. C’était limite si je n’y venais pas juste pour passer le temps, plus que pour vraiment prendre un bain.

    En cette fin d’après-midi j’avais donc décidé d’aller y faire un tour, un peu comme une cérémonie de début d’année. Passer une bonne heure dans l’eau, voire plus, profiter de la douce chaleur de celle-ci et du calme qui y régnait. Après le cours de potions du vendredi, je remontais donc chercher mes affaires dans les dortoirs, puis je me dirigeais vers la salle de bain des préfets. Burgess avait beau nous parler des devoirs, je pouvais bien m’accorder un peu de bon temps. De toute façon, avec trois jours dans la semaine sans cours, j’avais bien assez de temps pour travailler. Je rentrais dans la salle, fermant bien la porte derrière moi, et je commençais à me déshabiller devant un des casiers dans lequel je pouvais ensuite mettre mon sac contenant mes habits de rechange et les anciens. C’est en peignoir aux couleurs bleues foncées que j’atteignais finalement le bassin, pour trouver un terme décrivant au moins la taille du bain. Là, je laissais tomber mon peignoir à même le sol avant de me laisser glisser avec plaisir dans l’eau tiède alimentée en continu pas nombre de robinets. Un frisson de plaisir quand l’eau atteint mon cou, et je me posais là, contre le bord, profitant du moment.

    Je restais là, sans vraiment penser à quoi que ce soit. Je me relaxais simplement, et de façon plus plaisante que mon séjour sur un lit d’infirmerie à la ferme. Au bout de longues minutes, je finis par plonger ma tête sous l’eau, que mes cheveux puissent aussi profiter un peu de ce lavage. Je restais quelques temps là, jusqu’à ce que mes poumons ne contiennent plus assez d’oxygène pour me permettre de rester. Je remontais à la surface, agitant la tête frénétiquement. Sauf qu’il y avait du changement, cette fois. Il y avait du bruit derrière moi. Evidemment, la salle de bain était ouverte à tous les préfets, un autre avait sûrement décidé de venir. Je me retournais, curieux de savoir qui c’était, et un sourire se dessina sur mes lèvres. Ma vue était encore un peu trouble à cause de l’eau, ne me permettant pas de bien apprécier la tenue qu’elle arborait, mais je voyais suffisamment sa silhouette pour deviner de quelle préfète il s’agissait.

    « Hé bien, je ne m’attendais pas à ce que cette salle de bains soit si joliment fréquentée. »

    Toujours fidèle à mes habitudes avec Cruz, je jouais un peu au Dom Juan. C’est vrai que je ne me souvenais jamais que cette salle de bain était mixte. En même temps, il n’arrivait pas souvent qu’on se retrouve à plusieurs dedans. Mais y voir Cruz n’était pas pour me déplaire, je vous l’avoue. D’ailleurs, je me frottais maintenant les yeux rapidement pour retrouver une bonne vision et voir un peu si elle avait mis l’uniforme du lieu. Si vous voyez ce que je veux dire…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7879-cruz-v-rosewood-le-visage-d-un-ange-mais-le-diable-au-corps-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7882-cruz-your-hell-your-dream-nothing-in-betweenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7883-cruz-les-mots-comme-trace-de-notre-passagehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7884-cruz-de-votre-plus-belle-ecriturehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8024-cruz-des-petits-mots-a-gogo#181927

Arrivé(e) le : 19/05/2017
Parchemins rédigés : 943
Points : 6
Crédit : carson (Vanessa Hudgens)
Année : Septième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Lun 4 Sep - 20:57

You and I in the bathroom

feat. Cruz & Zach

Voilà maintenant une semaine qu'ils étaient rentrés à Poudlard. Une semaine déjà fort chargée pour Cruz, qui a du assurer ses nouvelles fonctions de préfète : guider les premières années, répondre à leurs questions, sanctionner les manquements au règlement ... Mais aussi suivre ses nombreux cours, sept au total, qui ne lui laissent pas beaucoup de répit. Les moments de détente avaient donc été rares pour Cruz, qui n'est pas du genre à s'économiser ou à se reposer sur ses lauriers. Cependant, afin d'éviter un burn-out prématuré, il était nécessaire que la jeune femme prenne sur elle et s'accorde du repos. Contrairement aux années précédentes, l'Espagnole avait la chance d'avoir accès à une salle de bain très particulière : la salle de bain réservée aux préfets. On la disait grandiose, spacieuse et surtout luxueuse. Rien à voir donc avec les cabines de douche auxquelles ils étaient habitués dans leurs dortoirs, rien à voir non plus avec celles de l'Orphelinat. Cruz n'avait pas encore eu le temps de la visiter mais elle comptait bien y remédier.

Le moment pour se rendre dans cette fameuse salle de bain était tout trouvé : la jeune femme finissait les cours le vendredi à seize heures, ce qui lui laissait une partie de l'après-midi libre. Qui plus est, le dernier cours de la journée étant Potions, la jeune femme ne perdait quasiment pas de temps pour se rendre dans sa salle commune. L'occasion était parfaite. Une fois le cours de Potions terminé et la montagne de devoirs donnés par le Professeur Burgess copiée, Cruz ramassa rapidement ses affaires et sortit de la salle de classe. La jeune femme se rendit dans son dortoir et y récupéra quelques affaires essentielles : sa trousse de toilettes, des vêtements propres et bien sûr une longue serviette de bain blanche. La salle de bain des préfets se trouvant au quatrième étage, Cruz mit un peu de temps avant de se retrouver devant la porte de celle-ci. C'était une grande première pour elle, un saut dans l'inconnu : elle avait hâte de découvrir ce qui se cachait derrière. Grâce au mot de passe, la Serpentard pu entrer sans difficulté. La porte débouchait sur une sorte de vestibule qui conduisait aux vestiaires : Cruz y pénétra et se choisit un casier avant de se dévêtir. Ses affaires rangées dans le dit casier, la jeune femme noua sa longue serviette autour d'elle et se dirigea vers l'objet de ses convoitises : le bain.

Toute occupée qu'elle était à observer à la richesse des éléments du décor ainsi que la grandeur et majesté de la salle, elle ne se rendit même pas compte qu'elle n'était pas seule en ces lieux. C'est seulement lorsque ses pieds sentirent le doux contact d'un peignoir que la jeune femme eu un mouvement de recul : il y avait quelqu'un d'autre ! Et c'est justement ce moment que choisit la personne pour sortir la tête hors de l'eau, brisant le silence et faisant émettre un petit cri de stupeur à Cruz. C'était un garçon et pas n'importe lequel : Zach Thompson. Elle le reconnu immédiatement à sa carrure et ses cheveux blonds, il faut dire que la demoiselle a souvent eu l'occasion de l'observer de près : leurs visages sont parfois proches lorsqu'ils s'amusent à se séduire mutuellement. « Hé bien, je ne m’attendais pas à ce que cette salle de bains soit si joliment fréquentée. » Fidèle à lui-même, le préfet des Serdaigles jouait encore une fois les séducteurs. Ce petit jeu entre eux à toujours amusé Cruz, il faut dire que la jeune femme n'est pas la dernière pour ce genre de choses. Elle est consciente de son physique et elle en joue aisément. En sachant que Zach et elle ne veulent rien de sérieux, pourquoi se priver ? La tension sexuelle entre les deux adolescents pourrait bien s’accroitre en ces lieux : l'un étant dénudé et l'autre ne portant qu'une serviette autour d'elle. « Thompson, je trouvais déjà que l'uniforme te seyait à ravir mais je crois que je préfère mille fois ce que je vois en cet instant. » Comme pour appuyer ses paroles, la jeune envoya le peignoir du Serdaigle à l'opposé du bassin d'un coup de pied. La partie venait de commencer.

made by guerlain for bazzart



Cruz V. Rosewood
Family isn't always blood. It's the people in your life who want you in theirs. The ones who accept you for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6340-zach-e-thompson-la-famille-c-est-bien-quand-elle-part-pas-en-vrille-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6343-zach-e-thompson-les-amis-c-est-comme-une-seconde-famillehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6344-zach-e-thompson-allez-venez-jouerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6347-zach-e-thompson-le-hibouhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6345-zach-e-thompson-gotta-go-fast

Arrivé(e) le : 07/07/2016
Parchemins rédigés : 384
Points : 1
Crédit : Liu <3
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur A. Winslow

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Dim 10 Sep - 4:22

    C’était une habitude depuis un moment déjà, avec Cruz, que de se chercher et s’accrocher de la sorte, sans jamais aller plus loin. Mais il fallait bien avouer qu’aujourd’hui, on atteignait un tout autre niveau dans notre petit jeu. Si on avait déjà fait allusion à nos corps respectifs, c’était bien la première fois qu’ils se retrouvaient autant à la vue de l’autre. De mon côté, seule la mousse me protégeait encore un peu, et de son côté, c’était une serviette qui m’empêchait d’avoir une vue complète sur ses attributs féminins. Enfin, ça restait une tenue me permettant aisément d’imaginer un peu plus. D’imaginer ce qu’il en sera une fois qu’elle sera dans l’eau, sans serviette. Elle avait de quoi plaire, c’était certain, ce n’était pas pour rien que je l’avais prise pour cible pendant mes défis avec Rio, ce qui nous avait d’ailleurs amené là. Et puisqu’elle se confortait dans notre jeu, force était de constater que moi aussi. Non pas que j’en doutais, mais je n’étais habituellement pas du genre à m’en préoccuper. Sauf une fois dans le parc. Que je préfère oublier maintenant. Passons donc à autre chose.

    Je l’avais donc accueillie à ma façon, avec un compliment. Je savais bien qu’elle allait fréquenter cette salle de bain maintenant qu’elle était préfète, mais ça avait tout de même été une certaine surprise de l’y croiser. Et pour elle aussi, d’après le petit cri qu’elle avait lâché. Mais maintenant qu’on était lancé, pas de marche arrière, et elle ne comptait visiblement pas le faire. Tant mieux, il fallait bien profiter de cette opportunité, elle ne se représentera probablement pas dans le futur. A moins de forcer le destin, mais on n’en est pas là dans notre relation. Elle répondit donc, pas plus gênée que moi de me croiser dans une salle de bain, de façon à flatter mon égo, comme d’habitude. Ce que je n’avais pas vu venir, par contre, c’était qu’elle envoie voler au loin mon peignoir. C’est pas que je tenais particulièrement à celui-ci, mais il aurait tout de même été pratique pour sortir de l’eau. C’est donc avec un regard légèrement dépité que je le regarde atterrir bien trop loin pour que je puisse l’attraper. Bon, j’irai le cherche plus tard, je suppose. Pour l’instant, il faudrait que j’assouvisse ma vengeance. C’est bien gentil de me forcer à me montrer en tenue d’Adam, mais ce ne serait que trop juste qu’elle se montre en Eve. Faut juste lui donner un petit coup de pouce.

    « Je te remercie, Cruz, mais je peux t’assurer ce n’est rien comparé à ce que je vois actuellement. »

    Comme pour chercher à l’observer de plus près, je remontais un peu sur le bord du bain, me tenant en place avec mes coudes. Je les gardais toutefois assez écartés pour qu’elle puisse observer mes pectoraux, tant qu’à faire. Ca pourrait desservir mon petit plan. Je restais là quelques instants, l’observant sous toutes ses coutures, bien qu’elle n’en porte pas, puis je feintais de glisser. Je n’avais pas du tout perdu mon appui, mais je faisais comme si, et je retombais dans l’eau. Et dans ma chute, ma main s’agrippa à la serviette de Cruz, comme si j’avais le réflexe de me rattraper à quelque chose pour ne pas sombrer. Le temps de ma chute, pendant laquelle je me retrouvais tête immergé, je tirais donc sur sa serviette. Je ressortais après cela, mais toujours en tenant la serviette. Je ne comptais pas la lâcher de sitôt, pour tout vous dire. J’agitais la tête pour éliminer un peu d’eau de mes yeux, et je finissais le boulot avec ma main libre.

    « Il semblerait même que c’en soit renversant, que ta beauté m’ait fait chanceler. » Et oui, je continuais à la flatter tout en gardant sa serviette dans la main.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7879-cruz-v-rosewood-le-visage-d-un-ange-mais-le-diable-au-corps-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7882-cruz-your-hell-your-dream-nothing-in-betweenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7883-cruz-les-mots-comme-trace-de-notre-passagehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7884-cruz-de-votre-plus-belle-ecriturehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8024-cruz-des-petits-mots-a-gogo#181927

Arrivé(e) le : 19/05/2017
Parchemins rédigés : 943
Points : 6
Crédit : carson (Vanessa Hudgens)
Année : Septième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Dim 10 Sep - 17:53

You and I in the bathroom

feat. Cruz & Zach

Parmi les sept autres préfets que Cruz était susceptible de rencontrer dans cette salle de bain, en plus des capitaines des équipes de Quidditch, il faut bien avouer que Zach n'était pas le plus désagréable à regarder. Surtout quand on connaît les relations entre la Serpentard et le Serdaigle, basées en grande partie sur un jeu de séduction commun. Pour que cela fonctionne, il était évident qu'une certaine attirant les liaient. Zach était beau garçon, c'était d'ailleurs pour ça qu'il s'était montré aussi sûr de lui la première fois qu'il avait abordé Cruz dans le but de lui faire du charme. Malheureusement pour lui, la jeune femme n'a pas été dupe longtemps : Cruz Rosewood ne sera pas un nom sur un tableau de chasse, jamais ! Alors depuis, les deux adolescents s'amusent à se séduire mutuellement sans jamais passer à l'acte : une façon pour eux de passer le temps et de perfectionner leurs techniques de drague. Mais aujourd'hui, dans ce décor et dans ces tenues, une limite pourrait bien être franchie.

Pourtant, à la base c'est bien innocemment que Cruz s'était dévêtue pour se couvrir d'une serviette lui arrivant au dessus du genou et se diriger vers le bassin. Elle était alors loin d'imaginer que quelqu'un barbotait déjà depuis plusieurs minutes. Quelle était la probabilité que deux personnes se trouvent ici au même moment ? Les créateurs de ce château n'avaient donc pas pensé à un système de verrouillage ou même seulement à un panneau "OCCUPÉ" ? Ou alors ça les faisait marrer d'imaginer les élèves se croiser à poil et faire plus que se croiser d'ailleurs. Bref, heureusement Cruz et Zach n'en sont pas là. Du moins, pas encore. Passé le premier moment de stupeur et la flatterie habituelle du Serdaigle, l'Espagnole avait rapidement retrouvé ses esprits et complimenté son comparse sur la vue qu'il offrait à ses yeux. Puis, elle avait envoyé son peignoir bien loin de sa portée, de façon à ce qu'il soit obligé de se balader en tenue d'Adam pour aller le récupérer. Vicieuse, la demoiselle ? Non, juste une Serpentard. La jeune femme savait d'ailleurs qu'elle commençait à jouer avec le feu. « Je te remercie, Cruz, mais je peux t’assurer ce n’est rien comparé à ce que je vois actuellement. » Cruz esquissa un sourire, c'est vrai que la tenue qu'elle arborait ne laissait guère de place à l'imagination, cachant de justesse ses formes féminines. Le jeune homme se rapprocha du bord du bassin et pris appuie sur ses coudes pour s'élever un peu. N'importe qui dans la situation de Cruz se serait reculé, par instinct. Mais la jeune femme ne bougea pas, attirée sans doute par le danger que représentait la proximité du préfet de Serdaigle. Cruz pu ainsi observer le torse de Zach, plutôt musclé avec des pectoraux bien dessinés : la vue était plaisante à voir malgré la cicatrice au niveau de l'un de ses poumons qui leur rappelait les terribles évènements des derniers mois.

Concentrée sur cette vision, la jeune femme remarqua à peine que Zach l'observait avec autant d'attention. Soudain, il retomba dans l'eau et s'agrippa à la seule chose qu'il trouva ... la serviette enroulée autour du corps de Cruz. Par réflexe, la jeune femme retint sa serviette au niveau de la poitrine pour éviter que Zach ne l'emporte dans sa chute. Enfin ... vu le sourire que ce dernier arbore en sortant de l'eau, le doute sur le côté accidentel de son plongeon est plus que permis. « Il semblerait même que c’en soit renversant, que ta beauté m’ait fait chanceler. » Et ce petit con ne lâche pas la serviette pour autant ! Cruz lève les yeux au ciel tout en maintenant fermement sa serviette autour d'elle. Mais, comme toujours, son esprit de compétition prend rapidement le dessus. Elle sait à quoi elle s'expose mais si elle ne joue pas un peu, ils vont rester comme deux abrutis à tenir la même serviette et ils passeront la nuit dans cette salle de bain. Et ça, c'est hors de question : la soirée des préfets les attend. « Et maintenant, qu'est-ce que tu vas faire Don Juan ? Rester agripper à ma serviette en espérant que je te la prête pour aller récupérer ton peignoir ? Je t'en prie, ôte moi donc ce bout d'éponge qu'on s'amuse un peu ! » Bon, en réalité Cruz n'avait aucune envie qu'il réponde à sa provocation, parce que ça la mettrait en vraiment fâcheuse posture. Mais, d'un autre côté, elle n'a pas honte de son corps alors autant prendre le risque : l'adrénaline rend toujours les choses bien plus palpitantes !

made by guerlain for bazzart



Cruz V. Rosewood
Family isn't always blood. It's the people in your life who want you in theirs. The ones who accept you for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6340-zach-e-thompson-la-famille-c-est-bien-quand-elle-part-pas-en-vrille-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6343-zach-e-thompson-les-amis-c-est-comme-une-seconde-famillehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6344-zach-e-thompson-allez-venez-jouerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6347-zach-e-thompson-le-hibouhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6345-zach-e-thompson-gotta-go-fast

Arrivé(e) le : 07/07/2016
Parchemins rédigés : 384
Points : 1
Crédit : Liu <3
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur A. Winslow

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Jeu 21 Sep - 0:07

    Le hasard faisait sacrément bien les choses, tout de même. On allait pouvoir jouer un peu grâce à cette coïncidence, Cruz et moi. Bon, il était déjà prévu qu’on se voie plus tard, pour la soirée des préfets organisée par Perrin et Tasha, mais on pouvait commencer plus tôt. Et surtout dans une ambiance plus intime, juste entre nous deux, sans regards indiscrets – ou du moins j’espère, pour ce dernier point. C’est pas qu’on s’en cachait, mais les rumeurs allaient vite dans ce château. Un peu trop, peut-être. Enfin, ce n’était pas le moment de penser à ça. Je n’avais pas la tête à penser aux conséquences. Tout ce que je voyais, pour l’instant, c’était Cruz presque nue, ce qui était loin de me déplaire. Et prête à mettre le peu de tissu qui la protégeait de mon regard en mise, après avoir pris le mien. Je n’aimais pas trop l’idée d’avoir un désavantage en jeu, que ce soit un jeu classique ou notre séduction croisée. Je comptais donc bien l’aider à rééquilibrer un peu tout ça. Et pour ça, quoi de mieux qu’une petite diversion, montrant mon torse tout en la flattant. J’obtins son attention, je pouvais passer au plan.

    Une fausse chute, un faux rattrapage sur sa serviette, et une petite phrase tenant plus de la provocation qu’autre chose. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle tombe dans le panneau, elle était suffisamment intelligente pour comprendre que j’avais tout prévu. Et vu que je tenais toujours sa serviette, je ne laissais même pas un petit doute. Elle levait les yeux au ciel en signe d’exaspération, tandis que j’arborais un sourire provocateur. C’est qu’elle tenait bien sa serviette, la bougre. Bon, je ne tirais pas vraiment, il y avait juste un peu de mon poids dessus. Par contre, je n’allais pas tarder de le faire avec la réponse qu’elle finit par m’offrir. Un questionnement sur la suite de mon plan, puis une invitation très directe. Trop directe pour que je passe à côté, même. Mon sourire s’étira encore, révélant quelques dents sur le côté. Je n’allais pas dire non alors qu’elle m’invitait à la déshabiller. Après tout, ce ne sera que justice, après qu’elle m’ait retiré mon peignoir, m’empêchant de pouvoir me couvrir de ses yeux quand je sortirai. Alors elle non plus ne se couvrira plus.

    « Honnêtement, le peignoir ne m’intéresse plus tant que ça, au final. Mais puisque c’est si gentiment demandé, je vais t’aider avec ton bout d’éponge. »

    Cela étant, même avec cette proposition, je doutais qu’elle se laisse faire gentiment. Elle me cherchait, mais elle ne me rendrait certainement pas la tâche trop facile non plus. De toute façon, où est le fun s’il n’y a pas un peu de challenge. Cela étant, même si l’eau n’était pas le meilleur endroit pour avoir un appui pour tirer sur quelque chose, j’avais la chance d’être au bord du bassin. Je relevais donc mes jambes pour poser mes pieds contre le "mur". Avec un rapide regard malicieux adressé à Cruz, je commençais à tendre mes jambes, tenant cette fois-ci sa serviette à deux mains pour la tirer. Et là, elle pourrait avoir tout le talent du monde pour maintenir sa serviette sur elle, ça ne suffira pas à compenser la force que j’imposais. Maintenant il lui restait deux choix, soit elle laissait voler sa serviette seule, soit elle la suivait, et se retrouvait dans le bassin. De toute façon, elle était venue pour aller dans l’eau, non ? J’étais curieux de voir ce qu’elle allait choisir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7879-cruz-v-rosewood-le-visage-d-un-ange-mais-le-diable-au-corps-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7882-cruz-your-hell-your-dream-nothing-in-betweenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7883-cruz-les-mots-comme-trace-de-notre-passagehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7884-cruz-de-votre-plus-belle-ecriturehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8024-cruz-des-petits-mots-a-gogo#181927

Arrivé(e) le : 19/05/2017
Parchemins rédigés : 943
Points : 6
Crédit : carson (Vanessa Hudgens)
Année : Septième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Sam 23 Sep - 15:23

You and I in the bathroom

feat. Cruz & Zach

Cruz n'était vraiment pas en bonne posture. Si quelqu'un entrait dans la salle de bain des préfets et les trouvait, Zach complètement nu tirant sur la serviette de Cruz et celle-ci l'incitant à la dévêtir, s'en était fini de la réputation de la demoiselle à Poudlard. En sachant que l'année scolaire venait à peine de commencer et que la jeune femme devait désormais honorer ses nouvelles responsabilités, il lui était inconcevable d'être surprise dans une pareille situation. Surtout qu'elle devait participer à la soirée des préfets tout à l'heure et à celle des Serpentards, demain : il fallait qu'elle soit et se sente irréprochable. Aussi, l'Espagnole priait pour que personne ne débarque à l'improviste. D'ailleurs, si les instances divines pouvaient souffler à Zach l'idée de lâcher cette serviette, ce serait fortement apprécié. Mais bien sûr, c'était trop simple.

Dès qu'elle eut fini de prononcer ses paroles, Cruz compris qu'elle avait fait une connerie. Il n'y avait qu'à voir le sourire de son collègue préfet qui s'étirait jusqu'à laisser voir une rangée de dents parfaitement alignées. Bordel, il allait vraiment répondre à sa provocation ? Et dire que la Serpentard espérait que Zach ait trop de respect envers elle pour la forcer à finir en tenue d'Eve, il semblerait que la petite Cruz se soit trompée sur tout la ligne, comme en témoigne la réponse du Serdaigle. « Honnêtement, le peignoir ne m’intéresse plus tant que ça, au final. Mais puisque c’est si gentiment demandé, je vais t’aider avec ton bout d’éponge. » Instinctivement, Cruz agrippa encore plus fort sa serviette. Il n'avait vraiment peur de rien, le goujat ! La jeune femme demeurait stoïque mais, dans sa tête, c'était la troisième guerre mondiale : qu'allait-il se passer ? Devait-elle partir en courant en espérant que Zach la lâche ? Rester et jouer le jeu ? Finir complètement nue devant lui ? La jeune femme ne s'était jamais retrouvée totalement nue devant un garçon. Un garçon qu'elle ne connaissait pas si bien que ça, qui plus est. Un simple camarade de classe avec qui elle aimait jouer à un jeu dangereux de temps à autres, mais ce n'était jamais allé aussi loin. Par orgueil, Cruz décida de ne pas chercher à fuir et d'affronter son destin. Elle l'avait cherché, après tout.

Zach, lui, organisait parfaitement sa manœuvre. Il avait relevé ses deux pieds pour prendre appui sur le bord du bassin et commençait à pousser pour étirer ses jambes, en tenant toujours fermement la serviette de la brune en se servant de ses deux mains cette fois ci. Le regard malicieux qu'il jeta à cette dernière ne la rassura pas, bien au contraire. Cruz ne faisait pas le poids avec ses 48 petits kilos, la jeune femme n'allait pas tarder à lâcher. Il fallait se rendre à l'évidence : soit elle lâchait et elle offrait le spectacle de son corps nu à Zach, ce qui contenterait très certainement ce dernier, soit elle tentait le tout pour le tout et se jetait à l'eau, dans tous les sens du terme. Autant vous dire que le choix fut vite fait et ce, malgré la perte de sa serviette qui allait fini trempée. Se servant de la force du préfet qui l'entrainait vers le bassin, Cruz sauta dans l'eau sans lâcher sa serviette. Celle-ci tomba bien rapidement au fond du bassin à cause du poids qu'elle faisait suite à son immersion. Quant à Cruz, elle tomba ... sur Zach. Bordel, ne me dites pas qu'elle se retrouvait collée au préfet alors qu'ils étaient tous les deux à poil ?!

made by guerlain for bazzart



Cruz V. Rosewood
Family isn't always blood. It's the people in your life who want you in theirs. The ones who accept you for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6340-zach-e-thompson-la-famille-c-est-bien-quand-elle-part-pas-en-vrille-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6343-zach-e-thompson-les-amis-c-est-comme-une-seconde-famillehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6344-zach-e-thompson-allez-venez-jouerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6347-zach-e-thompson-le-hibouhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6345-zach-e-thompson-gotta-go-fast

Arrivé(e) le : 07/07/2016
Parchemins rédigés : 384
Points : 1
Crédit : Liu <3
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur A. Winslow

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Dim 22 Oct - 15:14

    Ce qui se passe dans la salle de bain des préfets reste dans la salle de bain des préfets. Et heureusement, ça commençait à tourner vers une histoire dont les plus jeunes ne devaient pas entendre parler. Ni les plus vieux d’ailleurs, pour d’autres raisons. Malheureusement pour elle, elle m’avait lancé un défi direct. Et je ne disais jamais non à un défi, à moins qu’il soit trop farfelu, mais là c’était encore dans la limite de l’acceptable. Le joueur en moi ne pouvait pas refuser un défi, c’était un principe. Et puis après tout, j’étais exposé à sa vue, pourquoi ne le serait-elle pas ? Ce n’est qu’un juste retour des choses, un échange de bons procédés. Alors me voilà, tirant sur la serviette malgré la résistance qu’apportait Cruz. Il ne fallait pourtant pas me chercher, ma chère, tu aurais dû le voir venir. Maintenant si c’était un concours de tir à la corde, malheureusement pour elle, j’étais en meilleure position d’appui pour le gagner. Et même sur un pied d’égalité, je pense que je n’aurais pas grand mal à la faire céder. Enfin bref, c’était maintenant à elle de voir comment réagir contre ça.

    Et la réponse qu’elle choisit me surprit, je dois bien l’avouer. Plutôt que d’abandonner, de fuir, ou je ne sais quoi pour me demander d’arrêter, elle sauta à l’eau. Surpris par la soudaine perte de résistance, je m’éloignais d’un coup du bord du bain, la serviette s’envolant derrière moi avant de finir à l’eau. Et Cruz dans tout ça, me demanderez-vous. Elle atterrissait contre moi, nue. Encore pris par la surprise, je restais là, immergé, hébété, troublé. Puis je me repris, notamment à cause du manque d’oxygène, et je la repoussais avant de remonter à la surface et reprendre de l’air. Je l’avais repoussée pour avoir une distance minimale requise entre nous deux. Etre proche, je passe, être proche nus, c’est une autre histoire. C’était instinctif. De toute façon, on se draguait juste pour le fun non ? Pas pour en arriver là. Je voulais pas en arriver là. Pas comme mon père… Non, je ne devais pas non plus y repenser. Pensons plutôt au présent.

    « Bah voilà, c’était pas si compliqué. »

    Encore un peu gêné, je n’arborais plus le sourire précédent. Je ne tirais pas non plus la gueule, je n’étais pas non plus rouge, ou du moins pas plus que ce que l’effort fourni avait donné. J’étais neutre, un peu dans les nuages. Puis j’agitais la tête pour me réveiller, projetant l’eau stockée dans mes cheveux un peu dans tous les sens.

    « On est quand même mieux ici non ? On pourra parler plus… naturellement. »

    Ah ça, pour être naturel, c’est une tenue naturelle qu’on avait. Plus bio, vous aurez du mal à trouver. Peu à peu je retrouvais mon aisance, maintenant que la distance entre nous était plus gérable.

    « Ce bain de luxe plait-il à madame ? Sied-il à sa prestance ? »

    Il fallait bien avouer qu’on se sentait ici comme dans un hôtel de luxe. Bien plus que dans les salles de bains des maisons, qui étaient confortables certes, mais assez banales. Me voilà donc m’improvisant maître d’hôtel s’assurant du confort des clients. Comme s’il ne s’était rien passé juste avant. En espérant qu’elle ne débriefe pas à ce sujet. C’est pas que je voulais absolument oublier ce qu’il s’était passé, mais je préférais ne pas en reparler quand même.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7879-cruz-v-rosewood-le-visage-d-un-ange-mais-le-diable-au-corps-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7882-cruz-your-hell-your-dream-nothing-in-betweenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7883-cruz-les-mots-comme-trace-de-notre-passagehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7884-cruz-de-votre-plus-belle-ecriturehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8024-cruz-des-petits-mots-a-gogo#181927

Arrivé(e) le : 19/05/2017
Parchemins rédigés : 943
Points : 6
Crédit : carson (Vanessa Hudgens)
Année : Septième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Sam 28 Oct - 15:24

You and I in the bathroom

feat. Cruz & Zach

Ce genre de situation n'est pas censé arriver dans la vraie vie. Dans le monde réel, les salles de bain ne sont pas communes ou alors elles possèdent un système hautement évolué appelé "verrou" qui permet de ne pas faire irruption dans cette pièce alors qu'une autre personne s'y trouve déjà. D'autant plus si la personne en question s'est déjà débarrassée de ses vêtements et que vous êtes amenés à la croiser régulièrement, histoire d'éviter les situations quelque peu gênantes. Cruz et Zach étaient actuellement en train de vivre une situation gênante, bien qu'aucun des deux préfets ne le montrait expressivement, ne souhaitant pas perdre la bataille. La solution que choisit Cruz pour se tirer de là fut assez originale : se jeter à l'eau, nue elle aussi, pour éviter que son camarade ait une vue trop prolongée sur son anatomie. Ce n'était peut-être pas la solution idéale, mais c'était celle qui lui avait paru le mieux sur le moment. Faut dire qu'elle n'avait pas non plus moult temps pour réfléchir.

La jeune femme tomba donc dans l'eau, mais pas seulement. Sans aucun calcul de sa part, encore heureux, Cruz atterrit contre le préfet des Serdaigles. Les deux jeunes gens étant tous les deux dépourvus de vêtements, le contact de leurs peaux l'une contre l'autre fut assez ... perturbant. Surtout pour Zach qui se débarrassa de la jeune femme aussi vite que possible, comme on se débarrasse d'un déchet encombrant. Cruz n'était certes pas contre s'éloigner un peu de lui, étant donné que deux adolescents aux hormones en ébullition se tenant l'un contre l'autre à poil auraient pu faire croire que la situation s'engageait sur un terrain lubrique. Mais, tout de même, c'était un peu vexant de se faire rejeter de la sorte. C'était pas tout les jours qu'elle tombait sur quelqu'un dans cette tenue, la demoiselle aurait espéré que cela provoque un peu plus d'effet à son camarade. Surtout qu'ils passaient leur temps à tenter de se draguer quand ils se croisaient. Est-ce que Cruz n'était pas agréable à regarder ? Elle avait pourtant souvent eut l'impression qu'elle était au goût de plusieurs garçons, notamment durant l'été lorsque Ashley l'avait trainée à plusieurs soirées. Ce rejet ne lui plaisait pas, de toute façon elle avait toujours eu beaucoup de mal à accepter le rejet, de quelque nature que ce soit. Foutu passé à la con.

« Bah voilà, c’était pas si compliqué. On est quand même mieux ici non ? On pourra parler plus… naturellement. » Ah bah ça ... le terme était bien choisi. Quoi de plus naturel que de deviser de la pluie et du beau temps dans une baignoire ? Non mais franchement, c'était à se demander pourquoi personne n'en avait eu l'idée avant eux. Quoique ... Cruz n'était certaine d'avoir envie de savoir si d'autres élèves avaient pris des bains à plusieurs ni comment ça s'était terminé ... « Ce bain de luxe plait-il à madame ? Sied-il à sa prestance ? » Cruz se remit à sourire, suite aux questions de son camarade. Le rôle du maître d'hôtel seyait fort bien au préfet des Serdaigles. Puis, il faut dire que la jeune femme aurait eu du mal à se plaindre. Cette salle de bain était une déferlante de luxe, dans tous ses aspects. L'eau était chaude juste comme il fallait, la mousse était onctueuse et parfumée. Le décor dans lequel les deux élèves de sixième année évoluaient était tout simplement splendide. Une pure merveille. Rien à voir avec la salle de bain miteuse que Cruz utilisait à l'orphelinat, commune à toutes les filles et rarement pourvue d'eau chaude. Non là, vraiment, le terme de bain de luxe était totalement approprié. Cruz ne répondit donc pas tout de suite, préférant observer son environnement et profiter du spectacle. Le spectacle de la pièce hein, pas celui de Zach à poil, qu'on soit bien d'accord. Quant à savoir si cela seyait à sa prestance ... Cruz ignorait si elle était dotée d'une quelconque prestance. On lui avait si souvent répétée qu'elle n'était personne ...

Pour se rafraîchir un peu les idées, la préfète des Serpentards plongea la tête sous l'eau quelques instants. Le contact de cette eau tiède sur son visage et dans ses longs cheveux lui fit du bien. Lorsqu'elle ressorti la tête de l'eau, sa chevelure d'ébène était trempée, lisse et, de ce fait, avait augmenté de longueur. Parfait pour cacher bien comme il faut la poitrine de Cruz, aidée par la mousse. Pas qu'elle soit extrêmement visible en temps normal, mais on n'est jamais trop prudent. Ainsi parée, la jeune femme reprit son assurance et son air joueur. Prête à continuer la partie. « Mmmh .. c'est pas mal ouais. Je suppose que je devrais me contenter de ta compagnie. » Répondit Cruz d'un air faussement innocent en posant les yeux sur le torse de Zach, qui avait capté son attention tout à l'heure. L'avantage d'être petite, c'est que le niveau de mousse laissait beaucoup moins voir le corps de Cruz, ce qui lui donnait davantage d'assurance. « Dommage que ce petit contact corporel n'ait pas duré plus longtemps, pour ma part j'ai trouvé ça plutôt plaisant. » Conclut elle en se rapprochant d'un pas, les yeux plantés dans le regard azur de son camarade. La jeune femme ne mentait pas, ce n'était pas désagréable d'être contre le torse musclé du préfet. De là à conclure qu'elle voulait retenter l'expérience, peut-être pas. Mais le laisser croire au blond, ça c'était une idée intéressante à mettre en œuvre !

made by guerlain for bazzart



Cruz V. Rosewood
Family isn't always blood. It's the people in your life who want you in theirs. The ones who accept you for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6340-zach-e-thompson-la-famille-c-est-bien-quand-elle-part-pas-en-vrille-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6343-zach-e-thompson-les-amis-c-est-comme-une-seconde-famillehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6344-zach-e-thompson-allez-venez-jouerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6347-zach-e-thompson-le-hibouhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6345-zach-e-thompson-gotta-go-fast

Arrivé(e) le : 07/07/2016
Parchemins rédigés : 384
Points : 1
Crédit : Liu <3
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur A. Winslow

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Dim 19 Nov - 21:50

    Rien ne se passait comme prévu dans la vie. Elle avait choisi d’aller à l’avant du problème et de me sauter un peu trop littéralement dessus. Dans d’autres conditions, ça ne m’aurait pas dérangé, mais là, on brûlait des étapes que, naturellement, je n’aurais même pas osé franchir. Il y en avait qui avaient tenté une approche comme ça, de façon plus figurée, et ça n’avait pas très bien fini. Il valait mieux que je la repousse gentiment pour éviter d’aller trop loin que de risquer ce qu’il s’était passé avec Saskia. C’était un réflexe, c’était l’instinct. Maintenant, il fallait juste que j’assure derrière pour éviter le malaise. Et c’est ce que je fis, avec plus ou moins d’adresse. Je reprenais notre jeu avec un départ un peu lent, mais le sourire que Cruz finit par arborer finit par me rassurer, me dire que tout était revenu à la normale… Pour l’instant, en tout cas. En même temps, dans la situation où on en était, que nos fiertés respectives avaient amené sans qu’on ne le voie venir, il ne manquait qu’une étincelle pour faire voler en éclat toute normalité. Mais bien que ce soit une petite source de stress, je prenais ça au jeu, comme je le faisais bien d’habitude.

    Un court silence s’installa, cassé par Cruz qui s’immergeait totalement quelques instants. Il fallait bien que ce bain serve quand même un minimum à se nettoyer. Enfin, elle était déjà trempée de partout après son plongeon, mais bon. Résultat, elle avait de la mousse dans les cheveux, qui descendaient faire une censure naturelle sur ses seins. C’était presque dommage. Enfin, ça n’en était pas moins un décolleté bien plus profond que tout ce que n’importe qui porterait, c’était déjà ça de pris. J’étais partagé entre l’observation de ceci (ouais, vous savez, quand y a les yeux qui se dirigent tous seuls…), et la rigolade des petits moutons de mousse sur la tête de Cruz. Mais bon, ce serait sortir du rôle de majordome dans lequel je m’étais placé que de me moquer. Je m’assurais donc de rester un minimum sérieux, quoiqu’affichant tout de même un sourire. Trace de moquerie pour la mousse ou dû à la vision que j’avais ? Même moi je ne le savais pas vraiment. Quoiqu’il en soit, il ne fallait quand même pas trop que mes yeux dérivent vers le bas…

    Et puis elle finit par répondre. En disant qu’elle devrait se contenter de ma compagnie. Comment ça se contenter ? Genre je n’étais pas suffisant ? Non mais oh. Après m’avoir sauté dessus c’était le comble quand même ! Enfin, je ne me faisais pas décontenancer pour autant par cette révélation et j’attendais la suite, parce qu’elle ne semblait pas avoir fini. Et effectivement, elle fit mention du contact charnel qu’on avait eu quelques instants plus tôt. Forcément, il fallait qu’elle pointe la corde sensible. Et qu’elle en rajoute en faisant un pas vers moi. Intérieurement je me battais contre mon malaise, cela se révélant par un geste anodin, ma main sur ma nuque. Bon, anodin, c’était ce que je me disais pour essayer de me rassurer. Enfin, j’essayais de garder contenance. C’était qu’un jeu, rien de plus.

    « Ouais, j’étais un peu surpris de ta réaction… Mais c’était pas si désagréable que ça. »

    C’était pas totalement faux. C’était la première fois qu’un contact comme ça m’arrivait, peut-être que c’était pour ça que, malgré tout, ça n’avait pas été désagréable. Loin de là. C’était pas pour rien que j’avais tenté une approche avec elle sur un défi de Rio, elle était loin d’être dégueulasse. Trèèès loin. Et puis finalement, mon esprit joueur pris le dessus, me faisant faire quelque chose que je regretterai peut-être plus tard. A mon tour, je m’approchais d’un pas. D’un seul, chacun son tour.

    « Mais si tu y tiens, on peut recommencer… »

    Et voilà, je me lançais encore dans des histoires que je n’étais pas très sûr d’assumer. Chacun son tour, je suppose. J’espérais un peu qu’elle dise non. Et pourtant, j’affichais un sourire provocateur. Je vous jure, ce jeu risquerait bien de partir trop loin cette fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7879-cruz-v-rosewood-le-visage-d-un-ange-mais-le-diable-au-corps-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7882-cruz-your-hell-your-dream-nothing-in-betweenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7883-cruz-les-mots-comme-trace-de-notre-passagehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7884-cruz-de-votre-plus-belle-ecriturehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8024-cruz-des-petits-mots-a-gogo#181927

Arrivé(e) le : 19/05/2017
Parchemins rédigés : 943
Points : 6
Crédit : carson (Vanessa Hudgens)
Année : Septième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Jeu 23 Nov - 21:33

You and I in the bathroom

feat. Cruz & Zach

Les yeux de Cruz balayaient la salle de tous les côtés : il y avait tant de choses à voir. La jeune femme ne savait pas où donner de la tête. Le décor dans lequel les deux préfets se trouvaient était majestueux. Des vitraux animés à la robinetterie en or, en passant par l'impressionnante baignoire centrale : tout était grandiose. La Serpentard en aurait presque oublié son collègue Serdaigle ainsi que leur tenue, absorbée par ses contemplations. Pourtant, Zach était bien avec elle dans cette baignoire aux allures de piscine. Nu comme un vers. Pour essayer de reprendre ses esprits, Cruz plongea sous l'eau. Lorsqu'elle remonta à la surface, la jeune femme replaça ses cheveux de façon à ce qu'ils cachent sa poitrine aux yeux du blond. Elle était tête-brûlée au point de se jeter nue sur un garçon tout aussi dépourvu de vêtements, mais sa témérité avec tout de même quelques limites. D'autant qu'en relevant les yeux, l'Espagnole croisa le regard de son comparse. Regard qui s'était posé anormalement longtemps sur le décolleté de la jeune femme. Un homme restait un homme, même s'il avait repoussé Cruz quelques instants auparavant. Qu'il en profite, tant qu'il le pouvait : cette vue ne risquait pas de repasser sous son nez avant un moment. Cette vision avait l'air de lui plaire, en tout cas, comme en témoignait le sourire qui était apparu sur ses lèvres. Sourire qui s'invita également sur celles de Cruz. C'était toujours agréable de savoir que l'on pouvait plaire à quelqu'un.

C'est à cet instant que la demoiselle décida de reprendre leur petit jeu là où ils s'en étaient arrêtés. Comme si elle n'avait pas assez joué avec le feu, comme si être nue avec Zach dans cette salle de bain ne lui suffisait pas. Cruz commença par taquiner le Serdaigle sur la qualité de sa compagnie, avec cet humour acerbe qui lui était caractéristique. Puis, elle reprit rapidement les commandes de la partie en s'avançant d'un pas, le regard planté dans celui de Zach. La Serpentard fit mention du contact qu'ils avaient eu quelques minutes plus tôt, en précisant qu'elle avait aimé cela. Elle jouait un jeu dangereux et elle le savait : si Zach répondait encore une fois à ses provocations, ils risquaient d'aller très loin. Car pour Cruz, il était inconcevable de perdre face au Serdaigle : il abandonnerait en premier, elle allait tout faire pour qu'il en soit ainsi. « Ouais, j’étais un peu surpris de ta réaction… Mais c’était pas si désagréable que ça. » Répondit Zach, en passant une main dans sa nuque. Geste machinal ou trahison d'un certain malaise qui perdurait ? Cruz l'ignorait. Et, entre nous, elle préférait se concentrer sur les lignes bien dessinées du corps qu'elle avait sous les yeux. C'était la première fois qu'elle voyait un garçon entièrement nu, même si (malheureusement) la mousse cachait certains attributs aux yeux de la jeune femme. Par contre, le "pas si désagréable que ça", on en parle ? Cruz était certaine qu'il avait trouvé ça très agréable, le menteur. Il eut pour réponse une moue boudeuse de la part de la Serpentard, il ne méritait rien d'autre pour cet affront !

« Mais si tu y tiens, on peut recommencer… » Rajouta Zach, en avançant d'un pas à son tour. Ainsi donc, il répondait à la provocation de la Serpentard. Et avec un sourire joueur, en plus. Décidément, il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre ... Un chouïa décontenancée par la réponse de son camarade, Cruz mit quelques secondes à répondre. Pour gagner du temps, elle passa la main dans ses cheveux et en chassa les bouts de mousse qui s'y trouvaient. Ces gestes secouèrent un peu sa chevelure, ce qui laissait un angle de vue un peu plus important sur ses seins. Tout était savamment calculé, bien sûr. Enfin, plutôt moyennement en fait mais peu importe. Cruz releva la tête et avança elle aussi d'un pas, avec une lueur de défi dans le regard. Son esprit joueur prenait toujours le dessus, impossible de contrôler cet aspect de sa personnalité. « J'y tiens. » Prononça-t-elle en affichant le même sourire provocateur que son camarade. « Si tu n'as pas peur de perdre tes moyens, bien sûr. » Et voilà, c'était reparti. Il allait forcément abandonner au bout d'un moment. Zach n'allait quand même pas prendre le risque de frôler les limites au risque de les franchir, si ?

made by guerlain for bazzart



Cruz V. Rosewood
Family isn't always blood. It's the people in your life who want you in theirs. The ones who accept you for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6340-zach-e-thompson-la-famille-c-est-bien-quand-elle-part-pas-en-vrille-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6343-zach-e-thompson-les-amis-c-est-comme-une-seconde-famillehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6344-zach-e-thompson-allez-venez-jouerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6347-zach-e-thompson-le-hibouhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6345-zach-e-thompson-gotta-go-fast

Arrivé(e) le : 07/07/2016
Parchemins rédigés : 384
Points : 1
Crédit : Liu <3
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur A. Winslow

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Ven 24 Nov - 21:48

    Cette salle de bain était magnifique, il n’y avait rien à redire là-dessus. Mais elle était nettement moins intéressante depuis que Cruz avait décidé d’abandonner sa serviette. De toute façon, depuis l’an dernier que l’on m’avait nommé préfet, j’étais déjà venu plus d’une fois, et j’avais fini par m’habituer à ce décor de luxe. Cruz nue par contre, c’était nouveau. Enfin, plus précisément, voir une fille nue c’était nouveau. Mais pas désagréable du tout, avouons-le. Surtout qu’avec tout ce qu’il y avait dans ce château, j’aurais pu tomber sur des élèves moins bien roulées. Bon, enfin pas vraiment étant donné que cette salle de bain n’était accessible qu’aux préfets et aux capitaines, mais vous avez compris ce que je voulais dire. Cela étant dit, même parmi les préfètes, elle était sans conteste au-dessus des autres. Non pas que Niamh ou Tasha soient moches, mais ce n’était pas tout à fait le même calibre. Avait-elle besoin de le savoir ? Pas particulièrement, au pire je garderai cet atout dans ma manche pour prolonger un peu le jeu. Quand on est un bon joueur, on sait garder ses cartes maîtresses pour le bon moment et frapper un grand coup.

    En attendant, je mettais temporairement ma gêne de côté pour reprendre. Combien de temps me laisserait-elle en paix avant de reprendre le dessus ? Je n’en avais aucune idée. Mais en attendant, j’allais continuer à jouer cette carte de la provocation que l’on maîtrisait tous les deux en espérant qu’elle soit la première à tomber. De toute façon, c’était un jeu chronométré, il faudrait bien que l’on finisse par sortir de là pour se retrouver à la soirée des préfets organisée par les griffons. Mais honnêtement, la notion de temps avait un peu du mal à exister dans notre situation. J’appréciais un peu la vue, bien que ma réplique sur notre contact de toute à l’heure la faisait grimacer légèrement. Pourquoi, je n’étais pas sûr de vraiment le comprendre. Mais cette mine boudeuse fut vite balayée quand j’émettais cette idée folle de recommencer. Les défis, je ne pouvais jamais y résister. Et ce, même si c’était moi qui les lançais. La dernière fois, ça avait fini avec un baiser, qu’est-ce que ce sera cette fois ? Pas un truc que je regretterai plus tard, j’espère.

    Et puis, elle mit un peu de temps à répondre. L’avais-je fait hésiter ? J’avouais que je ne saurais dire, notamment parce que ce n’était pas son visage que je regardais à ce moment-là. Elle avait décidé d’enfin chasser les moutons de mousse de ses cheveux, ce qui avait eu pour effet secondaire d’élargir un peu son décolleté naturel. Je vous jure, les hormones c’est parfois incontrôlable, et en notant ça je ne pouvais m’empêcher d’en profiter. Et puis, me tirant de cette fixation, elle répondit enfin, acceptant le défi, et me provoquant sur ma défaillance de toute à l’heure. Quelques mètres nous séparaient encore, en m’éloignant un peu plus tôt je m’étais laissé glisser dans l’eau.

    « Voyons, voyons, je sais que tu es… déstabilisante. » Et pour appuyer mon propos, j’indiquais d’un geste du menton ce que désormais seuls ses cheveux cachaient. « Mais pour toi, je saurai faire des efforts pour me maintenir au niveau. »

    Et d’un nouveau pas je réduisais encore la distance entre nous. Je ne comptais pas tout faire par moi-même, si elle voulait son contact, il faudrait qu’elle vienne le chercher elle aussi. Quoique, ça m’arrangerait qu’elle se dégonfle avant ça, mais on parlait de Cruz, tout était possible. Mon cœur battait plus vite, à cause de ce que je voyais ou à cause du stress ? Je ne saurais dire, mais pour l’instant, j’étais encore suffisamment confiant pour continuer.

    « Allez, viens donc le chercher ce contact qui te fait tant languir. » Ajoutais-je en écartant légèrement les bras comme pour l’inviter à me rejoindre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7879-cruz-v-rosewood-le-visage-d-un-ange-mais-le-diable-au-corps-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7882-cruz-your-hell-your-dream-nothing-in-betweenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7883-cruz-les-mots-comme-trace-de-notre-passagehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7884-cruz-de-votre-plus-belle-ecriturehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8024-cruz-des-petits-mots-a-gogo#181927

Arrivé(e) le : 19/05/2017
Parchemins rédigés : 943
Points : 6
Crédit : carson (Vanessa Hudgens)
Année : Septième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Sam 25 Nov - 21:26

You and I in the bathroom

feat. Cruz & Zach

Cette situation était digne d'un feuilleton moldu de piètre qualité. Jamais Cruz n'aurait pensé qu'elle pouvait se mettre consciemment dans une telle situation. Non mais, sérieusement, se retrouver nue devant un garçon ? Et pas n'importe quel garçon, s'il vous plaît : Zach Thompson, rien que ça. Le mec qui avait essayé de la séduire pour un stupide pari avec le mec de leur collègue Milo, qui l'avait considérée comme un simple numéro. La Cruz de l'époque avait eu la présence d'esprit de tourner la situation à son avantage alors elle était où, cette fameuse Cruz, aujourd'hui quand on avait besoin d'elle ? Non mais parce que, pour l'instant, tout ce que tentait la jeune femme pour s'échapper de cette situation foireuse tournait à l'échec, soyons réaliste. Sauter dans la baignoire pour éviter d'afficher son corps à la vue de Zach, ça encore c'était justifiable. Tomber sur lui, c'était déjà nettement moins brillant. Mais alors, le summum, c'était de continuer à provoquer le jeune homme alors qu'elle n'avait aucune envie qu'il cède à cette provocation. Pourtant, la Serpentard connaissait son camarade : elle savait qu'il était doté d'un esprit au moins autant joueur que le sien, si ce n'est même davantage. Comment, dans ces conditions, avait-elle seulement pu imaginer qu'elle s'en sortirait en toute impunité ? La jeune femme avait fait une sacrée erreur de jugement, sur ce coup là. Mais il n'était sûrement pas trop tard pour reprendre l'avantage, du moins elle allait tout faire pour : hors de question de laisser le préfet des Serdaigle gagner la partie. Surtout pas alors que la soirée des préfets commençait dans quelques heures. Cruz s'imaginait déjà devoir supporter le regard triomphant du blond pendant toute la soirée. Un véritable calvaire qu'il fallait à tout prix éviter.

La Serpentard entreprit donc de jouer avec le peu d'atouts qu'elle avait présentement : ils étaient de nature corporelle, pour la plupart. Alors que Zach l'invitait clairement à se rapprocher de lui pour prolonger le contact qu'ils avaient eu précédemment, Cruz passait machinalement la main dans ses cheveux pour en retirer les résidus de mousse, offrant ainsi au blond une ouverture sur son décolleté qui avait déjà un certain intérêt pour le préfet. Tout cela dans le but de créer une diversion afin de trouver quoi répondre à sa provocation. L'opération fut d'ailleurs une franche réussite, les yeux de Zach se plongèrent immédiatement dans le décolleté de l'Espagnole. De quoi lui laisser le temps de formuler une nouvelle provocation, en charriant le jeune homme sur la vitesse à laquelle il avait repoussé Cruz tout à l'heure. Avec un peu de chance, cela suffirait à lui faire abandonner la partie. Peut-être. « Voyons, voyons, je sais que tu es… déstabilisante. » Commença par répondre Zach, en désignant la poitrine de Cruz d'un geste du menton. Cela fit sourire la belle : elle avait bien réussi son coup. Mais une pointe de rouge s'invita sur ses joues, quand même c'était son intimité qu'elle offrait ainsi à l'oeil lubrique de son camarade. Pour une première fois, ce n'était pas rien. « Mais pour toi, je saurai faire des efforts pour me maintenir au niveau. » Et il joignit le geste à la parole en réduisant l'écart entre eux d'un pas supplémentaire. Le Serdaigle n'avait aucune intention d'abandonner, bien au contraire. C'était désormais Cruz qui se trouvait dans une situation délicate.

« Allez, viens donc le chercher ce contact qui te fait tant languir. »
Ajouta le jeune homme en écartant un peu les bras, comme ultime provocation. Ainsi, c'était donc ce qu'il voulait ? Qu'elle fasse tout le travail en allant se serrer contre lui ? L'Espagnole était presque certaine qu'il n'était pas aussi serein qu'il voulait le faire croire, tout simplement parce qu'elle non plus n'était pas tranquille. La jeune femme n'avait pas prévu d'aller aussi loin dans la provocation, les deux sixièmes années commençaient à sacrément jouer avec le feu. Ils avaient toujours aimé jouer à se séduire, mais jamais de façon aussi concrète. Et le dénouement de cette action se trouvait entre les mains de Cruz, l'une des filles les plus joueuses de Poudlard et aussi l'une des plus mauvaises perdantes. Vie de merde. « J'ai hâte de vérifier jusqu'à quel niveau tu es capable de te maintenir. » Lui répondit elle avec un sourire et un regard malicieux. Le jeu des apparences, un grand classique. Puis, Cruz parcouru les derniers mètres qui la séparaient de Zach, lentement, en exagérant un chouia son roulement de hanche. Bordel, qu'est-ce qu'elle s'apprêtait à faire au juste ? Elle n'avait aucun plan, aucune porte de sortie : elle se dirigeait droit dans la gueule du loup.

Arrivée à la hauteur du préfet, Cruz s'arrêta juste devant lui. Leurs orteils étaient à quelques millimètres de se toucher, on aurait difficilement pu faire plus près. La jeune femme arrivait à peu près au niveau des pectoraux de son camarade : foutue taille d'elfe. Cruz planta ses yeux dans ceux de son camarade et, doucement, se hissa sur la pointe des pieds pour atteindre son oreille droite. Le niveau de l'eau atteignait de justesse son bassin, elle n'avait pas intérêt à essayer de s'élever davantage. « Tu peux toujours refuser, si tu as peur de ne plus pouvoir te contrôler. » Lui susurra la Serpentard à l'oreille avant de redescendre. Elle n'attendait qu'une chose : qu'il refuse et mette ainsi fin à tout ça. Cruz était de moins en moins sereine, se retrouver si près de Zach faisait battre son coeur à cent à l'heure. Elle était pire que stressée par la réponse du jeune homme et, en même temps, elle avait hâte de la connaître. Pourvu qu'il lui offre la victoire.

made by guerlain for bazzart



Cruz V. Rosewood
Family isn't always blood. It's the people in your life who want you in theirs. The ones who accept you for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6340-zach-e-thompson-la-famille-c-est-bien-quand-elle-part-pas-en-vrille-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6343-zach-e-thompson-les-amis-c-est-comme-une-seconde-famillehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6344-zach-e-thompson-allez-venez-jouerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6347-zach-e-thompson-le-hibouhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6345-zach-e-thompson-gotta-go-fast

Arrivé(e) le : 07/07/2016
Parchemins rédigés : 384
Points : 1
Crédit : Liu <3
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur A. Winslow

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Mar 28 Nov - 16:57

    Plus ça allait et plus la situation virait à l’incontrôlable. C’était comme toujours une question de qui cèderait en premier, mais c’était à un tout autre niveau que d’habitude. Ni elle, ni moi n’avions vraiment prévu de se retrouver nus l’un en face de l’autre. Et pourtant, nos fiertés nous poussaient à ne pas prendre simplement nos jambes à notre cou. Bien au contraire, on se provoquait bien plus qu’il n’était sain de le faire. Et pourtant, notre principale préoccupation était de ne pas perdre la face aux yeux de l’autre. Certains pourront trouver ça puéril, d’autres purement stupide, mais c’est simplement un esprit de compétition mal placé. C’était elle qui avait commencé, après tout, à ne pas simplement tourner les talons en voyant que la salle de bain était déjà occupée. Je n’allais pas y passer des heures de toute façon, j’avais des choses à faire avant la soirée des préfets. J’avais d’ailleurs préparé un réveil magique pour me prévenir quand il faudrait que je sorte de l’eau. Et peut-être que j’aurais dû décider de sortir de moi-même, sans attendre la sonnerie. Mais elle ne m’avait pas vraiment laissé le choix à envoyer valser mon peignoir. Ouais, en fait c’était sa faute du début à la fin.

    Et en parlant de fin, j’espérais que ça finisse rapidement. Mais non, on était sur un terrain glissant qui ne comptait pas stopper notre chute. Et ce contact un peu trop intime qu’on avait eu n’aidait pas à ce que je sois plus serein. Je n’avais pas menti, c’était plutôt agréable, mais pas moins perturbant. C’était un peu comme si on avait grillé des étapes que je ne voulais même pas franchir de base. Et accepter le défi qu’elle me lançait maintenant n’aidait pas vraiment. J’avais beau continuer de faire le malin, je n’étais sûr de rien. J’avais beau dire que je serai au niveau, que je resterais là, rien n’était moins sûr. Je pourrais bien fuir d’un coup… Et sûrement me casser la gueule dans l’eau, ce qui n’était pas vraiment recommandé. Enfin, tout ça pour dire que je ne savais pas moi-même combien de temps je pourrais tenir ce petit manège. Et c’est bien pour cela que je l’invitais à venir d’elle-même plutôt que de venir à elle, ce serait tellement plus simple pour moi. Et puis, comme moi, elle était du genre compétitive au jeu, je savais bien qu’elle savait que si elle refusait, je ne manquerais pas de le souligner.

    Et malheureusement pour moi, elle s’exécuta. Elle voulait "vérifier jusqu’où je pourrai tenir". Super, elle mordait beaucoup trop bien à l’hameçon. Elle fonçait droit dans le truc sans avoir l’air d’hésiter. L’instant d’après, elle traversait la distance qui nous séparait pour se retrouver juste devant moi. A chacun de ses pas, je jurerais que mon cœur battait un cran plus vite. De stress. Elle allait quand même pas aller jusqu’au bout. Elle pouvait pas aller jusqu’au bout. Elle était tellement proche, et petite, que je devais baisser la tête pour la regarder dans les yeux, ce qui donnait au passage également une vue plongeante sur sa poitrine, évidemment. Pourquoi rendre les choses plus faciles ? Pourquoi le destin voulait-il que je sois le plus mal à l’aise possible ? Pourquoi elle était aussi bornée ? Et puis, elle se grandit un peu pour parler à mon oreille, tandis que je restais comme paralysé. Et elle parlait de contrôle. On savait très bien de quoi elle parlait. Et soyons honnêtes, ce n’était qu’une question de temps. Un temps beaucoup trop court à mon goût.

    Etais-je vraiment dans une impasse ?

    Beaucoup trop de choses se passaient en même temps dans ma tête. Je cherchais comment retourner ça à mon avantage sans recourir à l’abandon. Je cherchais comment abandonner sans trop subir de brimades. Trop de cas de figures et pas assez de réponses ne me venaient. Pendant quelques instant, je restais immobile, l’œil hagard, fixant Cruz sans la regarder. Mon cœur battait tellement vite que j’étais sûr que je pourrais simuler (ou avoir) un AVC pour me sortir de cette situation. Cela étant, il fallait bien que je trouve quelque chose.

    « Moi, perdre le contrôle ? Voyons… »

    Machinalement, je posais mes mains sur les épaules de Cruz. Allais-je vraiment l’attirer pour les derniers centimètres qui nous séparaient ? En profitais-je au contraire pour consolider cette distance entre nous ? Moi, perdre ? Vraiment ? Non, ça ne nous engage à rien après tout… Et tout doucement, je commençais à l’attirer vers moi…

    « Allez, viens… »

    DRIIIIIIIIING

    Sauvé par le gong, presque littéralement. Mon alarme retentissait depuis le vestiaire, signifiant que je devais filer. Avec soulagement je stoppais mon geste avant qu’elle ne me touche, la remettant là où je l’avais trouvée, et je fis un pas en arrière.

    « Une autre fois peut-être, j’ai des choses à faire avant ce soir. » D’un coup, j’allais mieux. « En attendant, je te laisse le bain pour toi toute seule. »

    Et sans demander mon reste, j’entrepris de la contourner pour retourner me sécher et m’habiller. En espérant qu’elle n’en profite pas pour me lancer une énième provocation. C’est que le contrôle, il commence à être très faible…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7879-cruz-v-rosewood-le-visage-d-un-ange-mais-le-diable-au-corps-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7882-cruz-your-hell-your-dream-nothing-in-betweenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7883-cruz-les-mots-comme-trace-de-notre-passagehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7884-cruz-de-votre-plus-belle-ecriturehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8024-cruz-des-petits-mots-a-gogo#181927

Arrivé(e) le : 19/05/2017
Parchemins rédigés : 943
Points : 6
Crédit : carson (Vanessa Hudgens)
Année : Septième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Mar 28 Nov - 21:19

You and I in the bathroom

feat. Cruz & Zach

Jamais Cruz ne s'était retrouvée dans une pareille situation, auparavant. Certes, leur petit jeu de séduction à Zach et elle durait depuis plusieurs années mais ils étaient toujours restés très innocents dans leurs comportements. Comme des enfants qui s'amusaient à calquer les attitudes des grandes personnes, à jouer à l'adulte sans avoir vraiment conscience de tout ce que cela impliquait. Les deux adolescents croyaient se séduire lorsqu'ils se complimentaient, se regardaient avec insistance ou se frôlaient parfois. Mais ils étaient bien loin de la vérité, comme en témoignait la situation rocambolesque qu'ils étaient en train de vivre. Cruz en était l'instigatrice, son esprit joueur lui ayant dicté de repousser le peignoir du Serdaigle à l'autre bout de la pièce plutôt que de prendre ses jambes à son cou. C'était à se demander comment une jeune femme aussi brillante en temps normal pouvait agir avec autant de stupidité quand il s'agissait d'un garçon. Le goût du risque, l'envie d'avoir le dessus, le côté auto-destructeur de la Serpentard ... Tant d'explications possibles pour une seule problématique : Cruz était en bien mauvaise posture.

La préfète des Serpentards donnait l'impression de maîtriser la situation, avançant ses pièces méticuleusement à chaque tour de jeu. C'était ainsi qu'elle provoquait encore et toujours plus son comparse blond, attendant avec impatience l'instant de grâce où ce dernier déclarerait forfait. Car il allait le faire, bien sûr, ce n'était qu'une question de temps. Même si leurs conversations n'avaient jamais été des plus profondes, l'Espagnole connaissait un peu Zach. Elle savait que c'était un beau parleur et un séducteur : elle savait aussi que sous ses airs enjôleurs, il n'avait jamais eu de petite amie. Cruz n'avait même pas le souvenir du nom de potentielles conquêtes du jeune homme : si conquêtes il y avait eu, elles s'étaient faites discrètes. Zach était seulement un mec à paroles, pas un mec à femmes. L'Espagnole savait qu'il se défilerait, tôt ou tard. Ne restait plus qu'à le pousser dans ses retranchements. C'était d'ailleurs bien ironique de la part de Cruz, quand on connaissait le comportement de celle-ci. Elle était presque une Zach au féminin, du point de vue de ses agissements face aux hommes. Depuis toujours, elle se concentrait exclusivement sur ses études, bannissant ainsi la moindre relation amoureuse. Si elle charmait les garçons, c'était uniquement pour obtenir ce dont elle avait besoin. Mais la jeune femme n'avait jamais franchi le cap du bisou : c'est dire si elle était une femme à paroles et non une femme à mecs.

Mais, ici, maintenant, sous le regard de Zach, à quelques centimètres de sa peau, elle se surprenait à penser le contraire. Cruz, qui avait si souvent eu envie de trancher ses hanches trop développées à son goût, de piquer le corps si mince de Narcissa ou d'Anoushka, se sentait désirée. Appréciée. C'était comme si le regard de Zach, aussi lubrique qu'il pouvait sembler d'un point de vue extérieur, faisait accepter à Cruz son corps de femme. C'était peut-être d'ailleurs pour cela, en partie, que l'Espagnole cherchait sans cesse à prolonger ce petit jeu qui s'était installé entre eux. Jusqu'à frôler les limites, du bout des doigts, en se retrouvant nue à quelques centimètres d'un Zach tout aussi dépourvu de vêtements. Elle poussa même le vice jusqu'à ce hisser sur la pointe des pieds, prenant le risque que la surface cachée par l'eau ne soit plus suffisante, pour lui murmurer une dernière provocation. Pour le faire céder, lui faire avouer qu'il n'était pas le Don Juan dont il se donnait les airs. Pour lui faire avouer qu'il avait peur de tout cela, au fond, et qu'il n'était qu'une grande gueule. Pour ne pas que Cruz soit celle qui l'avoue en premier, parce qu'elle était exactement comme lui. Terrifiée et excitée par cette situation si nouvelle pour eux.

« Moi, perdre le contrôle ? Voyons… » Commença par répondre le préfet des Serdaigles, tout en posant ses mains sur les épaules nues de Cruz. Contact qui provoqua instantanément une décharge dans tout le corps de la jeune femme. Son rythme cardiaque s'accéléra alors qu'elle plongeait ses yeux dans ceux de son camarade pour essayer de deviner ses intentions. Est-ce qu'il allait la repousser et ainsi abandonner la partie, laissant la victoire à la jeune femme ? Ou, au contraire, allait-il l'attirer vers lui et ainsi signifier la fin de cette bataille par un contact charnel qui en appellerait bien d'autres ? Autant pour l'une que pour l'autre des solutions, Cruz n'était pas certaine de savoir ce qu'elle voulait ... « Allez, viens… » Prononça-t-il enfin, alors qu'il commençait à doucement attirer la jeune femme contre lui. Mille et une questions se percutaient dans la tête de Cruz : fallait-il se laisser faire ? Refuser ? Se laisser faire PUIS refuser ? Esquiver ? Il voulait quoi, au juste ? Il se passerait quoi après ce premier contact ? Et si ...

DRIIIIIIING
Fin de la partie, le temps était écoulé, tout le monde devait rentrer chez soi. Le réveil magique, sûrement celui de Zach, avait fait reprendre leurs esprits aux deux adolescents. Zach stoppa instantanément son geste et remis Cruz là où elle se trouvait, à quelques centimètres de lui. Il avait perdu la bataille et Cruz était presque certaine qu'il en était conscient. Elle avait failli s'abandonner à tout cela, elle aussi, peut-être, mais avait tenu bon jusqu'à la fin. Le principal intéressé n'avait pas fini d'en entendre parler, de leur rencontre dans la salle de bain des préfets. « Une autre fois peut-être, j’ai des choses à faire avant ce soir. En attendant, je te laisse le bain pour toi toute seule. » Et le voilà qui prenait la poudre d'escampette, le courageux préfet qui avait récolté un trou dans le torse lors de la bataille de Poudlard. Il venait de contourner Cruz pour se diriger vers le bord du bassin, dans le but assumé de quitter cette pièce au plus vite. Mais l'Espagnole était-elle prête à le laisser filer comme ça ? L'esprit joueur de Cruz était presque déçu de devoir se contenter d'une victoire par forfait, à cause d'une contrainte temporelle. Ce n'était pas suffisant, c'était presque humiliant. Elle voulait une vraie victoire, causée par l'abandon pur et dur de Zach. Cruz souhaitait lui faire perdre tout contrôle et ainsi avoir l'avantage sur lui. Vous avais-je dit qu'elle pouvait se montrer VRAIMENT stupide en présence d'un garçon ?

Alors que Zach se croyait tiré d'affaire, Cruz se retourna lentement. Elle prit le temps d'observer le dos finement dessiné du jeune homme. Il fallait prendre une décision, et vite. Alors que Zach s'approchait du bord du bassin, Cruz ouvrit la bouche pour la première fois depuis que la sonnerie avait retenti. « C'était un plaisir de partager ce moment avec toi. Surtout, chéri, fais moi plaisir : prend tout ton temps pour récupérer ton peignoir. Je n'ai pas envie de manquer une seule miette du spectacle qui m'attend. » Joignant le geste à la parole, la jeune femme rejoignit Zach près du bord du bassin, une lueur malicieuse dans les yeux. Bordel, pourquoi fallait-il toujours qu'elle cherche la petite bête ? Qu'elle en demande davantage ? Elle ne pouvait pas simplement le laisser partir et savourer sa victoire en paix ? Fichu caractère.

made by guerlain for bazzart



Cruz V. Rosewood
Family isn't always blood. It's the people in your life who want you in theirs. The ones who accept you for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6340-zach-e-thompson-la-famille-c-est-bien-quand-elle-part-pas-en-vrille-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6343-zach-e-thompson-les-amis-c-est-comme-une-seconde-famillehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6344-zach-e-thompson-allez-venez-jouerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6347-zach-e-thompson-le-hibouhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6345-zach-e-thompson-gotta-go-fast

Arrivé(e) le : 07/07/2016
Parchemins rédigés : 384
Points : 1
Crédit : Liu <3
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur A. Winslow

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Lun 4 Déc - 20:02

    Cette situation était déjà allée beaucoup trop loin. A tel point que je me demanderais presque comment on en était arrivé là, avec Cruz devant moi, si proche, trop proche, et moi qui l’attirions encore en plus. Malheureusement, je savais pertinemment comment on était arrivé là. C’étaient des raisons futiles, des raisons puériles. Et pourtant, ni elle, ni moi, n’aurions fait tout ça autrement. C’était dans notre tempérament de réagir ainsi, de tout prendre comme un défi, comme un jeu qu’il faut gagner. Ca faisait un moment qu’on le savait, alors pourquoi avait-il fallu qu’elle lance cette histoire en envoyant valser mon peignoir ? Elle se doutait bien que ça allait mal tourner à un moment ou un autre. Et puis moi, j’aurais simplement pu m’avouer à moi-même que ce contact m’avait trop troublé et que je n’étais pas prêt à recommencer. Mais non, voilà, on était là, si proches, trop proches. La dernière fois que j’étais tombé sur un cas similaire, avec Ashley, on en était arrivé jusqu’au point du premier baiser volé, puis réitéré. Je préférais ne pas imaginer jusqu’à quel point on arriverait dans cette situation. Ce n’était pas ce que l’on voulait de toute façon, je ne devrais pas m’inquiéter, non ?

    Et puis, alors que je me disais ça pour me rassurer, nous nous fixions, et son regard m’effrayait un peu. Elle semblait prête à aller au bout, elle comptait pas s’arrêter. Elle me scrutait. J’avoue, la voir dans cette non-tenue, ça me rappelait sans cesse qu’elle était bien foutue. Et elle ne semblait pas trop de plaindre de moi non plus. Alors peut-être que ce n’était plus un jeu ? Non, non, non, je la connais un minimum, je sais qu’il n’y a rien entre nous. Alors pouvais-je vraiment finir mon geste en toute impunité ? Ou était-ce trop risqué ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Alors dans le doute, mon corps prenait le relais, et continuait à l’attirer…
    Jusqu’à ce que le réveil me sauve. Je l’avais presque oublié avec tout ça, mais il me servait de porte de sortie. La connaissant, elle prendrait ça comme une victoire, mais honnêtement au point où on en est, je réussirai à survivre avec ça. Ce sera plus facile que de vivre avec ce qui aurait pu se passer sans cet accessoire. C’était bien mieux comme ça, quoiqu’on en dise. Je préférais la laisser se laver en paix.

    C’était sans demander mon reste que j’étais parti pour sortir tranquillement. Cette rencontre avait eu quelque chose d’éprouvant, et un peu de temps au calme, hors de l’eau, loin de l’eau, ne serait pas de trop. On n’a pas idée de se laisser aller comme ça dans un bain mixte. Je dirais bien que je n’étais pas sûr qu’il le reste, mais on allait tout de même éviter d’ébruiter cet incident. Je me dirigeais donc vers le bord du bain en laissant mon cœur se reposer un peu du stress qu’il avait vécu. Plus vite je serai hors de là, mieux ça irait. Sauf qu’une fois arrivé au bord, je me rappelais pourquoi on en était arrivé là. J’allais devoir aller chercher mon peignoir, et je n’avais pas de mousse pour me protéger sur ce coup-là. Et question d’en rajouter une couche, Cruz ne manqua pas de souligner avec insistance ce fait, impliquant qu’elle se rincerait bien l’œil pendant que j’irai chercher mon bien. D’un côté, c’était que mes fesses qu’elle verrait, rien de plus, d’un autre…

    Elle continuait à me chercher, et je pouvais pas laisser passer ça.

    Alors quelles étaient mes options ? L’éclabousser pour me permettre de partir ne suffirait pas, le temps que je sorte de l’eau et que je récupère mon peignoir, je me casserais juste la gueule si je me pressais trop. Et puis bon, la mousse de savon dans les yeux, c’était pas top. Retourner terminer ce que j’avais commencé, et prendre la victoire ? Non, trop dur. Maintenant que je m’étais éloigné, je ne pourrais plus recommencer. Ou bien, puisqu’on parlait de Ashley un peu plus haut… Ca, je pouvais le faire sans trop de problème. Avec sa taille, me baisser assurerait une distance convenable entre nous. Mais bon, ça se fait pas trop… Mais elle me cherchait clairement. Je restais là en silence, quelques instants le temps d’y réfléchir. Mais finalement non, on s’était bien trop mouillés dans cette histoire. Au sens figuré du moins. Au sens littéral par contre…

    « Oh mais bien sûr. Mais attend, j’ai encore mieux à te proposer. »

    Et puis je finis par me retourner un sourire aux lèvres comme un gosse prêt à faire une connerie. Ce qui était plus ou moins le cas, en soi. J’attendais encore un instant, la fixant dans les yeux dans l’espoir de la faire stresser en attendant mon jugement et… D’un mouvement ample du bras, je lui envoyais un maximum d’eau au visage. Dans le même mouvement, je me retournais à nouveau pour sortir à la hâte, et rejoindre rapidement mon peignoir. C’est pas impossible qu’elle voie la fin de ma course, mais c’était déjà ça de pris.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7879-cruz-v-rosewood-le-visage-d-un-ange-mais-le-diable-au-corps-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7882-cruz-your-hell-your-dream-nothing-in-betweenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7883-cruz-les-mots-comme-trace-de-notre-passagehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7884-cruz-de-votre-plus-belle-ecriturehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8024-cruz-des-petits-mots-a-gogo#181927

Arrivé(e) le : 19/05/2017
Parchemins rédigés : 943
Points : 6
Crédit : carson (Vanessa Hudgens)
Année : Septième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Jeu 7 Déc - 23:35

You and I in the bathroom

feat. Cruz & Zach

Elle avait gagné. Il lui avait fallu du temps et beaucoup d'audace pour arriver à ce résultat, mais les faits étaient là : elle avait gagné. Zach était sur le point de céder, il était en train de l'attirer doucement vers lui dans le but de prolonger leur étreinte ... et plus si affinités. C'était une éventualité à laquelle Cruz n'avait pas pensé, ou plutôt qu'elle s'était refusée à envisager. D'abord parce qu'elle n'aurait pas parié une noise sur le fait que Zach cède finalement à ses avances. Non mais c'est vrai, il passait son temps à séduire à tout bout de champs pour finalement laisser les filles en plan sans même daigner leur faire un petit bisou. Alors franchir le cap supérieur, avec Cruz qui ne prenait jamais rien au sérieux, ce n'était carrément pas envisageable. Ensuite, la Serpentard n'avait jamais eu à réfléchir à la chose jusqu'à présent. Elle s'était toujours concentrée sur ses études, reléguant les garçons au second plan pour les ressortir uniquement lorsqu'elle avait besoin de quelque chose. Mais cette année, les choses étaient différentes. L'Espagnole n'aurait pas vraiment su expliquer pourquoi, mais désormais elle n'était plus indifférente à leur charme. Cependant, s'il est vrai que voir Zach en tenue d'Adam n'avait rien de désagréable - bien au contraire - la jeune femme était quelque peu réticente à l'idée d'aller plus loin avec lui. Elle n'avait pas prévu les choses ainsi, le blond ne faisait pas partie de son plan d'avenir.

Autant vous dire que la demoiselle éprouva un certain soulagement lorsque le réveil magique mis en place par Zach vint stopper le mouvement de ce dernier. Comme ramené à la réalité par la sonnerie qui retentissait dans la salle de bain, le préfet des Serdaigles enleva ses mains des épaules de Cruz. Elle avait gagné. Elle le savait et nul doute que lui aussi. Le blond se dépêcha donc de prendre la direction du bord du bassin, afin de pouvoir récupérer son peignoir et sortir d'ici, rangeant ainsi cette scène dans les méandres du passé. Cruz aurait pu se contenter de cette petite victoire, lui accordant le droit de fuir après sa défaite navrante. Mais c'était sans compter le goût du défi et l'esprit joueur de la Serpentard. Elle était bien trop tentée de voir jusqu'à quand il pourrait se contenir, bien trop tentée de toucher des doigts une victoire bien plus savoureuse que celle qui lui était déjà acquise. La jeune femme n'allait pas laisser partir son camarade comme ça. Féline, elle le rattrapa alors qu'il avait atteint le bord du bassin pour lui lancer une ultime provocation. L'Espagnole lui rappela qu'elle aurait tout le loisir d'observer le corps dénudé du jeune homme tandis qu'il irait cherché de quoi cacher sa vertu aux yeux de la brune : elle n'allait certainement pas se priver d'un tel spectacle ! La jeune femme jouait avec le feu, elle en était bien consciente. C'était peut-être ça qui lui plaisait, au fond.

Zach ne répondit pas tout de suite aux paroles provocantes de sa camarade et prit le temps de réfléchir. Allait-il la punir pour son insolence ou tenter le tout pour le tout et aller quand même récupérer son bien ? L'adrénaline faisait battre le cœur de Cruz de plus en plus forte, elle était bien trop impatiente de connaitre la décision du blond. « Oh mais bien sûr. Mais attend, j’ai encore mieux à te proposer. » Le sourire qui était apparu sur les lèvres du Serdaigle ne laissait présager rien de bon. Il avait un truc en tête, c'était certain. Et ça avait l'air de particulièrement lui plaire. Cruz attendait, silencieuse. Seule son cœur lui semblait faire un bruit assourdissant. Soudain, Zach fit un mouvement ample avec son bras et projeta une quantité non négligeable d'eau au visage de la Serpentard. Surprise de ce geste, la brune essaya de répliquer mais elle avait bien trop d'eau dans les yeux pour voir ce qu'elle faisait. En dernière chance, elle plongea la tête sous l'eau pour échapper aux derniers jets d'eau. La jeune femme ne tarda pas à remonter à la surface et pu ainsi assister à la fin de la course du Serdaigle jusqu'à son peignoir. Pas désagréable la vue, le côté pile était tout aussi intéressant que le côté face. Alors qu'il remettait son peignoir, Cruz laissa échapper un rire enfantin mais pas moins triomphant. « Bien joué. Mais n'oublie pas que j'ai quand même gagné, je sais que tu le sais ! » Dit la jeune femme en ramenant ses cheveux mouillés en arrière. « On se revoit à la soirée, le bleu. J'espère que ton costume mettra en valeur celui que tu m'as dévoilé aujourd'hui. » Conclut-elle avec un clin d'oeil amusé. Elle n'était pas mécontente de cette rencontre fortuite, cela avait eu le mérite de la distraire. Restait à voir comment les choses allaient se dérouler durant la soirée des préfets et si les deux acolytes allaient réussir à ne pas faire allusion à cette scène. D'ailleurs, le temps ne s'était pas arrêté. Si Cruz voulait être à l'heure, il était grand temps de vraiment prendre un bain.

made by guerlain for bazzart



Cruz V. Rosewood
Family isn't always blood. It's the people in your life who want you in theirs. The ones who accept you for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6340-zach-e-thompson-la-famille-c-est-bien-quand-elle-part-pas-en-vrille-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6343-zach-e-thompson-les-amis-c-est-comme-une-seconde-famillehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6344-zach-e-thompson-allez-venez-jouerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6347-zach-e-thompson-le-hibouhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6345-zach-e-thompson-gotta-go-fast

Arrivé(e) le : 07/07/2016
Parchemins rédigés : 384
Points : 1
Crédit : Liu <3
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur A. Winslow

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   Ven 15 Déc - 15:33

    Ca y est, c’en était fini de ce dérapage non contrôlé. Enfin, on aurait pu le contrôler si on avait été moins compétitifs. Sauf qu’on l’avait été un peu trop et ça avait bien failli mal finir si mon réveil ne s’était pas réveillé pour nous tirer de là. Ce bain est confortable, si je me mets pas un chronomètre, je pourrais y rester bien trop longtemps. Et j’y étais déjà resté bien trop longtemps vu ce qu’il s’était passé. Bref, c’est pas la peine de déjà ressasser ce qu’il venait de se passer, il fallait que j’aille finir de me préparer pour la soirée des préfets. Une soirée plus habillée, heureusement, quoique je devais bien avouer que j’aurai un peu de mal à retirer l’image de Cruz nue de mon esprit. Surtout en la recroisant le soir même, tous les souvenirs seraient encore frais. Enfin, ça me laissait quand même le temps de songer à autre chose.

    Sauf qu’elle avait décidé de me chercher alors que j’avais avoué ma défaite à demi-mots. Il fallait bien que jeter mon peignoir ait servi à autre chose qu’à nous amener à cette situation délicate. Si elle n’en avait pas parlé, je n’aurais peut-être pas forcément pensé à ça, l’esprit encore embué. Mais elle avait soulevé ce point, et en réponse je l’avais aspergée d’eau pour bloquer au moins temporairement sa vue. Peut-être que ça ne suffirait pas, mais ça me donnait un peu d’avance pour récupérer de quoi me cacher. Pas que j’aie honte de quoique ce soit, mais ça ne s’appelle pas l’intimité pour rien. On l’avait déjà bien brisée l’intimité, si on pouvait éviter d’en rajouter, ça m’arrangerait bien. Et c’est ainsi qu’avec hâte mais en faisant attention de ne pas glisser je rejoignais mon peignoir perdu.

    En guise de seul signe pour savoir si mon plan avait marché ou pas, j’avais comme réponse un simple rire. Un rire parce qu’elle avait vu quelque chose ? Un rire parce qu’elle avait de toute façon gagné ? Je crois bien que je ne le saurais jamais. En tout cas, une chose était sûre, elle clamait encore sa victoire avant de me saluer à sa façon et dans le contexte.
    « Ouais, t’as gagné la bataille. Mais la guerre est encore loin d’être finie, t’inquiètes pas. »
    Dans un contexte un peu moins perturbant, je comptais bien prendre ma revanche. Mauvais perdant ? Non, je n’aimais juste pas finir sur une défaite, rien de plus.
    « Yep, on se revoit ce soir. Même si je serai un peu déçu que tes cheveux ne soient plus les seuls à servir de couverture. »
    Ca avait son charme de n’avoir sa poitrine cachée que par ses cheveux. Enfin, la connaissant elle saura la mettre en valeur quand même. Mais on verra ça plus tard, pour l’instant, il était temps pour moi de me sécher, me rhabiller (enfin), et d’aller m’occuper d’autres préparatifs pour ce soir…


FIN


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Année 2023-2024] You and I in the bathroom~ [PV : Cruz V. Rosewood]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
Le Quatrième Étage
 :: Salle de Bain des Préfets
-
Sauter vers: