AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7577-spencer-l-mortensen-la-lumiere-pense-voyager-plus-vite-que-quoi-que-ce-soit-d-autre-mais-c-est-faux-peut-importe-a-qu-elle-vitesse-voyage-la-lumiere-l-obsurite-arrive-toujours-la-premiere-et-elle-l-attendhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7587-spencer-l-mortensen-les-bons-amis-t-aident-a-retrouver-des-choses-importantes-lorsque-tu-les-a-perdues-ton-sourire-ton-espoir-et-ton-couragehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8411-historique-rp-de-spencerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7622-boite-aux-lettres-de-spencer-mortensenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7623-hiboux-express-spencer-mortensen

Arrivé(e) le : 23/02/2017
Parchemins rédigés : 808
Points : 6
Crédit : Jeremy Irvine / Code signa : Wild heart
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?:

MessageSujet: [Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]   Ven 25 Aoû - 20:17

Feat Casey N. Beckett
We all wear masks, and the time comes when we cannot remove them without removing some of our own skin.
Des hurlements s’élevèrent sans que Spencer ne songe à bouger le petit doigt. Il laissa un soupir quitter ses lèvres, son unique réaction. Il était bien trop concentré sur le chemin à emprunter, pour se préoccuper des blagues futiles qui pouvaient résonner dans ce lieu si particulier pour lui. Déjà les premiers rires s’élevaient, validant l’hypothèse émise par Spence. Un semblant de menace et le début d’une course poursuite plus tard, il voyait deux moldus surgir à toute vitesse en riant d’une allée adjacente. Le sorcier attendit que le reste du groupe d’adolescent aperçut plus tôt se soit éloigné, pour se rapprocher de l’intersection. Son regard balaya les ruines qui s’étendaient devant lui, Spencer s’arrêta, hésitant. Il n’avait pas toujours été seul à fouler la terre chargée d’histoire, mais avait toujours suivit le même chemin et le rituel était le même, chaque année. Cependant, la nature avait repris ses droits dans la partie la plus ancienne et plus mystérieuse du cimetière, et même si les changements étaient parfois subtils, les détails étaient important pour qui ne s’était pas embarrassé d’un plan.

Spencer finit par avancer un pied sur ce qui avait autrefois dû être une tombe, mais qui n’était plus, une fois érodée par le temps et recouvert par la mousse, qu’un nid de bestioles, qu’un promontoire depuis lequel, sur la pointe des pieds, Spencer parvint à apercevoir ce qu’il cherchait. Malgré la végétation luxuriante, les quelques chapelles parmi lesquelles se trouvaient la raison de sa venue étaient visible de l’endroit où il se trouvait. Le doute dissipé, Spencer se remit en marche, se maudissant de ne pas avoir eu le temps de s’acheter d’autres chaussures plus adéquat. Seulement 5 jours s’étaient écoulés depuis qu’il avait retrouvé sa liberté.

Enfin, après beaucoup trop d’embuches et de chausse trappe au gout de Spencer, il put gouter à nouveau à l’ordre. Le commun des mortels, les moldus, les aveugles comme aimait les appeler Spencer en lui-même, ne voyaient qu’une simple arche obstrué par un chêne centenaire, quand le jeune homme la traversait le plus normalement du monde. Il se retrouvait enfin dans son élément. Enfin Spencer avait déjà connu meilleure compagnie que les tombes, mais la magie qui baignait ce lieu était agréable. Grace à elle, les ronces n’étaient qu’un vieux souvenir, des inscriptions qui n’auraient pas dû l’être étaient encore visibles et le puissant sortilège permettait aux chapelles d’échapper à la morsure du lierre. Il n’empêchait malheureusement pas de pleuvoir, et Londres n’échappant pas à sa réputation, il était probable qu’il soit bon pour une bonne saucée.

Qu’importe, Spence ne s’attarderait pas plus que nécessaire et sa vraie famille avait l’avantage d’être assez aisée pour disposer d’une chapelle familiale. Enfin, chapelle, Spencer ne s’y rendait pas pour prier. Il n'avait de temps à perdre pour ça, ni pour rendre hommage à ses parents ou pour d'autres absurdités de ce genre. A quoi bon, les morts n’en avaient cure, ils étaient morts. Et leurs ossements n’étaient pas conscients de la présence de leur descendance près d’eux. C’était pour lui que Spencer traversait l’Angleterre, pour se souvenir. Il lui aurait été si facile d’oublier d’où il venait, pendant les années parmi les aveugles de moldus, et après l’année qui s’était écoulée. Mais le mensonge ne devait pas remplacer la réalité, et s’il aspirait à faire payer les mangemorts, Spencer ne devait pas en oublier un autre, qui n’avait pas assez payé. Encore fallait-il pour cela, trouver la bonne bâtisse, il n’avait que faire de celle des Lestrange en face de lui.

code by Silver Lungs


Dernière édition par Spencer L. Mortensen le Sam 23 Sep - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1128
Points : 5
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: Re: [Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]   Sam 26 Aoû - 14:37


❝ we all wear masks ❞Casey & SpencerLe voyage avait été moins long et moins éprouvant que prévu. Le train était quasiment vide, ce qui avait permi à Casey de s’étaler de tout son long sur une banquette entière, complètement seule. C’était merveilleux, le train, bien plus que le bus. Les gens respectaient au moins votre espace vital et allaient s’asseoir à l’autre bout de la rame si celle-ci était vide. Une petite heure avait suffit pour atteindre Londres où Casey avait été reçue avec de la pluie. Pour changer. Soufflant contre le mauvais temps mais sans trop s’y attarder, elle releva la capuche de son sweat bleu et se mit en route. Chez Grace et Dave, elle avait imprimé un plan de Londres trouvé sur internet ainsi que l’itinéraire le plus rapide pour se rendre de la gare au cimetière. Les rues étaient bondées, les gens se pressaient sous leur parapluie, avides de pouvoir quitter l’extérieur à la recherche d’un intérieur douillet et chauffé. Casey, elle, appréciait de rester dehors, même si elle aurait préféré que la pluie ne soit pas de la partie.

Il lui fallut plus de deux heures, à pied, pour parvenir jusqu’au cimetière, mais l’excitation et la curiosité balayaient complètement une quelconque fatigue qu’elle aurait pu ressentir. Elle était partie tôt d’Oxford, laissant un mot pour les deux adultes censés être responsables d’elle, s’octroyant quelques billets dans le porte-monnaie de l’un et de l’autre, puis se rendant jusqu’à la gare. Au final, cette famille d’accueil là, celle dans laquelle elle était depuis son entrée à Poudlard et quelques temps avant, n’était pas vraiment pire qu’une autre. Au final, ils la laissaient faire ce qu’elle désirait, bien contents de ne pas l’avoir dans les pattes, les autres gosses qui allaient et venaient - ça n’était quasiment jamais les mêmes entre sa rentrée à Poudlard et son retour durant les vacances d’été - comprenaient bien vite qu’il ne vallait pas la faire chier et, comme elle était la plus vieille désormais, elle n’avait plus à craindre de coups ou d’autres atteintes physiques. Une autre famille aurait pu lui interdire de se rendre à Londres ou l’engueuler copieusement - et plus si affinités avec la violence - à son retour, elle savait qu’il n’en serait rien avec eux.

L’entrée était à la fois majestueuse et complètement délabrée, envahie par le lierre et la mousse. Se sentant toute petite en comparaison, Casey pénétra dans le cimetière. Elle n’en avait jamais visité, mais elle était déjà passée devant quelques uns, et aucun n’avait l’air de ressembler à ça. C’était plus une forêt qu’autre chose, en réalité, au sein de laquelle étaient éparpillés des pierres tombales, des statues, des chapelles mortuaires et autres monuments dédiés aux défunts. Il n’y avait pas un bruit, ses pas étaient étouffés par le mélange de feuilles mortes et de mousse qui recouvrait le sol. La jeune sorcière suivit le chemin qu’on pouvait tout de même deviner, la pierre tranchant assez bien avec la verdure, jusqu’à une intersection. Extirpant un livre de son sac, elle l’ouvrit au marque-page et consulta rapidement le plan maintes et maintes fois examiné. Le chemin était assez clairement indiqué, mais encore fallait-il qu’elle le retrouve, avec toutes ces branches, tous ces buissons, et puis le paysage avait été complètement remodelé au fil du temps. Sachant que ce grimoire datait de perpèt… Elle tenta quand même de suivre les instructions, ses yeux fouillants le décor à la recherche du moindre indice.

Son acharnement et son sens de l’observation payèrent puisqu’elle finit enfin par déboucher sur un arche que les moldus voyaient complètement obstrué par un chêne centenaire mais que les sorciers pouvaient traverser, contournant le dit chêne pour pénétrer dans la partie magique du cimetière. Ici, pas de lière, pas de mousse, pas d’hommage funéraire à moitié effacé sur des pierres tombales ébréchées. Tout était comme neuf. Un rare sourire étira les lèvres de Casey, ravie d’être ici. Elle supportait de moins en moins le monde moldu malgré tout ce qu’elle venait de vivre dans le monde sorcier. C’était d’ailleurs pour oublier les récents événements qu’elle s’était plongée à corps perdu dans la recherche de vieux grimoires renfermant, selon ce que racontait un vieux sorcier, des sortilèges et des techniques magiques des plus fabuleuses. Derrière, un cri la tira de ses pensées. Haussant les épaules, elle en déduisit que des moldus devaient jouer à se faire peur. La seule indication qu’elle possédait désormais, c’était le nom inscrit sur la chapelle qui renfermait soit-disant les grimoires.

Les yeux levés en direction des inscriptions, souvent écrites en grosses lettres dorées, elle dépassa bon nombre de ces dernières demeures. Un moment donné, après être retournée plusieurs fois sur ses pas, tous les chemins se ressemblant ici, elle arriva devant la tombe des Lestrange. Bien que ce ne soit pas celle-la qu’elle recherche, elle s’arrêta, sa bouche formant un “o” parfait. Le faste qui se dégageait de cette chappelle mortuaire était à la hauteur de la renommée - mauvaise, certes - de cette illustre famille. Sa contemplation fut interrompue quand elle sentit une présence derrière elle. Se retournant vivement, légèrement inquiète à l’idée de rencontrer quelqu’un ici, surtout s’il s’agissait d’un adulte, elle serra sa baguette dans la poche de son pull. Même si elle n’avait pas le droit de se servir de la magie, ça la rassurait de l’avoir avec elle. La surprise put se lire sur son visage car elle reconnu l’adolescent qui se tenait non loin d’elle. Spencer ? Qu’est-ce que tu fais ici ?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7577-spencer-l-mortensen-la-lumiere-pense-voyager-plus-vite-que-quoi-que-ce-soit-d-autre-mais-c-est-faux-peut-importe-a-qu-elle-vitesse-voyage-la-lumiere-l-obsurite-arrive-toujours-la-premiere-et-elle-l-attendhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7587-spencer-l-mortensen-les-bons-amis-t-aident-a-retrouver-des-choses-importantes-lorsque-tu-les-a-perdues-ton-sourire-ton-espoir-et-ton-couragehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8411-historique-rp-de-spencerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7622-boite-aux-lettres-de-spencer-mortensenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7623-hiboux-express-spencer-mortensen

Arrivé(e) le : 23/02/2017
Parchemins rédigés : 808
Points : 6
Crédit : Jeremy Irvine / Code signa : Wild heart
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]   Sam 26 Aoû - 22:59

Feat Casey N. Beckett
We all wear masks, and the time comes when we cannot remove them without removing some of our own skin.
On était bien loin de la première visite de Spencer, qui avait tardé à arriver. Impossible de révéler aux moldus l’existence du cimetière pour sorciers, il avait fallu la venue du sorcier, lui annonçant les pouvoirs qu’il connaissait déjà, pour qu’il puisse enfin visiter la chapelle familiale. Le jeune homme se revoyait âgé d’à peine onze ans, sa lettre d’admission en poche et sa fierté, tirée des arguments qu’il avait avancé pour que ces parents adoptifs le laisse seul quelque heures, s’effaçant alors qu’il s’engageait entres les grands arbres. Il avançait alors avec hésitation et aurait certainement poussé un cri si on s’était amusé à lui faire peur au détour d’une tombe particulièrement délabrée. La carte n’était pas très précise, et il s’était un peu égaré, mais il n’avait été question d’utiliser le téléphone qu’on lui avait prêté en cas de besoin. Il avait bien eu raison, car les moldus n’auraient pas su l’aider, on l’avait prévenu. Le gamin avait choisi de continuer à tourner et à tourner, retombant chaque fois devant cet arbre majestueux qui gâchait l’accès à cette arche. Il avait fini par s’assoir et par entamer on pique-nique en réfléchissant et l’avait finalement traversé, cette arche. Il lui en avait fallu du temps, pour qu’il comprenne qu’il était arrivé à destination, les yeux un peu étriqués par les années passés avec les moldus.

Cette année, cette sixième visite s’était déroulée sans encombre et Spencer était déjà presque arrivé à destination. Il y serait dans quelques minutes, aucun risque qu’il ne se perde. Il avait délibérément laissé sa carte pliée dans son sac et ne comptait pas en avoir besoin, il connaissait parfaitement le chemin. Il voyait parfaitement clair, et ses pensées n’avaient pas été plus ordonnées depuis bien longtemps. Personne ne l’attendait anxieusement à la sortie du cimetière, ni même à l’hôtel, Spencer était seul. Les adolescents qui jouaient dans le cimetière abandonnés ne comptaient pas, des êtres insignifiants pour lui. Ici, il n’avait pas à mentir sur son ascendance, chose qui s’était révélée plus difficile que jamais cette année, il n’avait pas à mentir sur ce qui s’était passé à Poudlard. Spencer aurait pu hurler sa haine que personne ne s’en serait offusqué car seul le vent l’aurait entendu. Ses premières visites s’étaient vu rythmées par les regards en arrière, les arrêts au moindre bruit suspect, mais Spencer n’avait jamais vu personne, ni aucune trace de boue derrière l’arche. L’endroit faisait tout pour le tromper, par son entretient, mais il était aussi abandonné que le reste du cimetière, même plus. Spence avait compris que les chances de croiser un sorcier, étaient de l’ordre de l’infime, alors un qui le connaissait, les calculs étaient trop complexes.

Spencer n’était donc pas attentif aux bruits qui l’entouraient, le claquement d’une semelle de caoutchouc contre le sol de pierre brut lui avait échappé. Seul le bruit du vent contre les branches des arbres et celui des gouttes d’eau qui s’écrasaient au sol à un rythme incertain étaient perçus par le jeune homme. Son odorat était insensible, et il ne laissait guère ses mains caresser que ce soit l’écorce des arbres, ou les chapelles mortuaires qui s’élevaient, alignées à quelques mètres de lui. Seul la vue, le plus précieux de ses sens, le guidait, et ce fut le mouvement incessant de ses pupilles qui lui permit de distinguer une silhouette inattendue. Son cœur fit un bon dans sa poitrine alors que sa main gauche se refermait telle une serre sur son poignet droit. Il devait rester calme : le sorcier ou plutôt, la sorcière, la silhouette avait l’air d’appartenir à une femme, ne le connaissait surement pas, elle passerait son chemin. Mais pour cela, il devait se montrer parfaitement normal, calme, et ce même si pour y parvenir, il devait lacérer la manche de sa veste de ses ongles pourtant coupés courts.

Alors que la silhouette se rapprochant lui semblait curieusement familière, Spencer fit mine de s’intéresser à la bâtisse à sa gauche. Elle avait le mérite d’exister, mais paraissait bien misérable face à celle des Lestrange, en face. Il ne se trouvait pas face à une chapelle digne d’intérêt et c’était bien dommage car son observation perdait de sa crédibilité. Spencer aurait bien aimé aller chercher dans son sac, sa carte, une bouteille d’eau, ou plutôt sa baguette, même s’il savait ne pas avoir le droit de s’en servir, mais il en était tout bonnement incapable. Impossible de détacher ses doigts de son poignet, ce furent sans doute ces vains efforts qui révélèrent sa présence à Casey. Leurs regards se croisèrent, et il la reconnu, se rendant dans le même instant à l’évidence, il était inutile de continuer cette comédie-là, il allait devoir en trouver une autre à lui servir. Mais pour l’instant, avant qu’elle ne parle, leurs visages devaient être à peu près similaires, si ce n’étaient que la peur était presque aussi importante que l’incrédulité chez Spencer.

"Spencer ? Qu’est-ce que tu fais ici ?" Il devait répondre, trouver la bonne stratégie pour que cette question soit la seule, car il lui serait difficile de changer de tactique en cours de route. "Je visite ces lieux chargés d'histoire." Ses traits aussi crispés que ses doigts, il n'essaya même pas d'imiter la désinvolture. Il n'a pas su décider de la stratégie à adopter, alors il est resté évasif, avant de poursuivre."Eh toi ? Tu es venue rendre hommage aux Lestrange ou cracher sur leur tombe ?" La meilleure défense, c'est l'attaque.
 


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1128
Points : 5
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: Re: [Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]   Dim 27 Aoû - 15:32


❝ we all wear masks ❞Casey & SpencerL’étonnement, la surprise de trouver quelqu’un d’autre dans ce lieu presque oublié de tous et la plus grande surprise encore que ce “quelqu’un d’autre” soit un camarade de Poudlard avaient fait perdre ses moyens à Casey. Le temps de quelques secondes, trop surprise pour analyser correctement la situation, elle avait oublié son masque de façade, son retranchement derrière un visage inexpressif et une solitude parfaitement recherchée, et elle l’avait salué, au lieu de faire comme si elle ne l’avait pas vu, comme si elle était toujours seule dans ce cimetière, tout en passant son chemin. En réalité, elle n’aurait pas vraiment pu faire comme si de rien n’était puisque leurs regards s’étaient croisés, accrochés et qu’ils avaient tous les deux compris à cet instant qu’ils n’avaient pas à faire à un sorcier lambda mais à une connaissance et qu’il était trop tard pour regarder en l’air ou à l’opposé afin d’éviter une quelconque rencontre. Mais la Serdaigle était persuadée qu’avec un peu plus de jugeote, elle aurait pu éviter ce faux-pas, alors elle s’admonestait en silence.

Ses doigts délaissèrent sa baguette au sein de la poche centrale de son sweat et retournèrent s’aggriper à la lanière de son sac à dos. Spencer disait être là pour l’histoire qui imprégnait ces lieux, et Casey voulait bien le croire, même si elle pensait que les Serdaigle étaient les seuls assez fous pour se rendre dans un endroit pareil dans le seul but de parfaire leurs connaissances du monde magique et de ses secrets. Elle voulait bien le croire, mais sa posture lui hurlait que sa présence la dérangeait. Pas besoin d’être très observateur pour le comprendre, même si Casey pouvait se targuer de l’être, son visage était aussi crispé que le reste de son corps. Sa question, acerbe, lui fit de nouveau lever les yeux vers la chappelle mortuaire dédiée aux Lestrange. La grandeur et la majestuosité de ce monument éclipsaient tous les autres tombes de l’allée, les rendant parfaitement insignifiantes, presque invisibles. On ne voyait que ces murs de marbre blanc, ces lettres en or qui formaient l’un des noms les plus connus et les plus redoutables de l’histoire sorcière ainsi que cette porte en granite noir. Ni l’un ni l’autre. Je n’aime ni louer les morts, ni profaner des tombes. C’était pas du tout son passe-temps. Ses parents biologiques avaient bien essayé de lui inculquer la foi à coup de messes dominicales et de châtiments corporels, mais l’enfant du démon était resté tel quel et Dieu n’était jamais devenu un proche. Ce n’était pas pour autant que la profanation la tentait. Non pas par respect, plutôt par indifférence : quel était l’intérêt de profaner un lieu où personne ne vivait ? Franchement aucun, si vous voulez son avis. À la limite, ouvrir une chappelle mortuaire parce que des secrets millénaires y sont enfouis, ça oui. Ce n’était plus de la profanation, mais de la science, et ça avait là tout un intérêt.

Le silence s’était installé entre les deux adolescents, porté par le vent et le bruissement des feuilles. Bien, elle pouvait lui dire au revoir et s’en aller maintenant ? Pourquoi, alors, restait-elle plantée là ? Elle n’aimait pas les gens, c’était un fait, même si elle s’accomodait bien de leur présence à Poudlard et les supportait pour garder l’image qu’elle s’était forgée. Mais ici, dans ce cimetière, pourquoi restait-elle face à Spencer ? Bien sûr, ils avaient partagé quelque chose durant cette année dans les cachots. Et le soutien qu’elle percevait chez lui s’était révélé une nouvelle fois à la Ferme. Sans sa remarque, on aurait pu lui poser des questions, même si avec toutes les tortures que les nés-moldus avaient subies, elle aurait pu inventer un mensonge des plus crédibles. Il avait été là, en quelque sorte, même une fois le cauchemar fini. Peut-être parce qu’il pensait, comme elle, que ça n’était jamais vraiment fini ? Allez savoir. En tout cas, il n’avait pas fait comme s’il ne la connaissait pas, pas comme un certain abruti de sa connaissance. Parce que penser à Brooklyn allait la mettre en rogne, elle préféra occuper son esprit avec la première chose qui lui passait en tête. Merci. Pardon ? Elle venait bien de dire ça ? Au fond, elle le pensait, et les mots trouvèrent la sortie avant qu’elle n’y réfléchisse plus. Pour… et bien, tu sais. Je ne te l’avais pas encore dit, alors, merci. Ce n’était sûrement pas le moment le plus adéquat pour des remerciements, mais qu’y pouvait-elle. Tu es venu voir quelle tombe ? Sa curiosité l’emportait, elle l’emportait toujours. Et comme Casey doutait fortement qu’il soit là uniquement pour une simple visite historique, elle avait bien envie de savoir ce qui le motivait à être présent ici.
©️ 2981 12289 0

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7577-spencer-l-mortensen-la-lumiere-pense-voyager-plus-vite-que-quoi-que-ce-soit-d-autre-mais-c-est-faux-peut-importe-a-qu-elle-vitesse-voyage-la-lumiere-l-obsurite-arrive-toujours-la-premiere-et-elle-l-attendhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7587-spencer-l-mortensen-les-bons-amis-t-aident-a-retrouver-des-choses-importantes-lorsque-tu-les-a-perdues-ton-sourire-ton-espoir-et-ton-couragehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8411-historique-rp-de-spencerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7622-boite-aux-lettres-de-spencer-mortensenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7623-hiboux-express-spencer-mortensen

Arrivé(e) le : 23/02/2017
Parchemins rédigés : 808
Points : 6
Crédit : Jeremy Irvine / Code signa : Wild heart
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]   Dim 27 Aoû - 17:24

Feat Casey N. Beckett
We all wear masks, and the time comes when we cannot remove them without removing some of our own skin.
Spencer n’avait même pas songé à espérer être seul. C’était une évidence qui s’était brisé alors qu’il avait aperçu Casey.  S’il avait eu un tant soit peu de chance, il serait tombé sur un parfait inconnu, mais cela faisait maintenant des années qu’elle avait trouvé meilleur contrat ailleurs. Ainsi, Spencer savait ne pas pouvoir compter sur le hasard pour lui sauver la mise, il n’avait pas fait son job, il aurait dû l’entendre bien avant de la voir, bien avant qu’elle ne le remarque. La logique aurait voulu que le jeune homme redouble de prudence alors qu’il faisait tomber le masque, mais s’il se permettait d’être à nu, sans secret, c’est que ses derniers étaient en sécurité et alors, la prudence se révélait n’être qu’une ni plus ni moins qu’une perte d’énergie. Un paradoxe que Spencer n’avait probablement pas assez étudié, une erreur qu’il payait à l’instant même. Il ne lui restait plus qu’à empêcher l’histoire de se reproduire, qu’à sauver la mise.

Cette fille en sweatshirt bleu se tenait en face d’elle et ils avaient tous deux conscience de ne pas être des inconnus l’un pour l’autre. Sans surprise, elle le questionna sur la raison de sa présence en ce lieu pour le moins atypique. Elle pouvait s’attendre à une réponse inexistante, ou erronée, à lui de la convaincre du contraire. Le masque se reformait petit à petit, trop lentement, le temps qu’il lui avait fallu pour me faire tomber multiplié par cent. Spencer était trop crispé, son esprit était à peine plus stimulé qu’à l’habitude mais il devait agir vite, tout en se préoccupant des conséquences de ce que sa réaction aurait sur le long terme, ce qui dépendait en grande partie de Casey. Cette fille qu’il avait le malheur de compter parmi ses connaissances, mais dont il ne savait pas grand-chose, et son absence de réaction face à sa réponse évasive ne l’aidait pas. Oh si, elle avait bougé, sa main était sortie vide de sa poche pour venir accrocher la lanière de son sac à dos, mais le peu d’information qu’il était capable de tirer de cette observation ne l’aidait pas.

Casey avait accompli le mouvement inverse quelques instants plutôt, alors qu’elle avait senti sa présence. Elle ne savait pas à qui elle avait affaire et avait dû réagir de la même manière que lui, tenter d’attraper son arme, qu’elle venait de lâcher. Tout ceci n’était qu’hypothèse pour Spencer, il avait besoin de concret. Poser à son tour une question semblait être la meilleure chose à faire.

La réponse qu’il attendait se fit attendre ce qui n’était pas pour déplaire à Spencer. Alors qu’elle jetait un œil au mausolée de pierres blanches, il pouvait constater que sa tenue ne lui permettait ni de confirmer, ni d’infirmer que la visite du cimetière était bien dans son programme, trop basique et le bouquin qu'elle avait en main, illisible de là où il se trouvait. Car malgré l’étonnement qu’il avait pu lire sur ses traits quand elle l’avait reconnu, le hasard était un peu trop présent à son gout. Il n’avait pas spécialement surveillé ses arrières depuis qu’il avait quitté son domicile, il aurait bien été incapable de dire s’il avait été suivit. Si elle l’avait tracé, pourquoi Casey serait-elle venue lui parler et ainsi perdu son avantage ? La question restait à creuser. En définitive, c’était fort peu probable, et certainement un peu arrogant de penser qu’elle l’ait suivit, mais Spencer ne se permettait pas d’exclure cette possibilité.

« Ni l’un ni l’autre. Je n’aime ni louer les morts, ni profaner des tombes. » Ca leur faisait un point commun un peu plus agréable à supporter que le besoin d’agresser son propre corps. C’était aussi plus courant. Rien d’étonnant à ce qu’ils aient autre chose à faire que de perdre leur temps à chagriner ceux qui ne savaient se détacher des ossements de leur proche. Quant au fait de rendre hommage aux morts, si un grand nombre de religions actuelles ou disparues encourageaient cette pratique, tout le monde n’adoptait pas leurs crédos, sans compter, qu’à leur âge, beaucoup n’avaient pas encore rencontré la mort. Qu’elle raison avait dirigé la réponse de la fille, si elle disait vrai, ce qui semblait probable ? Spencer ne saurait le dire, après tout il ne la connaissait pas, n’avait rien à lui dire, et elle non plus apparemment.


Car la scène perdait tout intérêt aux yeux d’un spectateur invisible. Les deux adolescents s’observaient en silence. Ils n’avaient, à priori, rien à gagner à se parler, mais rien non plus à partir. Spencer avait malheureusement tout son temps. Il ne pouvait se permettre de partir et d’agir comme s’il ne l’avait pas croisée. Il devrait revenir un autre jour, l’œil aux aguets pour entrer l’unique monument funéraire auquel il avait accès. Le jeune homme n’était pas à l’aise, il parvenait tout juste à décoller un doigt de sa manche et il se faisait du mal à rester, mais il devait savoir si elle comptait revenir. Car il ne voulait plus voir Casey, que ce soit ici ou ailleurs. Ils se reverraient à Poudlard, et dieu merci, elle redoublait aussi à priori, mais il n’irai pas lui parler. Maintenant qu’il se rendait compte que s’intéresser, même de loin à des inconnus, pouvait être mauvais il ne reproduirait pas cette erreur. « Merci. »  Spencer haussa un sourcil, il venait de réussir à détacher son majeur. « Pour… et bien, tu sais. Je ne te l’avais pas encore dit, alors, merci. » Ah, elle parlait du conseil qu’il lui avait glissé, erreur qu’il ne reproduirait plus. Spencer s’était senti proche d’elle en découvrant qu’elle s’infligeait plus de souffrance que lui. Bien sûr. C’est ce qu’il s’était dit, en remarquant combien elle était différente à la ferme. Il n’était pas le seul à se cacher, et avait d’abord cru qu’elle était meilleure que lui à ce petit jeu. C’était avant de d’apercevoir une nouvelle fois ces plaies sanguinolentes. Le poufsouffle n’avait pu s’empêcher de secouer la tête. Il avait déjà suffisamment été confronté au problème de garder ses travers secret pour convenir que le mieux restait de ne pas avoir à mentir. Alors, après une trop courte réflexion, il avait été la voir pour lui glisser un conseil. « Je ne sais pas pourquoi que te l’ai fait remarquer. Je te pensais plus douée que moi, mais c’est un jeu difficile auquel nous jouons. Seul contre tous alors…» Plus qu’un doigt à décoller. "Tu es venu voir quelle tombe ?" Spencer laissa son regard balayer le cimetière. Il était à nouveau libre de ses mains, mais resté crispé. « Pas celles que je savais trouver avant de me renseigner sur ce cimetière, et pas celles qui ont été pillées… Et toi, ton bouquin, il est ouvert à qu'elle page ?»


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1128
Points : 5
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: Re: [Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]   Dim 27 Aoû - 19:34


❝ we all wear masks ❞Casey & SpencerSes remerciements venaient à peine de s’évanouir dans les airs qu’une part de Casey les regrettaient déjà. Elle n’était pas du genre à dire merci, désolée, ou toutes ces conneries. Elle était plutôt du genre à ne rien dire, ne rien dire d’important s’entend, à se taire et à observer, c’était en ça qu’elle était douée. Mais même si elle avait pleins de défauts, la mauvaise foi n’en faisait pas toujours partie, et il fallait admettre que Spencer lui avait évité des questions gênantes, ce jour-là. Alors oui, elle l’en remerciait, sans pour autant se sentir redevable à son égard. Il l’avait fait pour une raison qui lui échappait, elle ne comptait pas non plus culpabiliser pour ça et avoir l’impression de lui devoir quelque chose. Cet instant de faiblesse terminé, Casey reprit son attitude habituelle d’indifférence totale. Elle n’eut aucun mal à le faire, d’autant plus que Spencer ne semblait pas des plus réceptifs à une quelconque bonne humeur. Il était tendu, crispé, une main enserrant son poignet, ce qui eu le don de provoquer une micro-réaction chez la jeune adolescente, à savoir un haussement de sourcil. Cependant, qu’il soit aussi peu réceptif à ses remerciements, qui était quand même chose rare chez Casey, eu le don d’agacer cette dernière. Elle n’était pas vexée parce qu’il s’en foutait, simplement vexée qu’il ne mesure ce qu’elle venait de dire à sa juste valeur. Mais qu’importe, il lui en fallait plus pour l’offusquer ou pour l’énerver. Ses sourcils se relevèrent à nouveau pendant qu’il lui répondait. Plus douée que toi ? Le mouvement lent de son regard ne laissa place à aucun doute quant à l’objet de son intérêt. Ses avant-bras et ses cuisses étaient peut-être striées de marques rouges, le tissu frottant contre elles, ravivant la douleur quand elles étaient trop récentes, ce qui était particulièrement le cas ces derniers temps, il n’empêche qu’elle n’avait aucun mal à se contrôler au public, au contraire de Spencer dont les doigts avaient du mal à lâcher son poignet. Je ne doute pas de l’être, en effet. Son erreur à la Ferme, elle la mettait sans hypocrisie aucune sur le compte de la fatigue et du traumatisme subi. Non pas qu’elle se cherchât des excuses, après tout, le pire avait été évité, et elle n’avait de comptes à rendre qu’à elle-même.

Mais il avait raison, ils jouaient tous les deux un jeu difficile et disputaient la partie en solitaire. Quand elle avait repéré les marques caractéristiques sur le poignet de Spencer, au début de son arrivée à Poudlard, elle n’avait pas mis longtemps à comprendre d’où elles venaient. Elles étaient trop reconnaissables à ses yeux. Pour autant, Casey n’était jamais allée lui parler. Pour quoi faire ? Lui dire qu’elle était comme lui, qu’elle le comprennait ? Très peu pour elle. Mais les cachots et tout ce qui s’en était ensuivi, ça avait un peu modifié la donne. Elle ne pouvait pas se mentir et nier que la présence de Spencer n’avait pas été d’un certain réconfort durant cette période là. Maintenant, le joug de Blackman terminé, elle ne voyait là qu’un élève qui était au courant, qui savait qu’elle cachait un secret. Jusque là, seul Brooklyn était à même de le savoir puisqu’il avait connu Casey enfant, mais même lui n’avait jamais vu les marques striant ses bras. Alors quoi ? Pour une fois tu te sentais un peu moins seul ? Elle s’inquiétait encore de savoir ce que Spencer allait faire de ce qu’il savait d’elle. Méfiante envers tout le monde, savoir qu’une partie de son secret était entre les mains d’un quasi-inconnu ne l’enchantait pas plus que ça, mais elle devait faire avec.

Sa vague phrase sur ce qu’il était venu voir ici la laissa de marbre. Elle aimait bien les énigmes, en général, mais quand il s’agissait d’une discussion, ce n’était pas la même chose. Ça ne répondait en rien à sa question, en réalité, même si ça lui donnait un petit indice sur le fait qu’il n’était pas venu voir une tombe commune. Il était peut-être là pour quelqu’un en particulier, peut-être pas, mais elle doutait de plus en plus qu’il soit ici pour une simple ballade dans les lieux. Jetant un coup d’oeil à son grimoire, elle serra la couverture contre sa poitrine, rendant toute lecture du titre impossible. Page cent cinquante deux. Pas sûre que ça t’avance.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7577-spencer-l-mortensen-la-lumiere-pense-voyager-plus-vite-que-quoi-que-ce-soit-d-autre-mais-c-est-faux-peut-importe-a-qu-elle-vitesse-voyage-la-lumiere-l-obsurite-arrive-toujours-la-premiere-et-elle-l-attendhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7587-spencer-l-mortensen-les-bons-amis-t-aident-a-retrouver-des-choses-importantes-lorsque-tu-les-a-perdues-ton-sourire-ton-espoir-et-ton-couragehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8411-historique-rp-de-spencerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7622-boite-aux-lettres-de-spencer-mortensenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7623-hiboux-express-spencer-mortensen

Arrivé(e) le : 23/02/2017
Parchemins rédigés : 808
Points : 6
Crédit : Jeremy Irvine / Code signa : Wild heart
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]   Dim 27 Aoû - 22:57

Feat Casey N. Beckett
We all wear masks, and the time comes when we cannot remove them without removing some of our own skin.
Aussi curieux que cela puisse paraitre, Casey n’était jamais apparu comme une menace, ou bien peu de temps. Certes, les mensonges de Spencer au sujet de ses blessures ne la trompaient pas, mais c’était réciproque, ce que Spencer avait retenu. La protection de son secret était progressivement devenue la dernière de ses préoccupations, en à peine quelques mois, et il avait failli commettre l’irréparable à ce sujet, le divulguer. Le poufsouffle croisait assez de potentiels bourreaux pour avoir les ressources de se méfier des nés-moldus. Et puis, même après leur libération, Casey ne savait rien de lui, et là encore et c’était malheureux, la réciprocité était vraie, ils étaient à armes égales. Ils avaient tous les deux plus à perdre qu’à gagner à s’intéresser de trop près à l’autre. Encore mieux, aucune discussion n’avait été nécessaire pour qu’ils s’en rendent compte. Un accord tacite qui aurait probablement survécu aussi longtemps que celui, semblable, qu’il avait Shaelyn depuis plusieurs années déjà, s’ils ne s’étaient pas croisés dans ce cimetière, ou avaient simplement fermés les yeux.

Voilà comment le ressenti d’une personne vis-à-vis d’une autre, pouvait changer du tout au tout en l’espace d’un instant. Le contraste était assez net chez Spencer, trop surpris pour maquiller correctement ses émotions, mais Casey pouvait également prétendre au titre. En effet, Spencer ne distinguait plus la fille qui le remerciait quelques secondes plus tôt, hésitante, presque gênée. "Plus douée que toi ?" Le ton était cassant à présent, alors qu’elle faisait écho à  sa réponse, aucune trace de gêne ne l’empêchait de détailler le poufsouffle, le regard arrêté sur les muscles qui mobilisaient une grande partie de sa concentration. "Je ne doute pas de l’être, en effet." Casey avait probablement raison, à l’heure qu’il était, mais Spencer ne lui ferait pas l’offense de lui rappeler l’objet de ses remerciement. Non pas que le saint esprit lui ait fait brusquement don de tact, un beau cadeau que ce serait, mais il allait trouver une autre manière de gagner du temps pour réfléchir, elle la lui offrait pour être plus exacte. "Alors quoi ?" Spencer n’était clairement pas en position de force, du moins pas physiquement. Si Casey avait vite retrouvé ses moyens et se présentait dans le même état d’esprit que la jeune fille qu’il pouvait croiser à Poudlard, ce n’était pas le cas de Spencer. Pour parer à ce problème, Spencer avait l’opportunité de ne pas y être confronté. Mais l’anticipation de Spencer avait ses failles, infiniment plus réduites que celles de Casey pensait-il, mais son secret était plus vulnérable pendant qu’il les rebouchait, ce qui, heureusement, ne durait pas éternellement.

..."Pour une fois tu te sentais un peu moins seul ?" La serdaigle n’avait pas tout à fait tort. Logique, si des évènements différents, les avaient forgés différemment, s'ils n’avaient pas le même but, ni les mêmes outils à leur dispositions, ils avaient choisi la même voix, celle qui posait problème au niveau de la confiance. "...Alors j’ai fait demi-tour pour te prévenir." Spencer n’avait jamais eu l’occasion de finir sa phrase, mais Casey lui tendait une belle perche. Maintenant, Spencer allait pouvoir lui apprendre quelque chose de nouveau, ou pas. "Tu as raison, je me suis senti un peu moins seul ? J’ai le droit de savoir d’où vient cette hypothèse d’ailleurs ?" Spencer voulait bien parler de ses ressentit, aucun problème, mais il n’avait aucun intérêt à monologuer. Il devait la connaitre un petit peu plus. "...Mais ce n’était qu’une impression… Je suis toujours aussi seul avec quelqu’un avec qui je ne partage pas ce que je veux garder pour moi, ou juste une bribe et je suis toujours aussi entouré des gens avec qui je partage le reste."

Et les raisons de sa venue faisaient partie des nombreuses choses qu’il n’avait pas l'intention de partager avec elle, comme avec n’importe qui. Spencer avait choisi de lui mentir, en lui disant qu’elle ne trouverait pas le nom de la tombe qu’il cherchait en dehors de ces lieux, mais Casey ne retiendrait peut-être de ce qu’il avait dit qu’une réponse évasive. Comment savoir, elle ne posait plus de question, une bonne chose en soit.  "Page cent cinquante-deux. Pas sûre que ça t’avance." Elle ne cracherait pas le morceau non plus et c’était justement ce qui donnait un intérêt à Spencer de connaitre l’objet de sa visite. Si elle voulait qu’il reste sous le sceau du secret, quoi de mieux que de le briser pour que le sien reste bien scellé. Spencer prenait note, mais il n’était pas assez joueur pour tenter d’en savoir plus, peut-être était-elle assez intelligente pour avoir les mêmes motivations que lui. En effet. A nouveau libre de ses mains, il fit glisser son sac le long de ses épaules pour récupérer sa bouteille d’eau avant de le remettre en place. Au cours de l’opération, il avait récupéré sa baguette, qu’il avait coincée dans sa ceinture. "Je ne pensais pas croiser des sorciers par ici". Donna-il pour toute explication pour éviter qu’elle interprète mal son geste. Il but une gorgée d’eau, observant le manège inquiétant qui se déroulait dans le ciel. "Tu ne risques pas de m’expliquer pourquoi tu es ici, et je n’ai aucun intérêt à te cuisiner." Ou presque, mais c’était un détail."Mais je suppose que si je reste dans les parages, je vais te gêner ?" Spencer n'avait pas l'intention de partir pour autant, juste de cesser de la regarder sans le blanc des yeux.

code by Silver Lungs


HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1128
Points : 5
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: Re: [Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]   Dim 27 Aoû - 23:50


❝ we all wear masks ❞Casey & SpencerIls étaient là, à se faire face, chacun aussi méfiant que possible. Un spectateur lambda assistant à cette scène aurait pu trouver ça tragique, deux adolescents à qui la vie avait déjà tellement pris qu’ils étaient incapables d’avoir des rapports que l’on aurait pu qualifier de normaux. La méfiance faisait partie d’eux, aussi simplement et naturellement que le fait de respirer. C’était comme ça. Ils étaient comme ça. Le temps les avait façonnés et ils ne pouvaient rien changer à leur nature, même avec toute la bonne volonté du monde. Non pas qu’ils en aient envie. Enfin, pas en ce qui concernait Casey, en tout cas. Ce qu’elle était lui convenait et les derniers événements qui avaient agité Poudlard lui confirmaient qu’avoir espoir en un seul être humain était une bêtise. Une bêtise qui pouvait coûter cher. La seule personne qui avait jamais réellement comptée à ses yeux était celle qui la blessait le plus, même des années après son départ. Non, l’attachement, l’amour et tout ça, ça ne faisait qu’affaiblir les individus, et Casey ne voulait pas de nouvelles faiblesses. Alors même si Spencer paraissait innofensif, même s’ils avaient sûrement beaucoup à partager, ils ne pouvaient s’empêcher de rester méfiants tous les deux, l’un envers l’autre. Pendant un temps, ils avaient été capables de laisser la méfiance de côté. Ou plutôt, ils n’avaient pas eu la force de la brandir, telle une protection quasiment infaillible. Les tortures, les humiliations quotidiennes, le quotidien sous les Néo-Mangemorts avait eu raison des barrières et des forces qu’il fallait pour les brandir. C’est ce qui avait fait que Casey et Brooklyn se rapprochent à nouveau. Et c’est aussi ce qui avait fait que Spencer et Casey deviennent un peu plus que de simples étrangers destinés à se croiser dans les couloirs de Poudlard. Pour autant, une fois Blackman mis en déroute, tout aurait du redevenir comme avant mais ils ne s’étaient pas contentés de s’ignorer et comme venait de le dire Spencer, il avait fait demi-tour. Au lieu d’ignorer son bras découvert et de continuer son chemin vers ses préoccupations personnelles, il avait fait demi-tour. On ne pouvait pas dire qu’il lui avait sauvé la vie, il ne fallait pas abuser non plus, mais son geste avait fissuré la belle plaque d’indifférence qu’ils brandissaient habituellement avec les autres. Est-ce qu’elle aurait fait la même chose à sa place ? Elle n’en avait fichtrement aucune idée ; elle tendait vers le oui mais rien n’était sûr. Ce n’est pas une hypothèse mais une certitude rectifia-t-elle. La Serdaigle ne savait pas pourquoi elle restait là à parler à Spencer, elle qui d’habitude n’avait aucun mal à ignorer les gens. Elle ne l’appréciait pas, pas plus que ça, ne le connaissait en fait pas assez pour pouvoir dire si c’était le cas ou non, tout ce qui les liait c’était ces nuits dans les cachots, ces nuits passées sans dormir, incapable de trouver le sommeil, et ces marques sur leurs corps, révélatrices d’un profond mal-être. C’était peut-être juste pour ça qu’elle restait là à répondre à ses questions là où elle aurait déjà soupiré et tourné les talons avec un autre. Juste qu’ils partageaient un mal-être similaire. Même si, visiblement, au lieu de les rapprocher, ça semblait les éloigner encore plus, comme deux animals blessés montrant les crocs. Les rapports humains lui échappaient franchement, parfois. Elle vient de moi, tout simplement. Je ne vais pas te mentir à toi en disant que ta présence dans les cachots ne me faisait pas me sentir moins seule, je crois que ce mensonge serait un affront pour nous deux. Casey n’aimait pas perdre du temps. Parfois, un mensonge lui en faisait gagner, d’autres fois, la vérité était plus rapide, plus simple. Je sais que c’était pareil pour toi.

Elle parlait au passé, car, comme le disait si bien Spencer, ça n’était qu’une impression. Ils étaient seuls et ils le restaient. Les cachots n’avaient été qu’une parenthèse même si le traumatisme, lui, n’en était pas une. Ils étaient sûrement encore plus seuls quand ils se trouvaient en présence de l’autre, en fait, parce que c’était comme un miroir leur renvoyant ce qu’ils étaient. Casey réussissait pourtant à s’accomoder de sa présence, sans en être cependant satisfaite. Elle aurait préférée être seule, c’était un fait qu’elle ne pouvait ignorer, mais elle préférait toujours la solitude à la compagnie. Oui, ce n’était qu’une impression. Est-ce qu’elle le regrettait ? Que ce ne soit qu’une impression ? Que la présence d’un semblable ne la réconforte pas ? Peut-être qu’une part ignorée d’elle-même le regrettait, oui. Mais Casey ne souhaitait tout simplement pas avoir de faiblesses d’aucune sorte. Son secret forçait sa solitude, ses mensonges lui offraient une compagnie.

Observant les mouvements de Spencer, sa baguette… On avait réellement l’impression de deux cow-boys prêts à tirer sur l’autre au moindre faux pas. Réellement, un spectateur lambda aurait été étonnement surpris d’un tel comportement de la part de deux adolescents. Je ne le pensais pas non plus, en vérité. Le grimoire datait de tellement longtemps qu’elle s’attendait à un cimetière abandonné, ce qui était plutôt le cas en fait, et elle en avait donc conclu que les sorciers avaient désertés ce lieu depuis longtemps. Ils vraisemblablement les deux seuls à venir encore se balader dans le coin. En fait ce n’est pas un secret mais je n’aime pas expliquer les choses quand ce n’est pas nécessaire. Non, au fond, elle n’était pas là pour une raison secrète, elle venait juste satisfaire sa curiosité et sa soif de connaissance. Par contre, elle sentait qu’il n’en était rien pour Spencer. Aucune carte à la main ou ne dépassant de sa poche, elle aurait pu mettre sa main au feu qu’il connaissait les lieux. Ce n’est pas ton cas, par contre, est-ce que je me trompe ? Oui, elle avait envie de savoir. Sa curiosité la guidait bien souvent. Et dans ces lieux, Spencer était la seule chose, hormis son grimoire, qui la titillait. Pas vraiment. Moi, oui, n’est-ce pas ? Elle était en position de force ainsi, elle le savait bien. S’il n’attendait que son départ, elle s’en fichait pas mal au fond, qu’il reste et qu’il découvre ce qu’elle faisait ici.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7577-spencer-l-mortensen-la-lumiere-pense-voyager-plus-vite-que-quoi-que-ce-soit-d-autre-mais-c-est-faux-peut-importe-a-qu-elle-vitesse-voyage-la-lumiere-l-obsurite-arrive-toujours-la-premiere-et-elle-l-attendhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7587-spencer-l-mortensen-les-bons-amis-t-aident-a-retrouver-des-choses-importantes-lorsque-tu-les-a-perdues-ton-sourire-ton-espoir-et-ton-couragehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8411-historique-rp-de-spencerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7622-boite-aux-lettres-de-spencer-mortensenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7623-hiboux-express-spencer-mortensen

Arrivé(e) le : 23/02/2017
Parchemins rédigés : 808
Points : 6
Crédit : Jeremy Irvine / Code signa : Wild heart
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]   Mer 30 Aoû - 19:07

Feat Casey N. Beckett
We all wear masks, and the time comes when we cannot remove them without removing some of our own skin.
Il lui en voudrait, d’avoir été visiter ce cimetière, d’avoir choisi le même jour que lui, et de lui rendre ainsi l’existence plus difficile encore. Mais à l’heure actuelle, Spencer était bien trop tendu pour se perdre dans ce genre de considération inutile, ce type même qu’il s’efforçait d’oublier s’il ne parvenait pas à leur trouver un aspect positif à exploiter. Il n’était pas encore temps d’imaginer le déroulement de sa journée si Casey n’y avait pas fait irruption, des questions plein les poches, comme beaucoup trop de gens. En la regardant, sac à dos, bouquin en main, figure parfaite du touriste lambda, Spencer en venait à se demander s’il avait bien fait de lui prêter attention. Trop rares étaient ceux qui savaient s’intéresser au monde qui les entouraient, sans pour autant poser ses propres limites, là ou celles dressées sont trop fragiles. Il n’en faisait pas toujours parti, le poufsouffle, incapable de refréner sa curiosité quand elle ne semblait causer de tort à personne en particulier et la serdaigle qui se tenait face à lui, non plus. Ce point commun n’était pas exceptionnel, partagé avec tant d’autres, ce n’était pas ça qui avait attiré son regard sur cette fille banale, à première vue normale. C’est la vue de sang, celle des griffures reconnaissables entre milles, qui lui avait fait plisser les yeux pour s’assurer qu’il ne se trompait sur leur provenance. C’était une faiblesse peu commune, une fragilité qui les avaient poussé à se regarder dans les yeux, quand d’autre tentaient vaille que vaille de dormir. « Ce n’est pas une hypothèse mais une certitude. » Elle aussi avait compris leur motivation commune, à gaspiller le peu de temps qui leur était accordé pour reprendre des forces. Ils étaient faibles sous beaucoup d’aspects, mais ils n’étaient pas seuls. « Elle vient de moi, tout simplement. Je ne vais pas te mentir à toi en disant que ta présence dans les cachots ne me faisait pas me sentir moins seule, je crois que ce mensonge serait un affront pour nous deux. Je sais que c’était pareil pour toi.» Spencer hocha la tête, validant son hypothèse. Il n’avait rien à dire de plus. Il avait eu du mal à assumer, avait tenté de se voiler la face à un moment, avant de se rendre compte que c’était humain : c’était une autre faiblesse qu’il avait eu, de gaspiller de l’énergie, pas beaucoup mais déjà trop, pour une impression. Le jeune homme avait du mal à saisir l’espèce d’impression dont Jill lui avait fait part dans une de ses lettres, il comprenait maintenant que c’était parce qu’il n’avait pas toutes les cartes en mains, ne connaissait pas les besoin qu’elle avait eu. « Oui, ce n’était qu’une impression. » Avec Casey, ils avaient eu le même manque et leur cerveau, avait trouvé une même solution pour le combler, encore une fois. Mais Spencer ne pouvait se voiler la face, surtout pas maintenant. Qu’ils soient semblables sur certains aspects, certes, mais le reste restait un mystère, et pour l’un et pour l’autre. Peut-être les similitudes étaient-elle foisonnantes entre eux, peut-être étaient-elles aussi rares, et juste un peu plus remarquables, qu’entre deux abrutis qui n’aiment pas le chocolat.

Spencer n’était pas homme à faire des paris hasardeux, il ne confirait rien d’important à Casey pour l’instant. Manque de pot, la première information qu’il avait l’occasion de divulguer était de celles secret-défense. Casey tombait sur la rue de la paix au Monopoly mais elle n’avait pas assez d’argent pour l'acheter dommage. « Je ne le pensais pas non plus, en vérité. » Ils se tournaient autour, échangeant des banalités qui n’intéressaient personne, visiblement pas près à lâcher des infos ou à se séparer. « En fait ce n’est pas un secret mais je n’aime pas expliquer les choses quand ce n’est pas nécessaire. » La bonne blague. Sa réponse n’aurait peut-être pas mérité d’être décortiquée, si le silence n’avait pas été trop présent entre leurs précédents échanges. "« Je vois. Ce serait une perte de temps. » Spencer jouait un peu avec le feu, s’attendant à se voir retourner la question, même si lui employait bien son temps, il se désaltérait. « Ce n’est pas ton cas, par contre, est-ce que je me trompe ? » Et voilà le bâton qui revenait vers Spencer. Il avait eu un peu de temps à réfléchir à son mensonge, vu le cours qu’avait pris sa discussion." « Tout dépend de ce que tu entends par nécessaire. Tu ne penses pas que me dévoiler ton projet soit nécessaire. Mais peut-être aura-tu besoin de moi, pour le réussir. Je doutes fort que cette situation se produise, mais cet exemple était beaucoup moins complex que le premier qui m'est venu à l'esprit. »?" Il éludait, encore une fois, mais il fallait reconnaitre que la thématique qu'elle soulevait était pour le moins interessante. 

« Pas vraiment. Moi, oui, n’est-ce pas ? » Spencer pouvait toujours revenir demain, mais cela mettrait à mal son programme, ce qui n’était pas souhaitable. Il ne serait plus jamais tranquille dans ces lieux tant qu’il n’aurait pas pris les mesures nécessaires pour s’assurer de sa solitude. Il n’aurait pas le matériel électronique nécessaire avant la fin de l’été, et ne pouvait utiliser la magie avant ses dix-sept ans. Dans le cas, où elle reviendrait, il devait la lancer sur une fausse piste, crédible. Et n’entendait pas gâcher le reste de sa journée. "« J’aime ma tranquillité. Poudlard ne me permet pas d’en profiter, et ma famille non plus. Donc oui, ta présence me dérange, je préfèrerais n’avoir personne dans les pattes, mais ce n’est pas moi qui en décide. » Il n’était pas le seul à vouloir mener ses affaires en toute tranquillité. Casey pouvait lui dire ce qu’il voulait, il ne croyait pas cette as du mensonge. "« Du coup je te propose qu’on se sépare ? » Jouer la comédie, il n’aimait pas ça, mais c’était nécessaire. Il se voyait déjà prendre l’allée à droite au carrefour et dépasser sa  destination pour s’aventurer un peu plus loin. Qu’est-ce qu’il ne fallait pas faire pour brouiller cette Casey.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8215-understood-the-mind-is-bigger-than-the-whole-universe-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8229-too-many-things-in-my-head-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8230-look-what-i-did-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8231-real-talk-caseyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8232-real-fast-talk-casey

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 1128
Points : 5
Crédit : moi (Frances Cobain)
Année : Cinquième (redoublante)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Billie

MessageSujet: Re: [Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]   Dim 3 Sep - 14:00


❝ we all wear masks ❞Casey & SpencerTout était dit, entre eux deux. Au final, ils n’étaient rien de plus que ce qu’ils avaient été dans les cachots : un certain réconfort, l’impression de ne pas être seuls. Mais une fois sortis de l’horreur, une fois l’absurdité des agissements de Blackman laissée derrière eux, une fois quittés les cachots, ils n’étaient rien, plus rien, juste deux âmes partageant, certes, un même mal-être, mais rien de plus, rien qui ne permette de dire qu’aujourd’hui, ils étaient contents de se voir par hasard ici. C’était même tout le contraire, eux qui appréciaient la solitude, devoir se retrouver confronter par force à un autre, ils aimaient pas trop ça. C’était pas comme avec Brooklyn, lui il était à part, même les cachots derrière eux, elle le cherchait, le recherchait, encore plus qu’avant. Spencer… ils avaient partagé quelque chose d’essentiel durant une période affreuse, mais l’horreur terminée, tout ça devait être balayé, oublié, enterré. Et ce n’était pas avec leur seul point commun visible - les griffures qui témoignaient d’un mal-être profond - qu’ils allaient devenir autre chose que ce qu’ils étaient dans les cachots. Déjà, parce qu’ils ne le souhaitaient pas. Ils fonctionnaient pareil, sur la défensive, protégeant jalousement leur secret, insensible aux autres. En fait, ils en avaient, des points communs. Mais pas du genre qui rassemblent, plutôt du genre qui séparent, qui éloignent, parce que la méfiance est toujours présente.

Casey haussa un sourcil à la réponse de Spencer. Besoin de lui ? Il cherchait simplement à détourner son attention, c’était assez flagrant, mais il aurait pu utiliser quelque chose qui l’était beaucoup moins. La jeune fille ne prit même pas la peine de lui répondre, se contentant de le fixer. Elle avait toujours envie de savoir ce qu’il faisait là, la curiosité la dévorait, mais elle n’était pas idiote pour montrer à quel point et encore moins pour insister trop lourdement. Spencer cherchait déjà par tous les moyens à l’éloigner de ça, voire à la faire disparaître de son champ de vision, brusquer le Poufsouffle ne servirait à rien. Le seul avantage qu’elle possédait sur lui, dans cette situation, c’est qu’elle pouvait s’accomoder de sa présence, lui non. Elle le sentait, comme s’il le hurlait, que sa présence le gênait, qu’il aurait souhaité ne jamais la voir ici et, au fond, le fait de le destabiliser lui convenait. Cependant, il éluda encore une fois. Il y avait pleins d’endroits où aller pour trouver une certaine tranquillité sans avoir besoin de se perdre dans un cimetière. Casey la première le savait bien, elle passait son temps à fuir sa famille d’accueil pour des coins où personne ne pourrait la trouver, et aucun de ces coins n’était un cimetière. Il mentait, elle le savait, mais n’allait pas insister. Si tu le dis.

Sa proposition lui arracha un petit rictus. Il était donc nerveux au point de ne pas vouloir que cette conversation s’éternise. Tant mieux, ça convenait parfaitement à la brune, qui ne demandait qu’à s’éclipser. Elle restait sur sa faim concernant son envie de connaître la réelle raison de la présence de Spencer ici, mais trouverait un autre moyen d’assouvir sa curiosité. Oh, elle pourrait bien le suivre pour savoir où il se rendait, mais son petit doigt lui soufflait qu’il allait changer ses plans initiaux, à cause d’elle. Ça me convient. Jetant un petit coup d’oeil autour d’elle, elle se décida sur le chemin à suivre. On se voit à Poudlard. On se croise, plutôt, parce que rien n’était moins sur les concernant qu’une discussion dans les couloirs du château. Puis, avec un dernier regard, elle le laissa là, se réintéressant à l’objet premier de sa visite, qui lui pris tout le reste de la journée, sans aucun succès, malheureusement.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7577-spencer-l-mortensen-la-lumiere-pense-voyager-plus-vite-que-quoi-que-ce-soit-d-autre-mais-c-est-faux-peut-importe-a-qu-elle-vitesse-voyage-la-lumiere-l-obsurite-arrive-toujours-la-premiere-et-elle-l-attendhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7587-spencer-l-mortensen-les-bons-amis-t-aident-a-retrouver-des-choses-importantes-lorsque-tu-les-a-perdues-ton-sourire-ton-espoir-et-ton-couragehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8411-historique-rp-de-spencerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7622-boite-aux-lettres-de-spencer-mortensenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7623-hiboux-express-spencer-mortensen

Arrivé(e) le : 23/02/2017
Parchemins rédigés : 808
Points : 6
Crédit : Jeremy Irvine / Code signa : Wild heart
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]   Sam 23 Sep - 22:41

Feat Casey N. Beckett
We all wear masks, and the time comes when we cannot remove them without removing some of our own skin.
"Si tu le dis. » Elle n’était pas convaincue, la serdaigle, et Spencer ne s’en étonnait pas, il avait déjà trouvé plus crédible comme excuse. Et puis, il y avait quelques personnes qui semblaient décidées à lui mener la vie dure, que ce soit volontaire ou non. L’intérêt et le réconfort qu’il avait ressenti en découvrant ses marques sur un autre corps que le sien avait été appréciables, un temps. Parce que la sortie des cachots, et le retour à la vie normale, lui avaient permis de retrouver l’esprit clair. Après la longue traversée du désert, face aux lacs et aux rivières, l’oasis s’était peu à peu effacée. Au fond, Spencer aurait pu s’y accrocher, à ce mirage, s’il y avait eu autre chose du sang versé par eux malgré eux. Mais la solidarité qu’ils avaient pu ressentir, reposait sur du vide, ils ne s’étaient jamais rien apportés. Si, à présent, pour Spencer, le sentiment amer d’avoir été trompé par sa propre conscience, qu’il découvrait alors que la méfiance revenait au galop, noyant toute possible marque d’intérêt envers la jeune fille. Elle avait été trop loin. Casey avait ouvert une porte bien plus importante qu’elle ne devait probablement l’imaginer, heureusement, mais n’importe qui doté d’un minimum de bon sens aurait compris qu’il avait mis le doigt sur quelque chose. La performance d’un Spencer pris au dépourvu était pitoyable, alors qu’il aurait dû se montrer dix fois plus persuasif devant celle qu’il savait habituée à tromper. Alors il tentait de redresser le tir, en vain. « Ça me convient. » Il venait de lui proposer de se séparer et elle aussi avait bien compris que toute discussion était inutile. Il hocha la tête, prêt à se mettre en marche, prêt à s’éloigner d’elle dès que possible. « On se voit à Poudlard. » Ca l’était et Casey pu le voir s’éloigner après un simple hochement de tête. Il aurait pu lui souhaiter de bonnes vacances, mais ça n’aurait pas été sincère, et même s’il en usait en permanence, Spencer n’appréciait pas particulièrement les faux-semblants. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il avait choisi un jour pour être lui-même. Il suffisait de le regarder pour être assuré que c’était la dernière fois qu’il avait pris cette décision avant bien longtemps.

code by Silver Lungs


HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Eté 2023][Abney Park Cemetry] We all wear masks... - Casey [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Londres :: 
Dans Londres Sorcier
-
Sauter vers: