AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « L'art de peindre n'est que l'art d'exprimer l'invisible par le visible » [Pv Narcissa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8176-lana-hwang-you-were-born-to-flyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8178-lana-hwang-welcome-to-my-wonderland#184449http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8188-le-journal-de-lanahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8189-boite-aux-lettres-lana#184679http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8190-messagerie-rapide-lana#184682

Arrivé(e) le : 10/08/2017
Parchemins rédigés : 18
Points : 5
Crédit : @Me - Kim Taeyeon
Année : 6ème Année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: /

MessageSujet: « L'art de peindre n'est que l'art d'exprimer l'invisible par le visible » [Pv Narcissa]   Dim 13 Aoû - 21:59


« L'art de peindre n'est que l'art d'exprimer l'invisible par le visible »


Voilà maintenant plus de deux semaines que la bataille à Poudlard avait eu lieu : une grande majorité des élèves avaient choisis pour refuge la Ferme, puisque rentrer dans les familles s'avéraient plus dangereux qu'autre chose. Néanmoins, malgré le cadre agréable, Lana avait du mal à se faire à l'idée de devoir rester ici jusqu'à la fin des vacances : elle aurait largement préféré rejoindre sa famille qui était partie en Corée quelques temps. Ainsi, il ne lui restait plus qu'à prendre son mal en patience et à essayer de s'occuper puisqu'une certaine routine s'était installée en l'espace de deux semaines. Explorer la Ferme et ses alentours avaient été amusants quelques temps mais le tour était vite fait et Lana ne tenait pas trop non plus à s'éloigner. De plus, lors de la bataille, elle avait perdu de vue ses amies et depuis, c'était silence radio. L'angoisse qu'elles aient été attrapés par les Mangemorts rongeait la Serdaigle et la seule chose qui arrivait à lui changer les idées, c'était la peinture. Heureusement, à la Ferme, la jeune fille avait trouver de quoi assouvir son envie de création et elle avait peint à peu près tout ce qui lui tombait sous les yeux.

Ainsi, ce jour-ci, en début d'après-midi et accompagnée de Suika, Lana se dirigeait vers un gros chêne qui se situait près de l'étang : un endroit parfait pour peindre. La spécialité de la sud-coréenne était l'aquarelle : elle avait essayé tout un tas d'autres techniques mais ce n'était jamais aussi concluant. Après tout, on ne pouvait pas être douée dans tous les domaines... Assise près du chêne, l'asiatique sortit le matériel pour immortaliser l'étang sur sa toile tandis que Suika dormait à côté d'elle tandis qu'elle commençait à donner quelques coups de pinceaux. Néanmoins, aujourd'hui, la tâche n'allait pas être aussi facile que prévu et il lui fallut recommencer plusieurs fois avant d'avoir une base à peu près convenable « C'est pas vrai mais je n'y arriverai donc jamais bon sang » pesta t-elle à voix haute et en coréen. Maniaque et perfectionniste comme elle était, Lana ne supportait pas quand ne serait-ce qu'un seul coup de pinceau allait de travers mais aujourd'hui, c'était tout autre chose qui n'allait pas. Les couleurs étaient sombres et l'ambiance qui se dégageait de la toile n'était pas celle qu'elle voulait. Il fallait croire que le "traumatisme" de la bataille était encore présent. Bien que Lana n'ai été que légèrement blessé physiquement, les blessures psychologiques étaient encore vives. Peut-être était-ce du au fait qu'elle n'avait pas eu le loisir de vider son sac ? Sans doute mais ici, la Serdaigle ne connaissait personne ou du moins, pas assez pour se confier à cœur ouvert. Beaucoup de questions restaient sans réponse également et elle refusait catégoriquement de lire le journal, de peur de voir de sombres nouvelles. Chassant ses pensées noires comme elle pouvait, la coréenne recommença à peindre sur une toile vierge et à pester dans sa langue maternelle autant qu'elle pouvait. De toute manière, elle était toute seule et personne ne l'entendrait parlant son dialecte étrange.



©Lana




Dernière édition par Lana Hwang le Lun 21 Aoû - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 595
Points : 23
Crédit : sloane • Cara Delevingne
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: « L'art de peindre n'est que l'art d'exprimer l'invisible par le visible » [Pv Narcissa]   Mer 16 Aoû - 23:57

Source of inspiration
narcissa et lana
Quand on applique l'esprit à une chose aussi simple et aussi innocente que de peindre une aquarelle, on oublie un peu de l'angoisse qui naît de notre appartenance à un monde devenu fou.

Cela fait maintenant deux semaines que les événements du château se sont déroulés, presque deux semaine depuis que mes blessures se sont refermées. Il m’en a fallu du temps mais les infirmiers ont réussi à me remettre sur pied. Je devrais leur en être reconnaissante mais il n’en est rien, puisque je considère qu’il s’agit de leur boulot, rien de plus. En tout cas, pouvoir me mouvoir et manger convenablement comme avant sans me gaver de médicaments a été un grand réconfort. Je ne supporte plus vraiment d’être ici. Il y a trop de gens et Merlin sait à quel point je n’ai que faire des gens et que je déteste la foule. La foule sent mauvais, elle est stupide et elle ne fait que parler pour ne rien dire. J’ai tant besoin de calme et si la ferme représente en général le calme et la Nature, ici, il n’en est rien. Ils sont tous là, ces stupides élèves, à marcher n’importe où, parfois à écraser les fleurs ou à rire trop fort de telle sorte à ce que même les animaux les fuient par stress. Rien ne me rapporte, ici. Ce qui m’instruit, ce sont mes livres. J’ai déjà pris de l’avance l’an dernier par rapport au programme de sixième année et je renforce encore mon savoir en relisant des chapitres plus complexes mais nous savons tous bien que je pourrais très bien faire tout cela chez moi, dans mon manoir familial et plus précisément, dans le luxe de ma chambre.

En attendant, je moisis ici en supportant la cacophonie générale. Les activités proposées sont d’un ennui mis à part la jardinerie et l’élevage d’animaux. Le problème est que déjà trop de gamins s’en occupent et que je n’ai nullement l’envie de coopérer avec eux, préférant travailler seule ou au pire ‒ mais vraiment au pire ‒avec un bon binôme efficace et peu loquace.

Mes loisirs se limitent donc à des parties d’échecs ou d’autres jeux de réflexion, des débats avec Andrea sur la politique ou bien de la lecture. C’est plutôt pas mal même si prendre l’air ne me fait pas de mal. J’ai l’impression de connaître les détails de la chambre commune par cœur à force d’y rester. C’est pourquoi je décide de sortir au bord de l’étang, en cet après-midi plutôt ensoleillé. Quand je franchis le seuil de la terrasse, un rayon puissant m’accueille, illuminant mon visage de toutes parts. Je ferme les yeux, me les protège en levant une main salvatrice et je trace ce lieu bien trop peuplé à mon goût, munie de mon livre d’Histoires Politiques et Ministérielles de la Communauté Magique Anglaise, par Harmonia Pupkin, une amie de Millicent Bagnold.

Je repère les endroits où la populace se fait discrète et élimine les champs de ma sélection, là où des gamins de deuxième année semblent jouer à je ne sais quel jeu débile. Plus loin, une partie de Quidditch est en cours, ce qui me donne l’envie de vomir. Sincèrement, du Quidditch près d’une ferme ? Il y a des stades pour ça. Je ne comprendrai jamais la côte pour ce sport. Moi, je préfère l’escrime et j’ai hâte de rentrer chez moi pour pouvoir en pratiquer dans le club moldu de la ville d’à côté. Cela fait trop longtemps que je n’ai pas mis de raclée à mes adversaires.

« C'est pas vrai mais je n'y arriverai donc jamais bon sang » S’exclame une voix féminine qui m’est familière mais dont les mots m’échappent totalement. C’est une langue étrangère que j’entends et j’ai beau différencier les syllabes ou isoler quelques mots, je ne comprends rien. J’en conclus tout de même qu’il doit s’agir d’un dialecte asiatique, rien qu’à la consonance. Je me tourne donc vers la source de cette même voix et je distingue la silhouette fine aux cheveux clairs d’une jeune fille penchée sur une toile venant d’être entamée. De loin, c’est assez obscur et je ne bouge pas de ma position, tentant de saisir ce qu’elle semble peindre. A cet instant, je crois que j’ai deviné qui elle était. Après avoir passé cinq ans dans le même dortoir, il est évident que je reconnais la tonalité de ses cordes vocales, sa stature svelte, ses cheveux ondulés et qui paraissent si blond platine sous le soleil. Je marche lentement vers sa direction, changeant d’angle pour la regarder curieusement de profil ; oui, c’est bien Lana.

J’ai le sentiment que cela fait un moment que je ne l’ai pas revue alors que nous dormons dans la même chambre. C’est juste qu’en ce moment, je ne parle à quasiment personne à part Tracy et Aimie, les deux qui savent tout sur moi et qui ne me détestent plus.

Je m’approche encore de Lana tandis qu’elle s’attaque à une nouvelle toile vierge.
« Hey. »
Je m’asseye à côté d’elle, sur l’herbe fraichement coupée.
« Qu’est-ce qui t’énerve autant ? » Demandé-je calmement, les yeux rivés vers ses pinceaux.
De l’aquarelle. Plutôt original, je ne vois pas souvent des gens en utiliser dans le château. Généralement, je vois surtout des gens employer de la peinture normale. Mais je trouve que le style de l’aquarelle est plus beau. Il est certes moins précis et plus flou mais il permet de mieux imaginer, de mieux rêver et personnellement, cela m’inspire.


Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8176-lana-hwang-you-were-born-to-flyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8178-lana-hwang-welcome-to-my-wonderland#184449http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8188-le-journal-de-lanahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8189-boite-aux-lettres-lana#184679http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8190-messagerie-rapide-lana#184682

Arrivé(e) le : 10/08/2017
Parchemins rédigés : 18
Points : 5
Crédit : @Me - Kim Taeyeon
Année : 6ème Année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: /

MessageSujet: Re: « L'art de peindre n'est que l'art d'exprimer l'invisible par le visible » [Pv Narcissa]   Hier à 14:23


« L'art de peindre n'est que l'art d'exprimer l'invisible par le visible »


Observant une nouvelle fois l'aquarelle réalisée, Lana soupira. Cela ressemblait à tout sauf à ce qu'elle voulait c'est-à-dire un magnifique étang avec à ses abords, des arbres et de magnifiques fleurs. Non, la toile devant ses yeux ressemblait au chaos qui avait régné dans Poudlard deux semaines auparavant. Pourquoi avait-elle réussit à peindre le reste du temps et qu'aujourd'hui elle n'y arrivait pas ? Certes, elle avait rendu visite aux blessés qui étaient encore à l'infirmerie mais la jeune Serdaigle n'avait jamais pensé une seule seconde que cela fasse resurgir tous les souvenirs et l'angoisse qui allait avec. Angoisse principalement liée au fait qu'elle ne savait pas si ses amis les plus proches avaient pu s'en sortir et au fait de devoir retourner à Poudlard début septembre. Certes, les mangemorts ainsi que Blackman n'y étaient plus mais Lana avait du mal à imaginer comment l'école allait pouvoir reprendre "normalement" au vu de l'année scolaire qui venait de s'écouler. Les plus à plaindre étaient les nés-moldus : rien que de penser à l'horreur qu'ils avaient vécu tout au long de l'année fit frissonner Lana.

Chassant ses sombres pensées d'un revers de la main, la jeune fille attrapa une nouvelle toile. « Hey. »
Relevant les yeux, Lana observait la nouvelle arrivante qui n'était autre que Narcissa. La Serdaigle savait ce qu'avait fait sa camarade mais elle ne lui en tenait pas rigueur ou du moins, pas assez pour la détester. Lui souriant en guise de salutations, la sud-coréenne se décala légèrement pour laisser de la place à la jeune fille « Qu’est-ce qui t’énerve autant ? ». Fouillant dans son sac à la recherche d'un nouveau pinceau, la jeune Hwang déclara gentiment « J'essaye tant bien que mal de peindre l'étang mais je n'y arrive pas. Je suis allée rendre visite aux blessés dans l'infirmerie et je n'aurai peut-être pas du. » Elle accompagna ses paroles d'un mouvement de menton en direction de la toile précédente. Recommençant à peindre, Lana se demandait si Narcissa avait été blessée ou si elle avait perdu des proches lors de la bataille mais elle s’abstiendrait de poser la dernière question qui lui trottait dans la tête. « Tu vas bien sinon ? J'espère que tu n'as pas été blessée... » Reprenant sa toile, Lana réalisa que son accent était encore plus prononcé qu'avant à cause du stress. De plus, elle n'avait parlé à quasiment personne depuis son arrivée et se cachait dans sa langue maternelle dès qu'elle le pouvait « Excuse-moi pour mon accent encore plus prononcé que d'habitude.»


©Lana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« L'art de peindre n'est que l'art d'exprimer l'invisible par le visible » [Pv Narcissa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Ferme Incartable :: 
L'Extérieur
-
Sauter vers: