AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let me help you ft Milo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 26/11/2016
Parchemins rédigés : 37
Points : 4
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Let me help you ft Milo   Lun 24 Juil - 16:19

Voilà déjà quelques jours que nous étions arrivés à la ferme. Quelques jours que nous avions quitté ce château où nous avions été enfermé pendant plusieurs mois, pour finalement nous retrouvé enfermé dans un endroit encore plus petit. C’était soi-disant pour notre sécurité car les Mangemorts contrôlé encore le Ministère. Tous ce qu’on voulait nous c’était rentré chez nous pour oublier tout ça, pas qu’on nous enferme encore et qu’on ait l’impression de revivre la même chose. En tout cas pour moi, j’avais l’impression d’avoir fait un énorme pas en arrière en étant ici, et tout ce qu’on avait vécu me revenait en mémoire. Lorsque la révolte avait pris fin, et qu’on avait attendu 3 jours pour partir de Poudlard, tous ces évènements avaient commencé à partir de ma tête, me laissant dormir un peu, cessant d’entendre constamment des gens crier. J’avais cru pouvoir enfin commencer à me pardonner. Me pardonner de ne pas avoir agi plus tôt, me pardonner d’avoir agi bêtement quand je l’avais fait, et surtout, le plus dur, me pardonner pour la torture dans la Grande Salle. Mais cet espoir n’avait pas duré longtemps, car à peine arriver à la ferme, tous mes tourments étaient revenus. Je ne dormais presque pas, me réveillant en sursaut, en entendant des cris, je ne mangeais pas grand-chose. Je devenais fou et j’essayais de passer le plus de temps possible sur un balais ou à faire du sport pour me vider l’esprit. Mes amis m’avaient conseillé d’aller voir les psychomages, qu’ils pourraient peut-être m’aider à aller mieux, et à me pardonner, mais je m’obstinais à leur dire que j’allais bien, que ça passerait tout seul et surtout, mon argument préféré, que par rapport au nés moldus je n’étais pas à plaindre et je préférais leur laissé ma place. Ils avaient été traité comme des esclaves pendant tout ce temps, n’avaient presque rien eu à manger, ne dormaient pas beaucoup et devaient faire des tâches ingrates et subir des punitions juste pour le plaisir de ces fous. Ils avaient bien plus besoin que moi d’aller voir les psychomages. Ce n’étaient qu’une question de temps avant que mes insomnies s’arrêtent et que tout redevienne comme avant. C’était Acaccia qui avait réussi à me convaincre d’y aller juste une fois, pour essayer, et que si ça ne me convenait pas alors je n’y retournerais pas. J’avais donc été voir un psychomage. Je ne savais pas comment ça allait se passer, je ne savais pas si ça marcherait, mais il fallait essayer.

Sortant de cette première séance, je ne savais pas trop quoi penser. J’avais raconté comment s’était déroulé l’année pour moi. Et tout ce qui en ressortait pour l’instant c’était de la colère. De la colère envers moi-même. Je me sentais faible et je n’aimais pas les gens faibles. J’avais laissé les choses faire, attendant que les choses se fassent, que des gens préparent une stratégie, et une fois lancer, j’ai foncé dans la bataille. Je n’ai pris aucun risque cette année, et quand j’ai agis, je ne l’ai fait que par colère et je me suis retrouvé en bien mauvaise posture qui m’a valu de me détester encore plus. Le psychomage voulait que j’évacue cette colère. Qu’il m’amène un Mangemort ou Blackman et je n’aurais aucun mal à l’évacuer ma colère. Mais il avait également appuyé sur un point, je m’étais rendu compte que Milo comptait pour moi. Jusqu’ici je me contentais de le trouver faible et inutile, de me demander comment il avait atterri dans ma famille, et je passais mon temps à l’embêter juste pour le plaisir. Mais personne ne lui avait jamais fait de mal, personne ne l’avait vraiment blessé. En plus avant quand il y avait un problème, il fuyait pour se mettre à l’abri, je n’avais donc pas à m’inquiéter pour lui. Mais cette année il avait pris des risques pour nous sauver et c’était retrouver en plein milieu de tout ceci. Avec tout ça je ne savais pas ce qu’avais voulu me faire comprendre le psychomage, mais je sortais de son bureau perplexe. Je ne savais plus si j’étais énervé, si j’étais triste, ni même à qui j’en voulais vraiment. Refermant la porte derrière moi, j’aperçu Milo au bout du couloir. Lui aussi venait voir un psychomage ? Ou alors passait-il juste par là pour se rendre ailleurs ? Je n’en savais rien, mais en le voyant cela me crispa. Depuis la torture on ne s’était pas beaucoup croisé, et la dernière fois que je l’avais vu, je l’avais aidé à déplacé son ami avant de le mettre en sécurité et de retourner dans la bataille. Je ne savais pas s’il m’avait pardonné, s’il voulait me parler, mais c’était le moment d’essayer. « Salut Milo ». Je ne savais quoi lui d’autre, mais en verra bien comment tourne cette conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6244-archibald-milo-de-baskerville-je-t-aime-bien-mais-en-cas-de-danger-je-te-sacrifie-directhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6295-archibald-milo-de-baskerville-le-titre-qui-tuehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6331-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6332-express-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrier

Arrivé(e) le : 05/01/2012
Parchemins rédigés : 4722
Points : 65
Crédit : Thomas Brodie-Sangster crédit : Sarah ♥
Année : 6ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Brooklyn ♥ Anoushka ♥ Naïa ♥ Blake

MessageSujet: Re: Let me help you ft Milo   Lun 24 Juil - 18:31


❝ Let me help you ❞Abel & Milo
Tu devrais te faire ausculter Milo, tu es le seul à ne pas y être allé. Tu devrais aller parler à un Psychomage, ça te ferais du bien de te confier à un professionnel, tu verras. Tu ne devrais pas passer autant de temps à l'infirmerie. Tu devrais aller dormir dans un lit plutôt que sur cette chaise, il ne s'envolera pas. Tu devrais, tu devrais... Est-ce qu'un jour les gens arrêteront de me donner leurs avis et leurs conseils dont je n'ai pas besoin et me laisser tranquille. Je devrais faire beaucoup de choses. J'aurais dû faire beaucoup de choses. Merci de me rappeler continuellement que je ne suis pas un être parfait et que mes doutes, mes erreurs m'ont conduit là où j'en suis aujourd'hui. Si j'avais été un mec parfait, je ne me serais pas lancé bêtement dans la rébellion sans chercher à savoir ce qu'il se passerait si on arrivait à gagner contre les Mangemorts. Si j'étais un mec parfait, je me serais ouvert à mon petit ami pour lui confier mes projets, mes doutes, mes peurs et on aurait fait ça ensemble. Si j'étais un mec parfait, j'aurais prévenu mes camarades afin qu'ils se tiennent prêts le jour du bal. Si j'étais un mec parfait, on en serait pas là aujourd'hui. Mais je ne suis pas un mec parfait. J'ai des défauts, bien plus que je ne le pensais et c'est en partie à cause de moi qu'on est coincé ici. J'ai foutu en l'air mon couple, j'ai blessé ou tué involontairement mes camarades et nous sommes coincés ici pour une durée indéterminée, encore moins capable de communiquer avec l'extérieur qu'à l'époque de Blackman. Oui, je suis un mec imparfait et si je suis au fond du trou aujourd'hui, c'est entièrement de ma faute. Et je sais que quoi que je fasse, je ne pourrais jamais me rattraper. Je ne pourrais jamais le récupérer parce qu'il est parti pour toujours. Il m'en veut et il me l'a bien fait comprendre le jour où j'ai enfin pu accéder à la ferme. Je ne pourrais jamais lui montrer comme je suis sincèrement désolé et comme je ne voulais pas que tout ça se déroule de cette façon. Je reste à l'infirmerie parce que je n'ai nulle part où aller et que je ne suis pas prêt à faire face à la réalité. Je sais que c'est fini, mais je ne peux pas m'y résoudre. C'est trop tôt, trop soudain, on a encore plein de choses à vivre ... Mais je l'aime mal, je n'ai pas su mériter son amour, il a raison sur toute la ligne, il mérite tellement mieux que moi. Je m'accroche bêtement aux vestiges de notre relation, en vain j'en suis conscient mais que voulais vous, quand on est imparfait comme je le suis, à quoi pouvait-on s'attendre d'autres ? Il m'a demandé de partir, de le laisser tranquille, de ne plus venir l'importuner, qu'il ne voulait plus me voir. D'une certaine façon je lui ai obéi, je suis parti. Il en avait marre de faire face à une pleureuse et il avait raison, c'est agaçant. J'ai séché mes larmes, laissé passer quelques heures et j'y suis retourné, gardant malgré tout mes distances. Je m'attendais à ce qu'il fasse un scandale, à ce qu'il demande à un infirmier de me virer, qu'il ne voulait plus me voir. Il ne l'a pas fait et je n'ai pas compris pourquoi. Je reste loin de lui et je m'en vais à chaque fois qu'il a de la visite. Je suis suffisamment un intrus dans sa vie pour en rajouter une couche et je lui offre un peu de liberté et de plaisir entouré de ses amies, ceux qui comptent vraiment pour lui et qu'il a envie de voir. Moi je ne suis qu'un idiot qui s'accroche à lui, bientôt il pourra me virer définitivement de sa vie quand il sortira de l'infirmerie. Il me dira entre quatre yeux qu'il veut de l'air, qu'il ne me supporte plus et que je devais le laisser tranquille. Et je le ferais, la mort dans l'âme.

Plusieurs de ses amies sont venues le voir, rien de bien étonnant dans ça. Daniela est passée lui déposer des friandises pendant qu'il dormait. Alaska est venue lui tenir compagnie, ainsi que Savannah. On ne va pas se mentir, je ressens à chaque fois une pointe de jalousie quand je les vois, toutes là autour de lui, à papoter et obtenir son attention. Elles ne doivent pas essuyer de disputes ou de froid polaire. Elles doivent être les bienvenues, toutes autant qu'elles sont, j'en suis sûr. Mais je ne peux que mon vouloir, c'est moi qui ai scellé mon propre destin en jouant au con. Parfois, j'aimerai être à leur place, juste quelques instants, pour le voir sourire, l'entendre peut-être rire, le toucher, volontairement ou non et sentir son odeur et sa chaleur. Parfois j'aimerai être une mouche pour les entendre. Est-ce qu'il parle de moi ? Pourquoi le ferait-il ? Il ne va pas perdre son temps à parler d'un loser et ses amies doivent s'en foutre royalement. Elles doivent toutes être heureuses qu'il se soit enfin débarrassé de son boulet de copain. Non pas qu'elles s'intéressent forcément à lui ... encore que, qu'est-ce que j'en sais. Selon ses dires à lui, ce ne sont que des amies, mais ça ne signifie rien, peut-être qu'elles n'attendaient que ça, que la voie se libère pour enfin en profiter. Elles ne mettront pas bien longtemps à le faire m'oublier. Je sais que la jalousie c'est mal mais c'est plus fort que moi. Je vais devenir un vieil aigri à ce rythme là. Je ne veux pas devenir un mec plein de rancoeur qui lui en voudra de m'avoir oublié si facilement et d'avoir tourné la page. Il aurait bien raison de le faire, mais c'est difficile de le voir vivre, si prêt de moi, sans avoir la possibilité d'en faire parti. Je crois que c'est ce qui est le plus cruel dans cette histoire. S'il était chez lui, je pourrais essayer de l'oublier, mais là, il se trouve à quelques pas de moi, même si j'arrête de retourner à l'infirmerie, il serait malgré là, tout proche. Et si on arrive à rentrer chez nous, est-ce qu'il va retourner à son "ancienne activité" ? On en avait jamais vraiment reparlé, parce que je ne voulais pas que ça vienne de moi. Je ne voulais pas le forcer à arrêter, mais il était clair que je ne supporterai pas de le savoir dans le lit d'une autre personne. Je m'en fous qu'il ne l'aime pas et qu'il pense à moi durant tout le long. Je veux juste qu'il soit à moi, qu'il ne partage que mon lit, qu'il se glisse dans mes bras. Aujourd'hui, il n'a plus aucune obligation d'arrêter puisqu'on n'est plus ensemble. Et rien que l'idée de le savoir dans les bras d'une autre, ça me retourne l'estomac, me donne la nausée et j'ai l'impression que mille épées viennent se planter dans mon coeur. Je sais qu'il ne faut pas que j'y pense mais c'est plus fort que moi, je ne le veux pas, je ne peux tout simplement pas. Il vaut tellement mieux que ça. C'est quelqu'un de bien, qui mérite un meilleur avenir que quelques passent avec des gamines de sa ville ou des vieilles peaux en manquent d'attention qui ont besoin de flatter leur égo avec un beau jeune homme dans leur lit.

Nouvelle visite pour Dan, c'est encore le moment pour moi de tirer ma révérence. Ca ne m'enchante pas des masses mais il a le droit à son intimité et très clairement je dépasse déjà les bornes en restant à proximité. Alors je fuis, de mauvais gré, le laissant en charmante compagnie, encore une fois. je prends le temps de m'étirer qu'une fois dans le couloir, quand la porte est fermée. Je ne prends jamais mon temps quand je quitte l'infirmerie, parce que je ne le fais déjà pas de bon coeur, si je tarde trop, je sais que je ne partirais jamais. Alors je le fais vite, histoire de lui montrer au moins que je respecte sa vie privée. Surtout depuis que je n'en fais plus parti ... J'ai mal de partout, c'est atroce. Je le sais, c'est à chaque fois la même histoire. Je suis tout courbaturé et je suis épuisé parce que je dors très mal et plus encore sur cette chaise. Mais c'est mon choix et je l'assume. Je dormirai mieux plus tard, ça peut encore attendre. Je devrais profiter d'être sorti pour prendre un peu l'air, me dégourdir les jambes, me trouver peut-être un truc à manger et chercher Billie. Elle me fait un peu la tronche, autant être honnête, mais je sais qu'après quelques remarques désagréables, elle se laissera approcher et on pourra passer un peu de temps ensemble. Ca sera toujours ça de pris, même si elle va encore me dire que si je suis avec elle c'est parce que "l'autre là est occupé". Elle ne comprend pas pourquoi je me donne tant de mal, pourquoi je fais tout ça pour quelqu'un qui m'a plaqué. Je ne cherche pas à me justifier, je m'en fous qu'elle ne comprenne pas, ça n'a pas d'importance. Je vois une silhouette se dessiner à quelques pas de moi mais ce n'est qu'une fois devant moi que je reconnais mon frère. Dans la série des mauvaises nouvelles, voilà la seconde de la journée. Je n'ai pas très envie de le voir, on ne va pas se mentir. Evidemment, je lui suis reconnaissant de m'avoir aidé à sortir Dan de là et de le mettre à l'abri et je lui suis reconnaissant de m'avoir dépétrifier ... mais je n'arrive pas à oublier qu'il m'a fouetté. Je sais qu'il n'avait pas le choix mais ... je ne sais pas, ça ne s'oublie pas rapidement malgré tout. Il me salut, d'une voix un peu distante. Il ne m'appelle pas Archibald, une grande première. Si j'étais d'humeur, je le lui ferais remarquer ... mais ce n'est pas le cas. « Salut ! ... Qu'est-ce que tu fais là ? » Là dans ce couloir j'entends, pas là à la ferme. Je sais ce qu'il fait ici à la ferme, je ne suis pas encore complètement débile. « T'as vu Dax ? » Dax est notre frère aîné. Liu Xi l'a contacté pour venir nous aider lors de la révolte et sans surprise il a répondu présent. Depuis il est là à la ferme pour aider. Je me dis qu'il n'avait certainement pas prévu de rester si loin de l'Afrique et de son compagnie et qu'il n'avait certainement pas prévu tout ce carnage. Moi je l'évite un peu, je ne sais pas trop quoi lui dire, alors je me dis que ça attendra bien un peu, que ça ne sert à rien de provoquer la rencontre, qu'elle se fera bien d'elle-même ... menteur !
© 2981 12289 0



Archibald Milo de Baskerville
“Pour qu'un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s'y rejoignent dès le premier instant.” Kundera Milan ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 26/11/2016
Parchemins rédigés : 37
Points : 4
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Let me help you ft Milo   Mar 25 Juil - 15:16

Franchement je ne savais pas si j’allais retourner voir un Psychomage. Je devais me rappeler toutes mes erreurs de cette année alors que tout ce que je voulais c’était oublié. Je voulais également trouver une façon de ma pardonner mais tout ce qu’il était capable de me dire pour l’instant c’était qu’il fallait que je me pardonne pour oublier. Ça je le savais, ce que je voulais c’était qu’il me dise comment faire, pas qu’il me laisse réfléchir à la question. Mais en même temps, là, tout de suite, en refermant la porte de son bureau, je me sentais un peu différent de quand j’étais rentré. Je ne savais pas si c’était en bien ou en mal, je me sentais juste différent, et cela me donnait envie de revenir. Je n’eus pas le temps de réfléchir plus longtemps que je vis mon frère. Je me sentis mal tout de suite. Depuis la torture je faisais tout pour ne pas le croisé. Je ne savais quoi lui dire à part que j’étais désolé, que je n’avais pas voulu faire ça, que de base je voulais juste l’aider à sortir de cette pièce où on l’avait torturé toute une nuit. Mais je savais que ce n’étais pas suffisant, que juste dire pardon n’effacerait pas les coups de fouets que j’avais dû lui infliger, n’effacerais pas la douleur qu’il avait ressenti. Moi-même j’avais beau me répéter que je n’avais pas eu le choix, que c’était les coups de fouets ou l’endoloris, je n’arrivais pas à ne plus me détester pour ça. J’aurais préféré être à sa place et me faire fouetter. A la place je dois vivre en me disant que j’ai torturé mon frère pour faire le spectacle à des gens comme Blackman. Donc je m’étais contenté de rester loin de lui car quand je voulais l’aider ça tournait mal.

Je salue mon frère, et je vois qu’il a l’air aussi fatigué que moi. Ça ne m’étonnerait pas qu’il dorme aussi bien que moi. Il a vécu encore plus de choses atroces que moi, et il a vu son ami, ou petit ami je ne sais pas vraiment, se vider de son sang pendant la bataille. Il me demande ce que je fais là. J’ai envie de lui répondre que comme tout le monde ici j’essaye d’oublier, d’avancer, et de reprendre une vie normale. Que j’essaye de pouvoir de nouveau dormir sans me réveiller en sursaut parce que j’ai entendu quelqu’un crier dans un cauchemar. Que j’essaye de pouvoir manger normalement, sans avoir cette boule au ventre parce que je me demande si pendant ce repas on va avoir le droit à une torture. Mais non je ne peux pas lui dire tout ceci. « J’allais voir un ami à l’infirmerie » Ce n’était absolument pas vrai. Aucun de mes amis n’avait été gravement blessé et tous ceux qui avaient dû recevoir des soins étaient déjà sorti de l’infirmerie. « Quoi ? Dax est ici ? » Mon frère aîné est à la ferme ? Comment cela était-il possible ? Pourquoi était-il là ? Sûrement pas pour moi j’imagine. Lorsqu’il avait fait son coming out je l’avais renié. Non pas pour son orientation sexuelle, il faisait bien ce qu’il voulait de ce côté-là, mais plutôt parce qu’il ne me l’avait jamais avoué alors que l’ont été si proche. Aujourd’hui je me rends compte que j’ai été bien stupide de prendre une telle décision. Peut-être qu’il été temps d’arranger les choses, enfin si les choses pouvaient être arrangé. « Non je ne l’ai pas vu. Mais je ne suis pas sûr qu’il ait envie de me voir après ce que je lui ai fait » Bizarrement, cette phrase était aujourd’hui valable pour deux de mes frères. J’avais vraiment le don de tout foutre en l’air avec ma famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6244-archibald-milo-de-baskerville-je-t-aime-bien-mais-en-cas-de-danger-je-te-sacrifie-directhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6295-archibald-milo-de-baskerville-le-titre-qui-tuehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6331-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6332-express-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrier

Arrivé(e) le : 05/01/2012
Parchemins rédigés : 4722
Points : 65
Crédit : Thomas Brodie-Sangster crédit : Sarah ♥
Année : 6ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Brooklyn ♥ Anoushka ♥ Naïa ♥ Blake

MessageSujet: Re: Let me help you ft Milo   Sam 29 Juil - 18:51


❝ Let me help you ❞Abel & Milo

Une visite à l’infirmerie ? Pour voir un de ces amis ? Je n’ai même pas vraiment fait attention aux gens de l’infirmerie. Je crois qu’au fond, je ne veux pas savoir qui est blessé ou non, pour ne pas me torturer encore plus avec le nombre de gens qui sont là bas à cause de moi. Mais du coup je suis plutôt content d’en partir, je n’aurai pas eu envie qu’Abel me voit assis sur ma chaise, à une distance plus que raisonnable de Dan. Il n’aurait pas compris et je n’ai pas le coeur à expliquer à qui que ce soit pourquoi je me trouve si loin de lui. J’ignore ce qu’il sait de ce qui nous lie Dan et moi mais même s’il est passé à côté du fait que son frère sort avec un mec, il aura quand même bien compris que j’étais proche de lui, suffisamment pour mettre ma vie en danger pour tenter de le sauver. Alors il ne comprendrait pas pourquoi je reste si loin de lui et pourquoi on ne se parle pas. C’est vrai, après un événement comme celui que l’on a vécu, en théorie on devrait plutôt faire l’inverse. Ne pas se lâcher, prendre soin l’un de l’autre, etc. Au lieu de ça, on s’évite au maximum et on agit comme deux étrangers l’un avec l’autre. Enfin, moi je tente de rester à proximité de lui sans pour autant trop m’approcher pour ne pas l’étouffer et lui doit prier pour qu’enfin je lâche l’affaire et je me barre loin. « Un de tes amis a été blessé gravement ? » Je sens mes entrailles se serrer. La culpabilité me ronge et elle n’est pas prête de me lâcher. Pour le moment je tente de l’éviter au maximum pour tenter de ne pas vivre un véritable enfer mais bientôt je n’aurais plus d’autre choix que de l’affronter. Quand Dan sortira de l’infirmerie, ce qui doit être une question de quelques jours maintenant, je n’aurai plus d’autres choix que de réaliser l’ampleur des dégâts. Je devrais prendre conscience qu’on est enfermé dans un autre lieu que Poudlard, mais dans des conditions assez similaires, voire pas forcément mieux. Alors certes, on s’occupe enfin des Nés moldus et on les soignent au mieux, ce qui est quand même un grand pas en avant, mais on ne peut pas rentrer chez nous et le danger rôde toujours dehors. Qu’est-ce que j’ai offert aux autres finalement ? La possibilité de nous faire attaquer par des Mangemorts en colère ? L’incapacité de leur dire quand on rentrera ou si on rentrera ? Un lieu plus petit et moins confortable que Poudlard ? La peur, l’incertitude, la douleur, la mort pour certains ? Comment vais-je pouvoir vivre avec tout ça ? Sincèrement, je l’ignore.

Bon visiblement ils ne se sont pas croisés Dax et Abel. Je trouve ça un peu énorme qu’ils ne se soient pas encore vu, ne serait-ce qu’à la ferme mais bon, j’ignore les faits et gestes de mes frères alors peut-être que le hasard a voulu être joueur et les a fait s’éviter au maximum. Mais je trouve ça étonnant que Dax n’est pas cherché à retrouver Abel alors qu’il n’a pas mis bien longtemps le jour de la révolte pour me retrouver. A croire que j’ai l’air tellement fragile et faible qu’il faut impérativement me retrouver pour vérifier que je vais bien. Je suis le vilain petit canard de la famille, le petite avorton faible pour qui on se fait du soucis ou qu’on se demande comment il a fait pour survivre jusque là. après je suis peut-être un peu injuste avec ma famille, ils ne sont pas aussi mauvais que je veux bien l’admettre et ils ne me déteste pas autant que je voudrai bien le croire. Après tout, j’ai quand même eu des nouvelles de mon frère aîné grâce à des lettres qu’on s’envoie de temps en temps. Ce ne sont pas des nouvelles régulières, mais malgré tout je sais où il en est dans sa vie, c’est toujours mieux que rien. « Il a participé à la révolte. Il faisait parti des secours venus de l’extérieur. C’est Liu Xi qui l’a contacté ... » Trois membres de sa famille faisait partis des “prisonniers” des Mangemorts, ça m’aurais fait mal qu’il ne participe pas à notre délivrance. On est quand même ses frères et sa soeur. Alors certes, nos parents n’auraient plus eu d’autres choix que de le réintégrer totalement à notre famille puisqu’il aurait été le dernier et unique héritier mais quand même, je connais suffisamment Dax pour savoir qu’il n’est pas comme ça. Il est bien en Afrique, il y est heureux avec son compagnie et son choix de vie le satisfait totalement. Je ne connaîtrais jamais ça … Je sais que je suis jeune et que Dan ne sera pas mon unique amour, mais ça fait mal de perdre son premier amour. Quand j’entends mon frère se lamenter sur sa petite querelle familiale avec notre frère aîné, mon sang ne fait qu’un tour. Je sais que je suis injuste et qu’il a aussi souffert dans cette histoire, mais quand même, je pense qu’ils peuvent passer à autre chose tous les deux, de l’eau a coulé sous les ponts depuis le temps. Il est gay mais il est heureux, ça devrait être suffisant pour tout le monde. « Ca fait des années qu’il a fait son coming out, ça serait peut-être le moment d’aller de l’avant non ? Il est heureux, ce n’est pas le plus important ? Arrêtez de nous faire chier avec qui il couche et soyez heureux pour lui bon sang !! On ne choisit pas la personne en qui on tombe amoureux !! » Oui, je l’agresse un peu mais je suis fatigué et à fleur de peau. Et puis je crois que ça fait trop écho à ma propre histoire pour que ça ne m’atteigne pas. J’ai pas choisi de tomber amoureux de Dan et pourtant je crève d’être loin de lui. Si ma famille n’accepte pas pour Dax, je les vois mal l’accepter pour moi aussi. Alors certes, c’est fini avec Dan donc au final le problème ne se pose plus vraiment pour moi. Je doute de me remettre avec un mec dans l’immédiat ou même un jour. Dan était exceptionnel, je crois que j’ai pas envie de revivre ça avec un autre garçon. Peut-être que je changerai d’avis dans quelques mois ou quelques années mais pour le moment j’ai plutôt envie de faire un croix sur la gente masculine … voir sur les relations amoureuses tout court.

© 2981 12289 0



Archibald Milo de Baskerville
“Pour qu'un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s'y rejoignent dès le premier instant.” Kundera Milan ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 26/11/2016
Parchemins rédigés : 37
Points : 4
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: Let me help you ft Milo   Mer 2 Aoû - 12:15

Mince, pourquoi j’avais dit que j’allais voir un ami à l’infirmerie. Maintenant il me questionnait sur cet ami pour savoir si il allait bien et je devais inventer un truc très rapidement. J’aurais dû dire autre chose, du genre que je cherchais quelqu’un et qu’on l’avait vu aller voir des psychomages. « Non ce n’est pas très grave, juste que sa blessure c’est réinfecté et il a dû retourner à l’infirmerie pour guérir ça » Restait plus qu’à espérer que mon frère ne m’en demande pas plus sur ce sujet, et surtout qu’il y croit. Au moins il n’avait pas capté que je sortais du bureau des psychomages, ou alors il faisait exprès de ne pas demander et ça m’allait très bien comme ça. Lui par contre il sortait bien de l’infirmerie, il venait sûrement d’aller voir son ami que j’avais essayé d’aider lors de la révolte. Il avait été salement amoché quand je l’avais déplacé pour le mettre hors de portée des sorts qui fusaient dans tous les sens. « Ton ami va bien ? Il a pu se remettre de sa blessure ? » Oui je disais son ami parce que je ne savais pas trop ce que ce garçon était pour lui, je ne voulais pas faire de gaffe, mais je ne voulais non plus qu’il imagine que j’allais le juger parce qu’il sortait avec un garçon alors que ce n’était pas le cas. En même temps cela était normal s’il avait peur d’avouer cela devant moi vu la réaction que j’avais eu avec Dax, mon frère aîné. Mais derrière ce prétexte que j’avais eu avec Dac ce caché bien autre chose et même si je ne le montrais pas, j’avais beaucoup été touché par cette séparation avec mon frère.

En parlant de Dax justement, j’appris qu’il était à la ferme. Depuis le temps je ne l’avais pas croisé. Bon en même temps je passais mon temps à être sur mon balais, à courir pour me défouler, ou alors enfermer dans ma chambre à repenser à tout ce que j’avais fait, ou laisser faire. J’aurais su qu’il était ici je l’aurais cherché. En y repensant un peu ça aurait fait comme avec Milo actuellement, je ne sais pas ce que j’aurais pu lui dire. Est-ce que des excuses suffiront, je ne sais pas. Dax était là car il avait participé à la révolte. Une amie de Milo l’avait appelé et il était venu. « ça ne m’étonne pas, c’est tout lui de faire ça » Après tout dans ce château il y avait au moins un frère et un sœur avec qui il était encore en bon terme. Peut être qu’il était aussi venu pour moi, je ne savais pas, mais j’espérais tout de même que la réponse soit oui. Alors que je pensais à tout ça, Milo péta un câble. Mes yeux s’écarquillèrent de stupéfaction. Jamais avant il n’aurait osé me parler comme ça de peur de la correction qu’il allait prendre après quand je l’aurais attrapé. Désormais je n’étais plus comme ça, mais cela me sidéra tout de même d’entendre Milo parlé comme ça. C’était peut être parce qu’il avait vu que j’avais changé, que maintenant je voulais le protéger d’une autre manière quand lui tapant dessus. Bon je veux bien admettre que quand on tape sur quelqu’un c’est pas forcément flagrant que de base c’est parce qu’on veut le protéger. Je voulais juste qu’il devienne plus fort, qu’il sache se défendre tout seul parce que je ne pourrais pas toujours être là pour le faire. Il y avait aussi que j’avais été un petit con, mais cette année, le fait d’avoir été en réel danger m’avait fait comprendre des choses et m’avait fait changer. J’espérais que Milo l’ait remarqué et que Dax le remarquerait aussi.

J’attrapais doucement Milo par les épaules pour ne pas qu’il croit que j’allais lui faire de mal. « Whowhowho calme toi Milo » Sur le coup je n’avais pas compris sa réaction, mais elle était normale. Il pensait que je ne parlais plus à Dax car il avait son coming out et que je l’avais rejeté car il était gay. Mais la raison était tout autre. Peut être que en même temps Milo essayait de me faire passer un message à son propos, je ne savais pas. « Tu ne connais pas la vérité sur Dax et moi. Il n’y a que Acacia qui le sait. » Il était temps de passer aux aveux devant mon petit frère, et c’était plus compliqué que ce que j’avais imaginé. Soupirant je me lançais « Je ne sais pas si tu te rappelles mais avec Dax on était très proche avant. On partageait tout, comme je le fais avec Acacia. Quand il a révélé qu’il était gay, je n’ai pas été agacé parce qu’il couchait avec des mecs, mais plus parce que depuis tout ce temps il ne m’en avait jamais parlé. J’avais l’impression ne pas connaître mon frère avec qui j’avais tant partagé. Peut être qu’il y avait pleins d’autres trucs qu’il ne m’avait pas dit, ou alors peut être qu’il m’avait menti pendant toute ces années. Je me suis juste senti trahi, et ça m’a fait mal. » Voilà c’était dit, il ne restait plus qu’à faire de même avec mon autre frère, et prier pour qu’il pardonne mon comportement. Cette révélation me rendu triste, mon frère me manquait bien plus que je ne l’aurais soupçonné. « Je n’ai rien contre les homosexuelles Milo » J’avais murmuré cela, comme pour le rassurer par rapport à son copain, ou son ami, je ne savais toujours pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6244-archibald-milo-de-baskerville-je-t-aime-bien-mais-en-cas-de-danger-je-te-sacrifie-directhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6295-archibald-milo-de-baskerville-le-titre-qui-tuehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6331-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6332-express-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrier

Arrivé(e) le : 05/01/2012
Parchemins rédigés : 4722
Points : 65
Crédit : Thomas Brodie-Sangster crédit : Sarah ♥
Année : 6ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Brooklyn ♥ Anoushka ♥ Naïa ♥ Blake

MessageSujet: Re: Let me help you ft Milo   Jeu 3 Aoû - 23:03


❝ Let me help you ❞Abel & Milo

Non ce n'est pas grave ? Juste sa blessure qui s'est réinfectée ? Et à quel moment ce n'est pas grave ? En théorie ce n'est pas censé se réinfecter, si ? Et si celle de Dan se met à s'aggraver à son tour ? Qu'est-ce que je vais faire ? Parce que là il est évident que je n'aurai pas envie de l'abandonner, de le laisser retourner à l'infirmerie tout seul. Même s'il est évident aussi que je me sentirai tellement coupable de ce qu'il lui arrive que je serai aussi capable de ne pas oser me pointer. En fait je n'en sais rien, c'est tellement difficile de se mettre dans cette situation compliquée. Qu'est-ce que je ferai si ça devait arriver ? Mon coeur me hurlerait de courir à son chemin et au diable s'il ne le veut pas, mais je sais aussi que s'il venait à me jeter et à me dire que tout ça c'est de ma faute et qu'il ne veut définitivement plus me voir, alors je partirai sans demander mon reste, m'excusant encore une fois de ce qu'il lui arrive et lui promettant que plus jamais il ne me verrait. Je l'éviterai au maximum afin que ma vue ne l'importune plus et je me ferai tout petit quand nous n'aurons pas le choix d'être dans la même pièce. Je ne chercherai pas son regard même si j'en crèverai d'envie et je ne lui parlerai pas pour respecter ma promesse. Mais dieu que ça me coûtera de faire ça, de ne pas poser mon regard sur lui, de rester si loin de lui, priver de sa chaleur ou de son odeur ... Mais il faut bien payer les conséquences de ses actes tôt ou tard non ? Je chasse tout ça de mon esprit, je me torture déjà suffisamment comme ça, pas besoin d'en rajouter une couche. Même si je sais que ça va tourner dans ma tête jusqu'à ce que je demande s'il y a des risques qu'elle s'infecte auprès d'une de ses infirmière, juste pour être sûr que tout va bien et qu'il ne risque rien. Je préfère qu'ils soient vigilants plutôt qu'ils le laisse sortir trop tôt pour que son état se détériore après. « Je ne vois pas en quoi ce n'est pas grave une blessure qui s'infecte. Et il va bien ? C'est une blessure où ? Ils ont dit pour combien de temps il en avait ? Et c'est qui d'abord ? » Je ne vais pas me targuer de connaître tous ses amis, bien entendu mais je pense en connaître quand même la plupart. Certains on jouait les bourreaux avec lui, quant aux autres, je les connais de vu. On est dans une école, on finit tous par se connaître, au moins de vu. Même si c'est un de ces copains débiles qui a pris plaisir à me brutaliser depuis que je suis arrivé à Poudlard, je ne lui souhaite pas de mal et espère qu'il se rétablira vite. Personne ne mérite ce sort, même mes pires ennemis.

Abel me demande comment se porte Dan. Je me raidis sans le vouloir. Evidemment qu'il allait me poser la question, n'importe qui l'aurait fait. Mais pour être honnête, je redoutais ce moment et j'espérais qu'Abel ne le ferait pas, qu'il ferait comme toujours, qu'il ignorerait ma vie pour se concentrer sur la sienne. Mais visiblement pas aujourd'hui. Je baisse le regard, un peu honteux et tendu. « Il va bien. Il se remet lentement de ses blessures. Il en a encore pour quelques jours, le temps que sa blessure cicatrise un peu plus. » Je ne rentre pas dans les détails, il n'a pas besoin de plus et de toute façon il s'en fout. Pourquoi voudrait-il savoir si on est toujours ensemble ? Ou si on se parle ? Il ne doit même pas savoir qu'on était ensemble à la base. En fait je n'en sais rien et je m'en fous, c'est bien le dernier de mes soucis. Je n'ai jamais caché le fait que je sortais avec lui. Au début on ne le criait pas forcément sur tous les toits parce que j'avais 15 ans et lui 18, ça ne le faisait pas vraiment. Mais depuis que j'ai fêté mes 16 ans, on ne se cache plus du tout. Après, peut-on vraiment dire qu'on se cachait ? Ce n'était pas un secret de polichinelle, juste qu'on ne se roulait pas une pelle dans les couloirs tous les 4 matins. On était ensemble mais personne n'était censé savoir qu'on avait couché ensemble. Et puis j'étais consentant, où était le mal ? Enfin tout ça, c'est terminé, c'est de l'histoire ancienne ...

La présence de Dax à la ferme était passée totalement inaperçu aux yeux d'Abel, un comble quand même quand on sait que la ferme n'est pas très grande. Mais il y a beaucoup de monde, je veux bien lui accorder ça. Je ne l'ai pas beaucoup vu non plus, même si c'est uniquement parce que j'ai passé le plus clair de mon temps à l'infirmerie et que je n'ai pas cherché sa compagnie. Peut-être pourrai-je lui demander des conseils en amour, après tout cela fait des années qu'il est avec son compagnon et ils ont l'air très heureux. Je ne lui demanderai pas à lui parce qu'il est gay, mais juste parce qu'il s'y connait en matière de l'amour. Je n'ai pas le souvenir qu'Abel soit tombé amoureux un jour et je n'ai pas envie de parler de ça avec Acacia. Surtout que je ne suis pas gay. Je sais que si je devais me remettre avec quelqu'un, il y a peu de chance pour que ce soit un garçon autant être honnête. Non pas que cette expérience m'ait déplu mais je crois que Dan était l'exception qui confirme la règle... à moins que je n'ai envie que d'être avec lui et que sortir avec un nouveau garçon serait comme tenter de retrouver quelque chose que j'ai perdu et que je ne retrouverai jamais. Ca serait tenter en vain. Bref, ce n'est pas de moi qu'il s'agit mais de Dax et Abel, qui ne se sont pas revu depuis longtemps et visiblement, ce n'est pas Abel qui fera le premier pas. Sauf que je ne comprends pas pourquoi, alors je m'emporte un peu, parce qu'au fond, cette histoire de coming out, ça me touche plus que je ne voudrais l'admettre. Parce que si j'étais resté avec Dan, j'aurai voulu qu'ils l'acceptent et non pas qu'ils nous jugent. Même si les choses n'ont jamais été rose avec Abel, je n'ai aucune envie qu'il rende la vie impossible à l'homme que j'aime ... enfin je n'aurai pas voulu ... Abel m'attrape par les épaules et je me fige sur place. Je ne veux pas qu'on me touche, dans quelle langue faut-il que je le dise. Je ne dis rien pour autant, restant droit comme un "i" et je l'écoute. Plus il parle et plus je me sens mal. Il ne se rend pas compte de l'impact de ses paroles ont sur moi. C'est comme un coup de poignard en plein coeur. J'ai la sensation que c'est Dan de nouveau en face de moi qui me fait des reproches. C'est horrible. Je finis par me dégager de son étreinte, définitivement, je ne veux pas qu'il me touche et je fais un pas en arrière. Je sens les larmes monter, comme toujours et je suis lasse d'avance de savoir qu'elles vont couler, encore et toujours, à croire qu'elles ne s'arrêtent jamais. « Mais tu ne t'aies pas dit que peut-être il n'osait pas te le dire ? Que ce n'était pas une histoire de manque de confiance ou de mensonge mais juste qu'il n'était pas prêt ? Que ça représentait peut-être beaucoup et que c'était déjà difficile à assumer, qu'il n'était pas capable d'en parler autour de lui ? Qu'il voulait peut-être te protéger et qu'il savait que s'il te le disait, tu partirais peut-être ? Que tu le forcerais à arrêter ? Que tu t'inquiéterais pour lui ? Mais que lui, tout ce qu'il voulait, c'était que ça s'arrête.... » Là il n'était définitivement plus question de Dax et d'Abel mais bien de Dan et moi. C'était sorti tout seul, cela faisait si longtemps que je l'avais au fond du coeur et que je n'arrivais pas à le sortir. Je tentais de sécher mes larmes et de me calmer, mais il venait involontairement d'ouvrir la boîte de Pandore et il serait bien difficile de la fermer. Je tentais de me reprendre, m'étant bien entendu rendu compte qu'il n'avait dû rien comprendre à tout ce que je venais de raconter. Je me raclais la gorge. « Peut-être qu'il n'était juste pas prêt et qu'il ne voulait blesser personne en gardant ça pour lui. Et qu'une fois qu'il s'est senti prêt à le dire, il aurait aimé avoir ton soutien, au lieu de ton rejet ... » Je gardais les yeux baissés, maudissant ma sensiblerie et mon incapacité à tout garder pour moi.

© 2981 12289 0



Archibald Milo de Baskerville
“Pour qu'un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s'y rejoignent dès le premier instant.” Kundera Milan ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Let me help you ft Milo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Ferme Incartable :: 
Premier Étage
-
Sauter vers: