AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Got a secret, can you keep it ? - Perrin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8034-elliot-people-want-to-hear-songs-with-words-they-are-afraid-to-sayhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8055-elliot-love-will-tear-us-aparthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8072-elliot-viens-me-raconter-un-peu-ta-vie#182541http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8073-elliot-hiboux-express#182542

Arrivé(e) le : 23/08/2016
Parchemins rédigés : 1262
Points : 17
Crédit : Miles Heizer (c) pluiepourpre
Année : 5ème année - 15 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Alaska A. Lemaire

MessageSujet: Got a secret, can you keep it ? - Perrin   Jeu 20 Juil - 23:23


Got a secret, can you keep it ?
Perrin & Elliot


Voilà on était arrivé à la ferme depuis plusieurs jours déjà. L’ambiance commençait un peu à s’améliorer petit à petit. Certains nés-moldus semblaient reprendre un peu goût à la vie. Ça fait plaisir à voir. J’avoue qu’au début j’avais un peu de mal à me dire que j’allais certainement passer tout mon été ici. Ça me saoulait, ça me blasait beaucoup trop. Mais je crois que je m’y suis fait. Après tout c’est pas si terrible que ça. Oui c’est clair que j’aurais préféré passer mes vacances à Galway pour retrouver mes parents et mes sœurs. Retrouver mon ordinateur et mes jeux vidéo. Repasser des après-midis entiers dans mon jardin avec Megan, ou bien passer des journées à se promener en ville avec elle. C’est pratique être si proche de sa voisine. Du coup depuis des années et des années on se quitte plus. Surtout quand on était petit, on passait tout notre temps ensemble. Mon amitié avec Megan c’était bel et bien la plus grande preuve qui montrait que oui, l’amitié fille/garçon sans ambiguïté ça peut exister. Je suis content qu’elle soit ici, au moins on peut continuer à passer du temps ensemble. Et le fait qu’elle soit à la ferme avec moi, ça me donne l’impression d’avoir un peu de Galway avec moi. Aujourd’hui j’avais passé une partie de l’après-midi à chercher Savannah pour qu’on finisse par me dire qu’on l’avait vu à l’infirmerie avec son mec. Ça m’avait énervé. Enfin…le mot énervé n’est pas vraiment adéquat. J’étais jaloux. Juste jaloux. ‘Fin bref, j’suis juste un peu beaucoup dans la friendzone avec elle. Va falloir que je m’y fasse un jour ou l’autre. J’avais ensuite passé l’après-midi à vagabonder entre plusieurs activités. En fait j’essayais de m’occuper comme je le pouvais. Habituellement chez moi, pendant les vacances d’été, je geek sur mon ordinateur et mes jeux 60% du temps, et le reste je sors, je bouge. Là ici je peux pas vraiment sortir. Enfin si j’peux aller à l’extérieur de la ferme mais c’est pas pareil. Et puis j’ai pas mon ordinateur, ni mes jeux. Putain si vous saviez à quel point ils me manquent eux… Depuis que j’ai découvert ça, j’en suis devenu carrément accro.

Et là il est vingt-trois heures, et quasiment tout le monde dort. Sauf moi. C’est pas nouveau, ces derniers jours j’avais du mal à trouver le sommeil, mais là mon insomnie n’a rien à voir avec les derniers événements. En fait, j’ai juste mal au dos. Mal aux reins si vous préférez. Oh ça arrive, c’est assez régulier avec ma maladie. Mais quand ça me prend en pleine nuit, ça m’énerve, parce que ça m’empêche de dormir. Pourtant je suis fatigué. Vu que je ne dors pas, je pense. C’est sûrement un très gros piège ce truc-là. On pense, on cogite, et puis après dormir c’est encore plus impossible. ‘Fin bref, les insomnies je connais plutôt bien ça. Mais là ça me blase encore plus parce que je suis vraiment crevé et que j’ai vraiment besoin de rattraper quelques heures de sommeil. Je soupire en regardant lançant un bref regard aux chanceux autour de moi qui avaient tous trouvé le sommeil. Mais un lit était vide depuis au moins deux nuits déjà : celui de Perrin. Depuis qu’on est ici je l’ai presque pas vu. C’est bizarre, je me demande bien comment il occupe ses journées. Et ses nuits, puisqu’il n’a pas l’air de dormir dans le dortoir. Peut-être qu’il s’est endormi…je ne sais trop où. Ça me semble quand même assez étrange. Je ferme les yeux et j’essaie encore de trouver le sommeil…en vain. J’en ai marre putain, laissez-moi dormir sérieux. C’est totalement mort je sais que je vais pas réussir à dormir avant un moment. Alors, une nouvelle fois je laisse un soupir s’échapper d’entre mes lèvres et je m’assois dans mon lit, me frottant les yeux. À force de cogiter je commence à avoir faim. Bon…ok ça n’a peut-être rien à voir certes. Mais le résultat est le même : j’ai faim et j’arrive pas à dormir. D’un geste décidé je prends donc mes lunettes posées sur la table basse, et je les pose sur mon nez. Oui, je porte des lunettes. Mais disons qu’en général la journée je porte des sortes de lentilles. Et puis je me lève, tout en tâchant de ne réveiller personne. Après tout peut-être que certains d’entre eux ont aussi galéré à trouver le sommeil et du coup je m’en voudrais de les réveiller.

Je descends alors les marches, pareil, tout en essayant de ne pas faire trop de bruit. Parce que je suis pas sûr qu’un prof va apprécier s’il me surprend en train d’aller chourer dans les placards des cuisines. Mais après j’y peux rien hein, j’ai faim, j’ai faim ! Je vais pas me laisser crever de faim. Alors que j’arrive près de la cuisine, je remarque tout de suite que les lumières sont allumées. Merde… Il y a quelqu’un ?! Qui est-ce que ça peut bien être ?! Je fronce les sourcils et j’entre d’un pas hésitant dans la cuisine… C’était Perrin. Ouf. « Putain tu m’as fait peur ! J’ai cru que c’était…un prof ou je sais pas trop… » Je souffle légèrement avant d’avancer vers lui. Je fronce à nouveau les sourcils quand je le vois avec deux bouteilles de lait dans les mains. Il compte faire quoi avec autant de lait pour lui tout seul ?! Ce garçon est un véritable mystère. Je pense que c’est pour ça que je l’aime bien. « Qu’est-ce que tu fais avec deux bouteilles de lait ? » Un petit rire amusé sort alors de mes lèvres. Je veux bien qu’il aime le lait, qu’il ait envie d’en boire un verre, ok. Mais là c’était un peu abusé non ?! Je le regarde un petit instant et je passe une main dans mes cheveux. Bon à la base moi je suis ici parce que j’ai faim, mais peut-être que je vais finir par savoir pourquoi il ne dort plus dans le dortoir.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7125-perrin-everything-you-want-s-a-dream-away-and-we-are-legends-every-day#160683http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7194-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162342http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7199-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162345http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7200-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162347http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7201-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162348

Arrivé(e) le : 19/11/2016
Parchemins rédigés : 717
Points : 14
Crédit : Lydie (ava&gif)
Année : Cinquième année (Quinze ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Sage S. Sinclair & Matrim Sevenoaks-Newton

MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? - Perrin   Mar 25 Juil - 21:38

Got a secret can you keep it
perrin & elliot
Entre l'amour et l'amitié, mon cœur ne balance jamais.

À peine quatre jours à la ferme. Autant dire que ces quatre jours m'étaient apparu comme une véritable éternité d'ennuis. Si les trois premières heures où j'avais passé mon temps à découvrir le nouvel environnement où j'allais habiter avait été cool, le tour du proprio était rapidement fiat. Y avait pas grand-chose à voir dans cette ferme. Après une fuite ratée où, pendant une fraction de seconde, j'avais cru enfin rentrer au camp de Travellers, mes espoirs avaient été rapidement réduit à néant quand un auror – même si je l'ai pris pour un mangemort au départ – est apparu près d'Alaska. La serdaigle nous avait donné l'opportunité de fuir à Sinéad et à moi, un geste très courageux de sa part. Il en reste pas moins que ça aurait été assez lâche de la nôtre que de le laisser derrière aux mains d'on ne sait pas qui, mais quelqu'un qui aurait pu être vraiment méchant. Sinéad était déjà si faible, courir alors que nous avions été repérés aurait été inutile. On avait donc suivit Alaska et l'homme pour se retrouver ici, à la ferme. Endroit d'une platitude infinie.... Jusqu'à avant-hier!

Ce soir, lorsque tout le monde fut au lit, je me faufilai dans la cuisine. Premièrement parce que j'avais faim, ensuite parce que je devais récupérer du lait. Pourquoi? Petit projet secret de ma part. Entrer dans les cuisines était relativement facile. Après vingt heures, il n'y avait plus personne. Deux jours déjà que j'opérais le même petit manège. Je mangeais le petit déjeuner super tôt dans la salle à manger alors qu'elle était pratiquement vide. Puis je retournais auprès de mon projet jusqu'au soir où je me faufilais dans la cuisine lorsqu'il n'y avait plus personne pour récupérer à manger et du lait. Deux ou trois bouteilles en fonction de ce qu'il me restait. J'allais ressortir avec une bouteille dans chaque main, les poches pleines de victuailles et une pomme que je retenais entre mes dents lorsqu'une voix me fit sursauter. « Putain tu m’as fait peur ! J’ai cru que c’était…un prof ou je sais pas trop… » , s'exclama une voix que je connaissais trop bien. La pomme que j'avais dans la bouche était allée rouler au sol, filant sous un comptoir de cuisine. Adieu mon casse-croûte. La surprise sur mon visage laissa place à un sourire magnifique que j'offris à mon interlocuteur. « Elliot! Qu'est-ce qui t'amène dans les profondeurs des cuisines si tard? » Honnêtement, j'étais particulièrement heureux de m'être fait prendre. Surtout par le poufsouffle. Je l'aimais bien ce gars. Il était super sympa, et on ne peut pas dire que le regarder faisait mal aux yeux. Bien au contraire, ça donnait un peu chaud même... Cette constatation me fit rougir. Heureusement que la pénombre de la pièce était là pour masquer ces nouvelles couleurs qui m'étaient montées aux joues.

Elliot s'approche un peu avant qu'un froncement de sourcils ne vienne marque son visage lui donnant un air particulièrement mignon. « Qu’est-ce que tu fais avec deux bouteilles de lait ? » , demande-t-il en rigolant doucement. Oups! Je suis grillé. Je lui lance un sourire innocent, levant mes deux bouteilles. « J'avais soif !? », dis-je peu convaincue. Bon, d'accord, je ne suis pas très doué pour mentir contrairement à ce que Milo pouvait croire. À moins que ce ne soit seulement parce que je n’avais pas envie de mentir à Elliot, pas pour ça. De toute manière, comme je suis déjà grillé, autant tout lui avouer. Et puis, ce n'est pas un grand secret en soit, c'est juste que je préfère le garder pour moi, pour éviter les foules. « Bon d'accord, j'ai pas autant soif. », admis-je dans un rire. Je me sentais carrément ridicule en fait. J’avais envie de rire pour rien. Je ne me souvenais pas avoir eu cette impression avant. Avec Phen, c’était juste normal, parce qu’il me connaissait bien. Il me connaissait par cœur même. Nous étions toujours ensemble, donc je n’avais pas cette envie ridicule de rire comme un idiot. En fait, j’étais juste véritablement idiot, fallait peut-être pas chercher plus loin. Elliot me rendait idiot. « Mais je sais qui a bien envie de ce lait. », ajoutais-je aussitôt sur un ton malicieux. J’espérais qu’il allait demander qui. J’avais bien envie de lui monter. Nous étions amis, c’était un fait, mais il me plaisait. Ce constat m’avait surpris au départ, puis l’idée s’était juste fait dans ma tête. Elliot était juste… Lui-même en fait. Je crois que je l’avais toujours trouvé mignon, ce n’était pas un truc qui était arrivé du jour au lendemain. Sans doute que vous trouvez que c’est un peu trop rapide après Phen, après la saint-valentin. Peut-être que vous pensez que je ne suis pas remis. Je n’en sais trop rien pour être tout à fait honnête. J’essaie seulement de profiter de la vie au jour le jour comme les choses viennent. Je ne suis pas amoureux du poufsouffle, mais il est indéniable qu’il me plait beaucoup. Et puis, je lui ai clairement fait savoir qu’il ne me laissait pas indifférent. Je ne ferai pas la même erreur deux fois. Soyons tout à fait honnête, j’aimerais bien ne pas me prendre une porte en pleine face cette fois.

Je remontai du coude un morceau de pain qui menaçait de s’échapper de la poche du sweatshirt que j’avais enfilé. La condensation sur le verre de la bouteille de lait rendait ma poigne dessus assez précaire. Elle menaçait de tomber, ce qui aurait pour effet de créer un beau gâchis. Je la posai donc sur le plan de travail et plaça la seconde juste à côté. J’essuyai mes mains sur mon pantalon puis posai de nouveau mes yeux verts sur Elliot. « Tu veux venir voir ? », demandais-je avec un demi-sourire amusé. J’aimais garder le suspens. C’était bien plus drôle ainsi !
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8034-elliot-people-want-to-hear-songs-with-words-they-are-afraid-to-sayhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8055-elliot-love-will-tear-us-aparthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8072-elliot-viens-me-raconter-un-peu-ta-vie#182541http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8073-elliot-hiboux-express#182542

Arrivé(e) le : 23/08/2016
Parchemins rédigés : 1262
Points : 17
Crédit : Miles Heizer (c) pluiepourpre
Année : 5ème année - 15 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Alaska A. Lemaire

MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? - Perrin   Mer 2 Aoû - 15:26


Got a secret, can you keep it ?
Perrin & Elliot


À cause de mon insomnie, je décide de quitter le dortoir pour aller chourer quelques trucs à manger dans la cuisine. Oui que voulez-vous, certaines choses ne changent jamais. À chaque fois que j’arrive pas à dormir, je finis par avoir super faim. Donc je quitte mon lit bien chaud pour aller en direction de la cuisine. La ferme est calme, tout le monde dort. J’ai l’impression d’être le seul encore réveillé c’est flippant. J’ai entendu dire que dans les films d’horreur moldu ça se passe souvent comme ça : en pleine nuit, tout le monde dort sauf une ou deux personnes, et hop l’arrivée d’un psychopathe compromet leur super-soirée. Ça a l’air assez drôle comme genre de film, il faudrait que j’essaye d’en voir quelques-uns. Bref, j’étais presque arrivé dans la cuisine mais je vois un peu de lumière. Mais je reconnais bien vite qu’il s’agissait de Perrin. En entendant ma voix il fait tomber une pomme, qu’il était certainement en train de manger. Je grimace légèrement, merde alors, je fais si peur que ça ? « Elliot! Qu'est-ce qui t'amène dans les profondeurs des cuisines si tard? » Oh je faisais juste le tour de la ferme, je me suis dit qu’en pleine nuit ça serait amusant de faire ça… Je me racle la gorge alors que je tourne la tête pour vérifier que personne n’allait entrer. « Insomnie… Du coup…j’ai faim.  » J’ai l’impression que ce que je viens de dre est complètement ridicule. Comme si c’était logique d’avoir faim quand on arrive pas à dormir. Avec moi oui, ça arrive à presque tous les coups, mais pas forcément pour tout le monde. ‘Fin bref… Je m’approche de mon ami et je ne peux m’empêcher de constater qu’il avait deux bouteilles de lait dans les mains. Alors je lui demande ce qu’il faisait avec ces deux bouteilles et sa réponse me fait rire : « J'avais soif !? » Mes yeux se posent sur les deux bouteilles de lait alors que je repose mon regard sur le Gryffondor, d’un air amusé. « Ah oui je comprends mieux… T’avais soif et tu t’es dit ‘’tiens je vais boire deux bouteilles de lait à moi tout seul ?’’ » Je le regarde en souriant, toujours amusé par la situation. J’avoue que là pour le coup, il m’intrigue. Il s’entraîne pour le concours du plus grand buveur de lait ?! Genre, y’a ce genre de concours ?! Ahaha n’empêche ça serait trop drôle !

Je fouille alors dans les placards. J’ai faim, j’ai besoin et envie d’un truc sucré. Bien sucré. Et puis je tombe sur un paquet de biscuits en chocolat. Ah bah voilà, c’est ça qu’il me faut ! Je sors le paquet du placard et puis j’en mange un premier. Je suis né pour manger des trucs au chocolat moi, je vous jure. C’est ma raison de vivre. Je tends le paquet à Perrin pour qu’il se serve s’il en a envie. Bon, c’est pas aussi sain et diététique que la pomme qu’il mangeait il y a encore quelques minutes, mais ça rempli bien l’estomac et en plus, c’est juste trop bon. « Bon d'accord, j'ai pas autant soif. » me dit-il en riant un peu. Je lâche un petit rire à mon tour. Je l’avais deviné Perrin quand ces deux bouteilles n’étaient pas pour toi. Je lui réponds alors d’un air amusé : « Ouais je me doute. » C’est un peu bizarre. Je l’aime beaucoup Perrin. Enfin, en tant qu’ami…je pense. Le plus bizarre c’est que je me rends bien compte qu’il ne me voit pas comme un simple ami. Non seulement je m’en rends compte mais il me l’a aussi dit clairement. Il m’a déjà dit que je lui plaisais. Au début ça me gênait un peu. Mais en fait je sais pas trop quoi en penser. Ça me dérange pas quoi. J’aime bien le fait qu’il m’aime bien… Vous comprenez ce que je veux dire ? Si oui expliquez-moi un peu, parce que moi-même je suis pas sûr de me comprendre pour le coup. M’enfin, je réfléchis trop, y’a rien à comprendre. Perrin c’est un ami, et puis voilà. « Mais je sais qui a bien envie de ce lait.» Quoi ?! Comment ça ?! Alors là, Perrin m’intrigue encore plus. À nouveau je fronce les sourcils tout en posant mes yeux bleus sur le Gryffondor. « Qui ça ?! J’avoue que tu m’intrigues beaucoup là. » Je lui avoue alors avec un petit sourire aux lèvres. J’ai envie de savoir de qui/quoi il me parle. J’ai envie de savoir ce qu’il fait à une heure aussi tardive dans les cuisines avec deux bouteilles de lait. Ce qui est sûr, c’est que c’est pas pour lui. Ou bien, pas seulement pour lui je sais pas trop. Je remonte mes lunettes avec mon index. Je les porte rarement mes lunettes, habituellement je porte des lentilles le jour. Mais j’aime bien ça change, ça donne un style. C’est…cool ?! « Tu veux venir voir ? » Il pose alors les deux bouteilles de lait sur le plan de travail. Je suis ses mouvements du regard. Bien sûr que j’ai envie d’aller voir ! Je n’ai pas la moindre idée de ce qu’il va me montrer, mais le connaissant, il va réussir à me surprendre. Je hoche alors la tête. « Carrément que je veux voir ! J’te suis ! » Je lui souris alors mais je n’en reste pas moins intrigué. Je me demande où il va m’emmener. Mais peut-être que ça répondra à mes interrogations. Je l’ai à peine vu depuis qu’il est arrivé ici, il passe la plupart de son temps je ne sais où, à faire je ne sais pas trop quoi. Au début je pensais qu’il passait juste du temps avec sa sœur mais je la vois souvent dehors à profiter du soleil, du bon temps et de ses amis.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Got a secret, can you keep it ? - Perrin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Ferme Incartable :: 
Rez-de-Chaussée
 :: Les Cuisines
-
Sauter vers: