AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (TERMINE) [+18, BE CAREFUL !] “Le bonheur, c’est d’aimer à l’infini.” [Daniela & Keagan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4105-danni-cooper-termine]Présentationhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4112-danni-cooper-lienshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4113-les-aventures-de-dannihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4114-courrier-pour-danni-cooperhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4115-les-hiboux-express-pour-danni-cooper

Arrivé(e) le : 14/11/2014
Parchemins rédigés : 3106
Points : 8
Crédit : Google
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Joanne et Wendy

MessageSujet: Re: (TERMINE) [+18, BE CAREFUL !] “Le bonheur, c’est d’aimer à l’infini.” [Daniela & Keagan]   Lun 27 Nov - 20:05

    Keagan venait de dire qu'il s'était trouvé nul. A n'en pas douter qu'il faisait allusion au mensonge servi à sa mère.

    "Je ne p..parlais pas de tes performances d'acteur..." murmura-t-elle tandis que que son sourire espiègle s'étirait d'un air amusé. Ses mains sur ses hanches la faisaient frissonner de plaisir et Danni se mordit la lèvre lorsque Keagan émit sa déception face à l'arrivée précoce de sa mère.

    "On t..trouvera d'autres occasions..." conclut-elle d'un air mutin, avant de sortir prendre sa douche, laissant Keagan mettre un peu d'ordre sur son bureau. Danni flottait littéralement sur un nuage de bonheur et de bien-être. Il y a un an à peine, jamais elle n'aurait cru que sa relation avec Keagan serait devenue à ce point sérieuse. Elle l'aimait profondément et avait l'impression qu'avec lui, rien ne serait impossible.

    De retour au salon, Mrs Fassbach, Keagan et elle discutaient tout en dégustant une bonne tasse de thé et des petits cookies. Mrs Fassbah leur tira les vers du nez et Danni parvint à trouver des excuses concernant la surprise. Après tout, passer un moment en cuisine avec Keagan risquait d'être assez drôle, surtout s'il ne savait pas manier une casserole. Et puis, ça avait l'air de faire plaisir à Mrs Fassbach alors au fond, ce n'était pas une mauvaise idée. La mère de Keagan se proposa de faire les courses mais Keagan secoua négativement la tête, accompagnée de Danni. Ils se débrouilleraient avec ce qu'ils trouveraient. Elle l'avait déjà fait chez Fursy, et c'était un challenge amusant de trouver quoi cuisiner avec ce qui restait dans les placards.

    Danni voyait que Keagan était pressé de trouver une solution mais Mrs Fassbach ne semblait pas vouloir les laisser partir tout de suite et Keagan dut se rasseoir pour reprendre un nouveau cookie. Danni se mordit la lèvre pour s'empêcher de rire. Pour le coup, elle était moins stressée que lui. La mère de Keagan lui demanda alors de ne plus la vouvoyer. Danni la regarda, un peu prise au dépourvue mais touchée. Elle trouvait en cette femme la mère qu'elle avait perdue bien trop tôt et cette présence maternelle rassurante lui faisait chaud au cœur. Danni sourit et répondit, un peu penaude.

    "Merci madame...j..je vais essayer." dit-elle en regardant Keagan. Elle se sentait ici comme chez elle et cette sensation la comblait de bonheur... comme si elle avait enfin trouvé une vraie famille. Avec un peu d'imagination, elle n'avait pas de mal à entrevoir sa vie d'adulte dans cette ville, avec celui qu'elle aimait et tout près de ses deux parents qui pourraient même devenir... ses beaux parents. Bon, n'allons pas trop vite en besogne, elle n'avait que 17 ans... elle ne devait pas s'emballer. Mais tout ici semblait tellement parfait...

    L'après-midi étant bien avancée, il était temps pour eux de se mettre aux fourneaux, laissant Mrs Fassbach vaquer à ses occupations. Danni entraîna donc Keagan dans la cuisine et commença à ouvrir les placards pour voir ce qu'ils avaient sous la main. Après quelques investigations, elle posa sur la table les ingrédients qu'elle avait sélectionnés : un paquet de macaroni, des œufs, de la crème et du gruyère râpé.

    "Gratin de macaroni !" annonça-t-elle fièrement en décochant un grand sourire à Keagan. C'était bon, rapide et facile à faire. Rien d'insurmontable, même pour des cuistots amateurs. Ils préparèrent ainsi ensemble le plat, Danni donnant ses instructions à Keagan pour qu'il dispose les pâtes dans le plat pendant qu'elle battait les œufs, la crème et le gruyère dans un saladier. Danni grignota quelques bouts de gruyère au passage, en offrit à Keagan et l'embrassa au passage avant de verser le tout sur les pâtes et enfoncer le plat dans le four.

    "Tadaaaam !" fit-elle, une main sur sa hanche et l'autre brandissant toujours sa cuillère en bois dans une pose exagérément comique. Restait plus qu'à laisser le plat cuire. D'ici là, le père de Keagan serait rentré et tout serait prêt à l'heure de se mettre à table. Ils n’auraient qu'à servir un peu de salade avec le plat et finir pas des fruits et les petits cookies restants et le repas serait bouclé !

    Danni rayonnait et dévorait Keagan des yeux tandis que leurs ébats lui revenaient en mémoire. Il paraissait que les cuisines avaient cet effet un peu émoustillant... et à vrai dire, ce n'était pas faux. Mais il fallait se contrôler, ce n'était pas le moment de céder aux envies dictées par les hormones tant que les parents (ou au moins un) étaient dans les parages. Danni s'apprêtait à voler un baiser à son petit ami quand des petits coups tapés contre la vitre de la fenêtre attirèrent leur attention.
    Danni tourna la tête et vit un hibou derrière la vitre, il avait une lettre accrochée à la patte. La jeune fille tourna aussitôt la tête vers le couloir pour s'assurer que Mrs Fassbach ne passait pas par là puis se précipita pour ouvrir la fenêtre discrètement. L'oiseau tendit sa patte et Danni décrocha le courrier. Après une légère caresse sur la tête de l'oiseau, celui-ci s'envola et Danni referma la fenêtre pour regarder le courrier.

    "C'est p..pour moi..." dit-elle en fronçant les sourcils. Il était écrit sur l'enveloppe : "Miss Cooper Daniela, Chez Mr et Mrs Fassbach, Mosborough, Angleterre". Visiblement inquiète, elle déchira l'enveloppe fébrilement. Elle parcourut silencieusement la lettre, le regard stupéfait, puis la lut une seconde fois avant de regarder Keagan un peu sonnée. Elle ne savait pas si elle devait être contente ou non.

    "C'est le nouveau d..directeur de Poudlard... Il m'a nommée c..capitaine de l'équipe de Quidditch..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5083-keagan-pour-s-habituer-a-la-magie-il-faut-du-temps-et-encore-plus-pour-la-comprendrehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5093-keagan-vivre-seul-n-est-pas-une-vie-alors-apprenons-a-la-partagerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5094-keagan-le-partage-vous-connaissezhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5095-keagan-les-paroles-s-envolent-les-ecrits-restenthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5096-keagan-les-paroles-s-envolent-les-ecrits-restent

Arrivé(e) le : 12/06/2015
Parchemins rédigés : 1758
Points : 18
Crédit : Bazzar
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Megan A. Euston & Oliver T. Adams

MessageSujet: Re: (TERMINE) [+18, BE CAREFUL !] “Le bonheur, c’est d’aimer à l’infini.” [Daniela & Keagan]   Mar 9 Jan - 23:06

Daniela & Keagan

“Le bonheur, c’est d’aimer à l’infini.”
"Je ne p..parlais pas de tes performances d'acteur..." Un petit sourire espiègle prit place sur mes lèvres au sous-entendu de Daniela, lui offrant un regard qui montrait encore les pensées que j’avais en l’observant. Il fallait dire qu’elle me provoquait aussi ! Je lui fis part de ma déception de la venue de ma mère, déposant un petit baiser dans son cou avant de la laisser partir – à regret – prendre sa douche. Seule. Enfin, ne jouons pas non plus avec le feu, nous l’avions déjà échappé belle !

Au salon, nous avions rejoint ma mère et nous voilà en pleine discussion. Bon, le but était de ne rien laisser paraître à cet esprit perspicace qu’était ma mère, et il fallait surtout trouver de belles excuses concernant notre fameuse surprise. Daniela trouva la solution, elle était vraiment très douée et je ne pouvais être qu’admiratif face à son intelligence. Et sa malice ! Bon, l’idée risquait d’être vraiment drôle car pour ce qui était de cuisiner, j’étais loin d’être un pro. Ce qui expliquait sûrement le regard étonné que ma mère m’adressa avant que son visage s’illumine suite à cette merveilleuse idée. Heureusement que Danni était là, sinon les pauvres allaient manger des choses qu’ils auraient bien du mal à digérer… Et je voyais bien que cela rassurait aussi ma mère, sinon jamais elle ne m’aurait laissé faire. Elle me connaissait, j’avais eu beau essayer de simples petits gâteaux… Autant le dire simplement : c’était immangeable. Mais bon, comme elle disait si bien : « On peut toujours s’améliorer mon chou ! » Ouais, ben heureusement que ça ne pouvait pas être pire ! Après une proposition de nous faire les courses, je m’empressai de lui dire non, je savais qu’il y avait toujours des tas de choses à la maison, ce serait parfait. Danni me suivit dans l’idée et j’étais bien content de l’avoir à mes côtés. La fille parfaite !

Ce n’était pas facile de se défaire de ma mère, elle était bavarde et quand elle aimait, elle le faisait bien comprendre. Ca me touchait de la voir douce et protectrice avec Daniela, mais en même temps j’espérais aussi qu’elle nous laisse un peu faire. Mais ce n’était pas de son avis. J’eus le temps de me lever une microseconde avant de devoir me rassoir, reprenant un cookie, légèrement frustré. J’avais beau adorer ma mère, elle était parfois un peu trop insistante… d’où nos nombreuses prises de tête. Que voulez-vous, un caractère de cochon, ça ne se contrôle pas vraiment ! La demande de ma mère, d’ailleurs, concernant le vouvoiement ne me surprit pas. Quand elle appréciait, elle aimait la proximité, l’inverse aurait plutôt été étonnant… et inquiétant. Daniela avait l’air touchée et cela me fit sourire tendrement. Elle était vraiment mignonne, et je le voyais bien que ma mère l’avait prise d’affection. En même temps, c’était logique… Regardez-la ! Heureux, je lui attrapai la main, me rendant définitivement compte de la chance que j’avais.

Fort heureusement, ma mère décida de faire des choses « qu’elle n’avait pas le temps de faire d’habitude ». Une bonne option ! Et pour l’heure, il nous fallait faire en sorte que notre excuse ne soit pas trop mauvaise. Nous voilà donc en plein milieu de la cuisine à nous demander ce que nous allions bien faire pour ce soir. On aurait dit que c’était chez Daniela, et non chez moi, tant elle avait l’air de plus connaître les placards que moi ! La honte… Mais, en réalité, je trouvais ça cool ! Et j’espérais vraiment qu’elle se sente comme chez elle ! Ca en avait l’air, et c’était génial.

"Gratin de macaroni !" S’exclama-t-elle, enthousiaste, posant des macaronis, des œufs, de la crème et du gruyère sur le plan de travail. Ok… Ca m’allait, et le sourire que je lui offris le prouva, sentant déjà que j’avais la dalle ! « Oh yes ! J’adore ça ! » Mais, hum comment dire… j’étais nul pour les faire. Je me sentais un peu honteux mais je le fis quand même savoir à Daniela. « Par contre, euh… je n’sais pas vraiment cuisiner. Je sais cuire des pâtes mais… euh ben… disons que ça peut être mon étape et que toi tu fais le reste ? » Lui dis-je avec un sourire angélique avant de lui glisser à l’oreille malicieusement : « Mais je peux faire ton commis hein, je suivrai tes ordres à la perfection ! » Pas de sous-entendus derrière tout ça… Pas vraiment… Quoiqu’un peu, mais ma mère était là, donc vous voyez le truc.

Par la suite, la préparation du plat se fit dans la bonne humeur, dans les rires et la malice. C’était vraiment super de cuisiner avec elle, tout était un régal à ses côtés. Punaise j’étais totalement accro à cette fille… Le résultat fut top et je ne pus que rire face à l’air satisfait de Daniela. « On a carrément géré ! » Ou, plutôt « Tu as carrément géré. », mais bon, l’homme à tout faire ça compte aussi ?! Le plat était désormais au four et je n’étais pas peu fier de nous, commençant à sortir la vaisselle pour mettre la table. Mon père n’allait pas tarder, et quelque chose me disait qu’il allait vraiment être surpris. Et qu’il saurait aussi qui était le chef de cuisine, évidemment…

Il nous restait un peu de temps avant que tout soit prêt et que mes parents viennent nous rejoindre. Je captai un instant le regard insistant de Daniela, juste avant de l’attirer vers moi pour l’embrasser avec beaucoup de tendresse. Elle me rendait carrément fou ! Et de nombreuses images inondaient mon cerveau… et ma peau s’en souvenait encore. Pas le temps de céder à trop de tendresse qu’un hibou (génial…) vint nous couper. Danni se dirigea vers la vitre, attrapant la lettre accrochée à sa patte. C’était quoi ça ?! Une bonne nouvelle j’espérais ! Le plus doucement que je pus, je fis en sorte que le volatile s’éloigne de chez nous, ne souhaitant pas que mes parents se posent tout un tas de questions. J’avais réussi à garder le secret pendant 6ans, ce n’était pas pour que tout parte en vrille aujourd’hui. C’était pour Daniela. Je me sentis un peu stressé, ne sachant plus trop à quoi m’attendre désormais quand ça concernant le monde des sorciers…
Elle resta silencieuse pendant un temps qui me parut long. Trop long. Je la regardai avec insistance alors qu’elle releva les yeux vers moi, les miens criant un « Alors ? » tandis que je haussai des sourcils curieux. "C'est le nouveau d..directeur de Poudlard... Il m'a nommée c..capitaine de l'équipe de Quidditch..." Je ne réalisai pas tout de suite. Il ne me fallut cependant pas longtemps avant qu’un large sourire ravi n’illumine mon visage, la prenant dans mes bras et la soulevant du sol. « Ouah ! C’est génial Danni, c’est hyper valorisant, félicitations ! » Ok, je n’étais pas un fan de Quidditch, vraiment pas, mais elle adorait ça et je trouvais que c’était une sacrée bonne récompense. Surtout après ce qu’elle avait enduré ! Je le fis redescendre sur Terre avant de déposer un baiser sur son front, content pour elle. « C’est mérité ! Vraiment, tu vas mener les Poufsouffle à la victoire ! » Lui lançai-je tout sourire avant de dire, malicieusement : « Maintenant, va falloir fêter ça ! » Ce soir, cette semaine, ou n’importe quand… c’était une super nouvelle, et j’étais vraiment fier de ma merveilleuse petite amie !

made by roller coaster


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(TERMINE) [+18, BE CAREFUL !] “Le bonheur, c’est d’aimer à l’infini.” [Daniela & Keagan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Corbeille :: 
Corbeille
 :: Les vieux RPs
-
Sauter vers: