AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 How to remember ? {Pv Anoushka}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7869-tasha-emma-lennox-blackwood-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7875-tasha-bien-s-entourer-ca-eloigne-les-problemeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7874-fiche-de-rps-tashahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7872-tasha-le-courrier-sera-precieusement-conservehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7873-tasha-une-urgence

Arrivé(e) le : 22/12/2015
Parchemins rédigés : 1934
Points : 13
Crédit : moi ~ Amelia Zadro
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Professeur M. Burgess & Narcissa A. Breckenridge & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: How to remember ? {Pv Anoushka}   Mer 19 Juil - 17:36


Amnesia
Feat Anoushka
Quand pourrions-nous sortir de là ? Pas que cette ferme soit horrible à vivre mais elle était quand même pas mal restrictive. Les seules choses qui parvenaient à égayer mes journées étaient les activités de jardinerie et de zoothérapie. C’était super de pouvoir s’occuper de l’extérieur et de se lier d’amitié avec les animaux. Ils n’avaient rien d’exceptionnel comme ceux de la Forêt Interdite mais ils restaient adorables. J’aimais notamment prendre soin des chevaux et je prenais un grand plaisir à les monter. Je ne pouvais pas aller bien loin au galop mais cela restait une expérience qui rendait heureux. Et puis je n’étais pas seule. Malgré mon inquiétude au sujet de Perrin qui avait disparu lors de sa fuite, je pouvais trouver du réconfort auprès de Malia, Jill, Oliver ou même Megan. J’avais été tellement soulagée d’apprendre qu’un Auror l’avait guidée jusqu’ici puisque je n’oserais guère imaginer ce qu’il se serait passé si un Mangemort lui était tombé dessus. Ma meilleure amie comptait énormément pour moi, elle faisait partie de ma vie. Elle était un des piliers de mon quotidien, celle avec qui je partageais beaucoup de bons souvenirs.

Aujourd’hui, nous avons toutes les deux décidé de faire un tour dehors, histoire de nous éloigner de la surpopulation qui se déplaçait dans l’habitation. La ferme me semblait bien trop petite pour accueillir autant d’élèves et d’adultes, ce qui me procurait le sentiment de ne pas avoir d’espace vital. Je n’étais pas associable de nature, très loin de là mais en ce moment, je savais aussi apprécier les instants de solitude ou seulement en compagnie de quelques personnes. La salle à manger était toujours occupée à toute heure de la journée et certains nés-moldus commençaient déjà à rattraper des mois de malnutrition. J’étais contente qu’ils reprennent des forces et qu’ils puissent de nouveau se sentir humains et non pas esclaves. Se dire que cette année effroyable était désormais terminée devait encore plus les soulager que nous. Mais malgré tout, nous n’étions pas sereins pour autant. Poudlard était libéré mais pas le monde magique.

Assises près de l’étang depuis à peu près une heure, nous nous sommes encrées dans une profonde discussion au sujet de tout ce qu’il s’était passé depuis la grande bataille. Nous avons fait le point sur les faits, je lui ai avouée ce que j’avais fait dans la forêt interdite avec Perrin, Oliver, Jill et Octavia le matin même de la rébellion. Tenter de les aider à fuir avait été une idée très risquée mais au point où nous en étions ce jour-là, je crois que le désespoir nous avait vite poussé à prendre une décision. Au moins, il n’y avait eu aucun mort dans notre petit groupe et nous nous étions tous retrouvés ici, à bénéficier d’une sécurité temporaire. J’étais certaine qu’ils souhaitaient tous retrouver leur famille qu’ils n’avaient pas revue depuis bientôt un an. C’était très long… et pesant. Voilà pourquoi je ne me sentais pas vraiment au top de ma forme ici. Je voulais revoir maman et Oswald. Ils me manquaient tellement... Cela en devenait déprimant parfois, quand j’y pensais. Les lettres ne me suffisaient plus. Je n’avais même pas pu fêter Noël avec eux et j’avais peur que mon anniversaire, le 24 juillet, y passe aussi.

J’ai fait part de ces craintes à Megan et elle a su trouver les mots pour me réconforter. J’avais pourtant l’habitude d’être celle qui la rassurait et je me souvenais encore de notre discussion dans les toilettes des filles mais aujourd’hui, il fallait croire que je ne pouvais pas cacher plus longtemps certains points vulnérables. En tout cas, cela m’a fait du bien de lui en parler et une demi-heure plus tard, nous avons décidé de rentrer. Megan a été appelée par l’un de ses amis pour se rendre à la bibliothèque. Quant à moi, j’ai décidé de rester sur la terrasse de la ferme, peu désireuse de rentrer alors que le temps était très clément. Le soleil dominait le ciel et les quelques nuages qui planaient ne venaient jamais le camoufler. De temps en temps, une bonne brise venait nous rafraichir de la chaleur, de telle sorte à réguler la température.

« Une glace ? » Demanda un garçon visiblement volontaire pour en distribuer à tout le monde.

Il tenait plusieurs glaces en cornet à la main et pas n’importe lesquelles. Leur couleur changeait fréquemment, ce qui laissait supposer que le goût différait aussi.

« Pourquoi pas, ai-je répondu tout simplement. Merci ! »

J’en ai saisi une et j’ai commencé à arracher son emballage tout en recherchant un endroit où m’asseoir. De préférence un petit transat pour mieux se reposer. Malheureusement, ils étaient presque tout pris mis à part un qui était à l’ombre. Le problème était que je voulais être au soleil pour bien profiter de ses rayons. J’ai soupiré et je me suis résignée à m’y installer et en tournant la tête, j’ai constaté qu’une personne que je connaissais bien était assise sur le transat d’à côté, occupée à je ne sais quoi. Surprise, je ne pus m’empêcher de sourire. Je savais qu’elle avait été mise dans un sale état lors de la bataille et apparemment, les adultes avaient pu la soigner de ses graves blessures. Je ne l’avais pas revue jusqu’à maintenant…

« Oh, Anoushka. Tu es finalement sortie de l’infirmerie, quel soulagement ! »

Je l’ai observée d’un air curieux, me tenant toujours debout entre mon transat et le sien, la glace portée jusqu’à mes lèvres. Je m’en suis délectée durant un petit instant puis j’ai enchaîné :

« Comment tu te sens ? »


© FRIMELDA



Dernière édition par Tasha E. Lennox-Blackwood le Lun 31 Juil - 19:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 27/11/2013
Parchemins rédigés : 1188
Points : 12
Crédit : mermaid tears & tumblr ♥
Année : 6ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♣ Snow ♣ Naïa

MessageSujet: Re: How to remember ? {Pv Anoushka}   Ven 21 Juil - 11:34


❝ Amnesia ❞Tasha & Anoushka
Tout est confus dans ma tête. J'ai l'impression d'être passé sous un camion, c'est horrible. Quand j'ai repris conscience, j'ai eu la sensation de sortir d'un cauchemar, sans pouvoir m'en rappeler. J'avais la tête lourde, douloureuse et les yeux fiévreux. J'ai mis quelques instants à vraiment reprendre mes esprits, j'étais dans le brouillard complet. J'entendais des gens parler autour de moi, s'agiter, sans comprendre ce qu'il se passait pour autant. Ces présences étaient aussi réconfortantes qu'inquiétante. Où étais-je ? Que m'étais-il arrivée ? Je portais une de mes mains à ma tête, je sentais que quelque chose n'allait pas sans savoir quoi et j'ai senti une bande, entourant le haut de ma tête. Que c'est-il passé ? Mon coeur s'accélère un peu, j'ouvre les yeux pour reprendre pied à la réalité et je me rends compte que je ne reconnais pas le lieu où je me trouve. Je ne suis clairement pas chez moi, ça ne ressemble absolument pas à ma chambre. Je ne suis pas non plus à Poudlard, même si je ne suis pas une grande adepte de l'infirmerie, il n'empêche que ça n'y ressemble pas, et pourtant, il y avait quelque chose de similaire. Je tourne lentement mon visage vers la droite et tout en grimaçant de douleur, je vois quelques lits et je suppose que si je tourne mon visage de l'autre côté, ça sera pareil. Je grogne, j'ai mal et je me sens perdue. J'ai envie de crier, de pleurer, de m'enfuir, mais je suis incapable de faire tout ça, alors je panique juste. J'entends des pas se rapprocher et une tête inconnue se dresser devant moi "Ne paniquez pas, tout va bien, vous êtes en sécurité. Restez calme, tout va bien." Cet homme, je ne le connais pas et pourtant quelque chose en lui me rappelle quelqu'un, sans que je sache quoi. Il m'apparaît autant comme un inconnu que comme quelqu'un que j'ai déjà croisé, dans mes rêves ? Non, ce serait idiot, on ne rêve pas de gens qu'on n'a jamais croisé, ça n'a pas de sens. Il n'y a que dans les films moldus que ça arrive, dans la réalité, ça ne se produit jamais. Je reprends lentement la place initiale de ma tête. Je le vois ausculter mes yeux, mon pansement. "Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Pourquoi je suis allongée ? Pourquoi j'ai mal à la tête ? Et vous êtes qui ? On est où ? Je veux voir ma mère ..." Réflexe basique de protection. Quand quelque chose ne va pas, je veux voir ma mère, elle sera tout m'expliquer, elle saura me protéger. "Quel est le dernier souvenir que vous avez ?" Qu'est-ce que ça peut lui faire mon dernier souvenir ? En quoi ça le regarde ? Mon regard proclame clairement le fond de mes pensées, pourtant je ne dis rien, j'obtempère, cherchant à me remémorer ce dont je me souvenais. "Je ... je ne sais pas ... je suppose un jour banal à Poudlard où je suis allée en cours, où j'ai mangé avec Louna ... ma meilleure amie ... et voilà ... Pourquoi ? " Je n'aime pas trop sa réaction, il a l'air étonné. Il refait passer une lumière devant mes yeux et ça m'agace. Pourquoi ? Qu'est-ce qu'il se passe ??

Je suis allongée sur un transat, à l'ombre. A ce qu'il paraît le soleil n'est pas bon pour ma commotion cérébrale. Cela fait quelques jours que je me suis réveillée et qu'on m'a annoncé la nouvelle. Je souffre d'amnésie. Le choc que ça a été quand on m'a expliqué qu'on n'était pas en fin d'année 2022 mais 2023. Quasiment un an de vide dans mon existence. 1 an. 1 an où il s'est passé plein de choses visiblement. Le retour de Blackman, l'envahissement de Poudlard, notre séquestration, l'emprisonnement des nés moldus, le retour de l'esclavagisme, les tortures ... Tant d'événements marquants qui ont disparu de mon esprit. Tant de souffrance, de peur, qui se sont envolées. Je sais que beaucoup rêveraient être à ma place. Ne plus se souvenir, ne plus être traumatisé. Mais ce n'est pas une place agréable, ils ont tort. J'ai la sensation qu'on a violé mon intimité et qu'on m'a volé mes souvenirs. On m'a volé une partie de ma vie. Personne ne sait si ce sera définitif ou pas. Peut-être que mes souvenirs reviendront d'eux même, petit à petit, peut-être que non. Il n'y a que le temps qui va pouvoir nous le dire. J'ai pleuré. Beaucoup pleuré. Les gens vont et viennent à mon chevet. Je les connais tous, mais je suis incapable de savoir ce que j'ai vécu avec eux ces derniers mois. Je ne me souviens plus que je faisais la gueule à Isidore. Je ne me souviens plus que j'ai été séparé de mon meilleur ami et que nous nous étions réconcilié. Je ne me souviens même pas avoir un petit ami ... La nouvelle fut un choc, même si au fond c'était assez prévisible. Je me souviens d'Hunter. Je me souviens de la première fois où nous nous sommes vu, des fois suivantes. Je me souviens que nous nous tournions autour, qu'il me plaisait. Plus le temps passé en sa compagnie et plus je ne voulais plus le quitter. Mais j'étais bien trop orgueilleuse pour le lui dire. Visiblement j'ai fini par sauter le pas. Au bal de fin d'année qu'il prétendait. Nous sommes ensemble depuis 1 an et je ne m'en souviens pas. Super la petite amie en carton. Je sais qu'il ne m'en veut pas, mais moi je m'en veux. Je m'en veux de voir son inquiétude se dessiner sur ses traits. Je sais que je lui fais du mal sans le vouloir. Il me raconte tout, tout ce qu'on a fait, tout ce que l'on s'est dit. J'aimerai lui dire que je m'en souviens, que grâce à lui mes souvenirs sont revenus, mais ce serait mentir, alors il continue à souffrir.

Aujourd'hui, j'ai eu le droit de sortir. Ils me surveillent beaucoup. Une blessure à la tête, ça peut-être plus grave que ça en à l'air. Ils ont fait ce qu'ils pouvaient mais il faudra que je me rende à Sainte Mangouste quand j'en aurais l'occasion pour aller voir des spécialistes. J'ai décidé qu'un peu d'air frais me ferait du bien, ils n'ont pas eu l'air contre l'idée, tant que j'évite une trop forte exposition au soleil. Adieu bronzette, bonjour détente. Les transat à l'ombre n'intéresse visiblement personne, il y en a deux sous un arbre qui sont délaissés. Tant mieux, ça m'évitera d'avoir de la compagnie. Je suis un peu lasse de m'excuser constamment de ne pas me souvenir. C'est frustrant pour tout le monde, moi la première. Je sais que je passe ma vie allongée en ce moment et que je devrais plutôt me dégourdir les jambes, mais pas maintenant. Là je veux juste profiter d'un peu de la fraîcheur de l'ombre et du vent sur mon visage. Légère brise, certes, mais suffisante pour me faire rêver à un monde meilleur, loin d'ici. Je me souviens être déjà venue par le passé, c'est déjà ça de pris. Je me souviens d'avoir passée beaucoup de temps avec Louna. Louna, mon ancienne meilleure amie. A ce qu'il paraîtrait. Pourquoi ? Je l'ignore, mais c'est comme tout, c'est certainement quelque part dans mon esprit, je ne sais juste pas où. « Oh, Anoushka. Tu es finalement sortie de l’infirmerie, quel soulagement ! » J'ouvre les yeux et les lève vers mon nouvel interlocuteur. Je reconnais Tasha, une de mes camarades de maison. On a tenté de devenir joueuse de Quidditch ensemble, j'ai eu plus de chance qu'elle, elle m'en a voulu. Mais les choses se sont améliorées malgré tout entre nous ... enfin je crois... Il faut croire que oui, sinon elle ne serait pas venue me parler. "Salut Tasha !! Oui, je suis sortie de l'infirmerie, même si je dois y retourner régulièrement pour faire des check-ups. " Je ne sais pas ce qu'elle sait ou ce qu'elle ne sait pas alors faisons simple. Visiblement elle sait que j'étais à l'infirmerie, ce n'est donc un secret pour personne. C'est à la fois rassurant et un peu frustrant de ne pas pouvoir faire semblant que tout va bien et que je suis normale. Mais que sait-elle de plus ? Elle est debout, entre mon transat et ... le sien ? Mangeant une glace, comme si tout était normal, comme si notre place était ici, comme si rien ne s'était passé. Mais peut-être que c'est elle qui a raison, il faut continuer à vivre. « Comment tu te sens ? » Et voilà la question qui fâche. Celle qui revient constamment. Je ne peux pas en vouloir aux gens de s'inquiéter ou de se poser des questions. C'est normal et c'est plutôt gentil de leur part, mais j'en ai marre de répondre toujours aux mêmes questions. Pourtant je garde tout ça pour moi, ça explosera tôt ou tard, je ne me fais pas d'illusion, mais pour le moment je fais preuve de patience et de gentillesse. Qu'ils profitent de ma faiblesse passagère. "Je vais bien ... un peu ... perdue ... mais je vais bien. Et toi ? Tu as été blessé ? " Est-ce que tu étais à mes côtés durant tout ça et je ne m'en souviens pas ? Où étais-je déjà ? En plein combat au deuxième étage. Quelle con, mon dieu. Pourquoi ai-je fait ça ? Je l'ignore mais je devais bien avoir une raison. Enfin j'espère.
© 2981 12289 0




Nature sauvage
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7869-tasha-emma-lennox-blackwood-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7875-tasha-bien-s-entourer-ca-eloigne-les-problemeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7874-fiche-de-rps-tashahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7872-tasha-le-courrier-sera-precieusement-conservehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7873-tasha-une-urgence

Arrivé(e) le : 22/12/2015
Parchemins rédigés : 1934
Points : 13
Crédit : moi ~ Amelia Zadro
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Professeur M. Burgess & Narcissa A. Breckenridge & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: How to remember ? {Pv Anoushka}   Mar 1 Aoû - 13:42


Amnesia
Feat Anoushka
« Salut Tasha !! Oui, je suis sortie de l'infirmerie, même si je dois y retourner régulièrement pour faire des check-ups. »

Au moins, elle m’avait l’air plutôt de bonne humeur malgré ce qu’elle avait subi. Ses check-up, comme elle le disait, devait sûrement avoir un rapport avec dont j’avais entendu. Des sortes de rumeurs, quoi que les informations ayant plutôt l’air vraies, on pouvait sans doute affirmer que cela n’en était pas vraiment. En tout cas, on m’avait dit qu’elle ne se souvenait pas de tout et que certains avaient dû lui expliquer des événements passés et qui dataient pourtant de cette année. Cela ne devait pas être évident d’avoir une mémoire qui défaillait de cette façon mais tant que cela ne mettait pas sa vie en danger, j’avais envie de dire que c’était le principal.

« Ca doit être assez lourd à force, non ? Mais bon, tant qu’ils t’aident efficacement, on se fiche un peu du reste. »

Cela me faisait bizarre de savoir qu’elle n’avait sûrement plus une seule réminiscence de la misère qui avait englobé Poudlard dans une période sombre. Les punitions collectives, les tentatives ratées de se rebeller, l’esclavage des nés-moldus, tout cela devait lui échapper. J’aurais d’ailleurs tendance à croire qu’elle en avait de la chance même si je savais pertinemment que cela ne l’était pas.

Je me suis rassise sur le transat, finalement peu disposée à bronzer et préférant profiter de la présence de mon amie pour lui demander des nouvelles et peut-être discuter de tout et de n’importe quoi tant que cela lui convenait. Lui demandant comment elle se portait, j’ai prêté une attention particulière à son visage, comme si je m’attendais à la voir tomber dans les pommes à tout moment. Tout n’avait pas toujours été rose entre elle et moi mais avoir appris à quel point elle avait été blessée durant la bataille ne m’avait franchement pas laissé de marbre.

« Je vais bien ... un peu ... perdue ... mais je vais bien. Et toi ? Tu as été blessé ? »

Perdue… C’était un sentiment que l’on pouvait comprendre au vu de sa situation et je me demandais s’il était possible que je puisse faire quelque chose pour l’aider. Je n’avais pas envie de rester là, à ne rien faire et à laisser d’autres personnes qui ne lui étaient pas du tout proches ‒les psychomages par exemple ‒ faire tout le boulot. Et puis, c’était le moins que je puisse faire en sachant que je n’avais jamais contribué à la moindre petite rébellion de l’école. J’avais toujours suivi Perrin et Megan, loin de ces conflits mais tout en vivant quand même dans la crainte. Les mangemorts avaient réussi ce pari, celui d’instaurer la peur dans quasiment tout l’établissement et je me sentais coupable d’y avoir été un peu trop sensible. Anoushka, au moins, avait pris la décision d’aider les révolutionnaires et même si elle l’avait payé cher, elle aurait au moins la conscience de se dire qu’elle avait bien agi. Enfin… dans le cas où elle récupérerait toute sa mémoire. Quant à moi, les choses étaient différentes et je me sentais un peu coupable de jouir de cette ferme en sachant que je n’avais nullement participé à la libération de cette école. C’était un peu comme si je ne me sentais pas méritante de cette sécurité et peu importe ce que pouvaient dire les autres à ce sujet, je culpabilisais toujours.

« Non, je m’en suis sortie indemne. A vrai dire, je n’ai pas participé à la bataille pour être honnête. » Ai-je dit avec une pointe de gêne.

Je n’avais pas été à ses côtés, ni même près des autres qui avaient fait preuve d’un courage exemplaire contrairement à moi qui avait fait quelque chose d’idiot et de totalement inutile dans la forêt. J’ai doucement soupiré, dégustant encore un peu de ma glace qui venait de prendre un goût de cassis. Plutôt délicieux même si je préférais la framboise.

« Sinon… On a sûrement dû te saouler avec cette question mais… tu recommences un peu à te souvenir ou pas ? Qu’est-ce que t’ont dit les psychomages ? »

J’ai pris une autre inspiration avant d’ajouter pour me justifier :

« Les rumeurs vont vite ici, presque autant qu’à Poudlard. »

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 27/11/2013
Parchemins rédigés : 1188
Points : 12
Crédit : mermaid tears & tumblr ♥
Année : 6ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♣ Snow ♣ Naïa

MessageSujet: Re: How to remember ? {Pv Anoushka}   Mer 2 Aoû - 13:59


❝ Amnesia ❞Tasha & Anoushka « Ca doit être assez lourd à force, non ? Mais bon, tant qu’ils t’aident efficacement, on se fiche un peu du reste. » Aide efficacement ? On ne va pas s'emporter. Ils m'aident, du mieux qu'ils le peuvent, c'est un fait, mais peut-on vraiment dire que c'est efficace ? Je ne pense pas. Ils ne savent pas, ils sont aussi perdu que moi, alors nous naviguons tous ensemble dans le noir, en quête d'une potentielle lumière qui nous ramènerait en sécurité vers le port. Voilà ce qu'il en est aujourd'hui. Il n'y a pas de spécialiste de la mémoire ici, ils font comme ils peuvent pour m'aider, pour me rassurer, pour me guider, mais en général, en vain. Ils vérifient mon état, histoire qu'on ne découvre pas trop tard que j'ai un truc à la tête et que ça va causer ma mort, mais c'est tout. Je ne leur en veux pas ... enfin, si, peut-être un peu. Je sais que ce n'est pas de leur faute et qu'ils font leur possible, mais c'est plus fort que moi, j'ai envie qu'on me donne la solution à mon problème, pas qu'on me rassure pour faire se donner bonne conscience. "Attend, ne t'emballe pas. Aide efficacement, c'est beaucoup dire. Je sais que je suis injuste avec eux et qu'ils font leur possible, mais on est loin de l'aide efficace, autant être honnête. Ils font ce qu'ils peuvent, avec les moyens du bord et leur piètre connaissance sur le fonctionnement de la mémoire, mais c'est loin d'être optimal." On peut sentir de la colère dans ma voix. Je voudrais ne pas la faire ressortir, parce qu'ils ne la méritent définitivement pas, mais c'est plus fort que moi. Je suis en colère. En colère contre les Mangemorts qui m'ont volé ma vie, contre moi qui est risqué ma vie et contre les médicomages qui ne sont pas fichus de me la rendre. Je déteste les gens qui me disent que j'ai de la chance et je suis lasse d'avoir constamment mal à la tête. Je veux rentrer chez moi, me faire dorloter par ma mère et oublier tout ça. J'irai voir un vrai spécialiste qui m'aidera à retrouver la mémoire et ça sera bien. L'avantage de ne pas me souvenir, c'est que la séparation d'avec mon copain sera moins difficile à supporter. C'est affreux et cruel de dire ça, mais c'est vrai. J'aurai certainement été effondré de le laisser partir, aujourd'hui c'est le dernier de mes soucis. Je ne lui ai rien dit, bien entendu, il se fait suffisamment de soucis comme ça pour moi, mais j'ai déjà la sensation qu'il fait parti d'une autre vie, laissait derrière moi. Peut-être qu'une fois ma mémoire revenue, je ne penserai pas la même chose, mais pour le moment, je m'en fous.

« Non, je m’en suis sortie indemne. A vrai dire, je n’ai pas participé à la bataille pour être honnête. » Je la voix baisser la tête, honteuse ? Pourquoi le serait-elle ? C'est bien elle qui a eu raison pour le coup. J'aurai dû rester avec elle, au moins je me souviendrai toujours. Peut-être que je me serai senti honteuse aussi, je n'en sais rien, mais au moins je me souviendrai de tout. Vouloir rester en sécurité, ce n'est pas honteux, c'est naturel. C'est foncer tête baissée dans le danger qui n'est pas naturel. On a été suicidaire et on l'a payé cher. "C'est bien toi qui as eu raison, j'aurai dû faire pareil. J'aurai dû rester à tes côtés, au moins je me souviendrai de tout aujourd'hui. " On sent une pointe d'amertume et de regret dans ma voix. Alors ça va toujours être comme ça ? Je vais constamment être en colère, amer ou éprouver des regrets ? C'est quoi le programme au juste ? Je suis contente de voir mon amie, de pouvoir lui parler. Je peux profiter un peu du dehors, sur un transat et tout ce que j'offre à Tasha, c'est une fille aigrie par la vie ? Comment ça se passe au juste ? Je détourne le regard, en colère cette fois contre moi-même. Je veux retrouver ma vie d'avant, ne plus être envahie d'un milliard de sentiments différents. Je veux retrouver mon innocence, mon naturel et ne plus vivre dans le brouillard sans vraiment savoir qui je suis aujourd'hui.

« Sinon… On a sûrement dû te saouler avec cette question mais… tu recommences un peu à te souvenir ou pas ? Qu’est-ce que t’ont dit les psychomages ? » Aaaah la question à 10 gallions. Est-ce que je commence à me souvenir ? Oui. Non. Je n'en sais rien. J'ai quelques flashs, des pseudos souvenirs qui remontent de temps à autre, assez rarement pour être honnête et j'ignore s'ils sont vrais ou inventés par mon esprit. Je hausse les épaules. "Ils n'en savent rien, aucun n'est spécialisé dans la mémoire. Ils ne savent pas si je vais pouvoir retrouver ma mémoire ou non et si oui, si ce sera entièrement ou quelques fragments. Quant à me souvenir .. pas vraiment. Parfois je me réveille dans la nuit en panique ou je suis réveillée par la douleur, sans comprendre d'où elle vient. Ils pensent que mon corps commencent à se souvenir de ce qu'il lui est arrivé, un truc du genre. Mais voilà, au delà de ça, j'ai rien qui m'est revenu. " Il faut que je sois patiente, tout le monde me dit la même chose. Laisser le temps au temps. Mais combien de temps ? Je ne veux pas attendre, j'ai l'impression d'avoir déjà trop attendu. « Les rumeurs vont vite ici, presque autant qu’à Poudlard. » Je hausse les épaules pour la seconde fois. "Même personnes, autre lieu. Poudlard c'est nous au final, alors ça ne m'étonne pas vraiment que les rumeurs vont bon train .. " J'esquisse un sourire à mon amie, avant de fixer l'horizon. Un détail me revient et je ne peux m'empêcher de poser la question à mon amie. "Je t'ai déjà posé la question un jour ... mais bon, tu auras bien compris que je ne m'en souviens pas ... Mais ... L'infirmier Lennox .. C'est quelqu'un de ta famille ou c'est juste le hasard que vous portiez le même nom ? "
© 2981 12289 0




Nature sauvage
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7869-tasha-emma-lennox-blackwood-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7875-tasha-bien-s-entourer-ca-eloigne-les-problemeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7874-fiche-de-rps-tashahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7872-tasha-le-courrier-sera-precieusement-conservehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7873-tasha-une-urgence

Arrivé(e) le : 22/12/2015
Parchemins rédigés : 1934
Points : 13
Crédit : moi ~ Amelia Zadro
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Professeur M. Burgess & Narcissa A. Breckenridge & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: How to remember ? {Pv Anoushka}   Mar 8 Aoû - 12:36


Amnesia
Feat Anoushka
« Attend, ne t'emballe pas. Aide efficacement, c'est beaucoup dire. Je sais que je suis injuste avec eux et qu'ils font leur possible, mais on est loin de l'aide efficace, autant être honnête. Ils font ce qu'ils peuvent, avec les moyens du bord et leur piètre connaissance sur le fonctionnement de la mémoire, mais c'est loin d'être optimal. » A répondu Anoushka avec son habituel air un peu râleur ‒ ou plutôt colérique ‒que je lui connaissais bien quand quelque chose ne lui plaisait vraiment pas.

J’ai tiré une fine grimace à la suite de ses paroles. Moi qui pensait que ces gens-là allaient pouvoir lui ramener une bonne partie de sa mémoire, j’étais assez loin de la réalité. Pourtant, c’était leur boulot de faire ça, non ? Je voulais dire par là qu’ils avaient dû être formés à ce genre de choses et qu’une amnésie d’un an, avec tous les moyens magiques à disposition, ne devrait pas être trop dur à traiter ? C’était ce que j’avais espéré et malheureusement, Anoushka rabattit promptement ma pensée. Je ne savais pas s’il existait des potions pour stimuler la mémoire mais leur existence ne m’aurait pas étonnée. Je ne connaissais qu’un seul moyen de faire travailler la région du cerveau qui avait été touchée par les pertes de mémoire et c’était tout simple : rappeler des choses ou des événements à la victime, lui faire toucher des effets personnels qu’elle avait acquis au cours de la période oubliée. Tout ceci, ça devrait marcher avec Anoushka, n’est-ce pas ? Si Hunter lui avait offert un cadeau durant l’année, peut-être que cela lui rappellerait une partie du temps qu’ils avaient passé ensemble cette année.

« J’espère quand même que vous arriverez à quelque chose sinon il n’y a que peu d'intérêt à leur venue. Parce que du soutien moral, c’est quand même léger niveau charge de travail. » Ai-je répondu, franchement déçue de ce que je venais d’apprendre.

Dans un sens, je me disais qu’elle n’était pas si malchanceuse d’avoir oublié les événements qui s’étaient déroulés à Poudlard. Certes, cela devait être étrange de devoir s’adapter à ces circonstances mais, au moins, elle pouvait éviter de repenser aux terribles choses qui s’étaient produites au château. Personnellement, il m’était déjà arrivée d’en faire des cauchemars et cela m’avait pas mal pourri mes nuits et mes journées. Enfin bon… Est-ce pour autant que j’aimerais me retrouver à sa place ? En y réfléchissant, je crois bien que non. J’imagine qu’au bout d’un moment, nous sommes tous bel et bien obligés d’affronter les faits.

« C'est bien toi qui as eu raison, j'aurai dû faire pareil. J'aurai dû rester à tes côtés, au moins je me souviendrai de tout aujourd'hui. »

La réponse était réconfortante et elle soulagea un peu le poids de ma culpabilité. Il m’arrivait d’être téméraire dans mes prises de décision et elles ne faisaient pas l’unanimité chez tous mes amis, notamment Megan, mais je n’étais pas non plus quelqu’un de suicidaire et, sincèrement, j’avais vraiment cru que la rébellion serait organisée en globalité par des adultes et non pas des élèves. J’admirais leur courage mais je ne crois pas que j’aurais pu faire la même chose du haut de mes quatorze ans. Mes compétences en sorts et en défense contre les forces du mal n’égalaient pas celles que je disposais en Botanique et en Soins aux Créatures magiques et ce n’était pas sur ces dernières que je pouvais compter pour me défendre d’une attaque, sauf si l’on me permettait d’utiliser des plantes vénéneuses et des créatures féroces en guise d’alliés.

J’ai préféré ne pas lui répondre à ce sujet, me contentant de sourire faiblement avant de vite rebondir sur le sujet des psychomages. Elle a haussé les épaules avant de me répondre qu’ils ne savaient rien et que la mémoire ne faisait pas partie de leur spécialité. Je trouvais ça hallucinant quand même. Quand on étudiait la psychologie en général, il était indispensable de toucher le domaine de la mémoire, non ? Enfin, le point positif était qu’il y avait des chances qu’elle retrouve une partie de ses souvenirs et son corps commençait déjà à en manifester les signes. Il s’agissait de douleurs qui, certes, devaient lui arracher des larmes mais je trouvais quand même que c’était un petit point positif pour elle. Avec le temps, tout irait mieux…

« Peut-être que revoir des lieux de Poudlard et mêmes ses objets ‒ quand tout sera arrangé ‒ t’aidera à avoir des flashs et à reconstituer le puzzle. » J’ai déclaré sur le ton du scepticisme bien que j’en sois pas mal convaincue.

Pour l’heure, elle devrait s’adapter sans et faire face aux vagues de questions des autres. Je ne pensais pas plus l’interroger que cela à ce sujet, pensant qu’elle avait déjà assez à faire. Elle avait répondu à mes questions principales et j’allais donc m’en contenter. Je n’ai même pas eu besoin de trouver un autre sujet de conversation puisque mon amie s’en est chargée d’elle-même. Esquissant un sourire avant de se perdre dans l’immensité de l’horizon, elle a de nouveau ouvert la bouche :

« Je t'ai déjà posé la question un jour ... mais bon, tu auras bien compris que je ne m'en souviens pas ... Mais ... L'infirmier Lennox .. C'est quelqu'un de ta famille ou c'est juste le hasard que vous portiez le même nom ? »

J’ai baissé les yeux sur ma glace, détaillant de près sa couleur jaune. J’aurais préféré qu’Anoushka me parle de Quidditch, pour être honnête. C’était bien une activité prévue par la ferme en plus. Malheureusement, on avait pas tout ce qu’on voulait, parfois. J’ai acquiescé la tête sur un air indifférent avant de porter de nouveau mon cornet à mes lèvres. Goût citron, plutôt pas mal.

« C’est mon père. Enfin, mon père biologique. Il travaille pour Poudlard depuis septembre dernier et les élèves ne s’en sont jamais plaint de ce que je sais. »

J’ai dit cela sans émotions, mon regard observant à son tour l’horizon. D’un côté, j’aurais aimé que tout cela ne soit qu’un hasard puisque cela aurait facilité bien des choses. Je n’aurais plus à en vouloir à quelqu’un, plus à me mettre en colère parce qu’on m’avait délaissée pendant longtemps et je n’aurais plus à devoir espérer l’impossible.

« Ca ne m’étonne pas, d’ailleurs. Il a toujours bien fait son travail. Bien plus que Madame Pomfresh, c'est certain. » Ai-je ajouté en mesurant ma voix du mieux que je l'ai pu pour ne pas montrer trop d'amertume.

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 27/11/2013
Parchemins rédigés : 1188
Points : 12
Crédit : mermaid tears & tumblr ♥
Année : 6ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♣ Snow ♣ Naïa

MessageSujet: Re: How to remember ? {Pv Anoushka}   Mer 9 Aoû - 19:43


❝ Amnesia ❞Tasha & Anoushka « J’espère quand même que vous arriverez à quelque chose sinon il n’y a que peu d'intérêt à leur venue. Parce que du soutien moral, c’est quand même léger niveau charge de travail. » C'est un peu raide que de prétendre que s'ils ne sont pas capable de m'aider, alors ça ne sert à rien qu'ils soient venus. En parfaite égoïste, je pourrais prétendre qu'en effet, si c'est pour si peu d'efficacité, autant qu'ils restent chez eux, mais soyons honnête, il n'y a pas que moi dans cette ferme et même si je suis un cas à part, je n'ai pas la sensation qu'ils ait chômé. Keagan est sur pied alors qu'ils étaient dans un sacrés mauvais état selon les rumeurs. Même s'ils n'avaient pas pu recoudre la main d'Izzie, j'avais entendu dire qu'il avait de forte chance de pouvoir obtenir une prothèse de remplacement. Alors certes, ça ne serait pas sa vraie main, mais ça sera toujours mieux que rien. Et combien ont été dans un état critique en arrivant et qui vont beaucoup mieux aujourd'hui ? En tout cas physiquement. Alors oui, mon cas est visiblement désespéré et je n'ai pas de chance, mais si n compare avec le reste de la ferme, je trouve que les mecs s'en sont plutôt bien sorti. Etrangement, de l'entendre faire une critique ouverte, ça me donne envie de les défendre, alors que quelques instants plus tôt j'aurai eu envie de les foutre sur place publique pour les lapider. Esprit de contradiction bonsoir . "Après je ne suis pas la seule dans cette ferme. Mon cas est un peu particulier. La mémoire touche un domaine un peu spécifique. Les mecs n'ont pas chômé pour mettre tous les blessés graves sur pied, on ne peut pas vraiment dire qu'ils ont servi à rien juste sous prétexte qu'ils ne peuvent pas m'aider … Wouhai je sais, il y a quelques instants j'étais en colère contre eux et maintenant je les défends … Cherche pas à comprendre, j'ai arrêté depuis longtemps !! " Je dois être bipolaire ou un truc du genre. Je crois que j'aime pas être du même avis que les autres. C'est tellement con, mon dieu. Mais bon, au moins ça me permet d'ouvrir les yeux de temps en temps. Ils ne me servent à rien, c'est un fait et je n'y reviendrai pas dessus, mais ils ont eu leur utilité ailleurs. Il faut rendre à césar ce qui lui revient … un truc du genre !!

« Peut-être que revoir des lieux de Poudlard et mêmes ses objets ‒ quand tout sera arrangé ‒ t’aidera à avoir des flashs et à reconstituer le puzzle. » En effet, j'avais plus de chance de retrouver des bribes de ma mémoire à Poudlard qu'ici et je devais bien être la seule à être impatiente d'y retourner. Enfin, je voulais rentrer chez moi, c'était évident, mais il n'empêche que j'avais aussi envie de retourner à l'école, non pas pour étudier mais pour partir en quête de mes souvenirs perdus. Est-ce que de retourner à l'endroit où tout ça c'est produit allait me déclencher des choses ? Je l'espérais sincèrement, parce que si ça ne faisait rien alors qu'est-ce qui serait efficace au final ? Je hoche la tête, pensive. "Oui, c'est ce qu'ils m'ont dit, que Poudlard pourrait être bénéfique pour mes souvenirs. Du coup je dois bien être la seule à vouloir y retourner … " D'abord me faire dorloter par ma mère et ensuite retourner à Poudlard. Mais quand est-ce que ce sera possible ? Où en étaient-ils ? "Tu sais où ils en sont les Aurors ? Je veux dire niveau Ministère ? J'ai vaguement entendu parler d'une attaque là bas, qui a plus ou moins marché, même si ce n'est pas encore gagné, mais sans plus. Il y a eu de l'avancée depuis ? " Quand pourrons-nous rentrer chez nous ? Quand est-ce que tout ça sera fini ? Ca commence à être un peu long.

« C’est mon père. Enfin, mon père biologique. Il travaille pour Poudlard depuis septembre dernier et les élèves ne s’en sont jamais plaint de ce que je sais. » Wouhaaa, quelle indifférence. Son père biologique. Elle s'est sentie obligée de le préciser. Ca signifie qu'elle ne le considéra pas comme son père ? Je ne connais pas vraiment l'histoire de Tasha, on avait été en compétition pendant un temps et maintenant ça va mieux, mais on a jamais vraiment pris le temps de se poser des questions très personnelles de ce genre. Au moins elle connaît son père biologique, certains n'ont pas cette chance. Mais bon, je dis ça parce que j'aurai adoré pouvoir le rencontrer, mais certainement pour moi aussi le détester. « Ca ne m’étonne pas, d’ailleurs. Il a toujours bien fait son travail. Bien plus que Madame Pomfresh, c'est certain. » Au moins elle lui reconnaît un talent certains dans son métier, c'est toujours ça de pris. Je me demande ce que fait le mien. Est-ce que c'est son travail qui l'a éloigné de sa famille ? Soudainement je me sens très curieuse. C'est mal, je le sais, mais ça change un peu des sujets qui tournent sur la ferme, mon état de santé où cette année avec les mangemorts. "Wouhaou, t'as pas l'air de le kiffer ton père … Qu'est-ce qu'il a fait pour mériter autant d'indifférence de ta part ?" Je ne la juge pas, je serai certainement comme elle à sa place. Mais il n'empêche qu'elle peut le haïr et le lui faire savoir, moi, il ne doit même pas se souvenir qu'il a une fille ou en tout cas un enfant quelque part dans le monde.

© 2981 12289 0






Nature sauvage
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7869-tasha-emma-lennox-blackwood-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7875-tasha-bien-s-entourer-ca-eloigne-les-problemeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7874-fiche-de-rps-tashahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7872-tasha-le-courrier-sera-precieusement-conservehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7873-tasha-une-urgence

Arrivé(e) le : 22/12/2015
Parchemins rédigés : 1934
Points : 13
Crédit : moi ~ Amelia Zadro
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Professeur M. Burgess & Narcissa A. Breckenridge & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: How to remember ? {Pv Anoushka}   Jeu 10 Aoû - 15:42


Amnesia
Feat Anoushka
C’était dingue comment Anoushka pouvait rapidement changer d’avis d’un instant à l’autre. J’en ai un peu ri sur le coup, m’amusant de la voir les défendre alors même qu’ils ne pouvaient pas grand-chose pour son cas assez différent. En vrai, elle n’avait pas tort et j’avais peut-être un peu trop minimisé le rôle de nos infirmiers dans cette ferme mais je devais bien avouer que le fait qu’ils ne puissent pas faire grand-chose pour elle m’avait rendue un peu moins indulgente envers eux. Dans un sens, elle avait raison de les remettre à la bonne place bien que je persistais à me dire qu’avec toute la magie existante dans ce monde, il devait bel et bien y avoir un moyen de l’aider. Après tout, la médecine récente avait découvert le moyen de traiter des maladies qui, autrefois, étaient presque considérées comme sans remède.

« Au moins, ça prouve que t’es capable d’ouverture d’esprit, toi qui es pourtant si butée. » Ai-je dit avec un sourire malicieux, sur le ton de la plaisanterie.

Bon, je n’étais pas mieux dans le genre têtue mais ce n’était pas de moi qu’on parlait ici alors on pouvait bien faire abstraction de mon cas, n’est-ce pas ? J’ai vite enchaîné en supposant que revoir Poudlard devrait peut-être l’aider à résoudre l’énigme de ses souvenirs, ce à quoi elle a approuvé, ajoutant d’ailleurs qu’elle était sûrement la seule à vouloir y retourner. A cette réponse, j’ai eu un petit frisson de malaise. Personnellement, je préférais me tenir loin de ce château pour l’instant, en ayant eu assez de voir ces mêmes couloirs pendant les vacances. Je voulais profiter d’autres horizons, retrouver ma famille et peut-être partir en vacances avec eux si on nous lâchait de cette ferme avant la fin d’août. Je ne savais pas quelle destination me plairait mais une chose était sûre : je voulais me dégourdir les pattes hors de l’Angleterre pour changer de paysage et penser à autre chose qu’à cette année foireuse.

« Je pense aussi. D’ailleurs, ça ne m’étonnerait pas que l’on ne revoie plus certains de nos camarades à la rentrée puisque les parents auront sûrement trop peur qu’il leur arrive quelque chose encore une fois. »

Cela me rendait assez triste quand même. J’espérais que les gens qui partiraient étaient des personnes que je ne connaissais pas tant que cela, ce serait moins déprimant. En tout cas, moi, je ne voulais pas pour autant changer d’école puisque ce serait trop la galère au niveau du trajet et tout ça et puis, j’avais pris mes marques depuis des années là-bas. Je ne pourrais d’ailleurs jamais me résoudre à être loin de Megan et de Perrin, c’était juste inconcevable comme idée.

« Tu sais où ils en sont les Aurors ? Je veux dire niveau Ministère ? J'ai vaguement entendu parler d'une attaque là bas, qui a plus ou moins marché, même si ce n'est pas encore gagné, mais sans plus. Il y a eu de l'avancée depuis ? »

J’ai haussé les épaules. Honnêtement, je n’en savais pas plus que ce qu’avait rapporté la Gazette du Sorcier. Je n’avais même pas lu le petit article à ce sujet mais j’avais entendu un adulte nous le lire dès qu’il l’avait reçu.

« Depuis ce qui est écrit sur la Gazette, je n’en sais pas plus que toi. Il n’y a eu que très peu d’informations et de toute façon, ça ne me surprendrait pas qu’on censure la presse, ai-je répondu entre deux bouchées de glace. Mais bon, j’espère que quoi qu’ils fassent, les Aurors vont quand même réussir à avancer parce que libérer Poudlard, c’est cool mais ça n’arrange pas le pays pour autant. »

Et puis bon, à quoi sert de faire retrouver l’indépendance à cette école si le système politique reste au final le même que celui préconisé par Blackman ? Ils n’auraient plus qu’à mettre un autre directeur comme celui-là et on serait de nouveau forcé de vivre enfermé entre quatre murs.

Peu après cela, Anoushka s’est lancée sur le sujet épineux de mon père. Autant dire que j’aurais préféré parler d’autre chose mais tant pis. Je ne pouvais pas non plus esquiver ça éternellement. Déjà que Perrin évitait de trop m’en parler… J’ai donc répondu à ses questions en feignant l’indifférence qui cachait parfaitement bien mes vrais ressentis.

« Wouhaou, t'as pas l'air de le kiffer ton père … Qu'est-ce qu'il a fait pour mériter autant d'indifférence de ta part ? »

J’ai repris un bout de glace, me rendant compte que j’en étais bientôt au cornet. Puis, j’ai relevé la tête vers Anoushka en tirant une mine blasée.

« Il n’a jamais rempli son rôle de père, voilà pourquoi. Il était toujours absent… un boulot super important à l’étranger, tu vois ? Et on pourrait croire que puisqu’il est infirmier à Poudlard, les choses ont changé, mais ce n’est pas aussi simple. Pourtant, ma mère voudrait bien que ça se passe comme ça. »

Comme si je pouvais lui pardonner quasiment quinze ans d’absence en moins d’un an… Même si j’y mettais toute ma volonté, ça ne marcherait pas puisqu’au fond de moi, j’avais encore de la rancœur et de la colère. A quoi bon se réconcilier si toutes ces émotions en moi ne disparaissent pas pour autant ? Après, évidemment, il reste mon père et quoi qu’il arrive, ça ne m’empêche pas d’admirer tout ce qu’il avait pu faire pour les élèves de Poudlard, cette année. Ou même d’admirer une bonne partie de ce qu’il est même si j’ai bien trop de mal à me l’avouer moi-même, souvent.

« Tu sais, il m’est déjà arrivée de me dire que tout aurait été mieux s’il n’avait pas été engagé dans cette école. »

C’était en général quand je piquais une crise de colère que je me disais ça. J’avais parfois du mal à me contrôler…

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
How to remember ? {Pv Anoushka}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Ferme Incartable :: 
Rez-de-Chaussée
 :: La Terrasse
-
Sauter vers: