AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7131-liu-xi-macdougall-qui-triomphe-de-lui-meme-possede-la-force-modifiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7152-liu-xi-ce-qui-lie-une-famille-cest-davoir-vu-fleurir-les-memes-jardins-annee-apres-anneehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causettehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7153-dans-la-boite-de-lu-xihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7154-les-petits-billets-pour-liu-xi

Arrivé(e) le : 21/11/2016
Parchemins rédigés : 604
Points : 15
Année : ft. Liu Yifei

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Roxy M. Reid

MessageSujet: (fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage   Lun 17 Juil - 19:17








Liu Xi avait prévenu ses parents de son départ imminent pour Poudlard et des conséquences de ses actions. Elle n’avait pas été surprise de leur entier soutien, de leurs encouragements malgré l’inquiétude. Non, le coup de massue n’était pas venu de là.
« - Ecoute Liu Xi… Avant que tu partes, je voudrais que tu saches quelque chose… Jusque-là, je ne voulais pas t’embêter avec ça… Mais je crois que les circonstances l’exigent.

° M’embêter avec quoi exactement ?

-Je…enfin…bon tu as déjà vu mes parents, personne ne sort indemne de ce genre de rencontre, on n’oublie pas… Mais ma famille…si l’on peut dire ne se résume pas à cela. J’ai des frères et sœurs. Reina, la plus jeune m’a contacté il y a quelque temps… Certains de ses enfants sont sorciers aussi. Elle se souvenait des rumeurs sur l’explosion de la porte, et se demandait si… peut-être tu étais comme eux. Et si tu accepterais de leur parler, de les aider.

° Pardon, mais quand cela ? ça fait longtemps, ils ont des problèmes ?

- Ne m’interromps pas s’il te plait, c’est déjà assez…difficile pour moi comme ça. J’ai évidement dit à ma sœur que c’était hors de question. Que tout le clan avait été imbuvable, insultant, et que jamais l’un d’entre-eux ne t’approcherait. Peut-être que toi tu as oublié mais moi pas Liu Xi. Jamais je n’oublierais les mots que tu as entendu de la bouche de mes parents, et ceux que j’ai lu dans les courriers du reste de la famille. On ne méprise pas les gens pour revenir la bouche en cœur leur demander de l’aide au premier pépin. J’ai voulu te laisser en dehors de ces histoires.

° Peut-être que tu aurais pu me laisser choisir papa ? Je suis mieux placée pour savoir ce que je ressens non ? Je veux dire, si j’avais 12 je pourrais comprendre, mais j’en ai…

-Ne t’énerve pas. J’ai juste voulu te protéger, et en ce qui me concerne, tu en auras toujours huit. Pour autant,… Reina, c’est ma petite sœur tu comprends, je ne pouvais pas la laisser sans rien… En plus elle croit tellement en dieu et en ces conneries que … enfin, j’ai eu pitié… Je sais que ce n’est pas facile, on est des scientifiques avec ta mère, c’était surréaliste…pour elle, c’était satanique, dangereux peut-être. Alors j’ai accepté de renouer avec elle. Mais pas de t’embarquer là-dedans. Mais maintenant, je me rends compte que ça me dépasse Liu Xi. Je ne peux rien faire pour t’aider, rien faire pour les aider. Alors si jamais tu tombes sur un petit Sage Sinclair, ou Jaspe et Mackenzie… Jette un œil dessus. Peut-être que toute ma famille n’est pas complètement irrécupérable.

° Je… d’accord. Je dois partir maintenant. Athair, còmhradh seo a tha mar sin chan e thairis. Tha gaol agam ort, agus tha mi 'm fuathach thu aig an aon àm. Ma tha mi a 'tighinn air ais bho seo, feumaidh mi Yell. »


La jeune femme avait rangé cette information bien profondément dans un coin de son cerveau pendant l’assaut. Il n’était pas question de perdre de l’énergie et du temps à démêler le fil de ses pensées.

Mais celles-ci l’avait rattrapée au cours d’une nuit à la ferme. Un jeune garçon au sommeil perturbé lui avait demandé de quoi l’aider à dormir. Elle avait pris son nom, « Sage Sinclair », et elle lui avait donné le sien « Liu Xi MacDougall ». Elle lui avait préparé une tisane, avant de le quitter sur ses paroles « je crois que ta mère souhaite que nous nous parlions, je te donne rendez-vous demain matin dans la salle à manger… Mais pour ce soir, bonne nuit Sage » [/color][/b] ajouta-t-elle en plaisantant..

Aussi, ce matin, elle avait trouvé une petite table à l’écart dans la pièce. Elle était un peu nerveuse. Elle n’avait pas vraiment pensé à comment présenter les choses… C’était une situation inédite. Elle avait des cousins. Une partie de sa famille ressurgissait du passé, et pas forcément pour de mauvaises raisons. Elle était à la fois pleine d’espoir et d’appréhension. Lorsqu’elle aperçut Sage, elle lui fit signe de venir s’installer.
« Bonjour Sage ! J’espère que tu vas mieux ce matin ? »
Et surtout qu’elle ne l’avait pas inquiétée inutilement avec sa remarque de la veille. Aussi, elle décida de couper court au suspens. Elle n’avait pas le temps de toute façon, et elle était bien trop nerveuse pour cela.
« Je crois que ta maman s’appelle Reina, c’est ça ? Mon père, c’est Fergus MacDougall, ton oncle… Apparemment, ta maman souhaitait qu’on se rencontre… Je dois avouer que jusqu’il y a très peu de temps, j’ignorais même que j’avais une tante… Alors excuse-moi d’avance si je te parais brusque. »
Voilà, c’était sorti, il ne restait plus qu’à attendre la réponse. En espérant qu’elle ne soit pas trop négative…








Dernière édition par Liu Xi MacDougall le Ven 1 Sep - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8027-wolf-in-sheep-s-clothing-sage-sawyer-sinclair-u-c#181969http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8050-sage-u-c#182357http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8703-sage-indisponible#193246http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8257-sage-ma-boite-a-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8256-sage-ma-boite-a-courrier

Arrivé(e) le : 02/08/2016
Parchemins rédigés : 1200
Points : 9
Crédit : moi (ava) & tumblr (gifs) / david mazouz
Année : deuxième année (redoublant) - treize ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Perrin S. O'Riordàn & Matrim Sevenoaks-Newton

MessageSujet: Re: (fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage   Mer 19 Juil - 10:22

deux mondes, une seule famille
sage & liu xi
On ne force pas le secret. Ou le secret vient comme de lui-même à soi, ou bien le secret vous est interdit.

Sage avait eu mal à dormir depuis qu'il était arrivé à la ferme. Si les nuits dans le cachot qui servait de maison aux nés-moldus n'avaient jamais été faciles parce qu'il y faisait froide, humide et qu'on s'endormait chaque soir avec le ventre vide, ce n'était pas tout à fait la même chose. Le jeune garçon n'avait pas vu grand chose de la bataille s'étant déroulé dans la salle de bal, mais les cris résonnaient encore dans sa tête. Lorsqu'on était venu le chercher, lui assurant que tout était terminé, il avait été témoin de plusieurs corps sans vie étendus au sol. Un vision bien difficile à oublier pour un gamin de treize ans. Il s'était inquiété à savoir si on enterrerait tous ces gens dans un cimetière. Il avait peur qu'on ne le fasse pas et que leur esprit, furieux de ne pas être en terre consacrée, ne reviennent les hanter. S'il n'avait jamais eu peur des fantômes, il était nerveux à l'idée qu'il y est des esprits furieux à la recherche de vengeance. Il faisait donc des rêves où ils venaient tous l'attaquer pour le punir de ne pas les avoir aidé à rejoindre le paradis. Un rêve ridicule, ça ne faisait aucun doute. Pourtant, il gardait l'apprenti sorcier éveillé bien longtemps, effrayé à l'idée de s'endormir et retrouver ses fantômes. Il commençait à être fatigué après quatre nuits presque blanches. La veille au soir, il avait donc pris son courage à deux mains, s'était rendu à l'infirmerie demander quelque chose pour l'aider à s'endormir. Il ne s'attendait pas à ce qu'on lui annonce que sa mère désirait qu'il fasse la connaissance d'une certaine Liu Xi MacDougall. Si Sage avait rapidement reconnu le nom de famille de naissance de sa mère, il ignorait totalement qui était cette femme. Les MacDougall n'étaient-ils pas tous des moldus? Il avala sa tisane, se glissa sous les couvertures et s'endormit en se faisant des théories assez farfelues sur l'identité de la femme.

***

Au réveil, Sage se sentait beaucoup mieux. Il avait finit par réussir à passer un nuit sans faire de rêves ridicules le tenant éveillé. C'était un grand soulagement. La sensation fut toutefois de courte durée puisque les paroles de la médicomage – si tel était son titre – lui revint en tête. Elle lui avait donné rendez-vous dans la salle à manger. Lentement, songeur, le petit serpentard se vêtis de vêtements à la mode typiquement moldue. On était plus à Poudlard, il pouvait donc mettre ce qui lui plaisait. Comme un t-shirt à l'effigie d'un héro de bande dessinée moldue appelé Flash et une paire de jeans tout a fait normaux. Il glissa ses pieds dans une paire d'espadrilles puis quitta le dortoir des garçons curieux d'en découvrir davantage sur cette femme asiatique au nom écossais. Était-elle écossaise?

Sage pénétra dans la salle à manger quelques minutes plus tard. Il repéra assez rapidement Liu Xi qui venait de lui faire un petit signe. D'un pas décidé, il marcha directement vers la petite table à l'écart où elle l'attendait. Le serpentard avait bien des questions à lui poser, et des choses à vérifier aussi... Il n'eut toutefois pas le loisir d'être celui qui initiait la conversation, la sorcière le devança. « Bonjour Sage ! J’espère que tu vas mieux ce matin ? » , lui demanda-t-elle à peine arrivait-il à sa hauteur. Le jeune Sinclair lui répondit rapidement, sans hésitation, à ses questions... en gaélique écossais. Il voulait savoir si elle venait vraiment de son coin de pays. « Madainn mhath Liu Xi. Tha mi math agus tha thu? Taing airson an sùgh, tha e dha-rìribh mo chuideachadh a 'cadal. Dè bh 'ann an tàthchuid e? Mi gum feum iad a-rithist ... » Sage haussa un sourcil, cherchant à voir la réaction de la femme à son choix de langue. Il prit place devant elle, un air à la fois malicieux et intrigué sur le visage. Qui était-elle? Une MacDougall, mais qui? La réponse ne tarda pas à venir. « Je crois que ta maman s’appelle Reina, c’est ça ? » Le jeune garçon pencha la tête sur le côté, l'écoutant attentivement. Il se demandait bien où elle voulait en venir. « Mon père, c’est Fergus MacDougall, ton oncle… Apparemment, ta maman souhaitait qu’on se rencontre… Je dois avouer que jusqu’il y a très peu de temps, j’ignorais même que j’avais une tante… Alors excuse-moi d’avance si je te parais brusque. » Tout ça faisait du sens pour Sage. Il se souvenait du coup de fil que sa mère avait passé à son oncle – celui qu'il n'avait jamais rencontré – près de deux ans plus tôt, quant on avait appris qu'il était un sorcier. Il avait donc une cousine. Une sorcière qui plus est! Voilà qui était bien plus intéressant que ce à quoi il s'attendait. « Moi je savais... Pas que vous existiez, mais que maman avait un frère qui s'appelait Fergus. Même qu'elle lui a parlé il y a deux ans. », commença-t-il. « Je me demandais bien pourquoi elle l'avait appelé d'ailleurs parce qu'elle ne lui parlait jamais. » Il avait ajouté la suite d'un ton de réflexion. « Enchanté de faire votre connaissance cousine Liu Xi. » Sage lui sourit à pleine dents tout en tendant une main amicale. Il était sincèrement heureux de faire sa connaissance, ça ne faisait aucun doute. Il fallait surtout savoir si elle, elle en était heureuse... Et puis, pourquoi sa mère tenait à ce qu'ils se rencontrent ?

écossais : " Bon matin Liu Xi. Je vais bien et vous ? Merci pour la tisane, elle m'a beaucoup aidé à dormir. Quels étaient les ingrédients qui la composaient ? J'ai peur d'en avoir besoin encore... "
Made by Neon Demon


Dernière édition par Sage S. Sinclair le Lun 24 Juil - 9:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7131-liu-xi-macdougall-qui-triomphe-de-lui-meme-possede-la-force-modifiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7152-liu-xi-ce-qui-lie-une-famille-cest-davoir-vu-fleurir-les-memes-jardins-annee-apres-anneehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causettehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7153-dans-la-boite-de-lu-xihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7154-les-petits-billets-pour-liu-xi

Arrivé(e) le : 21/11/2016
Parchemins rédigés : 604
Points : 15
Année : ft. Liu Yifei

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Roxy M. Reid

MessageSujet: Re: (fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage   Mer 19 Juil - 18:50










Le jeune garçon s’était présenté habillé en tenue moldue…Elle-même préférait travailler en pantalon et en t-shirt plutôt qu’en robe. Elle se sentait entravée dans ses mouvements, elle avait l’impression de s’emmêler dans le tissus bref : elle n’avait pas succombé à la mode sorcière. Son t-shirt était vif, elle avait dû lire quand elle était plus jeune des comics de ce super héros…cela ne lui revenait pas à l’instant mais elle était sûre de retrouver ça dans un coin de son cerveau. Elle fut surprise de l’entendre s’exprimer en écossais… Mais après tout, son père le parlait aussi, et avait tenu lui à le lui enseigner alors qu’elle n’était pas du tout prédestinée à y passer du temps. C’était assez logique que tous les membres du clan perpétuent la langue. Et puis, il l’avait tout à fait sciemment, il semblait vouloir la tester. Elle pouvait le comprendre, on lui demandait régulièrement si elle s’appelait réellement MacDougall. Mais oui, elle était un pur produit sino-écossais. Cela la fit sourire.

« tha mi ceart gu leòr, tapadh leibh. Tha mi toilichte a chluinntinn a chuidich. B 'e an tì a dhèanamh de luibheanach Lavender, fuil orains agus dìoghras flùr. Ach tha mi an dòchas gum bidh thu nach fheum e a-nochd. *»

La conversation s’annonçait plutôt compliquée pour Liu Xi… Elle mourrait d’envie de faire connaissance avec son cousin, mais en même temps… Comment aborder le sujet de sa famille ? Elle en avait été rejetée, ainsi que son père. Elle ne voulait pas accabler Sage qui n’y était pour rien.

« Oh… Oui, j’ai cru comprendre que mon père n’est pas vraiment un sujet de conversation bienvenue, d’autant plus que je ne suis pas très écossaise à première vue. ». Une manière plus douce de dire qu’il s’était fait virer de l’arbre généalogique le jour où il avait épousé Mei et fait une horrible métisse. Elle soupçonnait que son existence avait été cachée le plus longtemps possible. « Je crois qu’elle voulait avoir des conseils…quand elle s’est rendue compte que vous n’étiez pas vraiment comme les autres enfants. Elle s’est demandée si cette histoire de porte chez tes grands-parents n’était pas finalement véridique. » Liu Xi pouvait tout à fait expliquer les choses de manière neutre, mais elle ne parvenait pas à visualiser les grands-parents de Sage comme également les siens. Il y avait des limites à tout, même pour elle. « Alors qui de mieux que mon père, pour lui expliquer ce que c’était que d’avoir un enfant sorcier ? Je crois qu’à la base, elle aurait aimé que je prenne contact avec vous, mais mon père ne m’en a jamais parlé avant maintenant. Je crois qu’il ne voulait pas que j’ai d’ennui. » Elle ne laissa rien paraître, mais elle lui en voulait terriblement, elle ne manquerait pas d’avoir une longue discussion à ce sujet avec lui! Et puis surtout, elle ne voulait pas l’accabler pour autant.

« Mais dès qu’il a pris connaissance de la situation à Poudlard, il a préféré me parlez de toi, et me demander de jeter un œil sur toi pour pouvoir rassurer ta maman. »

La jeune femme serra sa main avec un grand sourire. « Moi de même Sage ! C’est un peu étrange, de découvrir à 35 ans que l’on a des cousins alors qu’on s’est considéré comme unique enfant de la famille. Mais ça me fait très plaisir de l’avoir appris… »

Elle avait un peu peur de donner trop d’information, de parler de sujet trop sérieux… alors elle décida de ne pas trop se lancer sur les querelles de famille et d’aborder un sujet plus léger… « Ton t-shirt, ça vient d’un comics non ? J’ai le nom sur le bout de la langue, mais je le ne retrouve pas ! ». Son grand âge sans doute…

écossais:
 








LXMD
“Demeure aussi prudent au terme qu'au début; ainsi tu éviteras l'échec” [Tao Te King]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8027-wolf-in-sheep-s-clothing-sage-sawyer-sinclair-u-c#181969http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8050-sage-u-c#182357http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8703-sage-indisponible#193246http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8257-sage-ma-boite-a-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8256-sage-ma-boite-a-courrier

Arrivé(e) le : 02/08/2016
Parchemins rédigés : 1200
Points : 9
Crédit : moi (ava) & tumblr (gifs) / david mazouz
Année : deuxième année (redoublant) - treize ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Perrin S. O'Riordàn & Matrim Sevenoaks-Newton

MessageSujet: Re: (fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage   Mar 25 Juil - 15:27

deux mondes, une seule famille
sage & liu xi
On ne force pas le secret. Ou le secret vient comme de lui-même à soi, ou bien le secret vous est interdit.

À peine entrait-il dans la salle à manger que Liu Xi lui faisait signe de se joindre à elle. Sage était particulièrement curieux quand à l'identité de la femme. Qui était-elle exactement? Pourquoi sa mère voulait-il qu'il la rencontre? Beaucoup d'interrogations qui ne trouverait de réponse qu'au près de la sorcière. Il marcha donc directement vers elle dans l'intention de la tester en tout premier lieu. Les paroles qui franchirent les lèvres de l'adolescent furent, pour commencer, en pur gaélique écossais. Un choix assez judicieux de sa part s'il voulait savoir à quel point elle faisait partie du clan MacDougall. Si la langue était très répandue dans la région où avait grandit Sage, chaque famille avait ses propres particularités. Il pourrait, ainsi, savoir à quel point Liu Xi était liée aux MacDougall de sa famille seulement en s'adressant à elle. C'est avec un sourire que la belle herboriste répondit à ses salutations utilisant la même langue que son jeune cousin. « Tha mi ceart gu leòr, tapadh leibh. Tha mi toilichte a chluinntinn a chuidich. B 'e an tì a dhèanamh de luibheanach Lavender, fuil orains agus dìoghras flùr. Ach tha mi an dòchas gum bidh thu nach fheum e a-nochd. » Sage lui rendit son sourire en l'entendant s'adresser à lui. La formulation de ses phrases, la prononciation des morts et l'accent était exactement le même que sa maman. Entendre la belle sorcière s'exprimer ainsi lui fit un léger pincement au cœur, mais lui apporta aussi une certaine joie. Il se rendait bien compte à quel point sa famille lui manquait. « Mi riamh a leithid Lavender. Ge bith dè, ur luibheanach robh sin fìor mhath. Tha mi air a Chòrd an measgaichte leis an orains. Taing a-rithist. Tha mi an dòchas chan eil mi a 'dol a dh'fheumas e tuilleadh. Gu mì-fhortanach, chan urrainn dhuinn a bhith cinnteach às gu bheil ... », répondit le serpentard d'un ton trahissant son plaisir à s'exprimer dans cette langue.

Lorsque la conversation devint plus sérieuse, se dirigeant vers les réponses aux questions que se posait le jeune garçon, il prit place à la table devant Liu Xi. Attentif, il écouta ce qu'elle avait à dire. Tout commençait à faire du sens dans l'esprit de Sage. C'était un peu comme si on ajoutait les pièces manquante dans le casse-tête qu'était la famille MacDougall. Il lui partagea qu'il savait que sa mère avait parlé à son oncle y a deux ans. Il avait entendu ses parents en parler. Tous ignorait qu'il savait, même s'il ne savait pas pourquoi sa mère avait appelé son oncle, il en avait parlé à personne. Pas même à Kenny. Maintenant, Liu Xi savait et elle ne nota pas le fait qu'il avait écouté aux portes... « Oh… Oui, j’ai cru comprendre que mon père n’est pas vraiment un sujet de conversation bienvenue, d’autant plus que je ne suis pas très écossaise à première vue. », dit-elle à la place. Sage l'observa une demi-seconde avant de se décider à lui répondre, livrant le fond de sa pensée. « C'est parce que vous êtes différentes que plus personne ne parle à votre père, n'est-ce pas ? Grand-mère et grand-père, ils ne sont pas très ouverts d'esprit, j'en ai bien peur. Je les aime beaucoup, il ne faut pas croire le contraire, mais quand les gens utilisent des termes comme " nègres ", on peut bien deviner l'opinion qu'ils auront d'une personne d'apparence différente dans leur propre famille. » Il espérait ne pas avoir froissé Liu Xi en parlant ainsi. Voyez-vous, Sage aimait bien la jeune femme même s'il venait tout juste de faire sa connaissance. Il ne saurait l'expliquer, mais elle avait un petit quelque chose qui lui plaisait beaucoup. « Permettez moi de vous posez la question, mais je me demande, êtes vous adopté Liu Xi ou votre mère est-elle asiatique ? Désolé, si la question est déplacée. Vous n'êtes pas obligé d'y répondre si elle vous met mal à l'aise... » Le rouge monta légèrement aux joues de Sage, mais il ne baissa pas le regard pour autant. Il était un peu gêné, mais pas assez pour ne plus regarder directement l'herboriste. Il assumait tout à fait sa curiosité, même qu'il la pensait tout à fait justifié. D'autant plus qu'à ses yeux, il démontrait seulement de l'intérêt pour cette cousine dont il venait d'apprendre l'existence.

« Je crois qu’elle voulait avoir des conseils…quand elle s’est rendue compte que vous n’étiez pas vraiment comme les autres enfants. Elle s’est demandée si cette histoire de porte chez tes grands-parents n’était pas finalement véridique. Mais dès qu’il a pris connaissance de la situation à Poudlard, il a préféré me parlez de toi, et me demander de jeter un œil sur toi pour pouvoir rassurer ta maman. » C'était une simple question de rhétorique, auquel il ne répondit pas écoutant seulement tout ce qu'elle avait à dire. L'apprenti sorcier se demanda comment sa mère avait sût que Liu Xi était une sorcière. Une simple déduction à partir de l'événement de la porte ? Sans doute, mais sa maman avait-elle déjà rencontré la petite Lu Xi ? Ou pas aussi parce qu'on ne parlait pas vraiment de cette branche de la famille. Comme s'ils étaient honteux. Sage se demanda ce que penserait le reste de la famille s'ils savaient qu'ils avaient des sorciers dans la famille. Sa mère avait déjà du mal à se faire à l'idée, qu'en serait-il de tous les autres MacDougall? « Pourquoi auriez-vous eu des ennuis avec nous trois? », demanda sagement le jeune garçon plutôt curieux de la réponse que lui fournirait Liu Xi. Après tout, il voyait mal comment trois adolescents pouvaient être un ennuis pour Liu Xi. Trois adolescents qui avaient passé l'année scolaire à jouer les elfes de maison dans un très vieux château. Dit comme ça, ça donnait presque l'impression qu'ils vivaient dans un conte de fée. Il en était tout autrement...

Sage lui tendit la main, faisant de manière officielle à la belle sorcière sino-écossaise. Sa réponse ne tarda pas à venir, et elle fit sourire Sage.  « Moi de même Sage ! C’est un peu étrange, de découvrir à 35 ans que l’on a des cousins alors qu’on s’est considéré comme unique enfant de la famille. Mais ça me fait très plaisir de l’avoir appris… » L'adolescent rigola doucement se demandant ce qu'aurait été la réaction de Liu Xi si on lui avait présenté les dix enfants Sinclair en même temps. Sans doute qu'elle aurait été estoquée. Ayant envie de savoir ce qu'elle en penserait, il lâcha, au moment où il libérait sa main de celle de sa toute nouvelle cousine. « Oh pour en avoir vous en avez des cousins Liu Xi. Je peux vous appelez par votre prénom? Quoi qu'il en soit, vous venez de récupérez dix cousins d'un seul coup. » Un sourire amusa marqua le visage de Sage alors qu'il attendait la réaction de la sorcière.
 
« Ton t-shirt, ça vient d’un comics non ? J’ai le nom sur le bout de la langue, mais je le ne retrouve pas ! » , demanda-t-elle. Sa question surpris Sage qui ne s'y attendait pas. Il baissa les yeux sur le t-shirt qu'il avait enfilé le matin même. Flash. L'un de ses nombreux morceaux de vêtements à l'effigie de comics. Ils les adoraient tous, mais ce matin ce t-shirt rouge avec une éclair était celui qui l'avait inspiré. « Si, c'est Flash! Vous le connaissez? Personnellement, je l'adore! Êtes-vous une admiratrice de la culture moldue Liu Xi? Je dois avouer que j'ignore tout de vous. Vos parents sont-ils sorciers? » Sage savait que son père était le frère de sa mère, mais il pourrait tout aussi bien être un né-moldu comme Kenny et lui. Quant à la mère de sa cousine, sa tante, il ne savait rien d'elle!

écossais : " J'ai toujours aimé la lavande. Quoi qu'il en soit, votre tisant était vraiment bonne. J'ai aimé le mélange de saveur de la lavande avec celle de l'orange. Merci encore. J'espère que je ne vais plus en avoir besoin. Malheureusement, nous ne pouvons pas être sûrs de ça ... "
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7131-liu-xi-macdougall-qui-triomphe-de-lui-meme-possede-la-force-modifiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7152-liu-xi-ce-qui-lie-une-famille-cest-davoir-vu-fleurir-les-memes-jardins-annee-apres-anneehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causettehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7153-dans-la-boite-de-lu-xihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7154-les-petits-billets-pour-liu-xi

Arrivé(e) le : 21/11/2016
Parchemins rédigés : 604
Points : 15
Année : ft. Liu Yifei

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Roxy M. Reid

MessageSujet: Re: (fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage   Dim 30 Juil - 11:23







Sage semblait apprécier utiliser l’écossais. Liu Xi adorait parler ce dialecte qui lui rappelait les cours de son père, ses blagues et plus généralement son enfance. Elle écrivait parfois à Perrin en gaélique écossais, l’irlandais étant proche, tout deux se comprenaient. Mais laisser les sons parvenir à sa bouche et rouler sur sa langue avait une saveur particulière. « Lavender S e aon de m 'favorite fhàileidhean. Ma tha thu a-riamh a-rithist feumaidh seo tea, fhios agad far a bheil mi. Ach na gabh dragh, cadal 'cheann thall bidh' tilleadh! Co-dhiù, tha mi toilichte a 'cluinntinn an cànan m' athair ... e air a bhith gun robh mi tuilleadh 'bruidhinn!».

Si cet échange était fort agréable, il fallait néanmoins attaquer le sujet moins plaisant de sa famille paternelle. La jeune femme ne se sentait pas très à l’aise, mais elle évitait de le laisser paraître. Sage n’y était pour rien. Il n’avait probablement pas connaissance des épisodes précédents et n’était dans tous les cas pas responsables des traditions familiales de ses grands parents. Le jeune garçon était avenant, et n’avait pas la langue dans sa poche. Cela rendait les choses plus faciles pour Liu Xi, qui n’avait qu’à répondre aux questions sans trop se demander comment amener les choses. Son cousin avait l’air très calme, très observateur, des qualités qu’elle savait apprécier. « Je crois que mon père est aussi différent d’une certaine façon, du reste de la famille. Je crois que ses parents auraient préféré qu’il soit médecin dans une grande ville, d’une grande renommée. Or, il a préféré vivre autrement. Il est médecin sans frontière, ce que ses parents considèrent comme être un vagabond, un sans domicile. Ce n’est pas bon pour l’image du clan.» Expliqua-t-elle avec un air triste. Son père était quelqu’un au grand cœur, et plein de courage, on aurait du être fier de lui. Elle espérait ne pas choquer Sage, mais elle avait du mal à considérer les parents de son père comme ses grands-parents. Elle n’avait presqu’aucun lien avec eux. « Mais, ils acceptaient encore de l’avoir à la table familiale à Noël avant qu’il n’épouse ma mère. Une Chinoise, chirurgienne vagabonde elle aussi…A partir de là, il n’était plus le bienvenu. Et quand je suis arrivée n’en parlons pas. Je n’ai rencontré que tes grands parents, une fois quand j’étais toute petite, et puis plus tard adolescente. Ta grand-mère trouve que je suis une abomination, le teint jaune et quelques taches de rousseur, ça ne devrait pas exister. » Elle leva les yeux au ciel, par moquerie devant une telle absurdité et une telle méchanceté... « Et je suppose que ça répond à ta question : je suis un pur produit sino-écossais. Ça ne me met pas mal à l’aise du tout ! Ne t’inquiète pas. Je travaille dans une herboristerie à Londres, et quand je me présente, on me demande souvent si c’est un nom d’emprunt, ou le nom de mon mari, ou si je me moque d’eux. Je conçois que ce ne soit pas très courant, et malgré les taches de rousseurs, j’ai plus pris du côté chinois. » dit-elle simplement. Elle n’avait pas honte de ses origines, elle ne voyait pas pourquoi elle aurait du. C’était une vraie richesse. Quant aux taches de rousseurs, elles étaient discrètes, quelques unes en haut des bras, ou sur les joues, rien à voir avec les constellations qui ornaient le corps de son papa, un vrai roux comme savait en fabriquer l'écosse.
Consciente qu’elle ne dépeignait pas un beau portrait des grands-parents, elle décida tout de même d’enrober un peu ses paroles. « En tout cas, c’est une bonne chose que tu sois proche d’eux. Je m’entends très bien avec la mère de ma maman… avec son papa aussi quand il était encore là. Les grands-parents, c’est précieux. »… Bon de son côté, elle considérait que les Wang étaient précieux, et elle avait rayé complètement de sa vie les MacDougalls. Mais, elle était là, ce qui prouvait son attachement à la famille.

Est-ce que son père pensait qu’elle aurait des problèmes avec ses cousins ? Elle ne pensait pas, elle était sûrement capable de se défendre contre trois adolescents et son père le savait… Le problème c’était surtout les grands-parents, et les frères de Fergus… Ils ne verraient sûrement pas d’un bon œil ce rapprochement.
« Je crois que mon père ne s’inquiète pas trop pour vous trois » dit-elle en riant « vous n’êtes pas bien dangereux pour l’instant, je pense pouvoir vous maîtriser sans trop de problème. Je crois qu’il a plutôt peur que ses parents viennent me demander de disparaître du paysage, ou que je reçoive des pressions du reste de la famille. Mais je suis une grande fille, c’est à moi de prendre cette décision. Et je pense que si ta mère est venue le chercher, elle aura la bonne intelligence de faire en sorte que cela ne pose pas de problème. Elle ne mettrait pas votre réputation en péril j’imagine ? » ajouta-t-elle avec un sourire. Son père lui avait souvent laissé une très grande liberté, cavalcade en pleine nature, petits amis, mais dès qu’il s’agissait de sa famille, il se transformait en vrai papa poule et essayait de la protéger du mieux qu’il pouvait. Mais les paroles du clan MacDougall ne l’atteignait plus depuis bien longtemps. Ce combat était celui de son père plus que le sien.

Elle écouta les présentations de Sage, qu’il était bien élevé ce petit ! Liu Xi l’en féliciterait presque, mais elle préférait éviter de passer pour une vieille enquiquineuse… elle ne pu cependant pas s’empêcher d’arrondir les yeux en entendant le chiffre… « Tu veux dire 10 en tout, ou tu as 9 frères et sœurs ? Au quel cas, tes parents ont un courage sans limite ! » dit-elle autant admirative que surprise, avant de se reprendre. « Je te propose que tu m’appelles par mon prénom, et encore mieux, que tu me tutoies ? Enfin, sauf si ça te gêne bien sûr. » Il ne manquerait plus qu’il l’appelle madame, et elle aurait le sentiment d’avoir 80 ans. L’herboriste espérait une relation moins formelle, même si elle ne doutait pas que l’éducation du clan MacDougall devait être très classique.

La conversation continua sur les comics, ouf, elle avait vu juste… « Maintenant que tu le dis, oui je crois que je le connais, c’est celui qui court à grande vitesse et qui provoque des paradoxes temporels ? » demanda-t-elle en fouillant dans sa mémoire… elle avait probablement du lire quelques comics et voir quelques épisodes de série à une époque. « Quand j’avais ton âge, j’aimais bien les X-men, mais on ne peut pas dire que je sois une spécialiste. » Elle préférait prévenir tout de suite, elle ne tiendrait pas de grand débat sur le sujet, c’était trop compliqué pour elle. « Oh…disons que je vis presque comme une moldue, alors leur culture m’est plus familière que la culture sorcière je dois dire ! Mes parents sont moldus tous les deux. Ma mère a effectué des recherches, il n’y a aucune trace de sorcellerie du côté des Wang. Peut-être que finalement, il y a quelque chose chez les MacDougall ? » ajouta-t-elle malicieuse. Oui, cela la ferait beaucoup rire que cette famille si rigide abrite en son sein un repère de méchants sorciers… Cela ne ferait pas beau sur l’arbre généalogique. « Enfin, je l’ignore totalement, je n’ai jamais été à Poudlard, donc je n’ai pas eu accès aux registres…quant aux archive familiales, il ne faut pas y compter. ».
Le petit Sage n’avait pas l’air malheureux de sa condition de sorcier, cela ne semblait pas lui déplaire… Et ses parents semblaient l’avoir plutôt bien pris, elle doutait être réellement utile au garçon, mais cela lui faisait plaisir de discuter avec lui. « Alors, tu es en quelle année ? Cela n’a pas été trop dur, de découvrir que tu étais sorcier ? Moi, ça ne m’avait pas trop plu ! » se remémora-t-elle.


écossais a écrit:
« La lavande est l’une de mes odeurs préférées. Si jamais tu as de nouveau besoin de cette tisane, tu sais où me trouver. Mais ne t’inquiète pas, le sommeil finira par revenir ! En tout cas, ça me fait plaisir d’entendre la langue de mon papa… ça fait longtemps que je ne l’avais plus parlé ! ».








LXMD
“Demeure aussi prudent au terme qu'au début; ainsi tu éviteras l'échec” [Tao Te King]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8027-wolf-in-sheep-s-clothing-sage-sawyer-sinclair-u-c#181969http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8050-sage-u-c#182357http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8703-sage-indisponible#193246http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8257-sage-ma-boite-a-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8256-sage-ma-boite-a-courrier

Arrivé(e) le : 02/08/2016
Parchemins rédigés : 1200
Points : 9
Crédit : moi (ava) & tumblr (gifs) / david mazouz
Année : deuxième année (redoublant) - treize ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Perrin S. O'Riordàn & Matrim Sevenoaks-Newton

MessageSujet: Re: (fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage   Sam 19 Aoû - 11:26

deux mondes, une seule famille
sage & liu xi
On ne force pas le secret. Ou le secret vient comme de lui-même à soi, ou bien le secret vous est interdit.

Liu Xi lui répondit en écossais comme il l’avait fait en entamant la conversation, pour la tester. Il aimait la saveur des mots sur sa langue, la manière de prononcer chaque syllabe et le son qui sortait de sa bouche quand il parlait écossais. C’était comme s’ils étaient les seuls à pouvoir se comprendre, comme un langage secret. Sage avait toujours aimé les secrets, surtout les posséder. Il aimait connaître les secrets des autres, savoir qu’il avait un point de pression sur eux en cas de besoin, savoir qu’il avait du pouvoir et qu’il savait tout. Pourtant, il était loin de s’imaginer que, malgré la petite parcelle d’information que l’adolescent croyait connaître à propos de cette Liu Xi, une parcelle d’information qu’il croyait être le seul à posséder. Ce qui était tout à fait faux. Sage était loin de s’en douter alors qu’en ce moment, la conversation tournait autour de la composition d’une tisane que Liu Xi lui avait préparé pour l’aider à trouver le sommeil la nuit précédente. Un truc à base de lavande et d’orange qui avait drôlement plu au serpentard. La botaniste lui dit qu’en cas de besoin, il pouvait toujours venir la voir, mais qu’elle espérait qu’il ne le ferait pas trop souvent. Il lui adressa un sourire se voulant compréhensif quant à son inquiétude, mais se dit intérieurement que les ingrédients ne devraient pas être trop difficiles à trouver et que si elle trouvait qu’il y allait trop souvent, il pourrait très bien se débrouiller tout seul. Après tout, il n’était plus un enfant. Il savait faire une tisane, ce n’était pas plus compliquer que les potions que le professeur Burgess leur enseignait.

Sage écouta attentivement Liu Xi répondre à ses questions. Ses nombreuses questions même. Il en apprenait beaucoup sur sa cousine par les propos qu’elle lui dictait telle une histoire qu’on raconte à un enfant avant de le mettre au lit. Le jeune apprenti sorcier buvait les paroles de son aînée assoiffée d’en apprendre davantage sur elle. Il n’avait pas eu tout à fait tort de croire que ces grands-parents étaient racistes vu la manière dont ils n’avaient plus voulu de leur fils lorsqu’il avait épousé une femme d’une autre origine. Le père de Sage ne partageait sans aucun doute pas les valeurs de ses parents puisqu’il avait toujours fait preuve d’une grande ouverture d’esprit dans sa communauté, mais également envers ses enfants qui venaient d’horizons tous différents. Il se souvenait vaguement de la réaction de ses grands-parents quand on leur avait dit qu’Elizabeth et Ruby seraient les derniers membres de la famille. Ça ne leur avait pas beaucoup plus que des enfants « de couleur » ne vienne entacher leur portrait familiale. Sage n’avait pas trop compris leur réaction à l’époque puisque les jumelles étaient adorables et tellement souriante. Comment on ne pouvait pas les aimer ? Plus Liu Xi parlait, plus il en venait à se dire qu’il aurait bien aimé qu’elle soit là, dans le décor familiale, toutes ces années. Elle était si intéressante et ses parents semblaient être le genre de personne à toujours avoir une histoire de voyage à vous raconter. Sage aurait aimé pouvoir les connaître eux aussi, « Je trouve que vous êtes très jolie telle que vous êtes Liu Xi. », dit gentiment le jeune garçon avec un sourire charmeur. « Vous n’êtes pas jaune contrairement à ce que grand-mère dit. Peut-être que je devrais lui faire regarder les Simpsons, elle verrait la différence. » Il avait dit sa dernière phrase comme une plaisanterie. Il ne voyait pas trop en quoi sa cousine devrait supporter ce manque cruel d’ouverture d’esprit. En même temps ça ne le surprenait pas puisque son grand-père avait traité ses petites sœurs de nègres ce qui avait eu tôt fait d’offusquer tout le monde et de mettre fin au diner de famille assez tôt l’été dernier. « J’aime bien vos tâches de rousseurs. J’ai toujours rêvé d’en avoir, comme Kenny, mais moi, je n’ai rien des MacDougall. J’ai les cheveux, les yeux et le teint des Sinclair. Je ne tiens pas grand-chose du côté maternelle de la famille contrairement à ma sœur qui est le portrait craché de maman ; exception faite de ses cheveux qui ne sont pas roux. » En fait, toute la famille, biologique, se ressemblait sauf Sage. Il avait toujours cru qu’il n’était pas le fils biologique de ses parents. La personne à qui il ressemblait le plus était Jaspe, qui n’était même pas son frère de sang. Sage s’était toujours trouvé un peu à part dans cette famille où les taches de rousseur et les yeux verts étaient en domination. Lui, il avait les cheveux brun foncés, les yeux presque noirs et son visage était aussi lisse que la neige en hiver, dépourvu de la moindre tache. Il ressemblait à son père, certes, mais c’était discret et peu prononcé quant à sa mère, aucun moyen de savoir qu’il était son fils si on ne les prenait pas au mot.

L’étonnement de sa cousine lorsqu’il lui dit le nombre de frères et sœurs qu’il avait le fit rire. Il aimait voir cette réaction chez les gens qui n’en revenait pas qu’on puisse être si nombreux de nos jours au sein d’une simple famille. « Oui. Nous sommes dix. J’ai exactement cinq sœurs et quatre frères. À la base, nous sommes six enfants biologiques, mais maman et papa on adoptés Jaspe et Kiefer quand j’étais tout petit. Ils ont donc toujours été là avec moi. J’étais le plus jeune jusqu’à l’arrivé des jumelles il y a trois ans. Elles aussi elles sont adoptées. J’ai une photo de la famille dans ma valise, je te la montrerai si tu veux voir tout le monde. » Il fit un sourire angélique à la botaniste espérant gagner des points avec sa gentillesse. La conversation glissa vers le t-shirt que le serpentard portait à l’effigie d’un super-héros qu’il appréciait. Il n’en fallut pas plus pour l’exciter. Il se mit rapidement à bavasser après qu’elle lui eue demandé confirmation sur les pouvoirs de Flash. « Oui c’est ça ! Il crée des paradoxes, se déplace super vite et peu voyager dans l’espace-temps. Même que dans un numéro, il a voyagé dans un monde parallèle. C’est plutôt cool je trouve ! Imagine comment ce serait dans un monde physiquement identique au nôtre, mais qui est tout à fait différent. C’est juste génial ! Un peu comme le monde moldu et le monde sorcier qui se côtoies sans vraiment se mélanger. » Sage tomba sans doute en amour avec elle – légère exagération ici mais sans plus – lorsqu’elle avoua avoir été une admiratrice des X-Mens. « J’adore les X-Mens ! Quel était votre mutant préféré ? J’aime beaucoup Magneto, il est vraiment puissant. », ajouta-t-il tout excité. Il reprit d’une voix basse sur le ton de la confidence : « Vous savez quoi ? J’ai appelé mon crapaud Todd Tolansky » Il rit doucement trouvant son idée de nom pour le crapaud qu’on lui avait acheté lorsqu’il était entré en première année tout à fait géniale !

Le garçon écouta Liu Xi lui raconter son mode de vie. Elle vivait pratiquement comme une moldue ce qui était fort intéressant. Il se demande ce que, lui, choisirait de faire quand il serait plus vieux. Ses parents à elle, comme les siens, n’étaient pas sorciers ce qui faisait d’elle une née-moldue. Elle devait avoir eu de meilleures années à Poudlard que les siennes… Sauf qu’elle avoua n’avoir jamais mis les pieds à Poudlard ce qui laissa Sage sur sa surprise. « Tu n’es jamais allée à Poudlard ? Mais tu as étudiée dans quelle école ? Comment c’était ? Il y avait des maisons comme à Poudlard ? Je veux tout savoir ! » La surprise avait rapidement laissé place à sa curiosité débordante. Il avait toujours envie de tout savoir, tout connaître mieux que tout le monde. Il voulait connaître chaque parcelle de la vie de Liu Xi avant son frère et sa sœur. Il allait pouvoir frimer devant eux, avoir l’air brillant ce qui lui plaisait toujours énormément. « Je peux chercher si tu veux. », proposa-t-il ayant envie de se rendre utile et de faire une faveur à sa nouvelle cousine. Peut-être qu’elle l’aimerait encore plus après ça. Ce serait juste parfait ! « Je doute qu’il y ait quoi que ce soit. On en aurait entendu parler dans la famille, mais ne sait-on jamais. » Si il y avait eu un sorcier connu dans la famille, ça aurait fait le tour et on en parlerait encore aujourd’hui. On l’aurait traité de malade mental, de wacko et tout ce que vous voulez encore. Liu Xi lui demanda comment ça avait été de découvrir sa nature de sorcier. Un immense sourire éclaira le visage de l’adolescent. « Tu parles, ça été le plus beau jour de ma vie ! Je rêvais d’être comme Jaspe et Kenny. Je crois que j’aurais tout fait pour pouvoir entrer à Poudlard aussi. Je voulais tellement être comme eux. Ils avaient juste trop de chance d’apprendre à faire de la magie pendant que je faisais des maths à l’école moldue. » Il parlait d’une voix devenue toute aigue par l’excitation. Malheureusement, il déchanta assez rapidement lorsque vint le moment de dire en quelle année il était. Une question que le fit grandement douter et lui rappela les derniers mois dans les cachots. « Euh… Techniquement je suis en deuxième année. Je devrais être en troisième année à la rentrée, mais je doute que ça n’arrive… » Sage tenta de sourire pour masque le mélange de tristesse et de gêne qui s’était glissé dans sa voix, mais ce n’était pas très concluant. Sa fierté en pris un coup.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7131-liu-xi-macdougall-qui-triomphe-de-lui-meme-possede-la-force-modifiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7152-liu-xi-ce-qui-lie-une-famille-cest-davoir-vu-fleurir-les-memes-jardins-annee-apres-anneehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causettehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7153-dans-la-boite-de-lu-xihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7154-les-petits-billets-pour-liu-xi

Arrivé(e) le : 21/11/2016
Parchemins rédigés : 604
Points : 15
Année : ft. Liu Yifei

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Roxy M. Reid

MessageSujet: Re: (fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage   Lun 21 Aoû - 11:00








Sage était un garçon agréable, Liu Xi était ravie de faire sa connaissance. Elle le trouvait avenant, avec une curiosité bienvenue, bienveillante. Il semblait particulièrement bien élevé, mais pouvait-on attendre quelque chose de différent d’une famille traditionnelle ? Son père avait beau avoir pris des distances avec cette éducation, Liu Xi elle-même était particulièrement polie et posée, et si elle jurait comme un charretier en petit comité de confiance, elle se comportait parfaitement le reste du temps. Pas un mot plus haut que l’autre, elle ne contrariait jamais son interlocuteur, essayait toujours d’arrondir les angles et de ne rien montrer de ses sentiments. Les gens n’avaient pas besoin de savoir ce qu’elle pensait réellement, elle se contentait de refléter leurs pensées et de subtilement y ajouter les siennes. On la devinait dans les ombres plus qu’elle ne se mettait en lumière.
Pourtant, c’est un franc sourire à son cousin lorsque celui-ci la complimenta. Elle trouvait cela mignon, était-ce une manière de jouer les charmeurs, ou simplement d’essayer de racheter les fautes de sa famille ? Dans tous les cas, elle trouvait cela gentil. « Je te remercie Sage » dit-elle, avant de rire à la blague de l’adolescent « ceci dit, je pense que tu devrais écrire ton testament avant de présenter la famille Simpson à ta grand-mère, juste par sécurité ! ». Ce n’était pas une grande amatrice du dessin-animé, mais dans ses souvenirs, le niveau de vulgarité égalait stupidité du scénario, la doyenne MacDougall risquait un infarctus…ou Sage la punition de l’année.
En tout cas, c’était une merveilleuse découverte que de se rendre compte de l’ouverture d’esprit de la famille Sinclair. Elle se sentait étrangement heureuse de se sentir un peu acceptée par son cousin. Liu Xi était très sensible au regard des autres, elle détestait être l’objet de rumeur, ou prêter à discussion. Mais…peut-être que cette ouverture lui permettrait de se réconcilier avec une partie d’elle-même, peut-être que son père lui-même aurait envie de renouer avec sa sœur ? La voix de Sage prit un ton plus déçu. Elle doutait fort qu’il ne ressemble pas du tout à qui que ce soit de la famille, ce genre de cas de figure était tout de même très rare. Si les tâches de rousseurs avaient réussi à se faire une place malgré les gênes asiatiques les plus prononcé, Sage devait bien avoir quelques éléments typiques des MacDougall dans son apparence ou son comportement.
« Oh peut-être que tu n’as pas les caractéristiques physiques des MacDougall, mais tu as sûrement des expressions, des intonations dans la voix, certains gestes…le genre de choses dont tu n’as même pas conscience. Malheureusement, je ne peux pas t’aider à les trouver pour l’instant, je n’en connais pas tant que ça, des MacDougall » dit-elle avec douceur, pour le rassurer mais surtout parce que c’était la vérité. Qui pouvait soupçonner en la voyant qu’elle parlait l’écossais avec un authentique accent des Highlands ?

La jeune femme écouta avec attention le petit Serpentard…Dix enfants… cela lui donnait le tournis. Elle qui avait toujours été seule, elle imaginait à grand peine l’organisation que cela demandait, quels trésors de patience il fallait déployer pour entourer tous ces marmots et les élever convenablement. Enfin, il fallait aussi beaucoup d’amour à partager… Liu Xi se prit à penser qu’elle aimerait rencontrer cette tante un jour, elle ne pouvait décemment pas être le monstre qu’elle s’était imaginée. Elle avait l’air d’avoir un grand cœur… Elle ne connaissait pas toute l’histoire, mais peut-être qu’elle était simplement trop jeune pour défendre Fergus, pour prendre le risque d’être elle aussi bannie, peut-être qu’elle n’avait pas eu le courage de s’élever contre ses parents, mais qu’elle le regrettait sincèrement maintenant ? Sinon, pourquoi être revenue chercher son frère et sa nièce ?
« Eh bien tes parents doivent être des gens remarquables et très patients. Ça en fait du monde à gérer tout ça ! 5 filles, 5 garçons, si ça ce n’est pas une répartition parfaite…Je serais bien entendu ravie de voir la photo, ça me permettra de faire connaissance avec tout ce beau monde ! » dit-elle d’un ton enjoué. Heureusement, Liu Xi était très douée pour retenir les noms, prénoms, fonctions des gens : elle aurait fait une bonne ambassadrice ou agent de renseignement. Aussi, elle ne s’en faisait pas trop, elle mémoriserait rapidement les frères et soeurs de Sage. La jeune femme ne se baladait pas avec une photo de ses parents sur elle, aussi elle hésita à proposer d’en montrer une. Sage et elle seraient-ils vraiment amenés à se revoir ? Elle ne voulait pas se faire des idées ou brusquer les choses. Elle ne tergiversa pas plus longtemps et proposa simplement « si tu veux, je t’enverrais une photo de ton oncle par hibou ? A moins que tu préfères les mails ou les MMS ? »… Cette solution était plus raisonnable : la famille Sinclair aurait la possibilité de ne pas donner de réponse. Liu Xi préférait de loin les moyens de communication modernes, avec un peu de chance, Sage aussi ?

Puis la conversation dévia sur les comics, un sujet qui avait l’air de passionner le jeune garçon au plus haut point ! Liu Xi sourit, amusée, il lui faisait penser à un enfant dans un magasin de jouet avant les fêtes de Noël… C’était assez adorable. Ceci dit, même si elle se garderait bien de le formuler ainsi, elle ne trouvait pas ça exactement ‘’génial’’ que les mondes moldus et sorciers ne se mélangent pas. Si cela avait été le cas, l’herboriste se plaisait à penser qu’on n’en serait jamais arrivé là, avec Blackman au pouvoir et des enfants mutilés dans une infirmerie. Aussi elle acquiesça : « Je serais curieuse de rencontrer mon double de l’autre monde… De voir les choix qu’elle a fait et ce qu’elle est devenue. Ce serait intéressant ! »…. La question suivante était plus… difficile. Son mutant préféré ? Bien bien… La plupart des ados étaient fan de Wolverine ou de Cyclope, mais Liu Xi les trouvait certes physiquement intéressants, mais surtout bien trop irréfléchis. Elle préférait les personnages avec plus de sagesse. « Je crois que mon préféré, c’est Charles-Xavier, il est tellement puissant, il pourrait faire tellement de dégâts, mais non, il est plein de retenue… Sinon, j’aime bien aussi Elektra, même si ce n’est pas une X-Men. Je trouve qu’elle se bat vraiment super bien ». Et puis, cela changeait des personnages féminins toujours accrochés à leurs homologues masculins. Elle était indépendante. Liu Xi s’était sûrement identifiée un peu à elle, plus jeune. Elle aussi aurait aimé pouvoir terrasser les méchants à l’aide des arts-martiaux et régler tous les problèmes du monde. Mais la vraie vie ne fonctionnait malheureusement pas comme ça. Où était donc les supers héros à Poudlard ? On aurait pu faire bon usage d’une équipe de Xmen ! La jeune femme pouffa en entendant le nom du Crapaud de son cousin… « Todd Tolansky ? C’est bien trouvé : j’espère juste qu’il est quand même un peu moins collant ! » dit-elle en riant, et en faisant une grimace en repensant à l’espèce de bave poisseuse dont le personnage se servait pour grimper au mur. « En tout cas, je vois que tu est plutôt Super Vilain, je prends note ! »…. Ce qui était assez drôle, pour un gamin qui s’appelait Sage. Il fallait se méfier de ce petit air angélique.

Le jeune garçon avait repris son calme en l’écoutant parler de sa vie, mais rapidement, la curiosité pris le dessus et il l’assomma de questions… Elle se posa un instant et réfléchit par où commencer.
« En fait, je ne vis au Royaume-Uni que depuis 11 ans. Et je n’ai jamais vraiment étudié dans une école au sens classique du terme. C’est un peu compliqué, mais si tu poses mille questions, il faut t’attendre à autant de réponses » dit-elle d’un air entendu. « Mes parents travaillent pour médecin sans frontière. Je les ai suivis dans leur mission partout dans le monde. Avant qu’on découvre que je suis une sorcière… J’allais en ‘’classe’’ avec les autres enfants de médecins, volontaires, professeurs en mission dans la zone, parfois c’était dans une simple tente parfois dans une vraie école. Quand la langue le permettait, on avait aussi cours avec les enfants du village où on se trouvait. C’était des classes à plusieurs niveaux, et souvent, les professeurs étaient aussi nos parents ou avaient une autre fonction. Ce qui veut dire que les cours étaient intenses, mais ne duraient pas toute la journée, chacun avait d’autres occupations ! » L’enfance et l’adolescence de Liu Xi avait été assez libre, une fois les cours et les devoirs terminés, elle avait eu tout le loisir de vagabonder dans les forêts avoisinant les campements, de jardiner avec les agriculteurs du coin ou les personnes responsables des plantes médicinales, elle aidait également ses parents ou les infirmiers en cas de besoin. Elle n’avait jamais été enfermée dans une salle de classe toute une journée. « Du coup, j’étais assez libre, une fois les cours terminés, j’allais en général enquiquiner les jardiniers ou les agriculteurs du coin où je me trouvais pour les regarder s’occuper des plantes…Et parfois, j’avais le droit d’aider ! et là Victoire ! … Une fois qu’on s’est rendu compte de mes pouvoirs, on m’a proposé d’aller à Poudlard mais je n’ai pas voulu, c’était dur d’accepter d’être sorcière, alors de partir loin de mes parents dans une école je ne sais où, ça ne me disait rien du tout. Alors le Ministère de la Magie a donné une liste de professeur à mes parents, en fonction des pays où nous allions et j’avais des cours particuliers. Parfois avec un autre élève dans ma situation. C’était différent de Poudlard, chaque professeur ayant ses matières de prédilections, on ne travaillait pas ‘’ par année ‘’, mais plutôt par matière. Des fois je ne restais que trois mois à un endroit. Pendant ses trois mois, si j'avais un professeur d'histoire de la magie, nous progressions au maximum dans le programme, le professeur faisait une lettre expliquant ce que nous avions vu, et je la transmettais au suivant pour que nous reprenions là. Ça ne m’a pas porté préjudice pour les BUSEs et les ASPICs. »conclue-t-elle. De fait Liu Xi était une élève très appliquée, qui n’acceptait pas l’échec et qui ne visait rien de moins qu’optimal. Elle aurait pu être une excellente élève, si ce n’était son manque de talent pour les sortilèges où elle n’avait qu’un niveau ‘’acceptable’’. Elle ne s’était jamais réellement sentie liée à sa baguette, elle l’encombrait plus qu’autre chose.
Sage se proposa de jeter un œil aux registres à Poudlard. L’idée était séduisante…après tout, elle-même ne pouvait pas s’y rendre et cela le concernait aussi. « Si tu en as le temps, pourquoi pas ? Je ne voudrais cependant pas que ça te détourne des devoirs obligatoires. » dit-elle avec sérieux. Quant à en avoir entendu parler… elle doutait fort que le mot ce soit répandu dans la famille. Les MacDougall auraient probablement préférés mourir avec le secret que de le répandre, et le sorcier en question aurait très bien plus les oublietter pour avoir la paix.

En tout cas, le petit Serpentard avait l’air tout à fait ravi de sa situation, elle-même n’avait pas très bien pris la nouvelle de son appartenance au monde des sorciers, mais si elle avait eu des frères et sœurs, peut-être qu’elle se serait sentie moins perdue face à cela. Finalement, peut-être que ce qu’elle aimait plus jeune chez les x-mens, c’était que comme elle, ils se sentaient étrangers au monde à cause de leur pouvoir ? Mais cette bonne humeur sembla disparaître quand elle posa la question de son année. Elle sourit à Sage, rassurante « Vous êtes malheureusement nombreux dans ce cas… Ce n’est pas juste qu’on vous ait privé de la possibilité d’apprendre. Tu penses que suivre les cours de rattrapage ne suffira pas ? »… Certains élèves semblaient avoir reçu des cours en cachette de la part de leurs amis, mais ce n’était peut-être pas le cas de Sage. Et reprendre une année de cours en deux semaines, c’était peut-être un peu ambitieux, faisable pour d’excellents élèves, mais elle ne connaissait pas le niveau de son cousin. Peut-être qu’elle pourrait l’aider, elle ne se risquerait pas à proposer ses services en sortilèges ou en métamorphoses, mais pour la botanique par exemple, elle était largement qualifiée.








LXMD
“Demeure aussi prudent au terme qu'au début; ainsi tu éviteras l'échec” [Tao Te King]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8027-wolf-in-sheep-s-clothing-sage-sawyer-sinclair-u-c#181969http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8050-sage-u-c#182357http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8703-sage-indisponible#193246http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8257-sage-ma-boite-a-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8256-sage-ma-boite-a-courrier

Arrivé(e) le : 02/08/2016
Parchemins rédigés : 1200
Points : 9
Crédit : moi (ava) & tumblr (gifs) / david mazouz
Année : deuxième année (redoublant) - treize ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Perrin S. O'Riordàn & Matrim Sevenoaks-Newton

MessageSujet: Re: (fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage   Mer 30 Aoû - 12:45

deux mondes, une seule famille
sage & liu xi
On ne force pas le secret. Ou le secret vient comme de lui-même à soi, ou bien le secret vous est interdit.

« Je te remercie Sage. Ceci dit, je pense que tu devrais écrire ton testament avant de présenter la famille Simpson à ta grand-mère, juste par sécurité ! », lui répondit sa cousine après qu’il lui eue dit qu’il la trouvait très jolie telle qu’elle était et que sa grand-mère allait devoir apprendre ce que c’était réellement une personne jaune ; Les Simpsons. Le conseil le Liu le fit tout de même rigoler. « Tu as raison, mieux vaut prendre mes précautions juste au cas où ! Grand-mère est assez stricte, je pourrais aussi bien brûler vif sous un de ses regards noirs dont elle seule à le secret. Même le professeur Burgess en colère ne donne pas aussi froid dans le dos que grand-mère ! » Sage eu un frisson en revoyant la tête de sa grand-mère lorsqu’elle était furieuse. Si la combustion spontanée pouvait exister, les enfants Sinclair ne seraient plus de ce monde depuis des années. Jaspe le premier … En tout cas, Sage ne changerait pas d’opinion sur sa cousine ; elle était très jolie avec ses taches de rousseur. Comme Kenny et leur maman. La grande sœur de Sage, Isolda, était même totalement rousse tout comme l’aîné de la famille qui arborait une superbe couleur auburn. Sage, quant à lui, n’avait hérité d’aucun de ces gènes de rouquins. Il avait les cheveux bruns et hyper bouclés lorsqu’il les laissait pousser. Même Lui Xi, qui avait une prédominance de caractéristique asiatique, avait la chance d’avoir ces jolies petites taches de rousseur qui lui faisait défait. « Oh peut-être que tu n’as pas les caractéristiques physiques des MacDougall, mais tu as sûrement des expressions, des intonations dans la voix, certains gestes…le genre de choses dont tu n’as même pas conscience. Malheureusement, je ne peux pas t’aider à les trouver pour l’instant, je n’en connais pas tant que ça, des MacDougall » Cette fille était d’une gentillesse qui, dans d’autres circonstances, auraient déplu au petit serpentard. Aujourd’hui, après tant de mois de souffrance, il appréciait la douceur de sa cousine. Ça lui faisait du bien même s’il savait qu’elle ne disait ça que pour lui faire plaisir. Il se garde de répondre comme il ne savait pas quoi dire sans avoir l'air désagréable. À la place, il hocha la tête de manière affirmative signe comme s'il approuvait ce qu'elle venait de dire.

Ils se mirent à parler famille, un sujet qui était toujours agréable d’aborder quand, comme les Sinclairs, vous étiez une famille hétéroclite mais assez soudée. La réaction de Liu Xi lorsqu’il lui annonça qu’il avait neuf frères et sœurs le fit rire, mais il en profita pour la briefer sur le reste de la famille. Parler des siens lui faisait un petit pincement au cœur. Ils lui manquaient. S’il avait passé huit mois assez proche de son frère et sa sœur, les autres laissant pas moins un trou dans son cœur. Il avait hâte de pouvoir les revoir, laisser sa mère le serrer dans ses bras. S’il ne l’admettrait jamais en toute sincérité, il était heureux d’avoir découvert en Liu Xi un peu de sa famille. « Eh bien tes parents doivent être des gens remarquables et très patients. Ça en fait du monde à gérer tout ça ! 5 filles, 5 garçons, si ça ce n’est pas une répartition parfaite…Je serais bien entendu ravie de voir la photo, ça me permettra de faire connaissance avec tout ce beau monde ! » Sage lui sourit, ravit de pouvoir lui partager un peu de ceux qu’il aimait. « Je l’apporterai à l’infirmerie alors ! Tu y es la majeur partie du temps c’est bien ça ? » Il était presque certain que c’était le cas, mais voulait tout de même s’en assurer. « Si tu veux, je t’enverrais une photo de ton oncle par hibou ? A moins que tu préfères les mails ou les MMS ? » L’idée plut beaucoup à l’adolescent. « Par mails ce serait bien. Je n’ai pas de téléphone, papa dit que je suis trop jeune. Est-ce que je pourrais voir une photo de ma tante aussi ? » Il avait hésité avant de faire sa dernière demande puis, il s’était dit que Liu ne pourrait pas prendre mal le fait qu’il voulait voir sa maman à elle aussi. Après tout, elle était sa tante et, même s’il ne la connaissait pas, il était curieux de savoir à quoi elle ressemblait.

Si le jeune garçon trouvait la conversation déjà bien intéressante alors qu’il apprenait à connaître sa nouvelle cousine, lorsqu’ils abordèrent le sujet des super héros, il devint immédiatement surexcité. Il adorait les comics et tout ce qui s’en rattachait. Lorsqu’il ne portait pas son uniforme aux couleurs des verts et argents, Sage arborait des t-shirts à l’effigie des personnages de comics qu’il aimait bien. Aujourd’hui, il en avait enfilé un représentant Flash. Liu identifia rapidement le mutant qu’il représentait ce qui fit bien plaisir au deuxième année qui s’élança dans un grand discourt comportant une explication sur un monde parallèle. « Je serais curieuse de rencontrer mon double de l’autre monde… De voir les choix qu’elle a fait et ce qu’elle est devenue. Ce serait intéressant ! » Sage pencha la tête sur le côté et l’observa attentivement. « Il y a des choses que tu voudrais qu’elle fasse différent de toi ? » Peut-être aimerait-elle être comme Charles Xavier ou Elektra qu’elle disait bien aimer. Personnellement, il n’affectionnait pas particulièrement ces deux personnages. Il trouvait Charles beaucoup trop ennuyeux. On ne pouvait jamais rien faire avec lui, il était tellement sage, tellement réfléchit. Pas du tout son type de personnages idéals. Sage préférait ceux un peu plus sombres avec des nuances bien plus prononcés dans le caractère. Ceux qui oscillaient entre le bien et le mal sans cesse. « Todd Tolansky ? C’est bien trouvé : j’espère juste qu’il est quand même un peu moins collant ! »,pouffa Liu lorsqu’il lui eue confié le nom qu’il avait donné à son crapaud. Une bouffé de fierté d'avoir réussi à la faire rigoler l'envahit. « Il passe son temps à s’enfuir et une fille de gryffondor en profite pour lui mettre des robes. Si seulement il était plus baveux… » ,Sage grimaça en pensant à ce que Joanne faisait subir au pauvre Todd. Il ne mentionna pas qu’il faisait subir bien pire à son crapaud à elle… « En tout cas, je vois que tu est plutôt Super Vilain, je prends note ! », dit-elle ce à quoi Sage répondit d'un hochement de tête avant de prendre la parole. « Ce ne sont pas de super vilains, ce sont de personnages beaucoup plus nuancés et réalistes que ces super héros. On ne peut pas toujours tout bien faire sans faire d'erreur. Et puis, j'aime bien les dits "super vilains" parce que ce sont des incompris. C'est comme les serpentards qu'on qualifie de méchants alors que ce n'est pas le cas. Ils sont super sympas ! »

Le jeune serpentard posa les coudes sur la table puis sa tête sur ses mains tout en écoutant sa cousine lui raconter sa vie. Il avait un peu mal au ventre depuis la veille au soir. On leur avait dit d'y aller doucement sur la nourriture parce qu'ils en avaient été privés assez longtemps. Il fallait laisser le temps à leur estomac de s'adapter. Bien évidemment, Sage ne faisait qu'à sa tête et il en payait les frais. Il tenta de se concentrer sur ce que lui racontait Liu, faisant fit de son léger mal-être. Lorsqu'elle arriva à la fin de son récit, il fut très heureux d'avoir posé tant de questions. Maintenant, il en savait plus sur elle, sur sa vie. « Ça te manque de voyager ? », demanda-t-il en se redressant. Il supposait que si elle avait envie de le faire, elle pourrait aussi bien partir, mais peut-être qu'elle avait un mari quelque part et qu'elle ne voulait pas le quitter. Ou un enfant. Après tout, il n'en savait rien, il venait à peine de la rencontrer. Pourtant, il voulait lui plaire au point même où il était près à sacrifier un peu de son temps libre pour faire des recherches sur les MacDougall dans le monde magie. Le tout, seulement pour lui faire plaisir. Et ce, il le ferait même si elle lui avait dit de faire passer ses devoirs en premier...

« Vous êtes malheureusement nombreux dans ce cas… Ce n’est pas juste qu’on vous ait privé de la possibilité d’apprendre. Tu penses que suivre les cours de rattrapage ne suffira pas ? » Il l'observa pendant qu'il était en proie à une réflexion intense. Il n'y avait eu aucune justice cette année. Ça n'avait été que privilège pour ceux qui avaient le sang pur, et punition pour les autres. Il n'y avait pas que la possibilité d'apprendre qu'on lui avait dérobé, sa liberté également. Il avait été obligé d'obéir sous peine d'être puni d'une manière ou d'une autre, mais dans tous les cas, c'était la violence qui était au rendez-vous. Ils avaient, effectivement, été nombreux dans cette situation. « On ne peut pas rattraper huit mois en l'espace de quelques semaines de cours. Je veux bien croire que je suis dans les premiers de classe, mais je ne suis pas un ordinateur qui assimile des données non plus. Puis, je n'ai pas eu la chance d'avoir des amis en dehors des cachots. Kenny, Jaspe et Jayden y étaient avec moi. Il n'y avait personne pour me fournir les cours. » Avoir une pensée pour son meilleur ami fit renaître de l'inquiétude en Sage qui n'avait pas de nouvelles depuis la bataille. Il l'avait cherché partout à la ferme, mais en vainc. Peur-être que Liu saurait elle. « Dit Liu, tu sais ce qu'il s'est passé pour les autres ? Ceux qui ne sont pas ici ? Je... Je ne sais pas où est Jayden. Il était dans les cachots, puis on m'a amené au bal et il est resté là. Je ne l'ai pas vu ici. Ils sont où les gens qui n'ont pas été conduit à la ferme ? » La réponse l'inquiétait. Il avait peur de la vérité. Il avait peur qu'on lui dise que son meilleur ami pouvait être mort... Sage perdis des couleurs à cette pensée. Il était désormais blanc comme un drap et son estomac, qui n'était pas au beau fixe depuis hier, menaçait de jouer au yoyo et rejeter le peu qu'il avait ingéré au petit déjeuner.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7131-liu-xi-macdougall-qui-triomphe-de-lui-meme-possede-la-force-modifiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7152-liu-xi-ce-qui-lie-une-famille-cest-davoir-vu-fleurir-les-memes-jardins-annee-apres-anneehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causettehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7153-dans-la-boite-de-lu-xihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7154-les-petits-billets-pour-liu-xi

Arrivé(e) le : 21/11/2016
Parchemins rédigés : 604
Points : 15
Année : ft. Liu Yifei

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Roxy M. Reid

MessageSujet: Re: (fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage   Mer 30 Aoû - 19:51







La Grand-Mère MacDougall ne semblait pas s’être adoucie avec le temps à en juger le comportement de son cousin. Oui, elle était ‘’assez stricte’’ dans sans souvenir. La jeune femme n’avait pas spécialement envie de la revoir un jour. Le professeur Burgess était sûrement strict, exigent, mais elle n’était probablement pas injuste. En tout cas, même si la potioniste semblait froide aux premiers abords, elle n’était jamais irrespectueuse.
Sage semblait particulièrement déçu de ne pas ressembler plus au reste de sa fraterie. Liu Xi pouvait le comprendre, c’était parfois agréable et rassurant de se sentir faire partie d’un groupe. Pourtant, elle était sincère, elle était certaine qu’il devait partager des traits de caractère avec le reste de sa famille, c’était impossible de faire autrement. Il s’en rendrait sûrement compte plus tard, quand on confondra sa voix au téléphone, ou en faisant le même geste que son père au même moment.
Le jeune Serpentard semblait ravie de pouvoir partager sa photo avec Liu Xi «Oui c’est ça, j’y suis quasiment tout le temps, sauf quand j’anime un atelier mais ce serait vraiment pas de chance qu’on ne se croise pas. Bien sûr, je t’enverrais une photo d’eux deux, aucun problème ! Note-moi ton adresse mail tant qu’on y pense. » dit-elle en lui tendant un bout de papier. Elle n’avait pas pris de plume avec elle, mais elle en emprunta une qui traînait sur une table. Était-il trop jeune pour avoir un téléphone ? Liu Xi n’ayant pas d’ados à la maison, elle l’ignorait, mais il était vrai qu’avoir un abonnement et un téléphone quand on passe la majeure partie de l’année en zone blanche, ce n’était pas vraiment une priorité. Pour un peu que les Sinclairs ne soient pas à l’aise avec le contrôle parental, c’était finalement un choix plutôt judicieux. Sage avait de la chance, tout comme elle, d’avoir des parents souhaitant prendre soin de lui au mieux.

La discussion se poursuivit de manière plus philosophique sur les comics. Liu Xi arborait un souvenir amusé, cela remontait à loin ce genre de lectures, et elle n’était plus très sûre du déroulé des événements dans les différents univers…
«Je voudrais qu’elle fasse certaines choses comme moi : par exemple, qu’elle soit libre, qu’elle se sente libre de choisir ce qu’elle veut être et faire. Pour le reste, je ne sais pas…Peut-être qu’elle aurait détesté les plantes, alors qu’est-ce qu’elle aurait choisi comme métier ? Prof d’arts martiaux, ou alors, cuistot ? Est-ce qu’elle aurait préféré continuer d’explorer le monde et ne jamais s’installer ? Peut-être qu’elle a rencontré quelqu’un et qu’elle a plein d’enfants… J’aimerais bien voir ce qui aurait pu être ! Mais, je n’échangerai pas ma vie. »
L’herboriste était plutôt bien dans sa peau, elle assumait ses choix de vie et ne les regrettait pas. Elle n’était pas totalement sereine quant à la situation actuelle bien sûr, mais si elle n’avait pas envie de recommencer différemment.
Liu Xi sourit amusée : «Peut-être qu’il fugue parce qu’il aime bien mettre des robes finalement ». Bon ce n’était qu’une blague, elle doutait qu’un quelconque animal apprécie d’être habillé. Mais peut-être que Todd aimait bien la compagnie de cette chère gryffondor qui sait ?
La jeune femme fut agréablement surprise par le raisonnement du jeune garçon, qui était plutôt mature pour son âge. Elle estimait que la plupart des supers-héros avaient un côté sombre et faisaient des erreurs, mais cela était mieux perçu car la plupart du temps, il agissait pour des raisons moralement acceptables… «Je vois ce que tu veux dire, tu as une vision des choses très juste. Je ne pense pas que les serpentards, ou quiconque soit simplement gentil ou méchant. La personne la plus adorable du monde peut un jour faire un geste ignoble et vice-versa. Ce serait trop simple. Trop ennuyeux aussi. »

Sage écoutait attentivement les paroles de la jeune femme, mais sembler s’affaler un peu sur la table, il n’avait pas l’air dans son assiette et blanchissait à mesure que la conversation avançait. «Ça va Sage ? Tu es un peu pâlot » s’enquit-elle doucement, tant par déformation professionnelle que par compassion pour son cousin. «En fait, à part cette année où je suis beaucoup resté à Londres, je n’ai jamais vraiment arrêté de voyager. Déjà parce que je vais voir mes parents peu importe l’endroit où ils se trouvent, je rends également visite à ma grand-mère en Chine au moins une fois par an… Et je fais bon usage de mes week-ends et des quelques vacances que je m’octroie. » La jeune femme travaillait d’arrache-pied toute l’année, mais fermait pour la période de noël et deux semaines en été. Et si la trésorerie et les commandes lui permettaient, elle se permettait quelques fois quelques week-ends prolongés le long de l’année. Mais elle n’était pas partie depuis Noël, à part brièvement pour l’enterrement de son grand-père, et ses congés d’été seraient consacrés à s’occuper des blessés à la ferme. Elle ne pouvait pas se permettre de fermer plus longtemps, et elle attendait avec impatience de pouvoir mettre ses affaires en ordre. Elle se consacrait depuis 10 ans à la Sylve, elle ne voulait pas la voir disparaître, pas après tous les efforts qu’elle avait mis en œuvre cette année pour la maintenir à flot malgré la crise.
Mais elle n’était pas à plaindre et il lui suffisait de remettre sa situation en perspective avec celles des élèves de l’école. Il n’y avait pas grand-chose à dire pour consoler Sage. Il avait perdu une année de sa vie, et personne ne lui rendrait. Ce n’était certes pas grand-chose, il était promis à une longue existence, mais c’était injuste. Totalement injuste. «Je suis désolée. Vous pourrez au moins vous soutenir les uns les autres mais c’est une piètre consolation. Si tu as besoin, je pourrais toujours t’aider en botanique. »

La jeune femme fronça les sourcils, était-ce l’évocation de ses amis qui rendaient son jeune cousin patraque ou était-il malade ? Elle n’avait pas grand-chose sous la main pour le rassurer, aussi dit-elle simplement la vérité : «Je sais que certains élèves se sont enfuis par la brèche. Les Aurors sont à leur recherche pour pouvoir les ramener en sécurité avec nous à la ferme. »[/color][/b] Elle se garda bien de préciser que si cela prenait du temps, c’était probablement parce que les Mangemorts les cherchaient aussi. «Nous aurons sûrement des nouvelles bientôt. Si j’entends quelque chose à propos de Jayden, je viendrais te voir». Elle posa sa main sur le front de Sage : «Je crois que tu devrais passer à l’infirmerie, tu n’as pas l’air très en forme. Tu veux que je t’accompagne ? » proposa-t-elle avec douceur.










LXMD
“Demeure aussi prudent au terme qu'au début; ainsi tu éviteras l'échec” [Tao Te King]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8027-wolf-in-sheep-s-clothing-sage-sawyer-sinclair-u-c#181969http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8050-sage-u-c#182357http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8703-sage-indisponible#193246http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8257-sage-ma-boite-a-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8256-sage-ma-boite-a-courrier

Arrivé(e) le : 02/08/2016
Parchemins rédigés : 1200
Points : 9
Crédit : moi (ava) & tumblr (gifs) / david mazouz
Année : deuxième année (redoublant) - treize ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Perrin S. O'Riordàn & Matrim Sevenoaks-Newton

MessageSujet: Re: (fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage   Jeu 31 Aoû - 22:12

deux mondes, une seule famille
sage & liu xi
On ne force pas le secret. Ou le secret vient comme de lui-même à soi, ou bien le secret vous est interdit.

« Oui c’est ça, j’y suis quasiment tout le temps, sauf quand j’anime un atelier mais ce serait vraiment pas de chance qu’on ne se croise pas. Bien sûr, je t’enverrais une photo d’eux deux, aucun problème ! Note-moi ton adresse mail tant qu’on y pense. » Sage sourit, heureux d’avoir eu raison sur sa déduction. Il allait demander quel genre d’atelier elle animait, mais se ravisa à la dernière seconde supposant que c’était sans aucun doute un truc par rapport aux plantes. Il fut satisfait de l’entendre dire qu’elle lui enverrait une photo de sa tante également. Ça lui permettrait de se faire une idée complète de la famille de Liu Xi. Le serpentard attrapa le bout de papier qu’elle lui offrit ainsi que le crayon pour gribouiller son adresse mail dessus avant de le lui rendre. Il pourrait donc avoir ces photos quant à lui, il honorerait leur rendez-vous en lui portant celle de sa famille à l’infirmerie dès que l’occasion se présenterait.

La conversation se poursuivit sur une tout autre direction alors qu'ils abordaient l'un des sujets préférés du jeune serpentard; les comics. Le t-shirt à l'effigie de Flash avait attiré assez rapidement l'attention de Liu Xi qui avait commencé à lui poser des questions sur ce héros. Plein d'entrain, Sage répondait avec animation à chacune des questions de sa cousine. Il fit le point sur les pouvoirs de Barry Allen alias The Flash mentionnant sa capacité à intégrer une monde parallèle au leur. Il en vint même à demander à l'herboriste ce qu'elle aimerait changer dans l'autre monde après que celle-ci lui eu fait mention de sa volonté à rencontrer son homonyme. «Je voudrais qu’elle fasse certaines choses comme moi : par exemple, qu’elle soit libre, qu’elle se sente libre de choisir ce qu’elle veut être et faire. Pour le reste, je ne sais pas…Peut-être qu’elle aurait détesté les plantes, alors qu’est-ce qu’elle aurait choisi comme métier ? Prof d’arts martiaux, ou alors, cuistot ? Est-ce qu’elle aurait préféré continuer d’explorer le monde et ne jamais s’installer ? Peut-être qu’elle a rencontré quelqu’un et qu’elle a plein d’enfants… J’aimerais bien voir ce qui aurait pu être ! Mais, je n’échangerai pas ma vie. » Sage mit quelques secondes à assimiler l'information réfléchissant à ce qu'il pourrait bien dire à sa cousine quant à ce que lui aimerait de son double de l'autre monde. Comment pouvait-il tourner cette conversation à on avantage? La réponse lui vint assez rapidement. « J'espère que ton double est aussi sympathique que toi. Personnellement, j'aimerais que le mien ne soit pas aussi réservé que je l'étais. Qu'il s'affirme davantage et le laisse pas les autres lui faire du mal parce qu'on lui dit qu'il est trop petit, pas assez fort, trop bizarre... » Sa réponse s'appliquait autant à ce qu'il avait vécu cette année sous le joug de Blackman que pendant les années à l'école primaire où les petites crapules le prenaient pour victime numéro un. Il s'était laissé faire à l'époque, par peur de réprimandes. Il avait finit par apprendre, au fil du temps, comment et se défendre sans s'attirer des ennuis. La solution était de se mettre les personnes importantes dans la poche. Leur faire croire qu'il était un garçon bien qui ne cherchait pas de mal aux autres. Jusqu'à maintenant, ces petites manipulations fonctionnaient plutôt bien. Sage haussa des épaules avant d'ajouter l'air piteux : « J'aimerais qu'il ne fasse pas les mêmes erreurs que moi et qu'il soit plus heureux... » Niveau comédie, c'était parfaitement joué. On ne pourrait pas croire, même en connaissant le gamin sur le bout des doigts, qu'il cherchait à paraître vulnérable aux yeux de sa cousine. Comme son histoire de crapaud qui fuguait pour aller voir cette Joanne de gryffondor. Pourquoi elle? Sage en savait rien! La fille habillait son pauvre crapaud de robes de princesse lui donnait l'air idiot.  «Peut-être qu’il fugue parce qu’il aime bien mettre des robes finalement » La blague de Liu Xi le fit rire même s'il doutait largement que l'animal aime être coincé dans les petites robes que lui enfilait la gryffondor. « Tu crois qu'il serait plus heureux si je l'appelais Toddette? Il a peut-être envie d'être une fille! » , s'exclama-t-il comme s'il venait d'avoir LA révélation. Et puis finalement, peut être que son Todd Tolansky était seulement comme tous les autres méchants de ces bandes dessinés et, comme chacun d'entre-eux, il avait seulement besoin d'un peu d'affection. Après tout, Sage était un peu le même. Il pouvait se montrer exécrable avec les autres par peur d'être rejeter s'il essayait d'être gentil. C'était plus facile de se faire détester que de forcer les autres à l'aimer. «Je vois ce que tu veux dire, tu as une vision des choses très juste. Je ne pense pas que les serpentards, ou quiconque soit simplement gentil ou méchant. La personne la plus adorable du monde peut un jour faire un geste ignoble et vice-versa. Ce serait trop simple. Trop ennuyeux aussi. » Il secoua la tête de manière affirmative. Liu Xi avait tout compris! C'était exactement ce qu'il voulait dire, mais venait-il de griller son jeu en parlant ainsi? Sûrement pas, se dit-il mentalement, elle ne le connaissait pas et il faisait de son mieux pour se montrer adorable. Elle ne pouvait pas le suspecter de quoi que ce soit, pas vrai?

« Ça va Sage ? Tu es un peu pâlot » La question de sa cousine le surpris alors qu'il était accosté sur sa table, un affreux mal de ventre qui prenait naissance en lui. Il avait l'air si misérable? Se redressant d'un coup, il répondit de manière affirmative par un simple hochement de tête. Il devait se reprendre, ne pas se laisser affecter par un tout petit mal de ventre. Pour changer de sujet, il posa une question à Liu Xi sur son mode de vie sédentaire. Lui manquait-il? Après toutes ces années d'errance, peut-être qu'elle avait envie de stabilité... «En fait, à part cette année où je suis beaucoup resté à Londres, je n’ai jamais vraiment arrêté de voyager. Déjà parce que je vais voir mes parents peu importe l’endroit où ils se trouvent, je rends également visite à ma grand-mère en Chine au moins une fois par an… Et je fais bon usage de mes week-ends et des quelques vacances que je m’octroie. » Elle était beaucoup resté à Londres? Pourquoi? Après tout ce qu'il se passait au ministère, avoir été à sa place alors qu'elle est née-moldue, Sage en aurait profité pour quitter le pays. « Tu fais quoi comme boulot à Londres? » ,demanda-t-il se doutant que la réponse aiderait sans doute à comprendre son choix. Lui, il ne l'avait pas eu au même titre qu'il allait sans aucun doute devoir redoubler son année. Pas moyen de tout apprendre en quelques semaines à peine. Qui sait combien de temps ils seraient à la ferme. Peut-être rentreraient-ils chez eux demain ou le mois prochain. Personne ne savait. Il allait tenter de suivre quelques cours, mais sans plus. Il allait devoir se résigner à l'idée de redoubler. Au moins, Sage se consolait en se disant que ce n'était pas parce qu'il était mauvais, mais parce qu'il y avait eu beaucoup d'injustice. Liu Xi lui offrit son aide en botanique ce à quoi Sage répondit par un sourire et un hochement de tête sans aller plus loin sur le sujet. Il n'avait pas particulièrement envie de trop impliquer sa cousine dans sa vie...

L'inquiétude était forte quant à savoir ce qu'il advenait de son meilleur ami. Si chaque matin et chaque soir le serpentard offrait un prière pour que son ami soit toujours en vie, il n'avait toujours pas de signe de lui. Sage osa poser des questions à Liu Xi se disant qu'elle en savait peut-être plus que lui, mais sa réponse ne l'aida pas beaucoup. Il savait que des gens avaient fuit, Jaspe l'avait fait. Ce qu'il ne savait pas c'était ce qu'il advenait de ceux qui n'étaient pas ramenés à la ferme. Ceux qui, comme Jayden, on avait pas de nouvelles. Étaient-ils chez eux? Ou bien pire... Cette idée lui donna la nausée. «Nous aurons sûrement des nouvelles bientôt. Si j’entends quelque chose à propos de Jayden, je viendrais te voir». C'était gentil de sa part même si, en un sens, il espérait qu'elle n'ait pas de nouvelles avant lui. Après tout, elle travaillait à l'infirmerie donc si Jayden apparaissait dans ce coin en premier, c'était pas bon signe pour son meilleur ami. Il... La main que posa Liu sur son front interrompis ses sombres pensées. «Je crois que tu devrais passer à l’infirmerie, tu n’as pas l’air très en forme. Tu veux que je t’accompagne ? » Le deuxième année allait répliquer que ça allait, pas de quoi se faire trop de soucis, un simple mal de ventre parce qu'il avait trop mangé, mais il fut interrompu par l'entrée fracassante de deux étudiants dans la salle à manger. L'un avait le bras en sang. Littéralement en sang. Mais que c'était-il donc passé? Il était tombé? Cette vision eue pour effet de retourner l'estomac de Sage qui se leva d'un bon. « J'dois y aller! », marmona-t-il à l'intention de l'herboriste avant de prendre la direction de la porte d'un pas rapide. Il passa aux côtés des deux nouveaux qui commençait à expliquer assez rapidement que l'un était tombé d'un arbre. Sage n'y fit pas attention et passa la porte de la salle à manger avant que sa tête ne trouve refuge dans une poubelle placé juste à la sortie. Génial! Maintenant il avait l'air d'un idiot après avoir vomit en public...
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7131-liu-xi-macdougall-qui-triomphe-de-lui-meme-possede-la-force-modifiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7152-liu-xi-ce-qui-lie-une-famille-cest-davoir-vu-fleurir-les-memes-jardins-annee-apres-anneehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causettehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7153-dans-la-boite-de-lu-xihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7154-les-petits-billets-pour-liu-xi

Arrivé(e) le : 21/11/2016
Parchemins rédigés : 604
Points : 15
Année : ft. Liu Yifei

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Roxy M. Reid

MessageSujet: Re: (fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage   Ven 1 Sep - 18:50







La jeune femme sourit à son cousin avec douceur, touchée par sa gentillesse. Était-il trop gentil ? Il semblait avoir eu quelques soucis avec les autres enfants ou élèves par le passé. Peut-être était-ce pour cela que sa mère avait souhaité que Liu Xi le rencontre ? Pour être sûre que les choses se passent bien ? Enfin, de toute manière, elle ne pourrait pas faire grand-chose, elle n’était pas à Poudlard, et même si Sage n’était pas très grand, il lui semblait tout de même suffisamment futé pour parvenir à se débrouiller seul… Peut-être était-il réservé avec les autres adolescents, mais elle le trouvait plutôt à l’aise avec elle-même. « Ce n’est qu’une question de temps pour que tu prennes un peu plus confiance en toi et que tu parviennes à t’affirmer sans avoir besoin d’un double super-héros » dit-elle simplement. Elle ne connaissait pas bien Sage, mais cela lui semblait le cheminement logique de la plupart des adolescents. Il était encore jeune, il avait encore la possibilité de s’améliorer.
Liu Xi essaya de rassurer le deuxième année : « tu as encore largement le temps de rattraper tes erreurs, qui ne doivent pas être bien grandes… Quant au bonheur et au malheur ce ne sont pas des états permanents, on passe de l’un à l’autre… Je suis sûre que bientôt, tu n’envieras plus la vie de personne. » La jeune femme n’était pas du genre à se plaindre facilement, elle partait du principe qu’il fallait accepter les choses sur lesquelles on n’avait aucune prise, quant aux autres, si quelque chose n’allait pas, il fallait s’attacher à les changer et atteindre son but. On ne pouvait pas faire d’un âne bâté un cheval de course, mais on pouvait tout de même lui faire presser le pas et lui donner belle allure.
En ce qui concernait ce pauvre crapaud, la jeune femme sourit malicieusement : qui savait réellement ce que pensais les animaux ? Une chose était sûre, ils ne devaient probablement pas réellement apprécier porter des vêtements… Mais certains aimaient vraiment la compagnie des humains ou d’autres animaux.
Le garçon ne semblait pas très enclin à répondre à sa question quant à sa santé, aussi se contenta-t-elle dans un premier temps de lui expliquer son travail : « je suis herboriste, j’ai une boutique où je vends des remèdes, je fais aussi des consultations. » Elle ne pouvait pas se permettre de partir à durée indéterminée en voyage, et elle ne le souhaitait pas vraiment. Elle avait tout de même la liberté de transplaner ou de prendre l’avion pour n’importe quelle destination, pour peu qu’elle prévienne ses patients, et qu’elle ait anticipé cela au niveau de la trésorerie. Autant dire, que cette année, elle resterait bien sagement à Londres et ne prolongerait pas la fermeture actuelle.
Malheureusement, elle n’était pas parvenue à rassurer son jeune interlocuteur, si elle en jugeait la mine déconfite qu’il arborait…Mais elle n’eut pas le temps de creuser la question, deux élèves passèrent la porte dont l’un mal en point. Sage profita de la cohue pour se carapater de la pièce, à la grande surprise de Liu Xi… Où était passée ses belles manières ? Il y avait un soucis ? Elle ne s’en préoccupa pas trop, et se dirigea vers le blessé : il était temps de se remettre au travail.









LXMD
“Demeure aussi prudent au terme qu'au début; ainsi tu éviteras l'échec” [Tao Te King]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: (fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage   

Revenir en haut Aller en bas
 
(fini) Deux mondes, une seule famille. PV sage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Corbeille :: 
Corbeille
 :: Les vieux RPs
-
Sauter vers: