AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « drapetomania » feat. sinéad & alaska

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7125-perrin-everything-you-want-s-a-dream-away-and-we-are-legends-every-day#160683http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7194-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162342http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7199-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162345http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7200-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162347http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7201-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162348

Arrivé(e) le : 19/11/2016
Parchemins rédigés : 700
Points : 4
Crédit : Lydie (ava&gif)
Année : Cinquième année (Quinze ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Sage S. Sinclair & Matrim Sevenoaks-Newton

MessageSujet: « drapetomania » feat. sinéad & alaska   Lun 17 Juil - 6:03

drapetomania
alaska, perrin & sinéad
I wanna run away anywhere out this place. I wanna run. Chase the morning sun with you, give it all away. Catching fire as the wind blows, anywhere out this place.

Nous nous étions enfoncés dans la forêt avec Tasha ce matin là dans l'espoir de pouvoir compléter quelques croquis destinés à notre fameuse carte animée – type carte du maraudeur – de la forêt interdite. Nous avions beaucoup avancé au courant des derniers jours. Si notre projet avait un peu été mis sur pause avec l'arrivé des mangemorts puisqu'ils patrouillaient interceptant bon nombre d'étudiants pour des raisons bien moins grave que ce se balader en pleine forêt, ma meilleure amie et moi-même n'avions pas voulu trop attiré l'attention. Nous avions donc mis un frein sur ce petit projet nous promettant que, dès que l'opportunité se présenterait, nous y retravaillerions. Aujourd'hui nous avait semblé être le moment idéal. Tout le monde était trop occupé avec la préparation du bal pour faire attention à deux gryffondors de quatrième qui allaient se balader dans le parc – ou plutôt dans la forêt, mais comme nous nous étions montrés prudents et discrets, nous n'avions pas attiré l'attention sur nous. Ce que nous n'avions pas prévu était que nous ne serions pas les seuls dans cette forêt sensée être interdite cette journée là. Alors que nous nous rendions dans la section à croquer, nous avions fait la surprenante rencontre de trois nés-moldus en fuitent. Des amis à nous; Jill et Oliver en plus d'Octavia qui était une amie à eux. Certes, la rencontre était un peu surprenante, mais pas autant que les créatures que nous avions croisés. Un bon lot d'imprévus plus tard, nous avions fini par comprendre que nos amis tentaient de fuir leur situation de servitude. Une idée tout à fait compréhensible. C'est sans doute pourquoi Tasha et moi avions décidé de leur venir en aide. Mais comment réussir à passer la barrière? Dans mon désir de fuite, j'avais tenté bien des manières différents de créer une brèche dans le dôme magique qui nous coinçait ici. Quelques expériences plus tard, j'annonçai que nous devrions peut-être trouver quelque chose à manger. Le soleil commençait à descendre, et comme mes camarades avaient fuient toute la journée, il était pas très prudent qu'ils rentrent au château, juste comme ça. Du coup je me proposa pour aller récupérer des trucs dans le potager. Avec un peu de discrétion, je ne me ferai pas prendre.

Je marchais en direction du château lorsque des bruits étranges me vinrent aux oreilles. On aurait dit... Une bataille! Accélérant le pas, je fis de mon mieux pour rester caché. Je voulais voir ce qu'il se passait. C'était peut-être un truc important. Une information cruciale à rapporter aux autres. Je m'approchai à pas de loup afin d'apercevoir ce qu'il se passait au loin, bien planqué. J'avais tout de même pris la peine d'attraper ma baguette dans ma poche, juste au cas où j'en aurais besoin. Je ne mis pas longtemps à apercevoir les combats. Des rayons lumineux fusaient de part et d'autre, touchant des cibles au hasard. Il y avait, très clairement, des mangemorts, des étudiants et... des sorciers?! Je veux dire, des sorciers matures! Genre, des aurors ou peut importe qui, mais des adultes qui n'étaient pas des professeurs. Mais ils venaient d'où? Je laissai glissai mon regard derrière le groupe de combattants jusqu'au dôme. Un dôme où on avait ouvert une brèche par laquelle des gens entraient et d'autres sortaient. On pouvait sortir! Ils nous avaient libérés. J'ignorais qui, mais on pouvait clairement sortir. Il fallait ABSOLUMENT que je dise ça aux autres. On pouvait s'enfuir, partir d'ici et ne plus avoir à supporter tout ça. J'allais rebrousser chemin pour annoncer la bonne nouvelle, puis je partirais à la recherche de ma jumelle pour l'amener avec moi dehors. Loin d'ici!

Je m'apprêtais à rebrousser chemin, mais mon regard fut attiré par une chevelure rousse qui volait dans le soleil couchant. Sinéad! Et un mangemort... Un poids mort se faufila dans mon estomac, me coupant la respiration. Je n'osais pas hurler de peur de distraire ma sœur, mais je devais lui venir en aide. La baguette levée, je m'apprêtais à lancer un sortilège sur le mangemort. Malheureusement, il fut plus rapide que moi attaquant ma moitiée. « SINNNNNNNNNNNNNNNNN!!! », hurlais-je me mettant à courir dans sa direction, leur direction. Un expelliarmus plus tard, l'homme était désarmé, Sinéad dans me bras. « Tu vas bien? Tu as mal quelque part? Tu peux marcher? Tu peux courir? » Ma voix était inondée de panique, de peur. Je scrutai attentivement ma sœur à la recherche de la moindre blessure. Je ne voyais rien, mais la douleur sur son visage était bien présente. Je l'aidai à se redresser sur ses deux jambes. « On est pas loin de la brèche. On part d'ici! », lançais-je d'un ton déterminé. Sauf que ce ne serais pas si facile! Un mangemort se planta devant nous. J'essayai de le désarmé, mais il m'envoya valser en arrière d'un coup de baguette. Je perdis l'équilibre, tombant à la renverse. Il y avait une pente juste derrière moi. Je me sentis débouler la colline l'esprit complètement à l'envers. Ma course s'arrêta en bas de la pente, désorienté. Je tentai de me redresser, mais ce fut plus difficile que prévu. J'étais complètement étourdi. Ma sœur avait disparue. Je me mis à remonter la colline à quatre pattes, incapable de me mettre complètement debout sans avoir l'affreuse impression que le monde tanguait. Je mis quelques minutes à atteindre le champ de bataille. Sinéad n'était plus en vue. Elle avait disparue! La panique m'envahit alors que je ne trouvais pas ma sœur. « SINÉADDDDDDDDDD!!! », hurlais-je à plein poumon. Sa tête rousse apparut quelque part entre les combattants. Toujours étourdit, mais en un seul morceau, je me mis à courir maladroitement vers elle. Lui attrapant le bras, nous nous soutenues mutuellement alors que nous courrions/marchions vers la brèche. Éviter les sorts. Éviter les corps étendus au sol. Il n'y avait qu'un seul but; la brèche. Ce ne fut pas facile, mais nous y arrivâmes presque sans égratignures. Je me glissai dans l'ouverture sans lâcher la main de ma sœur. De l'autre coté, je sentis un vent frais venir me fouetter le visage. Il n'y avait personne en vu sauf... « Alaska! », murmurais-je en apercevant la blondeur de la serdaigle près de la brèche. De mon autre main, j'attrapai la sienne la traînait avec Sinéad et moi vers la gauche de l'ouverture d'un pas rapide. « Faut pas rester là! Il faut aller loin, très loin. Se cacher... » Un craquement se fit entendre derrière nous. Je sursautai, faisant volte-face. Est-ce qu'on nous avait suivit?

Qui ou quoi a fait se bruit ? (on part avec moins de réussite parce qu'on a perdu notre temps à essayer de se retrouver avec Sinéad. J'ai choisis plus de mangemorts, parce que c'est plus stressant comme ça !)
3 & 4 : Un auror se tient devant nous. Merde ! Fuite râté ! On va nous amenez où maintenant qu'il nous demande de le suivre ?
5 : Ce n'est qu'un écureuil ! J'ai eu peur ! Allez, on continue !
1, 2 & 6 : Un mangemort se tient devant nous. Par Méduse, on est mal barré !
Made by Neon Demon


Dernière édition par Perrin S. O'Riordàn le Lun 17 Juil - 6:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 4578
Points : 11
Crédit : (c) Lily L. Potter
PETIT +

MessageSujet: Re: « drapetomania » feat. sinéad & alaska   Lun 17 Juil - 6:03

Le membre 'Perrin S. O'Riordàn' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7275-sinead-p-o-riordan-notre-destin-fait-partie-de-nous-il-suffit-d-etre-assez-courageux-et-rebelle-pour-s-en-rendre-comptehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7296-sinead-p-o-riordan-chacun-est-libre-d-ecrire-sa-propre-histoirehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-january-h-shiver#164473http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7307-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164474http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7308-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164475

Arrivé(e) le : 14/12/2016
Parchemins rédigés : 280
Points : 3
Crédit : Bazzart
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell

MessageSujet: Re: « drapetomania » feat. sinéad & alaska   Lun 17 Juil - 8:29


Perrin, Alaska & Sinéad

« Drapetomania »

La rouge et or ignorait totalement pourquoi elle avait décidé de rejoindre une bataille dont elle ne savait pas grand-chose, au beau milieu de la nuit, alors qu’elle venait juste de sortir d’un sommeil profond, mais elle l’avait tout de même fait, ne supportant pas de rester inactive. Et puis, il fallait à tout prix qu’elle retrouve Perrin, elle avait le pressentiment horrible que sa moitié n’avait pas franchement décidée de rester inactive et qu’elle se trouvait actuellement en plein cœur des événements. Outre son frère-chéri, elle craignait évidemment pour la vie de ses proches et notamment celle des nés-moldus qui avaient tellement subis ces derniers temps. Et si les Mangemorts décidaient de se venger de cette attaque surprise en s’en prenant à Alaska ou à Niamh et ça, c’était tout bonnement impossible. Sinéad avait vraiment cru bien faire en sortant pour donner un coup de main à ses camarades mais elle était dans le parc du château depuis moins d’une minute lorsqu’un sortilège l’atteint de plein fouet, la projetant en arrière. Alors qu’elle heurtait violemment le sol, une douleur sourde se fit sentir dans son épaule et elle crut entendre la voix de Perrin qui criait son nom au loin. Elle devait certainement rêver, il n’y avait pas d’autre explication possible. En sortant tout à l’heure, elle n’avait pas vu son frère, il ne pouvait pas être ici et s’il l’était, il prenait de gros risques, il valait mieux qu’il ailleurs, très loin d’ici. Son épaule lui faisait vraiment mal, elle ne savait pas si elle était déboitée, cassée ou même si son bras n’était pas parti totalement ailleurs. Allait-elle mourir ? Elle en avait bien l’impression en tout cas. La rouge et or n’avait jamais été blessée de sa vie et outre la douleur qu’elle ressentait, elle était surtout extrêmement effrayée, ne sachant pas si un Mangemort n’allait pas surgir auprès d’elle quelques minutes plus tard et lui ôter définitivement la vie. Elle ne voulait pas mourir, pas maintenant, Perrin avait encore besoin d’elle, Alaska, Chuck, Fursy et tous ses amis aussi.

Lorsque le visage de son frère apparut au-dessus d’elle, Sinéad crut d’abord avoir rêvé. « Tu vas bien ? Tu as mal quelque part ? Tu peux marcher ? Tu peux courir ? » Elle n’avait bien rêvé, c’était bien la tête rousse de Perrin au-dessus d’elle et le soulagement qu’elle ressentit à cet instant failli lui faire oublier la douleur mais un mouvement supplémentaire la fit grimacer et la ramena quasiment instantanément à la réalité. « J’ai mal à l’épaule, Perrin… Je crois que c’est cassé. » Lui répondit-elle avec une voix nettement moins dynamique et puissante que d’habitude. Cependant, elle savait qu’elle ne pouvait pas se laisser abattre. Ils étaient en plein milieu du champ de bataille actuellement et son jumeau était littéralement en train de lui servir de bouclier humain, et ça, elle ne pouvait pas du tout l’accepter. « Je n’ai pas mal aux jambes, je crois que je peux marcher, mais il va falloir que tu m’aides à me lever. Sans toucher mon bras droit s’il te plait. » Perrin l’aida à se redresser avec une délicatesse impressionnante. Etre debout ne changeait rien à la douleur qu’elle ressentait et chaque mouvement était douloureux mais elle aurait suivi son frère au bout du monde s’il l’avait fallu, en marchant sur les mains, même. Lorsqu’ils seraient en lieu sûr, ils auraient tout le temps de la soigner, elle pouvait attendre jusqu’ici. « On est pas loin de la brèche. On part d'ici ! » Livide, Sinéad hocha tout de même la tête, prête à mettre les voiles et à quitter cet horrible endroit qu’elle aimait pourtant tellement en temps normal. Il fallait qu’ils retrouvent les leurs, ils seraient en sécurité là-bas et elle serait vite sur pieds grâce aux soins de son clan. Partir semblait être la meilleure option. Elle suivit donc Perrin qui se dirigeait vers la brèche jusqu’à ce que celui-ci soit touché par un Mangemort et disparaisse de son champ de vision. Son cœur se mit à battre la chamade et elle se précipita vers l’endroit où son frère avait disparu aussi vite que possible compte tenu de sa blessure.

Courir vers Perrin sans même le voir fut une épreuve et elle allait se mettre à pleurer de douleur et de nerfs lorsque celui-ci apparut de nouveau dans son champ de vision, hurlant son nom au milieu de la bataille. Elle ne savait pas comment elle faisait, mais elle échappait aux éclairs de lumières qui fusaient encore dans le parc. Son estomac n’était plus qu’un énorme nœud, figé par la peur. Son jumeau l’attrapa par son bras valide et ils se mirent à courir autant que possible vers la brèche. L’étourdissement manifeste de Perrin le ralentissait et la blessure de Sinéad était elle aussi un frein à leur escapade mais ils finirent par y arriver et par se glisser dans l’ouverture. Ils n’étaient pas tirés d’affaires, largement pas mais la vision d’un visage connu qu’elle avait trop peu vu ces derniers temps fut un réel soulagement. « Alaska ! » Murmura mon frère avant que Sinéad ait eu le temps de réagir. La rouge et or ne mit pas longtemps à faire échos à son murmure. « ALASKA ! » Cria-t-elle pour que la Serdaigle les rejoigne. Perrin, toujours aussi réactif, attrapa le bras droit de sa meilleure amie pour l’entrainer dans leur course. Ils n’avaient pas le temps d’élaborer un plan, il fallait fuir le plus vite et le plus loin possible. « Faut pas rester là ! Il faut aller loin, très loin. Se cacher... » Oui, c’était la seule solution, partir le plus loin possible et le plus vite possible. Un craquement derrière eux les fit tous sursauter mais il ne s’agissait que d’un écureuil. Sinéad le prit pour un avertissement et malgré son teint cadavérique et la peur qui menaçait de la paralyser à tout instant, elle prit enfin des initiatives. « On y va, par-là, il faut éviter Pré-au-Lard, on ne sait pas sur qui on pourrait tomber là-bas. » Ils reprirent leur course, essayant d’être le plus rapide possible. Perrin avait fini par lâcher les deux filles, il leur était plus simple de poursuivre leur route individuellement mais ils restaient proches les uns des autres, attendant les retardataires lorsque c’était nécessaire. Sinéad avait conscience de les ralentir et elle s’en voulait beaucoup, mais le château semblait déjà un peu plus loin derrière eux et voir qu’ils progressaient vers la liberté donnait à la rouge et or la force de continuer. Combien de temps pourrait-elle tenir encore ?

1, 2 et 6 – Apparemment pas longtemps puisque Sinéad finit par trébucher. Au moment où elle allait s’étaler par terre, une main l’agrippe par les cheveux et la tire en arrière. Malheureusement pour elle, il s’agit d’un Mangemort qui s’est approché d’eux sans qu’elle s’en rende compte. « Courrez ! » Cria-t-elle à ses deux acolytes. Il fallait qu’ils continuent coûte que coûte, elle voulait les savoir en sécurité.
5 – Sinéad fatigue mais elle continue malgré tout, elle se retourna pour constater qu’ils étaient toujours seuls dans la campagne. Pour la première fois depuis longtemps, elle a l’impression qu’ils vont pouvoir s’en sortir.
3 et 4 – Ils étaient toujours en train de courir lorsqu’une silhouette surgit devant eux, les obligeant à s’arrêter. « Arrêtez, vous ne pouvez pas partir comme ça, c’est trop dangereux, laissez-moi vous aider. » La rouge et or regarde tour à tour ses camarades ne sachant pas trop quoi faire. Et si c’était une ruse ? Doivent-ils faire confiance à cet inconnu ?

Code by Fremione.



Spoiler:
 


You are my everything
I can't lose you, because if I ever did, I'd have lost my best friend, my soul mate, my smile, my laugh.


Dernière édition par Sinéad P. O'Riordàn le Mer 19 Juil - 11:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 4578
Points : 11
Crédit : (c) Lily L. Potter
PETIT +

MessageSujet: Re: « drapetomania » feat. sinéad & alaska   Lun 17 Juil - 8:29

Le membre 'Sinéad P. O'Riordàn' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7423-alaska-can-anybody-hear-me-or-am-i-talking-to-myselfhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7451-there-is-no-friend-as-loyal-as-a-book-alaskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7452-parce-qu-il-faut-bien-se-sociabiliser-un-peu-alaskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7453-ecrire-des-lettres-c-est-bon-pour-les-apothicaires-alaskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7454-courtes-lettres-et-longues-amities-tel-est-ma-devise-alaska

Arrivé(e) le : 25/01/2017
Parchemins rédigés : 473
Points : 5
Crédit : Emma Roberts (c) Wildbitterness
Année : 5ème année - 14 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Elliot A. O'Griffey

MessageSujet: Re: « drapetomania » feat. sinéad & alaska   Lun 17 Juil - 17:09


Drapetomania
Perrin, Sinéad & Alaska


Et dire que ce matin-là elle s’était levée comme tous les jours, elle était partie effectuer ses corvées dans broncher comme tous les jours. Elle avait passé une journée que l’on pourrait qualifier comme banale aussi triste que cela pouvait paraître. Maintenant se faire traiter comme la dernière des merdes et se faire appeler sang-de-bourbes était devenu une épreuve à affronter au quotidien. Au début tout ça la touchait, l’affectait mais maintenant ?! Tout lui passait carrément au-dessus de la tête. La soirée avait aussi commencé très simplement, comme tous les jours. À une exception près : l’absence d’Oliver, sa sœur et Octavia dans les cachots. La Serdaigle s’était rapprochée du jeune homme pendant leur petite « séjour » aux cachots. Maintenant ils se parlaient presque tous les jours et son absence l’avait bien sûr frappée. Et puis des bruits bizarres et une odeur atroce et hop des élèves les avaient libérés. C’était tout simplement incroyable. Impensable et inimaginable. Ils avaient réussi à aller jusque dans le parc. Il y avait beaucoup de blessés. Il y avait du sang partout… C’était une horreur. Alaska ne savait pas si elle avait le cœur assez accroché pour voir ce genre de chose. Des sorts fusaient de partout, des gens criaient, couraient. Sérieusement, ça ressemble à une scène apocalyptique. C’était terrible… Et encore, ce mot semblait bien trop faible pour décrire ce qu’il se passait en ce moment-même. Alaska n’était clairement pas faite pour ce genre de choses. Elle avait beau aimer les cours de défenses contre les forces du mal, si elle pouvait éviter de mettre en pratique ce genre de chose ça l’arrangeait plutôt bien. Surtout qu’elle se retrouver en plein milieu d’une bataille, sans baguette. Avec simplement quelques fioles de potion. Et encore, elle venait de lancer sa dernière fiole, elle avait donc les mains vides. La voilà qui se retrouvait tout seule, au milieu de la bataille, sans aucun moyen de défense… Le timing semblait parfait puisque lorsqu’elle lança sa dernière fiole le professeur Winslow venait tout juste de parvenir à ouvrir la brèche. Ils pouvaient sortir ?! Ils étaient libres ?! Alaska regarda autour d’elle, il fallait qu’elle sorte. Elle ne pouvait pas se défendre sans baguette ou potion.

Elle décida alors de passer l’ouverture de la brèche. Elle s’en voulait terriblement de laisser ses camarades, mais elle avait l’impression que c’était sa seule chance de survie. Une fois de l’autre côté elle était complètement prise de panique. La voilà toute seule, de l’autre côté, où est-ce qu’elle devait aller ?! Heureusement pour elle, elle ne fut pas seule très longtemps. « Alaska! » Elle fronça les sourcils alors qu’elle crut reconnaître la voix de Perrin. « ALASKA ! » Aucun doute, ça c’était la voix de Sinéad. Le cœur de la Serdaigle fit un bond. Elle était tellement heureuse de les retrouver. Ils avaient l’air blessés, mais rien de bien grave. Elle était certes soulagée et heureuse d’avoir les jumeaux O’Riordàn à ses côtés, mais elle restait un peu déboussolée et dépassée par les événements. « Faut pas rester là ! Il faut aller loin, très loin. Se cacher... » dit alors Perrin. Alaska acquiesça d’un signe de tête simplement tout en déglutissant. Le garçon attrapa alors la Serdaigle alors qu’ils commencèrent une course tous les trois. Il fallait être rapide, genre méga rapide mais tout en restant discret. Ça relevait de l’impossible… Un craquement se fit entendre. Là, c’était la panique, Alaska se retourna, mais ce n’était qu’un écureuil. Oh punaise, mais quelle frayeur ! « On y va, par-là, il faut éviter Pré-au-Lard, on ne sait pas sur qui on pourrait tomber là-bas. » Alaska suivit alors les directives de sa meilleure amie. Elle se sentait faible. Tellement faible. Sa tête tournait. Elle n’avait aucune force. Et tout ça n’était pas étonnant quand on sait que la petite blonde n’avait pas mangé convenablement depuis plusieurs mois, qu’elle ne buvait pas à sa soif… Les jumeaux étaient eux tous les deux blessés. Alaska avait eu…la chance des s’en sortir sans une égratignure mais son manque incroyable de force l’handicapait énormément aussi. « On ne va jamais y arriver… » réussit-elle finalement à dire. Elle avait toujours été comme ça, hyper pessimiste. Et là les choses ne risquaient pas de s’arranger. Plus d’une fois, elle manqua de trébucher. Mais sans vraiment savoir pourquoi, ses jambes arrivaient encore plutôt bien à suivre le rythme. Certainement le coup de l’adrénaline. Elle savait qu’ils n’avaient pas plusieurs chances, et qu’ils n’avaient donc pas le droit à l’erreur. Alors elle courait, de toute ses forces. Elle ne savait même pas qu’elle était capable de courir si vite, sans se casser lamentablement la gueule. Elle ne savait pas qu’elle était capable d’avoir autant d’endurance. Non, elle n’en avait franchement aucune idée. Encore une fois, tout ça c’était certainement grâce à cette magnifique poussée d’adrénaline. Elle savait que la liberté lui tendait les bras. La liberté n’avait même jamais été aussi proche…


2 – 6 : Alaska est fatiguée, elle commence à avoir du mal à garder le rythme mais pour l’instant elle s’en sort encore plutôt bien… Peut-être qu’ils allaient y arriver ?...
[b]3 – 1
 : La jeune fille est prise d’un gros poing de côté. Tellement violent qu’elle a présent du mal à respirer. Elle s’arrête parce qu’elle est tout bonnement incapable de continuer. Et elle se retrouver nez à nez avec un parfait inconnu. Il a la quarantaine, il n’a pas l’air méchant… Mais elle ne le connait pas.  « Laisse-moi t’aider. Tu n’y arriveras jamais dans cet état. » Alaska accorda un regard à l’inconnu. Elle se demandait si elle devait lui faire confiance ou non…
5 – 4 : C’était fichu. En courant Alaska trébuche. Et un Mangemort était juste derrière elle. Il l’attrape violemment par les poignets pour la lever.  « T’as vraiment cru pouvoir t’en tirer comme ça ? Ces Sang-De-Bourbes nous emmerderont donc jusqu’à la dernière minute ! » Elle était fichue elle, mais elle espérait que ces deux camarades allaient continuer sans se retourner pour laisser toutes les chances de leur côté…

AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Alaska A. Lemaire le Lun 17 Juil - 17:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 4578
Points : 11
Crédit : (c) Lily L. Potter
PETIT +

MessageSujet: Re: « drapetomania » feat. sinéad & alaska   Lun 17 Juil - 17:09

Le membre 'Alaska A. Lemaire' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7125-perrin-everything-you-want-s-a-dream-away-and-we-are-legends-every-day#160683http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7194-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162342http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7199-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162345http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7200-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162347http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7201-perrin-je-porte-l-amour-en-peinture-de-guerre#162348

Arrivé(e) le : 19/11/2016
Parchemins rédigés : 700
Points : 4
Crédit : Lydie (ava&gif)
Année : Cinquième année (Quinze ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Sage S. Sinclair & Matrim Sevenoaks-Newton

MessageSujet: Re: « drapetomania » feat. sinéad & alaska   Hier à 0:01

drapetomania
alaska, perrin & sinéad
I wanna run away anywhere out this place. I wanna run. Chase the morning sun with you, give it all away. Catching fire as the wind blows, anywhere out this place.

Le plan était simple; courir. Il fallait mettre le plus de distance entre le château et nous. Entre les mangemorts et nous pour être plus précis. Maintenant que j'étais dehors, que j'avais un semblant d'espoir de fuite, il n'était pas question que je rebrousse chemin pour y retourner. Pas entre ses murs où j'avais toujours eu l'impression d'étouffer. Durant trois ans, j'avais été forcé de vivre dans ce grand château. Si je m'accrochais à mes journées en me disant qu'au moins, dès qu'on aurait fini les classes du jour, je pourrais aller m'évader en nature, à l'extérieur, cette quatrième année n'avait pas été la ainsi. Même dans mon élément, dans la forêt interdite ou près du lac, mon esprit n'arrêtait pas de se dire qu'en fait j'étais en cage. Je n'étais plus libre, même si ça en donnait l'impression. Puis il y avait eu les tortures... Si je n'avais été puni que deux fois, ça en restait deux de trop. Je n'aurais jamais dû à devoir subir un tel traitement. Ni moi, ni personne. Ainsi, lorsque j'avais vu l'opportunité de fuir comme j'en rêvais depuis des mois, je n'avais pas hésité à la saisir. Même si je devais traverser un champ de mangemorts lançant des rayons potentiellement mortels, j'avais embrassé cette option avec beaucoup de ferveur.

Nous étions en cavale depuis à peine quelques minutes lorsqu'un bruit nous fit tous sursauté. En se retournant, on se rendit bien vite compte qu'il ne s'agissait que d'un écureuil. Une vague de soulagement m'envahit bien que je me mis à penser à ma petite Morelle chérie que j'avais laissé aux bons soins de Tasha en quittant la forêt. Une pointe de remords me traversa lorsque je me rendis compte que j'avais abandonné mes amis dans la forêt interdite. J'étais partie chercher à manger, et je ne reviendrais pas. Ils allaient certainement se faire du soucis pour moi. Je me sentis d'autant plus mal de les avoir laissé. C'est juste que, en voyant ma sœur en danger, je n'avais pas réfléchis très longtemps. Tout ce qui m'était passé par la tête, le seul but clair dans mon esprit, avait été de lui venir en aide. Je ne pouvais pas la perdre, pas maintenant. Cette idée m'était tout simplement inconcevable et y penser me faisait mal. Fallait pas y penser. Elle était là, avec moi. Un peu amochée, mais sur ses deux pieds.  « On y va, par-là, il faut éviter Pré-au-Lard, on ne sait pas sur qui on pourrait tomber là-bas. » , dit justement ma sœur en nous indiquant le chemin à prendre. Je la regardai un instant, analysant son état malgré la noirceur ambiante. Elle avait le teint pâle et chacun de ses pas la faisait grimacer de douleur. Pourtant, elle s'accrochait alors que nous nous étions remis à courir mettant de plus en plus de distant entre Poudlard et notre petit trio. La fatigue nous gagna rapidement et Alaska fut la première à dire tout haut ce que nous redoutions sans doute tous : « On ne va jamais y arriver… » Sauf qu'il ne fallait pas penser ainsi. Il fallait être optimiste quant à notre réussite d'évasion. Il fallait croire en nous parce que si nous y croyions, on avait deux fois plus de chance de réussir. Non, mais je ne plaisante pas. J'avais toujours été un adepte de la penser positive. « Allez Alaska, on va y arriver! Faut juste atteindre les bois, là-bas, et on prendra deux minutes de pause... », répliquais-je d'une voix douce, mais entrecoupé par la difficulté à respiré insufflé par notre course cavale. Les bois se rapprochait de plus en plus. Je commençait sérieusement à penser qu'on allait y arriver. On n'allait plus aussi vite qu'au départ, de plus en plus fatigué. La serdaigle finit par s'arrêter, se tenant le côté. Je me retournai pour lui dire de continuer en marchant rapidement, mais une voix me devança : « Laisse-moi t’aider. Tu n’y arriveras jamais dans cet état. » Mes yeux s'écarquillèrent d'horreur à la vision de l'homme mature qui de tenait près de la blonde. Protecteur, je plaçai un bras entre Sinéad et l'inconnu pour la protéger. Elle n'était pas près de lui, loin de là, mais c'était bien trop près quand même. D'instinct, je tirai ma baguette de ma poche la pointant sur l'inconnu qui était tout près d'Alaska, bien trop près... « Vous approchez pas d'elle! Laissez nous tranquille! », lançais-je d'une voix qui se voulait menaçante. Je devais sans doute faire piètre figure devant ce sorcier aguerri, mais je ne pouvais pas le laisser approcher la meilleure amie de ma sœur sans rien faire! Et puis, nous ignorions qui il était. Ce pouvait aussi bien être un mangemort que quelqu'un qui nous voulait du bien. Sauf que nous n'avions pas le temps de vérifier. S'il nous voulait du tord, on serait mal barré de ne pas être les premiers à répliquer. « Petrificus Totalus. » Je pointais ma baguette sur l'homme espérant sincèrement arriver à le pétrifier pour qu'Alaska puisse nous rejoindre et qu'on fuit tous les trois d'ici.

Petrificus totalus
5 : Réussite ! L'homme tombe à la renverse, pétrifier.
1, 2, 3, 4 & 6 : Échec. Le sortilège se perd dans les méandres de la nuit sans toucher qui que soi. Le stress et la fatigue sont de mauvais allier en temps de guerre.
Made by Neon Demon


Dernière édition par Perrin S. O'Riordàn le Mer 19 Juil - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 4578
Points : 11
Crédit : (c) Lily L. Potter
PETIT +

MessageSujet: Re: « drapetomania » feat. sinéad & alaska   Hier à 0:01

Le membre 'Perrin S. O'Riordàn' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7275-sinead-p-o-riordan-notre-destin-fait-partie-de-nous-il-suffit-d-etre-assez-courageux-et-rebelle-pour-s-en-rendre-comptehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7296-sinead-p-o-riordan-chacun-est-libre-d-ecrire-sa-propre-histoirehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-january-h-shiver#164473http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7307-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164474http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7308-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164475

Arrivé(e) le : 14/12/2016
Parchemins rédigés : 280
Points : 3
Crédit : Bazzart
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell

MessageSujet: Re: « drapetomania » feat. sinéad & alaska   Hier à 10:59


Perrin, Alaska & Sinéad

« Drapetomania »

Courir. Ne pas s’arrêter jusqu’à ce que le château ne soit plus visible et qu’ils n’aient plus à craindre les Mangemorts. Ce plan pouvait sembler un peu bancal et surtout complètement stupide mais c’était leur seul objectif actuellement. Jusqu’ici, il s’en était plutôt bien sortis, ils avaient passé la brèche sans trop de problèmes et couraient vers la liberté depuis de longues minutes déjà. Perrin et Alaska se trouvaient juste devant elle et la rouge et or peinait à suivre le rythme puisque son épaule la faisait horriblement souffrir. Elle était devenue livide et ses jambes, ayant désormais une consistante cotonneuse un peu flippante, menaçaient de céder sous son poids à chaque instant. Mais Sinéad n’était pas du genre à baisser les bras, elle puiserait dans ses dernières réserves si cela signifiait qu’ils pourraient enfin être libre et en sécurité. Il leur faudrait se cacher pendant quelques temps mais la rouge et or avait bon espoir qu’ils finiraient par rejoindre les Travellers et qu’ils seraient en sécurité auprès d’eux. Après tout, les siens avaient toujours vécu en marge du monde magique et il était très peu probable que quelqu’un aille les chercher là-bas. Alaska aurait sûrement du mal à s’adapter dans un premier temps, parce que leur mode de vie était assez particulier et bien différent de ce dont ils avaient l’habitude au château, mais elle y parviendrait et elle pourrait reprendre des forces là-bas. La rouge et or n’avait pas eu le temps d’observer sa meilleure amie avec attention mais un simple coup d’œil lui avait suffi pour se rendre compte qu’elle avait affreusement maigri. La Serdaigle n’était déjà pas bien grosse à l’origine alors ce changement physique était plutôt inquiétant, elle avait besoin de soins. Pourtant, depuis leur petit arrangement, Sinéad avait apporté régulièrement à manger à la jeune fille et elle avait imaginé que ses paniers suffiraient à lui permettre de tenir le coup, mais manifestement elle n’en avait pas fait assez et cette constatation lui faisait mal au cœur. Il était donc primordial qu’ils se sortent de là et ne se fassent pas rattraper, elle n’était pas sûre qu’Alaska survive à une autre séance de torture, elle avait l’air déjà tellement faible. Et puis, il fallait se rendre à l’évidence, avec son épaule déboitée, Sinéad ne se sentait pas forcément en état de lui venir en aide. Elle commençait d’ailleurs à se laisser un peu distancer par ses acolytes du jour et reprendre un rythme plus soutenu pour les rattraper lui demanda un effort surhumain. Perrin se retournait de temps à autres vers elle et son inquiétude était lisible sur son visage mais il ne s’arrêtait pas. Lui aussi savait qu’il ne pouvait rien pour elle à part lui donner mentalement la force de courir. Elle avait perdu la notion du temps, peut-être ne couraient-ils que depuis cinq petites minutes mais ça aurait aussi pu être une demi-heure. Sinéad ne se retournait plus pour voir où était le château derrière elle de peur que la déception n’ait raison de ses dernières forces et de sa motivation. Tant qu’elle parvenait à ne pas écouter son cerveau, elle pourrait continuer, elle devait continuer.

« On ne va jamais y arriver… » Le fait qu’Alaska soit la première à craquer n’avait rien d’étonnant, sa meilleure amie n’avait jamais eu un courage à toute épreuve et elle était plutôt du genre à se laisser abattre par les événements au lieu de se dresser contre eux. Ce défaut n’était pas trop handicapant dans la vie de tous les jours et Sinéad avait toujours réussi à la motiver mais là, alors qu’il leur fallait toute la motivation et le courage disponible pour affronter les prochaines heures, son pessimisme devenait un vrai frein à leur réussite. Malgré cela, la rouge et or ne lui en voulait pas, elle savait ce que sa meilleure amie avait traversé et le fait qu’elle ait survécu à tout ça était déjà un exploit, jamais elle ne pourrait lui reprocher de craquer. Etonnamment, Perrin ne semblait pas non plus lui en tenir rigueur et il l’encouragea du mieux qu’il pouvait. « Allez Alaska, on va y arriver! Faut juste atteindre les bois, là-bas, et on prendra deux minutes de pause... » Son souffle était court et son ton saccadé mais il n’y avait aucun doute à avoir, des trois, c’était lui qui s’en sortait le mieux et Sinéad se sentait prête à le suivre jusqu’au bout du monde. Son jumeau avait toujours de bonnes idées de toute façon, il saurait la protéger, il le faisait toujours. « Ne te décourage pas, tu peux le faire. » Tenta-t-elle à son tour pour encourager la jeune fille. La faiblesse de sa voix la frappa de plein fouet, elle ne pensait pas être aussi affaiblie et elle espéra ne pas avoir fait peur à son amie au lieu de la rassurer. Mieux valait économiser ses forces au lieu de parler, cette simple phrase avait été une grosse erreur et elle se jura de se taire jusqu’à ce qu’ils aient atteints le bois. Sauf qu’Alaska n’arriva pas jusqu’au bois, c’était trop pour elle et alors que l’état de la Serdaigle les forçait à s’arrêter, l’apparition d’un homme d’un âge avancé aux côtés de son amie la fit frissonner. « Laisse-moi t’aider. Tu n’y arriveras jamais dans cet état. » Le ton semblait étrangement amical et il déstabilisa Sinéad qui ne peut s’empêcher de se demander si cet homme n’était pas un allié plutôt qu’un ami. Perrin fut donc le premier à réagir, allongeant son bras devant elle pour l’empêcher d’approcher, il brandit sa baguette pour venir en aide à Alaska. « Petrificus Totalus. » Malheureusement, le sortilège n’eut pas l’effet escompté et la Serdaigle était toujours prisonnière de cet homme qui ne tarda pas à reprendre la parole. « Arrêtez ! Ne faites pas ça, je peux vous aider. » Sinéad avait vraiment envie de le croire mais après tout ce qu’il s’était passé cette année, il lui était tout simplement impossible de croire un inconnu. Brandissant sa baguette à son tour, elle prononça le premier sortilège qui lui vint à l’esprit. « Incarcerem ! » Elle ne pouvait pas laisser sa meilleure amie avec cet individu qui la retenait de force.

1 – Le sortilège est un échec total, aucune corde apparait, retour au point de départ. Les options qui se présentent à eux sont désormais très faibles et Sinéad commence à craindre qu’ils soient obligés de suivre cet homme.
2, 3 et 5 – Le sortilège est un véritable succès, des cordes jaillissent de la baguette de la jeune fille mais évidemment, l’individu bien plus âgé qu’elle et beaucoup mieux entrainé n’a aucun mal à contrer le sortilège. Ça ne lui a pas demandé le moindre effort et Sinéad sait désormais que contre un tel individu, elle n’a absolument aucune chance.
4 – Le sortilège est un succès et apparemment l’homme ne s’attendait pas du tout à ça ou peut-être n’a-t-il pas vu venir les cordes sombres qui s’enroulent désormais autour de lui compte tenu de la noirceur de la nuit ? C’était totalement inespéré mais la rouge et or a réussi et alors que l’homme se débat pour se sortir de ce piège, les trois acolytes se remettent à courir en direction de la forêt.
6 – le sortilège est un succès sauf que c’est Alaska qui est touchée. La rouge et or ne peut que regarder, impuissante, sa meilleure amie se retrouver entravée par sa faute. Décidément, il vaudrait mieux qu’elle s’abstienne à l’avenir.


Code by Fremione.



You are my everything
I can't lose you, because if I ever did, I'd have lost my best friend, my soul mate, my smile, my laugh.


Dernière édition par Sinéad P. O'Riordàn le Mer 19 Juil - 11:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 4578
Points : 11
Crédit : (c) Lily L. Potter
PETIT +

MessageSujet: Re: « drapetomania » feat. sinéad & alaska   Hier à 10:59

Le membre 'Sinéad P. O'Riordàn' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7423-alaska-can-anybody-hear-me-or-am-i-talking-to-myselfhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7451-there-is-no-friend-as-loyal-as-a-book-alaskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7452-parce-qu-il-faut-bien-se-sociabiliser-un-peu-alaskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7453-ecrire-des-lettres-c-est-bon-pour-les-apothicaires-alaskahttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7454-courtes-lettres-et-longues-amities-tel-est-ma-devise-alaska

Arrivé(e) le : 25/01/2017
Parchemins rédigés : 473
Points : 5
Crédit : Emma Roberts (c) Wildbitterness
Année : 5ème année - 14 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Elliot A. O'Griffey

MessageSujet: Re: « drapetomania » feat. sinéad & alaska   Aujourd'hui à 10:28


Drapetomania
Perrin, Sinéad & Alaska


Courir, encore et toujours, sans s’arrêter. Il fallait maintenir une certaine allure. Il fallait courir tout en faisant où ils mettaient les pieds. C’était dur. Tellement dur. Alaska se sentait complètement vidée de ses forces. En réalité, des forces elle n’en avait même plus. Elle ne savait même pas comment elle réussissait à courir, à maintenir un certain rythme. Elle savait que c’était sa seule chance, donc elle voulait mettre toutes les chances de son côté. Mais elle restait lucide, elle ne pensait pas pouvoir y arriver, c’était bien trop difficile et cette course lui demandait beaucoup trop d’effort. Elle n’était plus capable de faire des efforts pareils. Depuis plusieurs mois, le peu d’énergie qu’elle avait, elle l’épuisait dans ses corvées. Ces longs mois aux cachots avaient été horribles pour elle. Psychologiquement elle était au plus bas, elle ne savait franchement pas comment elle allait survivre à cette atroce épreuve. Elle se voyait faible, trop faible. Et physiquement, cette année scolaire avait été terrible, on peut même dire qu’elle avait été inquiétante. Son état de santé laissé à désirer. Déjà que de base, Alaska était une jeune fille pas bien épaisse, mais alors si vous saviez le nombre de kilos qu’elle avait perdu. Elle se sentait tout simplement horrible, moche, trop maigre. Beaucoup trop maigre. Elle savait qu’elle allait devoir reprendre tous ces kilos et très vite. Parce que dans son cas, ça en devenait inquiétant. Comment voulez-vous qu’elle ne parvienne à courir aussi vite que Perrin ? C’était impossible. Vraiment impossible. Il était un peu plus loin devant elle. Mais par contre, Sinéad était juste derrière elle. Alaska se retournait de temps en temps pour vérifier qu’elle allait bien. Non, elle n’allait pas bien. Elle avait mal, ça se voyait et la douleur l’empêchait d’aller aussi vite qu’elle ne le voulait très certainement. Alaska lui donnerait bien un peu de ses forces pour l’aider à aller un peu plus vite mais, soyons réaliste. Elle n’avait plus de force elle-même.

Ils continuaient donc à courir. Et ça, pour rien, elle en était persuadée. Pour elle, ils n’avaient aucune chance. Et au fond, elle savait que les jumeaux le pensaient aussi. Mais elle avait été la seule à oser le dire à voix haute. Il fallait bien être réaliste. Et ça, être réaliste, Alaska savait plutôt bien le faire. Enfin bon, même si on appelait ça plus du pessimisme qu’autre chose. Leurs chances d’y arriver n’étaient pas nulles, elles étaient juste assez faibles voilà tout. « Allez Alaska, on va y arriver! Faut juste atteindre les bois, là-bas, et on prendra deux minutes de pause... » répliqua le Gryffondor. En toute honnêteté, Alaska était plutôt étonnée de voir que Perrin essayait de la supporter à ce point. Elle savait qu’il ne la portait pas vraiment dans son cœur, et rien que le fait qu’il l’ai entraîné avec sa jumelle et lui pour fuir, c’était plutôt inattendu pour la jeune fille. Il avait le souffle court, lui aussi commençait à fatiguer un peu. C’était normal, aucun d’entre eux n’était habitués à devoir taper un sprint pareil. Surtout que là, il y avait de véritables enjeux. Ils pourraient tomber sur des mangemorts et alors là… Là, ils seraient foutus. Littéralement, et complètement foutus. Alaska commençait vraiment à fatiguer, elle n’en pouvait plus. Elle commençait à être moins rapide et la distance entre elle et le garçon commençait à s’agrandir, et la distance entre sa meilleure amie et elle commençait à se réduire de plus en plus. « Ne te décourage pas, tu peux le faire. » L’encouragea sa meilleure amie. Non elle ne pouvait pas le faire. Sa tête commença à tourner d’un coup et un violent poing de côté la força à s’arrêter. Elle avait du mal à reprendre son souffle, sa respiration était bruyante et saccadée. Son rythme respiratoire était bien trop élevé et son cœur était en pleine crise de tachycardie. Pour garder l’équilibre, elle s’appuya contre un arbre, et elle se tenait les côtes de son autre main. Elle n’arrivait pas à reprendre son souffle, elle se mit alors à tousser. Et c’est à ce moment-là qu’un homme bien plus âgé qu’eux s’avança vers elle. «Laisse-moi t’aider. Tu n’y arriveras jamais dans cet état.» Il ne semblait pas méchant, bien au contraire il avait l’air de réellement vouloir l’aider. La Serdaigle était presque sûre qu’il n’était pas un mangemort. Donc, on pouvait lui faire confiance ?! Elle ne savait pas trop… «Vous approchez pas d'elle! Laissez nous tranquille! » Apparemment Perrin pensait qu’on ne pouvait pas lui faire confiance Mais Alaska elle était totalement perdue. Elle, elle était foutue. De toute manière elle était incapable de continuer. Elle avait puisé le peu de force qu’il lui restait. Il lui tendit sa main, les yeux de la petite blonde glissèrent sur celle-ci, et à ce moment-là… [color=#000000] « Petrificus Totalus. » Première tentative de Perrin pour neutraliser l’inconnu. Sans trop savoir pourquoi, Alaska sursauta en l’entendant prononcer ce sortilège. Elle était trop fatiguée. Non… Il fallait qu’ils s’en aillent. L’individu disait qu’il pouvait les aider. Elle ne savait pas pourquoi mais elle avait envie de le croire. Mais elle ne voualit pas que Sinéad et Perrin se retrouvent bloqués à cause d’elle. « Allez-y… » leur demanda-t-elle dans un premier temps, d’une voix terriblement faible. Ils avaient encore une chance de s’en sortir eux. Mais elle… Elle non. Elle était foutue. C’était sûr. Sinéad tenta à son tour une défense. [color=#000000] «Incarcerem !» Mais cette tentative fut un échec. Il ne fallait pas qu’ils s’acharnent. C’était terminé. Pour elle. Mais pas pour eux. Il fallait qu’ils reprennent leur course. Alaska croyait en eux, elle savait qu’ils pouvaient y arriver. Elle lança un regard à l’homme qui se trouvait juste en face d’elle, puis un autre regard aux jumeaux. Non sans difficultés, elle avança de quelques pas pour se placer devant entre l’homme et Sinéad et Perrin. Elle voulait qu’ils continuent sans elle. Elle ne voulait pas les pénaliser en continuant leur course à leur côté. « Je ne peux pas continuer moi… » dit-elle dans un premier temps. Elle était à bout de force, ça se voyait. Puis elle reprit la parole. « Courez, allez-y. S’il vous plaît. » leur murmura-t-elle pour que l’homme ne l’entende pas. « Fais le pour moi.» demanda-t-elle à sa meilleure amie à voix basse. Elle savait qu’autrement elle n’aurait pas voulu la laisser seule. Mais avec cette simple phrase, elle allait certainement reprendre son chemin.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« drapetomania » feat. sinéad & alaska
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Pré-au-Lard :: 
Au-delà de Pré-au-Lard
-
Sauter vers: