AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Peut être faut-il nouer des liens ? Ft Victoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Peut être faut-il nouer des liens ? Ft Victoire   Dim 2 Juil - 17:56

ft. Victoire Gardner-Oaken
Mai 2023

Peut être faut-il renouer des liens ?
De retour du dîner, Declan s’était installé dans la salle commune de Gryffondor avec d’autres cinquièmes années pour réviser leur BUSE. Il y avait les stressés et ceux un peu plus sereins, Declan faisait partie de ses derniers. Seulement deux matières sur toutes celles évaluées l’inquiètent. En effet, plutôt fort dans les sujets pratiques, il a tendance à ramer dans les matières purement théoriques comme l’histoire de la magie et l’astronomie. Pas mal d’autres élèves étaient dans ce cas-là, donc c’est pourquoi ils se faisaient plusieurs fois par semaine ces séances de révisions. Plongé dans ses manuels et dans ses notes gribouillées sur des bouts de parchemins, il tentait de faire rentrer ce flot d’informations dans son crâne. Les rares fois où il prenait la parole, c’était pour aider un de ses compagnons.

Les heures défilaient et le groupe se réduisait petit à petit. Certains partaient se coucher et d’autres abandonnaient tout simplement les révisions pour la soirée. Declan était toujours concentré, relisant chaque paragraphe plusieurs fois pour les mémoriser. Il soupirait de temps en temps, à quoi tout ça allait bien pouvoir lui servir. Il avait déjà entendu des histoires magiques et pourtant, il avait l’impression de tout redécouvrir en lisant toutes ces lignes. Il commençait à se faire tard, la majorité des élèves de Gryffondor avaient déjà rejoint leurs dortoirs. Il y avait encore deux personnes en train de jouer aux échecs magiques et encore un autre groupe en train de discuter autour de la cheminée qui faisait encore rayonner sa chaleur dans la pièce. Declan n’avait pas encore envie d’abandonner et il lui restait encore tellement de travail à faire. Beaucoup de dates à apprendre et de détails à retenir.

Declan était désormais le dernier élève de son groupe de travail, le dernier à le quitter était parti depuis un certain temps déjà. Son travail était devenu inefficace, il n’arrivait plus à mémoriser la moindre information. Il referma le livre dans un bruit sourd et posa sa tête sur la couverture de ce dernier. Il était fatigué et il avait besoin de dormir, il allait devoir recommencer le soir d’après. En relevant la tête, il constata que la salle commune était désormais vide. Enfin, presque vide, sa sœur Victoire était assise dans un des fauteuils rouges. Cela faisait un moment qu’ils ne s’étaient pas adressé la parole et à part ce qu’il pouvait observer, il n’avait aucune nouvelle. Et vu le contexte actuel, se rapprocher entre frère et sœur n’est pas du luxe. Il attrapa ses affaires et alla s’installer dans un fauteuil des fauteuils voisin de Victoire. Après quelques secondes de silence, il le brisa.

« Salut Victoire. Je sais qu’on n’a pas l’habitude de discuter, mais à la vue des évènements, je veux m’assurer que tu vas bien. »



Dernière édition par Declan Gardner-Oaken le Lun 3 Juil - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7627-life-goes-on-victoire-gardner-oaken-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7636-victoire-gardner-oaken-fiche-de-liens

Arrivé(e) le : 15/10/2014
Parchemins rédigés : 1795
Points : 3
Crédit : *moi(Bridget Satterlee)
Année : 5ème (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Jill J. Adams, Myla H. Starkey & Allen Rivers

MessageSujet: Re: Peut être faut-il nouer des liens ? Ft Victoire   Dim 2 Juil - 18:58

Declan

Victoire
Peut-être faut-il nouer des liens ?

Le meilleur moment de la journée était celui qui sonnait la fin des cours et qui me permettait d’aller faire mon petit tour dans le parc, avant de manger en deux temps trois mouvement dans la Grande Salle. Le parc était souvent désert et me correspondait beaucoup plus que l’intérieur du château… le seul hic être la présence de bestioles à l’orée de la forêt, mais je les évitais sans trop de problèmes, préférant rôder aux alentours du lac. L’année scolaire que nous vivions n’avait rien d’une année classique et j’avais un peu de mal à m’y faire bien que je restais fidèle à moi-même. L’idée de ne pas rentrer à la maison était plus que jouissive, me concernant et je souhaitais que Blackman perdure uniquement pour ça ! Pour pouvoir rester ici le plus longtemps possible et éviter Plymouth ! Quelques années me séparaient de ma majorité et même si c’était quelque peu ridicule d’avoir ça en tête, je ne cessais d’y penser et d’espérer pouvoir vivre une vie loin de ma famille. Mon ressentiment était trop profond et m’empêchait beaucoup de choses… y compris les liens avec les gens, le sentiment de confiance et plein d’autres choses encore. Je faisais beaucoup d’efforts au quotidien pour paraître relativement normale, mais je rencontrais souvent quelques difficultés dans les relations sociales. Mon cas n’était pas désespéré pour autant : j’avais raison et personne ne pouvait me contredire là-dessus.

Voyant le couvre-feu approcher, je grimpais les étages pour rejoindre la salle commune qui était bondée en première partie de soirée. Une plaie ! Je récupérais le livre sur la vie d’un directeur célèbre (Albus Dumbledore) raconté par une journaliste que j’avais commencé avant de m’installer dans un fauteuil libre de la salle commune. Je lançais un regard noir à quelques filles de première qui me jetèrent un coup d’œil et ne décrochais pas les yeux de mon bouquin jusqu’à entendre une voix relativement familière s’élever près de moi. Declan, aucun doute possible ! Je me foutais royalement de mon frère et de ce qu’il pouvait faire, mais je ne pouvais pas le renier comme frère : je pouvais reconnaître sa voix dans le noir et je ne savais pas si c’était une bonne ou une mauvaise nouvelle… Depuis combien de temps s’était-il installé près de moi ?

Je relevais les yeux vers lui, haussant légèrement un sourcil tout en lui lançant un regard soupçonneux. Je manquais de peu de me retourner pour voir s’il n’y avait pas derrière moi l’un de ses copains en position pour se moquer de moi dès que je prendrais la parole… Declan n’était évidemment pas ce genre de personne mais qui pouvait vraiment savoir ?! J’étais méfiante, de tout et pour tout ! Le contexte actuel me donnait d’ailleurs raison, ce qui n’était pas pour me déplaire. Ma première idée fut de l’envoyer promener en beauté en lui disant : « L’infirmerie est au troisième étage, tu dois avoir beaucoup de fièvre pour venir me dire ça ! Je ne t’ai pas sonné les cloches espèce d’imbécile avoir va rejoindre ta troupe de crétins » mais je préférais rester neutre et me taire, inspirant un peu d’air avant de pincer les lèvres, pose mon livre sur mes genoux en glissant un doigt à la page où j’en étais arrivée. Il fallait que je fasse un effort exceptionnel, non ? Il me semblait que c’était le cas bien que je n’avais rien à lui dire en particulier. Declan ne méritait pas que je l’agresse gratuitement, il ne cherchait pas le conflit, n’avait rien dit de mal (au contraire) … « J’allais bien jusqu’à ce que tu me coupes dans ma lecture à un passage intéressant…. Nan j’blague euh…. Tu veux vraiment savoir si je vais bien ? » Il me mettait mal à l’aise, l’idiot !! « Est-ce qu’il y a une raison pour que ça n’aille pas ? » Il allait me sortir la présence de Blackman et tout le reste mais j’avais l’impression de ne pas être concernée. Comment, par Merlin, allais-je pouvoir tenir une conversation avec Declan ? Comment ?! Je n’avais pas ce souci avec Isidore mais mon frère… Je fermais ensuite la bouche, attendant de voir ce qu’il allait me dire, mais je n’avais aucune échappatoire, il n’y avait plus personne dans la salle commune ni prétexte évident pour me défiler….






(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Peut être faut-il nouer des liens ? Ft Victoire   Jeu 6 Juil - 18:52

ft. Victoire Gardner-Oaken
Mai 2023

Peut être faut-il renouer des liens ?
Declan esquissa un sourire à la réponse de Victoire. Elle avait dû formuler plusieurs phrases dans sa tête avant d’arriver à une réponse qui ne se voulait pas trop piquante. En réalité, Declan avait une petite idée sur l’état mental de sa sœur. Même si avec les examens se rapprochant à grande vitesse, il ne pouvait plus y être aussi attentif qu’avant. L’ambiance actuelle de l’école ne lui permettait pas de rentrer voir sa famille et rien au monde ne pouvait la rendre plus heureuse. Il voulait juste s’assurer qu’il n’y avait pas d’autre chose qu’il n’était pas capable de voir, mais il ne voulait pas la déranger non plus. Mais visiblement, c’était trop tard pour ça. Le griffon s’installa plus confortablement dans son fauteuil et observa les flammes de la cheminée avant de reposer les yeux sur sa sœur et de prendre la parole.

« J’imagine que le fait d’être bloquée ici à cause de Blackmann ne te dérange pas le moins du monde. Je dois bien avouer que je ne vais pas m’en plaindre non plus. Mais c’est bien le seul avantage que je trouve à cette situation. Avec toutes ces révisions pour cet exam de fin d’année, il m’arrive de ne plus penser à tout ça. Et ça m’inquiète un peu, j’ai l’impression que ça devient normal » Il fit le geste avec ses deux doigts pour imager des guillemets autour du mot normal. Il ne le faisait jamais et normalement ce mouvement l’énerve au plus haut point.

Il observa le livre que sa sœur tenait entre ses mains. On pouvait admirer l’illustration en mouvement d’Albus Dumbledore, ancien directeur de Poudlard. Il l’avait parcouru lui aussi, ils n’avaient rien à envier à leur époque qui était bien plus sombre qu’aujourd’hui. Et ils avaient réussi à surmonter deux grandes guerres de la magie. Alors pourquoi ne pourraient-ils pas de libérer de l’occupation de Blackman.

« C’était pas joyeux à son époque non plus hein ? Mais bon, ils ont réussi à s’en sortir. C’est ce qui me permet de garder espoir. Notre situation ne restera pas comme ça éternellement » dit-il avec un mouvement de tête en direction de l’ouvrage. Il marqua une pause.

« Je sais qu’entre nous, ça n’a jamais été facile, comme avec tout le reste de la famille. Mais sache que si t’as besoin de quelque chose, n’hésites pas à me le dire. » D’ordinaire, il n’aura pas eu honte de ses paroles, il aimait aider les gens. Mais là, il s’agissait de Victoire et c’était bien différent. Il se préparait à la réponse très certainement relevée dont il allait écoper.


Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7627-life-goes-on-victoire-gardner-oaken-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7636-victoire-gardner-oaken-fiche-de-liens

Arrivé(e) le : 15/10/2014
Parchemins rédigés : 1795
Points : 3
Crédit : *moi(Bridget Satterlee)
Année : 5ème (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Jill J. Adams, Myla H. Starkey & Allen Rivers

MessageSujet: Re: Peut être faut-il nouer des liens ? Ft Victoire   Dim 9 Juil - 19:44

Declan

Victoire
Peut-être faut-il nouer des liens ?

Pourquoi sa présence me rendait-elle mal à l’aise ? J’avais pourtant l’habitude de voir sa tronche depuis ma plus tendre enfance, non ? Tout cela venait peut-être du fait que Declan n’avait pas l’habitude d’agir ainsi et de se préoccuper de moi… Peut-être le faisait-il, mais jamais à haute voix et, de mon côté, j’en faisais toujours de même, le captant d’un simple regard de temps à autre mais c’était tout. L’heure était peut-être venue de faire un effort avec le membre de la famille qui me dérangeait le moins….celui en qui j’avais sûrement le plus confiance même si c’était un bien grand mot. Declan ignorait très certainement le fond de ma pensée….et moi, je me voyais déjà mourir sur place à l’idée de le lui révéler. Dire quelque chose de gentil ? Prendre soin de lui et être adorable ? Cela ne me ressemblait pas et j’en étais curieusement incapable même si j’étais consciente que les choses seraient beaucoup plus faciles pour moi… Le livre sur les genoux, j’écoutais Declan reprendre la parole après ma tentative ratée et ses premières paroles me firent sourire intérieurement… Je m’arrangeais néanmoins pour ne pas le montrer : « Tu vas te vexer et faire une crise si je te dis que ça ne me dérange pas mais qu’en plus, j’aimerais que ça dure tout l’été ? » Je haussais les épaules avant de l’imiter et regarder les flammes tout en ajoutant : « Tu as visé juste en tout cas… Tu crois que les parents essaieraient de nous récupérer s’ils le pouvaient ? » Pour moi, la réponse était claire : non. Ni ma mère, ni mon père ne ferait cet effort… Je me trompais peut-être, mais je ne doutais pas de ce que j’avançais. Espérant passer pour une sœur un minimum concernée, je lui posais une question dont j’avais déjà la réponse, peut-être obtiendrai-je quelques informations supplémentaires : « Tu révises pour les BUSE ? » Declan était en cinquième année et je me demandais encore comment les cinquièmes faisaient pour bosser leurs exams dans un tel climat. Personnellement, je n’étais pas gênée par la situation… peut-être parce que je n’avais pas d’amis en bas…

Declan fit un commentaire sur le livre que j’étais en train de lire sur Dumbledore et je passais une main sur la couverture avant de l’écouter reprendre la parole aussi vite pour un tout autre sujet. Y’avait-il un rapport avec Dumbledore ? Je pensais que seules les filles étaient capables de passer du coq à l’âne et j’eus presque envie de le souligner à Declan pour me moquer gentiment de lui. C’était une mauvaise idée et je me braquais légèrement à l’entente de ses paroles. La perspective d’un rapprochement, d’une discussion sur la famille, sur les liens de parenté et tout ce qui allait avec l’horripilait. Je ne maîtrisais rien, je n’avais pas passé de réels bons moments en famille et je ne voyais pas comment cela pouvait changer. Je décidais de commenter d’abord ce qu’il m’avait dit sur Dumbledore en disant : « Ils ont gagné avec de lourdes pertes au bout du compte… Je suis d’accord, notre situation ne restera pas comme elle est, qu’est-ce qu’on fait si ça devient pire ? Si on doit rentrer et qu’on ne peut plus mettre les pieds à Poudlard ? » Declan ne s’en doutait pas, mais l’idée m’angoissait comme jamais ! Je me voyais déjà retourner à l’internat moldu et je ne demandais que ça… si Poudlard fermait ses portes. Le moment fut ensuite venu de parler de la famille et je me demandais, pendant un instant, s’il n’était pas mieux de ne pas revenir sur ce que venait de me dire Declan… Puis, finalement, je fis preuve d’honnêteté en lui disant : « Qu’est-ce que tu vas faire si j’ai besoin de quelque chose ? Cette famille n’a pas de raison d’être, tu ne vas pas dire le contraire, si ? » Je n’avais aucune raison de lui dire ça….aucune ! Il ne disait toujours rien de mal et ne cherchait pas la petite bête, mais parler de la famille était quelque chose qui m’angoissait, qui me dérangeait et les circonstances actuelles de Poudlard me mettaient encore plus en rogne vis-à-vis de ma famille. J’étais toute seule…Declan était tout seul aussi… Qui se souciait de nous ? Je n’avais pas de lettres ni de nouvelles…







(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Peut être faut-il nouer des liens ? Ft Victoire   Mar 8 Aoû - 16:59

ft. Victoire Gardner-Oaken
Mai 2023

Peut être faut-il renouer des liens ?

Declan était un peu tendu, cela ne lui arrivait pas souvent. Une sorte de malaise s’était installé entre les deux Gardner-Oaken, très certainement dû au fait qu’ils n’avaient pas l’habitude de discuter. Cependant, il avait envie de faire cet effort. Victoire est le seul membre de sa famille à ne pas lui en avoir foutu plein la gueule, rien que pour ça elle méritait un peu de son soutien. Et il répondait à ses questions une à une.

« Ha ha ! M’as-tu déjà vu vexé ? J’ai juste de la peine pour les pauvres enfermés en bas. Et que les règles ont été bien renforcées, mais bon y’a toujours possibilité de trouver des failles. Pour nos parents, je ne sais pas. Je pense être sans nouvelle comme toi. Est-ce qu’ils voudront nous récupérer ? Moi non, toi oui. Tu es leur petite fille, leur seule fille. Aucun doute qu’ils essaieront. »

Sans doute, il sera en désaccord avec sa sœur sur ce point. Mais il était plutôt sûr de lui sur ce coup.

«Ne me parle pas des BUSE. Même en ayant travaillé toute l’année, j’ai l’impression qu’il me reste une infinité de choses à apprendre. Surtout en histoire de la magie, quelle plaie. Je serai bien content quand tout ça sera fini. Je te souhaite bon courage d’avance, haha ! »

Bien sûr, cela était encore plus difficile de le faire sans ses amis Jill et Oliver. Mais il ne lui dévoilera pas ce détail, il avait envie de garder l’image d’une personne forte qui n’était pas atteinte par ce genre de chose. Mais quand même merde, qu’est-ce qu’ils lui manquaient.
En creusant un peu, Victoire avoua que la situation de l’école l’inquiétait. Notamment l’idée de devoir retourner avec ses parents et de ne plus pouvoir revenir à Poudlard. Declan ne s’était jamais posé cette question, pour lui cette école pouvait survivre à tout. Mais s’il devait effectivement y avoir une fin, Declan trouverait une façon de continuer à apprendre la magie. Hors de question pour lui de rester chez ses parents à rien faire, et il était certains qu’ils n’accepteraient pas non plus.

« Si on ne pouvait plus remettre les pieds ici. Je pense changer d’école. Durmstrang peut-être ? En tout cas il est hors de question que je passe mon année à la maison ou dans un internat de non-mages. Mais ne t’inquiète pas Poudlard ne tombera pas, comme toujours. »

Declan fut un peu déconcerté avec les dernières questions de sa sœur. Il ne s’attendait pas à arriver jusqu’au sujet de la famille avec Victoire, pour lui cette discussion ne devait pas durer aussi longtemps. Il comprenait son point de vue, elle était seule. Très certainement elle aussi sans nouvelle du reste des Gardner-Oaken. Et à sa connaissance, elle ne comblait pas se manque social avec beaucoup de monde. Mais elle était sa sœur, son unique sœur, et la seule personne à ne pas avoir fait de son enfance un enfer. Elle ne méritait pas que Declan la déteste.

« Je ne te parle pas d’aider la famille. Je n’en ai rien à faire, c’est de toi que je parle. Je ne cherche pas à ce notre famille devienne soudée, elle ne le sera. Je veux que tu ailles bien et que tu aies le moins de soucis possible. Et donc si tu venais me faire part d’un souci et que j’ai un moyen de le régler, sache que je n’aurai aucun souci à le faire. Tout comme je le fais avec Brooke. »

Le jeune gryffondor cherchait le regard de sa sœur de ses yeux. Il voulait s’assurer que le message était passé ou s’il y avait quelque chose qui lui démangeait de dire. Declan regarda l’heure de la grande salle, la nuit était déjà bien entamé. Et la lutte contre la fatigue s’intensifiait.


Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7627-life-goes-on-victoire-gardner-oaken-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7636-victoire-gardner-oaken-fiche-de-liens

Arrivé(e) le : 15/10/2014
Parchemins rédigés : 1795
Points : 3
Crédit : *moi(Bridget Satterlee)
Année : 5ème (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Jill J. Adams, Myla H. Starkey & Allen Rivers

MessageSujet: Re: Peut être faut-il nouer des liens ? Ft Victoire   Mer 16 Aoû - 21:51

Declan

Victoire
Peut-être faut-il nouer des liens ?

Passer du temps avec Declan était la dernière chose que je souhaitais, mais je n’avais visiblement pas le choix. Je me maîtrisais pour ne pas lu dire que son initiative était vouée à l’échec. Peut-être qu’elle ne l’était pas, dans le fond, et qu’il avait raison…allez savoir ! Je ne connaissais tellement pas mon frère qu’avoir une discussion normale avec lui relevait de l’effort exceptionnel. D’ailleurs, je faisais toujours un effort exceptionnel pour lui, estimant qu’il était le seul à le mériter. Pourtant, nous n’étions pas proches, je n’avais jamais réussi à lui parler. Pourquoi ?! Sans savoir si je voulais une vraie réponse, je tâchais d’entretenir un peu notre conversation en lui disant que je voulais voir cette situation durer encore un peu plus longtemps. Je n’avais pas le même avis que la plupart des élèves du château, mais je comptais bien l’assumer ! En haussant les épaules, je répondis à mon frère en disant : « Tu marques un point, pauvres nés-moldus… » et même si venant de moi, ça paraissait un peu faux, je le pensais vraiment. Je me foutais royalement de toutes ces histoires et j’avais une petite once de peine pour ceux qui n’avaient rien demandé et qui subissaient au quotidien. « Évidemment que je n’ai pas de nouvelles, j’ai jeté dans le feu la dernière lettre qui me semblait venir d’eux…. J’espère qu’il ne s’agissait pas d’un admirateur secret ! » Je haussais un sourcil histoire de souligner ma plaisanterie tout en sachant que je n’avais pas la moindre envie de sourire. Declan comprendrait. Puis, je secouais la tête à ses paroles tout en lui disant : « Tu as plus de qualités que moi, ils devraient avoir envie de te récupérer à ma place… Sérieusement, j’espère qu’ils ne voudront pas nous récupérer…. » Je terminais par un haussement d’épaules, ne sachant pas quoi lui dire d’autre. Les parents allaient nous récupérer et ma fuite était prête dans l’hypothèse où ils tenteraient de nous empêcher de revenir à Poudlard l’année prochaine.

Pourtant décidée à ne pas sourire, je fus obligée de le faire quand il mentionna l’Histoire de la Magie, mon domaine de prédilection. Il était curieux de savoir que mon frère pêchait dans une matière que j’adorais. « Histoire de la Magie, une plaie ? Tu n’as pas de copines capables de t’aider à retenir toujours un peu plus de dates ?! » C’était bas, rempli de sous-entendus dégueulasses mais je me marrais bien. J’ajoutais ensuite : « J’adore cette matière, c’est qu’on est peut-être….complémentaires, mon cher frère ! » Là par contre, j’étais complètement fausse et je n’y croyais pas vraiment… Rien ne m’avait jamais vraiment rapproché de Declan, j’étais en partie fautive, mais c’était ainsi. Avec un petit sourire mesquin, je terminais en lui disant : « Idem pour le courage ! Papa et Maman vont éplucher tes résultats, je te préviens… »

Naturellement, le sujet de Poudlard et de la situation générale se réinstallèrent dans la conversation. Declan me fit savoir qu’il n’avait pas l’intention d’arrêter la magie et j’étais parfaitement en phase avec lui ! Le scoop ! Pas question d’arrêter la magie… mais le risque était présent, non ? Contre toute attente, les paroles de mon frère me rassurèrent d’emblée. J’avais une peur bleue de vivre la fin de Poudlard et de subir de nouveaux changements… J’espérais qu’il avait raison et que tout finirait bien… Pour toute réponse, je relevais les yeux vers lui, croisant son regard pendant un instant sans rien dire. Il pourrait y lire ce qu’il voulait… J’aurais pu, sans problème, prononcer le discours qu’il venait de me tenir. L’idée était perturbante, mais sensée… Declan était mon frère.

J’étais à deux doigts de lui dire qu’il préférait Brooke quand il la mentionna, mais j’avais cherché la relation éloignée que nous avions et je ne pouvais donc décemment lui claquer ça en pleine figure. Ses intentions étaient bonnes, je ne pouvais le nier….et c’est avec détachement que je lui répondis : « Je n’ai pas de souci…Declan…Je sais comment éviter les Mangemorts et il n’y a que très peu de chances pour que je me retrouve dans les galères des autres. » Sous-entendu, je suis toute seule, pas de problème, personne ne m’embarquera jamais dans une connerie. J’étais prête à ne rien ajouter, à clore la conversation histoire d’être tranquille et débarrassée de cette sentimentalité dont je n’avais pas l’habitude, mais je pris la parole tout de même, contre toute attente, pour lui dire : « En fait… j’ai envie d’être débarrassée des parents…c’est mon seul souci ! Tu as un moyen révolutionnaire à me fournir pour ça ? » Prise d’une soudaine envie de rire, j’ajoutais, très vite : « Je ne veux pas les tuer dans leur sommeil… j’voudrais juste ne pas rentrer. » Je haussais les épaules, consciente d’avoir révélé en quelques secondes le secret que je trainais depuis un moment, à savoir : trouver quelque chose pour ne jamais retourner à Plymouth, mais je n’avais pas la clé ni l’idée qui m’aiderait à en arriver là. Même s’il était hors de question de l’avouer à qui que ce soit, surtout pas à Declan, je souffrais de notre condition familiale et je jalousais sûrement à mort ceux qui avaient une famille cool et normale… De plus, je me rendais bien compte que j’étais incapable d’agir comme il le fallait. Je n’avais pas dit à Declan que j’étais là pour lui en retour, je ne lui avais pas demandé s’il allait bien ni s’il avait besoin de quelque chose. C’était tellement difficile à faire que je n’avais pas la moindre idée de comment le faire sans avoir l’air d’une parfaite imbécile. Mon frère était un inconnu…. Cet inconnu qui avait du cœur, visiblement et qui ne semblait même pas m’en vouloir à mort pour ma façon d’être horrible… J’étais horrible, mais je n’avais pas la capacité de changer ça…







(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Peut être faut-il nouer des liens ? Ft Victoire   Jeu 17 Aoû - 15:58

ft. Victoire Gardner-Oaken
Mai 2023

Peut être faut-il renouer des liens ?
Declan ne s’était pas encore fait viré à coup de regards noirs ou de « Dégage ! », ce qui en soit était une victoire pour le garçon. Il se doutait bien que ça sœur préférait être seule, mais il ressentait le besoin d’avoir cette conversation. Le garçon fut un peu déconcerté par la réponse de Victoire au sujet du sort des nés moldus. Ca sonnait faux, mais est-ce que cela venait du fait qu’elle ne disait ca uniquement pour se donner bonne conscience, ou tout simplement de manque d’entraînement pour exprimer sa compassion. Des lettres, Declan n’en recevait pas et il n’en envoyait pas non plus. Ca ne l’empêchait d’aller voir Blue plusieurs fois par semaine. Son oiseau avait engraissé à la cause du manque de vol. Il réfléchissait à une manière de l’envoyer faire des aller et retour pour l’entretenir un peu.

« Toi au moins tu reçois des lettes… Un admirateur secret hein ? Et dans la masse de garçons que contient cette école, aurai tu une idée de qui aurai eu ce cran ? Ha ha. » Plus de qualité ? Peut être et encore, les qualités de certains peuvent être des défauts pour les autres. Mais il manquait quelque chose à Declan pour sa famille. « Tu es leur unique fille. Ca compensera toutes les qualités que je pourrai avoir. Même si je devenais le plus puissant sorcier du continent ou que j’inventais mes propres formules, je ne ferai toujours pas le poids. Je ne veux pas qu’ils nous récupèrent non plus, mais je n’y crois pas. Quelle image les gens auront de la famille ? La famille qui n’a pas récupéré ses enfants après un an sous l’occupation mangemort ? Pas très attirant. »

Les cours… Les examens… Ils approchaient à une vitesse monstrueuse. Il enviait sa sœur de n’être qu’en quatrième année. « Non, je n’ai pas d’amies pour m’aider actuellement. Eh bien, si nous sommes si complémentaires. J’imagine que tu ne vois aucun inconvénient à aller passer l’examen à ma place ? » Ses parents allaient éplucher ses résultats ? Ça sera bien la première fois qu’ils mettraient le nez dans ses études. « Tu penses ? Et si ça ne leur plaît pas, ils feront quoi ? Me gronder ? Ça sera bien la première fois, même eux trouveraient ca ridicule. »

Declan avait compris le message, elle n’avait pas besoin de lui. Elle était assez intelligente pour ne pas se mettre en danger et après tout, elle n’avait aucune raison de le faire. Le garçon était étonné que la discussion ne s’arrête pas là, sa sœur avait quelque chose sur le cœur. Elle voulait se débarrasser de ses parents, il était évident qu’elle ne se plaisait pas dans cette famille, mais il ne pensait pas à ce point. « J’ai bien peur de ne pas avoir grand-chose pour toi. Du moins pour les grandes vacances. Je chercherai un moyen de falsifier les papiers pour rentrer pendant les vacances. Comme ca plus besoin de rentrer tout le temps et on aura le château pour nous ! » Il n’avait pas plus envie qu’elle de retourner là-bas et il était bien décider à faire en sorte que ça n’arrive pas. « Je suis content qu’on ait un peu parlé. On devrait essayer plus souvent. Parce que… Tu sais, ça pourra aller mieux entre nous deux. » Il le pensait sincèrement, Victoire était la seule personne de sa famille avec laquelle il aura peut-être un jour une relation correcte. Mais c’était loin d’être gagné, c’était un travail sur plusieurs années.


Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7627-life-goes-on-victoire-gardner-oaken-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7636-victoire-gardner-oaken-fiche-de-liens

Arrivé(e) le : 15/10/2014
Parchemins rédigés : 1795
Points : 3
Crédit : *moi(Bridget Satterlee)
Année : 5ème (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Jill J. Adams, Myla H. Starkey & Allen Rivers

MessageSujet: Re: Peut être faut-il nouer des liens ? Ft Victoire   Mer 30 Aoû - 10:04

Declan

Victoire
Peut-être faut-il nouer des liens ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Declan me donna envie sourire assez vite MAIS, pas question de s’adonner à ce petit jeu, je ne voulais pas lui faire croire que nous étions sur la même longueur d’ondes… Ma fierté était plus virulente que jamais et elle m’aidait grandement à garder une contenance et à masquer mon sourire. Mon frère posa la bonne question quand je « plaisantais » en parlant d’admirateur secret, histoire de détourner un peu la conversation qui s’orientait vers nos parents. Dans un haussement d’épaules, je lui répondis… grimaçant presque : « Il faut du cran pour avoir envie de se frotter à quelqu’un comme moi, c’est ce que tu insinues ? Si c’est le cas tu as raison…. Je n’ai aucun nom à te citer qui aurait du cran… la lettre devait venir de notre famille ! » Mon ton de fin de phrase était plein de déception, mais je plaisantais surtout beaucoup de la situation, pas bousculée le moins du monde. Declan enchaîna ensuite sur le fait que j’étais sûrement mieux lotie que lui par rapport à nos parents pour mon statut de fille unique. J’étais sceptique…sachant parfaitement que je n’étais pas la fille unique qu’ils attendaient. Sûrement un peu trop franche, garçon manqué quand ça m’arrangeait et emmerdante. « Ça vaut le coup d’être leur fille unique… » L’ironie était bien présente, Declan ne pouvait l’ignorer. « De toute façon, on n’a probablement pas besoin d’eux pour avancer….eux ils ont besoin de nous encore un peu, pour l’image ! Quand on sera majeurs, ils n’y pourront plus rien… » Et je comptais bien en arriver là et cesser de leur imposer ma présence…dès que possible !

Declan passait ses examens dans peu de temps… Il était pour moi étrange de penser à ça dans un tel contexte, estimant qu’il aurait été préférable d’annuler simplement les examens finaux… Sauf que… pas d’examen pour Declan voulait dire redoublement…et redoublement pour lui voulait dire « même classe que moi ». C’était inenvisageable, impossible ! Declan devait rester bien sagement avec sa promotion et me foutre la paix que j’avais avec mes petites habitudes. « Marché conclu pour passer l’exam’ à ta place ! Ce sera à tes risques et périls… en cas d’échec involontaire, tu ne t’en prendras qu’à toi-même pour m’avoir fait confiance là-dessus. » Je m’attelais désormais à retenir mon sourire. Plus avec Declan qu’avec n’importe qui d’autre. La pensée que j’avais eue en présence d’Isidore me revenait en tête et me rendait d’autant plus honteuse. Declan ne méritait absolument pas que je pense à l’échanger comme frère… Isidore était un garçon qui m’intéressait beaucoup, mais mon véritable frère était en face de moi, ce soir…. « Tu vas réussir…. » je me retenais d’ajouter « de toute façon », ce qui voulait bien dire qu’il n’y avait quasiment aucune chance pour qu’il échoue. Sans le connaître vraiment sur tous les points, je connaissais assez Declan pour croire qu’il ne se laisserait pas envahir par une situation… Ses examens étaient réussis d’avance !

La conversation durait….j’y croyais à peine mais nous étions là, depuis plus de cinq minutes, à discuter. Une grande première ! J’estimais que c’était positif même si la fin de notre échange arrivait déjà. Mon frère me fit comprendre qu’il n’existait aucune solution connue pour fuir la maison tout l’été, voire même le reste du temps… Je me contentais de hausser les épaules, n’insistant pas là-dessus mais ne perdant pas une once de ma détermination. Si j’avais besoin de fuir, je fuirai sans aucun souci et à l’instant présent, je ne savais pas encore que c’était ce qui se produirait et que j’allais quitter la maison en plein mois d’août pour rejoindre Isidore. Je claquais mon livre après y avoir coincé un marque-page, et me levais tranquillement après les dernières paroles – sentimentales – de Declan. « Hmm … si tu le dis. On essaiera encore… de toute façon, tu dois me faire un rapport sur les BUSES et sur l’Histoire de la Magie. » Premier vrai sourire. J’adorais l’histoire de la magie autant que Declan la détestait ! « En attendant, je suis crevée…je vais me coucher. A….A la prochaine ? » Je ne savais comment couper court ou lui dire au revoir. Souhaiter bonsoir à son frère ne devait pas être un acte impossible ! Pourtant, c’était bien le cas… je ne savais comment agir avec lui et c’était insupportable à vivre pour moi. Je lui fis un petit signe de la main, tenant toujours mon livre tout en lui adressant un dernier « Bonne nuit… »







(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Peut être faut-il nouer des liens ? Ft Victoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peut être faut-il nouer des liens ? Ft Victoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Corbeille :: 
Corbeille
 :: Les vieux RPs
-
Sauter vers: