AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Confessions d'un âme perdue. || Burgess●Shae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Confessions d'un âme perdue. || Burgess●Shae   Mer 10 Mai - 0:29

Confessions d'une âme perdue
shaelyn & burgess

Le cours de Potions venait tout juste de se terminer alors que Shaelyn arpantait déjà les couloirs des cachots, le pas lent et la tête quelque peu en l'air. Ce n'est pas à son habitude d'avoir les idées en vrac et pourtant c'était le cas, des poches ornaient ses yeux et quiconque pouvait lire sur son visage le manque de sommeil. Les cauchemars avaient repris en masse, tellement qu'il était presque impossible pour la Serdaigle de trouver le sommeil. Les évènements qui s'étaient déroulés il y a encore si peu de temps l'avaient totalement bouleversée. Elle était perdue entre le remord profond et la haine pure. Le remord d'avoir cedé aux paroles de son meilleur ami pour rejoindre l'équipe de Quidditch clandestine, le regret d'être allé à ce dernier match, le seul auquel elle décida de participer. Mais aussi la haine contre les mangemort, elle qui se forçait d'ignorer jusqu'alors la sombre situation dans laquelle était plongé le château, avait pris une bonne claque de réalité dans la tronche. Ces hommes et leur leader n'ont aucune pitié, et la vue du Veritasserum hantait Shaelyn à chaque moment. Et si elle avait avoué avoir tué sa soeur ? Si tout le monde se mettait à voir en elle la meurtrière qu'elle est ? Ces pensées emplissent la jeune fille de terreur et d'angoisse, c'est bien certainement une réaction trop exagérée mais elle lui paraît des plus normale, malheureusement.

C'est donc pour ça qu'elle avait la tête en l'air, elle était épuisée, angoissée et manquait d'énergie même pour sa matière favorite, les potions. Il lui fallut bien plusieurs minutes pour se rendre compte qu'elle avait oublié son livre dans la salle de cours. D'habitude elle le tenait toujours dans un bras à la sortie du cours et là, ces derniers étaient simplement ballants, inanimés, sans livre. C'est d'ailleurs ce qui la ramena a la réalité et elle fit brusquement demi-tour, cherchant à rejoindre la salle de Potions. Elle avait l'impression que le moindre faux-pas la mènerait à nouveau dans une des salles de tortures, à subir à nouveau ce sortilège d'horreur, a prendre la réalité en face de comment les né-moldus sont traîtés, alors elle fit attention à tout ces gestes, elle était comme écrasée par une force invisible, la peur certainement.

Une fois de retour dans la salle de classe Shaelyn hésita un moment d'adresser la paroles à la professeure, tout en avançant vers sa table pour récupérer son livre, demeurant seul sur le meuble. S'il y avait bien un adulte à qui Shae' fait un minimum confiance dans ce château, il s'agissait de Burgess. Elle lui voue un grand respect et l'apprécie énormément voyant en elle plus qu'une excellente prof. Mais c'était quand même seulement après être assez proche de son livre qu'elle se racla la gorge et tenta de parler d'une voix pas aussi assurée que d'habitude. « Excusez moi, je ne voulais pas déranger j'ai oublié mon livre sur la table, j'ai un petit peu la tête en l'air. » dit-elle lui lançant un regard qui se veut neutre. La serdaigle n'a jamais voulu vraiment réfléchir au fait que sa professeur de Potion connaisse son histoire passée, sa soeur et ce qui va avec, après tout elle est une amie de son propre père. Mais elle a toujours senti qu'elle était plus sereine en compagnie de Burgess que d'autres professeurs et même à cet instant elle se sentait plus en sécurité, comme si sa prof pouvait la protéger d'un nouveau danger, d'une nouvelle erreur qui la mènerait dans les bras des mangemorts une fois de plus.

Ce n'était que maintenant que Shaelyn comprenait et enviait sa cousine, elle avait peut-être perdu beaucoup d'amis, mais elle était en sécurité, elle, au moins. Qu'elle suive les traces de Blackman par sincère envie ou pour se protéger restait un mystère pour la Serdaigle, même s'il lui paraissait étonnant de sa part d'être devenue si radicalement une pro sang-pur elle s'en foutait. Elle aurait du se mettre en sécurité aussi, elle regretta vraiment de ne pas y avoir pensé. Ah Cissy, une fois de plus tu as été plus intelligente que moi pensa-t-elle. Elle avait enfin récupéré son fameux livre alors qu'elle pensait déjà à repartir même si elle préférait largement rester en sécurité avec Burgess. Après tout, pourquoi pas ?

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5970-professeur-morgana-h-burgess-quel-plus-bel-art-que-celui-des-potions-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5973-morgana-chaque-annee-un-nouveau-depart-et-de-nouvelles-tetes#138879http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6052-morgana-ecrire-cest-une-facon-de-parler-sans-etre-interrompuhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6053-morgana-hibou-express

Arrivé(e) le : 13/03/2016
Parchemins rédigés : 772
Points : 25
Crédit : lilany - Olivia Wilde
Année : Professeur de Potions & Directrice de Serpentard

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Narcissa A. Breckenridge & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: Confessions d'un âme perdue. || Burgess●Shae   Lun 15 Mai - 0:57

Je venais d’achever trois heures de potions avec les cinquième année, ce mardi matin. C’était assez éreintant mais j’en avais pris l’habitude depuis plus d’un an. Je ne pensais maintenant plus qu’à aller prendre mon repas dans la Grande Salle d’ici une quinzaine de minutes. On ne pouvait pas dire que manger en compagnie de tout le monde soit très plaisant pour moi. Quelques fois, il m’arrivait de manger dans mes appartements, surtout durant des moments où je ne crachais pas sur un peu de solitude et de tranquillité. Manger dans la Grande Salle signifiait être aux côtés de Blackman et de ses sbires, ce qui me rappelait sans cesse la condition dans laquelle je devais travailler et vivre mon quotidien. Je me doutais bien que les autres enseignants vivaient aussi la même chose mais je me sentais pas mal dépassée quand je repensais aux tortures qu’avait subi Scorpius et au fait qu’il souhaitait mener une révolution. Il était venue me voir le mois dernier pour m’en parler et j’avais refusé qu’il ne prenne part à ce genre d’actes répréhensibles. J’avais protesté pendant un moment jusqu’à ce qu’il ne parvienne à me convaincre. De toute façon, connaissant les adolescents en général, j’avais su que lui refuser mon aide ne l’empêcherait pas d’aller au bout de ses idées et que, par conséquent, mieux valait que je garde un œil sur lui en accédant à sa requête. Mine de rien, cela m’inquiétait beaucoup et je craignais que ses plans n’aillent pas bien loin. L’idée de libérer Poudlard me semblait encore trop utopique, surtout quand on se rappelait des derniers échecs en date.

Faisant un peu de rangement de mon côté, j’avais aperçu sur une table du premier rang la présence d’un manuel de potions qui avait sûrement été oublié par un élève. Je comptais le reprendre d’ici quelques minutes pour le mettre de côté. Normalement, le nom de son auteur serait inscrit à l’intérieur. Mais avant cela, je tenais à étiqueter les échantillons de potions que je venais de récolter à propos du sujet du jour. Je ne me rendis alors pas rapidement compte que je n’étais pas seule. Pour moi, tous les élèves s’étaient empressés de quitter ma salle pour aller manger et je ne m’attendais pas à une visite. Lorsque j’aperçus le visage de Shaelyn Caldwell qui venait de franchir la porte d’entrée, je devinai que le fameux manuel oublié devait lui appartenir. En tout cas, la première chose que je pus constater était qu’elle n’était pas en forme. Je m’en étais déjà aperçue toute à l’heure mais après deux heures de pratique avec toute la promotion, cela m’était passée au-dessus de la tête.

Elle s’approcha de sa rangée, silencieuse et ne levant pas un regard vers ma direction. Je continuais d’étiqueter mes premières fioles tout en gardant un œil sur elle, me demandant si sa mélancolie était liée au fâcheux événement qui était arrivé aux joueurs illégaux de Quidditch.

« Excusez moi, je ne voulais pas déranger j'ai oublié mon livre sur la table, j'ai un petit peu la tête en l'air. »

Son air neutre ne laissait rien transparaitre mais les grandes poches perceptibles sous ses yeux en disaient long. La fille de Leopold n’était clairement pas dans son assiette et cela devait justifier le fait qu’elle était, comme elle le disait, un peu tête en l’air.

« Pas de problème, tu peux le récupérer. J’allais le prendre et voir à qui il appartenait, de toute façon. »

En dehors des classes, je pouvais me permettre de la tutoyer. Après tout, je la connaissais depuis des années puisque j’étais à la fois amie et ancienne collaboratrice en potions avec son père. J’avais eu plusieurs occasions de rencontrer sa fille chez lui et nous nous étions toujours bien entendues même si on ne se parlait pas beaucoup. La Serdaigle était sûrement sur le point de repartir mais elle demeura immobile, à sa place, comme si quelque chose n’allait pas. Je fronçai légèrement les sourcils, me doutant bien que la joie était très loin de faire partie de son humeur.

« Tu es sûre que ça va ? Je ne t’ai jamais vue aussi épuisée et tu m’as parue plutôt discrète, toute à l’heure. » Lui demandai-je doucement.

J’avais l’habitude de ses participations enrichissantes et spontanées. Elle faisait partie de ceux qui en savaient le plus dans cette promotion et je devais reconnaître qu’aujourd’hui, elle n’avait pas sorti le moindre mot lorsque j’avais posé quelques questions au sujet des propriétés d’une plante qu’elle devait sûrement connaître depuis un moment.



The past is behind us
“We can easily forgive a child who is afraid of the dark; the real tragedy of life is when men are afraid of the light.” @platon ≈ › (c) alaska.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Confessions d'un âme perdue. || Burgess●Shae   Ven 21 Juil - 21:57

Confessions d'une âme perdue
shaelyn & burgess

Shaelyn avait fait attention, toute l'année elle s'était contentée d'ignorer les né-moldus, de faire comme s'ils n'existaient pas, ou du moins comme s'ils n'étaient pas traités en esclaves. Elle vivait sa vie dans son coin et ignorait les tortures lorsqu'il y en avait le soir, détournant le regard. Elle s'en sortait bien jusque là et pourtant elle a tout gâché à cause du Quidditch. Si seulement elle avait anticipé la catastrophe elle aurait pu l'éviter... Mais elle s'est comme jetée dans la gueule du loup. Elle en avait même voulu à Allen, car après tout c'était un peu de sa faute si elle avait accepté de participer à l’entraînement et au match, c'est lui qui l'avait convaincue. Mais ce n'était que se voiler la face que de penser cela et elle s'en voulait un peu de rejeter la faute sur son meilleur ami. Le pire restaient les nuits, elle a toujours eu un problème à partir du moment où le soleil se couche pour laisser place à son amie la lune, mais grâce à certaines potions contre les cauchemars ou à vertus endormantes elle arrivait petit à petit à accepter le sommeil. Mais là c'était différent, l'anxiété lui ordonnait de ne pas dormir et quand elle réussit à la contrer elle ne récoltait que des cauchemars aussi terrifiants que lorsqu'elle avait neuf ans.

C'était pour cela qu'elle venait d'oublier son manuel de potion dans la classe de Burgess, la fatigue ne lui allait pas et elle retourna alors rapidement le chercher. Mais bizarrement une fois sur place, le livre en main, elle ne pouvait s'empêcher de vouloir rester encore un moment de plus en avec la rassurante présence de la professeur Brugess. Cette dernière étiquetait les fioles de la potion que Shaelyn et les autres avaient réalisés pendant le cours. Shaelyn ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle s'est probablement trompée lors de sa réalisation, elle avait des moments de concentration intense qui l'aidait à oublier ses pensées, mais parfois la fatigue lui donnait des coups de barre et son attention fut bien dérangée. Et c'est d'ailleurs la voix de la professeur qui sortit Shae soudain de sa rêverie.

« Tu es sûre que ça va ? Je ne t’ai jamais vue aussi épuisée et tu m’as parue plutôt discrète, toute à l’heure. » demanda-t-elle calmement.

Sa voix fit légèrement sursauter la jeune Serdaigle qui leva enfin le regard vers sa professeur. Pendant un moment elle se demanda ce qu'elle pouvait bien répondre, après tout ce n'est pas une simple professeur, c'est une amie de la famille, une personne assez proche de son père, elle pouvait lui faire confiance certainement d'autant plus qu'elle n'est très semblablement pas le genre de personne qui irait dénoncer quelqu'un à Blackman, de ce que Shaelyn savait, Burgess était loin d'être d'accord avec les dires du directeur.

« Je n'ai pas le sommeil très calme ces dernières nuits.... Je manque des potions calmantes de mon père et puis... disait-elle lentement baissant à nouveau le regard, je suis navrée si je n'ai pas été très assidue pendant le cours j'ai eu du mal à trouver la concentration. » avoua-t-elle alors finalement.

Elle repensait encore à la torture qu'elle avait subie, elle n'arrivait pas vraiment à mettre les mots dessus et ne savait même pas si elle devait engager la conversation avec son interlocutrice. Pourtant elle avait comme l'impression qu'en parlait pouvait l'aider. Ce n'est pas à son habitude de penser cela, mais la situation présente était différente d'habitude, avoir été torturée l'avait bouleversée et rien que de repenser à la douleur qu'elle ressentait et aux images qu'elle voyait dans sa souffrance la fit trembler à nouveau.

« Je peux... vous confier quelque chose... ? » finit-elle par demander d'une timidité inhabituelle. Le pouvait-elle ? Se confier à sa professeur ? C'était une bonne question, Shaelyn elle même ne savait toujours pas si c'était une bonne idée. Mais elle avait l'impression qu'elle n'avait pas grand chose à perdre.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5970-professeur-morgana-h-burgess-quel-plus-bel-art-que-celui-des-potions-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5973-morgana-chaque-annee-un-nouveau-depart-et-de-nouvelles-tetes#138879http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6052-morgana-ecrire-cest-une-facon-de-parler-sans-etre-interrompuhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6053-morgana-hibou-express

Arrivé(e) le : 13/03/2016
Parchemins rédigés : 772
Points : 25
Crédit : lilany - Olivia Wilde
Année : Professeur de Potions & Directrice de Serpentard

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Narcissa A. Breckenridge & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: Confessions d'un âme perdue. || Burgess●Shae   Mer 26 Juil - 20:57

Ma question la fit légèrement sursauter. Je compris alors que j’avais sûrement tapé dans le mille et qu’elle n’allait pas si bien que cela. De toute façon, c’était clairement perceptible et il aurait fallu être aveugle pour ne pas s’en apercevoir. J’étiquetai une fiole assez lamentablement réalisée et après un dernier regard vers cette substance goudronneuse, je décidai tout simplement de la faire disparaître à l’aide de ma baguette. Ce n’était juste pas acceptable et cette Chelsea Vega ne s’en sortirait qu’avec un Troll.

Lorsque Shaelyn reprit la parole, je levai les yeux vers elle, interrompant mes activités pour quelques secondes.

« Je n'ai pas le sommeil très calme ces dernières nuits.... Je manque des potions calmantes de mon père et puis... je suis navrée si je n'ai pas été très assidue pendant le cours j'ai eu du mal à trouver la concentration. »

Elle avait baissé la tête, visiblement honteuse de ne pas s’être montrée aussi sérieuse que d’habitude. Je n’appréciais pas les élèves qui décrochaient à mon cours surtout ceux qui possédaient un bon potentiel dans ma matière mais cette fois, je ne pouvais pas m’énerver contre elle. Je nourrissais une compassion vis-à-vis de ce qu’elle ressentait et je pouvais donc comprendre que l’enfer dans lequel elle avait vécu depuis sa torture au Doloris avait dû la bouleverser au point de faire passer ses études en second plan. Je n’aurais jamais cru être aussi empathique envers les autres avant que Blackman n’arrive au pouvoir. Autrefois, je me fichais éperdument des états d’âme des élèves pourvu qu’ils travaillent avec acharnement, à l’exception des cas plus compliqués comme celui d’Ashley Rosenbach ou encore celui de Scorpius qui, au-delà de ma profession, bénéficiait de toute mon attention quand il la nécessitait.

« Ce n’est pas grave, je comprends. Ces derniers jours n’ont pas dû être simples pour toi et je suis vraiment désolée de ce que l’on t’a fait subir. » Dis-je avec une réelle tristesse perceptible dans le ton de ma voix.

Je savais quels étaient les effets horribles du Doloris sur soi-même. Je l’avais subie en février pour avoir soigné la pauvre Joanne Griffith, torturée injustement par l’une des surveillantes du château. Ce souvenir effroyable me procurait encore des frissons à la simple idée d’y repenser. Nous avions tous souffert et honnêtement, je craignais que cette nuit ne demeure à jamais gravé en moi. Ce n’était pas quelque chose que l’on pouvait aisément oublier, même à l’âge adulte alors je n’imaginais même pas les dégâts psychologiques que cela engendrait chez les plus jeunes.

« Pour ton sommeil, tu aurais pu me demander, Shaelyn. Je dispose de toute une réserve que j’alimente fréquemment. » Répondis-je un peu fermement, pour lui faire clairement comprendre que je pouvais être présente pour elle en l’absence de son père.

Toutefois, j’ignorais si elle avait vraiment prêté une attention à ce que je venais de lui dire puisqu’elle paraissait tellement égarée dans ses pensées et dans sa peine. Malheureusement, elle n’était pas la seule dans ce cas. Les couloirs autrefois si fréquentés joyeusement par les étudiants étaient devenus austères de jour en jour.

« Je peux... vous confier quelque chose... ? »

Je penchai légèrement la tête sur le côté, les bras croisés, curieuse par cette question. Evidemment qu’elle le pouvait. Je n’irai pas raconter ses secrets à qui que ce soit sauf si cela menaçait sa santé de la même manière que miss Rutherford m’avait confiée être atteinte d’une maladie incurable sans en avoir prévenu le personnel de l’école.
Je repris un air plus doux.

« Bien sûr. »




The past is behind us
“We can easily forgive a child who is afraid of the dark; the real tragedy of life is when men are afraid of the light.” @platon ≈ › (c) alaska.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Confessions d'un âme perdue. || Burgess●Shae   Jeu 27 Juil - 1:15

Confessions d'une âme perdue
shaelyn & burgess

Shaelyn sursautait aux paroles de la professeur, elle la savait dans la même salle qu'elle, l'observant du coin de l’œil mais, pourtant, elle sursautait. Parce qu'avec la fatigue elle avait tendance a perdre son attention et se sentait en permanence attaquée par n'importe quel bruit ou sensation extérieure. Comme si elle n'était qu'un vulnérable bout de viande et encore, elle n'arrivait pas à imaginer comment les né-moldus devaient se sentir. Elle essayait toujours de ne pas trop y penser mais si elle était dans cette situation elle n'aurait jamais tenu le coup, ça elle en était certaine. Mais ce qu'elle était certaine aussi, c'est qu'en présence de la professeur Burgess elle se sentait déjà un peu plus en sécurité et c'est pour cela qu'elle décida d'engager la conversation après tout expliquant qu'elle avait un réel problème avec son sommeil et de ce fait s'excusait pour son manque de concentration pendant le cours. Elle a beau être plus que passionnée par les Potions là c'était plus fort qu'elle.

« Ce n’est pas grave, je comprends. Ces derniers jours n’ont pas dû être simples pour toi et je suis vraiment désolée de ce que l’on t’a fait subir.  » Répondit alors l'adulte avec un réelle nuance de tristesse dans sa voix.

Shaelyn ne savait comment réagir et releva enfin la tête pour croiser son regard dans les yeux de la prof. Elle aussi était désolée, désolée d'en être arrivée là, aussi minable et vulnérable. Shaelyn ne savait pas trop si Burgess avait elle même subi le sortilège du Doloris, il lui semblait qu'elle avait aidé la petite né-moldue lors d'une des premières rébellions alors ce ne serait pas étonnant qu'elle ait aussi vécu un tel châtiment. L'idée d'imaginer une personne comme Morgana soumise à des mangemorts fit frissonner la jeune Serdaigle, si même des adultes avec audace et autorité comme elle se faisaient torturer personne n'était en sécurité. Une simple entorse au règlement stricte de Blackman pouvait engendrer tellement de problèmes que Shaelyn prit même peur de parler, de peur de dire le mauvais mot, même qu'elle devrait s'habituer à nomme les né-moldus, sang-de-bourbe maintenant, pour éviter de nouveaux dégâts.

« Merci. Je... ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, mais pas à ça... » disait-elle honteuse.

Elle aurait du savoir que les conséquences face au Quidditch clandestin ne seraient pas des moindres, elle aurait du y réfléchir à deux fois. Mais maintenant c'était fait et rien ne pouvait changer cela, malheureusement.

« Pour ton sommeil, tu aurais pu me demander, Shaelyn. Je dispose de toute une réserve que j’alimente fréquemment. » annonça la professeur avec plus de fermeté.

Shaelyn n'y avait même pas songé. Pourtant c'était logique, elle la connaissait assez pour savoir qu'elle pouvait concocter des potions aussi efficaces que celles de son père et en plus de cela elle pouvait lui faire confiance ! Mais elle se laissait tellement morfondre dans la peur et le désespoir qu'elle ne cherchait même pas de solutions à certains de ses soucis. Certes, Burgess ne pouvait ramener Rosalie a la vie, mais elle pouvait au moins l'aider à calmer ses angoisses et à lui permettre de trouver le sommeil.

« Je n'y avais pas pensé, vous avez raison. Je ne saurais comment vous remercier si vous pouviez m'aider, ne serait-ce que pour... Pour m'apaiser afin de dormir le soir. » Disait-elle avec un filet d'espoir, comme quoi engager les conversation n'avait pas été une mauvaise idée. « Je serais plus efficace en cours, déjà ! » finit-elle par dire avec un léger sourire se formant sur les lèvres.

Parfois Shaelyn pensait à comment sa vie aurait été si Rose était venue avec elle à Poudlard, aurait-il eu une compétition gentille entre les deux filles ? Est-ce qu'elles auraient été aussi enthousiaste que les jumeaux roux ou encore les Adams ? Y penser lui faisait très mal, car c'était exactement ce genre de pensées qui nourrissaient d'avantage ses remords. Pourtant là elle pensait plus à la torture qu'autre chose, à tel point qu'elle décidait même de se confier à sa professeur qui lui confirmait de deux simple mots qu'elle pouvait lui faire confiance. « Bien sûr. »

Shaelyn s'avança vers Morgana afin d'avoir l'impression d'être moins écoutée -même si cela ne changeait pas grand chose. Elle réfléchissait à tout ce qu'elle avait en tête sans vraiment savoir quoi dire, alors elle se contenta de laisser les paroles sortir sans trop y réfléchir.

« Vous savez j'ai vraiment eu l'impression que j'allais... mourir... le dernier soir, quand je subissais le sortilège. Dit-elle encore légèrement tremblante. Est-ce que ça pourrait arriver sérieusement ? Je veux dire, ils pourraient nous tuer comme ça, en nous torturant trop...» annonça-t-elle avec le plus grand sérieux. Ces paroles étaient un peu crues, mais dans la situations où elles se trouvaient c'était nécessaire de voir la vérité et ne pas se voiler dans la positivité excessive. Shaelyn a toujours détesté les gens trop optimiste et positifs.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5970-professeur-morgana-h-burgess-quel-plus-bel-art-que-celui-des-potions-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5973-morgana-chaque-annee-un-nouveau-depart-et-de-nouvelles-tetes#138879http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6052-morgana-ecrire-cest-une-facon-de-parler-sans-etre-interrompuhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6053-morgana-hibou-express

Arrivé(e) le : 13/03/2016
Parchemins rédigés : 772
Points : 25
Crédit : lilany - Olivia Wilde
Année : Professeur de Potions & Directrice de Serpentard

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Narcissa A. Breckenridge & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: Confessions d'un âme perdue. || Burgess●Shae   Jeu 27 Juil - 5:34

Elle semblait presque aussi fatiguée que moi après une longue journée de travail à Ste-Mangouste et pourtant, elle n’était qu’une élève. Ses absences devaient se faire assez régulièrement dans ce cas de figure et je me doutais qu’elle ne devait pas avoir autant d’appétit que d’habitude. C’était toujours consternant de se dire que quelques heures de tortures pouvaient bouleverser des semaines voire des mois de quotidien chez une personne, en fonction de sa sensibilité à ces horribles séances. Retrouver le calme et la sérénité constituerait un difficile combat pour ceux qui avaient vécu le calvaire des punitions et j’imaginais bien que même un instant de repos ne suffisait pas à empêcher les mauvaises pensées d’émerger dans leur tête.

« Merci. Je... ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, mais pas à ça... » Répondit-elle, hésitante.

Je soupirai doucement du nez, esquissant une fine grimace. De toute évidence, faire partie d’une équipe de Quidditch cette année avait été l’erreur la plus stupide à faire et je ne comprenais toujours pas comment des personnes aussi intelligentes telles que Frowein, Laughlin, Rutherford ou même Shaelyn avaient pu prendre part à cette activité proscrite. Et cela, j’allais tenter de le savoir auprès de l’une d’entre ces personnes.

« Tu n'aurais pas dû faire ça en sachant que les infractions de ce type sont sévèrement punies. Pourquoi avoir risqué ta vie pour ce jeu ? »

Je ne lui avais pas dit cela sur le ton du reproche mais je n’avais pas caché une certaine perplexité. Pour moi, le Quidditch était un sport surcoté auquel je ne comprenais pas l’engouement général, ni le fait d’en faire une principale passion. C’était une activité comme une autre, pas vraiment intéressante mais simplement divertissante.

« Je n'y avais pas pensé, vous avez raison. Je ne saurais comment vous remercier si vous pouviez m'aider, ne serait-ce que pour... Pour m'apaiser afin de dormir le soir. »
Shaelyn était une fille courtoise et c’était un trait de caractère que j’appréciais chez les élèves.
« Je serais plus efficace en cours, déjà ! » Ajouta-t-elle en étirant les lèvres.
Ce fut tout naturellement que j’hochai aimablement la tête à la suite de ses propos et je lui rendis le même sourire.

« Je pense que ça suffira comme monnaie d’échange. Marché conclu. »

Je lâchai un petit rire avant de retourner à mes étiquettes. Il me restait moins d’une dizaine de fioles à identifier avant de pouvoir les ranger. Pendant ce temps, j’avais permis à la jeune Serdaigle de se confier sur un sujet qui semblait la tracasser. En l’absence de son père et au vu de la censure opérée sur les courriers, je me doutais bien qu’il n’était pas aisé de pouvoir confier ses problèmes à ses proches. De plus, bien qu’elle puisse être entourée de ses amis, il arrivait que parler avec des gens d’une autre tranche d’âge puisse aider, notamment si l’on connaissait assez bien l’adulte en question. Dans mon cas, j’espérais bien lui inspirer suffisamment confiance après toutes ces années durant lesquelles elle avait pu se rendre compte que j’étais une femme fiable. Je l’observai s’avancer vers moi et j’interrompis de nouveau mon activité pour demeurer attentive à ce qu’elle allait me déclarer.

« Vous savez j'ai vraiment eu l'impression que j'allais... mourir... le dernier soir, quand je subissais le sortilège, fit-elle, toujours peu sûre d’elle. Est-ce que ça pourrait arriver sérieusement ? Je veux dire, ils pourraient nous tuer comme ça, en nous torturant trop...»

La question était posée sérieusement, comme si elle avait déjà pris le temps d’y méditer avant de venir me voir. Je n’avais guère besoin de faire usage de légilimancie pour deviner que cette interrogation lui portait à cœur. Je connaissais bien sûr la réponse à cela et je pouvais comprendre que cela puisse l’inquiéter. Je m’approchai d’elle à mon tour et je posai doucement une main sur son épaule, comme pour la rassurer. Ici, elle était en sécurité.

« Je pense que la majorité des personnes qui subisse ce sortilège ont le même ressenti que toi. A la base, le sortilège Doloris n’a pas pour but de tuer les gens. Il est censé faire souffrir pendant longtemps tout en faisant en sorte que le corps de la personne résiste encore et encore sans s’éteindre. En temps normal, on finit par en devenir fous à force de le subir. Ceci dit, il n’y a pas de risque zéro et il peut arriver qu’effectivement, on puisse en succomber. » Expliquai-je sur un ton grave.

Je fis une légère pause, tout de même décidée à ne pas l’apeurer à ce propos. De toute manière, j’étais quasiment certaine qu’elle ne mourrait pas à cause de ce sortilège.

« Les cas mortels restent tout de même rares. Ce sont plus souvent les personnes cardiaques, malades ou tout simplement trop fragiles telles que les personnages âgées qui peuvent en mourir. Tu peux être rassurée de ce côté-là. » Conclus-je en étirant un sourire que je souhaitais chaleureux.



The past is behind us
“We can easily forgive a child who is afraid of the dark; the real tragedy of life is when men are afraid of the light.” @platon ≈ › (c) alaska.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Confessions d'un âme perdue. || Burgess●Shae   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confessions d'un âme perdue. || Burgess●Shae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Corbeille :: 
Corbeille
 :: Les vieux RPs
-
Sauter vers: