AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 He looks like her... {Pv Ashley} [Flashback - Octobre 2021]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7670-jayden-sonny-rosenbach-underco-80?nid=2#171608http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7672-jayden-life-is-not-a-video-gamehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7673-jayden-le-courrier-c-est-un-coup-de-telephone-qui-part-a-piedhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7674-jayden-hiboux-express

Arrivé(e) le : 23/03/2017
Parchemins rédigés : 92
Points : 2
Crédit : sugar slaughter
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Narcissa A. Breckenridge

MessageSujet: He looks like her... {Pv Ashley} [Flashback - Octobre 2021]   Sam 25 Mar - 23:01


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
And this day finally comes...

La pleine lune surplombait les hauteurs, ce soir-là. C’était une nuit sans étoiles, recouverte de cumulus sombres qui semblaient toutefois éviter le clair de lune. Un froid glacial était perceptible lorsque l’on approchait un peu trop des lourdes portes de chênes du château. Le concierge se chargea d’ailleurs de les refermer pendant que les étudiants dînaient dans la Grande Salle. On avait posté des Aurors pour surveiller Poudlard depuis le malheureux accident qui s’était déroulé à Pré-Au-Lard, lors de l’implantation de cette fameuse fête foraine qui avait coûté la vie à des jeunes gens. Jayden avait entendu parler de cette histoire dramatique mais ce n’était pas cela qui le préoccupait le plus. A vrai dire, il ne ressentait que de l’indifférence à l’égard des victimes de cet attentat. Après tout, il ne les connaissait pas et le fait que les gens ne cessent guère de compatir et d’en parler avec peine ne les ferait pas revenir. Il ne voyait cela que comme une histoire banale, comme celles que l’on racontait dans les journaux moldus.

Non, le Serpentard était préoccupé par autre chose de plus important et de plus concret. Dégustant lentement son ragoût aux côtés de ses nouveaux amis de maison, il réfléchissait. Avait-il tout bien préparé ? Tout bien calculé ? Ces questions le turlupinaient tant il ne souhaitait négliger aucun détail. Cela faisait un mois qu’il était à l’école et deux semaines qu’il avait reçu ce fameux courrier de la main de son père, complètement ivre, qui lui avait révélé une information capitale à son sujet. Pour le comprendre, il faut en revenir aux sources…

Durant les quelques jours qui ont suivi la grande rentrée, Jayden avait plutôt bien été accueilli dans sa nouvelle maison ‒ à l’exception des personnes qui n’aimaient pas les nés-moldus ‒ et on lui avait posé beaucoup de questions dont la plupart l’avaient un peu agacé. Que l’on s’intéresse à lui ne lui déplaisait pas mais que des dizaines de paires de yeux ne le regardent que comme s’il n’était qu’un gamin attendrissant était autre chose. Mais en dévoilant son nom de famille, quelques-uns de ces élèves avaient ironiquement fait allusion à une certaine Ashley Rosenbach et on ne lui avait pas cessé de lui demander s’il la connaissait. Evidemment que non ! Et il n’avait pas eu l’envie de lui parler, la première fois qu’il l’avait vue. Elle paraissait trop froide et trop spéciale avec son langage étrange. Il l’avait toutefois évoquée dans sa lettre à ses parents, histoire de raconter un maximum de choses à sa mère sur sa nouvelle routine. Et son père avait fini par lui avouer involontairement qu’il avait eu une fille avant lui et qu’elle s’appelait également Ashley. Il n’avait pas pu la garder à cause de ses antécédents judiciaires et la fillette avait été adoptée par une autre famille. Jamais il n’avait cherché à vouloir la rencontrer de nouveau mais il regrettait d’avoir fait « le con » au cours de sa vie, comme il le disait. Entre les mots de haine qu’il avait lâché au sujet de son ex compagne et des phrases incompréhensibles à cause de l’alcool, Jayden avait dû trier les informations. Apparemment, une certaine Ashley Rosenbach était sa demi-sœur. Il n’était pas certain qu’il s’agisse de la Serpentard, élève en cinquième année. Cela pouvait être une coïncidence… Pourtant, il était suffisamment intelligent pour se rendre compte qu’elle possédait des similitudes physiques avec lui. Il avait pris son temps pour étudier ce drôle de spécimen qui aimait autant le tabac que son père. Très curieux, il l’avait observée de loin pendant deux semaines, tentant d’en savoir le plus à son sujet pour être bien préparé. Bien sûr qu’il comptait la voir pour mettre les choses au clair. Entre ses propres interrogations et celles des autres, il fallait bien qu’il trouve la solution.

Cachée au fond de sa valise, une liste traînait. Sur celle-ci, il y avait quelques annotations sur tout ce qu’il fallait sur la fameuse Ashley. Il ne voulait pas foirer son coup. Sûr de lui et méthodique, il se montrait minutieux dans sa démarche et il se plaisait à savoir qu’elle ne remarquait rien. Elle menait sa petite vie avec son amie rigolote et étrange aux cheveux colorés. Elle, il ne comptait pas s’en approcher ; l’excentricité n’était pas à son goût et elle lui rappelait quelques aspects désagréables chez Eléanore. C’était Sloane O’Connor mais retenir son nom n’avait d’intérêt que parce qu’elle était très proche d’Ashley.

‒ Hyperactive
‒ Tendances colériques
‒ Froide
‒ Indifférente
‒ Sans-gêne et cynique
‒ Sportive (s’exerce tôt le matin)
‒ Pas de goût prononcé pour les sucreries sauf pour les gâteaux allégés (madeleines ou gâteaux secs)
‒ Tendance à se battre violemment contre les autres
‒ Fume (une cigarette pourrait attirer son attention)
‒ Langage familier et grossier
‒ Humour étrange, poussé, voire noir
‒ Ne parle quasiment pas d’elle
‒ Apprécie le professeur de sortilèges (dit des choses étranges et adultes à son sujet)
‒ Ne semble pas apprécier beaucoup de personnes (disputes avec une dénommée « Llewellyn » et Aniek Frowein)
‒ Connaît bien Zach (piste à exploiter)

[…]


La liste continuait encore sur des aspects simples de la vie d’Ashley que le petit avait suivi avec attention. Il était fier de l’avoir surveillée assez souvent sans qu’elle ne devine quelque chose. Evidemment, il ne le faisait pas au détriment de ses devoirs ; il savait gérer son temps. Pendant quelques jours, il s’était demandé s’il pouvait utiliser Zach pour arriver à ses fins. Il était un de ses amis, alors il lui serait facile de lui parler. Mais cela reviendrait pour Jayden à devoir l’inclure dans son plan et donc, à devoir lui avouer une part du secret. Et cela, il ne le voulait pas tant que l’information que cette fille était bel et bien sa demi-sœur n’était pas vérifiée. Cela lui avait donc pris encore plus de temps pour trouver un moyen de l’approcher de manière appropriée. Le social n’était pas son point fort et il savait plus que bien qu’à l’école moldue, il était loin d’être entouré. Pour preuve, il n’avait traîné qu’avec Gwendolyn Bishop, une fille bizarre mais qui était la seule à l’apprécier et à gagner sa confiance.

De retour dans la salle commune des Serpentard où il y régnait une ambiance sombre mais chaude ‒ les cheminées vertes l’impressionnaient toujours ‒ Jayden la repéra posée sur un canapé, en train de faire l’inventaire de son stock de tabac. Elle n’avait décidément aucune honte à enfreindre les règles de l’école et le petit était à la fois rebuté et intéressé par son audace. Il fallait dire que lui-même n’aimait pas vraiment obéir à tout ce qu’on lui disait de faire… Il ne comptait plus le nombre de fois où il avait rendu son père fou de rage à cause de ses conneries. Des baffes et des coups de pied, il en avait ramassé. Mais bon, cela ne l’avait jamais arrêté dans ses convictions et il restait tenace. Il devait tenir ça de son paternel lui-même. De la même façon, il ne comptait pas lâcher Ashley avant de lui dire tout ce qu’il savait.

« Bonsoir Ashley. Tu ne me connais pas mais j’aimerais te parler de quelque chose. » Commença-t-il en prenant un air qu’il voulait sûr et mystérieux à la fois.

Il avait récupéré dans son dortoir des madeleines que sa mère lui avait envoyées par hibou. Elle ne voyait pas la magie sous un mauvais œil et elle commençait à apprécier cette manière de communiquer et d’envoyer des colis. Son sachet de madeleines en main, il s’avança sans crainte vers sa cible. Il ne devait pas ciller des yeux, il le savait très bien. Ashley n’était pas idiote et elle prenait plaisir à envoyer balader les gens qui paraissaient trop faibles à ses yeux. Il allait lui montrer qu’il était digne de son attention. Ses madeleines seraient son arme. Avec elles, il ne pouvait que réussir. C’était comme ça que les enfants à l’école faisaient ami-ami avec les autres ; en leur tendant des bonbons pour les amadouer. Jayden suivait tout simplement cet exemple innocemment, croyant qu'elle n'y résisterait pas. Les filles aiment manger avec gourmandise, même si elles prétendent faire un régime.

« Est-ce que je peux m’asseoir à côté de toi ? J’ai de quoi grignoter, si tu veux. » Dit-il avec tout le plus grand sérieux du monde, pensant bien faire en lui tendant les friandises en sachet.

EXORDIUM.


Dernière édition par Jayden S. Rosenbach le Dim 16 Avr - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6178-you-can-tell-jesus-that-the-bitch-is-back-ash-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6184-hello-darkness-my-old-friend-ashhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6183-fiche-rp-ashhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6182-les-courriers-d-ashleyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6181-envoi-une-lettre-si-tu-peux-ash

Arrivé(e) le : 01/06/2016
Parchemins rédigés : 1202
Points : 3
Crédit : Kaya Scodelario - (moi)
Année : 6ème - 17 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur L. Ziegler

MessageSujet: Re: He looks like her... {Pv Ashley} [Flashback - Octobre 2021]   Sam 15 Avr - 18:01

SHE LOOKS LIKE HIM

- JAYDEN S. ROSENBACH -

ON NE CHOISIT PAS SA FAMILLE



Je n’étais pas quelqu’un de très forte en mathématiques ou calculs mentaux. C’était quelque chose de purement théorique et abstrait, et je détestais ce qui était abstrait. J’étais clairement plus douée dans tout ce qui était pratique et concret que dans les mathématiques. C’était comme la voyance ou l’arithmancie, c’étaient des choses que je ne concevais pas et que je ne comprenais pas. Les cours de divination me faisaient bien rire d’ailleurs. Il y avait une chance sur 10 que l’un des élèves ait une prédisposition à la voyance, alors autant dire que ce cours n’était pas intéressant.
Pourquoi diable parlais-je de mathématiques ? Concrètement, là, ça n’avait aucuns sens. Tu dois déjà te dire « namé elle a fumé quoi encore ? ». Oh, rien que de bonnes cigarettes que j’avais pécho à d’autres gens. Rien d’autres d’illicites, je l’assurais !
A vrai dire, je parlais de mathématiques à cause des cigarettes. Au cours de cette semaine, j’en avais consommé beaucoup, j’en avais donné beaucoup à ceux qui n’en avaient pas, et au final mes réserves commençaient sérieusement à descendre. Il était rare lorsque c’était moi qui demandais des clopes aux autres, tout simplement car ma fierté ne le supporterait pas. Alors en ce vendredi soir, je comptais mes clopes pour savoir si ce week-end je devrais aller soudoyer un vendeur pour qu’il accepte de m’en vendre même si j’étais mineure. C’était vraiment énervant, de ne pas pouvoir faire ce que je veux car j’étais mineure. Le plus souvent j’arrivais à trouver des vendeurs qui s’en foutaient de l’âge, mais en ce moment j’avais une certaine malchance, à tomber en rad au moment où lesdits vendeurs ne sont pas là.
Et le problème, c’était que j’étais nulle en mathématiques. Ça ne devrait pas être bien compliqué non ? Juste à compter le nombre de clopes qu’il me restait. Cependant, j’avais continuellement des distractions qui me faisaient perdre le fil, ceci dut à mon déficit de l’attention. Ce peut simplement être une personne qui passe devant moi, comme une mouche qui fait du bruit à mon oreille. Alors je n’en voyais pas le bout, de ce comptage, et cela m’énervait. J’en avais marre d’être assise, et cela se voyait par le mouvement frénétique de ma jambe gauche.

J’aurais pu aller demander de l’aide à Sloane, mais elle refusait de toucher à mes clopes. Comme si mes clopes c’étaient le sida. A croire que dès qu’elle allait en toucher une, un cancer du poumon allait poper dans son organisme pour la tuer sur le coup. Ça ne m’étonnerait pas qu’elle pense cela d’ailleurs. Pourtant elle n’avait aucun apriori sur le fait de détruire ses cheveux avec des produits capillaires plus que douteux. En déplaise aux scientifiques, je suis certaine que le cancer des cheveux existent, c’est Sloane qui l’a inventé à force de détruire ses cheveux avec tous ces produits.
Quant à demander de l’aide à un autre serpentard, hors de question. Chez les serpentards, demander de l’aide c’était comme montrer un signe de faiblesse, alors il n’en était pas question. Quoique j’aurais pu demander à Maël, lui ne prendrait pas cela pour une marque de faiblesse, par contre il se donnerait à cœur joie de se foutre de ma gueule. Conclusion : je devais m’en sortir toute seule. Alors je devais mettre de côté toute distraction potentielle ; à commencer par ne pas penser aux éventuels fêtes auxquelles je pourrais participer ce week-end, ou encore à Winslow dont la merveilleuse présence en cours allait me manquer durant ces deux longs jours, ou bien encore au fait que j’ai une furieuse envie de faire chier Llewellyn, allez savoir pourquoi.
Rha, et voilà, j’avais perdu le fil ! Et on recommence.

J’étais presque arrivée au bout. C’était très certainement la 10ème fois que je recommençais mon comptage, mais je tenais le bon bout. Mon esprit était vide, je ne pensais à rien, j’oubliais mon entourage. J’étais sur le bon chemin. Je filais droit, telle une flèche, inébranlable comme une montagne, j’étais une machine !
Quoi ? Oui je m’encourageais pour venir à bout de cette épreuve extrêmement difficile qui était de compter le nombre de cigarette qu’il me restait.
Et puis, ce fut le drame. L’apocalypse. Une explosion nucléaire. Un énorme trou noir qui engloutissait la galaxie toute entière.

« Bonsoir Ashley. »

TIN TIN TIIIIIIN. Je perdis le fil en entendant mon prénom être prononcée par cette voix enfantine qui annonçait très fortement que la personne allait me faire chier sa mère.

« Tu ne me connais pas mais j’aimerais te parler de quelque chose. »

Ouaiiiis c’était bien le genre de voix qui te donnait envie de prendre un flingue et de lui tirer une balle en pleine tête. Ou encore une tronçonneuse pour revisiter ce film d’horreur célèbre. Ou bien encore... Enfin bref, une voix qui signifiait : les emmerdes viennent te chercher petite Ashley, et tu ne pourras pas y échapper ! Comme d’habitude, en somme.
Je levais alors le regard dans la direction de la voix, pour me retrouver face à un petit garçon – certainement de première ou seconde année – aux yeux bleus et aux cheveux noirs de jais. Mon regard était froid, presque calme. Le calme avant la tempête, c’était certains, surtout que j’étais extrêmement, définitivement, incroyablement, mégadiablement (oui j’invente des mots, ça te dérange ? Oui ? Tant mieux c’était le but) frustrée. J’étais frustrée. Et il avait intérêt à dégager s’il ne voulait pas s’en prendre sur la gueule.
Mais voilà, malgré mon regard froid que je supposais être assez équivoque sur mon envie de discuter avec lui – non mais sérieux, depuis quand j’avais une tête de nana qui aimait parler avec des gosses ? J’étais pas encore un couguar ! – l’autre gamin resta. Pire ! Il poursuivait sur sa lancée ! Et ces paroles – hilarantes, tout à fait hilarantes – n’allèrent pas en sa faveur, loin de là. C’est pourquoi, je ne pus m’empêcher d’éclater d’un rire sarcastique avant même que le gamin ne termine son dialogue.

« Waouh, putain, mais t’es qui toi ? On t’a pas appris à te présenter avant d’causer ? En tout cas t’m’as bien fait rire mais maintenant tu dégages de ma vue. Y’a pas marqué « nana sympa » sur mon front, j’ai pas envie d’te parler, surtout que tu viens de me déranger dans une activité particulièrement glorifique pour ma personne – c'est-à-dire rien foutre d’intéressant. » Mon regard dévia sur le sachet qu’il transportait, et d’un geste vif je le lui pris des mains. « Et bouffer, » poursuivis-je en engouffrant une madeleine dans ma gueule. « Allez ouste microbes. Vas emmerder quelqu’un d’autres. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7670-jayden-sonny-rosenbach-underco-80?nid=2#171608http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7672-jayden-life-is-not-a-video-gamehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7673-jayden-le-courrier-c-est-un-coup-de-telephone-qui-part-a-piedhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7674-jayden-hiboux-express

Arrivé(e) le : 23/03/2017
Parchemins rédigés : 92
Points : 2
Crédit : sugar slaughter
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Narcissa A. Breckenridge

MessageSujet: Re: He looks like her... {Pv Ashley} [Flashback - Octobre 2021]   Dim 16 Avr - 12:24


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
And this day finally comes...

Jayden savait qu’il venait d’interrompre la jeune fille dans une activité qui était très importante pour elle et il ne s’attendait pas à être accueilli comme un roi. Il l’avait suffisamment étudiée pour deviner qu’il allait devoir s’accrocher pour obtenir d’elle un minimum d’attention. Rien qu’en l’interpellant par son nom, elle semblait sur le bord de l’agacement mais elle le contenait plutôt bien. Tout comme lui se retenait bien de s’énerver quand on faisait ou disait des choses qu’il n’aimait pas. Pourtant, quand il y pensait, le petit n’arrivait pas à comprendre comment pouvait-on donner autant d’importance à du tabac. Il avait entendu parler des problèmes d’addiction que cela pouvait entraîner mais comme il ne l’avait jamais vécu, il voyait cela comme une sorte de faiblesse des gens qui étaient incapables de s’en séparer. En tout cas, il était certain de ne jamais y toucher ; il détestait la fumée de ces trucs-là et il ne voyait pas l’intérêt de se pourrir la santé. Ceci dit, ce n’était pas l’élément le plus essentiel à propos d’Ashley, alors il pouvait bien mettre cela de côté.

Ashley semblait le dévisager comme s’il n’était qu’un nain de jardin totalement chiant dont le but était d’enquiquiner les gens. Ses propos le confirmaient et elle ne manqua pas de culot pour lui répondre nerveusement en employant des mots familiers qui étaient sa marque de fabrication.

« Waouh, putain, mais t’es qui toi ? On t’a pas appris à te présenter avant d’causer ? En tout cas t’m’as bien fait rire mais maintenant tu dégages de ma vue. Y’a pas marqué « nana sympa » sur mon front, j’ai pas envie d’te parler, surtout que tu viens de me déranger dans une activité particulièrement glorifique pour ma personne – c'est-à-dire rien foutre d’intéressant. »

N’importe qui l’aurait mal pris ou aurait pu dire à la cinquième année de la fermer et de descendre de ses grands chevaux. Mais à quoi cela aurait-il abouti que de se lancer sur une guerre comme celle-ci ? Non, ce n’était pas le but de Jayden. Il détestait qu’on lui manque de respect et qu’on l’ignore mais puisqu’il avait déjà anticipé ce type de réactions chez elle, il put conserver son calme et encaisser malgré tout. Ce n’était effectivement pas le genre de filles à laquelle on colle l’étiquette de sympathique, de bisounours et de très affectueuse. Au moins, ils avaient cela en commun et cela relevait d’un certain challenge que de pouvoir l’aborder.

Il comptait répliquer mais elle fut plus rapide et lui prit le sachet de madeleines des mains avant de lui dire de déguerpir et d’aller emmerder quelqu’un d’autre. Jayden retint d’esquisser un micro-sourire espiègle et victorieux. Bon, il était loin d’avoir gagné mais si elle avait pris ses madeleines, c’était qu’il y avait quelque chose à en tirer, non ? C’était du moins comme cela qu’il le prenait. Il pensait que cette nourriture pourrait la rendre un peu plus aimable et la calmer vis-à-vis du fait qu’il venait de la déranger.

« Pas besoin d’être si à cran, tu sais. Je ne suis pas venu t'embêter et j'ai jamais pensé que tu étais sympa. Tu es même plutôt casse-bonbons mais je trouve que ce n'est pas un défaut pour autant. » Dit-il, sans peur.

Il savait que les compliments trop évidents ne marchaient pas avec elle, c'est pourquoi, il avait décidé de mesurer ses propos en apportant une certaine nuance. En tout cas, même si elle ne souhaitait pas lui parler, lui, n’allait pas la lâcher pour autant. Il ne quitterait son espace vital que lorsqu’il aurait obtenu sa réponse. S’il s’avérait qu’elle n’avait aucun rapport avec lui, alors elle ne serait plus aussi intéressante à ses yeux et il ne lui adresserait plus jamais la parole, tout simplement.


« Je m'appelle Jayden. Jayden Rosenbach. Et justement, depuis ma répartition, beaucoup de gens n'arrêtent pas de m'associer à toi alors que nous ne nous connaissons pas. Je trouve ça amusant et curieux, pas toi ? »

Il jeta un coup d’œil aux madeleines dont l’une d’entre elle était en train d’être réduite en bouillie dans la bouche de son interlocutrice et il dut contenir son impatience de connaître sa réponse.

« Alors, elles sont bonnes ou pas ? » Demanda-t-il simplement.



EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6178-you-can-tell-jesus-that-the-bitch-is-back-ash-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6184-hello-darkness-my-old-friend-ashhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6183-fiche-rp-ashhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6182-les-courriers-d-ashleyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6181-envoi-une-lettre-si-tu-peux-ash

Arrivé(e) le : 01/06/2016
Parchemins rédigés : 1202
Points : 3
Crédit : Kaya Scodelario - (moi)
Année : 6ème - 17 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur L. Ziegler

MessageSujet: Re: He looks like her... {Pv Ashley} [Flashback - Octobre 2021]   Mer 14 Juin - 16:57

SHE LOOKS LIKE HIM

- JAYDEN S. ROSENBACH -

ON NE CHOISIT PAS SA FAMILLE

A ma grande surprise, l’autre gamin resta sur place. Il devait très certainement être suicidaire. Je fis genre de l’ignorer pendant un bon moment alors qu’il poursuivait sur sa lancée. Non mais, il était bien énervant ce gosse ! Certes je savais les Serpentards particulièrement doués pour être des chieurs professionnels (#Aniek), mais quand même, je me pensais championne toute catégorie. Visiblement quelqu’un tentait de me voler mon titre en s’entrainant directement sur son supérieur suprême : moi ! Je me demandais sur le coup si le meurtre était accepté à Poudlard, histoire d’éliminer les parasites. Enfin, certainement que ma tête serait mise à prix si tel était le cas. J’étais douée, mais avec tout Poudlard sur le dos, je ne risquais pas de m’en sortir !
Enfin bref, ce n’était pas la question. Quoique... Je pourrais toujours faire en sorte que ce soit un accident. Une petite sortie dans la forêt interdite... et hop, un petit première année s’est perdu et s’est fait bouffer par un monstre. Un peu comme un remake d’Hansel et Gretel. Il avait l’allure faiblarde qui correspondrait bien à Hansel.
Si un jour j’avais des jumeaux – si tant est qu’un homme veuille se perdre dans mes miches – je les appelerai Hansel et Gretel. Pour qu’ils sachent leur avenir s’ils me font trop chier. Et puis, ce serait drôle.

Le gamin m’insulta presque. A vrai dire je ne savais pas trop si je devais prendre ses propos en mal ou en bien. Mais de toute façon, comme je faisais genre de l’ignorer en mangeant des madeleines, je n’avais pas vraiment à réfléchir à cela. De toute manière, il était chiant, donc quoiqu’il dise, je le prendrais mal. Juste pour la forme et pour me donner une excuse pour être méchante. J’étais pas mal dans la catégorie « déformation de propos ». Je le faisais souvent pour emmerder Sloane. Ca marchait plutôt bien.
Il finit par se présenter, certainement pour combler le silence oppressant que j’avais installé en ignorant son existence. Cependant, je ne pus continuer de l’ignorer en entendant son nom. Jayden Rosenbach... Le fameux « autre » Rosenbach. Des rumeurs avaient commencé à se répandre comme quoi nous étions de la même famille. Ce qui dans un sens n’était pas invraisemblable, je ne voyais pas ce pervers d’Andrew Rosenbach faisant acte de chasteté. Mais je préférais encore croire que ce n’était qu’une coïncidence fortement pas drôle.

« Je trouve ça amusant et curieux, pas toi ? »
« Hilarant, » dis-je d’une voix froide entre deux bouchées de madeleines.

Bien évidemment, j’ironisais, et cela pouvait se sentir dans le ton de ma voix. Je ne trouvais pas cela tellement marrant. Surtout que cela me rappelait sans cesse mon passé. Oh certes, je n’avais que peu de souvenirs de mes parents biologiques, particulièrement mon père étant donné que je n’ai absolument plus eut de contacts avec lui depuis qu’on m’a enlevé à son foyer. Mais justement, cela me rappelait à quel point il avait été un père horrible. Avec une mère horrible. Je n’avais pas envie de me rappeler cela. Donc non, je ne trouvais pas cela « amusant et curieux ».

« Alors, elles sont bonnes ou pas ? »

Je poussais un soupire las. Il n’avait visiblement pas envie de lâcher l’affaire. Je ne savais même pas quel était son but. Pourquoi était-il là ? Car nous avions le même nom de famille ? C’était une piètre excuse pour oser venir m’emmerder.

« Dég, » lui répondis-je en le regardant droit dans les yeux. « J’préfère celles de ma mère. »

Je poussais un nouveau soupire en le jaugeant de bas en haut. Brun, yeux bleus. En y regardant de plus près il avait p’t’être un petit air familier, mais sans plus. Quant à ses madeleines... Bah. Elles étaient pas mauvaises, mangeables ; bien évidemment cela ne pouvait pas surpasser une chef pâtissière, mais elles n’étaient pas non plus écœurantes. Mais ! Je préférais encore briser ses minces petits espoirs en disant qu’elles étaient dégueulasses. Ce qui contrastait pas mal avec le fait que je continuais d’en manger.
Terminant une bouchée, je repris la parole.

« Bon, « l’autre Rosenbach », j’ai pas envie d’te parler – j’en ai encore moins envie maintenant que ton sale nom me rappelle mon géniteur. Sauf qu’t’as l’air encore plus collant qu’une sangsue alors dis-moi tout d’suite c’que tu m’veux et casses toi. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7670-jayden-sonny-rosenbach-underco-80?nid=2#171608http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7672-jayden-life-is-not-a-video-gamehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7673-jayden-le-courrier-c-est-un-coup-de-telephone-qui-part-a-piedhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7674-jayden-hiboux-express

Arrivé(e) le : 23/03/2017
Parchemins rédigés : 92
Points : 2
Crédit : sugar slaughter
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Narcissa A. Breckenridge

MessageSujet: Re: He looks like her... {Pv Ashley} [Flashback - Octobre 2021]   Hier à 18:22


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
And this day finally comes...

Contrairement à Jayden, Ashley n’eut pas l’air de trouver la coïncidence amusante et elle le lui fit remarquer à travers une simple réponse ironique mais prononcée sur un ton froid. Qu’est-ce qui pouvait l’avoir froissée ? Le fait d’être enquiquinée par tous les élèves qui cherchaient à connaître l’existence d’un quelconque lien entre eux ou bien était-ce l’émergence de certains souvenirs familiaux ? Jayden ne s’en préoccupa pas plus que cela pour le moment, préférant poursuivre la conversation pour examiner les indices qu’elle laisserait derrière ses répliques. Il la questionna au sujet de ses madeleines pour renforcer la grappe qu’il avait sur elle parce qu’il ne comptait pas la lâcher. En quelque sorte, il pensait l’avoir enfermée au sein de son propre interrogatoire à l’aide de cette nourriture qui était censée le faire passer pour un garçon aimable. Une sorte d’offrande pour amadouer le démon qu’elle était et la métaphore n’était pas si négative à ses yeux. Il trouvait que cela lui allait bien de la considérer comme telle, surtout en sachant tout ce qu’il savait sur elle grâce à son observation poussée. Oh oui, celui ou celle qui oserait dire qu’Ashley ressemblait plus à un ange qu’autre chose devait être aveugle. Elle n’en avait même pas les ailes.

« Dég, j’préfère celles de ma mère. »

C’était dit avec une franchise comme il n’en avait presque jamais entendu ici à Poudlard. Elle le regardait droit dans les yeux, attendant sûrement une mauvaise réaction de sa part. Mais le première année ne s’en découragea pas pour autant puisque, malgré tout, Ashley continuait de manger les gâteaux. Peut-être n’étaient-ils pas aussi dégoûtants que cela et qu’elle souhaitait simplement l’embêter ? Il n’avait pas le souvenir que sa mère soit une pâtissière d’exception mais elle était quand même douée pour suivre, telle une élève assidue en potions, les recettes qu’elle trouvait sur internet.

« T’es difficile. Déjà que tu n'aimes pas quand c'est trop sucré... » Lui dit-il tout simplement, omettant qu'il n'était pas censé savoir la dernière information.

Elle le jaugea de la tête aux pieds, tandis que le petit en fit de même. Pour être honnête, il avait l’étrange intuition qu’il était dans le bon. Elle lui ressemblait même un peu trop. C’était à croire qu’ils avaient chacun bien plus hérité de leur père que de leur mère au niveau du physique. En revanche, dans sa manière d’être, Jayden se croyait plus proche de sa mère qui était le parent qu’il préférait le plus et avec laquelle il se sentait le plus proche.

« Bon, « l’autre Rosenbach », j’ai pas envie d’te parler – j’en ai encore moins envie maintenant que ton sale nom me rappelle mon géniteur. Sauf qu’t’as l’air encore plus collant qu’une sangsue alors dis-moi tout d’suite c’que tu m’veux et casses toi. »

L’autre Rosenbach… Ce surnom ne lui plaisait pas et s’il avait été prononcé par une autre personne qu’Ashley, il n’aurait sans doute pas attendu avant de lancer une pique salée à la personne qui aurait eu cet audace. Cependant, il prit sur lui et il dut chercher une manière de contrer le fait qu’elle n’avait pas l’envie de lui parler. Dans un sens, elle n’avait pas tort de vouloir la paix. Se faire aborder par des inconnus au sujet d’une question si personnelle, cela ne devait pas l’amuser… Surtout Ashley. Elle n’avait d’ailleurs pas tort de le catégoriser de sangsue et il esquissa un malin sourire à cette annonce. Cela lui plaisait mieux que « l’autre Rosenbach ». Au moins, en tant que sangsue, il pouvait revêtir l’étoffe du garçon chiant. Et cela, c’était marrant. Bon, il n’avait pas pour but de l’ennuyer du début à la fin, non, mais ses réactions orales étaient distrayantes.

« J’aime pas coller les gens mais quand je suis curieux, je ne lâche pas, dit-il avec une pointe de fierté qu’il était incapable de cacher. En tout cas, tu ne m’as pas l’air d’aimer ton père. Comment est-ce qu’il s’appelle, d’ailleurs ? Tu le connais bien ? »

Le Serpentard désirait lui poser bien d’autres questions mais submerger Ashley avec celles-ci n’allait pas la rendre plus ouverte à la discussion. Déjà qu’elle semblait mal partie pour lui répondre… C’était sa mauvaise foi contre la détermination de Jayden et ce dernier en avait dans le cerveau !



EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
He looks like her... {Pv Ashley} [Flashback - Octobre 2021]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Boîte à RPs :: 
La Boîte à RPs
-
Sauter vers: