AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7594-roxy-la-famille-trop-d-filleshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7605-roxy-rock-shttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causette#170239http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7607-roxy-attend-vos-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7608-roxy-attend-vos-petits-mots

Arrivé(e) le : 27/02/2017
Parchemins rédigés : 173
Points : 11
Crédit : :aimie: moi
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Liu Xi MacDougall

MessageSujet: [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison    Jeu 23 Mar - 20:10



Dansons la capucine



Fin septembre, le soleil était au zénith, les arbres commençaient à rougeoyer et moi à m’ennuyer. Il n’y avait pas grand monde dans la salle commune des Pouffys, et quitte à être toute seule, autant faire quelque chose de plus… intéressant. Comme se promener dans le parc ou près du lac, à la recherche de matériel pour bricoler plus tard. J’étais sûre que ça plairait à mon père que je lui fabrique quelque chose avec des matériaux d’ici, pour qu’il puisse sentir l’ambiance de Poudlard entre ses doigts… Ah Poudlard, c’était vraiment aussi bien que ce que m’avaient décrit mes cousines et mes tantes. Et ma grand-mère. Est-ce que les gens qui détestaient Poudlard existaient vraiment ? Bon il y avait bien cet Anthony qui passait son temps à râler et à tout critiquer, mais après tout, il était chez les Serpentards, je pouvais faire en sorte de ne pas trop le croiser.
C’est perdue dans mes pensées que j’approchais du lac, j’avais dans l’idée de trouver du bois flotté ou des cailloux polis. On trouve bien ce genre de chose près de l’eau non ? Ma grosse besace en bandoulière, j’avançais tranquillement en me disant « vivement qu’on apprenne le locomotor barda dans trois ans », parce que je n’avais pas trop trop envie de me trimballer toutes mes trouvailles sur le dos au retour. Je ne doutais pas un instant de trouver quelque chose : avait-on déjà vu un endroit où rien ne traînait ?

J’en étais là de mes réflexions quand j’aperçus un autre blaireautin : je m’approchais discrètement, après tout, avoir de la compagnie pourrait être bien plus drôle ! Il s’agissait de Madison, nous avions fait connaissance le premier jour, mais nous n’avions pas trop eu le temps de discuter depuis ? Ce serait peut-être l’occasion ? Elle avait l’air tellement cool cette fille, avec ses longs cheveux blonds et son grand sourire. D’ailleurs, qu’est-ce qu’elle faisait près du lac ?
J’observais plus attentivement et un sourire illumina mon visage : non mais cette fille était carrément merveilleuse ! Elle dansait à côté du lac, comme ça, sans raison apparente ! C’était trop beau ! On dirait une fée ! Je me sentais comme hypnotisée et irrémédiablement attirée par sa danse, j’avais tellement envie de profiter de sa bonne humeur… Je lui fis un petit signe de la main : « Hey Salut Madison ! C’est Roxy tu te souviens ? Tu danses vraiment trop bien ! ça me donne trop envie de faire pareil ! ». Je me joignis à elle, avec beaucoup moins de grâce, mais autant d’énergie…

Peut-être un peu trop d’ailleurs, je n’étais pas sûre d’arriver à danser et à parler en même temps, mais j'essayais quand même : « Tu viens souvent ici? C'est joli ! Moi, c'est la première fois que je me promène ici». J'effectuais un petit tour sur moi-même, et pensa tout de même à demander: « Euh, ça te gêne pas au moins, que je reste avec toi?». J'espérais que non...C'était tellement mieux de se faire des amis !




Dernière édition par Roxy M. Reid le Mer 24 Mai - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7573-madison-p-leynd-o-a-la-decouverte-de-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7578-madison-p-leynd-o-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7579-les-p-tits-rps-de-maddiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7583-o-boite-aux-lettres-de-madison-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7582-petits-courriers-pour-madison-envoyez-un-hibou-express-avec-edelweiss

Arrivé(e) le : 21/02/2017
Parchemins rédigés : 340
Points : 22
Crédit : You_Complete_Mess (crimsonday)-> Signature
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison    Sam 25 Mar - 20:38

Dansons la capucine


Je quittai la volière où j’avais passé la matinée avec Edelweiss. Le sourire flottant sur le bord de mes lèvres, je gambadai gaiment dans les couloirs du château. Je chantonnai, il faisait beau dehors. Je pourrais y aller tiens au lieu de rester enfermée toute la journée avec mon hibou. Cela ne faisait que quelques semaines que j’étais arrivée à Poudlard et j’avais eu raison de prendre cette décision. C’était tout simplement fabuleux! J’adorais les cours, la magie, je pouvais en faire tout le temps pour n’importe quoi! J’aimais le jardin, le lac où je pouvais danser seule, doucement au rythme du clapotis de l’eau. Le problème c’est que je n’avais pas pu faire connaissance avec beaucoup de monde…Bien sûr, j’avais rencontré Jill le premier jour, celui de la répartition. Elle était venue me parler après m’être prise la porte en pleine tête et on avait bien rigolé toutes les deux. J’avais aussi rencontré un gars…Anthony…même si il ne semblait pas beaucoup m’aimer, moi je pouvais le supporter. Il était rare que ne n’aimais pas une personne, mais Anthony m’avait disputé dès les premiers jours car je lui avais gentiment demandé où était la salle de classe. Ah oui! J’adorais les gens aussi à Poudlard! Voir les grands faire de la magie me fascinait…il ne fallait pas le dire mais dès fois je les observais pour voir comment ils faisaient. J’étais en soif d’apprentissage alors les voir manier la baguette de cette façon me donnait toujours le sourire. Mais malgré mon envie d’aller vers tout le monde j’avais du mal à être avec quelqu’un qui veuille vraiment de moi dans les pattes. C’est pour ça qu’aujourd’hui j’étais avec Edelweiss. C’était ma toute première amie quand je suis arrivée là, elle m’avait toujours soutenue. Elle est tellement intelligente que cela m’impressionnait et j’adorais passer mon temps avec elle. Mais il faisait tellement beau aujourd’hui que je voulais sortir dehors.

Quand je m’engouffrai à l’extérieur, le soleil se refléta sur mes cheveux presque blancs et une légère brise me déclencha un délicieux frisson le long du dos. Je marchai sans vraiment savoir où aller, j’aimais bien me promener comme ça, sans but précis. Je me répétais inlassablement le soir de la répartition où j’avais rencontré Jill…mais attendez! Je n’avais pas rencontré que Jill lors de cette soirée. J’avais fait la connaissance d’une jeune fille qui avait mon âge, je me souviens qu’on avait beaucoup parlé toutes les deux et on s’entendait plutôt bien! Elle était très très gentille et elle était vraiment trop mignonne avec sa coiffure faite à la va-vite et quand elle mettait ses petites lunettes je trouvais que cela lui donnait un air trop mignon…comment s’appelait-elle déjà…ah oui! Roxy! Mais depuis le soir de la répartition nous n'avions pas de nouveau parlé…c’était triste, je l’aimais bien moi…

Je finis par atterrir au bord du lac. Le clapotis de l’eau raisonnait comme une douce mélodie à mes oreilles et je finis par fermer les yeux et me laisser entraîner par ma mélodie imaginaire. Danser était comme une seconde nature chez moi, dès que j’en ressentais le besoin je dansais. Et même quand je ne savais pas et que j’entendais une mélodie, je dansais. Je me laissais aller à mon bien être le sourire aux lèvres. Je laissais mon corps tourner, sauter, pirouetter. J’avais de la chance, ma maladresse arrivait moins quand je dansais…j’étais assez gracieuse à part quand je me prenais les pieds quelque part. Une voix me fit ouvrir les yeux sans pour autant que j’arrête de danser.

« Hey Salut Madison! C’est Roxy tu te souviens? Tu danses vraiment trop bien! Ca me donne trop envie de faire pareil! »

Roxy arriva vite vers moi et commença elle aussi à danser. Bien sûr que je me souvenais d’elle! C’était une fille trop sympa pour que je puisse l’oublier! Sa danse était très mignonne, beaucoup plus énergique que moi, elle était très vive et même si ces mouvements étaient un peu maladroit, elle dégageait une telle joie de vivre qu’on avait envie de jouer avec! Elle semblait essayer pour la première fois de danser en parlant en même temps et elle était un peu essoufflée, mais dans tous les cas, elle se débrouillait quand même très bien. Je lui souris de toutes mes dents. Mais avant que je puisse lui répondre elle enchaîna:

« Tu viens souvent ici? C’est joli! Moi, c’est la première fois que je me promène ici »

Ah! C’était donc pour ça que je ne la voyais pas beaucoup, dès que j’avais du temps libre je passai le plus clair de mon temps ici et si c’était la première fois qu’elle venait, on ne s’était sans doute pas vu. J’étais heureuse qu’aujourd’hui elle soit venue se promener par là, car nous allions pouvoir papoter toutes les deux.

« Euh, ça te gène pas au moins, que je reste avec toi? »

Je faillis m’arrêter dans ma danse. Perdue dans mes pensées je n’avais pas répondu à Roxy qui semblait attendre que je dise quelque chose. Je n’avais pas du tout envie qu’elle croit qu’elle était de trop! Non au contraire j’étais très heureuse qu’elle soit là! Je ne m’arrêtai pas de danser, mais reprit d’un ton jovial avec un sourire sincère sur les lèvres!

« Bien sûr que je me souviens de toi Roxy! Comment j’aurais pu t’oublier? Je pensais à toi avant que tu n’arrives je suis trop contente que tu sois là! Alors bien sûr reste avec moi! Ca me fait trop plaisir de danser avec toi! »

Je lui souris et lui pris la main pour que nous puissions danser toutes les deux ensembles. J’entrainai Roxy dans mes pas, dans mes pirouettes. Je riais avec elle quand nous nous emmêlions les pieds avant de nous rattraper juste à temps.

« C’est vrai? Tu trouves que je danse bien? Tu es gentille, c’est la première fois qu’on me le dit. Merci beaucoup Roxy! »

Je la fis tourner avec moi. Nous tournions tellement que nous étions morte de rire. Mais me connaissant, tout ça ne pouvait pas finir aussi simplement. Je finis par lâcher une main de Roxy et trébuchai sur un caillou. Heureusement que j’eus la bonne idée de lui lâcher l’autre main afin de ne pas l’entraîner dans ma chute…Cependant pour moi c’était mort, je me retrouvais les fesses par terre en riant. Quand je relevai les yeux vers Roxy elle dansait encore, ses cheveux bruns volaient au vent et elle était toute jolie en train de danser comme ça. Je me mis à l’applaudir.

« Bravo! Tu te débrouilles très bien tu sais? Encore un peu d’entraînement et tu seras aussi forte que moi! »

Je le pensais sincèrement, j’aimais beaucoup Roxy. En plus elle venait danser avec moi alors qu’elle n’y était pas obligée, elle était vraiment trop gentille. J’espérais qu’on allait devenir bonnes amies, en tout cas c’était bien parti pour.

« Oui je viens souvent ici, tu sais le clapotis de l’eau me fait une très bonne musique et j’aime bien danser quand j’ai un peu de temps. Je trouve que c’est assez calme et du coup j’aime bien venir là pour me reposer et être tranquille. Même si je préfère être avec du monde c’est bien aussi d’être seule dès fois…c’est un peu comme mon petit coin à moi! Je suis contente que tu te sois promenée par ici aujourd’hui comme ça on se revoit et en plus si tu veux on peut dire que cet endroit c’est notre endroit à toutes les deux…tu veux bien? »

Je souriais à pleine dent, contente de pouvoir parler à quelqu’un de mon âge. Pour moi Roxy était déjà une amie, comment pouvait-elle être autre chose?

« Dis moi...tu aimes bien Poudlard? Tu t’es fais beaucoup d’amis? Et les cours, tu aimes bien? Tu cherchais quelque chose en venant par ici? Oh là là je suis trop heureuse de te revoir! Mais c’est quoi ce que tu as accroché à ton épaule? »

Consciente que je ne cessais de poser des questions, je finis par m’interrompre. J’espérais que Roxy ne me trouvait pas trop indiscrète. Il fallait dire que j’aimais bien tout savoir…je pense que vous l’avez remarqué non?

« Dis moi si je t’embête avec mes questions surtout, dès fois je peux pas m’en empêcher, rigolai-je »

Je me mis à éclater de rire en m’allongeant sur l’herbe dans le but de pouvoir me calmer. J’espérais que Roxy voudrait bien continuer de parler avec moi parce que moi, je l’aimais de plus en plus!

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7594-roxy-la-famille-trop-d-filleshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7605-roxy-rock-shttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causette#170239http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7607-roxy-attend-vos-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7608-roxy-attend-vos-petits-mots

Arrivé(e) le : 27/02/2017
Parchemins rédigés : 173
Points : 11
Crédit : :aimie: moi
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Liu Xi MacDougall

MessageSujet: Re: [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison    Dim 26 Mar - 19:14



Dansons la capucine




Ma camarade mit un moment à me répondre, je m’en voulu un peu de l’avoir interrompue dans ses pensées et dans ses activités. A moins que j’ai trop parlé et que je ne lui ai pas laissé le temps d’en placer une ? Oops. Heureusement, Madison avait l’air trop contente que je me joigne à elle et me laissa la suivre dans ses pas… C’était un tourbillon ! Et elle n’était même pas essoufflée en me répondant, j’étais scotchée.

« Ah oui tu pensais à moi ? En bien j’espère ! » lançais-je en plaisantant. « Merci de m’accorder cette danse, le plaisir est partagé » dis-je en faisant une révérence de princesse. Bon, je n’avais pas la dégaine d’une aristocrate, mais je faisais bien semblant. Je l’observais un instant encore en train de danser, avant de confirmer sûre de moi, avec un grand sourire : « Ben oui, tu danses bien, je suis sûre que si d’autres gens te voyaient, ils diraient la même chose ! ».

Elle m’attrapa par la main, et me fit tournoyer encore et encore. J’étais toute titubante, enivrée par le grand air et la bonne humeur de Madison. J’avais envie de rire, encore et encore sans m’arrêter. On devait donner un beau spectacle, si quelqu’un passait par là, il serait obligatoirement contaminé par notre fou rire et notre folie ! Soudain, je sentis les mains de Maddi me lâcher, et elle tomba au sol «pouf » comme ça sur le popotin sans crier gare ! Je fis encore quelques tours sur moi-même, plus lents, pour me calmer et avoir une vision un peu plus fixe du monde sous les applaudissements de ma nouvelle copine… J’avais l’impression d’être à la maison, avec quelqu’un que je connaissais depuis toujours ! Je repris un peu mon souffle avant de lui répondre.

« Ça va tu t’es pas fait mal j’espère ? Merci en tout cas, c’est gentil…Mais je crois qu’il va falloir que je travaille mon souffle, j’arrive pas à danser et à parler en même temps ! » Dis-je en riant.

Je m’installais en tailleur dans l’herbe à côté d’elle. Elle m’avait fait bonne impression dès le premier jour, et maintenant que je la côtoyais un peu plus, je me félicitais de l’avoir rencontrée. Elle était tellement enjouée et gentille. C’était une de ces personnes lumineuses, rayonnantes… On se sentait chargé à bloc à proximité !

« C’est vrai que ça a l’air d’être un endroit parfait… apaisant. Tout va tellement vite depuis la rentrée, c’est vrai qu’un peu de calme, ça fait du bien. Moi non plus, je n’aime pas trop être toute seule, en fait, j’ai pas vraiment l’habitude ! Heureusement, avec le système de dortoir, il y a toujours quelqu’un… Mais c'est vrai que des fois, j'aime bien n'avoir à me préoccuper que de moi et mes pensées.» Dis-je en réfléchissant. Il y avait toujours eu mes cousines avec moi, chez ma grand-mère, à l'école mais quand je rentrais à la maison, j'appréciais la solitude, pouvoir faire ce que je veux sans avoir à partager ou sans devoir négocier et faire attention aux volontés de chacun. Mais il ne fallait pas que ça dure trop longtemps, sinon, je m'ennuyais rapidement.


« Oh c’est tellement adorable ! Moi aussi je suis contente qu’on se soit rencontrée, et évidemment je veux bien que ce soit notre endroit ! ». Je la serrais fort dans mes bras… On ne m’avait jamais encore proposé quelque chose d’aussi gentil. Je me sentais toute émotive.

« Oui, j’adore ! Mes cousines m’en avaient parlé, mais c’est différent de voir par soi-même ! C’est vraiment… magique. C’est bête à dire, mais c’est une magie différente de la maison, plus puissante, plus mystérieuse. Tout est tellement vieux !...J’aime bien les cours oui, surtout les sortilèges et la métamorphose ! Est-ce que je me suis fait beaucoup d’ami ? Je parle un peu à tout le monde, comme tu peux le voir, je suis pas trop timide… J’ai fait la connaissance de Perrin…et j’ai aperçu un grand, Chuck je crois si j’ai bien compris son prénom. Il a l’air trop cooool. Et puis bien sûr, il y a toi, si tu veux bien figurer dans la liste de amies ?» ajoutai-je un peu solennellement.

« Et toi, tu as rencontré des gens intéressants ? Tu te plais bien ici ? C’est quoi ton cours préféré ?»
Oh ! J’avais complètement oublié qu’à la base, j’étais venue pour ramasser des matériaux, Madison m’avait totalement subjuguée, je m’étais mis à danser et maintenant, voilà qu’elle me rappelait qu’à la base, et bien, j’étais sûrement venue pour quelque chose !

« Ahah, heureusement que tu me le rappelles ! Oui, j’étais venue pour ramasser du bois flotté ou des cailloux polis par l’eau pour fabriquer un petit cadeau « made in Poudlard » à mon père… Il est jamais venu ici alors, ça pourrait lui plaire. Enfin, j’espère ! Et ça, c’est une besace pour mettre mes trouvailles : vivement qu’on apprenne le sortilège locomotor barda, comme ça il se portera tout seul ! Encore quelques années à jouer les mules ! ». Ajoutai-je en posant mon sac encore vide au sol.
J’avais hâte qu’elle me raconte tout ce qu’elle pensait de sa rentrée… La conversation coulait toute seule et Madison était très curieuse de tout : on allait pouvoir se raconter tellement de choses ! Je l’adorais déjà.


« Oh surtout, ne t’arrête pas, j’A-DO-RE bavarder…et poser des questions et donner mon avis même qu’on ne m’a rien demandé. » dis-je en riant. Puis je m’allongeais à côté d’elle, tressant des brins d’herbe en attendant son récit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7573-madison-p-leynd-o-a-la-decouverte-de-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7578-madison-p-leynd-o-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7579-les-p-tits-rps-de-maddiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7583-o-boite-aux-lettres-de-madison-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7582-petits-courriers-pour-madison-envoyez-un-hibou-express-avec-edelweiss

Arrivé(e) le : 21/02/2017
Parchemins rédigés : 340
Points : 22
Crédit : You_Complete_Mess (crimsonday)-> Signature
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison    Ven 31 Mar - 11:24

Dansons la capucine


Roxy était une fille juste a-do-ra-ble! Ses compliments sur ma danse finirent par me faire rougir. Je n’avais pas l’habitude que l’on me regarde danser. Je n’avais pas vraiment l’habitude qu’on s’intéresse à moi, plus qu’à quelqu’un d’autre. Alors de la part de ma nouvelle amie (bah oui parce que maintenant c’était définitif c’était ma nouvelle amie hein!) cela me flattait au point que mon teint blanc se transforma en teint de tomate mure. Mais bon, ma couleur de peau ne changera sûrement pas l’affection que j’éprouvais pour Roxy. Elle adorait parler et j’étais pareil! J’étais sûre qu’on allait super bien s’entendre. Après tout, elle était venue me voir dans le but de partager ce petit moment avec moi, nous avions rit à en perdre le souffle. Elle était énergique, joyeuse, curieuse aussi et surtout super drôle! Quand elle m’avait fait sa révérence de princesse tout à l’heure j’avais éclaté de rire. Elle était mignonne dans cette position, alors même si ce n’était pas exactement les révérences que l’on attendait d’une princesse, si j’en étais une et que Roxy venait me voir je l’accepterai tout de suite comme amie. Révérence bien faite ou pas, la gentillesse qui se dégageait de ce geste, réchauffait le coeur.

« Non, non ne t’inquiète pas je ne me suis pas fait mal. Tu finiras par voir que je suis un peu…enfin un peu beaucoup maladroite. Du coup, je tombe tout le temps! Aujourd’hui, je n’ai plus mal du coup en plus il y a de l’herbe alors ça va, dis-je en rigolant, ne t’inquiète pas pour ton souffle ça vient en s’entraînant! La première fois que j’ai voulu faire ça, j’avais tellement plus d’air dans les poumons que je suis tombée à la renverse »

Je rigolai, le discours était tellement facile avec Roxy. Je savais au fond de moi qu’elle ne me jugerait pas alors je pouvais me permettre de lui dire tout ce que je voulais. Quitte à ce qu’elle sache que je suis la plus grande maladroite de tous les temps. En plus, si ça la fait rire, alors je suis aux anges! Nous avions beaucoup de points communs, car comme moi elle n’aimait pas rester seul très longtemps. Mais en même temps, qu’est-ce qu’on s’ennuyait quand on était seul! Qui voudrait être seul surtout à Poudlard?! En tout cas, je ne les comprendrais pas. Surtout quand on a la chance de tomber sur des gens comme Roxy qui respire la joie de vivre, on a pas envie de rester tout seul. Moi, je pourrais passer mes journées entières à discuter avec elle comme on le fait maintenant. Quand elle me prit dans ses bras, mon coeur se gonfla de joie, je lui rendis son câlin en la serrant fort dans mes bras. C’était le genre de personne qui était magnétique, vous savez…c’est comme si elle était un aimant et moi du métal, on ne pouvait pas ne pas lui faire de câlin! Roxy commença à me parler de ce qu’elle pensait de Poudlard et je l’écoutais les oreilles grandes ouvertes. Je ne voulais pas perdre une miette de son récit!

« Mais bien sûr quelle question! Evidemment que je veux être sur ta liste d’amis ça me ferait super super super plaisir! On ne rencontre pas des gens comme toi souvent. Alors si j’ai l’honneur de pouvoir faire partie de vos amis ma chère Roxy, j’en serai honorée, dis-je d’une manière aristocratique qui me fit rire. Il y avait déjà de la magie chez toi avant que tu arrives là? Tu en avais déjà vu avant? »

Elle n’avait même pas finit de me demander quelque chose, que je rajoutais une couche de questions. Il allait vraiment falloir que je me calme. Heureusement pour moi, Roxy avait l’air d’être bavarde et curieuse alors je pouvais laisser ma bouche se dessécher à parler tout le temps avec elle.

[color=#993399« Oh tu as rencontré Perrin aussi? Moi aussi, il est tellement gentil, je l’adore. Franchement c’est un des premiers qui est venu me voir et il m’a tout de suite sourit et puis il m’a parlé et en fait il est tout simplement adorable avec moi. Tu l’a rencontré comment, toi? »
[/color]
Je repris un peu mon souffle avant de me lancer dans la prochaine réponse à sa question, car je savais que quand j’allais commencer à parler, elle ne pourrait plus m’arrêter…surtout quand on parlait de Poudlard!

« Je me plais trop ici! C’est vraiment un endroit magique! Je me sens un peu comme dans une deuxième maison ici, tout le monde est gentil. En plus j’adore faire de la magie, parce qu’avant chez moi il n’y en avait même pas la moindre petite goutte et je ne savais même pas que j’étais une sorcière. C’est mon cousin qui a fini par me dévoiler ma véritable nature. Alors, quand j’ai reçu la lettre, j’étais tellement heureuse de pouvoir faire de la magie! J’ai sauté partout et je sais que c’était le bon choix de venir ici…même si j’allais être un peu triste de quitter ma famille. Franchement, connaitre Poudlard est juste génial! Oui j’ai fait de belles rencontres, déjà j’ai rencontré Perrin, il y a aussi deux garçons il y en a un qui s’appelle Anthony, je sais pas si tu le connais, il est aussi en première année et puis un autre qui s’appelle Jayden, lui, il est en deuxième année et il m’aide à faire mes devoirs dès fois. Ah et puis j’ai rencontré Jill! Elle est trop gentille, elle est dans notre maison et elle est juste adorable! Puis il y a toi et moi je trouve que c’est un très belle rencontre alors je suis trop contente aussi! dis-je avec un grand sourire. J’adore la métamorphose! Et puis les sortilège! Et puis j’adore écouter le professeur d’Histoire de la Magie, je trouve ça super intéressant, pas toi? »

Me rendant compte que j’avais beaucoup parlé, assaillant Roxy d’un flot de parole à vive allure. Je rougis un peu en espérant que mon amie ne me prendrait pas pour une grosse folle. J’avais tellement attendu pour raconter ça à quelqu’un que maintenant, je ne pouvais plus m’arrêter.

« C’est quoi du bois flotté? Et de la pierre polie? Ca ressemble à quoi? Ooooh qu’est-ce que tu vas faire à ton papa? Il n’est pas venu ici quand il était petit? »

Et c’était reparti! En vrai, je ne m’arrêtai jamais, mais c’était tellement bien de trouver quelqu’un qui puisse parler avec vous de cette manière. Avec Roxy, je n’avais jamais peur d’en dire trop, je savais qu’elle m’écouterait, qu’elle répondrait à mes questions et qu’elle en poserait de nouvelles. Et ça c’était vraiment trop bien!

« Moi aussi j’adore parler! Je pense que tu as pu le voir, je parle même trop dès fois tu ne trouves pas? Et puis je pose toujours des questions sur tout et tout! En fait je suis trop contente de pouvoir parler avec toi parce que tu es adorable! »

Et je ne mentais jamais! Quand j’aimais quelqu’un, je préférais le lui dire tout de suite et quand je ne l’aimais pas…bah en fait j’aimais tout le monde alors cela ne changeait pas grand chose! Mais une chose était sur: J’adorais Roxy!

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7594-roxy-la-famille-trop-d-filleshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7605-roxy-rock-shttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causette#170239http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7607-roxy-attend-vos-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7608-roxy-attend-vos-petits-mots

Arrivé(e) le : 27/02/2017
Parchemins rédigés : 173
Points : 11
Crédit : :aimie: moi
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Liu Xi MacDougall

MessageSujet: Re: [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison    Dim 2 Avr - 20:03



Dansons la capucine !




Madison était tellement encourageante : elle ne saisissait même pas l’occasion pour se moquer de moi. C’était adorable ! Mes cousines n’auraient jamais loupé une telle aubaine, juste pour le principe. Ça me changeait. Heureusement, elle ne s’était pas fait mal…comment pouvait-on tomber tout le temps ? C’était peut-être une malédiction qui sait ?

« Heureusement ! Tu dois être particulièrement résistante si ça t’arrive tout le temps ! Tu es solide ! Bon, je te fais confiance alors, je vais m’entraîner, et j’arrêterais peut-être de souffler comme un phoque asthmatique ! » dis-je en riant.

Maddie me serra à son tour et reprit mon petit jeu de dame de la haute société. C’était trop cool de sa part !
« L’honneur est partagée très chère ». dis-je en m’inclinant légèrement, avant de reprendre avec ma voix normale : « Avant que j’arrive à Poudlard ? Oh oui, bien sûr, je fais partie d’une grande famille de sorciers ! Mais la magie de Poudlard c’est différent, c’est plus…vieux et grandiose je trouve ! ».

Est-ce que Madison était née-moldue ? Parce qu’elle avait l’air de sous-entendre qu’elle n’avait jamais vu de magie avant. Il faudrait que j’éclaircisse ça, elle devait remarquer plein de choses que je ne voyais même pas… Mais avant que j’ai le temps de lui poser la question, elle me parla de Perrin.

« Oui, il est adorable…J’étais en train de fabriquer un mobile et il a dit « ça sera encore mieux comme ça » et d’un coup de baguette, paf, il s’est mis à tourner tout seul. On s’est mis à discuter de bricolage et voilà : on est devenu ami ».

Perrin était quelqu’un de tellement accessible, de tellement gentil, c’était impossible de ne pas l’apprécier. Et puis, j’aime bien sa manière de me taquiner et de me mettre au défi ! Madison se lança de nouveau sur Poudlard, intarissable ! En même temps, je la comprenais, moi aussi j’avais envie de m’émerveiller à chaque instant. Elle m’expliqua qu’elle ne connaissait rien à la magie avant sa rentrée… wow, ça devait faire un sacré choc !

« Oui, je trouve aussi que Poudlard c’est chaleureux comme endroit. Alors tu es née-moldue mais ton cousin est un sorcier ? ça a du te faire un choc d’apprendre tout ça ! Je ne connais pas Jayden, et Anthony ne m’a pas fait bonne impression, il parle mal à tout le monde, mais moi ça me fait pas peur, alors je lui ai dit de se calmer. Je crois qu’il n’a pas apprécié. Il faudra que tu me présentes Jill, je ne connais pas encore beaucoup de monde dans notre maison. Elle n’est pas de notre année hein ? …Beeen je dois avouer que le cour d’histoire de la magie, c’est pas mon préféré. Je préfère quand il faut être actif plutôt qu’écouter sagement le cours. »

Pour moi, c’était même carrément ennuyeux, je détestais prendre des notes et apprendre par cœur. Je préférais les cours pratiques, bien plus stimulant à mon goût. Je ne me considérais pas comme une intellectuelle, j’étais bonne élève mais je me contentais d’apprendre mes cours et de faire mes devoirs, sans faire plus d’effort que nécessaire. Sauf en métamorphoses et en sortilèges parce que j’adorais ça. Ces cours me permettraient de fabriquer des objets formidables, j’en étais sûre. D’ailleurs, Madison m’interrogea sur les matériaux que j’étais venue chercher.

« Du bois flotté, c’est du bois qui est tombé dans l’eau, qui a été repoussé ensuite sur la côte, avec le vent, l’eau, le sable et le sel, il a pris une teinte et une texture particulière. Je ne sais pas si ça marche aussi avec l’eau qui n’est pas salé… mais comme l’eau du lac est particulière, peut-être qu’il y en a ici aussi. Et les pierres polies sont celles-qui ont été lissée par l’eau, le courant et le sable. »
Je m’approchais du bord du lac, et farfouillait dans l’eau toute proche, jusqu’à en sortir un caillou tout lisse et blanc. Je ramassais une pierre normale, dans la pelouse « tiens, regarde et touche, c’est pas du tout pareil, pourtant ce sont deux cailloux ».

« Je ne sais pas encore ce que je vais fabriquer, ça dépendra de ce que je trouve comme matériaux… je trouverais bien une idée ! Mon papa c’est un cracmol, ça veut dire qu’il est né de parents sorciers, mais qu’il a pas de pouvoirs magiques. Alors il a été à l’école moldue, même si ses parents étaient pas trop pour… lui il voulait pas être un raté. Moi, je pense pas qu’on soit un raté parce qu’on est pas sorcier. »m’empressais-je d’ajouter. Mais malheureusement, ce n’était pas le cas de nombreuses familles de sorcier, surtout sang-pur. Ma grand-mère avait accepté, mais certains de ses amis méprisaient mon père. J’avais envie de les gifler. « Bref, il a été à l’école, et il était excellent. Il est pilote d’avion pour les moldus maintenant. Du coup, je connais aussi un peu le monde non-sorcier. »

Je ris à mon tour, me rendant compte de ma longue tirade…A mon tour, je ne lui avais pas laisser le temps d’en placer une !
« haha Maddie, je crois qu’on parle trop toutes les deux, mais du coup c’est super, comme ça, on peut poser plein de questions et y répondre s’en ennuyer personne. C’est génial » dis-je plein d’enthousiasme en lui claquant une bise sur la joue.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7573-madison-p-leynd-o-a-la-decouverte-de-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7578-madison-p-leynd-o-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7579-les-p-tits-rps-de-maddiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7583-o-boite-aux-lettres-de-madison-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7582-petits-courriers-pour-madison-envoyez-un-hibou-express-avec-edelweiss

Arrivé(e) le : 21/02/2017
Parchemins rédigés : 340
Points : 22
Crédit : You_Complete_Mess (crimsonday)-> Signature
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison    Lun 10 Avr - 0:06

Dansons la capucine


Avec Roxy on avait l’impression de vivre un feu d’artifice d’émotions et j’adorais cela. Avec elle, on pouvait passer du rire, à l’amitié, en passant par la gêne, par le courage, la sympathie, la curiosité. En fait, Roxy était un mélange d’émotions qui faisait d’elle une fille super géniale! Elle n’était pas une fille comme les autres ça c’était certain! Elle ne semblait pas passer trois heures à se préparer ou à parler pour un oui pour un non. Attention bavarde ne veut pas dire parler pour un oui pour un non. Dans le cas de Roxy et dans le mien, s’était de la curiosité qui donnait un sens à notre échange et pas juste des phrases pour dire qu’il faisait beau dehors. C’était ça! Avec Roxy on pouvait tout dire, on pouvait se confier, on pouvait rire et j’étais sûre qu’on pouvait aussi pleurer, même si je ne le souhaitais pas. Mais, ce qui se dégageait le plus chez ma nouvelle amie était un sentiment de bien-être et de chaleur. Joyeuse, attentive, curieuse, bavarde, drôle, c’était le mélange de l’amie parfaite et je venais sans doute de la trouver. Suite à sa remarque je m’esclaffai de rire, cela faisait si longtemps que je n’avais pas ri de cette façon. Sans amie, je ne riais pas beaucoup et Edelweiss n’était pas très douée pour faire des blagues même si elle était futée.

« Roxy voyons! Tu n’es pas un phoque asthmatique! rigolai-je, C’est juste que tu n’as pas l’habitude. J’étais comme toi avant, ne t’inquiètes pas tu verras que tu y arriveras et je suis sûre que tu es douée dans des domaines où je ne le suis pas du tout du tout »

Ce qui était bien avec mon amie c’était que je pouvais dire ce que je voulais, quitte à me remettre en question, quitte à lui faire part de mes impressions. Je savais qu’elle me répondrait sur un ton bon enfant et qu’elle m’aiderait à ne pas y penser. On semblait avoir toutes les deux les mêmes délires, les mêmes petits trucs qui nous font sourire. Notre petit jeu sur les dames de la haute cour le prouvait bien. Nous avions le même point de vue sur ce genre de chose. La vie est trop courte et dès fois pas assez joyeuse pour ne pas profiter de chaque petit moment pour pouvoir s’amuser! Roxy répondit à mes questions avec entrain si bien que je ne pus pas en placer une comme je l’avais fait précédemment avec elle. Cependant, je l’écoutais les yeux grands ouverts très heureuse de recueillir son point de vue.

« Tu as trop de la chance! Moi aussi j’aurais bien aimé découvrir la magie plus tôt, mais c’était pas possible et ma Tante elle ne voulait pas…En fait c’est un peu compliqué. Mais qu’est-ce que je suis heureuse aujourd’hui de la découvrir! »

Vu que je ne connaissais qu’un seul type de magie à savoir celle que je voyais à Poudlard, je m’en référais à l’avis de Roxy. Elle qui avait vécu avec de la magie quand elle était plus jeune pouvait bien faire la différence. Moi à part avoir taillée les branches des arbres et pétrifiée une araignée sans le vouloir je ne connaissais pas grand chose avant de rentrer dans cette école. Mais bon, chacun avait ses propres expériences et c’était marrant de voir que nous en avions des différentes. Je trouvai ça mieux du coup, ça donne plus de piment à la vie, on pouvait découvrir plus de choses aussi! C’est vraiment chouette d’avoir une amie comme Roxy qui avait déjà vécu des choses différentes des miennes! Ensuite, elle me demanda si j’étais une née-moldue. Pour tout dire, si j’avais rencontré Roxy avant aujourd’hui je n’aurais même pas su répondre à sa question car je ne connaissais même pas la signification de ce mot avant. Mais je l’ai appris et c’est vrai que mon histoire peut porter à confusion. Je souris de toutes mes dents, ce n’était pas que j’adorais raconter ma vie hein…bon si quand même un peu, mais j’étais heureuse de la faire partager à Roxy.

« En fait, c’est un peu plus compliqué que ça. Je suis une Sang-Pur comme les gens appellent les sorciers de génération en génération, même si je trouve que ce n’est pas très gentil pour les autres. Bref, mon cousin quand à lui est un cracmol comme toute ma famille…enfin comme ma Tante, mon oncle, et mes trois cousins. C’est pour ça que je ne connaissais pas la magie. En fait, j’ai vécu comme une née-moldue jusqu’à mes 10 ans et c’est après que j’ai découvert la magie. Ma Tante n’avait pas voulu m’en parler, parce qu’elle et mon oncle n’aiment pas trop les sorciers alors c’est Jay qui l’a fait et heureusement car sinon je ne serais pas venue dans cette super école et je ne t’aurais pas rencontré! Oui ça m’a fait un peu drôle mais je savais que je n’étais pas comme les autres alors même si ça m’a surprise, j’étais surtout excitée à l’idée d’en apprendre encore davantage! »

Bon ce n’était qu’une partie rétractée de mon histoire. Parler de mes parents était encore plus compliqué…Certaines personne ne comprendraient pas pourquoi je les aimais encore autant après qu’ils soient partis comme ça. Mais je savais que Roxy, elle, me comprendrait si jamais nous venions à en parler.

« Non Jill n’est pas de notre année. Elle est beaucoup plus grande que nous. Je crois qu’elle est en cinquième année. C’est un peu ma référante, comme ma grande soeur, parce que je suis arrivée un peu comme un cheveu sur la soupe ici. Je ne connaissais personne et même pas la magie. Tu avais quelqu’un toi quand tu es arrivée? »

Puis Roxy me parla des matériaux qu’elle utilisait et moi j’ouvrais grand les oreilles car je n’en avais jamais entendu parler. Je devais être une espèce d’inculte pour elle, mais c’était tellement bien d’apprendre des nouvelles choses. J’avais l’impression d’en apprendre tous les jours et j’étais sûre que Roxy m’apprendrait plein de petits trucs aussi. Quand elle me tendit les deux cailloux, je les touchais pour regarder les différences. Elles étaient bien présentent et je me demandais si je l’avais déjà remarqué ou pas du tout. Je souris à pleine dents à mon amie.

« Ah mais oui c’est vachement différent! J’avais jamais remarqué! Tu en connais des choses dis donc! Quand tu me parles de ça j’ai l’impression que tu parles pas ma langue, rigolai-je »

Roxy continua à propos de son père et évidemment je ne pouvais que défendre son point de vue. Les gens sont trop bêtes dès fois!

« Je suis totalement d’accord avec toi! C’est pas parce qu’on a pas de pouvoirs magiques qu’on est un raté! La preuve ton papa il est pilote d’avion c’est super génial! En plus je trouve ça injuste de dire ça alors que les gens ils ne connaissent même pas les personnes dont ils parlent! Oh…tu crois que je pourrais t’aider à construire un cadeau pour ton papa? »

Maintenant que Roxy m’avait dit ce qu’elle s’apprêtait à faire et qu’elle m’avait appris des petits trucs j’avais très envie de l’aider. J’espérais qu’elle ne trouverait pas ça déplacé. J’espérais qu’elle serait heureuse de continuer de parler avec moi en travaillant…mais peut-être qu’après tout elle voulait être seule pour faire le cadeau de son papa…

« Enfin si tu veux bien…si tu es d’accord je ne voudrais pas m’imposer. Je suis pas très douée, ni même très informée sur le bricolage, mais je pourrais peut-être aller te chercher les trucs qu’il faut et te donner des outils…enfin si tu me montres ce que c’est avant quand même parce que sinon je te donnerais bien un marteau au lieu d’un tournevis qui sait!»

J’étais un peu gênée quand même mais finis par éclater de rire. Je ne connaissais même pas le nom des outils alors si Roxy était d’accord pour que je l’aide, je la plaignais déjà de devoir tout m’expliquer. Je me rallongeai dans l’herbe en essayant de contrôler ma respiration avant de finir par m’étouffer. J’étais tellement bien dans cette journée. J’étais tellement bien avec Roxy. Je ne voulais que ça ne s’arrête pour rien au monde!

« Oui c’est génial comme tu dis! En plus on apprend à se connaître et moi j’aime bien à apprendre à connaître les gens, surtout quand ils sont formidables comme toi Roxy! Ca fait tellement de bien de parler avec une personne qui te comprends, qui est pareil que toi et qui t’écoutes! On est deux bavardes et deux curieuses et pour ma part: ça me va très bien! »

Je la repris dans mes bras et dans mon élan la fit rouler sur l’herbe avec moi avant d’éclater de nouveau de rire. Aujourd’hui même le soleil ne pourrait pas nous éclipser. Nous étions ses deux rayons qui illumineraient l’ensemble du lac avec nos rires et notre bonne humeur.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7594-roxy-la-famille-trop-d-filleshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7605-roxy-rock-shttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causette#170239http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7607-roxy-attend-vos-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7608-roxy-attend-vos-petits-mots

Arrivé(e) le : 27/02/2017
Parchemins rédigés : 173
Points : 11
Crédit : :aimie: moi
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Liu Xi MacDougall

MessageSujet: Re: [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison    Mar 11 Avr - 13:01



Dansons la capucine



Madison était vraiment une fille parfaite, enjouée, drôle, positive… Elle prenait autant de temps pour discuter que pour écouter, et ça c’était vraiment une qualité. Je détestais les gens qui parlaient tout le temps, posaient des questions sans jamais attendre ni écouter la réponse.

« Bon je te fais confiance alors. Dis tu crois que tu pourras prendre le lit à côté du mien dans le dortoir ? Comme ça on pourra discuter TOUT LE TEMPS. Si ça se trouve, on parle même en dormant ? » dis-je en riant. Je plaignais nos camardes dans ce cas, le dortoir allait être déserté en moins de deux !
Ma copine m’expliqua ensuite pourq
uoi elle ne connaissait rien à la magie avant d’arriver ici. C’était aussi bien, elle pouvait s’émerveiller de tout comme un bébé ! J’adorais quand Eleanor, la petite dernière de la famille s’extasiait en babillant devant un objet qu’elle voyait pour la première fois.

« Je ne sais pas vraiment si c’est de la chance, c’est juste le hasard d’être née dans ma famille ! Mais c’est vrai que c’est cool ! Enfin, je veux dire pourquoi faire le ménage quand tu peux juste lancer un sort pas vrai ? … » En tout cas, j’étais contente d’entendre qu’elle avait une famille compliquée, j’espérais qu’elle m’en dirait un peu plus, parce que j’avais souvent l’impression que c’était un gros cirque chez moi comparé aux familles des autres !

Je ne savais même pas qu’une branche complète d’une famille pouvait être Cracmol. C’était bizarre, mais d’un autre côté, ils étaient semblables et unis, ils n’auraient pas envie de se rejeter les uns les autres. Mais d’ailleurs pourquoi avait-elle été élevée par son oncle et sa tante ? Ses parents travaillaient trop peut-être ? Moi aussi j’avais passé beaucoup de temps en compagnie de mes cousines (et de mon seul et unique cousin). C’était un peu triste que les Cracmols n’aiment pas les sorciers, mais c’était compréhensible, les sorciers étaient vraiment stupides et intolérants avec eux. Je voyais bien le manque de considérations que certains avaient pour mon père.

« Oh tes parents travaillent beaucoup, c’est pour ça que tu restes chez ton oncle et ta tante ? Je suis une Sang-Pure aussi, mais je trouve ça pas très important. Enfin, ne le répète pas, c’est SUPER important pour ma grand-mère. J’aime pas trop tous ses termes, moldus, cracmols…Je veux dire comme si le monde tournait autour des sorciers. Moi, je n’ai rien contre le reste du monde ! Je suis contente de t’avoir rencontrée aussi Maddie, en plus je suis sûre que tu vas me faire regarder la magie sous un nouvel angle parce que t’es pas encore habituée ! Ça va être chouette ! »
Non décidément, je ne connaissais pas Jill, mais j’allais me renseigner. Si Maddie la considérait comme une grande sœur, c’était forcément quelqu’un de bien ! Moi, je n’étais pas trop perdue ici, mais j’étais quand même contente d’avoir des grands comme Chuck ou Perrin pour m’aiguiller. J’avais mes cousines bien sûr, mais je préférais me débrouiller toute seule pour l’instant.

« En fait oui… j’ai une grande famille. C’est un peu compliqué aussi. Ma grand-mère a 6 enfants, 5 filles et 1 garçon. Et du coup j’ai plein de cousines, certaines ne sont plus à Poudlard, ou étudient en France et y’en a des plus petites... Gemma est en 7ème année, Minerva en 5ème année et Imogena en 3ème. Et l’année prochaine, mon seul cousin débarquera : Liam… Mais on a conclu un marché avec mes cousines : on évite de rester ensemble. On était tout e temps en groupe à l’école primaire et quand elles sont parties à Poudlard, je me suis rendue compte qu’à part elles, j’avais bien quelques copines, mais aucun lien fort avec des vraies amies… Alors même si ça aurait été plus simple d’être tout le temps avec elles ici, je préfère me faire mes propres rencontres. Même si je sais qu’elles seront toujours là pour moi et que si elles ont besoin de moi, j’accours dans la seconde. On est très proche, on a été élevée ensemble, comme des sœurs…D’ailleurs, j’avais jamais réfléchis à ça, mais hey, j’ai une petite cousine qui s’appelle Maddie. Mais juste Maddie pas Madison. J’espère qu’elle te ressemblera quand elle sera grande !»

C’était vraiment cela pour moi… Sœur ou cousine, quelle différence ? Elles étaient ma famille, et je ferais tout pour elle. Mes tantes, mon oncle avaient également beaucoup d’importance pour moi. C’était ça la force du sang, pas le fait que nous soyons tous des sorciers, mais le fait que nous appartenions tous à la même famille et que nous prenions soin les uns des autres, malgré nos différences. Ma tante Abigail, colonel en chef, se prend souvent la tête avec ma maman, pour autant, je crois que si quelqu’un venait à lui vouloir du mal, elle l’éradiquerait comme tout bon chef d’état major. Dans notre famille, on était respectueux des aînés, car on considère qu’ils sont responsables des plus jeunes. On ne veut pas leur attirer des ennuis. Heureusement, même mes cousines les plus grandes sont souvent partantes pour faire n’importe quoi !

Maddie s’intéressa ensuite à mes matériaux, c’était super ! A part Perrin, personne n’écoutait vraiment ce que je racontais à ce sujet !
« ahah ouais je sais, en général les gens n’écoutent même pas ce que je dis, ils s’en moquent complètement… Au moins toi tu essayes. Tu verras, c’est pas vraiment compliqué, on s’habitue » dis-je en riant.
« Avec plaisir, si tu veux on peut faire le tour du lac, voir si on trouve des morceaux de bois ou des cailloux intéressants ! Et puis je t’apprendrais le nom des outils, comme ça tu seras une spécialiste d’ici la fin de la journée ! Mais bon échange il faudra que tu m’apprennes des trucs une prochaine fois. Genre, comment réussir à me coiffer, parce que clairement, tu es beaucoup plus douée que moi pour ça ! » .
Je souris à Maddie en touchant sa couronne de tresse du bout du doigt et en appuyant sur mon espèce de chignon comme sur un klaxon. Oui, clairement, elle était bien plus raffinée que moi. J’éclatais de rire avec elle…
« Pourvu que cette journée ne se termine jamais ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7573-madison-p-leynd-o-a-la-decouverte-de-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7578-madison-p-leynd-o-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7579-les-p-tits-rps-de-maddiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7583-o-boite-aux-lettres-de-madison-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7582-petits-courriers-pour-madison-envoyez-un-hibou-express-avec-edelweiss

Arrivé(e) le : 21/02/2017
Parchemins rédigés : 340
Points : 22
Crédit : You_Complete_Mess (crimsonday)-> Signature
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison    Jeu 13 Avr - 1:59

Dansons la capucine


Avec Roxy, une chose était sûre: on ne pouvait pas s’ennuyer une seule seconde. Nous nous connaissions depuis quelques minutes et nous étions déjà en train de faire défiler nos vies sur du long terme. Et je ne le cacherai à personne: j’adorais ça. Quand quelqu’un s’intéressait à vous, autant que vous vous intéressiez à lui, tout allait beaucoup plus facilement. Je pensais que c'était comme ça que le contact avec Roxy s’était si bien passé. Nous essayions de nous connaître et d’en apprendre un maximum l’une sur l’autre. A notre manière, nous étions déjà attachées l’une à l’autre par nos questions, nos réponses, nos sourires, nos rires, nos câlins. Cet après-midi, cette rencontre était tout simplement au delà de mes espérances. Jamais en arrivant à Poudlard je n’avais imaginé trouver une pareille amie. Certes, cela avait prit un peu de temps, mais en y réfléchissant bien, le résultait en valait la peine car Roxy était devenue officiellement une amie chère à mon coeur. Son idée par rapport au dortoir me fit sauter de joie, je n’y avais même pas pensé! Mais cela semblait tellement évident que mes yeux dirent la réponse tous seuls, mon sourire n’était là que pour affirmer mon propos.

« Oh ouiiiiiii! Super! Je suis trop contente! On va être voisine de lit, ça va être trop bien! On va pouvoir parler, se raconter nos journées, nos petits malheurs, même si je souhaite qu’il n’y en ai pas, et nos grands bonheurs! C’est une super idée Roxy! Peut-être…il faudra sans doute qu’on s’enregistre pour pouvoir écouter nos conversations le matin…sinon on ne se souviendra de rien »

Je rigolai et me dis que ceux qui emménagerait dans notre chambre allait très vite déchanter en nous voyant toutes les deux. Mais peut-être finirions nous seules dans la grande chambre car personne ne voudra nous entendre encore parler toute la nuit. Mais, en ce moment, j’étais tellement heureuse et la proposition de Roxy me faisait tellement du bien que pour une fois ce n’était pas grave si les autres n’étaient pas contents. Parce que toutes les deux nous étions ivres de bonheur. Roxy me raconta que pour elle cela paraissait normal de faire le ménage d’un coup de baguette magique…mais moi, j’avais toujours utilisé des éponges et des serviettes. Un peu comme le dessin animé Cendrillon. Mais à l’époque, cela ne me dérangeait pas, si j’avais su qu’on pouvait faire tout ça avec la magie! De toute façon, ça n’aurait rien changé car ma famille était incapable de faire de la magie. Mais ça je m’en fichais, ils étaient géniaux!

Roxy commença la conversation sur mes parents et je ne pus m’empêcher un triste petit sourire de faire son apparition sur mes lèvres. Il fut très vite remplacé par un grand sourire. De toute façon j’avais prévu de tout lui raconter. Je ne voulais rien cacher à Roxy. Entre amies on ne se cachait pas de secret hein?

« A vrai dire je ne sais pas si ils travaillent beaucoup où pas…je ne sais pas où ils sont. Je n’ai jamais su d’où je venais jusqu’à mes sept ans. En fait, je n’avais jamais posé de questions…je trouvais pas cela très utile: c’est ma tante qui m’a élevé alors pour moi, c’était un peu comme ma maman et mes cousins comme mes frères. J’ai découvert…enfin Jay m’a donné une lettre que ma maman avait écrite quand je suis arrivée chez ma tata et mon tonton. Elle m’a déposé chez eux alors que j’étais toute petite en me disant que c’était pour ma sécurité et que je vivrais mieux chez eux qu’avec eux. Mais, elle m’a dit que cela leur avait brisé le coeur de partir sans moi et qu’ils m’aimaient. Alors, même si ils sont partis, que je ne sais pas qui ils sont, ni même si je les reverrai, je les aime de tout mon coeur car se sont mon papa et ma maman quand même. Si ils m’ont laissé c’est qu’ils avaient une bonne raisons. J’ai juste besoin de savoir qu’ils m’aiment pour que je les aime en retour. »

Je finis ma petite tirade en souriant à Roxy. Je n’avais jamais raconté ça à personne, c’était la première fois et cela faisait bizarre. Mais étrangement ça me fit du bien. C’était comme si je lâchais une partie de ce qui me faisait un peu de mal pour partager ce poids avec quelqu’un. Je sortis d’en dessous mon t-shirt le médaillon en or que je gardait toujours sur moi. Je l’ouvris et la photo de moi et mes parents alors que je n’étais qu’un tout petit bébé apparu dans mon champs de vision. Avec un petit sourire je montrais le médaillon à Roxy

« Voilà mes parents et moi…j’étais pire qu’une crevette, j’étais toute petite! »

Je rigolai avant de chasser des pensées tristes de ma tête. Jamais je ne voudrais gâcher cette journée avec des souvenirs négatifs. Je n’étais pas connue pour ça et j’aimais toujours voir le côté positif de chaque chose. Alors, comme si cela ne fut qu’une parenthèse, je serrai la main à Roxy et continuai sur sa lancée.

« Dis-donc! Quelle grande famille tu as! Moi j’ai trois cousins: Jay le plus grand, ensuite Ethan et enfin la petite dernière qui a mon âge et qui s’appelle Hope. Oh! Il faudra que tu me montres tes cousines, mais discrètement, parce qu’il ne faut pas rompre un marché. Mais ce n’est pas trop dur d’avoir une si grande famille? Enfin si vous vous entendez bien c’est le principal…vous n’avez jamais eu de désaccords toutes ensembles? Ooooh tu es trop mignonne de me dire ça! Ça me touche! Merci beaucoup Roxy! »

Roxy était juste une fille adorable. Plus j’apprenais à la connaitre plus j’avais envie d’en découvrir d’avantage. Elle avait toujours un petit mot gentil, un petit compliment à dire et ça faisait du bien. Roxy était une fille généreuse et tout simplement formidable, j’étais si heureuse de l’avoir rencontré! Je fronçai les sourcils quand elle me dit que personne ne s’intéressait à ce qu’elle faisait.

« Ce n’est pas gentil de ne pas s’intéresser aux qualités des autres. Moi j’aime bien apprendre des nouvelles choses, en plus je suis sûre que tu es très douée en bricolage alors j’ai hâte de te voir à l’oeuvre! » dis-je sincèrement. Je te souhaite bon courage alors, parce que tout m’apprendre ça va être long, mais je relève le défi tu pourras même me faire une interrogation à la fin pour savoir si j’ai tout retenu, dis-je en rigolant »

Les rires de Roxy se joignaient aux miens à chaque fois et cela faisait une jolie mélodie à l’oreille. Nous ne ressemblions pas à des oiseaux, mais en tout cas, rire comme ça était très joli à l’écoute. Le rire de Roxy était, en plus, très contagieux et je crus ne jamais pouvoir m’arrêter.

« Bien sûr, je t’apprendrais plein de petits trucs pratiques. Chacun son domaine de compétence: toi, ce sont les outils pour bricoler. Moi, ce sont ceux pour coiffer. Tu verras ce n’est pas bien compliqué une fois qu’on a compris la technique. Mais tu sais je trouve que ta coiffure te va très bien, ça donne un air tout mignon. Tu es parfaite comme tu es! »

Roxy avait la capacité à me faire rire et à ne plus me faire penser à autre chose que moi-même et elle. Nous passions vraiment du bon temps toutes les deux et elle avait bien raison. Moi non plus je ne voulais pas que cette journée se termine.

« Je suis bien d’accord avec toi! Je pourrais la faire continuer toute ma vie si je le pouvais! »

Je me relevai d’un bond, évitant de justesse de tomber en avant. Peut-être qu’un jour j’aurais vraiment de l’équilibre…et de la chance….C’était beau de rêver Maddie…

« C’est pour ça qu'il ne faut pas perdre de temps! En avant moussaillon! Partons à la chasse aux cailloux! »

Maintenant c’était définitif: pourvu que le temps s’arrête rien que pour aujourd’hui.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7594-roxy-la-famille-trop-d-filleshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7605-roxy-rock-shttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causette#170239http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7607-roxy-attend-vos-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7608-roxy-attend-vos-petits-mots

Arrivé(e) le : 27/02/2017
Parchemins rédigés : 173
Points : 11
Crédit : :aimie: moi
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Liu Xi MacDougall

MessageSujet: Re: [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison    Mer 19 Avr - 20:17



Dansons la capucine




Mon dieu, ce que cette fille pouvait me faire rire ! Elle avait vraiment des idées folles : enregistrer nos conversations d’endormies… « C’est une excellente idée ! C’est vraiment dommage qu’ici, la technologie moldue ne passe pas, ça nous faciliterait la tâche ! » . Ne vous méprenez pas : j’aimais beaucoup les hiboux, les belles lettres, mais un petit sms sur un téléphone portable n’avait jamais tué personne. Et en plus, cela faisait magnétophone. J’avais l’impression de voir des liens se tisser entre Madison et moi, une jolie tresse dont les brins se serreraient de plus en plus. « Cette année va être formidable avec toi ! » . Avec elle, j’avais l’impression que je n’aurais pas besoin d’un journal intime, qu’il me suffirait de m’ouvrir à elle pour que les choses aillent mieux. Et je ferais pareil pour elle bien sûr !

Je me sentis un peu mal, d’avoir posé une question sur ses parents, je ne pouvais pas deviner, mais parfois, ma franchise et ma curiosité me valait d’être maladroite. Heureusement, Madison n’avait pas l’air trop triste. Et puis, au moins, si elle connaissait toute l’histoire, elle pourrait mieux l’épauler non ?
« Oh, désolée, je n’avais pas pensé que les choses pouvaient être plus compliquées. C’est gentil de te confier à moi, j’apprécie ta confiance. J’en serais digne !... Jay c’est ton cousin alors ? Enfin ou ton frère peu importe… Moi mes cousines, elles sont comme mes sœurs ! Tu crois que tes parents sont agents secrets ou quelque chose du genre ? En tout cas, je suis sûre qu’ils t’aimaient de tout leur cœur, parce que ça a du le leur briser de te laisser à ta tante. J’espère qu’en tout cas, ils vont bien, et que toi aussi tu iras bien. Ça doit être étrange de ne pas en savoir plus ? Tu sais de quoi ils voulaient te protéger ? Ohlala, excuse-moi, je suis vraiment impolie, j’arrête de poser des questions indiscrètes. »
Je lui frottais gentiment l’épaule. J’étais la reine pour mettre les pieds dans le plat. Vraiment, je n’avais pas besoin d’en savoir plus… L’important c’était que Madison soit heureuse, s’entende bien avec sa famille et n’en veuille à personne pour la tournure des événements. Elle était vraiment une personne au grand cœur, pour réagir de cette manière.

Roxy commença la conversation sur mes parents et je ne pus m’empêcher un triste petit sourire de faire son apparition sur mes lèvres. Il fut très vite remplacé par un grand sourire. De toute façon j’avais prévu de tout lui raconter. Je ne voulais rien cacher à Roxy. Entre amies on ne se cachait pas de secret hein?

« Wow, vous êtes beaux. Enfin, surtout toi, mini-bébé ! »

J’espérais qu’elle pourrait les revoir un jour, pour découvrir la vérité toute entière, mais surtout, pour qu’ils puissent refaire une photo aussi belle que celle-ci. C’est tout le bonheur que je souhaitais à mon amie. Elle poursuivit la conversation quant à ma famille.
« Oui t’as vu… Moi aussi elle est un peu particulière. En fait, ma grand-mère a choisi d’avoir ses enfants avec 6 sorciers différents, et elle ne s’est mariée avec aucun. Je ne sais même pas s’ils étaient…genre amoureux. Elle a un compagnon maintenant, mais je préfère en savoir le moins possible, c’est trop bizarre ! » dis-je avec une petite grimace amusée. « Ils sont tous de nationalités différentes, ce qui fait que mes tantes et mon oncle ne se ressemblent pas tous, et pareil pour mes cousines. Je te les montrerais oui ! On se chamaille évidemment, parce qu’on a pas tous les mêmes centre d’intérêts, le même caractère. Mais il y a une citation, je sais pas trop de qui, mais je trouve ça assez vrai : “La famille est un ensemble de gens qui se défendent en bloc et s'attaquent en particulier.”. Franchement, elles m’énervent des fois, mais si quelqu’un les touche, je lui arrache les yeux sans hésiter.»
Je ne plaisantais pas, j’étais prête à sortir les poings s’il le fallait. On pouvait me taquiner et se moquer de moi, mais ma famille, c’est sacré. Et mes amies aussi… Je n’en avais pas beaucoup, mais je savais déjà que personne ne ferait du mal à Madison si j’étais dans les parages, c’était autant une certitude qu’une promesse.

Mais j’avais du mal à imaginer qu’on puisse ne pas l’aimer. Elle était tellement douce et bienveillante… Elle s’intéressait sincèrement aux autres, et c’était quelque chose de précieux ! Et je ne disais pas ça parce qu’elle se renseignait sur ma passion, mais parce que j’étais certaine qu’elle agirait avec cette même gentillesse avec tout le monde.

« Les gens s’intéressent essentiellement à eux-mêmes ! Heureusement, il y a des personnes comme nous. Je suis contente que tu sois curieuse, parce que moi aussi, j’adore découvrir des choses, on va pouvoir s’entraîner mutuellement. Je ne doute pas un instant que tu seras une très bonne élève. » . Je levais la main pour en taper cinq à Madison. « C’est gentil de me dire ça, t’es vraiment adorable ! J’essaierais de faire au mieux pour avoir l’air coiffée, et mignonne grâce à tes conseils ! »

Maddie se releva et manqua de tomber à la renverse… J’eu un petit sourire amusé, bon, je ne la laisserais peut-être pas tenir le clou ou le marteau pour notre sécurité respective… Mais on pourrait toujours faire quelque chose. Ramasser des objets ne devait pas être bien périlleux, même pour une maladroite. Je passais mon bras sous le sien, l’entraînant sur les berges du lac. Je me mis du côté de l’eau pour être sûre qu’elle ne glisse pas dans le lac.
« Maintenant, le but du jeu, c’est de trouver des cailloux originaux par terre, mais sans finir le nez dessus ! » dis-je en riant. Marcher la tête baissée, c’était pas le truc le plus pratique du monde, mais on n’avait pas encore trouvé d’autres solutions pour ça !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7573-madison-p-leynd-o-a-la-decouverte-de-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7578-madison-p-leynd-o-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7579-les-p-tits-rps-de-maddiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7583-o-boite-aux-lettres-de-madison-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7582-petits-courriers-pour-madison-envoyez-un-hibou-express-avec-edelweiss

Arrivé(e) le : 21/02/2017
Parchemins rédigés : 340
Points : 22
Crédit : You_Complete_Mess (crimsonday)-> Signature
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison    Lun 1 Mai - 0:55

Dansons la capucine


Roxy était vraiment une chic fille et elle avait le don de me faire sourire quoi que soit le sujet de la discussion. Il fallait dire que presque personne n’avait manifesté autant d’intérêt à mon égard et je ne pouvais pas dire que cela me laissait indifférente. Oh que non! Roxy était tout ce que l’on pouvait désirer comme amie. Une amie douce généreuse, rigolote et drôlement intéressante. J’espérais pouvoir lui rendre la pareille. Je ne voulais pas juste que les gens soient gentils avec moi, je voulais qu’en ma compagnie ils se sentent bien et j’espérais sincèrement que Roxy se sentait bien avec moi. Après tout, l’important est de faire sourire les autres non? Si je continuai à faire sourire Roxy alors, ça sera le plus beau cadeau du monde!

« Oh pire on payera quelqu’un pour qu’il note se qu’on se dit vu qu’on ne peut pas s’enregistrer à la façon moldus, dis-je en rigolant »

Ce n’était qu’une parole en l’air, rassurez vous. Je n’étais pas non plus folle au point de demander à quelqu’un de faire notre secrétaire surtout la nuit. Mais cela serait drôle au moins une fois de savoir si on parle la nuit, si on peut communiquer? Vous croyez vous? D’ailleurs ça doit être drôlement embêtant de parler la nuit et que tout le monde entende, non? Imaginez vous dites quelque chose de méchant sans vous en rendre compte?

« J’en suis certaine ! Vu que tu es là aussi! »

L’année allait être drôlement chouette avec Roxy comme amie, j’avais l’impression que l’on se connaissait depuis des années alors que cela ne faisait même pas une heure que nous étions en train de parler. Si ça se trouve nous nous connaissions avant? Une vie antérieur? Curieuse de recueillir son point de vue, je lui posais la question:

« Tu crois qu’on se connaissait dans une vie antérieure? Parce que j’ai l’impression de te connaître depuis toujouuuuurs! »

Je rigolai avant de me rendre compte ma nouvelle super-méga-génialisime amie était un peu mal à l’aise après m’avoir posé la question sur mes parents. Elle n’avait pas à s’en faire, cela ne me rendait pas si triste que cela, même si un petit pincement au coeur se faisait ressentir dans ma poitrine. Et puis de toute façon elle ne pouvait pas savoir. Je m’empressai de la rassurer:

« Mais non ne t’inquiètes pas, tu n’es pas impolie! Pour moi c’est normal que les gens soient curieux, alors tu peux me poser toutes les questions que tu veux, je t’assures que cela ne me dérange pas! Oui Jay est mon cousin mais comme toi et tes cousines je le considère comme mon grand frère! C’est pour ça que j’ai été très triste de le laisser là-bas alors que moi j’allais ici. Agents secrets? Je n’y avais jamais pensé figure toi! Ça serait marrant non? A un moment je me suis dit qu’ils sauvaient le monde du coup c’est pour ça qu’il ne pouvaient pas me prendre car ils avaient peur que je me blesse avec eux, rigolai-je. C’est un peu frustrant de ne pas savoir vraiment qui et où ils sont mais après tout si ils m’ont laissé chez ma Tante c’est qu’il y avait une bonne raison…je ne sais pas de quoi ils voulaient me protéger, mais je suis sûre qu’ils ont fait le bon choix! Tu ne crois pas? »

Parler de mes parents à Roxy me faisait vraiment du bien. Je n’en avais jamais parlé à personne. Je préférais éviter le sujet à la maison car je savais que cela mettait tout le monde mal à l’aise quand j’en parlais. Alors je gardais mes questions pour moi, mais avec Roxy, je pouvais tout lui confier c’est ce qui est bien quand on est amie! Je sais qu’elle sera toujours là pour m’épauler et elle peut compter sur moi pour faire de même! Elle me frotta doucement l’épaule et je lui souris en l’entendant parler de sa famille qui était vraiment compliquée elle aussi! Cela me faisait plaisir qu’elle se confie à moi aussi de la sorte, je me sentais encore plus proche d’elle.

« Six sorciers différents! Eh bah dis donc tu dois avoir beaucoup de cousins et de cousines non? Tu m’étonnes! Moi non plus je n’aimerais pas trop savoir même si il faut avouer que j’aime bien être au courant des moindres petits trucs qui se passent, pas toi? Je suis une vrai curieuse! Ça doit être trop bien de tous être différents et tu sais la différences c’est très bien parce que comme disait je ne sais plus trop qui: « Les opposés s’attirent » alors vu que vous êtes tous différents et bah vous vous attirez tous et vous êtes une belle et grande famille comme un bouquet de fleurs! »

Oui pardon je partais vite dans mes petits délires mais après tout, ce n’était pas totalement faux. Chacun représentait une tige différentes et à la fin cela fait un joli bouquet car tout le monde va bien ensemble et est heureux! Enfin c’était mon point de vue de la chose…

On sentait combien Roxy aimait sa famille et cela faisait chaud au coeur. Elle était une personne vraiment formidable. Une personne qu’on ne rencontre que très peu de fois dans sa vie. Elle pensait toujours aux autres et on voyait qu’elle donnerait tout pour les protéger. Cela me fit encore plus aimer ma nouvelle amie. Je ne comprenais pas pourquoi les gens ne s’intéressaient pas aux autres. Pour moi c’était le pire des défauts que l’on pouvait avoir. Quand on rencontre une fille comme Roxy on a tout de suite envie de savoir qui elle est non? Ce qu’elle aime, ce qu’elle mange, à quoi elle passe son temps? Pour moi c’était une évidence!

« Je suis contente que tu sois curieuse aussi! Comme ça tu arrives aussi à me supporter vu que tu es pareil que moi haha! J’espère être une bonne élève et je suis sûre que toi aussi d’ici la fin de l’année tu pourras faire tout ce que tu veux avec tes jolis cheveux! »

Je tapai dans la main de Roxy et elle m’emmena au bord du lac afin de trouver des pierres polies. Il fallait que j’en trouve! C’était ma nouvelle mission! Je rigolai quand elle fit référence à ma maladresse. Cette fois-ci il fallait que je fasse attention. Tomber sur l’herbe ne faisait pas mal, mais sur les cailloux…ouille. De plus il y avait un très très très gros risque que j’emmène comme à chaque fois, Roxy dans ma chute et je ne voulais pas lui faire mal. Et puis il y avait le lac, vous imaginez si nous tombions dans le lac? Si je la faisait couler? Oh là là, calme toi Madison! Je me mis à regarder par terre dans le but de trouver les pierres que mon amie voulaient. Bon c’était plus simple à dire qu’à faire…pour moi, tous les cailloux se ressemblaient. Je n’étais pas prête de trouver celui que Roxy me demandait. Mais je n’allais pas baisser les bras!

« Dis moi, qu’est-ce qui te plaît tant dans le bricolage? Qu’est-ce qui t’a donné envie de t’y mettre? Pourquoi le bricolage? Et comment tu as appris tout ça? »

Rien de mieux que d’en savoir plus sur ma nouvelle amie! Je continuai à fixer le sol, me donnant l’impression que ma tête allait exploser si je voyais encore un caillou identique aux autres. Patience, ma recherche finira par payer…enfin j’espérais qu’elle allait payer. Si je devais aider Roxy il fallait que je le fasse bien! Quand soudain quelque chose attira mon regard. Oh! Une pierre!

Je me précipitai vers celle-ci et essayait de l’extraire du sol avec toute la force que j'avais. Elle avait l’air d’être bien enfoncée! J’espérais ne pas faire de bêtises. Plus je tirais et plus je me rendais compte que la pierre était plus grosse que ce que j’imaginais. Quand je sentis la terre commencer à craqueler, je tirais une dernière fois, tomba sur les fesse la pierre dans les mains. La boue m’éclaboussa le visage et je me mis à rire, aux anges. Je pris la pierre et levai haut la main pour la montrer à Roxy

« Roxy! Roxy! Regarde, regarde j’en ai trouver une grosse! »

Mon regard balaya le sol et je remarquai que le trou que j’avais fait avais remuer une partie de la terre autour. Et il y avait…pleins de pierres qui brillaient de partout! J’en avais trouvé pleins en fin de compte! C’était vraiment mon jour de chance et j’étais sûre que Roxy y était pour quelque chose. Roxy était mon trèfle à quatre feuilles en quelque sorte.

« En fait…j’en ai trouvé plein! »

Contente de moi je me relevai et en ramassai quelques-unes pour aller les montrer à mon amie! J’espérais qu’avec la petite réserve que j’avais trouvé cela nous suffirait pour pouvoir réaliser ce que Roxy voulait faire! J’étais tellement heureuse de pouvoir aider mon amie que j’aurais pu m’arracher la mâchoire à sourire comme je le faisais. Roxy était magnétique, on avait envie de l’aider et de la faire sourire. C’était la meilleure des amies que j’avais pu rencontrer!
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7594-roxy-la-famille-trop-d-filleshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7605-roxy-rock-shttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causette#170239http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7607-roxy-attend-vos-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7608-roxy-attend-vos-petits-mots

Arrivé(e) le : 27/02/2017
Parchemins rédigés : 173
Points : 11
Crédit : :aimie: moi
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Liu Xi MacDougall

MessageSujet: Re: [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison    Ven 5 Mai - 21:00



Dansons la capucine



Je souris sincèrement à ma nouvelle amie, elle était vraiment parfaite, drôle, sensible, pleine d’idées loufoques, juste comme moi. Nous étions toutes les deux pleines d’entrain et débordantes de joie et je ne pouvais rêvais mieux pour commencer cette première année à Poudlard. Quoi de mieux qu’une complice comme Madison pour faire de ma vie à Poudlard quelque chose d’inoubliable ?

« Je ne sais pas si on se connaissait avant, mais une chose est sûre : on était faite pour se rencontrer. Je ne peux plus imaginer Poudlard sans toi maintenant ! ».
J’adorais écouter le petit rire enjoué de Maddie, ça ressemblait à un carillon, c’était tellement agréable. Elle prit la peine de me rassurer quant à mes questions… C’était adorable. Finalement, je n’étais pas si maladroite, et elle appréciait que je m’intéresse à elle. D’un autre côté, si elle n’avait pas du tout eu envie d’en parler, elle aurait évité le sujet ou inventé quelque chose. C’était toujours délicat de s’aventurer dans ce genre de discussion sans faire de dégâts. Madison n’en avait pas trop souffert ou été trop gênée, comme si elle savait qu’il faudrait bien qu’elle en parle à un moment ou à un autre. J’étais soulagée, touchée qu’elle ait envie de se confier à moi, c’était une grande marque de confiance.

« Ouf ! Merci de ta confiance alors, ça me touche ! Tu continues de correspondre avec Jay ? Tu lui parles un peu de ce qu’il se passe ici ? Tu veux qu’on lui fabrique un cadeau aussi ? Comme ça il aura un petit bout de toi avec lui ? » Bon…j’exagérais peut-être un peu, toute cette amitié et cette positivité me rendait émotive et grandiloquente. Un peu ridicule peut-être ? Bwarf, au moins, je pensais ce que je disais, on ne pouvait pas m’en vouloir pour ça, si ? « Oui, je suis sûre que c’est ça, ils sont des agents secrets qui sauvent le monde. Et quand ils seront sûrs que tu n’es pas en danger, ils viendront tout te raconter ! Non je ne crois pas que c’était un bon choix, j’en suis sûre : tu es devenue une fille géniale ! ». dis-je toujours aussi débordante d’affection.

Madison se lança à son tour dans une grande tirade sur la famille, j’éclatais de rire de bon cœur… J’adorais voir qu’elle aussi pouvait délirer complètement… « Ahah je me demande bien ce que je peux être comme fleur, en tout cas, je suis sûre que ma Grand-Mère est le tournesol, elle se prend un peu pour le soleil de la famille. Ouais, j’ai 9 cousines et 1 cousin. Violet vit avec son père aux Etats-Unis… C’est mon seul oncle, et on ne connait pas la mère de Violet… La rumeur familiale dit qu’en fait, il l’a adopté. Mon père dit qu’il s’est installé aux USA pour que ses sœurs lui foutent la paix et pouvoir vivre sa vie sans devoir subir leur curiosité. » Je ris à mon tour « C’est sûrement vrai, parce qu’on est tous super curieux dans la famille. Même si des fois, on aurait préféré ne pas entendre, tu sais genre « ce qui a été entendu ne peut pas être désentendu ». Enfin, oncle Finley nous manque, et on lui manque aussi, lui et ma cousine reviennent régulièrement. Et puis il y a aussi Sophia et Maddie qui vivent en France, leur papa vient de là-bas. Mais c’est plus près. Voilà, tu connais une partie de la famille maintenant ! »

Ce qui était super avec Madison, c’est que j’étais sûre que je pouvais lui parler de ma famille sans l’ennuyer… Elle avait l’air sincèrement intéressée, elle ne jugeait pas notre histoire. Si je n’étais pas déjà convaincue par la perfection de cette fille, cela aurait achevé de me convaincre. Mes cousines m’avaient raconté qu’on se moquait parfois de ma grand-mère, qu’on la traitait de catin et autres. Franchement, j’étais prête à édenter le premier qui s’y risquerait en ma présence. C’était mal de se battre, de faire perdre des points à sa maison, mais c’était encore pire de ne pas défendre l’honneur de sa famille !

Madison me suivit près du lac, faisant preuve d’une prudence qui me parut au premier abord un peu excessive ! Mais elle n’avait effectivement pas le pied très sûr, il allait falloir que je la surveille, sinon ses parents ne la récupèreraient jamais en entier d’ici les vacances. Pour l’instant, la chasse n’était pas très fructueuse… Je ramassais quelques morceaux de bois polis et blanchis par le temps. Le bricolage ? pourquoi j’aimais tant cela ? C’était une bonne question, que je ne m’étais jamais vraiment posé jusque-là.

Mon père aimait beaucoup bricoler quand il avait du temps libre, pour se détendre, pour avoir une concentration manuelle plus que psychologique. Il dit que ça lui permet de ne plus penser aux responsabilités qui pèsent sur lui en vol, de relâcher son esprit. Il a toujours fait ça depuis qu’il pilote ou même quand il était étudiant. Avec ma venue, il avait à la fois besoin de se détendre et de passer du temps avec moi. Alors… quand j’ai commencé à être assez grande, il s’est dit que ça valait le coup d’essayer de faire d’une pierre deux coups. Et ça a marché : j’adore bricoler avec lui, parce que quand j’étais petite j’adorais touuuut ce que faisais mon papa. J’étais sa plus grande fan.
Maintenant, je l’aime et je l’admire toujours beaucoup. Mais j'ai aussi pris goût à l'activité en elle-même. Créer des choses de toute pièce, transformer du rien en un objet. N’avoir besoin que de mes mains pour m’occuper. Je répondis enfin à mon amie :
« J’adore le fait d’imaginer quelque chose, d’avoir juste une idée, quelque chose qui n’existe pas, et de pouvoir le transformer en un vrai objet. C’est un peu magique non ? C’est mon père qui m’a appris, il adore ça, ça le détend et en plus, il se sent capable de prendre soin de la famille. Il m’a transmis ça je crois. Quand je bricole, je le fais pour moi, mais je pense aussi à lui ! »

J’observais un temps de silence, perdue dans ma réflexion quand soudain Maddie explosa de joie… essaya d’extirper une grosse pierre, y parvint…sur les fesses. J’éclatais de rire avec elle. « Wow, tu nous as pêché un gros poisson là ! ». Elle me montra la petite marre qui s’était formée là où elle avait dégagé la pierre. Il y avait plein d’autres cailloux à l’intérieur. Elle s’approcha pour me présenter sa trouvaille. Pour la première fois depuis notre rencontre, je gardais le silence, concentrée.

Je pris la grosse pierre dans la main, la caressant du bout des doigts : elle était assez plate, ce qui pouvait s’avérer très pratique, et elle était relativement lisse. Peut-être que ça pourrait servir de base à quelque chose ? Je farfouillais ensuite dans l’eau boueuse pour regarder les petits cailloux. Les roches étaient différentes, presque pailletés. Jolies en tout cas. Restait à trouver quoi en faire…J’imaginais bien un dessous de plat couvert de petites pierres de toutes les couleurs, en spirale, ou un pot à stylo construit comme un puits…

« Maddie, tu nous as trouvé un trésor ! Je vais ranger la plus grosse dans mon sac si ça te va, je pense qu’elle me sera très utile pour une future construction… Pour envoyer par hibou, les petites seront parfaites ! ».

J’en pris une poignée au hasard, et entrepris de construire rapidement un petit puits avec quelques pierres d’un côté, et une fresque pour un dessous de plat de l’autre.
« Tu vois, j’ai en tête un dessous de plat, ou un pot à crayon… Tu préfères quoi ? Pour le dessous de plat, j’ai un bout de planche au dortoir sur lequel on pourra les coller en faisant un joli motif. Sinon, on a de quoi faire un pot à crayon… Ou plutôt, plein de pots à crayon, tu nous as trouvé une source de jolis cailloux ! ». dis-je pleine d’entrain !
J’étais ravie, vraiment. J’espérais que Madison voudrait toujours m’aider, car c’était un travail minutieux qui allait prendre du temps. Peut-être qu’elle voudrait aussi fabriquer quelque chose pour Jay ? J’avais hâte de m’y mettre !





HRP : idées bricolages:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7573-madison-p-leynd-o-a-la-decouverte-de-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7578-madison-p-leynd-o-la-petite-maladroite-dont-le-sourire-est-eternel-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7579-les-p-tits-rps-de-maddiehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7583-o-boite-aux-lettres-de-madison-ohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7582-petits-courriers-pour-madison-envoyez-un-hibou-express-avec-edelweiss

Arrivé(e) le : 21/02/2017
Parchemins rédigés : 340
Points : 22
Crédit : You_Complete_Mess (crimsonday)-> Signature
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison    Dim 21 Mai - 10:30

Dansons la capucine

La joie débordante de ma super-méga-nouvelle-amie faisait vraiment plaisir à voir et me donnait toujours envie de rire et de plaisanter avec elle. Lorsque vous rencontrez une fille comme Roxy vous ne pouvez pas faire l’impasse sur elle, ce n’était pas possible. Cette fille attirait vraiment les regards et j’étais contente d’avoir attiré le sien aussi. On formait une belle paire d’amies toutes les deux à délirer, à rire pour n’importe quoi, à imaginer des choses farfelues, à rêver à notre monde parfait. Et c’était bien ce petit truc là qui me manquait en arrivant à Poudlard. la petite chose qui rend la vie encore plus folle et plus amusante, la petite chose qui vous faisait sourire, la petite chose qui vous donnait du baume au coeur. Et aujourd’hui je l’avais trouvé. Car la petite chose qui me manquait depuis tout ce temps…c’était Roxy. Enfin! Maintenant que nous étions amies, je ne comptais plus la lâcher d’une semelle et j’espérais bien qu’elle allait en faire autant pour moi. Ce sera tellement drôle toute la scolarité avec elle, je nous voyais déjà vieille avec des chats et toujours amies! Je lui fis également remarquer que sans elle non plus Poudlard n’aurait pas eu cette petite touche drôle et émouvante qui la représentait et donc que j’étais heureuse d’être venue me promener par là aujourd’hui.

Tous les sujets pouvaient passer sur la table avec Roxy, que l’on parle de pierre, d’amitié, de cadeau grandiose ou encore de famille, je savais que je pouvais tout déballer sans rien risquer et en lui faisant plaisir. C’était quand même ça mon premier but dans une amitié: faire plaisir à l’autre. Le jour où je ne pourrais plus faire plaisir à Roxy c’est que j’aurais été une mauvaise amie. Mais tout pendant que je le pouvais alors j’étais aux anges. Quand Roxy parla de Jay cela me fit réellement du bien. Cela faisait longtemps que je n’avais pas extériorisé mes sentiments et je pouvais vider tout mon sac avec Roxy, en plus elle me proposait des choses supers gentilles pour mon cousin et cela me touchait.

« Oui je continue de correspondre avec lui, il est comme mon grand-frère! Je lui raconte mes journées comment c'est Poudlard vu qu’il n’a pas pu y aller et que lui, il adore la magie et j’essaye de pouvoir répondre à toutes ses questions même si il en a beaucoup et que moi je ne sais pas tout…enfin pas encore, rigolai-je. Oooh c’est vrai? On peut?! Ca me ferait trop plaisir Roxy! Merci, merci, merci! »

Je la pris dans mes bras en sautillant. C’était la chose la plus gentille qu’on avait fait pour moi. Aider à faire plaisir aux autres c’était comme un cadeau de noël en avance. En même temps cela ne m’étonnai pas venant d’une fille comme Roxy, elle était tellement gentille et elle pensait toujours aux autres. J’avais bien trouvé ma paire! La discussion sur mes parents, bien qu’un peu délicate au premier abord, m’avais permis de le dire à quelqu’un d’autre qu’à ma famille, celle qui connaissait déjà toute l’histoire. J’avais eus besoin de savoir que je pouvais faire confiance à quelqu’un et cela me faisait plaisir de partager un petit bout de ma vie avec cette charmante fille qu’était Roxy.

« Si jamais ils reviennent me chercher et qu’ils me racontent tout, alors tu seras la première que je leur présenterai: la grande et magnifique Roxy! Ce serait dommage qu’il passe à côté d’une fille aussi chouette que toi! »

Je pris la main de ma meilleure amie. Exprimer ses sentiments par les gestes étaient plus faciles qu’avec la voix, même si j’avais la langue bien pendue, j’avais besoin de ces petits gestes affectifs du quotidien qui voulaient dire tant de chose pour moi. Peut-être pour elle aussi d’ailleurs? Je n’en savais rien, mais j’allais me calmer un peu sur les questions. On dirait que nous sommes en train de nous faire un interrogatoire mutuellement. C’est très drôle même! Heureusement qu’on aime parler toutes les deux…qu’est-ce que ça serait sinon!

« Moi je dirais que tu es un Camélia. Parce que le Camélia est un symbole de perfection au Japon et puis il suscite l’admiration alors c’est tout ce que tu es, même si on est pas au Japon! Dis donc ça fait beaucoup de filles! Moi c’est l’inverse c’est beaucoup de garçons, rigolai-je, ta famille est géniale en fait! Vous habitez tous à des endroits différents du monde mais vous vous aimez et quand vous vous retrouvez le bouquet de fleurs est recomposé! »

Je ne mentais jamais. C’était une de mes qualités. Ou alors du moins très peu et pour de bonnes causes. Je pensais sincèrement ce que je disais sur la famille de Roxy et je trouvais ça horrible que les gens soient méchants avec une femme qui a élevé tous ses enfants et qui a eu un coeur assez gros pour pouvoir aimer plein de fois dans sa vie! Moi je trouve ça très touchant et Roxy peut être rassurée car avec moi, elle pourra me parler de sa famille autant qu’elle veut car j’aime bien aussi quand elle me parle d’elle. J’aime bien connaître les gens. Non non je suis pas curieuse, absolument pas, je ne vois pas du tout ce que vous voulez dire!

J’avais tout de même fait fort en réussissant à ramasser tous ces cailloux qui brillaient de mille feux, si j’avais dit que j’y arriverai je ne me serais sans doute jamais cru. J’aurais été plutôt du genre à tomber à la renverse dans l’eau et à boire la tasse avant que quelqu’un vienne me chercher. Mais pour une fois, j’avais bien fait mon travail et j’étais heureuse d’avoir pu aider Roxy en faisant quelque chose; le bricolage n’étant pas mon fort, il fallait bien que j’aide non?

« Si, je trouve ça aussi magique que tu puisses faire tout ça avec tes mains sans avoir besoin d’autre chose que de quelques outils. Le bricolage c’est un peu comme une forme de magie, mais une magie moldue! Et une magie assez dure parce que tout le monde ne peut pas faire tout ce que tu imagines, souris-je, eh bah ton papa doit être drôlement douée aussi si il a réussis à t’apprendre tout cela, je suis impressionnée! »

Et je l’étais. Mon oncle n’aurais jamais essayé de m’apprendre un truc pareil. Vous imaginez? Avec les clous, les vis, les perceuses et tout ce qui coupe, brûle, pique, écorche? Jamais on ne me laissais approcher ces trucs là moi et c’était même peut-être mieux pour moi. On préfèrait m’apprendre la lecture, les échecs et tout cela plutôt que de me laisser regarder quelque chose qui finira, même sans le vouloir, par me faire du mal. A cette pensée un petit gloussent sortit de ma bouche tendis que j’hochai la tête pour que Roxy mette la grosse pierre dans son sac.

« Super! Je suis contente d’avoir trouvé ce qu’il fallait! »

Pour une fois, faillis-je répéter, mais mon amie finirait vite par s’en rendre compte par elle même. Mieux valait ne pas me révéler entièrement en une journée. La vie est plus belle avec des choses que l’on découvre chaque jour! Je m’assis à côté de Roxy pour voir les ébauches de croquis qu’elle avait fait sur le sol. Son imagination m’impressionnait, je ne savais pas qu’on pouvait faire tout ça avec des pierres, si? Pour moi les pierres c’étaient jolies et on pouvait faire des ricochets, mais là ce que Roxy me présentait c’était des ébauches d’oeuvres d’arts carrément! J’étais très emballée à l’idée de pouvoir l’aider à quelques petites choses, même si je savais que je n’allais pas être d’une grande aide.

« Le dessous de plat était une bonne idée…mais j’aime beaucoup aussi ceux des petits pots à crayons. Alors on peut faire les deux non? On a assez de cailloux pour faire tout ce qu’on veut, non? Comme ça ça nous permettra de faire plusieurs petites choses et une grosse chose et tout le monde sera ravi! En plus je pourrais en apprendre davantage et ça, ça va être géniale! Vos idées sont impressionnantes capitaine Roxy! Je m’incline devant tant d’imagination et de talent, dis-je en imitant quelqu’un de noble.

Mon petit sketch nous fit rire toutes les deux. Nous prîmes les cailloux afin de nous installer dans un petit endroit où nous pourrons bricoler sans dérangement, avec le sourire et la joie. En se parlant, en se racontant notre enfance, en imaginant, en créant, en s’amusant! Roxy s’était un peu mon double, je n’aurais pas pu trouver meilleure que cette fille là et j’en était ravie. Roxy c’était la personne qu’il fallait absolument connaître sinon on passait à côté de quelque chose et heureusement, moi je n’étais pas passée à côté! Alors tendis que nous nous mettions à bricoler dans la joie, notre rire ne finit jamais de s’évanouir dans les rayons du soleil de cet après-midi où j’avais trouvé ma meilleure amie. Pour le reste de mes jours.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7594-roxy-la-famille-trop-d-filleshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7605-roxy-rock-shttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causette#170239http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7607-roxy-attend-vos-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7608-roxy-attend-vos-petits-mots

Arrivé(e) le : 27/02/2017
Parchemins rédigés : 173
Points : 11
Crédit : :aimie: moi
Année : 2ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Liu Xi MacDougall

MessageSujet: Re: [ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison    Mer 24 Mai - 19:57



Dansons la capucine




Maddie était vraiment adorable, je sentais chez elle une vraie gentillesse, la recherche de l’autre. Enfin, elle avait l’air d’aimer sincèrement les êtres humaines et c’était chouette : je connaissais plein de gens qui trouvaient ça plus hype d’être cyniques, mais c’était surtout plus facile. J’étais contente d’avoir tapé juste en lui proposant de fabriquer quelque chose pour son cousin, ça me valait un gigantesque câlin à ressort. « ahah ben écoute, ça doit lui changer, d’être celui qui pose les questions » dis-je en plaisantant. « mais oui, on peut, ça va être super, il aura un petit bout de sa Maddie avec lui comme ça ». Je lui fis un clin d’œil avant, de reprendre mon sérieux pour écouter la suite de son récit… Mais je ne pus m’empêcher de rire : «je serais flattée de rencontrer tes si mystérieux parents, mais bon, ils risquent d’être déçus, j’suis p’tetre magnifique, mais on peut pas vraiment dire que je sois grande ! En tout cas, je serais toujours là pour écouter tes histoires ou la leur ! ».

Je serais toujours là pour Maddie, j’en étais sûre. Elle avait l’air à la fois toute fragile dans ses incertitudes et très forte… Elle avait beau ne pas avoir une histoire facile, elle choisissait d’aimer les gens et de leur donner sa confiance plutôt que de les haïr et de se méfier. Certains diraient sûrement que c’est de la naïveté, mais ça demande quand même un sacré caractère et du courage, de ne pas avoir peur des autres ! Je la serrais fort dans mes bras, comme pour sceller ce pacte silencieux. Enfin, on n’était pas silencieuse, mais on n’avait pas vraiment prononcé un pacte quoi !
Je l’écoute me parler de ma famille comme un bouquet de fleurs, c’est tellement poétique… Je ne manquerais pas de leur en parler à la prochaine réunion, je sais déjà que ma vieille tante lèvera les yeux aux ciels, mais je sais que bon nombre d’entre-elles seront touchées.

« Il faudra que je regarde à quoi ça ressemble, mais je pense que tu vas vite te rendre compte que je suis pas si parfaite…. En tout cas tu es une vraie poète, tu as une vision du monde super belle et originale ! C’est la première fois que je rencontre quelqu’un qui parle comme toi ! J’espère pouvoir te présenter à ma famille un jour. Ou alors on pourrait faire un grand barbecue pour équilibrer la balance fille / garçon ! »

Ça serait chouette non ? Bon évidemment il faudrait que la famille soit d’accord, mais ça devait être organisable sans trop de soucis, on était nombreux pour préparer !

Je suis sûre que mon père serait de mon côté, ce n’était pas tous les jours que je rencontrais une amie et encore moins une amie qui voulait bien m’assister dans mes sessions de bricolage : rien que pour ça, il fallait qu’elle vienne. Elle allait adorer mon papa, et vice-versa : si elle comprenait l’aspect magique de la création, c’était dans la poche.

« Je lui dirais, il sera tellement heureux de l’entendre d’une autre bouche que la mienne ! Je lui dirais que j’ai trouvé une super assistante, ça va être beaucoup plus fun avec toi que toute seule ! »

Ce qui me faisait vraiment plaisir, c’est qu’elle avait l’air aussi heureuse que moi de participer. Ça lui faisait sincèrement plaisir, elle s’intéressait vraiment, pas juste parce que je le lui avais demandé. Je me sentais si bien avec elle !

« Je crois qu’on a assez de cailloux pour construire une muraille ! Mais on va commencer par le dessous de plat et les pots avant la maçonnerie, parce que je suis pas sûre d’être très au point niveau rempart pour l’instant » dis-je en plaisantant.
J’attrapais la main de mon amie, m’inclinant à mon tour, « Lieutenant Madison, c’est avec joie que je vous accueille dans l’équipe, à nous deux, nous allons construire des merveilles et conquérir le monde ! »

Nous prîmes nos affaires, avant de nous installer plus loin de l’eau, pour conquérir notre toute nouvelle amitié. Outils en main, j’expliquais le B-A Ba à Madison, tout en lui racontant ma vie et en écoutant la sienne. Je crois que c’était vraiment mon premier jour à Poudlard, celui où je me suis sentie promise à une scolarité géniale, accompagnée de la meilleure personne qui soit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[ANNÉE 2022 - 2023] (fini) Dansons la capucine ! - ft. Madison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Le Lac-
Sauter vers: