AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I've got your back ! ft. Sinéad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6824-chuck-don-t-tell-me-what-to-do-and-don-t-tell-me-what-to-say?nid=14#154915http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6835-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow-chuckhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6840-chuck-s-rp-i-m-not-a-monster#155004http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6836-chuck-more-than-kisses-letters-mingle-soulshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6837-chuck-et-les-hiboux-express#154947

Arrivé(e) le : 29/09/2016
Parchemins rédigés : 670
Points : 5
Crédit : Sloane ♥ ~ (Robert Sheehan)
Année : 7ème année.

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Shaelyn E. Calwell

MessageSujet: I've got your back ! ft. Sinéad   Mer 25 Jan - 13:51


I've got your back !

Si un jour tu tombes, sache que je serais toujours là pour te rattraper...
Signé : le sol.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Dors bien, ne rêve pas trop de moi ! » lançais-je à ma meilleure amie avant qu'elle ne remonte vers le dortoir des filles, je suis certains qu'elle a rigolé suite à ma remarque, même si elle a bien l'habitude que je sorte ce genre de phrases, elle me connaît par cœur maintenant. En même temps, 6 années à se côtoyer partout tout le temps, que ce soit pendant nos heures de libres, nos sorties à Pré-au-lard, nos soirées en salle commune, ou même en cours ! Phoebe a finit par me connaître plus qu'elle même, et c'est bien évidemment réciproque, on se connaît du bout des doigts. C'est ça qui est bien, car du coup, on se fait confiance, et c'est important dans une amitié. La confiance et l'honnêteté c'est ce qui est le plus important pour moi. Enfin bon, voilà que mon amie est partie se coucher, comme la plupart des gens dans la salle commune et je me retrouve tout seul, sur un fauteuil près de la cheminée, récoltant chaque brin de chaleur émis par le feu qui crépite. Je n'arrive pas à croire que nous sommes déjà en 2022, l'année où je vais commencer ma septième année, ou autrement dit, la dernière. Cela me fait un pincement au cœur, j'ai vécu tant de choses dans ce château ! Comme beaucoup, cet endroit était un lieu de refuge à ce que je ressentais à la maison, ma mère a toujours tout fait pour qu'il y ait une bonne ambiance, mais pas ma sœur, chaque fois qu'on passait un moment ensemble, sa haine envers moi grandissait, j'ai fini par arrêter d’espérer que ça ira mieux entre nous... Ou peut-être quand je ne serais plus à Poudlard ? Je ne sais pas, je la vois mal me sourire à nouveau, me parler de ses exploits, faire des batailles de boules de neiges... Je soupire longuement. Je ferais mieux de chasser ses idées de mon esprit. Quand je ne serais plus à Poudlard... J'ai aucune idée de ce que je vais devenir plus tard, j'ai toujours trouvé les Auror superbe, mais c'est trop d'ambition pour moi, et puis, jamais je n'aurais des résultats suffisants... Je suis excellent en vol, j'ai toujours su manier mon balai à la perfection, et maintenant que je joue dans l'équipe de Gryffondor de Quidditch, je me dis, pourquoi pas une carrière dans le Quidditch ? Mais faudrait-il encore que je sois recruté et tout... Je sais pas, je ne préfère pas encore y réfléchir.

Toutes ces pensées finissent par alourdir mes paupières alors que je fixait toujours les flammes qui commencent à s'éteindre. Je décide donc de me lever, ne voulant pas m'endormir sur le fauteuil. Je regarde autour de moi et constate que chez nous, la salle commune finit toujours par être en bordel... Je ne sais pas comment c'est dans les salles communes des autres maisons, mais j'imagine bien le désespoir des Elfes lorsqu'ils arrivent dans notre sentier de Gryffons. Je me surprends à imaginer un moment la tête des autres salles commune, celle de Sepentard, tout de vert et argent, avec des gens comme Ash en train de foutre un bordel qui font grimacer d'autres. Chez les Serdaigle, tout propre et stérile, avec Narcissa et ses collègues coincés en train de lire un livre ou de travailler. Et chez les jaunes ? Je ne sais pas, à vrai dire à part Keagan et Daniela je ne connais pas trop de personnes de leur maison, mais j'imagine bien que la salle commune doit être agréable, à ce que m'avait expliqué Danni. Enfin bon, je m'avance finalement vers les escaliers pour remonter au dortoir des garçons où je devinais Max et les autres en train de ronfler bruyamment quand soudain, un petit bruit se fait entendre de l'autre côté au moment où je met mon pieds sur la première marche. Je fronce un sourcil, pas certain d'avoir vraiment bien entendu, mais quand je me retourne j’aperçois une petite silhouette fluette aux cheveux roux s'avancer vers la sortie de notre chère salle. Un sourire se poste sur mon visage et je ne peux m'empêcher d'étouffer un rire à sa façon de glisser par la porte discrètement. Je sais bien qu'elle est prête à faire quelque chose et je ne vais pas rater une telle occasion de sortir m'amuser un peu. Ni une ni deux, je cours vers la sortie et me glisse, non pas aussi discrètement avant d'arriver dans le couloir et voir les cheveux roux de Sinéad juste devant moi. Je me racle la gorge pour avertir de ma présence.

« Alors, on compte faire une sortie de nuit sans Mister Bowman pour couvrir nos arrières ? » dis-je d'un ton taquin.

J'ai toujours été là à la suivre dans ses conneries, juste au cas où je devais la rattraper si elle tombe pour éviter qu'elle ne se tue, en gros, je protège ses arrières, et ce n'est pas ce soir que cela va changer, alors je croise les bras sur ma poitrine un léger sourire amusé, attendant une réaction de la rouquine.

black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7275-sinead-p-o-riordan-notre-destin-fait-partie-de-nous-il-suffit-d-etre-assez-courageux-et-rebelle-pour-s-en-rendre-comptehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7296-sinead-p-o-riordan-chacun-est-libre-d-ecrire-sa-propre-histoirehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-january-h-shiver#164473http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7307-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164474http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7308-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164475

Arrivé(e) le : 14/12/2016
Parchemins rédigés : 281
Points : 4
Crédit : Bazzart
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Dim 29 Jan - 13:34


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Chuck & Sinéad

I've got your back !

« Et elle m’a dit que c’était IMPOSSIBLE de trouver des Snargaloufs dans la forêt interdite, mais moi je suis sûre que ce n’est pas vrai parce que j’en ai déjà vu… Mais bon, j’allais pas lui dire parce que ça aurait été avoué que j’étais déjà allée dans cette forêt, mais elle m’a mis le doute maintenant… Pourtant j’en étais sûre, genre vraiment, vraiment, vraiment sûre ! » Après leur cours commun de botanique, Sinéad s’était retrouvé avec Perrin à la pause déjeuner où elle lui exposait un peu trop bruyamment sa théorie sur la végétation à l’intérieur de l’école. Plongé dans son assiette, le jeune homme n’avait pas daigné lui répondre et sa sœur commençait à s’impatienter. « Tu ferais quoi à ma place ? T’irais voir ? Je crois que je vais aller voir… Tu veux venir avec moi ? » Aucune réponse à part un simple bruit qui ne voulait dire ni oui, ni non. Sinéad soupira, consciente que la tête de son frère était totalement ailleurs. Il n’était pas dans son assiette ces derniers temps et elle avait fait son maximum pour lui remonter le moral mais pour le coup, elle aurait aimé qu’il se concentre sur ce qu’elle avait à dire parce que c’était important à ses yeux. « Et sinon j’ai couché avec Phen et je suis enceinte, je ne sais pas trop comment l’annoncer à maman… » Déclara-t-elle sur le ton de la conversation, sachant pertinemment que c’était le genre d’information qui le ferait réagir. « Hein ?! QUOI ?! » Finti-il enfin par répondre, prononçant ses premiers mots depuis qu’ils s’étaient attablés chez les Gryffondor. « C’est pas vrai idiot, j’ai dit ça juste parce que tu ne m’écoutais pas, alors quand tu auras envie de m’écouter, tu me feras signe. » Débita-t-elle dans leur langue maternelle qu’elle utilisait plus facilement lorsqu’elle était énervée. Elle laissa bruyamment retomber sa fourchette sur la table et se leva, attrapant son sac au passage. S’il ne voulait pas lui parler, elle n’allait quand même pas le forcer. Elle le planta donc à la table, quittant la grande salle sans un regard en arrière. Du Sinéad tout craché, elle s’énervait pour rien et au bout de dix minutes, elle lui enverrait un petit mot avec des cœurs et des petites licornes pour s’excuser et lui dire qu’elle l’aimait plus que tout et qu’elle n’aurait pas dû réagir comme ça. La rouge et or avait toujours été impulsive, un peu trop même, et même si elle était la plupart du temps de bonne humeur, elle pouvait parfois se montrer relativement irritable, comme aujourd’hui. Tant pis pour Perrin, il en avait fait les frais en refusant de s’intéresser aux Snargaloufs et elle se débrouillerait toute seule pour réussir à en trouver. Elle était donc passée à la bibliothèque pour revoir ses compétences en la matière puisque ces plantes n’étaient pas étudiées à son niveau et elle avait pris sa décision rapidement. Cette nuit, elle ferait un petit tour par la forêt pour tenter de retrouver ces fameuses plantes et être sûre que son professeur avait tort. Elle ne pourrait jamais le lui faire remarquer mais par pure satisfaction personnelle, elle se devait d’aller voir.

Dans son dortoir, elle avait préparé un petit sac-à-dos où elle avait fourré de quoi manger et quelques vêtements chauds pour éviter de devenir un glaçon lorsqu’elle serait dans la forêt. Elle avait placé son sac dans la salle commune à proximité de la porte pour pouvoir se faufiler rapidement vers la sortie et éviter les questions de ses camarades de dortoir qui ne manqueraient pas de s’étonner de la voir s’éclipser à une heure aussi tardive même si elle avait l’habitude. Elle avait déjà passé quatre ou cinq fois la tête dans la salle commune, attendant que celle-ci soit déserte. Il ne restait plus que Chuck maintenant et elle hésita un moment à lui demander de l’accompagner, mais elle avait prévu de faire ça toute seule pour énerver Perrin alors elle devait aller jusqu’au bout. Enfin, sa dernière tentative fut la bonne. Elle constata que la salle commune était désormais déserte et jamais elle n’aurait pu imaginer que Chuck se trouvait désormais dans les escaliers à deux pas d’elle. La rouge et or se faufila dans la salle commune, attrapa son sac et se faufila à l’extérieur, savourant ces premiers moments de liberté. Elle prit le temps d’inspecter les alentours avant de s’engager dans le couloir. Elle avait fait à peine deux pas lorsqu’elle entendit un raclement de gorge. Elle fit volte-face, le cœur battant la chamade et se retrouva face à face avec Chuck. « Alors, on compte faire une sortie de nuit sans Mister Bowman pour couvrir nos arrières ? » Un soupir de soulagement s’échappa de la bouche de la jeune fille. Il était malade lui, il voulait qu’elle ait une véritable crise cardiaque ou quoi ?! Cependant, elle hésitait entre lui mettre des claques et lui sourire, elle était contente de le voir et finalement, avoir un peu de compagnie pendant son escapade lui ferait le plus grand bien et en plus ce n’était pas la pire compagnie possible. « Pas du tout ! A dire vrai, je t’attendais et tu es en retard. » Le taquina-t-elle gentiment alors qu’elle s’était fait chier à attendre une demi-heure de plus qu’il aille se coucher avant de sortir de son propre dortoir. D’ailleurs, elle avait lamentablement échoué, ce garçon était fort, peut-être même avait-il repéré son manège depuis un moment et attendait juste qu’elle se casse pour la suivre. Elle n’aurait pas un super futur dans le domaine du cambriolage, ces derniers temps elle n’arrêtait pas de se faire griller par ses camarades de classe. « On va chercher des Snargaloufs, t’as des vêtements chauds ? » Lui demanda-t-elle comme s’il était désormais évident qu’il allait venir avec elle. Après tout, il lui avait suggéré implicitement alors autant profiter de sa proposition pour se créer un allié. Parfois, il était un peu chiant parce qu’il la traitait toujours comme si elle était une petite chose fragile et qu’elle détestait qu’on lui mette des barrières, mais en vérité, elle aimait partir en expédition avec lui parce qu’il lui apprenait toujours des tas de trucs utiles et elle gardait de très bons souvenirs de leurs conneries communes. « Par contre faut qu’on bouge d’ici, la ronde suivante va pas tarder à arriver. » Si les horaires étaient respectés bien sûr mais mieux valait ne pas rester dans le coin pour s’en assurer.

Code by Fremione.



You are my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I can't lose you, because if I ever did, I'd have lost my best friend, my soul mate, my smile, my laugh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6824-chuck-don-t-tell-me-what-to-do-and-don-t-tell-me-what-to-say?nid=14#154915http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6835-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow-chuckhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6840-chuck-s-rp-i-m-not-a-monster#155004http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6836-chuck-more-than-kisses-letters-mingle-soulshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6837-chuck-et-les-hiboux-express#154947

Arrivé(e) le : 29/09/2016
Parchemins rédigés : 670
Points : 5
Crédit : Sloane ♥ ~ (Robert Sheehan)
Année : 7ème année.

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Shaelyn E. Calwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Mar 31 Jan - 6:53


I've got your back !

Si un jour tu tombes, sache que je serais toujours là pour te rattraper...
Signé : le sol.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les mangemorts peuvent bien nous menacer de toute sorte, nous surveiller, nous patrouiller, s'il y a une chose que j'ai compris, c'est qu'ils ne nous arrêterons pas d'enfreindre le règlement, de sortir la nuit, d'aller dans des endroits interdits. Il y a des failles dans chaque système, toujours, partout, et faut croire que bien d'entre nous l'avons trouvé cette faille. Depuis Halloween je n'ai jamais renoncé, ce n'est plus comme avant, le sentiment d'adrénaline n'est pas le même que lorsque la seule chose avec la quelle on pouvait nous menacer c'était une retenue avec le concierge, là, on sait qu'on risque gros, mais on ne ce laisse pas intimider. Il faut juste prendre plus de précautions, faire attention aux tours de gardes, ce cacher à chaque coins de couloirs pour pas qu'on nous surprenne, mais bon, on s'en sort toujours. Cependant, quand j'ai vu Sinéad sortir de la salle commune, j'ai pas pu m'empêcher de la suivre, je voulais dormir en fait, mais l'envie de l'accompagné à ravivé mon énergie, et puis au moins, je peux avoir un minimum un œil sur elle, si on ce fait choper, elle ne devra pas en subir les conséquences toute seule. Je ne pense pas que j'aurais été capable de dormir tranquillement, en sachant que la rousse se balade je ne sais où en pleine nuit et pourrait ce faire choper par des mangemorts et... Et dieu sait la punition qui l'attendrait, elle aurait très certainement été le spectacle du soir dans la Grande Salle. Rien que d'imaginer ça j'ai un haut le cœur et je me précipite de chasser cette idée lorsque je me retrouve derrière mon amie. D'ailleurs, je vois très bien que je l'ai faite sursauter, en même temps, j'ai pas été très doux, elle aurait bien pu penser que c'était un mangemort, la pauvre, j'ai du lui faire une bonne frayeur. Mais très vite un sourire se forme sur son visage. « Pas du tout ! A dire vrai, je t’attendais et tu es en retard. » dit-elle alors, et je ne peux m'empêcher de rigoler à cette remarque, mais je me reprend très vite, pensant que je fais peut-être un boucan trop fort. « Excuse, j'ai du récupérer deux bouteilles de jus de citrouille, je pensais qu'on aurait soif dans notre périple ! » dis-je un sourire aux lèvres. A vrai dire, j'ai vraiment deux bouteilles de jus de citrouille dans mon sac, je les ai volées dans la cuisines cet après-midi pensant les boire ce soir avec Phoebe dans la salle commune, mais j'avais totalement oublié, on était tellement dans notre jeu d'échec que j'ai abandonné mon sac avec les bouteilles, sans même y penser une seule seconde.

Alors que je m'avance vers elle, elle me demande si j'ai des vêtements chauds, me disant que nous partons à la recherche de Snarga.... Je ne sais pas quoi. Ça ne m'étonne pas d'elle ce genre d’excentricités, c'est bien ça que j'adore chez elle ! Mais le fait d'avoir besoin de vêtements chaud me fait froncer légèrement les sourcils. Compte-t-elle sortir du château ? Peut-être aller dans la Forêt interdite... Il me semble que ce qu'elle veut chercher est une sorte de plante je crois... A vrai dire, j'ai jamais été attentif en Botanique, je me suis toujours ennuyé à mourir dans cette matière, mais là, c'est une toute autre situation bien plus amusante ! Je hoche donc simplement la tête en sortant mon écharpe de mon sac et en enfilant ma robe de sorcier sur les épaules, prêt à affronter le froid de la nuit. « Par contre faut qu’on bouge d’ici, la ronde suivante va pas tarder à arriver.   » dit-elle assez précipitamment et de suite nous nous mettons en marche. « T'as raison, on ce bouge, ça serait con de tomber sur un des sbires de Blackman alors qu'on vient à peine de partir ! » dis-je alors que nous passons devant certains portraits qui n'ont pas l'air enchantés de nous voir rôder la nuit, mais je les ignore totalement, c'est pas nouveau que des portraits m'engueulent, me disent que je ne devrais pas être dehors et blablabla... « Qu'est-ce qu'ils peuvent être chiants ses portraits... Au fait, c'est quoi les Snargaloufs ? C'est pas genre... Ouai non j'vais pas dire de connerie, sinon tu risque de croire que je suis vraiment stupide ! » dis-je d'un ton ironique. Comme si elle savait pas déjà que je suis ironique. En y réfléchissant, je me suis aventuré dans quelque chose sans avoir aucune idée de quoi, heureusement que je fais confiance aux O'Riordàn.

black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7275-sinead-p-o-riordan-notre-destin-fait-partie-de-nous-il-suffit-d-etre-assez-courageux-et-rebelle-pour-s-en-rendre-comptehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7296-sinead-p-o-riordan-chacun-est-libre-d-ecrire-sa-propre-histoirehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-january-h-shiver#164473http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7307-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164474http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7308-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164475

Arrivé(e) le : 14/12/2016
Parchemins rédigés : 281
Points : 4
Crédit : Bazzart
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Mar 31 Jan - 23:50


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Chuck & Sinéad

I've got your back !

Le choc passé, Sinéad était heureuse de voir Chuck. Certes, il pouvait se montrer un peu trop protecteur avec elle à son goût mais ce n’était pas toujours le cas, heureusement et elle s’amusait énormément en sa compagnie lorsqu’il acceptait de l’accompagner dans ses délires. Et cette nuit, elle ne lui laissait pas franchement le choix de toute façon, maintenant qu’il était sorti de la salle commune à une heure tardive, il était autant en tort qu’elle donc autant qu’ils restent ensemble et se fassent choper tous les deux si ça devait arriver. Bien sûr, Sinéad ne lui souhaitait absolument pas une chose pareille, mais ça pouvait toujours arriver, malheureusement. La rouge et or n’avait jamais été trop prudente et sans Chuck pour assurer ses arrières, elle se serait certainement pris un certain nombre de punitions depuis le temps. Il se montrait excessivement patient avec elle, prenant le temps de lui expliquer toutes les astuces qu’il connaissait pour éviter de se faire prendre et lui indiquer les erreurs qu’elle commettait et qui étaient encore aujourd’hui un peu trop nombreuses. Sinéad se rendait bien compte qu’elle avait une technique à perfectionner et la plupart du temps elle accueillait son avis avec bon humeur, loin de se montrer susceptible. Cependant, lorsqu’il arrivait durant un mauvais jour, elle ne pouvait s’empêcher de prendre la mouche et de l’envoyer sur les roses, chose qu’elle regrettait immédiatement par la suite parce que c’était Sinéad et qu’elle n’était absolument pas douée pour gérer les conflits. Elle allait donc s’excuser bien gentiment, priant pour que Chuck lui pardonne sa mauvaise humeur ce qu’il avait l’intelligence de faire plutôt facilement. En définitive, elle avait bien de la chance d’être tombée sur lui et il devait bien se rendre compte qu’il lui était d’une aide précieuse sinon il n’aurait pas tenté de la suivre encore une fois cette nuit. Alors bien sûr qu’elle n’avait pas pensé une seule seconde à le renvoyer dans leur salle commune, elle était bien trop contente d’avoir un peu de compagnie, même si elle ne pourrait pas narguer Perrin cette fois-ci, ce serait pour une autre fois, ça n’avait pas d’importance.

Et puis, en plus, il n’était pas venu les mains vides puisqu’il avait prévu le ravitaillement. A croire qu’il la connaissait vraiment bien. Faire plaisir à l’estomac de Sinéad, c’était un peu comme lui offrir une fête de Noël supplémentaire, elle était facile à contenter de ce côté-là et les discours de Perrin sur les aliments à ne pas conserver pour respecter la faune et la flore ne l’atteignaient pas plus que ça. Bien sûr, elle était sensible à sa cause, mais de là à arrêter de manger, il ne fallait pas déconner non plus. « Excuse, j’ai dû récupérer deux bouteilles de jus de citrouille, je pensais qu’on aurait soif dans notre périple ! » Deux bouteilles carrément ? Ils allaient pouvoir inviter des potes et faire une petite fête. Quoi que, ce serait quand même un peu dommage, leur nuit à venir serait beaucoup moins drôle s’ils se regroupaient en monde. Là, au moins, ça faisait vraiment agents secrets prêts à partir en mission et ça rendait forcément la rouge et or hyper enthousiaste. « Sérieusement ?! Mais t’es hyper prévoyant comme garçon, un vrai petit homme d’intérieur. » Le charria-t-elle gentiment parce qu’elle ne pouvait tout de même pas laisser passer une occasion pareille sans réagir, c’était presque un devoir de sa part. « En plus, moi j’ai pensé à prendre à manger, donc on pourra carrément se faire un pique-nique nocturne ! C’est trop cool ! » Elle parlait un peu trop fort pour le coup et elle se hâta de baisser d’un ton, ne souhaitant pas donner l’alerte à tous les potentiels trouble-fêtes qui se trouvaient dans le château. « Cette nuit va être encore plus cool que je l’imaginais. » S’extasia-t-elle beaucoup plus silencieusement que précédemment.

Mais s’ils voulaient vraiment profiter de cette nuit, mieux valait mettre les voiles dès maintenant sinon c’était surtout la punition qu’ils allaient connaitre cette nuit plutôt que l’amusement. « T’as raison, on se bouge, ça serait con de tomber sur des sbires de Blackman alors qu’on vient à peine de partir ! » Ils mirent donc tous les deux les voiles, parcourant les couloirs du château en prenant bien soin de faire le moins de bruit possible même si leur périple était ponctuée de mise en garde de portraits pas forcément très enjoués à l’idée qu’ils enfreignent le règlement. Sinéad n’y prêtait pas franchement attention, mais ces idiots risquaient de les faire repérer à bavasser comme ça. Ils ne pouvaient pas juste se taire ? Apparemment, c’était trop demander. « Qu’est-ce qu’ils peuvent être chiants ces portraits… Au fait, c’est quoi les Snargaloufs ? C’est pas genre… Ouais, non, j’vais pas dire de connerie sinon tu risques de croire que je suis vraiment stupide ! » La rouge et or était évidemment ravie qu’il lui pose ce genre de question. Parler botanique était pour elle un véritable plaisir et elle n’allait pas rater une aussi bonne occasion d’exposer sa science. Perrin n’avait peut-être pas voulu l’écouter tout à l’heure, mais il avait eu vraiment tort et elle était heureuse que quelqu’un s’intéresse réellement à ce qu’elle avait à dire. « Ce sont des plantes carnivores vraiment trop chouettes, elles sont étudiées en sixième année normalement mais j’en ai parlé avec le professeur de botanique et apparemment il n’y en aurait pas dans la forêt interdite d’après ses dires, sauf que moi je suis sûre et certaine d’en avoir croisées alors je veux en être sûre. Ce n’est pas trop dangereux quand on ne s’approche pas trop près et ma grand-mère m’a déjà appris tout un tas de trucs à leur sujet alors on a vraiment rien à craindre. Peut-être qu’elles aiment le jus de citrouille elles aussi, ce serait marrant comme expérience. » Débita-t-elle le plus normalement du monde, comme s’il était tout naturel d’entretenir une conversation dans les couloirs en pleine nuit.

Spoiler:
 

Code by Fremione.



You are my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I can't lose you, because if I ever did, I'd have lost my best friend, my soul mate, my smile, my laugh.


Dernière édition par Sinéad P. O'Riordàn le Mar 31 Jan - 23:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 4583
Points : 14
Crédit : (c) Lily L. Potter
PETIT +

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Mar 31 Jan - 23:50

Le membre 'Sinéad P. O'Riordàn' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6824-chuck-don-t-tell-me-what-to-do-and-don-t-tell-me-what-to-say?nid=14#154915http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6835-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow-chuckhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6840-chuck-s-rp-i-m-not-a-monster#155004http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6836-chuck-more-than-kisses-letters-mingle-soulshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6837-chuck-et-les-hiboux-express#154947

Arrivé(e) le : 29/09/2016
Parchemins rédigés : 670
Points : 5
Crédit : Sloane ♥ ~ (Robert Sheehan)
Année : 7ème année.

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Shaelyn E. Calwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Ven 3 Fév - 7:42


I've got your back !

Si un jour tu tombes, sache que je serais toujours là pour te rattraper...
Signé : le sol.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Perrin et Sinéad, les jumeaux de Gryffondor. Ils sont tout les deux extraordinaires, la première fois que je les ai vus je les trouvais géniaux, bon, ça n'a pas toujours été facile, surtout avec Perrin. Je n’oublierai jamais la période où j'ai voulu l'effacer de ma vie, juste parce que j'avais découvert son animal de compagnie... C'était brutal en même temps, il faut me comprendre, je ne m'y attendais tellement pas qu'une araignée de la taille d'une main sorte de sa poche ! Mais maintenant j'ai fini pas l'accepter, il faut dire que j'ai pas le choix... Je fais vraiment confiance à Perrin, autant qu'à sa sœur. Bon, par contre j'espère que Perrin n'a pas raconté mon point faible à Sinéad. Ce n'est pas que je ne lui fasse pas confiance de pouvoir garder un secret, mais j'préfère pas qu'elle soit au courant. Je la connais et je la verrais très bien me taquiner sur ça, sauf que ça serait tellement pas drôle pour moi. Enfin bon, je pense que je l'aurais su si elle était au courant, après tout ce n'est pas parce qu'ils sont jumeaux qu'ils sont obligés d'absolument tout ce dire, surtout pas les secrets des autres. Bref, la question n'est pas là, je suis sur le fait de sortir du château en pleine nuit avec des patrouilles de Mangemorts et tout ce à quoi je pense c'est de savoir si Perrin est si digne de confiance que je ne le crois ou non. Nous devons nous dépêcher parce que là, si on tombe sur les toutous de Blacky on est carrément dans la merde, on a pas vraiment d'excuse pour être hors de notre salle commune bien après le couvre-feu alors on va éviter de servir de spectacle au prochain repas.

Il faut dire que je suis content d'avoir chopé Sinéad en train de s'échapper en douce, ça fait longtemps que je ne sors plus la nuit pour aller monter dans la tour d'Astronomie ou pour me poser dans le parc. C'était le genre de choses que je faisais pour me détendre ou me sortir des mauvaises idées de la tête, du moins quand j'étais seul. En équipe c'est différent. Mais tout ces plans se faisaient de plus en plus rares avec Blackman qui fait régner la terreur et le mal dans l'école, c'est bien dommage.Alors voilà, je suis tellement content d'être tombé sur Sinéad, je sais qu'avec elle, on va bien rigoler, et aller dans la Forêt interdite c'est carrément cool. Bon, ce n'est pas comme si je n'y suis jamais allé, déjà en première année j'avais été follement curieux de savoir ce qu'on y trouve, j'avais même tenté de convaincre Phoebe de venir avec moi pour l'explorer en pleine nuit, mais au final on s'était tout les deux endormis sur nos fauteuils. Nous étions tellement jeunes et innocent à l'époque !

Quand j'indique à Sinéad que j'ai deux bouteilles de jus de citrouille, elle manifeste sa joie à son tour. « Sérieusement ?! Mais t’es hyper prévoyant comme garçon, un vrai petit homme d’intérieur. » dit-elle tout en me taquinant quelque peu ce qui me fait sourire. Finalement elle m'explique qu'elle aussi, elle a pris quelque chose, à manger  et je ne peux m'empêcher de faire les gros yeux, un grand sourire naissant sur mon visage.« T'es une morfale ! Mais mon dieu je te bénis pour ça ! On pourra se faire un joli repas sous les étoiles ! » dis-je en lui offrant un clin d’œil avant d'étouffer un rire qui aurait été bien trop bruyant. « Cette nuit va être encore plus cool que je l’imaginais. » Je hoche la tête, elle a carrément raison, moi qui pensait que j'allais tout simplement me glisser dans mon lit et tenter de dormir un peu avant une nouvelle journée épuisante, finalement je suis gâté. dis-je en lui offrant un clin d’œil avant de rigoler. J'essaie de ne pas trop faire de bruit mais tout résonne ici, alors sincèrement, ce n'est pas toujours facile ! Rapidement nous nous mettons donc en chemin, pour éviter de tomber sur la prochaine ronde de mangemorts et je pose rapidement la question à mon amie de, qu'est-ce que sont les Snargaloufs, parce que mis à par que le nom est plutôt drôle, j'y connais rien. D'ailleurs, elle semble contente de ma question et part dans une longue tirade sur qu'est-ce que les Snargaloufs, que j'écoute attentivement, esquissant quelques sourires à certains moments. « Intéressant, j'ai hâte de voir si on va en trouver, et si oui, on pourra certainement leur laisser un peu de jus de citrouille ! » m'exclamais-je excité à l'idée d'explorer une plante carnivore dans la Forêt. Mais soudain, j'entends un bruit de pas se rapprochant, mon cœur rate un battement et instinctivement je vais pour choper le bras de mon amie, mais cette dernière se précipite déjà vers la porte la plus proche. Finalement, nous réussissons à nous y réfugier, et nous voilà coincés dans un placard à balai. C'est tellement petit que je manque de tomber mais je me rattrape au mur, chose que la rouquine n'a pas réussi, elle se casse la gueule et je dois me mordre la langue pour ne pas exploser de rire. Toutefois je tend quand même ma main pour l'aider à ce relever.

« On a échappé belle. ! … Mon dieu jamais je n'effacerai cette image de ma mémoire, tu t'es pas fait mal au moins ? » demandais-je du chuchotement le plus prudent que je n'ai jamais fait, un léger sourire toujours posté sur mes lèvres et mon cœur battant la chamade. « C'était pas prévu qu'ils débarquent là, on est d'accord ?! J'espère qu'ils vont vite bouger. » dis-je les sourcils froncés. Je ne compte pas passer ma soirée ici maintenant qu'on avait prévu de chercher les Snargaloufs. Tout en jetant un coup d’œil inquiet à la Gryffondor, je colle mon oreille contre la porte, tentant d'entendre un signe des hommes à capuche.

black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7275-sinead-p-o-riordan-notre-destin-fait-partie-de-nous-il-suffit-d-etre-assez-courageux-et-rebelle-pour-s-en-rendre-comptehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7296-sinead-p-o-riordan-chacun-est-libre-d-ecrire-sa-propre-histoirehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-january-h-shiver#164473http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7307-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164474http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7308-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164475

Arrivé(e) le : 14/12/2016
Parchemins rédigés : 281
Points : 4
Crédit : Bazzart
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Ven 3 Fév - 18:04


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Chuck & Sinéad

I've got your back !

Sinéad avait trouvé un bon moyen de rendre ses soirées à Poudlard un peu plus passionnantes que celles des autres filles de l’école qui semblaient trouver que passer des heures à échanger vernis à ongles et conseils maquillage était follement amusant. Pour la rouge et or, c’était plus barbant qu’autre chose, raison pour laquelle s’éclipser en douce de la salle commune pendant que personne ne la regardait avec un double avantage. Le premier était l’adrénaline que ces sorties provoquaient car elle les savait contraire au règlement, Sinéad devait donc redoubler d’attention pour parvenir à accomplir ce qu’elle souhaitait sans se faire choper ce qui était nettement plus drôle que d’agir en plein jour lorsqu’elle en avait parfaitement le droit. Le second était de pouvoir échapper justement aux stupides soirées entre filles organisées dans sa salle commune. C’était ça ou faire semblant d’être malade et aller se coucher à une heure indécente pour la jeune fille qui avait l’habitude de vivre la nuit et dormir le jour, pendant les cours qui ne l’intéressaient pas vraiment. Et puis cette nuit, c’était un peu le jackpot pour la Gryffondor puisqu’un de ses camarades de maison dont elle appréciait réellement la compagnie avait décidé de se joindre à elle. Tout était absolument parfait, de quoi la rendre hyper enthousiaste et elle ne chercha pas à dissimuler sa joie, elle était de toute façon super nulle pour masquer ses émotions. « T’es une mofdale ! Mais mon dieu je te bénis pour ça ! On pourra se faire un joli repas sous les étoiles ! » La rouge et or dut se mordre la lèvre pour ne pas rire. C’était un compliment sans l’être, mais elle le prenait tout de même comme tel, préférant de loin imaginer qu’être une morfale était quelque chose de positif. Au pire, elle finirait obèse mais pour l’instant elle n’avait pas ce problème alors elle en profitait. « C’est pas de ma faute, j’arrive pas à réfléchir quand mon ventre a faim alors pour éviter les problèmes, je le nourris régulièrement. » Comme ça, il était content et son cerveau aussi, tout simplement. Et puis, si ça leur permettait d’organiser ce fameux pique-nique, c’était encore mieux. Ce serait encore plus génial qu’un goûter d’anniversaire et elle était contente de partager ce moment avec Chuck. « Moi qui pensais que j’allais tout simplement me glisser dans mon lit et tenter de dormir un peu avant une nouvelle journée épuisante, finalement je suis gâté. » La jeune fille fit la moue en l’entendant parler d’une journée épuisante. Il était clair que ce n’était pas la meilleure période de leur scolarité, les devoirs s’accumulaient et ils prenaient tous l’habitude de veiller tard. « Tu parles comme un vieillard. » Lui fit-elle remarquer pour le taquiner, chose qu’elle se permettait sûrement un peu trop régulièrement. « Dormir c’est pour les faibles, au pire tu prends ton oreiller en cours et tu t’assois juste à côté du radiateur, c’est ma place favorite. » Plaisanta-t-elle. Ce n’était pas tout le temps vrai, il lui arrivait de se montrer sérieuse et concentrée mais il fallait pour cela que l’enseignement l’intéresse réellement ce qui n’était pas toujours le cas.

Les deux amis s’étaient mis en marche et Sinéad sentait son impatience augmenter encore davantage alors qu’elle exposait son point de vue sur les Snargaloufs à son ami. Il avait l’air attentif à ses propos et rien ne pouvait lui faire plus plaisir sachant que Perrin l’avait légèrement envoyé sur les roses quelques heures auparavant lors de la même conversation. Au moins, elle se sentait écoutée et entendue et elle retrouvait petit à petit un peu de sa fierté. « Intéressant, j’ai hâte de voir si on va en trouver et si oui, on pourra certainement leur laisser un peu de jus de citrouille ! » La rouge et or lui adressa un sourire radieux. Ils étaient sur la même longueur d’onde, elle n’aurait pas besoin de le trainer derrière elle pour qu’il la suive et il n’allait pas essayer de la convaincre de renoncer à ses recherches. Elle lui en était vraiment reconnaissante. Sauf que leurs projets ne se déroulèrent pas comme prévus et ils durent se jeter dans la première pièce venue en entendant les sbires de Blackman arriver dans leur direction. Sinéad en profita d’ailleurs pour se rétamer lamentablement dans le placard à balais où ils se trouvaient désormais, amortissant sa chute avec ses mains pour éviter de faire trop de bruit. Elle se redressa juste assez pour voir la main tendue de Chuck et le sourire moqueur qui se trouvait désormais sur son visage. Elle n’avait pas fini d’en entendre parler. « On a échappé belle !... Mon dieu, jamais je n’effacerai cette image de ma tête, tu t’es pas fait mal au moins ? » La jeune fille attrapa tout de même la main tendu du jeune homme pour se remettre debout et au lieu de lui répondre, elle plaqua une de ses mains sur la bouche du Gryffondor pour masquer son sourire. « C’est pas bien de se moquer des pauvres jeunes filles en détresse, tu devrais avoir honte. » Dit-elle dans un premier temps, sans pouvoir s’empêcher de sourire à son tour. Elle laissa retomber sa main avant de penser à sa question initiale. Avait-elle mal quelque part ? Elle n’en avait pas l’impression. Demain matin, elle aurait sûrement un bleu magnifique au niveau de son genou gauche qui avait heurté le sol un peu fort, mais il n’y avait pas mort d’homme. « T’inquiètes, j’ai rien, je crois que celle qui a le plus mal, c’est ma fierté. » Avoua-t-elle en étouffant un éclat de rire qui aurait pu les faire repérer. Elle n’avait pas honte de dire que sa dignité avait été amochée, c’était la réalité alors autant ne pas le cacher. « Par contre, ça reste entre nous, hein ? Si j’apprends que cette chute a été racontée à qui que ce soit, même à Perrin, je peux t’assurer que tu regretteras d’être venu au monde. » Bon, elle n’avait pas vraiment de moyen de le faire chanter et même si ça avait été le cas, elle ne se le serait sans doute pas permis mais par principe, elle voulait s’assurer qu’il ne parlerait pas de ce qu’il avait vu. Bon, au pire, ce n’était pas la fin du monde mais si son jumeau lui aussi prenait plaisir à la narguer, ça allait être la fin du monde. « C’était pas prévus qu’ils débarquent là, on est d’accord ?! J’espère qu’ils vont vite bouger. » Le jeune homme plaqua son oreille contre la porte et la rouge et or attendit silencieusement qu’il se redresse pour reprendre la parole. « Ils sont toujours là ? T’entends un truc ? On devrait peut-être attendre un peu avant de repartir, c’est un peu risqué. En tout cas, c’est bien qu’on s’en soit sorti, t’as vu j’ai de bons réflexes maintenant ? Il faut dire que j’ai eu un bon professeur. » Et le dit professeur se trouvait actuellement à ses côtés. Chuck avait peut-être été un peu agaçant à jouer constamment les protecteurs mais il lui avait enseigné un certain nombre de trucs utiles et elle se serait sûrement fait prendre depuis longtemps s’il n’avait pas été là pour guider. « J’arrête pas de dire à Perrin qu’ils ont changé leur planning de ronde, c’est la troisième fois que je manqué de me faire chopper cette semaine. » Reprit-elle comme s’il était tout à fait normal qu’elle fasse le mur trois fois dans la même semaine. « C’est chiant, on a devoir refaire tous les plannings si on veut continuer à se balader après le couvre-feu ? J’espère qu’ils ont gardé des heures fixes sinon on est sacrément dans la merde. » Sinéad n’imaginait pas une seule seconde pouvoir renoncer à ses escapades nocturnes. Elle en avait besoin pour son équilibre et Chuck le savait, raison pour laquelle il ne serait sans doute pas choqué des mots utilisés pour décrire la situation actuelle.

Code by Fremione.



You are my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I can't lose you, because if I ever did, I'd have lost my best friend, my soul mate, my smile, my laugh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6824-chuck-don-t-tell-me-what-to-do-and-don-t-tell-me-what-to-say?nid=14#154915http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6835-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow-chuckhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6840-chuck-s-rp-i-m-not-a-monster#155004http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6836-chuck-more-than-kisses-letters-mingle-soulshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6837-chuck-et-les-hiboux-express#154947

Arrivé(e) le : 29/09/2016
Parchemins rédigés : 670
Points : 5
Crédit : Sloane ♥ ~ (Robert Sheehan)
Année : 7ème année.

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Shaelyn E. Calwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Sam 4 Fév - 15:54


I've got your back !

Si un jour tu tombes, sache que je serais toujours là pour te rattraper...
Signé : le sol.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'ai toujours le don pour me fourrer dans les coups les plus insensés et stupide, mais dieu que c'est bien ! A chaque fois j'ai le don pour flairer quand quelqu'un trame quelque chose et j'arrive toujours à m'incruster, et si ce n'est pas la cas je finis par choper la personne en pleine action et elle n'a plus trop le choix que de me laisser participer. Je ne dépends toutefois pas des autres, mais c'est vrai que c'est le genre de choses que je pouvais faire. Alors bien sûr qu'avec Sinéad c'est encore autre chose, cette fille est tellement drôle, et puis je m'amuse tellement à la jouer surprotecteur, parce que je sais bien qu'elle n'aime pas ça ! Au fond, j'ai surtout aimé lui apprendre certaines astuces, surtout -ce qui m'a très souvent aidé, le détournement d'attention de Peeves. Bon c'est clair, beaucoup d'élèves détestent cet esprit, parce qu'il est chiant parfois, mais moi je ne m'entend pas si mal que ça avec lui ! Étant donné que je fais énormément de conneries, il me voit pas comme certains autres élèves. Par contre, quand j'avais besoin de son aide pour attirer l'attention autre part, il attendait toujours quelque chose en retour, mais j'ai réussi à m'en sortir en général. Et franchement il n'y a rien de mieux que Peeves pour détourner l'attention ! Quand il fait quelque chose en général il attire le château entier et bim, on a la voie libre ! Sauf que là, on a pas Peeves pour nous couvrir alors faut qu'on soit bien plus prudent. «  C’est pas de ma faute, j’arrive pas à réfléchir quand mon ventre a faim alors pour éviter les problèmes, je le nourris régulièrement.  » dit-elle alors face à ma remarque. Une fois de plus, je me mord la lèvre intérieure, contenant un rire. Qu'est-ce que je peux la comprendre, faire quelque chose dans la faim c'est tout bonnement impossible ! « Tu parles comme un vieillard.  » Je hausse les sourcils un air faussement outré. « Dormir c’est pour les faibles, au pire tu prends ton oreiller en cours et tu t’assois juste à côté du radiateur, c’est ma place favorite. » dit-elle en plaisantant. Au fond, elle a raison, puis je suis loin d'être le premier à aimer dormir, je passe plus de temps dans les couloirs où dans la tour d'Astronomie la nuit que à dormir dans mon lit. Mais depuis que je n'ai plus les cours imposés je dors beaucoup moins en cours je dois dire étant donné que j'ai choisi mes matières. Avant, en histoire de la magie, Astronomie, ou autres, je passais mon temps à dormir, in-intéressé par le cours que je trouvais plus ou moins inutile. Maintenant je ne participes qu'à des cours qui sont bénéfiques et que j'aime alors c'est bien plus motivant ! « Mon dieu oui ! En cours d'Histoire de la magie je me mettais toujours là et je dormais, c'était génial ! » dis-je un sourire aux lèvres, évidemment les cours en soit eux ne me manquent plus.

Puis nous nous sommes mis en marche pour la grande aventure des Snargaloufs, que d'ailleurs Sinéad m'expliquait avec passion de quoi il s'agissait et j'étais vraiment impatient de sortir, il allait faire froid mais ça, ce n'est qu'un détail. Sauf que le destin a visiblement prévu autre chose pour nous et au moment où nous entendons des pas nous nous jetons dans la première salle qui nous vient et évidemment, nous atterrissons dans un placard à balai. Typique non ? Et le mieux c'est quand Sinéad se casse la figure ce qui me demande tout les efforts du monde pour ne pas exploser de rire. A peine relevée grâce à mon aide qu'elle me plaque une main contre la bouche et se plaint que je me sois quelque peu moquée d'elle. Elle s'attendait à quoi ? C'était une trop bonne opportunité ! Mais elle finit par enlever sa main et j'essaie de ravaler mon sourire tant bien que mal. « T’inquiètes, j’ai rien, je crois que celle qui a le plus mal, c’est ma fierté.  » dit-elle alors. Automatiquement je secoue la tête de droite à gauche laissant finalement mon sourire refaire surface, ça sert à rien de me torturer les joues. « Par contre, ça reste entre nous, hein ? Si j’apprends que cette chute a été racontée à qui que ce soit, même à Perrin, je peux t’assurer que tu regretteras d’être venu au monde » dit-elle d'un ton faussement menaçant et je hausse rapidement un sourcil. « Serait-ce une menace Sin' ? T'inquiète, ce sera notre petit secret... Mais je ne te laisserai jamais oublier ce moment, sache le ! » dis-je en lui tirant la langue. Je comprends qu'elle ne veuille pas que je raconte ça a tout le monde, mais de toute manière je ne risque pas de le faire, je suis loin d'être le premier à raconter toutes mes escapades nocturnes à n'importe qui alors bon.

Mais très vite nous changeons de sujet, les mangemorts ont failli nous surprendre et ça craint s'ils changent d'horaires de rondes, ça ne vas pas le faire pour descendre d'ici jusqu'au hall, ça risque d'être méga dangereux ! Alors je colle mon oreille contre la porte, tentant d'entendre quelque chose. «  Ils sont toujours là ? T’entends un truc ? On devrait peut-être attendre un peu avant de repartir, c’est un peu risqué. En tout cas, c’est bien qu’on s’en soit sorti, t’as vu j’ai de bons réflexes maintenant ? Il faut dire que j’ai eu un bon professeur. » me dit la rousse. Je fronce les sourcils écoutant attentivement ce qui se passe en dehors de la porte et tout ce que je peux entendre c'est des bruits de pas qui se font légèrement moins fort. Alors je me redresse et plonge mon regard dans celui de la gryffondor. « J'ai entendu des bruits de pas qui s'éloignent, je pense qu'ils ne vont pas tarder de tourner dans un autre couloir... J'avoue que t'es bien améliorée jeune et innocente élève... » dis-je en la taquinant. A vrai dire j'étais vraiment positivement étonné, je pensais que, plongée dans son récit des Snargaloufs elle n'aurait rien entendu et j'aurais du la traîner avec moi, mais au final elle a eu un réflexe aussi rapide que moi et à ce que j'ai pu entendre ils n'ont rien remarqués. « J’arrête pas de dire à Perrin qu’ils ont changé leur planning de ronde, c’est la troisième fois que je manqué de me faire chopper cette semaine. » ajoute-t-elle sur le ton de la conversation, genre c'est totalement normale et anodin pour nous de sortir en pleine nuit dans le château ! «  C’est chiant, on a devoir refaire tous les plannings si on veut continuer à se balader après le couvre-feu ? J’espère qu’ils ont gardé des heures fixes sinon on est sacrément dans la merde. » finit-elle par dire. Je laisse un soupir s'échapper de ma bouche et m'adosse contre le mur. « En effet on est dans la merde. Ils n'étaient pas censés passer ici à cet heure sérieux ! » dis-je légèrement agacé. Je recolle mon oreille à la porte et n'entend strictement plus rien, sauf un ronflement d'un tableau. « Je crois... J'crois qu'ils sont partis. J'entends plus de pas... Bon tu sais quoi, je vais ouvrir la porte de genre, un millimètre et regarder s'ils sont dans les parages et sinon je te fais un signe et on sort discrètement jusqu'au prochain couloir où on peut se mettre un peu à l'abri, juste le temps de vérifier s'il n'y a personne. » dis-je sur un ton vraiment sérieux. Je sais qu'on a l'habitude tout les deux de sortir faire des gambades et briser les règles avec joie, mais là c'est quand même un level plus haut, il s'agit de mangemorts qui n'hésiterons pas à nous faire endurer le sortilège de Doloris alors c'est quand même bien plus dangereux. Instinctivement je me place devant mon amie pour la protéger en cas de quelconque danger -mon côté protecteur qui refait surface évidemment- et pousse le plus calmement possible la porte, regardant par la fine ouverture, un œil collé pour voir le plus possible. « Je crois... Que la voie est libre... » chuchotais-je le plus prudemment possible.

black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7275-sinead-p-o-riordan-notre-destin-fait-partie-de-nous-il-suffit-d-etre-assez-courageux-et-rebelle-pour-s-en-rendre-comptehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7296-sinead-p-o-riordan-chacun-est-libre-d-ecrire-sa-propre-histoirehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-january-h-shiver#164473http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7307-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164474http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7308-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164475

Arrivé(e) le : 14/12/2016
Parchemins rédigés : 281
Points : 4
Crédit : Bazzart
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Dim 5 Fév - 13:57


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Chuck & Sinéad

I've got your back !

Les conseils de Sinéad en matière de réussite scolaire ne devaient pas être les meilleurs et mieux valait ne pas les écouter. Certes, elle ne s’en sortait pas trop mal en réalité, mais c’était simplement parce que certaines matières l’intéressaient assez pour qu’elle prenne la peine d’être véritablement concentrée et appliquée en classe. Ça lui permettait donc de rattraper les notes pas forcément excellentes qu’elle pouvait avoir dans d’autres enseignements et donc de terminer son année, pas brillamment certes, mais avec tout de même un niveau acceptable. Bon, il ne satisfaisait pas toujours sa mère qui avait tendance à dire qu’elle gâchait ses capacités mais Sinéad se fichait comme souvent des conseils avisés de sa maman et préférait largement n’en faire qu’à sa tête et se rendre compte bien plus tard que sa génitrice avait sans doute raison. « Mon dieu oui ! En cours d'Histoire de la magie je me mettais toujours là et je dormais, c'était génial ! » Encore une fois, la jeune fille dut se retenir de rire. Elle aimait se rendre compte que même si Chuck était en général plus réfléchi et plus mature qu’elle sur bien des sujets, ils se ressemblaient beaucoup sur certains points. Le désamour de cette matière semblait faire partie de leurs similitudes et elle ne pouvait que partager son opinion sur le sujet. « Si j’avais su que tu t’ennuyais autant que moi, je t’aurais demandé de m’écrire des petits mots sur la table, ça aurait été marrant. » Déclara la jeune fille qui n’avait absolument pas honte d’énoncer ses idées loufoques à voix haute. Ça aurait été comme s’échanger des messages secrets et c’était plutôt cool. « Je crois que rien que pour découvrir ce que tu m’as laissé, j’aurais eu hâte d’aller à ce cours. » Et franchement, il fallait vraiment la motiver pour lui donner envie d’y être. Sinéad ne séchait pas les cours, elle trouvait ça irrespectueux envers ses professeurs, mais à celui-là en tout cas, elle n’était présente que physiquement, son esprit était totalement ailleurs.

Heureusement pour la jeune fille, elle savait quand même faire preuve de concentration et dans les moments comme celui qu’ils venaient de traverser, c’était plutôt utile. Malgré ses bavardages au sujet de ses plantes, elle avait réussi à percevoir les bruits de pas et à foncer dans le minuscule placard à balai en même temps que son ami. L’endroit était exigu et pas forcément très agréable, mais au moins ils avaient échappé à une punition qui aurait pu être extrêmement douloureuse. La rouge et or s’était peut-être étalée par terre devant un rouge et or hilare, mais au moins elle était saine et sauve et c’était tout ce qui importait. « Serait-ce une menace Sin' ? T'inquiète, ce sera notre petit secret... Mais je ne te laisserai jamais oublier ce moment, sache-le ! » La Gryffondor ne put que lui tirer la langue, signe qu’elle n’approuvait pas du tout son comportement actuel. Enfin si, en réalité, elle aimait qu’il ne la traite pas comme une petite chose fragile, sachant qu’il avait eu l’habitude de le faire pendant un trop long moment. L’idée qu’il la charrie là-dessus jusqu’à la fin de ses jours ne lui déplaisait pas tant que ça finalement, elle avait au moins l’impression d’être devenue assez grande pour qu’il ne passe pas son temps à s’inquiéter pour elle et ça c’était plutôt chouette. « Tiu as bien compris, c’est une menace. » Affirma-t-elle alors qu’il n’en était rien. Elle ne voyait même pas ce qu’elle pourrait lui faire de désagréable si jamais il racontait cette histoire et elle n’avait pas l’intention d’y réfléchir. « Je peux être vraiment méchante parfois, tu sais. » Continua-t-elle ce qui ne put que nuire à sa crédibilité. Sinéad ? Méchante ? Elle ne l’avait jamais été et ne savait certainement pas comment faire. Elle était plus douée pour vivre dans le monde des Bisounours que pour faire des crasses à ses camarades. Lorsqu’elle n’en aimait pas certain, elle se contentait simplement de ne pas les côtoyer et ça s’arrêtait là. Pour ce qui était de Chuck, elle adorait ce garçon et elle aurait été bien incapable de le blesser volontairement. « T’inquiètes, je me doutais bien que t’allais pas me laisser m’en tirer aussi facilement, je suis sûre que quand on aura quarante ans, tu me raconteras encore cette histoire pour être sûr que je ne prenne jamais la grosse tête et que je me rappelle que je peux être super nulle parfois. » Est-ce qu’ils se fréquenteraient encore à cet âge-là ? La rouge et or espérait que oui. Chuck était une de ces belles rencontres qu’on n’a pas envie de mettre de côté. En tout cas, c’était ce que pensait Sinéad, elle ne savait pas comment il voyait les choses mais elle espérait que c’était pareil pour lui.

« J'ai entendu des bruits de pas qui s'éloignent, je pense qu'ils ne vont pas tarder de tourner dans un autre couloir... J'avoue que t'es bien améliorée jeune et innocente élève... » La jeune fille se mordit l’intérieur des joues pour ne pas rire. Jeune et innocente élève ? Carrément ? Elle aimait bien la formulation, ça lui donnait l’impression d’être une apprentie avec son maitre, et forcément, elle n’allait pas laisser passer une occasion pareille de se foutre de lui. Elle colla ses paumes de main face à face au niveau du ventre en signe de prière et s’inclina légèrement pour faire la révérence. « Merci maître, je fais de mon mieux me rendre digne de tous vos enseignements. » Déclara-t-elle sur un ton qui ne lui ressemblait pas vraiment avant de reprendre une posture normale. Il était grand temps de passer aux choses sérieux ou ils allaient rester moisir ici jusqu’à la fin de la nuit et ce n’était juste pas envisageable. « En effet on est dans la merde. Ils n'étaient pas censés passer ici à cette heure sérieux ! » Exactement, et s’ils n’étaient pas censés être là à cette heure, ça voulait dire qu’ils pouvaient débarquer partout où ils ne les attenaient pas à n’importe quel moment. Leur escapade nocturne allait donc être un combat de tout instant s’ils voulaient réussir à sortir du château sans se faire prendre. Sinéad sentait son cœur battre bien plus vite que d’habitude. Cette fois, il allait falloir être extrêmement prudent. « Je crois... J'crois qu'ils sont partis. J'entends plus de pas... Bon tu sais quoi, je vais ouvrir la porte de genre, un millimètre et regarder s'ils sont dans les parages et sinon je te fais un signe et on sort discrètement jusqu'au prochain couloir où on peut se mettre un peu à l'abri, juste le temps de vérifier s'il n'y a personne. » La jeune fille hocha la tête de haut en bas. C’était la meilleure solution de toute façon, il fallait bien vérifier qu’ils étaient partis avant de sortir de là. Chuck se plaça devant elle ce qui ne l’étonna pas, elle savait qu’il préférait se faire prendre pour lui sauver la mise même si l’aidait déplaisait fortement à la Gryffondor. Elle ne voulait surtout pas qu’il se mette en danger pour elle. Lorsqu’il ouvrit la porte, Sinéad mit ses mains sur ses épaules et se hissa sur la pointe des pieds pour tenter de voir à l’extérieur elle aussi. « Je crois... Que la voie est libre... » La rouge et or prit une grande inspiration pour tenter de contrôler son stress. Elle n’avait pas peur en général mais là les risques étaient gros et elle angoissait aussi bien pour son propre bien-être que pour celui de Chuck. « On y va alors… Il faudrait qu’on traverse le couloir et qu’on prenne celui de droite, il y a plein de statues dans celui-là et on pourra se cacher derrière provisoirement. Il vaut mieux procéder étape par étape si on veut réussir à s’en sortir. » Proposa-t-elle en sachant qu’il n’était pas forcément dans ses habitudes d’adopter la prudence comme technique numéro un. « Je peux passer devant si tu veux. » Autant il y avait des chances pour qu’il accepte son itinéraire, autant elle savait qu’il était quasiment impossible qu’il la laisse marcher en tête, mais bon, ça ne coûtait rien d’essayer.

Code by Fremione.



You are my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I can't lose you, because if I ever did, I'd have lost my best friend, my soul mate, my smile, my laugh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6824-chuck-don-t-tell-me-what-to-do-and-don-t-tell-me-what-to-say?nid=14#154915http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6835-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow-chuckhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6840-chuck-s-rp-i-m-not-a-monster#155004http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6836-chuck-more-than-kisses-letters-mingle-soulshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6837-chuck-et-les-hiboux-express#154947

Arrivé(e) le : 29/09/2016
Parchemins rédigés : 670
Points : 5
Crédit : Sloane ♥ ~ (Robert Sheehan)
Année : 7ème année.

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Shaelyn E. Calwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Sam 11 Fév - 8:33


I've got your back !

Si un jour tu tombes, sache que je serais toujours là pour te rattraper...
Signé : le sol.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
JJ'adore la nuit, je trouve même que la nuit c'est mieux que le jour. Je ne sais pas pourquoi mais depuis que je suis petit j'ai toujours été une personne de nuit, je suis certains que si j'étais un animal je serais une animal nocturne comme un hibou ou un truc dans le genre. En même temps, qu'est-ce qu'il y a de plus beau que le ciel étoilé ? Quand j'étais petite ma mère me disait que c'était tout le anges de la terre -elle faisait donc une métamorphose aux personnes mortes mais j'étais encore bien trop petit pour comprendre- qui sont réunis dans le ciel et qui nous surveillent, elle me disait que l'ange de mes grand-parents surveillent toujours notre maison et j'adorais ça, j'avais l'impression de ne jamais être seul quand il y a des étoiles. D'ailleurs je ressens toujours ça aujourd'hui, je sais bien qu'il ne s'agit que de boules de feu à des millions de kilomètre d'ici mais je préfère ignorer ce détail. J'ai toujours détesté la solitude et quand je suis allongé sous les étoiles, j'ai toujours un sentiment rassurant. Mais ce soir je ne suis pas seul, ni dans une humeur philosophique, j'suis prêt à me lancer dans une chasse aux plantes dans la forêt avec Sinéad et c'est plutôt cool comme situation. Nous avions d'ailleurs fini par parler de cours d'Histoire de la magie et rien que d'y penser je m'ennuie déjà, quelle plaie cette matière ! « Si j’avais su que tu t’ennuyais autant que moi, je t’aurais demandé de m’écrire des petits mots sur la table, ça aurait été marrant. » me dit-elle d'un air complice et je commence à imaginer la situation. Ca aurait été tellement amusant. «  Je crois que rien que pour découvrir ce que tu m’as laissé, j’aurais eu hâte d’aller à ce cours » me confia-t-elle. CA aurait été totalement possible, étant donné que je m'arrangeais pour toujours être à la même place comme elle ! Et puis le professeur n'était pas forcément le plus attentif, il ne remarquait souvent pas que je dormais alors c'est quand même quelque chose. « Punaise ouai, ça aurait été trop drôle ! Dommage qu'on y a pas pensé plus tôt ! » dis-je avec le sourire. « T'as une place précise en cours de Potions ? Parce que, c'est pas que je m'ennuie, mais parfois la prof elle m'énerve et je finis par m'embêter. Je me met toujours vers le fond à côté de l'armoire dans laquelle il y a pleins de fioles vides et des trucs dans le genre en verre, une fois j'ai même faille tout faire renverser et tout casser ! » dis-je en retroussant mon nez à la pensée de cette scène, Burgess n'était pas contente mais moi, j'étais mort de rire.

Tout ce papotage nous a rendu légèrement imprudent et quand un bruit s'est fait entendre nous n'avons pas réfléchis et nous avons sauté sur la première porte qu'il y avait, ce qui fait que maintenant nous sommes coincés dans un placard à balai. Evidement j'ai pas pu m'empêcher de rire quand Sinéad s'est cassé la gueule, mais je l'ai quand même aidé à se relever, même si elle me faisait des fausses menaces. « Tu as bien compris, c’est une menace.   » déclare-t-elle. Une fois de plus je souris, j'aimerais bien voir qu'est-ce qu'elle pourrait bien faire pour se venger de moi ! Ca pourrait être intéressant ! Mais bon de toute manière je ne vais pas raconter à tout le monde que nous étions en escapade nuptiale interdite, c'est bien trop dangereux, elle a de la chance. « Je peux être vraiment méchante parfois, tu sais. » Ajoute-t-elle et je hausse automatiquement un sourcil. Sinéad, méchante ? C'est à voir ! Peut-être avec des personnes qui en valent la peine, genre Blackman oui, mais avec des gens normaux je n'arrive pas à la voir méchante, c'est pas qu'elle est toute mignonnette et douce, mais faut dire qu'elle n'est pas du genre à envoyer bouler les gens ou à sortir des remarques stupides comme pourrait le faire Narcissa. « Ouai, j'attends de voir ça ! » dis-je sur le ton du défi, sans vraiment en être un. Puis je lui rappelle que jamais je ne lui ferais oublier ça, ce qui est probablement vrai, j'ai une bonne mémoire pour ce genre de choses, autant en cours je peux avoir une mémoire de poisson rouge mais pour me rappeler qu'une amie à moi s'est vautrée dans un placard à balai, ma mémoire est imbattable !

« T’inquiètes, je me doutais bien que t’allais pas me laisser m’en tirer aussi facilement, je suis sûre que quand on aura quarante ans, tu me raconteras encore cette histoire pour être sûr que je ne prenne jamais la grosse tête et que je me rappelle que je peux être super nulle parfois. » me dit-elle. Je me demande si dans quarante ans on se verra toujours. J'imagine que oui, Sinéad et Perrin sont deux amis proches et j'arrive pas trop à m'imaginer perdre tout contact avec eux, je ne suis pas du genre à oublier mes amis, d'ailleurs j'ai toujours des amis de quand j'étais à l'école de moldus aujourd'hui, c'est pour dire. Ils sont très peu et ce n'est pas facile de les voir, parce qu'il faut que je leur cache toute ma vie de sorcier, mais il m'arrive quand même d'aller à des soirées avec eux ou de les croiser pour un café dans Londres. « Dans quarante ans j'pourrais dire que t'es nulle et ridée ! J'ai déjà hâte ! Mais bon t'as bien des choses en réserve toi aussi que tu pourras me rappeler dans quarante ans alors j'fais pas trop trop le malin. » dis-je à mon amie. Mais rapidement je me concentre à nouveau sur les sbires de Blackman qui ont failli nous choper. « Merci maître, je fais de mon mieux me rendre digne de tous vos enseignements » me dit-elle tout en faisant une sorte de révérence salut avec les mains jointes, je souris et fait le même mouvement qu'elle, juste pour la suivre dans son délire, c'est drôle et puis c'est pas comme si tout le monde pouvait nous voir agir comme si nous étions en train d'apprendre du Kung-Fu. Mais après cette plaisanterie je passe aux choses sérieuses. Nous ne pouvons pas rester ici éternellement et j'explique à la rouge et or ce que nous allons faire. Elle se contente de hocher la tête et je vérifie si la voix est libre, ce qu'elle me semble. « On y va alors… Il faudrait qu’on traverse le couloir et qu’on prenne celui de droite, il y a plein de statues dans celui-là et on pourra se cacher derrière provisoirement. Il vaut mieux procéder étape par étape si on veut réussir à s’en sortir.  » m'indique-t-elle plus sérieusement. Je sens qu'on a tout les deux les cœurs qui battent plus fort que d'habitude, c'est une histoire vraiment sérieuse là. Alors je hoche la tête, mémorisant ce qu'elle a dit et me prépare à sortir. « Je peux passer devant si tu veux. » Je fronce les sourcils. Hors de question, vaut mieux que ce soit moi qu'ils chopent en premier si jamais ça arrive, surtout que c'est moi qui ait retardé notre départ. « Non, reste derrière, tu me suivras de près comme ça tu surveille les arrière et moi devant. Pas besoin d'insister j'te laisserai pas passer devant ! » dis-je en voyant qu'elle voulait déjà répliquer à ma remarque. Je ne veux pas paraître surprotecteur, mais c'est plus fort que moi, ça l'a toujours été. J'ouvre donc la porte doucement et en voyant qu'il n'y a personne je fais un simple signe de tête et m'avance d'un pas très rapide mais prudent. Une fois avoir traversé le couloir je tourne a droite et me précipite vers les statues pour m'y cacher, vérifiant d'un coup d’œil si Sinéad est toujours derrière moi. « Prochain étape, prendre l'escalier le plus proche pour tenter de descendre plusieurs étages... Si les escaliers n'en font pas qu'à leur tête ! » dis-je en chuchotant.

black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7275-sinead-p-o-riordan-notre-destin-fait-partie-de-nous-il-suffit-d-etre-assez-courageux-et-rebelle-pour-s-en-rendre-comptehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7296-sinead-p-o-riordan-chacun-est-libre-d-ecrire-sa-propre-histoirehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-january-h-shiver#164473http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7307-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164474http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7308-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164475

Arrivé(e) le : 14/12/2016
Parchemins rédigés : 281
Points : 4
Crédit : Bazzart
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Dim 12 Fév - 11:00


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Chuck & Sinéad

I've got your back !

Il était parfois difficile d’être concentré en cours, surtout lorsque les professeurs donnaient une grande quantité d’informations à assimiler en un temps très court. Sinéad n’était pas forcément douée pour retenir tout un tas d’éléments théoriques lorsqu’elle ne pouvait pas immédiatement le mettre en pratique. Pourtant, la rouge et or avait une très bonne mémoire en général, lorsque son grand-père lui expliquait de nouvelles choses, ça s’imprimait directement dans sa mémoire, mais c’était parce qu’il s’adressait à elle, vraiment à elle, et non pas à une classe remplie d’élèves. Voilà, c’était ça la différence, Sinéad avait besoin que tous les enseignements qu’on pouvait lui dispenser lui soient spécifiquement adaptés et ce n’était pas possible. Les professeurs suivaient forcément le programme scolaire, ils n’avaient pas le temps de s’intéresser à tous les élèves de manière individuelle ni même d’adapter leur pédagogie à la manière de fonctionner de chacun d’entre eux. C’était normal, elle le comprenait parfaitement sauf que sa concentration était souvent mise à rude épreuve et Sinéad se rendait bien compte que parfois elle décrochait pendant de trop longues minutes. Elle rattrapait, bien sûr, en travaillant par elle-même assez régulièrement, mais elle aurait aimé pouvoir être aussi attentive que pouvaient l’être de nombreux camarades. Au moins, elle aurait rendu fière sa famille et ça, c’était quelque chose qui lui tenait réellement à cœur. « T'as une place précise en cours de Potions ? Parce que, c'est pas que je m'ennuie, mais parfois la prof elle m'énerve et je finis par m'embêter. Je me mets toujours vers le fond à côté de l'armoire dans laquelle il y a pleins de fioles vides et des trucs dans le genre en verre, une fois j'ai même faille tout faire renverser et tout casser ! » Le cours de potions était un cours qu’elle aimait bien parce que justement la théorie était souvent mise en pratique directement, dans le même cours, elle aimait réaliser de chouettes potions et surtout prier à la fin de chacune des étapes pour qu’elle l’ait réussie correctement. Toutefois, elle se doutait que jouer à ce petit jeu avec Chuck serait plutôt drôle et l’idée de lire ses messages lui plaisait vraiment bien. « Je n’ai pas de place attitrée en potions, mais la place à côté de l’armoire va le devenir. » Lui assura-t-elle avec un grand sourire. Ça allait vraiment être amusant. « Je compte sur toi pour me faire rire avec tes petits messages, il va falloir qu’on s’invente un langage codé, ça sera encore plus drôle ! » Sinéad partait souvent loin dans ses délires, ce n’était pas nouveau, elle était le genre de fille qu’il fallait constamment réussir à canaliser et Chuk était très bien placé pour le savoir puisqu’il veillait sur elle depuis toutes ces années.

C’était sûrement pour ça qu’il ne parvenait pas à prendre ses menaces au sérieux, parce qu’il savait que la méchanceté ne faisait absolument pas partie des traits de caractère de Sinéad et que ça ne serait certainement jamais le cas. Bien sûr, la Gryffondor pouvait s’énerver de temps en temps, ça lui arrivait même assez régulièrement lorsque les choses ne se passaient pas comme elle l’avait prévu. Toutefois, ce n’était pas parce qu’elle se mettait en colère qu’il lui arrivait de faire preuve de méchanceté, bien au contraire. « Ouai, j'attends de voir ça ! » Il avait l’air particulièrement sceptique et la rouge et or éclata de rire, consciente qu’elle ne pourrait de toute façon pas lui prouver ses dires, il la connaissait trop bien. C’était rassurant et effrayant à la fois. Rassurant parce qu’elle savait qu’elle ne pouvait pas compter forcément que sur son frère, si elle avait besoin d’aide, Chuck était là aussi et il volerait à son secours si elle le lui demandait, parce qu’il était comme ça, protecteur et investi. Mais ça avait aussi un côté effrayant parce qu’elle avait l’impression qu’il la connaissait mieux qu’elle le connaissait lui. Pourtant, Sinéad s’intéressait vraiment au rouge et or, elle lui parlait constamment, s’incrustait dans sa vie à chaque fois qu’elle le croisait quelque part et n’hésitait pas une seule seconde à s’imposer lorsqu’il était en train de lire dans la salle commune ou lorsqu’il partait en escapade. Bref, Sinéad était un vrai pot de colle mais il avait l’air d’aimer ça puisqu’il n’avait jamais cherché à se débarrasser d’elle. « Dans quarante ans j'pourrais dire que t'es nulle et ridée ! J'ai déjà hâte ! Mais bon t'as bien des choses en réserve toi aussi que tu pourras me rappeler dans quarante ans alors j'fais pas trop trop le malin. » Ridée… Rien que le mot lui faisait affreusement peur. Sinéad n’imaginait pas réellement qu’elle pourrait vieillir. Bien sûr, quand elle voyait sa grand-mère, elle se disait que ça pourrait être chouette de devenir comme elle, mais dans longtemps, très, très, très longtemps et quarante ans ça ne paraissait tout simplement pas assez long à son goût, voilà tout. « Je serais jamais ridée ! » S’exclama-t-elle soudainement. « Je vais m’arrêter de vieillir à quinze ans, voilà. » Comme si c’était elle qui décidait, elle aurait aimé que ce soit le cas, vraiment. Sinéad trouvait que quinze ans était l’âge idéal, celui où l’on pouvait être un peu indépendant mais trop indépendant non plus et où elle pourrait continuer à faire plein de bêtises. Elle avait besoin de ça pour se sentir exister et à quarante ans, ce ne serait sans doute plus possible. « C’est vrai que t’es pas gâté avec moi, je suis sûre que je pourrais bien te mettre la honte. » Reprit-elle avec un grand sourire. Elle n’en avait pas la moindre envie, mais ils avaient partagé tellement d’aventures ensemble qu’ils avaient forcément plein d’anecdotes à raconter et c’était plutôt chouette en réalité.

D’ailleurs, pour pouvoir raconter leurs aventures, il faudrait d’abord qu’ils viennent à bout de celle-ci et ce n’était franchement pas gagné. Le placard à balai avait beau être plutôt cool, ce n’était clairement pas l’endroit où elle souhaitait passer le restant de ses jours. Ils prenaient des risques, de gros risques mais l’envie de se rendre dans la forêt interdite était bien plus forte que la peur des dangers qui se profilaient à l’horizon. Et puis, Sinéad savait qu’elle pouvait compter sur Chuck, même un peu trop d’ailleurs. « Non, reste derrière, tu me suivras de près comme ça tu surveille les arrière et moi devant. Pas besoin d'insister j'te laisserai pas passer devant ! » La jeune fille allait répliquer mais elle choisit finalement de se taire et de lever les yeux au ciel sans prendre la peine de se cacher une seule seconde. Sinéad détestait ce côté de Chuck autant qu’elle le trouvait attendrissant. Il lui donnait l’impression d’être une petite chose fragile, chose qu’elle n’était absolument pas et elle aurait aimé qu’il s’en aperçoive. Toutefois, le moment était mal choisi pour avoir ce genre de conversation. Et puis, il voulait juste la protéger, elle ne pouvait pas franchement lui en vouloir pour ça, ce ne serait pas bien de sa part. Sinéad aurait dû avoir l’habitude en plus, tous ses proches essayaient constamment de la protéger. Etait-ce parce qu’elle était une file ? Elle aurait bien aimé ne pas l’être parfois, ça lui aurait évité ce genre de moment. Est-ce que Chuck se montrait aussi protecteur envers Perrin ? Elle était sûre que non et elle aurait bien aimé pouvoir le vérifier par elle-même. Mais pour le moment, elle chassa cette idée de sa tête et se concentra sur ce qu’ils avaient à faire, ils avancèrent extrêmement prudemment, craignant sans cesse que les sbires de Blackman rappliquent. Sinéad sentait son cœur qui battait plus vite que d’ordinaire mais elle tenait bon, scrutant les alentours avec précision, prête à bondir au moindre bruit. Mais finalement, ils avaient réussi, ils s’étaient sortis de ce placard et il ne leur restait plus qu’à rejoindre le hall pour sortir. Enfin « plus qu’à », c’était vite dit. « Prochaine étape, prendre l'escalier le plus proche pour tenter de descendre plusieurs étages... Si les escaliers n'en font pas qu'à leur tête ! » La jeune fille hocha la tête en guise d’approbation et suivi le jeune homme jusqu’aux escaliers, ne cherchant même pas à repasser devant de peur de provoquer un conflit. « Il faudrait qu’on ait une cape d’invisibilité. » Lui chuchota-t-elle alors qu’ils arrivaient au pied des marches. Leur escapade aurait alors été bien plus discrète. Il fallait y aller à présent et les deux rouges et or commencèrent à descendre les marches, silencieusement. Ils étaient exposés au regard et il leur fallait être encore plus vigilant. « Si on entend quelqu’un qui arrive, on fait quoi ? On se couche ? » Suggéra-t-elle en se rendant compte qu’ils n’avaient pas vraiment de solution de repli pour le coup. Au moins, en étant allongés sur les marches, ils pourraient imaginer passer inaperçu… Quoi que, si les personnes arrivaient par en haut, ils seraient forcément exposés aux regards. « Ou alors on court ? » Dans tous les cas, mieux valait espérer que personne n’allait surgir parce qu’ils auraient sûrement de graves ennuis.

Spoiler:
 

Code by Fremione.



You are my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I can't lose you, because if I ever did, I'd have lost my best friend, my soul mate, my smile, my laugh.


Dernière édition par Sinéad P. O'Riordàn le Dim 12 Fév - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 4583
Points : 14
Crédit : (c) Lily L. Potter
PETIT +

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Dim 12 Fév - 11:00

Le membre 'Sinéad P. O'Riordàn' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6824-chuck-don-t-tell-me-what-to-do-and-don-t-tell-me-what-to-say?nid=14#154915http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6835-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow-chuckhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6840-chuck-s-rp-i-m-not-a-monster#155004http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6836-chuck-more-than-kisses-letters-mingle-soulshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6837-chuck-et-les-hiboux-express#154947

Arrivé(e) le : 29/09/2016
Parchemins rédigés : 670
Points : 5
Crédit : Sloane ♥ ~ (Robert Sheehan)
Année : 7ème année.

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Shaelyn E. Calwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Jeu 23 Fév - 9:39


I've got your back !

Si un jour tu tombes, sache que je serais toujours là pour te rattraper...
Signé : le sol.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
JC'est tellement drôle d'être ami avec Sinéad. Il faut dire qu'elle est son frère jumeau sont un duo rare, mais j'ai tant de chance de les avoir dans ma vie ! Sinéad est vraiment drôle et elle a toujours de bonnes idées foireuses ! Les bonnes idées foireuses c'est ce qu'il y a de mieux. Après tout j'ai jamais dis que toutes les conneries que j'ai pu faire c'était des idées brillantes sans aucune faille, il y a toujours une faille, sinon je ne me serais pas retrouvé si souvent en retenue, mais au fond c'est ça qui est bien, car c'est pour cette raison qu'on a de l'adrénaline. Mais l'idée de se faire passer des sorte de mots dans les cours est une idée de génie ! J'imagine déjà maintenant chercher des messages à laisser pour Sinéad à son prochain cours de potions... «  Je n’ai pas de place attitrée en potions, mais la place à côté de l’armoire va le devenir.  » dit-elle déterminée. Je souris, en effet, maintenant elle saura où elle doit se placer à chaque fois ! « Je compte sur toi pour me faire rire avec tes petits messages, il va falloir qu’on s’invente un langage codé, ça sera encore plus drôle ! » L'idée d'inventer un langage est plausible, je me rappelle quand j'étais petit, aux alentours de neuf ans, dans mon école moldu, avec un ami à moi on avait une sorte de langage inventé, on été assez restreint dans nos paroles et souvent on n'arrivait pas du tout à se comprendre, mais ça restait quand même assez drôle ! Sauf qu'aujourd'hui, avec la magie et nos deux cerveaux on pourrait faire quelque chose de bien plus poussé et drôle ! Cette idée est vraiment à développer. « T'inquiète, on va se faire un langage que seul nous pourrons comprendre ! Mais ça demande du travail, es-tu prête à t'engager à ça O'Riordàn ? » dis-je d'un ton presque solennel.

Il faut dire qu'en quelque années, on a réussi à tisser un bon lien entre nous. Je n'ai jamais été compliqué pour trouver des amis, je suis quelqu'un d'extroverti et j'adore rencontrer de nouvelles personnes. Mais quand je tombe sur des gens tel que Sinéad, avec qui j'ai bien des points en commun et où je peux vraiment ne pas me prendre la tête, ça vient encore plus facilement. Il a suffit d'une journée pour qu'on se cerne et qu'on se comprenne ! En même temps je ne vois pas comment nous aurions pu ne pas devenir amis alors que clairement pendant les soirées qu'on fait dans la salle commune on est les premiers à mettre la pagaille et ambiancer le tout. « Je serais jamais ridée ! Je vais m’arrêter de vieillir à quinze ans, voilà.  » S'exclame-t-elle face à ma remarque. Cette fois ci il faut que je me morde l'intérieur de la lèvre pour ne pas laisser un rire s'échapper. Si seulement on pouvait choisir de ne plus vieillir ça serait merveilleux ! Je déciderai d'arrêter à dix-sept ans et comme ça je serais majeur mais jeune pour toute la vie ! Malheureusement même la magie ne peut pas faire ça. « C’est vrai que t’es pas gâté avec moi, je suis sûre que je pourrais bien te mettre la honte.  » J'avoue qu'elle pourrait me mettre la honte autant que moi je pourrais la lui mettre ! Mais bon, le but n'est pas d'humilier ses amis dans la vie ! Et puis avoir des secrets de nos aventures nocturnes c'est toujours drôle.

Sauf celle ci, pour l'instant, mis à part la chute bien drôle de mon amie dans ce petit placard à balai, l’aventure prend une tournure moins amusante. Bon, évidemment je ne regrette en rien d'être venu, au contraire je n'imagine pas si elle s'était fait choper sans moi ! Mais il est vraiment temps que l'on bouge et que l'on tente de sortir. Une fois hors du château le danger d'être chopé n'est plus aussi important et on pourrait courir vers la Forêt pour être en sécurité pour de bon. Enfin, en sécurité c'est un grand mot, avec toutes les bêtes qu'on peut y trouver je n'irais pas dire que c'est l'endroit le plus sécurisant, mais au moins, pas de mangemort ! Alors une fois avoir jeté un petit coup d’œil dehors, et qu'on ait choisi notre itinéraire, nous nous sommes mis en chemin le plus rapidement possible, moi devant et Sinéad couvrant les arrières. Grâce au ciel nous réussissons à nous réfugier derrière les statues et après un petit moment pour reprendre nos esprit, j'explique à Sinéad notre prochain étape. « Il faudrait qu’on ait une cape d’invisibilité. » me chuchote la gryffondor une fois arrivés au pied du premier escalier. Une cape d'invisibilité. Mon dieu ça serait tellement bien, tout ce qu'on aurait pu faire comme conneries et tout les endroits qu'on aurait pu visiter grâce à cet objet magique ! Je rêverai tellement d'en avoir une. « Avec ça nous serions invincibles ! » dis-je un mince sourire aux lèvres. Mais trêve de bavardage, nous devions avancer, alors je met un pied sur la première marche et commence à descendre les escaliers, pour l'instant rien ne bouge, ça se passe pas trop mal. « Si on entend quelqu’un qui arrive, on fait quoi ? On se couche ? » Sa question me fait hausser un sourcil. C'est clair que dans si là quelqu'un arrive va falloir qu'on improvise du mieux que l'on peut. « Ou alors on court ? » Je hausse les épaules toujours en avançant prudemment, les escaliers ne sont pas capricieux et c'est vraiment le top. « Faudra improviser, un sortilège peut toujours nous sortir du pétrin, mais faut être rapide et concentré, alors tiens ta baguette prête... » dis-je alors que nous arrivions déjà à un autre escalier. Nous sommes rapides et les étages se succèdent tellement que j'ai l'impression que nous sommes déjà à une minute de la victoire. Mais bien entendu, au moment où rien ne pouvait briser notre élan, ce qui devait arriver arriva. Un bruit se fait entendre non loin de nous, des pas se dirigeant en notre direction, mon cœur rate un battement et je n'attend pas une seconde pour réagir faisant un pas en avant, si ça se passe mal et que quelqu'un doit être vu en premier, c'est moi, au moins Sinéad aurait peut-être le temps de s'enfuir, mais bon, avec un peu de chance ça ne vas pas mal se passer.


black pumpkin




Spoiler:
 

HRP:
 


Dernière édition par Chuck E. Bowman le Jeu 23 Fév - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 4583
Points : 14
Crédit : (c) Lily L. Potter
PETIT +

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Jeu 23 Fév - 9:39

Le membre 'Chuck E. Bowman' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7275-sinead-p-o-riordan-notre-destin-fait-partie-de-nous-il-suffit-d-etre-assez-courageux-et-rebelle-pour-s-en-rendre-comptehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7296-sinead-p-o-riordan-chacun-est-libre-d-ecrire-sa-propre-histoirehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-january-h-shiver#164473http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7307-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164474http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7308-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164475

Arrivé(e) le : 14/12/2016
Parchemins rédigés : 281
Points : 4
Crédit : Bazzart
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Dim 26 Fév - 16:08


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Chuck & Sinéad

I've got your back !

Cette sortie ne se déroulait pas franchement comme prévu mais ce n’était pas franchement de leur faute. Les rondes avaient changé ces derniers temps, signe que le directeur et ses sbires étaient sans doute un peu plus futés que prévu. Sinéad avait vraiment cru qu’une fois qu’elle aurait capté toutes les allées et venues de leurs geôliers, ils pourraient se promener comme bon leur semblait à travers tout le château. C’était complètement faux et cette nuit était en train de le leur prouver… Bien sûr qu’ils étaient assez intelligents pour comprendre qu’au bout de quelques semaines, il était judicieux de changer leurs rondes ! Sinéad se sentait bête de ne pas l’avoir vu venir et les deux rouges et or s’étaient retrouvés dans une situation peu enviable à cause de leur insouciance et de leur incapacité à anticiper le danger. C’était assez amusant d’un côté parce que ça donnait à leur sortie un arrière-goût d’aventure avec toute l’adrénaline que ça impliquait mais de l’autre, ça voulait aussi dire qu’ils étaient à deux doigts de se retrouver dans la Grande Salle pour être punis devant tous leurs camarades au moment du diner et ça, ce n’était pas du tout envisageable pour la jeune fille. Elle savait que Perrin aurait du mal à encaisser le choc et qu’elle se ferait sûrement remonter les bretelles pour s’être montrée aussi irresponsable et irréfléchie. Bref, ça ne pouvait pas arriver, jamais. Toutefois, les mésaventures s’enchainaient un peu trop vite à son goût et la rouge et or commençait à perdre confiance ce qui ne lui arrivait pas souvent. « On aura tout notre temps à partir de demain ! » Demain serait un autre jour, en effet, et ils allaient pouvoir se mettre à la confection de ce fameux langage. Enfin, peut-être pas demain, quand même, mais très bientôt et elle était persuadée que Chuck ne la lâcherait pas sur ce coup-là, il avait l’air plutôt emballé par l’idée. Mais pour le moment, ils avaient clairement d’autres choses en tête.

C’était un véritable miracle ! Ils s’en étaient sortis indemnes malgré leurs tentatives de sortilèges maladroites et leur incapacité assez merveilleuse à faire preuve de bon sens face au danger. Mais peu importait puisque le résultat s’étendait désormais sous leurs yeux, plus de mangemort, un couloir désert et leur fuite à portée de main. Sinéad n’y croyait déjà plus mais finalement ils allaient peut-être l’avoir leur forêt et ils trouveraient ces fameuses plantes, elle n’en doutait plus à présent. Heureusement que Chuck était là. Elle ne lui dirait probablement pas, mais elle était ravie de pouvoir compter sur lui à cet instant précis, il lui était d’une grande aide, elle se serait déjà fait prendre s’il n’avait pas voulu l’accompagner. Il était un peu son ange-gardien, en quelques sortes et ça représentait beaucoup pour la rouge et or. « C'est vrai, tu m'es indispensable ! Bien joué pour le sort. » Un large sourire s’étendit sur le visage de la rouge et or. Il l’avait dit ! Vraiment dit ! Elle lui était indispensable ! Alors ça, c’était une chouette nouvelle et si elle n’avait pas eu peur de rameuter les collègues du mangemort précédent, elle aurait sûrement sauté de joie en poussant des hurlements de contentement pour exprimer son bonheur. Au lieu de ça, elle se contenta de sourire encore plus largement au jeune homme, rougissant légèrement malgré tout, certainement parce qu’elle n’était pas habituée à la flatterie, encore moins de la part de Chuck. « Dommage qu’on n’ait pas un de ces appareils moldus pour enregistrer ce qu tu viens de dire, j’aurais bien aimé avoir une trace… Mais bon, au pire, je pourrais toujours prouver mes dires si jamais on me demande une preuve, tout est là. » Déclara-t-elle en touchant sa tête, prouvant qu’elle disposait d’une mémoire en parfait état de marche. Il lui suffisait trouver une pensine et le tour serait joué. Et puis, ça lui donnait encore une bonne occasion de charrier Chuck alors elle n’allait pas cracher dessus, bien au contraire. « Euh.. Ou-oui, c'est vrai, on va jamais réussir à remonter jusqu'aux dortoirs sans se faire choper pour de bon alors euh.. On va dormir.. Dehors. » Bizarrement, le jeune homme avait l’air beaucoup moins emballé d’un seul coup, chose étonnante puisque dormir dehors était franchement cool. Perrin le faisait tout le temps avec elle, c’était tellement chouette de pouvoir être libre même la nuit, il fallait juste bien choisir son emplacement. « Faut pas avoir peur, tu vas voir ça va être cool ! Et puis si t’arrives pas à t’endormir, je te chanterais une berceuse. » Pour la qualité de son audition, mieux valait éviter ça, le pauvre, mais ça, il l’ignorait encore pour le moment.

Enfin dehors. Ils allaient pouvoir être libres et profiter pleinement de cette nuit magnifique pour parcourir la forêt en long, en large et en travers, cherchant avec attention une preuve que leur professeur de botanique avait eu tort sur ce coup-là. Sinéad croyait dur comme fer à son histoire et elle voulait se le prouver. En plus, cette fois, elle aurait Chuck pour témoin ce qui lui permettrait de clamer à la terre entière qu’elle avait eu raison depuis le début. « Wow Sin', tu m'as surpris là. T'as géré ! » La jeune fille fut étonnée de sa réaction. C’était comme s’il remarquait d’un seul coup qu’elle n’était plus une enfant, qu’elle pouvait prendre les choses en main et assumer ses décisions et qu’elle aussi était capable de les guider lorsque c’était nécessaire. Forcément, la Gryffondor fut plus que fière de l’avoir scotchée à ce point, elle aimait l’idée de parvenir à le surprendre positivement en lui montrant de quoi elle était réellement capable. « Fais pas cette tête-là, on dirait que tu me découvres pour la première fois, je sais que je suis fabuleuse, mais ça devient gênant. » Lui fit-elle remarquer en rigolant. Elle se sentait super bien à ce moment précis, ils étaient dehors, à l’air libre, elle allait pouvoir entrer dans la forêt en compagnie d’un garçon qu’elle adorait et dormir dans les bois, chose qu’elle n’avait pas pu faire depuis bien longtemps. Bref, cette sortie serait sans doute dans son top trois annuel, voire dans son top trois toutes années confondues. « Bon, ne traînons pas par ici, on ne devrait pas attendre pour rentrer dans la forêt ! » La jeune fille acquiesça. Il était grand temps d’aller dans cette forêt, elle avait attendu ce moment avec impatience depuis sa sortie du dortoir et elle n’avait aucunement l’intention d’y renoncer alors qu’ils touchaient au but. « Faudra quand même faire attention, il parait que les créatures qui se cachent dans la forêt sortent la nuit, c’est pour ça que d’habitude j’y vais toujours en plein jour, je pense qu’on devrait garder nos baguettes avec nous, juste par prudence. » Bref, ils allaient certainement prendre des risques en partant à l’aventure à une heure aussi tardive mais du point de vue de Sinéad, c’était super chouette. Ils s’enfoncèrent progressivement dans la forêt et une fois loin du château, la rouge et or attrapa sa baguette. « Lumos ! » L’éclairage fournit par sa baguette n’était pas très intense, mais ça ferait l’affaire. « Tu vois à quoi ça ressemble des Snargaloufs ? Parce qu’il va falloir ouvrir l’œil à partir de maintenant. » En espérant qu’ils tombent bien sur des Snargaloufs et pas sur une créature susceptible de les dévorer ou de les tuer.

Code by Fremione.



You are my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I can't lose you, because if I ever did, I'd have lost my best friend, my soul mate, my smile, my laugh.


Dernière édition par Sinéad P. O'Riordàn le Dim 26 Fév - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 4583
Points : 14
Crédit : (c) Lily L. Potter
PETIT +

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Dim 26 Fév - 16:08

Le membre 'Sinéad P. O'Riordàn' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6824-chuck-don-t-tell-me-what-to-do-and-don-t-tell-me-what-to-say?nid=14#154915http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6835-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow-chuckhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6840-chuck-s-rp-i-m-not-a-monster#155004http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6836-chuck-more-than-kisses-letters-mingle-soulshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6837-chuck-et-les-hiboux-express#154947

Arrivé(e) le : 29/09/2016
Parchemins rédigés : 670
Points : 5
Crédit : Sloane ♥ ~ (Robert Sheehan)
Année : 7ème année.

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Shaelyn E. Calwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Jeu 2 Mar - 6:13


I've got your back !

Si un jour tu tombes, sache que je serais toujours là pour te rattraper...
Signé : le sol.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je me demande bien souvent quel impact l'ascension de Blackman a sur le monde magique. Parce que comme on peut le voir ici à Poudlard c'est la misère et s'amuser est devenu un crime, mais comment c'est pour le Ministère de la magie ? Les familles des enfants nés-moldus ? Les sorciers en général ? Je dois dire que j'ai très très peu, voir pas du tout, de contact avec le monde extérieur. Tout les matins je me réveille avec la peur au ventre d'apprendre qu'on s'en est pris à ma mère ou à ma sœur. Blackman serait-il capable de faire ça s'il remarque qu'on ne cesse pas d'aller à l'encontre du règlement, de le provoquer ? S'en prendre à nos familles sans qu'on ne puisse vraiment savoir qu'est-ce qu'il se passe vraiment, nous torturer à distance jusqu'à ce qu'on se dissuade totalement d'agir d'une quelconque manière... J'espère qu'il s'en tiendra au sortilège de Doloris. C'est l'horreur, ça fait souffrir, et ça met notre santé en danger certes, mais s'en prendre à nos familles et nos proches tout en nous laissant dans une sorte d'ignorance c'est la pire des torture qu'on pourrait nous faire. Du moins pour ma part, certainement que beaucoup ici n'ont pas cet attachement si important avec leur famille. Mais même ces pensées ne nous arrêtent pas à moi et Sinéad, parce que si on se soumettait tel des chiens à Blackman, ça serait tout autant une torture pour nous, je ne serais pas capable de supporter ça je pense. D'ailleurs, l'idée de créer une langue indéchiffrable pour les autres n'est pas seulement une bonne initiative pour nos messages codés en cours ! En y réfléchissant bien, cela pourrait être utile dans notre situation et c'est très intelligent. Mais c'était quelque chose qu'il fallait bien travailler, parce que c'est pas forcément évident. «  Evidemment, je suis totalement prête ! » Me déclare-t-elle alors avec enthousiasme ce qui me donne encore une fois le sourire. « Tu sais, ça pourrait même nous être utile dans ces temps sombres, contre Blackman et tout ça ! » dis-je alors finalement.

Sauf que le moment n'était peut-être pas vraiment idéal pour se mettre à inventer une langue codée maintenant, notre sécurité est en danger et nous nous sommes déjà presque fait attraper une fois alors il vaudrait mieux que cela ne recommence pas une deuxième fois. L'idée d'avoir une cape d'invisibilité était alors un rêve inaccessible. Grâce à ça nous aurions pu sortir du château sans même attirer l'attention d'un seul portrait et on aurait même pu passer devant un mangemort sans que ce dernier ne remarque quoi que ce soit. Sauf que ce privilège ne nous est pas offert et la question de ce que nous devons faire si nous sommes à nouveau confrontés à des sbires de Blackman m'avait fait grimacer. En général je suis toujours un petit peu plus préparé pour ce genre d'escapade, surtout en ces temps, mais là ce n'est pas le cas d'autant plus que les horaires de rondes habituelles ne sont plus les même comme nous l'avions remarqué avec Sin. Alors comme je l'ai si bien dit, nous devrions improviser, et dieu sait combien ça peut être foireux que d'improviser. « Je suis nulle en improvisation Chuck, je fais toujours de la merde quand j’ai pas le temps de réfléchir, ça va être une véritable catastrophe.  » J'esquisse alors un petit sourire, pensant qu'elle a peut-être bien raison, l'improvisation peut souvent s'avérer foireuse. Mais je reste positif et... Et non. Proche de notre destination pour sortir du château, voilà qu'un bruit se fait entendre, alors je n'attend pas une minute et lance, dans un élan de courage, un sortilège de Confusion à l'arrivant. Mais faute de vouloir faire le héros, ma baguette ne coopère pas du tout avec moi. C'est quoi le soucis ? Ce sortilège n'est pas si compliqué ça ne m'arrive jamais que je rate ça de manière aussi minable ! Maintenant nous sommes vraiment dans le pétrin. Mais heureusement, Sinéad réagit, improvisant à son tour et le résultat n'est pas aussi raté que moi. Visiblement l'improvisation lui va mieux à elle qu'à moi.

Le vase explose alors et l'attention d mangemort est détournée pour, qui sait, peut-être quelques secondes ? J’attrape alors Sinéad par le bras et me met à courir dans une direction prise au hasard, mais loin du regard et de la présence du mangemort. Je cours pendant un petit moment, tournant dans certains couloirs en réfléchissant quel est le chemin le plus proche de la sortie. Je connais le château certainement plus qu'un bon nombre de mangemort mais je sais que beaucoup des passages secrets ont été condamnés et on ne va certainement pas pouvoir compter sur ça pour s'en sortir. J'espère que mon sens de l'orientation ne va pas me fausser pour une fois.

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Chuck E. Bowman le Jeu 2 Mar - 6:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 4583
Points : 14
Crédit : (c) Lily L. Potter
PETIT +

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Jeu 2 Mar - 6:13

Le membre 'Chuck E. Bowman' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7275-sinead-p-o-riordan-notre-destin-fait-partie-de-nous-il-suffit-d-etre-assez-courageux-et-rebelle-pour-s-en-rendre-comptehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7296-sinead-p-o-riordan-chacun-est-libre-d-ecrire-sa-propre-histoirehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-january-h-shiver#164473http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7307-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164474http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7308-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164475

Arrivé(e) le : 14/12/2016
Parchemins rédigés : 281
Points : 4
Crédit : Bazzart
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Jeu 2 Mar - 17:46


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Chuck & Sinéad

I've got your back !

Les longues heures de travail qui les attendaient pour parvenir à rédiger ce fameux langage codé ne lui faisaient pas peur. Certes, ce serait extrêmement fastidieux et rien ne lui disait qu’ils parviendraient réellement à mettre au point un langage à eux, mais l’idée lui plaisait tellement qu’elle ne se voyait franchement pas échouer. Ce serait une expérience tellement chouette ! Et puis, Chuck serait là pour guider les opérations. Elle avait beau dire qu’elle était une grande fille et qu’elle n’avait pas besoin de son aide pour mener son projet à bien, elle reconnaissait sans mal qu’elle était sûrement trop dispersée pur devenir leader d’un projet pareil. Sinéad avait toujours manqué cruellement de concentration, depuis l’enfance elle ne tenait pas en place et même si elle s’intéressait à beaucoup de choses et avait soif d’apprendre, elle ne pouvait s’empêcher de passer d’un sujet à un autre pour tromper l’ennui qui allait inévitablement finir par s’installer. S’assoir sur une chaise pendant des heures pour imaginer leur propre langage allait donc être extrêmement compliqué, mais c’était un challenge qu’elle était totalement prête à relever. En plus, elle avait besoin de voir de nouvelles choses, toute stimulation extérieure serait bonne à prendre. Le climat qui régnait dans l’école à cause de leur nouveau directeur était difficile à vivre et Sinéad avait de plus en plus souvent l’impression d’étouffer ces derniers temps. Cette nouvelle activité lui permettrait au moins de s’occuper et de penser à autre chose. « Tu sais, ça pourrait même nous être utile dans ces temps sombres, contre Blackman et tout ça ! » Chuck aussi semblait préoccupé par l’arrivée de Blackman au sein de l’école, mais en même temps, qui ne l’était pas ? Il n’avait pas tort, ce langage pourrait être un atout non négligeable au sein d’un lieu où toutes les correspondances étaient étroitement surveillées. « Il faut qu’on s’y mette rapidement, alors. » Sinéad avait encore l’espoir que ce cher Blackman serait un lointain souvenir dans très peu de temps, raison pour laquelle elle estimait que leur langage codé devait être créé rapidement s’ils voulaient en profiter pour lui nuire. La rouge et or était bien trop naïve.

Sauf que s’ils mouraient ce soir, ils n’auraient pas la possibilité de tester quoi que ce soit. Alors qu’un des mangemorts arrivait vers eux, Chuck avait malheureusement raté son sortilège ce qui imposait à la rouge et or de réussir impérativement le sien si elle voulait qu’ils parviennent à s’en sortir sans être les prochains élèves punis au milieu de la grande salle à l’heure du repas. Fort heureusement, son sortilège raté eu un effet très positif puisqu’un vase explosa dans un fracas assourdissant à quelques mètres de là, détournant l’attention du mangemort et leur permettant de fuir à toutes jambes dans la direction opposée. Chuck était toujours en tête comme la plupart du temps durant leurs escapades nocturnes et il l’entraina à a suite sans prononcer le moindre mot, fuyant simplement le danger imminent qu’ils avaient miraculeusement réussi à détourner. Pour le coup, elle n’eut pas envie de protester contre le côté légèrement directif du jeune homme. Elle n’avait pas franchement son mot à dire, bien au contraire, elle devait courir et ne s’arrêter que lorsqu’ils seraient certains d’être complètement hors de danger. Sauf qu’il y avait un problème de taille, vu qu’ils ne connaissaient plus les plannings de rondes de leurs géoliers. Un des sbires de Blackman pouvait surgir à tout moment devant eux et les forcer à rebrousser chemin vers le mangemort qu’ils venaient de quitter. Si une telle chose devait se produire, ce serait la fin de leur fuite et ils n’auraient probablement pas d’autre choix que de baisser les armes et d’accepter la sentence qu’ils allaient inévitablement recevoir. Mais Sinéad refusait de se montrer défaitiste, elle voulait croire en leur bonne étoile et en leur capacité à s’en sortir. Elle priait pour que personne ne surgisse de l’ombre malgré leur absence totale de discrétion et ne prononça pas un mot durant tout leur périple, elle devait rester concentrée sur leur course et sur ce qui les entourait, peut-être que leurs réflexes leur permettraient de s’en sortir encore une fois en cas de danger.

Sinéad était tellement étonnée qu’ils réussissent que lorsqu’ils s’arrêtèrent enfin, elle regarda tout autour d’elle plusieurs fois pour être sûre et certaine que personne ne viendrait les surprendre. L’endroit était désert mais ils n’étaient pas encore sortis d’affaire, loin de là. « Bordel on a échappé belle. Il ne nous reste plus qu'un étage à descendre, on ne devrait pas rencontrer encore une merde en descendant qu'un seul étage si ? » La jeune fille prit le temps de reprendre son souffle avant de répondre à Chuck qui, lui, semblait être habitué à courir des marathons dans les couloirs puisqu’il semblait en pleine forme. En même temps, c’était un garçon et la rouge et or savait que ces derniers avaient en général une meilleure condition physique. C’était carrément injuste parce qu’elle aussi voulait faire tout ce que pouvaient faire les hommes mais malheureusement ce n’était pas tout à fait possible. Les différences apparaissaient d’ailleurs encore plus nettement depuis qu’elle était entrée dans cette merveilleuse étape de l’adolescence, étape qu’elle détestait d’ailleurs, elle aurait tellement préféré rester une petite fille, elle ne se sentait pas prête à grandir pas encore. Dans quelques années peut-être. « Heureusement que je suis une pro des sortilèges express. » Plaisanta-t-elle une fois son souffle repris. Bon, en vérité elle l’avait totalement raté son sort puisqu’elle visait le mangemort et non pas le vase, mais Chuck n’avait pas besoin de le savoir. « Tu vois que tu as besoin de moi ? » Sinéad fanfaronnait légèrement mais elle avait tellement peu l’occasion de le faire qu’elle ne pouvait pas louper une pareille opportunité. « Je sais pas si c’est possible ou pas qu’on croise du monde, mais dans le doute, on ferait bien de se dépêcher, on a tellement galéré pour arriver là que ça serait dommage de se faire attraper maintenant. D’ailleurs, on ferait peut-être bien de dormir dehors cette nuit, le retour vers les dortoirs va être tout aussi compliqué. » Dormir à la belle étoile lui convenait parfaitement mais elle ignorait ce qu’il en était pour Chuck. Toutefois, connaissant le jeune homme, il y avait de fortes chances pour qu’il accepte cette nouvelle lubie. « Cette fois ci, si on entend un bruit quelconque on lance en même temps un Petrificus Totalus, on ne pourrait pas le rater. » La jeune fille hocha la tête, elle n’était pas certaine que pétrifier un des gardes soit le meilleure moyen de s’en sortir indemne mais le lieu était mal choisi pour avoir un débat à ce sujet et elle préférait faire confiance à son ami. « Viens, on y va ! » Sans attendre, elle attrapa son ami par la main et pris, sans lui demander son avis, la tête des opérations. Après tout, elle savait où ils allaient et venait clairement de leur sauver la mise, elle avait donc prouvé qu’elle n’était pas obligée de rester constamment en retrait.

Code by Fremione.



You are my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I can't lose you, because if I ever did, I'd have lost my best friend, my soul mate, my smile, my laugh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6824-chuck-don-t-tell-me-what-to-do-and-don-t-tell-me-what-to-say?nid=14#154915http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6835-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow-chuckhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6840-chuck-s-rp-i-m-not-a-monster#155004http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6836-chuck-more-than-kisses-letters-mingle-soulshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6837-chuck-et-les-hiboux-express#154947

Arrivé(e) le : 29/09/2016
Parchemins rédigés : 670
Points : 5
Crédit : Sloane ♥ ~ (Robert Sheehan)
Année : 7ème année.

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Shaelyn E. Calwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Sam 4 Mar - 10:51


I've got your back !

Si un jour tu tombes, sache que je serais toujours là pour te rattraper...
Signé : le sol.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Inventer un langage codé n'est pas des plus facile, ça requiert beaucoup de temps et de réflexion, d'un côté il suffit de quelques détails pour rendre le langage normal indéchiffrable, il faut juste avoir l'astuce. Mais quel temps aurais-je à perdre ? Ce n'est pas comme si je passe mon temps à sortir m'amuser dehors ou à aller à Pré-au-lard. Nous sommes enfermés dans ce château et il m'arrive bien souvent de me retrouver à m'ennuyer dans la salle commune ! Je me suis même surpris à faire les devoirs parfois lorsque, vraiment, ça n'allait plus. Mais entre passer du temps avec Sinéad à inventer un langage codé et faire les devoir, le choix n'est pas bien difficile, de toute manière c'est pas nouveau que je néglige mes devoirs ! « Il faut qu’on s’y mette rapidement, alors. » Le faut-il vraiment ? Certes au plus vite on peut avoir notre langage codé mieux c'est, mais ce n'est pas comme si nous étions pressés si ? Je n'ai pas vraiment l'impression que Blackman va chuter de si vite, nous sommes loin d'être aptes à pouvoir gagner une rébellion contre un grand nombre de mangemorts et leur grand chef ! Comment ça va être à la fin de l'année ? Après tout Blackman ne nous a pas laissé partir du château pour les vacances de Noël, va-t-il nous gardé enfermé ici infiniment ? Non, ça c'est pas possible, on va forcément rentrer. « On aura tout notre temps à partir de demain ! » dis-je un mince sourire aux lèvre. Oui car là tout de suite on a pas vraiment le temps. C'est bête mais j'ai l'impression que si je rentre chez moi, tout ça ne sera qu'un mauvais cauchemars, qu'on est pas vraiment dans la vraie vie, sauf qu'il faut que je me réveille, c'est pas parce que l'année scolaire va finir qu'on va être tranquille.

D'ailleurs en parlant d'être tranquille, je pensais que cette escapade allait l'être, mais visiblement c'est pas trop ça. D'abord on découvre que les horaires des rondes ont changées, deux mangemorts sont passés à ras de nous alors que nous étions coincés dans un placard à balai et maintenant nous avions failli nous faire choper par un nouveau mangemort ! C'est dans ce genre de moment là que je me dis qu'ils sont vraiment partout et bien trop nombreux. Avant il y avait quoi, deux trois professeurs qui rôdaient et des préfets qui faisaient un tour de garde où l'on connaissait les horaires parfaites, quand j'y pense c'était vraiment un jeu d'enfant comparé à ce qu'on est en train de vivre là. Mais dieu merci Sinéad est là pour rattraper mon sortilège raté et ni une ni deux j'ai chopé la rousse et je me suis mis à courir sans relâche pour échapper au pire. Risqué ? Oui ça l'est complètement. Je dirais même suicidaire ! Maintenant qu'on ne sait pas où et quand les mangemorts peuvent surgir, courir sans trop faire attention est la pire chose qu'on peut faire, mais je n'avais pas vraiment d'autre choix alors bon. Sauf que visiblement notre bonne étoile a décidé de nous faire plaisir pour une fois et de nous laisser nous sauver tranquillement. Après quelques minutes de courses intenses je m'arrête et n'attend pas une seconde pour parler, cherchant un nouveau plan. Mais visiblement Sinéad n'a pas autant l'habitude de courir que moi et au lieu de me répondre elle tente de retrouver son souffle, visiblement secouée par cette course ce qui me donne un grand sourire. Ce n'est peut-être pas le moment parfait pour rigoler mais bon vaut mieux être positif quand on vient de frôler la punition de la mort non ? « Heureusement que je suis une pro des sortilèges express. » me dit la rouge et or une fois qu'elle ait repris son souffle. « Tu vois que tu as besoin de moi ? » Sa remarque me fait une fois de plus sourire mais je m'évite de rigoler pour ne pas faire trop de bruits. « C'est vrai, tu m'es indispensable ! Bien joué pour le sort. » dis-je alors. Je ne sais pas si elle visait la vase ou qu'elle a juste mal visé, mais peu importe ! Elle a fait mieux que moi sur le coup. « Je sais pas si c’est possible ou pas qu’on croise du monde, mais dans le doute, on ferait bien de se dépêcher, on a tellement galéré pour arriver là que ça serait dommage de se faire attraper maintenant. D’ailleurs, on ferait peut-être bien de dormir dehors cette nuit, le retour vers les dortoirs va être tout aussi compliqué.» Elle a raison, si on se dépêche on va peut-être réussir à sortir de cet enfer. Par contre lorsque qu'elle parle de dormir dehors je sens tout mes membres se crisper pendant une fraction de seconde. J'adore la nuit, c'est mon moment préféré, et j'adore passer des soirées à observer les étoiles où tout simplement explorer les environs au clair de lune. Mais dormir dehors ? Vulnérable et exposé à n'importe quel insecte qui peut me monter dessus sans même que je m'en rende compte quand je suis profondément endormi ? Le cauchemars.

« Euh.. Ou-oui, c'est vrai, on va jamais réussir à remonter jusqu'aux dortoirs sans se faire choper pour de bon alors euh.. On va dormir.. Dehors. » dis-je avalant difficilement ma salive. J'ai toujours dormi en sécurité sous ma couette, là où aucune bête ne pouvait m'atteindre, et là je m'engage à m'exposer pour une nuit entière dehors sans même une couverture pour me protéger ? Ca peut paraître totalement enfantin ce que je dis mais je sens que la nuit va être longue. Mais bon, est-ce que je préfère qu'on se fasse tout les deux choper par des mangemorts et qu'on soit le prochain spectacle du dîner ? Pas vraiment, alors pour une fois je vais devoirs mettre mes peurs de côté pour notre bien. « Viens, on y va !  » Sans même que je ne m'y attende la rouquine m'attrape la main et s'élance en première vers l'escalier le plus proche qui nous mène directement vers la sortie. Son geste me surprend et je ne tente pas de riposter, je laisse Sinéad nous mener lui offrant ma confiance totale. Faut dire que c'est plus la petit Sin' de 13 ans à qui j'ai appris les trucs et astuces pour ne pas se faire choper... Nous n'étions vraiment pas loin de notre destination car en moins de temps que je ne puis dire Quidditch je nous sens glisser à travers une porte avec la plus grande discretion et soudain l'air frais caresse mon visage. Nous sommes dehors ! Mais comment c'est arrivé ? J'ai rien vu venir, j'étais encore en train de penser au fait que nous devrions dormir dehors que nous y voilà déjà. « Wow Sin', tu m'as surpris là. T'as géré ! » dis-je sincèrement surpris. Non pas que je doute de ses capacités, loin de là, mais j'étais tellement pas prêt pour ça que ça m'a prit de haut. Mais le soulagement qui s'en suit d'être enfin dehors sous le ciel étoilé -qui ne l'est pas tant que ça à cause des nuages- est vraiment incomparable et je peux enfin souffler. « Bon, ne traînons pas par ici, on ne devrait pas attendre pour rentrer dans la forêt ! » Maintenant il n'y a plus de retour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7275-sinead-p-o-riordan-notre-destin-fait-partie-de-nous-il-suffit-d-etre-assez-courageux-et-rebelle-pour-s-en-rendre-comptehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7296-sinead-p-o-riordan-chacun-est-libre-d-ecrire-sa-propre-histoirehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-january-h-shiver#164473http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7307-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164474http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7308-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164475

Arrivé(e) le : 14/12/2016
Parchemins rédigés : 281
Points : 4
Crédit : Bazzart
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Lun 13 Mar - 16:34


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Chuck & Sinéad

I've got your back !

Cette sortie ne se déroulait pas franchement comme prévu mais ce n’était pas franchement de leur faute. Les rondes avaient changé ces derniers temps, signe que le directeur et ses sbires étaient sans doute un peu plus futés que prévu. Sinéad avait vraiment cru qu’une fois qu’elle aurait capté toutes les allées et venues de leurs geôliers, ils pourraient se promener comme bon leur semblait à travers tout le château. C’était complètement faux et cette nuit était en train de le leur prouver… Bien sûr qu’ils étaient assez intelligents pour comprendre qu’au bout de quelques semaines, il était judicieux de changer leurs rondes ! Sinéad se sentait bête de ne pas l’avoir vu venir et les deux rouges et or s’étaient retrouvés dans une situation peu enviable à cause de leur insouciance et de leur incapacité à anticiper le danger. C’était assez amusant d’un côté parce que ça donnait à leur sortie un arrière-goût d’aventure avec toute l’adrénaline que ça impliquait mais de l’autre, ça voulait aussi dire qu’ils étaient à deux doigts de se retrouver dans la Grande Salle pour être punis devant tous leurs camarades au moment du diner et ça, ce n’était pas du tout envisageable pour la jeune fille. Elle savait que Perrin aurait du mal à encaisser le choc et qu’elle se ferait sûrement remonter les bretelles pour s’être montrée aussi irresponsable et irréfléchie. Bref, ça ne pouvait pas arriver, jamais. Toutefois, les mésaventures s’enchainaient un peu trop vite à son goût et la rouge et or commençait à perdre confiance ce qui ne lui arrivait pas souvent. « On aura tout notre temps à partir de demain ! » Demain serait un autre jour, en effet, et ils allaient pouvoir se mettre à la confection de ce fameux langage. Enfin, peut-être pas demain, quand même, mais très bientôt et elle était persuadée que Chuck ne la lâcherait pas sur ce coup-là, il avait l’air plutôt emballé par l’idée. Mais pour le moment, ils avaient clairement d’autres choses en tête.

C’était un véritable miracle ! Ils s’en étaient sortis indemnes malgré leurs tentatives de sortilèges maladroites et leur incapacité assez merveilleuse à faire preuve de bon sens face au danger. Mais peu importait puisque le résultat s’étendait désormais sous leurs yeux, plus de mangemort, un couloir désert et leur fuite à portée de main. Sinéad n’y croyait déjà plus mais finalement ils allaient peut-être l’avoir leur forêt et ils trouveraient ces fameuses plantes, elle n’en doutait plus à présent. Heureusement que Chuck était là. Elle ne lui dirait probablement pas, mais elle était ravie de pouvoir compter sur lui à cet instant précis, il lui était d’une grande aide, elle se serait déjà fait prendre s’il n’avait pas voulu l’accompagner. Il était un peu son ange-gardien, en quelques sortes et ça représentait beaucoup pour la rouge et or. « C'est vrai, tu m'es indispensable ! Bien joué pour le sort. » Un large sourire s’étendit sur le visage de la rouge et or. Il l’avait dit ! Vraiment dit ! Elle lui était indispensable ! Alors ça, c’était une chouette nouvelle et si elle n’avait pas eu peur de rameuter les collègues du mangemort précédent, elle aurait sûrement sauté de joie en poussant des hurlements de contentement pour exprimer son bonheur. Au lieu de ça, elle se contenta de sourire encore plus largement au jeune homme, rougissant légèrement malgré tout, certainement parce qu’elle n’était pas habituée à la flatterie, encore moins de la part de Chuck. « Dommage qu’on n’ait pas un de ces appareils moldus pour enregistrer ce qu tu viens de dire, j’aurais bien aimé avoir une trace… Mais bon, au pire, je pourrais toujours prouver mes dires si jamais on me demande une preuve, tout est là. » Déclara-t-elle en touchant sa tête, prouvant qu’elle disposait d’une mémoire en parfait état de marche. Il lui suffisait trouver une pensine et le tour serait joué. Et puis, ça lui donnait encore une bonne occasion de charrier Chuck alors elle n’allait pas cracher dessus, bien au contraire. « Euh.. Ou-oui, c'est vrai, on va jamais réussir à remonter jusqu'aux dortoirs sans se faire choper pour de bon alors euh.. On va dormir.. Dehors. » Bizarrement, le jeune homme avait l’air beaucoup moins emballé d’un seul coup, chose étonnante puisque dormir dehors était franchement cool. Perrin le faisait tout le temps avec elle, c’était tellement chouette de pouvoir être libre même la nuit, il fallait juste bien choisir son emplacement. « Faut pas avoir peur, tu vas voir ça va être cool ! Et puis si t’arrives pas à t’endormir, je te chanterais une berceuse. » Pour la qualité de son audition, mieux valait éviter ça, le pauvre, mais ça, il l’ignorait encore pour le moment.

Enfin dehors. Ils allaient pouvoir être libres et profiter pleinement de cette nuit magnifique pour parcourir la forêt en long, en large et en travers, cherchant avec attention une preuve que leur professeur de botanique avait eu tort sur ce coup-là. Sinéad croyait dur comme fer à son histoire et elle voulait se le prouver. En plus, cette fois, elle aurait Chuck pour témoin ce qui lui permettrait de clamer à la terre entière qu’elle avait eu raison depuis le début. « Wow Sin', tu m'as surpris là. T'as géré ! » La jeune fille fut étonnée de sa réaction. C’était comme s’il remarquait d’un seul coup qu’elle n’était plus une enfant, qu’elle pouvait prendre les choses en main et assumer ses décisions et qu’elle aussi était capable de les guider lorsque c’était nécessaire. Forcément, la Gryffondor fut plus que fière de l’avoir scotchée à ce point, elle aimait l’idée de parvenir à le surprendre positivement en lui montrant de quoi elle était réellement capable. « Fais pas cette tête-là, on dirait que tu me découvres pour la première fois, je sais que je suis fabuleuse, mais ça devient gênant. » Lui fit-elle remarquer en rigolant. Elle se sentait super bien à ce moment précis, ils étaient dehors, à l’air libre, elle allait pouvoir entrer dans la forêt en compagnie d’un garçon qu’elle adorait et dormir dans les bois, chose qu’elle n’avait pas pu faire depuis bien longtemps. Bref, cette sortie serait sans doute dans son top trois annuel, voire dans son top trois toutes années confondues. « Bon, ne traînons pas par ici, on ne devrait pas attendre pour rentrer dans la forêt ! » La jeune fille acquiesça. Il était grand temps d’aller dans cette forêt, elle avait attendu ce moment avec impatience depuis sa sortie du dortoir et elle n’avait aucunement l’intention d’y renoncer alors qu’ils touchaient au but. « Faudra quand même faire attention, il parait que les créatures qui se cachent dans la forêt sortent la nuit, c’est pour ça que d’habitude j’y vais toujours en plein jour, je pense qu’on devrait garder nos baguettes avec nous, juste par prudence. » Bref, ils allaient certainement prendre des risques en partant à l’aventure à une heure aussi tardive mais du point de vue de Sinéad, c’était super chouette. Ils s’enfoncèrent progressivement dans la forêt et une fois loin du château, la rouge et or attrapa sa baguette. « Lumos ! » L’éclairage fournit par sa baguette n’était pas très intense, mais ça ferait l’affaire. « Tu vois à quoi ça ressemble des Snargaloufs ? Parce qu’il va falloir ouvrir l’œil à partir de maintenant. » En espérant qu’ils tombent bien sur des Snargaloufs et pas sur une créature susceptible de les dévorer ou de les tuer.

Code by Fremione.



You are my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I can't lose you, because if I ever did, I'd have lost my best friend, my soul mate, my smile, my laugh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6824-chuck-don-t-tell-me-what-to-do-and-don-t-tell-me-what-to-say?nid=14#154915http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6835-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow-chuckhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6840-chuck-s-rp-i-m-not-a-monster#155004http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6836-chuck-more-than-kisses-letters-mingle-soulshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6837-chuck-et-les-hiboux-express#154947

Arrivé(e) le : 29/09/2016
Parchemins rédigés : 670
Points : 5
Crédit : Sloane ♥ ~ (Robert Sheehan)
Année : 7ème année.

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Shaelyn E. Calwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Ven 19 Mai - 14:11


I've got your back !

Si un jour tu tombes, sache que je serais toujours là pour te rattraper...
Signé : le sol.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Passer de la salle commune à la sortie du château sans se faire choper ? C'est réussi ! Bon, ce serait mentir que de dire qu'on s'en ai sorti sans aucun soucis, rien que devant la salle commune on a failli se faire prendre par deux mangemort, et l'aventure ne s'était pas arrêté là, bien au contraire. En tout on a du rafler la catastrophe un bon nombre de fois, et encore qui sait comment ça se serait déroulé si Sinéad n'avait pas eu de bons réflexes, ensemble nous formions une bonne équipe, ça il n'y a aucun doute ! D'ailleurs Sinéad semblait bien fière d'elle et son sourire laissait transparaître cela. «  Dommage qu’on n’ait pas un de ces appareils moldus pour enregistrer ce que tu viens de dire, j’aurais bien aimé avoir une trace… Mais bon, au pire, je pourrais toujours prouver mes dires si jamais on me demande une preuve, tout est là. » Une fois de plus je ne peux m'empêcher de sourire. Parfois même les moldus ont des avantages par rapport à nous, c'est fou non ? Enfin d'un autre côté nous il suffit qu'on sorte un souvenir de notre tête avec la baguette avant de le jeter dans la pensine pour le revivre mais, l'enregistrement audio des moldus est plus direct ! « Ouai c'est ça, bah garde le bien dans ta tête ! » lui dis-je en tirant la langue. De toute façon ce n'est pas nouveau qu'elle m'est indispensable, tout mes amis proches sont pour moi des personnes indispensables dans ma vie et Sinéad fait clairement partie de mes proches amis, elle et son frère sont vraiment deux personnes hors du commun et précieuse, je les adores.

Le sujet dériva alors que nous mettions enfin les pieds dehors. Le vent frais qui rafraîchit mon visage ne me glace pas, à l'inverse je le trouve super agréable, par contre l'idée de dormir dehors n'est pas aussi agréable. Évidemment que c'était plus logique et qu'il est bien trop risqué de tenter de remonter jusqu'à la salle commune des rouge et or une fois notre mission terminée, mais l'idée de dormir à l'air libre, exposé à toutes les petites bêtes de nuit volantes ou rampantes me donne maintenant déjà des frissons. Cette idée me déplaît clairement, mais ai-je vraiment le choix ? Non. Et bien entendu je ne peux rien cacher à Sin', elle a remarqué mon malaise face à la situation... «  Faut pas avoir peur, tu vas voir ça va être cool ! Et puis si t'arrive pas à t’endormir, je te chanterais une berceuse.  » Elle réussit quand même à me faire rire dans mon malaise, ce que je trouve plutôt cool, même si du coup elle ne peut pas vraiment imaginer pourquoi j'ai pas du tout envie de dormir dehors, je vais faire comme si ça allait et garder cela pour moi. C'est pas comme si on va se faire attaquer par une horde d'insectes en dormant quand même... « La berceuse sera certainement un bon moyen de faire fuir les créatures ! » dis-je accompagnant les paroles d'un clin d'oeil. Ce ne serait pas moi si je ne taquinais pas mon amie tout les cinq minutes au moins une fois ! Je sais pas si elle a une voix à faire fuir les animaux, en tout cas ce que je sais c'est que moi oui. Enfin bon. « Fais pas cette tête-là, on dirait que tu me découvres pour la première fois, je sais que je suis fabuleuse, mais ça devient gênant. » enchaîna-t-elle et je me contente de rouler des yeux, une sourire aux lèvres, quel phénomène cette fille !

Sauf que là il était temps de se bouger parce que c'était bien beau de s'être échappé du château si on reste ici encore longtemps je ne sais pas si notre sécurité est assurée. Nous nous mettons donc enfin en chemin vers la sombre forêt et un nombre de souvenirs me reviennent en tête. J'ai souvent exploré la forêt, du moins Perrin m'y a déjà traîné un bon nombre de fois mais rarement y suis-je allé en pleine nuit. « Faudra quand même faire attention, il parait que les créatures qui se cachent dans la forêt sortent la nuit, c’est pour ça que d’habitude j’y vais toujours en plein jour, je pense qu’on devrait garder nos baguettes avec nous, juste par prudence. » dit-elle comme si elle avait lu dans mes pensées. Je hoche la tête tenant fermement ma baguette en main, nous avons fait preuve d'habileté face aux sbires de Blackman, je pense qu'on peut s'en sortir contre des créatures de la forêt, il faudrait juste espérer ne pas tomber sur les plus dangereuses, sinon bonjour la chance. « T'inquiète, j'ai déjà entendu une histoire comme quoi des Acromentules avaient attaqués des élèves alors qu'ils étaient en pleine nuit dans la forêt, rassurant hein ? » dis-je les sourcils froncés. J'imagine que c'était vraiment des personnes malchanceuses. « Lumos ». Les deux baguettes nous fournissaient un assez bon éclairage pour qu'on puisse voir où l'on marche, maintenant fallait pas faire les peureux, on savait ce qui nous attendait en venant ici, la forêt c'est connu pour être flippant. « Tu vois à quoi ça ressemble des Snargaloufs ? Parce qu’il va falloir ouvrir l’œil à partir de maintenant.  » Pendant un moment je cherche dans ma mémoire, la Botanique c'était une matière que je ne considérais vraiment pas beaucoup alors j'en ai que très peu de souvenirs à vrai dire... « Euh, c'est une plante avec beaucoup de racines..? En vrai je pense qui si j'en voyais là je ne sais pas si je saurais que c'est des Snargaloufs... Pas de jugement ! Je détestai la Botanique, ça fait plus parti de mes matières. » dis-je en haussant les épaules.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7275-sinead-p-o-riordan-notre-destin-fait-partie-de-nous-il-suffit-d-etre-assez-courageux-et-rebelle-pour-s-en-rendre-comptehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7296-sinead-p-o-riordan-chacun-est-libre-d-ecrire-sa-propre-histoirehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6353-ecrire-pour-mettre-de-l-ordre-dans-ses-obsessions-january-h-shiver#164473http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7307-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164474http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7308-sinead-p-o-riordan-la-lettre-tue-et-l-esprit-vivifie#164475

Arrivé(e) le : 14/12/2016
Parchemins rédigés : 281
Points : 4
Crédit : Bazzart
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Savannah R. Caldwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Ven 23 Juin - 22:49


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Chuck & Sinéad

I've got your back !

Libres. Ils étaient enfin en dehors du château et ils allaient pouvoir continuer leurs aventures à travers la forêt interdit. Sinéad était surexcitée à l’idée d’aller explorer cette forêt qu’elle connaissait presque par cœur compte tenu du nombre de fois où elle l’avait explorée durant la journée. Toutefois, elle savait pertinemment que cette dernière pouvait être très différente la nuit aussi ressentait-elle une légère appréhension associée au bonheur de pouvoir explorer comme une véritable aventurière. Avoir Chuck à ses côtés était un atout indéniable. Certes, elle le narguait parce qu’elle avait réussi à le sortir d’un mauvais pas et qu’il était bien rare que ce soit elle qui lui sauve la peau et pas l’inverse, mais la rouge et or avait bien conscience que sans lui, ses heures de retenues auraient été probablement multipliées par deux voire plus. « Ouai c'est ça, bah garde le bien dans ta tête ! » L’air totalement frustré du jeune homme fit éclater de rire la Gryffondor qui plaqua ses mains sur sa bouche pour étouffer le bruit un peu trop repérable qu’aurait créé un éclat de rire. Il était vraiment chou quand il était vexé et elle n’allait clairement pas se retenir de parader pour la brillante action qu’elle avait menée. Bon, certes, cette fameuse action était quand même le fruit d’un parfait hasard à l’origine mais peu importait, la jeune fille était juste super heureuse d’avoir fait ses preuves et d’avoir montré à son maitre qu’elle n’était plus la petit élève qu’il avait pris sous son aile comme un oisillon tombé du nid. « Si tu préfères que ça reste entre nous, il n’y a pas de problème, mais il faudra te montrer vraiment gentil, serviable et attentionné envers moi si tu veux que je garde ce secret. » C’était un tout petit bébé mini chantage de rien du tout, elle avait tout de même le droit d’avoir quelques exigences et elle avait surtout conscience que ce moyen de pression n’en était pas réellement un finalement et qu’ils s’amusaient juste comme ils avaient l’habitude de le faire.

En plus, elle allait pouvoir s’en donner à cœur joie puisque Chuck était manifestement super flippé à l’idée de devoir dormir dans la forêt. Beaucoup auraient eu peur à sa place et elle ne pouvait pas l’en blâmer, d’ailleurs elle trouvait que c’était plutôt courageux de sa part de le reconnaitre alors qu’il était en présence d’une fille qui n’avait absolument pas peur et qui était bien plus jeune que lui. Mais bon, il était tout à fait normal que Sinéad n’ait pas les mêmes appréhensions. Elle avait passé onze ans de sa vie à vivre en pleine nature dans une tente, certes aménagée, et donc à côtoyer tous les jours des créatures diverses et variées qu’elle prenait toujours plaisir à découvrir. Pas un seul instant elle pouvait imaginer faire une horrible rencontre qui pouvait se solder par des blessures ou pire encore. Pour elle, tout ceci n’était qu’une vaste promenade éducative et elle était heureuse de pouvoir y prendre part. « La berceuse sera certainement un bon moyen de faire fuir les créatures ! » La jeune fille afficha un air absolument outré comme si c’était la pire horreur qu’on avait pu lui dire de toute sa vie. « Je chante très bien ! » Répliqua-t-elle presque instantanément en sachant pertinemment que ce n’était pas vrai du tout et qu’en vérité ses talents d’artiste dans le domaine musical étaient restés bien enfouis sans qu’elle puisse réellement les retrouver. « Et puis, on ne fait pas fuir les créatures, tu imagines si on fait peur à de pauvres petites bêtes qui n’ont rien demandé ? Perrin ne serait pas très content. » Bon, en soit, elle avait un peu oublié qu’elle était théoriquement en froid avec son jumeau et qu’elle avait décidé de lui faire la tête parce qu’il s’était comporté comme un gros nul. C’était plus fort qu’elle, Sinéad connaissait bien son affection pour les animaux et elle ne pouvait pas aller à l’encontre des convictions familiales, pas même pour une dispute.

« T'inquiète, j'ai déjà entendu une histoire comme quoi des Acromentules avaient attaqués des élèves alors qu'ils étaient en pleine nuit dans la forêt, rassurant hein ? » Ils avaient continué à avancer dans la forêt et Chuck ne semblait toujours pas franchement rassuré. C’était quoi ces histoires d’araignées ? Elle n’avait jamais entendu un truc pareil. Et puis, Morelle était là pour leur prouver à tous qu’une araignée pouvait être mignonne et adorable et pas un monstre sanguinaire qui allait les manger en un rien de temps. Bon, en soit les acromentules étaient connues pour leur taille relativement imposantes et leur côté non-végétarien qui n’étaient pas franchement très enthousiasmant mais mis à part ce petit détail, Sinéad considérait que chaque créature était adorable et qu’elle n’avait par conséquent absolument rien à craindre tant qu’elles se comportaient bien avec elle. La jeune fille avait de toute façon toujours eu tendance à voir le côté positif des choses, il était évident que ce n’était pas toujours tout rose dans le monde réel mais sa réalité à elle était souvent bien différente. « Mais non t’inquiètes, elles sont gentilles, j’en suis sûre. Et si elles râlent, on leur donnera des sucettes. » Quand même, avec une sucette elles ne devraient plus avoir envie de les manger, c’était bon et sucré, ça valait toutes les jambes du monde, non ? Peut-être pas dans l’esprit d’une acromentule mais ça, elle le découvrirait bien assez tôt. Pour le moment, à l’aise de la lumière de leurs baguettes, ils essayaient surtout de repérer les fameux Snargaloufs. « Euh, c'est une plante avec beaucoup de racines..? En vrai je pense qui si j'en voyais là je ne sais pas si je saurais que c'est des Snargaloufs... Pas de jugement ! Je détestai la Botanique, ça fait plus parti de mes matières. » La rouge et or ne put que sourire, elle trouvait son ignorance mignonne et ça lui faisait plaisir de pouvoir jouer le rôle d’instructeur dans cette histoire. « Tu détestes la botanique et t’as quand même accepté de venir en pleine nuit avec moi pour trouver une plante ? Impressionnant. » Commença-t-elle, réellement touchée par cette attention adorable. « Dis-toi que ça ressemble un peu à une souche d’arbre avec plein de racines qui sortent par le haut de la souche. Comme une souche avec des tentacules en fait. Et c’est plutôt à ras du sol a priori, par contre faut pas trop s’en approcher, c’est pas hyper sympa. » Mieux valait prévenir que guérir. La jeune fille ouvrait l’œil, continuant ses recherches dans l’espoir de tomber sur la fameuse plante.

Code by Fremione.



Spoiler:
 


You are my everything
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I can't lose you, because if I ever did, I'd have lost my best friend, my soul mate, my smile, my laugh.


Dernière édition par Sinéad P. O'Riordàn le Ven 23 Juin - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 4583
Points : 14
Crédit : (c) Lily L. Potter
PETIT +

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Ven 23 Juin - 22:49

Le membre 'Sinéad P. O'Riordàn' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6824-chuck-don-t-tell-me-what-to-do-and-don-t-tell-me-what-to-say?nid=14#154915http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6835-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow-chuckhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6840-chuck-s-rp-i-m-not-a-monster#155004http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6836-chuck-more-than-kisses-letters-mingle-soulshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6837-chuck-et-les-hiboux-express#154947

Arrivé(e) le : 29/09/2016
Parchemins rédigés : 670
Points : 5
Crédit : Sloane ♥ ~ (Robert Sheehan)
Année : 7ème année.

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Shaelyn E. Calwell

MessageSujet: Re: I've got your back ! ft. Sinéad   Mar 18 Juil - 12:05


I've got your back !

Si un jour tu tombes, sache que je serais toujours là pour te rattraper...
Signé : le sol.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C'est bon, nous sommes dehors. Alors ça c'est vraiment un exploit ! Mérité, certes, mais un exploit ! En même temps nous sommes des pros maintenant, ça fait six ans que j'explore ce château de long en large et je savais qu'un jour ça m'aiderai à me sauver. Évidemment Sinéad m'a bien aidé ce soir, je crois qu'étant donné les circonstances actuelles du château j'ai une attitude différente et je suis plus prudent et hésitant, en fait je sais que notre sécurité est en jeu alors bon, c'est sur que c'est pas pareil que quand je fonce tête baissée sans me soucier de grand chose. Mais l'air frais me rassure et comme d'habitude j'ai un sourire en voyant l'éclat de la lune accompagnée des étoiles, j'adore regarder le ciel quand il fait nuit. C'est agréable de sortir du château dans lequel j'ai l'impression d'étouffer par moment, mais la remarque taquine de la gryffondor me renfrogne et je prend un faux air frustré ce qui la fait éclater de rire. Je ne peux m'empêcher de rire un peu à mon tour, elle à tellement le rire facile, je trouve ça bien les personnes comme ça qui peuvent rigoler facilement, pour un rien. C'est plus agréable que quelqu'un qui ne daigne même pas esquisser un mince rictus, genre, Narcissa. « Si tu préfères que ça reste entre nous, il n’y a pas de problème, mais il faudra te montrer vraiment gentil, serviable et attentionné envers moi si tu veux que je garde ce secret.  » A nouveau un sourire orne mon visage, j'hallucine ou elle me fait du chantage là ? Bon évidemment si s'en était vraiment je n'aurais pas envie de sourire, je sais bien qu'on pourrait jamais se menacer pour de vrai. « Tant qu'a y être dis moi que je dois polir tes chaussures et faire tes devoirs aussi ! » répliquais-je avec ironie.

Le pire dans cette histoire n'empêche, c'était que d'après Sin, il était impératif que l'on dorme dehors. C'est vrai, elle a raison, tenter de remonter à la salle commune serait trop suicidaire, la preuve on a déjà eu du mal à descendre, mais c'est pas pour autant que je me réjoui à l'idée de dormir à la belle étoile. Ou plutôt de dormir à la belle étoile sans un double sac de couchage et une tente fermée et scellée avec une protection anti-insecte. J'abuse peut-être un peu, d'ailleurs j'essaie de ne pas trop le montrer à mon amie mais bon c'est pas évident quand je suis pris par surprise, puis bon pas besoin de mentir elle le verra bien par elle même que je vais flipper quand l'heure sera venue. J'espère qu'on ne croisera pas un des scarabée en cristal que Perrin m'avait montré, cette séance m'avait traumatisé, enfin, d'un côté c'était une bonne façon de faire face à ma peur, mais l'insecte qui était tombé brusquement à côté de mon pied m'avait donné la peur de ma vie. « Je chante très bien ! » répliqua-t-elle sèchement avec cet air outré qui me donne envie de rire. Je hausse les épaules en guise de réponse, je ne peux pas en savoir plus que ça je ne l'ai jamais entendue chanter, s'il faut elle à raison, qui sait ! « Et puis, on ne fait pas fuir les créatures, tu imagines si on fait peur à de pauvres petites bêtes qui n’ont rien demandé ? Perrin ne serait pas très content. » Un petit rire presque amer s'échappa alors de ma bouche. Ah oui, Perrin, celui qui dort avec une araignée plus grosse que sa main ! J'ai essayé d'accepter la présence de Morelle depuis bien longtemps, mais ça ne passe toujours pas, qui sait peut-être qu'un jour elle sera ma meilleure amie aussi. Enfin, j'en doute. « Ouai bah Perrin il est pas là, il est certainement en train de dormir avec sa jolie petite créature... Alors peu importe s'il est content ou pas moi je pense que pour notre propre sécurité on devrait faire fuir les créatures. Il n'est pas obligé de savoir... » dis-je les sourcils froncés mais avec un air de rigolade dans mes paroles. Je n'en veut pas à Perrin d'aimer les petites créatures dégueulasses, mais si ça déteint un peu trop sur Sin je risque de me retrouver dans la merde. Puis de toute façon mon petit secret de phobie risque d'être dévoilé d'ici ce soir, heureusement que je fais confiance à Sinéad.

Notre exploration dans la forêt avançait bien, mais je ne peut m'empêcher de penser à l'histoire que Faolàn m'avait raconté, comme quoi lui et Billie s'étaient fait attaquer par des accromentules et je n'ai pas attendu pour partager mes pensées à la rousse à côté de moi. « Mais non t’inquiètes, elles sont gentilles, j’en suis sûre. Et si elles râlent, on leur donnera des sucettes » Des sucettes ? A moins qu'elles aient le goût de chair humaine ça m'étonnerait que cela pourrait satisfaire leur faim. « T'as raison, des sucettes. » dis-je d'un ton moqueur accentuant le mot 'sucettes' avec un sourire aux lèvres. Mais nous ne sommes pas là pour rencontrer des Acromentule ou autre monstres de la forêt mais plutôt les fameux Snargaloufs que je ne sais même pas vraiment ce que c'est. J'suis mal parti pour les trouver. « Tu détestes la botanique et t’as quand même accepté de venir en pleine nuit avec moi pour trouver une plante ? Impressionnant. » Je hausse les épaules face à sa remarque, c'était soit partir en excursion pour me vider la tête, ou alors aller tenter de dormir et reprendre une journée morose le lendemain alors je n'avais pas vraiment eu de quoi hésiter. « Je ne raterai jamais une occasion pour sortir du château en excursion interdite pendant la nuit ! Puis j'ai toujours rêvé de voir des Snargaloufs ! » dis-je finissant ma remarque avec ironie. « Dis-toi que ça ressemble un peu à une souche d’arbre avec plein de racines qui sortent par le haut de la souche. Comme une souche avec des tentacules en fait. Et c’est plutôt à ras du sol a priori, par contre faut pas trop s’en approcher, c’est pas hyper sympa.  » m'expliqua Sin' pendant que je l'écoutais attentivement. Maintenant j'arrive à me faire une idée de ce à quoi c'est censé ressembler et j'ouvre l'oeil faisant tout de même attention à ce qui se trouve autour de moi, les insectes hantent toujours mes arrière pensées. Mais à peine j'ai le temps de m'avancer un peu plus loin que j’entends Sinéad s'exclamer, je me tourne alors avant d'apercevoir ce qui me semble bel et bien être la plante recherchée. « Te voilà Snargalouf !  dis-je triomphant pointant du doigt la plante en question. Je dois dire que tu l'as plutôt bien décrite chère coéquipière ! » ajoutais-je un sourire aux lèvres m'approchant prudemment. Notre recherche est donc une réussite ! J'en suis ravi. « Et maintenant que tu l'as trouvée tu comptes faire quoi ? » demandais-je à la rousse qui semblait ravie elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
I've got your back ! ft. Sinéad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Boîte à RPs :: 
La Boîte à RPs
-
Sauter vers: