AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il n'y a rien de plus difficile que de devoir affronter ses amis {Pv Zach} [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 558
Points : 4
Crédit : cranberry • Cara Delevingne
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Il n'y a rien de plus difficile que de devoir affronter ses amis {Pv Zach} [TERMINÉ]   Jeu 15 Déc - 2:26

Après Aimie, Anthea... voilà Zach.
narcissa et zach
“Si la trahison n’a pas accru la simplicité, la confiance plus haute, l’étendue de l’amour, on vous aura trahi bien inutilement, et vous pourrez vous dire qu’il n’est rien arrivé.”

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]« J’ai mal au dos, je veux faire une pause, s’il te plait. » Implore la voix suppliante d’un garçon.

Le repas du midi arrive bientôt et les estomacs commencent à faire leurs caprices. Si je ne manque de rien en ce qui concerne l’alimentation de l’école, je sais que les nés-moldus, eux, n’ont quasiment rien à manger. Ainsi, ils sont de moins en moins productifs, ils tiennent moins bons lors des corvées et se plaignent rapidement. J’ai face à moi un élève de deuxième année mais je ne connais pas sa maison, étant donné que son blason lui a été retiré par les Mangemorts. Ce n’est plus qu’une vermine, un prisonnier, un esclave pour continuer à faire briller le sol de l’école. Je trouve cette vision révoltante et elle a de quoi me donner l’envie de vomir sur le premier pro sang-pur qui passerait. Toutefois, je ne peux pas me permettre de changer de ligne alors que j’ai si bien commencé mon infiltration.

« Qu’est-ce que tu crois que ça peut me faire, sérieux ? Allez, cesse de geindre et nettoie mieux que ça si tu veux manger ! »

Cela fait maintenant dix jours que Poudlard connait sa nouvelle routine. Nous commençons tous à connaître nos repères, à imprimer le nouveau règlement et à continuer notre vie en fonction de celui-ci. Les sang-mêlé sont toujours aussi bien considérés mais ils ne sont pas pour autant roi de l’école. Ils ne peuvent, par exemple, pas traîner seuls avec des nés-moldus pour éviter l’insécurité. Ce privilège n’est réservé qu’aux élèves qui, comme moi, ont le sang-pur et ont prêté allégeance ouvertement devant les Mangmorts. Pour le moment, cette possibilité n’a rien de bien spécial mais je sais, qu’un jour, elle pourrait prendre tout son sens.

L’élève n’ose pas répondre, de peur de se ramasser un coup. Apparemment, un autre sang-pur n’a pas été très clément avec lui, à tel point qu’il en a été traumatisé. Je ne voudrais vraiment pas aller jusque-là et la perspective de jouer les tyrans est déjà très loin de me plaire mais s’il ne me facilite pas la tâche, je n’en aurai pas le choix. Être agent double m’a appris à être paranoïaque sur les bords. Même si je suis seule, je dois toujours me comporter comme une parfaite garce pour la simple raison que l’on ne sait jamais. Imaginez que l’on soumette un jour ce gosse au Veritaserum et que l’on découvre que j’ai été trop gentille à son égard ? Toute ma couverture serait fichue.

« Dépêche-toi, bon sang. Ce n’est pas compliqué de faire briller tout le couloir en moins de vingt minutes. » Lâché-je en prenant un air courroucé.

En revanche, si l’état d’un élève est trop faible pour continuer à travailler, je peux au moins l’interrompre dans son labeur et le renvoyer dans sa geôle. Le but n’est pas non plus de les tuer à la tâche. Il faut les conserver et les maintenir un minimum en santé pour qu’ils puissent être utiles même s’ils défaillent un peu. Voilà une journée typique d’un né-moldu surveillé par un « supérieur » comme disent les Mangemorts. C’est lassant, c’est inacceptable, c’est un scandale. Mais la situation reste toujours sous leur contrôle, alors on ne peut rien faire pour renverser cette nouvelle sphère qui s’est imposée. Blackman a l’air de prendre beaucoup de précautions et je crois qu’il ne sera pas simple de le prendre au dépourvu. Pas avant des mois, en tout cas. Du côté de mon père, d’autre part, il refuse toujours de mener des cours auprès des élèves. Il est étroitement surveillé mais demeure libre de ses mouvements, même s’il passe énormément de temps enfermé dans ses appartements. Je sais qu’il cherche un moyen de contacter le Ministère pour agir, mais je me doute bien que c’est vain pour le moment. Il faut attendre une autre occasion.

« C’est mal nettoyé, là. Il y a des traces et je déteste qu’on me prenne pour une idiote.
‒ Je suis vraiment désolé, je n’avais pas vu…
‒ Ferme-là et nettoie moi ça rapidement. »

Made by Neon Demon



Dernière édition par Narcissa A. Breckenridge le Mer 19 Juil - 4:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6340-zach-e-thompson-la-famille-c-est-bien-quand-elle-part-pas-en-vrille-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6343-zach-e-thompson-les-amis-c-est-comme-une-seconde-famillehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6344-zach-e-thompson-allez-venez-jouerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6347-zach-e-thompson-le-hibouhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6345-zach-e-thompson-gotta-go-fast

Arrivé(e) le : 07/07/2016
Parchemins rédigés : 211
Points : 0
Crédit : Atomic Squirrel
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur A. Winslow

MessageSujet: Re: Il n'y a rien de plus difficile que de devoir affronter ses amis {Pv Zach} [TERMINÉ]   Sam 17 Déc - 15:41

    Il était bientôt l’heure de manger. Enfin, on avait encore de la marge, mais malgré la situation, ça restait un temps que l’on attendait. Pas forcément par la joie du moment, mais surtout par l’instinct primaire de devoir se sustenter. Une bonne partie du château se rationnait en sachant que les restes allaient aux nés-moldus. Moins l’on mangeait, et moins ils souffraient de la famine. Résultat, on avait l’estomac qui criait au remplissage beaucoup plus tôt. On l’acceptait tout de même, c’était un mal pour un bien. Et moi le premier, j’étais dans cette optique. Tout en faisant attention que les plus jeunes de la maison continuent tout de même d’avoir assez de nourriture pour leur croissance. Il ne faudrait pas non plus qu’ils se rendent malades. Enfin bref, une routine bien plus compliquée qu’auparavant s’était installée pour des moments aussi simples que des repas. Tout ça pour des mangemorts qui pensaient encore que certains n’avaient purement et simplement pas le droit d’exister…

    Je descendais donc les escaliers sans entrain. On avait tous perdu un peu de notre bonne humeur dans la bataille. Sauf certains traîtres dont je ne cite les noms que trop souvent. Et ça se ressentait à tous les niveaux. Mais on fait avec le temps qu’on ait une opportunité de changer la donne, si celle-ci arrivait. Certains plus que d’autres. Certains subissant le nouveau régime sans broncher, d’autres se la jouaient rebelle au risque de subir des punitions. Je tendais un peu vers ce cas, quand l’opportunité s’en présentait. J’avais par exemple parlé avec Hope récemment, alors que mon statut de sang-mêlé m’interdit de rester seul avec un né-moldu. Qu’importe, c’était une discussion dont j’avais besoin, je ne regrettais rien. Et en arrivant au premier étage, l’occasion de contredire un peu ce règlement désuet se présenta de nouveau. Et quelle belle opportunité.

    A peine mon pied se posait sur le sol de cet étage que j’entendis une voix bien familière non loin. Je suivais ces mots qui étaient sans nul doute destinés à un né-moldu récurant le sol sous la direction d’une sang-pur. Je finis par atteindre la scène quand la sang-pur se plaignait de nouveau. Elle ne me voyait pas, j’étais planqué derrière un pilier. Je ne la voyais pas non plus, mais je ne pouvais pas me tromper, cette voix était celle de Narcissa. Si certains doutaient encore de sa trahison, cette scène ne manquerait pas de les convaincre. Ces mots, on pourrait tout à fait les attribuer à un mangemort. Elle se complaisait bien dans cette situation. Ca me dégoûtait. Comment elle avait pu tous nous tromper de la sorte. Comment elle pouvait penser comme eux. Mais il n’était plus le temps des questions. Il était le temps de l’action. Je fis volte-face pour sortir de ma planque, baguette en main. Je ne visais personne, je pointais simplement le sol.

    « Tergeo ! »

    Et le sol se nettoya tout seul, sous le regard étonné d’un né-moldu, comme si c’était la première fois qu’il voyait de la magie. Son regard se tourna ensuite vers moi, mélangeant gratitude et crainte de représailles. Ne t’inquiètes pas, je ne te laisserai pas subir quoique ce soit par ma faute.

    « Allez, file. C’est un ordre. »

    Bien que je parlais d’un ordre, mes paroles étaient bien plus douces que celles de Narcissa. J’utilisais ce terme simplement pour me couvrir. Après tout, on a le droit de leur donner des ordres non ? Il commença à s’exécuter et je sentais que Narcissa n’allait pas être de cet avis. Je fis quelques enjambées pour me placer entre elle et le né-moldu, fixant le sol d’un air curieux.

    « Ca fait du bien quelques révisions pour les BUSE, au moins ce sort il est définitivement acquis. »

    J’avais eu de la chance que ma baguette me réponde sur ce coup-là. Décidément, il lui faut des situations bien particulières pour qu’elle fonctionne. Je relevais mon regard pour apprécier la réaction de Narcissa, avec un léger sourire narquois au coin des lèvres. Je venais de délibérément chercher la merde. Et nul doute qu’elle allait répondre.

    « Enfin toi tu t’en fous, je vois que tu préfères te reposer sur les autres maintenant. Ca aussi, c’est ta vraie nature au final ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 558
Points : 4
Crédit : cranberry • Cara Delevingne
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: Il n'y a rien de plus difficile que de devoir affronter ses amis {Pv Zach} [TERMINÉ]   Ven 23 Déc - 16:32

Après Aimie, Anthea... voilà Zach.
narcissa et zach
“Si la trahison n’a pas accru la simplicité, la confiance plus haute, l’étendue de l’amour, on vous aura trahi bien inutilement, et vous pourrez vous dire qu’il n’est rien arrivé.”

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le jeune élève de deuxième année, l’air désespéré, reprend sa tâche en frottant du mieux qu’il le peut la zone qui reste engraissée. Je l’observe en silence, toujours dégoûtée de devoir lui faire subir cela. Ses vêtements déchirés me dévoilent l’enfer qu’il a vécu ces derniers jours. Des coups, des marques, des bleus, des plaies… ce n’est pas joli à voir, surtout sur un mioche de son âge. Hélas, ce n’est pas le moment de le prendre en pitié. Je n’ai jamais été le genre de personnes à me soucier des autres. J’ai toujours été renfermée sur moi-même, aimant ma tranquillité et mon confort, envoyant chier la majorité des gens et ne me préoccupant pas du malheur autour de moi. Cela dit, je ne suis pourtant pas quelqu’un d’insensible ou étant incapable de ressentir de l’empathie ; je ne m’appelle pas Isobel Lloyd. Cette pensée me fait sourire narquoisement. Il est vrai que je ne rencontre aucun souci particulier avec cette fille et que nous aimons nous lancer des piques cinglantes pour le fun et pour la répartie. Mais je demeure méfiante à son égard et je ne pense pas que nous pourrions un jour devenir amies. Elle n’est pas fiable même si elle reste sympathique quand elle m’adresse la parole. De plus, c’est sans compter ses manières horripilantes vis-à-vis des nés-moldus. J’accepte que l’on soit indifférent à leur sort puisque je suis la première à être egocentrique. Mais de là à rire de leur malheur… Il y a une limite.

Quelque chose finit toutefois par me sortir de mes pensées. Une voix masculine, qui ne tremble pas et qui ose mettre un terme à la corvée du né-moldu. Je reconnais cette voix et elle ne me dit rien qui vaille. A cet instant, je me mordille la lèvre inférieure, agacée. Je sais déjà ce qu’il m’attend. Je me retourne lentement vers le nouveau venu, toisant l’arrivée de Zach. Évidemment, ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne vienne me casser les pieds, lui aussi. Après Aimie et Anthea, il fallait bien qu’il pousse son coup de gueule, lui aussi. Le problème est que j’ai autre chose à faire que me de confronter une troisième fois à une personne que j’apprécie.

Tu ne pouvais donc pas aller faire ton sport dehors ou lire un bouquin dans ton coin ? Tu me cherches…

J’observe sa baguette d’un air prédateur. Je n’ai pas l’envie de me montrer méchante et horrible avec lui, surtout que je sens quelque chose en moi se briser à cet instant-là. Que dis-je… je me sens déjà brisée depuis un moment. J’essaie de limiter les dégâts mais c’est difficile. Sa vue me peine, elle frappe lourdement quelque chose qui est quelque part dans ma poitrine. Je déglutis de dégoût. Ma décision me mène à devoir faire semblant de mépriser ceux avec qui je me suis toujours sentie bien. Hélas, c’est comme ça. Ce prix à payer pour une victoire est, objectivement, faible, de toute façon.
Le gamin se tourne vers Zach, à la fois effrayé et reconnaissant. Il lui ordonne de filer, jouant de son statut de sang-mêlé pour contrecarrer mon ordre. Il a bien raison de le faire. Le pauvre petit est devenu bien trop esquinté. Bientôt, il ne pourra plus tenir debout à force de nettoyer les sols. Mais je n’y peux rien, c’est comme ça, pour l’instant.

« Tu te prends pour qui à me séparer de mon esclave ? »

Il s’est dressé entre nous, craignant sans doute que je n’attrape le môme pour le faire rester. J’aurais pu le faire, certes, mais, entre nous, je suis soulagée de savoir qu’il va pouvoir quitter les couloirs tranquillement. Alors, je préfère simplement affronter Zach. Je ne dis rien au sujet des BUSEs même si je trouve cela plutôt ironique qu’il ait réussi un sort du premier coup dans une telle situation. D’habitude, il les rate.

Nos regards se croisent dans un duel de fer sans qu’aucun de nous deux ne cligne des yeux. C’est un affront entre deux anciens amis, deux camps différents et pourtant, même si mes pupilles ne traduisent ni le moindre scrupule, ni de la bienveillance, ma pensée n’a rien de mauvais. Son sourire en coin ne me fait pas réagir et je me contente de le scruter comme une prédatrice qui en veut à sa proie. S’il vient m’emmerder, alors il le regrettera, c’est tout. Je jouerai mon rôle jusqu’au bout, comme je l’ai fait avec Anthea. A force, je commence à m’y habituer et je n’hésite plus.

« Tu viens à peine de parler que tu m'ennuies déjà. Vous me dîtes tous la même chose, c’est aussi lassant qu’un cours de Botanique mené par l’ancien professeur Lacroix. Enfin, je dois tout de même avouer que la qualité de l’enseignement de Poudlard est très bonne depuis que certains indésirables ont été destitués. »

Je marque une pause, avant de reprendre plus sèchement :

« Qu'est-ce que tu me veux ? »

Made by Neon Demon



Dernière édition par Narcissa A. Breckenridge le Ven 10 Fév - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6340-zach-e-thompson-la-famille-c-est-bien-quand-elle-part-pas-en-vrille-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6343-zach-e-thompson-les-amis-c-est-comme-une-seconde-famillehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6344-zach-e-thompson-allez-venez-jouerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6347-zach-e-thompson-le-hibouhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6345-zach-e-thompson-gotta-go-fast

Arrivé(e) le : 07/07/2016
Parchemins rédigés : 211
Points : 0
Crédit : Atomic Squirrel
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur A. Winslow

MessageSujet: Re: Il n'y a rien de plus difficile que de devoir affronter ses amis {Pv Zach} [TERMINÉ]   Sam 21 Jan - 16:26

    Ce tête-à-tête avec Narcissa allait être aux antipodes de ceux d’avant Blackman. Comme si quelque chose s’était cassé à ce moment-là. C’était pas totalement faux. Il semblait si facile de passer de l’am… Amitié à la haine. Une nuit et tout avait basculé, ce n’était déjà plus un scoop pour personne. Mais, si jusque-là nous avions réussi à éviter toute interaction, aujourd’hui ça allait être l’occasion de se rentrer un peu dans le lard. J’avais cette impression d’avoir besoin de cette confrontation en face à face, comme pour en finir une bonne fois pour toute, confirmer notre nouvelle relation. Comme si c’était là que nos routes se sépareraient définitivement. En un sens, ce n’était pas une situation à laquelle je prendrais vraiment plaisir. C’était plus une nécessité qu’autre chose. Ce n’était pas aujourd’hui que j’allierais l’agréable à l’utile. Enfin bref. Je m’étais placé entre la serdaigle et le né-moldu pour former un mur entre eux. Moi ici, elle ne l’utilisera plus. Elle ne bronchait pas non plus. Pas de mouvement pour rattraper le jeune élève, mais pas non plus de réaction sur son visage. Une impassibilité totale tandis qu’elle commençait à râler sur le fait que j’aie pris la permission de libérer son "esclave".

    « Zach Thompson, préfet de Serdaigle. Tu me connais assez pour savoir que je ne pouvais pas te laisser faire. Moi, j’ai encore assez de décence pour me rendre compte de la bêtise de tout ça. »

    Définitivement, cette idéologie, je ne comprenais même pas comment elle avait pu survivre. Et encore moins comment elle avait pu s’infiltrer comme ça dans Poudlard. Et pire que tout, comment des élèves avaient pu retourner leur veste pour la rejoindre. C’était un mystère qui resterait sûrement à jamais irrésolu. De toute façon, ce n’était pas vraiment mon problème. L’ouverture d’esprit n’était bonne qu’entre ceux qui la partagent.

    Et c’était maintenant le temps des piques. Si la mienne était improvisée, la sienne était tout à fait classique venant d’elle. Au moins un détail qui n’avait pas changé. Mais à cela se rajoutait un énième rappel au sujet du fait que tout allait bien mieux depuis que les né-moldus étaient là où on ne voyait plus leur tête. Décidément, les partisans de Blackman ne juraient que par ça. A croire qu’ils n’étaient pas capables de réfléchir plus loin que "exterminate". Elle me décevait de plus en plus, la demoiselle. Enfin, je suppose qu’on n’y pouvait pas grand-chose. Je lâchais un simple soupir le temps qu’elle marque une pause, avant de répondre à la question qui suivait.

    « Si on m’avait dit qu’un jour, Narcissa Breckenridge se rendrait compte du monde qui l’entoure, j’aurais pas cru. C’est qu’une fois qu’ils sont partis que tu te rends compte qu’il y avait des né-moldus dans la classe qui entachaient le paysage ? Et je passerai sur le fait qu’ils puissent impacter la qualité de l’enseignement… »

    Finalement, je n’avais pas pu m’empêcher de répondre à ça aussi. Elle qui savait si bien ignorer le monde, c’était le comble qu’elle se rende compte du changement que ça faisait d’avoir un tiers de la classe qui manquaient à l’appel. Mais bon, comme toujours, la logique des traîtres était un peu périmée…

    « Bah, moi je passais juste par là, et j’ai vu quelqu’un qui avait besoin d’aide alors je l’ai aidé. Je ne fais pas de différence parmi ceux que j’aide – enfin presque. Et comme c’est toi en face, je me disais qu’on pourrait finir la discussion d’Halloween, madame la traîtresse. Ne serait-ce que pour savoir pourquoi une tête de classe est tombée si bas. »

    Rien de bien méchant jusque-là. Normalement suffisant pour la provoquer assez pour qu’elle réponde. Et là, ce sera parti. Je croisais les bras, gardant un air déterminé, pour lui montrer que les choses sérieuses allaient commencer.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 558
Points : 4
Crédit : cranberry • Cara Delevingne
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: Il n'y a rien de plus difficile que de devoir affronter ses amis {Pv Zach} [TERMINÉ]   Ven 10 Fév - 22:53

Après Aimie, Anthea... voilà Zach.
narcissa et zach
“Si la trahison n’a pas accru la simplicité, la confiance plus haute, l’étendue de l’amour, on vous aura trahi bien inutilement, et vous pourrez vous dire qu’il n’est rien arrivé.”

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Ca ne me fait pas plaisir de tenir des conversations rudes avec Zach mais je ne peux pas me permettre de me montrer douce avec lui alors que je suis censée passer pour la plus grande peste de la maison. Il est assez risible de se dire, par ailleurs, que c’est cette maison qui regorge le plus de traîtres, bien que Serpentard demeure la marque de fabrique des Mangemorts. Heureusement que ce n’est pas le cas de tout le monde. J’écoute alors la réponse de mon ancien ami qui veut se laisser pousser des ailes en mettant en avant son statut de préfet comme si cela allait m’empêcher de faire ce que je veux. Je me fiche totalement de cette responsabilité, elle n’a plus vraiment de valeur quand on est un simple sang-mêlé contre les idées de la direction. Je suis même certaine que si je me plains, j’aurai eu gain de cause en explicitant la manière dont il m’a séparé du né-moldu. Mais bon, je sais bien que je ne le dénoncerai pas même si je dois tout de même le menacer pour bien faire les choses.

« Oh, excusez-moi, le préfet. J’avais oublié que c’était mal de traîner des sang-de-bourbe pour faire le sale boulot, dis-je sur un air désagréable et mielleux. Mais qu’est-ce que tu crois que tu vas pouvoir faire ? Le règlement autorise ces traitements et, au contraire, il interdit que l’on aide les nés-moldus ou qu’on leur montre ne serait-ce qu’un peu de compassion. Ce serait dommage que l’on te destitue de ton rôle, n’est-ce pas ? Je ne suis pas sûre que Potter puisse faire son travail correctement toute seule… en fait, je ne suis même pas sûre qu’elle restera préfète bien longtemps. »

Notre amitié brisée me fait mal et le fait qu’elle tourne à la haine gâche tant d’années de bons souvenirs. Enfin, il y a une nuance à apporter. Pour moi, il est toujours mon ami. Le truc, c’est que ce n’est plus réciproque puisqu’il doit me détester plus que tout. C’est comme si j’avais dit « Adieu » à tous ces magnifiques moments que l’on a passé ensemble. Je me rappelle encore de cette rentrée de septembre, au milieu du Parc, lorsqu’il est venu vers moi en enlevant son t-shirt. Je me suis sentie bizarre ce jour-là… C’est une journée que j’ai gravé dans un coin de ma tête sans même le vouloir. Hélas, cela ne se reproduirait plus. Du moins, pas avant que la tyrannie ne cesse et que mon vrai visage soit dévoilé. Il se demande sûrement comment j’ai pu retourner ma veste aussi brusquement et c’est une question commune et que l’on me pose trop souvent quand on croise mon chemin. Généralement, je me contente de les envoyer chier, en leur disant clairement qu’ils se leurrent sur le monde des sorciers et sur les moldus. Je leur raconte tout un baratin suffisamment convaincant pour que l’on soit dégoûtés que moi et que je puisse être cataloguée de la même manière que Rosenberg, Bennett et Selwyn ; comme des personnes indésirables et décevantes. C’est sûrement le sentiment que j’inspire auprès du blond… Il lâche un soupir tandis que je ne faiblis pas. Tout comme Anthea, il me fait la morale.

« On fait tous des erreurs. La mienne a été de croire en un monde équitable et qui pouvait mélanger deux types de races humaines. Mon père a eu tort. A la différence de lui, je rattrape mon coup. »

C’est un beau mensonge mais je pense qu’il est suffisamment convaincant pour qu’il s’énerve contre moi. Après tout, c’est ça le but, non ? L’éloigner un maximum de moi pour ne qu’il ne se doute rien. S’il savait tout, il serait en danger. Toutefois, Zach n’a quand même pas tort sur un point : j’aurais pu rester dans mon coin sans me soucier de la vie des gens. J’aurais pu tout simplement ne pas prêter allégeance à Blackman et rester neutre, sans me mêler dans un camp précis. Ceci dit, je dois tenir un peu trop de mon père. Et la présence des Mangemorts ne me plait pas alors j’ai envie de la faire disparaître. Mais agir en tant que rebelle ne va peut-être pas me satisfaire autant que si je finissais par les salir de l’intérieur. Le sentiment est plus jouissif et puis, j’ai ma vengeance contre Selwyn à accomplir.

« Ca ne sert à rien de continuer à en parler, tu le sais très bien. Anthea et Aimie s'en sont sûrement rendues comptes. » Lâché-je froidement.
Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6340-zach-e-thompson-la-famille-c-est-bien-quand-elle-part-pas-en-vrille-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6343-zach-e-thompson-les-amis-c-est-comme-une-seconde-famillehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6344-zach-e-thompson-allez-venez-jouerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6347-zach-e-thompson-le-hibouhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6345-zach-e-thompson-gotta-go-fast

Arrivé(e) le : 07/07/2016
Parchemins rédigés : 211
Points : 0
Crédit : Atomic Squirrel
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur A. Winslow

MessageSujet: Re: Il n'y a rien de plus difficile que de devoir affronter ses amis {Pv Zach} [TERMINÉ]   Sam 18 Mar - 21:50

    En temps normal, voir Narcissa se disputer avec quelqu’un était suffisant pour préférer, au mieux, l’ignorer. Tout le monde se souvenait bien de la baston qui avait eu lieu pendant le cours de soins aux créatures magiques avec Ashley. En rétrospective, c’était peut-être les prémices de son changement de camp. Un signe avant-coureur qu’elle n’aimait pas non plus les nés-moldus. Enfin, faut dire que connaissant les deux filles, le clash était évident, mais bon. Bref. Ca ne me faisait pas peur aujourd’hui. J’avais besoin de ce conflit. Pourquoi ? Je ne sais même pas moi-même. Mais je ne comptais pas laisser l’histoire courir comme ça. Je devais tenter quelque chose, même si c’était voué à l’échec. Et voilà qu’elle n’écoutait qu’à moitié ce que je disais. Elle se concentrait sur le titre que j’avais employé pour me présenter là où le but était simplement de lui rappeler à qui elle avait à faire, puisqu’elle semblait s’étonner de mon intervention. Cela étant, cela prouvait bien que j’avais bien vu de me présenter au mieux. Puisqu’elle semblait m’avoir oublié comme elle avait oublié des principes qui semblaient pourtant acquis. Cela étant, la mention du fait que je pourrais perdre mon poste me fit rire. Un rire qui frôlait le nerveux. Je suis toujours préfet pour ma maison, mais finalement…

    « Parce que tu penses vraiment que j’en ai quelque chose à foutre d’être le préfet d’une direction comme celle de Blackman ? La naïveté aussi, c’est nouveau, tiens. Et je suppose que Lily pense la même chose, donc t’en fais pas pour ça. On se portera très bien si on est destitués. »

    Peut-être même mieux, à la rigueur. Le seul regret que j’aurais, ce serait de ne plus pouvoir aider officiellement les plus jeunes à faire face à cette situation. Cela étant, pas besoin d’un titre officiel pour les aider. Donc finalement, la perte de mon poste était bien le dernier de mes problèmes. Bien au contraire, elle me pendait au nez vu comme je m’opposais au système. Enfin, à condition que les mangemorts en aient quelque chose à faire des institutions du château. Ca semble pas vraiment le cas. Mais bon, le temps aura l’occasion de confirmer ou non cette hypothèse, parce que s’ils s’en soucient, il y aura fatalement un moment où j’y passerai.

    Et voilà qu’elle nous sortait le classique "j’étais dans l’erreur". C’était très stéréotypé, mais j’étais pas vraiment en état de tiquer là-dessus. J’étais plus au premier degré, prenant comme ça venait sans trop y réfléchir. Et puis quand on parle de deux races humaines, c’est qu’il faut être assez perché. Ils diront ce qu’ils veulent des moldus, mais c’est bien d’eux qu’on tire le concept de race, qu’ils utilisent dans l’une de leurs sciences. Mais évidemment, le concept est tordu pour coller avec ce qu’ils pensent et veulent faire penser.

    « Oui, oui, les races. Spoiler alert, y en a qu’une. Mais bon, encore un truc que tu préfères oublier hein ? Ca commence à en faire beaucoup quand même. »

    Et on finit sur un arrêt catégorique de la conversation. Non non, ça ne se passera pas comme ça. Anthea et Aimie se sont peut-être défilées, mais ce sera pas mon cas. J’arrive peut-être après elles, mais je ne me reposerai pas sur leurs acquis. J’irai bien jusqu’au bout de ce que j’ai commencé. Si ça se trouve, continuer maintenant qu’elle semble lasser était le meilleur moyen de la faire rentrer dans le jeu.

    « Hé bien, déjà à court de réponses ? Je me disais bien que ces mangemorts étaient pas des plus futés, je suppose que ceux qui les rejoignent sont du même calibre. »

    Oui, j’ignorais totalement le reste de sa phrase. Moi aussi, je savais ne prendre que ce qui m’intéressait.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 558
Points : 4
Crédit : cranberry • Cara Delevingne
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: Il n'y a rien de plus difficile que de devoir affronter ses amis {Pv Zach} [TERMINÉ]   Mer 22 Mar - 23:48

Après Aimie, Anthea... voilà Zach.
narcissa et zach
“Si la trahison n’a pas accru la simplicité, la confiance plus haute, l’étendue de l’amour, on vous aura trahi bien inutilement, et vous pourrez vous dire qu’il n’est rien arrivé.”

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] J'aime beaucoup la répartie de Zach, car il répond de manière spontanée tout en montrant du mordant à l'égard de Blackman. Quel acharné. Alors comme ça, il se fiche bien de son titre de préfet ? Parfait. Au moins, il a le sens des priorités et Potter n'a qu'à faire le boulot toute seule, à moins qu'on ne la destitue elle aussi. Ce ne sera pas un mal, vu comment elle est nulle et juste bonne à poser devant mon objectif. Enfin, ça, c'était avant. Maintenant, elle aussi ne peut pas me voir en peinture. J'ai mis mes créations en stand-by, le temps de trouver une nouvelle mannequin pour la remplacer. La tâche n'est pas évidente mais j'ai confiance.

En tout cas, Zach a bien raison de ne montrer aucune frayeur face à ce nouveau régime. Je sais que les choses sont loin d’être aisées et que les mangemorts inspirent la terreur aux plus jeunes élèves mais leur montrer cette peur est justement ce qu’ils recherchent. C’est un but qui leur permet de s’asseoir sur de confortables fauteuils en se croyant intouchables. Mais aucune force ne peut les vaincre si l’on ne surpasse pas ses craintes et ses appréhensions. Il faut savoir donner aux mangemorts la confiance que rien ne peut les abattre pour mieux les avoir par la suite.

« Tu t’en porterais très bien ? Parfait, alors je n’aurai plus qu’à suggérer un autre préfet au directeur pour qu’il fasse mieux ton boulot. La salle commune serait moins infectée de parasites et on pourrait maltraiter ces mioches au sang impur sans que monsieur le pseudo-préfet n’intervienne. Alors vas-y, retire-moi des points, si ça te chante ! Profites-en. »

Il faut bien que je le cherche un peu, sinon, ce n’est pas drôle. Ou plutôt, sinon, je jouerais mal mon jeu. Il revient à la charge en m’attaquant sur mes choix, me parlant des races que j’ai évoquées en faisant preuve d’un sarcasme assez désagréable.

« Il n’y a que les abrutis pro-moldus pour penser qu’il n’y a qu’une race. Oui, Zach, t’es un abruti. » Dis-je en roulant des yeux tout en soupirant de façon blasée.

Que veut-il que je lui dise d’autre ? Cette routine à sortir des conneries pour me faire passer pour une garce m’ennuie un peu. Je passe une main devant ma bouche pour étouffer un bâillement, signe que j’aurais pu faire autre chose que de perdre mon temps ici à débattre incessamment avec lui. Je sais très bien qu’il n’y a pas d’issue à notre débat ; il irait à droite et moi à gauche. Aucun de nos chemins ne convergerait vers l’autre. Je suis censée jouer la carte de l’erreur à rectifier et lui devait tout simplement me dire le contraire jusqu’à ce que l’un de nous ne se casse. Pour m’éviter de rester plantée ici inutilement, j’ai préféré couper court à la conversation en lui disant que ça ne servait à rien de continuer. En effet, avec Aimie et Anthea, nos conversations n’ont mené à rien mis à part à des querelles blessantes et chiantes. Anthea a même fini par m’avouer ses sentiments… si ce n’est pas gênant comme situation. Evidemment, je ne m’attends pas non plus à ce que Zach prenne mes lèvres. Il n’est qu’un ami, bien que j’ai toujours été un peu bizarre en sa compagnie. Je lui ai fait un bisou sur la joue, le jour où je l’ai trahi. On peut penser qu’il y a quelque chose derrière cela mais… je crois que c’est juste par amitié que j’ai dû faire ça. Oui… je me suis inquiétée pour lui. Mmh… Non, en fait, j’en sais rien. C’est trop ambigu entre nous. Enfin plus maintenant, mais ça l’était avant. J’avoue que j’ai toujours été attirée par lui… Même s’il me déteste et qu’il me casse clairement les ovaires à venir m’emmerder, je ressens toujours ce phénomène invisible et puissant qui me tire vers lui. Tout ce que je peux faire, c’est ne pas le montrer et continuer à me montrer hostile à son égard.

« Je ne suis pas à court de réponses mais parler à un sourd ne sert à rien. Je n'ai juste pas envie de perdre mon temps avec les imbéciles de ton genre qui, de toute façon, préfère souiller leur sang avec des vermines. Pourquoi refuses-tu de dresser des barrières entre deux mondes si différents ? » Lancé-je sur un air dédaigneux.

Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6340-zach-e-thompson-la-famille-c-est-bien-quand-elle-part-pas-en-vrille-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6343-zach-e-thompson-les-amis-c-est-comme-une-seconde-famillehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6344-zach-e-thompson-allez-venez-jouerhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6347-zach-e-thompson-le-hibouhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6345-zach-e-thompson-gotta-go-fast

Arrivé(e) le : 07/07/2016
Parchemins rédigés : 211
Points : 0
Crédit : Atomic Squirrel
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Professeur A. Winslow

MessageSujet: Re: Il n'y a rien de plus difficile que de devoir affronter ses amis {Pv Zach} [TERMINÉ]   Ven 9 Juin - 23:22

    Cette insigne de préfet, je la gardais surtout comme vestige du temps d’avant. Comme vestige du temps où tout était plus simple. Comme pour faire barrage aux forces du mal, plutôt que de leur prêter allégeance. Il voulaient me virer ? Qu’ils fassent. Mes responsabilités ne changeraient pas, tout comme elles n’avaient pas changé avec leur arrivée. Ce n’était qu’un titre de toute façon. Il ne tenait qu’à nous d’en faire ce que l’on voulait. De rendre ce titre valable ou non. Mais ça, elle n’avait pas vraiment l’air de le comprendre. Elle appréciait simplement l’idée que je sois destitué et que je lui fiche la paix tandis qu’elle s’adonne à sa nouvelle passion pour le bolossage de ceux qui n’ont pas sa qualité de sang. Elle espérait même que mon successeur soit des leurs. C’était presque mignon. Et je ne parle pas du fait qu’elle me propose de lui retirer des points. Comme si les mangemorts allaient me dire "en effet elle a pas été gentille avec un né-moldu on va lui retirer les points". Elle était vraiment devenue naïve.

    « Si tu crois que ça changera vraiment quelque chose, je vais te laisser sur ton petit nuage, hein. Tu t’en sortiras sans perdre des points, pour cette fois. »

    C’était dédaigneux. Dédaigneux comme je l’ai rarement, voire jamais été. Et que la première fois tombe sur Narcissa, c’était une sacrée indication d’à quel point elle avait chuté avec cette histoire, aussi bien dans mon estime qu’en général. C’était presque triste. Je crois qu’une part de moi cherchait encore à croire que ce n’était pas vrai. Mais je la faisais taire rapidement. J’avais pas le temps de me lancer dans ce genre de questions. Voilà maintenant qu’elle me traitait d’abruti parce que je soutenais qu’il n’y avait qu’une race. Voilà, les arguments commençaient à se perdre dans l’indécence. Evidemment, ça m’énervait d’autant plus. Serdaigle et son ouverture d’esprit en prenait un coup. Mais je vais éviter de rentrer dans son jeu. De toute façon, la discussion était déjà suffisamment houleuse, mais tout de même. Ca ne ferait que lui donner raison, au final. De toute façon, ce n’est pas comme si j’allais pouvoir lui changer les idées aussi bien que Blackman semblait avoir pu le faire.

    « Ouais, on va dire que c’est ça, puisque ça t’arrange de le penser. »

    La discussion s’enlisait, j’en avais bien conscience. Mais je continuais de la provoquer, d’essayer malgré moi d’ébranler ses nouvelles "convictions". Allez savoir pourquoi j’insistais. Moi-même je ne le savais pas. Même quand elle tentait, elle, de clore la conversation, il fallait que j’en rajoute une couche. Pour avoir le dernier mot. Pour ne pas en finir avec cette discussion. Il y avait des fois, comme ça, où j’étais bien trop borné. Et au final, elle n’était pas autant à court de réponses que ce que j’avais insinué. Encore le sourd, l’imbécile, mais aussi un peu de nouveau. Une question étonnement, sur mes raisons de ne pas céder à cette idéologie. J’y avais pourtant déjà indirectement répondu.

    « Je te l’ai déjà dit. Pourquoi je créerais une barrière entre deux mondes qui vont de pair ? Qui, peut-être même, pourraient s’apporter des choses, et s’améliorer mutuellement. Cette histoire de refuser que ces deux mondes se mêlent, c’est simplement refuser le changement et l’évolution pour rester à stagner dans une médiocrité obsolète. »

    En plus, cette histoire de barrière, ça me fait penser à ce président américain d’il y a quelques années qui voulait absolument construire un mur. Y avait-il une connexion ? Sûrement pas, il était moldu, du moins à ce que je sache. S’il avait été sorcier, ça aurait été la galère. Enfin bref, c’est pas le sujet. Contentons-nous de Blackman…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6421-narcissa-amarillys-breckenridge-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6425-narcissa-miroir-mon-beau-miroir#149272http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6426-narcissa-fiche-de-rphttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6427-narcissa-rien-de-plus-utile-que-l-ecrit-pour-economiser-la-parolehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6428-narcissa-hiboux-express

Arrivé(e) le : 12/08/2016
Parchemins rédigés : 558
Points : 4
Crédit : cranberry • Cara Delevingne
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: Il n'y a rien de plus difficile que de devoir affronter ses amis {Pv Zach} [TERMINÉ]   Hier à 4:56

Après Aimie, Anthea... voilà Zach.
narcissa et zach
“Si la trahison n’a pas accru la simplicité, la confiance plus haute, l’étendue de l’amour, on vous aura trahi bien inutilement, et vous pourrez vous dire qu’il n’est rien arrivé.”

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] « Si tu crois que ça changera vraiment quelque chose, je vais te laisser sur ton petit nuage, hein. Tu t’en sortiras sans perdre des points, pour cette fois.
‒ Fais ce que tu veux, je m’en fiche. »

Que sont de pauvres malheureux points alors que nous vivons dans un monde de folie actuellement ? Franchement, il peut bien me les retirer si ça lui chante et il aurait mieux fait de le faire, histoire de rajouter encore plus de drama à notre dispute. Je ne pourrais pas vraiment lui en vouloir et je ne suis pas à dix points près, de toute manière. Cela reste amplement rattrapable en cours.

La conversation reprend et je lâche un autre mensonge, celui qui l’insulte d’abruti. Cela ne vient pas du cœur mais j’espère que ça l’énervera de sorte à ce qu’il me lâche. Cette conversation devient tout simplement chiante. D’ailleurs, je ne suis plus sûre qu’il soit encore d’humeur à rentrer dans mon jeu. Cela doit tout autant l’énerver que moi. Cette situation doit le dépasser mais c’est comme ça. Nous devons faire avec pour qu’un jour, je puisse bouleverser cet enfer. J’aurais rendu service à l’école d’une manière bien plus efficace que les autres. Pour autant, je ne cherche pas le moindre trophée ou la moindre médaille, évidemment.

« Ouais, on va dire que c’est ça, puisque ça t’arrange de le penser. »

J’hausse les épaules avec arrogance, lui montrant que je n’ai que faire de son avis. J’enchaîne ensuite sur le fait que je n’ai aucunement l’envie de lui adresser la parole à cause de sa préférence pour les moldus au détriment de la supériorité sorcière. Je lui pose également ma fameuse question pour obtenir plus de détails même si, au fond, je m’en moque pas mal puisque je sais très bien pourquoi il est un fervent défenseur de l’égalité.

« Je te l’ai déjà dit. Pourquoi je créerais une barrière entre deux mondes qui vont de pair ? Qui, peut-être même, pourraient s’apporter des choses, et s’améliorer mutuellement. Cette histoire de refuser que ces deux mondes se mêlent, c’est simplement refuser le changement et l’évolution pour rester à stagner dans une médiocrité obsolète. »

S’apporter des choses ? Il n’est pas con le petit Thompson, même si, honnêtement, je pense que le monde des moldus est encore trop fermé pour que l’on puisse s’ouvrir à eux. Ca ne me dérange pas de mêler les deux mondes mais cela devra prendre son temps pour éviter les guerres et les catastrophes. Je doute que ces sociétés à fond sur la science puisse aisément accepter que la magie puisse régner dans l’air.

« T’es ridicule avec ces pensées naïves. On ne mélange pas l’or et le toc. La médiocrité obsolète, ce sont justement les moldus qui la possèdent. J’appellerais donc ça une dégression. Mais je t’en prie, va donc rejoindre tes amis les sang-de-bourbe dans les cachots si tu les apprécies tant. »

Je feins un regard dédaigneux à son égard. Puis, je me retourne, décidant de mettre fin à cette discussion lourde qui n’a pas l’air de mener à une issue satisfaite. En même temps, je ne me suis pas attendue à quelque chose de potable dès le départ.

« J’ai à faire. » Lâché-je avec désinvolture.

{FIN pour Narcissa}



Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il n'y a rien de plus difficile que de devoir affronter ses amis {Pv Zach} [TERMINÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Boîte à RPs :: 
La Boîte à RPs
-
Sauter vers: