AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MORGANA ♦ “Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5970-professeur-morgana-h-burgess-quel-plus-bel-art-que-celui-des-potions-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5973-morgana-chaque-annee-un-nouveau-depart-et-de-nouvelles-tetes#138879http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6052-morgana-ecrire-cest-une-facon-de-parler-sans-etre-interrompuhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6053-morgana-hibou-express

Arrivé(e) le : 13/03/2016
Parchemins rédigés : 526
Points : 5
Crédit : moi - Olivia Wilde
Année : Professeur de Potions & Directrice de Serpentard

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Narcissa A. Breckenridge & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: MORGANA ♦ “Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.”   Dim 17 Avr - 14:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Un peu de courrier fait toujours plaisir. Je tâcherai de vous répondre le plus vite possible, avec un hibou de l'école.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
The past is behind us
“We can easily forgive a child who is afraid of the dark; the real tragedy of life is when men are afraid of the light.” @marclévy ≈ vous revoir › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: MORGANA ♦ “Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.”   Lun 18 Avr - 17:55




Oh Morgana… Ma belle Morgana… Ma douce Morgana,

L
e temps nous fait réaliser nos erreurs et nos fautes. Jusqu’à aujourd’hui, je n’avais jamais réalisé à quel point j’ai été un idiot, un abruti de première et un incapable. Le jeune homme que j’étais s’est joué de toi sans comprendre qu’il commettait la plus grosse erreur de sa vie. Si tu savais comment je regrette. Te revoir à Poudlard m’a fait réaliser tout cela. Sentir ta proximité m’a fait comprendre tout ce que j’avais perdu. Ta personne, ton sourire, ton rire… Je n’aurais jamais dû mettre fin à notre relation. Pendant les quelques semaines où nous avons été ensemble, je n’ai jamais été autant heureux et comblé. Tu as su faire de moi un homme doux et attentionné… Et je crois que j’ai fini par prendre peur. Je n’ai jamais connu l’amour sur une longue distance, c’est une notion qui m’effraie et c’est ce qui m’a poussé à partir. Laissant la plus belle relation de ma vie derrière moi. Si j’avais la chance de recommencer aujourd’hui, je te promets que j’agirais différemment. Je serai pour toi l’homme parfait, ton idéal et surtout, je t’aimerai comme tu mérites d’être aimé. Parce qu’une femme comme toi ne devrait jamais être jeté comme je l’ai fait. J’espère qu’un jour, tu pourras me pardonner. Bien que j’en doute, car je n’arrive pas à me pardonner moi-même cette erreur. Plus jamais je n’aurai une telle chance, jamais je ne rencontrai une femme qui t’arrive à la moitié de la cheville. Toutes les relations que j’ai eu depuis toi me semblent tellement fades, tellement ennuyantes. Aujourd’hui, je peux uniquement te souhaiter que le meilleur et de trouver la personne qui te convient. J’aurais tellement voulu que ça soit moi, j’aurais tellement voulu passer le reste de ma vie à tes côtés. Fonder une famille avec toi. Mais j’ai tout gâché, car je ne suis rien d’autre qu’un abruti égocentrique qui a besoin de perdre une personne afin de comprendre combien elle était importante. Je suis désolé de tout le mal que je t’ai fait. Je t’aime.

Naël C.
© sobade.


Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5702-aaron-winslow-no-need-for-the-wand-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5705-aaron-winslow-relationships-never-die#132001http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5706-aaron-winslow-fiche-de-rp#132009http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5707-chris-le-facteur-volanthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5708-le-hibou-express-d-aaron

Arrivé(e) le : 23/12/2015
Parchemins rédigés : 214
Points : 0
Crédit : Moi. C'est moche hein 8D
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Zach E. Thompson

MessageSujet: Re: MORGANA ♦ “Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.”   Sam 30 Avr - 15:45

Chère Morgana,

Il semblerait que cela fasse si longtemps que tu n’as pas envoyé une lettre à Seb’ que ton hibou en a oublié où il enseignait. Et devines donc chez qui il a atterrit ? Chez l’idiot bien évidemment ! Mais bon, je ne suis pas totalement un mauvais bougre, et je te renvoie donc ta lettre en pièce jointe question que tu puisses l’envoyer à la bonne personne cette fois-ci. Mais non sans l’avoir lue auparavant évidemment, et donc avoir retenu quelques informations.

Bon, je passerai le coup des soirées à trois, je connais assez bien Seb’ pour savoir qu’il n’y a pas de sous-entendu là-dedans. Après ce qui se passe dans ta classe, c’est tes affaires aussi, bien que j’en aie beaucoup d’échos de mon côté qui ne sont pas vraiment à ton avantage. Mais c’est bien gentil de vouloir des gens qui sont bons en potions, mais ce n’est pas une raison pour maltraiter les autres. Sans compter ceux qui n’aiment pas ça, et je les comprends, c’est quand même une matière pas terrible.

Bref, parlons des sujets vraiment intéressants. On va y aller dans l’ordre en parlant de mon cas. Que veux-tu, le Specialis Revelio est bien le seul truc que j’aie retenu des cours de potions. Autant que ça serve à quelque chose. Je dois avouer que c’est assez étrange comme concept de vouloir également servir tes histoires de rédemption à Seb’. Bon, déjà si tu as une correspondance avec lui et des soirées Scrabble, je suppose qu’il a dû te pardonner. Mais malgré tout j’ai encore un peu du mal à y croire. Surtout quand juste derrière tu m’insultes, d’un seul coup ton – ça me fait mal de l’avouer – beau discours comme quoi tu veux effectivement faire la paix tu m’insultes. Ça casse un peu la magie de ce que tu voulais décrire non ?

Mais c’est surtout le dernier paragraphe qui m’a le plus choqué. J’avais bien suivi qu’avec Nath’ les tensions s’étaient calmées aussi, ça y a pas de problème. Mais il y a quelques jours on a discuté et j’avoue que j’ai eu quelques doutes sur une possible relation entre lui et toi. Evidemment, je me suis dit que c’était impossible et tout, mais malgré tout ses paroles me trottaient dans la tête depuis ce moment. Et voilà que je reçois ta lettre avec un paragraphe dédié à lui. Et une phrase en particulier qui a fini de me convaincre de cette relation. « J’ai peur de plonger à nouveau ». J’ai quand même dû relire ce passage 5 fois pour m’assurer que tu ne parlais pas de drogues. Et non, tu parlais bien de Nathanaël Crawford. J’ai eu du mal à réaliser. Surtout sachant sa volatilité en couple, que tu replonges ? Il a du se passer plus qu’une simple nuit. Tu as d’ailleurs piqué ma curiosité avec ce que tu lui caches. Un truc en rapport avec ton train de vie en plus, ça ne doit pas être une petite information. Je suppose que je ne saurai jamais ce qu’est ce secret, mais je sais qu’il existe. Ne t’inquiètes pas, je ne m’en servirai pas comme chantage. J’ai des principes. Mais quand même, je me pose pas mal de questions maintenant…

Bon, il est tant que je te renvoie ça, et cette fois indique la bonne adresse à ton hibou.
Professionnellement,

Aaron


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: MORGANA ♦ “Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.”   Dim 1 Mai - 4:53




Bonjour Morgana,

J
e ne te cache pas que j’ai été surpris de recevoir une lettre de ta part, mais à la lecture de cette dernière, j’ai compris que j’avais ouvert les hostilités. Quelqu’un d’autre t’aurait répondu n’avoir aucun souvenir du contenu de sa lettre. Mais pas moi. Je me souviens parfaitement de t’avoir écrit, je me souviens de chacun des mots apposés sur le parchemin que je t’ai envoyé et cela, malgré mon état avancé. Comme tu l’as dit toi-même, j’étais complètement ivre lorsque j’ai écrit cette lettre. Je suis désolé, elle n’aurait jamais dû voir le jour… Je réalise l’impact qu’elle a eu sur toi et ce n’est pas ce que je voulais. Il y avait certes du vrai, mais également des choses qui ont dépassé ma pensée. Je suis en accord pour dire que notre histoire s’est mal terminée. J’aurais dû agir autrement, ça aurait été moins douloureux pour toi. Je n’ai jamais su comment agir correctement dans ce genre de situation. Causant de la souffrance bien malgré moi.

Je suis conscient de ce que j’ai abandonné. Et je t’assure que c’est mieux comme cela. Quand je dis que la vie de couple ce n’est pas moi, je suis amplement sérieux. Je me suis lancé dans notre relation la tête baissée en sachant pertinemment comment ça allait se terminer. Je suis conscient que je n’aurais pas dû faire cela, mais il est trop tard aujourd’hui. Je regrette et je comprends que tu ne puisses pas me pardonner. De plus, je ne peux pas te demander une telle chose. Je suis impardonnable. J’ai agi de manière égoïste. Je n’avais pas réalisé à quel point tu étais attachée à moi et à quel point tu croyais à nous. Je ne savais pas non plus que remonter la pente avait été aussi difficile et je m’en veux davantage aujourd’hui pour tout ce que j’ai fait, mais également pour l’écriture de cette première lettre. Je ne sais pas ce qu’il m’a pris. L’alcool nous fait parfois faire des erreurs stupides. Néanmoins, je crois que pour nous deux, l’important est de passé à autre chose et de tourner cette page de notre vie. Autant pour toi que pour moi, il n’est pas possible de l’arracher et de tout oublier. Et ce n’est pas ce que je souhaite. Nous avons vécu des belles choses qu’il ne faut pas chercher à effacer.

Sache que j’étais heureux de te revoir également et de ce que nous avons traversé n’entache pas notre relation de collègue de travail. Ni toi, ni moi n’avions besoin de cette pression supplémentaire sur nos épaules. Et le fait que tu ne sois pas portée à replonger nous facilite la tâche. Encore aujourd’hui, nous avons des attentes différentes, mais cela ne n’empêche de croire au grand amour. Tu n’as pas été idiote, au contraire. Tu as seulement eu la malchance de tomber sur le mauvais garçon. Je te souhaite de trouver la bonne personne pour le futur. Tu le mérites amplement. Tu mérites d’être heureuse et d’être réellement aimée. Tu es quelqu’un de bien et ne laisse personne essayer de te faire croire le contraire. Continue de bien t’entourer, c’est important.

Je vais profiter de cette lettre, car je n’écris pas souvent, pour te dire que j’ai bien reçu ton hibou au sujet de Fursy Overton. Je vais lui parler, mais tu connais les élèves. Ils sont plus têtus les uns que les autres. J’espère néanmoins que ça va changer quelque chose pour le déroulement de tes cours.

Au plaisir de te revoir.
Naël C.
© sobade.


Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5702-aaron-winslow-no-need-for-the-wand-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5705-aaron-winslow-relationships-never-die#132001http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5706-aaron-winslow-fiche-de-rp#132009http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5707-chris-le-facteur-volanthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5708-le-hibou-express-d-aaron

Arrivé(e) le : 23/12/2015
Parchemins rédigés : 214
Points : 0
Crédit : Moi. C'est moche hein 8D
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Zach E. Thompson

MessageSujet: Re: MORGANA ♦ “Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.”   Sam 7 Mai - 17:16

Morgana,

En effet, c’est assez rare que ça arrive. Va savoir ce qu’il avait ce hibou. En effet tu as bien deviné, j’ai toujours été très curieux. Surtout qu’en passant mon regard rapidement sur la lettre une première fois, j’ai vu passer mon nom dans le texte, ça m’a frappé avant le destinataire ou l’auteure. Fatalement, ça a été d’autant plus difficile de me retenir tu t’en doutes.

En effet, mon avis sur les potions est très subjectif, je n’ai jamais aimé ça et donc je porte ce genre de jugement, bien que ce ne soit pas absolument sérieux puisque je respecte tout de même ceux qui apprécient, sur cette matière. Je t’arrête toutefois sur le point que ce n’est pas parce que tu enseignes ça que j’ai dit ça. Avant même notre première rencontre je n’aimais pas les cours de potions, et ça n’a jamais changé depuis, tout comme mon habitude de taquiner les gens.
Bref, c’était juste pour qu’il n’y ait pas de malentendus là-dessus. Je ne t’apprécie en effet toujours pas, mais je n’en suis pas au point de faire et écrire des choses aussi basses.

Honnêtement, je me demande ce qui est passé par la tête de Seb’. Il faudrait vraiment que je le voie pour en parler. Je n’en ai pas eu l’occasion depuis le début d’année, et pour ce genre d’histoire je préfèrerais le voir en vrai plutôt que de lui envoyer une lettre. J’aurais déjà plus confiance en lui pour songer à ce qui aurait pu évoluer. Et tu m’excuseras pour l’idiot, mais sur une lettre il est un peu difficile de savoir s’il s’agit d’ironie ou non. Certes, je te vois déjà me répéter que je n’aurais de toute façon pas dû la lire, mais c’est ce qu’il s’est passé. Toutefois, preuve de bonne foi, je te croirai sur ce point à défaut de croire au reste.

Pour ce qui est de Nath’, c’est un peu plus compliqué que ça. Il n’a rien évoqué de concret, mais certaines de ses paroles sont allées plus vite que ses pensées la dernière fois que l’on a parlé. Cependant, avec ta confirmation, le flou dans lequel tu me laisses reste plutôt net. Tu n’auras même pas besoin de dire que tu t’es confiée à moi, et je suis sûr à 99% de ce que j’avance, on est tous les deux gagnants. Pour le secret je te l’ai dit, je ne dirai rien, j’ai mes principes. D’autant plus si, comme tu le prétends, et comme j’avais un peu deviné, c’est une histoire compliquée.

Cordialement,

Aaron


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: MORGANA ♦ “Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.”   Ven 13 Mai - 17:30




Chère Morgana,

T
outes mes excuses pour le temps de réponse, la vie de Professeur d’Université est plus mouvementée à Londres qu’à New York. Surtout avec les examens de fin d’année qui viennent de débuter, c’est la panique dans les couloirs à chaque seconde. Mais il est agréable de voir autant d’étudiants motivés à réussir et à obtenir de bons résultats. Avec le prix exorbitant des Universités aux États-Unis, réussir n’était pas une option afin d’éviter l’endettement toute sa vie. Je pensais qu’ici, les élèves seraient moins stressés par leurs notes. Je suis heureux de m’être trompé. Et tu me connais, c’est un véritable plaisir pour moi de faire du temps supplémentaire afin de faire comprendre toutes les notions à mes étudiants. Je dois être aussi nerveux d’eux à propos de leurs examens, je veux vraiment qu’ils réussissent.

Je suis heureux d’apprendre que la vie à Poudlard te plait autant malgré les échecs de certains de tes élèves. Le problème ne vient pas de toi. Les potions ne sont pas faites pour tout le monde et ça paraît plus difficile de réussir que ça en a l’air. Mais je te connais, je sais que tu veux former la crème de la crème, mais ne te mets pas trop de pression sur les épaules. Tu ne peux pas faire tout le travail. Dans chaque cours, il y a toujours des élèves qui ne s’intéressent pas à la matière. Et c’est normal.

Sache que tu es la bienvenue à la maison quand tu veux. Roxana et moi allons t’accueillir avec le plus grand des plaisirs. N’oublie pas Abby par contre ! Notre filleule nous manque. Tu peux compter sur moi, je vais tenir ma langue et ne rien dire à ma femme. Je n’ai pas envie de me faire tirer les oreilles, car j’ai vendu la mèche. : P

Pour Aaron, je crois que tu dois lui laisser du temps. Après tout, pendant plus de 7 ans, tu nous as fait la misère Mademoiselle Burgess ! ; ) Il doit être encore très méfiant et penser que tu veux le traîner dans tes filets pour mieux l’atteindre par la suite. Je te souhaite qu’il comprenne que tu as changé et que tu es passée à autre chose. Ça serait dommage pour lui qu’il passe à côté de la femme que tu es devenue. N’insiste pas trop avec lui, tu risques de la braquer davantage et de perdre définitivement sa confiance.

Nath, Nath, Nath… Je lui en veux encore de nous avoir complètement lâchés pour le Quidditch. Dès qu’il a rejoint une équipe, il a arrêté de répondre à mes lettres et à celles d’Aaron aussi. Je ne pensais pas qu’il serait du genre à prendre la grosse tête… Bref, ce n’est pas le sujet. Tu fais bien de ne rien lui dire. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne lui fais pas confiance là-dessus et je crains que sa réaction te fasse souffrir. Le meilleur à faire est peut-être de garder des relations purement professionnelles et de rester évasive dans tes réponses. Si un jour, tu le juges assez mature et prêt à apprendre la vérité, tu aviseras. Pour l’instant, garder tes distances est mieux pour toi.

De mon côté, Roxana me manque beaucoup. Nous avions l’habitude de travailler dans la même Université et de se voir à tous les jours. Passer plusieurs semaines sans la voir ou lui parler est très difficile. J’espère m’y habituer, mais je crains que non. Sauf que l’important c’est qu’elle soit heureuse et qu’elle se plaise à Poudlard. Tu fais attention à elle n’est-ce pas ? : ) Il faut lui sortir un petit peu New-York de la tête. Elle ne voulait pas revenir ici et je sens que ça joue un petit peu sur son moral. Je veux vraiment qu’elle s’y plaise au maximum et qu’elle désire rester. Pour le moment, ma maman a encore besoin de ma sœur et moi. Ça fait un an maintenant qu’Andy nous a quitté et elle a beaucoup de mal à faire son deuil. Je ne suis même pas certain que ma présence soit la meilleure des choses. Comment tourner la page sur quelqu’un lorsqu’on a son double à ses côtés ? Bref, elle affirme le contraire, donc je passe un maximum de temps avec elle pour lui changer un minimum les idées. Seulement le temps arrangera les choses.
Je te souhaite que le meilleur et au plaisir d’avoir rapidement de tes nouvelles.
Sebastian.

PS : Ouula ! Qu’est-ce qu’il avait ton hibou ? Ton inquiétude est compréhensible, mais je pense que tu peux faire confiance à Aaron là-dessus. Si tu veux, je peux lui parler et voir avec lui, mais je pense que ça éveillera davantage les soupçons que je m’en mêle. Est-ce que Aaron est proche de Nathanaël ? Et surtout, est-ce qu’il a compris exactement de quoi tu faisais référence dans ta lettre ? À suivre !
© sobade.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: MORGANA ♦ “Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.”   Mer 24 Aoû - 16:40

Chère Morgana,

J'imagine que le Japon a du être une destination des plus dépaysantes. L'Asie est un continent qui m'a toujours fait de l'oeil. Je sais que tu es une grande voyageuse et que tu as eu la chance de te poser sur le sol africain également ! J'ai toujours voyagé par le biais des études ou des contraintes familiales, ce qui fait que contrairement à toi, je ne connais que les pays slaves et l'Amérique du Nord,au Canada, où j'ai rencontré Ronald Berki.
Je n'ai pas eu l'occasion de voyager durant ces deux longs mois estivaux, excepté mon passage à Lublin puis à Varsovie , dans le but d'avoir des nouvelles de ma mère ,qui est retournée en Pologne pour rédiger la gazette polonaise des sorciers des mois de juillet et d'août, car elle a décidé cette fois d'y rester les deux mois entiers pour s'y consacrer pleinement! Ce qui fait que mon père et mon petit frère lui ont beaucoup manqué et vice versa. Cela faisait fort longtemps que je ne l'avais pas vue en chair et en os. Le courrier par hibou est certes très pratique, mais de mon point de vue il est fort frustrant de ne pas entendre ni voir le destinataire! Cela m'a fait le même ressenti avec toi durant l'été.
Ensuite, je suis retournée voir mon petit frère Lloyd. Toujours aussi angélique! Il développe davatange des attraits de ma mère que de mon père. Je l'ai emmené une semaine à Brighton puis nous avons passé un séjour en France, dans les grandes villes du sud. Il me manque déjà!

Je dois avouer que je n'ai jamais eu à faire d'aussi longues distances que celle que tu as parcouru cet été avec ta fille Abigail. Pour mes allers-retour de Pologne au sol britannique, j'ai toujours usé de la magie. Mais je me rappelle que pour faire mes études à Montréal, l'U.S.L m'avait fourni un billet d'avion moldu. Alors, en ayant expérimenté la magie et les moyens de transport moldus, je peux te dire que tu ne rates pas grand chose. Le confort est moindre, et il y a un risque évident qu'un accident nous fauche la vie. Aucun sorcier n'a d'accident en voyageant, et beaucoup de moldus à l'inverse ont succombé à cause de défaillance de leurs appareils. Il n'empêche que les moldus sont des individus assez débrouillards! Je sais que nous sommes probablement les premières à les brimer, mais sans magie ils sont capables de traverser des distances astronomiques. Même si la fiabilité est à revoir, cet effort n'est pas négligeable de mon point de vue.
La première personne à laquelle je pense quand je t'écris ça est mon grand-père. Il faudrait que je songe à te le présenter. Tu l'adorerais! C'est un homme savant , brillant, qui a été médecin, tout comme tu voulais le devenir dans le monde des sorciers! Il m'a beaucoup appris, bien qu'il ait aux yeux de mon père "brisé" la lignée pure des sorciers. Je songe à voyager l'été prochain dans un pays dépaysant.

J'aimerais que tu me donnes une idée, toi qui a vu bien plus de pays que moi, j'aimerais beaucoup que tu me dises la destination que tu as préféré dans ta vie. J'apprécie la brise du nord, mais par habitude, je suis lassée.
Lady a la même énergie que la dernière fois que tu l'as vue! C'est assez impressionnant de voir que le temps n'est pas toujours destructeur, surtout pour un chat âgé. Moins d'appétit, peut être? Mais il n y a absolument rien d'alarmant, je cherche les détails les plus pointilleux. Je t'avoue que je meurs d'impatience d'animer de nouveau des cours de métamorphose. Peut être que dans dix ans, cette routine m'aura lassée, mais je me languis de voir ces nouvelles têtes! J'ai été aussi capricieuse que ta petite Abigail dans ma jeunesse, voire plus! Je pense que c'est un trait qu'on retrouve dans la plupart des familles bourgeoises.

J'ai également hâte de te revoir autour d'un champagne que j'ai ramené de Pologne de ma famille maternelle. On ne le boit que pour de grandes occasions, mais j'imagine que nos retrouvailles seront festives!

A nos (très proches!) retrouvailles,
Rose
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: MORGANA ♦ “Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.”   Jeu 8 Sep - 14:42

Ma chère Morgana,
C'est avec enthousiasme que je suivrai tes conseils et aurai pour prochaine destination le Japon ! Il est probable que j'y aille avec Lloyd. Tu sais que découvrir des cultures différentes m'intéresse énormément, à moi et à mon envie insatiable de comparer les choses entre elles !
Les voyages, qu'ils soient à intérêt professionnel ou simplement ludique, m'ont toujours beaucoup émerveillée. D'ailleurs, la prochaine fois que j'ai l'opportunité d'aller quelque part pour la recherche en métamorphose, je répondrai un grand oui, quelque soit la destination ! Il est vrai que les pays d'Amérique du sud sont très attractifs.
Ronald Berki et moi sommes toujours en contact d'ailleurs ! Il semble épanoui à son poste de professeur à Uagadou. Ma mère rentre en Pologne durant l'été pour les besoins de la gazette polonaise des sorciers, mais le reste du temps, elle reste avec mon père à Manchester et Lloyd, mais repart à Varsovie en fin de semaine. Pendant l'année, omis les mois d'été, les rédacteurs de la gazette sont capables de prendre le relais pour la semaine et facilitent la tâche à ma mère. C'est tout de même un rythme de vie fort chargé, je ne serais pas capable d'en faire autant. Mon père et Lloyd font toujours l'effort de lui rendre visite pendant l'été afin qu'elle ne souffre pas de solitude. En Pologne, elle a des collègues avec qui elle s'entend bien, mais cela reste des relations très platoniques.
Je ne connais malheureusement pas de tel moyen de communication qui met en jeu les capacités sensorielles, mais admets que ce serait idéal !
Lloyd et Abigail s'entendent à merveille, il est vrai. Lloyd a une capacité d'adaptation anormalement développée pour son âge, malheureusement ce n'est pas toujours un avantage. Les enfants plus gentils, plus sociables et honnêtes que les autres ont tendance à subir des brimades. Est ce de la jalousie ? J'ai tendance à penser qu'il y a probablement un peu de cela, mais je pense que c'est une forme de fermeture d'esprit de la part des autres enfants. Ce qui est différent suscite les moqueries. C'est pour cela qu'il ne croule pas sous les groupes d'amis. Il a tout de même un très bon camarade de classe avec qui il partage ses après-midi au parc près de la maison de mes parents à Manchester ! De toutes façons, la qualité prime sur la quantité. Pour le milieu social, je ne saurais vraiment te dire. En tant qu'enfant, il ne perçoit pas vraiment les différences de classe. Et je ne connais pas encore bien ce petit qui l'accompagne à l'école. Mais je pense que peu importe sa classe sociale, il donne le sourire à mon frère , contrairement aux autres enfants, et ça n'a pas de prix.
Nous manquons peut être un poil de modestie, mais nous sommes effectivement des sorcières compétentes, et une maladresse de notre part durant un voyage magique est impardonnable ! Ce que tu racontes sur les moyens de transport moldus reflète exactement mon ressenti dans cet avion, la situation m'échappait complètement. Si le pilote avait été un bon à rien, je n'aurais pas pu sauver ma vie, elle aurait été piégée par un manque de vigilance qui n'est même pas mien.
Mon grand-père a toujours été respecté. En tant que médecin,il nous a permis de vivre très convenablement à Manchester et nous offrir une réputation des plus honorables. Cela dit, mon père a très longtemps voulu cacher son statut de simple moldu, mais cette proposition a été rejetée par tout le reste de la famille, et fort heureusement. Pourquoi vouloir à tout prix arborer le statut de Sang-Pur ? Certes, rares sont les moldus qui sortent du lot et sont dotés de qualités exceptionnelles, mais je peux t'assurer que mon grand-père en fait parti. Tu ne seras pas déçue,je te le promets.
Viens dès que tu peux dans mon appartement, c'est avec joie que je t'accueillerai. Les coupes de champagne attendent !
A très vite !
Rose
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6239-rioghbhardan-i-m-not-your-boy-toyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6299-rioghbhardan-you-better-believe-that-i-want-you-and-you-need-mehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6300-rioghbhardan-declarations-d-amour-uniquementhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6301-rioghbhardan-rien-de-professionnel-merci

Arrivé(e) le : 03/06/2015
Parchemins rédigés : 3250
Points : 20
Crédit : (c)
Année : 7ème année - 18ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Skat Cunningham

MessageSujet: Re: MORGANA ♦ “Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.”   Jeu 23 Mar - 23:00

Professeur,

Suite à des heures perdues dans les allées de la bibliothèque sans aucun résultat et face à l'incapacité de notre bibliothécaire à pouvoir me venir en aide, je me permets de vous déranger dans l'espoir que vous puissiez, vous, m'éclairer enfin.

J'aimerais savoir s'il existait quelque chose (une potion, un sortilège ou que sais-je encore) permettant de transférer, idéalement sur le long terme, la douleur d'un corps à un autre ? Évidemment si ça pouvait être indétectable et sans nécessairement le consentement des deux parties, ce serait un plus mais je suppose que ça tiendrait de la stupidité d'en attendre autant. Je ne sais plus où chercher. Je crois que j'ai survolé tous les ouvrages s'approchant du sujet sans jamais le traiter vraiment. D'après la liste de la bibliothécaire, en tout cas je les ai tous consultés... Pour rien. Il est fort probable que le manque évident d'informations soit seulement la preuve que ça n'existe pas mais je voudrais avoir l'avis de quelqu'un de compétent dans le domaine avant d'abandonner mes recherches. Je sais que cela apparaît dans certaines séries télévisées moldues (même si je ne crois pas me souvenir que l'effet soit durable) alors je me disais que peut-être cela venait de quelque chose de réel... Si, par le plus grand des hasards, il y avait bien quelque chose de ce genre, seriez-vous en mesure de m'aider ou au moins de me diriger vers quelqu'un qui le pourrait ?

J'imagine que ma demande doit certainement vous paraître ridicule, insensée ou complètement utopiste (et c'est probablement le cas, je ne me risquerais pas à le nier) mais je crois que toute hypothèse est bonne à envisager sérieusement... J'espère toutefois que vous accepterez de vous y pencher un instant.

Dans l'attente d'une réponse de votre part.
Veuillez agréer, Madame, mes sincères salutations.

Rioghbhardan O'Callaghan


Lettre directement glissée sous la porte du bureau de Burgess



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
maybe I’m crazy maybe I’m weak maybe I’m blinded by what I see. You wanted a soldier but it wasn't me 'Cause I could never set you free. So fly on your own, It’s time I let you go.
Rioghbhardan O'Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6239-rioghbhardan-i-m-not-your-boy-toyhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6299-rioghbhardan-you-better-believe-that-i-want-you-and-you-need-mehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6300-rioghbhardan-declarations-d-amour-uniquementhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6301-rioghbhardan-rien-de-professionnel-merci

Arrivé(e) le : 03/06/2015
Parchemins rédigés : 3250
Points : 20
Crédit : (c)
Année : 7ème année - 18ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Skat Cunningham

MessageSujet: Re: MORGANA ♦ “Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.”   Dim 26 Mar - 13:15

Professeur,

Je vous remercie tout d'abord du temps que vous avez accordé à ma précédente lettre. J'imaginais sans trop de mal qu'il me faudrait expliciter tout cela alors soit, j'expliciterai. Je suis certain que vous savez aussi bien que moi qu'il n'y a aucun « but académique » derrière cette recherche, comme vous le dites si bien ce n'est pas un rituel « utile à un sorcier de premier cycle » (même si je crois être assez grand pour statuer de son utilité ou non me concernant) alors aucun professeur ne m'aurait demandé la moindre information à ce sujet, n'est-ce pas ? Il y a seulement derrière tout cela la volonté, un peu désespérée j'en conviens, d'abréger les souffrances d'un proche. Je veux seulement dire d'y mettre un terme, pas de le tuer, vous vous en doutez bien. C'est le seul but. Prendre à sa place. Pas de victimes en tout genre ni de mauvaises intentions. Juste nous. Je suis prêt à croire que ça n'est pas la « bonne » solution mais je n'en ai aujourd'hui pas d'autres alors je m'en contenterai aisément. J'ai essayé, à chaque fois, de m'opposer quand ça le concernait, toujours prêt à me mettre entre eux pour l'épargner mais inutile de préciser que ça a toujours été un échec. Alors comme il n'y a pas moyen de se mettre « physiquement » sur le chemin de leurs sortilèges, s'il existe véritablement quelque chose pour les contrer malgré tout, je veux tenter.

Je refuse de rester là à assister au triste spectacle qu'il m'offre en attendant seulement qu'ils finissent par l'achever. Parce que croyez-moi, ça finira par arriver ! Il sombre de jour en jour, s'enfonçant dans les traumatismes qu'ils laissent après chaque séance de torture. Je veux juste lui « éviter » les prochaines, faire en sorte que les conséquences soient moindres, qu'il n'ait plus à se réveiller en hurlant la nuit parce qu'il revit encore et encore tout ce qui lui a été infligé. Si cela continue comme ça, il ne s'en relèvera pas. Je peux vous assurer que, par les temps qui courent, la prudence ne mène à rien, alors je n'ai pas l'intention de m'y arrêter à nouveau. Nous pensions tous que cette situation ne serait que l'affaire de quelques semaines tout au plus, voilà bientôt six mois que nous sommes enfermés ici sans espoir de libération alors s'il n'y a rien qu'une petite chance que ce « rituel » puisse arranger un peu sa séquestration, qu'importe les risques, je suis sûr qu'ils en vaudront la peine. On y passera peut-être tous, de toute façon, n'est-ce pas ? Je regrette seulement de ne pas y avoir pensé plus tôt.

Ils m'ont déjà arraché mon meilleur ami, Professeur, je ne peux pas les regarder me prendre quelqu'un d'autre sans réagir.
Je vous en prie, aidez-moi.

Rioghbhardan O'Callaghan


Lettre directement glissée sous la porte du bureau de Burgess



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
maybe I’m crazy maybe I’m weak maybe I’m blinded by what I see. You wanted a soldier but it wasn't me 'Cause I could never set you free. So fly on your own, It’s time I let you go.
Rioghbhardan O'Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8027-wolf-in-sheep-s-clothing-sage-sawyer-sinclair-u-c#181969http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8050-sage-u-c#182357

Arrivé(e) le : 02/08/2016
Parchemins rédigés : 991
Points : 6
Crédit : kinjiki (ava) & tumblr (gifs) / david mazouz
Année : deuxième année (treize ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Perrin S. O'Riordàn & Matrim Sevenoaks-Newton

MessageSujet: Re: MORGANA ♦ “Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.”   Lun 3 Avr - 7:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

correspondance morgana & scorpius
« thanks »

Chère Mo,

j'avoue avoir été surpris de recevoir une lettre de ta part. Surtout qu'elle m'a été porté par une gryffondor que je ne connaissait pas. Ça a permis de rencontrer une nouvelle personne très sympa, je t'en remercie! Il me fait toujours plaisir de recevoir des lettres de ta part. Même si nous nous voyons pratiquement sur une base quotidienne, on a rarement des conversations très personnelles ce qui me manque beaucoup. J'admets apprécier te savoir autour, sentir que tu veilles sur moi. Ça te semblera sans doute un peu immature, mais ça me rassure. Surtout par les temps qui courent...

La semaine n'a pas été facile, mais est-ce que ça réellement depuis cinq mois? Il est vrai que la semaine qui vient de passée a été l'une des pires. Se faire fouette publiquement par sa meilleure amie que l'on croyait nous avoir tourné le dos alors qu'on a rien fait pour mériter ce traitement, y a de quoi mal le vivre. Encore plus lorsqu'on vous refuse les soins sorciers sous prétexte que si toutes les marques physiques disparaissent, nous oublierons les raisons pourquoi nous avons été punis. Comme si c'était possible d'oublier ÇA! Et puis, il n'y en avait pas de raison, mais ça, tu le sais déjà... Tu as du t'en rendre compte; je veux bien me confier à toi. J'ai toujours eu du mal à m'ouvrir aux autres. Mes amis sont bien présents pour moi, mais je ne peux pas tout leur dire. C'est pas aussi facile qu'avec toi. Sans doute pour cette raison que ta lettre m'a fait tant de bien. Je me suis dit : « Enfin quelqu'un à qui tout raconter! ». Je t'en mets peut-être beaucoup sur les épaules, mais comme tu as proposé, je vais en profiter!

Ne te sens pas coupable, tu n'as rien fait de mal. Personne ne pouvait nous venir en aide. Il fallait accepter notre sort, subir cette torture et fermer notre gueule. J'ai « demandé » à Jude de le faire. Je savais que ce serait pire si elle ne le faisait pas. Il y prend plaisir à nous voir souffrir pour aucune raison. C'est un sadique! Plus court serait la punition, mieux se serait pour nous. Ce qui m'embête c'est que Jude, elle a voulu me sauver. Je suis un peu perdu dans cette histoire. Je lui en voulais de m'avoir tourné le dos alors que j'avais besoin d'elle. Je lui en voulais d'avoir voulu que je la prenne en pitié alors qu'elle s'était mise elle-même dans son malheur et que quand j'avais voulu l'aider, elle m'avait repoussé. Puis d'un coup, j'apprends qu'elle a passé la nuit dans un cachot pour avoir voulu me sauver le soir de la rébellion. On l'oblige à me faire mal quelques semaines plus tard. Pendant tout ce temps, elle n'a rien dit. Elle a tout gardé pour elle. J'ai reçu un lettre de sa part il y a quelques jours, accompagnée de potion pour aider à dormir. Je ne sais pas quoi lui répondre. Je me sens vraiment con... J'ai peur d'avoir tout gâché notre amitié!

Je n'ai rien dit à papa. D'un côté parce que je ne veux pas l'inquiéter et d'un autre parce qu'il n'est pas au courant de ce qu'il se passe ici. Les lettres, elles sont surveillées. Je ne peux pas lui dire que je me suis fait punir, deux fois, sans lui expliquer la situation. Je ne peux pas non plus lui expliquer la situation sans risquer une autre punition. Je crois qu'il est préférable de ne rien tenter en ce sens. Je sais qu'il prendra mal que je lui ai caché tout ça, mais ai-je le choix?

Ne t'inquiète pas pour moi, j'ai une tête sur les épaules. Je ne suis pas du genre intrépide et insouciant du danger. D'ailleurs, on se ressemble bien sur ces deux points. Sans parler du fait qu'au départ, si je me suis retrouvé dans cette situation c'est parce que j'ai voulu soigner une personne gravement blessée dans la Grande Salle le soir où la rébellion ratée s'est déroulée.

Merci pour le cours de potions, aussi pour ton attention. Ça m'a vraiment fait du bien de me livrer.
Je t'aime Mo!
Scorpius
(c) chaotic evil


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
why so serious ?
Things are never gonna be the same now. I mean, look at this. We’ve got dark lord, we’ve got death eaters guys tearing down school property.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MORGANA ♦ “Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Gestion du Personnage :: 
Les Boîtes aux Lettres
-
Sauter vers: