AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MORGANA ♦ Chaque année, un nouveau départ et de nouvelles têtes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5970-professeur-morgana-h-burgess-quel-plus-bel-art-que-celui-des-potions-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5973-morgana-chaque-annee-un-nouveau-depart-et-de-nouvelles-tetes#138879http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6052-morgana-ecrire-cest-une-facon-de-parler-sans-etre-interrompuhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6053-morgana-hibou-express

Arrivé(e) le : 13/03/2016
Parchemins rédigés : 585
Points : 8
Crédit : delphie - Olivia Wilde
Année : Professeur de Potions & Directrice de Serpentard

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Narcissa A. Breckenridge & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: MORGANA ♦ Chaque année, un nouveau départ et de nouvelles têtes   Dim 20 Mar - 15:53



Behind hardness, a smile is hiding.

Morgana Helen Burgess

34 ans
Professeur de Potions & Directrice des Serpentard
Célibataire
Disponibilité RP: oui

Présentation // RPs

Morgana est une femme forte qui apparaît comme autoritaire et très exigeante en tant que professeur. Elle voue une très grande passion pour les potions depuis toute petite, grâce à sa mère qui était et est toujours Apothicaire. Elle n'aime pas l'échec et ne veut que d'excellents résultats. C'est le genre d'enseignante à mettre la pression pour que les élèves ne flânent pas et travaillent durement. Elle peut être parfois très aimable avec ceux qui réussissent et, bien trop souvent, être particulièrement cassante et irritante avec ceux qui ne font rien. De manière globale, elle est plutôt froide et stricte dans la manière de mener ses cours. Les élèves réfléchissent à deux fois avant de lever la main pour prendre la parole, car elle remballe bien vite ceux qui disent des absurdités. Dans sa classe, il y règne donc beaucoup de calme car elle ne tolère pas non plus les bavardages et n'a aucune pitié à virer un élève de sa salle s'il perturbe trop son enseignement (de même pour les retards). Elle sera sans doute l'un des professeurs a donner le plus de retenues. En dehors du travail, elle est plus souple et beaucoup plus souriante. Cela étonne même les élèves qui ont pu la voir en train de discuter calmement en compagnie des autres professeurs, après les heures de cours. Elle fait une grosse distinction entre sa vie professionnelle et sa vie privée, ce qui explique ce changement de comportement. Derrière cette éducation à la dure et élitiste qu'elle soumet aux élèves se cache une réelle envie de les faire progresser en échange de leur investissement. Elle souhaite faire des Potions une matière d'excellence et cela commence par le fait de n'accepter, en sixième année, que les élèves ayant eu, au minimum, la mention d'Effort Exceptionnel à cette B.US.E.
Elle aura vite tendance à se faire mal aimée des élèves qui n'excellent pas dans sa matière ou qui arrivent en retard. Cela dit, elle se fiche bien de ce que ces adolescents peuvent penser d'elle, son but étant de les former à être de très bons potionnistes - du moins pour ceux qui travaillent régulièrement. De temps à autres, elle organise quelques séances de révisions pour entraîner les volontaires, puisqu'elle sait que l'on ne devient pas un expert en potions sans un minimum d'heures d'entraînement. Après ses études à l'université, elle a déjà enseigné pendant un an à Uagadou, l'académie de magie Africaine qui lui a procuré une très bonne expérience.

Morgana a une fille âgée de 7 ans nommée Abigail, enfant qui est le fruit d'une ancienne relation avec le professeur Crawford. Elle la chérie de tout son coeur et c'est sans doute l'un de ses plus précieux trésors.

Pour ce qui est des qualités/défauts, de ce qu'elle aime ou n'aime pas, je vous renvoie à sa fiche de présentation.

© Nalex



The past is behind us
“We can easily forgive a child who is afraid of the dark; the real tragedy of life is when men are afraid of the light.” @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.



Dernière édition par Professeur M. Burgess le Dim 22 Jan - 13:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5970-professeur-morgana-h-burgess-quel-plus-bel-art-que-celui-des-potions-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5973-morgana-chaque-annee-un-nouveau-depart-et-de-nouvelles-tetes#138879http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6052-morgana-ecrire-cest-une-facon-de-parler-sans-etre-interrompuhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6053-morgana-hibou-express

Arrivé(e) le : 13/03/2016
Parchemins rédigés : 585
Points : 8
Crédit : delphie - Olivia Wilde
Année : Professeur de Potions & Directrice de Serpentard

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Narcissa A. Breckenridge & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: MORGANA ♦ Chaque année, un nouveau départ et de nouvelles têtes   Dim 20 Mar - 15:55

Les filles





Rose McLean
Ma meilleure amie
Rose est ma meilleure amie depuis Poudlard. A Serpentard tout comme moi, nous étions dans le même groupe et inséparables. Nous partagions les mêmes idées et je me suis rarement disputée avec elle. Une très belle rencontre qui m’a suivie même au-delà de Poudlard, même au-delà de la distance qui a pu nous séparer après l’université. Je suis très heureuse de l’avoir retrouvée à Poudlard, c’est une présence qui me tient vraiment à cœur. Elle m’a soutenue durant tout mon parcours, que ce soit mon année en tant qu’enseignante à Uagadou, ou bien mon travail en tant que Guérisseuse.
Chloé T. Roxen
L'élève qui n'en était plus une
Les stages de l'université... J'avais oublié qu'ils pouvaient également se faire à Poudlard. Dès que je vous ai aperçue, je vous ai prise pour une élève, miss Roxen. Ce malentendu m'a menée à vous gronder, avant que vous ne parveniez à clarifier les choses en m'expliquant que vous travailliez à la bibliothèque en tant que stagiaire. Nos débuts n'ont pas été particulirement sympathiques pendant une grande partie de votre stage. Mais durant les derniers jours de votre contrat, nous avons finalement été réunies dans une meilleure atmosphère où j'ai pu vous voir sous une autre image que celle que j'avais de vous. Votre profil regorge de choses bien intéressantes qui font que je ne manquerai pas de suivre l'évolution de votre projet professionnel. Vous avez su m'aiguiller à la recherche de quelques grimoires et cela m'a prouvée que vous étiez quelqu'un d'ouvert et de cultivée. L'ambition ne manque d'ailleurs pas chez vous et c'est ce que j'apprécie chez les gens. Dommage que nous n'avions eu que peu de temps pour nous connaître, mais j'espère que nos courriers sauront remédier à cela.
Shaelyn E. Caldwell
La fille de Leopold
Comment ne pas vous connaître alors que j'ai tant collaboré avec votre père ? Nous étions tous les deux à Poudlard à l'époque, avec quatre ans de différence. Il était le meilleur de sa promotion en Potions et moi de même. Nous sommes rapidement devenus amis, d'autant plus qu'il venait d'une famille de sang-pur bien réputée pour ses traditions. Mes parents les appréciaient. Evidemment, il était le seul traître à son sang alors cela m'a un peu rebutée durant un moment. Puis, à l'université, mes opinions ont peu à peu changé et j'ai renoué les liens avec lui. Nous avons voyagé dans bien des pays pour avancer nos recherches en potions et nos deux talents liés ont fait bien des prodiges. Je vous connais depuis que vous êtes enfant et je suis certaine que vous reprendrez le flambeau de votre père. La carrière de potionniste s'offre à vous et je suis certaine qu'elle vous correspondra. J'attends beaucoup de vous dans ma classe et je n'hésite pas à vous encourager à vous améliorer ou même à approfondir vos connaissances. Vous en êtes capable !
Rhea Donovan
Apprentie potionniste
Vous êtes l'une des meilleures de votre promotion, ce qui, à mes yeux, n'est pas rien en matière des Potions. Je suis très satisfaite de votre travail en général, ainsi que de votre sérieux. Cela m'enchante d'autant plus que vous me demandiez des conseils à la fin des cours ou en me croisant dans les couloirs. J'ai d'abord été sceptique en apprenant que vous vous lanciez dans le cosmétique à l'aide des Potions mais au vu de vos capacités, je ne doute pas de la qualité de ce que vous êtes capables de faire. Néanmoins, prenez garde, il arrive que tout ne se déroule pas comme prévu quand on se lance dans une invention quelconque en ne faisant pas trop attention. L'accident de teinture vous l'aura prouvé !
Professeur G. De Montfort
L'ancienne attirance
Je t'ai connue à l'université, lors d'une soirée étudiante dans un bar et tu m'as entraînée avec toi pour de nombreuses danses, pour boire un coup et pour rigoler entre filles fêtardes. Nous avons fini par nous rapprocher, au point même de passer la nuit ensemble. J'étais bourrée, alors je ne savais pas vraiment ce que je faisais mais j'avais beaucoup aimé. On peut dire que tu as été un bon coup et également une très bonne amie. Tu as voulu que l'on se rapproche encore plus, sentimentalement parlant. Mais je ne pouvais pas céder à tes demandes, me sentant plus proche des hommes que des femmes de ce point de vue là. Tu ne m'en as pas voulue. Et puis le temps a passé et en fin d'année, j'en avais eu assez de ne sortir qu'avec des abrutis. Je me suis rapprochée de toi, sans vraiment m'y attendre. J'étais attirée par toi et la perspective de tester l'autre bord. Après tout, pourquoi ? Malheureusement, les circonstances de la vie en avaient décidé autrement. Je voulais m'éloigner de l'Angleterre pour découvrir de nouvelles choses, voyager et travailler en même temps... ce n'était pas possible entre nous et tu avais tes raisons aussi. Nous avons un peu correspondu avant de perdre contact, peu à peu. Mais, heureusement, nous nous sommes retrouvées cette année. Tu as décidé d'enseigner toi aussi. J'ai eu une fille entre temps avec un homme alors je n'ai plus cette attirance envers toi mais je suis ravie de renouer notre amitié comme avant. Tu te montres parfois un peu trop provocatrice, néanmoins, et je me dois quand même de mettre des distances au cas où... tu rechuterais.
Professeur L. Quincy
Amie de Poudlard
Nous nous sommes connues à Poudlard. Tu appartenais à ma maison et tu avais un an de moins, certes, mais cela ne nous a pas empêchées de devenir amies. On détestait tout ce qui se rapportait aux moldus et on hésitait pas à s'en prendre aux "sang-de-bourbe" comme on les appelait avec cruauté. Nous étions vraiment les pires pestes du château et j'assumais bien ce rôle, personnellement. J'y prenais plaisir. Hélas, l'université nous a séparées. Nous n'avions pas choisi les mêmes filières et bien vite, nous avions chacune créé un nouveau cercle d'amis. Suite à cela, nous n'avons pas vraiment gardé contact même si nous étions restées en bons termes les dernières fois où nous nous sommes parlées. Cette année nous permettra sans doute de rattraper ce temps perdu. J'ai été heureuse de savoir que tu allais devenir professeur, toi aussi. Je sais que tu n'as pas changé d'idéologie alors que moi si, mais je ne pense pas que cela changera quelque chose entre nous, non ? Vas-tu essayer de me faire changer d'avis ?
Billie Atwood
La moldue devenue maintenant une sorcière
Je n'aurais jamais pensé que la petite moldue que j'avais croisée lors d'une erreur de déplacement soit en réalité une sorcière issue de parents dénués de pouvoirs magiques. Notre rencontre remonte à si longtemps que j'en ai presque oublié les détails. Mais vous revoir à Poudlard m'a permis de reconnaître votre visage et de me rappeler à la perfection cet événement durant lequel j'avais essayé en vain de nier ma véritable nature et de vous faire croire que tout n'était issu que de votre imagination. Vous étiez très curieuse et bien trop ouverte au surnaturel pour une moldue et c'est sans doute ce qui m'a le plus surpris en vous parlant. Cela a rendu la conversation un peu plus compliquée à mener, puisque d'habitude, les moldus préfèrent croire aux sciences exactes et ils savent relativiser et croire que tout n'est qu'une illusion d'optique. Quoi qu'il en soit, par respect envers les lois régissant notre monde, je me suis efforcée de vous soumettre au sortilège d'amnésie pour effacer tous vos souvenirs relatant de la magie. La seule chose qui est restée, c'est tout simplement mon visage. Je ne pensais pas que l'on se reverrait un jour, de toute façon, alors je n'ai pas cherché à tout vous enlever. Je sens que bientôt, l'heure de la vérité sonnera... J'ai bien deviné que m'aviez reconnue.
Sloane M. O'Connor
Préfète rebelle
Une fille aux cheveux colorés ? On m'en avait parlé quelques semaines après le début de mon intégration au château. Je ne vois guère qui d'autre pourrait correspondre à merveille cette description que vous. Un jour, je finirai par vous avoir miss O'Connor. Votre réputation d'élève perturbatrice est un vrai fléau qui menace la cohésion de l'école. Je ne sais pas comment vous imaginez votre avenir, mais ce n'est certainement pas en commettant bon nombre de méfaits que vous parviendrez à devenir quelqu'un de mature et responsable. Je n'ai aucune preuve des sottises que vous avez pu faire, mais je sais pertinemment que vous êtes loin d'être blanche. Je cherche à vous coincer pour vous faire enfin comprendre que la discipline n'est pas quelque chose à prendre à la rigolade. Il m'arrive d'interroger des élèves à votre sujet, afin d'obtenir des pistes me permettant de vous prendre en flagrant délit et même s'il est difficile de parvenir à un résultat, je ne vous lâcherai pas. Après tout, il est frustrant de vous croiser dans les couloirs sans pouvoir vous accuser de quoi que ce soit. J'aurai les preuves et votre compte sera bon. Le sablier de Gryffondor risquerait d'être fortement allégé et cette dégringolade s'accompagnera de la vôtre. Comment Minerva a-t-elle pu vous nommer préfète ? Je pense qu'elle a été aveuglée et qu'elle ne connait pas votre vrai tempérament. C'est inacceptable que vous n'honoriez pas votre titre comme un excellent préfet le ferait. Vous êtes censée être un modèle pour vos camarades. Je m'assurerai que vous soyez destituée de votre statut pour la rentrée prochaine. La Directrice finira par ouvrir les yeux lorsque je lui apporterai la preuve irréfutable de votre comportement déviant.
Alexandryann Trelawney
Scepticisme
A Poudlard, au temps où nous étions élèves, je ne vous connaissais que de nom. On disait pas mal de mauvaises choses à votre sujet, comme quoi vous étiez complètement folle. Comme votre tante. Cela dit, je n'ai jamais cherché à vous connaître et si je l'avais fait, cela se serait fait dans de très mauvais termes. Aujourd'hui, vous voilà professeur à Poudlard et quand bien même je suis devenue une femme respectueuse, je ne pourrais jamais croire en la Divination. C'est pour moi un art bien trop nébuleux et aléatoire pour que l'on puisse le prendre au sérieux. Notre entente est cordiale, banale. Nous sommes de simples collègues, en somme. Cependant, il nous arrive de tenir des débats à propos de votre matière, puisque je reste très sceptique face à ce mysticisme évident.
Avril June
Défilé de mode & lien en commun
Je ne regrette pas d'avoir rencontré une fille aussi ouverte et joyeuse que toi. Je t'ai rencontrée à ce fameux défilé de mode de haute couture où nous avons fait connaissance durant la soirée autour de quelques verres. Je ne pensais pas te revoir, après cet événement. Mais le hasard des choses fait qu'en vérité, nous sommes un peu plus liées que ce que j'aurais cru penser. Je t'ai revue pendant les vacances scolaires, durant un week end. J'étais venue chercher ma fille auprès d'Arthur qui s'en occupe parfois quand ma soeur est bien trop chargée par ses responsabilités au Ministère et je t'ai vue à ses côtés, réalisant bien vite que tu étais sa soeur. Étonnant comme quoi le monde est petit. Mais j'étais vraiment ravie de te revoir et nous avons passons la soirée à discuter encore plus. Je t'ai notamment parlé de Nathanaël, le père d'Abigail et qui ignore même qu'il a une fille. Tu as grimacé et tu m'as rapidement parlé de ta relation avec lui. Il faut croire qu'il n'aime pas les relations durables... En tout cas, j'ai bien ri lorsque l'on s'est mises à cracher notre venin à son sujet ! Un bon défouloir face à un homme qui nous a délaissées.
Anya K. Croft
Entente cordiale & amitié naissante
Vous êtes arrivée depuis peu mais rien n'empêche de faire un minimum connaissance, malgré tout. Je me doute bien qu'avoir été embauchée par Blackman ne fait pas de vous une jeune femme au grand coeur mais nos conversations m'ont laissée penser qu'il y avait sûrement un moyen de vous faire changer d'avis progressivement. Je ne compte pas vous forcer la main, moi-même ayant vécu dans ce genre de croyances, mais je pense au moins pouvoir vous ouvrir à des horizons plus grands que celui dans lequel vous semblez baigner. Le tout en douceur, évidemment. Et quand il ne s'agit pas de cela, ce qui nous rapproche résulte notamment de nos mauvais souvenirs : le vôtre au sujet de la perte de votre être bien-aimé et la mienne quant à la maladie incurable de ma fille. Peut-on parler d'une future amitié naissante ? En tout cas, cela reste un plaisir de discuter avec vous entre les cours ou bien après.
Prénom + Nom
le lien
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Maecenas velit lectus, sollicitudin vitae elit in, lacinia molestie odio. Nulla rhoncus suscipit justo, id viverra orci venenatis ut. Cras dignissim orci non ex imperdiet, eu accumsan metus cursus. Nulla ut pulvinar dolor. Etiam ut augue pharetra, elementum ante at, dignissim nunc. Nullam varius sollicitudin tellus, id blandit ligula tincidunt id. Nullam vitae elementum nisi, non auctor tellus. Quisque congue venenatis elit, a euismod justo tincidunt eu. Aenean convallis nisl a massa finibus, a volutpat erat molestie. Nunc convallis neque eu fringilla tincidunt. Sed id viverra sem. Duis vel ipsum volutpat, gravida erat ac, facilisis augue.



The past is behind us
“We can easily forgive a child who is afraid of the dark; the real tragedy of life is when men are afraid of the light.” @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.



Dernière édition par Professeur M. Burgess le Jeu 20 Avr - 11:04, édité 46 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5970-professeur-morgana-h-burgess-quel-plus-bel-art-que-celui-des-potions-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5973-morgana-chaque-annee-un-nouveau-depart-et-de-nouvelles-tetes#138879http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6052-morgana-ecrire-cest-une-facon-de-parler-sans-etre-interrompuhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6053-morgana-hibou-express

Arrivé(e) le : 13/03/2016
Parchemins rédigés : 585
Points : 8
Crédit : delphie - Olivia Wilde
Année : Professeur de Potions & Directrice de Serpentard

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Narcissa A. Breckenridge & Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: MORGANA ♦ Chaque année, un nouveau départ et de nouvelles têtes   Dim 20 Mar - 15:55

Les Garçons





Nathanael Crawford
Le père de ma fille
Il faut croire qu’au cours de notre passé, notre relation n’a eu que des hauts et des bas. A Poudlard, il nous était impossible de nous apprécier. Tu traînais avec la bande de Winslow et moi avec mes amis de Serpentard. Ce n’était pas compatible. Je me moquais bien de ton ami né-moldu, ainsi que de toi et de Sebastian. Vous nous le rendiez très bien, d’ailleurs. Je me souviens encore de ces années de « guerre » entre nous. Et puis, l’université m’a permis de changer un peu et d’être un peu plus ouverte aux gens qui ne partagent pas forcément les mêmes valeurs que les miennes. J’ai pu noué des liens positifs et plus solides avec toi durant cette période, même si tu n’étais pas à l’université avec moi. Les échanges de courrier sont souvent pratiques, il faut dire. Après mes études, nous avons continué à correspondre pendant quelques années, jusqu’à ce que nous nous revoyions à l’issue de mes voyages. Nous sommes sortis ensemble mais ce qui nous différenciait, c’était que je ressentais de sincères et forts sentiments à ton égard, alors que pour toi, tout ceci n’était qu’un jeu. Tu m’as vite déçue, écourtant notre relation au bout de quatre mois. Mais ce que tu ignores, c’est que tu as laissé derrière toi, une petite fille désormais âgée de six ans et que j’ai élevé sans te le dire. La rancœur et le fait que tu sois trop immature m’ont empêchée de te le révéler. J’ai coupé les ponts avec toi et voilà qu’aujourd’hui, je te recroise à Poudlard, à ma plus grande surprise. J’ai eu quelques années pour oublier mon chagrin et ma rancune envers toi, ce qui fait que je ne ressens plus vraiment d’hostilité à ton égard. Il m’est toujours étrange de te revoir dans ces circonstances, surtout que je dois préserver mon secret. En tout cas, il est clair que nous nous entendons plutôt bien depuis que je suis arrivée au château.
Allen Rivers
Le fils de Rana Rivers
Dès ma première semaine de cours en janvier 2022, j'ai pu apprendre toute une floppée de noms. Parmi eux, celui de Rivers m'a particulièrement sauté aux yeux. Allen est le fils de Rana Rivers, une ancienne collègue de Ste Mangouste, lieu où je travaillais encore quelques jours avant mon départ pour Poudlard. J'ai connu cette femme il y a de cela des années à l'hôpital et nous avions parfois dû travailler sur des cas de pathologies similaires. D'une efficacité remarquable en tant que médicomage, elle a su faciliter la tâche des guérisseurs que nous étions. Comme tous collègues de longue date, nous avons discuté ensemble dans les couloirs, échangé quelques formalités de routine et surtout, nous avions fait un minimum connaissance. J'ai donc appris qu'elle avait un fils à Poudlard et elle m'a semblée enthousiaste à l'idée de savoir que j'allais lui enseigner les Potions. Au cours de cette année, j'ai donc découvert chez lui, un élève assidu et doué dans ce qu'il entreprend en classe. Je ne peux que l'encourager dans la voie de la réussite et de l'excellence.
Aaron Winslow
La méfiance demeure…
Te voilà à Poudlard, mon très cher ennemi d’autrefois. Nous ne pouvions vraiment pas nous supporter. Ta tête de sang-de-bourbe m’horripilait à un point que de te voir me donnait l’envie de vomir, lorsque nous suivions les mêmes cours ensemble. Moi et ma bande de Serpentard ne t’avions accordé aucun traitement de faveur et il faut dire que j’étais poussée dans les fortes et anciennes traditions familiales qui allaient à l’encontre de tes origines sanguines. Je n’avais aucune pitié à m’en prendre à toi et tu nous le rendais plutôt bien. Toi et tes amis, vous nous donniez parfois du fil à retordre. Tu étais sûrement l’un de mes pires ennemis à l’école. Je n’en doute pas là-dessus. Et quand bien même je n’apprécie toujours pas les moldus à l’heure actuelle, j’ai appris à m’ouvrir à la tolérance, ne serait-ce qu’en public. L’expérience m’a aussi fait comprendre que la connaissance moldue n’était pas obsolète, loin de là. Elle m’a permis de comprendre bien des choses dans l’Art des Potions. J’ai été contrainte d’étudier un minimum les méthodes de cet univers pour parfaire mon savoir. Aujourd’hui, le monde des sorciers tente de converger la vision de sa communauté vers l’appréciation des moldus. Dire que j’approuve cette idée serait mentir ‒ on oublie pas dix-sept ans d’endoctrinement dans une famille aux préceptes très traditionnels, mais j’ai, depuis, oublié ma haine à leur égard et donc à ton égard. Si je ne peux pas aimer ces humains sans magie, je peux au moins, à travers le temps, les tolérer voire les respecter. Je ne te méprise plus et il faut dire que derrière la surprise que j’ai ressentie quant au fait de te revoir, se cache une réelle envie d’enterrer nos vieilles querelles et de faire un pas vers la réconciliation. Si Sebastian et Nathanael y sont parvenus, pourquoi pas toi ? Tu devrais mettre de côté cette si grande méfiance qui te fait douter de moi. Je suis prête à avancer, à murir comme je l’ai fait depuis un peu plus d’une dizaine d’années. Fais-moi confiance.
Hunter Laughlin
Exemple de sa promo
Vous êtes certainement l'exemple que devraient suivre vos petits camarades de sixième année. Vous êtes l'un des rares à posséder l'excellence dans l'art et la manière des potions. C'est une excellence que je recherche et le fait que vous soyez si habile et doué avec vos préparations me plait beaucoup. Vous irez sans doute loin dans la vie, j'en suis certaine. Il n'y a jamais eu de problème au niveau de vos notes, que cela soit en termes d'exercices théoriques que pratiques. Vous honorez également la noble maison de Serpentard, ce qui ne peut que m'enchanter. Continuez donc ainsi et vos efforts seront souvent récompensés. J'espère que vous poursuivez cette matière à l'université après votre passage à Poudlard, puisqu'il serait dommage de ne pas approfondir cette aptitude que vous avez.
Stanislas Breckenridge
Respect mutuel
Lors d’un de mes stages universitaires, j’ai eu l’occasion de pouvoir m’occuper de votre femme atteinte par un maléfice. Cela a dégradé sa santé peu à peu mais j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir ‒ en tant que stagiaire ‒ pour lui donner le sourire, lui donner l’espoir de continuer à se battre contre cette maladie. Je suis restée avec elle jusqu’à la toute fin, avant de m’excuser auprès de vous, monsieur Breckenridge. Vous ne m’en avez pas tenu rigueur, comprenant que j’avais employé d’énormes efforts pour tenter de la remettre sur pied. Je vous connaissais déjà pour vos prodiges en tant qu’Auror alors il ne va pas sans dire que j’ai toujours éprouvé du respect pour vous et votre parcours professionnel. J’ai été honorée de savoir que nourrissiez le même sentiment à mon égard. Lorsque je suis devenue officiellement Guérisseuse à Ste Mangouste, j’ai tout de suite accepté de devenir le médecin traitant de votre fille et même si, aujourd’hui, je suis devenue professeur de Potions, vous pourrez tous les deux compter sur moi en cas de problèmes médicaux. Vous allez bientôt intégrer l’école de Poudlard en tant que professeur de DCFM. J’ai été enchantée de l’apprendre et je suis impatiente de travailler dans le même cadre que vous.
Chuck E. Bowman
Potentiel inexploité
Je me demande pourquoi vous avez poursuivi les Potions après vos BUSEs. Vous me semblez trop passif et pourtant ce n'est pas l'intérêt pour cette matière qui vous manque. Vous gâchez votre potentiel et j'ai le sentiment que vous le faîtes délibérément. Sans compter vos absences, bien que cela me libère d'un idiot dans ma salle de classe. Je ne cesserai pas de vous faire quelques remarques pour que vous vous bougiez enfin. Vous jouez avec votre avenir, Bowman. Vos provocations ne m'atteignent nullement et je pense que cela ne vous apportera que des sanctions pénibles à ce rythme.
Fursy G. Overton
Élément perturbateur
Vous êtes l'un des pires élèves que j'ai pu rencontrer. Dès la rentrée de janvier, vous vous êtes montré insolent à mon égard, ce qui vous a valu une exclusion, en plus d'une sanction et des points en moins. Depuis, vous ne cessez de vous opposer à moi, ce qui pourrait vous coûter très cher au niveau de vos études. Soyez au moins certain que nous ne nous reverrons point l'année prochaine. Je doute que vous parviendrez à réussir l'examen final et à vrai dire, je ne pense pas que vous deviendrez un excellent Potionniste, un jour. Je n'ai désormais aucune tolérance envers vous et à la moindre bêtise, vous en subirez les conséquences. D'ailleurs, je me demande comment Serdaigle a pu accueillir un élève aussi médiocre et impoli que vous !
Professeur E. Johnson
Tourner la page ?
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Maecenas velit lectus, sollicitudin vitae elit in, lacinia molestie odio. Nulla rhoncus suscipit justo, id viverra orci venenatis ut. Cras dignissim orci non ex imperdiet, eu accumsan metus cursus. Nulla ut pulvinar dolor. Etiam ut augue pharetra, elementum ante at, dignissim nunc. Nullam varius sollicitudin tellus, id blandit ligula tincidunt id. Nullam vitae elementum nisi, non auctor tellus. Quisque congue venenatis elit, a euismod justo tincidunt eu. Aenean convallis nisl a massa finibus, a volutpat erat molestie. Nunc convallis neque eu fringilla tincidunt. Sed id viverra sem. Duis vel ipsum volutpat, gravida erat ac, facilisis augue.
Edward Carter
Ancien patient et futur Auror
J'ai connu votre mère lorsque l'on m'a parlé d'elle en tant qu'herbologiste. Je passais souvent chez vous pour acheter des plantes assez spécifiques que l'on ne trouve pas partout. Je suis devenue une fidèle cliente, venant souvent pour me ressourcer. En même temps, je suis devenue votre médecin traitant lorsque vous tombiez malade et que vous deviez passer à Ste Mangouste. Je vous ai donc vu grandir et je dois avouer que j'ai été ravie de vous revoir à Poudlard, lors de mes débuts en tant qu'enseignante là-bas. Vous êtes aussi sérieux et bon en classe que je ne le pensais, digne d'appartenir à notre noble maison. Le courant est, de toute manière, toujours bien passé entre nous.
Professeur L. Ziegler
Même promotion
On se détestait à Poudlard, quand nous étions jeunes. Tu étais, à mes yeux, un sale traître à ton sang et je ne comprenais pas que tu puisses apprécier Aaron. Je me suis permise de me moquer de toi à chaque fois, même quand tu as perdu ta famille. Je ne me rendais pas vraiment compte du mal que cela faisait que d'agir ainsi mais j'étais toujours endoctrinée par ma famille. Aujourd'hui, les choses ont changé et te revoir à Poudlard en tant qu'enseignant est plutôt une bonne chose pour renouer les liens. Tu sembles être réceptif à mon changement et tu as même tendance à trop vouloir m'embarquer dans tes délires idiots.
Spencer L. Mortensen
L'enfant brisé
Je ne pensais pas revoir le petit Spencer à Poudlard, même si, au fond, c'était évident qu'il y serait élève là-bas. Lorsque j'ai fait mes premiers pas au château en tant que professeur, il n'a pas cessé de sécher mes cours. D'habitude, je ne me préoccupe pas des cancres qui ne viennent pas car j'estime qu'ils ne méritent pas de suivre mes leçons. Mais en fouillant les dossiers laissés par l'ancienne professeure Swynford, j'ai constaté que Spencer n'était pas du genre à être absent aussi longtemps et qu'il était un élève sérieux et brillant. Cela m'a donc interpellée et je n'ai pas tardé à le convoquer. J'ai alors compris que le passé l'avait rattrapé trop brusquement quand il m'a revue à l'école. Notre dernière rencontre remonte à des années auparavant. Les parents de cet adolescent étaient morts lors d'un attentat en 2013 et j'avais dû me charger de m'occuper du garçon à l'hôpital durant une journée. Cela n'a pas été simple. Annoncer le décès de ses proches et tenter de le consoler après avait été un vrai parcours du combattant. Je n'avais même pas réussi à le faire sourire ne serait-ce qu'une fois et, de toute manière, c'était sans doute impossible. J'avais fait tout ce que j'ai pu, néanmoins. Entendre ses hurlements de tristesse, chagrin et de fureur m'avait bouleversée, même si ce n'était pas la première fois que j'avais affaire à ce genre de cas.
Scorpius H. Malfoy
Filleul
Etre ta marraine est pour moi un grand honneur que tes parents m'ont fait. J'ai toujours pris ce rôle à coeur et tu peux compter sur moi si tu as besoin de quelque chose. Je t'ai beaucoup soutenu à la mort de ta mère et lorsque ces rumeurs infondées et idiotes circulaient à ton sujet. Tu es quelqu'un de bien et, tout comme moi, tu trouves le courage de t'opposer aux mœurs qui ont toujours fait la philosophie de ta famille. Je me doute que tout n'est pas toujours simple avec tes grands-parents. Je vis la même chose avec mes propres géniteurs. Quoi qu'il en soit, on peut dire que nous nous comprenons et qu'il est bon d'avoir un peu d'entourage qui ne soit pas là pour juger notre changement. Cependant, Scorpius, j'attends de toi une meilleure dextérité de ta part lors de mes cours ! Tu n'échappes pas non plus à la règle et tu sais sans doute que ce n'est pas parce que l'on se connait que je t'épargnerai de te reprocher tes échecs !
Drago L. Malfoy
Meilleur ami
Nous nous connaissons depuis fort longtemps. Nos familles étant voisines et adhérant aux mêmes valeurs, il était inévitable qu'elles se côtoient. J'ai toujours eu une image forte et glorieuse des Malfoy depuis mon enfance et je vous enviais d'avoir conservé votre sang-pur. J'espérais qu'un jour, le Seigneur des Ténèbres saurait remédier à la souillure de notre propre sang. Quoi qu'il en soit, même si notre différence d'âge a fait que n'avions pas été élevés ensemble, je dois dire que cela ne m'a empêchée de t'admirer, t'idolâtrant en allant jusqu'à me comporter d'une manière similaire à la tienne, lorsque j'étais à Poudlard. Et cela me plaisait, je me sentais dans mon élément, cela me paraissait bien naturel de m'en prendre aux nés-moldus et d'en faire baver à tous ceux qui ne partageaient pas la même culture que moi. J'ai repris ton flambeau, en somme. A mes seize ans, je suis même tombée sous ton charme pendant que nous correspondions régulièrement par lettres. Cette amitié qui s'est forgée m'a séduite mais la présence d'Astoria dans ta vie m'a bien fait comprendre que ce n'était pas possible. Je n'ai pas mal pris ce refus, de toute manière ce n'était qu'un amour d'ado, un petit caprice et rien de sérieux. Je suis même devenue amie avec Astoria lorsque je suis arrivée à l'université. Elle m'a fait comprendre beaucoup de choses et elle m'a permis de changer ma vision à l'égard des moldus. C'est grâce à elle que j'ai mis de côté cette croyance de suprêmatie du sang-pur et que je suis devenue bien plus ouverte d'esprit qu'auparavant. Tu as accepté que ma vision ait changée, tout comme Astoria. Sa mort m'a beaucoup affectée ; perdre une amie constitue un énorme chagrin. Je vous ai soutenue durant ces moments de peine, toi et ton fils. Je vous serai d'ailleurs toujours reconnaissante de m'avoir fait l'honneur de me désigner en tant que marraine pour votre petit Scorpius. C'est un rôle que je prends à coeur et face aux mauvaises rumeurs au sujet de ce dernier, j'ai fait mon possible pour vous aider. Aujourd'hui, Drago, notre amitié s'est endurcie de plus en plus avec les années et je ne crois pas me tromper en te considérant comme mon meilleur ami.
Professeur G. Cooper
le lien
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Maecenas velit lectus, sollicitudin vitae elit in, lacinia molestie odio. Nulla rhoncus suscipit justo, id viverra orci venenatis ut. Cras dignissim orci non ex imperdiet, eu accumsan metus cursus. Nulla ut pulvinar dolor. Etiam ut augue pharetra, elementum ante at, dignissim nunc. Nullam varius sollicitudin tellus, id blandit ligula tincidunt id. Nullam vitae elementum nisi, non auctor tellus. Quisque congue venenatis elit, a euismod justo tincidunt eu. Aenean convallis nisl a massa finibus, a volutpat erat molestie. Nunc convallis neque eu fringilla tincidunt. Sed id viverra sem. Duis vel ipsum volutpat, gravida erat ac, facilisis augue.
Blake S. Lennox
Collègue
Une fois de plus, il faut croire qu'un ancien camarade d'école en plus revient à Poudlard. J'ai été surprise de te voir en tant qu'infirmier mais au final, l'école a de la chance de bénéficier de tes services. Les choses étaient moins positives entre nous, quand nous étions jeunes. Nous nous sommes connus à onze ans et le moins que l'on puisse dire c'est qu'on ne s'aimait pas du tout et mes idées arriérées étaient la cause de cette "haine". Quoi qu'il en soit, à l'université, nous avons eu moins l'occasion de nous voir et c'était une bonne chose pour moi. J'en avais assez d'avoir dû partager la même salle de classe avec toi pendant sept ans, avec Winslow et compagnie, alors la fac, ça a été l'occasion pour moi de rencontrer d'autres personnes. Et contre toute attente, ces fréquentations nouvelles m'ont changée. Cela a pris plus d'un an mais cela s'est fait malgré tout. J'ai fini par accepter certains nés-moldus dans mon cercle d'amis même si je ne suis pas toujours à l'aise avec tout ce qui touche cet univers différent. Tu as remarqué ce changement et tu as saisi les opportunités pour m'enquiquiner à ce sujet. La plupart du temps, je préférais ignorer tes tacles ou bien me défendre d'un regard noir. Mais en tout cas, le temps a fait son travail et je suppose que nous avons tous les deux bien changés au point de pouvoir mettre nos anciennes hostilités de côté, petit à petit. De septembre à aujourd'hui, on peut dire que la méfiance a progressivement laissé place à une bonne entente entre collègues. Le régime de Blackman nous a fait comprendre que nous étions dans le même camp, ce qui nous a permis de nous faire un minimum confiance. En tout cas, je suis toute disposée à t'aider si tu as besoin de quelque chose, que ce soit des potions ou d'éventuels conseils en médecine si tu es face à un cas complexe à traiter.
nom prénom
le lien
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Maecenas velit lectus, sollicitudin vitae elit in, lacinia molestie odio. Nulla rhoncus suscipit justo, id viverra orci venenatis ut. Cras dignissim orci non ex imperdiet, eu accumsan metus cursus. Nulla ut pulvinar dolor. Etiam ut augue pharetra, elementum ante at, dignissim nunc. Nullam varius sollicitudin tellus, id blandit ligula tincidunt id. Nullam vitae elementum nisi, non auctor tellus. Quisque congue venenatis elit, a euismod justo tincidunt eu. Aenean convallis nisl a massa finibus, a volutpat erat molestie. Nunc convallis neque eu fringilla tincidunt. Sed id viverra sem. Duis vel ipsum volutpat, gravida erat ac, facilisis augue.



The past is behind us
“We can easily forgive a child who is afraid of the dark; the real tragedy of life is when men are afraid of the light.” @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.



Dernière édition par Professeur M. Burgess le Mer 10 Mai - 18:56, édité 36 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 12/11/2017
Parchemins rédigés : 37
Points : 8
Crédit : KIDDO
Année : Septième Année

PETIT +

MessageSujet: Re: MORGANA ♦ Chaque année, un nouveau départ et de nouvelles têtes   Dim 19 Nov - 19:32

J'inaugure, on profite de ma demande sur la CB pour se mettre un point un petit lien ? Perv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MORGANA ♦ Chaque année, un nouveau départ et de nouvelles têtes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: La Gestion du Personnage :: 
Les Demandes de liens
-
Sauter vers: