AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5702-aaron-winslow-no-need-for-the-wand-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5705-aaron-winslow-relationships-never-die#132001http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5706-aaron-winslow-fiche-de-rp#132009http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5707-chris-le-facteur-volanthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5708-le-hibou-express-d-aaron

Arrivé(e) le : 23/12/2015
Parchemins rédigés : 222
Points : 8
Crédit : June
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Zach E. Thompson

MessageSujet: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 14:08

Vos papiers s'il vous plait, Carte d'identité.









    ♦ Nom: Winslow
    ♦ Prénom: Aaron
    ♦ Date de Naissance et Age: 22/06/1988 33 ans
    ♦ Nationalité: Ecossais
    ♦ Ville d'origine:Ullapool
    ♦ Ville de résidence:Londres
    ♦ Ascendance: Sang-de-Bourbe
    ♦ Métier/Etudes:Professeur de sortilèges
    ♦ Ecole fréquentée et éventuellement maison:Poudlard, ex-Serdaigle
    ♦ Animal de compagnie: Chris, un hibou gris
    ♦ Pouvoir spécial: Pas de points, pas de pouvoirs











Je veux le connaitre, parlez moi plus de lui.




    ♦ C'était comment à et avant Poudlard ?: Comme vous le savez déjà, je suis né dans le nord de l’Ecosse, dans la ville d’Ullapool. Mes parents étant des moldus, on ne peut pas vraiment dire que j’ai été plongé dans la magie depuis tout petit. C’est plutôt moi, tout petit, qui ai plongé ma famille dans la magie. Et je dois avouer que je n’y suis pas allé de main morte.
    Quand j’avais 5 ans, un jouet m’a énervé, et j’y ai mis le feu. Mes parents n’ont pas bien compris comment on pouvait mettre le feu à quelque chose en jouant avec dans la neige. Oui, c’était en plein hiver, et j’avais une sorte de trottinette avec des patins à la place des roues. A un moment elle s’est coincée dans un tas de neige que je n’avais pas vu (il faut dire que j’allais à toute allure avec ce truc), et avec la force que j’avais à cet âge, je n’arrivais pas à l’en ressortir. Je me suis donc énervé, et elle s’est mise à flamber. La neige a eu le temps de fondre autour de la trottinette avant que mes parents ne se remettent de la surprise d’une telle combustion spontanée. Mais quand ils ont finalement éteint le feu, c’était trop tard, les poignées et les patins, faits de plastique, avaient fondus. J’en ai pleuré, étant moi-même étonné par ces flammes. Et puis même si cette fois-là je m’étais emporté, je l’aimais ma trottinette.
    Pendant les années qui suivirent, les incidents se produisaient régulièrement. Heureusement, c’était rarement des feux qui prenaient vie tous seuls. C’était plus souvent des jouets qui volaient, mes peluches qui parlaient ou des Action Men qui partaient en mission en sautant par la fenêtre du premier étage. Et des fois des Lego qui s’assemblaient tous seuls, ça je dois avouer que c’était très pratique. Si cela horrifiait ma mère et laissait perplexe ma sœur, mon père, lui, était intrigué par tout ça. Il aimait bien ce genre de choses (un peu moins quand il s’agissait de combustion ou d’inondation de sa chambre noire), bien qu’ayant également un peu peur. Mais il essayait comme il pouvait de m’aider. Il a vite abandonné les séances de yoga, ou je ne sais quoi, pour m’aider à me concentrer, mais quand ma mère m’engueulait après un de ces évènements mystiques, il me défendait, disant que ce n’était pas ma faute. Grâce à ses conseils, vers 10 ans j’arrivais à peu près à me concentrer. Non pas qu’il n’y avait plus d’accident, mais j’étais capable de faire voler les poupées de ma sœur si j’y mettais assez de volonté. Et dieu que j’adorais ça ! Vous savez, c’est l’âge où on commence à aimer faire des farces, d’autant plus quand on peut les faire à ses frères et sœurs. Ça avait tendance à énerver encore plus ma mère, et mon père commençait à arriver à court d’excuses, mais je rigolais bien. Et ma sœur ne m’en voulait pas trop. Enfin je pense.

    Le jour de mes 11 ans, une chouette vint me réveiller. Oui, ces chouettes sont beaucoup trop ponctuelles. Je vous jure, je suis né le 22/06/1988 à 4h du matin, ce qui fait que la chouette est venue me picorer la tête le 22/06/1999 à 4h du matin. J’aurais vraiment dû fermer la fenêtre… Tout ça pour m’amener une lettre avec un sceau un peu bizarre. Une fois la chouette partie (enfin je pensais qu’elle était partie), je l’avoue, je suis allé me recoucher en posant ma lettre sur ma table de nuit. Et là, j’ai été chanceux que ce soit mon père qui vienne me tirer du lit. Ma mère aurait probablement jeté ça au feu.
    Il me réveilla donc pour me parler de cette histoire. A 8h du matin, entendre parler d’une école de magie, d’une rue où les moldus (oui, rien que ce mot me semblait sortir de la bouche de Chewbacca) ne pouvaient pas entrer, et de baguettes magiques, il faut avouer que ça semble un peu bizarre. Il a fallu qu’il me raconte à nouveau tout ça à 10h du matin pour que je comprenne bien ce qui se passait. J’étais un peu triste de quitter mes copains à l’école, mais d’un autre côté, l’idée de contrôler mieux mes pouvoirs était plus que tentante. C’est alors que la chouette, que je pensais avoir vu partir, revint se poser… Sur ma tête. Après un moment à gesticuler pour essayer de le faire partir de là, sur le rythme des rires de mon père, j’abandonnais, il était trop borné. Mon père finit par griffonner sur un bout de papier une lettre pour indiquer que je rejoignais bien cet établissement nommé Poudlard.

    Deux jours avant la rentrée, nous arrivions à Londres avec mon père, ma mère n’ayant pas voulu participer à ce genre d’hérésie. Je ne vous explique pas le changement entre notre Ecosse natale et la capitale. Tant et si bien que même avec l’adresse et une carte, il nous a fallu 3 heures pour trouver le Chaudron Baveur, le fameux pub indiqué sur la lettre. Le plus étonnant, c’est que je l’ai vu, et mon père a eu du mal à me croire. Il allait littéralement passer devant sans y prêter attention. Il fallut que je pointe du doigt la porte et que je le tire un peu pour qu’il se rendre compte que le pub était juste là. Une fois à l’intérieur, en demandant au tenancier, on apprit que les moldus (et il dût définir ce mot au passage) ne pouvaient pas voir ce pub. Après une rapide discussion il nous indiqua le code à taper sur le mur pour entrer dans le Chemin de Traverse. Taper un code sur un mur, on dirait un easter egg d’un jeu vidéo. Bref, le fait est que cela marcha, et nous permit de découvrir une rue pleine de vie, emplie de magasins divers et variés, dont le commun des mortels n’avait nullement conscience.
    Les achats se passèrent sans encombre particulière, si ce n’est que le premier magasin que nous avons visité dû nous rediriger vers la banque pour convertir nos livres en gallions, mornilles et noises. Sur le coup, j’avais l’impression de débarquer en France avec leur monnaie bizarre. Le lendemain, nous allions à la gare, et bien que mon père était un peu réticent, nous nous sommes lancés contre ce mur qui devait nous emmener au quai 9 ¾. Il eut un peu du mal à me laisser partir, sachant que je ne pourrais rentrer que pour les vacances de Noel et l’été, mais finalement il me laissa avec une larme à l’œil, se disant que j’allais mieux m’épanouir à un endroit où je pourrai apprendre mes pouvoirs.

    Dans le train, je découvris ces merveilleux bonbons que sont les dragées surprises de Bertie Crochue. C’est mon voisin de cabine qui m’a conseillé d’y goûter. Résultat ? J’ai trouvé mes bonbons préférés, et de nouveaux amis. Nous avons fait tout le trajet ensemble, et nous nous sommes mis côte à côte pour la cérémonie du choixpeau magique. Tous mes amis passant avant moi furent envoyés à Serdaigle, avec une réponse quasi-instantanée du chapeau. Aussi, quand ce fut mon tour, j’espérais partir dans cette maison également. Le choixpeau mit un peu plus de temps pour se décider, mais il finit par m’envoyer dans la maison bleue également.
    Dès la première année, mes goûts se définirent rapidement. Tout ce qui était potion et botanique, je n’aimais pas beaucoup. Je trouvais que ce n’était pas la magie intéressante, la magie que l’on voit se produire. Alors que les cours de sortilèges, de métamorphose et surtout de défense contre les forces du mal, c’était mes préférés. On utilisait la baguette et on faisait des choses bien plus intéressantes. Enfin ma baguette, parlons-en. Ollivander m’avait prévenu, le cœur en ventricule de dragon risquait de provoquer quelques accidents. Et ils ne manquèrent effectivement pas. Il ne passait pas un mois de cours sans qu’un accident ou deux se produise quand j’essayais des sorts. Mais en parallèle, je comprenais et apprenais vite les sorts. En troisième année, comme options, je choisis l’étude des runes anciennes et l’arithmancie, cette dernière matière étant un peu mon choix par défaut. Mais au moins, j’étais relativement bon, ce qui m’assurait une bonne moyenne. Et puis, le prof était super sympa. Je pense que c’est de parler avec lui et son attitude qui m’ont donné envie d’être professeur à mon tour, de transmettre mon savoir et d’être à l’écoute des jeunes sorciers.

    En 5ème année, tandis que je révisais mes BUSEs à la bibliothèque, je suis tombé sur un livre parlant de sorciers capables de lancer des sorts sans baguette, bien que les sorts produits soient nettement moins puissants. Je restais concentré sur mes examens, mais l’idée fit son chemin dans ma tête, ma baguette ayant cette tendance à faire des accidents…
    A la fin de l’année, je passais donc mes BUSEs. J’avoue, j’ai frôlé le Piètre sur les potions et la botanique avec un 11, et en arithmancie avec un 13. Mais j’ai eu Effort Exceptionnel sur toutes les autres matières, et un Optimal en Sortilèges. L’année suivante, je n’eus donc plus de potions et de botanique (hourra). J’avais donc 5 matières, plus une nouvelle matière qui me plaisait beaucoup également : le transplanage. Dans ma chambre, je commencer à m’entraîner à lancer des sorts à la main. C’était plutôt catastrophique au début, mais peu avant les ASPICs, je commençais à prendre le coup. C’était loin d’être parfait, et pour les épreuves pratiques j’avais plutôt intérêt à garder ma baguette, mais ça venait.
    Ma scolarité se termina donc sur une réussite aux ASPICs, avec des résultats similaires aux BUSEs, et un Optimal en transplanage l’année précédente.


    ♦ Et ta baguette, elle est comment ?: C’est une belle baguette d’environ 27 cm de long, un peu noueuse. Faite de chêne rouge, elle renferme en son cœur un petit bout de ventricule de cœur de dragon, ce qui a pu provoquer plusieurs incidents.

    ♦ Et depuis qu'il (elle) en est sorti(e) ? : Une fois les examens en poche, l’étape suivante c’était bien évidemment l’université. Le passage de Poudlard à l’université était certes un peu perturbant quand on est resté dans l’école presque toute l’année pendant 7 ans, mais bon, il fallait bien avancer, et l’accueil était assez chaleureux pour outrepasser la nostalgie. J’avais pris une chambre dans la résidence universitaire, étant bien trop loin de chez moi pour rentrer tous les soirs (il y avait bien le transplanage, mais ma mère en aurait vite eu marre), et pour profiter des soirées étudiantes. Bah oui, on ne va pas se le cacher, ce qui se dit dans les dernières années à Poudlard, ce n’est pas que de rumeurs. L’université, en plus d’être un lieu d’études plus poussées que ce qu’on peut voir avant la majorité, c’est l’endroit où l’on découvre les vraies bières, et plus si affinités (même si les bièreaubeurre c’est toujours aussi bon hein) (et d’ailleurs les jeunes, je vous le rappelle, même quand vous serez majeurs, il faut boire avec modération).
    Bref, on n’est pas là pour parler des fois où j’ai roulé sous les tables et autres, on y reviendra plus tard. Parlons plutôt études. Il ne me fallut pas longtemps à lire le prospectus de la faculté pour savoir quelle voie s’imposait à moi si je voulais effectivement devenir professeur. Je me suis donc inscrit en Magie Avancée. Pour les options, j’avais repris les runes que j’avais plutôt apprécié à Poudlard, et les langues, parce que ça peut toujours être pratique, que ce soit pour les étudiants étrangers ou simplement pour les voyages. Par contre, j’avoue que j’étais un peu dégoûté quand j’ai vu que j’avais à nouveau des cours de potion. Je savais que mon vieil ennemi ne pouvait pas me lâcher aussi facilement. Et j’avais plutôt intérêt de ne pas trop laisser tomber cette matière puisque c’était la moyenne générale qui comptait pour l’obtention des semestres. Je me souviens que plus d’une fois, devant mon chaudron, je disais « Bon. Je ne t’aime pas, et tu ne m’aimes probablement pas non plus, mais il va falloir qu’on travaille ensemble. Alors s'il te plaît, évite d’exploser. ». Evidemment, c’est quand je disais ça que la potion tournait mal. Elle n’a jamais explosé, mais quand je faisais mon speech, elle ne donnait pas du tout l’effet voulu. Bon, j’avoue que j’abusais un peu, il y a un contrôle où je suis venu avec la gueule de bois. Je vous garantis que le professeur n’a pas eu de mal à me mettre ma note… Mais bon, j’ai réussi à avoir 10 sur le semestre, donc bon. Je m’en sortais très bien dans le reste de mes matières, notamment encore une fois en Sortilèges. Inconsciemment, j’adorais ça, je commençais même à l’aimer plus que les sorts de duels que l’on pouvait apprendre en Défense contre les Forces du Mal.
    Mes trois premières années se passèrent donc tranquillement, entre les cours, les exams, les soirées étudiantes (qui menaient à des prolongations dans les chambres ou non)… Bref, la vie étudiante classique quoi. La seule différence avec les autres étudiants, c’est que j’aimais toujours autant les dragées surprises. Ça en faisait rire plus d’un que je mange encore ces bonbons « pour enfant », mais je n’en avais rien à faire, je les adorais. Oh, et aussi je commençais à maîtriser beaucoup de sorts sans ma baguette. Enfin en tout cas les sorts utilitaires. J’aurais bien aimé maîtriser l’Incendio sans baguette, mais j’avais encore du mal. Mais ce n’était pas bien grave, j’avais encore quelques années d’études devant moi.

    Au bout de ces trois années, on pouvait continuer en se spécialisant. Pour devenir professeur, il était mieux d’aller jusqu’au bout. J’avais hésité quelques semaines entre la Défense contre les Forces du Mal, les potions et les Sortilèges, mais après avoir pesé le pour, le contre, les envies, les aptitudes et tout, je finis par partir en potions. Non je rigole, les potions c’est la seule matière qui ne me tentait absolument pas. Je suis donc parti en Sortilèges pour peaufiner mes talents dans ce domaine. On avait même un professeur qui maîtrisait à la perfection les sorts sans baguette. En tant que bon élève (en début d’année je suis un élève sérieux. Puis viennent les soirées), je me suis empressé à la fin du premier cours de lui demander des conseils pour en faire autant. Et grâce à ces conseils, je fis de rapide progrès. Je m’en sortais déjà plutôt bien, mais au bout de deux ans, j’arrivais enfin à faire l’Incendio pour faire peur à mes voisins ! Et d’autres sorts. Mais l’Incendio quoi ! Bref.
    Pendant ce cursus, ma moyenne se révéla être supérieure à celle des années précédentes étonnement. C’était plus dur, mais je travaillais en conséquence, et au moins, il n’y avait pas les potions qui venaient plomber le bulletin. A la fin de ce nouveau cycle de deux ans, j’obtins mon premier examen. Mais au risque de passer pour un fainéant préférant rester sur les bancs de l’école plutôt que d’entrer dans le monde du travail, je continuais sur un doctorat. En trois ans, je réussis l’exploit de créer un sort rien qu’à moi. Après tout, Ollivander me l’avait dit, le chêne rouge choisit souvent un sorcier vif et souvent créateur d’un sort distinctif. Bah voilà, ce n’était pas un sort exceptionnel, mais à ma connaissance il n’existait pas. Il permettait, en se concentrant sur un objet ou un visage, d’insuffler à un objet la capacité de se tourner dans la direction de cet objet (ou du plus proche objet qui y ressemble si on n’est pas assez clair en se concentrant, ou si c’est un objet qui existe en plusieurs copies) tel l’aiguille d’une boussole. Le seul défaut, c’est qu’il faut un objet qui ait un haut et un bas, sinon vous ne saurez pas s’il faut aller à droite ou à gauche. Ah, et le sort dure 5 secondes, pas la peine d’essayer de le suivre, il vous faudra vous souvenir de la direction dans laquelle il pointe.

    Je sortais donc de l’université à 26 ans, tous les diplômes en poche. Aucun poste n’était disponible dans Poudlard ou l’université, mais je leur laissais mon CV tout de même, sait-on jamais. Puis je décidais de voyager un peu, pour découvrir les écoles d’autres régions du globe, ou simplement des endroits magiques dont on avait pu entendre parler à l’école. Et aussi tout simplement parce que je ne me voyais pas rester sans rien faire. Mon voyage s’arrêta vite quand je voulus visiter la France. J’avais eu assez pour me payer le voyage, mais sans revenu je ne pouvais pas me permettre d’aller ailleurs. Je rentrais donc à Londres (ayant l’âge de m’installer seul, je m’étais installé seul, bien que je rendais encore assez régulièrement visite à mes parents), et je cherchais du travail par-ci, par-là. Pendant un an et demi j’ai travaillé chez Fleury et Bott. Ensuite, un poste chez l’apothicaire s’est libéré. Je ne vous cache pas que… Je n’y suis pas allé. Je ne suis pas contre des expériences professionnelles diverses, mais pas l’apothicaire. Pas les potions. Je me contentais donc de travailler ici et là, tantôt dans une boutique magique, tantôt dans une boutique moldue. Je suis même rentré une fois chez moi en Ecosse pour préparer une grande fête. Je faisais bien attention à ne pas me faire voir, mais j’ai utilisé la magie à plusieurs reprises ce jour-là. J’avais aussi repéré une annonce à l’usine créant les dragées surprises de Bertie Crochue, mais je ne voulais pas gâcher la magie de ces bonbons.
    Pendant 2 ans et demi donc, j’enchaînais les petits boulots, commençant à être un peu ennuyé de ce train de vie. Heureusement, le jour de mes 30 ans, alors que j’avais laissé la fenêtre ouverte à cause de la chaleur, une chouette vint me réveiller à 4h du matin en me picorant la tête. Une fois réveillé, sans attendre, j’utilisais un dérivé du Collaporta sur ma fenêtre avant d’utiliser un autre sort pour plaquer la chouette au sol. Je pris bien mon temps pour me redresser sur mon lit, m’étirer, bâiller longuement, avant de récupérer la chouette et la scruter. On aurait dit la même chouette qui m’avait réveillé le jour de mes onze ans. Ou bien un descendant. On dirait presque un retour à la case départ. Avec un sourire sadique je prenais le papier qui était accroché à sa patte avant de réactiver le sort qui la bloquait au sol. La lettre indiquait que le poste de professeur de sortilège s’était libéré, et que le CV que j’avais laissé et mis à jour au fur et à mesure (sans rire, je crois que j’ai dû leur renvoyer un CV toutes les années. McGonagall devait devenir folle) convenait pour ce poste. Sans une hésitation et oubliant momentanément la haine que je vouais à cette chouette, j’ai écrit ma réponse, laissant l’animal le porter, et quelques jours plus tard j’avais un entretien. Et devinez qui fût le professeur de sortilèges pour cette rentrée-là ? Moi, évidemment. A 30 ans, j’intégrais donc ce poste, et comme vous vous en doutez, j’y suis resté jusqu’à maintenant. Et je ne compte pas le quitter, j’aime Poudlard, par nostalgie et pour l’ambiance.


Et sa famille dans tout ça ?



    ♦ Mari (Femme): Alors déjà, moi ce serait plutôt femme. Mais plus sérieusement, à moins de compter les amours de jeunesse, je n’ai personne à décrire ici. De toute façon, le mariage n’est pas une de mes priorités. J’en suis qu’au début de ma trentaine, j’ai le temps de voir venir. En attendant, je profite bien de mon célibat, sans pour autant tomber dans la débauche je vous rassure sur ce point. Après, soyons honnête, si affinité il y a, je ne dirai pas non. Mais je n’en suis pas au point de pouvoir me faire surnommer de coureur de jupons non plus.

    ♦ Enfant(s): A moins qu’on m’en ait caché, non, je n’en ai pas. C’est pas que ça me dérangerait d’en avoir, bien au contraire. J’aime bien les enfants, je ne suis pas professeur pour rien. Qu’ils soient tout petits ou qu’ils aient l’âge de mes élèves, je les aime bien. Je faisais même du babysitting parfois l’été dans mon adolescence. Mais disons que si le mariage c’est le niveau de priorité zéro, les enfants c'est le niveau moins un. Dans l’ordre des choses, il vaut mieux avoir une femme que l’on aime avant de décider de faire un enfant n’est-ce pas ? A moins d’un accident, mais j’espère que ce n’est pas mon cas…

    ♦ Reste de la famille: Mettons les choses au clair tout de suite : je suis un sang de bourbe, et je suis vraiment le seul sorcier de la famille. Donc ne vous attendez pas à ce que je vous raconte les histoires de grands sorciers de ce monde.

    Mon père, John Winslow, est photographe professionnel à Ullapool. Dès qu’il y a un grand évènement comme une fête ou un spectacle, on appelle mon père pour qu’il vienne immortaliser les moments magiques que les gens passent. Certes, ce n’est pas le même niveau que nos photos magiques, mais j’aime toujours ses prises. Il a ce don de prendre pile le bon moment.
    Aussi, bien qu’étant un moldu, il apprécie tout ce qui est mystique. Je me souviens encore d’une année où nous étions partis un week-end dans un hôtel proche du Loch Ness, juste pour essayer de prendre une photo la plus claire possible du monstre de légende qui vivait ici. Autant vous dire que ma mère et ma sœur en ont plutôt profité pour visiter Inverness et ses magasins. De toute façon, on ne l’a jamais vu l’animal, mais c’était une chouette journée entre un père et son fils.

    Puisqu’on en parle, ma mère, Peggy Winslow, est programmeuse de logiciels pour l’industrie. Tout de suite, c’est un peu plus terre-à-terre. Mais l’avantage, c’est qu’elle a trouvé une boîte qui la laisse travailler à la maison. Il faut dire que pour les grosses entreprises, le nord de l’Ecosse n’est pas très attrayant en soi. Enfin bref, tout ça pour dire que du coup elle était toujours là pour s’occuper de moi. Du moins quand elle ne codait pas sur son ordinateur. Et avant que mes pouvoirs ne se dévoilent. Pour elle, la magie c’est juste des trucs et astuces. Je vous jure, elle est le genre à regarder les émissions qui dévoilent les secrets des magiciens de spectacle. Autant vous dire qu’elle n’a pas trop aimé me voir partir pour Poudlard…

    Pour finir, ma sœur, Allyson Winslow, de 5 ans plus âgée que moi, est actuellement standardiste dans une PME d’Ecosse. Pas très motivant pour elle, mais elle a du mal à trouver un travail qui lui plaise. Au début elle voulait programmer, comme maman, mais les langages de codes ont vite eu raison de sa motivation. Elle a fait des études de comptable, mais elle n’a trouvé personne qui voulait d’elle. Enfin plus précisément qui avait besoin d’elle. Les entreprises dans le nord de l’Ecosse ne sont pas assez grandes pour avoir besoin de comptable. Le vrai problème, c’est qu’elle s’est mariée trop vite et du coup, ne veut pas trop bouger. Quant à son avis sur la magie ? Disons qu’elle serait plutôt du côté de ma mère, mais comme je suis son petit frère chéri, elle veut bien faire un effort pour passer outre ça.


Il était une fois la vie.



    Un regard rapide sur ma montre, c’est bon, je ne suis pas encore en retard. En même temps j’aurais dû m’organiser mieux que ça pour mon cours. Mais j’ai encore le temps d’arriver dans la salle. De toute façon, ce sont des premières années, ils sont encore du genre à être contents quand le professeur est en retard. Bon, je tourne là et… Voilà ma salle ! Je passe la porte sous le boucan des élèves qui parlent par petits groupes pile au moment où la cloche résonne. Je suis dans les temps. Et mon invité aussi. Je finis donc par me placer devant les bancs, jetant littéralement ma veste sur le porte-manteau, révélant ma cravate mal attachée. Ce défaut d’habillage aurait probablement généré des rires si le regard des élèves ne s’était pas plutôt porté sur ce que j’avais amené avec moi. J’en conviens, rares sont les profs qui ramènent leur placard avec eux. Mais c’est pour l’illustration, ils s’en rendront compte bien vite. Bref, il est temps de commencer le cours.

    « Bonjour jeunes gens ! Je sais que la dernière fois, on n’a pas fait grand-chose à part parler, puisque c’était le premier cours, mais je vous avais promis qu’on s’y mettrait dès aujourd’hui. Et voilà, vous vous demandez sûrement pourquoi j’ai ramené un placard… »

    Un doigt levé, déjà ? Je m’attendais pas vraiment à ça, mais allons-y.

    « Oui M. Lysander je vous écoute ? »
    J’avais eu le temps de retenir quelques noms depuis la première séance de cours. Et heureusement, c’est tombé sur un de ceux-là.
    « Moi je me demande surtout comment vous l’avez amené. »

    Ah un petit curieux. C’est très bien ça, même si on verra ça plus tard dans le programme, il y a au moins un élève intéressé par les sortilèges.

    « It’s magic. Littéralement. Mais vous verrez ça d’ici quelques semaines, ne vous en faites pas. Vous aussi, vous saurez ramener vos placards dans les salles de cours… Bien que je ne vous le conseille pas. »
    « OK. »


    « Bien, je reprends. Le cours d’aujourd’hui va donc porter sur le sort qui permet d’ouvrir les portes fermées. C’est très pratique, et assez simple, c’est pour ça que l’année scolaire commence par ce sort. Il s’appelle Alohomora. Je vais vous faire une petite démonstration. »

    Je sortis une clé de ma poche et je fermais la porte de mon placard. Je montrais bien que la porte était bloquée comme le ferait un illusionniste dans ses spectacles avant de lancer au hasard la clé, rattrapée par une jeune fille qui aura eu plus de réflexes que les autres. Et par chance, c’en était encore une dont j’avais retenu le nom.

    « Bien mademoiselle Clough. Vous me gardez ça, comme ça vous verrez que je ne triche pas. »

    Je me mis ensuite en position, paume de la main dirigée vers la serrure. C’est alors que je me rappelais que montrer à des premières années qu’on peut faire des sorts sans baguette, c’est un peu tôt. Me retournant vers la classe avec le sourire typique du gars qui veut faire oublier sa bourde, je sortais donc ma baguette que j’avais rangée dans ma cravate. Quelques rires accompagnèrent mon repositionnement, visant la serrure du bout de la baguette.

    « Alohomora ! »

    Et la porte s’ouvrit en grand, révélant… Des boîtes. Plein de boîtes. J’entendis un « roh » dans l’assemblée quand je me retournais. Les yeux légèrement froncé, mais toujours un sourire en coin, je rétorquais simplement :

    « Vous croyiez quand même pas que j’allais vous laisser voir mes affaires ? On est ici pour travailler tout de même, et ces boîtes sont là pour ça. »

    Les soulevant magiquement, j’en déposais une devant chaque élève de la promotion. Une main familière se leva à nouveau.

    « Oui M. Lysander ? »
    « Et ça, vous le faites comment monsieur ? »
    « Ca, ce sera dans le même cours que quand vous apprendrez à soulever les placards. Oh, et mademoiselle Clough, vous pouvez me renvoyer ma clé maintenant. »


    Ce qu’elle fit. Je réceptionnais mon bien, le rangeais dans ma poche avant d’annoncer l’exercice.

    « Vous voyez ces boîtes ? Elles ont des mini-portes n’est-ce pas ? Vous pensez pouvoir les ouvrir à la main ? Allez-y. »

    Et voilà que quatre ou cinq élèves du premier rang qui voulaient faire les malins essaient. Avec un petit rire je repris :

    « C’est difficile hein ? C’est normal, j’ai utilisé l’inverse de l’Alohomora pour les sceller. Seul le sort que je viens de vous montrer peut les rouvrir. Pour lancer le sort, en plus de bien prononcer le sort, il faut se concentrer sur la serrure, ou à défaut d’une serrure, la poignée. Et s’il n’y a ni l’un ni l’autre, concentrez-vous simplement sur la porte, mais généralement, s’il n’y a ni poignée, ni serrure, c’est que vous n’êtes pas censés y aller. »
    « Ou qu’il y a un système de électronique de badge ou de code ! »
    « Euh oui aussi, M. Lysander. Dans ce cas concentrez-vous sur le système. Bref ! Commençons par s’assurer de la prononciation. A-LO-HO-MO-RA. Répétez après moi. Alohomora ! »


    Et c’est en chœur qu’ils me répondirent. Je n’avais pas décelé d’élève qui l’avait mal prononcé, je pouvais donc les laisser s’exercer.

    « Bien, maintenant vous pouvez essayer d’ouvrir les boîtes. Pour vous motiver, il y a des surprises à l’intérieur. Et si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à m’appeler, je suis là pour ça. »

    Rien que le mot surprise en motiva plus d’un. Ils commencèrent à essayer d’ouvrir les boîtes, me laissant le temps d’aller bidouiller un truc avec la porte de la salle sous de périodiques « Alohomora ». Quand je revins devant la classe, je regardais rapidement ma montre. Il restait une demi-heure, ils avaient de quoi s’exercer. Je passais dans les rangs, personne ne m’appelant à la rescousse. Mais j’aidais quand même ceux qui tenaient leur baguette comme des stylos, ceux qui essayaient de fourrer le bout de leur baguette dans l’interstice de la porte et ceux qui se contentaient de dire Alohomora à leur boîte. Ah les premières années. Il y en a toujours des futés, et d’autres un peu moins. Au bout d’un quart d’heure, le jeune Lysander fut le premier à ouvrir sa boîte.

    « Monsieur, j’ai réussi ! »
    « Très bien M. Lysander. Vous pouvez prendre la récompense et je scelle à nouveau la boîte pour que vous vous entraîniez. »

    Il fut plutôt heureux de voir une dragée surprise de Bertie Crochue, et à sa tête quand il la mangea, il était tombé sur un bon parfum. Je scellais donc à nouveau sa boîte, puis je continuais à faire mes tours. Au bout de 25 min, une petite moitié de la classe avait réussi. Il était temps de stopper cet exercice pour passer au suivant.

    « Très bien. Vous avez bien travaillé. Rappelez-vous simplement de ne pas utiliser cela pour ouvrir les portes des toilettes des filles, ça pourrait vous attirer des ennuis. »
    Avec le groupe de devant, cet avertissement n’est pas de trop.
    « Le cours est terminé, on a 5 minutes d’avance, mais… »
    Et les élèves détestent les « mais » dans ce genre de situation.
    « Pendant l’exercice, j’ai scellé la porte de la classe. Si vous voulez sortir, il vous faudra réussir à l’ouvrir. Je vous préviens, c’est une plus grande porte, c’est donc plus compliqué. »

    Je vis des visages apeurés, des visages dégoûtés (peut-être de mauvaises dragées), et M. Lysander qui semblait plutôt confiant. Les élèves rangèrent leurs affaires et se dirigèrent vers la porte pour essayer de l’ouvrir dans un chaos peu commun. Je dus intervenir pour qu’ils s’organisent et essaient chacun leur tour. Comme je l’imaginais, c’est Lysander qui réussit à ouvrir la porte, sous les acclamations de ses camarades. Tandis qu’ils s’empressaient de sortir, je rattrapais par l’épaule le jeune homme.

    « Rappelle-moi, tu es dans quelle maison ? »
    « Serdaigle monsieur. »

    Un petit sourire se dessina au coin de mes lèvres.
    « Très bien, je tâcherai de m’en souvenir. Allez, filez. »

    Après tout, pouvoir ouvrir une porte comme ça aussi vite, ça vaut bien dix points. J’aurais fait ça avec n’importe quelle maison, mais j’avoue que le fait que ça tombe sur Serdaigle ne me déplaît pas.




Derrière l'écran, y'a bien quelqu'un ?




    ♦ Autres comptes ?: Nope j’suis un p’tit nouveau
    ♦ Points défis utilisés pour créer ce personnage : /
    ♦ Age : 21
    ♦ Présence : On va dire 2/7 pour être sûr de pas faire de faux espoirs
    ♦ Comment t'es arrivé(e) là ?: Disons que j’ai des potes dans le coin, j’ai trouvé mon idée par hasard, j’me suis dit on essaie.
    ♦ Un tit mot ?: ça
    ♦ Star de l'avatar : Matt Ryan


♦ Et le code du règlement ? Validé


Dernière édition par Professeur A. Winslow le Ven 25 Déc - 18:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 14:12

Bienvenue sur NYL p'tit nouveau. Pompom Girl

Bon courage pour le reste de ta fiche, j'espère que tu t'éclateras parmi nous. :astride:

C'est qui tes "potes dans le coin" ? Ange
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5702-aaron-winslow-no-need-for-the-wand-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5705-aaron-winslow-relationships-never-die#132001http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5706-aaron-winslow-fiche-de-rp#132009http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5707-chris-le-facteur-volanthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5708-le-hibou-express-d-aaron

Arrivé(e) le : 23/12/2015
Parchemins rédigés : 222
Points : 8
Crédit : June
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Zach E. Thompson

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 14:26

Merci Very Happy Je compte bien m'éclater ouais (au détriment des élèves peut-être mais c'est pas trop grave ça /PAN/)

Bah y a un certain Potter if you know what I mean, et puis Phoebe et voilà Smile (ouais, deux ça fait déjà du pluriel)




   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 14:32

Oh mais... T'étais déjà sur NYL avant alors, non ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5702-aaron-winslow-no-need-for-the-wand-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5705-aaron-winslow-relationships-never-die#132001http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5706-aaron-winslow-fiche-de-rp#132009http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5707-chris-le-facteur-volanthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5708-le-hibou-express-d-aaron

Arrivé(e) le : 23/12/2015
Parchemins rédigés : 222
Points : 8
Crédit : June
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Zach E. Thompson

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 14:35

Ah non non, je les connais depuis un moment mais je suis jamais venu ici ^^ C'est mon premier forum à avatars-célébrités, je suis plus manga d'habitude.




   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 14:39

Je ne sais pas pourquoi, ça ne m'étonne pas trop. Very Happy

Encore une fois bienvenue alors. Pompom Girl
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 15:55

Professeur de Sortilèges *-* Nathan & Melissande vont être refait Very Happy
Bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 15:59

Bienvenue. Very Happy

Ton acteur joue pas dans Arrow par hasard ? Surprised (Ou du moins, genre deux épisodes)
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t3319-chris-hummel-sorcier-gay-et-fier-de-l-etre-terminehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t3322-chris-serdaigle-gay-et-puis-accessoirement-sorcier-aussihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t3323-un-petit-rp-avec-un-serdy-gay-par-ichttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t3324-une-lettre-pour-le-beau-chris-hummel-gayserdaigle-et-fier-de-l-etre-par-icihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4580-un-hibou-express-pour-chris-par-ici

Arrivé(e) le : 05/06/2014
Parchemins rédigés : 1414
Points : 1
Crédit : .Cranberry (bazzart)
Année : Etudiant : 1ère année.

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: la fille invisible, Elena Landsbury

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 17:18

Bienvenue Wink!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 17:27

Un professeur !! *_* En plus un ancien serdaigle ! Very Happy Génial !
Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5702-aaron-winslow-no-need-for-the-wand-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5705-aaron-winslow-relationships-never-die#132001http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5706-aaron-winslow-fiche-de-rp#132009http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5707-chris-le-facteur-volanthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5708-le-hibou-express-d-aaron

Arrivé(e) le : 23/12/2015
Parchemins rédigés : 222
Points : 8
Crédit : June
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Zach E. Thompson

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 18:03

Merci vous tous Very Happy

Ravi que mon poste et ma maison rende les gens heureux Cool

Alycia : c'est plus un guest vu qu'il vient de base d'une autre série DC qui a pas fait long feu (Constantine), mais oui il est passé dans Arrow Very Happy et j'avoue que j'espère secrètement son retour pour une fin de saison épique




   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 18:16

Bienvenue à toi !!!! Very Happy

Contente de voir un nouveau professeur sur le forum !!

Courage pour la suite de ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5248-la-fille-qui-avait-gobe-un-arc-en-ciel-sloane-o-connorhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5250-gotta-be-green-gotta-be-mean-gotta-be-everything-more-sloane-s-relationshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5251-hello-mister-please-to-meet-you-sloane-s-rps#123798http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5252-i-believe-i-can-flyyyy-courrier-de-sloane#123799http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5253-hiboux-express-sloane#123801

Arrivé(e) le : 09/08/2015
Parchemins rédigés : 644
Points : 6
Crédit : ft Chloé Norgaard (signa : northern lights)
Année : 7ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 19:25

Dieeeeeeeeeeeeeeeeeeeu qu'il est sexy ! :bailee:
J'approuve à 300% le choix d'avatar ! En prime, Aaron a l'air très cool, vraiment...
Bienvenue professeur ! :chleo:


Shine bright in the dark
I am a nation, I am a million faces formed together, made for elevation. I am a soldier, I won't surrender. Faith is like a fire that never burns to embers. ∞


       


Dernière édition par Sloane M. O'Connor le Jeu 24 Déc - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Jeu 24 Déc - 19:26

Hellow sexy teacher Rusé je vais te jeter un sort tu vas voir Diable

Ahem, bienvenue What a Face
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5702-aaron-winslow-no-need-for-the-wand-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5705-aaron-winslow-relationships-never-die#132001http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5706-aaron-winslow-fiche-de-rp#132009http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5707-chris-le-facteur-volanthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5708-le-hibou-express-d-aaron

Arrivé(e) le : 23/12/2015
Parchemins rédigés : 222
Points : 8
Crédit : June
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Zach E. Thompson

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Ven 25 Déc - 15:43

En voilà deux qui seront attentives en cours tiens... ou pas What a Face

Merci merci Very Happy




   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité

CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Ven 25 Déc - 18:49

Yaaaaay un nouveau professeur ! Pompom Girl

Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 21/04/2011
Parchemins rédigés : 130
Points : 0
Crédit : Stolen Paradise
PETIT +

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Ven 25 Déc - 19:38

Ta fiche est désormais validée, tu vas pouvoir faire tes premiers pas sur NYL ! Et puis JOYEUX NOËL au passage, ahah !

:santa:

Tout d'abord, bienvenue parmi nous. J'espère que tu t'amuseras en notre compagnie et que tu prendras plaisir à RP avec nous. Maintenant que tu es réparti(e), il ne faut pas te reposer sur tes lauriers. Ta vie NYLienne commence à peine et pour la faire démarrer sur de bonnes bases, il te reste encore pas mal de petites choses à faire. Ne t'inquiètes pas, je vais tout te montrer...

Commence par créer ta fiche de liens, ta fiche de RPs, ainsi que boîte aux lettres qui te permettra aussi de gagner des points RPs en écrivant des lettres de plus de 300 mots et ta boite à hiboux express pour les messages plus courts. Peut-être que tu n'en trouveras pas tout de suite l'utilité, mais ça ne saurait tarder... Alors mieux vaut l'avoir fait tout de suite. Et puis, si jamais tu cherches quelqu'un d'important pour le développement de ton personnage, n'hésite pas à créer un poste vacant.

Aussi, je te conseille d'aller lire comment marche le système de points, si ce n'est pas déjà fait. Ce serait bête de ne pas savoir comment gagner des points RPs et éventuellement arriver à se faire sa place parmi les RPGistes du mois. D'ailleurs, nous avons également un Top TSeur parce que les votes, c'est le bien, Top-Siter peut rapporter des points ! La liste des sortilèges par année est disponible , elle te permettra de voir quels sortilèges tu peux utiliser, attention, en fonction de ses études on ne se perfectionne pas de la même façon dans tous les domaines.

Les points défis sont aussi importants ici ! Tu peux aller lire ce sujet pour savoir exactement ce que c'est que les points défis, celui-ci pour comprendre comment ça marche et comment en proposer. Bien sûr, tu peux également savoir combien tu as de points en allant voir la fiche ! Le nombre de point s'initialise automatiquement à 0/0 mais dès que vous avez un point, vous pouvez voir l'évolution de ceux-ci à 1/2000...

Le HRP (hors-RP) te donnera également de quoi t'occuper grâce à une partie Flood bien remplie. Tu pourras également faire plaisir aux autres membres en leur offrant des cadeaux. N'oublie pas, à l'occasion, de passer sur la ChatBox, avec un peu de chance, tu tomberas en plein jeu... S'il y a quelque chose que tu ne comprends pas, nous répondrons à toutes tes questions.

Sur ce, je te souhaite beaucoup de plaisir dans cette nouvelle vie qui commence, et plein de merveilleux RPs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 27/11/2013
Parchemins rédigés : 1189
Points : 13
Crédit : Blimey! & tumblr ♥
Année : 6ème année (16 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Milo ♣ Snow ♣ Naïa

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Ven 25 Déc - 22:10

J'aime beaucoup cet acteur, contente de le voir sur NYL Very Happy
Bienvenue parmi nous, au plaisir de te croiser en cours Wink




Nature sauvage
©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4105-danni-cooper-termine]Présentationhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4112-danni-cooper-lienshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4113-les-aventures-de-dannihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4114-courrier-pour-danni-cooperhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t4115-les-hiboux-express-pour-danni-cooper

Arrivé(e) le : 14/11/2014
Parchemins rédigés : 2274
Points : 20
Crédit : Google
Année : 6ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Joanne Griffith

MessageSujet: Re: Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]   Ven 25 Déc - 23:10

Bienvenuuuue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aaron Winslow - No need for the wand [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Le Commencement :: 
Présentation des sorciers
 :: Registres des sorciers de second cycle
-
Sauter vers: