Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
One Piece : pas de tome Collector 25 ans prévu chez Glénat ?
Voir le deal

Partagez
 
What the ... Bird ? [Harriet & Lilith]
Lilith C. Davis

Lilith C. Davis



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13242-lilith-c-davis-petit-poisson-rougehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13277-lilith-pictures-are-my-memorieshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13273-les-romans-de-lilith#273309http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13274-les-nouvelles-de-lilith#273312

Arrivé(e) le : 03/07/2016
Parchemins rédigés : 1230
Points : 0
Crédit : Haley
Année : 5ème année (15 ans)

DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Pouvoirs spéciaux: Animagus en devenir
Poste de Quidditch: Aucun
Patronus: --
Epouvantard: Les membres de sa famille morts
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Left_bar_bleue2000/2000What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Empty_bar_bleue  (2000/2000)
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Empty
Message(#) Sujet: What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] EmptyDim 5 Juin - 20:17



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

What the ... Bird ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

feat.  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  & Lilith C. Davis


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les journées s’enchaînaient et se ressemblaient. Depuis l’explosion de la tour privilège, depuis l’isolement des grades aciers, il n’y avait pas eu de vrai nouveau scandale. Les choses semblaient se tasser. Même si des inspecteurs étaient venus interroger les élèves, c’était à se demander si le coupable finirait par être trouvé ou si, une fois encore, il filerait entre les mailles du système. Ce sentiment de normalité n’était pas pour déplaire à Lilith. Elle avait passé une semaine éprouvante après l’accident. Son corps et son cerveau avaient eu besoin de temps pour absorber le traumatisme de ce qu’elle avait pu voir. Il lui avait fallu un peu plus d’une deux semaines en plus pour que les images vives et choquantes de la découverte des lieux lorsque la poudre d’obscurité s’était estompée commencent à s’effacer. Elles n’avaient pas tout à fait disparues, mais au moins ne revenaient-elles pas l’assaillir contre son gré à toute heure du jour ou de la nuit. Parallèlement, ses maux de crânes étaient moins fréquents, ce qui avait eu pour effet direct de rebooster le moral de la jeune fille. Elle aimait à croire qu’elle avait fait un gros travail sur elle en ne se laissant pas abattre et en s’obligeant à s’entraîner régulièrement. Ce qui était certain, c’est que cette discipline qu’elle s’était imposée avait eu l’avantage de l’épuiser suffisamment pour mettre son cerveau en pause.

Son quotidien se résumait donc à s’acharner sur ses devoirs, les examens de fin d’année approchant à grand pas, et à travailler sur sa transformation en animagus. Les deux étant quasi pareillement éreintant, Lilith n’avait pour ainsi dire aucun problème pour s’endormir la nuit. Elle s’assommait par le travail et par la pratique, mais elle avait l’impression de cette façon d’avoir trouvé un rythme de vie relativement sain. Au moins ne passait-elle pas son temps à se morfondre à cause de l’attaque ou à avoir peur du moindre pas qu’elle pouvait faire dans le château.

Son dimanche ressemblait donc à tous les autres jours de sa semaine. La différence était seulement qu’elle avait plus de temps à consacrer à ses études. Elle passa donc la plupart de sa journée à la bibliothèque en compagnie de Murphy qui l’aidait énormément à trouver des solutions mnémotechniques. Sans elle, Lilith était persuadée qu’elle serait encore coincée en première année. Mais grâce à l’ingéniosité de sa meilleure amie et à ses efforts, elle avait envie de croire qu’elle avait encore une chance. Elles mirent fin à leur séance au milieu de l’après-midi et se donnèrent rendez-vous pour le repas du soir. L’une comme l’autre avaient des choses à faire de leur côté et Lilith s’empressa de se rendre dans le lieu qui lui servirait de salle d’entraînement personnelle. Elle évitait de se rendre dans le parc en pleine journée. Avec l’approche des beaux jours, il était de plus en plus peuplé et elle ne voulait pas risquer d’être surprise par un camarade. Si les élèves se retrouvaient dans les espaces ouverts, cela signifiait qu’ils étaient beaucoup moins nombreux dans l’enceinte du château. Lilith marcha donc tranquillement dans la direction qu’elle visait, sautillant presque de marche en marche jusqu’à ce qu’elle puisse pousser l’une des lourdes portes d’une des plus hautes tour et poser son sac au sol. Elle jeta un rapide coup d’œil aux quatre coins de la pièce et s’approcha de la fenêtre avant de juger que cela serait parfait. Si elle parvenait à se transformer, elle pourrait s’entraîner à voleter au grand air avant de revenir. La tour était largement assez haute pour que si un oiseau en sorte, personne ne le remarque. Elle retira sa cape et commença à fermer les yeux pour se concentrer.

Il lui fallut un long moment pour réussir à trouver cet état d’équilibre entre concentration et relaxation qui lui permettait en général à se transformer. Après une énimème respiration, elle laissa la chaleur maintenant familière se répandre en elle. Et alors qu’elle était sur le point d’y arriver, elle le sentait ses bras étaient en train de réduire pour se transformer en ailes, elle entendit la porte derrière elle grincer. Dans la panique, elle ouvrit les yeux et se retourna subitement. Il y eut un gros POUF et un nuage de petite plume l’entoura. Elle était sur le point de se métamorphoser mais ça avait raté à quelques secondes prêt. Le duvet de plume dansant autour d’elle en était la preuve. « Harriet ? » S’étrangla-t-elle en reconnaissant la silhouette familière de son amie. Mais qu’est-ce qu’elle pouvait bien venir faire ici à cette heure ? Certes ils n’étaient pas bien loin de la volière, mais elle comptait justement sur le fait que les gens ne s’attarderaient pas dans des salles à côté pour aller voir leurs piafs. « Je … Euh … C’est pas ce que tu crois ! » Balbutia-t-elle en paniquant. Des plumes vinrent s’engouffrer dans sa bouche et elle se mit à tousser. La rouquine ignorait ce qu’il pouvait se passer dans la tête de son amie mais elle espérait pouvoir gagner du temps pour inventer un mensonge. Il lui était toujours aussi difficile de mentir, mais cela lui était préférable que d’avouer la vérité et que son amie comprenne que Lilith était nulle même dans sa tentative de devenir une Animagus.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
made by guerlain for [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
N. Harriet Karmali

N. Harriet Karmali



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13235-j-ai-dans-les-yeux-la-couleur-des-exils-harriet#272983http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13271-london-calling-harriet#273310http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13275-coleres-harriet#273314http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13276-soupirs-harriet#273315

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 2220
Points : 2
Année : 5e - 16 ans (19/06)

DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Pouvoirs spéciaux: Animagus
Poste de Quidditch: Aucun
Patronus: Singe
Epouvantard: Un nain de jardin
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Left_bar_bleue543/2000What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Empty_bar_bleue  (543/2000)
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Erin, Rosalie

What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Empty
Message(#) Sujet: Re: What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] EmptyMer 8 Juin - 0:21



( what the bird | LILITH ☉ HARRIET )
Mon carnet sous le bras, je m’échappe de la Salle Commune sans me faire remarquer. Par qui ? Pas vraiment quelqu’un en particulier. C’est plus un sentiment général, le besoin de s’évader, de ne pas être vue, que personne ne pose les yeux sur moi. Comme si ça me permettait de me sentir en sécurité. En tout cas je me faufile, sans faire un bruit. Les conversations qui vont bon train dans la pièce se poursuivent sans flancher et je me retrouve dans le couloir, silencieux, sans être abordée. Ce n’est pas contre eux, ce n’est la faute à personne, mais ce besoin étouffant d’être seule m’étreint de plus en plus fréquemment. Mes pas m’emportent plus loin, plus haut. Le plus possible à l’écart du reste du château. C’est que je commence à bien me repérer parmi le dédale de couloirs ponctués de portes et de tableaux. En tout cas, beaucoup mieux qu’en septembre. Ces derniers temps, à force de rechercher la quiétude mélancolique d’une solitude volontaire, j’ai découvert de nombreux lieux retirés. Poudlard en regorge. J’essaye d’éviter la solution de facilité et de toujours bifurquer vers le Balcon du Monde. C’est pourtant le plus bel endroit que je connaisse ici, le seul capable de m’envoyer là où je désire vraiment me trouver…

Aujourd’hui, j’ai envie de prendre de la hauteur, de grimper aussi haut que possible et de me glisser dans l’une des pièces qui parsèment la Tour d’Astronomie. Entre la salle de classe et la volière, j’ai compté bien des battants en bois, sans jamais voir personne en ouvrir un. On a beau être nombreux, le château reste immense. Je me demande combien de ces endroits abandonnés il me reste encore à découvrir. Enfin, pour l’instant, il faut commencer par le début, c’est-à-dire l’objectif que je me suis fixé. Mes doigts s’enroulent autour d’une première poignée… qui résiste. Le deuxième essai n’est pas plus fructueux et le troisième me fait pénétrer dans une pièce sombre sans la moindre fenêtre. Pas très pratique pour dessiner la vue que j’imagine grandiose.

La quatrième porte est la bonne. Le poignée s’abaisse et le battant coulisse, un rai de lumière se faufile jusqu’à mes pieds. Je sens la vague de soulagement m’envahir, comme si j’étais déjà restée trop longtemps dans un lieu où je risquais de croiser quelqu’un et que je vais enfin pouvoir respirer librement. Seule. L’esquisse prend fin au moment où mes yeux noirs se posent sur une chevelure rousse et des traits familiers. « Lilith ? » je réponds, incrédule. C’est qu’elle a l’air désemparé de me voir ici et particulièrement sur les nerfs. Un nuage de plumes semble l’envelopper et ses yeux écarquillés, fichés dans ma direction, témoignent d’une certaine panique. Je ne comprends absolument rien à ce qu’il peut bien se passer, ni même lui arriver, mais ça a l’air d’être assez grave pour qu’elle s’empresse de formuler des excuses sans queue ni tête. « Je… Je ne sais même pas ce que je crois. » je souffle, doucement, gentiment, comme pour apaiser un animal effrayé. « Est-ce que je t’ai interrompu dans quelque chose ? Je cherchais juste un endroit pour dessiner, au calme… » Je montre mon carnet comme pour prouver ma sincérité. « Qu’est-ce que c’est, ces plumes ? » Est-ce qu’elle vient de sacrifier un hibou pour une histoire bien sombre ou est-ce qu’elle essayait de réviser ses sortilèges de Métamorphose ? Je n’en sais rien mais j’ai un bref pincement au cœur alors que mon regard accompagne la chute d’une plume jusqu’au sol. La dernière fois que je me suis transformée commence à se compter en semaines.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
Lilith C. Davis

Lilith C. Davis



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13242-lilith-c-davis-petit-poisson-rougehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13277-lilith-pictures-are-my-memorieshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13273-les-romans-de-lilith#273309http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13274-les-nouvelles-de-lilith#273312

Arrivé(e) le : 03/07/2016
Parchemins rédigés : 1230
Points : 0
Crédit : Haley
Année : 5ème année (15 ans)

DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Pouvoirs spéciaux: Animagus en devenir
Poste de Quidditch: Aucun
Patronus: --
Epouvantard: Les membres de sa famille morts
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Left_bar_bleue2000/2000What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Empty_bar_bleue  (2000/2000)
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Empty
Message(#) Sujet: Re: What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] EmptyLun 27 Juin - 22:24



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

What the ... Bird ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

feat.  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  & Lilith C. Davis


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Elle était supposée être seule. Cette Tour, excentrée de tout Poudlard, n’avait jamais failli dans sa mission d’isoler Lilith de ses camarades pour lui laisser quelques heures de tranquillité qu’elle pouvait mettre à profit pour réaliser l’objectif ultime de son année : se transformer complètement et sans encombre en animagus. En ce beau dimanche après-midi, personne ne devait venir dans ces hauteurs du château. Le temps était idéal pour aller se promener dans le parc et la date butoir des examens approchait suffisamment dangereusement pour que tout élève un tant soit peu sensé s’en inquiète et se mette sérieusement à étudier. Toutes les étoiles étaient alignées pour avoir quelques heures de tranquillité paisible. Et pourtant, le battant de la porte s’ouvrit, déstabilisant complètement Lilith qui était en pleine transformation.

Le timing n’était vraiment pas bon. Elle n’était pas suffisamment avancée dans sa transformation pour se faire simplement passer pour un petit rouge gorge qui s’était perdu dans la tour. Elle en était encore loin, de ce petit oiseau au ventre rouge. Au lieu de ça, elle retourna subitement dans sa forme humaine en laissant exploser un nuage de plume. Elle en était la première surprise, mais ce qui la stupéfia encore plus était la personne qui se trouvait face à elle. L’expression de son amie était au moins aussi interdite que la sienne. L’une comme l’autre ne s’attendaient vraisemblablement pas à se retrouver en compagnie de qui que ce soit dans ces lieux. Tout aurait pu passer inaperçu si ce n’était ce nuage de plume qui tournoyait autour d’elle. Elle s’empressa d’essayer de formuler une excuse qui ne fit que montrer un peu plus à son amie que quelque chose n’allait pas. Captain Obvious au rapport ! Des plumes s’engouffrèrent dans sa bouche et elle en avala malencontreusement, ce qui déclencha une drôle de quinte de toux. Face à elle, Harriet ne semblait véritablement rien comprendre. Elle essayait même de rassurer Lilith en lui répondant d’une voix douce et apaisée. La rouquine aurait pu simplement prendre la perche, s’apaiser et profiter du fait que son amie n’avait visiblement rien vu avant de rentrer pour enterrer la situation bizarre. Mais le truc, c’est que Lilith ne supportait pas l’idée de mentir aux gens dont elle était proche. Elle abhorrait le mensonge et croyait dur comme fer que la vérité et la sincérité étaient les pilliers d’une relation durable. Et depuis qu’elles s’étaient rencontrées l’été dernier et qu’elles avaient découvert malgré leurs cachotteries estivales qu’elles étaient toutes les deux des sorcières, Lilith comptait Harriet parmi ses amies proches. Cacher quelque chose par omission était déjà compliquer, mais mentir ouvertement, elle ne s’en sentait pas capable.

Lorsqu’elle lui demanda si elle venait de l’interrompre, le teint rouge de Lilith passa une nuance supplémentaire et elle senti les larmes lui piquer les yeux. « Euh … N… Non. Je … Je ne faisais rien d’important. Je te jure. » Ces trois derniers petits mots furent prononçés d’une voix suraiguë qui ne lui ressemblait pas. Il était néanmoins trop tard pour les ravaler. Alors que son intonation d’animal effrayé raisonnait encore dans sa tête, elle décida qu’il était l’heure de prendre la fuite. « Je … Je te laisse la pièce. Tu en as plus besoin que moi. » Asséna-t-elle. Elle essaya de faire un pas en avant et se rendit compte qu’elle était en train de trembler de partout. Une autre plume dansa devant ses yeux et Harriet sembla également remarquer ces restes de petit duvet qui descendaient dans une danse très lente vers le sol. Forcément, elle le remarque. Et forcément, elle demanda à Lilith ce dont il s’agissait. « Des plumes ? » Répéta-t-elle d’une voix prise de panique. Elle ne savait pas comment elle allait pouvoir sortir de cette situation. Elle ne voulait pas mentir à son amie, mais elle ne voulait pas non plus qu’elle découvre son secret et qu’elle se moque d’elle.

Malheureusement pour Lilith, le destin décida à sa place. Le destin ou plutôt ses capacités magiques incontrôlables. Elle était dans un état d’affolement tel qu’elle n’arrivait pas à gérer ses émotions. Et soudain, elle sentit cette chaleur maintenant familière monter en elle. Elle eut en même temps l’impression qu’elle allait tomber dans les pommes lorsqu’elle comprit ce qui allait arriver. « Oh non. » Geignit-elle. Son corps se mit alors à rapetisser et à se couvrir de plume. Elle venait de se transformer et Harriet se trouvait maintenant face à un petit rouge-gorge. Disparue la chevelure rousse et les taches de rousseur. Bonjour le bec et la tâche rouge qui couvrait son ventre et allait, ironiquement, jusqu’en haut de sa petite tête. Il fallut quelques secondes à Lilith pour comprendre qu’elle était sous sa forme d’oiseau. En même temps, Harriet était devenu tellement grande subitement qu’il n’y avait pas trop de place au doute. Toujours plus paniquée, elle se mit à piailler en sautillant, cherchant désespérément à s’envoler vers la fenêtre pour laisser derrière elle cette scène. Mais bien entendu, là aussi les choses ne se passaient pas comme elle voulait. Elle battit un peu des ailes et sous la sensation du sol qui s’éloignait de ses griffes, elle fut prise de vertige et retomba mollement au sol. Quelle démonstration. Mais quelle démonstration ! Lilith aurait tout donné pour disparaître. Ou pour mourir sur l’instant.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
made by guerlain for [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
N. Harriet Karmali

N. Harriet Karmali



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13235-j-ai-dans-les-yeux-la-couleur-des-exils-harriet#272983http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13271-london-calling-harriet#273310http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13275-coleres-harriet#273314http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13276-soupirs-harriet#273315

Arrivé(e) le : 22/08/2017
Parchemins rédigés : 2220
Points : 2
Année : 5e - 16 ans (19/06)

DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Pouvoirs spéciaux: Animagus
Poste de Quidditch: Aucun
Patronus: Singe
Epouvantard: Un nain de jardin
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Left_bar_bleue543/2000What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Empty_bar_bleue  (543/2000)
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Erin, Rosalie

What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Empty
Message(#) Sujet: Re: What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] EmptyAujourd'hui à 0:06



( what the bird | LILITH ☉ HARRIET )
M’éloigner de la foule, fuir les autres élèves, arpenter les couloirs les plus reculés de Poudlard pour trouver cette solitude que je cherche. Ouvrir une porte, tomber nez à nez avec une Lilith complètement paniquée. La surprise laisse place à l’incrédulité tandis que ses paroles dénuées de sens cherchent à m’expliquer ce qu’elle fait ici. Je ne lui demande rien pourtant, aucune justification… En grande partie parce que je n’ai pas spécialement envie d’en donner aucune, de mon côté. J’observe son visage déformé par l’affolement — on pourrait avoir l’impression qu’elle était en train de faire quelque chose de vraiment illégal — et constate seulement alors les plumes qui volent autour d’elle comme si un courant d’air intense venait de s’engouffrer par l’une des fenêtres. C’est drôle, comme face à une situation imprévue, le cerveau est incapable de faire des liens qui constituent notre quotidien. Pas un seul instant, la possibilité qu’il s’agisse exactement de ce dont j’avais l’habitude ne m’effleure l’esprit. « Je voulais pas te déranger, je vais trouver une autre pièce, c’est pas si important, je voulais juste dessiner. Il y a d’autres fenêtres, t’en fais pas. » Je tente de la rassurer, esquisse un sourire. Elle a quand même l’air vraiment apeurée, c’est presque exagéré comme réaction alors que suis juste rentrée dans la pièce sans frapper. Un regard circulaire me confirme que nous ne sommes que toutes les deux, il n’y a donc même pas de garçon impliqué. Rien de honteux, rien de dangereux, aucune trace de magie… Vraiment, je m’en veux presque d’avoir ouvert cette porte en contemplant la réaction que je viens de provoquer. Malgré tout, avant de la laisser seule de nouveau, je laisse poindre un peu de ma curiosité et la questionne sur toutes ces plumes. Est-ce qu’elle vient de se faire attaquer par des chouettes ? Aussi improbable semble l’idée, je ne parviens pas à en voir d’autres. Comment le pourrais-je ?

Pour seule réponse, Lilith semble paniquer plus encore — je ne pensais même pas cela possible. Je m’apprête à lui dire que ce n’est rien, qu’elle peut reprendre son souffle et apaiser les battements de son cœur car je m’en vais et je ne dirais rien à personne de ce que j’ai vu — ou de ce que je n’ai pas vu, en réalité, parce qu’à ce moment précis je n’ai toujours aucune idée de ce que je viens d’interrompre — qu’elle peut reprendre ses esprits en toute sérénité. Mais tout ça meurt sur mes lèvres avant de vraiment naître, renvoyé dans le néant par une lamentation perdue de la Poufsouffle alors que tout son corps se fige… Pour rapetisser immédiatement. Comme c’est ironique. Mes yeux noirs fixent le petit oiseau qui vient de prendre la place de mon amie, l’information serpente entre mes pensées, déposant une traînée acide derrière elle. J’ai encore la transformation imprimée sur mes rétines, telle une inscrustation au fer chauffé à blanc qui refuse de partir. Lilith est un animagus. Pas n’importe quel genre, qui plus est. Je ne sais pas si c’est ma faute — pour ne lui en avoir jamais parlé avant —, la sienne — pour avoir caché sa particularité, alors que j’en ai fait de même — ou celle de ce destin cruel qui me place sur son chemin aujourd’hui, mais une pointe de rancune violente se plante dans ma poitrine. En n’importe quelles autres circonstances, j’aurais été sans aucun doute excitée et ravie de découvrir une telle chose… Pas aujourd’hui. Pas alors que je suis incapable de parvenir à cet état de liberté absolue depuis qu’il m’a brisé l’aile, me brisant le bras en conséquence.

Je reste coite plusieurs secondes — une éternité — incapable de faire le moindre mouvement, perdue entre une forme d’animosité, une certaine crainte liée à des souvenirs déplaisants, et une joie pure de voir quelqu’un d’autre sous sa forme animale. C’est comme un rituel, quelque chose qui possède une grande valeur, un talent qui mérite un respect immense, comme c’était le cas à Uagadou. Je ferme les yeux brièvement, mes doigts dansent quelques signes apaisants, je me perds dans mes pensées un court instant, rappelée par un piaillement agité. Lilith est toujours là, sous la forme de son totem intérieur, et à en juger par son état avant sa transformation, elle est complètement perdue. Sa tentative pour s’envoler se solde par un échec et je décide alors de laisser tomber mes affaires dans un coin et de m’asseoir entre elle et la fenêtre. « Du calme. » je souffle, d’une voix douce mais pas moins dénuée de fermeté. Il faut vraiment qu’elle se tranquillise ou elle pourrait se blesser. Je n’ose même pas imaginer si elle tente de s’envoler par la fenêtre et que ses ailes lui font défaut ou qu’elle reprenne sa forme humaine en plein vol. « C’est la première fois que tu te transformes complètement ? Piaille une fois pour oui, deux pour non. » Je garde le même ton, égal, suffisamment bas pour qu’elle soit obligée d’arrêter de pousser des petits cris perdus afin de m’entendre. J’ai dans la tête tous les enseignements de mes professeurs, comme si c’était hier que j’étais devenue pour la première fois un bel oiseau bleu. « Est-ce que tu sais comment reprendre ton apparence normale ? » je lui demande enfin.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
( Pando )
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



À SAVOIR

DETAILS EN PLUS

What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Empty
Message(#) Sujet: Re: What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] What the ... Bird ? [Harriet & Lilith] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
What the ... Bird ? [Harriet & Lilith]
Page 1 sur 1

Sauter vers: