Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-33%
Le deal à ne pas rater :
-30€ sur le Nettoyeur vapeur Karcher KST 2 Upright EasyFix
59.99 € 89.99 €
Voir le deal

Partagez
 
Tell me what you know | Feat Carla
Jin Kyung Seo

Jin Kyung Seo



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13908-jin-kyung-seohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13923-jin-kyung-seo-si-tu-oses-m-approcher-fais-le-correctementhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13935-jin-kyung-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13933-jin-kyung-petits-courriers

Arrivé(e) le : 09/06/2020
Parchemins rédigés : 805
Points : 5
Année : Quatrième année (14 ans 02/11)

DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Pouvoirs spéciaux: Légilimencie
Poste de Quidditch: Aucun
Patronus:
Epouvantard:
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
Tell me what you know | Feat Carla Left_bar_bleue1070/2000Tell me what you know | Feat Carla Empty_bar_bleue  (1070/2000)
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Noah A. Wood

Tell me what you know | Feat Carla Empty
Message(#) Sujet: Tell me what you know | Feat Carla Tell me what you know | Feat Carla EmptyVen 8 Avr - 21:35

Tell me what you know

Le bruit de mes pas se répercute sur les murs du couloir, donnant un rythme désagréable aux élancements quasi quotidiens je ressens depuis l’accident. Ma tête me fait toujours mal, moins qu’au début, mais les migraines ne me quittent pas, me rappelant à chaque instant les conséquences de cette bombe. Si encore mes nuits étaient bonnes, cela me permettrait un temps soit peu de me reposer et de mieux les supporter, mais ces dernières sont quelquefois habitées par des images et sons que je n’oublie pas. Junior n’est pas encore revenu au château et son lit vide me rappelle l’état dans lequel il se trouvait et la peur qui me gardait conscient ce jour-là. Tout comme Carla me l’a avoué dans son courrier, certains bruits me font également me retourner, le moindre tic-tac fait battre un peu trop vite mon cœur. Je déteste cette sensation d’être sur le qui-vive.

Poudlard est bien calme ce soir. Trop calme même. Serait-ce étonnant si je disais que je n’aimais pas ça ? Non, ça avait commencé de la même manière ce jour-là. Mais cette fois-ci, la raison est bien plus explicable. La direction a relégué les grades bronze en grade acier, les pointant du doigt comme des possibles coupables dans cette affaire. A l’heure qu’il est, ces derniers sont sûrement entrain de manger avant de devoir rejoindre leur nouveau dortoir. Et avec les nouvelles mesures, il m’est compliqué de voir souvent mon meilleur ou même Dmitri, ces deux-là faisant partie des relégués. Rendant mes journées plus mornes sans les rires de Maxwell. Heureusement que j’arrive encore à discuter avec eux par courrier ou à croiser le poufsouffle durant les cours. Je me demande bien comment il vit cette punition. Le connaissant, il ne va surement pas rester en place et accepter la situation sans rien faire. Et avec Mansfield qui va surement en rajouter, je m’attends à ce qu’il se passe quelque chose dans ces dortoirs. Je ne le sens vraiment pas. Parquet autant de monde dont la majorité doit se sentir totalement lésés n’est pas une bonne idée à mes yeux. Les esprits vont s’échauffer et il y a déjà eu des espèces de rébellion pour moins que ça. Je repense aux mots de Carla, me parlant de prochaines réunions comme si certaines avaient déjà eu lieu. J’étais au courant pour celle de l’année dernière, Junior m’ayant soufflé mot et Dmitri me l’ayant confirmé mais je ne savais que c’était encore le cas cette année, comme l’avait soulevé mon colocataire. Il avait finalement raison. Mais là où je ne comprends pas, c’est le rapport avec mon meilleur ami. Je ne comprends pas pourquoi Carla a parlé de Maxwell dans son courrier comme s’il y avait participé. Impossible. Il m’en aurait parlé. Non ? Sans comprendre, je me sens crispé face au doute qui m’assaille alors que mes pas s'arrêtent devant la porte du Balcon du monde.

La porte se referme derrière moi dévoilant sous mes yeux la même étendue que la dernière fois avec Skyler. A la seule différence que cette fois-ci, la nuit n’est pas encore totalement tombée. Le soleil se couche doucement, laissant le paysage baigné dans un mélange de jaune orangé des plus splendides. Je reste debout, les bras ballant de chaque côté de mon corps à profiter de la vue jusqu’à ce que le bruit de la porte attire mon attention. Je me tourne à moitié, mon regard sombre se pose immédiatement sur ma co-préfete. Salut Carla. Le ton est calme. L’animosité d'au temps semble ne plus avoir sa place dans leurs échanges. Bien des discussions sont passées entre temps et les confidences ont doucement pris place sur les insultes récurrentes. Les adolescents qui se détestaient ont disparu, laissant place à des jeunes adultes qui cherchent des réponses et qui voient le temps leur filer entre les doigts. Je me suis dit que nous aurions besoin d’un espace ouvert. En référence à la tour privilège.

Code by Cab


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Carla P. Yaxley

Carla P. Yaxley



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11815-carla-yaxley-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11827-carla-boite-aux-lettreshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11826-carla-hibou-express

Arrivé(e) le : 04/04/2020
Parchemins rédigés : 1100
Points : 0
Crédit : Bazzart
DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Pouvoirs spéciaux: Voyante
Poste de Quidditch: Poursuiveur
Patronus: Un renard
Epouvantard: Etre encerclée par un incendie
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
Tell me what you know | Feat Carla Left_bar_bleue755/2000Tell me what you know | Feat Carla Empty_bar_bleue  (755/2000)
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Maxton Sherwin

Tell me what you know | Feat Carla Empty
Message(#) Sujet: Re: Tell me what you know | Feat Carla Tell me what you know | Feat Carla EmptyVen 8 Avr - 21:54

Tell me what you know



@Caleb P. Avery


Carla se faufila vers le balcon du monde, étonnée que Caleb ait réclamé sa présence. Il n’avait rien à lui reprocher, elle le savait. Ses hiboux avaient été courtois et étrangement réconfortants. Mais le fait qu’il veuille la voir était incompréhensible. Voulait-il qu’ils s’organisent sur la gestion des nouveaux dortoirs en tant que préfets ? Cela était plausible, mais elle comprenait mal dans ce cas ce que venait faire le balcon du monde. D’un autre côté, elle ne se voyait pas refuser son invitation.

Entrant doucement dans la pièce, elle resta immobile quelques secondes, le temps de laisser ses yeux s’habituer à une nouvelle luminosité et à un paysage différent. Le soleil semblait être en train de se coucher sur une immense étendue au calme apaisant.

Le ton plutôt posé de Cab la soulagea autant qu’il la surprit. Elle n’avait pas envie de se disputer, elle n’en avait plus l’énergie depuis bien longtemps, mais elle ne savait jamais sur quel pied danser avec son co-préfet. Ils étaient plus coutumiers des échanges houleux que des discussions polies et pourtant … Pourtant, elle avait l’impression qu’ils s’entendaient mieux. Elle ne savait pas si c’était décidément la preuve que le monde ne tournait plus rond ou au contraire qu’elle était en train de devenir adulte. Et elle était tout aussi incapable de dire laquelle des deux hypothèses était la plus effrayante. Elle plissa légèrement les yeux et finit par demander


- Bonsoir Cab. Où sommes-nous ?

Elle acquiesça silencieusement quand il lui indiqua qu’ils avaient besoin d’un espace ouvert, reconnaissante. Elle savait qu’elle n’était pas à plaindre dans cette explosion et elle ne s’en plaignait pas. Seulement, elle ne pouvait s’empêcher d’avoir des sortes de flashs de souvenir, des appréhensions bizarres avant d’aller dormir ou des réactions disproportionnées à tout bruit qui pouvait se rapprocher d’une détonation. Cela passerait comme les traumatismes du rituel de magie noire avaient fini par disparaître. Mais en attendant, elle était angoissée pour un rien et c’était épuisant. Les seuls instants où elle se sentait parfaitement en sécurité étaient quand elle se trouvait avec Maxwell et les nouvelles sanctions ne lui offraient plus autant de liberté qu’avant. Elle était également heureuse de ne pas avoir eu à choisir un lieu. Tous ceux qui se pressaient dans son esprit étaient déjà associés à Maxwell et elle n’avait aucune envie de les partager. Elle gardait ses bons souvenirs encore plus jalousement que ses secrets.

- Tu voulais me voir ?

Il n’y avait pas de reproche dans sa voix, uniquement de la curiosité qui indiquait qu’elle n’avait pas très bien compris ce qu’il attendait d’elle. Passant une main dans ses boucles blondes, elle continua pensivement

- Tu n’as jamais demandé à me voir et tu as choisi un lieu loin des oreilles indiscrètes … Qu’ai-je dit dans mes courriers qui te surprenne à ce point ?

C’était la seule conclusion logique, non ? Sinon, il aurait pu attendre de la croiser lors d’une ronde ou attendre qu’elle rejoigne la salle commune. Le balcon du monde n’avait d’intérêt que pour les rendez-vous amoureux en dehors de l’hypothèse qu’elle venait de formuler. Et elle était absolument certaine que le traumatisme crânien n’était pas assez fort pour provoquer un tel effet secondaire.

Codage par Libella sur Graphiorum


Tell me what you know | Feat Carla Tumblr12 * Tell me what you know | Feat Carla Tumblr13 *  Tell me what you know | Feat Carla Tumblr14

In amore semper causa damni quaeritur
Revenir en haut Aller en bas
Jin Kyung Seo

Jin Kyung Seo



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13908-jin-kyung-seohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13923-jin-kyung-seo-si-tu-oses-m-approcher-fais-le-correctementhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13935-jin-kyung-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13933-jin-kyung-petits-courriers

Arrivé(e) le : 09/06/2020
Parchemins rédigés : 805
Points : 5
Année : Quatrième année (14 ans 02/11)

DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Pouvoirs spéciaux: Légilimencie
Poste de Quidditch: Aucun
Patronus:
Epouvantard:
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
Tell me what you know | Feat Carla Left_bar_bleue1070/2000Tell me what you know | Feat Carla Empty_bar_bleue  (1070/2000)
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Noah A. Wood

Tell me what you know | Feat Carla Empty
Message(#) Sujet: Re: Tell me what you know | Feat Carla Tell me what you know | Feat Carla EmptyVen 8 Avr - 22:23

Tell me what you know


Cette lumière n’était pas aussi dérangeante que celle des salles de cours pour mes yeux. Autre traumatisme que ma commotion m’avait laissé pendant plusieurs semaines. Heureusement, à défaut des maux de tête, celui-ci passait petit à petit. Les mains dans les poches, je me tourne complètement vers Carla alors qu’elle pénètre dans la pièce tout en me demandant où nous sommes. Dans un parc, au Pays de Galles. Je lui explique avoir voulu un espace ouvert, avant à demi mot vouloir fuir les endroits fermés et les souvenirs de la tour privilège. Je voulais également un lieu où il n’y aurait ni pair d’yeux, ni d’oreilles indiscrètes. Et ces derniers ne courent pas les couloirs.

Le soleil décline à l’horizon tandis que la blonde ne perd pas de temps pour rentrer dans le vif du sujet, curieuse de savoir pourquoi je l’ai fait venir ce soir au Balcon du monde, au point de justifier sa question. Je ne laisse aucune émotion filtrer sur mon visage, bien trop habitué à les garder pour moi en présence de Carla. On ne raille pas des années d’animosité en quelques rencontres. La Serpentard est perspicace et me connaît quand même un peu. Elle sait que je ne l’aurai pas fait venir pour rien et encore moins pour parler de la pluie et du beau temps. Elle se doute qu’il y a quelque chose derrière ma demande. Un soupir passe sur mes lèvres et mes doigts se perdent un instant dans mes cheveux. C’est si surprenant ? Une pointe d’amusement se glisse dans ma voix. Puis, je me tourne finalement, marchant quelques pas sur l’étendue verte qui s’offre à nous. Le ciel prend doucement une teinte sombre dans le ciel. Les premières étoiles vont bientôt apparaître. Je finis par m'asseoir sur le sol, comme la dernière fois, le regard perdu dans le ciel.

Je n’ai pas envie de parler en présence des tableaux, n’ayant aucune envie que mes paroles soient reportées à la direction. Et écrire n’aide en rien à me soulager. Je lui montre du bout du doigt ma tête, lui faisant ainsi comprendre que ça ne fait qu’accentuer les migraines. Ce que je dois est vrai, il n’y a pas une once de mensonge. Cependant, ce n’est pas la seule raison. Son mot m’a fait tiquer. Elle m'a laissé croire qu’elle savait quelque chose et que des réunions avaient encore eu lieu. Et surtout qu’il y avait un rapport avec mon meilleur ami. A cette idée, je sens mes doigts se raffermir sur le sol. Je ne sais pas de quoi parle ces réunions, mais Junior a été explicite sur celle de l’année dernière. Se rebeller. Mais pourquoi Maxwell en ferait parti ? Je laisse planer quelques secondes de silence, avant de décider de rentrer dans le vif du sujet.

Je ne sais pas quoi penser des nouvelles mesures, pour être sincère. Je sais que les esprits s’échauffent déjà. Et comme tu dis, ça ne leur donnera que l’occasion de continuer leurs réunions. Sous-entendant par là que je suis au courant de leur existences.
Code by Cab


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Carla P. Yaxley

Carla P. Yaxley



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11815-carla-yaxley-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11827-carla-boite-aux-lettreshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11826-carla-hibou-express

Arrivé(e) le : 04/04/2020
Parchemins rédigés : 1100
Points : 0
Crédit : Bazzart
DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Pouvoirs spéciaux: Voyante
Poste de Quidditch: Poursuiveur
Patronus: Un renard
Epouvantard: Etre encerclée par un incendie
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
Tell me what you know | Feat Carla Left_bar_bleue755/2000Tell me what you know | Feat Carla Empty_bar_bleue  (755/2000)
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Maxton Sherwin

Tell me what you know | Feat Carla Empty
Message(#) Sujet: Re: Tell me what you know | Feat Carla Tell me what you know | Feat Carla EmptyVen 8 Avr - 22:48

Tell me what you know



@Caleb P. Avery

Carla haussa un sourcil étonné quand Cab lui demanda si ce rendez-vous était à ce point surprenant. Se rendait-il compte de l’absurdité de la situation ?

- Que tu me fasses venir au balcon du monde pour un coucher de soleil ?

Elle ricana, un brin amusée

- Manque plus que la demande en mariage et j’appelle Jane pour lui dire que les séquelles de ton choc à la tête sont particulièrement graves.

Le garçon s’installa sur l’herbe tandis que la nuit commençait à tomber et elle se laissa glisser sur le sol à ses côtés, contemplant le ciel avec un léger sourire indéfinissable. Elle aimait la nuit. Plus qu’il ne pouvait le deviner. S’ils avaient été amis, elle l’aurait questionné sur ce par cet sa signification, l’endroit était agréable et elle aurait aimé le découvrir en vrai. Mais, ils n’étaient pas assez proches pour ce genre d’intrusion. Alors qu’elle regardait les étoiles, il lui offrit une part de sa pensée, ce qui la surprit. D’habitude, il était plutôt silencieux en sa présence, ne lui consentant des aveux que quand il estimait ne pas pouvoir faire autrement. Cette amabilité, cette façon d’échanger avec elle … Il n’y avait rien de logique. Mais rien de suffisamment alarmant pour qu’elle puisse protester sans passer pour une folle. Elle pencha la tête pour l’observer, à la recherche d’un indice qu’elle ne trouva jamais et finit par soupirer

- Les nouvelles mesures sont dangereuses, c’est évident. Soit le coupable est dans la masse et on lui offre un public. Soit il ne l’est pas et il est encore plus libre.

Sorensen était bien trop intelligent pour ne pas avoir saisi la portée de sa décision. Cela signifiait donc qu’il en tirait un avantage.

- Tu sais, j’ai eu le temps d’y songer. Cette bombe, ça n’a aucun sens. Il y a quelque chose qu’on loupe mais je n’arrive pas à mettre le doigt dessus. Et il n’y a aucune enquête sérieuse, j’ai l’impression.

Aux nuits d’insomnies qui avaient succédé, elle avait consacré tout son temps à se repasser la scène. Elle n’avait pas réussi à trouver des pistes probantes dans sa mémoire et elle n’avait pas été assez courageuse pour retourner sur les lieux, mais elle n’était pas assez bête pour croire que tout était facilement explicable. Elle avait presque l’impression de retourner à l’époque de la tentative d’assassinat du ministre qui n’avait finalement jamais été élucidée. Comme si cette affaire avait été étouffée. Elle qui côtoyait van Aken et qui se targuait d’avoir aperçu quelques facettes déplaisantes du personnage, elle s’était toujours demandé s’il était blanc comme neige dans cette histoire. Tout comme elle ne pouvait s’empêcher de se demander s’il n’était pas intervenu à un moment ou un autre de cette bombe. Mais, cela, elle ne pouvait le verbaliser. Avery et van Aken étaient des familles cousines. Elle leva les yeux au ciel quand il évoqua les réunions, ne se rendant pas compte qu’il la bluffait comme une bleue et pesta

- J’ai dit à Max que c’était vraiment sa pire idée. Mais il ne m’écoute pas et je n’ai pas envie de me disputer avec lui.

Ils venaient à peine de se rabibocher, elle ne pouvait pas mettre en péril son couple pour des stupides histoires de mutinerie. Néanmoins, elle ne pouvait pas dire que cela ne l’avait pas travaillée. L’idée qu’il ait pu participer à cela lui avait filé autant la nausée que l’envie de pleurer. Il était le seul individu sur cette terre en qui elle avait confiance, le seul avec qui elle se sentait en sécurité et il aurait été l’artisan de sa propre perte ? Elle ne voulait pas y croire. Elle ne pouvait pas y croire. Elle avait fini par lui demander d’ailleurs et il avait juré ne pas être mêlé à tout cela. Il aurait pu lui mentir, mais elle le connaissait assez pour déceler ses bobards. Ou elle était assez amoureuse pour ne pas vouloir les voir.

- Je suis certaine qu’il ne peut pas être mêlé à ça. Tu le connais autant que moi, il ne ferait pas de mal à une mouche. Il n’aurait jamais pris le risque de nous blesser, pas toi, pas moi alors qu’on vient de se remettre ensemble.  

Sa voix se fit suppliante, comme si elle attendait une confirmation de la part de Cab.


Codage par Libella sur Graphiorum


Tell me what you know | Feat Carla Tumblr12 * Tell me what you know | Feat Carla Tumblr13 *  Tell me what you know | Feat Carla Tumblr14

In amore semper causa damni quaeritur
Revenir en haut Aller en bas
Jin Kyung Seo

Jin Kyung Seo



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13908-jin-kyung-seohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13923-jin-kyung-seo-si-tu-oses-m-approcher-fais-le-correctementhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13935-jin-kyung-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13933-jin-kyung-petits-courriers

Arrivé(e) le : 09/06/2020
Parchemins rédigés : 805
Points : 5
Année : Quatrième année (14 ans 02/11)

DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Pouvoirs spéciaux: Légilimencie
Poste de Quidditch: Aucun
Patronus:
Epouvantard:
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
Tell me what you know | Feat Carla Left_bar_bleue1070/2000Tell me what you know | Feat Carla Empty_bar_bleue  (1070/2000)
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Noah A. Wood

Tell me what you know | Feat Carla Empty
Message(#) Sujet: Re: Tell me what you know | Feat Carla Tell me what you know | Feat Carla EmptyVen 8 Avr - 23:32

Tell me what you know


Je souris, amusé à la remarque de Carla. Elle n’a pas tort, si j’en venais à la demander en mariage, je me ferai moi-même hospitaliser.

Même avec des séquelles graves, ça n’arrivera pas. Il ne fallait pas abuser non plus. On parle de Carla.

La scène pourrait pourtant prêter à confusion si on venait de l'extérieur. Nous voir assis tous les deux, sous un coucher de soleil, avait tout de même des allures d’ambiance romantique. Et pourtant, ce n’était pas du tout le cas et encore moins l’objet de notre discussion. Les yeux rivés sur le ciel, je lui fis part de mes inquiétudes sur les nouvelles mesures. Inquiétudes qui s'avèrent vraies quand bien même j’ai une idée bien précise en tête. Je n’ai pas honte de ruser et de manipuler les mots, encore moins de ne pas lui dire que je ne suis au courant de rien. En lui envoyant ce premier courrier, je n’avais pas imaginé un seul instant à lire cette réponse là. Elle était au courant de quelque chose et en plus Max semblait également y être mêlé. Même si je refuse d’y croire, je ne peux m’empêcher d’avoir ce doute et ce besoin de confirmer que ce n’est pas possible. Tant pis si je dois user de manipulation. Peut-être aurai-je dû simplement lui demander directement mais soyons honnête, Carla est méfiante et il y a bien des choses qu’elle continuerai à me cacher. S’il n’y avait pas cette bombe, je me serais sûrement arrêté à ce qui concerne Maxwell. Peut-être même que je l’aurai confronté directement, en ayant aucune certitude de l’exactitude des informations. Ou même, je ne l’aurai tout simplement pas cru. Mais depuis ce jour là, je suis sur le qui-vive, comme menacé par quelque chose dont je n’arrive pas à mettre la main dessus.

Mon regard se pose sur Carla alors qu’à son tour, elle me fait part de ses doutes. Dans tous les cas, ces mesures sont dangereuses, que le coupable soit ou non chez les grades aciers. Mais pour elle, il n’y a surtout aucun sens à cette bombe et l’enquête n’avance pas. Comme la fois avec l’empoisonnement du ministre. On en revient à la même chose, sauf que cette fois, seul une partie se retrouve suspectée.

Ce ne sont pas les grades ors qui étaient visés mais les Sang-Purs. On sait tous que la majorité sont classés en tête. Et ces mesures ne font que créer un plus grand fossé entre nous. La tension va monter d’un cran et si le coupable est dans la masse, ça ne donnera rien de bon. Et c’est bien là le problème qui me taraude. Ce n’est que mettre de l’huile sur le feu et créer un clivage déjà présent. Et pour la première fois, je ne suis pas certain de rester neutre dans cette histoire. Serait-ce seulement possible ? On venait clairement de m’attaquer pour une chose que je ne revendique pas. Pour la première fois, on venait vraiment de me faire comprendre que, parce que j’étais un sang-pur, j’étais une cible quoi qu’il arrive. Qu’importe que je n’ai jamais levé ne serait-ce qu'un seul doigt sur des nés moldus.
Mon regard se fait plus intense au moment où la blonde mentionne le poufousffle. Je sens mon cœur se serrer, l’information me percutant de plein fouet. J’ai du mal à y croire mais je ne peux pas être sourd face à la confidence. Il n’y a plus de place au doute sur la participation de Max sur une de ces réunions. Il aurait dû, pourtant. Je lâche à voix basse, tout en cachant l’émotion qui m’habite. Je ne sais pas ce qui me fait le plus mal : le savoir ou le fait qu’il ne m’est strictement rien dit. Il ne m’écoute pas, non plus. Ne me parle pas plutôt.

Je détache mes yeux de la blonde, les remontant vers le ciel qui se parsème doucement d’étoiles. Mais cette fois-ci, ce ciel n’arrive pas avoir l’effet habituel qu’il a sur moi. Rien ne disparaît. Je suis en colère mais surtout attristé de me rendre compte que Max me cache des choses. Bien sûr que je le connais. Il n’est pas comme ça. Impossible. Est-ce que je voile encore une fois la face ? Il est plutôt du genre à se laisser embarquer par les autres pour ce genre de chose.


Code by Cab


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Carla P. Yaxley

Carla P. Yaxley



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11815-carla-yaxley-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11827-carla-boite-aux-lettreshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11826-carla-hibou-express

Arrivé(e) le : 04/04/2020
Parchemins rédigés : 1100
Points : 0
Crédit : Bazzart
DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Pouvoirs spéciaux: Voyante
Poste de Quidditch: Poursuiveur
Patronus: Un renard
Epouvantard: Etre encerclée par un incendie
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
Tell me what you know | Feat Carla Left_bar_bleue755/2000Tell me what you know | Feat Carla Empty_bar_bleue  (755/2000)
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Maxton Sherwin

Tell me what you know | Feat Carla Empty
Message(#) Sujet: Re: Tell me what you know | Feat Carla Tell me what you know | Feat Carla EmptySam 9 Avr - 0:09

Tell me what you know



@Caleb P. Avery

C’était sans doute la première fois qu’ils plaisantaient gentiment, sans aucun des deux n’essaie d’étriper l’autre et elle devait admettre que c’était agréable. Contrairement à ce que ses airs d’indifférence pouvaient laisser croire, elle avait une personnalité un peu plus fantasque que certains de ses camarades et s’amusait facilement de tout échange de plaisanteries. Comme si elle avait vécu dans une atmosphère sinistre bien trop longtemps.

- J’aurais refusé, pas d’inquiétude.

Elle aurait sans doute pu tomber plus mal que lui en réalité. Il l’aurait laissée faire ce qu’elle voulait et elle était certaine qu’il ne l’aurait jamais touchée, même avec des pincettes. Mais il n’y aurait jamais eu d’amour et potentiellement aucune affection, ce qui était intolérable à ses yeux. Néanmoins, pour la première fois depuis qu’elle le connaissait, assise là dans l’herbe à ses côtés, elle eut l’impression non seulement d’être en mesure d’être un jour ami avec lui mais presque pouvoir comprendre Maxwell. Cab pouvait se montrer agréable quand il le souhaitait. A aucun moment elle ne supposa que cette approche était vouée à lui faire cracher des informations. Dans son esprit manifestement naïf, elle avait gagné sa confiance en essayant de l’aider dans la tour. S’il avait soupçonné ne serait-ce qu’une minute ce qui était en train de se tramer, elle aurait quitté la pièce, hors d’elle. Quand elle avait voulu des informations sur Casey, elle ne l’avait pas manipulé pour les avoir.

- Peut-être.

Son ton songeur indiqua que si elle était d’accord sur le fait que la problématique de sang était au cœur de l’événement, elle était encore bien incapable de dire si c’était les sangs purs ou non qui étaient visés. Cela pouvait être le cas, tout comme cela pouvait justement concerner les élèves grade or qui ne l’étaient pas et qui devaient être vus comme des traîtres, tout comme cela avait peut-être pour ambition de défavoriser les nés-moldus en créant un nouveau fossé, comme le pensait le garçon. Tant qu’ils n’arrivaient pas à comprendre le mobile ou à glaner des informations sur la bombe, ils n’arriveraient de toute façon jamais au coupable.  A condition de vouloir réellement connaître cette information. Parfois, elle se disait que l’ignorance était plus douce.

- Tu penses qu’il va recommencer ?

Elle avait murmuré la question, comme si elle avait peur de se porter malheur. En même temps, elle avait tellement besoin d’être rassurée qu’elle crevait d’envie de poser la question à toute personne qu’elle estimait un minimum. Elle se mordilla la lèvre avec nervosité. Si la tension devait continuer à monter, elle ne savait pas quel camp elle choisirait.

Quand elle commença à parler de Maxwell, le regard de Caleb se fit tellement insistant qu’elle eut presque l’impression de le sentir sur sa peau, glacial. Pourtant, il était affable, comme si la conversation ne l’étonnait guère, mais ses yeux étaient si froids qu’ils tranchaient avec le reste de son attitude. Cette constatation la mit mal à l’aise et elle détourna le regard, incapable d’expliquer pourquoi cette discussion sous les meilleurs auspices commençaient à la déranger profondément.


- Il écoute rarement qui que ce soit. Il a un petit côté chiot fou.

Son ton s’était fait affectueux, preuve qu’il ne s’agissait pas réellement d’une critique, mais plutôt d’un constat. Maxwell était incontrôlable et faisait toujours tout ce qu’il voulait. Cela la rendait folle autant qu’elle l’admirait. Elle se détendit dès qu’il lui confirma que lui aussi pensait Maxwell incapable d’avoir participé à l’élaboration de cette bombe et il lui sembla qu’un poids venait de s’enlever de sa poitrine. Caleb le connaissait d’une façon différente et il partageait son avis. C’était donc bien qu’elle n’avait pas à s’en faire, non ? Elle acquiesça vigoureusement à sa remarque

- Ne m’en parle pas, c’est terrible cette façon d’écouter les autres, non ? Au début, je lui en ai voulu. Protester contre l’organisation, c’était comme protester contre les sangs purs et je n’ai pas pu m’empêcher de le prendre pour moi dans une certaine mesure. Toi et moi, nous ne sommes pas vraiment les archétypes de notre catégorie, mais il nous est impossible de nous saigner à blanc pour changer notre sang. Mais je me suis bien rendue compte que ce n’était pas vraiment sa conviction et …

Alors qu’elle avait commencé sa tirade avec énergie, emballée de pouvoir partager ses sentiments avec quelqu’un qui avait une chance de la comprendre, elle avait fini par s’interrompre quand elle s’était tournée vers Caleb pour continuer son récit avec emphase. Il n’avait rien de quelqu’un prêt à acquiescer. Il avait même l’air en colère. Ce n’était pas ses traits, mais la lueur dans ses yeux. Elle s’arrêta net pour le fixer sans comprendre. Elle n’avait rien dit de méchant. Rien sur Maxwell qui puisse le mettre en rogne contre elle. Au contraire, elle avait parlé de lui avec une forme de tendresse qu’elle ne se serait jamais permise avec n’importe quel autre interlocuteur. Etait-ce cela qui l’énervait ? Pourtant, il savait pertinemment ce qu’elle ressentait. Le malaise revint, plus impérieux et elle demanda à voix basse

- De quel autre tu parles, toi ?


Codage par Libella sur Graphiorum


Tell me what you know | Feat Carla Tumblr12 * Tell me what you know | Feat Carla Tumblr13 *  Tell me what you know | Feat Carla Tumblr14

In amore semper causa damni quaeritur
Revenir en haut Aller en bas
Jin Kyung Seo

Jin Kyung Seo



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13908-jin-kyung-seohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13923-jin-kyung-seo-si-tu-oses-m-approcher-fais-le-correctementhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13935-jin-kyung-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13933-jin-kyung-petits-courriers

Arrivé(e) le : 09/06/2020
Parchemins rédigés : 805
Points : 5
Année : Quatrième année (14 ans 02/11)

DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Pouvoirs spéciaux: Légilimencie
Poste de Quidditch: Aucun
Patronus:
Epouvantard:
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
Tell me what you know | Feat Carla Left_bar_bleue1070/2000Tell me what you know | Feat Carla Empty_bar_bleue  (1070/2000)
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Noah A. Wood

Tell me what you know | Feat Carla Empty
Message(#) Sujet: Re: Tell me what you know | Feat Carla Tell me what you know | Feat Carla EmptyMer 20 Avr - 17:26

Tell me what you know


Qu’elle refuse, je n’en doutais pas. Elle et moi, nous n’étions vraiment pas faits pour être ensemble, c’est indéniable. Il y a eu trop de rancœurs, de mots dit trop haut et de disputes pour que cela puisse simplement être imaginé. C’était même la première fois qu’ils se retrouvaient à plaisanter ensemble et sans méchanceté. Il aurait été facile de mettre ça sur le coup à la tête, j’aurai peut-être même préféré, mais je sais très bien que nos discussions sont moins expéditives et moins sur la défensive depuis le début de l’année. Peut-être avons-nous mûri. Peut-être que ce qui nous attend dehors nous rapproche également. Je la comprends et elle me comprend sûrement aussi. Ces obligations, cette sensation de n’être qu’un pantin pour nos parents quelques fois. Ce sentiment de devoir bien faire tout en rêvant de garder la liberté qui nous a ouvert ses bras pendant plusieurs années. Assis dans l'herbe, j’ai presque l’impression de discuter avec une amie alors que je sais très bien pourquoi je l’ai fait venir ici et quelles sont mes intentions. Bizarrement, j’en ressens une légère culpabilité, moi qui d’ordinaire n’en ai que faire du ressenti de ceux qui ne me sont pas proches. Manipuler les autres ne me fait pas me sentir mal en général.

Nous parlons chacun de nos doutes concernant l’incident dont nous avons été victimes tous les deux. Bien que physiquement guéri, je sais que certaines séquelles sont encore présentes. Même si j’ai réduit ma consommation de potion, ma tête me fait encore mal quelques fois et cela reste encore un peu compliqué de suivre correctement les cours sans avoir envie de fermer les yeux et d’enfoncer ma tête dans mes bras. Les bruits trop soudains me surprennent et me font me retourner et je supporte plus d’entendre le moindre tic-tac en ce moment. Je ne sais pas comment le vit ma co-préfète, mais je me doute qu’elle n’en est sûrement pas sortie indemne non plus. De ce que je me souviens, elle était encore présente dans la pièce quand les professeurs sont arrivés, ainsi que les soignants. Mon regard sombre se pose sur cette dernière, au souvenir de son pull blanc qu’elle a utilisé pour tenter de stopper le saignement de ma blessure. Je m’en sens redevable et c’est sûrement pour cela que je me sens un peu coupable de lui mentir à moitié.

Nous sommes d’accord sur le fait que les nouvelles mesures sont dangereuses et risquent de créer une véritable scission entre les élèves. La tension est déjà bien présente et ce n’est qu’une question de temps avant que quelque chose ne se mette en place. Une nouvelle rébellion ? Ce qui est certain c’est que le coupable est soit dehors et donc libre de faire ce qu’il veut soit dans la masse, ce qui lui permet d’avoir un public prêt à l’écouter. De mon côté, il me paraît assez clair qu'une partie des élèves était visée de par leur sang. Il faut être aveugle pour ne pas se rendre compte que la majorité des grades ors sont sangs-pur et donc plus susceptible d'être présents dans la tour privilège. Mais de là à savoir qui avait pu faire ça, j'ai encore plusieurs doutes. Comme le dit Carla, cette histoire est louche et n'a aucun sens. Mais je me sens personnellement attaqué, de par mes origines et non pas par mes actions. Je n'ai jamais pris part à ces histoires et je me retrouve en plein cœur aujourd'hui. Je ne sais plus quoi et qui écouter.

Je n’en sais rien. Mais il est déjà passé à l’acte, qu’est-ce qu’il l’empêcherait de le faire à nouveau ? Je réponds en haussant les épaules, à la question de Carla. C’est toujours la première fois qui est dure mais après ? Lorsqu’on a goûté au risque, à l’interdit, est-il difficile de recommencer ? Les années précédentes nous ont bien prouvé que plusieurs incidents pouvaient se produire la même année. Et si ça reproduisait, comment allais-je réagir ? Je suis déjà paumé aujourd’hui. Je ne sais pas quoi penser, qui croire, qui écouter. J’ai la sensation d’avoir été aveugle ces dernières années. Aveuglé par ma volonté de rester neutre, de ne pas me mêler de ce conflit de longue date. Je voulais parler à qui je le voulais, choisir avec qui être ami, ne pas me soucier des origines mais bien de ce que je pensais de la personne en elle-même. Mais au final, était-ce la même pour les autres ? Aujourd’hui, j’apprends l’existence de réunions pour protester contre l’organisation, contre les sangs-pur. Sans distinction. Mais surtout, j’apprends que celui que je considère comme mon meilleur ami y a participé et me n’en a surtout pas parlé. Je ne sais pas ce qui est le plus compliqué à accepter. Le fait qu’il y soit allé ou qu’il ne m’est rien dit. Je ne voulais pas y croire au départ, c’était bien l’une des raisons de ce rendez-vous avec Carla. Elle avait allumé la mèche, sans s’en rendre compte.

Je reste impassible alors que la blonde me confie que Maxwell ne l’écoute pas, qu’il n’en fait qu’à sa tête. Je ne suis pas étonné, c’est le caractère du poufsouffle après tout. N’en faire qu’à sa tête, s’en se soucier des conséquences. Une liberté qui m’a plu tout de suite. Je lui réponds simplement que c’est également le cas avec moi. Mais il aurait été plus vrai de dire qu’il ne me parle pas vraiment en ce moment. Du moins, pas de ces choses sérieuses. C’est à peine s’il m’a écrit pour me demander comment je vais depuis l’incident – en dehors de savoir si j’ai une cicatrice pouvant faire craquer les nanas -. Ma tête recommence à me lancer, signe que les maux vont revenir. Je prends une bouffée d’air, me reconcentrant sur les paroles de Carla. Je souris à peine à sa comparaison avec un chiot. Max est juste empli de naïveté. Je ne sais même pas s’il se rend compte de ce qu’il se passe vraiment.

Je reste un temps silencieux, les yeux dirigé vers le ciel, alors qu’elle m’expose être certaine que le blond ne peut pas être mêlé à l’explosion. Je reste un temps silencieux, alors que d’ordinaire j’aurai enchaîné sans hésitation, jouant sur les mots, les demi-vérités, mais bizarrement, je me sens mal à l’aise. Presque un peu coupable. Je laisse mes yeux se poser sur Carla et me force à reprendre. Mon meilleur ami n’est pas comme ça, c’est sûr. Et moi non plus je ne le vois pas être mêlé à cette histoire. Mais ce n’est pas ça qui me met en colère. C’est son silence, le fait qu’il ne se soit pas dit que cela pourrait me blesser.

Malgré ce brin de culpabilité, je continue sur ma lancée, rajoutant que Maxwell est plus du style à se laisser embarquer par les autres pour ce genre de connerie. Ce qui est véridique en soit. Bien qu’il soit plus souvent à l’origine de la connerie. Carla acquiesce vigoureusement à ma remarque et enchaîne d’emblée. Chacun de ses mots augmente ma colère qui n’est pourtant pas dirigé vers elle. Je sens bien que je n’arrive pas à réellement la cacher. Comme lui, à l’instant, elle l’avait pris pour elle, ayant voulu à celui qui est de nouveau son petit ami. Mais elle avait eu le temps de le digérer, de se rendre compte que ce n’était pas forcément ses convictions ; Depuis quand le sait-elle ? Comme elle l’indique, ils nous aient impossible de nous saigner pour changer notre sang. Et quand bien même ce serait faisable, ce n’est pas une option à mes yeux. Je suis ce que je suis. Et il faut l’accepter tel quel. Comme je l’accepte moi pour les autres. Je n’ai jamais qui que ce soit pour son sang, alors que je suis né entourés de ces convictions. Peut-être qu’au final, c’était une erreur de ma part.

Carla s’arrête soudainement, ma tête me lance de plus bel au même instant. Elle me regarde, un brin suspicieux et me demande de but en blanc, d’une voix faible, qui est l’autre dont je parle. Le silence s’installe et seul le rythme du tapage dans mon crâne m’est perceptible. Je le sens bien, cette fois-ci, le malaise et je vois bien qu’elle se questionne à cet instant précis. J’ancre mon regard noir dans celui plus clair de ma camarade, un soupir au bord des lèvres. Deux solutions s’offrent à moi à présent. Continuer et se moquer éperdument du ressenti de Carla ou être totalement transparent. Il y a un an, je n’aurai pas hésité. La première option aurait été la seule possible et je n’aurai eu aucun remord à le faire. Mais aujourd’hui, il y a quelque chose qui me bloque, qui me dérange. Comme si quelque chose d’à peine existant allait se briser sous mes yeux. Depuis quand sommes-nous devenus autre chose que des ennemis ?

Je détache finalement mon regard, me redressant en tailleur afin de récupérer mon paquet de cigarette dans ma poche. Toujours silencieux, sans avoir répondu à la blonde, j’en dépose une autre mes lèvres et l’allume. Une, deux bouffées plus tard, je me décide.

Je vais être honnête avec toi, Carla. Mais j’aimerai que tu le sois toi aussi, par la suite.

Ma voix est posée. Je ne réponds pas à sa question. Je la saute délibérément. Ça ne sert à rien de toute manière, je ne connais pas cet autre en question. A nouveau, je fixe Carla, avec une sincérité déconcertante. Ma tête me fait mal mais je tente de l’oublier pour le moment.

J’étais pas au courant. Pour Maxwell.

C’est sorti. J’ai décidé d’arrêté de l’utiliser, de la manipuler. Elle a le droit de connaître les raisons de ce rendez-vous improvisé. Je n’avais pas prévu, en envoyant le premier courrier, que nous nous retrouvions ici, dans cette situation. Peut-être qu’elle se sentira blessé. Surement même. Mais peut-elle aussi me comprendre ?

C’est toi qui viens de me l’apprendre. Tu peux donc imaginer comment je me sens.

J’enchaîne deux nouvelles bouffées. Je ne sais pas si c’est une bonne idée avec mes maux de tête mais ça me permet au moins de me rattacher à quelque chose alors que j’avoue, à demi-mot, ne pas avoir franc avec elle dès le départ. Ce n’est pas dans mon caractère de changer de fusil d’épaule. C’est même un premier. Et c’est avec elle. Surprenant.

J’aurai pu continuer à te faire croire que j’étais au courant.

Ça m’aurait même plus ressemblé. Peut-être qu’elle disait vrai en arrivant, mes séquelles sont peut-être plus graves qu’annoncé. Ou est-ce qu’une question de maturité. Ou tout simplement de fatigue.

Bizarrement, ça m'ennuie de te faire ça. Je dois commencer à légèrement t'apprécier. [

Oui, ça doit être ça. Je suis fatigué de chercher les réponses. Je veux juste les avoir. Comprendre les choses. Je ne supporte plus les non-dit et de me sentir blessé à chaque découverte. Je n’ai jamais imaginé que mon meilleur ami me cache quelque chose qui me semble aussi important et qu’en plus, une autre personne le sache et me l’apprenne.

Je termine ma première cigarette en quelques bouffées supplémentaires. La fumée qui se dégage d’entre mes lèvres contraste avec le paysage autour de nous. Le ciel est désormais entièrement noir et parsemé d’une multitude d’étoiles. Mais cette fois, elle ne m’apaise pas. Je sors une nouvelle clope de mon paquet, la porte une première fois à mes lèvres avant de la retirer sans l’avoir allumé.

Comment tu l’as su ?

Je me tourne vers Carla, le masque d’impassibilité disparu. Je lui laisse le droit d’y découvrir ce que je ressens réellement. Je ne peux pas être plus sincère qu’en ce moment avec elle. C’est peut-être puéril, mais j’ai besoin de savoir ce qu’elle sait, comment elle a su pour l’implication de Max. Est-ce que ce dernier le lui a dit alors qu’il est resté silencieux avec son meilleur ami ? Ou en sait-elle plus sur ces réunions de protestation contre le système ? Je ne suis même pas sûr qu’elle me répond. Je m’attends même à ce qu’elle m’insulte et sorte de la pièce après avoir appris mes premières attentions. Dans un soupire, je place à nouveau la cigarette entre mes lèvres et l’allume d’un coup de baguette magique, la flemme dansante allumant un instant mon visage avant que ce dernier ne reparte en direction du ciel.


Code by Cab


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Carla P. Yaxley

Carla P. Yaxley



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11815-carla-yaxley-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11827-carla-boite-aux-lettreshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11826-carla-hibou-express

Arrivé(e) le : 04/04/2020
Parchemins rédigés : 1100
Points : 0
Crédit : Bazzart
DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Pouvoirs spéciaux: Voyante
Poste de Quidditch: Poursuiveur
Patronus: Un renard
Epouvantard: Etre encerclée par un incendie
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
Tell me what you know | Feat Carla Left_bar_bleue755/2000Tell me what you know | Feat Carla Empty_bar_bleue  (755/2000)
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Maxton Sherwin

Tell me what you know | Feat Carla Empty
Message(#) Sujet: Re: Tell me what you know | Feat Carla Tell me what you know | Feat Carla EmptyJeu 21 Avr - 23:40

Tell me what you know



@Caleb P. Avery

Carla aurait dû se rendre compte dès le début de la conversation que quelque chose ne tournait pas réellement rond. Cette volonté de plaisanter avec elle, de se montrer amical était tellement à l’opposé de leurs échanges habituels que cela aurait dû éveiller sa méfiance. Mieux encore, ils étaient d’accord sur les différentes conséquences de la bombe et des mesures prises en guise de rétorsion. Quand il lui dit que rien n’empêchait le fautif de passer à nouveau à l’action, son visage se décomposa pour devenir livide. Ce n‘était pas une perspective qu’elle avait d’entendre. Elle s’était au contraire convaincue que comme la tentative d’assassinat du ministre, cet événement serait une sorte d’essai unique qui n’avait pas vocation à se renouveler. Du moins, elle l’espérait sincèrement. Elle en faisait encore des cauchemars. Elle n’avait pas osé en parler réellement à qui que ce soit tant elle ne se sentait pas légitime dans ses peurs. Elle n’avait pas été blessée, à peine quelques coupures dues à son agitation plutôt qu’à l’effet de la détonation. Pourtant, il y avait bien des soirs où elle retrouvait dans ses songes ses camarades exsangues de leur sang et elle assise au milieu, impuissante. Elle frissonna et murmura

- Ce n’est pas vraiment ce que j’ai besoin d’entendre.

Mais il le savait déjà, non ? Personne n’avait envie que cela se reproduise. Les répliques s’enchainèrent, Caleb continuant de partager son point de vue. Cela était presque trop beau pour être vrai. Mais elle avait tellement envie de le considérer comme une personne fiable dans ce château qu’elle ne se posa pas la question de ses motivations avant un long moment. Suffisamment pour s’être déjà enferrée dans ses aveux et ne plus pouvoir faire machine arrière. Alors quand elle commença à avoir des soupçons et que celui-ci répondit d’abord par un soupir, elle sentit le sang quitter ses joues, pressentant déjà ce qui allait suivre. Il alluma une cigarette et elle respira l’odeur avec une forme d’avidité, comme si elle pouvait apaiser son stress autant que le fait de fumer allait calmer Avery. Puis il asséna ce qu’elle présumait. Il n’était pas au courant et il l’avait manipulée pour qu’elle balance Maxwell. Et elle l’avait fait. La nausée lui sait la gorge et elle devint livide. Pourquoi est-ce qu’il avait fait cela ? La première idée qui lui vint en tête fut qu’il allait s’en servir contre elle.

- Tu vas répéter à Maxwell ce que j’ai dit.

Elle avait la voix blanche. Elle qui avait tellement, tellement tout fait pour qu’ils ne se disputent pas. Elle avait accepté des choses pour lesquelles elle se serait normalement énervée, elle avait tu minutieusement chacune de ses peurs pour ne pas le faire fuir et cela allait se terminer sur cette pauvre erreur là ? Sur une stupidité ?

- Tu vas lui répéter pour qu’il m’en veuille alors que je croyais que tu étais mon …

Elle se tut brusquement. Il n’était pas son ami, il ne l’avait jamais prétendu et comme toujours, dans sa quête totalement malsaine d’affection, elle n’avait pas vu le piège. Pourtant, il avait l’air presque mal. Comme s’il regrettait. Mais son visage se ferma et elle ne répondit rien quand il lui dit qu’elle pouvait imaginer ce qu’il ressentait. Et lui, il pouvait se mettre à sa place deux secondes ? Pourquoi est-ce qu’elle allait le pleurer alors qu’il la prenait pour le dindon de la farce. Elle en avait assez de tous ces gens qui réclamaient son empathie mais qui n’essayait jamais d’imaginer comment elle se ressentait. Amère, elle répliqua

- Ca t’ennuie ? Pourtant tu as bien commencé par essayer de me manipuler, non ?

Elle était sur la défensive. Elle avait bien des torts mais quand elle était allée le trouver pour Casey, elle avait été franche. Elle lui avait confié un secret qui la mettait en difficulté s’il s’amusait à le révéler. Elle était restée à ses côtés dans la tour, elle avait essayé de le l’aider et lui il continuait de la traiter comme une ennemie. Est-ce qu’il pensait vraiment que son revirement était louable ? C’était le minimum, la moindre des choses qu’il pouvait faire et elle n’était pas certaine que cela suffise à mériter qu’elle lui fasse confiance. Tout ça pour qu’il suppose qu’il commençait à l’apprécier. Ce n’était même pas une certitude, juste un constat presque désespéré. Oh pauvre Cab tiraillé par sa conscience de se rendre compte qu’elle n’était la grande méchante de l’histoire ! Il attendait quoi, des applaudissements ?

- Quelle charmante manière de formuler les choses.

Elle était piquante, elle était malheureuse.

- Tu m’apprécies peut-être au fond en cherchant bien, genre vraiment très très profondément parce que je suis si méchante et si terrible que j’étais la première abrutie à essayer de t’aider dans cette foutue tour !

La seule raison qui la retenait était de savoir ce qu’il allait faire de ce qu’elle venait de dire. C’était sans doute la seule chose qui était capable de le racheter à ses yeux.

- C’était quoi le but ? Que je vende suffisamment Maxwell pour qu’il ne me fasse plus confiance ?

Ils se défièrent du regard mais pour la première fois depuis qu’elle le connaissait, ce n’était pas son masque d’indifférence qui primait. Il y avait de l’indignation qu’elle puisse penser cela, de la colère mais pas réellement contre elle, de la tristesse aussi. Ce fut sans doute ce qui la fit se calmer un peu. Ca et la dénégation de son interlocuteur. Elle resta silencieuse de longues minutes et finit par accepter à mi-voix

- Je vais te répondre. Pas parce que tu le mérites mais parce que je ne veux pas être celle qui a envenimé la situation entre Maxwell et toi. Je n’ai plus quinze ans.

Carla soupira quand il lui demanda comment elle avait su, consciente que sa question lui posait un nombre de conflits de loyauté important. C’était amusant de voir à quel point elle comptait peu pour la plupart de ses condisciples et le nombre de leurs secrets qu’elle détenait tout de même. S’il lui avait pris l’envie de balancer ce qu’elle savait sur Skyler, sur Bluebell, van Aken, Erin, elle aurait eu des choses à dire, tellement. Et pourtant, elle continuait de se montrer loayle envers des personnes qui n’auraient pas hésité une seconde avant de la poignarder. Est-ce que cela faisait d’elle une personne faible ? Ou est-ce que c’était la preuve qu’elle ne ressemblait pas à tout cet entourage qu’elle exécrait d’une certaine façon ? Elle ramena ses jambes contre elle et posa son menton sur ses genoux, silencieuse. Elle avait encore le choix de tourner les talons et de crier au scandale. Mais est-ce qu’elle ne lui devait pas une part d’honnêteté puisque lui avait choisi de jouer cartes sur table ? Foutu conscience qui la poussait à se sentir redevable envers le monde entier.

- C’était fin novembre je crois. J’avais envie de prendre l’air, j’étais perdue dans mes pensées. J’ai percuté un élève et son courrier s’est éparpillé. Quand j’ai voulu aider à ramasser, j’ai pu lire le contenu des messages et j’ai fini par comprendre. Maxwell était l’un des destinataires. J’ai promis de ne rien dire parce que je n’ai aucune allégeance envers personne à part Maxwell. J’ai prévenu des risques, c’était bien suffisant. Je ne suis pas leur mère. Pour le reste, ça m’a tout l’air d’une rébellion au rabais. Une poignée d’élèves qui ne peut rien faire contre Sorensen. Je crois Maxwell quand il dit qu’ils n’ont rien à voir avec la bombe.

Avant qu’il puisse ouvrir la bouche, elle secoua lentement la tête.


- Je suis plus consciente de mes limites que tu ne le crois. Je suis facilement égoïste, jalouse et j’en passe. Mais je suis loyale alors ne m’oblige pas à renier ça. L’identité de cette personne n’a que peu d’intérêt dans cette histoire.

Pour cette histoire en particulier, ce n’était pas faux. Dans l’absolu, il aurait sans doute aimé savoir qu’il s’agissait de Skyler, mais pour le coup, Carla fut incapable d’estimer cette information correctement. Ce n’était pas une volonté de sa part de le blesser, ni même de le préserver d’ailleurs, elle n’avait juste pas réalisé qu’ils pouvaient être amis. A vrai dire, elle avait du mal à envisager que Skyler puisse avoir énormément d’amis. Elle était tellement tout le temps sur la défensive avec tout le monde et prompte à se refermer sans accorder le bénéfice du doute à la moindre maladresse que Carla estimait qu’elle avait des gens qu’elle appréciait nécessairement, mais assez peu de proches. D’ailleurs le fait que Maxwell et elle puissent être amis restait un mystère entier à ses yeux. Maxwell était naturellement assez gaffeur et peu délicat, ils auraient donc dû se fâcher mille fois, mais pour une raison qui lui échappait et qui la contrariait pour être honnête, elle était bien plus clémente avec lui qu’avec le reste du monde. Mais enfin, elle l’avait aidée à avoir Maxwell, elle aurait dû lui en être reconnaissante, si elle n’avait pas été aussi peinée sur le moment que le garçon ait été incapable d’arriver à une conclusion seul.

- Ce qui est important, c’est qu’il ne m’en a jamais parlé de lui-même. Je l’ai confronté et il a été obligé de me répondre, mais sinon il aurait gardé le secret. C’est cela ta question implicite, n’est ce pas ? Est-ce qu’il m’aime plus que toi ?

Avant, elle aurait voulu à tout prix qu’on lui confirme que c’était le cas. Aujourd’hui, elle avait fini par accepter que c’était évidemment un amour différent mais qu’il n’en préférerait jamais un des deux. Il était incapable de le montrer et de le dire, ça, elle était persuadée, mais elle était également sûre de son affection pour Cab. Et lui avait l’air si malheureux … Est-ce qu’elle ne devait pas lui dire pour le consoler ? Elle savait ce que cela faisait de vivre avec la sensation de ne jamais être suffisante et elle ne le souhaitait à personne. C’était comme un poison particulièrement insidieux. A la base, il n’y avait pas de conséquence, puis l’amertume devenait si forte, si envahissante qu’elle s’immiscer dans chaque action, chaque réflexion pour les teinter de colère.

- Ce n’est pas le cas. Il ne se confie pas plus à moi qu’à toi, je suis juste meilleure pour déterrer les secrets. Quand je l’ai vu après la bombe, la première chose qu’il a faite a été de m’interroger sur ta santé.

Puis ils s’étaient disputés sur cette histoire de bombe, quand elle lui avait demandé s’il savait quelque chose. C’était normal qu’il ait mal réagi, elle aurait sans doute été elle aussi particulièrement blessée si la situation avait été inversée. Mais sur le moment, alors qu’elle était encore dopée à la peur et à l’adrénaline, sa réaction lui avait paru avoir du sens. Les circonstances étaient particulières, ce qu’elle savait du contexte aussi. Est-ce qu’il était réellement possible de lui tenir rigueur de la peur qu’elle avait eu alors que ses connaissances venaient de se vider de leur sang ou presque sous ses yeux ?

- Il ne comprend pas pourquoi cela nous peine. A ses yeux nous sommes tellement aux antipodes des sangs purs qu’il n’imagine pas que cela puisse nous heurter.

Et pourtant, ils ne l’étaient pas tant que cela. Ils avaient leur éducation, leur cercle social. Maxwell n’avait jamais été bon pour comprendre qu’ils pouvaient être moins arriérés, cela restait difficile de renier toute une idéologie à laquelle ils étaient biberonnés depuis leur naissance. Pas que cette conception du monde leur manquait, mais cela voulait aussi dire jeter aux orties leur famille, leurs amis … Sa vie à lui était si simple en comparaison.

- C’est pour ça que je te réponds même si je continue de penser que ton revirement n’efface pas entièrement ton numéro du début. T’as besoin d’entendre ce qu’il ne sait pas dire pour être rassuré et je peux le faire en partie. Pour le reste, il faudra bien lui parler, non ?

Elle dénoua ses jambes et esquissa un geste en direction du garçon avant de se raviser une seconde puis de se décider à poser une main sur son épaule, prudemment.

- Je suis désolée d’être toujours celle qui t’apporte des mauvaises nouvelles. Je n’y prends aucun plaisir, tu sais.



Codage par Libella sur Graphiorum


Tell me what you know | Feat Carla Tumblr12 * Tell me what you know | Feat Carla Tumblr13 *  Tell me what you know | Feat Carla Tumblr14

In amore semper causa damni quaeritur
Revenir en haut Aller en bas
Jin Kyung Seo

Jin Kyung Seo



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13908-jin-kyung-seohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13923-jin-kyung-seo-si-tu-oses-m-approcher-fais-le-correctementhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13935-jin-kyung-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13933-jin-kyung-petits-courriers

Arrivé(e) le : 09/06/2020
Parchemins rédigés : 805
Points : 5
Année : Quatrième année (14 ans 02/11)

DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Pouvoirs spéciaux: Légilimencie
Poste de Quidditch: Aucun
Patronus:
Epouvantard:
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
Tell me what you know | Feat Carla Left_bar_bleue1070/2000Tell me what you know | Feat Carla Empty_bar_bleue  (1070/2000)
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Noah A. Wood

Tell me what you know | Feat Carla Empty
Message(#) Sujet: Re: Tell me what you know | Feat Carla Tell me what you know | Feat Carla EmptyMer 27 Avr - 21:49

Tell me what you know

Le mal est fait et j’en ai bien conscience. Je ne sais pas si faire marche arrière est la bonne option ou non, mais la culpabilité qui commence à grimper me donne presque le tournis et voir Carla s’élancer de de grands discours, pensant que je sais tout de ce qu’elle raconte ne me fait pas plaisir. Encore moins le regard qu’elle me lance en se rendant compte que quelque chose ne va pas. Je soupire, plus pour retirer la tension que je ressens que par exaspération. Ma main glisse dans ma poche pour récupérer mon paquet de cigarettes et en allumer une. Je crois que c’est la première fois que je me retrouve dans cette situation et à presque regretter ce que je fais. Après tout, n’est-ce pas elle qui est venue m’aider lors de l’incident, mettant de côté les ressentis qu’elle pouvait bien avoir à mon égard. Alors, je lâche le morceau, lui avouant que je ne savais rien jusqu’à ce qu’elle me le révèle dans nos courriers. Tout ça est parti d’un simple malentendu au final. Je la vois se décomposer et je m’empresse de reprendre une bouffée avant de continuer, enfonçant sûrement le couteau un peu plus dans la plaie en lui précisant que c’est elle qui avait lâché le morceau. Sa réaction ne tarde pas. Elle est persuadée que je vais en parler à mon meilleur ami.

Non…

Je fronce les sourcils face à sa réaction, à ce dont elle semble être si sûr, s’arrêtant pourtant en plein milieu de ses paroles. Mon quoi ? Je la regarde, attendant la suite qui ne viendra jamais. Je reprends alors la parole, décidé à être honnête jusqu’au bout, mettant même en avant ce que je peux ressentir. J’ai brisé le masque pour elle, pour qu’elle comprenne que pour une fois je lui ouvre des portes que peu peuvent franchir. Je ne sais même pas ce que nous sommes l’un pour l’autre mais il est certain que nous avons passé le stade d’ennemis jurés, quoi qu’elle puisse penser de mes agissements. Je n’aurai jamais fait demi-tour pour une personne qui ne vaut strictement rien à mes yeux.

Carla est piquante, presque agressive et je sais que je mérite ce qu'elle me balance en plein visage. Je serre les dents, la laissant exploser sa colère contre moi. Ses mots sont durs après lui avoir dit pourquoi je n’avais pas continué ma manipulation. Ils m'amènent presque à penser qu’elle regrette d’être venue m’aider à la tour. Je ne retiens pas le regard noir que je lance dans direction.

je n'ai…

Mais rien à faire, je n’ai pas le temps de continuer que sa voix passe au-dessus de la mienne, assénant de nouvelles suppositions qui me révoltent.

Ça n'a rien à voir !

Je ne suis pas aussi puéril que ça. Je ne suis plus un gosse qui cherche à tout prix à avoir raison et prouver que je suis meilleur qu’un autre. J’ai bien plus important à faire que ça. Je ne suis pas venu vers elle dans le but de la discréditer ou quoi que ce soit. J’avais besoin de confirmer des doutes ou plutôt, je voulais surtout qu’on me dise que c’était faux. Malheureusement ce n’était pas le cas. Nous nous défions du regard, laissant à chacun tout le loisir de lire l’indignation et la tristesse qui s’y lisent. Je commence à ouvrir la bouche dans le but de lui expliquer que c’était suite à ce qu’elle avait dit dans un courrier, instaurant le doute en moi, mais je me ravise, refermant les lèvres sur ma clope le regard braqué dans la direction opposée à la blonde. A quoi bon. Elle ne me croirait pas de toute manière.

C’est dans cette position que je l’écoute me dire qu’elle va me répondre, refusant d'envenimer la situation entre mon meilleur ami et moi. Je me redresse légèrement, entourant mes jambes de mes bras, le menton posé sur ces derniers. Silencieux, je l’écoute me raconter comment elle avait appris pour cette réunion. Je tique à la mention du mois, sentant la tension se répandre dans le haut de mon corps. Novembre. Max le savait depuis novembre… L’information ne fait que me sentir encore plus mal et je sens mes doigts se resserrer contre mes jambes. Carla me fait comprendre que ce n’est pas le blond qui lui a dit mais qu'elle a appris sa participation totalement par hasard, en bousculant la personne qui organisait la réunion. Je n’ai pas le temps d’ouvrir la bouche qu’elle m’avertit instantanément qu’elle ne me donnerait pas le nom de cette dernière. Je soupire, reposant ma tête contre mes bras.

Ok … Je n'insisterai pas.

Même si je crève de curiosité de le savoir. Je sais ce qu’est être loyal et je ne peux pas reprocher à serpentard de l’être. J'aurais fait la même chose si j’avais été à sa place.

A ses yeux, elle suppose que le plus important pour moi est que le poufsouffle ne lui ai pas dit de lui-même et qu’elle a dû le confronter pour avoir des réponses. Je secoue la tête dans un soupir, sa question n 'ayant aucun sens pour moi.

Ce n’est pas ça. Je sais ce que je représente pour lui.

Et qu’elle est la place dans le cœur de Maxwell. Nous n’occupons pas du tout la même place et ça je m’y suis fait. Qu’importe ce que je pouvais penser d’elle, je n’aurai jamais pu la faire quitter la place qu’elle occupait. C’est bien pour cela que je n'étais qu’à moitié surpris lorsqu’il m’avait annoncé s’être remis avec la préfète.

Je reste cependant silencieux alors qu’elle me confirme ce que je pense, insistant sur le fait que Maxwell s’était empressé de demander de mes nouvelles lorsqu’il avait appris pour l’explosion. Je me retiens même de rire avec amertume. Peut-être mais attendant il n’avait quasiment pas pris de mes nouvelles, m’envoyant qu’un simple mot des moins sérieux. Un autre point pour lequel je lui en veux.

La main de Carla se pose prudemment sur mon épaule attirant mon regard sur celle-ci avant de le reposer sur son visage. Je ne fais aucun geste pour la retirer, même si la sensation est bizarre. Nous tentons, chacun de notre côté, d'être le plus honnête possible pour une fois. Même si je ne lui dirai sûrement jamais, je la remercie de ne pas être parti après mes aveux et d’avoir joué carte sur table comme je lui avais demandé avant de me lancer.

Ce ne sont pas les raisons et objectifs de cette réunion qui m'énervent, Carla.

Je parle calmement tout en écrasant mon mégot dans l’herbe.

Bien sûr que je le prends mal qu'il participe à ce genre de comité secret alors que certains de ses proches sont Sang-Pur, mais je le connais assez pour savoir que ce n'est pas contre ça qu'il se bat, lui. [

Il n’y a jamais eu d’histoire de sang entre nous. Ça n'a jamais eu aucune importance et c’est bien pour cette raison que nous nous sommes trouvés rapidement et que nous avons rapidement accroché. Notre relation se base sur la personne que nous sommes et non pas sur nos origines.

Mais tu vois, le souci est qu'il ne m'en a pas parlé. Et ça fait 5 mois maintenant… Qu'est ce que je dois comprendre à ton avis ?

Il est l’une des personnes pour qui je pourrai faire n’importe quoi. Et j’ai toujours cru que c’était également son cas. Suis-je le seul à le croire finalement ?

Ne lui trouve pas d'excuse Il n'y en a aucune à mes yeux.

Je soupire à nouveau. Je me redresse, relâchant mes jambes en avant et me laissant tomber le dos contre l’herbe, les bras étendu de part et d’autre de mon corps.

Je réglerai les choses avec lui. Mais ne t'inquiète pas, je ne lui dirai rien. Moi aussi je sais être loyal.

Code by Cab


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Carla P. Yaxley

Carla P. Yaxley



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11815-carla-yaxley-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11827-carla-boite-aux-lettreshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11826-carla-hibou-express

Arrivé(e) le : 04/04/2020
Parchemins rédigés : 1100
Points : 0
Crédit : Bazzart
DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Pouvoirs spéciaux: Voyante
Poste de Quidditch: Poursuiveur
Patronus: Un renard
Epouvantard: Etre encerclée par un incendie
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
Tell me what you know | Feat Carla Left_bar_bleue755/2000Tell me what you know | Feat Carla Empty_bar_bleue  (755/2000)
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Maxton Sherwin

Tell me what you know | Feat Carla Empty
Message(#) Sujet: Re: Tell me what you know | Feat Carla Tell me what you know | Feat Carla EmptyDim 29 Mai - 19:42

Tell me what you know



@Caleb P. Avery

La peur irrationnelle de la réaction de Maxwell quand il apprendrait son erreur lui retourna l’estomac et son cœur s’élança dans une chamade désordonnée. Il n’y avait plus grand-chose auquel elle tenait dans cette école. Pour être exacte, il n’y avait guère plus que le Poufsouffle et des souvenirs auxquels elle accordait une importance démesurée. Si cette conversation s’était produite il y avait encore quelques mois quand elle pensait que Maxwell serait à jamais incapable de revenir vers elle, elle se serait sans doute contentée de grincer des dents. Là, l’appréhension la brûlait comme un poison dans ses veines. Elle ne voulait pas perdre ce pourquoi elle s’était battue. Pas voir sa bulle rêvée exploser alors qu’elle venait seulement de la toucher du doigt. Dans un réflexe, elle en fut piquante, accusatrice. Pouvait-il le lui reprocher ? En soi, sa réaction n’était pas si illogique cela. Dans le passé, il n’avait jamais caché ce qu’il pensait de la relation qu’elle entretenait avec Maxwell. Elle était la manipulatrice et lui le pauvre chou à sauver. Inutile de dire que la réalité était un peu différente, mais elle supposait que Cab n’avait pas boudé leur joie à leur séparation. Tout comme elle savait qu’il n’avait pas été extatique de la voir revenir dans le paysage. L’idée qu’il puisse trouver une raison valable pour l’écarter avait du sens. L’idée qu’elle puisse l’imaginer aussi. Quand il se défendit d’un tel dessein, elle le regarda toujours avec méfiance, mais un peu plus calme.

- Si ça n’a rien à voir, pourquoi n’as-tu pas juste demandé ?

En tout cas, après qu’elle ait ressassé sa rancune, elle choisit de lui répondre. De toute façon, elle en avait déjà trop dit, elle pouvait au moins essayer de protéger ce qui pouvait encore l’être ou de réparer ce qu’elle avait cassé. Il avait l’air si en colère. Mais il écarta toutes ses suppositions, il n’y avait pas de jalousie, pas de rancune sur le thème de leur lutte. En réalité, il était nettement plus conciliant qu’elle. Elle avait été plus contrariée que lui de tout cela. Etonnamment, il ne repoussa pas non plus la main qu’elle avait prudemment posé sur son épaule dans un geste presque amical. Dans le passé, il l’aurait repoussée comme si elle l’avait brûlé. Là, il ne bougea pas.

- L’idée n’est pas les sangs purs mais les grades. Ce qui n’implique pas que des sangs purs.

Elle haussa les épaules quand il lui demanda ce qu’il devait en comprendre.

- Qu’il a voulu te protéger d’une source d’ennuis ? Il est protecteur envers ses amis.

Elle eut un rire étranglé, presque las.

- Oh Cab, tu n’as toujours pas compris ? Je suis amoureuse de lui, évidemment que je vais lui trouver des excuses. Mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de vrai dans ce que je dis.

Carla se laissa tomber dans l’herbe et soupira en regardant le ciel. Il pouvait bien promettre ce qu’il voulait, Maxwell n’était pas stupide non plus. Le fait que Skyler soit la chef de file n’aidait pas non plus. Il ne douterait jamais qu’elle n’avait parlé à personne. Elle n’aimait pas assez le reste du monde pour cela. Alors que Carla était bien trop à la recherche d’une marque d’affection quelconque.

- Tu n’auras pas besoin de lui dire, je pense qu’il devinera mon implication. Je m’en expliquerai. Je passerai même sous silence tes petits jeux tordus. Si vous devez vous fâcher, je refuse que ce soit de mon fait.

Est-ce qu’elle faisait ça pour lui ou pour Maxwell ? Sans doute plus pour Maxwell, mais elle ne pouvait pas entièrement exclure Cab de l’équation. Quant au Poufsouffle, si elle s’était écoutée, elle aurait essayé de le protéger de tout. Le moindre mal, la moindre déception … Elle aurait aimé tout lui épargner, parce qu’elle le souhaitait heureux, mais aussi parce qu’une part d’elle-même, plus calculatrice murmurait que si elle lui évitait tout le mal du monde, elle finirait par lui être indispensable. Comme toujours, ses penchants les plus altruistes cachaient une pointe d’égoïsme dont elle ne se départissait jamais entièrement. Elle tourna la tête vers lui pour le dévisager et ajouta plus doucement, non sans une pointe de déception

- Et de toute façon, pourquoi serais-tu loyal pour mes beaux yeux, Avery ? Ce n’est pas parce que j’avais envie que tu sois différent que tu es contraint de l’être. Tu ne t’étais engagé à rien.

Voyant qu’il ne comprenait pas entièrement ce qu’elle voulait dire, elle clarifia

- Je croyais que nous arriverions à être amis.

Mais cela n’était que dans sa tête à elle. Il n’avait jamais donné son accord pour cela, ni réellement fait quoi que ce soit qui pouvait passer pour une forme de sympathie à son égard. Elle avait tellement considéré qu’il était la seule personne capable de la comprendre qu’elle en avait oublié qu’il était aussi l’un de ses principaux détracteurs. Tout n’était qu’une construction de son esprit assoiffé de la moindre démonstration d’amitié. Pathétique.


Codage par Libella sur Graphiorum


Tell me what you know | Feat Carla Tumblr12 * Tell me what you know | Feat Carla Tumblr13 *  Tell me what you know | Feat Carla Tumblr14

In amore semper causa damni quaeritur
Revenir en haut Aller en bas
Jin Kyung Seo

Jin Kyung Seo



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13908-jin-kyung-seohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13923-jin-kyung-seo-si-tu-oses-m-approcher-fais-le-correctementhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13935-jin-kyung-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t13933-jin-kyung-petits-courriers

Arrivé(e) le : 09/06/2020
Parchemins rédigés : 805
Points : 5
Année : Quatrième année (14 ans 02/11)

DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Pouvoirs spéciaux: Légilimencie
Poste de Quidditch: Aucun
Patronus:
Epouvantard:
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
Tell me what you know | Feat Carla Left_bar_bleue1070/2000Tell me what you know | Feat Carla Empty_bar_bleue  (1070/2000)
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Noah A. Wood

Tell me what you know | Feat Carla Empty
Message(#) Sujet: Re: Tell me what you know | Feat Carla Tell me what you know | Feat Carla EmptyJeu 2 Juin - 22:44

Tell me what you know

Je ne peux pas reprocher à Carla d’être méfiante sur mes intentions. Notre relation n’a jamais été au beau fixe. Celle-ci a rapidement été rythmée par les insultes et remarques piquantes l’un envers l’autre. Une animosité qui a perduré sur les années jusqu’à cet été où elle s’est soudainement amoindri, laissant derrière elle un mur à moitié détruit. aucun de nous deux ne semblent vraiment savoir comment le détruire afin de faire évoluer une relation de haine pourtant bien solide. Nos soucis personnels et bien trop communs nous en emmenaient dans cet entre-deux. C’est pour cela que manipuler la blonde n’a pas été facile et même agréable à faire. Je me sens rarement coupable de jouer sur les mots, les sentiments et faire aller la personne dans mon sens. Mais cette fois-ci, c’est pourtant le cas. Je n’aime pas ça au point que je décide de faire marche arrière et d’être totalement honnête avec elle. Bien sûr cela ne passe pas et les reproches et remarques fusent. A ce moment-là, je pensais qu’elle allait tout simplement partir tout en m’insultant mais ce ne fut pas le cas. Et même si je ne lui dirai jamais, je lui en suis reconnaissant.

Assis à même le sol, les jambes repliées contre moi, je l’écoute me donner des réponses, m’informer sur ce qu’elle sait sur toute cette histoire. Bien sûr, elle ne l’accable pas entièrement et reste sur la défensive. Elle soutient qu’elle ne l’a pas appris du blond mais par accident, taisant le nom de l’organisateur de cette réunion. Je sens la tension et la colère monter progressivement lorsque je me rend compte du temps qui a passé et du silence constant de mon meilleur ami. Dire que je suis décu est bien trop petit. Je suis attristé et j’ai cette douloureuse sensation qu’il ne me fait pas confiance pour une raison qui m’échappe. Je soupire, secouant la tête lorsqu’elle suppose que le plus important est qu’il ne lui a rien dit directement. Je me moque de ça, je sais qui je suis pour Maxwell et c’est aussi pour cette raison que la déception est plus forte.

Bien que la sensation soit bizarre, je ne retire pas la main que carla pose sur mon épaule. Preuve que je ne la considère plus du tout comme l’ennemi numéro un dans ma vie et que je n’ai plus envie de me battre avec elle. D’un ton neutre, bien que énervé, je lui explique que ce ne sont pas les raisons de cette réunion qui me frustrent et me font réagir de la sorte, mais bien son silence depuis cinq mois. Je ne comprends pas et je refuse qu’on lui trouve des excuses. Je lève les yeux au ciel lorsqu’elle en tente tout de même une avant qu’elle ne rigole à moitié, las. Elle est amoureuse du blond, alors oui, elle lui trouvera toujours des excuses. Je ne réponds pas à sa remarque. Je sais qu’elle n’a sûrement pas tort mais je ne suis pas prêt à l’accepter pour le moment.

Las à mon tour, je me laisse tomber sur le sol, le regard posé sur le ciel. Je lui annonce que j’irai régler les choses directement avec, gardant sous silence son nom. Carla finit par m’imiter, s’allongeant à son tour dans l’herbe. Elle est persuadée que Max devinera son implication et malheureusement, je ne peux pas la contredire. Elle assumera, tout en gardant également le secret sur ma manipulation. Je fronce les sourcils à cette information, ne comprenant pas pourquoi elle ferait ça alors qu’elle en est la victime et que cela lui permettrait de s’expliquer. Elle non plus, ne comprend pas pourquoi je lui serai loyal alors que je ne l’ai jamais considérée comme une amie.

Je te retourne la question. Pourquoi garder sous silence la manipulation ?

Sa réponse me surprend encore plus. Le mur s’effrite un peu plus et je me rends finalement compte que celle qui tente de faire les premiers pas pour tenter de donner un second souffle à cette relation devenue floue, c’est bien elle. Je reste un temps silencieux, le regard braqué sur le ciel noir, parsemé d’une multitude d’étoiles.

Qui sait …

Je finis par souffler, en croisant les bras au-dessus de ma tête. Ce geste n’est pas agréable, la position encore moins, accentuant les pulsations contre mon crâne.

Nous arrivons bien à avoir une discussion sans insultes alors que c’était inimaginable il y a un an.

Sous un énième coup de marteau, je me redresse en tailleur. Nous sommes bien loin de ces rencontres qu’aucun de nous deux supportaient et qui se terminaient constamment par une énième engueulade.

Puis, tu es celle que mon meilleur ami a choisie. Nous allons bien devoir nous supporter pendant un moment.

Ca aussi, je n'aurai pas cru le dire un jour. Pourtant, c’était bien le cas. Ma réaction, lorsque Maxwell m’a annoncé s’être remit avec la blonde, fut bien différente de ce qu’elle aurait pu être l’année dernière.

Massant mes tempes, dans une vaine tentative de diminuer les douleurs, je finis par me lever complètement, époussetant mes vêtements d’un geste de la main.

J’y vais. Je dois passer à l’infirmerie.

Pas besoin de donner plus de détails sur la raison, le masque n’étant plus présent, la douleur devait bien se voir sur mon visage. D’un geste de la main, je salue la blonde avant de me diriger vers la sortie, bien conscient que la future confrontation avec mon meilleur ami risquait d’être des plus difficiles.

Code by Cab


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Carla P. Yaxley

Carla P. Yaxley



À SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11815-carla-yaxley-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11827-carla-boite-aux-lettreshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t11826-carla-hibou-express

Arrivé(e) le : 04/04/2020
Parchemins rédigés : 1100
Points : 0
Crédit : Bazzart
DETAILS EN PLUS
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Pouvoirs spéciaux: Voyante
Poste de Quidditch: Poursuiveur
Patronus: Un renard
Epouvantard: Etre encerclée par un incendie
Matières suivies et niveau:
Points Défis:
Tell me what you know | Feat Carla Left_bar_bleue755/2000Tell me what you know | Feat Carla Empty_bar_bleue  (755/2000)
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Maxton Sherwin

Tell me what you know | Feat Carla Empty
Message(#) Sujet: Re: Tell me what you know | Feat Carla Tell me what you know | Feat Carla EmptyDim 5 Juin - 13:47

Tell me what you know



Quand elle repenserait à cette soirée plus tard, elle en retirerait une forme de satisfaction d’avoir bien agi –parce qu’elle était sincèrement convaincue d’avoir agi pour le mieux dans l’intérêt de tous – mais aussi une forme d’amertume. L’inconvénient d’avoir promis le silence était que Maxwell ne se rendrait jamais compte de ce qu’elle avait consenti pour lui. Oh, il devait bien deviner qu’elle était prête à bien des choses, tout comme il ne pouvait ignorer certains de ses efforts. Mais il était incapable de saisir la globalité de son action.

La question de Caleb était légitime. Pourquoi ne le vendait-elle pas ? Elle aurait pu courir dans les jupes de Maxwell en expliquant ce qui s’était passé. Elle supposait qu’il ne l’aurait crue qu’à moitié. Il lui faisait rarement grâce du moindre crédit quand il s’agissait de son meilleur ami. Mais elle aurait eu une chance de la discréditer un minimum. Alors pourquoi est-ce qu’elle ne la saisissait pas ? Elle savait qu’elle n’en avait pas envie, mais pourquoi exactement ? Elle continua de fixer les étoiles, cherchant ses mots


- Maintenant je connais la valeur d’un vrai ami. Je sais que tu en es un pour lui. Je ne vais pas gâcher ça pour deux secondes de mesquinerie, même plaisante. Il a besoin de toi et je pense que tu ne serais pas blessé si tu ne tenais pas à lui. Autant œuvrer pour votre réconciliation, non ?

Elle étira ses bras, les tendant vers le ciel, comme si elle essayait de saisir une étoile. Elle était heureuse de se trouver ici. Tout décor qui l’éloignait de l’école avait un charme incommensurable. La réponse de Cab vint la tirer de ses pensées et elle laissa ses bras retomber le long de son corps, trop surprise pour maintenir son geste. Qu’il ne refuse pas en bloc sa proposition était déjà surprenant, qu’il parle d’elle comme la fille que son meilleur ami avait choisie déclenchait en elle une vague de plaisir autant que d’anxiété. Elle voulait désespérément qu’il ait raison. Peut-être que c’était le cas d’ailleurs et c’était bien cette idée qui la rendait heureuse. Mais elle n’arrivait pas à faire taire une sorte d’inquiétude diffuse qui lui soufflait que si cela avait été le cas, Caleb n’aurait pas été le premier à le verbaliser. Maxwell ne lui avait jamais dit les choses aussi clairement. Il ne lui avait même pas dit qu’il l’aimait. Elle se redressa comme si elle allait reprendre la parole et ne trouva finalement rien à dire. Elle avait exprimé son mécontentement, puis son souhait d’apaisement, les deux avaient été entendus. Quant à ses espoirs et ses craintes, elle n’avait pas assez confiance en qui que ce soit pour parler. Avery semblait souffrir, se massant les tempes prudemment, comme si le moindre geste brusque allait relancer une vive migraine, avant de se lever d’un bond. Elle reste assise sur le sol, interloquée par son comportement et se contenta d’acquiescer.

- J’espère que ça va aller pour toi. Bonne soirée, Cab.

Elle ne fut même pas certaine qu’il l’avait entendue. Elle resta encore une bonne minute dans la salle à réfléchir à ce qui venait de se passer, avant de reprendre finalement le chemin de son dortoir. Elle avait matière à réfléchir pour cette nuit.

Codage par Libella sur Graphiorum


Tell me what you know | Feat Carla Tumblr12 * Tell me what you know | Feat Carla Tumblr13 *  Tell me what you know | Feat Carla Tumblr14

In amore semper causa damni quaeritur
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



À SAVOIR

DETAILS EN PLUS

Tell me what you know | Feat Carla Empty
Message(#) Sujet: Re: Tell me what you know | Feat Carla Tell me what you know | Feat Carla Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tell me what you know | Feat Carla
Page 1 sur 1

Sauter vers: