AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7879-cruz-v-rosewood-le-visage-d-un-ange-mais-le-diable-au-corps-finihttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7882-cruz-your-hell-your-dream-nothing-in-betweenhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7883-cruz-les-mots-comme-trace-de-notre-passagehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7884-cruz-de-votre-plus-belle-ecriturehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8024-cruz-des-petits-mots-a-gogo#181927

Arrivé(e) le : 19/05/2017
Parchemins rédigés : 1022
Points : 8
Crédit : Mok (Vanessa Hudgens)
Année : Septième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Ven 9 Nov - 20:57

Message suspect

feat. Cruz & co

Tout s'était passé beaucoup trop vite. Cruz avait informé le Professeur MacDougall du déroulé de sa ronde ainsi que de celle d'Hansel et tous deux étaient formels : ils n'avaient croisé personne dans les couloirs et chaque Serpentard était dans son lit lorsqu'ils étaient rentrés. Suite à cela et alors que son co-préfet était retenu par celle des Serdaigles, la brune s'était appliquée à essayer de réunir tous les Serpentards devant elle. Pour cela, elle avait commencé par détacher Gretel de son frangin. La présence de Luca ne lui était bien évidemment pas passée inaperçue, déjà parce qu'il était parmi les plus grands mais aussi parce qu'il faisait parti des personnes qu'elle cherchait toujours en priorité dans une pièce. Albus se trouvait aussi sur place et ne fit aucune difficulté à se mettre dans le rang. Ne restaient plus que deux demoiselles légèrement à l'écart du groupe : Bonnie et Wendy. La préfète connaissait bien plus la deuxième que la première et savait que contraindre la diva était peine perdue. Aussi ne fit elle pas cas des deux quatrièmes années, préférant continuer à rassembler les élèves de sa maison. Sa tâche aurait pu s'arrêter là et cela aurait été très bien ainsi : Cruz serait restée la petite préfète parfaite, exécutant son rôle à la perfection et n'ayant rien à se reprocher. Elle avait parfaitement entendu les consignes des différents enseignants présents et se préparait à raccompagner les Serpentards dans leur salle commune. Mais soudain, tout cela vola en éclats.

Laisser Bonnie et Wendy dans un coin en pensant qu'elles finiraient pas rejoindre le rang n'était pas idée judicieuse. Ça, Cruz le comprit lorsqu'elle entendit la mannequin crier en levant la main de sa camarade. Une main couverte de rouge ... Et des accusations qui faisaient froid dans le dos. Bonnie, l'auteure du message ensanglanté sur le mur et Cruz, dont les certitudes s'effondraient. Ce n'était tout simplement pas possible, elle n'avait pas pu passer à côté de ça. La jeune femme en était certaine : personne ne manquait à l'appel dans les dortoirs quand elle était allée se coucher. Mais après ça ... Elle l'aurait entendue, non ? Non ? Jamais, ô grand jamais ses soupçons ne se seraient portés sur Bonnie. Elle semblait si discrète, si innocente et elle n'avait même pas porté l'un de ces badges qui inquiétaient tant Cruz. A mesure que celle-ci prenait conscience de son incompétence, ses pensées semblaient ralentir alors que tout défilait sous ses yeux à une allure folle. Liu MacDougall qui demandait à la présumée coupable de la suivre dans son bureau, les préfets de Poufsouffle qui faisaient enfin leur apparition, les murmures qui s'intensifiaient sur le passage de Bonnie. La léthargie de Cruz fut finalement interrompue par le Professeur Jones, venue s'adresser aux deux préfets de Serpentard et leur demander de la suivre. Cruz obtempéra presque mécaniquement, entendant d'une oreille distraite Jones leur conseillant de ne pas s'inquiéter pour Bonnie. Comme s'ils pouvaient l'oublier un instant, comme si Cruz pouvait penser qu'elle n'était la fautive de l'histoire ! Ils rejoignirent finalement Felicia et Milo et se firent donner les instructions pour la suite. Cruz avait la tête ailleurs, elle comprenait à peine ce qu'on lui disait. Ramener tout le monde dans la salle commune, d'accord, ça elle l'avait compris depuis longtemps. Attendre un professeur pour ça. Ah, ils ne leur faisaient plus confiance maintenant ? Non elle n'avait pas de questions ... C'était quoi cette histoire de boîte à suggestions ? Personne dans les couloirs. Mais enfin, quelle idée était passée par la tête de Bonnie pour venir avec les mains pleines de rouge au milieu de la foule, c'était du suicide, c'était ... Cruz posa effleura le bras d'Hansel avec sa main. « Elle était dans son lit ... Je l'ai vue ... Je ... je comprends pas ... J'ai rien entendu ... J'en étais sûre ... » Lui chuchota-t-elle alors qu'elle essayait de contrôler les légers tremblements qui apparaissaient au bout de ses doigts. Réfléchis Cruz ! Est-ce que quelqu'un de délibérément coupable viendrait se jeter dans la gueule du loup comme ça ? Cela n'avait aucun sens. « Tu crois que c'est vraiment elle ? »


made by guerlain for bazzart



Cruz V. Rosewood
Family isn't always blood. It's the people in your life who want you in theirs. The ones who accept you for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10029-hannibal-atlas-srensen-objection-votre-honneurhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10036-hannibal-good-laws-have-their-origins-in-bad-moralshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10037-hannibal-lettres-recommandeeshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10038-hannibal-soyez-brefs

Arrivé(e) le : 19/08/2018
Parchemins rédigés : 126
Points : 3
Crédit : Eriam ft. Nick Robinson
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Prrrudence

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Ven 9 Nov - 22:51



Vous avez un nouveau message
La foule continue de gronder autour de nous et je suis obligé de me pencher vers Albus pour entendre ce qu’il a à me dire. Apparemment, lui non plus n’est pas plus au courant que ça de ce qui s’est passé. J’hausse un sourcil tout en continuant d’écouter ses hypothèses, perdu dans mes propres pensées. Tout ce capharnaüm, toute cette agitation, toute cette peur que je sens gronder autour de nous me laissent plutôt de marbre. Je ne suis pas du genre à me laisser dépasser par la situation et je sais garder la tête froide dans tous types d’évènements et celui-ci n’y fait pas exception.
Tandis que l’agitation continue de grimper malgré les tentatives de rappels à l’ordre des professeurs une voix me tire de mes pensées. Je me retourne et me retrouve nez-à-nez avec Lena Chasemane, une sang-de-bourbe de ma maison. Je grimace intérieurement et m’empresse de lui offrir un sourire poli avant de jeter un coup d’œil autour de nous et d’hausser les épaules.
 
« Aucune idée, dis-je d’un ton sincère, apparrremment un message étrrrange a été trrrouvé surrr le murrr. Je pense que Poudlarrrd n’est pas sûrrr en ce moment. »
 
À peine eu-je terminé ma phrase que nous voilà rejoints par Judith qui vient également aux nouvelles. Je lui adresse un sourire amical avant de répondre à sa question.
 
« Pourrr le moment ils ont surrrtout parrrlé entrrre eux, répondis-je en me tournant vers l’attroupement d’enseignants et de préfets un peu plus loin, je pense qu’aucun d’eux ne sait rrréellement quoique ce soit. »
 
Guère étonnant pour une école d’incapables… Mon regard parcoure la foule autour de nous pour tenter d’analyser les visages de mes condisciples toutefois la seule émotion qu’il me semble retrouver est la peur. Les yeux écarquillés, la bouche entr’ouverte, les mains serrées autour de leur robe de sorciers, tous arboraient une attitude qui trahissait la panique et je ne peux que les comprendre. Après tout je m’inquiéterai également si j’étais susceptible d’être menacé par quoique ce soit. Toutefois j’ai beau retourner la situation dans tous les sens je ne parviens qu’à une conclusion : en tant que sang-pur et membre d’une noble famille, je ne peux être la cible d’une quelconque machination interne au château. Je remarque la présence de mon cadet parmi nous et lui adresse un signe de tête en guise de salut ; je peux voir à sa posture qu’il est agacé par le désordre et l’agitation qui règnent dans le hall et je ne peux qu’être en accord avec lui. La situation est déplorable et je défie quiconque de le nier. Dans une école de haut standing le calme serait revenu dès le premier rappel à l’ordre, ce qui n’est clairement pas le cas ici. Personne ne sait donc se tenir ?
 
« En effet il est clairrr que la situation semble horrrs de contrrrôle, lancé-je à mes interlocuteurs, difficile de se dirrre que l’auteurrr de tout ça a pu agirrr au nez et à la barrrbe de tout le monde ! »
 
Finalement la voix magiquement amplifiée du garde-chasse raisonne et je grimace : déjà qu’elle n’est pas agréable en temps normal me voilà obligé de la subir de la sorte. Je jette un coup d’œil à ma sang-de-bourbe de préfète pour constater qu’elle est en pleine discussion avec un autre impur de Serpentard. Je lève les yeux au ciel ; décidément personne ne semble prêt à prendre correctement les choses en mains. J’écoute la proposition d’Albus et hoche la tête : lui au moins semble motivé à agir, je ne peux qu’admirer ça.
 
« Je pense que c’est une bonne idée, je verrrrai ce que je pourrrrai fairrre une fois de mon côté. »
 
Je me tourne finalement vers Judith et Lena, toujours debout à côté de moi. Le rappel à l’ordre du côté des Serdaigles se fait à nouveau entendre et je me retiens de lever les yeux au ciel. Comme si nous réunir par maison allait changer quoique ce soit à la situation, mais soit.
 
« Rrrrangeons-nous ici, dis-je aux deux filles, je pense qu’ils vont bientôt nous rrreconduirrre dans notrrre salle commune. »
 
Comme si nous étions spécifiquement en sécurité là-bas… S’il y avait vraiment une menace qui planait sur le château, je doute que de nous rendre dans notre salle commune n’y change quoi que ce soit néanmoins j’obéis en me rangeant avec ma sœur et la sang-de-bourbe dans le rang des Serdaigles tandis que Bennett continue de s’égosiller. Par Merlin que sa voix est horripilante… Je profite du fait que nous nous soyons rapproché du centre composé de professeurs et de préfets pour tendre l’oreille et tenter de capter une information intéressante sans réel succès. Apparemment personne ne semble savoir par où commencer et j’hausse les sourcils devant la prise de parole de la professeur d’histoire de la magie. J’ignorais qu’elle avait été promue directrice de l’école, hors à entendre la façon dont elle dirige ses collègues il semble bien qu’elle ce soit attribué le poste. Je m’apprête à glisser un commentaire bien senti dans l’oreille de Judith lorsqu’une voix nasillarde et insupportable m’interromps. Je me retourne pour remarquer une Serpentard piailler d’une façon plutôt insupportable en clamant être au courant de quelque chose. Alors que le murmure de la foule diminue, la fille en question brandit la main d’une de ses camarades en l’air et je peux discerner sur ses doigts une trace rougeâtre qui veut tout dire. Tiens donc, la petite Elsing…
 
« Eh bien, dis-je en suivant du regard le professeur MacDougall qui s’éloigne avec la présumé coupable, quelle jourrrnée… »
 
L’agitation reprend de plus belle et je peux une nouvelle fois entendre les ordres donnés à tout le monde par la professeur d’histoire de la magie. Son besoin de reconnaissance est consternant et j’ai grand hâte de quitter le hall de l’école afin de ne plus assister à une énième mise en scène de la part d’une sorcière en manque d’attention.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9830-sleibhin-behold-a-pale-horsehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9841-sleibhin-white-mustanghttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9845-sleibhin-honeymoonhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9843-sleibhin-ultraviolencehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9842-sleibhin-dark-paradise

Arrivé(e) le : 28/06/2018
Parchemins rédigés : 182
Points : 3
Crédit : Avatar ☆ bazzart (ft. Imogen Poots) Signature ☆ sial
Année : 4ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Charli B. Ethergsen & Maxine S. MacPherson

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Sam 10 Nov - 0:05


LE MESSAGE ft. TOUS AUX ABRIS
Il y a tellement de bruit que je ne m’entends même pas penser. Entre les élèves survoltés, la rumeur du couloir qui s’intensifie à chaque seconde et à chaque personne qui rejoint la mêlée devant ce satané message, les professeurs qui décident de la marche à suivre et les préfets qui tentent tant bien que mal de faire régner l’ordre – ou de contenir la panique… C’est compliqué, mais je dois le dire à Prudence. Toujours prévenante et douce, elle m’encourage à parler sans pour autant tomber dans la curiosité malsaine qui aurait pu arriver en un éclair vu la situation. Un œil sur son insigne toute récente et je me permets un léger moment de détente pour constater qu’elle mérite sa place de nouvelle préfète. Je remonte vers ses yeux, et quand mon regard croise le sien, je fronce les sourcils de détermination. Je fais ce qui est juste, j’aide les gens. Ça va aider les gens si je la dénonce ; ça va sauver des vies.

« C’est… le, le message sur le mur, il parle de... » Je commence ma phrase, toujours hésitante, mes pensées se bousculent à l’intérieur de ma tête et il m’est impossible de savoir par quoi commencer.

Mon regard dérive vers les lettres ensanglantées grossièrement peintes et soudainement, je sursaute quand une voix criarde et excessivement forte me perce les tympans. Après avoir cligné plusieurs fois des yeux, j’aperçois Bonnie aux prises avec Hastings, une cinquième année pas très agréable à écouter mais qui sait visiblement se faire entendre. Interloquée par sa déclaration, je tourne vivement la tête vers la foule pour espérer apercevoir l’angélique visage du monstre Jaswinder se décomposer, mais rien. Je reviens rapidement à mes deux camarades, sans comprendre.
Et puis, presque brutalement, la voilà qui tire le bras de Bonnie, montrant à tous sa main ensanglantée de la même manière que le message sur le mur. Tout s’enchaine alors très vite. Les larmes de mon amie Serpentard – que je sais pertinemment innocente – les professeurs qui viennent vers elles, la réaction des gens tout autour… Dans l'urgence, j'agrippe le bras de Prudence pour récupérer son attention. Je dois à tout prix faire cesser ce massacre ; je sais à quel point c’est dur d’être le centre de rumeurs et d’accusations, elle ne mérite pas ça. Parce qu’elle est innocente. Elle n’a rien fait, c’est un coup monté, c’est certain.
Je prends une grande inspiration, je dois me dépêcher si je veux que la vérité éclate et qu’on me croie.

« Prudence ! C’est pas vrai, je te jure ! C’est pas Bonnie qui a fait ça ! » Je tente de garder ma voix basse, mais mon ton est à la fois paniqué et pressant. Les mains crispés, les gestes qui accompagnent mes paroles sont désordonnés et presque mécaniques. « Il y a une fille, chez les Serpentard… elle est pas comme nous. Elle est pas… elle est pas, genre, pas comme nous. C’est un monstre. Elle ressemble pas à un monstre, enfin ça c’est normal parce que sinon elle aurait jamais été acceptée dans l’école, mais c’est pas… c’est pas une humaine. C’est une créature, du genre, une sirène. Je le sais parce qu’elle a déjà essayé d’envoûter Finnbjörn pour le manger. Et je suis sûre qu’elle le fait sur plein de gens ! Mais c’est pas ça le principal, le principal, c’est que c’est une sirène. Du coup, elle vient des profondeurs, c’est forcément elle, c’est Jaswinder la créature qui traque l’odeur du sang jusque dans les profondeurs, parce que c’est là qu’elle habite ! Et elle est dans la même maison que Bonnie, alors leurs dortoirs sont pas très loin… Elle aurait eu aucun mal à se procurer du sang et à lui en mettre plein les mains pendant la nuit pour la faire accuser à sa place. En plus, du sang, c'est pas si difficile que ça à trouver, moi aussi ça m'arrive d'avoir les mains pleines de sang quand j'essaye de faire de la divination dans des entrailles de poulet, alors pour une créature comme elle, c'est encore plus facile... »

Le nœud dans ma gorge se resserre, alors que je pensais que dire la vérité à quelqu’un le ferait partir. Qu’est-ce que j’ai mal fait ? L’inquiétude m’envahit alors que je vois Bonnie s’éloigner et je cherche tout le soutien que je peux dans le regard de Prudence, je sais que je peux lui faire confiance mais j’ai besoin qu’elle me dise qu’elle me croit, que ce que je dis a un sens, qu’on va l’attraper cette sirène et innocenter notre amie.

Noctae sur Bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6244-archibald-milo-de-baskerville-je-t-aime-bien-mais-en-cas-de-danger-je-te-sacrifie-directhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6295-archibald-milo-de-baskerville-le-titre-qui-tuehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6331-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrierhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6332-express-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrier

Arrivé(e) le : 05/01/2012
Parchemins rédigés : 7096
Points : 10
Crédit : Thomas Brodie-Sangster crédit : @jenesaispas ♥
Année : 7ème année (17 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Brooklyn ♥ Phoenix ♥ Hadley ♥ Blake

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Sam 10 Nov - 18:34


❝ Vous avez un nouveau message...❞Milo

J'ai l'impression que le cauchemar était sans fin. A croire que chaque année nous apportait son lot de surprises et étrangement, ce n'était jamais des bonnes. J'avais un peu l'impression de perdre pied dans cette histoire et je détestais ça. On ne nous avait rien appris sur le sujet, qu'est-ce qu'on devait faire ? Qu'est-ce qu'on devait dire ? J'imagine qu'on doit avoir des propos rassurants, pour ne pas inquiéter les plus jeunes, sauf qu'actuellement, rien ne me vient. Pour moi ce serait comme mentir et je déteste cette idée. Sauf qu'insuffler la peur et le doute, ça n'aidera pas non plus. Alors je préfère ne pas répondre aux questions, on verrait plus tard pour les détails. Si un jour on pouvait apporter des réponses, évidemment. Heureusement, je ne suis pas seul, j'ai Dan avec moi. Je sais qu'il ne peut rien faire de concret, qu'il est tout aussi surpris et inquiet que moi, mais sa présence me rassure et me donne la force d'avancer et de surmonter cette nouvelle épreuve. Je ne sais pas ce qui nous attend, j'ignore si nos vies sont vraiment en danger ou non, mais j'aime à croire que s'il est à mes côtés, je ne risque rien. C'est bête, bien entendu, mais j'aime me raccrocher à cette idée. J'essaye de garder mon calme, j'essaye de prendre les bonnes décisions. On ne sait pas ce qu'il se passe alors autant essayer de trouver des réponses ailleurs. Ce n'est pas en se regardant dans le blanc des yeux qu'on va trouver des réponses. J'ignore si on les trouvera ailleurs mais ça vaut le coup d'essayer. Je lui propose donc qu'on se tourne vers les préfets ou les professeurs les plus prêt pour aller à la quête aux réponses. J'entends un simple d'accord. On est loin d'une grande discussion mais j'imagine que c'est déjà pas mal. J'allais pour qu'on se sépare et qu'on se retrouve quand on aurait obtenu quelque chose quand Hastings fit son entrée. Elle aime définitivement attirer l'attention sur elle. Pathétique. Elle balance une pauvre fille dans la fosse, qu'elle fille sans coeur et inconsciente. On ne sait pas si elle est coupable, mais si Wendy était juge, elle serait déjà en train de cramer sur le bûcher, sans procès. Ce n'est pas très rassurant.

Dan allait me parler quand j'entendis Felicia un peu plus loin. En fait, c'est un détail de ses propos qui attirèrent mon attention. C'est pas méchant et je sais que ça partait d'une bonne intention, mais on ne peut pas dire à des gamins qu'on va débarquer en masse aux cuisines alors que c'est strictement interdit. Je sais bien qu'on est tous chamboulé mais quand même, il y a un règlement, ça serait bien de le prendre en compte de temps en temps. Si on fait ça, on va avoir une révolte des elfes sur les bras. Imaginez si les autres préfets ont la même idée ? Ca serait l'anarchie. J'abandonne Dan pour essayer de rattraper le coup. Je n'ai pas envie que ces gamins se mettent dans la tête qu'on va aller dans les cuisines alors qu'il en est hors de question. Je vois bien que je n'y suis peut-être pas allé tendrement avec elle mais ce n'était pas voulu. On est tous un peu à cran, j'imagine que la situation n'arrange pas les choses. "T'inquiètes, je sais que ça partait d'une bonne intention. Et je me doute bien que certains ont faim mais va falloir qu'ils patientent un peu, on va faire les choses dans l'ordre. On leur trouvera à manger, c'est promis, mais d'abord, on rentre en salle commune !" J'offre un sourire rassurant à Felicia, je ne veux pas qu'elle s'en veuille ou qu'elle m'en veuille. On fait tous des erreurs, ça arrive, le tout c'est de s'en rendre compte et d'arranger les choses. En soit il n'y a pas mort d'homme, je sais que certains doivent avoir faim, mais il y a des priorités un peu plus importantes que nourrir quelques affamés. Il faut d'abord qu'on ramène tout le monde et qu'on les compte. Parce que s'il en manque, là, on va pouvoir commencer à s'inquiéter vraiment.

"Pourquoi tu penses qu'elle n'est pas coupable ?" Demandais-je à Felicia, quand elle me parlait de cette fameuse Bonnie. Je suis prêt à la croire. A partir du moment où c'est Wendy qui l'a balancé, je suis prêt à croire à l'innocence de cette fille. Wendy est une harpie, elle pourrait être la coupable et chercher un bouc-émissaire pour s'en sortir. Tout est possible avec elle. Mais est-ce que Felicia a des informations qu'on n'a pas ? Le professeur Jones arriva à ce moment là, avec Cruz et Hansel. Elle nous proposa de retourner chacun dans nos salles communes avec nos élèves, ce qu'on comptait déjà faire à la base. Elle voulait absolument s'occuper des deux maisons, ce que je trouvais vraiment étrange. Pourquoi ? Les serpentard ont une directrice, pourquoi personne ne va la prévenir plutôt ? Et j'aime à croire que les préfets sont parfaitement capable de faire leur job sans avoir besoin d'un chaperon. "Pourquoi personne ne prévient le professeur Burgess ?" Je ne veux pas paraître désobligeant mais je ne comprends pas ce besoin de vouloir tout gérer toute seule alors qu'il existe des personnes tout aussi compétentes pour faire le travail. Je doute que le professeur Burgess apprécie qu'on la court-circuite de cette façon. J'aime à croire que si on a confié le rôle de directeur à 4 personnes c'est pour une raison bien précise. Et où est notre directeur ? Pourquoi n'est-il pas venu voir le message ? A moins qu'il est été là avant ... "On va ... ramener nos camarades dans notre salle commune." Dis-je avant de me tourner Felicia. "Je passe en avant et tu fermes la file ?" Lui proposais-je pour faciliter les choses. Une fois qu'on s'est mis d'accord tous les deux, je me tourne vers nos camarades "Allez les Poufsouffle, suivez moi, on retourne à notre salle commune !" Criais-je pour qu'ils m'entendent. Je ne voyais plus Dan parmi nos camarades. J'avais beau cherché, il n'était pas parmi les Poufsouffle. J'essayais de regarder si je voyais Tracy, il aurait pu vouloir voir comment elle allait mais je ne la voyais pas non plus. A contre coeur, je détachais mon regard de la foule pour avancer en direction de notre salle commune avec les Poufsouffle et notre Directrice de maison. Les directives étaient simples, on devait ramener tout le monde à la maison, les compter et poser des questions pour savoir si tout le monde va bien et si certains ont des informations importantes à donner.

©️ 2981 12289 0



Archibald Milo de Baskerville
“Pour qu'un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s'y rejoignent dès le premier instant.” Kundera Milan ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9831-valeska-hansel-o-presentation-100http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9850-valeska-hansel-o-panic-at-the-discohttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9851-valeska-hansel-o-famous-last-wordhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9848-valeska-hansel-o-shooting-star#214089http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9849-valeska-hansel-o-mail-express#214090

Arrivé(e) le : 28/06/2018
Parchemins rédigés : 291
Points : 7
Année : 7è année (18 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?: Mattheus V. Wenlock

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Mer 14 Nov - 18:30



bloody wallpaper

hansel ϟ inscris .

On aura jamais la paix putain. Il se passe bien trop de trucs, tout le monde l’ouvre en même temps. Ce n’est clairement pas le moment de partir en couilles Hansel, tu sais très bien ce qu’il se passe quand tu perds le contrôle. Maitrise ta respiration. Il fallait que je m’applique selon les demandes de ma conscience sinon j’étais clairement foutu, et il était hors de question que je fasse une scène ici. Tout le monde a son avis sur la question. Tout le monde pense savoir, tout le monde ne sait pas à la fois. Merde c’est trop demandé un peu de silence et de réflexion intelligente ?! Calme toi calme toi. Je fermais un temps les yeux, histoire de faire de l’ordre dans mon esprit.

J’ignorais de quel type de message cela était-il question. Un avertissement ? Une menace ? Écrire avec du sang ce n’est vraiment pas l’œuvre d’un ou d’une bonne samaritaine. Non clairement pas. Et puis je l’ai dis à Tracy, mon côté pop-culture a été habitué à ce genre de cliché. Ce n’est pas comme si c’était la solution de facilité mais j’espérais pas être le seul couillon à aller au cinéma ou jouer à des jeux vidéos en 2023 quand même. Je déglutis sèchement, alors que Tracy me demande d’avantage de précision sur la question. J’haussai naïvement les épaules pour ensuite lui répondre :

« Aucune foutue idée si tu veux savoir. Les profondeurs, j’sais pas moi… Le Lac ? Enfin je pense pas qu’il y en ai d’autres en tout cas. »

Faut pas être stupide, il faut juste voir le plus large possible pour espérer comprendre la problématique. Il faut se rendre compte de bien des choses… Les idées se superposaient les unes sur les autres. J’essayais d’être attentif tout en restant auprès de ceux de ma maison. Il fallait que je me contente de respecter le rôle que l’on m’avait attribué. Reste calme, reste calme. Respire. Mon seuil de tolérance fut atteint quand une voix familière s’éleva. Je tournais furtivement mon visage vers la source du bruit. « Wendy ? Qu’est-ce que… » Elle désignait clairement une coupable. Bonnie ? Qu’est-ce qu’il se passe ? Fronçant les sourcils, voilà que la situation se compliquait d’avantage. Les chuchotements les plus énervants reprirent le dessus sans le moindre problème.

Grinçant des dents, je restais dans ce silence qui m’enlaçait. Ne pas s’enliser dans la précipitation. Pourquoi elle aurait fait ça ? Un sursaut soudain dû à l’intervention de Cruz me sortit de mes pensées. Le rythme cardiaque semblait s’accélérer comme il fallait. « J’en sais rien moi… Je la connais pas plus que ça.. Cette histoire me les brise plus qu’autre chose… Faut qu’on se contente pour l’instant de ramener nos Serpentard dans la salle commune. » C’était une bonne chose à faire si je voulais éviter les potentielles crises. Gonflant ma poitrine d’air, je finis par durcir mon visage. L’incompréhension et l’hésitation venaient de se faire bannir. D’une voix élevée, je m’adressais aux Serpentard devant nous.

« Les Serpentard ! Vous allez nous suivre jusqu’à la salle commune ! Et en silence s’il vous plais ! »

Je ne souhaitais pas que cette histoire perdure. Au fond, j’espérais même qu’il s’agisse d’une vaste blague parce que si c’est réel… Cette dernière année au château risque d’être mouvementée, et ça… je m’en passerai bien. D’un pas décidé, d’une tape sur l’épaule de Cruz pour la booster à nouveau, c’est d’un signe de la tête que je commençais la marche vers les cachots, là où nous resterons un petit peu avant de reprendre le cours de la journée.



on a dark desert highway

I saw a shimmering light
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10011-harriett-stanhope-professeure-de-metamorphose

Arrivé(e) le : 02/08/2018
Parchemins rédigés : 73
Points : 3
Année : Professeur de Métamorphose

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Mer 14 Nov - 22:50


Vous avez un nouveau message ...

It's scratching on the walls In the closet, in the halls, It comes awake And I can't control it. Hiding under the bed, In my body, in my head. Why won't somebody come and save me from this?


C’est phénoménal à quel point un incident sans mort ni accident peut créer une telle agitation. Harriett a bien conscience de ce qu’implique un tel message laissé sur un mur, mais au fond d’elle-même, elle ricane. Ces jeunes gens ont bien peu assez vécu pour comprendre que cet chose n’est pas si grave que cela. Les collègues de la professeure gèrent de façon efficace la situation, ce qui lui permet de s’éloigner un peu pour évoquer la situation avec une de ses élèves. Miss Anderson apprécie l’échange et convainc Harriett d’envisager une action pour investiguer. Perchée au dessus de l’ombre de la masse d’élève, la vieille femme jette un regard à la ronde et se demande par quoi elle devrait commencer. De nombreux tableaux sont présent alentours mais peu d’entre eux seront loquace, surtout à une heure si hâtive. Perdue dans ses pensées, Harriett n’entend pas l’histoire racontée par un élève de Serdaigle à miss McDougall, et c’est bien dommage. Il y aurait eu une énième piste à suivre. Ce petit jeu d’enquête commence à plaire à l’être onirique. Une jeune fille la tire alors de ses rêves de démantèlement d’une nouvelle société secrète de sorcier, il s’agit de Tracy, une charmante étudiante de sixième année, un peu naïve, mais charmante. “C’est évident, je vais attendre que l’agitation redescende un peu avant d’agir." Miss Stanhope glace l’air en s’approchant de Prudence et Tracy, l’air malicieux, et ajoute à voix basse : “A cette heure, je risque d’être très mal accueillie par ces êtres pourtant dénués de vie. Les personnages des tableaux de Poudlard ne sont pas vivant et pourtant, ils se permettent tellement de choses ! Ce qui fait le plus enrager la professeure de métamorphose, c’est quand il font un truc qu’elle, ancienne être vivante, n’est plus en capacité de faire… Elle se tourna alors vers sa collègue, Aurora Jones, et lui adressa un sourire suivit d’un soupir : “Je ferai mon maximum mais vous connaissez comme moi les autres locataires permanent du château, la majorité va se délecter d’un telle situation … Il faut bien admettre que les congénères qu’Harriett s’amusent d’un rien, surtout quand ça ne les concerne pas le moins du monde.

A cet instant la situation dégénère avec la prise de parole brutale et bruyante de Wendy. Le fait qu’elle hausse autant le ton, annonce franchement qu’elle qui est l’auteur du message, le tout en arrachant la main de son amie pour l montrer à l’audience, cela hérisse les poils d’Harriett. Celle-ci ne connaît pas très bien les deux élèves de Serpentard dorénavant au coeur de l’histoire, fort heureusement pour elles, Miss MacDougall réagit au quart de tour. Les élèves commencent enfin à reprendre contenance, les préfets font leur travail. Les professeurs se retrouveront bien dans les appartement de Nate afin de débriefer, mais avant cela, la fantôme a une tâche à accomplir. En réponse au professeur Jones Harriett s’élève dans les airs et stagne un instant. “Faite moi parvenir Petit Lu si jamais vous avez du nouveau.” Ses collègues acquiescent, ils savent que le hiboux fantôme se trouve toujours à la volière, et qu’il sait à chaque instant où se trouve sa maîtresse. Il est le meilleur moyen de communication pour elle grâce à l'ouïe fine du hiboux et la capacité de la fantôme à comprendre ses couinements. Enfin, elle porte ses mains autour de sa bouche et s’adresse aux élèves plantés en contrebas : “Avis aux 3emes et 5eme années : mes cours sont annulés pour aujourd'hui. Mais rassurez vous, il seront reportés !” De là haut elle voit leur visage passer du “yeah” au “ooooh non” et cela lui provoque une envie de rire incontrôlable.

Miss Stanhope est maintenant partie pour une chasse aux indices mais avant cela, elle s’en va chercher son vieil ami le Moine Gras. Il pourra certainement l’aider !


rainmaker




I am not young enough to know everything.


COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7150-tracy-amelia-bennett-pour-etre-confirmee-dans-mon-identite-je-depends-entierement-des-autreshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7158-tracy-l-essentiel-en-enfer-c-est-de-survivrehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7162-tracy-bien-que-la-verite-et-le-mensonge-soient-jumeaux-la-verite-la-plus-agee-des-deuxhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7163-tracy-n-oubliez-pas-de-signer

Arrivé(e) le : 27/11/2016
Parchemins rédigés : 2205
Points : 15
Crédit : Schizophrenic. (c)
Année : Sixième (seize ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Finn & Jade.

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Jeu 15 Nov - 19:10

Un nouveau message...
Tracy et les préfets

Si personne ne semblait réellement déterminer si cette phrase inscrite en lettres rouges devait être prise au sérieux, en tout cas tout le monde semblait être perturbé. Les préfets de Poufsouffle semblaient avoir du mal à s’accorder sur la procédure, ce qui n’était pas étonnant étant donné au vu de la particularité de la situation… Quand Tracy pensait au fait que Felicia venait tout juste d’être nommée à ce poste, elle ne pouvait s’empêcher de nourrir pour elle une certaine compassion. Quant à Hansel, auprès duquel elle tentait de chercher des réponses, c’était à peine s’il semblait en état de les lui donner… « Pourquoi le lac… ? J’ai surtout l’impression qu’on essaie de nous faire flipper. » reconnut-elle, décontenancée. Mais ça fonctionnait, peu importait le message décousu derrière cette phrase encore trop abstraite. A part le légendaire calmar géant qui n’était, justement, qu’une légende, elle ne voyait pas vraiment ce qu’ils pourraient y trouver… Et Dan, sur lequel elle ne parvenait à mettre la main… ! L’agitation se traduisait par un bourdonnement incessant qui semblait ne jamais vouloir s’arrêter, et Tracy commençait à songer qu’en effet, ramener les Serdaigles au quatrième étage était sans doute la meilleure idée qu’ils pourraient avoir pour le moment. Les données qu’ils possédaient étaient trop peu importantes pour en tirer des conclusions, et seul son instinct lui soufflait que Cruz pouvait être mêlée à tout ça. Après tout, si c’était réellement l’oeuvre de Bonnie Elsing, que Wendy venait de dénoncer, cela signifiait qu’un tel détail avait échappé à la vigilance de la préfète de Serpentard, qui avait pourtant accès aux dortoirs des filles. Et qui était donc susceptible Cela commençait à faire beaucoup de coïncidences, non… ? Et alors que des professeurs se trouvaient aux alentours, alors que l’occasion semblait choisie pour demander un entretien privé avec l’un d’eux et leur confier ce qu’elle savait à propos des badges, à nouveau Cruz Rosewood se terrait dans son mutisme suspect. Tracy hésita, fixant autour d’elle les autres professeurs s’agiter, donner des directives, proposer des solutions qui ne semblaient pas si stables, conscient qu’ils improvisaient sur le moment. Devait-elle parler de ce qu’elle savait, au risque d’aller à l’encontre de ce qu’elle avait promis à Roxy ? Et surtout, à qui ? Le professeur MacDougall semblait être une interlocutrice de choix, et qui plus était, elle était née-moldue, elle aussi. Tandis qu’elle quémandait les consignes de gestion d’un cas d’urgence, elle mâchonna sa langue, tiraillée entre tout avouer, et garder le silence… Et finalement, cette seconde option l’emporta tandis qu’elle entraînait Bonnie Elsing à sa suite dans son bureau.

S’adressant cette fois au professeur Stanhope qui semblait être la plus à même de leur apporter des indices, elle hocha la tête en reportant son regard sur le flot d’élèves continu, qui malgré la consigne de rester en rang par maison, ne cessaient de se disperser. Zach était introuvable, et c’était bien le moment… Peut-être qu’il était occupée ailleurs, mais Tracy avait bien l’impression qu’elle allait devoir composer seule. Avec un tel groupe, s’ils se mêlaient aux Gryffondors, ça risquait bien d’être un chaos humain… S’arrêtant pour rassurer les plus jeunes sans conviction, elle se haussa sur la pointe des pieds, en s’efforçant de prendre une voix plus forte : « Serdaigle, s’il vous plait, on va remonter ! Les cours reprendront dans deux heures, sauf avis contraire. » lança-t-elle, les mains en porte-voix. « Gardez votre calme et vos questions, nous y répondrons au mieux une fois en salle commune. » Ça, rien de moins sûr… il faudrait déjà qu’ils soient capables de mettre un mot sur cette situation, qui ne semblait connaître que deux sombres précédents dans l’Histoire. Ou une pâle imitation… Après tout, si la coupable avait été trouvée aussi rapidement, c’était que Dan avait raison : ceux d’en face n’étaient probablement pas aussi doués qu’elle pouvait le redouter… C’est ce dont elle tenta de se convaincre en montant les marches. Les nés-moldus avaient déjà connu bien suffisamment d’heures sombres… et s’il fallait les revivre, alors elle ne serait plus là pour ça. Peu importait comment elle sortirait de ce château, mais elle ne revivrait pas ce cauchemar. Jamais.

Emi Burton


I’m afraid, somebody else might take my place
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10266-garry-a-a-cordellhttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10270-garry-carnet-d-aventurehttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10271-garry-a-a-cordell-courriers#227165https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10273-garry-a-a-cordell-courriers-express#219599

Arrivé(e) le : 21/09/2018
Parchemins rédigés : 113
Points : 7
Crédit : Freddie Highmore jeune
Année : 1ère année (11 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Jeu 15 Nov - 23:16

JOURNAL INTIME D'AVENTURE de Garry
05/11/2024

Bon. J'aurais peut-être dû me taire... Elle a été un peu sèche, je sais pas si c'est encore et toujours à cause de cette histoire de chocolat, mais elle a pas l'air très « heureuse » comme fille. Peut-être je devrais lui faire un cadeau surprise ? Tiens, c'est une bonne idée ça ! Si quelqu'un l'aime beaucoup, peut-être qu'elle sera plus heureuse et moins... Énervée ? Je suis tellement futé ! Je fais ça dès ce soir. Elle en reviendra pas. Tout le monde aime avoir un admirateur secret ! Je suis tellement parfait ! J'adore mes idées ! Olala il me tarde déjà de voir sa réaction quand elle recevra mes lettres...

Bref bref bref ! Elle a dit qu'on irait sûrement dans les cuisines en remontant, et mon ventre a donné son accord d'un grondement pas discret du tout et je suis on ne peut plus ravi ! J'écoutais autour de moi, j'entendais beaucoup parler de leurs crainte, de ce qu'ils avaient vécu avant et tout, et ça m'a rappelé ce dont m'avait parlé Milo, Blackman, tout ça. Ca fait un mois maintenant, et j'ai pas encore cherché à me renseigner davantage. Après tout, j'avais vraiment plus envie d'y penser, mais là, je me dis que ça devient peut-être nécessaire ? Papa et Maman, je suis sûr qu'ils savent des choses, mais ils m'ont gardé dans l'ignorance. J'aime pas pas savoir. Mais je sais pas trop à qui demander... Peut-être Joanne, je crois qu'elle était à l'école quand tout ça s'est passé. Et comme ses parents sont des moldus, peut-être qu'elle fait partie de ceux qui ont été les moins aimés ? Je verrais ça. Ça me fait beaucoup de lettres à écrire ! Peut-être que je ferais ça demain, entre les cours, les trucs bizarres d'aujourd'hui et tout, mardi sera peut-être un meilleur jours pour rédiger des courriers. Vu que j'ai cours que le matin. Et que une heure. J'adore le Mardi...


Bon ! Faux espoirs, je croyais qu'on allait partir, mais toujours pas ! On nous fait poireauter depuis des heures (ok, une bonne vingtaine de minutes) et rien ne se passe ! J'entends les rumeurs gonfler, j'entends aussi des histoires comme quoi y a une fille qui a les mains pleines de sang, comme quoi la personne qui a fait ça est déjà là, mais sérieusement, toute personne normalement constitué sait bien que les criminels, en plus de ne pas prévenir de leurs crimes, ne restent pas comme des idiots sur leur scène de crime avec les armes du crime ! Bref, cette histoire semble juste tirée par les cheveux, une bonne vielle blague post-halloween que tout le monde prend au sérieux, rien de plus. Ça peut rien être de grave, c'est tout...

Là je tourne le dos à Félicia, parce que Milo vient d'arriver et que je veux pas le voir. Si je fais semblant d'être occupé en écrivant dans mon cahier, enfin, dans toi Journal quoi, peut-être qu'il me calculera pas et qu'il viendra pas me parler... Il a pas essayé jusque là, mais on est jamais trop prudent. J'ose même plus le regarder en face... Alors que c'est lui qui a fait des choses mal. Je devrais pas être comme ça, mais je suppose que j'ai peur de la confrontation, peur qu'il retente de me faire du mal. Ça y est, on monte. Je laisse mes camarades faire une séparation acceptable entre lui et moi, et je m'insère dans le cortège. Un étage, c'est pas la mort ! On passe devant les cuisines mais on s'y arrête pas. Pourquoi ? Je croyais qu'on allait manger ? Je suis ultra frustré, et ultra affamé. Qu'est ce qui va se passer maintenant, on va nous séquestrer dans notre salle commune à cause d'une farce d'halloween que tout le monde prend trop au sérieux ? Cette école est bizarre. Blackman, les courriers anonymes, le pin's, le message. Je commence à me demander si Poudlard est réellement un endroit sûr, mais Papa et Maman m'auraient jamais laissé y aller si c'était pas le cas.. ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8212-poussez-vous-j-arrive-wendy-d-hastingshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8224-wendy-sa-petite-courshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8223-wendy-progression-ascension-et-succeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8220-wendy-courrier-et-lettres-d-admirateurshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8221-wendy-uniquement-pour-les-autographes

Arrivé(e) le : 21/08/2017
Parchemins rédigés : 312
Points : 0
Année : 5ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Daniela et Joanne

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Sam 17 Nov - 22:51

    Devoir accompli. Puisque Bonnie était trop à côté de la plaque pour lui être utile, tant pis pour elle. Wendy avait fait ce qu'il fallait. Au moins, grâce à elle, tout le monde arrêtait de sortir telle ou telle hypothèse infondée et à chercher le pourquoi du comment. Ainsi, fini le brouhaha insupportable de cette masse d'idiots agglutinés devant ce message qui n'était pas si mystérieux que ça, au final. Bonnie avait écrit ce message. Point final. Le pourquoi elle l'avait fait ne l'intéressait pas vraiment. Ce qui était important, c'était qu'elle, Wendy Diane Hastings, en savait plus que tout le monde ici et qu'elle l'avait fait savoir.

    Tous les regards s'étaient tournés vers elle et Bonnie. Cette dernière ne devait pas se sentir franchement à l'aise d'être ainsi exposée mais que voulez vous. Elle ne l'avait pas écoutée, tant pis pour elle. C'était comme Rioghbhardan. Il ne l'avait pas écoutée non plus. Et maintenant il s'en mordait les doigts. Ils le cherchaient, ce n'était pas de sa faute.

    La prof de botanique fut la première à se diriger vers elle. Elle n'avait pas l'air contente mais Wendy n'en avait que faire. Elle pouvait penser ce qu'elle voulait, elle et ses plantes moisies.

    "Mais je vous en prie, c'est normal. Je ne juge que ce que je vois. D'ailleurs, je suis disponible quand vous le souhaitez pour que je vous livre mon témoignage." répondit-elle poliment mais sans se départir de son air hautain.

    D'ailleurs, c'eut été plus logique qu'elle l'accompagne elle et Bonnie pour discuter mais la chintok semblait vouloir protéger Bonnie alors qu'elle était irréfutablement coupable. Et la protection des témoins alors ? Elle s'en balançait ? Peu importait, Bonnie semblait complètement larguée et si elle leur sortait comme à elle qu'elle ne se souvenait de rien, les professeurs voire le directeur viendraient automatiquement vers elle pour qu'elle explique ce qu'elle savait. Car dans l'histoire, elle était bien la seule à avoir vu quelque chose, que ça leur plaise ou non.

    Sagement, Wendy s'approcha donc de ses préfets comme les profs le demandaient. C'est à ce moment-là que Wendy entendit Cruz demander à Hansel s'il croyait que c'était vraiment elle.

    "Bien sûr que c'est elle, puisque je l'ai vue." rétorqua Wendy avec un sourire satisfait.

    "Bon, je retourne à notre Salle Commune. Tout ce brouhaha m'a fichu mal à la tête." conclut-elle en joignant le geste à la parole en descendant les marches vers les cachots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9834-candice-rose-tiedoll-reputation-is-everything-terminee#213953https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9853-candice-les-roses-ont-des-epineshttps://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9854-candice-memories#214123https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9856-candice-une-lettre-d-amour#214125https://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9855-candice-courriers-express#214124

Arrivé(e) le : 29/06/2018
Parchemins rédigés : 289
Points : 6
Crédit : AnnaSophia Robb — candy apple
Année : 5ème année — 16 ans (redoublement)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Jayden S. Rosenbach

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Lun 26 Nov - 4:17

Message inquiétant
EXORDIUM.
Si l’on m’avait dit que ce lundi serait le jour le plus angoissant de cette nouvelle année scolaire, j’aurais ri au nez de la personne ayant prétendu cela. Mais l’agitation s’était vite répandue dans le château, presque aussi rapidement qu’une rafale de vent hivernale. J’avais pris mon temps avant de quitter la Salle Commune des Poufsouffle pour la simple raison que je comptais sécher le premier cours de la matinée pour m’atteler à des activités plus intéressantes que le cours du Conte Dracula-Mandrake mais j’avais été bien vite freinée dans mes intentions lorsqu’en descendant les quelques marches qui séparaient le premier étage du hall, mes oreilles toujours affutées captèrent un brouhaha peu harmonieux dans lequel la panique et la consternation se faisaient entendre. Ma première réaction fut teinté de curiosité : que se passait-il encore ? Un groupe d’élèves avait peut-être décidé de gâcher l’heure du petit-déjeuner en se faisant remarquer ? Même si cela n’avait rien de spectaculaire, il était dans ma nature d’aller voir ce qu’il en était. J’aimais être partout là où les choses palpitantes se produisaient puisqu’elles me donnaient toujours l’occasion de pouvoir les raconter aux autres. Cependant, cette fois-là, il ne s’agissait pas d’une simple farce ordinaire…

Un message inquiétant avait été inscrit sur l’un des murs du hall et sa couleur rougeâtre lui conférait un caractère encore plus menaçant que le sens même de la phrase. « Elle traque l'odeur du sang jusque dans les profondeurs. Méfiez-vous ! » Compte-tenu des événements qui s’étaient déroulés dans ce château deux ans auparavant, il n’était pas difficile de comprendre la réaction des élèves. Ils avaient peur qu’on leur fasse du mal. Personnellement, j’ignorais s’il fallait vraiment prendre cela au sérieux ; cela pouvait tout aussi bien être une mauvaise plaisanterie de Killian, le préfet des Gryffondor, tout comme un défi débile lancé entre plusieurs personnes. Et puis, ce n’était peut-être pas du sang comme la plupart le prétendait. D’un autre côté, je ne pouvais pas oublier le fait que je savais que les choses bougeaient, que ce soit à Poudlard ou au Ministère de la Magie. On entendait encore parler de cet attentat au quotidien et ces faits avaient même été relatés dans l’une des lettres anonymes que nous, porteurs du fameux pin’s, avions reçue. Faits qui pouvaient être liés au groupe qui nous avait confié notre première tâche. C’était du moins ce que j’en avais conclus. Je n’étais peut-être pas la plus douée de ma classe mais j’avais pris le temps de relire de nombreuses fois ces courriers pour y trouver le moindre petit indice utile. En quoi l’A.D.N du professeur Winslow pourrait leur être utile — je reconnaissais ne pas avoir choisi le professeur le plus « badass » de l’école, il fallait espérer qu’ils ne m’en veuillent pas pour ce choix — était une des questions que je me posais entre deux cours ennuyants et j’avais pensé à leur poser cette question mais je m’étais empêchée de le faire dans le simple but de trouver LA question utile, celle qui me ferait avancer un peu plus dans mes petites réflexions. Je n’avais raconté cela qu’à Wendy, préférant tenir les autres à l’écart de cette histoire même si je pensais également qu’il serait bon de contacter une des personnes ayant aussi porté le badge pour que l’on puisse s’échanger d’éventuelles informations.

Ce fameux message sur le mur me faisait donc clairement penser à l’auteur de ces lettres et aussi à cette histoire de chambre des secrets en 1990 ou en 1995… peut-être 1996 ? Ouais, je crois bien que c’était en 1996 ! On racontait que Poudlard avait déjà logé un monstre dans ses profondeurs sans que personne ne le sache. Et le plus drôle dans tout cela, c’était qu’aujourd’hui, les préfets et les professeurs actuels étaient tous confus et incapables de faire régner le calme parmi toute cette foule agitée !
Mystérieusement, j’étais amusée mais pour faire bonne figure, je faisais semblant de paraître horrifiée devant mes camarades et notamment devant ceux à qui je parlais à cet instant. « J’espère que c’est une mauvaise plaisanterie et que le coupable sera sévèrement puni. Ca se fait pas, c’est vraiment de mauvais goût ! » Puis je poursuivais d’un faux air préoccupé avec des discours du type : « Et dire qu’on se remet à peine de ce qui s’est passé l’année d’avant… Vous n’imaginez pas à quel point ça m’angoisse de lire ça. »

En réalité, vous l’aurez compris, cela ne me faisait pas peur. Soit il s’agissait d’une blague à la Killian Knight ou soit c’était bien le début de l’avancée des choses, comme on nous l’avait dit dans les lettres. Dans ce dernier cas, je ne risquais rien. Elles parlaient de personnes à l’intérieur de l’école et à l’extérieur prêtes à se battre pour restaurer le prestige des sorciers légitimes ainsi que leur pouvoir. Ils étaient contre le directeur Londubat. Par ailleurs, la raison pour laquelle j’avais accepté cette collaboration n’avait rien à voir avec des pulsions de justicière qui me seraient apparues en l’espace d’une nuit. En vérité, je me fichais bien de cette histoire de reconnaissance d’un groupe de sorciers par rapport à d’autres puisque j’avais nagé dans le monde des moldus mais j’étais juste curieuse et contente de pouvoir faire partie d’un groupe secret, mystérieux et élitiste. C’était excitant, voilà tout. Je ne savais pas où tout cela allait me menait mais je jouais le jeu en tant que bonne joueuse que j’étais et je le faisais en faisant un minimum preuve de prudence. Je m’étalais pas sur le sujet et si certains m’avaient cramé avec le pin’s, je n’avais qu’à leur sortir mon bel atout pour le mensonge afin qu’ils me lâchent la grappe et n’insistent pas plus. De toute façon, cela ne les regardait pas et puis l’auteur des lettres avait souligné le fait qu’ils n’avaient rien à voir avec Blackman donc je ne les catégorisais pas de la même façon que ces horribles mangemorts qui nous avaient fait du mal à moi, mon frère et ma demi-sœur. Ils devaient avoir une bien plus belle philosophie.

Les événements prirent par la suite une tournure intéressante et digne des bons dramas que l’on pouvait se raconter entre copines, le soir, avant de se coucher. Outre les tentatives presque désespérantes du corps professoral pour ramener le calme et inciter les élèves à envoyer des courriers pour poser leurs questions ou témoigner de quelque chose, ce fut notamment l’intervention théâtrale de Wendy qui attira l’attention de tout le monde. Je me faufilai rapidement entre plusieurs groupes d’élèves jusqu’à m’approcher de ma meilleure amie à qui j’adressai un petit sourire… jusqu’à ce qu’il ne faiblisse à la vue de Bonnie dont la main était levée en l’air et qui était pleine de… sang ? Ou de la peinture similaire ayant servi à écrire le message ?

« Je sais qui a écrit ce message. Et cette personne est juste ici parmi nous ! »

Comme la plupart des élèves, je tirai une expression de stupéfaction, en mettant bien les mains devant la bouche en mode choquée, déçue. Bonnie ? C’était l’une de mes amies, l’une de celles que j’aimais influencer, que j’aimais avoir à mes bottes de temps à autres et la voir confrontée à Wendy n’était pas pour me plaire. Sincèrement, j’aurais préféré voir Felicia Williams à la place de Bonnie car cela ne m’arrangeait pas de devoir la juger du regard. Cependant, il fallait bien avouer que la coïncidence était bizarre. S’il était question d’une blague, j’imaginais mal Bonnie en prendre l’initiative. Elle était trop sage pour ça. Trop discrète. Pas assez audacieuse. En revanche, si c’était plus louche que cela et lié aux lettres anonymes, peut-être qu’on lui avait confié la tâche d’écrire effectivement ce message ? J’avais eu celle de récupérer un ingrédient, ce n’était donc pas impossible qu’elle soit aussi impliquée dans cette histoire si elle avait porté le badge. Je ne savais même plus si elle l’avait porté, en fait. Mais dans ce cas, elle avait été bien idiote de ne pas être passée vite fait aux W.C pour se nettoyer les mains. C’était la base, tout de même ! Je n’étais pas loin de rouler des yeux devant cette évidence qui ne lui avait visiblement pas traversé l’esprit.

« Bonnie, pourquoi ? J’aurais pas cru ça de toi…» Lui dis-je doucement en continuant de prendre un air effaré.

Si certains ne voulaient pas croire au témoignage de Wendy, moi, j’étais prête à soutenir cette dernière… quitte à devoir enfoncer une autre amie qui était moins importante que ma chère meilleure amie. L’idée ne me plaisait pas entièrement mais pour l’heure, elle était coupable jusqu’à preuve du contraire alors le mieux était de l’accuser comme la plupart le faisait désormais. Néanmoins, je comptais bien lui envoyer une lettre pour gratter des infos sur ce qu’elle faisait avec tout ce liquide rouge sur les mains.
Pendant que le professeur MacDougall prit l’initiative de s’occuper de son cas, j’adressai à Wendy un regard entendu et complice. Nous ne tardâmes pas à percevoir à proximité de notre position la voix basse de Cruz Rosewood qui demandait à Hansel si Bonnie était vraiment l’auteur de cet acte. Wendy répondit naturellement par la positive et j’en profitai pour l’appuyer sérieusement :

« Cette peinture, ce sang ou je ne sais quoi ne peut pas sortir de nulle part. J’adore Bonnie, c'est une fille adorable et mignonne mais elle est louche concernant cette histoire, ça coule de source. »

Sur ces derniers mots, je quittai les deux préfets des yeux avant de rejoindre Milo et Felicia qui devaient regrouper les membres de notre maison. Quelle matinée, décidément ! Il faudrait que j'en touche un mot à Tracy, d'ailleurs... En tant que préfète, elle obtiendrait forcément des informations supplémentaires.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 21/04/2011
Parchemins rédigés : 902
Points : 2
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin:
Disponible pour un RP ?:
D'autres comptes ?:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Lun 26 Nov - 17:36


Menace sur le mur


Installé à son bureau, Neville Londubat est en train de travailler sur plusieurs dossiers importants. Une réunion au Ministère avait duré tard dans la nuit et c'est encore ensommeillé que le Directeur s'était installé à son bureau, une tasse de café fumante dans la main, pour tenter d'avancer un peu. On ne pouvait pas nier que le jeune Directeur avait redouté le jour de la rentrée, ne sachant pas si une mauvaise surprise allait les attendre ou non. Fort heureusement tout c'était bien déroulé et c'est avec un certain soulagement qu'il avait entamé cette nouvelle année. Rien n'était vraiment terminé, il en était bien conscient et le danger plané toujours sur le monde sorcier, mais pour le moment, à Poudlard, rien de fâcheux s'y était produit... jusqu'à présent du moins. Il y avait bien plusieurs rumeurs sur une sorte de club étrange qui s'était formé au sein du château, mais au delà d'avoir fait beaucoup parler d'eux, ils n'avaient rien fait d'extraordinaire qui aurait pu réellement éveiller la curiosité et l'intérêt du Directeur Londubat. Actuellement, jusqu'à preuve du contraire, ce n'était qu'une bande d'adolescents qui se réunissait pour une raison qui leur était propre et qui avait comme signe de ralliement un étrange écusson en forme de goutte de sang. Un peu étrange, Neville en convenait, mais pas de quoi lancer une chasse aux sorcières pour autant.

Le temps avait filé à une allure folle et Halloween avait approché à grand pas. Contrairement à l'an dernier, le Directeur Londubat avait décidé de faire un peu plus soft et traditionnel et avait proposé l'idée de faire une soirée d'Halloween aux Trois Balais, au village de Pré-au-Lard. Le pub avait accepté avec plaisir de recevoir pour cette occasion les élèves et avait tout redécorer pour offrir une belle soirée aux adolescents. Il n'y avait eu aucun incident fâcheux et selon les rumeurs, les élèves avaient passé une bonne soirée. Neville se sentait donc plutôt de bonne humeur. C'était une période difficile pour cette école, il en était bien conscient, il fallait donc redoubler d'effort pour apaiser les tentions de ses élèves et leur redonner le sourire. Penché sur son dossier, il essayait de se concentrer, mais l'agitation qui avait l'air de régner ce matin dans le château rendait la tâche bien difficile. Que se passait-il ? Inquiet, le Directeur Londubat se leva et tendit l'oreille. Pas d'explosion ou de cri, que des pas pressés. Il s'approcha de sa fenêtre pour vérifier s'il y avait des traces de potentiels envahisseurs mais rien, le parc était désert. Il entendit des pas en direction de son bureau et on frappa à sa porte. Le Concierge était venu aussi vite qu'il l'avait pu pour le prévenir de la situation. Une inscription étrange sur un des murs du hall ? Une élève de Serpentard interrogée ? Qu'est-ce que tout cela voulait dire ? Le Directeur Londubat ne tarda pas plus longtemps et suivi M. Hash en direction du grand Hall pour voir par lui-même les quelques mots inscrit dans une substance rouge qui ressemblait étrangement à du sang. Un frisson le parcouru et une impression de "déjà-vu" l'assaillit. "Ne me dites pas que ça recommence ..." Se dit-il mentalement à lui-même. La surprise passée, il se tourna vers le Concierge pour avoir plus de détails.
"Veuillez aider les professeurs à renvoyer tout le monde dans leur salle commune et quand ça sera fait, nettoyez moi tout ça rapidement M. Hash ! Je vais laisser le Professeur MacDougall le soin d'interroger cette élève, je la contacterai un peu plus tard pour avoir le fin mot de cette histoire. Espérons que ça ne soit qu'une mauvaise blague ... Merci M. Hash d'être venu me prévenir et bon courage à vous ! "
Le grand Hall commençait déjà à se vider, bientôt il n'y aurait plus personne. L'année avait si bien commencer, c'était trop beau pour être vrai !


Petite mise au point

Merci d'avoir participé à la découverte du message ! Je pense que tout a été dit, nous allons pouvoir clôturer ce RP ! A bientôt pour de nouvelles aventures Brooklyn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
Le Rez-de-Chaussée
 :: Le Hall d'Entrée
-
Sauter vers: