AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7879-cruz-v-rosewood-le-visage-d-un-ange-mais-le-diable-au-corps-finihttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7882-cruz-your-hell-your-dream-nothing-in-betweenhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7883-cruz-les-mots-comme-trace-de-notre-passagehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7884-cruz-de-votre-plus-belle-ecriturehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8024-cruz-des-petits-mots-a-gogo#181927

Arrivé(e) le : 19/05/2017
Parchemins rédigés : 978
Points : 13
Crédit : Eilyam (Vanessa Hudgens)
Année : Septième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Ven 9 Nov - 20:57

Message suspect

feat. Cruz & co

Tout s'était passé beaucoup trop vite. Cruz avait informé le Professeur MacDougall du déroulé de sa ronde ainsi que de celle d'Hansel et tous deux étaient formels : ils n'avaient croisé personne dans les couloirs et chaque Serpentard était dans son lit lorsqu'ils étaient rentrés. Suite à cela et alors que son co-préfet était retenu par celle des Serdaigles, la brune s'était appliquée à essayer de réunir tous les Serpentards devant elle. Pour cela, elle avait commencé par détacher Gretel de son frangin. La présence de Luca ne lui était bien évidemment pas passée inaperçue, déjà parce qu'il était parmi les plus grands mais aussi parce qu'il faisait parti des personnes qu'elle cherchait toujours en priorité dans une pièce. Albus se trouvait aussi sur place et ne fit aucune difficulté à se mettre dans le rang. Ne restaient plus que deux demoiselles légèrement à l'écart du groupe : Bonnie et Wendy. La préfète connaissait bien plus la deuxième que la première et savait que contraindre la diva était peine perdue. Aussi ne fit elle pas cas des deux quatrièmes années, préférant continuer à rassembler les élèves de sa maison. Sa tâche aurait pu s'arrêter là et cela aurait été très bien ainsi : Cruz serait restée la petite préfète parfaite, exécutant son rôle à la perfection et n'ayant rien à se reprocher. Elle avait parfaitement entendu les consignes des différents enseignants présents et se préparait à raccompagner les Serpentards dans leur salle commune. Mais soudain, tout cela vola en éclats.

Laisser Bonnie et Wendy dans un coin en pensant qu'elles finiraient pas rejoindre le rang n'était pas idée judicieuse. Ça, Cruz le comprit lorsqu'elle entendit la mannequin crier en levant la main de sa camarade. Une main couverte de rouge ... Et des accusations qui faisaient froid dans le dos. Bonnie, l'auteure du message ensanglanté sur le mur et Cruz, dont les certitudes s'effondraient. Ce n'était tout simplement pas possible, elle n'avait pas pu passer à côté de ça. La jeune femme en était certaine : personne ne manquait à l'appel dans les dortoirs quand elle était allée se coucher. Mais après ça ... Elle l'aurait entendue, non ? Non ? Jamais, ô grand jamais ses soupçons ne se seraient portés sur Bonnie. Elle semblait si discrète, si innocente et elle n'avait même pas porté l'un de ces badges qui inquiétaient tant Cruz. A mesure que celle-ci prenait conscience de son incompétence, ses pensées semblaient ralentir alors que tout défilait sous ses yeux à une allure folle. Liu MacDougall qui demandait à la présumée coupable de la suivre dans son bureau, les préfets de Poufsouffle qui faisaient enfin leur apparition, les murmures qui s'intensifiaient sur le passage de Bonnie. La léthargie de Cruz fut finalement interrompue par le Professeur Jones, venue s'adresser aux deux préfets de Serpentard et leur demander de la suivre. Cruz obtempéra presque mécaniquement, entendant d'une oreille distraite Jones leur conseillant de ne pas s'inquiéter pour Bonnie. Comme s'ils pouvaient l'oublier un instant, comme si Cruz pouvait penser qu'elle n'était la fautive de l'histoire ! Ils rejoignirent finalement Felicia et Milo et se firent donner les instructions pour la suite. Cruz avait la tête ailleurs, elle comprenait à peine ce qu'on lui disait. Ramener tout le monde dans la salle commune, d'accord, ça elle l'avait compris depuis longtemps. Attendre un professeur pour ça. Ah, ils ne leur faisaient plus confiance maintenant ? Non elle n'avait pas de questions ... C'était quoi cette histoire de boîte à suggestions ? Personne dans les couloirs. Mais enfin, quelle idée était passée par la tête de Bonnie pour venir avec les mains pleines de rouge au milieu de la foule, c'était du suicide, c'était ... Cruz posa effleura le bras d'Hansel avec sa main. « Elle était dans son lit ... Je l'ai vue ... Je ... je comprends pas ... J'ai rien entendu ... J'en étais sûre ... » Lui chuchota-t-elle alors qu'elle essayait de contrôler les légers tremblements qui apparaissaient au bout de ses doigts. Réfléchis Cruz ! Est-ce que quelqu'un de délibérément coupable viendrait se jeter dans la gueule du loup comme ça ? Cela n'avait aucun sens. « Tu crois que c'est vraiment elle ? »


made by guerlain for bazzart



Cruz V. Rosewood
Family isn't always blood. It's the people in your life who want you in theirs. The ones who accept you for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10029-hannibal-atlas-srensen-objection-votre-honneurhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10036-hannibal-good-laws-have-their-origins-in-bad-moralshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10037-hannibal-lettres-recommandeeshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t10038-hannibal-soyez-brefs

Arrivé(e) le : 19/08/2018
Parchemins rédigés : 100
Points : 4
Crédit : Eriam ft. Nick Robinson
Année : Sixième

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Prrrudence

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Ven 9 Nov - 22:51



Vous avez un nouveau message
La foule continue de gronder autour de nous et je suis obligé de me pencher vers Albus pour entendre ce qu’il a à me dire. Apparemment, lui non plus n’est pas plus au courant que ça de ce qui s’est passé. J’hausse un sourcil tout en continuant d’écouter ses hypothèses, perdu dans mes propres pensées. Tout ce capharnaüm, toute cette agitation, toute cette peur que je sens gronder autour de nous me laissent plutôt de marbre. Je ne suis pas du genre à me laisser dépasser par la situation et je sais garder la tête froide dans tous types d’évènements et celui-ci n’y fait pas exception.
Tandis que l’agitation continue de grimper malgré les tentatives de rappels à l’ordre des professeurs une voix me tire de mes pensées. Je me retourne et me retrouve nez-à-nez avec Lena Chasemane, une sang-de-bourbe de ma maison. Je grimace intérieurement et m’empresse de lui offrir un sourire poli avant de jeter un coup d’œil autour de nous et d’hausser les épaules.
 
« Aucune idée, dis-je d’un ton sincère, apparrremment un message étrrrange a été trrrouvé surrr le murrr. Je pense que Poudlarrrd n’est pas sûrrr en ce moment. »
 
À peine eu-je terminé ma phrase que nous voilà rejoints par Judith qui vient également aux nouvelles. Je lui adresse un sourire amical avant de répondre à sa question.
 
« Pourrr le moment ils ont surrrtout parrrlé entrrre eux, répondis-je en me tournant vers l’attroupement d’enseignants et de préfets un peu plus loin, je pense qu’aucun d’eux ne sait rrréellement quoique ce soit. »
 
Guère étonnant pour une école d’incapables… Mon regard parcoure la foule autour de nous pour tenter d’analyser les visages de mes condisciples toutefois la seule émotion qu’il me semble retrouver est la peur. Les yeux écarquillés, la bouche entr’ouverte, les mains serrées autour de leur robe de sorciers, tous arboraient une attitude qui trahissait la panique et je ne peux que les comprendre. Après tout je m’inquiéterai également si j’étais susceptible d’être menacé par quoique ce soit. Toutefois j’ai beau retourner la situation dans tous les sens je ne parviens qu’à une conclusion : en tant que sang-pur et membre d’une noble famille, je ne peux être la cible d’une quelconque machination interne au château. Je remarque la présence de mon cadet parmi nous et lui adresse un signe de tête en guise de salut ; je peux voir à sa posture qu’il est agacé par le désordre et l’agitation qui règnent dans le hall et je ne peux qu’être en accord avec lui. La situation est déplorable et je défie quiconque de le nier. Dans une école de haut standing le calme serait revenu dès le premier rappel à l’ordre, ce qui n’est clairement pas le cas ici. Personne ne sait donc se tenir ?
 
« En effet il est clairrr que la situation semble horrrs de contrrrôle, lancé-je à mes interlocuteurs, difficile de se dirrre que l’auteurrr de tout ça a pu agirrr au nez et à la barrrbe de tout le monde ! »
 
Finalement la voix magiquement amplifiée du garde-chasse raisonne et je grimace : déjà qu’elle n’est pas agréable en temps normal me voilà obligé de la subir de la sorte. Je jette un coup d’œil à ma sang-de-bourbe de préfète pour constater qu’elle est en pleine discussion avec un autre impur de Serpentard. Je lève les yeux au ciel ; décidément personne ne semble prêt à prendre correctement les choses en mains. J’écoute la proposition d’Albus et hoche la tête : lui au moins semble motivé à agir, je ne peux qu’admirer ça.
 
« Je pense que c’est une bonne idée, je verrrrai ce que je pourrrrai fairrre une fois de mon côté. »
 
Je me tourne finalement vers Judith et Lena, toujours debout à côté de moi. Le rappel à l’ordre du côté des Serdaigles se fait à nouveau entendre et je me retiens de lever les yeux au ciel. Comme si nous réunir par maison allait changer quoique ce soit à la situation, mais soit.
 
« Rrrrangeons-nous ici, dis-je aux deux filles, je pense qu’ils vont bientôt nous rrreconduirrre dans notrrre salle commune. »
 
Comme si nous étions spécifiquement en sécurité là-bas… S’il y avait vraiment une menace qui planait sur le château, je doute que de nous rendre dans notre salle commune n’y change quoi que ce soit néanmoins j’obéis en me rangeant avec ma sœur et la sang-de-bourbe dans le rang des Serdaigles tandis que Bennett continue de s’égosiller. Par Merlin que sa voix est horripilante… Je profite du fait que nous nous soyons rapproché du centre composé de professeurs et de préfets pour tendre l’oreille et tenter de capter une information intéressante sans réel succès. Apparemment personne ne semble savoir par où commencer et j’hausse les sourcils devant la prise de parole de la professeur d’histoire de la magie. J’ignorais qu’elle avait été promue directrice de l’école, hors à entendre la façon dont elle dirige ses collègues il semble bien qu’elle ce soit attribué le poste. Je m’apprête à glisser un commentaire bien senti dans l’oreille de Judith lorsqu’une voix nasillarde et insupportable m’interromps. Je me retourne pour remarquer une Serpentard piailler d’une façon plutôt insupportable en clamant être au courant de quelque chose. Alors que le murmure de la foule diminue, la fille en question brandit la main d’une de ses camarades en l’air et je peux discerner sur ses doigts une trace rougeâtre qui veut tout dire. Tiens donc, la petite Elsing…
 
« Eh bien, dis-je en suivant du regard le professeur MacDougall qui s’éloigne avec la présumé coupable, quelle jourrrnée… »
 
L’agitation reprend de plus belle et je peux une nouvelle fois entendre les ordres donnés à tout le monde par la professeur d’histoire de la magie. Son besoin de reconnaissance est consternant et j’ai grand hâte de quitter le hall de l’école afin de ne plus assister à une énième mise en scène de la part d’une sorcière en manque d’attention.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9830-sleibhin-behold-a-pale-horsehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9841-sleibhin-white-mustanghttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9845-sleibhin-honeymoonhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9843-sleibhin-ultraviolencehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9842-sleibhin-dark-paradise

Arrivé(e) le : 28/06/2018
Parchemins rédigés : 158
Points : 12
Crédit : Avatar ☆ bazzart (ft. Imogen Poots) Signature ☆ sial
Année : 4ème année (15 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Charli B. Ethergsen & Maxine S. MacPherson

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Sam 10 Nov - 0:05


LE MESSAGE ft. TOUS AUX ABRIS
Il y a tellement de bruit que je ne m’entends même pas penser. Entre les élèves survoltés, la rumeur du couloir qui s’intensifie à chaque seconde et à chaque personne qui rejoint la mêlée devant ce satané message, les professeurs qui décident de la marche à suivre et les préfets qui tentent tant bien que mal de faire régner l’ordre – ou de contenir la panique… C’est compliqué, mais je dois le dire à Prudence. Toujours prévenante et douce, elle m’encourage à parler sans pour autant tomber dans la curiosité malsaine qui aurait pu arriver en un éclair vu la situation. Un œil sur son insigne toute récente et je me permets un léger moment de détente pour constater qu’elle mérite sa place de nouvelle préfète. Je remonte vers ses yeux, et quand mon regard croise le sien, je fronce les sourcils de détermination. Je fais ce qui est juste, j’aide les gens. Ça va aider les gens si je la dénonce ; ça va sauver des vies.

« C’est… le, le message sur le mur, il parle de... » Je commence ma phrase, toujours hésitante, mes pensées se bousculent à l’intérieur de ma tête et il m’est impossible de savoir par quoi commencer.

Mon regard dérive vers les lettres ensanglantées grossièrement peintes et soudainement, je sursaute quand une voix criarde et excessivement forte me perce les tympans. Après avoir cligné plusieurs fois des yeux, j’aperçois Bonnie aux prises avec Hastings, une cinquième année pas très agréable à écouter mais qui sait visiblement se faire entendre. Interloquée par sa déclaration, je tourne vivement la tête vers la foule pour espérer apercevoir l’angélique visage du monstre Jaswinder se décomposer, mais rien. Je reviens rapidement à mes deux camarades, sans comprendre.
Et puis, presque brutalement, la voilà qui tire le bras de Bonnie, montrant à tous sa main ensanglantée de la même manière que le message sur le mur. Tout s’enchaine alors très vite. Les larmes de mon amie Serpentard – que je sais pertinemment innocente – les professeurs qui viennent vers elles, la réaction des gens tout autour… Dans l'urgence, j'agrippe le bras de Prudence pour récupérer son attention. Je dois à tout prix faire cesser ce massacre ; je sais à quel point c’est dur d’être le centre de rumeurs et d’accusations, elle ne mérite pas ça. Parce qu’elle est innocente. Elle n’a rien fait, c’est un coup monté, c’est certain.
Je prends une grande inspiration, je dois me dépêcher si je veux que la vérité éclate et qu’on me croie.

« Prudence ! C’est pas vrai, je te jure ! C’est pas Bonnie qui a fait ça ! » Je tente de garder ma voix basse, mais mon ton est à la fois paniqué et pressant. Les mains crispés, les gestes qui accompagnent mes paroles sont désordonnés et presque mécaniques. « Il y a une fille, chez les Serpentard… elle est pas comme nous. Elle est pas… elle est pas, genre, pas comme nous. C’est un monstre. Elle ressemble pas à un monstre, enfin ça c’est normal parce que sinon elle aurait jamais été acceptée dans l’école, mais c’est pas… c’est pas une humaine. C’est une créature, du genre, une sirène. Je le sais parce qu’elle a déjà essayé d’envoûter Finnbjörn pour le manger. Et je suis sûre qu’elle le fait sur plein de gens ! Mais c’est pas ça le principal, le principal, c’est que c’est une sirène. Du coup, elle vient des profondeurs, c’est forcément elle, c’est Jaswinder la créature qui traque l’odeur du sang jusque dans les profondeurs, parce que c’est là qu’elle habite ! Et elle est dans la même maison que Bonnie, alors leurs dortoirs sont pas très loin… Elle aurait eu aucun mal à se procurer du sang et à lui en mettre plein les mains pendant la nuit pour la faire accuser à sa place. En plus, du sang, c'est pas si difficile que ça à trouver, moi aussi ça m'arrive d'avoir les mains pleines de sang quand j'essaye de faire de la divination dans des entrailles de poulet, alors pour une créature comme elle, c'est encore plus facile... »

Le nœud dans ma gorge se resserre, alors que je pensais que dire la vérité à quelqu’un le ferait partir. Qu’est-ce que j’ai mal fait ? L’inquiétude m’envahit alors que je vois Bonnie s’éloigner et je cherche tout le soutien que je peux dans le regard de Prudence, je sais que je peux lui faire confiance mais j’ai besoin qu’elle me dise qu’elle me croit, que ce que je dis a un sens, qu’on va l’attraper cette sirène et innocenter notre amie.

Noctae sur Bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6244-archibald-milo-de-baskerville-je-t-aime-bien-mais-en-cas-de-danger-je-te-sacrifie-directhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6295-archibald-milo-de-baskerville-le-titre-qui-tuehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6331-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrierhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t6332-express-tybalt-se-chargera-de-m-apporter-votre-courrier

Arrivé(e) le : 05/01/2012
Parchemins rédigés : 6352
Points : 24
Crédit : Thomas Brodie-Sangster crédit : Sarah ♥
Année : 7ème année (17 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Brooklyn ♥ Phoenix ♥ Hadley ♥ Blake

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   Sam 10 Nov - 18:34


❝ Vous avez un nouveau message...❞Milo

J'ai l'impression que le cauchemar était sans fin. A croire que chaque année nous apportait son lot de surprises et étrangement, ce n'était jamais des bonnes. J'avais un peu l'impression de perdre pied dans cette histoire et je détestais ça. On ne nous avait rien appris sur le sujet, qu'est-ce qu'on devait faire ? Qu'est-ce qu'on devait dire ? J'imagine qu'on doit avoir des propos rassurants, pour ne pas inquiéter les plus jeunes, sauf qu'actuellement, rien ne me vient. Pour moi ce serait comme mentir et je déteste cette idée. Sauf qu'insuffler la peur et le doute, ça n'aidera pas non plus. Alors je préfère ne pas répondre aux questions, on verrait plus tard pour les détails. Si un jour on pouvait apporter des réponses, évidemment. Heureusement, je ne suis pas seul, j'ai Dan avec moi. Je sais qu'il ne peut rien faire de concret, qu'il est tout aussi surpris et inquiet que moi, mais sa présence me rassure et me donne la force d'avancer et de surmonter cette nouvelle épreuve. Je ne sais pas ce qui nous attend, j'ignore si nos vies sont vraiment en danger ou non, mais j'aime à croire que s'il est à mes côtés, je ne risque rien. C'est bête, bien entendu, mais j'aime me raccrocher à cette idée. J'essaye de garder mon calme, j'essaye de prendre les bonnes décisions. On ne sait pas ce qu'il se passe alors autant essayer de trouver des réponses ailleurs. Ce n'est pas en se regardant dans le blanc des yeux qu'on va trouver des réponses. J'ignore si on les trouvera ailleurs mais ça vaut le coup d'essayer. Je lui propose donc qu'on se tourne vers les préfets ou les professeurs les plus prêt pour aller à la quête aux réponses. J'entends un simple d'accord. On est loin d'une grande discussion mais j'imagine que c'est déjà pas mal. J'allais pour qu'on se sépare et qu'on se retrouve quand on aurait obtenu quelque chose quand Hastings fit son entrée. Elle aime définitivement attirer l'attention sur elle. Pathétique. Elle balance une pauvre fille dans la fosse, qu'elle fille sans coeur et inconsciente. On ne sait pas si elle est coupable, mais si Wendy était juge, elle serait déjà en train de cramer sur le bûcher, sans procès. Ce n'est pas très rassurant.

Dan allait me parler quand j'entendis Felicia un peu plus loin. En fait, c'est un détail de ses propos qui attirèrent mon attention. C'est pas méchant et je sais que ça partait d'une bonne intention, mais on ne peut pas dire à des gamins qu'on va débarquer en masse aux cuisines alors que c'est strictement interdit. Je sais bien qu'on est tous chamboulé mais quand même, il y a un règlement, ça serait bien de le prendre en compte de temps en temps. Si on fait ça, on va avoir une révolte des elfes sur les bras. Imaginez si les autres préfets ont la même idée ? Ca serait l'anarchie. J'abandonne Dan pour essayer de rattraper le coup. Je n'ai pas envie que ces gamins se mettent dans la tête qu'on va aller dans les cuisines alors qu'il en est hors de question. Je vois bien que je n'y suis peut-être pas allé tendrement avec elle mais ce n'était pas voulu. On est tous un peu à cran, j'imagine que la situation n'arrange pas les choses. "T'inquiètes, je sais que ça partait d'une bonne intention. Et je me doute bien que certains ont faim mais va falloir qu'ils patientent un peu, on va faire les choses dans l'ordre. On leur trouvera à manger, c'est promis, mais d'abord, on rentre en salle commune !" J'offre un sourire rassurant à Felicia, je ne veux pas qu'elle s'en veuille ou qu'elle m'en veuille. On fait tous des erreurs, ça arrive, le tout c'est de s'en rendre compte et d'arranger les choses. En soit il n'y a pas mort d'homme, je sais que certains doivent avoir faim, mais il y a des priorités un peu plus importantes que nourrir quelques affamés. Il faut d'abord qu'on ramène tout le monde et qu'on les compte. Parce que s'il en manque, là, on va pouvoir commencer à s'inquiéter vraiment.

"Pourquoi tu penses qu'elle n'est pas coupable ?" Demandais-je à Felicia, quand elle me parlait de cette fameuse Bonnie. Je suis prêt à la croire. A partir du moment où c'est Wendy qui l'a balancé, je suis prêt à croire à l'innocence de cette fille. Wendy est une harpie, elle pourrait être la coupable et chercher un bouc-émissaire pour s'en sortir. Tout est possible avec elle. Mais est-ce que Felicia a des informations qu'on n'a pas ? Le professeur Jones arriva à ce moment là, avec Cruz et Hansel. Elle nous proposa de retourner chacun dans nos salles communes avec nos élèves, ce qu'on comptait déjà faire à la base. Elle voulait absolument s'occuper des deux maisons, ce que je trouvais vraiment étrange. Pourquoi ? Les serpentard ont une directrice, pourquoi personne ne va la prévenir plutôt ? Et j'aime à croire que les préfets sont parfaitement capable de faire leur job sans avoir besoin d'un chaperon. "Pourquoi personne ne prévient le professeur Burgess ?" Je ne veux pas paraître désobligeant mais je ne comprends pas ce besoin de vouloir tout gérer toute seule alors qu'il existe des personnes tout aussi compétentes pour faire le travail. Je doute que le professeur Burgess apprécie qu'on la court-circuite de cette façon. J'aime à croire que si on a confié le rôle de directeur à 4 personnes c'est pour une raison bien précise. Et où est notre directeur ? Pourquoi n'est-il pas venu voir le message ? A moins qu'il est été là avant ... "On va ... ramener nos camarades dans notre salle commune." Dis-je avant de me tourner Felicia. "Je passe en avant et tu fermes la file ?" Lui proposais-je pour faciliter les choses. Une fois qu'on s'est mis d'accord tous les deux, je me tourne vers nos camarades "Allez les Poufsouffle, suivez moi, on retourne à notre salle commune !" Criais-je pour qu'ils m'entendent. Je ne voyais plus Dan parmi nos camarades. J'avais beau cherché, il n'était pas parmi les Poufsouffle. J'essayais de regarder si je voyais Tracy, il aurait pu vouloir voir comment elle allait mais je ne la voyais pas non plus. A contre coeur, je détachais mon regard de la foule pour avancer en direction de notre salle commune avec les Poufsouffle et notre Directrice de maison. Les directives étaient simples, on devait ramener tout le monde à la maison, les compter et poser des questions pour savoir si tout le monde va bien et si certains ont des informations importantes à donner.

©️ 2981 12289 0



Archibald Milo de Baskerville
“Pour qu'un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s'y rejoignent dès le premier instant.” Kundera Milan ♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[INTRIGUE] Vous avez un nouveau message...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
Le Rez-de-Chaussée
 :: Le Hall d'Entrée
-
Sauter vers: