AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cours de 3ème année - l'Epouvantard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 189
Points : 18
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Cours de 3ème année - l'Epouvantard   Ven 31 Aoû - 21:08

Intitulé:
Cours de 3ème année, l'Epouvantard

Résumé:
Ce cours portera sur une créature bien particulière: l'Epouvantard. Personne n'en connait la forme, on sait simplement qu'il revêt l'apparence de ce que sa victime craint le plus... Il s'agit là d'une magie bien étrange qu'aucun expert n'aura su déchiffrer, tous sont sensibles à cette chose qui réveille nos peurs les plus profondes. Que l'on soit une vraie bille en magie ou bien le plus puissant sorcier du monde l'Epouvantard percera à jour votre crainte et vous l'infligera jusqu'à ce que vous réagissiez! Sinon... Et bien, vaut mieux ne pas savoir ce qui arrive ensuite!

______________________________

John avait déjà mis la salle de cours en place. Il avait repoussé son bureau et sa chaise dans un coin, laissant place à une armoire fortement verrouillée. Des cadenas, des chaines... Elle était emballée comme une pochette surprise. Elle remuait de temps à autre, tremblant légèrement et grinçant de manière insupportable. Parfois des plaintes semblaient en provenir et parfois des sons beaucoup plus agressifs. L'Epouvantard était enfermé comme il faut, impossible qu'il en sorte tout seul. Le professeur appréciait et craignait ce cours comme toujours. Si Mandrake trouvait très instructif le fait de confronter les élèves à leurs peurs pour les surmonter, l'idée que la créature prenne l'apparence de ce qui lui craignait plus que tout ne le rassurait guère. En effet l'Epouvantard peut donner vie à votre peur et dans plusieurs cas s'approprier la nature de cette peur. S'il prend la forme d'une Accromentule par exemple il sera capable de mordre, d'empoisonner et de générer une toile. Le poison sera moins virulent que l'original, la toile moins résistante et la morsure superficielle, mais cela reste problématique dans certains cas. Le cas qui est désormais un cas d'école est celui de monsieur Potter. En prenant la forme d'un Détraqueur, le professeur alors en poste avait dû s'interposer pour qu'il prenne une forme moins agressive. S'il aurait été bien incapable de s'attaquer à toute une classe, des cas de malaises auraient fait bonne figure auprès de la direction...

Les élèves entrèrent et s'installèrent dans le calme. Parmi les élèves, il repéra déjà deux élèves à problèmes. Sa punition avait été rude et non pas sans embûches, mais cela n'avait probablement pas suffit. Une fois tout le monde en place, il prit la parole sur un ton un peu plus sévère qu'avec ses autres classes.


- Bonjour à tous, ce cours de 3ème année portera sur l'Epouvantard.

L'armoire trembla rien qu'à l'évocation de ces mots. La bestiole ne semblait pas apprécier d'être un cobaye pour une bande d'élève.

- Afin que tous soient prévenus avant le début de la leçon: aucun débordement ne sera toléré dans cette classe. Cette créature bien que très intéressante peut également s'avérer redoutable. Je vous invite donc à respecter les règles que j'établirai pour la bonne conduite du cours. Que ce soit les moqueries envers vos camarades, le manque de sérieux ou... John porta son regard sur deux élèves en particulier. tout autre type d'incivilité, je punirai avec la plus grande sévérité les responsables. Ceci étant dit, nous pouvons donc commencer.

Le professeur se radoucit légèrement, posant sa première question aux élèves.

- Que pouvez-vous me dire sur l'Epouvantard?




" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9837-jaswinder-don-t-spend-your-time-on-d-list-personalitieshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9878-jaswinder-forget-the-rest-cause-i-m-the-besthttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9882-jaswinder-dear-lovehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9883-jaswinder-de-jolies-marguerites-sur-le-haut-de-ses-i

Arrivé(e) le : 07/02/2015
Parchemins rédigés : 3834
Points : 7
Crédit : (c)
Année : 3ème année - 13 ans

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Rioghbhardan O'Callaghan

MessageSujet: Re: Cours de 3ème année - l'Epouvantard   Ven 31 Aoû - 23:08


l'épouvantard
Jaswinder & les autres

Les pas de la jeune Jaswinder résonnaient dans le couloir, ses chaussures à talons martelant le sol d’un rythme régulier. La doublure émeraude de sa robe voletait au tour de ses jambes d’albâtre à chaque centimètre parcouru. Dans quelques secondes, la porte du cours de Défense contre les Forces du Mal allait se dessiner et la légèreté de cette journée disparaîtrait totalement. Elle s’attendait déjà à ce qu’on lui annonce que le monde courrait un grave danger et qu’il était de leur devoir de se préparer à l’affronter tout de suite. Comme tous les ans. Et lorsque le danger frappait à leur porte, les sortilèges qu’on leur avait appris ne servaient strictement à rien…

L’adolescente ralentit lentement la cadence à mesure que la porte approchait. Les vacances lui paraissaient affreusement loin, comme si cela faisait des mois que les cours avaient repris… Beauxbâtons lui paraissait tellement plus vivable que cette forteresse moyenâgeuse… Elle en avait parlé à son père dès qu’elle était rentrée, l’avait supplié de l’envoyer là-bas, invoquant tous les arguments au monde pour appuyer sa demande mais rien n’y avait fait… Il n’avait pas voulu comprendre qu’elle méritait mieux que des murs en pierre brute et froide, des courants d’air dans le hall et des cachots sentant le moisi en guise de chambre… Elle voulait du marbre et des dorures, des meubles raffinés et une existence de princesse ! Elle méritait tout ça ! Elle était une princesse. N’était-ce pas lui qui le lui avait répété depuis des années ?

Malheureusement, elle n’eut d’autres choix que de se glisser dans la salle. Son regard fit le tour de la pièce avant qu’elle ne rejette ses longues boucles rousses derrière elle avec grâce. Qu’importe la matière, il fallait toujours faire bonne impression.

Bonjour Professeur Mandrake, lâcha la Serpentard dans un sourire auquel on aurait donné le bon Dieu sans confession.

Elle ne s’attarda pas davantage, la politesse avait ses limites et faire la conversation au troisième âge ne l’intéressait pas. Pas lorsqu’elle n’avait rien à y gagner du moins… Et puis il y avait Jayden, un peu plus loin, qu’elle avait repéré aussitôt qu’elle s’était avancée dans la classe. Jayden qui n’était pas encore en compagnie de Leynd. Voilà qui promettait au moins de rendre ce cours moins insupportable qu’il n’y paraissait ! Elle s’arrêta à sa hauteur et lui offrit un sourire bien plus sincère qu’il ne l’avait été quelques secondes plus tôt.

Je peux me mettre à côté de toi ?

Celui-ci accepta presque aussitôt, non sans répondre à son sourire. Elle ne se le fit pas dire deux fois et sortit ses affaires, s’installant près de son camarade.

T’as pris quoi comme option ? J’ai vraiment eu du mal à me décider… Je préférais les cours qu’on nous a proposés pendant les vacances… Français, ça aurait sûrement été mieux que Arithmancie… À croire qu’ici, on a le droit qu’aux cours que personne ne veut ailleurs. C’est quand même injuste…

Elle ne chercha même pas à savoir s’il l’avait écoutée ou s’il se contentait de la fixer avec le regard plein de sentiments idiots qu’il posait d’ordinaire sur elle. Avec précaution, elle releva ses mèches de feu et les attacha dans une queue haute et parfaite.

Ça fait des bosses ou c’est bon ?

Elle n’eut pas le temps de s’en inquiéter plus longtemps que la porte de la classe se referma sur un groupe au complet. Le cours allait enfin commencer. Les épaules de la jeune fille s’affaissèrent alors qu’un soupir lui échappa.

Bonjour à tous, ce cours de 3ème année portera sur l’Epouvantard.

Discrètement, elle fronça les sourcils. C’était dangereux, un épouvantard ? Elle n’en avait pas vu beaucoup mais ses souvenirs ne mentionnaient pas cela… Elle ne voyait même pas pourquoi on en parlait dans un cours de Poudlard, en réalité… Son père s’était souvent plaint que le niveau baissait d’année en année, il fallait croire qu’il n’avait pas tort. N’importe quoi était désormais un sujet exploitable. Comment allaient-ils pouvoir passer des heures à parler d’un épouvantard ? Est-ce qu’il y avait seulement quelque chose à en dire, au moins ?

Afin que tous soient prévenus avant le début de la leçon : aucun débordement ne sera toléré dans cette classe. Cette créature bien que très intéressante peut également s'avérer redoutable. Je vous invite donc à respecter les règles que j'établirai pour la bonne conduite du cours. Que ce soit les moqueries envers vos camarades, le manque de sérieux ou out autre type d'incivilité, je punirai avec la plus grande sévérité les responsables. Ceci étant dit, nous pouvons donc commencer.

Redoutable. Redoutable… Quelque chose ne collait pas avec l’image qu’elle avait en tête. C’était un épouvantard ensorcelé ? Est-ce que des sorciers s’étaient amusés à en faire un monstre sanguinaire ? Une nouvelle armée pour les méchants qui s’étaient emparé de l’école ? Ça n’était peut-être pas totalement impossible… Peut-être que le monde sorcier connaissait une nouvelle menace à cause d’épouvantards changés en créatures sans pitié. Rien que d’y penser, un frisson la parcouru. Il fallait espérer que le professeur Mandrake exagère un peu les faits sinon elle ne donnait pas cher de leur peau, à tous autant qu’il était.

Que pouvez-vous me dire sur l’Epouvantard ?

Doucement, sa main se leva, tendant vers le ciel ses ongles parfaitement manucurés. Elle attendit patiemment qu’on lui donne la parole et minauda légèrement.

Les moldus en ont dans leurs jardins. Je crois que c’est comme un ami imaginaire ou quelque chose comme ça. J’en ai vu un, une fois, il était habillé comme une vraie personne. Comment ça se fait que c’est redoutable ? Celui-là n’avait même pas bougé…
Made by Neon Demon



You know that I've got something special, I feel so lucky to be me. Some people say that I'm a princess running wild but just look into my eyes cause now you're under my spell and I'm not gonna set you free !
Jaswinder Swindlehurst
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7670-jayden-sonny-rosenbach-underco-80?nid=2#171608http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7672-jayden-life-is-not-a-video-gamehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7673-jayden-le-courrier-c-est-un-coup-de-telephone-qui-part-a-piedhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8259-jayden-pour-les-petits-mots-ou-les-urgences

Arrivé(e) le : 23/03/2017
Parchemins rédigés : 366
Points : 8
Crédit : google
Année : 3ème année – 14 ans (redoublement)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Tasha E. Lennox-Blackwood & Professeur M. Burgess & Narcissa A. Breckenridge

MessageSujet: Re: Cours de 3ème année - l'Epouvantard   Sam 1 Sep - 0:24


Cours de DCFM

3ème année

« Non, Sage ne me reparle toujours pas mais c’est son problème, pas le mien. Je m’attache pas à ceux qui deviennent idiots. » Répondit Jayden en roulant des yeux à une Maxine curieuse et paraissant légèrement soucieuse.

Depuis le bal de juin, les deux meilleurs amis s’étaient éloignés. Jayden ne saisissait pas les raisons exactes qui avaient poussé Sage à se montrer si acide lorsqu’il l’avait vu en compagnie de Maxine durant cette soirée au thème de la plage. Il soupçonnait une pointe de jalousie de sa part mais il ne parvenait pas à comprendre la source-même de cette jalousie. Était-ce parce que lui n’avait pas été capable de trouver une cavalière ou était-ce parce qu’il avait également eu l’intention d’inviter Maxine ? Ces questions demeuraient encore sans réponse et le jeune garçon ne souhaitait pas prendre la peine de les lui poser directement. Sage n’avait jamais rencontré de problème pour parler aux filles et encore moins pour s’attirer leur sympathie, mis à part lorsqu’elles s’appelaient Jade Shepherd. A la différence de Jayden, il savait porter un faux masque plein de sourires et de fausse bonne volonté en permanence, ce qui lui permettait de pouvoir discuter avec des personnes telles que Roxy ou Hilary. Il aurait très bien pu inviter l’une des deux s’il n’avait pas été si idiot…

« Oublions-le, on a passé l’été sans qu’il ne vienne vers nous pour s’excuser alors ça sert à rien de lui donner de l’importance. Même Mackenzie ne le comprend pas. »

Posant légèrement sa main contre son omoplate, il l’entraîna dans le couloir du premier étage, là où se déroulerait leur tout premier cours de défense contre les forces du mal de la rentrée. Jayden avait hâte de reprendre le rythme des cours. Il aimait cela à l’exception de la Botanique et tout ne pouvait qu’être mieux que l’ambiance à la maison. Son père l’avait encore battu dès qu’il était revenu de BeauxBâtons et sa mère, entre tendresse et froideur, ne l’aidait pas vraiment. Heureusement que Ashley avait fait son apparition pendant toute une journée où elle avait posé un sacré bordel dans la famille en s’imposant devant son père et en prenant Jayden avec elle dans la ville jusqu’au soir. Elle l’avait évidemment enquiquiné un maximum mais dans le fond, il l’adorait et il ne lui en voulait jamais très longtemps.

Quelques instants plus tard, le duo entra dans la salle de classe qui parut au garçon plutôt étrange. Le bureau du professeur Mandrake avait été poussé jusqu’au fond et au milieu de la pièce se tenait une armoire enchaînée qui tremblait de temps à autres. Perplexe, Jayden fronça les sourcils et interrogea Maxine du regard sans qu’elle ne puisse lui apporter une réelle réponse. Ou peut-être ne voulait-elle pas s’avancer.
Il la laissa s’installer près de l’une de ses copines tandis que lui occupa la chaise située juste derrière elle. Ce fut à cet instant qu’un parfum familier fit frémir ses narines. Ce parfum doux des enfers qu’il reconnaitrait toujours entre mille et qu’il adorait tout en le détestant à la fois…

« Je peux me mettre à côté de toi ? » Lança la jolie voix de Jaswinder.

Il la dévisagea tout en sentant une nouvelle fois l’effet agréable qu’elle lui faisait. Elle était tellement belle et gentille, la meilleure de toutes et par-dessus tout, elle lui faisait toujours l’honneur de sa présence quand ils se croisaient. C’était tout du moins ce que sa partie consciente pensait. Il ne put donc se résoudre à refuser, hochant la tête en lui adressant un de ses rares sourires qui ne lui étaient dédiés qu’à elle seule. Sortant tranquillement ses affaires, il l’entendit lui demander quelles options il avait pris en lui précisant qu’elle s’était montrée plutôt indécise, préférant les leçons offertes par BeauxBâtons plutôt que celles de Poudlard. Il était vrai que l’apprentissage du français avait été une partie de plaisir pour lui qui connaissait les bases de cette langue depuis des années parce que sa mère était professeure de français. Mais de là à préférer cela à l’Arithmancie, c’était peut-être un peu exagéré. Il se retint toutefois de le lui avouer.

« J’ai pris Arithmancie et Divination mais c’est juste par curiosité, je n’ai pas d’attentes spéciales. Tu sais, je pense qu’il doit bien y avoir des chapitres qui t’intéressent un peu dans les matières que l’on a, non ? Peut-être une potion pour humilier les filles que tu n’aimes pas, par exemple… Même si ta simple présence suffit à les ridiculiser. » Lui dit-il d’un air narquois.

Juste avant que la porte d’entrée ne se referme, il observa le splendide mouvement de sa chevelure de feu. Quand elle l’hypnotisait, il appréciait beaucoup la voir bouger la tête en faisant voleter ses cheveux. Il détailla discrètement ses fines mèches qu’elle attacha à sa queue de cheval, toujours aussi parfaite.

« T’es parfaite. » Répondit-il, les yeux presque brillants, lorsqu’elle lui demanda son avis.

Le cours commença rapidement. Le professeur Mandrake lança le premier chapitre portant sur les Epouvantards, créatures dont Jayden avait déjà entendu le nom mais sans qu’il ne soit pour autant capable de le définir. Il tentait d’écouter attentivement ce qu’il disait mais il ne pouvait s’empêcher de la regarder, elle, ce qui lui contraignit à ignorer les consignes de conduite. Il ne fut ramené à la réalité que par la question finale qu’il posa à la classe, avant que Jaswinder ne l’enfonce à nouveau dans son univers hypnotisant en proposant sa réponse. Cela n’avait pas l’air vraiment convaincant mais Jayden espérait qu’elle ait au moins raison sur quelques points…

by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9415-mad-max-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9424-max-i-dont-need-luck-i-have-youhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9423-max-i-have-a-bad-feeling-about-thishttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9422-max-pass-on-what-you-have-learnedhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9421-max-the-garbage-will-do

Arrivé(e) le : 13/03/2018
Parchemins rédigés : 380
Points : 12
Crédit : Avatar ✿ Dan (ft Willa Holland) Signature ✿ frimelda
Année : 3ème année (13 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Charli B. Ethergsen & R. Sleibhin Norgarstein

MessageSujet: Re: Cours de 3ème année - l'Epouvantard   Lun 3 Sep - 2:10


DEFENSE CONTRE LES FORCES DU MAL ft. LES TROISIEMES
Baissant les yeux, Max continua à marcher légèrement en retrait par rapport à son ami. Il avait probablement raison, même sûrement. Et pourtant, une partie d’elle ne pouvait s’empêcher d’être déçue, peinée ou peut-être juste triste. Elle n’avait simplement pas compris. Sage s’était retourné contre Jayden et elle, et elle ne savait toujours pas pourquoi. L’oublier ? Oui, c’était assurément la meilleure chose à faire, mais ce n’était pas facile quand il était là tous les jours. Au moins, avec la reprise des cours, elle avait autre chose à penser. Elle hocha simplement la tête en grognant et le suivit dans le couloir où ils allaient rejoindre la salle de classe. Réarrangée étrangement pour l’occasion, la pièce était presque vide – les meubles avaient été poussés contre les murs pour ne laisser qu’une armoire vide en son centre. Jayden l’interrogea du regard, et Max leva le menton brusquement quand elle vit l’objet s’agiter. Sans lui répondre, elle fronça les sourcils. Si sa mémoire ne lui jouait pas de tours, ça n’annonçait vraiment rien de bon.

Alors que Max quittait son ami pour rejoindre Heather, elle constata avec dépit que Jazz avait bien vite pris sa place aux côtés de son ami. Oh la la… Elle scruta la salle pour chercher Madison du regard, mais le cours allait commencer. Ça promettait encore un sacré problème à régler tout ça. Heureusement, elle ne laissa pas traîner ses oreilles plus longtemps – entendre la discussion entre les deux faux amoureux ne lui serait pas supportable, pas aujourd'hui. Elle laissa échapper un soupir.
Sans plus de cérémonie, le professeur les salua et annonça le sujet du cours. L’épouvantard, un mot qui ne manquait jamais de faire son petit effet à Max – à coup de frisson glacial. L’armoire, comme pour acquiescer, s’agita soudainement à ces mots. Un rappel à l’ordre concernant la discipline et Max leva discrètement les yeux au ciel. Comme si ça allait empêcher quoi que ce soit. Heureusement, il ne s’attarda pas et posa directement la question qui allait commencer le cours. Et malheureusement, il rentra directement dans le vif du sujet. Max ne savait pas quelle forme son épouvantard allait prendre, mais elle savait très bien de quoi il s’agissait. Et elle n'aurait même pas pu essayer de contredire le professeur même si elle l'avait voulu ; c'était une créature redoutable, il était toujours plus difficile de se battre contre soi-même.
Alors que Jazz prenait la parole avec son air séducteur habituel et ses manières délicates, elle tenta sa chance mais Max la fixa d’un air perplexe. Rapidement, elle se força à détourner les yeux quand elle se sentit commencer à scruter les parcelles de peau argentée devant elle – pas question de se laisser entraîner là-dedans alors que le cours venait à peine de commencer. Elle n’avait pas le souvenir d’avoir lu ou entendu parler d’épouvantard dans des jardins de moldus… Est-ce qu’elle ne confondait pas avec les histoires d’horreurs qu’on se racontait les soirs d’été autour d’un feu de camp pour faire peur à ses copains ? Elle fronça les sourcils. L’épouvantard de Jazz était… une personne habillée normalement ? Ça en disait long sur son rapport à la mode et au style, mais Max était mal placée pour juger. A son tour, elle leva la main et attendit qu’on lui accorde la parole pour s’exprimer.

« Un épouvantard est une créature qui prend la forme de notre peur la plus profonde. » dit-elle simplement avec un haussement de sourcil, avant de jeter un coup d’oeil méfiant à l’armoire décidément bien agitée. « Mais je n’en avais jamais vu avant. »

Noctae sur Bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7594-roxy-la-famille-trop-d-filleshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7605-roxy-rock-shttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causette#170239http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7607-roxy-attend-vos-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7608-roxy-attend-vos-petits-mots

Arrivé(e) le : 27/02/2017
Parchemins rédigés : 471
Points : 10
Année : 3ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Liu Xi MacDougall

MessageSujet: Re: Cours de 3ème année - l'Epouvantard   Jeu 6 Sep - 12:26

Retour à Poudlard, retour en cours. Même si le professeur Mandrake est complètement bizarre, j’aime bien la matière qu’il enseigne, ça a le mérite d’être utile. Enfin, évidemment, j’espère ne pas avoir besoin de ce qu’on apprend mais en soi, ça ne coûte rien de savoir comment se défendre… Surtout quand on se souvient de notre première année ici ! Les épouvantards, à côté, ça doit être une partie de plaisir. Je crois qu’il y en a un dans la réserve du manoir, mais je n’ai jamais eu à faire à lui. Il faut dire que la réserve est un peu la chasse gardée de ma grand-mère, elle garde tout un tas de trucs inutiles là-dedans, et on ne sait pas trop quoi de précieux du trésor familial. A mon avis, si c’était réellement des choses de valeur, on serait riches non ?… Mais bon, j’ai bien compris qu’il ne valait mieux ne pas poser de question à ce sujet.

Le professeur nous sert son discours habituel, discipline et blablabla. C’est dingue ce besoin de montrer qui est le plus fort tout le temps, faut se détendre, après ça finit avec des chaises qui volent et autres méthodes pédagogiques étranges. Je lève les yeux au ciel discrètement en regardant Jade et Madison à côté desquelles je m’installe. J’espère que cette fois, je ne raccompagnerai personne ! Ceci étant fait, ouais, on peut commencer.

Jaswinder lance la danse, mais je crois qu’elle n’a pas bien entendu… Je murmure à Jade le plus discrètement possible « Tu crois qu’elle parle de son épouvan-tail de voisin de table ? ». Après tout Jayden n’était pas redoutable, habillé comme une vraie personne mais sa coupe de cheveux pouvait sûrement effrayer les corbeaux. Le constraste avec la coiffure tout juste rectifiée de sa camarade de maison est saisissant. D’ailleurs, il faut vraiment qu’il s’achète un bavoir : ça me peine pour lui, il oublie de répondre à la question, et ne prend même pas la peine de corriger sa copine. C’est triste, où est passé le Jayden prétentieux que nous connaissons toutes ? Je lui accorde que Jazz est très jolie et très stylée, mais faut savoir se tenir un peu non ? A moins que j’ai loupé un épisode en ne partant pas en France cet été. Il faudra que je mène mon enquête.

C’est Maxine qui se charge d’apporter une réponse, qui a mon avis est plus proche de la réalité. Je complète avec ce que je crois savoir de la créature : « Les épouvantards vivent dans les recoins sombres. » Ils sont relativement faciles à éviter si on ne se promène pas dans les endroits peu recommandables, qu’on ne s’enferme pas dans des placards et qu’on ne fréquente pas les cours de défense contre les forces du mal. Il me semble qu’on peut les faire fuir avec une histoire de moquerie, mais je ne suis pas sûre, alors je préfère m’abstenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 27/08/2017
Parchemins rédigés : 370
Points : 2
Crédit : Hecate. (c)
Année : Troisième (treize ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Tracy & Finn

MessageSujet: Re: Cours de 3ème année - l'Epouvantard   Mar 18 Sep - 9:47

Alors comme ça on a les chocottes ?Jade affronte son épouvantardComme chaque année, il y avait un point noir dans l’emploi du temps, et cette rentrée ne faisait pas exception : défense contre les forces de Mandrake le psychopathe taré de l’école… Autant dire que ce cours promettait son lot d’ennuis. Un des cours de l’année passée avait « légèrement déparé », à cause d’une petite plaisanterie bon enfant et amusante de sa part qui avait entraîné, selon elle, une réaction complètement disproportionnée de la part du grand seigneur des crétins en personne, à savoir Jayden Rosenbach. Bien sûr, incapable de réagir normalement ou comme l’aurait fait un professeur normal, leur enseignant était entré dans une colère noire, et avait commencé à faire démonstration de ce qu’il savait faire le mieux en classe, c’est à dire n’importe quoi. Saisir Jayden par le col était très certainement justifié, puisqu’il était bête comme ses pieds, mais la pousser au sol alors qu’elle avait reçu une chaise en plein visage et qu’elle avait échappé de peu à un oeil crevé, c’était complètement idiot ! Et elle ne parlait même pas de cette punition complètement absurde qu’elle avait du subir… être attachée à son désormais pire ennemi était probablement le pire supplice qu’un être humain puisse supporter, et pourtant elle avait du affronter cette terrible épreuve… Une chose était bien certaine en revanche : ça n’arriverait plus jamais ! La prochaine fois, Jayden se ferait punir tout seul, renvoyer avec un peu de chance, autrement elle jurait qu’elle écrirait une lettre au ministère pour se plaindre de harcèlement de la part de son professeur. Il ne pourrait pas dire qu’il ne l’aurait pas cherché, ça… L’anse de son sac négligemment jetée sur son épaule, et son sweat-shirt grossièrement noué autour de la taille, Jade mima une agonie lente à mesure que le groupe de filles approchait de la salle de défense contre les forces du mal. Elle se passa, bien entendu, de dire bonjour ou d’émettre le moindre signe de politesse, ignorant superbement l’adulte à la mine patibulaire derrière le bureau… Installée entre Joanne et Roxy, elle se retint de ricaner en écoutant l’avertissement qui lui était clairement adressé, et chuchota à l’attention de ses camarades : « Ça me fait bien marrer, il va faire quoi ? Nous jeter par la fenêtre ? » Le pire, c’était qu’il en serait bien capable. Ce type était tout juste bon à être interné de force à Sainte-Mangouste ! « La prochaine fois qu’il lève le petit doigt sur nous, Londubat va l’expédier en Mongolie en stage de redressement, ça lui fera les pattes. » laissa-t-elle échapper, avant de se balancer, en équilibre sur un barreau de sa chaise.

Un coup d’oeil rapide lui permit de repérer, à une extrémité de la classe, Sage qui s’était lui-même isolé des autres, et de l’autre, Jayden qui avait pris la place à côté de Jaswinder. Haussant un sourcil, Jade interrogea Joanne du regard, se demandant depuis combien de temps il existait des tensions entre eux : entre abrutis finis on se soutenait, non… ? Alors qu’est-ce qui expliquait cette soudaine prise de distance ? Elle n’avait pas la réponse, mais était bien curieuse de la découvrir… Se retenant de pouffer à la plaisanterie de Roxy, Jade leva légèrement le cou afin de pouvoir contempler au mieux l’air niais plaqué sur son visage. Ça, c’était probablement encore un coup de Jazz, mais rien à faire, c’était toujours aussi drôle… ! « Toi aussi t’as remarqué ? C’est incroyable, on dirait qu’il peut pas avoir l’air plus débile, mais à chaque fois il arrive à nous surprendre, ça demande quand même du talent. » glissa-t-elle à l’adresse de sa camarade en veillant à rester discrète : d’ici là à ce que Mandrake ne l’envoie en travaux forcés, il n’y avait pas des kilomètres… Ecoutant brièvement son blabla d’épouvantard en n’accordant qu’une attention très légère à l’armoire qui remuait sur elle-même, maintenue par des chaînes et des cadenas, Jade revint bien rapidement au sujet qui l’intéressait vraiment : la manière dont elle pourrait se venger des Serpentards, qui avait réussi à faire renvoyer son frère hors de Poudlard. Et elle avait bien une idée derrière la tête, grâce à laquelle, avec un peu de chance, elle pourrait dire adieu définitivement et sans regret à Jayden et Sage, avant la fin de l’année. Profitant du fait que Maxine soit occupée à jouer les intellos de service, elle baissa la voix pour s’assurer de n’être entendue que de ses copines : « Moi mon épouvantard, c’est imaginer que je pourrais avoir la tronche de cet attardé. Brrr, j’ai des frissons tout d’un coup… » feint-elle en faisant semblant d’être réellement tétanisée, en désignant le Serpentard qui louchait sur Jaswinder. Madison n’approuverait sûrement pas pour une raison complètement incompréhensible qui la poussait à défendre cet ahuri… L’avantage, c’était que Roxy était de son côté : si Jade n’avait jamais compris l’intérêt qu’elle semblait porter à Sage, au moins elles partageaient la même inimitié concernant Jayden, et il fallait bien avouer que c’était profondément réjouissant !
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5507-termine-joanne-griffithhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5517-jo-sa-bandehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5514-les-aventures-de-johttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5515-v-courrier-pour-jo-vhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t5516-v-hiboux-express-pour-jo-v

Arrivé(e) le : 11/10/2015
Parchemins rédigés : 719
Points : 8
Crédit : Google
Année : 3ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Né-Moldu
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Daniela et Wendy

MessageSujet: Re: Cours de 3ème année - l'Epouvantard   Ven 28 Sep - 20:56

    "Mais maintenant que j'ai la feuille de mandragore, je sais pas trop comment m'y prendre pour la garder dans la bouche. Parce qu'il faut pas que j'avale quand je mange tu vois ! Et puis pour me laver les dents ça va être compliqué. Tu crois que si je la mets sous ma langue ça sera plus simple ? Jade, comment tu fais toi quand tu gardes longtemps un chewing-gum ? Tu le mets où ? Enfin bref, je pense que je commencerai vendredi soir, comme ça, j'aurais tout le week-end pour m'habituer et m'adapter avant de reprendre les cours. Parce que si je me mets à baver à chaque fois que je parle, ça va pas le faire." expliqua-t-elle à ses copines tout en se dirigeant vers la salle de classe.

    Joanne aimait bien le cours de Défense contre les Forces du Mal. Ce qu'elle aimait moins, c'était le professeur. Elle le trouvait un peu trop sévère alors qu'il n'y avait pas besoin. Ils n'étaient pas si pénibles que ça tout de même ! Et puis ce qui s'était passé l'autre fois entre Jade et Jayden, ça ne lui avait pas trop plu. Mais à part ça, le programme était toujours passionnant ! Vu les évènements passés, mieux valait savoir se défendre contre les Forces du Mal. Est-ce que Blackman était une Force du Mal ? Sûrement. Mais au pire des cas, si elle n'arrivait pas à lancer un sort sur une créature maléfique, elle pouvait toujours essayer de lui dévisser la tête comme elle avait tenté de le faire sur une marionnette lors de la simulation d'attentat.

    "Bonjour Professeur Mandrake !" claironna Joanne en entrant dans la salle de classe avant de s'asseoir entre Jade et Roxy.

    Le prof annonça dès le début le sujet du cours du jour. Joanne observait attentivement la grosse armoire verrouillée qui sursautait de temps en temps. Ça promettait d'être vraiment passionnant ! Du coup, elle n'écouta que d'une oreille les consignes sur la discipline. De toute façon c'était toujours la même chose. Elle haussa les épaules à la réflexion de Jade. Ouais, si le professeur Mandrake s'en prenait physiquement à eux, ça allait barder. En tout cas, elle avait bien réussi elle-même à faire virer un prof qui l'avait brutalisée.

    Joanne et Jade échangèrent un regard sur le trio Sage-Jayden-Jaswinder. Visiblement les deux meilleurs amis ne l'étaient plus tant que ça. Quant à Jayden, Joanne avait toujours envie de rigoler quand il prenait cet air idiot en présence de la petite rousse. Il avait l'air complètement amoureux ou du moins en totale admiration. Mais c'est vrai qu'elle était jolie, Jaswinder.

    Le prof posa une première question à laquelle Jaswinder répondit en premier. Mais sa réponse était bizarre. Joanne ne pensait pas qu'il y ait d'épouvantard dans les jardins moldus, elle l'aurait su. Maxine répondit ensuite et sa réponse lui sembla plus plausible, ainsi que la précision de Roxy.

    Jade décrit alors à quoi devait certainement ressembler son épouvatard et Jo ne put s'empêcher de pouffer de rire brièvement. Puis Joanne leva la main et prit la parole.

    "J'ai lu que personne ne sait à quoi ressemble un épouvantard quand il a sa forme naturelle... je veux dire quand il est enfermé et que personne n'est devant lui... enfin quand il prend pas la forme de la peur de quelqu'un, quoi ! Mais pour le coup, il y aurait quand même peut-être un moyen de savoir, parce que quand même, j'aimerais bien savoir ! Et pour ça on pourrait utiliser une caméra moldue, vous savez ils font pas de magie, les Moldus, mais ils ont quand même de la bonne technologie ! Donc je pensais qu'on pourrait introduire une petite caméra dans l'armoire et on pourrait voir à quoi il ressemble pour de vrai sur un écran de télé ! Ça serait bien, non ?" dit-elle en rebaissant enfin la main qu'elle avait gardée levée pendant sa tirade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8747-professeur-john-mandrake-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8756-liens-de-john-mandrake#194989http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8755-demandes-de-rp-pour-john-mandrake#194986http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8753-boite-aux-lettres-john-mandrake#194983http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t8754-hiboux-express-de-john-mandrake#194984

Arrivé(e) le : 11/11/2017
Parchemins rédigés : 189
Points : 18
PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Pour l'instant, c'est pas possible...
D'autres comptes ?: Aucun

MessageSujet: Re: Cours de 3ème année - l'Epouvantard   Lun 1 Oct - 22:07

- Bonjour Professeur Mandrake !

- Bonjour miss Griffith.

Le cours avait commencé poliment et calmement. Cependant, John gardait en mémoire les deux zouaves qui avaient osé saccager son mobilier. Il surveillait avec attention les deux individus, son regard se faisant plus insistant sur Monsieur Rosenbach et Miss Sheperd. Il venait de poser sa question alors déjà, quelques-uns s'affairaient à trouver les mots qui contenterait le professeur pour l'obliger à donner des points. Les membres de cette classe savaient que pour eux ce serait plus difficile. Si l'un d'eux osait ne serait-ce que penser à reproduire ce qui c'était passé l'année dernière ils ramasseraient tous... Son avertissement n'était à prendre à la légère. Alors qu'il fixait justement Jayden, une autre Serpentard prit la parole avant qu'il intervienne.

- T’es parfaite.

- Les moldus en ont dans leurs jardins. Je crois que c’est comme un ami imaginaire ou quelque chose comme ça. J’en ai vu un, une fois, il était habillé comme une vraie personne. Comment ça se fait que c’est redoutable ? Celui-là n’avait même pas bougé…

- Un Epou- un.. que-

Ne sachant pas trop ou se mettre avec une réponse comme ça, il hésita un instant encore la colère et un soupir. Son regard qui était désormais fixé sur la jeune fille indiquait clairement qu'il ignorait de quoi elle parlait en ce moment même. Un Épouvantail ? John n'avait jamais entendu parler de ça... Autant il s'y connaissait en gastronomie moldue, en culture ou encore en armes et objets du quotidien... Là, ça le dépassait. Mais un évènement le sortit immédiatement de sa torpeur lorsqu'il remarqua que la jeune fille était reluquée par Rosenbach, trop hypnotisé pour se concentrer ne serait-ce que 2 minutes après le son de la cloche.

- Monsieur Rosenbach ! est-il nécessaire de vous faire parvenir un bavoir?

D'un coup de baguette il dirigea la chaise de Jayden vers son pupitre pour le réaligner correctement face à lui et au tableau noir.

- 5 points en-...

John tourna son regard vers l'élève de Serdaigle, qui visiblement tentait d'y mettre plus de sérieux que ses camarades. Il s'abstient alors de finir sa phrase, préférant passer à autre chose pour la bonne conduite du cours. Il écouta la réponse et son air un peu ronchon disparut rapidement.

- Un épouvantard est une créature qui prend la forme de notre peur la plus profonde. Mais je n’en avais jamais vu avant.

Il toussota légèrement avant de répondre. Son regard passa de la Serdaigle à la Serpentard et inversement.

- En effet. J'ignore de quoi vous voulez nous parler Miss Jaswinder, mais un Epouvantard est l'incarnation de votre peur profonde. Les moldus ne sont que peu affectés par ces créatures, je suppose que vous devez confondre. 5 points pour Serdaigle.

Roxy enchaina avec une autre précision sur la créature, ce que John apprécia également. Au moins, il y en a qui suivaient le cours avec un peu de sérieux.

Roxy - Les épouvantards vivent dans les recoins sombres.

- En effet, ils raffolent de ces endroits, ils privilégient les endroits sombres pour surgir, surprendre, mais surtout pour éviter d'être vu.

Avait-il crié victoire trop tôt? La Gryffondor s'élança dans un déluge de mots, si bien que John ne savait plus où se mettre et qu'il n'arrivait pas à reprendre la parole. Il avait levé la main, mais visiblement la jeune élève, passionnée par son discours ne le remarqua pas. John attendit qu'elle termine tandis que la plupart braquaient leurs regards sur la jeune Griffith. Si John était connu pour son tempérament assez brut de décoffrage... Ils redoutaient probablement sa réaction vu la manière dont il regardait la jeune fille...

- J'ai lu que personne ne sait à quoi ressemble un épouvantard quand il a sa forme naturelle... je veux dire quand il est enfermé et que personne n'est devant lui... enfin quand il prend pas la forme de la peur de quelqu'un, quoi ! Mais pour le coup, il y aurait quand même peut-être un moyen de savoir, parce que quand même, j'aimerais bien savoir ! Et pour ça on pourrait utiliser une caméra moldue, vous savez ils font pas de magie, les Moldus, mais ils ont quand même de la bonne technologie ! Donc je pensais qu'on pourrait introduire une petite caméra dans l'armoire et on pourrait voir à quoi il ressemble pour de vrai sur un écran de télé ! Ça serait bien, non ?"

Percival avait levé sa tête en direction de Joanne et la fixait en silence tandis que John semblait être sur le point de craquer. Décidément, ils étaient bien dissipés dans cette classe...! On pouvait voir une veine gonfler sur son front tandis qu'il réprimait son envie de redresser un peu tous ces comportements peu studieux. La spécialiste en épouvantails - peu importe ce que c'était d'ailleurs, l'amoureux transi, la pipelette... Il réprima son envie d'appeler au calme et au sérieux et il soupira un bon coup avant de répondre.

- Un Epouvantard ne pouvant être aperçu des moldus, leurs appareils appelés caméras n'ont aucune chance de les détecter non plus. Dans une certaine mesure ils peuvent capter des signes de fantômes, mais l'épouvantard leur restera invisible à moins qu'il décide de se manifester sous la forme de leur peur. Ce qui est un cas des plus rare. Donc...

John leur tourna le dos pour avancer en direction de son tableau. Il prit la craie blanche afin de noter quelques informations, ce qu'il aurait pu faire par magie et à distance, mais de cette manière ils ne verraient pas à quel point ce cours le mettait de plus en plus mal à l'aise.

- L'épouvantard prend la forme de votre peur profonde. C'est sa spécialité. Il peut reproduire les aptitudes et l'apparence de n'importe quelle créature comme les Accromentules ou les Détraqueurs par exemple, mais il ne sera pas aussi puissant que les originaux. Un venin original pouvant vous tuer en quelques minutes sera là uniquement horriblement douloureux pour quelques heures. Quant au baiser du Détraqueur, il n'y a que le Détraqueur pour vous infliger son mal incurable. Pour les épouvantards "imaginaires", il peut obtenir des capacités en fonction de ce que la victime donne comme crédit à sa peur. Un froid extrême, des sons et même des sortilèges.

John se tourna à nouveau vers les élèves afin de continuer son discours.

- Le seul cas reconnu de manifestation d'épouvantard auprès des moldus s'explique par la présence de nombreuses personnes, toutes inquiétées par la même peur: celle d'un spectre. Une légende de leur bourgade qui a réussi à finalement prendre vie lorsqu'un Epouvantard fit un passage dans leur environnement.

Un mot s'inscrivit par magie sur le tableau en plus gros caractère. "Ridikulus".

- La parade face aux Epouvantard est le sortilège "Ridikulus". La meilleure arme face à votre peur est le rire. Ce sortilège vous permet de donner une forme ridicule à l'Epouvantard, suffisamment pour déclencher des rires ce qui lui fera perdre ses moyens. Vous devez imaginer le sort le plus humiliant que vous pouvez réserver à sa manifestation et focaliser vos pensées là dessus lorsque vous prononcez la formule. Cela vous aidera à mieux réussir... Il cherchera à vous déstabiliser, à vous mettre dans une position inconfortable pour vous faire du mal. Cet exercice a pour but de vous aider à affronter vos peurs, pour que le moment venu, face à ce qui vous effraie le plus vous puissiez trouver la force de l'affronter. Quoi de mieux que la peur elle-même pour s'exercer?

John invita les élèves à se positionner en file indienne derrière lui face à l'armoire de la créature. D'un geste de la baguette il fit sauter le cadenas de l'armoire qui s'ouvrit lentement en grinçant. Les plus attentifs auraient pu apercevoir ce qui ressemblait à des doigts faits de fumée noire agripper la porte... Et d'un coup, face au professeur un épais nuage noir se manifesta, grondant et gonflant progressivement. Le bruit qu'il produisait était un mélange entre les grondements d'un tigre en colère et le crépitement de flammes. Au centre du nuage, une petite lueur fit son apparition. Une petite boule jaune qui semblait vivante. La fumée s'écartait autour de ce point jusqu'à ce qu'on puisse distinguer une petite flamme. Une deuxième apparut, puis une troisième un peu plus en dessous et plus large cette fois... Cela formait deux yeux incandescents ainsi qu'une rangée de dents. Le nuage grondait encore tandis que la fumée qui s'écartait en dévoilait de plus en plus. Une sorte de patte de tigre jaillit du nuage et se posa sur le plancher, le carbonisant en à peine une seconde là ou elle se posa. John pointa alors sa baguette dans sa direction et dit d'une voix claire:

- Ridikulus!

Au début, rien ne se produisit ci ce n'est que la patte sembla écraser un peu plus le plancher sous elle, le faisant grincer. Un nouveau grondement, et la chaleur s'intensifia. Mandrake réitéra la formule, et cette fois-ci quelque chose se produisit! Le Feudeymon se rétracta sur lui même, le nuage disparut dans un petit "PLOP", laissant apercevoir un chaton sur la plancher avec des petits pétards de toutes les couleurs explosant tout autour de lui. Aucun ne le touchait évidemment, mais cela le faisait sursauter et basculer dans tous les sens. Un peu comme ces vidéos que les moldus regardent... Les chats sur internet. Cela déclencha quelques rires, ce qui suffit à le mettre encore plus mal à l'aise et à le rendre encore plus maladroit. John s'écarte alors, et d'un geste de la main il invite l'élève suivant à se présenter devant la créature. Le chat regardait le prochain élève de façon assez vexée...! Aussitôt le chat disparut et plusieurs formes se mélangèrent et roulèrent en boule, fouillant dans les souvenirs de l'élève qui se présentait pour trouver la forme la plus effrayante. Lors de cette étape, il cherche à se transformer, il est donc inoffensif jusqu'à ce qu'il trouve quelque chose à incarner.

Spoiler:
 




" Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7594-roxy-la-famille-trop-d-filleshttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7605-roxy-rock-shttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7151-liu-xi-si-on-faisait-un-brin-de-causette#170239http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7607-roxy-attend-vos-longs-courriershttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t7608-roxy-attend-vos-petits-mots

Arrivé(e) le : 27/02/2017
Parchemins rédigés : 471
Points : 10
Année : 3ème année

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Pur
Disponible pour un RP ?: Bien sûr, on le commence quand ?
D'autres comptes ?: Liu Xi MacDougall

MessageSujet: Re: Cours de 3ème année - l'Epouvantard   Mer 10 Oct - 21:19

Je pouffe quant aux remarques de Jade… ça serait vraiment drôle que son épouvantard ait la tête de Jayden mais j’en doute, un épouvantard, c’est pas censé être drôle.
« Professeur, si je peux me permettre un épouvantail, c'est un balai, la paille ça fait les cheveux, on met un chapeau par-dessus et on le plante dans un champs ou les jardins pour faire peur aux oiseaux ! Ça a quand même un peu un rapport! » Ce n’est pas que je tenais vraiment à défendre Jazz, mais pour une fois qu’on pouvait apprendre quelque chose à un professeur, autant ne pas se priver… Surtout quand il s’agit du caporal chef. Et puis Jaswinder avait le mérite de s’interposer entre Madison et Jayden, et rien que pour ça, elle méritait un peu de soutien face au grand méchant Mandrake.

Mandrake qui semblait au bord de l’explosion en écoutant Joanne… Trop dommage que les caméras ne fonctionnent pas. Si ça se trouve, en vrai l’épouvantard ressemble juste à un p’tit poussin noir tout déplumé. Mais j’ai assez dévié du sujet pour l’instant et je ne tiens pas à me prendre 10 points en moins pour outrage au professeur.
Je me concentre donc sur ses explications. Je ne suis pas sûre de beaucoup aimer cet exercice : déjà quelle est ma plus grande peur ? Je n’en sais trop rien. Je n’ai pas de phobie à ma connaissance. J’ai l’impression d’avoir des peurs générales, perdre ma famille, faire la honte de poufsouffle, ou qu’il arrive quelque chose à Madison ou à mes amies. J’appréhende de voir ce qui va apparaître. Je vais peut-être prendre conscience d’un truc dont je me serais bien passée de mettre à jour. Bref. Pour l’instant personne ne se lance… C’est vraiment étrange comme cours finalement… C’est pire que de se mettre à poil devant toute la classe je crois. Alors autant que j’y aille et qu’on n’en parle plus. Ridikulus.
Je m’avance, une ombre noire apparait, menaçante, un frisson s’empare de moi lorsque j’entends un claquement. Je n’aime pas du tout, ce truc. Cette forme qui apparait devant moi et surtout l’odeur qui s’en dégage. Un médicomage en robe blanche, armé d’un scalpel et d’un grattoire, l’odeur infecte du désinfectant partout autour de lui, du sang aussi. Mon sang ? Instinctivement, je porte ma main à ma joue. J’ai l’impression de ressentir de nouveau la douleur des soins. Le médicomage lève son instrument et j’ai juste envie de courir en sens inverse, de faire demi-tour et de me mettre à pleurer. Instinctivement, je recule. J’ai pas envie d’avoir mal, s’il vous plait, docteu… Je sens l’angoisse qui m’étreint. Je ne veux pas être charcutée dans une salle de classe…C’est pas un docteur Roxy. C’est un épouvantard, aller courage, un sortilège et … on n’aura peut-être pas besoin de courir.

2-4-5-6 : « Ridikulus » dis-je en imaginant le médicomage avec un kit de médecine pour enfant : stéthoscope en forme de cœur, chaussons jetables roses, des pansements licornes collés partout : ceux desquels s’échappent des petits cœurs quand on bouge, les cheveux de l’épouvantard frisent comme ceux d’une poupée, une odeur sucrée s’en dégage…C’est mieux comme ça je respire !

1-3 : Je suis incapable d’imaginer quelque chose de drôle ou de ridicule, je me sens totalement oppressée, je marmonne un « ridikulus » qui ne convainc personne et surtout pas moi… Je veux que ça s’arrête que ce truc reparte, que l’odeur qui l’imbibe s’en aille. Je crois que je vais vomir. Un haut le cœur me prend… Heureusement, le professeur intervient, et me laisse reprendre mes esprits sur le côté. Quel truc pourri l’épouvantard. J’aurais préféré un épouvantail.



Dernière édition par Roxy M. Reid le Mer 10 Oct - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6189
Points : 63
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: Cours de 3ème année - l'Epouvantard   Mer 10 Oct - 21:19

Le membre 'Roxy M. Reid' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR
http://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9415-mad-max-termineehttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9424-max-i-dont-need-luck-i-have-youhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9423-max-i-have-a-bad-feeling-about-thishttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9422-max-pass-on-what-you-have-learnedhttp://nineteen-years-later.forums-actifs.com/t9421-max-the-garbage-will-do

Arrivé(e) le : 13/03/2018
Parchemins rédigés : 380
Points : 12
Crédit : Avatar ✿ Dan (ft Willa Holland) Signature ✿ frimelda
Année : 3ème année (13 ans)

PETIT +
Et plus en détails ?
Statut Sanguin: Sang-Mêlé
Disponible pour un RP ?: Si t'es pas pressé, c'est d'accord !
D'autres comptes ?: Charli B. Ethergsen & R. Sleibhin Norgarstein

MessageSujet: Re: Cours de 3ème année - l'Epouvantard   Ven 12 Oct - 3:41


DEFENSE CONTRE LES FORCES DU MAL ft. LES TROISIEMES
Visiblement, Max avait pour cette fois sauvé la mise au sablier des Serpentard. Elle se redressa sur sa chaise avec une pointe de fierté quand le professeur lui accorda des points pour sa réponse, et Roxy ajouta une précision plutôt utile à savoir sur les épouvantards et les recoins sombres, sans se priver de donner raison à Jazz. Malgré le flot ininterrompu de paroles qui sortaient à une vitesse phénoménales de la bouche de Joanne, Max garda son regard fixé sur elle ; elle trouvait sa question très intéressante et les méthodes qu’elle suggérait pour y répondre encore plus. Si allier la magie et la technologie moldue était une des grandes choses qu’elle appréciait tout particulièrement, elle fut d’autant plus déçue par la réponse du professeur. Impossible ? C’est ce qu’on allait voir. Elle nota mentalement dans sa liste de choses à découvrir qu’il faudrait, un jour, qu’elle arrive à mettre en place un dispositif pour constater la forme réelle des épouvantards.
Tourné vers le tableau, le professeur approfondit les quelques réponses qu’il y avait eu en notant les informations au tableau. Max se surprit à se demander quelle forme aurait le sien, d’épouvantard. D’aussi loin qu’elle ne puisse se souvenir, elle n’avait jamais été une chochotte, ni même une flippette. Elle n’avait pas peur des insectes – bon d’accord, les très gros peut-être un peu, mais pas au point d’en faire un épouvantard. Elle n’avait pas particulièrement peur de quelque chose en particulier, et elle ne pouvait penser à rien de concret. Elle fronça les sourcils en entendant le professeur parler des détraqueurs. L’idée qu’elle s’en faisait était tellement vague, imprécise qu’il lui serait difficile d’en avoir peur – mais peut-être que ça vaudrait le coup de se renseigner sur ces créatures après le cours, histoire d’au moins savoir pourquoi ils embrassaient les gens. Mais le professeur allait bien trop vite pour qu’elle ne puisse poser une question maintenant, et finalement, heureusement. Parce qu’elle aurait probablement créé une digression inutile pour sa propre connaissance, ou ignorance ; ce qui n’était pas très cool.
Et enfin, après de longues minutes à exposer les possibilités les plus terribles des peurs et de ce qui pouvait ou ne pouvait pas arriver, le professeur leur donna la solution pour lutter contre un épouvantard. Le rire ? Pourquoi pas. C’était, dans un sens, assez métaphorique et plutôt psychologique comme façon de combattre le mal avec la magie. Affronter ses peurs et leur rire au nez… Mais encore une fois, Max n’arrivait même pas à imaginer quelle forme l’armoire tremblotante pourrait prendre une fois qu’elles seraient face à face. Elle fronça les sourcils et se plaça dans la file indienne. L’épouvantard du professeur, elle n’aurait pas su dire ce que c’était mais… elle devait bien admettre que c’était très impressionnant. Et à la fois… plutôt joli ? Et puis, sans plus attendre, le professeur appliqua avec brio le sortilège pour transformer la créature de flammes en chaton accompagnés de feux d’artifices. Max laissa un sourire attendri se dessiner sur ses lèvres et glissa un mot à Jayden derrière elle.

« C’était cool, et maintenant c’est mignon. » chuchota-t-elle doucement avec un sourire en coin.

Mais bien vite, son sourire disparut soudainement quand Roxy passa la première. C’était très bizarre, de voir les peurs intimes de quelqu’un comme ça. Il y avait un côté très intrusif, mais aussi humiliant. Dans quelques minutes, ils auraient vu les peurs les plus profondes de tous leurs camarades. Surtout quelque chose comme ça… Roxy avait l’air vraiment très mal, et vu la nature de son épouvantard, ce n’était pas surprenant. Elle ne réussit malheureusement pas à en rire, et ce n’était franchement pas Max qui allait la blâmer pour ça. Alors qu’elle se décalait sur le côté avec le professeur, elle déglutit difficilement. C’était à son tour de passer au billot maintenant.

La forme, d’abord incertaine, se figea à mesure qu’elle s’avançait le coeur battant. Et soudain, une réflexion parfaite d’elle même se tenait en face d’elle. Perplexe, elle se tourna vers le professeur sans comprendre.

« Quoi, c’est tout ? Il est cassé ou quoi ? » dit-elle, étonnée, avant de continuer en entendant sa voix se casser brusquement. « C’est... »

Un clignement, il avait suffit qu’elle cligne des yeux une seule fois pour que la Max en face d’elle change. Légèrement plus grande, plus vieille, elle était différente. Les cheveux plus court et plus sombre, la mâchoire plus carrée, les traits du visage bien plus masculins. Les vêtements pas aussi bien repassés qu’à son habitude, l’attitude bien plus nonchalante qu’elle ne le serait jamais. Mais surtout, il y avait cet énorme bleu sur la joue gauche qui empiétait sur son nez, et cette lèvre ensanglantée qui semblaient tout juste venir d’une bagarre récente. La respiration difficile, Max avait déjà compris ce que l’épouvantard était devenu et elle n’aurait même pas eu besoin du sourire insolent et mauvais que son image lui renvoya pour le deviner. Crispée sur sa baguette, elle leva lentement la main, presque paralysée. Elle allait devenir comme son frère, elle allait devenir son frère. Malin cet épouvantard, ce n’était pourtant pas évident à trouver.
Prenant son courage à deux mains, Max resserra sa prise sur sa baguette et inspira longuement pour espérer oublier son coeur emballé, ses sueurs froides et la veine qui battait si fort d’appréhension juste à côté de ses oreilles.

« Ridikulus ! » cria-t-elle presque à son reflet maléfique.

1 – 2 – 3 – 5 > Finalement plus énervée qu’effrayée, Max réussit son sort et l’image distordue d’elle-même se floute pour laisser place à son frère, cette fois complètement lui, habillé comme un premier de la classe avec une magnifique raie sur le côté et une belle paire de lunettes plus du tout à la mode, étranglé par sa propre cravate. Retenant un pouffement méprisant, Max lève les yeux au ciel avec un sourire en coin.
4 – 6 > Rien ne se passe. Alors peut-être que cette fois, son frère a réellement gagné ; elle va devenir comme lui, c’est inévitable. Max baisse sa baguette, pétrifiée devant ce reflet qui ne cesse de la narguer et recule prudemment, les yeux écarquillés par la peur. Heureusement, le professeur s’interpose et elle rejoint Roxy sur le banc des terrifiés. C’était plus drôle au début…

Noctae sur Bazzart


Dernière édition par Maxine S. MacPherson le Ven 12 Oct - 3:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Arrivé(e) le : 28/06/2011
Parchemins rédigés : 6189
Points : 63
Crédit : (c) Maxine S. MacPherson
PETIT +

MessageSujet: Re: Cours de 3ème année - l'Epouvantard   Ven 12 Oct - 3:41

Le membre 'Maxine S. MacPherson' a effectué l'action suivante : Le Hasard


'Le Hasard' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



CE QU'IL FAUT SAVOIR

PETIT +

MessageSujet: Re: Cours de 3ème année - l'Epouvantard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de 3ème année - l'Epouvantard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, 19 ans après. :: Poudlard :: 
Le Premier Étage
 :: Cours de DCFM
-
Sauter vers: